Sunteți pe pagina 1din 2

Travailler tue

Hier, 07h40

20minutes.fr

Haut du formulaire

orion article http://fr.new s.yahoo.com/82/20100512/thl-travailler-tue-5fdc042.html


yahoo_france_175 gBHhlfblQzw

1 fr fr-FR http://fr.new s.yahoo.com/82/20100512/thl-travailler-tue-5fdc042.htm


http://fr.new s.yahoo.com/82/20100512/thl-trava

Travailler tue SANTE - Selon une étude,


health passer trop de temps au boulot, c'est mauvais pour le coeur...

Buzzer !
Bas du formulaire

• Imprimer
Le travail c'est la santé, à condition de ne pas faire du zèle. Selon une étude publiée
mardi dans le European Heart Journal, trois heures de plus que les 7 ou 8 heures
quotidiennes considérées comme une activité normale, et le risque de développer des
problèmes cardiaques augmente de 60%. Lire la suite l'article
Photos/Vidéos liées

Travailler tue Agrandir la photo


Des cobayes fonctionnaires
Croyez-le ou non, mais l'enquête a été menée sur des fonctionnaires londoniens. Et
sur les plus de 6.000 sujets, hommes et femmes âgés de 39 à 61 ans suivis pendant
plus de 11 ans, 369 sont morts d'une maladie du coeur, ont eu un accident cardiaque
non mortel ou une angine de poitrine.
Selon l'étude, ceux qui ont tendance à travailler plus que la normale sont plutôt des
hommes, plus jeunes que la moyenne du groupe, occupant des responsabilités plus
importantes. Quid du tabac, de l'obésité, habituellement mis en en cause? «Le lien
entre les longues heures de travail et les maladies cardio-vasculaires est indépendant
d'un ensemble de facteurs de risque mesurés au début de l'étude», affirment les
responsables de l'étude.
«Présentéisme maladif»
Le travail supplémentaire pourrait affecter le métabolisme ou masquer des états
dépressifs, d'anxiété ou de manque de sommeil, estiment les scientifiques. Le
«présentéisme maladif», antithèse de l'absentéisme qui pousse des salariés venir
travailler même quand ils sont malades, ignorant les symptômes et négligeant de
consulter un médecin, pourrait également être en cause.
Autre piste: «le stress chronique (souvent associé aux longues heures de travail)
affecte négativement l'organisme», avance Marianna Virtanen, qui a participé à
l'étude. La parade? Il apparaît que ceux qui aiment leur travail et ont tendance à
travailler davantage juste pour le plaisir pourraient avoir un risque moins élevé de
maladie cardiaque.