Sunteți pe pagina 1din 1

l'année qui a permis a François Marie AROUET ou ,1755

Voltaire de témoigner le tremblement de terre qui a frappé


Lisbonne dans un fracas épouvantable, et puis la rupture
diplomatique entre la France et l’Angleterre qui a préfiguré une
guerre de Sept Ans ; deux évènements qui ont fait de voltaire un
.combattant contre la thèse de l'utopie

Au début, Voltaire a manifesté un épicurisme joyeux et


presque insolent devant une vie qu'il jugeait bonne. Il mettait sa
confiance dans le progrès et la civilisation qui devaient suffire à
assurer le bonheur des hommes, Plus tard, après les deux
évènements cités au-dessus, il revint de cet optimisme. Alors il
admet que le mal existe sur la terre, et que l'homme doit se
contenter d'un bonheur relatif qu'il peut trouver dans une activité
…satisfaisante

« Le malheur n’est que l’apparence d’une cause qui est


bonne » telle est la philosophie de Leibniz, le philosophe inspirateur
du providentialisme et qui semble être l'adversaire le plus
directement visé par le conte philosophique " Candide ou
l'optimisme "; l'oeuvre qui représente la « somme » de sa pensée
aboutit à des conclusions à la fois pessimistes et courageuses et qui
semble être une machine de guerre, qui oppose aux concepts froids
de la métaphysique une sensibilité humaine écorchée.

Et si on lit attentivement l'œuvre de voltaire " Candide ou


l'optimisme", on va facilement constater la différence entre
Candide de l'incipit qui n'est qu'un adepte de la philosophie de
Pangloss : celle de l’utopie, et entre Candide du dernier chapitre, qui
dit : " il faut cultiver notre jardin." ou autrement le meilleur des
mondes n’existe pas, mais il faut le construire. Et entre les deux
étapes on trouve un long voyage dans lequel voltaire n'a pas cessé
de se moquer des gens qui préfèrent, devant les malheurs du
monde, s'en remettre à la Providence plutôt que d'essayer d'y
remédier par leurs propres moyens .Tout cela pour montrer que la
philosophie de Pangloss n’est valable que dans les château de la
westphalie.

En résumé, la philosophie de voltaire dans la vie se


représente comme une philosophie d'action qui considère le
travail comme le seul moyen de rendre la vie supportable. C'est
pourquoi il faut cultiver notre jardin c'est-à-dire nous consacrer à
une tâche propre à nos facultés, là où le sort nous a placés, afin
de faire fructifier au maximum ce que la vie nous a donné.

Oussama / Dr-Red1 / YounEs ChaouEn / Mar0c