Sunteți pe pagina 1din 104

Mes Huiles Essentielles, Ma Santé au Naturel

Mes Huiles Essentielles, Ma Santé au Naturel Miss MoOn

Miss MoOn

Mémoire

d’Aromathérapie

Faculté Libre de Médecines Naturelles & d’Ethnomédecine

F L M N E du Docteur Jean-Pierre WILLEM

9, rue du Général Beuret 75015 PARIS

Décembre 2009

SOMMAIRE

11

I GÉNÉRALITES……………………….…………… 19

1 - Définition………………………….…….19

2 - L’extraction… 23

INTRODUCTION…………………………………

3 - Mises en garde……………………….….25

4 - Les huiles végétales…… ………………30

II LES MODES D’ABSORPTION……………………35

1 - Les voies internes……………………… … …… ….36

a) La voie orale………………………………….….36

b) La voie rectale………………………………… 39

c) La voie vaginale………………………………

39

2 - Les voies externes…………………… ………… …

39

a) L’application directe………………………….….39

b) Le massage………………………………….…

c) Le mouchoir odorant…………………………….40

39

d) L’inhalation……………………………………

40

e) Le bain…………………………………………

41

f) La diffusion…………………………….………

42

3 - Zones à traiter et localisation de l’effet escompté

44

III UTILISATION ………………………………….… 47

a)

b)

Exemples des antibiotiques……

Exemples en infectiologie

……….………… …

……….

49

51

* Les huiles essentielles anti bactériennes………….51

* Les huiles essentielles anti virales………… ……53

* Les huiles essentielles anti fongiques…………….54

* Les huiles essentielles anti parasitaires………… 55

c)

Exemples des anti inflammatoires…………………….56

d)

Exemples avec le stress……………………

57

*

Les huiles essentielles anti spasmodiques… …

58

e)

Exemples en dermatologie…………………………

59

f)

Exemples en pneumologie et ORL…………………

60

g)

Exemples des analgésiques…………………………

62

h)

Exemples en gastro-entérologie……………………

65

* La digestion……………………………………

65

* Le foie…………………………………………

67

* Les intestins……………………………………

68

i)

Exemples en

gynécologie………………….…………

69

j)

Exemples en immunologie……………….…………… 71

* Les déficiences immunitaires……………….……72

l)

Exemples en cardio - angio - phlébologie…….……… 75

m) Exemples en urologie………………………….……

77

n) Exemples en rhumatologie…………………….……

78

o) Exemples de diverses pathologies……

….….………

79

IV

LES URGENCES……………………

81

* Le trauma fermé………….……………………… 81

* Le trauma ouvert…….…………………………….82

* Le saignement…………………………… ………83

* La brulure …………………………………………83

V

LES MOLÉCULES BIO CHIMIQUES….……

85

VI

13 HUILES POUR TOUS LES JOURS

91

*

Les macérats………………………………………98

VII

CONCLUSION ……………………………….…

99

VIII

BIBLIOGRAPHIE………………………………

101

Remerciements…………………………………… 102

INTRODUCTION

L’histoire du vinaigre des quatre voleurs de Toulouse.

Lors d’une terrible épidémie de peste qui ravagea la ville de Toulouse entre 1628 et 1631, on arrêta 4 voleurs qui avaient l'audace de détrousser les cadavres des pestiférés au mépris de toute contagion mortelle, sans être contaminés eux- mêmes. Ils entraient dans les maisons des pestiférés où personne n’osait s’aventurer pour voler tout ce qui était précieux.

et pourtant, les archives

du Parlement de Toulouse rapportent qu’ils furent jugés et condamnés à être brûlés vif sur la place publique. Toutefois, les juges intrigués par leur capacité à être immunisés contre la peste, leur proposèrent un marché : la pendaison afin d’adoucir leur exécution, celle-ci étant une

mort plus douce car instantanée, au lieu de la mort lente et

à une condition

incontournable : ils devaient révéler au tribunal le secret grâce auquel ils ne furent jamais touchés eux-mêmes par l’épidémie malgré leurs contacts avec les pestiférés pendant plusieurs mois

Vous avez du mal à y croire

atroce du bûcher, mais cette faveur

11

Ce secret était celui d'un vinaigre fabriqué par les 4 voleurs. Ils faisaient macérer certaines plantes aromatiques dans du vinaigre puis ils se frottaient les mains et le visage de cette mixture avant de dépouiller les pestiférés. Après avoir révélé leur secret, ils furent donc pendus (comme promis) au lieu d'être brûlés vifs.

On retrouve d'ailleurs l'utilisation de ce "vinaigre des 4 voleurs" quelques années plus tard, en 1720, lorsqu'une autre épidémie de peste frappa cette fois-ci la ville de Marseille.

Cette préparation sera à tout jamais célèbre sous le nom devenu populaire de "Vinaigre des 4 Voleurs".

La formule originale du "Vinaigre des 4 Voleurs", était autrefois inscrite au Codex de la Pharmacopée française sous le nom de " Vinaigre antiseptique ".

Ce vinaigre était composé de : Romarin, Sauge, Lavande, Menthe, Grande absinthe, Petite absinthe, Rue, Calamus, Cannelle, Girofle, Muscade, Ail, Camphre, Acide acétique cristallisé, Vinaigre blanc.

Ce récit nous renseigne sur l’efficacité redoutable des plantes et de leur action antivirale.

12

Il en va de même avec l’expérience du Docteur Willem qui au Rwanda en 1967 a sauvé bon nombre de jambes de l’amputation (ulcère phagédénique) en se servant des actions antiputrides d’huiles essentielles.

se servant des actions antiputrides d’huiles essentielles. Ulcère phagédénique tropical au stade aigu, stade

Ulcère phagédénique tropical au stade aigu, stade chronique, cancérisation.

Celles-ci étaient d’ailleurs utilisées il y a bien longtemps dans le procédé de momification chez les Égyptiens et autres. Ces faits nous prouvent la puissance et l’extrême capacité des molécules contenues dans les plantes et particulièrement dans le distillat. N’oublions pas que la pharmacopée est issue à 100% des plantes !

13

Le célèbre fléau de la peste démontre également que comme le disait Antoine Béchamp : " Le terrain est tout ".

En effet si ce n’était pas le cas, il n’y aurait pas le moindre survivant lors d’épidémies.

Le "terrain" c’est le système immunitaire du sujet qui est durement malmené à notre époque moderne par :

Le stress dû entre autres aux conditions de travail, problèmes sociaux et financiers, médias anxiogènes… La nourriture industrielle aux additifs non naturels présents en surnombre : colorants, conservateurs… Les pesticides (herbicides, fongicides, insecticides) utilisés à outrance par une agriculture productiviste et intensive… Les engrais chimiques pour pallier à l’état de mort avancée, stérilité de nos terres soumises à la monoculture intensive (voir les études de Claude & Lydia Bourguignon)… Les perturbateurs endocriniens (bisphénols A, phtalates…) que l’on trouve dans les objets de la vie courante : les plastiques alimentaires (bouteilles, contenants en tous genres)… Le fluor ajouté dans le sel de table et les dentifrices…

14

Les OGM (voir les études de Christian Velot)…

La pollution environnementale : les pollutions

électromagnétiques, urbaines, centrales nucléaires, lignes à

haute tension…

Les traitements chimiques des eaux potables (ajout de

chlore (1) sans oublier les nitrates)…

L’antibiothérapie (si souvent inutile) humaine qui entraîne

une résistance accrue des bactéries et sur les animaux d’élevage

pour accroître leur poids et lutter contre les maladies liées au

stress et aux conditions de (sur)vie…

La vaccination massive et systématique tout aussi abusive qui

fragilise le système immunitaire, etc, etc…

Fort heureusement les huiles essentielles sont là pour

nous aider à minimiser toutes ces agressions et surtout

renforcer notre système immunitaire. Toute une panoplie de

vertus s’offre à nous par le biais de cette médication naturelle.

(1) Depuis les attentats du 11 septembre 2001, le plan Vigipirate comprend notamment une mesure de surchloration de l'eau de distribution (taux multiplié par 3).

15

Les huiles essentielles sont d’une efficacité précieuse en INFECTIOLOGIE. Elles aident également le SYSTÈME NERVEUX par des actions anti-stress, anti-inflammatoire, douleur, insomnie, etc… Les huiles essentielles apportent une aide avantageuse dans les domaines de la GASTRO HÉPATO ENTÉROLOGIE, la PNEUMOLOGIE et les pathologies de la sphère ORL, en DERMATOLOGIE, GYNÉCOLOGIE, ENDOCRINOLOGIE, CARDIOLOGIE, ANGIO- PHLÉBOLOGIE, UROLOGIE, RHUMATOLOGIE, IMMUNOLOGIE, etc…

Malheureusement nous ne pouvons que constater que cette méthode de soin n’entre pas dans les perspectives des grands laboratoires pharmaceutiques bien connus sous l’appellation de "Big Pharma" ! Quid de leurs comprimés, gélules et pilules chimiques de synthèse face aux huiles essentielles pures, naturelles, peu onéreuses et si efficaces ?

Jusque dans les années 1980, elles étaient prescrites par les médecins et même remboursées par la Sécurité Sociale ! Mais à l’heure actuelle, combien de cliniciens les vantent, les conseillent et les utilisent ? Bien trop peu, voire quasiment aucun.

16

Hormis les thérapeutes sortis des sentiers battus des allégations serinées à l’envie de Big Pharma, les homéopathes, acupuncteurs… bref, les praticiens qui prennent en compte le patient dans sa globalité, avec ses spécificités propres, son histoire et son contexte socio économique. C’est ce que l’on appelle la médecine HOLISTIQUE.

Mais il ne s’agit pas de faire le procès de la médecine et ses praticiens, ni des thérapies lourdes et indispensables à la survie de nombreux patients (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie…). Mais nous pouvons simplement déplorer la " non information" voire la "désinformation" des médecines douces et naturelles par les consortiums de la grande pharmaceutique qui ne veut céder aucune place à ces méthodes efficaces. Un réel accès à ces autres thérapies, permettrait in fine au malade de se prendre en charge et d’élargir sa connaissance des médecines alternatives.

Le choix éclairé du patient n’est malheureusement pas à l’ordre du jour et encore moins des médecins, toutes les thérapies dites "douces" étant considérées comme "ennemies" de Big Pharma.

17

Celles-ci n’étant pas assez " rentables " pour les grands laboratoires, elles sont donc de ce fait ignorées, écartées, méprisées quand ce n’est pas ridiculisées, voire discréditées.

Puisse t-il y avoir toujours plus de personnes accédant à l’information et à l’utilisation des huiles essentielles pour la "bobologie quotidienne" et osant franchir le pas d’une consultation auprès d’un aromathérapeute pour les cas plus délicats et plus sévères.

pas d’une consultation auprès d’un aromathérapeute pour les cas plus délicats et plus sévères. Géranium Rosat

Géranium Rosat

18

1)

Définition

I

GENERALITES

L’huile essentielle (ou essence végétale) est l’ensemble des molécules aromatiques volatiles obtenues par distillation à la vapeur d’eau ou par expression. Il s’agit d’un concentré d’actifs végétaux aromatiques très puissant (plusieurs centaines de molécules). Contrairement au nom qui lui a été attribué, l’huile essentielle ne contient pas de corps gras comme l’huile végétale mais seulement la sécrétion naturelle contenue dans les particules du végétal, (tige, écorce ou toute autre partie de la plante) sans ajout d’aucune sorte.

Le terme " Aromathérapie " est créé en 1928 par un pharmacien français, René-Maurice Gattefossé. Il désigne l'utilisation des aromates c'est-à-dire des plantes aromatiques dont on extrait les huiles essentielles.

Aromathérapie vient du grec aroma, " odeur " et therapia, " soins ". Il s’agit donc de soigner à l’aide de principes odoriférants. L’aromathérapie fait partie intégrante de la phytothérapie (phytos "plante").

19

Les végétaux qui contiennent les huiles essentielles sont nommés " plantes aromatiques ", environ 10% du règne végétal. Ces essences aromatiques végétales sont des substances huileuses, odorantes, volatiles, non miscibles dans l’eau mais solubles dans l’alcool et les huiles végétales, le miel pour l’ingestion (ou solubol et disper) et l’argile pour le bain.

et les huiles végétales, le miel pour l’ingestion (ou solubol et disper) et l’argile pour le

Thym

20

Les principales familles botaniques aromatiques :

Les abiétacées (pinacées) : sapins, cèdres, mélèzes, épicéas et pins ; Les cupressacées : cyprès, thuyas et genévriers ; Les lamiacées : lavande, basilic, marjolaine, mélisse, menthe, origan, patchouli et sauge ; Les myrtacées : eucalyptus, giroflier, myrte et niaouli ; Les lauracées : cannelle, laurier noble, bois de rose, ravensara et sassafras ; Les rutacées (aurantiacées) : citron, limette, mandarine, orange et pamplemousse ; Les éricacées : la gaulthérie et le lédon ; Les astéracées (composées) : camomille, estragon, l’inule odorante et la santoline ; Les poacées (graminées) : citronnelle et lemon-grass.

Ces familles botaniques possèdent toutes des appareils sécréteurs d’essence dans leurs organes végétaux dans des proportions et compositions totalement différentes, en fonction de paramètres génétiques et bioclimatiques (lieu, nature du sol, climat, etc…).

21

Cette spécificité biochimique s’appelle le "chémotype" qui doit absolument figurer sur le flacon afin d’éviter toute confusion. La composition biochimique est déterminée par la chromatographie qui détermine les vertus thérapeutiques, origine, pureté et spécificités. Le spectromètre de masse quant à lui permet d’obtenir la composition exacte de l’huile essentielle.

Les huiles essentielles sont classées en plusieurs catégories : aldéhydes, cétones, lactones, alcools, oxydes… (Cf. Les molécules biochimiques page 76). Elles peuvent être colorées : jaune, bleu voire vert. Elles sont légions en cosmétique et parfumerie et peuvent être aussi utilisées en cuisine. Attention aux huiles essentielles falsifiées, préférer celles issues de cultures biologiques (label AB) ou de récolte sauvage.

falsifiées, préférer celles issues de cultures biologiques (label AB) ou de récolte sauvage. 22 Bois de

22

Bois de rose

2)

L’extraction

La principale méthode d’extraction et la plus ancienne est la distillation à la vapeur d’eau :

Les plantes sont placées dans un alambic (en inox ou cuivre), sous l’effet de la chaleur l’eau devient vapeur et passe au travers des plantes, se volatilise et entraîne les molécules aromatiques puis se recondense dans le serpentin réfrigérant. A la sortie de l’alambic un vase sépare l’huile essentielle qui flotte à la surface de l’eau de distillation : l’hydrolat (eau florale) plus lourd.

l’huile essentielle qui flotte à la surface de l’eau de distillation : l’hydrolat (eau florale) plus

23

Il existe d’autres méthodes, en voici un aperçu :

* L’expression au solvant : anciennement l’éther était

utilisé mais trop onéreux il est remplacé par le benzène ou l’hexane.

* L’expression : utilisée pour les agrumes, d’ailleurs on

utilise le terme « essences » et non « huiles essentielles » car il n’est utilisé ni solvants ni vapeur. L’essence de ces fruits

écrasés est recueillie par centrifugation et filtrage.

graisses

remplacent les solvants et l’on obtient une « absolue ». Il s’agit d’une méthode très coûteuse.

*

L’enfleurage à

froid

ou

à

chaud :

des

* L’extraction au CO² supercritique : sous pression et à

31°C le CO² dissout les composés organiques et finalement s’évapore. Cette méthode est en vogue car elle ne nécessite pas de solvants.

24

3) Mises en garde

L’aromathérapie est une médecine naturelle qui, une fois maîtrisée est réellement efficace et sans danger. Elle peut traiter tout un panel de pathologies de façon immédiate ou à long terme en influant sur le " terrain " ; mais ne pas oublier que : " Tout est poison, rien n’est poison, seule la dose compte ".

Les huiles essentielles étant des substances très actives, elles doivent donc être manipulées avec prudence et une bonne connaissance des effets secondaires non souhaitables. Certaines huiles à doses massives ou utilisées de façon prolongée se révèlent toxiques. La plus grande prudence est de rigueur quant à leur utilisation. Le thuya, l’absinthe, l’armoise et la sauge officinale sont interdites à la vente au public car elles sont abortives, neurotoxiques ou épileptiques. Par exemple, l’ingestion d’une cuillère à café d’huile essentielle de thuya peut être mortelle !

25

A

FORTES

DOSES :

* Les phénols sont hépatotoxiques : origan, sarriette,

clou de girofle, cannelle, camphre – Il faut toujours leur associer des huiles essentielles décongestionnant la sphère hépatobiliaire et ne les utiliser que sur une dizaine de jours ou sur une plus longue durée à faibles doses. Ils sont également dermo-caustiques : à diluer (20% d’huile essentielle) dans de l’huile végétale impérativement.

* Le pin des Landes, le genièvre et le santal sont

néphrotoxiques car ils stimulent l’activité des cellules du

rein ;

menthe

poivrée, thuya, sauge officinale, lavande aspic, romarin verbénone…) et les lactones : angélique, absinthe, inule, aunée, costus, cryptoria massia… sont neurotoxiques ;

* Les

cétones :

eucalyptus

à

cryptone,

* Les lactones sesquiterpéniques sont allergisants :

cannelle de Ceylan, menthe, litsée, mélisse ;

bergamote,

oranges, citrons, d’ammi visnaga (khella), cumin, curcuma, verveine et l’angélique sont photo-sensibilisantes ;

* Les

furo-coumarines

des

agrumes :

26

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI :

* Attention aux personnes au terrain allergique et asthmatiques.

* Ne pas laisser les flacons à portée des enfants.

* En cas d’absorption accidentelle faire ingérer de l’huile végétale mais jamais d’eau.

* En cas de projection oculaire, essuyer rapidement l’œil

avec une compresse imbibée d’huile végétale. * Certaines huiles essentielles sont à proscrire chez la femme enceinte et allaitante : angélique, menthe, basilic,

cèdre, céleri, ciste, citronnelle, cumin, estragon, fenouil, hysope, laurier, marjolaine, myrrhe, persil

* Ne jamais appliquer d’huile essentielle dans les yeux, muqueuses auriculaires, nasales et ano-génitales.

En aromathérapie la qualité des huiles essentielles est primordiale. Malheureusement un prix trop peu élevé est souvent le signe d’une falsification. Il faut choisir des huiles pures et naturelles, complètes, non déterpénées, non modifiées.

27

Il faut toujours veiller à ce que soit mentionné sur le flacon :

le nom latin : espèce botanique, genre et variété de la plante ;

le nom commun ou usuel de la plante ;

partie de la plante distillée : fleur, feuille, racine… ;

l’origine géographique ;

le mode de culture : récolte sauvage, agriculture biologique ;

les caractéristiques organoleptiques : odeur, couleur et physico-chimiques : densité ;

le profil chromatographique qui est la carte d’identité de

l’huile représentant les différents chémotypes : composants

aromatiques- groupes de molécules : alcools, terpènes,

aldéhydes, éthers oxydes, lactones…

: composants aromatiques- groupes de molécules : alcools, terpènes, aldéhydes, éthers oxydes, lactones… 28 Lavande

28

Lavande

Les disparités de prix s’expliquent par la différence de rendement des plantes, par exemple pour 100 kg de plantes l’on obtient :

Cyprès

3 kg d’huile essentielle

Genièvre, lavande

1 kg d’huile essentielle

Persil

300 g d’huile essentielle

Camomille, thym

200 g d’huile essentielle

Violette

30 g d’huile essentielle

essentielle Camomille, thym 200 g d’huile essentielle Violette 30 g d’huile essentielle Violettes 29

Violettes

29

4) Les huiles végétales

Les huiles essentielles étant très concentrées et souvent dermo-caustiques, il est indispensable de les diluer dans une huile végétale de base. Il en existe beaucoup mais l’intérêt sera de choisir celle qui par ses propriétés propres complètera l’action des huiles essentielles. Bien entendu il s’agira de sélectionner aussi l’huile végétale par sa qualité, à savoir issue de pression à froid et de l’agriculture biologique.

Les huiles végétales ont des actions sur :

* Le système immunitaire

* Le système nerveux

* Le système cardio-vasculaire

* L’épiderme

* Les phénomènes inflammatoires, etc…

De plus les huiles végétales contiennent également des vitamines A.D.E.F.K et des omégas 3 et 6.

30

Idéales pour la pénétration des huiles essentielles par massage, en voici quelques exemples avec leurs propriétés :

AMANDE DOUCE : équilibrant nerveux, protection des parois intestinales et laxative, protecteur cardio- vasculaire, anti-inflammatoire cutané.

ARNICA : anti-inflammatoire, stimulant de la circulation sanguine, apaisante, contusions, bleus, oedèmes, troubles musculaires, entorses, rhumatismes, arthrose.

AVOCAT : hydratante cutanée, équilibrant nerveux, anti-colibacillaire, stimulation et régénération, protection solaire.

BOURRACHE : équilibrant nerveux, anti-diabétique, obésité, alcoolisme, hydratante cutanée, impuissance masculine.

CALENDULA : anti-inflammatoire puissant, cicatrisant, aseptisant, apaisant : douleur, démangeaisons, urticaire, brûlure, coup de soleil, piqûres d’insectes, peau sèche.

31

CALOPHYLLUM INOPHYLLUM : anti- inflammatoire puissant, stimulant circulatoire, protecteur artériel, antirhumatismal, anti- radicalaire, anti-infectieux cutané.

GERME DE BLÉ : énergétique, anti-anémiant, cardio- vasculaire, anti stérilité, frigidité, impuissance, régénération cutanée, protection de l’organisme (anti- radicaux libres).

MACADAMIA : contre les troubles cardiaques, anti- cholestérol, utile à la croissance et la grossesse.

MILLEPERTUIS : anti-inflammatoire, analgésique, cicatrisant, antiseptique, calmante, anti dépressif, syndrome prémenstruel, ménopause.

NOIX : prévention des infections cardio-vasculaires, laxative, purgative, vermifuge, protège les cellules nerveuses, aide la mémoire, soulage stress et palpitations.

OLIVE : nutritive, laxative, anti-cholestérol, troubles digestifs, insuffisance hépatique et constipation, anti- diabétique, régénérative, prévention de l’ostéoporose,

32

ONAGRE : ralentit la sénilité, anti-stress, problèmes cutanés, anti-cholestérol, améliore les pathologies cardiaques, féminines, diabète, renforce le système immunitaire.

TOURNESOL : traitement de la sclérose en plaques, pathologies cutanées, protection des muqueuses, appareil cardio-vasculaire et système nerveux, équilibre endocrinien et hormonal, traitement de la stérilité.

cardio-vasculaire et système nerveux, équilibre endocrinien et hormonal, traitement de la stérilité. Millepertuis 33

Millepertuis

33

II LES MODES D’ABSORPTION

Les huiles essentielles ont des propriétés exceptionnelles de pénétration, de diffusion et de volatilité. Elles sont facilement absorbées par les tissus cutanés avant de passer dans la circulation sanguine et imprégner tous les organes. Elles peuvent aussi être inhalées par voie respiratoire, dans ce cas les poumons les redistribuent dans le flux sanguin. Les huiles essentielles s’utilisent donc par voie externe ou interne.

Pour en être convaincu il suffit de faire ce petit test :

Appliquer 2 ou 3 gouttes de menthe poivrée sur la voûte plantaire. Au bout de quelques minutes l’on peut ressentir dans la bouche un léger goût de menthe qui sera confirmé par un proche pour peu que vous lui souffliez légèrement au visage !

goût de menthe qui sera confirmé par un proche pour peu que vous lui souffliez légèrement

35

Basilic

1) Les voies internes :

a) La voie orale

Il s’agit d’absorber les huiles essentielles diluées dans du solubol (dans un demi verre d’eau mettre 10% d’huiles essentielles et 80% de solubol), dans une cuillerée de miel, dans une boulette de mie de pain, dans un yogourt, de l’huile végétale de raisin ou encore des teintures mères. De façon générale l’on évitera l’ingestion d’huiles essentielles avant l’âge de 10 ans. Pour un adulte de poids moyen on peut considérer que 6 à 8 gouttes par jour est une dose raisonnable. Ne pas ingérer de phénols ou cétones qui sont trop acides pour le tube digestif. (Cf. « Mises en garde » page 19).

de phénols ou cétones qui sont trop acides pour le tube digestif. (Cf. « Mises en

36

Tournesol

Il est tout à fait possible de se faire préparer en pharmacie des gélules gastro résistantes de 3 à 5 huiles essentielles en synergie.

Une goutte d’huile essentielle correspond à 30 mg. Une gélule en contient 40mg.

L’on prescrira :

Adulte :

Pour une affection aiguë

Pour une affection chronique

Enfant :

80mg 4 à 6 fois par jour pendant 2 à 3 jours 80mg 2 à 3 fois par jour en cure (15 jours - 1 mois)

De 10 à 12 ans

1/3 à 1/2 de la dose adulte

De 12 à 16 ans

1/2 à 3/4 de la dose adulte

37

b) La voie rectale

Celle-ci se nomme " voie royale " car elle évite le circuit digestif et l’absorption se fait ainsi directement par les veines hémorroïdaires puis la veine cave et sont diffusées dans l’organisme par la circulation sanguine. Il est question dans ce cas de suppositoires préparés à la pharmacie ou bien d’huiles essentielles diluées dans de l’huile végétale et introduites dans l’anus avec une micro poire.

c) La voie vaginale

Pour une action locale, par exemple en cas de mycoses, introduire des huiles essentielles sous forme d’ovules également préparés à la pharmacie ou diluées dans une teinture mère et 30 à 50 ml de chlorure de magnésium.

préparés à la pharmacie ou diluées dans une teinture mère et 30 à 50 ml de

38

Pin Sylvestre

2) Les voies externes :

La voie cutanée est la moins toxique et la plus rapide. Il faut toujours procéder d’abord à un test de tolérance : mettre une goutte sur la face interne du poignet et vérifier au bout de 24h qu’il n’y ait ni rougeur ou autre réaction allergique.

a) L’application directe d’huiles essentielles pures

Seulement sur une surface très limitée : brûlure (lavande), petite plaie (tea tree), piqûre d’insecte (lavande aspic), désinfection de bouton(Cf. "Les urgences en aromathérapie " page 35).

b) Le massage d’huiles essentielles et d’huiles végétales

Application agréable et des plus pratique afin de masser un membre douloureux (entorse, torticolis…) ou un organe affaibli et / ou sensible (foie, abdomen…). Masser le thorax et le dos pour prévenir ou traiter la grippe (ravintsare, eucalyptus radiata, niaouli) ou lors d’un épisode infectieux en pneumologie, sans oublier la plante des pieds, se révèle très

39

efficace. Les zones réflexes situées au niveau de la voûte plantaire agissent à distance sur les organes internes, le système hormonal, etc… Il s’agira donc de diluer 10 à 20% d’huiles essentielles dans une huile végétale de qualité.

c) Le mouchoir odorant

Verser quelques gouttes d’huiles essentielles pures sur un mouchoir et respirer profondément. En mettre sur la taie d’oreiller pour la nuit ; méthode idéale et douce pour les enfants, extrêmement active lors de rhumes, nez bouchés, toux (ravintsare, niaouli, eucalyptus radiata et globulus).

d) L’inhalation

Dans un bol d’eau très chaude mais non bouillante, verser 10 gouttes d’huiles essentielle de pin sylvestre, eucalyptus globulus ou niaouli par exemple en cas de problèmes pulmonaires pour soulager les voies respiratoires. Inhaler la vapeur ainsi dégagée en se couvrant la tête d’un linge propre pendant environ 10 minutes 2 à 3 fois par jour. Penser à fermer les yeux !

40

e) Le bain

Le bain aromatique intensifie la micro circulation et se révèle extrêmement plaisant. Il suffit d’ajouter 20 à 30 gouttes d’huiles essentielles dans un bain chaud ; 10 gouttes pour un enfant. Toujours les associer à un dispersant (argile, lait en poudre…) et bien mélanger à l’eau du bain.

Attention de ne pas utiliser de phénols ni menthe poivrée pour le bain (Risques de brûlures).

* Bain calmant / relaxant marjolaine, mandarine, lavande

* Bain enfants : préparation à l’endormissement orange, petit grain bigarade

* Bain énergisant / tonifiant / anti-douleur pin sylvestre, genévrier, romarin

* Bain pour la circulation cyprès, lavande

* Bain odorant / sensuel ylang ylang, patchouli, bois de rose

41

f) La diffusion La diffusion aromatique se fait à l’aide d’un diffuseur électrique d’arômes qui ne chauffe pas les huiles, (diffuseur à brouillard sec) particulièrement agréable pour l’odorat et utile lors d’épidémies ou de maladies contagieuses. L’on peut diffuser ainsi des huiles essentielles à action anti infectieuse telles que le citron, la lavande, le niaouli, les eucalyptus, le tea tree, etc… et d’autres pour la détente et le plaisir des odeurs comme l’ylang ylang, le bois de rose, le patchouli, la mandarine et l’orange, etc… Les phénols (clou de girofle, origan, sarriette…) ne se diffusent pas !

Diffusion à effet :

* calmant

* anti stress

* mémoire / activité intellectuelle

* pulmonaire

* purifiant

42

camomille romaine, lavande, marjolaine bois de rose, petit grain bigarade, orange basilic, genièvre globulus, lavande, niaouli, pin citron, géranium, lavande, tea tree, pin

g) La perfusion aromatique

Lors de situations d’urgence, elle permet à un

maximum de molécules de pénétrer le réseau sanguin en moins d’une minute. Il s’agit d’appliquer 3 à 6 gouttes d’huiles essentielles pures au niveau du pli du coude à

une action

instantanée

et

d’infection respiratoire.

l’aide du poignet opposé. Cette méthode a

en

particulier

en

cas

d’encombrement

respiratoire. l’aide du poignet opposé. Cette méthode a en particulier en cas d’encombrement Marjolaine 43

Marjolaine

43

3 - Récapitulatif des zones à traiter et la localisation de l’effet escompté.

* THORAX (côtes et dos)

Bronches

* COLONNE VERTEBRALE

Systèmes Nerveux et

* ABDOMEN

Immunitaire Estomac - Intestins – Foie –

* PLEXUS

Vésicule – Pancréas – Digestion - Spasmes Systèmes Nerveux et

* TEMPE – NUQUE – FRONT

Cardiaque Migraines - Céphalées

* COU – CHAINE GANGLION

Gorge

* SURRENALES (reins)

Action Corticoïdale

* POIGNETS

Système Nerveux

* PLIS COUDE

Perfusion Aromatique - Action

* YEUX

rapide Uniquement eaux florales

* NEZ

(hydrolats) en compresse (conjonctivite…) Inhalations pour rhumes,

* BOUCHE

sinusite, toux Voie orale (bain de bouche –

* OREILLE

maux de dents – abcès – maux de gorge) En onction sur le pourtour pour otites ou otalgies.

44

III

UTILISATION

L’industrie pharmaceutique propose une multitude de médicaments. Leur utilisation ne va pas sans effets secondaires. La liste est longue des allergies, intoxications, nouvelles résistances des bactéries aux antibiotiques, leur coût très élevé, l’accoutumance aux psychotropes, etc… L’aromathérapie considère, elle, le souffrant dans sa globalité, en tenant compte de son « terrain ». A ce propos Pasteur aurait dit durant les derniers jours de sa vie : " Béchamp (1816-1908) avait raison, le microbe n'est rien, le terrain est tout " ; "C'est Claude (Bernard (1813-1878) qui a raison ". (Pour en finir avec Pasteur, Dr Eric Ancelet).

L’ensemble des huiles essentielles sont anti- infectieuses. Mais certaines d’entre elles agissent plus spécifiquement sur une sphère donnée : affections pulmonaires, intestinales ou rénales. D’autres remarquables propriétés viennent s’y ajouter : antivirales, antifongiques, antiparasitaires, anti-inflammatoires, anti catarrhales, antihistaminiques, anticoagulantes, immuno régulatrices,

47

antalgiques, anxiolytiques, insectifuges et insecticides, désodorisantes, désinfectantes des locaux, (hôpitaux, etc…).

grippe

(Cf. page 45 " Les huiles essentielles anti virales "), voici de quoi sont constitués les fameux gels pour se laver les mains (solution hydro alcoolique) : Alcool + ingrédients de synthèse : CDDA chlorure de didécyldiméthylammonium (composant irritant). Il s’agit de gels toxiques qui en plus abîment les mains et ne doivent pas être mis en contact avec les muqueuses ni ingérés ; donc attention aux enfants qui sucent leur pouce ! Recette de lotion désinfectante à faire soi même :

Dans 90ml d’hydrolat de thym à linalol ajouter 10 ml d’huile essentielle de tea tree –

Pour

rebondir

sur

un

thème

d’actualité :

la

linalol ajouter 10 ml d’huile essentielle de tea tree – Pour rebondir sur un thème d’actualité

Ylang Ylang

48

a) Exemples des antibiotiques

Le terme "antibiotique" signifie " anti vie " ! L’aromathérapie elle, se définit par "eubiotique" qui signifie " retour à la vie".

Elle guérit et stimule les défenses immunitaires, alors que l’asepsie s’est généralisée on observe la montée en flèche des maladies nosocomiales et de nouvelles pathologies. La fragilité des patients, ajoutée à l’antibiothérapie agressive, voire systématique, ne fait que les affaiblir davantage. Celle-ci détruit la flore intestinale, les bactéries utiles et peut aller jusqu’à faire disparaître la capacité du corps à se défendre lui- même. Donc au final elle a une action " immunodépressive ".

Si l’on y ajoute les antibiotiques ingérés (pour beaucoup par ignorance) par le biais de la viande, du lait, des oeufs d’animaux issus d’élevages industriels, traités eux-mêmes par antibiotiques, plus les résidus de ces traitements que l’on retrouve en quantité non négligeable dans l’eau du robinet, on ne s’étonnera donc pas de la résistance de plus en plus active des bactéries.

49

Les huiles essentielles contiennent une multitude de molécules alors qu’un antibiotique n’en possède qu’une. L’huile essentielle ne se contente d’ailleurs pas de détruire la bactérie mais agit sur l’organisme en entier. Rappelons que les antibiotiques ne sont que bactériostatiques, et jamais viricides, pendant que les huiles essentielles sont à la fois bactéricides et viricides. Citons notamment les huiles essentielles de : thym à thymol, sarriette, origan, cannelle, tea tree, palmarosa, bois de rose, géranium, clou de girofle.

: thym à thymol, sarriette, origan, cannelle, tea tree, palmarosa, bois de rose, géranium, clou de

Menthe

50

b) Exemples en infectiologie

Les huiles essentielles, par leurs capacités très étendues, apportent des armes incomparables pour le traitement des maladies infectieuses, ainsi que les symptômes et désordres qui les accompagnent.

Les huiles essentielles ANTI BACTÉRIENNES :

Pour désinfecter des locaux au lieu de l’eau de javel on

utilisera

l’origan, sarriette, thym, clou de girofle, tea tree,

lavande

vraie,

citron,

eucalyptus

radiata

et

eucalyptus

smithii en diffusion aérienne.

Les phénols : carvacrol, thymol, eugénol (origan compact – sarriette – clou de girofle…) Les monoterpénols : géraniol, linalol, citronelol, thujanol, terpineol, menthol, myrcémol, piperitol (palmarosa - bois de rose - clou de girofle - citron - laurier - niaouli - ravintsare - sarriette - thym à thujanol - tea tree…) Les aldéhydes : béral, géranial, nérial, citronnellal, cuminal (clou de girofle - marjolaine à coquilles - thym saturéoïdes - thym à thymol - cannelle de Ceylan…) ; (en particulier pour les intestins)

51

Les cétones : romarin à verbénone – menthe poivrée – thuya - sauge officinale - armoise Le bornéone : (camphre) : carvi - lavande aspic - sauge officinale - tanaisie Le cinéole : eucalyptus globulus - eucalyptus radiata - eucalyptus smithii (en particulier pour les poumons) Les phtalides : livèche – céleri – carotte cultivée

smithii (en particulier pour les poumons) Les phtalides : livèche – céleri – carotte cultivée Niaouli

Niaouli

52

Les huiles essentielles ANTI VIRALES :

Pour les virus, les huiles essentielles seront d’un grand recours afin de se prémunir de toute contagion, et en curatif s’il est trop tard :

-

marjolaine à coquilles - thym saturéoïdes - thym à thymol - Phénols : origan compact - sarriette - clou de girofle - ravintsare - sauge officinale Monoterpénols : palmarosa - bois de rose - clou de girofle -

Aldéhydes

:

cannelle

de

Ceylan

-

clou

de

girofle

citron - laurier - niaouli - ravintsare - sarriette - thym à thujanol - tea tree Herpès labial : origan compact, thym à thymol, laurier

des

Grippe :

ravintsare,

niaouli :

Appliquer

à

l’intérieur

poignets, fontanelles, cervicales et sous les clavicules Ou eucalyptus radiata, thym thujanol, cannelle, tea tree, girofle

En prévention : origan, ravintsare, niaouli, cajeput

radiata, thym thujanol, cannelle, tea tree, girofle En prévention : origan, ravintsare, niaouli, cajeput 53 Cannelle

53

Cannelle

Les huiles essentielles ANTIFONGIQUES :

Monoterpénols : palmarosa – bois de rose - clou de girofle - citron - laurier - niaouli - ravintsare - sarriette - thym à thujanol - tea tree Mycose : Palmarosa, tea tree, cannelle, clou, laurier, géranium, eucalyptus citron, lavande aspic, marjolaine, origan, romarin cinéole, romarin verbénone, thym thymol, sauge officinale, copahu, eucalyptus globulus, thym thujanol + huile végétale de Calendula Furoncle : sauge sclarée, lavande aspic, géranium rosat Candida Albicans : cèdre Atlas, lavande aspic, tea tree (Extrait

de Pépins de Pamplemousse + yaourts bio + bicarbonate de soude)

cèdre Atlas, lavande aspic, tea tree (Extrait de Pépins de Pamplemousse + yaourts bio + bicarbonate

Arnica

54

Les huiles essentielles ANTIPARASITAIRES :

Phénols : clou de girofle - origan compact - sarriette - camphre - citronnelle de Java - cannelle de Ceylan –laurier - myrrhe - noix de muscade - bergamote - carvi - ylang ylang - thym à thymol Parasitoses intestinales : camomille romaine, lavande vraie, menthe poivrée, niaouli, thym à thymol Gale – Teigne : clou de girofle,- thym thymol, tea tree, vétiver, laurier, origan compact, palmarosa Poux : tea tree, géranium rosat, lavande vraie, myrte, eucalyptus radiata, romarin cinéole En prévention : romarin cinéole, lavandin, clou de girofle

myrte, eucalyptus radiata, romarin cinéole En prévention : romarin cinéole, lavandin, clou de girofle Gaulthérie 55

Gaulthérie

55

c) Exemples des anti inflammatoires

Aldéhydes : eucalyptus citron – gingembre – lavandin –

menthe poivrée - citron Phénols : basilic - estragon (anti allergique) - sarriette

achillée

Chamazulène :

camomille

romaine,

tanaisie,

millefeuille (anti allergique – anti histaminique)

Sesquiterpènes : citronnelle de Java - copahu - genévrier -

géranium - lavande aspic - myrrhe – tea tree – tea tree citron – ylang ylang Salicylate de méthyle : Gaulthérie couchée, bouleau jaune Adénite (ganglion) : laurier, sauge officinale, bouleau jaune, carotte, pin sylvestre, origan compact, sarriette, eucalyptus globulus, ciste, gaulthérie couchée, palmarosa, ravintsare Antihistaminique & asthme : chamazulène : camomille romaine, tanaisie Abcès : tea tree, lavande vraie, camomille romaine, clou de girofle, sarriette, origan, thym (et argile) Panaris : laurier, tea tree, bois de rose, palmarosa, sauge

officinale,

vraie,

palmarosa (huile végétale de calendula)

Entorse : hélichryse italienne, gaulthérie couchée, eucalyptus citronné (huile végétale d’Arnica ou de Millepertuis)

ajowan,

lavande

vraie,

ajowan,

lavande

56

d) Exemples avec le stress

Stress, angoisse, dépression, vertiges, agitation, nervosité, irritabilité, insomnie, psychose :

Marjolaine à coquilles, bergamote, ravintsare, ylang ylang, romarin à verbénone, mélisse officinale, lavande vraie, myrrhe, verveine citronnée, encens oliban, mandarine avec de l’huile végétale de millepertuis.

Dr Willem - Aroma Stress :

Trac – timidité : ravintsare 10 ml + ylang ylang 10 ml 3 gouttes du mélange sur le plexus solaire 3 fois par jour, pendant 1 semaine avant l'évènement.

Stress permanent : petit grain bigarade 1 ml + ylang ylang 1 ml + mandarine 2 ml - Appliquez ce mélange sur le plexus solaire, plusieurs fois par jour, pendant 3 semaines.

Déprime : petit grain bigarade

ravintsare 2 ml - Appliquez ce mélange sur le plexus solaire, la face interne des poignets et le long de la colonne vertébrale 2 à 3 fois par jour, pendant 3 semaines.

+ ylang ylang 2 ml +

2 ml

57

Deuil : petit grain bigarade 2 ml + ylang ylang 2 ml + bois de rose 1 ml - Appliquez ce mélange sur le plexus solaire, le matin et à midi, pendant 3 semaines.

Examen - Entretien d'embauche : petit grain bigarade 1 goutte + ylang ylang 1 goutte + mandarine 2 gouttes - Appliquez ce mélange sur le plexus solaire 3 semaines avant l'évènement.

Colère chez l'enfant : ylang ylang 2 ml + marjolaine à coquilles 13 ml - Diffuser le mélange 10 minutes, plusieurs fois par jour.

Les huiles essentielles ANTISPASMODIQUES :

Spasmes nerveux : camomille romaine (à respirer, appliquer

hélichryse

italienne, géranium rosat, estragon, ylang-ylang, marjolaine à

coquilles, basilic, ravintsare, lavande aspic, laurier, menthe poivrée, sauge sclarée, bergamote, coriandre, gaulthérie couchée, origan, petit grain bigarade Spasmophilie : camomille romaine, lavande vraie, marjolaine à coquilles, estragon, basilic Spasmes abdominaux : estragon (à respirer pur et en massage

sur le ventre avec de l’huile végétale de millepertuis).

sur

un

mouchoir…

Idem

avec

la

lavande

vraie) ;

58

e) Exemples en dermatologie

Acné : lavande aspic, patchouli, tea tree, benjoin, vétiver,

eucalyptus mentholé

Acné surinfecté : eucalyptus radiata, thym à thymol, clou de girofle, thym saturéoïdes, romarin verbénone Rides : hélichryse, niaouli, bois de rose, carotte, myrte Peau grasse : géranium rosat, patchouli, laurier Peau abîmée : benjoin, lavande vraie, géranium rosat Peau sèche : lavande vraie, palmarosa, tea tree, Dartres Tâches : carotte

copahu,

Cicatrice :

bergamote, camomille romaine, citron, cyprès, encens oliban,

géranium rosat, clou de girofle, myrrhe, niaouli Verrue : thuya, sarriette, cannelle, citron, mandarine Eczéma : géranium rosat, bois de rose, palmarosa Eczéma sec : lavande vraie, carotte, basilic

Eczéma suintant : niaouli, benjoin, copahu, encens, myrrhe

Urticaire :

vraie,

palmarosa, camomille romaine, tanaisie Psoriasis : cajeput, cade, benjoin, laurier, palmarosa, myrrhe

Pityriasis versicolore : lavande vraie, bois de rose, copahu, sarriette

lavande

aspic,

romarin

verbénone,

géranium

rosat,

palmarosa,

lavande

59

f) Exemples en pneumologie et ORL

Toux : pin sylvestre, niaouli, ravintsare : 1 goutte de chaque

huile essentielle sur la face interne de chaque poignet. En massage : Sur le torse et haut du dos ainsi que le cou dilué dans de l’huile végétale. Inhalation de pin sylvestre : Dans un bol d’eau chaude, à respirer.

à

coquilles, ravintsare Toux grasse : Expectorant (remonte les sécrétions) cinéole :

eucalyptus globulus, eucalyptus radiata, eucalyptus polybractea, eucalyptus smithii, cajeput, lavande aspic, myrte, romarin cinéole, niaouli, ravintsare Mucolytique : (dissout les sécrétions) cétones & lactones :

eucalyptus globulus, eucalyptus radiata, niaouli, pin sylvestre, ravintsare, hélichryse italienne, eucalyptus globulus, menthe poivrée, romarin cinéole, romarin verbénone, sauge officinale, eucalyptus polybractea Bronchite aigue : myrte, tea tree, thym saturéoïdes, ravintsare Bronchite : Enfants : eucalyptus radiata, gaulthérie couchée, tea tree

Toux

sèche :

Trachéite

:

cyprès,

estragon,

marjolaine

60

Bronchite asthmatiforme : hysope, khella, tanaisie Rhume des foins : camomille romaine, eucalyptus radiata, bergamote, lavande vraie, tanaisie, citron Nez bouché : eucalyptus radiata, eucalyptus globulus, menthe poivrée, eucalyptus smithii Grippe : ravintsare, niaouli : Appliquer à l’intérieur des poignets, fontanelles, cervicales et sous les clavicules Ou eucalyptus radiata, thym thujanol, cannelle de Ceylan, tea tree, clou de girofle En prévention : origan, ravintsare, niaouli, cajeput Angine : tea tree, bois de rose : Appliquer une goutte avec l’index sur le cou puis une autre goutte sous la mâchoire. En cas de terrain allergique ou chez les enfants : diluer. Laryngite : cyprès, copahu, origan, sarriette, bois de rose, niaouli, thym thujanol Rhinopharyngite – Sinusite : eucalyptus radiata, menthe poivrée, origan, thym à géraniol, pin sylvestre (appliquer sur le thorax et le dos), bois de rose, cyprès, niaouli En aérosol : eucalyptus globulus, eucalyptus radiata Otite – Otalgie : ravintsare, tea tree, lavande vraie : Masser AUTOUR de l’oreille et la chaîne de ganglions du cou. Otite séreuse : romarin à verbénone, lavande vraie, ravintsare En présence de pus : romarin à cinéole, niaouli

61

g) Exemples des analgésiques

Copahu 60% + bouleau jaune ou gaulthérie couchée 20% Aspirine like : bouleau jaune ou gaulthérie couchée avec de l’huile végétale de millepertuis Analgésique : bouleau jaune, gaulthérie couchée, camomille romaine, camphre, clou de girofle, menthe poivrée, muscade, pin sylvestre, lavande vraie, niaouli Anesthésique : Esters (anti spasmodique) bergamote, camomille, clou de girofle, pin sylvestre Antalgique : laurier, basilic, camomille romaine, citronnelle de Java, camphre, eucalyptus citronné, gingembre, lavande vraie, genévrier, menthe poivrée, marjolaine, pin sylvestre Sédatif : orange, origan compact, petit grain bigarade, sarriette, tea tree citronné Bleu – choc – contusion : hélichryse italienne = ARNICA (Cf. page 35 " Urgences en aromathérapie "). Courbatures : gaulthérie couchée, copahu, cannelle, genévrier, menthe poivrée, camomille romaine, gingembre, lavande vraie, lavandin, marjolaine Lumbago – Entorse – Foulure – Sciatique : gaulthérie couchée, bouleau jaune - huile végétale de millepertuis ou

62

copahu, camomille romaine, clou de girofle, genévrier, gingembre, lavande vraie, lavandin, pin sylvestre - Crampes : lavande vraie, marjolaine à coquilles – huile végétale de millepertuis Tendinite – Arthrite : eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, bouleau jaune Ou camomille romaine, géranium, niaouli, cajeput, sarriette, thym à thymol, gaulthérie couchée, estragon, genévrier, menthe poivrée, basilic, laurier, hélichryse italienne, eucalyptus citronné Syndrome du Canal Carpien (douleur) : bouleau jaune, gaulthérie, genévrier, romarin camphre, eucalyptus dives, hélichryse italienne Dos (douleur) – Arthrose : gaulthérie couchée, eucalyptus citronné, lavandin, marjolaine à coquilles, pin sylvestre, menthe poivrée, camomille romaine, thym saturéoïdes, cyprès, muscade Névralgie : gaulthérie couchée, menthe poivrée Dents (douleur) : clou de girofle et noix de muscade sur un coton-tige ou laurier, menthe poivrée, gaulthérie couchée Torticolis : lavandin, estragon, basilic, romarin à camphre

63

Migraine – Céphalée : Antalgique : menthe poivrée, basilic

* D’origine Hépatique : menthe poivrée, estragon, citron, basilic

* D’origine Circulatoire : marjolaine à coquilles, citron, estragon

* D’origine Nerveuse : camphre, lavande aspic, menthe poivrée, gaulthérie couchée

* D’origine hormonale : cyprès, noix de muscade, ylang ylang

menthe poivrée, gaulthérie couchée * D’origine hormonale : cyprès, noix de muscade, ylang ylang Calendula 64

Calendula

64

h) Exemples en gastro-entérologie

LA DIGESTION :

Hoquet : estragon

genévrier,

menthe poivrée, estragon, orange, petit grain bigarade, citron, carvi, céleri, clou de girofle, gingembre, mandarine, bergamote Aérophagie – Ballonnements : estragon, carvi, menthe poivrée, basilic, marjolaine à coquilles, coriandre, mandarine, camomille romaine, céleri, citron, estragon, gingembre, clou de girofle, orange, thym à thymol Vomissements – Nausées : menthe poivrée, citron, estragon, bergamote, basilic Antispasmodique digestif : carvi, géranium rosat, estragon,

Acidité

gastrique :

basilic,

camomille

romaine,

camomille

romaine,

basilic,

menthe

poivrée,

gaulthérie

couchée

Colite

-

Entérocolite

Entérite :

tea

tree,

romarin

à

verbénone, cannelle, genévrier, menthe poivrée, niaouli Ulcère Gastrique - Duodénal : mandarine, bergamote OU argile, camomille romaine, carotte, géranium rosat ou menthe poivrée sur le plexus

65

Évacuation de la Bile – Sécrétion Vésicule : argile, estragon, basilic, romarin à verbénone, genévrier, lavande vraie, céleri, camomille romaine, menthe poivrée, thym à thymol Calculs Vésicule : romarin et verveine ou basilic, camomille romaine, petit grain bigarade Vésicule (douleur) : camomille romaine, genévrier, lavande vraie, livèche, mandarine, menthe poivrée, romarin, thym à thymol, céleri Pancréas : menthe poivrée, géranium rosat, basilic, hélichryse italienne, genévrier Coliques Hépatiques – Intestinales : estragon, basilic, menthe poivrée, géranium rosat, lédon, khella

Coliques Hépatiques – Intestinales : estragon, basilic, menthe poivrée, géranium rosat, lédon, khella Ravintsara 66

Ravintsara

66

LE F O I E

:

Romarin à verbénone, carotte, citron, genévrier, petit grain bigarade, pin sylvestre, gaulthérie couchée, menthe poivrée, myrte, hélichryse italienne, sauge officinale, clou de girofle, niaouli, laurier

Intoxication Hépatique : livèche, muscade - lédon – romarin à verbénone, thym thujanol Stimulation, Régénération et Protection : livèche, carotte, gaulthérie couchée, myrte, romarin à verbénone, thym thujanol, menthe poivrée Congestion Hépatique : menthe poivrée, hélichryse italienne Petite Insuffisance Hépatique : bouleau jaune, citron, menthe, romarin verbénone, thym thujanol Hépatites : ravintsare, menthe poivrée, géranium rosat, basilic, thym thujanol, tea tree

thym thujanol Hépatites : ravintsare, menthe poivrée, géranium rosat, basilic, thym thujanol, tea tree 67 Myrte

67

Myrte

LES INTESTINS :

Colon : camomille romaine, marjolaine, menthe poivrée, tea tree, citron, gaulthérie couchée, lavandin, eucalyptus citronné Spasmes : basilic, carvi, estragon, lavande vraie Constipation : menthe poivrée, bois de rose, pin sylvestre, estragon, basilic, gingembre, orange, bergamote

Diarrhée : cannelle, clou de girofle, menthe poivrée, basilic, myrrhe, noix de muscade, carotte, gingembre, sarriette Diarrhée Infectieuse : cannelle, origan, basilic, menthe poivrée Colique (douleur - gaz) : cyprès, lavande vraie, tea tree

camomille

romaine, céleri, citron, estragon, gingembre, clou de girofle, thym à thymol Flatulences : coriandre, estragon, lavande vraie, menthe poivrée, sauge sclarée, bergamote Ballonnements : basilic, carvi, céleri, coriandre, estragon, livèche, menthe poivrée Rééquilibre Flore Intestinale : tea tree, sarriette, origan compact, noix de muscade

Expulsion

Gaz :

menthe

poivrée,

bergamote,

68

i)

Exemples en gynécologie

Dysménorrhée

estragon, anis, bergamote, camomille romaine, géranium rosat, petit grain bigarade, romarin à verbénone, sauge sclarée, basilic, lavande vraie, estragon, mandarine, palmarosa, sauge officinale, laurier, cyprès, eucalyptus citronné, menthe poivrée – Huile végétale de bourrache

antispasmodique)

:

(oestrogènes

like

+

Congestion Ovarienne & Utérine : menthe poivrée, cyprès, lentisque, eucalyptus citronné Rétention d’eau : genévrier, romarin à verbénone

grain

bigarade Douleur Seins : cyprès, hélichryse, palmarosa, sauge officinale

(foliculine like) Huile végétale de millepertuis Mastose : achillée, inule – Huile végétale de Calophyllum Régulation Ovarienne : romarin à verbénone Stimulation Ovarienne : myrte, sauge sclarée, ylang ylang

Irritabilité

:

bergamote,

camomille

romaine,

petit

Ménopause : niaouli, sauge sclarée, anis Pré ménopause : camomille romaine, cyprès, sauge officinale, hélichryse italienne

Bouffées

cyprès,

menthe

hélichryse italienne, niaouli - Huile végétale de Calophyllum

de

Chaleur :

poivrée,

citron,

69

Sécheresse

Vaginale

:

bois

de

rose,

niaouli,

romarin

verbénone, sauge officinale – Huile végétale d’onagre Aménorrhée : sauge officinale, sauge sclarée, anis vert Fibrome :

 

A

visée

circulatoire :

eucalyptus

citronné,

hélichryse italienne, huile végétale de calophyllum

 

A

visée

anti

hémorragique :

ciste,

cyprès,

géranium rosat, huile végétale de calophyllum Leucorrhée : lavande vraie, tea tree, sauge officinale, inule, romarin à verbénone Vulvite – Prurit Vulvaire : camomille romaine, lavande vraie, géranium rosat, tanaisie Candidose Vaginale : tea tree, origan compact, niaouli, clou

de girofle, thym à thujanol

Mycose : estragon, clou de girofle, cannelle, tea tree, origan

compact, sauge officinale, sarriette, thym thymol

Candida Albicans et Trichomonas :

Tampons imbibés : 5 gouttes de lavande vraie + 5 gouttes de tea tree + 30ml d’huile végétale de millepertuis + 20

ml d’huile végétale de calendula - Savon liquide : 1 litre d’eau + 1 goutte de lavande vraie

+ 1 goutte de tea tree.

70

j) Exemples en immunologie

Monoterpénols : palmarosa, niaouli, bois de rose, clou de girofle, citron, laurier, ravintsare, sarriette, thym thujanol, tea tree Phénols : clou de girofle, origan compact, sarriette, thym à thymol, eucalyptus radiata, eucalyptus smithii, cannelle huile végétale de bourrache Autres : lavande aspic, thym thymol, sauge officinale, cannelle

Fatigue – Asthénie : menthe poivrée, romarin verbénone, ravintsare Fatigue générale + effet hépato stimulant :

Voie orale : menthe + thym thujanol

Voie cutanée : pin sylvestre + épinette (Massage du dos et des surrénales : effet cortison like) - sarriette, camphre, origan compact, céleri, benjoin, eucalyptus citronné, thym saturéoïdes, ravintsare, clou de girofle, tea tree, laurier, patchouli, basilic Fatigue Nerveuse : marjolaine, petit grain bigarade, mandarine

Fatigue

Physique :

épinette

noire,

menthe

poivrée,

pin

sylvestre

71

Les déficiences immunitaires graves :

1 : clou de girofle 2 gouttes + tea tree 3 gouttes OU

2 : eucalyptus radiata 5 gouttes + niaouli 3 gouttes +

sarriette 2 gouttes

3 : cajeput 3 gouttes + myrte 3 gouttes + origan compact 2 gouttes.

OU

Tonique : basilic, copahu, laurier, tea tree, menthe poivrée, myrrhe, ravintsare, sarriette Aphrodisiaque : gingembre, niaouli, cannelle - clou de girofle, origan compact, sarriette, thym saturéoïdes, ylang ylang, céleri, menthe poivrée, bois de rose

origan compact, sarriette, thym saturéoïdes, ylang ylang, céleri, menthe poivrée, bois de rose Petit grain bigarade

Petit grain bigarade

72

k) Exemples en endocrinologie et métabolisme

Régulation Hormonale pour Femme : romarin verbénone, sauge officinale, thuya Régulation Hormonale pour Homme : artemisia annua

Stimulation Hormonale : gingembre, sarriette, ylang ylang, romarin verbénone

sauge

ravintsare, cajeput, carvi, coriandre, cyprès, pin sylvestre Effet Cortisone like : pin sylvestre Thyroïde (hypo) : marjolaine à coquilles (régulateur), clou de

girofle, myrte, verveine citronnée Thyroïde (hyper) : marjolaine à coquilles (régulateur), myrrhe

citron,

genévrier, carotte, eucalyptus globulus, sauge officinale, romarin verbénone Pré Diabète : camomille romaine, carotte, genévrier, géranium rosat, eucalyptus globulus, hélichryse italienne, menthe poivrée, romarin verbénone Cholestérol (excès) : hélichryse italienne, carotte, citron,

Diabète

Effet

officinale,

Oestrogène

like

:

sclarée,

sauge

:

eucalyptus

citronné,

géranium

rosat,

romarin verbénone, sauge officinale – huile végétale de bourrache et /ou onagre

73

Surpoids : citron + bergamote

citronné, sauge officinale, géranium rosat, menthe poivrée, romarin verbénone, mandarine

OU cèdre Atlas, eucalyptus

géranium rosat, menthe poivrée, romarin verbénone, mandarine OU cèdre Atlas, eucalyptus Hélichryse Italienne 74

Hélichryse Italienne

74

l) Exemples en cardio-angio-phlébologie

Hypertension : marjolaine + ylang ylang + bergamote ou citron, lavande vraie, eucalyptus citronné, gaulthérie couchée, noix de muscade, petit grain bigarade, ravintsare Hypotension : romarin camphre + menthe poivrée ou clou de girofle, pin sylvestre, romarin verbénone, sarriette, cannelle, carotte, sauge officinale Arythmie - Asystolie : lavande, marjolaine à coquilles, ylang ylang Tachycardie – Douleur Cardiaque : ylang ylang, petit grain bigarade, lavande vraie Palpitations et Extra Systoles : ylang ylang + lavandin + petit grain bigarade Infarctus : hélichryse italienne 10 gouttes + ylang ylang 10

gouttes sur le cœur toutes les 10 minutes Athérosclérose : ache, bergamote, citron, hélichryse italienne, laurier, citron Artérite : ciste, cèdre Atlas, genévrier, niaouli

Circulation

hélichryse

cèdre

italienne, niaouli, menthe poivrée, lentisque, cyprès, cajeput, menthe poivrée, géranium rosat

Veineuse

:

Atlas,

citron,

75

Varices : * Voie cutanée : cyprès + genévrier + lavande vraie

+ huile végétale de calophyllum ou cèdre, hélichryse italienne,

menthe poivrée, géranium, citron, niaouli - * Voie Orale :

lentisque + cyprès / ciste, gaulthérie couchée, citron, patchouli Congestion et Stase Veineuse : lentisque + cyprès + patchouli + huile végétale de calophyllum OU hélichryse italienne + carotte + ylang ylang + orange Hémorroïdes Externes et Internes : * Voie cutanée : cyprès

+ lavande vraie + tea tree + huile végétale de millepertuis OU

lentisque + niaouli + huile végétale de calophyllum- OU sauge sclarée, hélichryse, girofle - * Voie rectale : eucalyptus citronné + patchouli Fluidifiant du Sang : citron, estragon, lavande, petit grain

Anticoagulant : carotte, citron, hélichryse italienne, cannelle Thrombose : lavande vraie, khella, hélichryse italienne, céleri, petit grain bigarade, citron Phlébite : eucalyptus citronné, citron, hélichryse, estragon Phlébotonique : hélichryse italienne, cyprès

niaouli,

Lymphotonique

hélichryse italienne, cyprès, genévrier Acrocyanose (aspect violet des mains et des jambes) :

niaouli, cyprès, genévrier, patchouli

:

pin

sylvestre,

céleri,

myrte,

76

m) Exemples en urologie

Cystite : palmarosa, sarriette, origan compact, thym thymol, bois de rose, cannelle, eucalyptus citronné, genévrier, tea tree, niaouli, romarin verbénone, thym thujanol Infection Urinaire : copahu, carotte, cyprès, estragon, gaulthérie couchée, clou de girofle, lavande vraie, myrte, niaouli, sarriette, thyms Énurésie : cyprès + myrrhe + huile végétale de calophyllum Néphrite : bouleau jaune, genévrier, estragon, lavande vraie, laurier, gaulthérie couchée Dépuratif : carotte + céleri + eucalyptus menthe – genévrier Coliques Néphrétiques : estragon + basilic

(calculs) : citron + cèdre + estragon +

Lithiases Rénales

genévrier OU céleri + gaulthérie couchée + thyms Infection Rénale : clou de girofle + origan compact + sarriette Prostate : myrte, lavande aspic, genévrier, niaouli, gaulthérie couchée, cyprès, géranium rosat Prostatite Infectieuse : géranium rosat + cyprès + menthe poivrée OU géranium + thym thujanol – huile végétale de calophyllum Infection du Pénis : bois de rose + tea tree + tanaisie - huile végétale de calophyllum

77

n) Exemples en rhumatologie

Arthrose : eucalyptus polybractea, eucalyptus à cryptone, thym thujanol, sarriette, gaulthérie couchée, marjolaine, thym thymol, thym saturéoïdes, lavandin, copahu, bouleau jaune, cyprès, encens oliban, genévrier, gingembre, laurier, lavande vraie, myrrhe, pin sylvestre, menthe poivrée Rhumatismes - Arthrite - Polyarthrite : bouleau jaune + épinette noire + pin sylvestre (effet cortisone like) Arthrite : eucalyptus citronné + hélichryse italienne + menthe poivrée + estragon – huile végétale de calophyllum Visée Anti-Inflammatoire : eucalyptus citronné + hélichryse + menthe poivrée + gingembre – huile végétale de calophyllum Lumbago - Sciatique - Tennis Elbow - Tendinite :

eucalyptus citronné + genévrier + bouleau jaune + gaulthérie Contracture - Crampe : Effet décontractant : romarin camphre Douleur Dorsale : gaulthérie couchée, eucalyptus citronné, lavandin, marjolaine, pin sylvestre, menthe poivrée, camomille romaine, thym saturéoïdes, cyprès, noix de muscade

78

o) Exemples de diverses pathologies

Fièvre - Adultes : gingembre, myrte, bois de rose, petit grain bigarade, niaouli, ravintsare, eucalyptus radiata, gaulthérie couchée, tea tree, lavande vraie Fièvre - Enfants : ravintsare + myrte + bois de rose

hélichryse

Acouphènes :

italienne + cyprès + petit grain bigarade Bouchon d’oreille : romarin cinéole 2 ml + eucalyptus mentholé 3 ml + niaouli 2 ml (2 gouttes du mélange en onctions péri-auriculaires et 2 gouttes sur une mèche de coton dans l'oreille 2 à 3 fois par jour pendant 5 jours)

cyprès

+

lentisque

+

basilic

+

Dents – Bouche :

Gingivite : hélichryse italienne + lavande vraie ou eucalyptus citronné + laurier + tea tree + menthe poivrée dans de l’huile végétale de calendula Aphtes : clou de girofle, laurier, lavande aspic – huile végétale de calendula Carie : menthe poivrée, sarriette, tea tree, girofle Halitose : basilic, menthe poivrée, citron Infection buccale : camomille romaine + girofle

79

Abcès dentaire : clou de girofle + laurier + menthe poivrée – Huile végétale de millepertuis ou calendula

Transpiration Excessive : sauge officinale, géranium rosat, palmarosa Mal des Transports : menthe poivrée + basilic Piqûres d’Insectes : eucalyptus citronné, bergamote, citron, citronnelle de Java, clou de girofle Piqûres de Puces : lavande aspic, tea tree Répulsif moustiques : citronnelle de Java, géranium rosat, eucalyptus citronné, camphre, clou de girofle, cannelle

moustiques : citronnelle de Java, géranium rosat, eucalyptus citronné, camphre, clou de girofle, cannelle Patchouli 80

Patchouli

80

IV

LES URGENCES EN AROMATHÉRAPIE

LE

Coup, entorse, écrasement, etc … Contre la douleur en 1 er lieu : la MENTHE POIVRÉE ! Véritable anti-douleur et sensation de froid garantie. Appliquer pure sur une zone peu étendue, autrement mélanger avec une huile végétale.

TRAUMA

FERMÉ

(sans

plaie

ni

saignement) :

Pour prévenir l’hématome : l’HÉLICHRYSE ITALIENNE (vraiment très liquide donc quelques gouttes suffisent). Utiliser pure sur une zone peu étendue : masser du centre de la douleur vers l’extérieur dans le sens des aiguilles d’une montre. Dans les cas graves, renouveler toutes les 5 minutes.

LE CATAPLASME - Pour 100g de pâte à préparer éventuellement à l’avance et conserver de façon hermétique :

ARGILE VERTE

+ HE HELICHRYSE ITALIENNE

3 gouttes

+ HE LAVANDE VRAIE OFFICINALE

3 gouttes

+ HE GERANIUM ROSAT EGYPTE

3 gouttes

+ HV arnica ou calendula ou millepertuis

10 ml

81

LE TRAUMA OUVERT et/ou mixte (plaie, saignement…)

-

arbre à thé) – " Toute coupure, égratignure, écorchure, ouverture, avec Tea Tree désinfectera ! " Pour une petite surface à utiliser pure – Pour une grande étendue appliquer le SOLUTÉ (à préparer d’avance) – Dans un vaporisateur mélanger :

DÉSINFECTION :

TEA

TREE

(Melaleuca

Alternifola

1 cuillère à café de sel

20 gouttes de TEA TREE

75 cl d’eau.

Pulvériser pour enlever les corps étrangers et salissures – Imprégner une gaze du soluté, le couvrir de film étirable (pour

éviter qu’il ne sèche trop vite) finir avec un bandage. En cas d’hématome ajouter quelques gouttes d’HÉLICHRYSE.

ne sèche trop vite) finir avec un bandage. En cas d’hématome ajouter quelques gouttes d’HÉLICHRYSE. 82

82

Myrrhe

LE SAIGNEMENT : LA SUTURE AROMATIQUE :

GÉRANIUM ROSAT - Quelques gouttes pures – Un phénomène d’aggravation spontané du saignement de TRES courte durée va apparaître – Il s’agit du procédé de désinfection naturelle. Faire ensuite un pansement compressif avec 2 gouttes sur une gaze.

LA BRULURE : LAVANDE VRAIE pure pour une petite étendue. Ensuite appliquer le cataplasme d’argile verte en y ajoutant de l’huile essentielle de lavande vraie et de l’huile végétale de millepertuis.

l’huile essentielle de lavande vraie et de l’huile végétale de millepertuis. Tea tree – Malaleuca Alternifola

Tea tree – Malaleuca Alternifola

83

V

LES MOLÉCULES BIO CHIMIQUES

MONOTERPENES

ANTISEPTIQUES ATMOSPHERIQUES - STIMULANTS GÉNÉRAUX - ANTALGIQUES - EFFET CORTISONE

Cymène Myrcène Ocinème Limonène Terpinène Phellandrène Pinène Sabinène Camphène Thyjène :

Thym thymol, sarriette, houblon, citronnelle des Indes, poivre de Jamaïque, ravensara aromatica, estragon, lavande, basilic, citron, céleri, carvi, tea tree, marjolaine, mandarine, aneth, élémi, livèche, pin maritime, pin sylvestre, cyprès vert, myrte verte, genévrier, muscade, laurier, origan compact, épinette noire, encens oliban…

SESQUITERPENES

ANTI INFLAMM.ATOIRES – TONIQUES - ANTI INFECTIEUX - IMMUNOSTIMULANTS - ANTI ALLERGIQUES

Zingibérène Caryophyllène Humulène Cadinène Germacrène Chamazulène :

Gingembre, pin maritime, copahu, ylang ylang, carotte, sauge officinale, sapin baumier, houblon, cèdre, camomille romaine, tanaisie, achillée millefeuille…

85

MONOTERPENOLS - MONOTERPENIQUES ALCOOLS AROMATIQUES

ANTI FONGIQUES - ANTI VIRAUX - ANTI BACTÉRIENS - IMMUNOSTIMULANTS

Linalol Geraniol Nérol Lavandulol Citronnellol Terpinéol Terpinène-origanol Carvéol Menthol Myrtenol Verbénol Bornéol Pinocarvéol Isopulégol :

Bois de rose, thym linalol, coriandre, hysope, basilic, lavande aspic, lavandin, petit grain, bergamote, ylang ylang, palmarosa, thym géraniol, citronnelle de Java, hélichryse, lavande vraie, géranium, eucalyptus citronné + radiata + globulus, thym saturéoïdes, cajeput, tea tree, marjolaine, carvi, menthe poivrée, myrte, hysope, inule, ciste laurier, camomille romaine…

ALCOOLS SESQUITERPENOLS SESQUITERPENIQUE

TONIQUES - IMMUNOSTIMULANTS - MICROBICIDES

Eudesmol Daucol-carotol Viridiflorol Patchoulol Sclaréol Khusinol Chavicol :

Amarys, carotte, camomille allemande, niaouli, sauge officinale, patchouli, valériane des Indes, sauge sclarée, vétiver, bay, poivre de la Jamaïque…

86

P H É N O L S

ANTI INFECTIEUX – TONIQUES - IMMUNOSTIMULANTS

Carvacrol Thymol Eugenol : Origan, sarriette, thym thymol, marjolaine, carvi, thym saturéoïdes, girofle, cannelle de Ceylan, basilic, laurier …

E S T E R S

ANTI SPASMODIQUES - ANTI ARYTHMIQUES - SYSTEME NERVEUX - DECONGESTIONNANTS

Linalyle Formiate Géranyle Citronellyle Néryle Benzyle Salicylate méthyle Benzoate Terpenyle Isobutyle :

Petit grain bigarade, sauge sclarée, lavande vraie, lavandin, bergamote, citronnelle de Java, palmarosa, ciste, coriandre, laurier noble, géranium, thym géraniol, ylang ylang, gaulthérie couchée, bouleau jaune, camomille romaine, hélichryse italienne…

thym géraniol, ylang ylang, gaulthérie couchée, bouleau jaune, camomille romaine, hélichryse italienne… Estragon 87

Estragon

87

ALDEHYDES

ANTI INFLAMM.ATOIRES - ANTALGIQUES

Géranial Néral Myrténal Benzaldéhyde Cinnamaldéhyde Citronnellal :

Verveine citronnée, citron, tea tree, litsée, gingembre, eucalyptus radiata, cardamome, myrte verte, eucalyptus globulus, hysope, cajeput, niaouli, cannelle…

C É T O N E S

ANTI INFLAMM.ATOIRES - ANTI INFECTIEUX - MUCOLYTIQUES - CALMANTS - ANTI COAGULANTS - CICATRISANTS - SÉDATIFS -IMMUNOSTIMULANTS

Menthone Piperitone Carvone Fenchone Thuyone Thujone Bornéone (camphre) Verbenone Pinocarvone Vetivone Méthyllacetophenone Atlantone :

Menthe poivrée, eucalyptus dives, carvi, thuya, sauge officinale, armoise, romarin camphre, lavande aspic, romarin cinéole, romarin verbénone, camomille romaine, eucalyptus globulus, vétiver, eucalyptus polybractea cryptone, cèdre Atlas,…

88

D I O N E S

ANTI SPASMODIQUES - ANTI COAGULANTS

Italidoine : hélichryse italienne…

ACIDES AROMATIQUES

ANTI INFLAMMATOIRES

Benzoïque Cinnamique Acide salicylique :

Vétiver, clou de girofle, genévrier, cannelle cassia, ciste, niaouli, cajeput, benjoin, gaulthérie couchée, bouleau jaune…

LACTONES

MUCOLYTIQUES - ANTITOXIQUES HÉPATIQUES

Sedanolide : angélique, absinthe, inule, aunée, costus, cryptoria massia…

COUMARINES

ANTI SPASMODIQUES - NEURO SÉDATIFS

Eugénine Limettine Bergaptol Visnadine :

Angélique, khella, céleri, orange, mandarine, bergamote…

89

O X Y D E S

DÉCONGESTIONNANTS RESPIRATOIRES MUCOLYTIQUES - EXPECTORANTS

CINEOLE = (eucalyptol)

Ascaridole : eucalyptus polybractea + smithii + radiata + globulus, ravintsare, niaouli, cajeput, romarin cinéole, laurier noble, lavande aspic, myrte, romarin camphre, sauge officinale, romarin verbénone, lavandin, basilic, boldo, chénopode…

P H T A L I D E S

DÉTOXIFIANTS HÉPATIQUE ET ALIMENTAIRE

Butyl phtalides : céleri, livèche, carotte…

P H T A L I D E S DÉTOXIFIANTS HÉPATIQUE ET ALIMENTAIRE Butyl phtalides :

Camomille

90

VI 13 HUILES ESSENTIELLES POUR TOUS LES JOURS

 

BOIS DE ROSE

   

CAMOMILLE Romaine

 

Aniba Rosaedora

Chamaemelum Nobile

ANTIFONGIQUE / ANTIBACTERIEN / ANTIVIRAL

ANTISPAMODIQUE PUISSANT / ANTALGIQUE

Infections ORL et broncho-pulmonaires Angine - Grippe – Bronchite – Rhume

 

Spasmes , stress, anxiété, chocs nerveux

Troubles digestifs d’origine nerveuse

 

Infection gynécologique & urinaire

Troubles du sommeil

Antifongique :

 

Antalgique – Antiparasitaire - Prurit

Mycoses – Candidoses

Ampoules -

Bain surtout pour les enfants !

 

Pas les 3 premiers mois de la grossesse.

91

 

ESTRAGON

 

EUCALYPTUS CITRONNE

Artemisia Dracunculus

Eucalyptus Citrodora

ANTI ALLERGIQUE/ ANTIVIRAL/ ANTISPAMODIQUE PUISSANT

ANTI INFLAMMATOIRE / ANTALGIQUE

HOQUET - Aérophagie – Digestion lente, gastrite et colite Spasmophilie – Mal des transports - Douleurs prémenstruelles - Règles douloureuses Crampes et contractures musculaires – Sciatique – Toux – Asthme allergique

Inflammations musculaires et articulaires Sciatique – Entorse – Syndrome canal carpien – Tendinites – Arthrose – Arthrite - Hypertension – Prurit – Mycoses cutanées – Piqûres de moustique

Pas d'usage prolongé sans avis d'un aromathérapeute. Dermocaustique : diluer à 20% maximum ! Jamais en bain !

Dermocaustique : diluer à 20% ! Pas les 3 premiers mois de la grossesse.

92

GAULTHERIE COUCHEE

Gaultheria Procumbens

ASPIRINE LIKE / ANTI DOULEUR

Inflammations douloureuses : tendinites, muscles fatigués et douloureux, crampes - ENTORSES – SYNDROME CANAL CARPIEN Rhumatismes musculaires, Goutte, Arthrite inflammatoire, Polyarthrite, Arthrose vertébrale- Céphalées d'origine hépato- cirulatoire

Hypertension-

Eczéma inflammatoire

GERANIUM ROSAT

Pelargonium Graveolens

HEMOSTATIQUE / ANTIFONGIQUE

Epistaxis (saignement de nez) & cicatrisant :

directement sur la plaie - Diabète, rétention d’eau Asthénie et fatigue générale Vergetures (prévention) Zona, eczéma, psoriasis, impétigo, acné, plaies Mycoses cutanées et gynécologiques Hémorroïdes, couperose, phlébites Colite d'origine nerveuse Prurit

-

Dermocaustique : diluer à 20% maximum !

Interdite en dessous de 6 ans.

Pas les 3 premiers mois de la grossesse.

93

 

HELICHRYSE

   

LAVANDE VRAIE

 
 

ITALIENNE

   

Helichrysum italicum

Lavendula angustifolia ou officinalis

=

ARNICA ++++

ANTISPAMODIQUE / CALMANTE

Hématomes (bleus) externes et internes, même anciens, traumatismes, coups – ENTORSE - Problème de circulation sanguine – SYNDROME CANAL CARPIEN – Arthrite, polyarthrite, rhumatismes - Hypercholestérolémie – Plaies, cicatrices, vergetures, eczéma, psoriasis, acné, acné rosacée

BRULURES – Stress, anxiété, troubles du sommeil Acné – Plaie – Piqûres d’insectes – Feu du rasoir – Cicatrisante Troubles d’origine nerveuse : spasmes, migraines Crampes, contractures - Évanouissement – Hypertension – Palpitations - Tachycardie – Asthme – Spasmes digestifs – Nausée - Migraine

Interdite aux femmes enceintes ou allaitantes & enfants ! Utiliser uniquement en cure sur une période courte. Ne pas associer à des anticoagulants.

94

 

MENTHE POIVREE

   

NIAOULI

 

Mentha piperita

Melaleuca Quinquenervia

ANTI DOULEUR / ANTIVIRALE

POLYVALENT

Nausées, vomissements, mal des transports Évanouissement – Nez bouché – Maux de tête, asthénie mentale, physique Douleurs articulaires, otalgies.

Otites, sinusites, bronchites, grippes, angines, rhinopharyngites, rhumes, Fièvre Grippe, Hépatites virales, Bronchite, refroidissements, toux – Mycoses, eczéma, acné, plaies Herpès, zona, varicelle - Varices, jambes lourdes, stases veineuses et lymphatique

Protection avant Radiothérapie

1 goutte pour 50 cl d’eau dans une bouteille = boisson rafraîchissante ++ sans sucre ni calorie – Remuer à chaque fois avant de boire car les huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l’eau et la menthe pure brûle la bouche !

Diluer à 50%

 

Interdite aux femmes enceintes ou allaitantes & enfants de moins de 6 ans - Diluer à 10% maximum ! Pas d’usage étendu. Jamais en bain !

 

95

 

PIN SYLVESTRE

   

RAVINTSARE

 

Pinus Sylvestris

Cinnamommum Camphora

PNEUMOLOGIE / CORTISON LIKE

INDISPENSABLE

Bronchites, sinusites, toux, laryngites, asthme Toux : en inhalation - Asthénies profondes, "coups de pompe" Baisse de la concentration, Fatigue physique Hypotension - Sciatique, lumbago, Arthrite, Crampes, Rhumatismes – Antidouleur cutané -

Antivirale et microbicide exceptionnelle Immunostimulante - Dégage les voies respiratoires Grippe, bronchites, rhinopharyngites, refroidissements – Herpès labial et génital - Hépatites et entérites virales - Insomnie, dépression, angoisse Asthénie profonde, nerveuse et physique Infections virales cutanées / hépatiques Induction du sommeil, angoisse, dépression Troubles neuromusculaires -

Déconseillé aux enfants de moins de 6 ans - Diluer à 20% !

HE très douce pour les enfants !

96

TEA TREE

Melaleuca Alternifola

DESINFECTANT

INDISPENSABLE

« Toute ouverture, égratignure, écorchure avec Tea Tree désinfectera » !

Infections buccales : aphtes, abcès, gingivites Infections O.R.L. : Angine - otite, sinusite, Rhinopharyngite - Infections gynécologiques - Infections urinaires : cystites, urétrites Abcès cutané, acné juvénile, acné rosacée, eczéma - Candidoses – Ascaris – Radio protecteur – Appendicite -

Pas les 3 premiers mois de la grossesse.

Huile Végétale de

CALENDULA

ou MACERAT

LA MEILLEURE POUR
LA MEILLEURE POUR

LA MEILLEURE POUR

LA MEILLEURE POUR DILUER LES HE !

DILUER LES HE !

LA MEILLEURE POUR DILUER LES HE !

-

Anti-inflammatoire

 
 

puissante

 

-

Cicatrisante et aseptisante

 

-

Reconstituante et

 
 

revitalisante

 

-

Adoucissante

 

-

Apaisante

 

-

Irritations cutanées, gerçures,

 

crevasses, engelures, petites

 
 

plaies, feu du rasoir, psoriasis,

 

eczéma, ulcère, plaie de lit

   

-

Soins des peaux fragiles

 
 

(bébés, enfants,

)

 

-

Brûlures, coups de soleil

 

-

Douleurs, démangeaisons,

 
 

urticaire, piqûres d'insectes

-

Peaux fragiles, sèches,

 
 

rugueuses

 

-

Peaux qui tiraillent, peaux

 
 

réactives

 

Ne pas avaler !

97

LES MACÉRATS de Calendula (souci) et de millepertuis

On trouve souvent dans le commerce diverses huiles

végétales, comme l'huile de calendula, l'huile de carotte, huile

En réalité,

de vigne rouge, huile de millepertuis, de vanille

ce sont des macérâts huileux, extrêmement faciles à faire !

Un macérât vous permet de profiter des extraits végétaux pour diluer vos huiles essentielles et fait maison il ne vous en coutera que le prix de l’huile végétale de base BIO.

Comment faire un macérât ?

* Bien nettoyer un bocal en le plongeant quelques minutes

dans de l'eau bouillante

* Remplir le bocal de fleurs séchées de soucis /calendula,

millepertuis, sans tasser

* Recouvrir d'huile végétale bio : tournesol ou olive

* Fermer et laisser macérer au soleil. Retourner chaque jour.

* Au bout de 3 ou 4 semaines, filtrer et verser le macérât dans

un flacon en verre.

Retourner chaque jour. * Au bout de 3 ou 4 semaines, filtrer et verser le macérât

98

Encens

VII

CONCLUSION

Les huiles essentielles combinent de nombreuses vertus thérapeutiques, il reste à les sélectionner en fonction des pathologies ou faiblesses et de les associer à deux ou trois autres huiles essentielles pour un effet « synergie » renforcé. Le choix en fonction de sa propre perception de l’arôme, du ressenti par rapport à l’odeur est intéressant. Choisir l’huile essentielle « qui nous parle le plus ».

Très concrètement, (sous forme de tableau) choisir d’abord l’huile essentielle en fonction du symptôme majeur, lister ensuite les autres points faibles, et pour finir sélectionner celles qui se retrouvent le plus souvent dans le tableau tout en laissant la part belle à l’odorat !

L’aromathérapie est une marche dans la connaissance de la santé, un complément à d’autres médecines douces, un atout à utiliser sans modération afin de devenir les acteurs de notre propre santé. Il ne faut pas omettre les bons réflexes : diététique, nourriture biologique, eaux de qualité, gestion du stress, etc…

99

L’argile, l’homéopathie, le chlorure de magnésium, l’extrait de pépins de pamplemousse, la vitamine C, le griffonia simplicifolia, le millepertuis, etc… ainsi que la nutrithérapie, sont d’excellents compléments de l’aromathérapie. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter fortement que le

Codex Alimentarius* ne nous prive pas prochainement de

l’accès à ces merveilleuses molécules naturelles…

* La Commission du Codex Alimentarius est le principal organisme mondial qui fait des propositions, pour toutes les questions concernant la mise en œuvre du Programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentaires.

Directives du Codex sur les compléments alimentaires en vitamines et sels minéraux En juillet 2005, la Commission du Codex réunie à Rome a adopté les Directives sur les compléments alimentaires en vitamines et sels minéraux comme une nouvelle norme globale. Rédigées sur la base d’une directive restrictive de l’Union européenne sur les compléments alimentaires, ces directives proposent de définir des limites supérieures pour les dosages de vitamines et de sels minéraux, d’interdire toute allégation présentant les vitamines et les sels minéraux comme capables de prévenir, soulager, traiter ou guérir des maladies. Compte tenu de la quantité massive de preuves démontrant les avantages impressionnants pour la santé des compléments alimentaires, nous constatons que loin de protéger la santé des consommateurs, l’application globale de ces directives aura pour principale conséquence de réserver la vente de produits de santé, thérapeutiques, curatifs et préventifs, à la seule industrie pharmaceutique.

100

VIII

BIBLIOGRAPHIE

Dr Jean Pierre WILLEM (Chirurgien Anthropologue)

« Les Huiles Essentielles, médecine d’avenir », Éditions Le

Dauphin

« Les Antibiotiques Naturels », Éditions Sully

« Aroma Stress », Éditions Albin Michel

« Aroma Famille », Éditions Albin Michel

« Aroma Allergies », Éditions Albin Michel

« 100 maladies du XXIe siècle », Éditions Testez

Pierre FRANCHOMME (Chercheur Aromatologue, et Pharmacologue)

« L'aromathérapie exactement », Éditions Roger Jollois

Dr Daniel PENOEL (Médecin Aromathérapeute)

« Urgences et soins intensifs en médecine aromatique intégrée », Éditions Osmobiose

Dr Jean VALNET (Chirurgien, Aromathérapeute,

Phytothérapeute)

« L'Aromathérapie », Éditions Le Livre de Poche

Rodolphe BALZ (Producteur de Plantes Aromatiques)

« Les huiles essentielles et comment les utiliser », Éditions R.

Balz

101

Tous mes remerciements les plus sincères aux médecins et/ou auteurs suivants qui ont révolutionné ma vision de la médecine et de ses traitements alternatifs :

Dr Jean Pierre WILLEM, Dr Daniel PENOEL & Pierre FRANCHOMME (aromathérapie), Christian FLECHE & Jean Jacques CREVECOEUR (décodage biologique),

Sylvie SIMON (vaccins), Corinne GOUGET (additifs alimentaires), Raymond DEXTRAIT (argile), Dr André GERNEZ (nutrithérapie & cancer), Dr Mathias RATH

(vitamine C),

métaux lourds), Dr Loïc LE RIBAULT (silicium organique) et bien d’autres…

Dr Dietrich KLINGHARDT (détoxication des

Merci mille fois de m’avoir permis de changer de paradigme et d’appréhender depuis de façon sereine et naturelle les soucis de santé au quotidien.

Merci également à mes proches : famille, amis et voisins qui ont accepté spontanément mes conseils et préparations d’huiles essentielles avec confiance, curiosité et bien souvent avec étonnement quant aux résultats obtenus.

102

Faucheurs

Volontaires, Adhérents de Groupements d’Achats Locaux, Cultivateurs, Éleveurs et aux Infatigables Informateurs, ces

"engagés – enragés" qui diffusent inlassablement et contre vents et

marées " un autre son de cloche ", toutes ces

l’accès à l’information et au libre

indispensables afin de libérer choix…

Merci à tous ces partisans pour leur coopération au maintien et au développement d’une agriculture de proximité, éthique et biologique, respectueuse des êtres vivants et de l’environnement et permettent ainsi à chacun de préserver ou recouvrer une bonne santé !

alternatives

Merci

à

tous

les

Lanceurs

d’Alertes,

de préserver ou recouvrer une bonne santé ! alternatives Merci à tous les Lanceurs d’Alertes, 103

103

Miss5367@yahoo.fr

Imprimé et façonné en France par

COMEDIA – Décembre 2010

Téléphone : 04 66 67 34 65

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.