Sunteți pe pagina 1din 35

c 

  



 


V Définition de la politique économique :
m 
   
 

 
    
 

   
 
      
      
  

   


V colitique économique et théorie économique :
          
    
 

     !  

 
   
 

 "  
  #   # 
$$ !%   
 

  


V colitique économique et contexte :
Æ      
   ! 
  &'           ' 
   % 
 
    
#       


V colitique économique et contraintes techniques :
  
        
 

    
  
  
 

c 

c 
  

)  "c   


 

 
 ! %
 !m 


) 
  
%
         * %    
  

   + 
%
 
   ! !m    ,  %        
 %  
   + 

 

   %
   
 
 
  !

 !m  


@V es principes d¶interventions de l¶Etat

` V es conceptions théoriques de l¶Etat

a V De l¶Etat gérant à l¶Etat garant : la conception minimaliste de l¶état chez
les libéraux

) -   # ! %
  !m 
 .    ' 
  "  
 

  &'      !
    !
    .    +!m 

   
   +  
 
 
       

 
 
 
  %   )!  
 
       #      /0   
  
)!  
 
      %   % #   
   #     


 
   
       
       !    Æ 
 %   

    '     Æ   %   1
  )
      !    
  2    "  
+!m 
 
   % 

  /0  #'
 

 "   
         
   &'   ! 
 #  
   # !

  
#        3       !m 3  
    
  
+ %
  
 ! 
'     
 
 !m 
 % 
 
.       
  

    "
V +  
 "  
 

   4
   

 5   
6 ! 
           

 )
  ! 
 
 


   
7'
   !     
    
      !  
         
6   
 %   !    !  
 '
!  
             
     

%
   


  8     
   
  
6  
 %   
 1  

 !    
 
      


   )   %   
       % 
  9   

 
 
  9   


  :      
    %  % 
 
    ' 

    

 
  %  +!m 

  %        % !          


   
#!  !      


   
     
 ,   
 .      


 
 /0

      

c (

c 
  

V +   "   


  
  %"    ! 
 !  


  <
 
 % 
      
6

 
 %
 
   
      <   #
   

!  
% +     
V +   !
 
"          !
     
! 
         &'        !   !      #
  
   
"
‘V m  !   
"   
  !    
 
     
 


  
   
  

   !   
  !    

    %'%  !    m"  
     =
  " 
   

/0     
‘V : 
 % " 

7!    
 ! 
 

  % '!    m"   
   
 %  

>  
  !m         .         # 
   



   #    +   
     !m   %    .
  #
   %   Æ    
      !m "
V +!m      "      ! 
   

 
 %   4! 
  5# 
   !m    
9  !m   # ! 
    #    
     
  "
 
      
! 
 %
  .
!  % 3    ' %   

 
V +!m    "     

 
 
V +!m   
"    
  
 
   +!m       ' 

  #  
        
 

b V De la conception keynésienne de l¶Etat à celle de l¶Etat providence

)!  %
 
 ?     !     
  '     
 %
  !m      ! 
       !         
. %
       !   

 Æ #!   


  '            '          
   
 

       

   

 %    

   %
     Æ #  %
     
      /0      %     /0
 !
      
   ! 
 ! 
 
"! %
 !m #     %# 
 /0
       
  
'  
 
 

+!m  
%   %   %
  
  @  
   %
  

 

%        


    

  
  8
  !m  %  
 
 %
    
 
 

    %  % 

 %       ! % 

   m  .   %  %  

 '   !    
   %      # 
  
 %  %
   
 
 
 "  
      
   ABC# !m  % 
   
    #     ! 

!m %  %
  
 
   
"  
  %     


c ;

c 
  

c V Du socialisme d¶état à l¶état « béquille du capital »



D
  "  %
'   

   
"
V +           
"



     " )EF3
4)5 !   4F5 !  %   
 
: 



           
    
 %   )   #
    
 ! 
      %  #    

    

    
 

V +    

 "
  

    
 

   

 )
 
       
       
 
 
 
  %  
+ 
 
    %  <         
' 
%
 
      %
 
"
V 2 %
 


 "
     

 
% 
 % 

 


    
  
%      
 #           !      %  
  %
  "
     
V 2 %
 
    
 "  

  
   !m " 

 
 
     
 % %     

     !  
  !  
      
  % 
%       +
  # 
   
!
    
         
          ! 

  )  #
%  %
  
  
  
  

     
    :  
 #
% 
 '
!m  
    
       
    
  
   

!    
    m            
    

   m . #    
  %
 
          
!  
  
  
   %    

 ! 
#
!   
  
    + %
%
  

     
% %  
% ,
 
 
 

  
        
     

  
%

%   
 
  
   +  
 %   #
 
 > +c
#   "4    5 
V c    "
  
             
 
 
       ! % 
  # " !   # 


  +       
         +
 %
%  
% ,
    %    

  

  %  
    
# 
  
 
   


%
  %      :
  %  #   !
 

 !   E
 %     
    !m      
    % 
 

%      %     

 
 
V 8  " 
     

  % !%
 !m 

%    
%  
       

#     
%    " 

 )      
 


  . 
             
 
      !   
 

 

c B

c 
  

a V uelques principes de calcul économique public



a V e choix d¶une organisation administrative : la règle de Musgrave

Æ     !m      
  
 


 #
 # 
  
  +   
   
   % "



    %  
!  
   G    
   ;     

  ' 

 
    !m "
V +  
 
    
"     

  
 
  
#  
 

 '!  
V +  
 
 !   
"  !  !      

 !     
  
 %   " 
    #  )
 
  %  

        '
        %        
 
  
  
V +  
 
   
" !m   %      
 
  %  
    
    
  
  
  !   
 
 

  

b V es problèmes d¶optimum de second rang

Æ      

 


   
   
Æ  !      !
%          

     c 
 Æ %       %
   !        
c 
 
 "        !
         
   
      
 !  %       !    H %    


 !   .%    
     %  

 %     
   
    


 
 
!

# !      
      % )  

 

     
 

V Figure 1 ± Optimum de Pareto dans le cas de l¶utilité marginale décroissante

Æ
  
 %    
 +! 
    !'  
 

7            
   
   c 
 +

     
 
     
         !  
         #   # 


   #         
  !
  
  (   

V Figure 2 ± modification de la répartition des ressources et cheminement vers
l¶optimum

> 
)#   %   
  
 I%   %  
 
     8 )   %  %  )!#  %        
  (    .
%       
 # . % )!! 8   >#J#) !

 #   %  


   (    H            #

     
  
    

  

@
  
  
      ! 
  (    
 
   
  
 !   
 


c C

c 
  

c V e problème de la préférence étatique et de l¶approche économique des


phénomènes politiques

)
    
  %  ' 

 G )  
   
 
 
      

grégation des préférences individuelles :



 
  )

 

  N
 
 
    
   

m   # !m        ! .        %  +  
 
  
          
 
.       )



  
 
 
 % G
V   
 "     %
  + 
   
     
 


 ' 

 G
V (
 "
 
V ;
 " 
V B
 " 
>


 "
V   
" !  %

      

 
 + I
     
 !
      
 

 '  
 
    
       

  %
            #
 %       
          c
  
    !      Æ #   !      !     
 


         %

  # 

   %
   
 %
       
V ( 
"     #L
#  .
 +

  

   %   ! 
    
   !%    
6   

 %    !
 

  9 
 %

       

   
      
   

!
  
 

  m #
   
 !
  

"
   9#!m    


 
    

 
 !
 ' 
 #%

 
V ; 
"   
 !
 !>
M     !  

!      
  

 '   
  
    %
   


  "!           3  
    


  &'  
  %     
  
% #
  % 

# 
 !   
'     !
%      
  #    
   
 
 !
  
      
   .    3           %   ! 
 

       !
  
V B 
"     I %      
  
   9  ! 

 

 #!   %
   +     
 Æ

c K

c 
  

        '     '


       ' 
   (

"
      
          ! .  
# (# #  /0      '        %
 %       

 % 
V C 
"    
 
  
    !  
 !  
 


  '   
  
  !    

 J     
 



  %      
 m #

   ; ,
  % '  . "
‘V  
 

   
!   
 %
# !  '
    

‘V  
 


     
‘V  
 

  
 
 
Æ !   

 
     %
   
 



   
 +
 

  %
           
  
 
    
  !  
    
 
 
6    
  ' !  # 

 9# * %    
 
 


@@ V ¶optimisation de la politique économique

` V a démarche en politique économique

V Ôchéma « La démarche de la politique économique »

8  
 
     
    
 
 
   
 
  Æ    
 #  

 
%     !
 

 
   ( 
  Æ      
   
   


  

  

a V a prise en compte des délais en politique économiques

V Ôchéma sur les délais

       

    
        
+    
     
 !
 

7! %
 
    

7!  
   !      
 )  
 

 #!   %  !!   
   P ! 
 
    G+ 
       # 
 Æ # 
   
'   '      
   !!!   >   
"
   

  Æ   %
 !%
 
 !    %  
+      
 !
 

7
  
    
  !     

7
  %  %#
          
     +      
"     !    
 
       

 
    
    
  
+            
   !
    

7 ! %
 
 %! 
 %          % !
  #
! 

  
 
    
 ! 
   
+         
   !
    

7 ! %  

7
! 

  +   
    "! 
! 

  
 ! 
#   
#   
  

  

c O

c 
  


© V @ndicateurs, instruments et objectifs

+  ,
   & 
  
 

  & & 
    
    )&  
  %      
 %
      
  %
  
 

  )& 
 &  & 
  # & 
  
  
 mN  # &&R:mm  
 
  
#    # & .
 #"
 . 
    +&R:mm&     

 #&  

   

  
  % 
  
  
)&   
  
            
 
  

 8
 
 %.   ""&  R:mm 
    
    & 
   .               
 '  & 

' 
 I  &'   AAS#&  
     &  AOS#  %  &   
7    & 
  
   :   &  
 
    
    
  
   
    
 &        &     AAS Æ%

& 
   
  
  + 
  
   .   
 
   
     
' 
     
  &  
%  G   
 9  
 

  8  #%  %
 
  '       + 
  
c
  &  
  

  
             &
  
  
 
  
 # &
        
  c
 
 
  #&    %  
 
  
 #
 
 
   @ "    &   &
 #

    .  &     '   


  %      #      


   '&  )       
 
+
   % .    " 
       =
   #
 

 =
 

  

J V effort de taxonomie en matière de politique économique

@ 

"  
Æ      
 ? 
  

 #
    
  
  2   


 
 
 

%  %           
  &
  Æ 
  
    
  

  B   
  "  
  #  
    # 
9 #& 
 

V Ôchéma Le carré magique de Kaldor

P  

        '    
   
Æ         
"
   
 

  
 
  
 +  "
     

 
  
c "
  &    
 #
' 
 #
% '         

   )&  
  ?  )
   
  
 
    '  
 &
 ,  
 
 -

 % +
    

 
    

'&  
  

 
    
"
V :  
 


 & '    
 
7 &m   %    

c Q

c 
  


    
    "  
   4
   
5  
AOSTAQS
V :  
   
7
   '  
    
   

'&  
V :  
    
   &  
   
 !      
 

 
  
   
  
 
& %
    & 


@@@ V es modèles en politique économique

Ún modèle économique   
  

     
 


   

  + 
 
    

` V es modèles théoriques

a V e modèle libéral

)&  

7 &          &         + 

 
   

            +  

  
 


  - &    > #   
 


  "   
 
    
 '         %  % 
  &'  .      % 

b V e modèle keynésien

+ 
  
?"
V 

   "  
 ?       
   

&
 
# &
 

%   
V &  

     
  # & 
'
    )  
  
 "
‘V  
       


% .    #
 
    
 .     " 
             
   %      9     
  & 
            9  
‘V          &  
     

 
   '
SS U#   #  & &        


  
:
             
  

&  #          
  '       


 
‘V   
? &  
 'S
V &    


 # &
  & #     '      
   
 # %                
  

 
+ 
?
  &      

 P  

  
     '           %   
        
   

%  '  

 
  8    "     
   &  %     
       
 & 

  9  

     
  

    
   % 

c A

c 
  

 
  '   
 
  &
 
      
  
:  
 
 % 
 

V  "W% R 
 WR/8R 
 8R3Æ 
 ÆN/8
c  8ou 
/ 

 Æ 
 X/

 
)Y%   /0 
 ou :/% /0( 
  #9@/   
 ou:Y@/Y
 ou
 
/m
 
Z /0; 

V  
 ")YYYZT
:Y@Y/YYZ
 )# BC\
 
 
 

 
 )
 

 

   

cm"   

/$#+/

)/
)/ Y
"   
 
"

  '

 
/


Ú/?[Ú?"   

c V e modèle néolibéral

Æ &  
    &  
   
 &    %
     
%  

 
 &  
    m # 




 &
   
 
:   
     
# '
7 &   
#    
 %  
      ,
"
V    %  
 
   
#  &  &      
   +

    %      
       %
    '  
 %  
  +   %  
  
  "        #
   & %

  
V )     
  

     
 &
   )&   &
 
&

 &
  )

 &
      
 &9 
&9  Æ  % ' &  &     &m   m     
 

c S

c 
  

&9
   &
  P  
  &

 &
  &  
  
 
                 )       
  &  &   m   
      
+   
  
     
"
  
  '          )  & % &     ' 


        )&    ' 
 &    ' 
   
    
%              +&   
 &
  

   
     &

 ' 
 ?  
 
     +
     
 
           

 %
 &   
  
   
+  
  
"
 
%' 

   


        9   %

     ' 
 &   c  
&  &  

 9  

a V es modèles économétriques

a V a conception et lutilité dun modèle économétrique

2 
 

   &    
    &   
  
    
%     
 


   m " ) /  Y  /0 
 
 


 

)/ /0

 

 
  % 
+&

  &      
    
     
        
 +   
 
   
7
 
    
' 
 
+&  


  "       

b V Ún exemple : le modèle DMS


8   : 
 

V schéma « La structure simplifiée d'un modèle (modèle MDÔ

+       
     
 

   &    & 
%   
  
  2 %   
   #     

  +  %   
    %    %  #  
#  
 
 

 )&            
  %    
 
  
%  
  &   
 8  # 


  

.      - #   & 
 +       
 

      & .     
   
    
%      >-
  # 
8:#
% 
  % /)YYYT
 

V tableau « Principales variables exogènes »

 

c 

c 
  

hapitre a : a politique budgétaire et le


budget de létat


@V e budget de lEtat comme instrument

` V a structure du budget de lEtat

a V es principes de la 

+
Æ   : + +
 N   )
 %
(SS   '  
(SSK. & 

    
+ 
   %

  Æ     &     
   ] & 
#  
%  

  
  
         
%
%
 m
     &  I  &(SSK#    
   %
 &'         &  
%
    
 #        

 
 
    8  (SSK#  &      %  %
     .#    #

 & '    & &                   Æ  % 
(SSK     %   
 
          
  +Æ+N c   &

 
 
  % 
+       
         
    @
    
 . 
 %    
 
   
   
     
    )&
 %
 
      &'   +Æ+N
  %      
   
&        Æ %  %    & 
   

   
      % 

V schéma La nouvelle architecture du Budget

)  
  
 "
 
%         
   G c .   
   %  % .  
  
+   
 9   
 9   % .     '&>
R 
  % 
%
        
   
 
 9  
 

  
   
   

 9  &  
           
  
 9     
  &   

b V a traduction en termes budgétaires

+ 
 
#
 JÆcJ Æ 
 c
  
>% 
 %
    

V tableau « Ce qui va changer » page 9

+  
  
 
 &
  Æ         

V « Le budget 2006 de l'Etat » page 10


c (

c 
  

  
        &m  

V graphiques TV et TIPP assurent plus de la moitié des recettes page 11

c V es types de financement

+   "
V 9"9       +   9
 @F>BCU 
  &m # @cc%
SU#9  % #9 
 
V 
  "
 
  

 '


  
V N  '
   
    

V schéma page 12, page 13

+&    %     
    Æ          &   
  
                Æ   
     
      
 %  
   : 
   
   
 
  

V schéma page 14

+      &    

a V es principaux soldes

a V es principaux indicateurs

+déficit public Æ&%  
%   
   
   
  
 
     W  
    + 
   

      


     
Æ          c@  Æ 
     '       %  
 %   
    ;#CU 

V tableau « Le budget de l'Etat » page 21

'  (SSS#    


 #  
 


          

    +   %   AAC  Æ

  &    

7
 1     
+    %  la dette publique Æ  %
 &%
 
     
 %   
 
 
  %    % &
     &   +  
          
  . :
 
 cJ
 
  &  @
     &
   

V schéma La dette publique page 15, « La dette s'accroît et pèse sur le budget » page
16

)    %
     
 # 
m      %#     taux de prélèvement     & 
 %
 
  cJ 


c ;

c 
  

V tableaux 3 et 4 page 19 ; schéma page 18, tableau page 20



b V a différence entre le solde HSD et SD

c

  , Gc  &
            

      +        & 

   . Æ& 
     
%      
&  +
  "
V
    
%   
   
 &   "
    
      )&
 & %
        
V :
 

  %     
      &    

 &

  '  
   
 #    

© V e budget de létat : un instrument pour faire du social

a V utilisation de la fiscalité et des dépenses fiscales

m   #       
 
      +      

&   %  %'
 
        
    "
V  
 % &9" &9
  
  %  &
     
"     &9'

 G
V )         9 "   
     9   %   %

    
V   " & 9 &     % m"& %
 
  &   % 


  
   & 
 
P        #

 &9 
 
)&    &9   &%     &9  
 

b V utilisation des revenus de transferts

)  
 # %  & "W:>#  
  

     %        
 %    
 %  
 
    
 
  

  # 


 ) % 
%
 
   %    
 

c V utilisation des services publics

Æ   )& 
 
 &   
 &  
  %    

 
 "  #   #     

     #  
# 
  :

%  %   
          "

 
 %
 
  %      
   %
     
 
 
   
   
  '  
 
 )      
* %  &   
   Æ%  %
  %    
 #

 
  
 



#        %  
   
     %            ,
 '      
  


  
 
  


c B

c 
  

J V e budget de létat : un instrument de soutien à lactivité économique



a V évolution des dépenses publiques et ses effets (loi de Wagner, loi de
ceacok et Wiseman, le multiplicateur de transfert et de dépenses
publiques, le théorème dHaavelmo)

       
 '& %

  
) %    
 L  L        
%   
  %   %
 &     
   cJ 

 cJ cJ




 8   8  

 oi de Wagner oi de ceacok et
 Wiseman



  !&      #&   
   cJ 8 
&  

  &  
  

  
+  
  c
?  L # & 

      .  # &    
       %   %
     %  
  


       
  

  cJ 

   &%
 
      

 & & 
.   
   
    
 & 
  m  
   
# 
   
    '      c 
   %
    
& 
 
+        '$     cJ 
     "‰/?‰#    <
 %  
 
   
   %   
 
  cJ " ‰QS / K‰;S  +
       "
/)YY
/ YY/
T /YY
T /YY
T ‰/‰#‰/E ‰
c  &           + ? "    %  S#   %   
 &    &         &   
 

  

 
       

  : &         
 

 9   %     #  %   %
       #  
 %
      '    % G:,  % %
     &%  : &
        
    
   9 # 
&
     
# % m #& 

 9  % "/
Y)D
YYY#/ Y )D
YYY#
     & 



  '        "/ E ‰)D

+ 
 &D %


 
#&
  %      

    $ 
  
           

c C

c 
  

m " + 



 9  "        #
 %     
;S G:
& 9  &
 
     

 
 &    :
     '
   
  
'

   
 &   
 
 #        @
    
 <   %# &     
    G +  
   "
&  
  % 9  &   

#  
        &%  %     
&
    &  
X/)YY
/ T@YYY
 %  

/ T @YYY
T Y @YYY
T /‰T @
‰/‰T @ET 
‰/^ET _‰T^ ET _‰@

b V e rôle de la fiscalité (le multiplicateur de dépenses fiscales, lincitation à
linvestissement)

+         "
        
 

&    %    

  
   
        c 

          
  . 
  '   
%     >    
   %      %  
  %   
% +   E >
 
 &. 

  
+&  
 ' &%  m  #     
% &       
    
 &     

  ' %
     

  


   ' .

 '   

 # 
     
% m"
V    &9   "
 
     9 
 &
 
'    
            %
   
 
 )&   
'
% ' % 
  , 

    P    #
  '       

 
%  
  
   
V +&   
  &      
        
 &   
&   ' &   
'       # &
'     
'   &  
% 


@@ V a gestion de la dette publique

` V a R  (rationalisation des choix budgétaires)

a V crincipes

)&  
      m  2     
    
      AKS :

    
     
     m
 # &     
  

  '   
     
   
     
  
       2 
  

   &. 
  &'    
 #   &   #    

c K

c 
  

 
 

 ) %    .   &'    
 

    &


 &
  Æ %  %   
 
     
 


    &    
 
6 %    &
  
   

&  >       
   #
%    
6      
'   
   %        ' .  

   
% %
      %   

 
6% ) 

6     %   m         
 "      
 
 
6
    
  %   G )   
  
%  
 
    &   
    

b V es limites

    "

         &   
    G )    
     
  
 
 
6
 %      
     

a V évolution de la pression fiscale et ses conséquences

a V a courbe de affer

V Page 23, Evolution des recettes fiscales en fonction du taux d'imposition : la courbe
de Laffer

Æ%
 -
   S &'    & 

7
 %  &'CSU
 
  &9  >     CS U
    
    +   
   
% 

 :SS U cJ  %  & # 

   


   
 

 &9&    

b V a question de linternationalisation

+  
  
 &   
 &'   

    

  

 

6    
 %   
 ' 

 % 
  %  #         
  %  
 '  

 %  Æ  &      
  )       ,
       

       &

  
     
  '  
 %    
 
 
6 
 
 

© V e principe déquivalence de Ricardo et ses conséquences

a V Enoncé du principe

)&    
        %     

7
    &'    
 &  
      

7
       # &'   &   #  
   
' 

 

    
 
    Æ #
         
&         '      
  
       
.
 
  9 .
  + 
  
    
 &      '
  +    
 %
 & 

    
. 

c O

c 
  


b V a tentation politique

:   

  
 %   & 
  #    
 
   

  ' 
      ' 
   
         '  
 Æ  
   
  &  
%     

J V e théorème de arro et ses conséquences

a V hypothèse daltruisme

>   # &   

 

  
 &'   &
 
   %   & 
     
   &    
  

 & '    

       &   
        
J
% %
  & 
  &  
    


 

  N  '    #   

  %
 
   '

 

&                    
%
  &    %

 
   &  
       % ' ' 
 
&  '     :! 
  #  &      
      

 &   "     
#     &    
 
 
           
     
 

  
                
        

   
 % 

b V a réalité du principe

c     "     
   
 %

      )  
 %
  %

   &.   # &    
  %
 .  %  
& 
       %
             
  
 
  

  
8   "

 
     ,

  J

& '   %     G m %  &
  &  &  
   #  %   
    
&  9  &  
@
   "   %  .    G Æ #   
  J
#  &  

 &     
   
   
        

 
    )&
  9   
  
     
      
%
     & 
     
 
     
  %


 
    
 &    &
 
 %
  +&      

% .  9       
  % %%    
  % 
   ) 
 %
    
  &   &9 

V es conditions de soutenabilité de lanchard

@
   &    

 W
J
J   

 
    &  %
   
     #
 
     +
 
"
V    &  "      
 &   %         
%  %    &.  
   :  &    

    &
 
V   & . #&  % 
     
6 
c Q

c 
  


   :    & .   #  
    .    %    
   ) %    &    &
  
V +      
    
 
   

      & %
       
     
 
V 2   
7 &   
        %   

 
 
 
 

 
%  & 
  

V +%  & 
 +& 
   & 
% :
   & 
  %
 &   %   & 
 
    8 
 
%

 " %       %    & 
%       %            &  % 
       & .  8  &  % #    
  &    

   

     & .   Æ #    & .     

  
 & 
  m  
 & 
# &  %  
 
  # 
   +& % 
 &  

u V a gestion sous contrainte du budget d e létat

a V es contraintes pesant sur le multiplicateur

     
  Æ 
 & 
      
  
&
 .   c #  
 
 & #
       
 '     %  %

 &  
 
     
 
  # %
 %
                 

 
   %


     
  
  &   :  &  

 
   & %
       '
  '
  & %
  

     
    
  9  ' 
    )

 
  
I          %     R





%  %    %
 %
    
+  &% &    
 
   

% &

  
    

b V es contraintes liées à Maastricht et à la  E

@
 
     
 '        
       

    
              ' ;#C U  cJ     
  KSU )  
 
      
  
    


%  & 
    #
  &





c A

c 
  

hapitre © : a politique monétaire




@V crincipes généraux sur la monnaie

` V ormes et fonctions de la monnaie

c
     
  
     & 
      #  
  & 


    
    
 
   
+ 
     "        
     
   & 

 
?   
 #   &   )&     
 #
 #%
  2   
 
   " 
 
.  %

      & '    &
       '   
     

           
 # &  
  %
    m #  
%   

  
 
.   ' %     
+
 
   %
' 
   &
%  %
   
  c

%
 
  #     & 
 & 
    
       
      


  

 
    
  m #   
 


 %  
 
%
  &       
  )&  
  
     

   
  
2
    %  '  & 
     

+ 
    
  %
        c   
 "   
 
  

   #
%
 

6 

   


    
8  
 "   
      ) 
 
   .  # 
 
  2 
       
  
?   
6


 % 
@
   
  "   
      & '     
  
     

    )&  
        O        A   
)
 #   #  
      8 

&

 "
  J ? c      )   c   >  
 
 %
      
&   
% 
  
'   
 
  2
% 

       
   &
     '  
   + 
 

    

      
     
%  
 Æ %     



 

  
  )&     )  c   
+&  
   
 

% 

    
P  
" 
    m
      )& 
    
 +       
)  
 "  
  )&    
  
  
    
      

+
 

 
 "
V 
 
     
6   
"     

`   "

`       

   

`   
 
     
6 &
 
# 
6 
 9 

 
# 
6   
 
V N
 
 
 " 
   
 & #   
 )&
  
     %    +  
 
   %  %   "
 %  
c (S

c 
  

&      


 
V + 
     &  
 

a V e financement de léconomie

V schéma page 24 « Financement intermédié »

    
        
  
 &%
 


  
 2   % %   
      
 '  &     
      :       #   


       %
  
       &  '   
         %
  %
   9
     
)
 
 lintermédiation Æ   &       
          '
  &    

 
+  
           &      c   " 
  
   
    ,
%  9
   
    Æ     
             

   &  



  +    &     ,
%    9 &      

    
 &%  Æ      
       
N:#   ,
%    9   
           
m#
  
     :N: m
     '
 

 
 
:    

   
   &'      %
 
   &
%  +&   
 &  %
   9 

    
m     &   
 @ /     E
   
 &

  :       ' AS U
    

  & #
 

  
    &   


© V a création monétaire

) 
  

  

" &  
 
 
  
    #&
  
 
 &'   &' 


  
     & %

  )& 


  )& 
    (SS(# &  


   
   + 
  
       

   
 
  Æ N  #  
  

%
   

 
    &'      +     
 
     &

     9 X  '   


     GP 
G 
 '   


       
V    " %
 
       
      
V +  %    "      

 
%  

 %
%   
 %#     
&
 %      
 
V + 
    
     "  
 & 
  
  )        
  
  
9'      ) 9%  
 &

     
)
 9 
   : 9    
 
     
  
            ,
      

     "  9 
   #
     '    


c (

c 
  


  
 .  %     8  "  

  9#    
           
%
    


   

V tableau page 25 

J V es agrégats monétaires

V Les agrégats de monnaie, page 27

c

       
   G c      
  
   %     '

 9      
   
     
        
     
  
  &           
    m
     
   %  
  )   
       

   +  
  &    &

 +  %



  & 
 ' #&  
   #  
     (
  
    &    
 
       
    
m# ;
   
       
  #  

   
 '

   
P 

     
  Gm  #
 
"
 '&

# 
         3    

'
&V 3  '&  


@@@ V es objectifs et les instruments de la politique monétaire

` V es objectifs

a V es objectifs généraux et intermédiaires

+&
     
  
   
 .    
  H  
 %
   9

    
 
    
 
   c 
#
&
        
%
  &     
    
 %  

 

       

  "     
%
  &      

  &'      
  & 
3     
%
  &      

  &'        +&
      
 
 
 &    %    & .    
   & ."
SV    T  
   "   
     
   c  
            &  #      

&    & .     & . 
SV @ 
T 
"&  &   
 

  +  
      
   &  
 
 
              
 #     
 < &   
   +         
                 '         

    .   '    &         &
   
  
&  

)  , 
      
"
 @mcm   
    
    m
          
JJÆW &         m
 

c ((

c 
  

SV @ 
  T  " 
  & %  
   
&  
  & 
 
SV +@m  
  &     
& 
  

b V a cohérence des objectifs entre eux

)
    
   
    
   "  
   
% 

    !  #  &     


 %      
   
 
   
  R
 
   

       #
  
       %  
    )  
   

& 
 %  
       
 
       

     
%
  &   &'    
 & 

   
%
  &     )& 
   
       


% 

a V inflation comme objectif prioritaire

+& 
      
      


  
Æ          
7
(AS  
 &%
 

      ]     %       

#

       

a V es causes de linflation

)!      
    
  

    "
SV )

  " !  

  #   
    
   
 '   

   
V  
      "  
       
   '!
  > 
  %      
V  
   
6"  %        
6 


         
6
   ( 
6"
V  
 
 
 ! 
%
       #
 % 
 !             
 
!m
  
 8
 

 !  #  %

 

       !     
V +! 
   
6    #         
 
     #     %
      #

!  Spirale inflationniste

SV +! 
     ' %
 )  
   '     
  

 
  
V W      

 "  
      


#



  )!          


# !


  
 
   
    
  

6   

c (;

c 
  

V m ) "             
    
6          
    
V +!m 
 " !  
   '     
  #
     
6 !
!    

V W      
 "
 
%     .  !

  !c
  +    %
 %
    '   
  
      
     
%
  !  !   

  
V +! 
 



 "    '  
 


 
#       

   '    '


 
. #

    #   
  
  
6#    
   

b V es effets de linflation

Æ       ! 
   

   

   ! 


 
V +! 
   

      ! 
  
  
 '

  
     '       +     
     %    

! 
   
V N  

  !m     %          ' 
 
    
 ' !     
 ! 
   

 
%   ! 
 
 !  %    
  % '
!  
+! 
 
" 

I W2mNN  CS%
 
 
   
   
  R
    ! 
 
    
 

  
 

%
      
 
  
 ! "   
 
%
    

  
   

 :  %   #
   
%
  !    

   !    
( 
" !m        
      
#  !     

     +!m !   
 +!m !    

            +!m  %     
    #  % 
      ! 
   %       !


  %    
 ! 
 
; 
"    
   
          
 #
 
     

   
B 
"  #     
   
  
  
            
  
 
      
  

   m
   
     m#     

  
   !     
     
 

%  '  

    
  


c (B

c 
  

© V es instruments

a V a typologie des instruments et leurs effets

Æ    
 
    ' 
 9     
 
  #    
    

    :   
 
     
  9 
 # ( 
 !  
 9"
!    
 9   

V +!    #  !     
      
     '

 
 
  9 
V +
 9   !  
   
    ' !  #  
!   
   N    Æ % 
     
  
 %  
  

%   '            

    Æc>    N ,  

+  ( 
 
      
            
   Æ     
  c  #   ! . 


   ! .

     %  
+   ! .    
  !         .     
  '  
J  ) 
 !   
 ' J  )  
V ) .
  !  > !Æ   

V + 
  
 
     
 9    
  

 J   m   

 "%    SSS
8B)) 8OSOF)
)
 
SSS SSS SSS !  

:SSS'   !  '     

8B; '  %
 )
: !  
    #  % 
%     
SSS SSS

)@ @"  !


'   
+!
 !  
 !
 
;KS

8C(J  )
I! J  

ASS

+!    8KK))


 
! . SS S 

c (C

c 
  



     %      % ! ' J  ) #
%       
 +  %
 
  !  J     
 
    9 '  J   )            
6 
  

+!Æ ?      
 !
      J  )  

 %    
    
 
          #  % 
 
       J     
!  
 

b V évolution dans lutilisation des instruments 

+    
 ! 

 '  

 !    
   !'
   QS#   
 % 
 9   #  !%  !



    mN  # ,      
     
   
 
%   
  %          %  !  Æ 
       
     ' 
 
       


 !  mAQK#
   
#'!     

( 
"
 9      !AQA#  
%  

     #  !       
      N  
  % 

 ' !   +     
  '  

    
 
     
 + 
 '   
#
     N  #!>
!
   
 +!Æ ?    


@ V es analyses de la politique monétaire

a V a théorie quantitative de la monnaie

Æ
%   
 -     
? !Æ 
          %  N   %   ! 
   
  
  %  
  

 F/c @

X

" 
  
F"%     
  
 
c"%    
@"  
%
 
X"c  J

Æ   ! 
  %   F @
F   %   
           # 
 
 '     )   !   '  ! 
    ! %  Æ   %       
 '
  # %   
 '
! %

  
@  &'  !       

c (K

c 
  

 

 #  
   %   1 '     + %  

%  %
     c 

@
 %  
        
   

     
 
  
%      %     
+  
    %
#   #  !    ! % L>+W>: :
 
   
  &'  !
  '     
 

  !     9   . #             
  
L>+W>:

b V ¶analyse Keynésienne

m     


  c
$      
 
   
  
%
 
   9        9 F
           
   c
 $# F        


           +     
 
 
  
! . cJ
8/#
) -   #     
 
 
 !
8/0  


+ 
  
  ' 
   % !  !  
 

   
  ) -  $
 %  %
     
#
 %  %
   
 
  
#   
# 
   
 
8/38/338/

V figure 18 pages 34

+          
 #     ! . +! 
  
  
    %     %  #      %  
   $ ! 
   %   !  
 
   ! . 
  ! . !  
 !       # !      
  
Æ
             ! .#     !   
    +!%
 
    %   !        
   !   
$
      
   ! . 
:    ! . #   %         %      

 
    
 

+  '  " ! 
  %  ! .#     
 
   
% 

c

        
  
   
 
   9 G $   4 

 



5 + 
 
  %   ! .!  !'

   8  !  '  
        !
   $ 
   !   
    
     '   #   

  %
    

 #
!%  %
     
    ! %

  




c (O

c 
  

)Y

::m   #   !%     -    
 
m 

c
$#!
  
 
 

Æ

c  c
  
    


    



:
%      
 

 #     
     

c V @SM

: $E   
W  !           
           
 %      %  
     
X/)Y
/:
+/
+/8:Y8@Y8c

/:   !            %   N  ;   ;S    

 
   ! .
 
 
 :!  
 

 

   % 
N  B   ;
    : 

      
#     

%  
   ! . 
 %
   
 %  
 cJ c   ! !% #
  
%  
  %  
  

+"    
  #N K ;( 
+ 
:+ 
   
    
  

  N 
A# ;C"   
 &      %   

   

d V a courbe de chillips

)
   &    9   c    

 
 -    &

c (Q

c 
  


  
    
'
     9 %      
m #  &' #



& 
  9  

La courbe en L renversé :

 c

 :

 )  
 :
 $


) 9 


  9   

? c % 
   &   


7
   %
   & 
   9   . #
      
  
#    %   
 
    &      
   & 
  
9  Ôchéma 11-1, page 36 c % 
 %   
  
   
 
 9        
   R
 #   9  #     
  Æ 
%  
 
 :   
 # 
  9 %              %

          +      %        
 
   

%      %        
        + 
 
& 
  
  9   
    &%
 
           
     
%  :       " &      
 
    
& 
  Graphique 11.2, page 37  Graphique page 38       
     
& 
 9  )  
 

  

  
 %.  

' %  
  
 

' 
%  
  9  

e V e NA@RÚ

V figure 37, page 40
R>W2"R
>   
W 
2

R>LW2"R
>  L W 
2

R>W2" &   9 
 
 R>LW2" &   
 
'Estimation et écart type de NIRU', page 41  V 
   
   
R>W2" 
 
      % # %
   
    % #


    m N  #     R>W2   .    
   



     


 

f V e monétarisme

 %'   AOS 
      ?
     
 %   &      AOS     
 
   

    '    #
  '         
  ' c  

       
   + 
             

  %   & 
 
      
   ?  c   

c (A

c 
  

 ?
   
 
          

  
N   %  
          
    
 
   &%
 
   

 
  c
  #  &   &    
 " 
 
  
   %  
      

 
    ' 
  #   
 
 
cJ 
      
   c
 % '#  


  %       %   
   + 

 
  
 
 & 
%            

   %        

 
 &  %  
    %       # &     &%
 

  

 
  ) %   
    ' 

 
 

           Æ              & 
 

  '   %

     '  %    

 
  +
   

       8   


 
    %
   '               
 %   
   +&         
 
    
     

  %   
  +%    
     %  
   
Æ %        
 
             ' &    
    
     ' &   &   )      
  + 

     
    &
   
  
    & 
  Æ
 
 &   
 &   
   

   
    ' 

&  +&  &    
 
    &

 

g V a nouvelle économie classique

 
& 
  &   
 
 Æ 

   &  

  %    
      

 
    
 
 '
 
 

   
 
         )
 
%   
  %  
  .  
  & &  
 &   
      + 
%     %
   '
    


       
    
   
 %   & 


   
  '
  &            

%
  &  ) &

      ' 
'
  
 

     %   '
 # %

      
           
%
  &    9    
% # 
%'
%    & %    '  )  
   ' 
6 
   % )
&
 G 
  
  
        
     
     
    
 &
    

   
    
 %
  
   
&  & 
 



 

c ;S

c 
  

hapitre J : es politiques de lemploi




@V a mesure du chômage

` V Ún peu dhistoire

a V De la notion au chômage

>   #   

  9      A   
    &   & 
 
   .   % & % %       &
% #     
 


  8 

  
& #
 
  
 9 + 


  9    &
 &  
& #
    
     & 
  #  
   ' &
         '        
    
%

   %  %    
 

% 

b V Des moyens de comptage


%
  >   #

  9  1        
 1   
        &* %     AKO
%
 
 &>Rcm >  R 
  c
 &m
   % &    %      

       &


  +&>Rcm     (SSQ    
 %  
>  
  c9m
 

a V a statistique administrative du chômage

m  &>Rcm &R:mm  %  & .  m  '
%       &>Rcm      & .  '     

 
       &

  ):c m    &
  

  
 
'     & 
 

a V es catégories de demandeurs demploi

+&>Rcm 
 <  
      &
  
 +    

 


 +    
%  9  )&  
  
  %  ) 
   
   
    
  

      &
'    '   2 & 

OQ    
 + 
  
   .
  '  + 
   
  
   
   
 
    

   


 # E
 
 

b V colémiques et controverses

)   %    
     &       % 

    &  9  :
    
   
       
9  &
7
,
    
 P  " 9    
&1 CO   

%    
 
    
 

      9  +&      %  %
 BSS SSS m AAC#

       & 


  'OQ   
 & %  & KA ) 
c ;

c 
  

 CSSSSS 9   m #


   &
 
 &  '&>Rcm


   Æ 
  
   

   &  m

    9  


   (';U 
 
   9  

)
 
   
  "       
    % 
    
  
   9    &
        ,   )  
 
  
 
   " .    % # .  
 
  %  # .  '     
&  %  + 

  %   
J@ Æ   

          
   
 
 

     C

  m N  #     
  c9 
 
  
   
    )&  %   
       9      

 
    % & . 

© V e halo du chômage

a V Deux définitions de la population active

:

    
  J@ %    
  &>Rcm
    
 
 
   
  
     
  
 %  c  #
   
%

 " 9  
#      
       

 #  
  %  
#    &


 
 Æ      & 
& 
 &       %      - 

. 

b V es personnes en sous emploi

)
  
 
 
   

  '  &
  
) 

 
    + 

 . 
  

  
 
  BS U      
  
  Æ    

   
 
 
  )88  
       + )88
 

         %   +
         

< & #       9     
   
  Æ   


 
< &  Æ  
       CU 
    8  (SSS 
       

c V es effets des politiques de lemploi sur lappréhension du chômage

+ 
  &

    
7
   
   
   "   #
  
     & 
 
&

  )   
     
 )88#  

d V ers de nouveaux indicateurs

+ 
%      %  .    &   
   

      + 
 
 
 & 
  .  %
        

    
  
  &
    &
 
 
 && %  
 

  %  9  Æ%    ' 
  
   
   % 
  
  %  %        .   + 
  
 
    
   


c ;(

c 
  

@@ V es conceptions théoriques du marché du travail



` V hômage et contrat social chez les fondateurs

2
 
 &   
 
  
 
 
   %  

a V e chômage volontaire chez les libéraux

+
 
     &
  
&  
 
      
     
 P &       % 
  G
)      &     

% .      %  
 
  m
 
 
 
  
 
 + 
 
    
7
 
  
    #

 
 &
 
@
 9  %

   &  
 &    9 
  

  
  &     


  
  
V 'Les effets du salaire minimum sur l'équilibre du marché du travail', page 42
+&
    %    
 

         +       %   

 
 
      +&
   %       + 9 
'           %   

b V e chômage volontaire chez les marxistes

8  
  
 
 &            &
 % #
        


  ' & .      
    &  #
  &     

        
    
  # &
   )   %   
  

     +
 
  
       Æ
   
 9 %

  
   +
  &
   #
 
 
  % '
       %
& % 

 +
9  %     % 

c V e chômage involontaire chez les keynésiens

+
  
  ?  &  &  9  %

  # &    
   % 
 
   ) -?#  9 %

   &
'   &       
  &
%  

a V es nouvelles analyses du marché du travail

a V a rigidité des salaires et les imperfections du marché chez les néolibéraux

)
    
  AOS#AQS  %
   '  
&  &    9    %
%   
      
     '    9     
  
 % 
     
6    +&    


 
 


6         
 
 
6 
    
   #  

 
#  
  
  
6 
       &  


 >
  #             &   %
        
c
    #          % 
              '  
  )&    

  &  
     
  


c ;;

c 
  


6 
'
  & %  #
6

  
      
   
      %   ) 
    
  
  

   &


 '    9  )&  9  &    
  &      % "          
  

             
 +  

  %
 %
   ' 
     
m#    
      m         
 

 
 
   #  
   

  %
       
 
 
    &
    %     
     &'  
  

%       
   %  m     
    &%   +
9    
 
    

b V es approches néo keynésiennes

:      
Æ   '    &  &  9  %

    
  

 
   
   
       

%  &   9 
%

           ' &          
   Æ  
   
    

                 &   
     

   

  &
         
    
 
6 

 m #
 
   +&  
   %  
 
&        %          %       m  
 

     
     
 '   
%  % #   
 
 
    
' 
% +      +  
 

 
      
   
  % 


  
   +       
%
   9     .'
           m#    
            &  
        
  9   @
      
     

      +  " 
 
   
   % #           ' &
          % # &
  
 %       '      Æ    9     Æ   
   
   

 %#         &
     >   
# 
   
 
          %   +         '
&
  + 
 
    %  &   -    
   9 # &  9 %

  #? @
 
"  

 
    % #       '&
 #  
       %   Æ    
  4
 5  )&   
   

 
   

     &     #   
   
  
%
 
                %      %


%     ) 

 
   

c V es autres interprétations (loi dkun, loi dappariement, modèle
demploi)

)&  

   &    9  + 
 &Æ? #


 
      &        
   

  &
 m   #


  

      &
 Æ? % 
    & 
'
  %   8   %  & #
      
   
  


   m    
  &'    &        Æ    
      

  

           &
 &'   

c ;B

c 
  

;U +        9   


 &  
  &


         9  

  )&   
 
    m     
       
    . # 


  %  +
         
   
7
         
   %  <      +
 
       
   %  
'&
% 
 Æ   # 

   1 + 
 &
  
 
     % 
 9  
  '  
 &
  Æ #  
 &
 & & 
   &
# 
 
 
 

  +
 &


 
  )      9      


@@@ V a typologie des politiques demploi

` V es politiques passives : atténuer les conséquences sociales du chômage et agir
sur le volume de loffre de travail

a V es instruments

+   &  
  9  )& 
  % m
 
    
     +  

 
 
 9             %
        
9   +&    9    '        
  #   
  +
  9  
 
 
       
  % @
    &  
   +        &   &9 Æ %    

  
    m  & &
  
 +&  
 

    &
    %   )& %   & 
 
 
    
  


    Æ   #

% 
  

b V cortée et limites

+&  
  9 
6  %   )&    
   % 
 
        &  

a V es politiques actives : instaurer un cadre favorable au maintient ou à la
création demplois

a V es instruments

:
 &  &  9  %

  # 
            '      +
        &    
6   %   Æ %     
  

 
                     
   Æ
 %
 &
       
      
    
 
  
      Æ %         
 &  
 
 %   c  #
  %
 &
  
  )@@# &  %
  &  
  Æ  
     &
   %  Æ    

    %  m #

  
 
 

b V cortée et limites

+  
    % #   
   %   W@@ 

c ;C