Sunteți pe pagina 1din 2

Le bio « à l’américaine »

Cela faisait plus d’un an que je n’étais pas allée à New York. Un ami éclairé m’avait prévenue : « cherche les marché bios et les Amish
Markets ». OK, noté. Mais, en voyage avec ma fille, on était a priori plus parties pour se focuser sur le M&M’s World de Times Square que sur
les produits bios.

Sauf que des marchés bios, pendant l’été, y’en a partout ! Et c’est chose nouvelle, je crois.
Pas aussi grands que les nôtres (Batignolles ou Raspail), mais beaucoup plus répandus et quotidiens : Au terminal de Staten Island, au pied du
Rockfeller center... Le plus remarquable par sa taille est celui de Union Square, lieu également intéressant pour son supermarché Whole Food
temple de la healthy food (les immeubles art déco autour, on s’en fout).
Ces marchés bios sont subventionnés par la ville de NYC, qui installe son petit stand dans chacun d’entre eux. « Bio », tous les vendeurs ne le
sont pas forcément. Ce sont des fermiers indépendants, cultivant aux alentours de NYC. De jeunes cultivateurs plutôt jeunes, souvent au look
hippie ou « country ». On peut acheter sur ces marchés des fruits et légumes (magnifiques), du fromage, du miel, des produits laitiers, de la
camelote crafts… Les tomates sont de toutes les couleurs et de toutes les variétés (étonnant). Les pèches sont de vigne. Les fleurs sont « edible ».
Et oui, le coté branché, gentry est bien là ! Les produits sont disposés en vrac ou en barquettes. Tout est bien marketé : les cagettes en bois, les
sacs en papier, les étiquettes faites à la main…
Le public est varié, mais de ce que j’ai pu voir, l’affluence est assez faible cependant.

Chez Amish Market, (9th ave, 57th) c’est un autre empire du bon, beau, bio et équitable, merveilleusement mis en scène, dans un supermarché
qui a des airs de ferme. Se promener dans les rayons est une vraie shopping experience !! Des paniers, des fagots, des fleurs séchées sont
suspendus au plafond (sous les poutres en bois, s’il vous plait), les rayons des frigos sont embellis par de la (vraie) paille et des feuilles de vigne
fraiches, des carrelettes bleues type azulero, recouvrent les murs. Le magasin est foisonnant, les allées étroites, les étagères débordent. Un seau
en bois est posé là. Ca sent le pain et les épices. Quelques tables « communal », en bois, sont disponibles près de la boucherie - charcuterie. Le
choix de café en grain est extraordinaire. Tout a l’air très frais et la sélection de produits bios est exceptionnellement appétissante. Fini le bio
tristounet de la privation, punition, voici le bio généreux, sensoriel et gourmand. Et ça marche, quelle foule !!
Les Amish là dedans ? On me dit que le store est dirigé par eux, mais qu’ils ne sont pas présents. Par contre, le manager est une femme… qui
porte le foulard, comme plusieurs autres vendeuses d’ailleurs. Ethniquement, le mix m’échappe donc…
(photos interdites by the way, je suis ressorties bredouille. Le Amish serait-il parano ? ).

Les Américains, avec leur préoccupation ancienne et renforcée pour la nutrition, leur optimisme chronique, leur ressources naturelles
« gigantesques », leur envie de consommer, ont initié un modèle de point de vente bio généreux, abondant, ludique, tentateur, qui incite à la
consommation et met l’eau à la bouche… alors qu’en Europe, on est sur un bio plus éthique, raisonné, plus rare, qui incite au contrôle des
quantités, plus « less is more » et les points de vente restent avant tout fonctionnels.
Comme si en France, un marketing trop visible sur les points de vente bios et pour les produits bios (beaux packs, noms de marque et produits
marrants, incitateurs, lieux de vente agréables et développant une ambiance, un univers imaginaire…), allait à l’encontre de la communication de
la qualité, du sérieux nécessaires pour fabriquer du bio selon les normes (même si certaines marques et notamment les marques distributeurs
comme celle de Monoprix font évoluer les perceptions).
Les Américains nous montrent en tout cas qu’il est possible d’allier beau et bio, plaisir et sécurité : à quand notre Amish Market version FR ?
Quelques photos de marchés bios à NYC :