Sunteți pe pagina 1din 32
Le nouveau concept Honda La future NSX arrive Page 27 Jeudi 26 Juillet 2012 -
Le nouveau concept Honda
La future NSX arrive
Page 27
Jeudi 26 Juillet 2012 - 1 €
Numéro 523
(14 ème année)
www.premiere-reponse.com
LA LIBERTÉ D’ENTREPRENDRE
Spécial
été
32 pages
DR

HEBDOMADAIRE D’INFORMATIONS GÉNÉRALES - Toulouse - Midi - Pyrénées

Incursionchez lesenquêteurs de l’étrange…

Page 15 Midi-Pyrénées Tourisme DR Evénements Nosplusbelles photos Pages 4-5 et 7 Cap sur nos
Page 15
Midi-Pyrénées
Tourisme
DR
Evénements
Nosplusbelles
photos
Pages 4-5 et 7
Cap
sur nos
Pages 8 et 9
départements
Cette semaine l’Aveyron
nos Pages 8 et 9 départements Cette semaine l’Aveyron Nos enfants travaillent l’été La ministre George-Paul

Nos enfants travaillent l’été

La ministre George-Paul Langevin est venue cette se- maine au collège Bellefontaine pour rencontrer des enfants qui ont besoin de soutien scolaire durant l’été. L’occasion pour le JT de faire le point sur ces petites “têtes blondes” qui préparent déjà la rentrée de septembre. Faisons ensemble le tour d’horizon des activités scolaires proposées sur Toulouse.

Page 6

Le tandemBerrest- Bahainàl'assaut d'uneautremédaille

© Katie Steenman Page 23
© Katie Steenman
Page 23
Photos 04-05 Blagnac, le Tour à cœur ©Picture First DR 07 Rêve lumineux au Capitole
Photos 04-05 Blagnac, le Tour à cœur ©Picture First
Photos
04-05
Blagnac,
le Tour
à cœur
©Picture First

DR

07

Rêve lumineux

au Capitole

®J.Tomaselli
®J.Tomaselli

08

Voyage

en Aveyron

lumineux au Capitole ®J.Tomaselli 08 Voyage en Aveyron 11 François- Xavier Pénicaud Il ne croit pas

11

François-

Xavier

Pénicaud

Il ne croit pas à un parti unique du centre

Sommaire

Il ne croit pas à un parti unique du centre S o mmaire 15 Incursion chez

15

Incursion

chez les

enquêteurs

de l’étrange…

14

Un train

pour détecter

les allergies

de l’étrange… 14 Un train pour détecter les allergies 16 3 ans de démocratie locale Secteur
de l’étrange… 14 Un train pour détecter les allergies 16 3 ans de démocratie locale Secteur

16

3 ans

de démocratie

locale

Secteur 5

© Katie Steenman
© Katie Steenman

23

Le tandem

Berrest-

Bahain

à l'assaut

d'une autre

Economie

Berrest- Bahain à l'assaut d'une autre Economie Culture 21 2013, année de l’espoir 26 Claude Canal

Culture

Bahain à l'assaut d'une autre Economie Culture 21 2013, année de l’espoir 26 Claude Canal Salut

21

2013,

année

de l’espoir

26

Claude

Canal

Salut

l’Artiste…

année de l’espoir 26 Claude Canal Salut l’Artiste… Où va l’Europe ? RÉSULTAT DU SONDAGE INTERNET

Où va l’Europe ?

RÉSULTAT DU SONDAGE INTERNET Toulouse Plages vient d’ouvrir ses portes quelques jours avant Paris-Plages.
RÉSULTAT DU SONDAGE INTERNET
Toulouse Plages vient d’ouvrir ses portes
quelques jours avant Paris-Plages.
Pensez–vous y aller ?
15%
1
42%
2
Retrouvez
les
sondages
du sur Journal
Toulousain
28%
www.premiere-
3
reponse.com/sondages
et gagnez des places
pour
les
spectacles
à venir.
15%
4
Oui parce que c’est une très bonne initiative en particulier pour
ceux qui ne partent pas en vacances.
Non, les attractions y sont en nombre insuffisant.
Peut-être le week-end.
Sans opinion.

Courrierdeslecteurs

Conseil Municipal de Toulouse, Droite et Gauche confondus, se vo- tent une augmentation de salaire de +50 %. Oui 50 % et personne pour

contester Antoine (Toulouse)

Qui peut nous expliquer comment les banques, en grande difficultés depuis l'arnaque Américaine des Subprimes, dont elles ne sont aucu- nement responsables en Europe, oui, comment les banques qui n'ont donc plus un seul sou en poche, vont pouvoir faire pour prêter à la France de l'argent qu'elles n'ont même plus en stock ? Et ça n’est pas le discours de François Hol- lande à Brest et à la City qui vont rassurer sur la crédibilité de la France dans le domaine. En réalité, nous sommes maintenant dans une

spirale infernale. Tous les financiers vous le diront. Quand les Etats vien- nent en aide en empruntant l'argent qu'ils vont prêter aux banques, qui elles-mêmes vont leur prêter cet ar- gent pour financer leurs déficits,

c'est la fin

Pour s’en sortir, le seul

moyen, ce n'est pas d'augmenter les impôts, qui finira de tuer l'économie réelle déjà en grande difficulté, mais de couper sec et vite dans les dépenses. Mais en France aucun élu n’osera toucher à ses propres avan-

tages. Danielle (Montauban)

andreg@aol.com

La notion de juste et d'injuste s'es- tompe quand il s'agit d'abolir nos propres privilèges. Chacun et c’est légitime, a le désir de faire payer à l'autre les effets de la crise. Par contre ce qui va se passer, c'est que les vrais riches vont pouvoir s'expatrier en toute beauté, pen- dant que nous, nous resterons dans un pays de pauvres et que l’on va nous demander toujours plus d’ef- forts et de sacrifices. Par contre nos politiques, comme à Toulouse, semblent vivre dans un autre monde, si j’en crois votre informa- tion qui nous indique, qu’au der- nier conseil municipal, ils se sont augmentés de +50 %. En pleine crise économique, c’est tout sim- plement indécent. Juliette (Albi)

Que François Hollande commence par virer la moitié des ministres de ce gouvernement de fantoches, et la pléiade de conseillers qui va avec. Les hochets on n'a plus les moyens de les financer. Qu'il nettoie l'As- semblée, trop de députés on n'a plus les moyens. Qu'il supprime le Sénat, on n'a plus les moyens. Qu'il supprime les Départements, on n'a plus les moyens. Qu'il privatise les “joujoux” d'Etat que sont notam- ment France télé, Radio France, et

tout le reste. Anthony (Montauban)

C'est à se cogner la tête, ce gouver- nement, n’a toujours pas trouvé, ni la méthode ni les cibles pour com- mencer à faire rentrer de l'argent dans les caisses qu'ils sont déjà en train de le dépenser à coup de pro- messes de primes de rentrée, de subventions, etc. Il faudrait que tous ces élus viennent de temps à autres se glisser dans la peau d’une famille modeste et là, ils comprendraient vite que l’on ne peut dépenser l’ar- gent que l’on n’a pas. Surtout quand on est gravement endetté. Gilles (Montauban)

La Grèce va faire faillite, tous les experts ont disparu des ondes, car ils s'y préparent eux-mêmes, mais seront-ils les seuls ? Le rapport de la cour des comptes du 2 juillet der- nier, notamment au niveau régional est sans appel. Pendant que le gou-

vernement Fillon faisait tout ce qu'il pouvait pour réduire les déficits, et il y parvenait, malgré ce que l’on en dit aujourd’hui… Les socialistes faisaient exactement le contraire dans les communes, les départe- ments et les régions. Augmentations massives des effectifs et des impôts locaux, fonciers, des taxes régio- nales. L'endettement a doublé presque partout en seulement 2

Et voilà même que tout le

ans

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 02

DR

DR

DR DR L’édito de Marcial-Gérald Layani Directeur de la publication France, qu’as-tu fait de ton dynamisme
DR DR L’édito de Marcial-Gérald Layani Directeur de la publication France, qu’as-tu fait de ton dynamisme
DR DR L’édito de Marcial-Gérald Layani Directeur de la publication France, qu’as-tu fait de ton dynamisme

L’édito de

Marcial-Gérald Layani

Directeur de la publication

France, qu’as-tu fait de ton dynamisme ?

Plongés dans son travail, ses affaires, ses voyages et en raison des vicissitudes que la vie nous impose, nous pouvons très vite, comme le dit l’expression, «perdre le fil». Voire même pire : se perdre nous-même, et passer à côté de notre vie d’homme… Ou de femme.

Récemment en déplacement hors de l’Hexagone, je me suis souvenu de cette phrase à la

fois aérienne et terre à terre de Saint-Exupéry : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre

De là, me sont venues

moult réflexions sur le devenir de l’Homme : Que lui manque- t-il pour vivre pleinement ses rêves ? Pour rêver sa vie ? Pour approcher l’espoir d’un bonheur certain ? En m’éloi- gnant du sujet pour mieux le percevoir, comme le ferait un expert en art, je n’ai pu que constater le manque de dyna- misme de notre pays. Depuis plus de trente ans, la France s’est perdue dans ses pro- blèmes. Tel un chef d’œuvre en péril, elle s’est engluée tou- jours plus dans ses dettes, tout en cherchant en perma- nence des boucs-émissaires à ses malheurs, mais sans ja- mais se remettre en question. Une France qui sans cesse, culpabilise les riches. Au lieu de partir en quête de solu- tions, une France qui fait des tours de passe-passe, qui joue à l’illusionniste. Une loi chan- gée ? Une taxe en plus ? Une réforme sortie de derrière les fagots ? Et voilà que tout ce petit monde politique s’agite et veut nous faire croire qu’il s’occupe de nous, de nos rêves justement. Le pire, est que ces faiseurs d’illusions croient eux-mêmes dur comme

rêve»

fer en leur pouvoir magique pour changer notre société. Mais où le vrai dynamisme de l’homme se cache-t-il ? Cette splendeur qui peut nous donner la force pour mieux combat- tre ? Oui, si notre gouverne- ment appelait au dynamisme collectif de la France, alors le peuple lui-même aurait-il peut- être la solution à ses pro- blèmes ? Nos dirigeants quel- que soit leur appartenance po-

éphémères et depuis deux ans maintenant, les problèmes soulevés par la crise mondiale nous font remettre en ques- tion les vertus de l’euro et de l’Europe. Sûrement avons- nous été trop gourmands ? L’Europe des six, des quinze, des vingt-sept… On n’a cessé d’ouvrir les vannes de l’Union européenne et aujourd’hui, que se passe-t-il ? Comme je le disais plus haut, nous sommes plongés dans un tourbillon où la concurrence économique broie les peuples. Mais me direz-vous, le dyna- misme, c’est aussi un état d’esprit lié à l’appartenance à une Nation. Les Etats-Unis l’ont toujours eu en eux, même si la situation outre at- lantique n’est pas non plus ac- tuellement très enviable. Mais le “Yes we can” d’Obama de-

litique, ne font pas suffi- samment confiance aux Français, à leur pouvoir de faire. DR
litique, ne font pas suffi-
samment confiance aux
Français, à leur pouvoir de
faire.
DR

«Yes we can !»

Prenez le passage à l’euro. Lui aussi nous a faits rêver mais le rêve a été de courte durée. Les moments de bonheur tant et tant promis sont restés

meure dans tous les esprits. Cette volonté d’aller toujours plus loin, de franchir les obs- tacles ensemble, comme un seul homme pourrait-on dire, ce dynamisme de la victoire,

un seul homme pourrait-on dire, ce dynamisme de la victoire, sont ancrés dans la culture nord-américaine.

sont ancrés dans la culture nord-américaine. Autre exem- ple, l’Amérique du sud cette fois-ci avec le Brésil, pays que je connais particulièrement bien et que j’ai déjà évoqué sur ces pages. Lui aussi a cet orgueil de la réussite. L’Asie, avec la Chine, qui aidée par sa patience légendaire et une ri- chesse culturelle phénomé- nale, a eu également cet espoir en demain. Idem pour la Russie et sa force sauvage financière. Pris entre tous ces «feux», où sommes-nous vrai- ment ? Qui sommes-nous vrai- ment ? Que reste-t-il de notre histoire et de l’exemple que nous représentions pour les

autres ? Bien sûr, nous avons Airbus, les entreprises du luxe et les Champs-Elysées ! Ce serait risible si ce n’était pas grave. Qu’est-il advenu de cette excellence à la fran- çaise ? Notre pays s’est en- dormi sur son passé. Il vit son présent comme un commerce de village, sans cette trans- cendance tellement vitale pour son avenir. Alors, réveillons notre dynamisme enfoui, sans écouter les politiques qui jon- glent avec les réformes… et nos rêves. Et soyons fiers de notre Nation. Ce ne pourra être que salutaire pour notre pays et sa capacité à se relan- cer.

Le Journal Toulousain - Fondateur : André Gallego

Tirage 12 000 ex - diffusion Médiapost

Abonnement : 100 E

HEBDOMADAIRE D'INFORMATIONS GÉNÉRALES GROUPE DE PRESSE PREMIÈRE RÉPONSE

Siège social 2 rue d’Austerlitz (près Place Wilson) 31000 Toulouse Tel : 05 34 40 60 32/Fax : 05 34 40 69 31

jtoulousain@premiere-reponse.com Registre du commerce :

RCSB 414 832 089 N° Commission Paritaire :

0514 C 83361

ISSN : 1635-35-95 Dépôt légal à parution

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Marcial-Gérald Layani mikelayani@yahoo.com

SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Claire Manaud

ÉDITORIALISTES Gérard Arnaudé, Stéphane Baumont, Francis Manaud, Jean-Paul Réoule, Thierry Deville.

REDACTION Claire Manaud, Séverine Sarrat, Thomas Simonian, Patrick Crasnier, Jean-Paul Fourment

STAGIAIRE

Ariane Riou

CORRESPONDANTS Marie-Agnès Espa, Mehdi Djebbari J.R Geyer, Robert Lamant, Aurélie Renne

Rejoignez-nous !

J.R Geyer, Robert Lamant, Aurélie Renne Rejoignez-nous ! 12.000 ex/semaine - Journal Toulousain COORDINATION CULTURE
J.R Geyer, Robert Lamant, Aurélie Renne Rejoignez-nous ! 12.000 ex/semaine - Journal Toulousain COORDINATION CULTURE
J.R Geyer, Robert Lamant, Aurélie Renne Rejoignez-nous ! 12.000 ex/semaine - Journal Toulousain COORDINATION CULTURE

12.000 ex/semaine - Journal Toulousain

COORDINATION CULTURE Elsa Nardari pao@premiere-reponse.com COORDINATION SPORT Séverine Sarrat severine.sarrat@premiere-reponse.com COORDINATION ÉCONOMIE Séverine Sarrat severine.sarrat@premiere-reponse.com COORDINATION POLITIQUE Thomas Simonian thomas.simonian@premiere-reponse.com MAQUETTE Elsa Nardari Céline Bissutil pao@premiere-reponse.com IMPRESSION EN U.E

COMMUNITY MANAGER Thomas Gilles thomgilles@gmail.com

RÉGIE PUBLICITAIRE

André Gallego andreg@aol.com Tél : 05.34.40.60.32

Le Journal Toulousain est habilité à publier les annonces légales et judiciaires en Haute-Garonne Tarif préfectoral 2012 : 3,96 € HT la ligne

jtoulousain@premiere-reponse.com

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 03

Equipe du Club vélo GSC Blag

Equipe du Club vélo GSC Blag TOUR DE FRANCE 2012 Blagnac, Après 22 ans de patience,

TOUR DE FRANCE 2012

Blagnac,

Après 22 ans de patience, le Tour de France a fait son grand retour à Blagnac. Blagnac au cœur du Tour, dans les

Les lecteurs du Journal Toulou- sain ne s’y sont pas trompés en décernant le trophée de la ville périphérique la plus agréable à Blagnac le printemps dernier. La société organisatrice du Tour non plus en faisant confiance à la ville pour ce 18 e départ de la course. Votre hebdomadaire y était !

7h30, Blagnac se réveille, le Ra- mier est calme et se prépare à accueillir les nom- breux vi- siteurs attendus.

tés commencent, les gens se ras- semblent doucement autour du podium pour regarder les anima- tions avec les partenaires du Tour, chorégraphies avec les mascottes des partenaires. La foule converge vers le Ramier.

9h15, la caravane du Tour se met en route pour la grande joie des petits et des grands. Que le spectacle commence ! Les véhi- cules publicitaires s’enchaînent tous aussi spectaculaires les uns que les autres. Viennent ensuite la fanfare et les fameuses majo- rettes locales que le public a for- tement plébiscitées, la Confrérie de la carotte

les
les

8h,

festivi-

10h, le podium accueille les coureurs pour le défilé des signatures d’enregis- trement. Les stars se succèdent au pupitre. Ce matin-là, le carré d’As était composé de Bradley Wiggins en jaune, Peter Sagan en vert, Thomas Voeckler maillot à poids et Tejay Van Garde en blanc. Pen- dant l’enregistrements des coureurs, Blel Kadri “l’enfant du pays” remet des casques vélos aux juniors du cyclo club de Blagnac…

11h05, les coureurs se rassemblent sous l’arche du dé- part fictif, devant le stade Ernest Ar- gelès. Un autre sportif, le rugby- man, Maxime Mé- dard est chargé de donner le départ sous la ferveur du pu- blic. Un magnifique spec-

Animations “Village départ” aux Ramiers
Animations “Village départ” aux Ramiers
Départ fictif donné par Maxime Médard
Départ fictif donné par Maxime Médard

tacle au sol mais exceptionnel dans les airs : un A380 accom- pagné de la Patrouille de France décolle… Une image rarissime qui restera gravée dans les mé- moires !

11h20 Départ lancé à l’entrée de Seilh, kilomètre zéro de l’étape. C’est parti pour 222 km de course ! La foule massée sur le Ramier se

déplace vers la place de l’église pour assister et participer

l’enregis-

de

l’émission

Village

et

les

et res-

taurants du

la

Une journée

mémorable

riche en émo-

en

qui

peut-être se

renouvellera

vite

le

riche en émo- en qui peut-être se renouvellera vite le Les majorettes Blagnacaises à trement “TV

Les majorettes Blagnacaises

à

trement

“TV

Départ”

envahir

bars

cœur

cité.

tion

de

et

images

plus

qu’on

pense

ne

bars cœur cité. tion de et images plus qu’on pense ne Le Journal Toulousain - “La

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 04

TOUR DE FRANCE 2012 le Tour à cœur Une patience largement récompensée par cette belle
TOUR DE FRANCE 2012
le Tour à cœur
Une patience largement récompensée par cette belle matinée du 20 juillet.
coulisses de la grande boucle…
Les frères Bogdanoff
© Victor Denouvion
«Une décharge
positive d’adrénaline !»
Thomas Voeckler
Bernard Keller, Maire de Blagnac
dresse le bilan de la journée. Interview.
Bradley Wiggins
Équipe “Sky”
Bernard Keller, qu’a signi-
fié pour vous et votre ville,
ce départ ?
Etre ville départ du Tour
c’est exigeant mais cela
donne tellement de satis-
faction ! Nous avons à Bla-
gnac une tradition sportive
de plus haut niveau pour le
vélo et ce depuis la créa-
tion du premier club de
vélo de la ville, le Guidon
Sprinter Club Blagnac par
Georges Gay. C’est un
événement populaire
dans le meilleur sens du
terme. Cela restera un
magnifique souvenir et
une grande joie d’avoir pu
donner du plaisir aux Blagnacais et aux autres visiteurs.
C’est une réussite.
Peter Sagan
Blel Kadri
Cet événement a demandé beaucoup de prépara-
tion…
Oui, tout le monde s’est mobilisé pour cette grande fête.
Tout au long de l’année, toutes les grandes manifestations
de la ville ont été placées sous le signe du Tour de France,
comme le carnaval, la fête des rues… L’organisation du
Tour est bien huilée. De gros efforts ont été fournis à tous
les niveaux, d’abord par les personnels de la Mairie, les
associations et les Blagnacais bénévoles qui ont participé.
C’est comme une décharge positive d’adrénaline ! Il y a
eu une forte mobilisation autour de l’identité blagnacaise,
du noyau villageois à Airbus.
Richard Virenque
nac avec Blel Kadri
Que représente le Tour pour vous…
Le Tour, c’est tout d’abord le vélo et le sport. J’en fais de-
puis tout petit, c’est un sport que j’affectionne particuliè-
rement ! Il représente aussi la ferveur populaire. Tout le
long du parcours, les gens sont contents, ils répondent
présent, c’est très caractéristique de l’histoire du Tour.
Mais assurément, cet événement, avec ces paysages
français mis ainsi en valeur à la télévision, participe éga-
lement au rayonnement mondial de la France.
du Club vélo GSC Blagnac
Equipe
Dossier réalisé par :
Marie-Agnès Espa et Elsa Nardari
Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 05

ACTUALITÉS

Tout l’été les enfants travaillent George-Pau Langevin fait l’école buissonnière à Bellefontaine Pour son
Tout l’été les enfants travaillent George-Pau Langevin fait l’école buissonnière à Bellefontaine Pour son

Tout l’été les enfants travaillent

George-Pau Langevin fait l’école buissonnière à Bellefontaine

Pour son premier déplacement dans l’académie de Toulouse, la ministre déléguée à la Réussite éducative s’est rendue au collège Bellefontaine à la rencontre des acteurs éducatifs de l’école ouverte tout l’été. Retour sur un dispositif d’accompagnement original, qui dynamise l’établissement situé en zone urbaine sensible (ZUS).

Dans la cour d’école, des en- fants à vélo stimulent leur sens de la conduite sur un ter- rain aménagé à cet effet. Dans des salles de classe, quelques collégiens révisent le français, tandis que d’autres s’attellent à la confection d’af- fiches retraçant leur séjour d’une semaine au bord de la mer. Depuis onze étés, le col- lège reste ouvert pendant les deux mois de grandes va- cances et proposent aux élèves, qui n’ont pas souvent l’opportunité de voyager, de s’amuser et apprendre à moin- dre coût. Dans l’établissement, par des activités diverses. Mais aussi à l’extérieur, pendant des camps d’une semaine sur des thèmes sportifs et estivaux.

Bilhel a 10 ans. A la rentrée, le jeune garçon passe en CM2. Cet été, il a choisi de participer au dispositif de l’école ouverte de Bellefon- taine. Même s’il préfère les mathématiques, le jour de la visite ministérielle, il s’attaque à du français. Leçon sur l’ac- cord des verbes. «Il y a quel- ques jours, je suis allé à la piscine et aujourd’hui je révise pour la rentrée !», s’enchante Bilhel.

Un dispositif pionnier

Dispositif national, “Ecole ou- verte” est une opération pion- nière pour l’accompagnement des élèves hors temps sco- laire. Elle repose sur le volon- tariat du chef d’établissement

Elle repose sur le volon- tariat du chef d’établissement et des membres de l’équipe éducative. A

et des membres de l’équipe éducative. A Bellefontaine, deux enseignants, quatre as- sistants pédagogiques et un adulte relai sont impliqués dans le dispositif accessible tout l’été, spécificité rare pour les écoles ouvertes françaises. Une confiance collective que George Pau-Langevin souligne avec encouragement. «C’est très gratifiant de rencontrer des gens motivés à changer la vie des enfants. J’ai tenu à me rendre dans cette école car je pense qu’il est néces- saire de voir comment fonc- tionne le dispositif de manière à apprécier ce qui réussit et ce qui peut être soutenu».

«Créer un lien fort entre l’école et le quartier»

Grâce à l’école ouverte, les enfants du quartier peuvent s’offrir de vraies vacances en- semble. Et personne n’est exclu. «Il n’y a pas ou très peu de sélection pour les activités sur place», explique le princi- pal du collège, Denis Demers- seman. «C’est nous qui adap- tons les quotas, et pas le con- traire.» Les élèves ne sont pas les seuls à bénéficier des apports du collège. Les parents sont aussi associés au processus. Un point apprécié par la minis- tre déléguée à la Réussite édu- cative. «Ma visite est une ma- nière de souligner à l’attention

visite est une ma- nière de souligner à l’attention des parents d’élèves que leur présence est

des parents d’élèves que leur présence est nécessaire pour créer un lien fort entre l’école et le quartier.» Ainsi, plusieurs actions innovantes ont été mises en place au sein de l’établissement. Entre ateliers d’apprentissage du français ou d’éducation civique et for- mations au BAFA, les parents participent eux-aussi à la vie de l’école. Une association,

baptisée “Ecole et nous”, a même été créée en 2003 pour aider, motiver et informer les parents en difficulté. Une grande concertation va être mise en œuvre par le gou- vernement sur le thème de l’Education. La réussite du dis- positif de Bellefontaine pour- rait être évoquée.

Ariane Riou

Chiffres clés

- Le collège Bellefontaine reçoit actuellement 390 élèves répartis entre le col- lège et la section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA)

- Le taux de réussite au brevet est de 76 %. Un record historique pour l’éta-

blissement.

- La mixité est supérieure à la moyenne nationale, soit 40 % de filles et 60 % de garçons.

En attendant la rentrée…

L’été rime souvent avec soleil, plage et farniente. Pourtant, certains jeunes Toulousains préparent déjà la rentrée 2012. Stages d’été, cours intensifs, les options ne manquent pas pour se remettre dans le bain, avant de faire le grand saut en septembre. Tour d’horizon des activités scolaires proposées cet été à Toulouse.

Reprendre et assimiler les acquis de l’année. Antici- per les leçons à venir. Des objectifs ambitieux que souhaitent atteindre quelques écoliers avant la rentrée scolaire début septembre. Plusieurs institutions du soutien scolaire font partie de ce processus estival. Le cours Capitole par exemple offre chaque année aux collégiens la possibilité d’effec- tuer des stages pendant les grandes va- cances. Pour respecter le rythme de va- cances de l’enfant, les horaires son flexi- bles et s’adaptent aux besoins des pa- rents et élèves. Le but est simple : com- bler les lacunes éventuelles, perfectionner les méthodes mises en œuvre par l’élève et survoler les programmes à venir. Le cours Legendre propose aussi des cours estivaux dans ses centres régio- naux, notamment en juillet, pour les élèves ayant obtenu un “passage de justesse”

dans la classe supérieure. Des stages de prérentrée sont aussi prévus par l’éta- blissement. Ils se con- centrent sur les points importants du program- me de l’année écoulée, après la longue coupure estivale, et permettent de démarrer efficace- ment la rentrée. D’autres établisse- ments ne se concen- trent que sur une ma- tière. C’est le cas des “Petits bilingues”, en- treprise ouverte en mai 2010 à Toulouse, qui cherche à familiariser ses élèves à la langue anglaise et à la culture

ses élèves à la langue anglaise et à la culture anglo-saxonne. Sa fondatrice, Fanny Michaud, vou-

anglo-saxonne. Sa fondatrice, Fanny Michaud, vou- lait «ouvrir une structure qui correspondait à ses at- tentes en matière de concept et de pédagogie». Dans cette institution, tous les animateurs sont de langue maternelle anglaise. Les stages d’été auront lieu pendant la semaine du 27 au 31 août. A vos ca- hiers !

Ariane Riou

Informations

Les Petits bilingues :

www.lespetitsbilingues.com Stages Holidays du 27 au 31 août : tous les matins de 10h à 12h pour les enfants de 3 à 12 ans et tous les après-midi de 14h à 16h pour les adolescents de 12 à 15 ans. Inscriptions pour la rentrée 2012-2013 ouvertes

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 06

L’ACTU EN IMAGE par Arianne Riou La semaine dernière, nous vous présentions l’événement nocturne de

L’ACTU EN IMAGE

L’ACTU EN IMAGE par Arianne Riou La semaine dernière, nous vous présentions l’événement nocturne de la

par Arianne Riou

La semaine dernière, nous vous présentions l’événement nocturne de la place du Capitole qui illumine
La semaine dernière,
nous vous présentions l’événement
nocturne de la place du Capitole
qui illumine la façade de l’Hôtel
de ville jusqu’au 29 juillet. Mieux que les mots,
des images. Votre hebdomadaire s’est rendu
sur place. Chaque soir à 22h30, 22h45 et 23h,
la fresque animée, proposée par le duo d’artistes
“montreurs de rêve” baptisé Skertzò,
enchante notre symbolique place du Cap’. Images.
Rêve lumi- neux
au Capitoletole
place du Cap’. Images. Rêve lumi- neux au Capitoletole Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre”
place du Cap’. Images. Rêve lumi- neux au Capitoletole Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre”
place du Cap’. Images. Rêve lumi- neux au Capitoletole Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre”

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 512 - Jeudi 10 Mai 2012. Page 07

TOURISME Voyage en Vous manquez de temps et d’argent ? Pas besoin de voyager aux

TOURISME

Voyage en

Vous manquez de temps et d’argent ? Pas besoin de voyager aux quatre coins du Cet été, votre hebdomadaire vous propose de partir à la découverte des départements Une invitation au voyage offerte par Jackie Bru, du Comité

Quels sont les sites incontour- nables du département ?

Il y en a beaucoup. En Avey-

ron, pas moins de dix villages sont classés “Plus beaux vil-

lages de France”. C’est ici qu’il

y en a le plus. Parsemés dans

tout l’Aveyron, ces lieux of- frent un vaste aperçu du dépar- tement. Au Nord, le village de Laguiole, où sont fabriqués les fameux couteaux, est un in- contournable aveyronnais. La vallée du Lot, magnifique avec

ses petits villages typiques, hé- berge la cité de Conques, site majeur sur le chemin de Saint- Jacques de Compostelle. Plus

à l’Ouest, on trouve les bas-

tides du Rouergue, avec Ville- franche-sur-Rouergue et Najac. Au centre de l’Aveyron, la ville de Rodez, préfecture départe- mentale, accueillera en 2013 le futur musée dédié à l’artiste- peintre Pierre Soulages. Au Sud, on peut découvrir la ré- gion des lacs du Lévézou avec le grand lac artificiel de Pare- loup aménagé pour accueillir les familles, mais aussi le via- duc de Millau, l’un des plus hauts viaducs du monde, les caves de Roquefort et les Gorges du Tarn. Sans oublier Millau, avec des visites de ma- nufactures de gants de cuir, véritable savoir-faire de la ville.

Quels sont les événements ponctuels de l’été auxquels peuvent participer les tou- ristes de passage ?

Plusieurs festivals musicaux ont lieu en juillet et août, no- tamment à Conques et à Sylva- nès. A Flagnac, un village con- fectionné par les habitants re-

trace l’histoire des agriculteurs

et des fermiers. Cet événement

a beaucoup de succès. En juil-

let et août, les touristes peu- vent aussi participer aux es- tivales du Larzac, animations médiévales proposées sur les cinq sites templiers et hospita- liers du Larzac. Pour les ama- teurs de folklore, l’été ac- cueillera aussi le festival fol- klorique international du Rou-

ergue, du 5 au 12 août pro- chain, avec des groupes venus des quatre coins du monde.

Pour les amateurs de sport, quelles activités votre dépar- tement propose-t-il ?

La première activité sportive aveyronnaise est la randonnée. Nous avons des paysages très diversifiés, adaptés à cette pra- tique de la marche à pied. Les touristes peuvent aussi faire du vélo ou du canoë, notamment dans la région des Gorges du Tarn et de Millau. Cette der- nière région, véritable capitale des sports aériens, permet

aussi la pratique du parapente.

Quelles découvertes gastrono- miques caractérisent l’Avey- ron ?

Pendant tout l’été et même pendant l’année, tous les vil- lages ont leur petit marché de pays, dans lesquels les tou- ristes peuvent goûter sur place les spécialités du dépar- tement comme l’aligot, (purée de pomme de terre avec de la tome fraîche), le gâteau à la broche, fabriqué devant un feu de cheminée, ou encore les farçous, ces galettes de farce garnies d’œufs, de blet- tes et de viande. L’Aveyron est également le seul départe- ment de Midi-Pyrénées à pos- séder un restaurant triplement étoilé à Laguiole, tenu par Sé- bastien et Michel Bras. Quatre autres restaurants étoilés pro- posent aussi des plats déli- cieux dans le département.

Quelles activités culturelles le département propose-t-il ?

Plusieurs musées sur la vie tra-

ditionnelle en Rouergue sont ouverts cet été, pour les tou- ristes friands de tradition. La vi- site des châteaux est aussi un passage incontournable de l’Aveyron. Ces visites sont adaptées à un déplacement fa- milial, avec la possibilité pour les enfants de se déguiser.

DR Les caves de Roquefort
DR
Les caves de Roquefort

Quel parcours conseilleriez- vous à des touristes qui vien- draient passer le week-end en Aveyron ?

L’Aveyron est le cinquième dé- partement français le plus vaste. En un week-end, il est difficile de voir tout l’Aveyron. Je vous conseille donc de com- mencer par le village de Conques, avec une magnifique abbatiale et le trésor de Sainte- Foy. Ensuite, je vous invite à vous rendre à Rodez, pour vi- siter son centre-ville avec sa

superbe cathédrale Notre- Dame. Puis, je vous recom- mande les lacs du Lévezou avec un arrêt au bord du lac pour admirer cette étendue d’eau. Pour finir, je vous en- courage à découvrir Millau, l’endroit idéal pour pratiquer des activités de pleine nature et admirer le viaduc.

Propos recueillis par Ariane Riou

Site internet www.tourisme-aveyron.com

DR Belcastel
DR
Belcastel
®J.Tomaselli Gâteau à la broche
®J.Tomaselli
Gâteau à la broche
DR
DR
DR Belcastel ®J.Tomaselli Gâteau à la broche DR Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre”
DR Belcastel ®J.Tomaselli Gâteau à la broche DR Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre”

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 08

DR

DR

NOS DÉPARTEMENTS

DR DR NOS DÉPARTEMENTS Aveyron monde pour vous échapper du train-train quotidien. Votre région est magnifique.
DR DR NOS DÉPARTEMENTS Aveyron monde pour vous échapper du train-train quotidien. Votre région est magnifique.

Aveyron

monde pour vous échapper du train-train quotidien. Votre région est magnifique. de Midi-Pyrénées, riches de paysages et d’activités. Cette semaine, direction l’Aveyron. Départemental du Tourisme de l’Aveyron. Interview.

Rodez, la cathédrale

L’Aubrac

DR Le viaduc de Millau
DR
Le viaduc de Millau
DR Les Gorges du Tarn
DR
Les Gorges du Tarn
DR Lac de Pareloup
DR
Lac de Pareloup
DR Najac
DR
Najac
DR
DR

Le marché de Villefranche-de-Rouergue

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 09

POLITIQUE FLASH thomas.simonian@premiere-reponse.com Le billet de Stéphane Baumont Notre politologue L'emprise

POLITIQUE FLASH

POLITIQUE FLASH thomas.simonian@premiere-reponse.com Le billet de Stéphane Baumont Notre politologue L'emprise
POLITIQUE FLASH thomas.simonian@premiere-reponse.com Le billet de Stéphane Baumont Notre politologue L'emprise

thomas.simonian@premiere-reponse.com

Le billet de

Stéphane Baumont

Notre politologue

L'emprise politique

L e Tour de France est à peine ter- miné avec pour la première fois un britannique maillot jaune et

vainqueur comme pour mieux annon-

cer la prochaine ouverture des Jeux

Olympiques à Londres : l'objectif des Français est de remporter 41 mé-

dailles et de faire à nouveau partager, à une France en vacances et à une autre téléspectatrice, une “France qui gagne”, avec le patriotisme au cœur

de l'universel olympique inventé par

P. de Coubertin. Mais c'est d'abord

la tuerie inconcevable (bien que répé- titive aux États-Unis mais aussi ail- leurs comme il y a un an en Norvège)

de Denver qui suscite l'effroi des

Américains comme de l'opinion pu-

blique internationale comme si la réa-

lité meurtrière avait rattrapé Batman,

le super-héros qui lutte sans relâche

contre l’ultra violence. Néanmoins, la “machine” est lancée et l'homme chauve-souris, malgré le tireur fou - docteur en neurosciences ! - enregis-

tre déjà 80 millions de dollars de ren-

trée, lui permettant ainsi, film aidant, de gagner son combat contre le Mal ! Reste la problé- matique du port d'arme libre aux États- Unis, de la sé- curité impossible à installer en tout lieu dans une

Assad va partir mais avec ou sans Assad, ce régime va rester et tenir». Et de comparer la crise syrienne à une crise internationale, mais surtout à «la crise de confiance entre les membres du Conseil de Sécurité.» C'est avec cette toile de fond d'in- quiétude que François Hollande as- sure une présence médiatique continue sur les fronts corréziens (avec le Tour de France, avec Jacques Chirac – la Corrèze a donné deux Présidents à la France - ) mais aussi parlementaire (par le biais de son Premier Ministre et de son gou- vernement ; clôture du chapitre Sar- kozy avec 7.2 milliards de hausse d'impôts) et historique (discours im- portant Dimanche 22 Juillet pour l'emplacement de l'ancien “Vel d'Hiv” en s'inscrivant dans le sillon chiraquien en reconnaissant «le crime de la France en France par l'arresta- tion de dizaines de milliers de juifs» sans l'aide d'un seul soldat allemand et en insistant sur l'impératif pédago- gique républicain dans nos lycées, pour une jeunesse qui à 80 % (selon les sondages) ne sait pas aujourd'hui ce

à 80 % (selon les sondages) ne sait pas aujourd'hui ce de la qu'est, ce que

de la

qu'est, ce que fut “la rafle du Vel d'Hiv”. Néanmoins, à la veille de la trêve estivale (le Président irait se reposer à Brégançon) l'opinion pu- blique, comme le souligne Jean-Luc Parodi est à nouveau très marquée par la conflictualité de l'affrontement présidentiel : d'un côté un exécutif majoritairement approuvé mais néan- moins en baisse pour le deuxième mois consécutif ; de l'autre un élec- torat d'opposition déjà très mobilisé sur des thématiques assez sarko- zyennes «comme si, sur fond de guerre du vizir à la place du vizir» à l'UMP (Raffarin soutenant Copé), on assistait à une “resarkoïsation” des esprits. Aux nouveaux gouvernants de manier avec plus de subtilité et de sens politique l'anti-sarkozysme sys- tématique : à trop l'utiliser, il pourrait revenir en boomerang en créant sur le terrain, dans les terroirs et dans la rue, une remobilisation illustrant la rentrée très chaude à venir.

démocra-

tie,

capacité

d'un

État de

droit

dans

l e

res-

pect des libertés publiques à prévenir ce genre de massacre qui en

déstabilisant la société suscite les po- sitions extrémistes (pour plus de sé- curité). Au-delà de ces joutes olympiennes montrant l’emprise et la tenaille sportives sur nos médias (trop de sport ne tuerait-il pas le sport ?), c'est la situation de guerre civile en Syrie et l'impéritie de l’ONU qui suscite l'inquiétude au Proche- Orient, mais aussi dans toutes les ca- pitales : assistons-nous à la naissance d'un nouvel Afghanistan

ou même de dizaines d'Afghanistan

? Al Qaïda est-il sur le point de met- tre la main sur le stock syrien d'armes chimiques au point de met-

tre en danger Israël ; les sunnites

sont-ils décidés à aller jusqu'au bout pour briser l'arc chiite qui balaie la Région ? Faut-il enfin suivre l’Ambas- sadeur de Russie à Paris, Alexandre Orlov, quand il déclare : «Bachar al-

LHUMEUR de Thierry Deville

Un Un regard regard libre, libre, parfois parfois caustique, caustique,

sur sur l’actualité l’actualité

La

câlinothérapie

L

es mots ne bâ- tissent pas des murs” disait le

“ L es mots ne bâ- tissent pas des murs” disait le poète grec Cratinos, au

poète grec Cratinos, au Vème siècle avant JC. Mais l’homo politicus du XXI ème siècle, dans un élan pédagogique ir- répressible, aime à ma- nier le concept : après l’inénarrable “redressement productif”, voici venu le temps, avec la grande confé- rence sociale, du “compromis positif”. On frise le truisme car en matière de négocia- tion sociale, poser d’emblée la perspective d’un compromis négatif serait du jamais- vu ! Tout cela m’inquiète, (et c’est ici pré- cisément que je rejoins le poète) : j’ai la vague sensation que l’abondance des mots et concepts dont on abreuve le bon peuple, masque l’urgence à ne pas agir sur le terrain de la négociation avec les syndicats. Même si leur moral est aussi triste que le ciel de juillet, les Français sont lucides sur la réalité de la situation. Ils observent dans d’autres pays les conséquences drama- tiques de l’incurie de certains dirigeants, et cela donne une formidable marge de manœuvre au Président de la République et au Gouvernement, pour entreprendre des réformes drastiques et courageuses. Nos concitoyens sont donc prêts à affron- ter, comme les entreprises d’ailleurs, des efforts sans précédent. Mais au regard de la brutalité avec laquelle le marteau fiscal va frapper (heures sup- plémentaires, successions, CSG…), le luxe de précautions oratoires, la sélection soigneuse des mots - le compromis positif – la méthode et le calendrier choisis, mon- trent que l’on privilégie la câlinothérapie avec les syndicats, ce qui résonne déjà comme un aveu de faiblesse, presque une capitulation. Prétendre mener des réformes justes et courageuses, cela veut dire que les sacri- fices supportés par les Français devront être assortis d’une exigence morale, celle de demander aux syndicats de renoncer au jusqu’au-boutisme et à la démagogie pour créer les conditions d’un vrai dia- logue, d’abandonner des revendications ir- responsables, qui datent d’un temps irrémédiablement révolu (qui croit raison- nablement encore, hormis la CGT et FO, au retour à la retraite à 60 ans pour tous ?), et de jouer le jeu de ce qu’à droite, pour revenir aux concepts, on ap- pelle les accords compétitivité-emploi, à gauche la flexi-sécurité, et pour parler clai- rement, la survie de nos entreprises, de nos emplois et de notre système social.

Retrouvez leJournalToulousain chaquejeudi enkiosques auprixde1 euro

DR

Une haute figure politique Jean François-Poncet

DR Une haute figure politique Jean François-Poncet Une haute figure politique vient de dispa- raître le

Une haute figure politique vient de dispa-

raître le 18 Juillet dernier : Jean François- Poncet, ancien Secrétaire d’État puis Mi- nistre des Affaires Étrangères de VGE, fut aussi Secrétaire Général de l'Elysée de

1976 à 1978. C'est là que je le connus

alors que j'étais attaché au service de presse de l’Élysée. J’eus l'immense chan- ce de le voir travailler, imposer un dialogue permanent dans l’équipe du Président et occuper avec talent cette éminente fonc- tion politico-administrative. Pour l'ancien major de l'ENA et l'ancien chef d'entreprise, cette fonction élyséenne correspondit avec son élection au Conseil Général de Lot-et- Garonne où il avait été élu Conseil Général en 197 à Laplume. Président du Conseil Général de 1978 à 1994, puis après un

come-back audacieux de 1998 à 2004, il sut faire de ses collègues les “hussards verts” de la ruralité territoriale lot-et-garon- naise en les engageant dans tous les com- bats conduisant à la recherche d'une valeur ajoutée maximale pour son territoire. Considérant ce mandat de Président com- me «le plus passionnant et le plus actif», il s'investit néanmoins au Sénat de 1983 à

2011 (soit près de trente ans) comme no-

tamment Président de la Commission des Affaires économiques. Curieux destin indi- viduel et politique d'un homme public aban- donnant le petit monde décideur parisien pour les difficultés de terroir, qui préféra s'investir en politique au Lot-et-Garonne plutôt que dans le 16° arrondissement, qui s'épanouit au Conseil Général d'un dépar- tement rural et agricole dont il défendit no- tamment l'emblématique “pruneau d'Agen” plutôt que de s'investir dans les hautes sphères de l'ONU ou de l'Union Euro- péenne. Auteur de plusieurs ouvrages dont “La politique économique de l'Allemagne” (dans les années 70), “37 Quai d'Orsay” (ses “Mémoires” dédiées à son épouse Marie-Thérèse), “Le Lot-et-Garonne au cœur” (interview avec Michel Gardere), il nous laisse, au moment où les Lot-et-Ga- ronnais (dont il présidait la République) l'accompagnent à sa dernière demeure au cimetière de Lusignan-Grand, quelques ré- flexions qui méritent d'autant plus de mé- ditations qu'elles émanent d'un homme d'action et de réflexion qui sut toujours mêler intelligence territoriale, écoute des autres, et passion du terroir : «La politique est affaire de patience et de présence, de rencontres et de chance, de persévérance physique et d'endurance psychologique pour encaisser les coups bas, les pro- messes non tenues, les trahisons organi- sées mais aussi d'intuition pour saisir les opportunités et trouver la voie du cœur de l'électeur.» (Mémoires – 37 Quai d'Orsay.

Stéphane Baumont, Ancien collaborateur de Jean François-Poncet

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 10

POLITIQUEMENT VÔTRE

par Thomas Simonian QUESTIONS À Philippe Lasterle Centriste, membre du club “Forums”, participe au débat
par Thomas Simonian QUESTIONS À Philippe Lasterle Centriste, membre du club “Forums”, participe au débat

par Thomas Simonian

QUESTIONS À Philippe Lasterle Centriste, membre du club “Forums”, participe au débat sur les soins
QUESTIONS À
Philippe Lasterle
Centriste, membre du club “Forums”, participe au
débat sur les soins palliatifs et l’euthanasie.
Considérez-vous
opportun de rou-
vrir aujourd’hui le
débat sur la fin de
vie ?
Deux points méri-
tent d’être retenus
dans l’intervention
du 17 juillet dernier
du Président de la
République. Il a,
tout d’abord, rap-
pelé combien la loi
Leonetti du 22 avril
2005 avait marqué
une avancée im-
portante. Il a en-
suite, et surtout posé la question essentielle de
savoir si l’on peut – pour reprendre les termes
qu’il a employés – «aller plus loin dans les cas
exceptionnels où l’abstention thérapeutique ne
suffit pas à soulager les patients aux prises
avec une douleur irréversible et qui appelle un
acte médical assumé au terme d’une décision
partagée et réfléchie».
La loi Leonetti n’est-elle pas suffisante ?
Les familles confrontées à des situations terri-
blement douloureuses et souvent impuissantes,
de même que les équipes médicales le savent
bien : la loi Leonetti, ne répond pas à toutes les
situations de souffrances des personnes en fin
de vie. D’abord, parce que, même si la situation
s’est améliorée, les unités de soins palliatifs
sont en nombre insuffisant dans notre pays. En-
suite, parce qu’en dépit de son interdiction de-
puis 2005, l’acharnement thérapeutique, que
l’on appelle aujourd’hui “obstination déraison-
nable”, n’a pas disparu.
Qu’attendez-vous du débat ?
D’abord que la mission confiée par François
Hollande au professeur Sicard permette d’éclai-
rer ce débat éthique grâce à l’avis des experts,
mais aussi de celles et ceux qui sans être ex-
perts ou médecins, n’en ont pas moins une ex-
périence, un vécu à partager. Je suis optimiste
sur l’issue du débat. Je fais le pari de l’intelli-
gence collective. Mais pour qu’elle s’exprime, il
est important que la société s’empare de la
question. J’invite tout le monde à participer à ce
débat qui concerne chacun de nous.
19/07 Régis Godec : Je serai ce matin aux côtés des salariés de SANOFI pour
19/07 Régis Godec : Je
serai ce matin aux côtés des
salariés de SANOFI pour
protester contre les projets
de fermeture du site toulou-
sain, alors que cette société
bénéficie d'un nombre impor-
tant d'aides publiques et fait
des profits importants.
19/07 Jean-Pierre Plan-
cade : Au moins huit per-
sonnes ont trouvé la mort et
33 ont été blessées, dont deux
sont dans le coma, dans un
sanglant attentat anti-israélien
à la bombe, mercredi 18 juillet
2012, à l'aéroport bulgare de
Bourgas, sur la mer Noire.
20/07 @jjsbolzan (Jean-Jacques Bolzan) :
Beaucoup de députés absents. Sont-ils déjà
en vacances ?
24/07 @fbriancon (François Briançon) :
Après plusieurs semaines de silence, JL Mou-
denc (UMP, Toulouse) appelle à la solidarité
des politiques sur Sanofi. Quelle réactivité !
NET EXPRESS
Votrehebdo“traque”lespolitiquestoulousainssur lesréseauxsociaux

L’interview

Il ne croit pas à un parti unique du centre

François-Xavier Pénicaud

«Borloo aurait été mieux inspiré de prendre le temps d’échanger»

Oubliés la Présidentielle et les législatives… Les jeunes du MoDem ont décidé de repartir en croisade, et de ne pas attendre l’issue des guerres d’égos qui font rage chez leurs aînés au sein des divers courants centristes. En septembre, ils tiendront leur “Université de rentrée” en Bretagne, puis en octobre, ils seront en séminaire avec les jeunes des autres partis centristes. Leur président national François-Xavier Pénicaud (accompagné de son secrétaire général Anthony Jouvenel) fait actuellement un tour de France des fédérations pour faire un état des lieux et remotiver les troupes. Cette semaine, il a fait une halte à Toulouse. Le temps de livrer ses vérités au JT autour d’un verre.

Pourquoi ce tour de France des fédé- rations ?

Il y a eu le temps de la Présidentielle,

puis celui des législatives, avec le temps de “souffler” juste après. Maintenant nous souhaitons envisa- ger ensemble la construction future de notre famille politique. Au MoDem nous avons souhaité prendre le temps de la réflexion et du dialogue, d’où ces rencontres… Nous devons dès maintenant mieux préparer les géné- rations montantes en comparaison à ce qui a été fait ces dernières années. Ce non-renouvellement actuel a affai- bli le centre.

Cette démarche est-elle concertée avec vos aînés ? C’est celle du MoDem dans son en- semble, mais c’est vrai qu’au niveau des jeunes, nous allons souvent plus vite, en sachant prendre nos libertés. Nous avons d’ailleurs notre propre ca- lendrier de travail.

Après les revers électoraux que vous venez de connaître, quel est le moral de vos jeunes militants ? Ils sont dans l’expectative et dans l’attente. Mais on ne peut pas dire qu’il y ait une démobilisation, et cela me surprend. On enregistre même des adhésions. Dans un temps où les extrêmes se sont renforcés, beau- coup de jeunes pensent qu’une force centriste est essentielle. Ils sont à la recherche de cette expression-là…

Vu du MoDem comment regardez- vous la tentative d’union des autres partis centristes ? On discute avec eux mais nos deux députés* n’ont pas, pour le moment, fait le choix de rejoindre leur groupe parlementaire (l’Union des démo- crates et indépendants) par la faute d’un gros défaut d’expression. Jean- Louis Borloo aurait été mieux inspiré de prendre le temps d’échanger avec tout le monde… Or nos députés tien- nent à leur liberté de positionnement, ce qui n’est pas aujourd’hui possible

au sein de l’UDI. Dans ce groupe, il y

a beaucoup de tensions et d’égos qui

se “fracassent” ! Si nous n’arrivons pas à trouver les dénominateurs com- muns qui permettront une expression collective, je crains pour l’avenir du centre.

Mais le MoDem a-t-il tout de même pour objectif de jouer un rôle dans le futur pôle centriste qui se profile à

un rôle dans le futur pôle centriste qui se profile à François-Xavier Pénicaud et son secrétaire

François-Xavier Pénicaud et son secrétaire général Anthony Jouvenel

travers le groupe parlementaire de l’UDI ? C’est tout le travail dans lequel nous sommes engagés. Nous sommes très actifs dans la mise en place d’un dia- logue constructif avec les jeunes des autres partis centristes. Nous devons étudier ensemble quelles sont nos convergences, et nous aurons dans ce but un séminaire fin octobre.

Vous imaginez plutôt l’avenir du cen- tre sous la forme d’un parti unique, ou plutôt sous la forme d’une confé- dération ? Je ne crois pas personnellement au projet de parti unique. Pour que nous puissions réussir, il faudra respecter l’histoire de chacun… Je prends ça en compte. Il ne faut pas insulter ce qui fait le fondement d’engagements

de militants qui se sont battus sur les fondamentaux de la laïcité ou de la ré- publique. Je ne vois pas, en particu- lier le Parti Radical, des partis dis- soudre leur histoire dans un mouve- ment unique. Le pragmatisme et le respect amèneront sans doute à une confédération ou à des partenariats.

Bayrou… Il va bien ? Très bien. Il est au travail. Il prépare un nouveau livre, et a décidé de s’in- vestir énormément sur la question d’un saut fédéral de notre Europe. Il souhaite apporter sa contribution pour un “plus d’Europe”, nécessaire afin de régler notamment les pro- blèmes de production et d’inégalité sociale.

*Jean Lassalle et Thierry Robert

«A l’UDI, il y a beaucoup de tensions et d’égos qui se fracassent !»

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 11

Découvrez les expositions permanentes De la Terre aux confins de l’Univers, Vivez l’espace
Découvrez
les expositions permanentes
De la Terre
aux confins de l’Univers,
Vivez l’espace
2000 m² d’expositions entièrement renouvelées pour (re)découvrir les merveilles de l’Univers Les activités
2000 m²
d’expositions
entièrement renouvelées
pour (re)découvrir les merveilles
de l’Univers
Les activités spatiales évoluent en permanence. L’espace fait partie
de notre monde moderne mais que savons-nous de lui ? Qu’il s’agisse
d’explorer le Système solaire, d’observer l’Univers, de mieux connaître
notre planète Terre et d’utiliser les multiples applications spatiales à
notre service, de véritables prouesses sont réalisées aujourd’hui qui ré-
volutionnent notre vision de l’espace et nous ouvrent de nouveaux hori-
zons.
Pour permettre au plus grand nombre de prendre conscience des
grandes avancées spatiales et astronomiques actuelles, la Cité de l’es-
pace a réalisé ces nouvelles expositions avec le soutien de la Ville de
Toulouse et de la Région Midi-Pyrénées. Cette action est cofinancée
par l'Union européenne dans le cadre des programmes POCTEFA et
FEDER.
Des expositions animées,
vivantes et accessibles à tous
Avec ce nouvel aménagement, les concepteurs des expositions
de la Cité de l’espace proposent un style de visite en phase avec
les nouvelles attentes du public. Entièrement scénarisé et scé-
nographié, le parcours de visite s’appuie sur 6 grandes thé-
matiques ou 6 histoires, et autant de décors. Vous découvrez
les activités spatiales à travers une grande variété de mani-
pulations, simulations, jeux et expériences adaptés aux
goûts de chacun : visiteurs en famille ou entre amis,
adultes ou enfants, groupes de touristes ou groupes
scolaires. Avec ce parcours très immersif, vous vous
initiez à l’espace sur un mode vivant, actuel et ac-
cessible, quel que soit votre âge et vos connais-
sances.

dans toutes ses dimensions

Le Centre de lancement. Comme un visiteur privilégié, vous entrez dans les coulisses d’un centre de lancement de fusées et de fabrication de satellites et vous découvrez comment les hommes sont envoyés dans l’espace. Ici vous vous fa- miliarisez également avec l’histoire de l’aventure spatiale. Le Vaisseau-Terre. Observez la Terre depuis l’espace et testez les appli- cations satellites utilisées par les pêcheurs, les agriculteurs, sauveteurs, mé- decins ; vous découvrez que l’espace est utilisé chaque jour dans de nombreux domaines, sans que nous en soyons toujours conscients. Il par- ticipe notamment de façon essentielle à la connaissance de notre « vais- seau spatial » commun , la Terre , et aux changements environnementaux qui l’affectent. Le pôle Météo. Savez-vous comment l’on réalise les prévisions mé- téorologiques aujourd’hui ? Un météorologiste de Météo-France est à votre disposition pour vous l’expliquer. Puis, exercez-vous dans le studio TV à réaliser votre propre bulletin météo, découvrez comment les phé- nomènes météorologiques se génèrent, ou, prenez l’ascenseur atmo- sphérique vers la Lune Le Quai du Système solaire. Vous partez autour de la Terre à la dé- couverte de la Station Spatiale Internationale - premier poste avancé de l’Homme dans l’espace - et du quotidien des astronautes dans l’espace. Puis, vous continuez vers la Lune en admirant au passage l’un des joyaux de la Cité de l’espace : une véritable pierre de Lune rapportée par les as- tronautes de la mission Apollo 15, la seule qui soit présentée en France. Poursuivez vers Mars, Jupiter et Saturne et découvrez des astres encore mystérieux du Système solaire : les astéroïdes, comètes, La vie se trouve- t-elle sur l’un de ces astres du Système solaire ou faudra-t-il la chercher, grâce à nos télescopes, encore plus loin, sur une des planètes en orbite autour d’une autre étoile que le Soleil ? Un parcours complet et varié pour découvrir notre « banlieue terrestre » et les avancées de la recherche sur les Sys- tèmes solaires qui nous entourent. Le Hall d’Entraînement. Un es-

Des expositions renouvelées grâce à un réseau de partenaires fédérés autour de la Cité de
Des expositions
renouvelées grâce
à un réseau
de partenaires fédérés
autour de la Cité de l’espace
Le renouvellement complet du Pavillon des expo-
sitions permanentes est le fruit du travail des
équipes de la Cité de l’espace qui ont su s’appuyer
sur le savoir-faire des conseillers scientifiques et in-
dustriels de nombreux partenaires de la Cité de l’es-
pace : Astrium, CNES, ESA, METEO-France,
MERCATOR OCEAN, CLS, ARIANESPACE, CLS,
SAFRAN, Observatoire Midi-Pyrénées (OMP),
IRAP, IAP, Observatoire de Paris Meudon,
NASA

pace d’animations qui vous per- mettra de ressentir les sensa- tions éprouvés par les astro- nautes. Par exemple le gyro- extrême inspiré des appareils d’entraînement ou le simulateur Moon-runner qui vous fera mar- cher comme sur la Lune.

L’Observatoire de l’Univers. Découvrez les secrets de l’Univers et la grande diversité des objets qui composent le ciel lointain, manipulez et admirez les images que nous offrent les satellites d’astronomie aujourd’hui. Au- tant de questions que de réponses dans cet espace, à l’image de nos questionnements hu- mains. Vous pourrez aussi rêver en observant les images de la seule étoile qui nous soit proche, le So- leil, en direct du Pic du Midi, ou, en écoutant des lé- gendes et contes du ciel.

Midi, ou, en écoutant des lé- gendes et contes du ciel. Le Journal Toulousain - “La

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 12

ACTUALITÉS

Le nouvel an bengali place du cap’ ? Le Bangladesh à Toulouse Fondée en 2010,
Le nouvel an bengali place du cap’ ? Le Bangladesh à Toulouse Fondée en 2010,

Le nouvel an bengali place du cap’ ?

Le Bangladesh à Toulouse

Fondée en 2010, la «Bangladesh Communauté Association, Toulouse/France», vient d’élire son nouveau bureau. Son président, qui entame un deuxième mandat, nous présente ses projets, avec pour premier préambule de «rassembler pour mieux s’entraider».

Salim Fakrul Acom est origi- naire du Bangladesh. En 2010, presque vingt ans après son arrivée à Toulouse, il crée l’association dont il vient tout juste d’être réélu, le 8 juillet dernier, président pour deux ans. Son objectif : favoriser l’amitié entre le peuple bengali qui compterait entre 5 et 600 ressortissants à Toulouse, et la France pour une meilleure intégration. L’association pro-

digue notamment des cours de français : «Les gens sont perdus ici. Ils ont tendance à conserver leur culture et nous voudrions leur faire connaître davantage cette France qui les accueille» précise Salim Fakrul Acom. Une ligne de conduite que lui-même a fait sienne dans son travail au quotidien. En effet, comme bon nombre de ses ressortissants, il est restaurateur. Et dans ses deux

Osman Hossain Monir, secrétaire général De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu
Osman Hossain Monir, secrétaire général De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu

Osman Hossain Monir, secrétaire général

Osman Hossain Monir, secrétaire général
Osman Hossain Monir, secrétaire général De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu Secrétaire
Osman Hossain Monir, secrétaire général De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu Secrétaire
De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu Secrétaire Général. Ce patron de
De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu Secrétaire Général. Ce patron de

De son côté Osman Hossain Monir a lui été élu Secrétaire Général. Ce patron de restaurant (Bharati Palais aux Minimes et du kebab indien, quartier Saint Michel), se dit «à la fois fier et heureux que les Bangladeshi lui aient accordé leur confiance.» Il remercie également le Président Salim Fakrul Acom, d’«avoir fondé cette association pour notre communauté», ses amis et M. Léonard, responsable de la commission élection.

fondé cette association pour notre communauté» , ses amis et M. Léonard, responsable de la commission
fondé cette association pour notre communauté» , ses amis et M. Léonard, responsable de la commission

établissements toulousains, il se fait un point d’honneur de mitonner des plats typique- ment français, voire même lo- caux : «C’est la cuisine que je connais le plus» assure-t-il. Blanquette, daube, cassoulet ou encore sa célèbre «Soupe de grand-mère» tel qu’il la qualifie lui-même, sont au menu de La Gouaille (rue Joutx-Aigues dans le quartier des Carmes) et de la P’tite gouaille (rue Peyrolières), à deux pas du pont Neuf. Avec la vingtaine de membres que regroupe cette associa- tion laïque, il tient aussi à dé- velopper les échanges culturels autour de l’art. Parmi les projets qui lui tiennent à cœur, l’organisation du nouvel an bengali place du Capitole en 2013 : «C’est mon rêve» confie Salim Fakrul Acom. Par

Salim Fakrul Acom président de l’association et son secrétaire général, Osman Hossain Monir.
Salim Fakrul Acom président de l’association et son secrétaire général,
Osman Hossain Monir.

ailleurs, hébergée à la de- mande à la salle des fêtes Er- nest Renan, l’association

cherche également un lieu de résidence permanent.

Claire Manaud

NOUVEAU Le Tarot des Destinées Lisez et écoutez les voies de l’inconscient pour vous guider
NOUVEAU
Le Tarot des Destinées
Lisez et écoutez les voies de l’inconscient pour vous guider
dans vos lendemains et éclairer votre année 2007. Commandez
dès aujourd’hui votre «Tarot des Destinées» et prenez ainsi la vôtre
en main
Bon à découper
et à retourner accom-
pagné de
votre réglement à
Journal Toulousain
2 rue d’Austerlitz
31000 Toulouse
Nom
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Prénom
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Adresse
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Code postal
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
commande dès aujourd’hui
exemplaire(s) du Tarot des Destinées»
exemplaires x 20 euros =
Ville
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
soit
euros
auquel j’ajoute 5 euros de frais de port.
Montant de mon chèque à l’ordre du Journal Toulousain:
Signature :

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 13

ACTUALITÉS

T R I B U N E L I B R E par Francis Manaud
T R I B U N E L I B R E par Francis Manaud

TRIBUNE LIBRE

par Francis Manaud

L’homosexualité et le mariage

P armi les

proposi-

P armi les proposi- tions de campagne de l’actuel prési- dent de la répu- blique figurait

tions de

campagne de l’actuel prési- dent de la répu- blique figurait la reconnaissance de l’acte civil du mariage pour les homose- xuels. Cette prise de con- science du pro- blème est d’au- tant plus méri- toire qu’il n’a lui-même à au- cun moment convolé en justes noces. Comme l’on pouvait s’en douter, cette nouvelle donne concernant le mariage est loin de faire l’unanimité bien qu’il soit nécessaire d’aborder un jour ou un autre ce pro- blème épineux qui intéresse une quantité non né- gligeable de nos concitoyens au minimum 2 % de la population. Il s’agit bien entendu des homo- sexuels qui vivent en couple et qui demandent le droit légitime de pouvoir prétendre aux mêmes droits et devoirs civils que les hétérosexuels. Puisque désormais l’homosexualité n’est plus considérée à juste titre comme une maladie mais plutôt comme une composante particulière de l’espèce humaine, le principe d’égalité devant la loi doit s’appliquer en trouvant une solution qui garantisse les uns en apaisant les autres. Les au- tres, ce sont bien sûr ceux qui convolent en justes noces pour fonder famille et avoir naturel- lement des enfants, ce qui ne peut être le cas pour ceux d’un même sexe. La première difficulté à surmonter, c’est qu’il y a dans le mot mariage une connotation religieuse bien entendu inaccep- table appliquée aux homosexuels, car on voit mal une quelconque religion accepter la reconnais- sance du principe de l’union entre personnes du même sexe.

Une position bien différente

Il faudra donc à n’en pas douter trouver un autre nom en bannissant celui consacré de “liens du mariage” et pourquoi pas, le remplacer pour ce cas bien précis par “les liens du pacte de l’union civile”. C’est sans aucun doute une concession qu’ils devront faire s’ils veulent que leur union leur donne les droits et avantages identiques conférés au mariage traditionnel. La deuxième difficulté et sans nul doute la plus compliquée à satisfaire, sera l’autorisation à l’adoption, qui est un droit accordé aux couples hétérosexuels dans l’optique de fonder une famille par d’autres moyens que ceux offerts par la nature. La diffi- culté vient ici du fait qu’il y a intervention en quelque sorte d’un tiers, l’enfant, qui va être concerné par une situation d’un caractère hors de la normale qui veut qu’un enfant ait un père et une mère et non deux pères et deux mères. Vient s’ajouter à cela l’inégalité sexuelle qui au- torise les femmes à procréer artificiellement ; ce qui crée un lien de sang, alors que les hommes pour le même résultat devront faire appel à une mère porteuse. S’il n’est en rien contestable que les enfants ainsi adoptés ou conçus, seront aussi bien choyés que les autres, leur position dans la société sera bien différente avec les risques et pourquoi pas les drames que cette différence peut engendrer. La responsabilité en incombera aux parents qui devront faire le choix entre leur satisfaction et le bonheur de leurs enfants. Quoiqu’il en soit, le législateur va devoir marcher sur le fil du rasoir s’il veut à la fois mettre fin à une injustice tout en évitant de soulever une foule de critiques qui ne manqueront pas de sur- gir.

Allergies, prévention et détection

Un train pour détecter les allergies

Votre nez coule, est bouché ou

vous

toussez,

yeux piquent et pleurent ? Vous souffrez peut-être, comme près d'un Français sur trois, d'allergies respiratoires. La forme la plus fré- quente est la rhinite allergique, ce que nous appellons communé- ment le rhume des foins. La part de la population touchée est en constante augmenta- tion en France ces dernières années. En cause, la pollu- tion, notre mode de vie, le tabagisme, une hérédité Dans le monde, les allergies respiratoires concernent 500 millions d'individus. Lorsque l'on soupçonne une allergie, le mieux est de consulter un spécialiste car si elle est identifiée, une allergie peut être traitée.

démange

?

Vous

t
t

éternuez

e

vos

Le «laboratoire des allergènes» en partenariat avec iDTGV lance une opération du 30 juillet au 4 août pour sensibiliser le public, l'aider à détecter une allergie et donner les premières recommandations si c'est le cas. Le principe de l'opération est d'installer dans les voitures bar de certaines grandes lignes iDTGV un “laboratoire des allergènes”. Le tout consiste en une exposition ludique et éduca- tive encadrés par des animateurs avec un quizz : “Êtes-vous aller- giques ?”. Pour Toulouse, l'opé- ration se déroulera le 1 er août sur la ligne Paris-Toulouse (train de 7h26) et Toulouse Paris (train de

17h14).

MA Epa

Le Festival Toulouse d'Eté s'invite dans les hôpitaux

Une fois n'est pas coutume, à l'occasion du Festival Toulouse d'Eté et dans le cadre de l'action culturelle du CHU de Toulouse, la musique s'invite dans les

hôpitaux de la ville. Une façon originale d'apporter du réconfort aux malades et aux personnes hospi- talisées. Le 18 juillet dernier, deux jeunes chanteurs toulousains, Manu Galure et Simon Chouf se sont produits à l'hôpital des enfants. Mardi der- nier, une session Jazz Manouche avec Yannis Constants et Thomas Kretzschmar a fait vibrer le kiosque psychiatrie adulte de Casselardit. La prochaine et dernière représentation musicale de l'opération se déroulera dans les couloirs, salles d'attente et chambres de l'hopital Larrey le 1 er août avec le duo du “Philarmonique d'occasion”. Ce duo décapant, que nous avons croisé lors de l'inauguration de la Maison de la citoyenneté déambulera joyeusement dans l'hôpital Larrey et poursuivra son épopée musicale dans les sta- tions du métro de la ligne A le 4 août (voir aussi nos pages Culture).

MA Epa

ligne A le 4 août (voir aussi nos pages Culture). MA Epa Fortes chaleurs et risques

Fortes chaleurs et risques d'incendie en Haute-Garonne

Avec l'été, l'association forte chaleur et vent am-

plifie

fortement le risque d'incendie. La Catalogne

vient

d'en faire les frais, le feu a fait quatre victimes

et détruit 14 000 hectares (soit un peu plus que la superficie de la ville de Toulouse). Un mégot serait

à l'origine du départ de l'incendie. A ce sujet, la Pré- fecture Midi-Pyrénées rappelle quelques règles : Du 15 juin au 15 septembre, brûler des végéteaux est strictement interdit. Eviter d'utiliser des barbecues

dans un jardin à proximité d'une zone de végétation

lorsque les conditions climatiques sont à la séche- resse et au vent. Jeter un mégot sur la route est passible d'une amende de 135€. Il est interdit de fumer, faire du feu en forêt. Les pompiers de la Haute-Garonne sont intervenus 1 661 fois en 2011

pour

des feux de forêt, soit un tiers des interven-

tions

d'incendie.

MA Espa

Source Préfecture Haute-Garonne

DR
DR

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 14

PARANORMAL

PARANORMAL Incursion chez les enquêteurs de l’étrange… Marques insolites au sol, nuages suspects, lumières
PARANORMAL Incursion chez les enquêteurs de l’étrange… Marques insolites au sol, nuages suspects, lumières

Incursion chez les enquêteurs de l’étrange…

Marques insolites au sol, nuages suspects, lumières brillantes ou cercles concentriques flottants… Les cas sont multiples et les dossiers ne cessent de s’accumuler. C’est au Geipan (Groupe d’étude et d’information sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) à Toulouse que l’on recueille les témoignages les plus étranges de tout le pays. Chaque jour, par mail, téléphone ou via les PV de la gendarmerie, un récit plus ou moins loufoque défraye la chronique dans ce petit quartier du CNES.

C’est au bout d’un dédale de couloirs que l’on trouve le bu- reau anormalement banal de Xavier Passot, responsable du Geipan. Malgré une kyrielle de photos présentant des objets plus inhabituels les uns que les autres, d’étonnantes cra- vates flanquées de petits bonshommes verts et de gi- gantesques cartes du ciel, le Geipan ne ressemble pas à proprement parler au repaire de Mulder et Scully. A un dé-

tail près : jonchant les bureaux une pile de dossiers classés “D” – pour non-identifiés après enquête –. «Le Geipan reçoit 150 à 300 témoignages chaque année.» Un premier tri est engagé afin d’éluder tout témoignage concernant mé- téorites, ballons, projecteurs de boîtes de nuit ou lâcher de

lanternes thaïlandaises

Sé-

lection faite, Xavier Passot tente d’apporter une explica- tion aux récits les plus cocas- ses : vérification de la météo, étude poussée de la carte du ciel, énumération des passa- ges de satellites etc. «Si une piste est confirmée, l’affaire est classée et publiée sur le site du CNES. A contrario, si mes recherches échouent, l’un des cents enquêteurs présents sur le territoire français prend le relai et mène son enquête pendant un à quatre mois.» Ces anonymes bénévoles re- crutés pour leurs connaissan- ces généralistes dans l’astro- nomie, l’aéronautique, le pho-

tographie, la psychologie sont souvent déjà bien intégrés dans le réseau ufologique et mènent incognito leurs inves- tigations. Mesures sur le ter- rain, rencontre avec les té- moins, calculs ou prélève- ments dans certains cas, les moyens déployés par le Gei- pan sont fonction de l’impor- tance de l’énigme. En cas d’échec, le dossier est soumis à différents experts spécia- listes des phénomènes atmo- sphériques, de l’aéronautique ou du spatial, psychologues, photographes, sociologues, etc. Une douzaine en tout, qui se penche sur les dossiers de la crème de la crème du bizar- roïde.

Rose mystère

Les dossiers classés D repré- sentent 20 % du total des ré- cits rapportés par les témoins de tout l’Hexagone. Mais ce sont des cas qui marquent, in- tervient Xavier Passot, son- geur. Morceaux choisis de sa pile de dossiers : «C’est la nuit du 24 août 2011 : je vois ap- paraître un engin se déplaçant sans aucun bruit vers le sud de Toulouse. J’ignore s’il vole bas ou s’il fait des centaines de mètres d’envergure. Ce doute est en partie lié à l’ab- sence totale de bruit. Il est triangulaire et le plus mar- quant est l’éclairage sous l’en- gin : plusieurs rectangles lumineux orangés formant des

gin : plusieurs rectangles lumineux orangés formant des Quelques cas mythiques que les enquêteurs de l'étrange

Quelques cas mythiques que les enquêteurs de l'étrange ne sont pas près d'oublier

rampes tout autour de l’appareil…» Voilà l’un des dossiers les plus abracadabrants recen- sés dans la ville rose, qui n’est pas sans rap- peler un témoignage re- cueilli en septembre 2000 soutenant l’obser- vation d’«une forme géométrique en points lumineux, formant un triangle et évoluant si-

lencieusement dans le ciel». Si le ciel est le même pour tous, la Haute-Garonne est le 7 e département français recensant le plus d’observa- tions non-identifiées. Un chif- fre à relativiser puisque le nombre de témoignage va de pair avec la densité de popula- tion. Et Toulouse réunit une foule de regards levés vers le ciel en quête d’un peu d’exo- tisme : «Actuellement nous étudions une observation faite en mars 2012 place du Capi- tole : des témoins ont vu un point lumineux en mouvement dans le ciel», ajoute Xavier Passot, «il n’est assimilable à aucun aéronef, lanterne thaï- landaise, météorite ou autre satellite

«Le Geipan est à mi-chemin entre science et social»

«Classer certains dossiers s’avère très compliqué, car ce sont la plupart du temps des témoignages uniques avec peu ou pas de preuves. Nous utilisons quelques méthodes de psychologie pour détecter mensonges et canulars. Mais ceux-ci sont rares, de l’ordre de 1 % à peu près. En général les témoins ont réellement vu quelque chose d’étrange mais ils sont si bouleversés que leur récit perd en cohérence.» Et comment exploiter ou publier un dossier apportant des élé- ments si incompréhensibles que les fondements même de la science s’en retrouvent ren- versés ? Ainsi : «C’était très haut dans le ciel et très grand, avec une très forte lumière au milieu et des ailes de chaque côté. Il y avait deux pieds sous la lumière, couverts de pics partout comme des pointes, ça m’a fait penser à un robot.» Comment oublier

DR
DR

Le passage d'un banal avion peut semer le doute

Le Geipan receuille les témoignages français les plus étranges depuis 1977 ce sexagénaire, dans l’Est
Le Geipan receuille les témoignages français
les plus étranges depuis 1977
ce sexagénaire, dans l’Est il y
a quelques années, qui en
plein jardinage se paye le luxe
d’observer pendant près de
dix minutes un engin de vingt
mètres de long et de quatre
mètres d’envergure planant à
Xavier Passot, responsable du Geipan
depuis le 1 er juillet 2011

dix mètres au dessus de lui ?

«Parfois lorsqu’une explication rationnelle clôt un dossier, nous sommes tentés de cen- surer les écrits afin d’épargner aux témoins un quelconque déshonneur… Par exemple suite à un accident de voiture et plusieurs semaines de co- ma, quelqu’un nous a raconté, qu’il avait été guéri par des

extra-terrestres. Il pensait être rentré en collision avec une soucoupe volante…» Aujour- d’hui de nouveaux outils per- mettent au Geipan d’être plus efficace et d’élucider d’an- ciennes enquêtes ré-ouvertes pour l’occasion : logiciels d’as- tronomie et de calculs, relevé météo ou encore internet avec Google earth notamment qui offre la possibilité de faire des reconstitutions. Mais le dépar- tement des mystères croule littéralement sous les de- mandes, avec plus de 400 dossiers en retard, soit trois

science traditionnelle les ovnis sont très mal vus ! Les seuls qui se frottent à nous sont d’ailleurs assez âgés pour ne pas risquer leur carrière». Il cite un regret en particulier, celui de ne pas pouvoir com- parer ses cas les plus étranges à l’international : «Le Geipan est le seul organisme civil pu- blic au niveau mondial, face à des associations privées ou à l’armée. Et de toute manière sa politique ne vise pas du tout de tels échanges, cela fe- rait bien trop de bruit. Pour- tant c’est clairement une so- lution pouvant apporter des explications et faire avancer la recherche. J’espère dans ma carrière avoir à étudier un cas solide, témoins et photos à l’appui. Enquêter au Geipan nourrit évidemment de vieux espoirs. Il n’y a qu’à voir les ouvrages publiés par mon pré- décesseur après 20 ans dans ce siège», ironise-t-il. (Jean- Jacques Velasco, responsable du Geipan de 1983 à 2004 et auteur notamment de Ovnis :

ou quatre ans. Le vilain petit canard de la science L’Evidence. ndrl) Si la crédibilité
ou quatre ans.
Le vilain petit canard
de la science
L’Evidence. ndrl)
Si la crédibilité du Geipan tient
Aurélie Renne
encore du mirage dans la
sphère scientifique, «d’autres
pensent simplement que nous
faisons un travail de démysti-
fication qui est utile», déplore
Xavier Passot, «car dans la

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 15

ACTUALITÉS

6.3 5 5 Adjoint de secteur : Jean-Marc Barés 5.1 : Pont des Demoiselles Montaudran
6.3 5 5 Adjoint de secteur : Jean-Marc Barés 5.1 : Pont des Demoiselles Montaudran
6.3 5
6.3
5
5 Adjoint de secteur : Jean-Marc Barés 5.1 : Pont des Demoiselles Montaudran - La
5
Adjoint de secteur :
Jean-Marc Barés
5.1 : Pont des Demoiselles
Montaudran -
La Terrasse
5.2 : Rangueil - Sauzelong
Pech David -
Pouvourville
5.3 : Saint Michel
Le Busca - Empalot -
Saint Agne

Comment percevez-vous vo- tre délégation d’adjoint au secteur 5 ? Les adjoints de secteur ont pour mission de faire vivre la démocratie sur leur territoire et d’être véritablement le re- lais entre l’institution et les habitants. Nous avons trois

3 ans de démocratie locale à Toulouse

Secteur 5 :

la densification en marche

Le secteur 5 dit secteur Sud Est, s’étend de Saint Michel aux coteaux de Pech David en passant par Montaudran. Un secteur très étendu qui dénombre de nombreuses zones de travaux pour la densification de la ville comme pour les transports.

Rencontre avec Jean-Marc Barès, adjoint au Maire pour le secteur 5.

me Empalot à des zones très résidentielles comme La Ter- rasse ou Pouvourville, toutes les sociologies de population sont représentées sur le terri- toire. Les problématiques sont très différentes d’un secteur ou quartier à l’autre. Le sec- teur compte 93 000 habitants et sa densité est de 3 453hab/km². Il y a du fau- bourg, de la zone d’aménage- ment, un grand campus et une zone scientifique.

On apprend

en marchant

Comment travaillez-vous ? J’essaie d’avoir un positionne- ment assez collégial. Avant chaque réunion publique, commission de quartier ou bu- reau, je réunis les élus pour partager les informations, se mettre d’accord sur la con- duite à tenir. Nous sommes 9 élus répartis sur les 3 sec- teurs, 2 élus sur le 5.1 Pont des Demoiselles/ Montau- dran/La Terrasse, 3 élus sur le 5.2 Rangueil/Sauzelong/Pech David/Pouvourville et 4 élus sur 5.3 Saint Michel/Le Bus- ca/Empa-lot/Saint Agne. Nous avons aussi une équipe d’agents municipaux pour le secteur. Nous évo-

grands degrés d’in- tervention : l’infor- mation du public, la

concertation (ce qu’il faut ajuster avec les habitants), et la collaboration ou “la construction ensemble” qui concerne encore peu de projets mais qui petit à petit va se mettre en place.

Quelles sont les particularités du secteur 5 ? C’est un secteur diversifié, des quartiers populaires com-

Quelques chiffres Le secteur 5 compte 93 000 habitants. 862 personnes se sont inscrites dans

Quelques chiffres

Quelques chiffres Le secteur 5 compte 93 000 habitants. 862 personnes se sont inscrites dans les
Le secteur 5 compte 93 000 habitants. 862 personnes se sont inscrites dans les commissions

Le secteur 5 compte 93 000 habitants. 862 personnes se sont inscrites dans les commissions de quartier du secteur en 2011 soit 104 de plus qu’en 2010. La part des inscrits individuels augmente contrairement à celle des représen- tants d’association qui baisse (comme pour le secteur 1). La moyenne se- mestrielle de personnes participant baisse en 2011 alors qu’il y a eu plus de

participant baisse en 2011 alors qu’il y a eu plus de réunions (15 de plus qu’en

réunions (15 de plus qu’en 2010). La part de logements sociaux est de 16.6% sur le secteur 5.

qu’il y a eu plus de réunions (15 de plus qu’en 2010). La part de logements

luons au fur et à mesure car on apprend en mar- chant.

Sur quel projet travail- lez-vous en ce mo- ment ? Nous avons de nom- breux projets sur le sec- teur, des projets struc- turants. Le Tram Ga- ronne, le Grand Projet de Ville à Empalot, Mon- taudran Aérospace et aussi la Zone d’Aména- gement Concertée Male- père. Pour ce dernier projet, nous venons de définir le péri- mètre et maintenant nous re- venons montrer le projet au public car il a été modifié. On ne peut pas montrer un projet

car il a été modifié. On ne peut pas montrer un projet aux habitants et en

aux habitants et en faire un autre. Nous venons d’inaugu- rer la première Maison de la ci- toyenneté toulousaine, et travaillons sur une MJC aux Demoiselles pour 2014.

et travaillons sur une MJC aux Demoiselles pour 2014. 3 QUESTIONS À Brigitte Micouleau Ancien maire

3 QUESTIONS À

3 QUESTIONS À Brigitte Micouleau Ancien maire de quartier Vous connaissez bien le secteur 5… Oui

Brigitte Micouleau

Ancien maire de quartier

Vous connaissez bien le secteur 5… Oui car j’ai été maire de quartier d’une partie de ce secteur. J’étais en charge du Pont des demoiselles, de l’Ormeau, de La Terrasse et de Sauzelong.

Quelles en sont pour vous les grandes problématiques ? La grosse problématique du secteur est la même que celle de la ville de Toulouse : la circulation. Notamment dans le secteur Sud-Est où la circula-

tion devient de plus en plus difficile. Le “grand” projet de M. Cohen, cette ligne

G qui ne fait que 3.5km, cause tant de

problèmes de circulation, en particulier

à Saint Michel. Nous (association Tou-

louse Avenir, ndlr) demandons donc le grand contournement de Toulouse, c’est vraiment nécessaire.

Que pensez-vous des réunions de la démocratie locale dans le sec- teur ? M. Cohen nous a expliqué à son élec- tion qu’il n’y avait pas de véritable dé-

mocratie locale à Toulouse, que la citoyenneté était étouffée. Il a lancé de nom- breuses initiatives intéressantes comme les assises de la mobilité, de la culture, les conseils de secteurs, les commissions de quartiers. Mais au bout de presque quatre ans, la réalité est moins idyllique. Les différentes as- sises n’ont débouché sur aucun projet concret ou nouveau. Pour les conseils de secteurs et les commissions de quartiers, la réalité est aussi nuancée, avec tous ces débats un peu stériles, le remplissage des salles par des mi- litants de partis politiques, une ab- sence de réponse aux questions posées…Ce qui est par ailleurs mal vécu par la population, c’est la dispa- rition des Maires de quartiers, les Tou- lousains se sentent orphelins. Certes les secteurs sont beaucoup plus grands mais il n’y a plus d’interlocu- teurs pour les Toulousains.

Les problématiques du secteur

La circulation

Densification et travaux ne font pas bon ménage pour les automobilistes toulou- sains. Et le quartier est sou- mis aux deux. La mise en place de la Liaison Multimo- dale Sud Est (LMSE) pourra- t-elle alléger certains p oints noirs ?

Le stationnement

En réunion, les associations soulèvent souvent le pro- blème du stationnement. Que ce soit à proximité des logements étudiants, sur des

endroits de logements col-

lectifs et même plus pa-

villonnaires le stationnement

est difficile. En prévision sur

2012, des suppressions sur la route de Narbonne.

La densification

Le secteur 5 est un des sec- teurs les plus soumis à la po- litique de densification de la ville. Les immeubles y pous- sent comme des champi- gnons et c’est loin d’être fini. Cette forte densification engendre des problèmes de circulation, de stationne- ment, de déficit d’équipe- ments publics…

Quelques réalisations :

- City Stade à Sauzelong

- Création de zones 30

- Création de zones de rencontre

- Ouverture de la Maison de la ci- toyenneté

Les travaux

Que ce soit du côté de Saint Michel avec les travaux de la ligne G, à Montaudran- l’Or- meau avec des travaux liés à la construction de logements collectifs, ou du côté de Niel avec les aménagements de l’espace de la Caserne, à tous les coins du secteur, des zones sont en chantier. Voilà pour les grandes lignes, l’avenir de la prison St Michel est une grande préoccupation pour les rive- rains et même pour les Tou- lousains, qui veulent également davantage de pistes cyclables…

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 Juillet 2012. Page 16

  Greffe du Tribunal de Commerce de Toulouse   Place de la Bourse - BP
 

Greffe du Tribunal de Commerce de Toulouse

 

Place de la Bourse - BP 7016 - 31068 TOULOUSE cedex 7.

 

Tél. 05 61

11 02 00 / Télécopie 05 62 27 21 23 /

E-mail : greffe.toulouse@greffe-tc.net

 

IMPORTANT

Il est précisé que d'autres publicités en matière de procé- dures collectives paraissent dans "L'OPINION INDEPEN- DANTE DU SUD OUEST", "O TOULOUSE - LA GAZETTE DES TRIBUNAUX DU MIDI” ainsi que dans "LA VOIX DU MIDI" et le « JOURNAL TOULOUSAIN » de cette semaine correspondante, dont le sommaire est le suivant :

SARL ACTION – COLOMIERS

 

SARL GB HABITAT – VILLENEUVE TOLOSANE

M.

VIER Frédéric – TOULOUSE

SARLu MOANA ESPACES VERTS – SAINT ORENS DE GAMEVILLE SASu ETOPS AVIATION SERVICES - TOULOUSE

REDRESSEMENT JUDICIAIRE :

SANCTIONS :

 

M.

AMRI Yacine – TOULOUSE

SARL TOULOUSE HYGIENE SERVICES – PLAISANCE DU TOUCH

M.

SARL VERY – TOULOUSE SARL LNS – TOULOUSE SARLu STE DE TERRASSEMENT ET DE TRAVAUX PUBLICS DE TOULOUSE – STTP TOULOUSE – PORTET SUR GARONNE SARLu EURL BALSARIN ERIC – MARTRES DE RIVIERE SARL MOBIL’ELEC – TOULOUSE SARL ALVES & FILS – CASTAGNAC SARLu MIDI PYRENEES PLAQUISTES – AUCAMVILLE SARL MPGO –FROUZINS

SAUVEGARDE :

SABBEN LUCIEN – BESSIERES

M.

Mme BENHAMOU Safia - TOULOUSE

CLOTURES :

SEREFLI Nedim – TOULOUSE

MME BEKTA BOUGUENOUS – TOULOUSE SARL MAE CONSTRUCTION – LAVALETTE SARL ELIT EXPRESS- CASTELNAU D’ESTRETE- FONDS SARL A & Z – LAVALETTE SARL ZANZIBAR EDITIONS – MURET SARL O GOUT FRAMBOISE – TOULOUSE

M.

DERBALI Wahid – TOULOUSE

SARL CREAVISION – TOULOUSE SARL TOUT POUR L’AUTO – MONTRABE SARL FRANCO FINITION – VILLARIES

SARLu BDA – TOULOUSE SARL BDJ – TOULOUSE

SARL FMH – VILLARIES SARLu ASSURANCE FINANCE COURTAGE MONTBERON SARL PRO TP – SAINT LYS SARL VRD – TP – SAINT LYS SARL COMAT – GRATENTOUR SARL LOPES PAULO – PORTET SUR GARONNE SARL BEBEGAVROCHE – AUCAMVILLE SARL SEE TIME BREAK – SAINT JEAN Mme BENYOUCEF née KEDDAH Amina – CASTELGINEST

M.

SANDOVAL-PENALVER Daniel – SAINT LYS

LIQUIDATION JUDICIAIRE :

SARLu MOANA ESPACES VERTS – SAINT ORENS DE GAMEVILLE

M.

BULUT Cenevit – TOULOUSE

SARLu GM CREATION – TOURNEFEUILLE SARL PRESTA SERVICE – TOULOUSE SARLu ETOPS TRAINING – TOULOUSE SARLu SM 31 BAT – TOULOUSE

SARL CEFAC – TOULOUSE SARL ATELIER FLEURY – TOULOUSE SARLu LE NOUVEAU PORTESIEN – PORTET SUR GARONNE SARLu REBNI – LE CASTERA SARL TRANSCOPE – RAMONVILLE ST AGNE SARL DUFFAS – LODES

M.

LUMBRERAS Robert – MONTGISCARD

SARL T P E S – BRUGUIERES

 

M.

NOUBADJI MAXIME – TOULOUSE

SARL AS DU DEMENAGEMENT – PORTET SUR GARONNE SARL ARBORESENS – L’UNION SARL LAPASSADE – QUINT FONSEGRIVES SAS VALEUR AJOUTEE SYSTEME D’INFORMATION – TOULOUSE SARL BATIRENOV – TOULOUSE SARL STRUCTURE REPUBLIQUE – TOULOUSE

M.

HALIL KILIC – TOULOUSE

SAS NOVALEADS – RAMONVILLE ST AGNE SASu ETOPS AVIATION SERVICES – TOULOUSE SARL ATLAS – SAINT GAUDENS

M.

REGAUD Rémi – TOULOUSE

SARL ENERGIE INFORMATION – BRAX

SARL STARS - TOULOUSE

M.

ZAKI MUSTAPHA – TOULOUSE

PLANS :

 

SAS JBS CONSTRUCTIONS – BLAGNAC EURL AYACHE – PIBRAC SARL BOUTS DE PAPIER EDITIONS - GRENADE

Le Greffier

Mme VIER Laure – PIN BALMA SARL ARTECH ABRIS SECURITE – SEYSSES

CONSTITUTIONS

S FACADES

Société à responsabilité limitée au capital de 7 500 euros Siège social : 984 Route d'Empeaux 31470 BONREPOS SUR AUSSONNELLE

AVIS DE CONSTITUTION

Aux termes d'un acte sous seing privé en date à BONREPOS SUR AUSSON-

NELLE du 12 juillet 2012, il a été consti- tué une société présentant les caractéristiques suivantes :

Forme sociale : Société à responsabilité limitée Dénomination sociale : S FACADES Siège social : 984 Route d'Empeaux

31470 BONREPOS SUR AUSSONNELLE

Objet social : travaux d'enduits de fa- çades, tous travaux de second œuvre Durée de la Société : 99 ans à compter de la date de l'immatriculation de la So- ciété au Registre du commerce et des so- ciétés Capital social : 7 500 euros Gérance : Monsieur Silvio LUIS AFONSO demeurant 984 Route d’Em- peaux 31470 BONREPOS SUR AUS- SONNELLE Immatriculation de la Société au Regis- tre du commerce et des sociétés de TOU- LOUSE.

Pour avis

La Gérance

Avis est donné de la constitution de la SARL : "STYD" au capital de 15 000 euros. Siège social : 10, rue d’Ariane

31240 L’Union. Objet : création et gestion

d’établissement de jeunes enfants Durée :

99 ans. Gérant : M. Bertrand MALZAC de- meurant 21 rue Francis Jourdain 31130 BALMA, nommé pour une durée indéter- minée. Immatriculation : RCS Toulouse.

AVIS DE CONSTITUTION

Forme : SARL Dénomination : SARL APIS. Siège social : 59 R-D 813, 31290 VILLENOUVELLE. Objet : Construction générale de bâtiment par tous corps de métier. Durée : 99 ans. Capital : 1 500 euros. Gérant : Cédric VASSEUR demeu- rant 10 rue Alsace, 31170 TOURNE- FEUILLE. Immatriculation : RCS de Toulouse.

45€ Offre Web Bulletin / 1 an d’abonnement Accès à l’espace privé HHebdomadaireebdomadaire
45€
Offre Web
Bulletin
/ 1 an
d’abonnement
Accès
à l’espace privé
HHebdomadaireebdomadaire d’d’IInformationsnformations GGénéralesénérales ::
Politiques,Politiques, ÉÉconomiques,conomiques, SportivesSportives etet CulturellesCulturelles
HabilitéHabilité àà publierpublier lesles annoncesannonces légaleslégales etet judiciairejudiciaire
Votre journal
en PDF
Accès
à la Web TV
Abonnement d’un an
soit 52 numéros
Livrésàdomicile
100100€€
OFFERT,
dès le jeudi matin
l’accés privé
des informations
sur internet
Tout le contenu
le jour même
1 ère ADRESSE
2 ème ADRESSE
Nom :
Nom :
Prénom :
Prénom :
Adresse :
Adresse :
Venez découvrir
nos divers
abonnements
sur notre site
Code postal :
Code postal :
Ville :
Ville :
Email :
Email :
www.premiere-reponse.com
À
re to u rn e r aa c c o m p a g n é dd e vv o tre rrè g le m e n t aa u ::
Jo u rn a l TT o u lo u s a in -- 22 , rru e AA u s te rlitz -- 33 10 0 0 TT o u lo u s e
T é l. 00 5 33 4 44 0 66 0 33 2 -- FFa x 00 5 33 4 44 0 66 9 33 1 --
E-M a il jjto u lo u s a in @ p re m ie re -re p o n s e .c o m

AVIS DE CONSTITUTION

Forme : SARL Dénomination : DAMISA Nom commercial : Pasta Pizza Siège so- cial : 101 boulevard Déodat de Séverac 31300 Toulouse Objet : restauration rapide sur place et à emporter. Capital : 10 000 € Durée : 99 ans. Gérance : José Da Silva Miranda 100 allées de Barcelone 31000 Toulouse. Immatriculation : RCS Toulouse.

AVIS DE CONSTITUTION

Forme : SASU Dénomination : African dream Siège social : 8 ter bd Bonrepos 31000 Toulouse. Objet : Communication, édition et production Durée : 99 ans Capi- tal : 1000 € Présidence : Koita Souaibou 8 ter bd Bonrepos 31000 Toulouse. Immatri- culation : RCS Toulouse.

AVIS DE CONSTITUTION

Avis est donné en date du 23/07/2012 de la constitution de la SASU : Dévelop- pement de Solutions d’Autonomie, Sigle D.S.A au Capital de 2000 euros Siège so- cial : 20 Rue du Général Bares 31600 Muret, Objet : La recherche, le dévelop- pement de solutions d’autonomie, de be- soins vitaux dont l’énergie, l’hygiène de vie, le confort et l’alimentation, ainsi que leur production et commercialisation. Durée: 99 ans. Président : CHAVANA Xa- vier, demeurant au 20 rue du général Bares 31600 Muret. Immatriculation :

R.C.S de Toulouse.

DIVERS

SASU E.P.J

Siège social : 8 Rue Humbert Tomatis 31 200 TOULOUSE au capital de 500 euros RCS 538 674 230

Suivant délibération de l’assemblée gé- nérale extraordinaire du 23 Mai 2012, il a été décidé : De transférer le siège social à compter de ce jour, au 8 Rue Humbert To- matis – 31200 Toulouse En conséquence les statuts ont été modifiés comme suit :

Article 4 « Le siège social est fixé au 790 Chemin des Bellots, 31330 Larra» sera remplacé par « Le siège social est fixé au 137 8 Rue Humbert Tomatis 31 200 Toulouse» Du fait de la cession de part, intervenu le même jour, Mademoiselle MAOUJOUD Nawal devient actionnaire unique de la SASU E.P.J Le dépôt légal sera effectué au greffe du tribunal de commerce de tou- louse.

La Présidente

PRIMEURS ET COMPAGNIE

SOCIETE A RESPONSABILITE LIMI- TEE AU CAPITAL DE 8.000 EUROS SIEGE SOCIAL : PLACE GASPARD DE FIEUBET 31320 CASTANET TOLOSAN (HAUTE GARONNE) 527 698 476 RCS TOULOUSE

Suivant procès-verbal des décisions or- dinaires et extraordinaires en date du 22/06/2012 l’assemblée générale a pris acte, à compter du 22/06/2012, de la dé- mission de Monsieur Christophe HUAU de son mandat de co-gérant.

Pour Avis Le représentant légal

son mandat de co-gérant. Pour Avis Le représentant légal RESILIATION DE LOCATION GERANCE Suivant acte reçu

RESILIATION DE LOCATION GERANCE

Suivant acte reçu par Maître Jean- Pierre REVERSAT, Notaire Associé de la Société Civile Professionnelle « Jean- Pierre REVERSAT » titulaire d’un Office Notarial à MONTREJEAU, 3, Voie du Bi- centenaire, en date du 11 Juillet 2012 RESILIATION LOCATION GERANCE Monsieur Christian SUBERBIELLE a déclaré résilier à compter du 1er juillet 2012 le bail à loyer consenti à la SARL A LA RENOMMEE suivant acte sous seing privé le 10 novembre 1999 enregistré à SAINT GAUDENS le 15 novembre 1999.

POUR INSERTION

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 juillet 2012. Page 17

DIVERS SOCIETE D’AVOCAT POURQUIE 9, rue Louis Courtois de Viçose 31100 TOULOUSE Suivant acte sous
DIVERS
SOCIETE D’AVOCAT POURQUIE
9, rue Louis Courtois de Viçose
31100 TOULOUSE
Suivant acte sous seing privé en date à
TOULOUSE du 19 juillet 2012, enregistré
au SIE de Toulouse SUD-EST le
MONTRABE DISTRIBUTION
23/07/2012 sous le numéro Bordereau
QS TRAEDER (QS T)
SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE
AU CAPITAL DE 1.907.351 EUROS
SIEGE SOCIAL : 38, ROUTE
DE BESSIERES 31140 LAUNAGUET
(HAUTE GARONNE)
453 029 613 RCS TOULOUSE
VENTE FONDS
2012/1369 case n°48, la SARL MEGA-
COOK, Société à Responsabilité Limitée
au capital de 7 623 euros dont le siège so-
cial est situé 105 ter avenue de Toulouse
Société par actions Simplifiée
Au capital de 970.000 euros
Siège social : Chemin de Saint Jean –
Marignac 31850 MONTRABE
490 269 529 RCS TOULOUSE
ALIZE CONSEIL
SOCIETE D’AVOCATS
38 AVENUE GAMBETTA – BP 443
82004 MONTAUBAN CEDEX
TEL. : 05.63.21.48.70
FAX : 05.63.21.48.35
DE COMMERCE
Aux termes du procès-verbal de consul-
SCI DE L’ECHANGEUR
à
CUGNAUX (31270), immatriculée au
tation écrite du 31 Mars 2012, il résulte
Suivant acte sous seing privé en date à
RCS de TOULOUSE sous le n° 412 580
que :
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
EN LIQUIDATION
TOULOUSE du 9 juillet 2012, enregistré
045
a cédé à la SARL 2CD, Société à
-
La société SOFIRA AUDIT, Parc Acti
au
Service des Impôts de TOULUSE SUD
AVIS DE TRANSFORMATION
D'un procès-verbal d'assemblée géné-
rale extraordinaire du 30/06/12, il résulte
que les associés ont décidé à compter du
même jour :
EST le 17 juillet 2012, bordereau
2012/1340 Case n°53,
La société RESTAURANT LE HUIT,
SAS au capital de 5 000 euros, dont le
siège social est Chemin de Belbèze, Cen-
tre
Commercial Le Belbèze 31240 SAINT
1) d'augmenter le capital par apport en
numéraire d'une somme de 43.387 €, pour
le porter ainsi de 1.907.351 € à
1.950.738 €, par création de 1.009 parts
sociales.
JEAN, immatriculée au Registre du Com-
merce et des Sociétés de TOULOUSE
sous le numéro 521 947 655, représentée
par son Président Monsieur Gilles LAR-
DINI,
A CEDE
A la société BELUGOU et CIE, SARL au
Les articles 6 et 7 des statuts ont été
modifiés en conséquence
2) de transformer la Société en société
par actions simplifiée, sans création d'un
être moral nouveau.
Les mentions antérieurement publiées
sont ainsi modifiées :
capital de 8 000 euros, dont le siège so-
cial est 1, Chemin de Belbèze, Centre
Commercial Le Belbèze 31240 SAINT
JEAN, immatriculée au Registre du Com-
merce et des Sociétés de TOULOUSE
sous le numéro 751 934 837, représentée
par Monsieur Raymond BELUGOU, un
fonds de commerce de restaurant, vente
Responsabilité Limitée au capital de 3000
euros dont le siège social est situé 105 ter
Route de Toulouse 31270 CUGNAUX, im-
matriculée au RCS de TOULOUSE sous
le n° 752 691 238, un fonds de commerce
de « vente de plats à emporter, restaura-
tion rapide à emporter et à consommer sur
place. La vente de barquettes et embal-
lages, la vente de vins, épices, pâtisse-
ries » sis exploité 105 ter avenue de
Toulouse à CUGNAUX (31270), moyen-
nant le prix de 85 000 € s’appliquant aux
éléments incorporels pour 70 900 € et aux
éléments corporels pour 14 100 €. La
prise de possession et l’exploitation effec-
tive par l‘acquéreur est fixée au 19 juillet
2012. S’il y a lieu, les oppositions seront
reçues en la forme légale dans les dix
jours de dernière en date des publications
légales à la SELARL ARCANTHE (Maître
BOUISSOU), Avocat au Barreau de Tou-
louse, domiciliée 4 allées Paul Feuga
Plus – Bât. C, 30900 NÎMES, a été nom-
mée en qualité de Commissaire aux
comptes titulaire en remplacement de
Monsieur Pierre Laurent TRIAL, 46 Bd de
la Bastille, 75012 PARIS.
AU CAPITAL DE 1.524,49 €
SIEGE SOCIAL : 113 QUINTE –
CHEMIN DE LA PEYRETTE
31170 TOURNEFEUILLE
RCS : TOULOUSE 404 173 502
-
La société SOFIRA, 100 Av. Alfred
Sauvy, 34473 PEROLS, a été nommée en
qualité de Commissaire aux comptes sup-
AVIS DE CLÔTURE
DE LIQUIDATION
pléant en remplacement de Monsieur Fré-
déric CARROBE, 215 Rue Samuel Morse,
Le Triade, Bât. 3, 34965 MONTPELLIER.
Mention sera faite au RCS de TOU-
LOUSE
L’Assemblée Générale réunie le 31 dé-
cembre 2011, a approuvé le compte défi-
nitif de liquidation, déchargé Monsieur
Frédéric GOUBIER de son mandat de li-
Pour avis
ORA
Société par Actions Simplifiée
à capital variable
Au capital de 3 000 000 Euros
Siège social : LABARTHE SUR LEZE
quidateur, donné à ce dernier quitus de sa
gestion et constaté la clôture de la liquida-
tion à compter du jour de ladite assem-
blée. Les comptes de liquidation seront
déposés au greffe du Tribunal de com-
merce de TOULOUSE, en annexe au Re-
gistre du commerce et des sociétés.
de
boissons, salon de thé, location de
salles pour événements et manifestations
31000 Toulouse. Mention sera faite au
RCS de Toulouse.
Pour avis
31860
Zone d’Activités Les Agriès
FORME : société par actions simplifiée
Le Liquidateur
RCS : TOULOUSE 523.192.615
diverses, restauration à thèmes, sis et ex-
ADMISSION AUX ASSEMBLEES ET
DROIT DE VOTE : Tout associé a le droit
d'assister aux assemblées, sur justification
de son identité et de l'inscription de ses
actions dans les comptes de la société.
Chaque membre de l'assemblée a autant
de voix qu'il possède ou représente d'ac-
tions.
ploité Chemin de Belbèze, Centre Com-
mercial Le Belbèze 31240 SAINT JEAN,
moyennant le prix de 165 000 euros, s’ap-
pliquant à concurrence de 140 000 euros
S.A.R.L. MTB
sur
les éléments incorporels et de 25 000
euros sur les éléments corporels.
La prise de possession et l’exploitation
Aux termes d’un acte reçu par Maître
Jean-Pierre REVERSAT Notaire, Associé
Aux termes de l’Assemblée Générale
mixte en date du 25 Mai 2012, les asso-
ciés ont pris acte de l’expiration du mandat
de Président de Monsieur Claude MO-
RELLON à effet du 15 Juin 2012 et ont dé-
cidé de nommer à compter du 16 Juin
Société à Responsabilité Limitée
Au capital de 1000 €
Siège social : 7, rue René Lavergne
31270 CUGNAUX
524 767 696 RCS TOULOUSE
effective par l’acquéreur ont été fixées au
de la Société Civile Professionnelle
1er
juillet 2012.
CESSION D’ACTIONS : Sous sa forme
nouvelle, à l’exception des transmissions
d’Actions de la Société entre Associés ou
au profit d’un conjoint d’Associé ou d’un
descendant d’Associé ainsi que tous
transferts d’Actions projetés par l’un des
« Jean-Pierre REVERSAT », titulaire d’un
L’acquéreur sera immatriculé au Regis-
Office Notarial à MONTREJEAU, 3, Voie
2012, en remplacement, en qualité de
nouveau Président de la Société Monsieur
Philippe ROUX, demeurant à BLANQUE-
FORT (33290) – 26 rue des Platanes.
AVIS DE PUBLICITÉ
tre
du Commerce et des Sociétés de TOU-
LOUSE.
du Bicentenaire en date du 9 juillet 2012
enregistré à ST GAUDENS le 17 juillet
Les oppositions seront reçues dans les
dix
jours de la dernière en date des publi-
2012 Bordereau 2012/590 Case N°1
Il a été établi l’acte d’apport en capital
Pour avis,
Le représentant légal
Aux termes du procès-verbal de l’as-
semblée générale extraordinaire du 30
cités légales, au siège du fonds cédé pour
juin 2012, il résulte que :
Associés à une société qu’il contrôle ou
par laquelle il est contrôlé au sens de l’ar-
ticle L.233.3 du Code de commerce qui
sont libres, toutes autres transmissions à
titre onéreux ou gratuit, seront soumises
au droit de préemption et à la clause
d’agrément.
la
validité et, pour toutes correspon-
social d’une Société Civile de Moyens par
lequel il résulte notamment ce qui suit :
dances, au cabinet de Maître Maïr BEN-
BERNARD ET CHRISTINE
COIFFURE
L’associé unique, après avoir entendu le
rapport du Liquidateur, a :
ENTRE :
DAYAN, Avocat, 8, rue Reyer, 31200
TOULOUSE, séquestre désigné par les
parties.
- approuvé les comptes de liquidation,
Monsieur Michel Paul Pierre SABA-
TIER, médecin, époux de Madame Gene-
- donné quitus au Liquidateur et dé-
Pour avis
viève RIMEY-MAURIVARD, demeurant à
EUP (31440) Samole, Né à SAINT BEAT
Société à Responsabilité Limitée
au capital de 7 622,45 euros
Siège social : 7 Rue Layrinier
chargé de son mandat,
-
prononcé la clôture des opérations de
(31440), le 11 septembre 1950.
APPORTEUR
31460
AURIAC SUR VENDINELLE
NOUVEAUX ORGANES DE GES-
TION :
liquidation.
Les comptes de liquidation seront dépo-
RCS TOULOUSE 398 915 751
Sous sa nouvelle forme de société par
actions simplifiée, la Société est dirigée
par :
JEAN IGLÉSIS
AVOCAT A LA COUR
ET
Monsieur Chérif HERZI, médecin, di-
vorcé de Madame Aïda ATEB, demeurant
sés au Greffe du Tribunal de commerce de
Toulouse.
Aux termes d'une délibération en date
Pour avis, le liquidateur
23 RUE LAFAYETTE 31000 TOULOUSE
à
CIERP GAUD (31440) 46 Avenue de
Président : Monsieur Frédéric ALCAIDE,
demeurant 2 Ter Chemin de Jamebru –
TEL : 05 62 27 14 14
FAX : 05 61 22 48 00
du 29 juin 2012, la collectivité des asso-
ciés a décidé de nommer Madame Chris-
Rouziet, Né à ARGOUD JDERI (TUNISIE)
le 4 août 1957.
tine BARZI, demeurant Les 4 Chemins
31460 LA CABANIAL, en qualité de gé-
SCI A A Z
31180
LAPEYROUSE FOSSAT
Directeur Général: Monsieur Joseph
ROBLES-HORNOS, demeurant Chemin
Papou – Lieudit Camp Nègre – 31840
SEILH
Suivant acte sous seing privé en date du
10 juillet 2012 à TOULOUSE, la SCP CA-
VIGLIOLI-BARON-FOURQUIE, prise en
la personne de Maître FOURQUIE en sa
rante pour une durée illimitée, en rempla-
cement de Monsieur Bernard LUCAS,
démissionnaire, à compter du 1er juillet
2012. La dénomination sociale est «
CHRISTINE COIFFURE » au lieu de «
BERNARD ET CHRISTINE COIFFURE »,
COMMISSAIRES AUX COMPTES TI-
TULAIRE : SARL DUHAMEL-KAHN MIDI-
Monsieur Didier Robert LARRIEU, mé-
decin, époux de Madame Marie Françoise
DEUDE, demeurant à CIERP GAUD
(31440) 13 Rue Saint Roch, Né à AN-
GOULEME (16000) le 24 avril 1954.
ASSOCIES
Ancienne dénomination : SCM DES
DOCTEURS HERZI ET LARRIEU
Nouvelle dénomination : SCM DES
Société Civile Immobilière
en liquidation
Au capital de 22 867,35 €uros
Siège social : 44 rue des Lacs
31150 LESPINASSE
RCS TOULOUSE : 418 349 551
compter du 1er juillet 2012 et l’article 2
des statuts est modifié en conséquence.
à
PYRENEES,
domiciliée
BP
42308
AVIS DE PUBLICITÉ
31023
TOULOUSE
DOCTEURS HERZI LARRIEU ET SABA-
TIER
Apport en nature : Monsieur SABATIER
apporte à la Société Civile de Moyens du
Pour avis
COMMISSAIRES
AUX
COMPTES
qualité d’administrateur judiciaire de la so-
ciété ADVANCED COPYGRAPH SYS-
TEM (ACOS), SAS inscrite au RCS de
Toulouse sous le n°382 150 795, dont le
siège est situé 1 rue Soyouz 31240
L’UNION a cédé à la société ACOS PRIN-
TING 31, SARL au capital de 100.000 €
immatriculée au RCS de Toulouse sous le
La Gérance
Aux termes du procès-verbal des déci-
SUPPLEANT : Monsieur Stéphane GAIL-
LARD ; domicilié BP 42308 – 31023 TOU-
LOUSE CEDEX
750 756 124 dont le siège social est sis
3) de modifier la dénomination sociale
de « QS.TRAEDER» en « QS.T Groupe»
1 rue Soyouz, prise en la personne de son
représentant légal domicilié en cette qua-
lité audit siège, le fonds de commerce
situé 1 rue Soyouz, 31240 L’UNION, ces-
matériel et mobilier à hauteur de 5.000 €
(cinq mille EUROS)
Ancien Capital Social : 10.000 € (dix
mille EUROS)
Nouveau Capital Social : 15.000 €
Maître Jean-François GARDELLE,
Notaire
LISLE-SUR-TARN (Tarn),
41 Route de Salvagnac
sions en date du 30 juin 2012, dressé par
le Liquidateur Monsieur Jérôme AHR-
WEILLER demeurant Résidence Côté Jar-
din – Appartement n°20 – 6 rue de l’Ile
d’Yeu – 44980 SAINTE LUCE SUR
LOIRE :
L’article 3 des statuts a été modifié en
conséquence.
sion enregistrée à la Recette de TOU-
LOUSE SUD EST le 13 juillet 2012, Bord.
N°2012/1310, case n°19.
Ladite cession a eu lieu moyennant le
prix de CENT CINQUANTE MILLE
EUROS (150.000 €).
L’entrée en jouissance a été fixée au 29
mars 2012 et les oppositions, s’il y a lieu,
seront reçues par acte extrajudiciaire et au
plus tard dans les dix jours de la dernière
date de publication prévues par la loi entre
les mains de Maître Jocelyne DUTOT,
mandataire judiciaire, 54 rue Pargami-
nières, BP 1850, 31685 Toulouse cedex.
(quinze mille EUROS)
Il est désormais divisé en 150 parts de
Les comptes de liquidation ont été ap-
prouvés ;
-
DECLARATION
100
€ (cent EUROS) chacune, numéro-
-
Quitus a été donné au Liquidateur qui
A l’exception des modifications qui pré-
cèdent, les autres caractéristiques so-
ciales demeurent inchangées.
tées de 1 à 150 attribuées aux associés
en proportion de leurs apports, savoir :
D’INSAISISSABILITE
a été déchargé de son mandat ;
-
La clôture des opérations de liquidation
Aux termes d’un acte reçu par Maître
Jean-François GARDELLE, le 18 juillet
2012, une déclaration d’insaisissabilité
a été effectuée par :
a été prononcée.
Les comptes de liquidation seront dépo-
Dépôt légal au greffe du tribunal de com-
merce de TOULOUSE.
Pour avis,
Le représentant légal
Madame Nadine Germaine DALLA-
sés au Greffe du Tribunal de Commerce
de TOULOUSE.
Mention sera faite au RCS de TOU-
LOUSE.
Guy Lacombe
«Nous avons failli ne pas aller à Los Angeles !»
Pour avis,
P
Jeudi 19 Juillet 2012
Numéro 522
(14
ème
année)
Monsieur Chérif HERZI : 50 parts nu-
mérotées de 1 à 50
Monsieur Didier LARRIEU : 50 parts nu-
mérotées de 51 à 100
Monsieur Michel SABATIER : 50 parts
numérotées de 101 à 150
Les articles des anciens statuts ont été
tous remplacés par de nouveaux articles
plus complets à compter de l’apport fait
Le Liquidateur
www.premiere-reponse.
LA LIBERTÉ D’ENTREPRENDRE
Toulouse - Midi
- Pyrénées
RomainCujives
HEBDOMADAIRE D’INFORMATIONS GÉNÉRALES -
“Travaillerdans
l’intérêt de l’étudiant”
Page 11
BETTA, médecin gynécologue, demeu-
rant à TOULOUSE (31200) 10 impasse
Guillaume Ibos, inscrite à l’Ordre National
des Médecins sous le numéro 31/6509.
Et porte sur l’USUFRUIT d’une maison
Matthieu Carnot “1789”, Les Amants de la Bastille
à
usage d’habitation sise à TOULOUSE
P
Jeudi 12 521
Juillet 2012
par Monsieur SABATIER.
Messieurs HERZI, LARRIEU et SABA-
TIER, sont gérants et associés de la So-
ciété Civile de MOYENS.
Transport T2
Numéro
Spécial
(14
ème
année)
LA
été
www.premiere-reponse.
SAS©AIRBUS
LIBERTÉ D’ENTREPRENDRE
32 pages
Airbus/Tunisair
Toulouse - Midi - Pyrénées
AToulouse,
HEBDOMADAIRE D’INFORMATIONS GÉNÉRALES -
Tunisair
les
mangas ont laco
redécolle
Page 2
Les modifications seront notifiées au Re-
Page 20
Les
Partageons
premiers
gistre du commerce et des Sociétés de
TOULOUSE.
(Haute-Garonne) 10 impasse Guillaume
Ibos, cadastré section 830 Al n°455.
Cette déclaration n’a d’effet qu’à
l’égard des créanciers professionnels
LE JOURNAL
nos
potagers !
ToulousePlages
pas
Sarl au capital de 10 800 €
Siège social : 146 avenue des Etats
Unis 31200 TOULOUSE
RCS Toulouse 539587170
Conseil municipal
Pages
8 et 9
ou Mieux
Dérapage
maintenant
Spécial
Pour avis
avant
?
et attaques
été
Page 5
Page 4
32 pages
du déclarant dont la créance est née
après la publication de l’acte au bureau
L’au-delà
Série d’enquêtes sur le paranormal à Toulouse
vu
d’ici-bas
François
des hypothèques.
DR
Ces six prochaines
semaines, votre hebdomadaire vous
dans l’univers étrange et capti-
propose de vous plonger
pourrait bien
thriller haletant qui
de Hollande
vant du paranormal. Un
nu-
de l’été. Dans ce
tout au long
vous glacer d’effroi
Cette
Yolande Dechâtelet.
méro, retrouvez l’interview de
de
scientifiques pour “tester” ses se prêter à des expériences
talents.
voyante réputée a accepté
vus d’ici
Pour insertion
TOULOUSAIN
ChristopheKempé
«Jesavaisqu'onserait
Le Notaire
“ChampionOlympique” !»
Additif à l’annonce parue le 28 juin 2012
Ancien siège social : 1160 route de Ron-
geres 31660 BUZET SUR TARN. Ancien
capital : 3 000 euros. La gérance.
Toulouseattendsestouristes
Page 23
Il a été décidé, par assemblée générale
extraordinaire du 29 mai 2012, d’adjoindre
Emmené
Tourisme
par l’adjointe Sonia
Ruiz, l’Office de
de Toulouse
à
vient d’annoncer une politique
de communication renforcée et plus
agressive. Le
notre centre-ville et de re-
dynamiser
la fréquentation hôtelière. Votre hebdo fait le point sur
but est de mettre en valeur
la stratégie
«Nous voulons donner plus
l’élue tou-
de visibilité à
mise en place par la mairie :
nous explique
lousaine.
l’objet social de la sarl Paul Vigier 6 rue
Maurice Hurel 31500 Toulouse, RCS
tout ce que nous proposons»
750802407 Toulouse, l’activité de com-
EN KIOSQUE
missaire aux comptes. L’exercice de cette
activité a été autorisée par la commission
d’inscription du 18 juin 2012. L’article 3
des statuts est modifié en conséquence.
Rectificatif à l’avis paru le 24 mai 2012
dans le n°514 concernant la société BM
POSE, il y a lieu de lire : « RCS TOU-
LOUSE 451 729 107 » Pour avis.
Rectificatif SARL Extreme Outdoor
(Journal Toulousain n°522 du 19/07/2012),
fallait lire : AGE du 1/07/2012. La date
d’effet est supprimée.
il
LE JEUDI MATIN
Au prix de 1 € !
Pour avis
jtoulousain@premiere-reponse.com
Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 juillet 2012. Page 18
  VU la demande en date du 9 février 2012 par laquelle M. le directeur
 
  VU la demande en date du 9 février 2012 par laquelle M. le directeur interré-

VU la demande en date du 9 février 2012 par laquelle M. le directeur interré- gional des Voies Navigables de France (2 port Saint-Etienne, BP 7204, 31073 TOU- LOUSE CEDEX ; Siret 552 017 303 00405) sollicite la reconduction des prélè- vements d’eau dans la Garonne, com-

munes de TOULOUSE (31), POMMEVIC (82) et BRAX (47), pour l’alimentation du canal latéral à la Garonne,

draulique et CNPE de GOLFECH) avisera des difficultés rencontrées le service de la police de l’eau du Tarn-et-Garonne qui no- tifiera immédiatement au permissionnaire la décision d’arrêt ou de réduction du pré- lèvement.

Article 4 – Description des ouvrages de prise d’eau Les ouvrages de prise d’eau compren- nent :

elle le juge utile, accepter le maintien par- tiel ou total des ouvrages et installations. Le permissionnaire devra dans ce cas faire abandon à l’Etat des installations concernées.

et installations. Le permissionnaire devra dans ce cas faire abandon à l’Etat des installations concernées.  
 

Article 11 – Réserve des droits des tiers

PRÉFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE

Les droits des tiers sont et demeurent expressément réservés.

PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE

VU la décision ministérielle en date du 12 mars 1864 autorisant la Compagnie concessionnaire du canal latéral à la Ga- ronne à prélever 6 837 l/s à la prise d’eau de TOULOUSE pour le canal latéral à la

Garonne,

 

Article 12 – Contrôle des installations

 

Une alimentation gravitaire par l’écluse de Saint-Pierre à TOULOUSE, complétée par l’aqueduc des Maraîchers implanté sous la voirie de l’allée de Bar- celone, en rive droite de l’écluse ; Une alimentation gravitaire à POM- MEVIC à partir du canal d’amenée de l’usine hydroélectrique de GOLFECH ; Trois pompes à BRAX.

Toute modification des dispositions constructives ou du mode de fonctionne- ment des ouvrages, susceptibles de mo- difier les débits prélevés devra être porté à la connaissance de l’administration.

   
 

Direction Départementale des Territoires Service Environnement, Eau et Forêt Unité Service Police de l’Eau

Le permissionnaire sera tenu de se conformer à tous les règlements existants ou à venir sur la police, le mode de distri- bution et de partage des eaux.

AVIS D’ENQUÊTE PUBLIQUE

Les agents des services publics, notam- ment ceux de la direction départementale des territoires, et ceux chargés de la po- lice de la pêche auront constamment libre accès aux installations autorisées.

Le permissionnaire devra, sur leur ré- quisition, mettre les agents des services publics chargés des contrôles à même de

Par arrêté préfectoral du 20 juillet 2012, une enquête publique d'une durée de 32 jours à dater du mardi 4 septembre 2012 jusqu’au vendredi 5 octobre 2012 in- clus, a été ordonnée sur la demande pré- sentée par la SARL ROBAL en vue d’obtenir l’autorisation de prélèvement d’eau au niveau des sources de Lalia sud, Lalia centre, Lalia nord, et de la Caucade sur la commune de Portet de Luchon.

Arrêté d’autorisation pour les prélèvements d’eau dans la Garonne pour alimenter le canal latéral à la Garonne sur les communes de TOULOUSE (Haute-Garonne), POMMEVIC (Tarn-et-Garonne) et BRAX (Lot-et-Garonne)

VU l’avis favorable du conseil départe- mental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques de Haute-Ga- ronne dans sa séance du 24 avril 2012,

VU l’avis favorable du conseil départe- mental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques de Tarn-et- Garonne dans sa séance du 27 avril 2012,

Le Préfet de la région Midi-Pyrénées Préfet de la Haute-Garonne Officier de la Légion d’Honneur Officier de l’Ordre National du Mérite

Le Préfet de Tarn-et-Garonne Chevalier de la Légion d’Honneur Chevalier de l’Ordre National du Mérite

Le Préfet de Lot-et-Garonne Chevalier de l’Ordre National du Mérite

VU l’avis favorable du conseil départe- mental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques de Lot-et-Ga- ronne dans sa séance du 19 avril 2012,

CONSIDÉRANT que ce prélèvement permet le fonctionnement lié à la naviga- tion ainsi que la satisfaction des prélève- ments (eau potable, irrigation, industrie) et que la nouvelle répartition des prélève-

Article 5 – Durée de l’autorisation La présente autorisation est accordée jusqu’au 31 décembre 2015. Elle cessera de plein droit à cette date.

Article 6 – Exécution des travaux Les ouvrages de prise d’eau à POMME- VIC étant situés dans le domaine concédé à EDF, le permissionnaire fera son affaire des autorisations éventuelles nécessaires

procéder à toutes les mesures de vérifica- tion et expériences utiles pour constater l’exécution du présent arrêté et devra leur fournir le personnel, les matériels et les appareils nécessaires.

Le permissionnaire est tenu de commu- niquer aux DDT de Haute-Garonne, Tarn- et-Garonne et Lot-et-Garonne, le bilan annuel des volumes prélevés sur les 3 prises et de tenir les relevés à disposition de l’administration pendant 3 ans.

Un exemplaire du dossier est déposé à la mairie de Portet de Luchon où il pourra être consulté sur place, aux heures habi- tuelles d'ouverture des bureaux par les personnes qui désireront en prendre connaissance.

Monsieur Primo TONON, a été désigné en qualité de commissaire enquêteur. Il assurera une permanence effective à la

VU le code du domaine public fluvial,

ments existants entre les trois prises d’eau existantes à TOULOUSE (Haute-Ga- ronne), POMMEVIC (Tarn-et-Garonne) et BRAX (Lot-et-Garonne) n’augmente pas les prélèvements dans la Garonne,

Sur proposition des secrétaires géné- raux des préfectures de la Haute-Ga- ronne, de Tarn-et-Garonne et du Lot-et-Garonne,

auprès du service de contrôle pour leur implantation, leur modification ou leur ex- ploitation.

Article 13 – Impôts Le bénéficiaire de la présente autorisa- tion supportera seul la charge de tous les impôts et notamment l’impôt foncier aux- quels sont actuellement ou pourraient

mairie de Portet de Luchon, afin de rece- voir les personnes qui jugeraient utile de présenter des observations orales ou écrites, le :

Mardi 04 septembre 2012 de 9H00 à 12H00

VU le code du domaine de l’Etat et no- tamment les articles L28 à L34, R53 à R57, A12 à A19 et A26 à A29 concernant l’occupation du domaine public,

Article 7 – Entretien des ouvrages Le permissionnaire devra constamment entretenir en bon état et à ses frais exclu- sifs les terrains occupés ainsi que les ou- vrages et installations qui devront toujours être conformes aux conditions de l’autori- sation.

éventuellement être assujettis les terrains, aménagements et installations qu’elles qu’en soient l’importance et la nature, qui seraient exploités en vertu du présent ar-

Mardi 02 octobre 2012

 
 

de 9H00 à 12H00

 

VU le code de l’environnement, et no- tamment le titre 1 er du livre II et le titre 3 du livre IV,

Vendredi 05 octobre 2012 de 9H00 à 12H00

 
 

ARRÊTENT

VU le code civil, notamment l’article 644,

VU le décret du 27 juillet 1957 portant radiation de la Garonne de la nomencla- ture des voies navigables et flottables dans les départements de Tarn-et-Ga- ronne et de Lot-et-Garonne de Crespys à Saint-Léger, confluence avec la Baïse,

VU le décret du 20 février 1970, modifié, relatif à l’aménagement de la chute de GOLFECH et le cahier des charges an- nexé,

Article 1er – Nature de l’autorisation L’établissement public à caractère in- dustriel et commercial Voies Navigables de France est autorisé à effectuer trois prélèvements d’eau dans la Garonne, sur le territoire des communes de TOU- LOUSE (Haute-Garonne), POMMEVIC

(Tarn-et-Garonne) et BRAX (Lot-et-Ga- ronne), pour l’alimentation du canal latéral à la Garonne. Le prélèvement de POMMEVIC (Tarn- et-Garonne) est effectué dans le canal d’amenée de l’usine hydroélectrique de GOLFECH concédée à ELECTRICITE DE France par décret en date du 20 février

1970.

Article 8 – Caractère de l’autorisation

L’autorisation est accordée à titre pré- caire et révocable sans indemnité.

Si, à quelque époque que ce soit, l’ad- ministration décidait, dans l’intérêt de la navigation, du commerce, de l’industrie, de la salubrité publique, de la protection de l’environnement ou de la pêche, de mo- difier d’une manière temporaire ou défini- tive l’usage des avantages concédés par le présent arrêté, le permissionnaire ne pourrait demander aucune justification, ni réclamer aucune indemnité.

rêté. Le permissionnaire fera en outre, s’il y a lieu, et sous sa responsabilité, la dé-

claration de constructions nouvelles pré- vues par le code général des impôts.

Article 14 – Voies et délais de recours Tout recours à l’encontre du présent ar- rêté pourra être porté devant le tribunal administratif de TOULOUSE :

Par le bénéficiaire de l’autorisation, dans un délai de deux mois à compter de sa notification ; Par les tiers, dans un délai d’un an à compter de l’accomplissement des me- sures de publicité.

Article 15 – Publication et exécution

Un registre à feuillets non mobiles sera

mis à la disposition des intéressés à la mairie de Portet de Luchon pour y consi- gner les observations relatives au projet.

Toutes remarques ou réclamations pour- ront être également adressées par écrit pendant la durée de l'enquête au commis- saire enquêteur à la mairie de Portet de Luchon.

Le rapport et les conclusions du com- missaire enquêteur seront tenus à la dis- position du public dans la mairie de la commune de Portet de Luchon, ainsi qu’à la direction départementale des territoires de la Haute-Garonne et sur le site internet de la Préfecture pendant un an à compter de la date de la clôture de l’enquête :

http://www.haute-garonne.gouv.fr

A l’issue de l’enquête, le préfet de la Haute-Garonne statuera sur la demande par arrêté d’autorisation ou de refus au vu des résultats de l’enquête publique et des avis recueillis dans le cadre de la procé- dure d’instruction.

VU le décret 1994-0354 du 29 avril 1994 relatif à la zone de répartition des eaux,

Toutefois, si ces dispositions venaient à modifier substantiellement les conditions de l’autorisation, elles ne pourraient être décidées qu’après accomplissement de formalités semblables à celles qui ont pré- cédé le présent arrêté.

Le présent arrêté sera publié aux re- cueils des actes administratifs des préfec- tures de la Haute-Garonne, de Tarn-et-Garonne et de Lot-et-Garonne. Il sera affiché dans les mairies de TOU- LOUSE (31), POMMEVIC (82), et BRAX (47) pendant une durée minimum d’un mois. Cette formalité sera justifiée par un certificat du maire. Un avis au public faisant connaître les termes de la présente autorisation sera

publié à la diligence des préfets de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne et du Lot-et-Garonne, aux frais du bénéficiaire, en caractères gras apparents, dans deux journaux locaux ou régionaux diffusés dans les départements de Haute-Ga- ronne, du Tarn-et-Garonne, et du Lot-et- Garonne. Le présent arrêté sera publié sur les sites internet des préfectures de la Haute- Garonne, du Tarn-et-Garonne et du Lot-et- Garonne pendant une durée d’au moins un an.

VU l’arrêté du 7 août 2006 modifiant l’ar- rêté du 11 septembre 2003 portant appli- cation du décret n°96-102 du 2 février 1996 et fixant les prescriptions générales applicables aux prélèvements soumis à autorisation en application de l’article L. 214-1 du code de l’environnement et rele- vant de la rubrique 1.3.1.0. de la nomen- clature définie à l’article R. 214-1 du code de l’environnement,

Article 2 – Prélèvements autorisés Le débit maximal autorisé pour chaque prise d’eau ne pourra en aucun cas dé- passer :

7,4 m 3 /s à TOULOUSE

Les dispositions du plan d’action séche- resse interdépartemental du sous-bassin de la Garonne approuvé par arrêté cadre interdépartemental s’appliquent de plein droit à la présente autorisation.

1,0 m 3 /s à POMMEVIC 3,1 m 3 /s à BRAX.

Les trois prélèvements (TOULOUSE,

VU le SDAGE Adour-Garonne approuvé par le préfet coordonnateur de bassin le 1er décembre 2009,

POMMEVIC et BRAX) devront être équi- pés d’un dispositif de comptage permet- tant l’évaluation des volumes prélevés. Le permissionnaire devra tenir les don- nées issues du dispositif de comptage à

L’autorisation pourra en outre être révo- quée à la demande des services chargés de la police de l’eau, en cas de cession ir- régulière à un tiers, de modification de la destination ou d’inexécution des prescrip- tions du présent arrêté.

 

Professionnels

 

VU l’arrêté cadre interdépartemental du

05

août 2004 fixant un plan d’action en cas

disposition de l’administration.

N’hésitez pas à nous confier AUSSI vos annonces légales et judiciaires à paraître sur un autre département que celui de la Haute-Garonne. Nous les transmettrons à nos confrères de la Presse Hebdomadaire Régionale.

de sécheresse pour le bassin de la Ga- ronne,

Article 3 – Dispositions particulières relatives au fonctionnement de la cen- trale hydroélectrique de GOLFECH et

Le permissionnaire sera responsable :

VU l’arrêté préfectoral n°38 en date du

Des accidents causés aux tiers et des dommages qui pourraient survenir aux ouvrages publics du fait de ses pro- pres ouvrages et installations ; Des conséquences de l’occupation en cas de cession non autorisée des ou- vrages et installations. Le permissionnaire ne pourra intenter aucun recours contre l’administration du fait de l’état du domaine public, des amé- nagements qui pourraient survenir ou de l’évolution naturelle du cours d’eau ou de ses abords, et devra en conséquence prendre à sa charge toutes dispositions utiles pour préserver son matériel et en as- surer le fonctionnement. Il devra en outre prendre toutes les dispositions utiles pour installer le matériel de pompage au-des- sus du niveau des plus hautes eaux connues, soit, en cas d’impossibilité tech- nique, procéder au démontage des instal- lations en cas de risque de crues.

05

mars 1996 portant définition des zones

de la centrale électronucléaire de GOL- FECH En cas de difficultés de fonctionnement de la centrale hydroélectrique de GOL- FECH et notamment de déclenchement

de répartition des eaux en Haute-Ga- ronne,

VU l’arrêté préfectoral n° 1994-1487 du

MM. les directeurs départementaux des territoires de Haute-Garonne, du Tarn-et- Garonne et du Lot-et-Garonne, MM. Les directeurs régionaux de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Midi-Pyrénées et d’Aquitaine, MM. les maires de TOULOUSE (31), POMMEVIC (82) et BRAX (47), sont chargés, chacun en ce qui les concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera notifié au permis- sionnaire par les soins du directeur dépar- temental des territoires de la Haute-Garonne et dont une copie sera adressée à EDF.

Fait à TOULOUSE, le 16 juillet 2012 Signé le Préfet de la Haute-Garonne

22

Tarn-et-Garonne en zone de répartition

août 1994 classant le département de

du seuil minimum des groupes de produc- tion ou des difficultés de maintien de seuil de température liées au fonctionnement de la centrale électronucléaire de GOL- FECH, le permissionnaire devra réduire ou interrompre le prélèvement à partir de la prise d’eau de POMMEVIC. A cet effet, ÉLECTRICITÉ DE FRANCE (centrale hy-

des eaux,

 

VU l’arrêté préfectoral n° 95-0887 du 09 mai 1995 fixant la zone de répartition des eaux dans le département de Lot-et-Ga- ronne,

 

L’autorisation accordée au titre du pré- sent arrêté ne dispense pas le pétition- naire des autres autorisations

 

Signé le Préfet de Tarn-et-Garonne Signé le Préfet de Lot-et-Garonne

     
nécessaires, en matière d’urbanisme no- tamment.  

nécessaires, en matière d’urbanisme no- tamment.

 
     

Article 9 – Autres autorisations La présente autorisation ne dispense pas le permissionnaire d’obtenir les autres autorisations nécessaires, notamment les autorisations d’occupation temporaires du domaine public fluvial.

JOURNAL TOULOUSAIN Tel 05 34 40 60 32 / Fax 05 34 40 69 31

Article 10 – Remise en état des lieux A l’expiration de la présente autorisation ainsi que dans tous les cas où elle vien- drait à être rapportée ou révoquée, les lieux devront être remis dans leur état pri- mitif.

L’administration pourra cependant, si

 
 

Le Journal Toulousain - “La liberté d’entreprendre” - n° 523 - Jeudi 26 juillet 2012. Page 19

 
  références requises : 68 rue Raymond Iv - Bp 7007 31068 Toulouse Cedex 7
 

références requises :

68 rue Raymond Iv - Bp 7007 31068 Toulouse Cedex 7 Tel : 0562735757 Télécopieur :

0562735740

requises : 68 rue Raymond Iv - Bp 7007 31068 Toulouse Cedex 7 Tel : 0562735757
 
 

AVIS DE PUBLICITÉ - PROCÉDURE ADAPTÉE

Chiffre d'affaires au cours des 3 der- nières années Référence professionnelle et capacité

 

technique - références requises :

Courriel : greffe.ta-toulouse@juradm.fr

 

Moyens humains et matériels généraux dont dispose le candidat. Tout justificatif permettant d'illustrer les garanties professionnelles du candidat (ré- férences, certificats de qualifications ou tout autre moyen garantissant la capacité professionnelle).

Service auprès duquel des rensei-

Nom et adresse officiels de l'orga- nisme acheteur :

Mairie De Blagnac Correspondant : M Le Maire 1 Place Jean-Louis Puig 31706 Blagnac Cedex Principale(s) Activité(s) du pouvoir adju- dicateur : Services généraux des adminis- trations publiques.

gnements peuvent être obtenus concernant l'introduction des recours :

Pôle Stratégie et veille juridique 1 place Jean Louis Puig 31706 Blagnac Cedex Tel : 0561717200 Télécopieur :