Sunteți pe pagina 1din 0

Préface à l’Edition 2005 du CODAP ®

L’évolution des marchés des Fabricants et les modifications régulières des normes internationales, européennes et françaises ont conduit les instances dirigeantes du SNCT, sous la présidence d’Yves Fiorda, à lancer de nouvelles éditions des codes de construction, reflets du professionnalisme français.

Héritier d’une tradition déjà longue, le CODAP ® se devait d’évoluer afin de faciliter son utilisation dans le contexte réglementaire propre à chaque utilisateur. Le code permet notamment de mieux répondre aux exigences de la réglementation française ainsi qu’aux réglementations des pays ayant transposé la Directive Européenne Equipements Sous Pression 97/23/CE en droit national.

Composée de deux Divisions, cette nouvelle édition à vocation internationale répond aux exigences de la future norme ISO 16528.

La Division 1 est essentiellement destinée à la réalisation des appareils les plus courants à fabriquer avec les matériaux les plus fréquemment utilisés.

La Division 2 destinée à la construction d’appareils plus complexes offre l’ensemble des possibilités des versions antérieures du Code, largement complété par de nombreuses innovations.

Reflet du consensus entre Constructeurs, Donneurs d’ordre et Clients, Organismes d’inspections, Centres techniques … cette nouvelle édition a pour objectif de permettre de construire les appareils les plus économiques possibles répondant aux exigences réglementaires tout en assurant le meilleur niveau de sécurité.

Cette nouvelle édition du CODAP ® , dont la présentation a été aussi revue afin d’en faciliter l’utilisation, devrait permettre aux Fabricants et Constructeurs de relever les défis industriels des années à venir.

Frédéric Lobinger

industriels des années à venir. Frédéric Lobinger Président du Comité Technique du SNCT Gérard Perraudin

Président du Comité Technique du SNCT

Gérard Perraudin

Président du Comité Technique du SNCT Gérard Perraudin Président du Conseil de Direction du CODAP Alain

Président du Conseil de Direction du CODAP

Alain Bonnefoy

du SNCT Gérard Perraudin Président du Conseil de Direction du CODAP Alain Bonnefoy Directeur Technique du

Directeur Technique du SNCT

Rédacteurs de l’Edition 2005 du CODAP ®

Perraudin Gérard

SNCT Président du Comité de Direction du CODAP

Bonnefoy Alain

SNCT Directeur Technique

Poupet Loïc

SNCT

Taffard Yves

ENDEL Directeur Technique

Jarboui Chaieb

CETIM

Vallée Cindy

SNCT

avec pour la Partie Conception et Calculs la collaboration de :

Osweiller Francis

CETIM ASME Fellow Member

Handtschoewercker Alain

Simonet Yves

CETIM

CETIM

sous la responsabilité de :

sous la responsabilité de :

Lobinger Frédéric

AGRIANDRE Président du Comité Technique du SNCT

et avec le concours de :

Thévenet Jean-Claude

ACM

Mansuy Nathalie

CETIM

Dyrla Jacques

APAVE Groupe

Altazin Marc

CIAT

Marez Yves

APAVE Groupe

Hervo Jean-Pierre

Consultant SNCT

Beaulieu Thierry

ASAP

Gaumy Rainier

DRIRE - Nord Pas de Calais

Lascroux Bernard

ASAP

Fillon René

EDF

Larcher Agnès

ASET

Reger Michel

EDF

Adam Jean-François

Bureau VERITAS

Briançon Bernard

FOURE LAGADEC

Clerjaud Michel

Bureau VERITAS

SNCT

 

Pitrou Bernard

Président du Comité de

Schab Claude

CEFA

Direction du CODETI

ainsi que de toute l’équipe du SNCT

Président du Comité de Schab Claude CEFA Direction du CODETI ainsi que de toute l’équipe du

I

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 1

Pages

Partie G

GÉNÉRALITÉS

1

G1

Objet et domaine d’application de la Division 2 du CODAP ® 2005

1

G2

Structure de la Division 2 du CODAP ® 2005

2

G3

Principes généraux

3

G4

Catégories de construction

4

Annexe GA1

Définitions (Annexe obligatoire)

7

Annexe GA2

Données techniques de construction (Annexe obligatoire)

15

Annexe GA3

Correspondance entre les exigences de la norme ISO 16528 et les chapitres de la Division 2 du CODAP ® 2005 (Annexe obligatoire)

17

Annexe GA4

Modalités d’application de la Division 2 du CODAP ® 2005 aux appareils à pression non soumis à une réglementation particulière (Annexe obligatoire)

33

Annexe GA5

Modalités d’application de la Division 2 du CODAP ® 2005 aux appareils à pression devant répondre aux exigences essentielles de sécurité de la Directive Européenne équipements Sous Pression 97/23/CE et de ses transpositions en droits nationaux (Annexe obligatoire)

42

Annexe GA6

Recommandations relatives aux modalités d’application de la Division 2 du CODAP ® 2005 aux appareils à pression devant répondre aux exigences de la réglementation chinoise (Annexe non obligatoire)

75

II

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 1 (suite)

Pages

Partie M

MATÉRIAUX

100

M1

Matériaux ferreux

100

M1.1

Objet et domaine d’application

100

M1.2

Choix des matériaux

100

M1.3

Matériaux admis dans le cadre de la présente division

100

M1.4

Rédaction de la commande

102

M1.5

Approvisionnements

102

M1.6

Identification et marquage des produits

102

M2

Aciers au carbone et carbone manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés

104

M2.1

Objet et domaine d’application

104

M2.2

Nuances et prescriptions particulières

104

M3

Aciers inoxydables austénitiques

228

M3.1

Objet et domaine d’application

228

M3.2

Nuances et prescriptions particulières

228

M4

Aciers inoxydables austéno-ferritiques

288

M4.1

Objet et domaine d’application

288

M4.2

Nuances et prescriptions particulières

288

M5

Aciers inoxydables martensitiques

310

M5.1

Objet et domaine d’application

310

M5.2

Nuances et prescriptions particulières

310

M6

Aciers inoxydables ferritiques

326

M6.1

Objet et domaine d’application

326

M6.2

Nuances et prescriptions particulières

326

M7 à M10

Sans objet dans le cadre de la présente Division

III

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 1 (suite)

Pages

M11

Matériaux non ferreux

344

 

M11.1

Objet et domaine d’application

344

M11.2

Choix des matériaux

344

M11.3

Matériaux admis dans le cadre de la présente division

344

M11.4

Rédaction de la commande

345

M11.5

Approvisionnements

346

M11.6

Identification et marquage des produits

346

M12

Nickel et alliage de nickel

348

 

M12.1

Objet et domaine d’application

348

M12.2

Nuances et prescriptions particulières

348

M13

Aluminium et alliages d’aluminium

362

 

M13.1

Objet et domaine d’application

362

M13.2

Nuances et prescriptions particulières

362

M14

Sans objet dans le cadre de la présente Division

M15

Tôles d’acier plaquées de matériaux ferreux et non ferreux

378

 

M15.1

Objet et domaine d’application

378

M15.2

Conditions de livraison des tôles plaquées

379

M15.3

Marquage

381

M15.4

Protection des tôles plaquées

381

M16

Boulonnerie en acier

382

 

M16.1

Objet

382

M16.2

Choix des nuances d’acier

394

M16.3

Dispositions générales

395

M16.4

Conditions de livraison

395

M16.5

Cas particulier des boulons à griffes

395

IV

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 1 (suite)

Pages

M17

Produits consommables pour le soudage

 

398

M17.1

Objet

398

M17.2

Généralités

398

M17.3

Commandes des gaz de soudage

 

398

M17.4

Commandes de produits d’apport

398

M17.5

Réception des lots, essais, vérifications

 

399

Annexe MA1

Vieillissement des aciers non inoxydables et non austénitiques

 

404

Annexe MA2

Prévention du risque de rupture fragile (Annexe obligatoire)

 

406

Annexe MA3

Comportement

des

aciers

en

présence

d’hydrogène

sous

pression

(Annexe

426

informative)

Annexe MA4

Prévention des risques de corrosion (Annexe informative)

 

430

Annexe MA5

Spécification d’un produit (Annexe non obligatoire)

434

Annexe MA6

Produits d’usage sur

 

446

Annexe MA7

Réparations des défauts de surface des produits laminés ou corroyés et des produits moulés

586

V

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 2 (suite)

Pages

PARTIE C

CONCEPTION ET CALCULS

600

C1

Généralités

600

C1.1

Généralités

600

C1.2

Pression de calcul

604

C1.3

Température de calcul

606

C1.4

Sollicitations autres que la pression

607

C1.5

Prévention de la défaillance par fissuration par fatigue

608

C1.6

Caractéristiques de matériaux utilisées dans les règles de calcul

609

C1.7

Contrainte nominale de calcul

611

C1.8

Coefficient de soudure

611

C1.9

Epaisseurs-notions et définitions

611

C1.10

Notations générales – unités – tolérances

613

Annexe C1.A1

Calcul de résistance basé sur l’endommagement réel par fluage en service

614

Annexe C1.A2

Recommandations pour la prise en compte des actions climatiques et sismiques (Annexe non obligatoire)

620

C2

Règles de calcul des enveloppes cylindriques, sphériques et coniques soumises à une pression intérieure

622

C2.1

Enveloppes cylindriques de section droite circulaire

622

C2.2

Enveloppe sphérique

624

C2.3

Enveloppes coniques de section droite circulaire

625

C3

Règles de calcul des fonds soumis à une pression intérieure

644

C3.1

Fonds bombés

644

C3.2

Fonds plats circulaires soudés

658

C3.3

Fonds plats circulaires boulonnés

670

C3.4

Fonds à calottes sphérique boulonnés

678

VI

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 2 (suite)

Pages

C4

Règles de calcul des enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et des fonds bombés soumis à une pression extérieure

686

C4.1

Enveloppes cylindriques de section droite circulaire

686

C4.2

Enveloppes et fonds sphériques

690

C4.3

Fonds bombés elliptiques et torisphériques

691

C4.4

Enveloppes coniques de section droite circulaire

693

C4.5

Eléments raidisseurs des enveloppes cylindriques de section droite circulaire

695

C4.6

Anneaux raidisseurs des enveloppes coniques de section droite circulaire

698

C4.7

Jonctions enveloppe conique – enveloppe cylindrique

700

C4.8

Dispositions constructives relatives aux anneaux raidisseurs rapportés des enveloppes cylindriques et coniques

711

C4.9

Abaques de calcul des appareils soumis à une pression extérieure

716

C5

Règles de calcul des enveloppes comportant des ouvertures

758

C5.1

Enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et fonds bombés soumis à une pression intérieure et comportant des ouvertures isolées

758

C5.2

Enveloppes cylindriques, sphériques, coniques et fonds bombés soumis à une pression intérieure et comportant des ouvertures voisines

782

C5.3

Renforcement local d’une ouverture de tubulure dans un fond plat circulaire sous pression intérieure

793

C6

Règles de calcul des assemblages à brides boulonnées soumis à une pression intérieure

798

C6.1

Assemblages à brides avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de boulons – situations à étudier – caractéristiques du joint – vérification de la boulonnerie

798

Annexe C6.1.A1

Assemblage à brides de deux enceintes d’un même appareil avec joints intérieurs au cercle de perçage des trous de boulons (Annexe obligatoire)

804

Annexe C6.1.A2

Assemblages à brides à joint annulaire en élastomère ou métallique creux (Annexe obligatoire)

806

C6.2

Brides avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de boulons

808

VII

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - volume 2 (suite)

Pages

Annexe C6.2.A1

Brides tournantes en segments démontables (Annexe obligatoire)

824

Annexe C6.2.A2

Assemblages par boulons à griffes ou par boulons basculants (Annexe obligatoire)

828

Annexe C6.2.A3

Assemblages à brides à lèvres soudées (Annexe obligatoire)

832

C6.3

Brides inversées avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de goujons

834

C6.4

Assemblages à brides avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des trous de boulons – situations à étudier – caractéristiques du joint – vérification de la boulonnerie

850

C6.5

Brides avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des trous de boulons

854

C6.6

Brides inversées avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des trous de goujons

862

C7

Règles de calcul des échangeurs de chaleur à plaques tubulaires

870

C7.1

Dispositions particulières applicables aux échangeurs de chaleur

870

C7.2

Echangeurs à tubes en U

885

C7.3

Echangeurs à deux plaques fixes

896

C7.4

Echangeurs à une plaque fixe et une plaque mobile

911

Annexe C7.A1

Terminologie des échangeurs de chaleur à plaques tubulaires (Annexe obligatoire)

928

Annexe C7.A2

Caractéristiques des plaques tubulaires (Annexe obligatoire)

932

Annexe C7.A3

Valeurs admissibles de la contrainte longitudinale de membrane dans les tubes d’échangeurs (Annexe obligatoire)

940

Annexe C7.A4

Plaques tubulaires formant bride avec joint intérieur au cercle de perçage des trous de boulons (Annexe obligatoire)

944

Annexe C7.A5

Plaques tubulaires formant bride avec joint portant de part et d’autre du cercle de perçage des trous de boulons (Annexe obligatoire)

950

Annexe C7.A6

Coefficients F q , H et F I pour le calcul des échangeurs à deux plaques tubulaires (Annexe obligatoire)

954

Annexe C7.A7

Détermination des situations à étudier pour le calcul des échangeurs à deux plaques fixes (Annexe informative)

964

Annexe C7.A8

Cas particuliers d’assemblages soudés tubes-plaque tubulaire (Annexe obligatoire)

968

Annexe C7.A9

Echangeur à plaque glissante (Annexe obligatoire)

972

VIII

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 2 (suite)

Pages

C8

Règles de calcul des soufflets pour compensateurs de dilatation

974

C8.1

Objet et domaine d’application

974

C8.2

Conditions d’application des règles

975

C8.3

Notations

978

C8.4

Principes des règles de calcul

979

C8.5

Règles de calcul des soufflets à ondes en U

979

C8.6

Règles générales de calcul

990

C8.7

Détermination de la raideur axiale d’un soufflet

994

C8.8

Calcul des soufflets soumis à des déplacements latéraux ou angulaires aux extrémités

994

C9

Charges additionnelles autres que la pression

998

C9.1

Enveloppes cylindriques, sphériques et coniques soumises à une pression intérieure et à d’autres sollicitations

998

C9.2

Charges linéiques

1002

C9.3

Appareil horizontal supporté par des berceaux ou des anneaux supports

1007

C9.4

Appareils verticaux supportés par des consoles

1047

C9.5

Appareils verticaux supportés par des pieds

1055

C9.6

Oreilles de levage

1058

Annexe C9.A1

Calcul des moments et de l’effort tranchant pour un réservoir cylindrique horizontal reposant sur deux berceaux (Annexe non obligatoire)

1070

Annexe C9.A2

Coefficient K 1 à K 10 (Annexe obligatoire)

1072

Annexe C9.A3

Calcul des charges auxquelles l’enveloppe est soumise (Annexe non obligatoire)

1074

Annexe C9.A4

Valeurs maximales admissibles des charges globales (Annexe obligatoire)

1078

Annexe C9.A5

Caractéristiques d’inertie de la section droite d’un anneau-support ou d’un anneau- raidisseur (Annexe non obligatoire)

1082

IX

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 2 (suite)

Pages

C10

Vérification de la résistance par analyse des contraintes

1086

C10.1

Objet

1086

C10.2

Conditions d’application

1086

C10.3

Définitions et notations

1087

C10.4

Prescriptions relatives aux méthodes de détermination des contraintes

1094

C10.5

Processus d’analyse des contraintes

1095

C10.6

Classification des contraintes

1097

C10.7

Critères d’admissibilité des contraintes

1097

Annexe C10.A1

Analyse des contraintes dans la boulonnerie (Annexe obligatoire)

1102

Annexe C10.A2

Prévention de la déformation progressive par rochet thermique (Annexe obligatoire)

1106

C11

Admissibilité des sollicitations variables et analyse à la fatigue

1108

C11.1

Généralités et admissibilité des sollicitations variables

1108

C11.2

Analyse simplifiée de la résistance à la fatigue

1117

C11.3

Analyse détaillée de la résistance à la fatigue

1140

Annexe C11.A1

Règle alternative de détermination de l’étendue de contrainte géométrique dans une zone d’ouverture dans une enveloppe cylindrique ou sphérique (Annexe informative)

1208

Annexe C11.A2

Classification des assemblages soudés vis-à-vis de la résistance à la fatigue (Annexe obligatoire)

1212

Annexe C11.A3

Estimation des sollicitations thermiques variables additionnelles admissibles (Annexe informative)

1224

Annexe C11.A4

Analyse détaillée de la résistance à la fatigue de la boulonnerie (Annexe informative)

1226

Annexe C11.A5

Classification des zones soudées vis-à-vis de la résistance à la fatigue (Annexe obligatoire)

1232

Annexe C11.A6

Intensifications de contraintes dues aux imperfections de forme au droit des assemblages soudés bout à bout (Annexe obligatoire)

1236

Annexe C11.A7

Identification et comptage des cycles élémentaires de sollicitation ou de contrainte (Annexe obligatoire)

1246

Annexe C11.A8

Evaluation des effets thermiques en régime transitoire (Annexe informative)

1250

X

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

Partie F

FABRICATION

1300

F1

Matériaux ferreux

1300

 

F1.1

Objet

1300

F1.2

Matériaux

1300

F1.3

Conception des assemblages soudés

1300

F1.4

Assemblage par soudage et assemblage par dudgeonnage

1302

F1.5

Tolérances

1306

F1.6

Traitements de surface

1315

F1.7

Finitions

1315

F2

Aciers au carbone et carbone manganèse, aciers faiblement alliés et aciers alliés

1318

 

F2.1

Objet

1318

F2.2

Matériaux

1318

F2.3

Découpage

1318

F2.4

Formage des tôles

1319

F2.5

Formage des tubes

1323

F2.6

Soudage

1324

F2.7

Traitements thermiques

1326

F3

Aciers inoxydables austénitiques

1334

 

F3.1

Objet

1334

F3.2

Matériaux

1334

F3.3

Précautions particulières aux aciers inoxydables austénitiques

1334

F3.4

Découpage

1334

F3.5

Formage des tôles et des tubes

1335

F3.6

Soudage

1337

XI

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

 

F3.7

Traitements thermiques

1337

F3.8

Finitions

1340

F3.9

Qualités des eaux utilisables

1341

F4

Aciers inoxydables austéno-ferritiques

1342

 

F4.1

Objet

1342

F4.2

Matériaux

1342

F4.3

Précautions particulières aux aciers inoxydables austéno-ferritiques

1342

F4.4

Découpage

1342

F4.5

Formage des tôles et des tubes

1342

F4.6

Soudage

1345

F4.7

Traitements thermiques

1345

F4.8

Finitions

1347

F4.9

Qualités des eaux utilisables

1348

F5

Aciers inoxydables martensitiques

1350

 

F5.1

Objet

1350

F5.2

Matériaux

1350

F5.3

Précautions particulières aux aciers inoxydables martensitiques

1350

F5.4

Découpage

1350

F5.5

Formage des tôles et des tubes

1351

F5.6

Soudage

1353

F5.7

Traitements thermiques

1354

F5.8

Finitions

1356

F5.9

Qualités des eaux utilisables

1356

XII

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

F6

Aciers inoxydables ferritiques

1358

F6.1

Objet

1358

F6.2

Matériaux

1358

F6.3

Précautions particulières aux aciers inoxydables ferritiques

1358

F6.4

Découpage

1358

F6.5

Formage des tôles et des tubes

1359

F6.6

Soudage

1361

F6.7

Traitements thermiques

1362

F6.8

Finitions

1364

F6.9

Qualités des eaux utilisables

1364

F7 à F10

Sans objet dans le cadre de la présente Division

F11

Matériaux métalliques non ferreux

1366

F11.1

Objet

1366

F11.2

Matériaux

1366

F11.3

Conception des assemblages soudés

1366

F11.4

Assemblage par soudage et assemblage par dudgeonnage

1369

F11.5

Tolérances

1372

F11.6

Traitement de surface

1372

F11.7

Finitions

1372

F12

Nickel et alliages de nickel

1374

F12.1

Objet

1374

F12.2

Matériaux

1374

F12.3

Précautions particulières aux aciers nickel et aux alliages de nickel

1374

F12.4

Découpage

1374

F12.5

Formage des tôles et des tubes

1375

XIII

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

 

F12.6

Soudage

1377

F12.7

Traitements thermiques

1377

F12.8

Finitions

1381

F12.9

Qualités des eaux utilisables

1383

F13

Aluminium et alliages d’aluminium

1384

 

F13.1

Objet

1384

F13.2

Matériaux

1384

F13.3

Précautions particulières aux aluminium et en alliages d’aluminium

1384

F13.4

Découpage

1384

F13.5

Formage des tôles et des tubes

1385

F13.6

Soudage

1386

F13.7

Traitements thermiques

1387

F13.8

Finitions

1388

F13.9

Qualités des eaux utilisables

1389

F14

Sans objet dans le cadre de la présente Division

F15

Fabrications en tôles d’acier plaquées ou revêtues par soudage de matériaux ferreux et métalliques non ferreux

1390

 

F15.1

Objet

1390

F15.2

Matériaux

1390

F15.3

Précautions particulières de mise en oeuvre

1390

F15.4

Préparation des bords à souder

1390

F15.5

Formage des tôles

1391

F15.6

Conception des assemblages soudés

1392

F15.7

Soudage

1394

F15.8

Traitements thermiques

1394

XIV

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

F15.9

Contrôles spécifiques aux assemblages soudés de tôles plaquées

1394

F15.10

Finitions

1394

F15.11

Qualités des eaux utilisables

1394

F16 à F19

Sans objet dans le cadre de la présente Division

F20

Fabrications particulières aux échangeurs de chaleur à plaques tubulaires

1396

F20.1

Objet

1396

F20.2

Dispositions constructives

1396

F20.3

Fabrication

1399

Annexe FA1

Conception des assemblages soudés (Annexe obligatoire)

1406

Annexe FA2

Qualification d’un mode opératoire de soudage (Annexe obligatoire)

1466

Annexe FA3

Soufflets pour compensateurs de dilatation (Annexe obligatoire)

1468

Annexe FA4

Qualification d’un mode opératoire de dudgeonnage (Annexe obligatoire)

1472

Annexe FA5

Modes opératoires de dudgeonnage qualifiés (Annexe non obligatoire)

1480

Annexe FA6

Recommandations pour l’utilisation des normes NF EN 287-1 : Juillet 2004 & NF EN ISO 15614-1 : Février 2005 (Annexe non obligatoire)

1508

XV

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

Partie I

CONTRÔLE ET INSPECTION

1600

I 1

CONTRÔLES

1600

I1.1 Généralités

1600

I1.2

Contrôles sur coupons-témoins de production des assemblages soudés

1600

I1.3

Contrôles non destructifs des assemblages soudés

1605

I1.4

Contrôles non destructifs après dudgeonnage

1607

I1.5

Vérifications complémentaires

1663

I1.6

Essai de résistance

1663

I1.7 Marquage

1666

I1.8

Essais complémentaires

1666

I1.9

Vérification finale

1668

I13.10

Dossiers à établir

1668

Annexe I1.A1

Contrôle visuel (Annexe obligatoire)

1672

Annexe I1.A2

Contrôle par ressuage (Annexe obligatoire)

1676

Annexe I1.A3

Contrôle par magnétoscopie (Annexe obligatoire)

1678

Annexe I1.A4

Contrôle par radiographie (Annexe obligatoire)

1680

Annexe I1.A5

Contrôle par ultrasons (Annexe obligatoire)

1700

Annexe I1.A6

Contrôle par diffraction ultrasonore procédure TOFD (Annexe non obligatoire)

1702

Annexe I1.A7

Évaluation des états de surface (Annexe non obligatoire)

1714

Annexe I1.A8

Essai de résistance des échangeurs (Annexe obligatoire)

1716

Annexe I1.A9

Examen par émission acoustique (Annexe non obligatoire)

1724

Annexe I1.A10

Contrôle par émission acoustique (Annexe non obligatoire)

1732

Annexe I1.A11

Contrôle d’étanchéité (Annexe non obligatoire)

1744

Annexe I1.A12

Étalonnage (Annexe non obligatoire)

1750

XVI

Suite page suivante

CODAP 2005 Division 2

Sommaire de la Division 2 de l’édition 2005 du CODAP ® - Volume 3 (suite)

Pages

I 2

INSPECTION

1752

I2.1 Généralités

1752

I2.2

Modalités de réalisation de la surveillance de la construction

1752

Partie IE

INTERPRÉTATIONS ET EXEMPLES

1800

INT

Interprétations

1800

EXE

Exemples

1850

EXE.1

Sans objet dans le cadre de la présente Edition

1850

EXE.2

Exemples relatifs à la partie Matériaux

1851

EXE.3

Exemples relatifs à la partie Conception et Calculs

1854

Partie R

RÉGLEMENTATION

1900

XVII

CODAP 2005 Division 2

PARTIE G GÉNÉRALITÉS

G1 - OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION DE LA DIVISION 2 DU CODAP 2005

La Division 2 du CODAP 2005 définit les exigences minimales requises pour :

le choix des matériaux,

– les conditions d’approvisionnement et de contrôle des produits mis en œuvre,

le dimensionnement,

– les opérations de fabrication,

les contrôles à effectuer en cours et en fin de fabrication et les modalités d’inspection,

des appareils à pression non soumis à l’action de la flamme afin d’assurer la sécurité de ces appareils dans des conditions normales d’exploitation.

Dans le cadre de la présente Division, un appareil à pression est limité :

à l’enveloppe soumise à pression jusque et y compris aux brides de tubulures, aux raccords filetés, taraudés ou soudés ou au bord à souder de la première soudure de liaison avec les tuyauteries ou organes qui s’y raccordent,

aux éléments des supports, fixations et autres organes directement soudés aux parois soumises à la pression.

Dans le cadre de la présente Division, les conditions normales d’exploitation sont les conditions pour lesquelles l’appareil a été conçu et réalisé conformément :

– aux indications du Donneur d’ordre (Appareils Spécifiques voir GA1.1.1)

ou,

– aux données retenues par le Fabricant (Appareils Catalogue voir GA1.1.2 ) s’il s’agit d’appareils destinés à des Clients non connus à priori et pour lesquels la conception fonctionnelle est effectuée par le Fabricant.

Les conditions normales d’exploitation supposent également que l’appareil soit installé, entretenu et utilisé conformément à sa destination.

Les prescriptions de la présente Division ne couvrent pas l’exploitation des appareils et les dispositions appropriées destinées à permettre les inspections nécessaires à la sécurité des appareils et leur entretien durant leur exploitation. Ces dispositions doivent être définies entre les parties concernées, en accord, le cas échéant avec la réglementation applicable.

La présente Division s’applique aux appareils pour lesquels un contrôle spécifique (voir GA1.4) des produits destinés à la réalisation des parties principales sous pression (voir GA1.2) est exigé par la réglementation applicable.

Cette Division s’appliquent aussi aux appareils non couverts par la Division 1. Pour ces appareils, il est aussi exigé, au titre du code, un contrôle spécifique (voir GA1.4) des produits destinés à la réalisation des parties principales sous pression (voir GA1.2).

Les autres limitations du domaine d’application de la Division 2 du CODAP 2005 liées aux différentes réglementations applicables sont définies dans les annexes GA4 et suivantes. En particulier l’Annexe GA5 définit les modalités d’application de la Division 1/2 du CODAP 2005 dans le cadre de la réglementation française et des autres pays ayant transposé en droit national la Directive Européenne Equipements Sous Pression 97/23/CE.

Toutefois, quelque soit la réglementation applicable, la présente Division ne s’applique pas :

– aux appareils soumis à l’action directe de la flamme,

aux appareils multicouches,

aux appareils frettés,

– aux silos,

– aux appareils des îlots nucléaires couverts par les recueils de règles spécifiques relatives à ces îlots,

– aux réservoirs de stockage couverts par des recueils de règles spécifiques relatives à ces appareils.

1

CODAP 2005 Division 2

G2

CODAP 2005

G2.1 - Structure de la présente Division

La Division 2 du CODAP 2005 comprend les 7 Parties suivantes :

Partie G - Généralités : Cette partie définit le domaine d’application et les modalités d’application de la présente Division en fonction de la réglementation applicable, les principes généraux sur lesquels sont basées les règles et les conditions préalables à leur application ainsi que la notion de catégorie de construction

Partie M - Matériaux : Les prescriptions de cette Partie permettent d’effectuer le choix des matériaux et le contrôle de la qualité des produits mis en œuvre afin que :

le matériau de base et les assemblages soudés présentent, après fabrication et dans les conditions d’emploi de l’appareil, une capacité suffisante de déformation plastique,

le matériau ne subisse pas de modifications structurales non contrôlées influant sur ses propriétés, à la température maximale d’exploitation de l’appareil,

le matériau ne présente pas de risque de défaillance par rupture fragile à la température minimale d’exploitation de l’appareil.

Partie C - Conception et Calculs : Les prescriptions de cette Partie permettent, après inventaire détaillé des sollicitations mécaniques et thermiques auxquelles sera soumis l’appareil, d’en choisir les formes, d’en concevoir les assemblages et d’en déterminer les épaisseurs et dimensions afin de prévenir la ruine suivant les différents modes possibles de défaillance de l’appareil.

DU

-

STRUCTURE

DE

LA

DIVISION

2

Partie F - Fabrication : Les prescriptions de cette Partie concernent les dispositions relatives aux opérations de découpage, formage, assemblage, soudage, dudgeonnage, traitements thermiques, etc. dont l’observation permet l’obtention des caractéristiques prévues pour le matériau de base et les assemblages dans les conditions d’emploi de l’appareil, ainsi que le respect des dimensions prévues.

Partie I - Contrôles et Inspection : Cette partie concernent les opérations à effectuer pour vérifier que l’ensemble des prescriptions de la présente Division sont bien été observées et donc que la qualité de l’appareil réalisé assure la sécurité d’exploitation attendue.

Partie G – GÉNÉRALITÉS

Partie IE - Interprétations et exemples :

 

Modalités d’application particulières et exemples d’application des règles de la présente Division.

 

Partie R - Réglementations : Textes réglementaires auxquels la présente Division fait référence. Cette présentation des règles est fondée sur des considérations d’ordre rédactionnel. Toutefois, la plupart de ces règles étant interdépendantes, l’utilisation de la présente Division, ensemble cohérent de prescriptions, implique le respect de toutes les règles applicables à l’appareil considéré.

Chaque Partie comprend, en outre, des Annexes qui, selon le cas, peuvent avoir l’un des statuts suivants :

Annexe obligatoire : annexe dont l’ensemble des dispositions doivent être appliquées lorsque la conformité aux exigences de la présente Division est requise pour l’appareil considéré,

Annexe non-obligatoire : annexe dont l’ensemble des dispositions lorsqu’elles sont appliquées permettent d’assurer la conformité de l’appareil considéré aux exigences de la présente Division. Toutefois, d’autres dispositions répondant aux exigences concernées peuvent être appliquées après accord entre les parties concernées.

Annexe informative : annexe donnant seulement des informations destinées à aider et à guider la réflexion des parties concernées.

G2.2 - Organes de protection contre les excès de pression Les organes de protection contre les excès de pression intérieure ou extérieure ne font pas l’objet de prescriptions spécifiques mais dans le cadre de la présente Division ces équipements doivent respecter au minimum les dispositions de la norme NF EN 764-7 :

Juillet 2002

Les exigences de cette norme ne peuvent pas être réduites mais peuvent être complétées par des exigences spécifiques du Donneur d’Ordre ou du Client ou par des prescriptions supplémentaires liées à la réglementation applicable à l’appareil considéré.

G2.3 - Documents de références Les documents, normes ou spécifications auxquels la présente Division fait référence sont datés. Les révisions ultérieures de ces documents ne s’appliqueront à la présente Division qu’après y avoir été incorporées par révision.

La présente Division s’appuie sur les versions linguistiques originales des documents référencés (normes, spécifications …), la validité de la stricte équivalence des autres versions linguistiques restant de la responsabilité de leur utilisateur.

2

CODAP 2005 Division 2

G3 - PRINCIPES GENERAUX

G3.1 - Généralités

Les règles de la présente Division s’appliquent aussi bien à un appareil dans son ensemble qu’à chacun des éléments qui le constituent.

Ces règles ont pour but de prévenir la défaillance de l’appareil sous l’effet des sollicitations auxquelles il sera soumis en service.

La présente Division s’appliquant à des appareils de toutes dimensions soumis à des sollicitations très diverses, les règles de la présente Division ont nécessairement une portée très générale et leur seule observation peut, dans certains cas, ne pas être suffisante ; les dispositions complémentaires nécessaires doivent alors être mises en œuvre en accord avec les parties concernées.

G3.2 - Modes de défaillance

La défaillance d’un équipement sous pression peut se produire de diverses façons, qui peuvent être classées de la manière suivante :

– défaillance à court terme,

– défaillance à long terme,

– défaillance due à des sollicitations cycliques,

– défaillance due à une combinaison des cas précédents.

Les principaux modes de défaillance à court terme (c’est-à-dire les modes de défaillance résultant de l’application de chargements non cycliques qui conduisent à la défaillance immédiate) sont les suivants :

Rupture fragile,

Déformation excessive et instabilité plastique (Eclatement),

Rupture

ductile

(fissuration

ou

déchirure

ductile

due

à

des

déformations

locales

excessives),

au déformations excessives,

Fuite

niveau

des

joints

du

fait

de

Instabilité

élastique

ou

élasto-plastique.

(Flambage).

Les

définitions

détaillées

de

ces

modes

de

défaillance sont données en Annexe GA1.

Les principaux modes de défaillance à long terme (c’est-à-dire les modes de défaillance résultant de l’application de chargements non cycliques qui conduisent à une défaillance différée) sont les suivants :

– Fluage : Rupture par fluage ; déformations excessives au niveau des assemblages

Partie G – GÉNÉRALITÉS

 
 

mécaniques ou conduisant à un transfert de charges inacceptable ; Instabilité due au fluage,

 

Erosion, corrosion,

 

Fissuration favorisée par l’environnement, par exemple fissuration due à la corrosion sous contrainte, fissuration due à l’hydrogène, etc.

Les

définitions

détaillées

de

ces

modes de

 

défaillance sont données en Annexe GA1.

Les principaux modes de défaillance dus à des sollicitations cycliques sont les suivants :

 

Déformation plastique progressive,

 

Fatigue sous déformations élastiques (fatigue à nombre de cycles moyen et élevé) ou sous déformations élasto-plastiques (plasticité alternée, fatigue à nombre de cycles faible),

Fatigue favorisée par l’environnement.

Les

définitions

détaillées

de

ces

modes de

 

défaillance sont données en Annexe GA1.

Pour les besoins notamment du calcul, la présente Division fait aussi appelle à une classification des modes de défaillance en modes de type primaire ou de type secondaire.

Les modes de défaillance de type primaire sont les modes pour lesquels la défaillance résulte de l’application ou du maintien d’une sollicitation d’intensité donnée :

 

– Rupture fragile.

 

– Déformation excessive et instabilité plastique (Eclatement).

– élastique

Instabilité

ou

élasto-plastique.

 

(Flambage).

 

– Fluage : Rupture par fluage ; déformations excessives au niveau des assemblages mécaniques ou conduisant à un transfert de charges inacceptable ; instabilité due au fluage.

 

Les modes de défaillance de type secondaire sont les modes pour lesquels la défaillance résulte de la variation répétée des sollicitations :

 

Déformation plastique progressive.

 

– Fatigue sous déformations élastiques (fatigue à nombre de cycles moyen et élevé) ou sous déformations élasto-plastiques (plasticité alternée, fatigue à nombre de cycles faible).

 

Les modes de défaillance couverts par la présente Division sont définis et analysés en Annexe GA3 et en

C1.

3

CODAP 2005 Division 2

G3.3 - Conditions préalables à l’application de la présente Division

G3.3.1 - Choix des matériaux

Les matériaux doivent être choisis pour résister aux diverses formes de corrosion, à la fragilisation, à l’érosion ou à l’usure dues à la nature des fluides avec lesquels ils seront en contact dans les conditions de service de l’appareil et pendant la durée de vie prévue.

Pour les Appareils Catalogue, il appartient au Fabricant de fixer les conditions de service et donc de déterminer les contraintes que peuvent subir les appareils durant leur vie. Il fixe les limites d’exploitation et doit en informer le destinataire de l’appareil (voir I1.9.4).

Pour les Appareils Spécifiques, ce choix ne peut, le plus souvent, être fait par l’application de règles simples en raison du grand nombre de paramètres à prendre en compte, dont certains sont de la seule compétence du Donneur d’ordre. En ce qui concerne par exemple les risques de corrosion, ils peuvent survenir à la suite des :

– variations de concentration, de température et de potentiel d’oxydo-réduction du fluide, ainsi que les modifications possibles de sa

composition, la présence d’impuretés,

,

– de

l’existence

zones

de

stagnation

ou

de

turbulence,

– conditions d’exploitation de l’appareil,

fréquence des cycles marche/arrêt,

,

l’état

de

surface

des

parois

de

l’appareil,

(écrouissage

 

local,

existence

de

contraintes

résiduelles

).

Lorsque le choix des matériaux est de la seule compétence du Donneur d’ordre, le Fabricant doit vérifier que le choix est compatible avec les exigences de la présente Division.

G3.3.2 - Définitions des sollicitations

L’application des prescriptions de la présente Division ne peut assurer la sécurité d’un appareil que si les sollicitations auxquelles il sera soumis durant son utilisation soient connues.

Cette connaissance préalable des sollicitations doit porter sur :

– leur nature,

leur intensité,

leur

temps,

caractère, statique ou variable

dans le

– les circonstances dans lesquelles elles s’exercent (conditions normales de service, conditions exceptionnelles de service, essais de résistance),

Partie G – GÉNÉRALITÉS

 

Pour les Appareils Spécifiques, le Donneur d’ordre, sous sa responsabilité, doit donc communiquer au Fabricant toutes les informations nécessaires à la connaissance de ces sollicitations. Pour les Appareils Catalogue, il est de la responsabilité du Fabricant de définir les sollicitations prises en compte et d’en informer le Client (voir aussi I1.9.4).

G4 - CATEGORIES DE CONSTRUCTION

 

G4.1 - Généralités

 

La notion de catégorie de construction permet d’assurer une adéquation optimale entre la qualité de construction d’un appareil et ses futures conditions d’exploitation.

 

La

présente

Division

distingue

3

catégories

de

construction désignées A, B1 et B2.

 
 

A

chaque catégorie de construction est associée un

certain niveau de sévérité de l’ensemble des prescriptions de la présente Division applicables à un appareil donné ; ce niveau décroît d’une catégorie à la

suivante dans l’ordre : A, B1, B2.

 
 

Ce niveau de sévérité concerne notamment :

 

la limitation d’emploi de certains matériaux,

les modalités d’approvisionnement et de contrôle des produits,

les valeurs de la contrainte nominale de calcul f et du coefficient de soudure z pour une situation normale de service,

la conception des formes et des assemblages soudés,

les opérations de fabrication,

 

les contrôles à effectuer en cours et en fin de fabrication,

les modalités d’Inspection.

 

Si

un appareil est constitué de plusieurs enceintes,

chacune peut relever de catégories de construction différentes ; les éléments communs à deux enceintes relèvent alors de la catégorie de construction la plus contraignante des deux.

G4.2 - Sélection de la catégorie de construction

 

La sélection de la catégorie de construction d’un appareil est fonction d’une part des facteurs potentiels de défaillance de cet appareil et d’autre part des conséquences d’une défaillance éventuelle de cet appareil.

En fonction des différentes réglementations auxquelles un appareil est susceptible de devoir répondre, les Annexes GA4 et suivantes proposent différentes méthodologies ou procédures permettant de sélectionner une catégorie de construction.

4

CODAP 2005 Division 2

Lorsque ces méthodologies ou ces procédures s’appuient sur différentes listes de critères regroupant les facteurs potentiels de défaillance auxquels l’appareil à pression peut être soumis durant sa vie et les conséquences d’une défaillance éventuelle, ces listes de critères ne sont pas limitatives et peut être complétées par des analyses plus détaillées.

Dans le cas d’Appareils Spécifiques, l’application de ces méthodologies ou de ces procédures est de la responsabilité du Donneur d’ordre qui devra préciser la catégorie de construction retenue lors de l’appel d’offres.

Partie G – GÉNÉRALITÉS

Dans le cas d’Appareils Catalogue conçus pour des conditions d’exploitation précises mais destinés à des Clients non connus, l’application de ces méthodologies ou de ces procédure est de la responsabilité du Fabricant qui devra spécifier, dans le document définissant ces appareils, la catégorie de construction retenue et les données utilisées à cet effet.

Le Donneur d’ordre ou le Fabricant peut toujours retenir une catégorie de construction supérieure à celle déterminée par application des méthodologies ou des procédures définies ci-dessus.

5

CODAP 2005 Division 2

CODAP 2005 Division 2

Partie G – GÉNÉRALITÉS

PARTIE G GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA1 DEFINITIONS

(Annexe obligatoire)

GA1.1 - DEFINITIONS DES APPAREILS

GA1.1.1 - Appareils Spécifiques

Appareils dont la conception fonctionnelle est effectuée par le client (Donneur d’ordre). Ce dernier, dans la plupart des cas, définit aussi la conception générale de l’appareil.

Ces appareils sont en général construits à l’unité mais peuvent être aussi construits en série.

GA1.1.2 - Appareils Catalogue

Appareils destinés à des Clients non connus à priori et pour lesquels la conception fonctionnelle est effectuée par le Fabricant.

Ces appareils peuvent être construits à l’unité ou en série.

COMPOSANTS

D’UN APPAREIL

Les schéma ci-après définissent la terminologie utilisée au titre de la présente Division pour les différentes parties composant un appareil à pression.

GA1.2

-

DEFINITIONS

DES

Tubulure :
Tubulure :

Bride de tubulure :

Composant d’un équipement sous pression DN > 100 Partie principale sous pression DN 100 Partie sous pression

Composant d’un équipement sous pression DN > 100 Partie principale sous pression

Composant

Tôle de

DN 100 Partie sous pression

Virole sous pression :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Renforcement :

d’un équipement sous pression

Partie sous pression

Fond :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Raidisseur :

Composant d’un équipement sous pression

Partie non soumise à la pression

Manchon fileté ou non :

Composant d’un équipement sous pression Partie sous pression

renforcement et support :

Composant d’un équipement sous pression

Partie non soumise à la pression

Boulonnerie :

Pièces d’assemblage Parties non soumises à la pression

Figure GA1.2-1

7

CODAP 2005 Division 2

Partie G – GÉNÉRALITÉS

Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Tampon de trou d’homme : Boulonnerie : Composant d’un équipement sous pression Pièces d’assemblage Parties
Tampon de trou
d’homme :
Boulonnerie :
Composant d’un équipement sous pression
Pièces d’assemblage
Parties principales sous
Partie principale sous pression
pression
Trou d’homme :
Bride de trou d’homme :
Composant d’un équipement sous pression
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression
Partie principale sous pression

Figure GA1.2-2

Plaque tubulaire : Bride de tubulure : Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous
Plaque tubulaire :
Bride de tubulure :
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression
Bride de calandre :
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression
Tubulure :
Bride de tubulure :
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN > 100 Partie sous pression
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression
Tige entretoise :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumise à la pression
Tubulure :
Composant d’un équipement sous pression
DN > 100 Partie principale sous pression
DN ≤ 100 Partie sous pression
Cloison :
Composant d’un équipement sous pression
Partie non soumises à la pression
Cloison de boîte :
Composant
d’un équipement sous pression
Parties non soumises à la pression
Tubes du faisceau :
Fond plat :
Composant
d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression
Composants d’un équipement sous pression
Parties principales sous pression
Boulonnerie :
Pièces d’assemblage
Parties principales sous pression
Bride de calandre :
Composant d’un équipement sous pression
Partie principale sous pression

Figure GA1.2-3

8

Tourillon de levage :

Composant d’un équipement sous pression Partie non soumise à pression

Renforcement :

Composant d’un équipement sous pression Partie sous pression

Bride de tubulure :

Composant d’un équipement sous pression DN > 100 Partie principale sous pression DN 100 Partie sous pression

Tubulure :

Composant d’un équipement sous pression DN > 100 Partie principale sous pression DN > 100 Partie sous pression

Virole sous pression :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Raidisseur (intérieur ou extérieur) :

Composant d’un équipement sous pression Partie non soumise à la pression

Support de plateau :

Composant d’un équipement sous pression Partie non soumise à la pression

Plateau :

Composant d’un équipement sous pression Partie non soumise à la pression

Fond intermédiaire :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Tampon de trou d’homme :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Bride de trou d’homme :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Boulonnerie :

Pièces d’assemblage Parties principales sous pression

Tubulure de trou d’homme :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Fond :

Composant d’un équipement sous pression Partie principale sous pression

Jupe (ou pieds supports) :

Composant d’un équipement sous pression Partie non soumise à la pression

CODAP 2005 Division 2

Partie G – GÉNÉRALITÉS

Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Figure GA1.2-4 9
Figure GA1.2-4
9

CODAP 2005 Division 2

Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Partie G – GÉNÉRALITÉS

GA1.3 - MODES DE DEFAILLANCE

GA1.3.1 - Rupture fragile

La prévention de ce mode de défaillance sous des sollicitations de nature essentiellement statique doit faire l’objet d’exigences spécifiques. Il convient notamment que les caractéristiques minimales requises relatives à la ténacité des matériaux soient spécifiées.

- plastique (Eclatement)

Ces deux modes de défaillance concernent tous les appareils à pression, quelles que soient les sollicitations appliquées. La prévention de ces modes de défaillance, qui doivent être pris en compte pour toutes les situations de l’appareil, est l’objet principal des règles de calcul de la présente Division.

La notion de déformation plastique excessive s’applique aux dimensions d’ensemble de l’appareil (diamètres, longueurs, angles, …). La définition du seuil de chargement qui lui correspond se réfère à l’état limite plastique obtenu avec un matériau élastique parfaitement plastique. Dans cet état, des sections ou des régions entières de l’appareil sont totalement plastifiées, et aucun accroissement de chargement au- delà de ce seuil n’est possible pour ce matériau fictif.

La grandeur mécanique représentative de la résistance du matériau à la déformation excessive est sa limite d’élasticité.

instabilité

GA1.3.2

Déformation

excessive

et

L’instabilité plastique se manifeste sous chargement croissant lorsque, après développement d’une plastification importante, le renforcement du matériau réel par écrouissage n’est plus suffisant pour compenser la réduction de section qu’engendre la déformation plastique. Elle conduit à la rupture par striction.

La grandeur mécanique représentative de la résistance du matériau à l’instabilité plastique est sa résistance à la traction.

La prévention des deux modes de défaillance est assurée au moyen des mêmes règles de dimensionnement, par le biais de la notion de contrainte nominale, qui introduit, explicitement ou implicitement, une marge de sécurité suffisante par rapport à la limite d’élasticité et par rapport à la résistance à la traction.

GA1.3.3 - Rupture ductile

plastification

excessive locale ou à une propagation instable des

fissures.

Des déformations plastiques locales restant suffisamment confinées pour exclure tout risque de

La

rupture

ductile

est

due

à

une

ruine, sont permises par les règles de conception couvrant les modes de défaillance par déformation excessive et instabilité plastique, sous réserve que le matériau de base et les zones soudées aient une capacité de déformation plastique suffisante.

Cette exigence est couverte lorsque les règles relatives à la ductilité du matériau de base (allongement à rupture), à la réalisation des joints soudés et aux essais destructifs des joints soudés sont respectées.

GA1.3.4 - Fuite aux joints

En général, les règles ne visent pas à couvrir la défaillance provenant de fuites aux joints des brides. Cependant, certaines exigences fonctionnelles, comme par exemple l’étanchéité, les limites de déformations, l’assise des joints, etc., peuvent faire l’objet de règles de calcul spécifiques ou de dispositions constructives particulières (par exemple l’étanchéité d’un raccordement par brides boulonnées).

GA1.3.5 - Instabilité élastique et élasto-plastique (Flambage)

Ce mode de défaillance résulte généralement de contraintes de compression provoquant une instabilité élastique ou élasto-plastique ; il est à la base de certaines règles spécifiques de la présente Division, telles que les règles de conception des enveloppes sous pression extérieure.

Ce mode de défaillance est à prendre en compte pour toutes les conditions de chargement d’un récipient soumis à des contraintes de compression.

Afin de prévenir cette défaillance, on doit vérifier que les sollicitations appliquées n’excèdent pas les sollicitations de même nature, affectées d’un coefficient de sécurité, qui entraîneraient la ruine.

La méthode utilisée doit prendre en compte les imperfections géométriques éventuelles, dans les limites des valeurs permises par la présente Division.

GA1.3.6 - Rupture par fluage et déformation excessive par fluage

Ces modes de défaillance affectent les appareils dont la température de conception est suffisamment élevée pour que se manifeste un écoulement progressif du matériau sous sollicitations constantes.

Il convient de ne prendre en compte ces modes de défaillance que dans les conditions de service. La contrainte de conception admissible est habituellement basée sur la contrainte de rupture par fluage pour une durée d’exploitation donné affectée d’un coefficient de sécurité et/ou sur la contrainte nécessaire pour atteindre une déformation de 1% par fluage pour une durée d’exploitation donnée.

10

CODAP 2005 Division 2

Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Partie G – GÉNÉRALITÉS

GA1.3.7 - Déformation plastique progressive

La défaillance par déformation plastique progressive peut se manifester dans les récipients soumis à des combinaisons de sollicitations, dont certaines restent sensiblement uniformes, alors que d’autres présentent des variations répétées importantes.

Elle se traduit par une croissance cumulative de la déformation sous l’action de ces variations répétées.

Dans le cas où un risque de défaillance par instabilité existe, la déformation plastique progressive a un effet aggravant sur ce risque.

Il convient de ne prendre en compte ce mode de défaillance que pour les conditions normales de service

En pratique, les conditions de service conduisant à la déformation plastique progressive sont rares. Le cas le plus connu est celui du rochet thermique, qui peut concerner les appareils subissant de fortes variations périodiques de la température du fluide contenu, la pression demeurant constante ou variant peu.

Le critère (« Règle des 3 f ») visant à assurer l’adaptation plastique globale des zones de discontinuité majeure, vise aussi à couvrir le risque de défaillance par déformation progressive.

Le respect de ce critère est suffisant mais non nécessaire. Un Fabricant à toujours la possibilité de justifier par d’autres moyens l’absence de défaillance par déformation progressive.

GA1.3.8 - Fissuration par fatigue

La défaillance par fissuration par fatigue concerne les récipients soumis à des charges variables. Elle peut se produire pour un nombre de cycles assez faible, dans les zones où se produit une déformation plastique à chaque cycle (plasticité alternée). Elle peut également se produire pour un très grand nombre de cycles dans le domaine élastique, même lorsque l’amplitude de contrainte est petite, par exemple en cas de vibrations, dans les zones de concentration de contrainte.

La fissuration par fatigue ne doit habituellement être prise en compte que pour les conditions normales de service.

Une attention particulière est nécessaire lorsque la fatigue intervient dans des conditions de fluage, ces conditions pouvant réduire de façon significative le nombre de cycles admissibles

GA1.4 - CONTROLE SPECIFIQUE

« Contrôle réalisé, avant livraison, conformément à la spécification de produit sur les produits à livrer ou sur des unités de contrôle dont les produits font partie, de manière à vérifier si ces produits sont conformes aux prescriptions de la commande » (NF EN 10204 : Janvier 2005) »

GA1.5 - CONTROLE NON SPECIFIQUE

« Contrôle réalisé par le Producteur conformément à ses propres procédures pour évaluer si les produits définis par la même spécification de produit et élaborés suivant le même procédé de fabrication satisfont aux prescriptions de la commande ou non »

Les produits contrôlés ne sont pas nécessairement les produits effectivement livrés » (NF EN 10204 :

Janvier 2005) »

GA1.6 - PARTIES CONCERNEES

GA1.6.1 - Fabricant

Le Fabricant est la personne physique ou morale qui assume la responsabilité de la conception, de la construction et la mise sur le marché d’un appareil, conformément :

aux spécifications fournies par le Donneur d’ordre le cas échéant,

aux

obligations

de

la

réglementation

applicable,

aux prescriptions de la présente Division applicables à l’appareil concerné.

Le

Fabricant

peut

confier

tout

ou

partie

des

opérations ou des travaux à des sous-traitants. Sauf accord particulier, le Fabricant conserve la responsabilité des opérations ou travaux sous-traités.

GA1.6.2 - Client - Donneur d’ordre

Le Client est la personne physique ou morale qui achète un Appareil Catalogue au Fabricant pour son propre compte ou pour le compte d’un tiers.

Le Client doit préciser les conditions d’installation et d’exploitation de l’appareil à pression. Le Fabricant est alors responsable de la conception complète de l’appareil ainsi que de son intégration dans le site d’installation.

Le Donneur d’ordre est la personne physique ou morale qui commande un Appareil Spécifique au Fabricant pour son propre compte ou pour le compte d’un tiers.

Le Donneur d’ordre doit indiquer sous sa responsabilité les données nécessaires à la construction de l’appareil, notamment la catégorie de construction choisie et, le cas échéant, les exigences particulières supplémentaires à celles de la présente Division (voir Annexe GA2).

Le Donneur d’ordre doit indiquer au Fabricant, le cas échéant, le Service ou Organisme d’Inspection chargé de l’Inspection éventuelle.

11

CODAP 2005 Division 2

Annexe GA1 - DÉFINITIONS

Partie G – GÉNÉRALITÉS

GA1.6.3 - Producteur de matériau

Le Producteur de matériau est la personne physique ou morale qui élabore les produits utilisés pour la fabrication d’un appareil.

Au sens de la présente Division, doit être considéré comme Producteur, celui sous la responsabilité duquel ont eu lieu les dernières opérations de mise en forme pouvant avoir une influence sensible sur les caractéristiques finales du produit, lorsque celui-ci est en mesure de garantir l’ensemble des caractéristiques telles que décrites dans la norme ou la spécification technique du produit livré au Fabricant.

GA1.6.4 - Transformateur

Au sens de la présente Division, est considéré comme Transformateur, celui qui, sans être Producteur, effectue les dernières opérations affectant la forme, l’aspect ou les propriétés des produits (réalisation des fonds par exemple) (voir aussi NF EN 10021 :

Décembre 1993).

Outre les documents de contrôle éventuellement liés à son intervention, le Transformateur doit transmettre le ou les documents de contrôle établis par le ou les intervenants précédents.

GA1.6.5 - Revendeur

Le Revendeur est la personne physique ou morale

qui, sans être Producteur ou Transformateur, fournit des produits entrant dans la construction de l’appareil

(v

GA1.6.6 - Service ou organisme de contrôle

Service ou Organisme, indépendant des services de production du Fabricant, chargé d'effectuer les opérations de contrôle exigées par la présente Division et les Données Techniques de Construction du Donneur d’ordre. Ses fonctions sont assurées :

du

soit

par

le

propre

service

de

contrôle

Fabricant,

– soit par un organisme spécialisé choisi par le Fabricant.

L'Agent chargé de ces opérations est désigné dans la présente Division sous le nom de Contrôleur.

GA1.6.7 - Service ou organisme d’inspection

Service

ou

Organisme

chargé

d'effectuer

les

opérations

contractuelles

de

surveillance

de

la

construction.

Pour les Appareils Spécifiques, l'Organisme d'Inspection, désigné par le Donneur d’ordre, peut être, en particulier :

– soit le propre service inspection du Donneur d’ordre,

soit

Donneur d’ordre,

un

organisme

spécialisé

choisi

par

le

– soit, lorsqu'un Système qualité certifié du Fabricant est mis en œuvre et après accord entre les parties concernées, un service du Fabricant, chargé de procéder sous la responsabilité de celui-ci à tout ou partie des opérations de surveillance de la construction.

l'Organisme

Les

d'Inspection doivent être précisées par le Donneur

d’ordre à la commande.

Dans le cas d’Appareils Catalogue, l’Organisme d’Inspection est choisi par le Fabricant qui lui précise l’étendue et les modalités de ses interventions.

L'agent chargé des opérations de surveillance de la construction est désigné dans la présente Division sous le nom d'Inspecteur.

modalités

des

interventions de

GA1.7 - TRAITEMENTS THERMIQUES (NF EN 10052 : JANVIER 1994)

GA1.7.1 – Recuit et traitement de normalisation

GA1.7.1.1 - Recuit (A)

Traitement thermique comportant une austénitisation (> A c3 suivie d´un refroidissement lent afin d’obtenir une transformation de l´austénite en ferrite-perlite ou en cémentite-perlite complète.

GA1.7.1.2 – Traitement de normalisation

comportant une

austénitisation suivie d´un refroidissement à l´air calme.

GA1.7.2 - Hypertrempe (AT)

Traitement thermique appliqué aux aciers austénitiques. Ce traitement comporte un chauffage à haute température suivi d´un refroidissement suffisamment rapide pour conserver une structure austénitique homogène après retour à la température ambiante.

GA1.7.3 - Traitement thermomécanique (M)

Procédé de formage dans lequel la déformation finale est effectuée dans une certaine gamme de températures conduisant à un état du matériau présentant certaines caractéristiques qui ne peuvent être obtenues ou conservées par un traitement thermique seul.

GA1.7.4 - Recuit isotherme (I)

Recuit comportant une austénitisation suivie d´un refroidissement interrompu par un maintien à une température à laquelle la transformation de l´austénite en ferrite-perlite ou en cémentite-perlite est complète.

Traitement

thermique

12

GA1.7.5 - Trempe (Q)

CODAP 2005 Division 2

Partie G – GÉNÉRALITÉS

Annexe GA1 - DÉFINITIONS

GA1.7.7 - Traitement de recristallisation (RA)

Opération qui consiste à refroidir un produit ferreux

Traitement

thermique

ayant

pour

objet

de

plus rapidement qu´à l´air calme.

provoquer, sans

changement

de

phase,

le

Il est recommandé d´utiliser une formulation précisant les conditions de refroidissement, par exemple : trempe à l´air soufflé, trempe à l´eau, trempe étagée, etc.

Lorsque la trempe d´un produit ferreux ayant subi

un chauffage s´effectue par un transfert thermique vers les parties non chauffées, celle-ci est appelée auto-

trempe.

Note 1 : En français, le terme «trempe» est improprement utilisé pour désigner le traitement de durcissement par trempe.

Note 2 : En français, l´expression «trempe à l´air» est improprement utilisée pour désigner le refroidissement à l´air.

GA1.7.6 - Revenu (T)

Traitement thermique auquel est soumis un produit ferreux ayant déjà subi en général un durcissement par trempe ou un autre traitement thermique pour amener ses propriétés au niveau souhaité.

Il comporte un ou plusieurs chauffages à des températures déterminées (< Ac1) avec maintien à ces températures, suivis de refroidissements appropriés.

Le revenu engendre généralement une baisse de

dureté et dans certains cas une augmentation de celle-

ci.

développement, par germination et croissance, de

nouveaux grains dans un métal de base écroui.

GA1.7.8 - Recuit d’homogénéisation et traitement de mise en solution

GA1.7.8.1 - Recuit d’homogénéisation (S)

Recuit à haute température, d´une durée suffisante, destiné à réduire plus ou moins par diffusion les hétérogénéités de composition chimique dues au phénomène de ségrégation.

GA1.7.8.2 - Traitement d emise en solution

Traitement thermique ayant pour but la mise et le maintien en solution des constituants préalablement précipités.

GA1.7.9 - Durcissement par précipitation et traitement de durcissement par précipitation

GA1.7.9.1 - Durcissement par précipitation (P)

par

précipitation d´un ou plusieurs composés dans une solution solide sursaturée.

Durcissement

d´un

produit

ferreux,

obtenu

GA1.7.9.2

-

Traitement

de

durcissement

par

précipitation

 

Traitement thermique comprenant un traitement de mise en solution suivi d´un traitement de désursaturation.

13

CODAP 2005 Division 2

Partie G – GÉNÉRALITÉS

14

CODAP 2005 Division 2

Partie G – GÉNÉRALITÉS

PARTIE G GÉNÉRALITÉS

ANNEXE GA2 DONNEES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION

(Annexe obligatoire)

GA2.1 - OBJET

L’objet de la présente Annexe est de définir la