Sunteți pe pagina 1din 1

La Vie en Rose

Paroles: Édith Piaf


Musique: Louis "Louiguy" Gugliemi

Des yeux qui font baisser les miens,


un rire qui se perd sur sa bouche,
voilà le portrait sans retouche
Swing (q = 100)
de l’homme auquel j’appartiens.

j œ œ . œj
C M7 G 13
c œ . œ œ œ œ . œ œ
& J œ œ œ œœ œ œœ ˙ ˙
Quand il me prend dans ses bras, il me par - le tout bas, je vois la vie en ro - se.

j
œ. œ œ œ œ . œj œ
C M7
& œ œ œ . œ œ œ œ œ œ ˙ ˙
J #œ œ
5
Il me dit des mots d'a - mour, des mots de tous les jours et ça me fait cualque choo - se.

j j
C M7 C9 F M7
& œ. œ œ œ œ œ
J
œ. œ œ œ œ
œ
œ. œ œ œ ˙. Œ
9
œ œ
Ils est en - tré dans mon cœur, u - ne part de bon - heur dont je con-nais la cause.

œœ œœœ œ œ œ œœ œ
F m6 C M7 D9 F m6 G 13
& œJ œ œJ œJ œ œJ œJ œ Jœ ˙ J JJ J J J
13
C'est lui pour moi, je pour lui dans la vie, il me l'a dit, la' ju - ré pour la vi - e.

j j
C M7 A m7 D m7 G 13 C M7
& œ. œ œ œ œ œ
J
œ. œ œ œ œ œ. œ œ œ w
17
œ
Et des que je l'a - per - çois, a - lons je sens en moi mon cœur qui bat.

Des nuits d’amour à plus finir,


un grand bonheur qui prend sa place,
les ennuis, les chagrins s’effacent,
heureux, heureux à en mourir.

Édition: Silvano A. Pagliuca-Mena (2010)