Sunteți pe pagina 1din 50

•TIM203_000_COUV.

QXD 24/03/09 11:33 Page 1

DOSSIER DÉTACHABLE
Le choix de l’OTAN
Mensuel d’information et de liaison de l’armée de Terre N° 203 - Avril 2009

Focus
Les Bases
de Défense

Technologie
Le VAB TOP

Tchad-RCA

2 pays
3 opérations
TIM203_003_SOMMAIRE.qxd 24/03/09 14:42 Page 3

Sommaire

À LA UNE
EN AVRIL
DOSSIER :
LE CHOIX DE L’ALLIANCE
ATLANTIQUE
Un rapprochement cohérent puisque
notre pays occupe le quatrième rang des
contributions dans les opérations et aux
finances de l’OTAN. Cette normalisation
des relations passe, militairement,
par la pleine participation de nos armées
à la structure de commandement,
là où se prennent les décisions majeures
en termes d’opérations.

ÉDITO .......................... 5 L’EUFOR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .22 INSOLITE


Les EFT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .24 L’armée
À L’HONNEUR . . . . . . . . . . .6 fait son cirque . . . . . . . . . . . . . . . . .36
DOSSIER
PANORAMA . . . . . . . . . . . . . . . .8 DÉTACHABLE
FOCUS
L’armée de Terre 36
et l’OTAN
Filets . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .12
Les Bases de Défense . . . . .14
RETEX ....................... 28 42
EN DIRECT SPORT
DU TCHAD-RCA TÉMOIGNAGE . . . . . . . . .29
À deux, c’est mieux . . . . . . . . .42
Point de situation . . . . . . . . . . . .18
La France veille TECHNOLOGIE
à Birao . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .20 LE VAB téléopéré . . . . . . . . . . . .30 QUARTIER LIBRE
Brèves Sport . . . . . . . . . . . . . . . . . . .44
TRADITIONS BD . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .45
L’Institution nationale Votre agenda . . . . . . . . . . . . . . . . . .48
des Invalides . . . . . . . . . . . . . . . . . .32 Mots fléchés . . . . . . . . . . . . . . . . . . .49
Culture et loisirs . . . . . . . . . . . . .50
VIE DES UNITÉS TIM A 20 ANS Petites annonces . . . . . . . . . . . .52
La MICAM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .34 1993 et 1994 . . . . . . . . . . . . . . . . . . .40 Vu dans les médias . . . . . . . . .54
18
RÉDACTION SIRPA TERRE : 14, rue Saint-Dominique, 00453 Armées - Tél. : 01 76 64 + N° de poste ou PNIA 821 753 + N° de poste - Fax : 01 76 64 85 52 I PRÉSIDENT
DU COMITÉ DE RÉDACTION : COL Benoît Royal I DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : COL Bruno Lafitte I RÉDACTEUR EN CHEF : LCL Michel Sabatier (poste 85 43)
I RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT : CNE Julie Cros (poste 85 46) I SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : LTN Sabine Fosseux (poste 85 46) I CHEF DES REPORTAGES : MAJ Yannick
Le Leuch (poste 85 47) I RÉDACTION : (poste 85 50) - CNE Audrey Laisné, CNE Nathalie Durand, LTN Thomas Dijol, LTN Aurélie Carrière, ASP Adrien Facon, Bernard Edinger
I BRÈVES ET PETITES ANNONCES : SDT Maxime Beuvin et Julie Wittmer (poste 85 49) I CELLULE PHOTOGRAPHIQUE : (poste 85 45) ADJ Jean-Raphaël Drahi,
ADJ Gilles Gesquière, CCH Jean-Baptiste Tabone I CELLULE ICONOGRAPHIQUE : (poste 85 44) BCH Christophe Deyres, BCH Pascal Villemur I MARKETING : MAJ André Lebodic (poste 85 48) I ÉDITEUR :
Délégation à l’Information et à la Communication de la Défense - 1, place Joffre, 75007, Paris I DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : COL Benoît Royal, Chef du SIRPA Terre I PUBLICITÉ (ECPAD) :
M. Thierry Lepsch - Tél. : 01 49 60 58 56 I DIFFUSION - ABONNEMENTS : BCH Pascal Villemur - Tél. : 01 76 64 85 44 - Fax : 01 76 64 85 52 I ABONNEMENTS PAYANTS : ECPAD -
Tél. : 01 49 60 52 44 I RÉALISATION : Samourai.fr I IMPRESSION : CirclePrinters - Commission paritaire n° 0211B05259 - ISSN n° 0995-6 999 - Dépôt légal : à parution. Ce numéro comprend
un encart Terre Information folioté de I à IV et un encart publicitaire La France Mutualiste. Tous droits de reproduction réservés. La reproduction des articles est soumise à l’autorisation préala-
ble de la rédaction. I CRÉDITS PHOTOS : SIRPAT, CNPI4, ECPAD, STAT, DCMAT. I COUVERTURE : Tchad - RCA, CCH Jean-Baptiste Tabone.
www.defense.gouv.fr/terre I sirpat-comecrite.emat@terre-net.defense.gouv.fr
TIM n° 203 - Avril 2009 3
TIM203_005_EDITO.QXD 26/03/09 12:23 Page 5

Éditorial
La place
de la France
dans l’Alliance
atlantique

A
près l’annonce par le président au Kosovo au début de la KFOR en 1999 et
de la République de la pleine 2 800 hommes aujourd’hui encore en Afgha-
participation de la France à la nistan au sein de la FIAS.
structure de commandement Le retour de la France dans la planifica-
militaire de l’Alliance atlantique, tion de défense de l’OTAN lui permettra de
un bref rappel du fonctionnement de cette s’inscrire de manière dynamique dans la
Alliance paraît utile, même si je ne doute définition des besoins militaires de l’Al-
pas que la majorité des lecteurs de Terre liance, dans l’analyse des capacités des
Information Magazine en a une bonne Alliés et dans les processus permettant de
connaissance. combler les déficits constatés qui sont,
L’Alliance atlantique est une organisation comme l’enseigne l’expérience des théâ-
où les décisions se prennent à l’unanimité, tres d’opérations, d’abord et prioritaire-
la règle du consen- ment des besoins européens.
La rénovation sus s’imposant à La rénovation de la relation de la France
avec l’Alliance devrait également permet-
de la relation de tous les alliés. La
France peut ainsi tre un meilleur retour sur nos investisse-
la France avec l’Alliance refuser de partici- ments dans l’Alliance. En effet, notre pays,
per à toute inter- qui est le quatrième contributeur financier
devrait permettre un vention militaire de l’OTAN, n’avait pas accès à tous les mar-
meilleur retour sur nos souhaitée par d’au- chés d’équipements. Nos industriels pour-
investissements dans tres nations. Son ront dorénavant bénéficier pleinement de
pouvoir décisionnel toutes les opportunités.
l’Alliance. » demeure entier et Cette normalisation de la position militaire
sa pleine participa- de la France au sein de l’Alliance atlanti-
tion à la structure de commandement mili- que devrait bénéficier à la défense natio-
taire ne l’affectera pas. Ainsi, l’Allemagne nale et européenne, que ce soit en termes
et la Belgique, qui participent à tous les d’efficacité opérationnelle, de performance
comités de l’Alliance, ont refusé de parti- technique, d’interopérabilité ou de coopé-
ciper à la guerre en Iraq en 2003. La sou- ration des industries de Défense.
veraineté des Nations demeure entière au Les « Terriens » ayant déjà participé aux
sein de l’OTAN. opérations de l’Alliance savent sans doute
En reprenant toute sa place au sein de tout cela. Il est cependant important que
la structure de commandement militaire, tous les autres aient bien conscience des
la France pourra participer pleinement à enjeux de la décision prise par le président
l’élaboration des plans d’opérations pour de la République.
lesquels elle fournit depuis quinze ans des
contingents importants, en particulier de Pascale ANDREANI
l’armée de Terre : 6 900 hommes en Bosnie Ambassadeur de France
au début de l’IFOR en 1996, 8 000 hommes au siège de l’Alliance atlantique

TIM n° 203 - Avril 2009 5


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 24/03/09 13:49 Page 6

A l’honneur

Le CEMA
en Lituanie
Hervé Morin en visite au 3e RG Le général d’armée Jean-Louis
Georgelin, chef d’état-major des
Simulation d’une prise d’otages, présentation de matériel du génie armées, s’est rendu en Lituanie, les
et exercice de déminage : le ministre de la Défense, Hervé Morin, a 5 et 6 février. Il a été accueilli par le
assisté le 4 février à des démonstrations des hommes du 3e Régiment lieutenant général Valdas Tutkus,
du génie de Charleville-Mézières. Il s’est également adressé aux civils commandant des forces armées
et militaires de la base. En 2014, Charleville-Mézières sera une des lituaniennes. Cette rencontre a été
90 bases de Défense (BdD), projet phare de la modernisation de la l’occasion de faire un point sur les
Défense. opérations en cours, notamment les
théâtres où les deux pays sont enga-
gés. Ils ont également abordé le déve-
loppement de la coopération militaire
bilatérale entre les deux pays.

Remise du prix Vauban


Bon anniversaire, A l’occasion du 60e anniversaire de l’Association des
mon général ! auditeurs de l’Institut des hautes études de Défense
nationale (IHEDN), le secrétaire d’Etat à la Défense et
À l’occasion de son déplacement au 516e Régiment du train de Toul, aux anciens combattants, Jean-Marie Bockel, a remis
le 19 février 2009, le général d’armée Elrick Irastorza, chef d’état- ce 18 février dernier le prix Vauban au géopoliticien
major de l’armée de Terre, a rendu visite au général Bigeard, en com- Gérard Chaliand. Depuis 1973, ce prix récompense les
pagnie du colonel Kempf, chef de corps du régiment, pour lui œuvres notamment littéraires qui ont contribué à la
souhaiter un bon anniversaire pour ses 93 ans. Au cours de son entre- promotion ou au développement de la Défense, notam-
tien avec le général et en présence de madame Bigeard, le général ment dans le domaine militaire. Gérard Chaliand est
Irastorza lui a fait part «de l’admiration et de l’affection que lui porte l’auteur de nombreux ouvrages, dont un livre d’entre-
l’armée de Terre ». tiens avec le général Poirier, père de la dissuasion
nucléaire française.

6 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 26/03/09 12:24 Page 7

En Bref
Conférence Assistance
sur la sécurité à un accidenté
La 45e conférence sur la sécurité L’adjudant-chef Ansaldi et le bri-
s’est déroulée le 7 février dernier à gadier-chef Scarfo, de l’Ecole
Munich. A cette occasion, le prési- d’application de l’aviation légère
dent de la République, Nicolas Sar- de l’armée de Terre du Luc-en-
kozy, a annoncé l’installation d’un Provence, ont porté secours à un
bataillon allemand (environ 700 motocycliste, le 8 janvier 2009,
hommes), appartenant à la Brigade sur la route de Vidauban (route
franco-allemande, sur le territoire DN 7) dans le Var. En revenant de
français. C’est à Illkirch-Graffens- mission, ils ont été témoins d’un
taden, près de Strasbourg, que cette unité prendra ses quartiers, à la place du accident entre un véhicule et un
1er Régiment du génie. Le ministre de la Défense a annoncé que le 16e Bataillon de scooter. Après avoir réalisé les
chasseurs français basé à Saarburg (Allemagne) serait rapatrié à Bitche pour 2010. premiers soins d’urgence, les
Une première compagnie du 16e GC s’installera « en harpon » dans les quartiers deux militaires ont organisé la
de Bitche dès 2009. circulation afin d’éviter un sur-
accident.
Sauvé par un militaire allemand Au secours
Le caporal-chef Lienerth, des Feldjäger (unité de la police
militaire) de la Bundeswehr, s’est vu remettre la croix de d’un blessé
la Valeur militaire avec étoile de bronze pour avoir sauvé Lundi 2 février, vers 6h30, le lieu-
l’adjudant Letourneur, cameraman, qui avait été la cible tenant Lefèvre et le brigadier Lan-
de tirs isolés devant le bâtiment du tribunal des Nations nez de la cellule d’instruction du
unies à Mitrovica (Kosovo) en mars 2008. C’est le général 501e-503e Régiment de chars de
de division Bruno Pinget, attaché de Défense à l’ambas- combat de Mourmelon, qui se
sade de France à Berlin, qui a remis le 9 février dernier la rendaient au champ de tir de
récompense au jeune militaire pour son acte de bravoure. Suippes (Marne), ont secouru le
Pour en savoir plus, consultez le témoignage publié dans le TIM n° 196 de juil- conducteur d’une voiture acciden-
let-août 2008, p. 47. tée. Ils ont prodigué les premiers
soins au blessé qui est venu en
personne au régiment, quelques
jours plus tard, les remercier.
In memoriam
Prix de la Saint-
Afghanistan: Cyrienne 2009
l’armée de Terre
endeuillée
Le 14 mars 2009, en Afghanistan,
une roquette a percuté un VAB de
la compagnie d’éclairage et d’ap-
pui du 27e Bataillon de chasseurs
alpins. Le caporal Nicolas Belda est
décédé à bord de son véhicule.
Engagé au régiment en 2004, le CPL Le prix littéraire 2009 de la Saint-
Belda, originaire d’Albi, avait parti- Cyrienne a été décerné au colo-
cipé à deux missions, au Tchad et nel Benoît Royal pour L’éthique
en Guyane. du soldat français (chez Econo-
Le président de la République a mica). Présidée par le GCA (2S)
exprimé sa vive émotion et ses Delort, la cérémonie s’est tenue
condoléances attristées à la famille. le 14 mars à l’école militaire en
Le ministre de la Défense a exprimé présence du CEMAT et du DGGN.
sa peine la plus vive et sa grande Les finalistes récompensés sont
reconnaissance à l’égard de ce mili- le général Fauveau pour Le vaga-
taire qui a fait don de sa vie dans l’accomplissement de sa mission. La croix de la Valeur bond de la Grande Guerre (Geste
militaire avec citation à l’ordre de l’Armée et la médaille militaire lui ont été décer- Edition) et le lieutenant-colonel
nées. Il a été promu au rang de chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume. Haeri pour De la guerre à la paix
L’armée de Terre s’associe à la douleur de la famille et des compagnons d’armes du (Economica). Le général Le Bor-
caporal Nicolas Belda. gne a reçu un prix pour l’ensem-
ble de son œuvre.

TIM n°203 - Avril 2009 7


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 24/03/09 15:53 Page 8

Panorama

L’agenda du CEMAT JAPD à la maison d’arrêt de Fresnes


u 19 FÉVRIER Le 22 janvier dernier, 16 jeunes de la mai-
son d’arrêt de Fresnes ont pu effectuer
Visite au 516 RT de Toul
e

leur Journée d’appel et de préparation à


et du 61e RA de Chaumont.
la Défense (JAPD). C’est un partenariat
u 4 MARS entre le Bureau du service national (BSN)
Visite au 4e RCH-CFIM à Gap de Paris et le Service pénitentiaire d’in-
et au 1er REC à Orange. sertion et de probation du Val de Marne

u 12 MARS
(SPIP) qui a permis à ces jeunes, tous
volontaires, de participer à cette journée
Visite à l’ENSOA-CFIM à Saint- visant à faciliter leurs démarches d’inser-
Maixent et au CENZUB à Sissonne. tion en vue de leur retour à la vie active.
u 17 MARS
Visite au 44e RT de Mutzig.
u 20 MARS
Les AD en visite à la DCMAT
Visite au 1er RG de Illkirch.

Le 2e RD-NBC et
le SDIS49 coopèrent
Le Service départemental d’incendie et
de secours (SDIS) de Maine-et-Loire et le
2e Régiment de dragons Nucléaire, biolo-
gique et chimique (RDNBC) de Fontevrault
ont signé un protocole de coopération et
de Défense le 29 janvier à l’école dépar-
tementale d’incendie et de secours, à
Feneu. Une présentation des matériels
d’intervention des deux formations signa-
taires, la découverte des dispositifs opé-
rationnels en cas de menaces NBC et des
exercices ont ponctué cette journée.

La Direction centrale du matériel de l’ar- du matériel, ses missions et surtout


mée de Terre (DCMAT) a organisé, le l’évolution de l’organisation du maintien
9 février, une journée d’information au en condition opérationnelle (MCO) des
profit des attachés de Défense et atta- matériels terrestres dans les années à
chés pour l’Armement étrangers, en venir. Un focus particulier a été accordé
poste en France. Trente-sept participants à la présentation et à la promotion du
représentant vingt-huit pays étaient pré- Véhicule blindé de combat d’infanterie
sents. L’objectif était de présenter l’arme (VBCI).

Condition Le général de corps d’armée Damay, Colloque sur le thème


du personnel :
aux commandes du quartier général
du Corps de réaction rapide-France
du handicap
(CRR-FR) de Lille, a inauguré le Le 5 février dernier à Toulon, la Caisse
le soutien du CRR-FR 6 février dernier une nouvelle cellule : nationale militaire de sécurité sociale a
le Community Support Center (CSC). organisé une journée de réflexion et de
Ce CSC, composé d’une équipe de débats autour du handicap. Trois théma-
4 personnes, a pour vocation de tenir tiques ont été abordées devant une
informées les familles des militaires assemblée de 400 personnes, représen-
déployés à l’étranger sur les théâtres tant les militaires et leurs familles: «han-
d’opérations. Elle se donne également dicap et enfance », « handicap et travail »
pour mission d’accompagner ces et «handicap et personnes âgées». À par-
familles dans leur démarche adminis- tir des études conduites, cette journée
tratives ou encore dans la recherche devrait dégager des actions adaptées aux
d’un logement lors de leur affectation besoins spécifiques liés au handicap, et
au CRR-FR. à une meilleure prise en charge au sein
de la collectivité de Défense.

8 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 24/03/09 15:57 Page 9

Brigadex à l’EMF 2 Délégation émirienne


Cette année, le séminaire des officiers
généraux de la Force terrestre a été orga-
au 1er RCA
nisé à l’État-major de force (EMF) n° 2 de Le 1er Régiment de chasseurs d’Afrique
Nantes, du 12 au 15 janvier. Cet exercice (1er RCA) a accueilli, à Canjuers, une délé-
annuel permet aux généraux en poste gation militaire des Émirats Arabes Unis
dans des fonctions opérationnelles de du 9 au 12 février 2009. Ce détachement,
s’entraîner au commandement et d’échan- composé d’une quarantaine de person-
ger leur expérience de terrain, acquise à nels, est venu s’entraîner au tir et au
l’occasion de leur déploiement en opéra- pilotage du char Leclerc. Un parcours
tion sur les cinq théâtres où la France est dynamique sur chars fut également au
majoritairement présente aujourd’hui. programme. Depuis 1993, date de début
de perception de leurs chars Leclerc, les
Émirats Arabes Unis ont renforcé les rela-
tions bilatérales existant avec la France.
Le 68e RAA poursuit ses tests Aujourd’hui, les Émirats disposent d’en-
Le 68e Régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA) poursuit la préparation et la mise en viron 400 chars Leclerc.
condition opérationnelles du CAESAR et de la Batterie de renseignement de brigade
(BRB). Du 26 au 29 janvier, le
68e RAA a effectué des exercices
au CENTAC de Mailly en s’intégrant
au dispositif GTIA du 126e Régi-
ment d’infanterie. Les militaires
ont ainsi approfondi leurs connais-
sances sur le CAESAR, le RASIT et
le DRAC. Dans le même temps, le
26 et 27 janvier, une équipe de
pièce CAESAR a été mise à dispo-
sition pour un complément d’éva-
luation de la capacité d’aéro-
transport du canon par C130 Her-
cule de l’armée de l’Air.
Ces militaires qui ont changé la France

LASALLE Antoine
Charles Louis,
Création de la régie d’Aubagne comte de (1775-1809)
La régie d’avances et de recettes de la le 4 Régiment étranger, le 1 Régiment
e er
Général français, hussard
Base de Défense (BdD) expérimentale étranger de cavalerie d’Orange, le 1er Régi- célèbre par ses faits d’armes,
d’Aubagne a été créée officiellement le ment étranger de génie de Laudun et il participe à la plupart des
16 janvier. Elle a pour vocation de payer plusieurs autres entités. Les régies campagnes de la révolution
les factures de soutien de tous les corps constituent un organe décentralisé du Tré- et de l’Empire. Lieutenant
regroupés dans la BdD d’Aubagne : sor Public au sein de l’armée de Terre. en exercice à 16 ans, il est
commandement de la Légion étrangère, général de division à 31 ans.
Il est célèbre pour ses exploits
individuels, ses charges
décisives sur les champs
Opération multinationale de bataille à la tête de sa
« brigade infernale » et souvent
en Afghanistan dans des rapports de force
Une opération multinationale conduite français, des armes, des munitions et des qui lui sont très défavorables,
par le GTIA Kapisa, mettant en œuvre le documents ont été saisies. à la limite de l’inconscience.
bataillon français (armé par différents Il est également réputé
régiments de la 27e BIM) et un détache- pour ses conquêtes féminines
ment d’hélicoptères américains, a eu lieu sa morgue et son mépris pour
le 1er février dans la vallée de Bédraou, au la sphère civile. Il est connu
nord-est de Kaboul. Le point clé de cette pour cette citation : « Tout
opération était le transport par hélicop- hussard qui n’est pas mort
tère et la dépose d’une compagnie d’in- à 30 ans est un jean-foutre. »
fanterie sur les hauteurs nord de la vallée La promotion 1979-1981 de
au moment où une autre compagnie Saint-Cyr porte son nom.
débouchait en contrebas avec ses VHM. Sources : Patrick Bouhet, Les Militaires qui
ont changé la France, Editions Le Cherche-Midi ;
Durant les opérations de fouille menées Dictionnaire Le Petit Larousse.
par les policiers afghans et les militaires

TIM n°203 - Avril 2009 9


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 24/03/09 15:50 Page 10

Panorama
Très d’humour Des soldats effectuent un Le Félin au RMT
exercice de tir. Un lieutenant
demande à l’instructeur :
«Alors ces nouvelles recrues?
– Il y en a un qui ne m’inspire
pas confiance.
– Lequel ?
– Celui là, là-bas.
– Et pourquoi, il ne vous
inspire pas confiance ?
Il m’a l’air doué.
– Je ne dit pas le contraire, Le Régiment de marche du Tchad (RMT),
mon lieutenant. Ce qui basé à Noyon (Oise), a perçu les premiers
m’inquiète, c’est qu’il équipements Félin les 3 et 4 février. Après
essuie soigneusement ses la phase de prise en compte par les servi-
empreintes sur son arme ces techniques du régiment, ces nouveaux
après chaque tir.» équipements ont été perçus individuelle-
ment par les marsouins de la 4e compa-
gnie, afin de pouvoir débuter l’Evaluation
Un concert en faveur technico-opérationnelle (EVTO) du sys-
de nos blessés tème d’arme. Cette livraison s’est faite en Ça casse ou ça capte !
vue d’un exercice majeur en semaine 25. Du 9 au 13 février 2009, le 54e Régiment
En 2009, une section du 13e BCA ainsi de transmissions a conduit en région
qu’une section du 8e RPIMa doivent éga- Nord-Alsace un exercice baptisé HORNED
lement être livrées. Pour en savoir plus, OWL BRM 54. Objectif : se préparer à un
consultez le TIM n° 201, p. 48-49. exercice majeur conduit par la Brigade
d’artillerie, TOLL 09, qui se déroulera à
Canjuers du 27 mars au 5avril. Le but était
Officier de réserve d’entraîner le personnel du PC aux pro-
Grâce au partenariat Grandes écoles cédures de fonctionnement du PC Batail-
Un concert organisé le 5 février dernier de Saint-Cyr, trois étudiants ont intégré lon de renseignement multicapteurs
par le Commandement des organismes un stage d’officier de réserve. Issus du (BRM). Ces effectifs comprenaient égale-
de formation de l’armée de Terre (COFAT), programme Grande école « Sup de Co ment un système de guerre électronique
en collaboration avec l’association Terre Reims », ces étudiants vont être immer- complet (SGE), une station d’appui élec-
Fraternité, a permis de recueillir plus gés dans les écoles et les unités opéra- tronique de contact (SAEC) ainsi qu’un
de 2 000 euros de dons. La prestation tionnelles de l’armée de terre. Une système d’écoute.
du quintet de la Musique principale de expérience de cinq mois au terme de
l’armée de Terre a eu lieu dans les salons laquelle ils auront une connaissance
de l’Hôtel du Grand Commandement de approfondie et concrète de l’outil de
Tours qui recevait pour l’occasion un Défense de leur pays. Ce sont seulement
232 PVP de plus
public de 130 personnes. vingt places par an qui sont attribuées aux La Délégation générale pour l’armement
étudiants ou jeunes diplômés des grandes a commandé à Panhard General Défense
écoles. 232 Petits véhicules protégés (PVP) des-

59 %
Le chiffre

tinés à équiper les unités d’artillerie et de


génie et les cellules de commandement
La DICOD et l’institut de Livraison de nouvelles des unités de combat. Aérotransportable,
extrêmement mobile, ce petit véhicule 4X4
sondage CSA consultent
régulièrement les Français
bretelles ISTC dispose d’une arme de 7,62 mm et peut
sur le thème de la perception Ce sont cinq milles nouvelles bretelles de transporter jusqu’à 4 passagers. Le pro-
de la sécurité des soldats FAMAS qui ont été livrées sur les théâ- gramme PVP prévoit 1 500 véhicules qui
français. En janvier 2009, tres d’opération fin janvier-début février. devraient être livrés d’ici à 2015. En mars
à la question «Pensez-vous Il existe trois sortes de sangles : pour 2009, environ 150 exemplaires avaient
que la France, lors d’une FAMAS, MINIMI et FELIN. Ces bretelles déjà été livrés dans les régiments.
intervention militaire hors conçues et réalisées dans les ateliers du
du territoire national, met 4e Groupe logistique du commissariat de
à disposition des moyens l’armée de Terre (4e GLCAT), de Toulouse,
matériels appropriés pour ont été étudiées pour un meilleur confort
mener à bien leurs missions», et une meilleure utilisation de l’arme.
59 % des Français ont répondu A noter que ces bretelles sont résistan-
positivement. Ils n’étaient sur tes aux produits chimiques et peuvent
50 % à formuler cette réponse résister à un poids allant jusqu’à 200 kg.
en novembre 2008. Pour en savoir plus, se référer à l’article
Source : « Les Français et les opérations
extérieures », rapport n° 0900036A, janvier 2009.
Technologie qui sera publié dans le n° 204
de TIM.

10 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 26/03/09 12:28 Page 11

Sauvetage en conditions particulières


Le 7 février, alors que la neige tombe abondamment, le caporal Mabrut, le caporal
Gouin et le 1re classe Planet du 3e Régiment médical de La Valbonne, terminent une
marche de 35 km. Sur leur parcours, ils découvrent un véhicule dans un fossé. Ils
déploient alors un dispositif afin d’éviter le sur accident et prodiguent les premiers
Télex
Le général de corps d’armée
soins aux victimes en attendant l’arrivée des secours. Leur présence a été détermi- Waldemar Skrzypczak, chef
nante pour éviter que les blessures ne s’aggravent à cause du froid. d’état-major de l’armée de Terre
polonaise, est venu en France
du 8 au 10 février. Il a été reçu
par le général d’armée Elrick
Irastorza, chef d’état-major de
l’armée de Terre. Le séjour
fut l’occasion d’entretiens et
de visites diverses.

Evolution du carnet
d’habillement
Depuis 2008, chaque militaire de l’armée
de Terre est doté d’un carnet d’habille-
ment informatisé qui permet le renouvel-
lement du paquetage dans la limite du
montant des primes semestrielles. En
2009, trois évolutions sont intervenues.
La première est le libellé des primes.
Commande de 800 SIT V1 la maîtrise technique et le maintien en Elles sont désormais écrites en points et
condition opérationnelle (MCO) sur dix ans. un point équivaut à un euro. La deuxième
La Délégation générale pour l’armement Cela porte à 1 200 le nombre de véhicu- est le montant des primes. Le montant
(DGA) a commandé à Nexter 800 Systè- les de combat de l’armée de Terre qui est modulé selon la catégorie de la for-
mes d’information terminaux SIT V1 pour seront équipés de ce système d’informa- mation d’affectation (formation de force
équiper 400 Véhicule de combat d’infan- tion. Actuellement, quatre cents systè- ou du socle). Et la troisième concerne
terie (VCI). Ce contrat comprend une nou- mes sont déjà déployés sur le char l’augmentation des dotations. Pour en
velle version du logiciel augmentant Leclerc, l’AMX10RC, le VCI et le Véhicule savoir plus, consultez le site Intraterre de
l’interopérabilité du SIT V1 et également blindé léger (VBL). la DCCAT: www.dccat.terre.defense.gouv.fr

Exercice de tir
Clin d’œil

franco-libanais

Les militaires du 1er Régiment de tirail-


leurs d’Epinal et leurs homologues liba-
nais ont participé conjointement à un
exercice de tir au Sud-Liban. L’objectif
de cette journée du 12 février était de © ADJ Jean-Raphaël DRAHI
partager les savoir-faire en matière
d’armement et d’entretenir les liens de
Attrape-moi si tu peux !
coopération. Les militaires libanais ont Faites-nous parvenir vos clins d’œil
notamment été initiés à l’utilisation du
>

et situations militaires originales à l’adresse Internet


FAMAS et du FRF2.1 900 soldats français sirpat-comecrite.emat@terre-net.defense.gouv.fr
sont actuellement déployés au Liban dans
le cadre de la participation française à la Les meilleurs seront publiés et récompensés
FINUL.

TIM n°203 - Avril 2009 11


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 24/03/09 15:43 Page 12

Panorama

GARONNE : le 48e RT
Opération assure la liaison

d’envergure à Kaboul
L
e 21 février 2009, le Bataillon L’opération, baptisée GRAND DUC, visait
français (BATFRA) en Afghanis- à soutenir l’armée nationale afghane
tan, commandé par le colonel dans une mission s’assistance à la popu-
Chatelus, chef de corps du 1er Ré- lation. Le colonel Chatelus a exprimé sa
giment d’infanterie (1er RI), a effectué sa satisfaction : « Le bilan est très positif La 1re compagnie de centre d’exploitation
première opération d’envergure depuis car, outre une meilleure connaissance du 48e Régiment de transmissions était
sa prise de responsabilité dans la région du terrain, cette opération nous a per- chargée de mettre en place, pour l’en-
de Surobi (est de Kaboul), le 7 février. mis de prendre contact avec les diffé- semble du régiment, le nœud d’entrée
Deux compagnies et un escadron ont rents villages et de bien expliquer notre des réseaux informatiques et télépho-
été engagés en reconnaissance dans la mission à leur profit, avec nos amis de niques dans le cadre de son exercice régi-
vallée de Jegdalay (sud de la région). l’armée afghane.» Cinq cents cinquante mentaire que s’est déroulé du 5 au
Préalablement, une section d’infanterie soldats et plus de soixante véhicules 10 février. GARONNE a permis de vérifier
avait été héliportée de nuit sur les points blindés mobilisés pour cette opération la bonne connexion des réseaux télépho-
hauts. De plus, l’opération bénéficiait de de reconnaissance en soutien des for- niques (PNIA et France Telecom), intra-
l’appui permanent des moyens aériens ces de l’Armée nationale afghane (ANA). terre et internet entre la métropole et un
de la coalition et de mortiers. théâtre d’opérations. La chaîne de trans-
missions mise en œuvre dans le cadre de
l’exercice était assez lourde puisqu’elle
comprenait une station satellitaire tri-
bande, un nœud Aristote (qui permet de
séparer les réseaux informatiques et télé-
phoniques), une dizaine de routeurs et
commutateurs, une quinzaine de serveurs
informatiques, un centre d’accès multiple
et interface (CMAI) qui permet de faire le
lien entre un poste de commandement et
le réseau de zone déployé sur le théâtre.
La sécurité des transmissions était l’un
des points importants de l’exercice avec
notamment le filtrage et la protection des
réseaux, les mises à jour antivirus, les ser-
veurs de messagerie et d’authentification.
L’action de ces multiples serveurs permet
d’éviter une éventuelle propagation de
virus. L’objectif de l’exercice a été rempli
puisque les militaires « clients » ont eu
accès aux réseaux intraterre, internet et
à la téléphonie.

Le 3e RHC en exercice
Bientôt projeté en Afghanistan et au (renseignement des unités au sol, gui-
Tchad, le 3e Régiment d’hélicoptères de dage au sol, suivi de terroristes…), éva-
combat (3e RHC) a intensifié sa prépara- cuation médicale, interception de rebelles,
tion opérationnelle au cours des mois de reconnaissance, escorte de convoi avec
janvier et février. Un exercice de tir lance- incidents d’engins explosifs improvisés…
leurres sur l’île du Levant a eu pour but 350 militaires des 3e RHC, 1er RAMA,
de s’entraîner aux mesures d’autoprotec- 1er Régiment d’infanterie (1er RI) et du
tion des aéronefs en Afghanistan, de jour 2e Régiment de hussards (2e RH) ont par-
comme de nuit. A cela s’ajoutent un ticipé à ce dernier exercice dont l’objec-
entraînement au vol en montagne, qui tif visait à améliorer la cohésion, la (EHAP) mixte canon-mistral, une esca-
s’est déroulé à Pau, et un entraînement rusticité, les savoir-faire tactiques et tech- drille d’hélicoptères de manœuvre (EHM),
opérationnel avec le 1er Régiment d’artil- niques des escadrilles. Ont été déployées une escadrille de commandement et de
lerie de marine (1er RAMa) à Laon. une escadrille d’hélicoptères Viviane (EHV) logistique (ECL), une escadrille de contrôle
Lors de cet exercice, plusieurs missions mixte attaque-reconnaissance, une esca- et de ravitaillement (ECR) avec radar
ont été jouées : travail en zone urbaine drille d’hélicoptères d’attaque-protection Spartiate, cellule météo et tour mobile.

12 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_006_013_PANORAMA.QXD 26/03/09 12:29 Page 13

4L Trophy
Six élèves de l’École spéciale
militaire de Saint-Cyr Coëtquidan
(ESM) et du lycée militaire
d’Aix-en-Provence et du Prytanée
national militaire ont participé
à la 12e édition du 4L Trophy,
fin février, au Maroc. Répartis
en trois équipages, Matthieu
Larrosa et Rémi Leroy, Thibault
Perez et Thibaut Pierson, Hugues
de Loisy et Antoine Roblin
ont vécu une aventure
extraordinaire sur plus de

TAILLY : la 2e BB teste 6000km en six étapes dans

la NEB grandeur nature


D
u 9 au 19 février, l’exercice ment de la brigade (BRB). Le point sen-
TAILLY s’est déroulé sur les sible de l’exercice consistait à assurer
camps de Mourmelon et de les bascules de conduite des PC de la
Suippes avec pour objectif ma- brigade et des régiments sans qu’il y ait
jeur de faire intervenir l’ensemble de rupture du flux d’information.
la chaîne numérisée. Cet exercice du Le Détachement d’appui à la NEB
niveau brigade associait l’ensemble des (DANEB) avait d’ailleurs pour rôle d’ap-
moyens terre tels que le SICF, le SIR, porter une assistance continue pendant
le SIT, le MAESTRO et ATLAS. L’exercice l’exercice. TAILLY regroupait quelque
TAILLY a permis à la 2e Brigade blindée 500 hommes dont des réservistes qui
de monter et d’armer un centre opéra- ont œuvré au sein des PC régimentai- le sud marocain. Les pilotes
tionnel numérisé. Celui-ci, grâce aux res et des deux centres opérationnels et copilotes ont successivement
liaisons SICF, a pu communiquer avec de brigade. Il représente également une pratiqué les dunes de sables,
l’échelon supérieur, soit la division, ainsi étape majeure dans la préparation de les cailloux, le hors-piste
qu’avec les PC régimentaires, les PC la certification NEB de la 2e BB, prévue et les plaines verdoyantes,
d’escadron d’éclairage et d’investiga- en juin prochain. boussole dans une main
tion (EEI) et la batterie de renseigne- et road-book dans l’autre,
subissant des températures
caniculaires la journée et
glaciales la nuit. Si le 4L Trophy
Des partenariats pour la reconversion est un raid aventure sportif,
Le 25 février dernier, à l’Hôtel de Brienne,
il a également une vocation
humanitaire : sur le parcours,
le ministre de la Défense, Hervé Morin, a
les participants ont acheminé des
accueilli les représentants de quatre
fournitures scolaires et sportives
grands groupes : ERDF (filiale d’EDF),
aux petits Marocains grâce à
Keolis, Total, et l’Union des entreprises
l’association Enfants du Désert.
de sécurité privées (USP) afin de signer
Après le départ le 19 février se
des conventions de partenariats en vue
sont succédé les six étapes,
de faciliter la reconversion profession-
de Tanger à Enjil en passant
nelle des militaires quittant les armées
par Merzouza pour finir
ainsi que l’accès à l’emploi des conjoints
à Marrakech le 28 février,
du personnel militaire et civil. Le minis- apprécié dans le monde du travail civil où a eu lieu la remise des prix.
tère s’engage en particulier à répondre grâce à son excellence technique, son L’équipage qui s’est distingué
au besoin de recrutement de ces entre- adaptabilité et son aptitude au travail en par son esprit de solidarité
prises en présentant des personnes dont équipe. Si ce partenariat est «une chance et de coopération, valeurs
le projet professionnel et les compéten- et une opportunité » pour le secrétaire propres à l’armée, s’est vu
ces correspondent aux attentes des entre- général de Total, l’embauche de person- remettre lors de cette grande
prises. nes issues du ministère de la Défense soirée le prix Ent’Raid
Lors de ces derniers mois, une vingtaine « s’est avérée extrêmement positive » de l’armée de Terre.
de partenariats ont été signés. Les repré- pour le groupe ERDF, comme le souligne Les participants sont unanimes:
sentants des grands groupes présents son président de directoire, Michel Fran- l’aventure était bien au rendez-
lors de cette journée ont été unanimes cony. Tous les signataires semblent bien vous de cette 12e édition
sur la qualité du personnel militaire, très décidés à faire vivre ce partenariat. du 4L Trophy !

TIM n°203 - Avril 2009 13


TIM203_014_015_FOCUS.QXD 24/03/09 15:27 Page 14

Focus

L’expérimentation sur les bases de Défense (BdD) est en cours depuis


le 1er janvier 2009. De manière générale, dans chaque zone expérimentale,
les tâches de soutien commun des unités des trois armées sont en train
de basculer dans l’escarcelle du groupement de soutien de la base de Défense
(GSBdD) tandis que le soutien spécifique demeure dans la main du régiment.
Étudions quelques cas concrets au travers d’une BdD de type 21, celle
de Clermont-Ferrand, et de l’une de ses unités, le 92e Régiment d’infanterie.

Du régiment à la base de Défense

Comment fonctionne
le soutien?
L’
objectif des bases de Défense mée de Terre, soient le 28e Régiment de certains domaines restent dans les pré-
(BdD) est de mutualiser en transmissions, le 92e Régiment d’infan- rogatives de l’unité. « En fait, la classifi-
mettant en commun les terie et le 13e Bataillon de soutien du cation est simple : l’opérationnel reste
tâches d’administration géné- matériel », explique le colonel Brochier, dans la main du chef de corps, le reste
rale et de soutien commun actuel commandant de la base de nous incombe », continue le ComBdD.
pour toutes les unités et for- Défense expérimentale (ComBdD) de « Prenons l’exemple du matériel : je ne
mations du ministère de la Défense qui Clermont-Ferrand. Pour autant, tout le soutiens pas ceux qui sont propres aux
rentrent dans son périmètre d’action. En soutien ne bascule pas dans le GSBdD et régiments tels que le VAB du 92e RI ou
somme, les tâches de soutien non opé-
rationnel communes aux trois armées
basculent dans cette nouvelle entité expé- Dans le cadre de cette expérimentation,
rimentale. « J’assure le soutien de tou- il faut savoir faire preuve de souplesse. »
tes les entités qui composent la BdD et
notamment de trois formations de l’ar- Colonel Brochier

Lieutenant-colonel Minjoulat-Rey, chef de corps du 92e Régiment d’infanterie


Les plus délesté de certaines fonctions de gérer ces aspects. J’aurais par ailleurs
« Le premier impact de cette soutien pesantes, comme tout ce souhaité qu’un officier RH puisse
réorganisation pour le régiment qui recouvre l’hygiène, la prévention, rester affecté au sein du régiment.
a été la diminution en effectif de la sécurité, etc. Dans le domaine RH, le Autre point, il s’agit du risque de rupture
200 personnes, soit la Compagnie personnel civil devrait être également entre le régiment et les personnels
d’administration et de soutien du géré par la BdD d’ici à la fin de l’année. qui basculent à la BdD. Le véritable
régiment qui a complètement basculé enjeu réside en fait dans le maintien
au GSBdD. Heureusement, cette Les attentes du lien avec l’unité d’appartenance,
bascule nous est très bénéfique : En revanche, deux points méritent notamment au travers des activités
la présence des personnes issues du selon moi attention : dans le domaine opérationnelles auxquelles le personnel
92e RI au sein de la GSBdD facilite les de la chancellerie, la notation, les des BdD devra être en mesure de
relations avec le régiment. En tant que sanctions et la discipline, restent dans participer. C’est primordial, si l’on veut
chef de corps, je trouve que la création la main du chef de corps. Or je ne conserver cette capacité opérationnelle.
de la BdD permet au régiment d’être dispose que d’un sous-officier pour C’est un axe d’effort prioritaire. »

14 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_014_015_FOCUS.QXD 26/03/09 12:32 Page 15

1
1- Le CEMA visite des locaux du GSBdD.
2- Mécanicien de la DGA sur un Mirage 2000, dans l'atelier industriel aéronautique à Clermont-Ferrand.
3- Revue des troupes par le CEMA à la BdD de Clermont-Ferrand.
3

LTN Champault, section budget finance du GSBdD


« J’assure le soutien financier de l’ensemble des formations de la BdD,
la station Carthage2 du 28e RT. En re- uniquement en ce qui concerne le budget de fonctionnement, soit par exemple
vanche, le GSBdD assure la gestion des la commande de papier, les fournitures de bureau, etc. Je suis l’unique
véhicules de la gamme civile, de l’infra- interlocuteur finance. Cependant, je n’administre pas les finances liées aux
structure, etc. » En ce qui concerne le activités des forces comme l’entraînement, les exercices et les missions.
soutien aux unités, des contrats de ser- J’interviens juste dans le domaine comptable, c’est-à-dire l’enregistrement des
vice ont été établis. « Il y a un gabarit de dépenses liées à l’opérationnel. Ce qui est valorisant dans cette fonction, c’est
fonctionnement édicté dans le cadre de de devoir gérer des entités de toutes armées et autres services de la Défense.
l’instruction ministérielle relative au La BdD de Clermont-Ferrand ayant l’armée de Terre comme armée
fonctionnement de la base de Défense. de référence, j’applique à tous ces organismes les directives armée de Terre.
Néanmoins, dans le cadre de cette expé- Le budget de la BdD fonctionne comme un pot commun dans lequel chaque
rimentation, il faut savoir faire preuve de armée ou service verse une somme correspondant à ses dépenses de
souplesse », explique le colonel Brochier. fonctionnement. C’est un beau défi à relever quand il faut mettre en place
quelque chose de nouveau. »
Des contrats de services
adaptés aux unités
Les contrats de services sont une pièce personnel de l’armée de l’Air de la BdD. » ment des BdD, elle ne doit pas brider le
maîtresse dans la relation entre soute- D’autres ajustements ont été apportés pragmatisme et l’intelligence de situa-
nants et soutenus puisqu’ils définissent dans ces contrats de services, notamment tion, afin de ne pas sanctionner le régi-
les obligations réciproques des deux par- dans le domaine technique et logistique. ment dans sa fonction opérationnelle.
ties, ainsi que les modalités d’application. « L’entretien des extincteurs est à notre
L’objectif est d’avoir une qualité de sou- charge, mais n’ayant pas de personnels C N E N a t h a l i e D U R AN D
tien au moins égale à ce que faisait le qualifiés NTI1 NBC3 disposant des apti- Photos : CNPI 4/SGT Philippe HILAIRE
corps. « Nous adaptons ces protocoles tudes et outillage pour conduire cette
dans certains cas, car il faut rester réa- mission, les NTI des corps de l’armée de
Pour en savoir plus sur les BDD,
liste. Ainsi, la direction des ressources Terre continuent donc à en assurer la
consultez l’interview du CEMA publiée
humaines (DRH) du GSBdD gère la tota- maintenance. » Si l’instruction ministé- dans le TIM n° 201 de février 2009.
lité du personnel des trois entités Terre rielle fixe le cadre général du fonctionne-
– les unités m’ayant transféré l’ensem-
ble de leur personnel RH.
Pour autant, nous ne possédons pas 1 Type 2 : les bases de Défense expérimentales sont de quatre types de composition
afin de couvrir l’éventail des situations. Le type 2 correspond à une base à dominante
encore de DRH Air au sein du groupe- d’une armée, en l’occurrence l’armée de Terre pour Clermont-Ferrand.
ment, ce qui implique que la Base 2 Communication automatisée radioélectrique tactique HF en ambiance de guerre électronique.
aérienne 942 continue à administrer le 3 Niveau technique individuel 1 Nucléaire, biologique et chimique.

TIM n°203 - Avril 2009 15


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:13 Page 16

En direct de…

Tchad et République Centrafricaine

Le bout
de la piste
L’opération EUFOR Tchad-République Centrafricaine touche à sa fin. Après un an
sur le terrain, les Européens cèdent la place à la Mission des Nations unies pour
la République Centrafricaine et le Tchad (MINURCAT). Ce premier engagement
majeur de l’Union européenne à plus de 4 000 km de ses bases a souvent été décrit
comme un exploit logistique ; il a surtout été une occasion unique pour les
militaires européens de travailler ensemble. Alors que le désengagement européen
débute progressivement à compter du 15 mars 2009, la France maintient deux
opérations dans la région (BOALI et EPERVIER). État des lieux.

LTN Thomas DIJOL


Photos : CCH Jean-Baptiste TABONE

16 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:14 Page 17

Le caporal Nasser Hamaden,


2e cie du 110e RI,
en patrouille à Birao.

TIM n° 203 - Avril 2009 17


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:14 Page 18

En direct de…

De Forchana à N’Djamena, d’Abéché à Birao, la France est présente en de


nombreux points du Tchad et de la République Centrafricaine. Elle a participé en
tant que nation-cadre à l’opération EUFOR Tchad-RCA qui a débuté en mars 2008.
Cette opération majeure s’est appuyée sur le dispositif EPERVIER déjà en place
au Tchad depuis 1986. Par ailleurs, la France poursuit en RCA une opération
de coopération (BOALI) en faveur des Forces armées centrafricaines (FACA).

Point de situation

Le contrat
est rempli
L’EUFOR
L’EUropean FOrce (EUFOR)
est le cadre grâce auquel
l’UE emploie une force
militaire composée de pays
appartenant à l’union et
éventuellement renforcée
par d’autres (pour l’EUFOR
au Tchad : la Russie, l’Albanie
et la Croatie). Pour chaque
opération, l’UE crée une
force ad hoc. Depuis sa
création au sommet de Nice
en décembre 2000,
l’EUFOR a réalisé plus
de 22 opérations dont
6 militaires.

18 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:15 Page 19

Un an d’EUFOR
Tchad-RCA

L’
opération EUFOR Tchad-RCA,
lancée en janvier 2008, vise à
améliorer les conditions de
sécurité dans la région de l’est
du Tchad et du nord de la RCA.
3 QUESTIONS au général
Jean-Philippe Ganascia,
commandant la force EUFOR Tchad-RCA
Mon général, quel bilan
Conformément à la résolution 1778 adop- peut-on dresser de
tée le 25 septembre 2007 par l’ONU, l’Eu- l’opération de l’EUFOR ?
rope a ainsi pu déployer une force de Un bilan simplement chiffré ampute-
transition pour permettre la bonne ins- rait une partie de la réalité. Une opéra-
tallation de la mission de l’ONU (MINUR- tion comme celle que l’EUFOR a menée
CAT) devant prendre le relais à compter ici ne peut se résumer en nombre de
du 15 mars 2009. Cette opération de l’EU- kilomètres parcourus ou d’hommes
FOR, initiée dans le cadre de la PESD déployés sur le terrain. Ce qui est
(Politique européenne de sécurité et de important, c’est la perception de notre
Défense) se situe dans la suite logique mission et là, tous les visiteurs mais
des opérations ALTHEA (Bosnie), ARTE- aussi les acteurs civils et humanitaires
MIS et BENGA (République démocratique au Tchad et en RCA s’accordent sur
du Congo). Entamée avant la présidence notre réussite et parlent de succès pour
française de l’Union européenne, elle l’EUFOR.
reflète directement la construction de
l’Europe de la Défense. Quelles sont les réussites
En tout, ce sont près de 3 200 hommes, les plus visibles ?
appartenant à 26 nations européennes, La mission de préparer l’arrivée de la
qui œuvrent pour protéger les populations MINURCAT et de contribuer à un envi-
civiles et faciliter le travail à la fois des ronnement plus sûr est atteinte. Ce contrat est rempli à la fois dans le temps et
humanitaires et des personnels de l’ONU dans l’espace puisque nous respectons les délais annoncés au départ et que nous
présents dans la région. avons couvert toute notre zone d’opérations (soit 270 000 km2 la moitié de la
France) avec 3 200 personnes sur le terrain pour l’ensemble de l’opération.
L’autre réussite est plus large. L’EUFOR a montré que l’UE pouvait mener une
opération de cette envergure, à plus de 4 000 kilomètres de ses bases, loin de
tout axe logistique majeur.
20 pays sont venus sur le théâtre. 10 000 soldats européens se sont succédé ici
et ont été côte à côte dans un environnement complexe et exigeant. C’est un pré-
cédent fondateur et un facteur de cohésion pour les militaires européens.

Comment avez-vous procédé ?


Cette opération de « présence » et de collecte d’informations pour être au bon
moment, au bon endroit aura été un des points clé de la réussite. L’opération
n’est jamais restée à l’arrêt : le tempo est important pour la réussite de ce type
de manœuvre et nous avons imposé un rythme d’emblée soutenu. L’initiative est
toujours restée du côté de l’EUFOR.

La MINURCAT
La Mission des Nations unies pour
la RCA et le Tchad (MINURCAT) est
répartie entre le Tchad et la RCA. Les résolutions de l’ONU pour le Tchad et la RCA
n 25 septembre 2007 : résolution n° 1778 initiant la création d’une force
Elle comptait, en janvier 2009,
environ 280 militaires dont
44 observateurs. À terme, sa force multidimensionnelle comprenant des éléments de l’ONU (MINURCAT)
militaire, qui doit succéder à et la force de l’UE (EUFOR) immédiatement employable.
l’EUFOR, comptera 5 200 hommes et n Mars 2008 : début du déploiement de l’EUFOR Tchad-RCA.
femmes. Définie dans son mandat, n 15 septembre 2008 : l’EUFOR atteint sa pleine capacité opérationnelle.
sa mission sera triple : assurer la n 24 septembre 2008 : résolution n° 834 reconduisant la MINURCAT.
protection des civils, permettre le
n 14 janvier 2009 : résolution n° 1861 autorisant le déploiement d’une
développement des droits de
force militaire de l’ONU de 5 200 hommes devant prendre le relais
l’homme et de l’État de droit et
de l’EUFOR à compter du15 mars2009.
soutenir la paix au niveau régional.

TIM n° 203 - Avril 2009 19


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:16 Page 20

En direct de…

République Centrafricaine

La France
veille à Birao
Dans le cadre de l’opération de l’EUFOR Tchad-RCA, la France est présente dans
le nord de la République Centrafricaine. À Birao, le dispositif EUFOR s’ajoute
depuis mars 2008 à l’opération BOALI qui était déjà en cours. Dans la préfecture
isolée de la Vakanga, située sur la zone des « trois frontières », au point de
contact entre Tchad, Soudan et RCA, la présence des 150 soldats français
a imposé le calme. Récit de l’une de leur patrouille.

En patrouille avec le 110 e RI

7 h 30
Après un réveil à l’aube, le
remplissage des réservoirs à eau
et les couleurs, l’adjudant Michel
Sampic rassemble ses chefs de
groupe pour la préparation de
la mission.

11 h 05
3e arrêt : Matala II. Derrière
l’adjudant Sampic, le 1re classe
Thibaut Capitain prend des notes
pour assister son chef de section
dans son compte-rendu. Le dialogue
est le meilleur moyen de recueillir
8 h 30 9 h 15 des informations. Parfois, il faut
attendre le seul homme qui parle
Une fois dans les villages, les Dans le village de Matala, français dans le village. Missions :
soldats patrouillent à pied pour les femmes continuent à tirer se renseigner sur les mouvements
être au contact. Les enfants viennent de l’eau du puits. Le caporal de troupeaux, connaître l’historique
spontanément jouer et pratiquer Nasser Hamaden prend des relations entre pasteurs et
leur Français. Certains adultes position, avec toujours la sédentaires, observer les puits, les
agitent timidement la main. même vigilance. récoltes pour mieux comprendre.

20 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:17 Page 21

L
atérite, soleil de plomb et pas
âme qui vive aux abords de l’aé- À l’instruction
roport. On croit tout d’abord que Neuf autres Français sont présents
les soldats français sont arrivés à Birao. Installés avec les soldats
dans une zone dépeuplée. Après de l’EUFOR, les hommes du capitaine
quelques kilomètres sur une route défon- Didier Pischedda, du 7e Bataillon
cée, au travers d’une végétation asséchée, de chasseurs alpins, sont ici pour
la ville se découvre. Une grande rue et l’instruction des forces armées
son marché coloré, 6 000 habitants centrafricaines (FACA) de Birao.
estimés dont plus de la moitié a moins de Le capitaine fait aussi dispenser des
15 ans. Birao n’est pas vraiment une cours par le Comité international de
mégapole. Les quelques voitures qui rou- la Croix rouge (CICR) sur le secourisme
lent sont celles des militaires et des et les droits élémentaires. Cette
humanitaires. opération, qui a pour nom BOALI,
La 2e compagnie du 110e Régiment d’in- est antérieure à celle de l’EUFOR. Pour
fanterie est implantée aux abords de la l’ensemble de la RCA, ce sont environ 200 militaires français qui y contribuent.
ville depuis 4 mois. Une mission essen- Une dizaine d’autres Français sert également comme conseiller pour la
tielle pour eux: les tournées de présence MICOPAX, mission de la communauté des États d’Afrique centrale, elle aussi
(TP). Cela passe par les contacts avec la déployée dans le pays avec le soutien de l’Union européenne.
population, le recueil d’informations et la
dissuasion des coupeurs de route.

Soutien chirurgical
Armée pour ce mandat par des personnels issus principalement de la 9e Antenne
chirurgicale aérotransportable (9e ACA) de Lyon, l’antenne de RCA est déployée à
Birao depuis mars 2007. En mars 2008, l’ACA a été intégrée au dispositif EUFOR.
« Notre première mission, c’est de soigner les soldats, mais avec plus de
70 opérations depuis décembre, nous sommes aussi un secours précieux pour
la population », explique le médecin-en-chef, le colonel Evelyne Lambert. « Nous
sommes aussi un facteur d’intégration de la force dans son environnement civil
grâce aux soins que nous prodiguons à l’hôpital et en ville », ajoute le colonel.

12 h Le chef de groupe, le caporal-chef


Benjamin Verkindere, et son adjoint,
le caporal-chef Hourali Soihili,
supervisent l’entretien du matériel
et de l’armement. Ici, les armes
comme les hommes souffrent
de la poussière.

12 h
Le 1re classe Sylvain Lathière
improvise un jeu avec les enfants
qui entourent sa P4. Le contact avec
la population est primordial pour
la réussite de ce type de mission. 17 h 30
Être au plus près des locaux, les
16 h
connaître. Pour sa première mission Moments de détente pour la section. Cérémonie sur le camp de l’Office
en Afrique, il avoue simplement Dans la torpeur de la fin d’après- national des forêts pour la remise de
avoir été surpris : il n’avait jamais midi, les soldats jouent aux cartes la décoration EUFOR. Une minute de
vraiment envisagé un tel dénuement, ou font de la musculation sur les silence, visages graves, à la mémoire
« des gens qui vivent avec rien ». habituels bancs improvisés. du capitaine Patrice Sonzogni mort
au combat en Afghanistan la veille.

TIM n° 203 - Avril 2009 21


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:19 Page 22

En direct de…

Avec plus de 1 900 personnes impliquées à l’Operational headquarter (OHQ)


du Mont-Valérien et sur le théâtre, la France s’est affirmée comme nation
cadre de l’opération EUFOR Tchad-RCA. À Abéché, sur le camp des Étoiles,
ce sont 800 Français qui œuvrent au profit des quatre bataillons de
l’avant déployés au Tchad et en RCA. Comment gère-t-on une opération
de cette envergure, d’emblée conçue pour ne durer qu’un an ?

Abéché

Laboratoire
de l’Europe
de la Défense
Le CRR-FR
Le Corps de réaction rapide France (CRR-FR) forme « le noyau clé » de
l’état-major de l’EUFOR à Abéché. 70 personnels répartis entre Abéché et
N’Djamena assurent l’essentiel du fonctionnement de l’EM sur le théâtre.
« Nous cumulons les avantages puisque nos procédures sont très proches
de celles que l’on utilise ici. Nous avons l’habitude de travailler en anglais
et en environnement multinational. D’ailleurs, nous avons emmené 8 alliés
qui travaillent tous les jours avec nous en France », explique le colonel
Éric Roussel, chef d’état-major du Force headquarter (FHQ). « Être
confronté au terrain et assurer le passage de relais à l’ONU auront été
de grandes expériences pour tout le CRR », ajoute-t-il. « Notre vision,
notamment en termes d’environnement avec l’approche globale incluant
toutes les réalités humaines et géographiques d’un pays complexe,
aura été payante », conclut le colonel. « Nous avons beaucoup insisté sur
le cœur de la mission ici : le soutien aux ONG et à leur travail en faveur
des populations de déplacés. »

22 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 16:01 Page 23

Le DETSIC
Qui se souvient encore des opérations
sans ordinateurs ? Dans l’est du
Tchad : personne. Les hommes du
commandant Patrick Gangneux
travaillent aussi pour cela. Organiser Le LTN Teyssier
Le SLT Benjamin
la fluidité du service, s’assurer que du DETSIC.
Dhouailly vérifie
sa Gazelle. tous les « usagers » sont connectés.
« Il faut que tout ait l’air de qui voudraient utiliser les machines
Le DETALAT fonctionner sans effort », explique comme à la maison. Nous devons
le capitaine David Olek commandant souvent rappeler que c’est de
« 20 hélicoptères, 4 chaînes de la compagnie SIC. « Nous devons l’opérationnel ! » Un réseau
commandement différentes, il a fallu aussi assurer l’intégrité du réseau confidentiel EUFOR a été mis en
s’adapter », explique en souriant et être vigilants sur la sécurité », place, la messagerie aussi :
le colonel Alain Bayle, chef du ajoute le capitaine Robert Dorigny, « On ne sait plus s’en passer, même
DETALAT. Sur le tarmac, les Mi 8 administrateur sécurité. en opérations », explique le
russes côtoient les quatre Gazelle, « Le problème, c’est la trop grande commandant. « On a donc mis en
les quatre Puma et les Mi 17 familiarité avec le système et ceux place un réseau de secours. »
polonais, au fond l’énorme Mi 26
de la MINURCAT qui a récemment
transporté une Gazelle tout entière. Le 28 e Groupe géographique
Les hélicoptères polonais et russes
sont utilisés comme transports de Tous les militaires finissent par tenir Nicolas Picard. « Nous étions souvent
troupes. « Les Gazelle ont été une carte entre leurs mains. « Le en nomadisation, seuls et autonomes
d’excellents outils de collecte 28e Groupe géo propose donc son dans la brousse, pour collecter
d’informations, nous avons aussi expertise pour remettre à jour des informations. » « Ces données
assuré des missions d’appui aérien l’ensemble des cartes disponibles, en grand nombre doivent ensuite être
(Close air support) », détaille le mais il est aussi une aide à la décision traitées, conclut le maréchal-des-
lieutenant-colonel Stéphane Geble, pour le commandement », explique logis Céline Treffle, pour les transfor-
« chef ops » sur place. « La le capitaine Jean-Michel Reux, chef mer en cartes utiles pour tous les
maintenance a dû s’adapter à la de détachement. Le maréchal-des- militaires européens présents sur-
chaleur et au sable qui se met logis Herbert Doucet ajoute : « Nous place et pour l’ONU qui va arriver. »
partout », enchaîne le capitaine avons parcouru plus de 7 000 kilomè-
Charles Payen, officier du bureau tres pour actualiser des cartes qui
maintenance et logistique (BML). dataient pour la majorité des années
« On apprend énormément ici, même 1950. » Le travail d’acquisition, puis
si c’est parfois dur d’être dehors d’analyse et de distribution est assuré
quand il fait 60 °C », termine le par une équipe de 32 personnes.
maréchal-des-logis Rémy Bierce, « Ça a été une mission très
dont c’est la première OPEX. motivante », poursuit le brigadier

Le BATLOG
Le Bataillon logistique a toute son 517e Régiment du Train. Il poursuit :
importance dans une opération aussi « Si nous assurons le soutien du
étendue. Les mouvements de fret à camp des Étoiles (FQH Abéché),
eux seuls sont vertigineux. « En ce nous le faisons aussi pour les trois
moment, j’ai 460 conteneurs français bataillons de l’avant : polonais,
en compte et plus d’une centaine irlandais et français, ainsi que la
de Belges », détaille l’adjudant MINURCAT. » Mais le bataillon
Patrice Beaulieu, responsable de assure aussi l’intérim pendant la
la manutention. « Tout en maintenant relève sur la zone de Forchana.
les approvisionnements pour tous avec les matériels du commissariat », « Voilà une mission en plus des
les détachements nous devons annonce le capitaine Nicolas Hervé, traditionnelles escortes de convois »,
aussi commencer à anticiper chef de détachement. « Avec explique le lieutenant Alexis Musnier,
le désengagement, et c’est chaud ! » l’informatisation et les températures dont le peloton part pour deux
Intégré au BATLOG, le détachement locales, la climatisation prend parfois semaines de nomadisation à
du commissariat assure notamment une tournure très opérationnelle », la frontière soudanaise. « C’est la
le soutien chaud et froid à Abéché, plaisante-t-il. « Les missions richesse de cette opération : passer
Birao et Forchana. « Nous avons du BATLOG le sont », assure le de nos missions habituelles à du
dû former les soldats et les employés lieutenant-colonel Christophe Bizet, contrôle de zone, être au contact,
locaux qui n’étaient pas tous familiers son patron et chef de corps du on est vernis. »

TIM n° 203 - Avril 2009 23


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 26/03/09 12:33 Page 24

En direct de…

Les Éléments français


au Tchad (EFT) Le 1er RCP à Moussoro.

EPERVIER : retour à
Depuis 1986, l’opération EPERVIER est déployée d’assurer au besoin une évacuation de
nos ressortissants », ajoute le colonel de
au Tchad. En se mettant en place en mars 2008, Cugnac. ÉPERVIER, c’est aussi « une
la mission de l’EUFOR Tchad-RCA s’est largement excellente occasion de travailler la coo-
pération interarmées », selon le colonel
appuyée sur l’expérience française dans la zone. Frédéric Blachon, chef de corps du 1er RCP
et patron du groupement Terre des EFT.
Les Éléments français au Tchad (EFT) ont contribué « Ici, on s’entraîne pour une crise poten-
au soutien de cette force, de sa montée en puissance tielle. C’est calme mais comme tout peut
s’accélérer d’un coup, c’est pour l’instant
au désengagement à venir. Retour sur une opération le meilleur théâtre d’opérations pour
concilier engagement réel et prépa ops. »
qui dure depuis plus de 22 ans, sans jamais être
tombée dans la routine. Les paras en exercice

E
L’exercice organisé à Moussoro ce jour-
PERVIER, c’est toujours une là en est une excellente illustration. Les
Le dispositif EPERVIER après opération », déclare d’emblée paras débutent par un poser d’assaut,
le désengagement de l’EUFOR le COMELEF1, le colonel Chris- puis enchaînent avec un exercice tactique
tophe de Cugnac. « Nous som- en zone périurbaine. En l’air, les Puma
■ N’DJAMENA : 1 EMT, 1 compagnie mes directement subordonnés assurent l’appui à la mobilité, mais per-
motorisée, 1 escadron blindé, 3 HM. à l’EMA», ajoute le commandant des Élé- mettent aussi l’exfiltration vers le champ
■ ABÉCHÉ : ments français au Tchad (EFT). de tir ou la simulation d’une évacuation
1 HM Medevac, 1 UE Proterre. La présence française en trois points du sanitaire. « C’est l’un des points forts pour
■ FAYA-LARGEAU : territoire2 permet d’assumer plusieurs nous », explique le capitaine Antoine Gal-
un détachement avec 10 personnels missions. Ainsi, dans le cadre de la coo- van, commandant la 2e compagnie. « Tra-
et un groupe en renfort. pération avec l’État tchadien, les forces vailler aussi librement et facilement avec
■ LES MOYENS « AIR » : françaises assurent un soutien logistique les hélicos c’est une bonne façon de bos-
6 Mirage F1, 1 C135, 3 Transall, à l’armée nationale tchadienne. « Mais ser l’aéromobilité. » La réaction a une
plus les 4 HM déjà cités. nous sommes aussi là pour préserver les embuscade est ensuite jouée à balles
intérêts de la France et être en mesure réelles, sous un soleil de plomb, avec tout

24 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_016_025_ENDIRECT.QXD 24/03/09 15:25 Page 25

Le 1er RCP a travaillé


l’aéromobilité.

l’équipement sur le dos. Les ERC 90 en


appui appliquent leurs feux alors que les
fantassins se repositionnent.
Tout en observant la manœuvre, le colo-
nel Blachon détaille avec enthousiasme
les savoir-faire que le Tchad et EPERVIER
permettent de développer. « Tous mes
chefs de sections auront eu la possibilité
de guider des Mirage en CAS (Close air
support), des Puma de nuit pour des éva-
cuations sanitaires (EVASAN). Les auxi- C’est calme mais comme tout peut
liaires sanitaires ont eu l’occasion de se
frotter aux membres des antennes chi- s’accélérer d’un coup… »
rurgicales et sont maintenant capables Colonel Frédéric Blachon,chef de corps du 1 er RCP

à la normale?
de poser une perfusion même sur le ter- Zoom sur la CIMAT
rain. » Le milieu semi-désertique est « L’Afrique fatigue énormément tous les véhicules », explique le capitaine
aussi une bonne école de la rusticité : Guillaume Allaire, du 3e Régiment du matériel et qui commande la Compagnie
« Pour s’aguerrir, s’instruire et s’entraî- de maintenance adaptée au théâtre (CIMAT). « Nous assurons ici tout
ner, les missions de reconnaissance sont le soutien de l’opération EPERVIER, mais aussi des véhicules français
excellentes » poursuit le colonel. « Ima- engagés dans l’EUFOR. En tant que NTI24, nous avons aussi la responsabilité
ginez un jeune lieutenant revenant d’un du parc Guépard. » Dans les ateliers, le rythme soutenu a permis d’assurer
périple de 1 000 km au cours duquel il la meilleure disponibilité, même si certains matériels sont vieillissants.
aura été conduit à dégager au moyen du L’approvisionnement en pièces détachées, point clé, est parfois long alors
treuil et de plaques semi-perforées ses que tous anticipent. « La raison est simple : le Tchad est un pays isolé »,
VLRA3 régulièrement embourbés, à faire explique le capitaine. « Nous sommes au bout de la piste. »
confiance à son GPS et à la population
locale pour trouver une piste carrossa- Soutien d’EPERVIER
ble, et à réceptionner son approvisionne- et de l’EUFOR.
ment en eau et en vivres au cours d’une
livraison par air (LPA). Il aura sûrement
mûri plus vite qu’à Caylus ! »
Après le désengagement de l’EUFOR
en mars 2009, et parce qu’elle n’a plus
à démontrer son efficacité dans la ges-
tion des crises, l’opération EPERVIER sera
maintenue.

1 Commandant des éléments


français au Tchad.
2 N’Djamena, Abéché et
Faya-Largeau. Cf. encadré.
3 Véhicules légers de reconnaissance
et d’appui.
4 Niveau technique d’intervention 2.

TIM n° 203 - Avril 2009 25


TIM203_026_PUB.QXD 26/03/09 13:04 Page 26
Gab pub pleine page.QXD 16/01/09 15:58 Page 60
TIM203_028_029_RETEX.QXD 24/03/09 15:11 Page 28

RETEX En juin 2008, le


capitaine Lorente,
adjoint du

Tchad: 1er escadron du


4e Régiment de
chasseurs, était en

la mission mission avec son


escadron au sein de
l’EUFOR, au Tchad.
continue Accompagnés
de la CEA du 7 BCA,
ils avaient pour
e

Vos comptes-rendus et expérimentations mission de sécuriser


ne sont pas inutiles. Le Centre de doctrine la zone frontalière
et d’emploi des forces (CDEF) vous au sud de Forchana.
propose ainsi chaque mois un point, en quelques Et pour pallier
brèves, sur les RETEX en cours. La Mission Innovation les aléas du terrain,
ils ont choisi un mode
participe dorénavant à cette page avec une rubrique
de transport local…
qui évoquera des innovations en cours au profit
a zone frontalière au sud de

L
de l’armée de Terre. Forchana (la zone “sud”) s’est
imposée comme le point clé de
THEATRES naise exigeaient un investissement impor- la mission du bataillon multi-
tant. L’EUFOR Tchad-RCA constitue donc national centre (BMN-C). Sécu-
EUFOR TCHAD-RCA riser, cela consistait entre autres pour
une réussite pour l’Europe de la Défense.
C’est en toute sérénité que le flambeau les chasseurs à patrouiller pour être
a pu être transmis à la MINURCAT le renseigné sur la zone et montrer la
15 mars, après un an de présence. présence de l’EUFOR partout, tout le
temps et par tous les temps. Lors de
ses déploiements en brousse, les déta-
ENTRAINEMENT chements ont été confrontés à diffé-
rents problèmes : il y a très peu de
Objectif NEB pistes carrossables. Les habitants cir-
culent surtout sur de nombreux sen-
tiers muletiers. L’âne, le cheval, voire
Troisième opération militaire de l’Union le dromadaire sont les “voitures” tcha-
européenne, l’opération EUFOR Tchad- diennes. Et avec la saison des pluies,
RCA apparaît d’emblée comme un suc- il est impossible de circuler hors des
cès. Engageant vingt nations sur le théâtre
tchadien, cette opération a permis de
vérifier que les structures et les procédu-
res européennes étaient adaptées pour ADAPTATION
résoudre un conflit de basse intensité. Par
ailleurs, elle a validé les savoir-faire des Le premier objectif de la montée en puis-
MCP du CRR-FR EUFOR TCHAD
Européens dans le domaine du contrôle sance de la Numérisation de l’espace de Dans le cadre de la mission au Tchad
de zone, particulièrement en milieu bataille (NEB) vise à disposer en 2009 de pilotée par l’Union européenne (EUFOR),
désertique. Les importantes élongations deux brigades interarmes avec leurs l’état-major du Corps de réaction rapide-
ont confirmé le rôle précieux du détache- appuis ainsi qu’un groupement de sou- France (CRR-FR) a réalisé une Mise en
ment hélicoptères au sein du dispositif. tien divisionnaire, numérisés et entraî- condition avant projection (MCP) d’une
Enfin, l’excellente coopération entre l’EU- nés. L’atteinte de cet objectif s’est durée de deux mois et demie en struc-
FOR, les organisations internationales et concrétisée pour la 6e BLB par un exer- ture organique. Au cours de cette période,
les ONG ont favorisé un rapide retour à la cice de certification en 2008 et s’achè- il a également bénéficié de témoignages
normalité. Il est vrai que les 17 camps de vera par la certification de la 2e BB au directement issus du théâtre. Cette pré-
réfugiés sur la frontière tchado-souda- premier semestre 2009. La mesure de paration a été validée par un exercice de
cette certification sera effectuée par des synthèse adapté. Ainsi, la bonne connais-
Pour en savoir plus, rendez-vous équipes d’analyse regroupant le CPF sance des dossiers et la maîtrise de la
sur le site Intraterre du CDEF: (CENTAC et CEPC) ainsi que les Direc- situation tactique lui ont permis d’être
www.cdef.terre.defense.gouv.fr tions des études et de la prospective immédiatement opérationnel à son
d’écoles d’armes dirigées par le CDEF. arrivée.

28 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_028_029_RETEX.QXD 24/03/09 15:10 Page 29

La chevauchEe e
fantastique du 4 RCH
pour le lendemain. Le jour dit, les chevaux ils ont rapidement été rassurés de voir
routes, le terrain étant détrempé. Il y a l’EUFOR dans cette zone sensible. Le
étaient réceptionnés. Il fallait s’assurer
également un risque d’abîmer les cultu- contact était aussi nettement différent :
t que ceux-ci soient en bonne santé et pas
res. Pour le colonel Michon, commandan être à cheval a permis de se mettre à la
de corps du 7 e
BCA, trop chétifs (le poids d’un cavalier euro-
le BMN -C et chef
péen avec son équipement et son arme- portée des villageois et les échanges en
patrouiller en utilisant le cheval en com- ont été facilités d’autant. Ces patrouilles
ment n’étant pas le même que celui d’un
plément des patrouilles véhiculées pou- ont permis d’étendre l’éventail des postu-
paysan tchadien !). Durant quatre à huit
vait permettre de s’affranchir des res de l’EUFOR dans le cadre de son
heures, une petite dizaine de cavaliers se
difficultés de la saison des pluies. Mais où opération de renseignement et de sécu-
déplaçait de villages en villages, s’arrê-
trouver des chevaux ? Quelles sont leurs risation. »
tant pour faire souffler les chevaux et
véritables performances ? Comment les CNE Antoine-Marie LORENTE
s’entretenir avec la population. Pour aug-
nourrir ? Après quelques tâtonnements, Photos: ADC Martial Pascal Suisse,
menter la visibilité de l’EUFOR, les
le mode d’action retenu fut de louer des CNPI Montigny-lès-Metz
patrouilles à cheval avaient lieu en prio-
chevaux aux habitants, par l’intermédiaire
rité les jours de marché, sur les pistes Extrait de l’article « EUFOR Tchad :
des chefs de canton. Les patrouilles se
menant à ceux-ci afin de rassurer les pay- la chevauchée fantastique » publié dans le n° 18
sont faites en étoile, à la journée, à partir
sans et dissuader les éventuels coupeurs du magazine Troupes de montagne.
d’un “camp de base” situé sur un axe ou
de route.
un gros bourg. La veille, le chef de APPEL A TÉMOIGNAGES !
Le bilan de ce type de patrouille a été posi- Faites partager vos expériences
patrouille prenait contact avec le chef de
tif car il a trouvé sa pertinence en cette opérationnelles à nos lecteurs. Envoyez
canton ou de village pour lui commander vos textes à la rédaction par internet à
saison des pluies et dans une zone parti-
des chevaux et définir le montant de la sirpat-comecrite.emat@
culièrement isolée. L’accueil de la popu- terre-net.defense.gouv.fr
location. Charge ensuite à ce dernier de
lation locale a été positif. Au début surpris,
trouver les animaux auprès des habitants

ment. Testé en Guyane, il a montré sa fia- décrit à raison comme un adversaire de


INNOVATION bilité dans la transmission de coordon- taille pour une force régulière. Mouvement
nées et de distances. Il offre une excellente terroriste aux ordres de l’Iran et de la Syrie
Projet EPERVIER qualité d’image photo et vidéo, de jour pour les uns, résistance nationale pour les
Pour décider, il faut savoir ! Pour répon- comme de nuit. Utilisé au 3e REI, notam- autres, le Hezbollah est aussi un parti poli-
dre à ce besoin, le caporal-chef Guerma- ment pour la protection du Centre spatial tique bien implanté au Liban, où il contrôle
novich, du 3e REI, a développé un système guyanais de Kourou, EPERVIER est actuel- un vaste réseau éducatif et caritatif. Il s’ap-
de recueil et de transmission en temps lement soutenu par la Mission Innovation. puie également sur une branche parami-
réel d’informations audiovisuelles: le pro- litaire qui a fait ses preuves et sur un
jet « EPERVIER ». Cette innovation per- réseau mondial d’agents et de sympathi-
met de s’affranchir de trois contraintes PUBLICATION sants. Ce cahier de la
majeures : la difficulté pour une unité de recherche, qui est en
couvrir l’ensemble d’une zone d’action ; Le Hezbollah face aux forces ligne sur le site Intra-
les inconvénients d’un dispositif statique armées conventionnelles terre du CDEF, vise à
de surveillance; et enfin le besoin d’infor- Alors que la poussière retombe à peine présenter le Parti de
mations immédiates et précises en cas sur Gaza, tous les regards se tournent vers Dieu, ses moyens et
d’incident. Dans ce dernier cas, EPERVIER le Liban. Le Hezbollah, qui revendique la ses modes d’action, et
permet notamment au chef de coordon- « victoire divine » contre Tsahal lors de la leur évolution des ori-
ner, décider et communiquer efficace- guerre de juillet 2006, est aujourd’hui gines à nos jours.

TIM n°203 - Avril 2009 29


TIM203_030_031 VAB.QXD 24/03/09 16:03 Page 30

Technologie

Le VAB TOP

Projeté en Courant 2009, la France


va envoyer 63 VAP TOP sur
le territoire afghan.

Afghanistan
Véhicule de transport de troupes le plus répandu dans Une formation
sur le terrain
l’armée de Terre, le Véhicule de l’avant blindé (VAB)
Deux instructeurs de l’Ecole
a été décliné en de nombreuses versions, pour mieux d’application de l’infantrie (EAI)
appréhender les différents théâtres d’engagement. de Montpellier sont
arrivés en Afgha-
Depuis janvier dernier, des VAB équipés de tourelleaux nistan avec les six
premiers VAB TOP.
téléopérés, les VAB TOP, ont été livrés en Afghanistan Leur mission était
pour renforcer la protection des combattants français. de former une tren-
taine de militaires

L
sur ce nouvel équipement, qui
e 23 janvier dernier, les six pre- la République, Nicolas Sarkozy, avait fait assureront à leur tour la formation
miers VAB TOP ont débarqué de la protection du combattant une de ses des équipages à leur unité respective.
d’un Antonov 124 sur l’aéroport priorités. Une liste d’achats en urgence a Formation théorique (caractéristiques,
de Kaboul. Attendus depuis des été établie, sur laquelle figure le Véhicule techniques et performances) puis for-
mois, ces véhicules sont desti- de l’avant blindé doté d’un tourelleau télé- mation pratique (montage de l’arme,
nés aux OMLT (Operation mentoring and opéré (VAB TOP). « Suite aux retours utilisation de la télémétrie laser et des
liaison teams) françaises affectées à la d’expérience, nous avons constaté que caméras, séances de tir), tout a été
1re brigade du 201e corps de l’armée natio- le servant de la mitrailleuse était vulné- mis en œuvre pour que les soldats en
nale afghane, au bataillon français (BAT- rable », explique le lieutenant-colonel poste dans les OLMT se familiarisent
FRA) ainsi qu’au GTIA basé en Kapisa. Lors Clochard, du bureau Programmes et sys- au plus vite avec le matériel.
de ses vœux aux armées, le président de tèmes d’armes de l’état-major de l’armée

30 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_030_031 VAB.QXD 24/03/09 14:50 Page 31

A chaque mission son VAB


Produit par Renault Trucks
Défense, le VAB est décliné en
plusieurs versions :
• le VAB OBS, véhicule
d’observation d’artillerie;
• le VAB-RATAC, Radar
d’acquisition des tirs de l’artillerie;
Le 22 janvier 2009 • le VAB-PC, poste de
à Istres, les six premiers commandement;
VAB TOP ont embarqué • le VAB RECO NBC,
dans un Antonov,
direction l’Afghanistan.
pour la reconnaissance NBC;
• le VAB-SIR, système d’information
régimentaire utilisé
de Terre. «Il était obligé de sortir au moins du blindé grâce à un écran et des com- dans le cadre de la numérisation
la tête pour pouvoir tirer pendant une mandes qui actionnent, depuis la cabine de l’espace de bataille;
phase d’engagement. Or, sur un théâtre de pilotage, le tourelleau sur 360 degrés. • le VAB HOT, lance-missiles
comme l’Afghanistan, cela constitue une Ce type de VAB va apporter un niveau de anti-char HOT d’une portée de
exposition trop grande. » Pour réduire sécurité maximal aux militaires servant 4000m;
cette vulnérabilité, mais aussi pour assu- les armes de bord, en plus d’un accrois- • le VAB ATLAS, automatisation
rer un tir plus précis et plus confortable, sement significatif de l’efficacité du tir. Les des tirs et liaisons sol-sol
ainsi que de meilleures capacités d’obser- soldats français ont reçu 60 VAB TOP au pour l’artillerie;
vation, les VAB ont reçu un tourelleau télé- cours du premier trimestre 2009. A terme, • le VAB SYRACUSE, équipé d’une
opéré, équipé d’une mitrailleuse 12,7 mm, la cible souhaitée est de l’ordre de 600 VAB station de télécommunications
d’un télémètre laser, d’une caméra avec TOP, dont la livraison devrait s’échelon- par satellite;
zoom optique et d’une caméra thermique. ner jusqu’en 2014. • le VAB T20-13, équipé d’un canon
Développé par le norvégien Köngsberg, ce LTN Aurélie CARRIERE de 20 mm.
système permet de tirer depuis l’intérieur Photos: CNPI4, STAT

TIM n°203 - Avril 2009 31


TIM203_32_33_TRADITIONS.QXD 24/03/09 16:19 Page 32

Traditions

En 1940, le jeune EVAT


au
René Lesecq appartient
illon du 24e
Régiment
III bata
e

ché
d’infanterie coloniale, déta
.
à Chypre, alors britannique
Devenu général, il sera
une grande figure des
France
parachutistes SAS de la
x
Libre et des paras coloniau
d’Indochine et d’Algérie.

Institution nationale des Invalides

L’Institution nationale
des Invalides, créée Ces officiers
qui ont marq
en 1670, accueille
encore aujourd’hui
d’illustres anciens,
qui ont marqué

C’
l’histoire de notre étaient deux belles métis- toriens, où il décrivit la génération des
pays. Jean Lartéguy, ses infidèles et tendres, officiers de 1940-1962, combattants dont
cruelles et sensuelles, pa- il fut, puis qu’il côtoya comme journaliste.
auteur des Centurions, resseuses, violentes, impu- Aujourd’hui, Jean Lartéguy a 88 ans et il
ou encore le général diques et secrètes. Ceux qui est soigné à l’Institution nationale des
les aimèrent et ils furent nombreux Invalides à Paris. « Si je suis ici, c’est à
René Lesecq, figure contractèrent auprès d’elles un mal dont cause de mon passé d’officier ; j’ai fini
ils n’arrivent point à se guérir : le Mal comme capitaine après avoir été très
des parachutistes SAS Jaune; une sorte de nostalgie qui devient sérieusement blessé en Corée. C’est
de la France Libre, poussée de fièvre certains soirs de cafard, ensuite que je suis rentré à Paris-
certains jours d’abandon. » (Dans le Mal Match », explique-t-il à Terre Information
sont soignés aux Jaune à propos d’Hanoi et Saigon.) Magazine.
«Sur Paris règnent les Allemands, et sur Évade de France par les Pyrénées, interné
Invalides. le peuple de Paris les trafiquants, les cré- au camp de Miranda, il rejoindra l’Afrique
miers, les épiciers, les bouchers. » (Les du Nord pour débarquer en Provence avec
Centurions) les Commandos d’Afrique avec lesquels il
Ce style dur, cynique et qui fit rêver, fera campagne jusqu’en Allemagne. « Si
c’est celui de Jean Lartéguy, auteur des je n’avais pas été blessé en Corée, je
Centurions, des Mercenaires et des Pré- serais resté à l’armée. C’est lors de mon

32 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_32_33_TRADITIONS.QXD 24/03/09 16:14 Page 33

L’Institution nationale des Invalides


Créée par Louis XIV en 1670 pour que « ceux qui
ont exposé leur vie et prodigué leur sang pour
la défense de la monarchie […] passent le reste
de leurs jours dans la tranquillité », l’Hôtel des
Invalides a abrité jusqu’à 6000pensionnaires au
temps des guerres napoléoniennes. En dépit de
leurs invalidités, les jeunes et souvent turbulents
vétérans de la Grande Armée firent longtemps
trembler les murs des quartiers avoisinants!
Aujourd’hui, l’Institution nationale des Invalides
abrite 80 pensionnaires permanents dont le plus jeune est un caporal du 2e REP
À gauche, Jean Lartéguy : « Si je n’avais pas âgé de 27 ans et les plus anciens sont âgés de 97 ans. L’Institution comprend
été blessé en Corée, je serais resté à l’armée.
C’est lors de mon long séjour dans un hôpital
également une centaine de lits d’hospitalisation pour militaires ou anciens
américain que j’ai commencé à écrire. » combattants en rééducation. Pour être pensionnaire, il faut avoir au moins 85 %
À droite, le commandant Gaëtan de la Vergne, d’invalidité au titre des pensions militaires d’invalidité.
chef de cabinet du gouverneur des Invalides. Le commandant Gaëtan de la Vergne, chef de cabinet du général Hervé
Gobilliard, gouverneur des Invalides, explique: « Aujourd’hui, les Invalides sont
long séjour dans un hôpital américain plus connus pour le musée de l’Armée et le tombeau de Napoléon. On a
que j’ai commencé à écrire », dit-il. tendance à l’oublier, mais il y a aussi un hôpital, l’Institution nationale des
Les Centurions, son plus grand succès, se Invalides, avec 80 pensionnaires plus une centaine de lits d’hospitalisés où des
vendra à un million d’exemplaires, sera militaires, ou anciens combattants, viennent pour des soins de rééducation. »
traduit dans 12 langues et porté à l’écran Officier d’active, le commandant de la Vergne est lui-même en chaise roulante
par Hollywood. L’acteur américain Anthony suite à un accident survenu en 1991, alors qu’il était sous-lieutenant en
Quinn joue le colonel Raspéguy tandis deuxième année de l’EMIA. « On ne peut pas travailler dans une maison comme
qu’Alain Delon est le capitaine Esclavier. ici sans avoir un attachement particulier à ceux qui y sont », dit-il. Parmi les
« Les modèles pour Raspéguy et Esclavier pensionnaires, il y a 13 femmes dont Madeleine Roubenne, âgée de 83 ans.
étaient-ils bien les officiers paras Marcel Entrée dans la Résistance en 1942 avec son mari, arrêtée en 1944 puis déportée
Bigeard et Jean Graziani [tué en 1959] ? », au camp de concentration de Ravensbrück, elle y mettra au monde sa fille en
lui demande TIM. Les yeux d’un bleu mars 1945, un des très rares cas d’enfants nés en univers concentrationnaire à
extraordinairement clair de Lartéguy avoir survécu. Gouverneur des Invalides, le général d’armée Hervé Gobilliard se
pétillent lorsqu’il répond : « J’ai pris les décrit comme « celui qui, au quotidien, leur permet de vivre les dernières années
gens qui étaient autour de moi. Raspéguy, ou les derniers mois de leur vie. On a choisi un militaire car ils ont besoin, dans
c’était beaucoup Bigeard. D’accord pour l’épreuve qu’ils ont vécue et dont ils supportent les conséquences, d’avoir à leurs
les autres, mais je prenais une partie de côtés quelqu’un de la même typologie affective, mu par le même engagement
l’un et une petite partie de l’autre et les passionné et passionnel ».

q ué l’histoire
mettais ensemble. » M. Lartéguy exerce ambiance militaire est irremplaçable »,
nir en France », se rappelle le général
Lesecq. « “Alors mes amis, que dites-
vous ? nous demanda le colonel. Spon-
tanément, la réponse monta de nos
rangs: une formidable Marseillaise!
“Dans ces conditions, je vous souhaite
bonne chance” », répondra le colonel
Fonferrier, ému.
encore aujourd’hui une véritable fascina- dit-il. Compagnon de la Libération, Grand Ce sont 350 hommes sur 500 qui rejoi-
tion. Le lieutenant-colonel Hubert le Roux, officier de la Légion d’Honneur, le géné- gnent, là, le général de Gaulle. Avec une
par exemple, lui rend visite régulière- ral Lesecq fut, comme jeune EVAT de autre compagnie du régiment passée
ment. Chef de la section « Militaires du 19 ans, acteur d’un épisode dramatique subrepticement en Palestine, ils forme-
rang » à la sous-direction recrutement de de notre histoire. ront le Bataillon d’infanterie de marine
la DRHAT1, il est lui-même auteur en En 1940, le IIIe bataillon du 24e Régiment qui, en Libye, sera la première unité ter-
dehors du service. « Jean Lartéguy est d’infanterie coloniale, basé au Levant, est restre de la France Libre à reprendre le
fatigué, mais dans ses yeux on voit une détaché à Chypre, alors britannique. « En combat. Rentré en métropole, le colonel
extrême jeunesse de caractère. Il est un juin, à l’armistice, notre capitaine, Jean Fonferrier se joint à la Résistance. Il est
exemple de vivacité et une leçon de vie. » Lorotte, nous a dit que n’étant pas battu, mort pour la France au camp de concen-
il allait continuer le combat. Nous étions tration de Bergen-Belsen en 1945.
L’ancien SAS témoigne nombreux à le suivre », explique le géné-
Parmi les présents, il y a également le ral Lesecq. Le chef de corps du 24e RIC, le Bernard EDINGER
général René Lesecq, grande figure des colonel Paul Fonferrier, vient du Liban Photos : Ordre de la Libération,
parachutistes SAS de la France Libre et s’adresser à son IIIe bataillon. « C’était un B. Edinger, DR
des paras coloniaux d’Indochine et brave homme qui vint nous dire de ne pas
d’Algérie. « On est formidablement bien faire des bêtises, que nous serions décla- 1 Direction des ressources humaines
soignés ici et le fait d’être dans une rés déserteurs et ne pourrions plus reve- de l’armée de Terre.

TIM n°203 - Avril 2009 33


TIM203_034_035_VIE_UNITES.QXD 25/03/09 9:51 Page 34

Vie des unités

La Direction centrale
du matériel de l’armée
de Terre (DCMAT) dispose
d’un organisme lui
permettant de mesurer
sur le terrain l’aptitude
des matériels à faire
campagne. Véritable
capteur dédié, la
Mission de contrôle et
d’assistance de la
maintenance (MICAM)
renseigne sur l’état des
parcs de l’armée de Terre,
en métropole, dans
les départements et
collectivités d’outre-mer
et les forces préposi-
tionnées ou encore
en opérations. Récit Contrôle de l’armement
petit calibre au 6-12e RC.
d’un audit…

La MICAM

✔La confiance
n’exclut pas le contrôle
O
deurs d’huile, tension palpable, MICAM : le “C” n’est plus conseil mais Préparation de longue haleine
les regards se tournent vers le contrôle… En découle, l’instauration d’un Depuis plus d’un mois, le 6-12e Régiment
conducteur du TRM 10 000 système de notation avec un code couleur de cuirassiers d’Olivet se prépare assidû-
évalué et tous écoutent les ver- graduel (allant du vert au rouge) permet- ment à son contrôle MICAM. Dans un pre-
dicts successifs du contrôleur tant de classer le corps contrôlé. Mais si mier temps, les utilisateurs entretiennent
MICAM glissé sous le véhicule: « Suinte- le contrôle met en avant les faiblesses, il leurs matériels rigoureusement selon les
ment prise de jauge carter intérieur! Frei- sert aussi à connaître en profondeur les fiches techniques. À la suite de quoi, les
nage: changer filtre dessiccateur d’air! » matériels et à repartir sur de bonnes spécialistes contrôlent ce travail et répa-
On n’y peut rien, les remarques et conseils bases. Les contrôleurs de la MICAM savent rent si nécessaire. Durant cette période
des contrôleurs-experts de la MICAM son- conseiller et faire de la pédagogie aux de préparation au contrôle, le dialogue
nent, d’un premier abord, comme un équipages comme aux chefs d’ateliers ou entre le chef du Bureau maintenance
reproche. Sentiment renforcé avec la d’équipe. Le volet assistance de ces logistique (BML) et la MICAM est perma-
récente modification de la signification de contrôles MICAM est primordial. nent, afin de bien cerner les attentes et

34 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_034_035_VIE_UNITES.QXD 24/03/09 16:30 Page 35

les directives des contrôleurs. Comme le


répète le lieutenant-colonel Majchrzak,
chef du BML du 6-12e RC, « ce contrôle,
c’est le corps qui le réclame ! C’est un
lourd travail de préparation mais on
connaît à l’issue exactement l’état de notre
parc et où le bât blesse ». La difficulté
principale réside dans le peu de temps
accordé au quotidien à la maintenance
pour des véhicules très sollicités. La poli-
tique d’emploi et de gestion des parcs
(PEGP), en réduisant le nombre de maté-
riels, fait qu’un véhicule rendu au parc peut L’ADC Roullac de la MICAM/
être utilisé le lendemain par un autre uti- L’ADC Fugier, contrôleur DCMAT,à l’occasion du contrôle
lisateur. de la MICAM/DCMAT. du 1er Régiment de spahis.

Contrôle et assistance
Selon la volonté du général CEMAT en Si le contrôle met en avant les faiblesses,
août 2006 de renforcer le volet contrôle
des matériels, la MICAM est devenue, il sert aussi à connaître en profondeur
depuis le 1er janvier 2007, mission de les matériels et à repartir sur de bonnes bases. »
contrôle et d’assistance de la maintenance.
À travers ses contrôles, la MICAM détecte Un savoir reconnu chutes gabonais est contrôlé par les mem-
les dysfonctionnements, propose des solu- Le volet contrôle concerne aussi l’aéro- bres de la MICAM dans le cadre de la coo-
tions au commandement et insiste égale- mobilité et le parachutage-largage. Mais pération militaire opérationnelle. En
ment sur les points positifs qu’il faut faire il s’agit là avant tout de sécurité. En effet, France et à l’étranger, la MICAM fait figure
perdurer. Ainsi, sa mission est complé- tout aéronef ou voile non contrôlé depuis d’autorité en matière d’expertise, chère
mentaire des Visites de surveillance et dix-huit mois ne plus être utilisé. À titre tant pour son assistance technique que
d’assistance technique (VSAT) et des d’exemple, cet enrichissement par le pour ses propositions d’amélioration de
audits, conduits par la Mission d’audit et contrôle est d’ailleurs bien perçu par le la chaîne de maintenance des corps.
de la maintenance (MAM) dans le cadre Détachement technique de matériel de
des inspections de l’armée de Terre. parachutage et de largage (DTMPL) de ASP Adrien FACON
Aujourd’hui, le résultat donné par la MICAM Libreville au Gabon. Le pliage des para- Photos : BCH Pascal VILLEMUR, DCMAT
repose sur l’écart de la disponibilité tech-
nique (DTO) annoncée par le corps et celui
évalué par la MICAM après des reprises
éventuelles par les utilisateurs et les
contre-visites passées par la MICAM. Si
cet écart est faible, le corps est considéré
en vert et a contrario, si l’écart est impor-
tant, le corps est en rouge.
Le volet assistance est particulièrement
attendu, tout autant par le chef du BML
que par les maintenanciers, désireux de
connaître leur matériel plus précisément.
« La MICAM possède cette richesse d’ins-
pecter tous les régiments et l’on y gagne
en expérience », explique le lieutenant-
colonel Majchrzak. « Ils nous orientent »,
poursuit-il. Finalement, tous sont dési-
reux de l’expertise des contrôleurs de la
MICAM. D’autant plus que la MICAM porte
ses axes d’efforts sur la vérification des
organes de sécurité des matériels du
domaine de la mobilité terrestre, et de tous
les matériels d’environnement d’un por-
teur (multitechnique). En somme, c’est de
l’aptitude des matériels à faire campagne
dont qu’il est question, composante fon-
damentale d’une préparation opération-
nelle optimale.

TIM n° 203 - Avril 2009 35


TIM203_036_039_INSOLITE.QXD 24/03/09 14:38 Page 36

Insolite
Insolite

Handisport

L’armée fait
son
cir q u e

À gauche
le sergent Mastouri.
À droite,
Frédéric Edelstein.

36 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_036_039_INSOLITE.QXD 24/03/09 14:40 Page 37

Malgré le grand froid qui glace la pelouse de Reuilly,


de nombreuses familles se sont déplacées au cirque
Pinder pour cette première édition du HandiCirque.
Pour cet événement, des sportifs handicapés, comme
le sergent Mastouri, étaient présents, entourés
d’artistes. Les bénéfices de la soirée étaient destinés
au financement de matériels sportifs adaptés pour les
jeunes handicapés. Un spectacle grandiose !

C
olorations violacées des pro- du monde du spectacle ou du sport.
jecteurs, odeur doucereuse de Un concept surprenant et inédit ! Sur les
pop-corn, éclats de rire enfan- treize numéros programmés lors de cette
tins, le cirque vit ses grandes soirée, huit sont assurés par des sportifs
heures lorsque le sergent Dja- de l’équipe de France handisport. L’armée
mel Mastouri, du 8e Régiment de trans- de Terre peut s’enorgueillir d’avoir sur la
missions de Suresnes, médaillé de bronze piste un de ses représentants, le sergent
sur 800 m aux Jeux paralympiques de Mastouri, et un ancien militaire, Xavier Le
Pékin, entre en piste. Plus de starting- Draoullec.
blocks, ce sont cette fois-ci deux lions et Lors de la présentation des numéros pro-
une tigresse qui l’y attendent. posés aux athlètes, le sergent Mastouri
Malgré cette situation périlleuse, Djamel n’a pas hésité à choisir le numéro de
semble confiant et détendu, tout en res- domptage de fauves en dépit de sa dan-
tant concentré…
Initiée par le CCE Air France et orches-
trée par Gilbert Edelstein, directeur du Le seul handicap,
cirque Pinder, la première édition du Gala
HandiCirque1 met en scène des athlètes
c’est celui qu’on
handisports coachés par des artistes du s’impose soi-même. »
cirque et parrainés par une personnalité SGT Djamel Mastouri

TIM n° 203 - Avril 2009 37


TIM203_036_039_INSOLITE.QXD 24/03/09 15:01 Page 38

Insolite

gerosité. « C’était une occasion unique »,


affirme-t-il. C’est maintenant aux lions et
aux tigresses qu’il adressera ses ordres.
Cependant, si son handicap, hémiplégie
du côté droit, n’est que difficilement per-
ceptible par le public, les deux lions et la
tigresse, présents dans la cage, le pres-
sentent. Les animaux tentent de prendre
Xavier Le Draoullec
le dessus sur le sergent Mastouri : c’est après son premier
pourquoi le nombre d’entraînements a passage réussi.
été limité. Il s’instaure un véritable rap-
port de force : « À l’intérieur de la cage,
nous confie-t-il, tout est mélangé, tout va
très vite ! » Et il ajoute : « C’est un vide
Xavier
total ! Une seule erreur peut coûter cher
comme lors d’une finale olympique. »
Le Draoullec,
Cependant, le symbole est fort et il espère
ancien militaire du 21e RIMa,
qu’il se dégagera de ce type d’événement recordman du monde 2006
une réflexion de chacun sur « ce que la de saut en longueur en salle
société appelle des “handicapés” ». Lui,
se définit comme un athlète militaire.
Point final ! Finalement, quant à la dan- Comment s’est construite
gerosité du numéro, il ironise : « Au pire, cette aventure inédite
avec un bras en moins, je changerais de du HandiCirque ? Et que
catégorie ! » cherchiez-vous à faire
Parrainé par MC Solar et Rika Zaraï, Dja- passer comme message ?
mel Mastouri considère sa participation Au cirque Pinder, j’ai travaillé
au HandiCirque comme une véritable pour la première fois avec
preuve par l’exemple: « Le seul handicap, les Mendoza deux jours avant
c’est celui qu’on s’impose soi-même. Il la représentation. Ce jour-là, lors
n’y a pas de barrière à avoir face au han- de la première attrape avec les
dicap. » Ce message, il espère que tous, Mendoza, il s’est passé quelque
les enfants en premier, l’ont compris. chose de tellement fort ! On n’était
Enfin, tous les bénéfices de la soirée que tous les quatre et il y a eu
seront entièrement reversés à la Fédéra- comme un déclic, comme si je
tion française handisport (FFH) pour le faisais partie intégrante du groupe.
financement de matériels sportifs adap- Durant la représentation, pour
tés pour les jeunes handicapés, car il le deuxième passage, j’ai décidé
existe un véritable vivier de jeunes spor- d’enlever ma prothèse, mais on
tifs handicapés, qui ne demandent qu’à n’avait jamais travaillé cela.
être encouragés dans cette voie. C’était un grand coup de poker !
Quoi qu’il en soit, le public est conquis, et
les yeux des enfants brillent. Il faut dire
que le numéro du sergent Mastouri a suc-
cédé à l’impressionnante prestation de
Xavier Le Draoullec au trapèze. Après un
premier passage au trapèze réussi, ce
dernier retirera symboliquement sa pro-
thèse pour réitérer l’exploit. Tous, bouche
bée, ressentent un sentiment d’humilité
et une étrange fraternité. Sans doute
l’émotion qu’ils prodiguent et le respect
qui en découle n’ont d’égal que leur per-
sévérance et leur permanente volonté de
se dépasser.
ASP Adrien FACON
Photos : ADJ Jean-Raphaël DRAHI

1 Cette représentation a eu lieu le 8 janvier


2009, pelouse de Reuilly au Parc floral de
Paris.

38 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_036_039_INSOLITE.QXD 24/03/09 15:03 Page 39

Mais je n’avais pas de pression, En 2002, ce sont les championnats La Légion d’honneur, je voulais
car je savais exactement où j’allais. du monde à Lille. Au 4x400, que ce soit mon chef de corps
Il fallait, quoi qu’il en soit, marquer on obtient la médaille d’or avec du 21 qui me la remette. C’était
le coup, marquer l’esprit des gens, le record du monde. En 2004, aux rendre hommage à mon régiment,
en disant voilà, nous, on est Jeux paralympiques d’Athènes, lui donner ce qu’il m’avait donné.
peut-être des handicapés, comme j’ai décroché l’argent 4x100 Vous m’avez permis de vivre
vous nous appelez, mais regardez (nouveau record d’Europe) et 23 ans de bonheur, je vous
ce que l’on est capable de faire. le bronze 4x400 (nouveau record rends hommage.
En tant qu’athlète de haut niveau d’Europe).
et que militaire, anciennement En 2006, j’établis le record du
engagé sur des théâtres d’opération, monde en salle en saut en longueur.
on arrive à gérer un certain stress Après mon accident, j’étais sur
mais le risque demeure. le terrain avec les gars.
Je prenais mon chrono au parcours
Quel regard portez-vous sur du combattant et je leur disais :
votre carrière militaire « Allez ! Faites mieux ! » Pour moi,
et votre carrière sportive ? l’armée, après mon accident,
Je me suis engagé au 8e RPIMa lorsque j’ai intégré le 21, c’était
en 1979. J’ai eu mon accident à ma maison, ma famille. J’ai fait
Beyrouth en 1982 en marchant sur mes preuves. J’ai ouvert des portes,
une mine sur la place des Martyrs. poussé des barrières, mais je
Il s’en est suivi un long séjour me suis battu ! C’était un fardeau
en hôpital de rééducation pour qui était très lourd à porter, parce
réapprendre à marcher et à que tout le monde a le regard
accepter mon handicap. J’ai eu rivé sur toi.
la chance d’être muté au 21e RIMa
à Fréjus et j’y suis resté plus de
22 ans. Avec le régiment, je suis
parti à Sarajevo de 1993 à 1994
au premier mandat de l’ONU à
Scanderia. Au 8, j’ai fait mon
premier triathlon en 1985 : une
manière d’exorciser le handicap
et de me retrouver. À l’époque,
un amputé ne servait plus à rien…
En 1986, j’ai obtenu le titre de
champion du monde de triathlon
longue distance à Nice.
J’ai même fait un Ironman à
Podersdorf en 1989. En 2000,
aux Jeux paralympiques de
Sydney, je remporte l’argent
au 4x100 et le bronze 4x400.

Pour moi, l’armée,


après mon accident,
c’était ma maison, ma famille. »
Xavier Le Draoullec

De gauche à droite :
Rika Zaraï,
Frédéric Edelstein,
MC Solaar et le
sergent Mastouri.

TIM n°203 - Avril 2009 39


TIM203_040_041_TIM20 ans.QXD 24/03/09 14:28 Page 40

TIM a 20 ans

Joyeux anniversaire

En Afrique et ailleurs...
1993 et 1994 sont deux années marquées par l’engagement de la France partout
dans le monde et notamment en Afrique : Somalie, Rwanda, mais aussi Bosnie,
ex-Yougoslavie, Cambodge, Liban… c’est aussi les championnats de France
de football militaire avec comme entraîneur Roger Lemerre.

Rendre l’espoir en Somalie


1993
« Près de 2 400 militaires français ont participé à
l’opération ORYX, en Somalie. Pour l’essentiel, ce sont
des légionnaires et des troupes de Marine de Djibouti,
mais toutes les armes sont mobilisées. Après avoir
débarqué début décembre à Mogadiscio, ils se sont
installés entre Noël et le Nouvel An à Hoddur,
dans le sud du pays. À partir de cette petite bourgade,
ils se sont déployés sur une zone de 25 000 km2,
se répartissant en sections isolées. Leur mission : rendre l’espoir. Leur
philosophie : “Faire des choses simples et réalistes, concrètes et transmissibles
à n’importe qui viendra nous succéder”, résume le général René Delhome,
commandant de l’élément français. »

EN FRANCE ET DANS Le bataillon d’infanterie de Bihac


LE MONDE EN 1993 Opération OTOKA : « Au nord-ouest de la Bosnie-
Herzégovine, la poche de Bihac est peuplée à 90 % de
; JUIN-OCTOBRE : intervention musulmans, encerclés de Serbes qui en contrôlent
américaine en Somalie ; les accès et limitent l’entrée des marchandises. Les
; 9 SEPTEMBRE : destruction habitants vivent de l’aide humanitaire apportée par le
du pont de Mostar sous les Haut commissariat aux réfugiés (HCR) et convoyée
bombes croates ; par la FORPRONU. Le Bataillon effectue une dizaine de missions de
; 20 JANVIER : Bill Clinton est livraison par jour. Certains de ces transports se passent sans encombre,
élu président des États-Unis

1993-94
d’autres sont plus périlleux… »
d’Amérique ;
; 13 SEPTEMBRE : Accords
d’Oslo. Poignée de main Rwanda, loin du cœur du monde
historique de Yasser Arafat Le point sur l’opération NOROIT : « A l’heure où les
et d’Yitzhak Rabin à actualités françaises se focalisaient sur nos élections
Washington. et la guerre en ex-Yougoslavie, la faim en Somalie
ou la guerre des mines au Cambodge, un petit État
africain, qui doit sa survie, en partie à la France,
depuis bientôt trois ans, voyait sa situation empirer
dans une indifférence quasi-générale. »
AUTRES REPORTAGES
En passant par la Bosnie DU MAGAZINE
The Cheshire Regiment en Allemagne : • Dossiers sur le corps
« Au cœur de l’Allemagne, à 70 kilomètres blindé mécanisé, le génie,
d’Hanovre, le premier bataillon d’infanterie du l’outre-mer, le matériel,
22e Cheshire Regiment perpétue les traditions le commissariat
britanniques. Installés dans un cadre privilégié, et également un bilan
armée de Terre 1993 ;
les soldats bénéficient d’entraînements intensifs
• l’APRONUC au Cambodge ;
dont ils appliquent les leçons lors de missions, • 30e anniversaire de
souvent dangereuses, particulièrement en l’ENSOA ;
Bosnie ou en Irlande du Nord. Visite guidée • exercice DAM SIX de
avant un retour au bercail programmée pour la 6e DLB, présentations
février 1994, à Cambridge. » groupées FAR-CBM.

40 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_040_041_TIM20 ans.QXD 24/03/09 14:55 Page 41

1994 Les footballeurs du Bataillon


de Joinville

Opération TURQUOISE
Les troupes françaises au
Rwanda : « août 1993 : La
France favorise les accords
d’Arusha qui devaient aboutir
Emmenés par Roger Lemerre, ils vont tenter à un processus d’ouverture
de se qualifier pour les championnats du monde sans précédent dans l’histoire
militaire, en juin 1985. Sur les traces de leurs du Rwanda, pays à majorité
glorieux aînés, les 29 jeunes espoirs du football hutue (85 %) et minorité
français, qui effectuent leur service national tutsie (15 %). »
dans des conditions particulières, ont les
moyens de leurs ambitions. « Le bataillon de
Joinville a fait ma carrière », confie Roger
Lemerre, 53 ans. Entraîneur de l’équipe de
France A’, six fois sélectionné en équipe
nationale, ce solide arrière de Sedan, Nantes,
Nancy et Lens a disputé 444 matches de D1
avant de prendre en main les destinées de
Strasbourg, de Lens, du Red Star et de
l’Espérance de Tunis. Puis, depuis 1986, celles
EN FRANCE ET DANS
de l’équipe de France militaire. […] Tous ceux
LE MONDE EN 1994 Cambodge : Le bilan
qui sont passés par ce lieu prestigieux en
; 6 AVRIL-14 JUILLET : conservent d’excellents souvenirs : Michel « Rentrées le 15 novembre
génocide au Rwanda – Platini, David Ginola, Emmanuel Petit, Bixente dernier, les troupes françaises
opération TURQUOISE ; Lizarazu, Franck Sauzée, sans parler d’Eric ont quitté le Cambodge après
; 10 JANVIER : sommet Cantona et de Stéphane Paille qui ont scellé deux ans de présence.
de l’OTAN – Partenariat leur amitié ici. […] En débarquant au BJ, Chargées, avec les autres
pour la paix ; le jeune Florian Maurice, brillant attaquant contingents de l’APRONUC,
; 15 AVRIL : création de de Lyon, avait quelques frayeurs. « J’avais de créer toutes les conditions
l’Organisation mondiale peur que Jean Tigana, notre nouvel entraîneur, favorables à la tenue
du commerce ; ne me fasse pas confiance car j’étais retenu d’élections libres, elles ont
; 1ER MAI : décès du pilote à Fontainebleau. Mais tout s’est arrangé. Et pleinement rempli leur
de Formule 1 Ayrton c’est un plaisir de retrouver ici l’état d’esprit mission. Retour sur 24 mois
Senna. des centres de formation. » de présence. »

Avec les troupes françaises à Saravejo


L’opérationnel au quotidien : « Escortes d’autorités ou de convois,
sécurité des installations, interposition, observation, contrôle,
surveillance : les 2 000 Français (et à partir d’avril, 3 000 !) qui forment
la moitié des effectifs de la FORPRONU à Saravejo sont toujours
sur la brèche. Sous les ordres du général Soubirou, ils s’investissent
totalement dans leurs missions et ils en récoltent les fruits. »

Repères
1994 AUTRES REPORTAGES DU MAGAZINE
• GMHM sur l’Everest ;
• Inauguration du Centre de perception
Leclerc ;
• Le Livre Blanc sur la Défense 1994 ;
• MINISTRE DE LA DÉFENSE : François Léotard ; • 500e anniversaire du 3e RI ;
• CEMA : Amiral Jacques Lanxade ; • Footballeurs du bataillon de Joinville.
• CEMAT : Général d’armée Monchal.
Rubrique réalisée par le CNE Audrey LAISNÉ

TIM n°203 - Avril 2009 41


TIM203_042_043_SPORT.QXD 26/03/09 12:37 Page 42

Sport

Si le sport est une


véritable hygiène de
vie pour nombre de
militaires, la pratique
sportive peut vite devenir
une passion dévorante
dès l’instant où elle est
partagée avec l’être aimé.
Assurant une réelle
stabilité au quotidien, au
travail comme au foyer,
le sport, véritable ciment
social, est un moyen pour
ces couples de militaires
de « passer du temps
ensemble ». Deux
couples témoignent.

2
Le sport en couple

L
e trajet vers la piste d’entraîne-
ment se fait dans un silence
pesant. Une fois arrivé, le capo-

À c’est m
ral Munyutu aide sa femme à
enlever son manteau dans lequel
elle était engoncée, puis de nouveau ce
silence… Peu de communication, mais
on le sent, le couple s’entraîne ensem-
ble et ne fait qu’un. Tous deux coureurs
de fond, leurs entraînements se font
quotidiennement en couple, encadrés
par un entraîneur de la fédération. « On
travaille les mêmes distances, alors on
est toujours ensemble. » Athlètes de
très haut niveau – le caporal Munyutu a
été sélectionné pour les Jeux olympi-
ques de Pékin et sa femme a remporté
le dernier marathon de Paris chez les
femmes –, ils vivent ensemble des jour-
nées au rythme très soutenu. Partagés
entre des séances de 5 ou 10 km, matin
et après-midi, et leur petite fille, ils sou-
lignent tous deux la force qu’ils tirent
de cette vie sportive en couple. Et quand
les journées sont très éprouvantes phy-
siquement, après une trentaine de kilo-
mètres dans les jambes, « chacun aide
l’autre ». Et cela renforce leurs liens en
dehors des pistes. Le caporal Munyutu
en témoigne: « Quand on est fatigué, on
est, en réalité, fatigué tous les deux.
Ainsi, à la maison, on fait les choses Le major Valérie Mauvais et l’ADC Patrick Delpech.
ensemble. »

42 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_042_043_SPORT.QXD 24/03/09 14:46 Page 43

pour le tir sportif. Le major Mauvais


décrit avec enthousiasme sa rencontre
avec son mari et la découverte du sport
qui en a suivi: « Au début, c’est mon mari
qui m’a motivée ! Jusqu’à notre rencon-
tre, j’étais peu sportive, en raison d’une
vie déréglée par le travail de nuit en cen-
tre de transmissions. J’ai découvert le
sport au travers des nombreuses disci-
plines que Patrick pratiquait comme la
course d’orientation, le vélo, le footing… »
Et c’est grâce à son mari que cette pas-
sion est née en elle : « Ce fut une vérita-
ble révélation et une vraie bouffée
d’oxygène ! Puis il m’a transmis son
“virus” du tir, qui allait s’étendre au tir
sportif militaire. » Leur entraînement en
couple leur permet, à titre personnel, de
remporter le championnat militaire
régional au PA pour le major et au
FAMAS pour l’adjudant-chef. Car, en plus
de vivre leur passion du sport en couple,
ils s’adonnent à un sport militaire, qu’ils
se sont attaché à promouvoir ensemble.

Pour nombre de
Le caporal Munyutu
militaires, cette
et sa femme profession de foi sportive
à l’entraînement.
est une union révélée !

mieux !
« Souhaitant partager notre passion,
nous avons favorisé le recrutement de
jeunes tireurs et sollicité les militaires
des autres formations de la région Terre
que nous rencontrions lors de compéti-
tions civiles. » Fait fort intéressant, ce
couple de passionnés a partagé, au cours
du temps, d’autres passions sportives de
couple: la course d’orientation, la course
à pied – qui les a amenés à plusieurs
reprises au Marathon de Paris –, le
Comment sont-ils arrivés à une telle har- y arriver, il ne faut pas lâcher ! » Ainsi, triathlon, le VTT ou encore le bike and
monie tant sur le plan sportif que fami- pour lui, sa famille et la permanente run… Sport où leur entente fusionnelle
lial? Leur histoire est étonnante: durant proximité de sa femme, enfin venue le est mise à l’épreuve, puisqu’ils doivent
leur enfance au Kenya, ils couraient déjà rejoindre en France, lui permettent de parcourir un circuit de 16 km, par équipe
côte à côte pour parcourir les 8 km qui garder le moral et la stabilité nécessaire de deux, avec seulement un VTT à dis-
les séparaient de leur école. Puis leurs à toute grande œuvre sportive. position !
destins se sont séparés lorsqu’en Le sport en couple se révèle être pour
août 2002, le caporal Munyutu, actuelle- Champions de tir beaucoup de militaires un art de vivre
ment affecté au 40e Régiment d’artille- Loin des enfants courant pieds nus sur qui, resserrant les liens familiaux dans
rie (40e RA) de Suippes, commence sa la terre rouge du Kenya, deux militaires l’effort, contribue à leur harmonie. En
carrière militaire à la Légion étrangère témoignent de l’importance du sport effet, les horaires de chacun, souvent
à Aubagne. De cette période d’éloigne- dans leur vie professionnelle, véritable prenants, ne facilitent pas toujours la vie
ment, il tire tout un enseignement : « La ciment de leur vie sentimentale. Affec- de couple et rendent rare la pratique en
vie militaire, ça me donne la force et les tés aux Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan commun d’une passion. Pour nombre de
possibilités de construire des choses depuis 3 ans, l’adjudant-chef Patrick Del- militaires, cette profession de foi spor-
solides. » Dans un sport si exigeant pech, du premier bataillon de l’École spé- tive est une union révélée !
comme la course à pied, la psychologie ciale militaire et le major Valérie Mauvais,
est une composante indispensable de la de la Direction des affaires internationa- ASP Adrien FACON
réussite. « Il faut avoir la tête dure pour les (DAI), partagent la même passion Photos : ADJ Gilles GESQUIERE, DR

TIM n°203 - Avril 2009 43


TIM203_044_BREV_SPORTS.QXD 24/03/09 15:02 Page 44

Brèves sport
Sport

Encore un exploit Championnats du monde de ski nordique


L’Équipe de France militaire de ski équipe, le chasseur Miranda se classe
de Frank Festor (EFMS) était au dernier championnat 10e et 5e. Chez les femmes, les capo-
du monde de ski nordique, du 18 février raux-chefs Philippot et Bourgeois-Pin,
au 1er mars, à Liberec (République Tchè- ainsi que le caporal Hugue, terminent à
que). Le sergent-chef Vittoz a obtenu la 9e place par équipe. En combiné nor-
une 6e place en poursuite et se classe dique, le chasseur Braud réussit à se
9e par équipe avec les sergents Jonnier classer dans les 15 premiers lors de ses
et Rousselet. En sprint et en sprint par 3 courses.

Cyclisme à Bordeaux Challenge des troupes


Le 8 février dernier, le
stade Vélodrome de
de montagne
Bordeaux a accueilli le
Trophée national de
cyclisme sur piste. De
belles performances ont
été réalisées par les
athlètes : les épreuves de vitesse et de
Après avoir participé à une course à Keirin (cyclisme sur piste) ont valu la vic-
la rame reliant les îles Canaries aux toire au soldat Clara Sanchez (3e RAMA)
Antilles, en décembre 2007, Frank chez les dames. Côté messieurs, l’agent
Festor, amputé du tibia gauche, a de sous contrat Ghislain Boiron (CNSD)
nouveau réalisé un exploit. Agent termine 9e au classement général pour la
technique au sein du 40e Régiment vitesse et 3e pour le Keirin.
de transmissions, au sein de la sec-
tion d’assistance et d’intervention de
Metz, il a gravi une partie du mont Championnat du monde
Pissis, en Argentine, mi-janvier. Il a
stoppé son aventure à plus de 5700m
de ski alpin
d’altitude, hauteur équivalente au Les championnats du monde de ski
Kilimandjaro, et ce malgré des lacé- alpin se sont déroulés cette année à Val
rations dues à sa prothèse et à son d’Isère, du 2 au 15 février. Huit militai-
moignon qui le faisait souffrir. res de l’Équipe de France militaire de Inscrit dans le prolongement de la pré-
ski (EFMS) ont participé à cette compé- paration opérationnelle de la 27e Bri-
tition. Même si la délégation ne ramène gade de montagne, le challenge des
Championnat de France pas de médaille, ses résultats augurent Troupes de montagne s’est déroulé le
de bons espoirs pour les Jeux olympi- 3 février et a réuni plus de 300 per-
de cross-country ques d’hiver de Vancouver, en 2010. En sonnes à la station de Valloire. Cohé-
slalom, le caporal Steve Missilier obtient sion, esprit de cordée, dépassement de
une prometteuse 6e place, le chasseur soi et bonne humeur étaient au rendez-
Adrien Théaux finit 5e de la descente et vous de cette journée au terme de
le caporal Jean-Baptiste Grange ter- laquelle les 13e, 7e et 27e Bataillons de
mine à la 7e place du géant. Chez les chasseurs alpins se sont vu attribuer
féminines, le chasseur Tessa Worley se respectivement les 1re, 2e et 3e place de
hisse à la 7e place en géant. ce challenge.

Les championnats de France militaires


de cross-country ont été organisés par
le 40e Régiment d’artillerie de Suippes,
Championnat du monde de biathlon
22 février. Le sergent Bailly remporte
le 19 février, sur le site du « champ gau-
la médaille de bronze avec les filles
lois ». Six épreuves étaient au pro-
du relais et le sergent Defrasne et le
gramme. Le caporal Élodie Olivares, du
caporal S. Fourcade, la médaille d’or
40e Régiment de transmissions, rem-
en relais mixte. Simon Fourcade s’est
porte la course chez les féminines. En particulièrement illustré en terminant
vétéran 1, l’adjudant-chef Fabien Man- chacune de ses courses dans les
zaniares, du 16e Bataillon de chasseurs, dix premiers. Pour les autres Fran-
et le lieutenant-colonel Philippe Tachet, çais, le 1re classe Jay et le chasseur
de l’École d’application de l’infanterie L’équipe de France militaire a rem- M. Fourcade terminent au pied du
(EAI), en vétéran 2, remportent la course porté deux médailles lors des cham- podium en relais homme en compa-
dans leur catégorie. Le caporal Ben pionnats du monde de biathlon à gnie de Simon Fourcade et Vincent
Lkainouch, du 1er Régiment étranger, Pyeongchang (Corée du Sud), du 13 au Defrasne.
remporte le trophée en cross long.

44 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_45_BD.QXD 23/03/09 14:28 Page 45

BD

TIM n°203 - Avril 2009 45


TIM203_048_AGENDA.QXD 26/03/09 12:39 Page 48

Votre agenda
Quartier libre

4
19 04 09 04 05 09
Trial de Canjuers Devenez commissaire
Le 3 e Régiment d’artillerie de dans les armées
marine (3 e RAMa) organise le Interarmées, le concours pour le recru-
dimanche 19 avril le trial de Can- tement des futurs commissaires est
juers. Cette compétition, comptant chaque année organisé par un commis-
pour le challenge Spiridon Côte sariat différent. La session 2009 est
d’Azur 2009, comporte deux cour- confiée à la Direction centrale du commis-
ses. La première est une course de sariat de l’armée de Terre (DCCAT),
10 km avec un dénivelé de + 400 m et s’adresse au moins de 26 ans, titu-
et la deuxième, une course de laires d’un bac + 3 minimum.
20 km avec + 700 m de dénivelé. Les reçus au concours pour l’armée de
Date limite d’inscription: le 16 avril. Terre entreront fin août 2009 à l’École mili-
Inscription : 8 € ou 10 € sur place taire supérieure d’administration et de
pour la course de 10 km et 10 € ou management (EMSAM) de Coëtquidan.
12 € sur place pour la deuxième Les dossiers retirés entre février et avril
course. doivent être déposés le 4 mai au plus tard.
Renseignement : bureau Renseignements et conditions :
des sports du 3e RAMa. 0 800 627 246.
Tél. : 04 94 39 31 20 Site internet : www.commissaires-
ou 06 11 50 73 25. danslesarmees.defense.gouv.fr
4

02 04 09
Exposition
sur les ANZAC
L’historial de la Grande Guerre de Péronne
organise une exposition intitulée « Souvenirs
australiens, 1916-1918 », du 2 avril au 28 juin
2009. L’exposition est réalisée en association
avec l’ambassade d’Australie et regroupe une
collection de photographies inédites issues
des archives de l’Australian War Memorial à
Canberra, qui présente une histoire chrono-
logique de l’engagement des ANZAC (Austra-
lian and New Zealand army corps) en France
de 1916 à 1918. Entrée libre, tous les jours de
10 h à 18 h.
4

25 04 09 02 05 09
Journée portes ouvertes Challenge d’escrime
du 1 er Régiment de spahis national
Les portes ouvertes auront lieu au 1er Régi- L’École d’application de
ment de spahis à Valence les 25 et 26 avril, l’artillerie de Draguignan
de 10 h à 19 h. Durant ces deux journées (Var) va accueillir en son
auront lieu de nombreuses présentations sein une nouvelle mani-
statiques de matériels (engin blindé festation sportive le samedi 2 et diman-
AMX10 RC, véhicule blindé léger…) mais che 3 mai. L’école verra se dérouler le pre-
aussi des présentations dynamiques (tech- mier challenge d’escrime national de la
niques commando…). Le public pourra Fédération des clubs sportifs et artis-
aussi découvrir les évolutions de la fan- tiques de la Défense (FCSAD). La compéti-
fare et tous les stands ludiques qui sont tion fera s’affronter trente épéistes, hom-
proposés pour tous les âges (paintball, mes et femmes, de junior à vétéran, du
mur d’escalade…). samedi 14 h audimanche 11 h.

48 TIM n°203 - Avril 2009


TIM203_49_MF.QXD 24/03/09 12:52 Page 49

Mots fléchés

TIM n°203 - Avril 2009 49


TIM203_050-051_CULTURE.QXD 25/03/09 9:57 Page 50

Quartier libre

Le choix des âmes BIOGRAPHIE BIOGRAPHIE


ROMAN Accrochée à la vie Carnets de guerre 1914-1918
Olivier Larizza Volhynie, Kazakhstan, Pologne 1923-1951 Édouard Cœurdevey, Plon, 929 p, 27 €
Anne Carrière Éditions, 257 p, 18 € Franceska Michalska, Les Éditions Noir sur Instituteur dans un petit village
ISBN 9782843374982 Blanc, 192 p, 20 € - ISBN 9782882502148 du Doubs puis professeur à
L’action se passe au Vieil- Née en 1923 dans un village Besançon, Édouard Cœurdevey
Armand, en Alsace, près de polonais attribué à l’URSS par le est d’abord affecté aux bureaux
Cernay, en 1915. Classé traité de Riga de 1920, Fran- administratifs de la VIIe armée
monument national, le site ceska Michalska a connu les bri- lorsque la Première Guerre mondiale
a été le théâtre d’inhuma- mades des autorités soviétiques éclate. Témoin privilégié, il rédige dès 1914
nités où sont tombés quel- et la déportation massive des Polonais qui ses « Carnets de guerre » dans lesquels il
que 30000 jeunes soldats. Le narrateur, s’ensuivit. Exilés dans un lieu désertique livre ses réflexions tant sur l’armée que per-
horloger de profession, pensait être du Kazakhstan, ils survivent plus qu’ils ne sonnelles. Ce n’est pas un témoignage de
exempté suite à une blessure à l’entraî- vivent. Animée par le désir de faire des étu- plus sur le conflit, mais la guerre vue de
nement, mais l’état-major ne l’entend des de médecine, Franceska parviendra- l’arrière, ce qui donne à l’auteur le recul
pas de cette oreille. t-elle à quitter la steppe kazakhe pour suffisant pour observer le système.
Il se retrouve propulsé dans le cauche- accomplir son rêve?
HISTOIRE
mar des combats. Olivier Larizza, avec
un ton et un style sobre, direct et puis- ESSAI Commandos et forces spéciales
sant, écrit la confession sinistre, mélan- Les Aigles en hiver en Indochine 1944-1954
colique et douloureuse d’un soldat Jean-Claude Damamme, Plon, 828 p, 25,90 € Raymond Muelle, Éd. Lavauzelle, 125 p, 29 €
perdu dans une lutte à laquelle il n’en- ISBN 9782259208055 ISBN 9782702504760
tend rien. En 1812, plus de 400 000 hom- Cet ouvrage retrace les épreu-
mes sont partis pour les terres ves, les exploits et les sacrifi-
inconnues de Russie. Au-delà ces de ces unités non conven-
Deux questions à de l’évocation de l’incroyable tionnelles. En effet, les spécifi-
campagne militaire, l’auteur cités de la guerre d’Indochine
Olivier Larizza réussit à faire partager les angoisses, le
désespoir, les souffrances et l’acharne-
ont profondément modifié les théories d’ac-
tions classiques. Largement illustré, le livre
Pourquoi avoir situé l’action dans
ce lieu méconnu du grand public ? ment de ces hommes à survivre dans cet de Raymond Muelle raconte l’histoire de
Le Choix des âmes est en effet la pre- environnement hostile. Les Aigles en hiver ces hommes au courage et à l’engagement
mière œuvre de fiction consacrée au est l’histoire d’une odyssée gigantesque, sans conditions.
Vieil-Armand, qui était à l’époque un servie par un récit saisissant de réalisme.
enjeu de conquête à l’échelle de l’Europe HISTOIRE
et qui est ensuite tombé dans l’anony- BIOGRAPHIE La véritable histoire de Sparte
mat. Ce fut le théâtre hallucinant d’une Vostok - Missions de renseignement et de la bataille des Thermopyles
guerre inédite, aussi furieuse qu’inutile, au cœur de la guerre froide Textes réunis et commentés par Jean Malye
et dont les autorités ont cherché à enfuir Roland Pietrini, Mission Spéciale Productions, Éditions Les Belles Lettres, 328 p, 22 €
le souvenir peu glorieux. 160 p, 19,90 € - ISBN 9782916357195 ISBN 9782251443218
La vie qui y grouillait en 1915 méritait Sous-officier du renseignement Août 480 avant J-C. L’armée
d’être ressuscitée. Un ambitieux pro- à l’Est en pleine Guerre Froide, perse de Xerxès prépare l’inva-
gramme de réhabilitation du site a Roland Pietrini, à travers cet sion de la Grèce. Ils sont deux
d’ailleurs été décidé en octobre 2008 et ouvrage sans concession, nous millions à déferler du nord et
j’espère que Le Choix des âmes pourra amène derrière le rideau de fer. plus de 500 000 qui s’appro-
y contribuer. Il expose sans détour la dure réalité du chent des côtes hellènes. Le seul passage
Avez-vous mis beaucoup de vous- terrain, les risques, l’engagement et possible pour eux : l’étroit couloir des
même dans Le Choix des âmes ? l’immense bonheur d’être au cœur de Thermopyles. C’est là que 300 guerriers
Comme le héros, Gaspard, je me suis l’action. Sans langue de bois, il aborde les spartiates, sous la houlette de leur roi
jeté à corps perdu dans cette aventure destins tragiques des victimes du « secret- Léonidas, livreront combat jusqu’au der-
haletante, en me fondant totalement Défense ». nier, afin de ralentir l’avancée des Perses.
dans sa réalité.
J’ai l’âge de ceux qui sont partis au
front, de mon héros, et ses préoccupa-
La BD du mois
Rubrique réalisée par Julie Wittmer

tions auraient été les miennes : il a


trente-deux ans, une vie à vivre, un Les mondes perdus de Conan Doyle
foyer à fonder, des projets à réaliser Le mystère de Baharia
(horloger, il rêve de devenir écrivain) Patrick Deubelbeiss, Laurence Tramaux.
et voici qu’on lui impose comme seule Casterman, 46 p, 11,50 €
perspective la mort. Comment fait-on Dans l’oasis de Baharia, en Égypte. Nous suivons
face à ça ? Et quel choix a-t-on ? le périple du professeur Challenger, excentrique savant
C’est un roman qui pose cette ques- britannique, et de l’égyptologue français Lempereur. Au
tion, fondamentale à la trentaine com- terme de cette excursion qui les mènera des grandes
me sans doute à n’importe quel âge : pyramides à la vallée des rois, les deux compères feront
jusqu’à quel point peut-on choisir sa une découverte stupéfiante.
destinée ?

50 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_050-051_CULTURE.QXD 24/03/09 14:59 Page 51

· ¨ ^ ³ · ¨ ^ ³ ¨ · ¨ ^ ³ · ¨ Culture et loisirs

Et aussi… A l’affiche
NOUVELLES Historique/Drame
Constat d’Occident Frost/Nixon: l’heure de vérité
Laurent Schang Réalisé par Ron Howard
Alexipharmaque, 137 p, 17 € Avec Frank Langella, Michael Sheen, Sam Rockwell
ISBN 9782952587549 1977 : Richard Nixon est interviewé par Robert
Laurent Schang nous livre une réflexion Frost en direct à la télévision. Quatre soirées de
sur l’Histoire, les civilisations, leurs rap- débats pour un duel entre deux hommes qui ont
ports et leurs luttes. Il projette le lecteur tout à prouver. Cet affrontement va révolution-
dans ce qui pourrait être la prochaine ner l’art de l’interview-confession et changera
guerre mondiale et pose la question sui- le visage de la politique et a poussé l’ex-prési-
vante: qu’est-ce que l’Occident? En effet, dent à faire un aveu qui a stupéfié le monde
si la guerre a mauvaise presse de nos entier, à commencer sans doute par lui-même…
jours, elle véhicule néanmoins les valeurs
du devoir, de la lutte pour son honneur,
pour son pays, autant de principes qui
semblent dépassés en Occident.
DRAME HISTORIQUE
Les DVD
101 glorieuses victoires Indigènes
Anatoli Karpov, Réalisé par Rachid Bouchareb
Economica, 412 p, 27 €- ISBN 9782717855104 Avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Rochdy Zem
Célèbre joueur d’échecs, le Russe Ana- Le film qui a reçu le prix d’interprétation collectif au festival de
toli Karpov, champion du monde, plu- Cannes en 2007 nous mène à la rencontre de quatre « indigè-
sieurs fois champion d’Europe d’échecs nes » recrutés en Afrique, soldats oubliés de la première
et homme de records, livre ici le détail de armée française. Alors que la France tente de s’affranchir de la domination
ses plus belles parties, celles qu’il a nazie, Saïd, Abdelkader, Messaoud et Yassin prennent les armes par amour de
jouées pour le titre de champion, contre la liberté, même s’ils ont chacun leur propre motivation qui les pousse à se jeter
les plus grands comme Gasparov. corps et âmes dans cette guerre.
Manœuvres positionnelles, tactiques,
actions coordonnées, ce joueur talentueux GUERRE
partage les secrets de ses victoires. L’Ennemi Intime
Réalisé par Florent Emilio-Siri
Missile sol-air Avec Benoît Magimel, Alrbert Dupontel, Aurélien Recoing
Sous la direction de Philippe Dentinger
Éditions Lavauzelle, 192 p, 26 € Algérie, 1959. Alors que les opérations militaires s’intensifient,
ISBN 9782702511053 l’idéaliste lieutenant Terrien prend le commandement d’une sec-
Loin d’une description froide et obscure tion de l’armée française dans les montagnes kabyles. Il y rencontre le sergent
de spécialiste, Philippe Dentinger porte Dougnac, militaire désabusé. Perdus dans une guerre qui ne dit pas son nom,
un triple regard sur le sujet traité: celui ils sont mis à l’épreuve et vont vite découvrir qu’ils n’ont pas de pires ennemis
de l’expert « technique » reconnu, celui qu’eux-mêmes.
de l’officier « emploi du sol-air » expéri-
menté, et celui du soldat viscéralement COMÉDIE ROMANTIQUE
attaché à ce système d’armes. Prête-moi ta main
Réalisé par Éric Lartigau
Avec Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg, Bernadette Lafont
le jeu Luis, 43 ans, célibataire heureux, subit les pressions de sa mère
AVENTURE et de ses cinq sœurs qui, lassées de le couver, n’ont plus qu’une
idée en tête, le marier. Ainsi cerné par sa tribu, il élabore un plan: louer la femme
Resident Evil 5 parfaite qui le laissera planté devant l’autel le jour du mariage. Luis va appren-
Capcom
dre qu’il y a souvent un fossé entre la théorie et la pratique.
Le cinquième volet de
la série des Resident COMÉDIE
Evil tant attendu est Le père Noël est une ordure – Édition collector
enfin sorti sur Xbox 360 et PlayStation3. Réalisé par Jean-Marie Poiré
Capcom place l’intrigue de ce nouvel Avec Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko
opus 10 ans après le premier. Le
joueur pourra explorer la vie de Chris La permanence téléphonique parisienne de SOS Détresse-ami-
Redfield, membre de la BSAA envoyé tié est perturbée le soir de Noël par l’arrivée de personnages
en mission dans une zone désertique marginaux farfelus qui provoquent des catastrophes en chaîne. Sous couvert
de l’Afrique pour enquêter sur des d’humour, cette comédie est une satire assez sombre de la société. La sortie de
phénomènes mystérieux. Amateurs cette édition collector sera pour tous l’occasion de réviser les répliques cultes
de zombies, à vos consoles ! de l’excellente troupe du Splendid.

TIM n° 203 - Avril 2009 51


TIM203_052_053_PA.QXD 24/03/09 14:55 Page 52

Quartier libre

INSIGNES Loue appartement à Haguenau


(67), rez-de-chaussée, 3 pièces,
avec cuisine équipée, WC, salle
de bain, 70 m2, 2 balcons, parking
privé, cave, chauffage électrique,
panneaux rayonnants.
Loyer : 530 € + 85 € de charges.
Contact: 03 88 93 63 19.

Loue appartement, 2 étoiles à


Sollies-Pont (83), rez-de-jardin,
1 2 chambres, pour 4 personnes,
belle piscine, grand jardin clos,
micro-ondes. Accueil toute
l’année, 300 à 550 €.
Contact: 04 94 13 04 88.

2 3 4 RECHERCHE
Recherche insigne de l’Ecole
d’application du service de
santé des troupes coloniales
« Le Pharo » (Drago-H341).
Contact: Serge Thal.
Tél.: 05 55 80 70 23.
1 Le 1er escadron du quartier Séré de Rivières,
1er Régiment d’infanterie de 2, avenue de Blida, BP 50003, A LOUER La CAS (ex 11e compagnie puis
marine met en vente les insignes 57044 Metz Cedex 1. CBI) du 110e RI fête cette année
non numérotés de ses dernières Loue mobil-home de 4 à 6 les trente ans de jumelage
missions : Mayotte, Afghanistan, 3 La 5e Compagnie de réserve personnes, à Biscarosse (40), avec la ville de Brigachtal.
Tchad, Djibouti au prix individuel du 8 RPIMa, met en vente son
e
en camping 4 étoiles proche A l’occasion de la passation de
de 15 € ou de 50 € les quatre, insigne. Prix : 21 € l’exemplaire des lacs, de l’océan et de la forêt. commandement de compagnie
frais de port compris. numéroté, 18 € l’exemplaire non Terrasse, cabanon, piscine, qui aura lieu le 1er juillet à 11 h
Fabrication Pichard Balme, numéroté, frais de port compris. animations, tout confort. à Brigachtal, l’Amicale de la CAS
Saumur. Contact: Adjudant Règlement par chèque à l’ordre Contact: ADJ Maryline Cassan. recherche tous ses anciens
d’unité du 1er esc du 1er RIMa, de l’Amicale des cadres et amis Tél.: 05 58 78 84 91 CDU de 1978 à 2007 et les invite
quartier Fayolle, Bd Liedot, de la 5e Compagnie du 8e RPIMa ou 06 17 52 17 85. chaleureusement à la cérémonie
16017 Angoulême Cedex. (ACA58).Contact: Adjudant-chef qui sera suivie d’un repas
Marc Nocaudie, 23, rue de la Paix, Loue à Lacanau-Océan (33), champêtre.
2 La compagnie 81400 Saint-Benoît-de-Carmaux. pour l’été 2009, appartement Contact : CNE Merjay.
d’administration et de soutien Tél. : 05 63 36 49 94. plain-pied dans une copropriété Tél. : 0049 771 856 4060 ou
du 2e Régiment du génie met avec piscine et parking, pour LTN Le Gal au 0049 771 856 4061.
en vente son insigne numéroté 4 Grande braderie avant 5 personnes, tout confort.
au prix de 15 € (frais de port restructuration au GTC la Présence de vélos et d’un jardin. Couple fonctionnaire, recherche
compris). Chèque à l’ordre de Courtine. Insigne + frais de port Prix : 980 €, la quinzaine. villa avec 5 chambres, 2 wc,
l’amicale du 2e Régiment du 10 €. Contact : Chèque à l’ordre Contact : M. Raymond Siret. 2 pièces d’eau, dans les environs
génie. Contact: CNE Martial Pied, du cercle mess quartier Benoit, Tél.: 05 55 41 42 29 d’Aix-Marseille. Loyer maximum :
2e Régiment du génie, 23100 La Courtine. ou 0682189587. 1 400 € par mois.

Solution de la grille du n° 202

52 TIM n° 203 - Avril 2009


TIM203_052_053_PA.QXD 24/03/09 14:57 Page 53

Petites annonces

Aménagement au 1er juillet 2009. Vends terrain de 2 000 m2 Contact : damienmarsen@yahoo.fr. + cheminées, garage, 2 caves,
Contact: 06 25 34 47 69. constructible, aménagé, dans Marsen Damien, 4, rue Juan-Miró, terrasse 38 m2, pour un montant
Courriel: armelle780@free.fr les corbières entre Narbonne 84000 Avignon. de 180 000 €.
et Perpignan. Contact : 06 88 80 72 13.
Recherche tout matériel Proche de la mer Vends chalet en Haute-Savoie au
concernant les trains électriques et de la montagne. plateau des Saix 1600, terrasse
(neuf ou occasion). Attends Superbe affaire : 85 000 €. plein sud + casier à ski, à Samoens
propositions. Contact: 09 65 03 43 Contact: 00 49 65 81 92 03 08. 74340, en état neuf, prix intéressant. DIVERS
79 ou courriel: jouef26@orange.fr Contact : 03 27 98 60 63
Cause mutation vends maison F4 ou 06 80 18 10 07. Echange 14-18 : cartes postales
Recherche camarades à l’ETAP à Port-Saint-Louis (13) 97 m2 / + cartes d’état-major contre
de 1967, 1A, Pau, 64. 200 m2 de terrain + garage et cave, Vends maison dans village en des insignes militaires métal.
Contact: M. Fouchard Jany près écoles et commerces et à Ariège La Bastide-de-Lordat. Contact: 06 71 77 67 53.
au 05 59 77 44 08. 200 m du port. Très bon état. Contact : 05 61 67 44 97.
Prix : 180 000 €. Vous êtes passionnés des
Recherche insignes tissu Contact : 06 03 19 07 08. Vends terrain de 1 000 m2 construc- véhicules militaires français
français losanges de bras Mel 45, tible, à 8 km de Fougères (35), libre d’après 1945. Venez visiter mon
16e et 17e régiment artillerie et Vends grosse collection de constructeur. 23 000 €. blog qui présente toutes leurs
17e Régiment du génie de passants d’épaule, plus de Contact : M. Hautfray, reproductions en miniature.
parachutiste façon cadres. 600 pièces. 04 98 10 90 53. Contact: http://kakikar.skyrock.com
Contact : 01 39 15 29 61. Contact : M. Deschamps,
41 rue Jean-Joseph Henrion, Vends appartement 110 m2 à A l’occasion du 40e anniversaire
Recherche insigne du 6e 57155 Marly. E-mail : jean- Marseille 6e, parfait état, de notre séjour au Gabon avec
Régiment de spahis algériens. michel.deschamps672@orange.fr ensoleillé, rue calme. 3e étage le 2e escadron du 1er RHP,
Contact : M. Petit au 03 44 40 15 44. sans ascenseur. 3 pièces, il est prévu un rassemblement
Vends saxo alto série 2, marque chauffage électrique. 2 caves. pour la Saint-Michel.
Selmer avec 2 boîtes d’anche, bec, 345 000 €. Contact: Michel Bussière
étui et support. Prix : 2 500 €. Contact : Mme Collignon, au 05 62 93 54 26.
A VENDRE Contact : anouck.4@orange.fr 01 49 55 54 38.
Tél. : 06 75 41 53 00. Créée au lendemain de la
Vends baïonnette chasse Vends lots d’insignes toutes armes : Première Guerre du Golfe,
et son fourreau très bon état, Vends terrain 12,50 ares. 38 000 €. 100 € les 25 + port, insignes l’Amicale des anciens de la
manufacture d’armes de Moselle 5 km de Delme, 40 km de corps d’élite (liste sur demande), Division Daguet recherche
Châtellerault. Prix 120 €. Metz. parachutes et petits matériels de nouveaux adhérents afin de
Contact : M. Servoz, Contact : 03 87 64 03 78. pour mannequin ou collection. pérenniser le souvenir de
19, rue Jean-Moulin, 64600 Anglet. Contact : 05 55 81 98 80. l’opération Daguet.
Tél. : 05 59 74 13 65. Vends lit enfant en véritable rotin Contact: BP 17, 30998 Nîmes
des années 50 (50 €) + 1 malle A vendre, Clouange (57), appart. F3, Armées. Tél.: 04 66 02 31 88.
Vends insignes aviation et des années 1900 (50 €). très lumineux et calme (étage 4/4), Site: http://amicale.daguet.
promos idéal débutant. Contact : 06 33 72 60 47. carrelé (sauf chambre), 2 chambres, pagesperso-orange.fr.
Contact : Daniel Calais, cuisine meublée et équipée Courriel: amicale.
145, avenue Gambetta, Vends 2 bureaux métal gris, gazinière, sdb, salon, loggia, daguet@wanadoo.fr
28300 Mainvilliers. 1 grand et un petit. 40 € les deux. débarras, chauffage ind. au gaz
Tél. : 02 37 21 70 01. Courriel : Contact : 06 33 72 60 47. (chaudière 18 mois), fenêtres dv Perdu de vue depuis 45 ans.
Daniel.calais28@orange.fr 5 ans. Proximité (- 2 mn à pied) Avis de recherche ESOA,
Vends voitures 1/43e Solido- écoles prim. et mat. Ainsi que 38e promotion EMI 10e compagnie
Vends à Valdahon, très belle Norev-Dinkytos-Penny. 400 € de toutes commodités. 1964-1965. Retrouvaille avec
maison type 6, année 2004, à le lot de 40 pièces visibles à Prix 108 000 €. Libre depuis fin nos chefs le 1er octobre 2009,
500 mètres du camp militaire, Chartres. de bail au 1er avril 2008. semaine 40, à l’EAI de
sur environ 8 ares, clôturée. Contact : 06 33 72 60 47. Idéal jeune couple. Montpellier.
Contact: 09 65 03 43 79 Contact : 06 13 14 90 61 ou Contact: Chassande-Mottin Gérard,
ou 03 81 26 74 93. Vends chambre ancienne : 00 49 65 81 99 76 96. 120, galerie de la Chevreuse,
1 lit + 1 chevet dessus marbre 73000 Barberaz.
Vends pour cause de mutation, + 1 armoire avec 1 porte glace. Vends Ford Focus TDCI SW, Tél.: 04 79 15 11 25.
F3, à 20 min d’Haguenau, de 250 €. Visible à Chartres. 115 CV, pack sport et famille, Courriel: gchassande@wanadoo.fr
67 m2, résidence calme, Contact : 06 33 72 60 47. jantes alu fev. 2008, 10 000 km,
chauffage individuelle au gaz, prix intéressant à débattre.
1er étage. Frais de notaire Vends collection atlas soldats Contact : 06 13 59 66 33 Malgré tout le soin apporté à
réduit. Garage+parking, plomb, 2 canons, 7 cavaliers, ou 06 12 25 53 76. la relecture des annonces,
cuisine+salle de bain équipée. 130 figurines + ses 3 volumes. la rédaction de TIM ne saurait
Prix : 172 000 €. 800 €. Ile d’Oléron vends maison être tenue responsable en cas
Contact: 06 26 54 86 15. Contact : 06 33 72 60 47. mitoyenne équipée dans résidence de défaillance d’un annonceur
privée au calme avec jardin clos ou d'une information erronée.
Vends maison 10 km du Dept. 11. Dans résidence naturiste arboré, garage pour 6 pers. La rédaction rappelle qu’il s’agit
Futuroscope et de Poitiers, vends T1, 6 couchages, 28 m2, Prox. tous commerces, 500 m d’un service gratuit, cependant
100 m2, 3 chambres, séjour avec à 40 m de la plage, tout équipé, de la plage. elle se réserve le droit d'opérer
cheminée+insert, chauffage tout confort. 51 000 €. Contact : 05 65 31 84 28. une sélection des demandes.
pompe à chaleur. Bon quartier Contact : 06 33 72 60 47.
proche centre-ville, Vends UDS Fiat Stilo MW 2005
commerces, écoles. Vends collection insignes TTA blanche 100 CV 1.9 JTD
Contact: 06 29 82 13 27. FINUL – casques blancs et 148000 kms CT ok, Distri ok,
Faites parvenir
observateurs LIBAN. ordi de bord. 5 750 €.
Vends musée militaire : Photo sur demande. Contact : 06 32 88 60 47, vos petites annonces à
flammes, clairon, coiffures, Contact : sur Laval, bmwrt@hotmail.fr Terre Information Magazine
équipements, tenues (1950 à convers.daniel@neuf.fr par courrier
1968), mannequins OPEX, raids, 67240. Petite copropriété, ou par internet à :
revue militaires-Historia. Vends et/ou échange insignes TTA 2 appartements, proche camp sirpat-comecrite@emat.terre.
Contact: Colonel Courrier, 16, contre 1er RCS, 27e RCS, 173e RI, d’Oberhoffen. Vends F4, 85 m2,
defense. gouv. fr
rue du Pair, 88420 Moyenmoutier. 27e RI et insignes/brevets CEC. 3 chambres, salle de bain et cuisine
Tél.: 03 29 41 40 85. Liste disponible. équipées, chauffage élec. par accu

TIM n°203 - Avril 2009 53


TIM203_054_VU.QXD 24/03/09 14:52 Page 54

Vu dans les médias


Quartier libre

Sur AdminNet, la 9e édition du Séminaire interarmées des grandes écoles


militaires (SIGEM) est à l’honneur. La Nouvelle République fait le point
sur la montée en puissance de la Défense dans le Cher. Enfin, Le Populaire
du Centre rend compte de la visite du général de corps d’armée
Bruno Clément-Bollée à Brives.

Le SIGEM, c’est parti

L
a 9e édition du Séminaire interar- le directeur du séminaire a présenté les sur celles de la Révision générale des
mées des grandes écoles militaires moments forts de celui-ci. » Par ailleurs, politiques publiques (RGPP).
(SIGEM) vient de débuter. Le thème le ministre et plusieurs hauts responsa- « Des visites d’institutions – le Sénat,
retenu cette année est « Vers une bles du ministère viendront pendant la l’Assemblée nationale- sont prévues au
Défense modernisée ». « Destiné aux semaine s’exprimer devant eux et répon- programme », souligne AmiNet. Par ail-
élèves-officiers de première ou deuxième dre à leurs questions. leurs, les élèves-officiers se rendront
année, il a pour objectif, dans un cadre Durant leur séjour parisien, à l’École mili- “sur le terrain” pour assister à des pré-
interarmées, de leur présenter les pro- taire, les jeunes officiers participeront à sentations de matériels des trois armées,
blématiques majeures de la Défense », des tables rondes, explique AdmiNet. Les ou encore à une présentation du Groupe
explique AdmiNet. « Devant une assis- travaux s’appuieront en particulier sur d’intervention de la gendarmerie natio-
tance réunissant quelque 550 élèves offi- les conclusions du Livre Blanc sur la nale (GIGN), simulant une libération
ciers issus des grandes écoles militaires, Défense et la sécurité nationale, ainsi que d’otages.

Montée en puissance de la Défense


dans le Cher

A
vec la montée en puissance annon- cours des prochaines années. C’est le cas De plus, selon La Nouvelle République
cée de l’ESAM et de l’ETBS, la pour l’École supérieure et d’application du l’ETBS va fusionner avec l’Établissement
Défense renforce son rôle de pre- matériel (Esam), qui devrait voir, dès cet technique d’Angers (ETAS), où travaillent
mier employeur du Cher. Hervé Morin, été, son effectif s’accroître de 278 person- environ 350 personnes. « Ces arrivées
ministre de la Défense, l’avait laissé enten- nes en provenance de l’École de logisti- auront un impact économique et social
dre lors de sa visite à Bourges, à l’automne que et du train de Tours. C’est encore plus très positif pour le Cher », a estimé le pré-
2007. Depuis, cela a été confirmé à l’occa- le cas pour l’Établissement technique fet, Catherine Delmas-Comolli, qui a
sion de la présentation de la nouvelle de Bourges (ETBS). En effet, ce site qui annoncé récemment la mise en place d’un
organisation territoriale de la Défense. emploie actuellement quelque 800 per- dispositif d’accompagnement pour tous
La Nouvelle République assure que non sonnes va recevoir dans les années à venir ces nouveaux arrivants et leurs familles:
seulement le Cher voit ses sites militai- la Section technique de l’armée de terre création d’une structure mutualisée
res pérennisés ; mais, de plus, ces der- (STAT), basée à Versailles-Satory. Ce qui d’accueil et d’information à Tours et de
niers devraient monter en puissance au signifie le transfert de 458 militaires. deux forums à Bourges en avril et mai.

Visite du général de corps d’armée Bruno Clément-


Bollée aux acteurs de la Défense brivistes
Rubrique réalisée par le SDT Maxime BEUVIN

D
ans le cadre de l’organisation des de réduction des budgets, mais aussi Limoges et de Saint-Astier. » Le Popu-
bases de Défense, le général Clé- parce que notre carte militaire, héritée laire du Centre précise que pour Tulle et
ment-Bollée était à Brives, hier. du XIXe siècle, était absurde. Nous étions Guéret, le rattachement à Brive n’est pas
L’occasion de faire le point sur les consé- tournés vers l’Est, vers un ennemi qui encore décidé. « La base de Défense de
quences de la réforme des armées, sur n’existe plus. » Conséquence de cette Brive devrait donc avoir des effectifs d’en-
ce que sera la Défense de demain, et sur réforme, Brive prend du galon, et devient viron 1 500 personnes. Géographique-
la situation de la ville en la matière. Le base de Défense. Le général a donc visité ment, il devrait se situer principalement
Populaire du Centre rappelle que la la ville pour en esquisser les contours. sur le site de Laporte. Celui de Brune sera
réforme des armées est vaste, les don- « Ici, ce sera une base de Défense de en partie abandonné, même si nous
nées en sont compliquées. L’appliquer type I. C’est-à-dire une grosse entité, en aurions besoin d’une partie des locaux,
prendra donc du temps. « Cette réforme l’occurrence le 126e RI, autour de laquelle encore. » Une réflexion qui prendra d’au-
était indispensable, a-t-il assuré en graviteront de plus petits satellites, qui tant plus de temps que l’armée continue
préambule. D’une part dans une optique seront les camps de La Courtine, de sa mission normale, pendant la refonte.

54 TIM n°203 - Avril 2009