Sunteți pe pagina 1din 40

UNIVERSITATEA DE ŞTIINŢE AGRICOLE ŞI MEDICINĂ VETERINARĂ " ION IONESCU DE LA BRAD" IAŞI

FACULTATEA DE AGRICULTURĂ SPECIALIZAREA I.E.A.

ÎNVĂŢĂMÂNT LA DISTANŢĂ (I.D.)

Lector Nicolae HÂRŢAN Şef lucr. dr. Margareta CONFEDERAT

LIMBA FRANCEZĂ

ANII

I şi II

2009

Referenţi:

Prof. univ. dr. Maria PAVEL Universitatea Al. I. Cuza Iaşi

Prof. univ. dr. Doina-Liana TOMA U.Ş.A.M.V. “Ion Ionescu de la Brad” Iaşi

- 2 -

Table des matières

Curriculum vitae

4

Lettre de motivation (modèle)

5

Notre Université

6

Choisir bien son métier

7

La vie d'étudiant

8

Économie

9

La plante

10

Feuilles

12

Vie latente et germination de la graine

14

Constitution des terres arables

16

Amélioration des terres

17

Tracteurs

19

Machines agricoles

21

Génétique

23

Protection de la nature en agriculture

25

Écologie végétale

26

Exercices

28

Travaux de contrôle

36

- 3 -

Curriculum vitae

Nom et prénom: Popescu Alina Adresse: Rue Vasile Lupu 15, bl. B 5 , sc. B, ap.8, et. II, 6600 Iaşi, Romania. Tél.: 040-32-147636. E-mail: popalin@hotmail.com Études

:

Lycéales: Lycée “C. Negruzzi” Iaşi, 1987-1991; Examen de baccalauréat:

session juin 1991, moyenne 9,45 (note maximale 10), classée première de la série de 150 élèves. Universitaires: Faculté d’Agriculture de l’Université des Sciences Agricoles et de Médecine Vétérinaire “Ion Ionescu de la Brad” de Iaşi (1991- 1996), moyenne 9,73, classée la cinquième de la série de 50 étudiants. Examen final de licence: session juin 1996, moyenne 10 (note maximale). Reçue au Doctorat en 1998, après examen d’admission à l’Université des Sciences Agricoles et de Médecine Vétérinaire, discipline Techniques agricoles. Soutenu les trois examens proposés avant la préparation de la Thèse. En cours de rédiger ma thèse sur une nouvelle technologie de la culture du blé dans le centre du Plateau Moldave. Activité professionnelle: Après avoir fini mes études universitaires j’ai occupé plusieurs postes d’exécutant dans les exploitations agricoles du département de V., promu en 2000 chef de secteur d’un compartiment de consultance agricole du même département. J’ai participé et j’ai organisé moi- même rencontres, échanges d’expérience, démonstrations pratiques devant les fermiers. Je suis membre de l’Association professionnelle de profil et conseiller pour les problèmes de technologie après les autorités de la région. Langues: Français (très bien), titulaire du Diplôme Approfondi de Étrangères Langue Française; Anglais (bien). Je possède des connaissances satisfaisantes de travail sur l’ordinateur. Domaine d’intérêt: techniques expérimentales; machines agricoles; protection des plantes Hobby: littérature, jeux instructifs télévisés, musique.

- 4 -

Lettre de motivation (modèle)

Monsieur le Directeur

Il y a longtemps que je suis de près l’activité de votre établissement (entreprise), vu mes préoccupations personnelles. Vous et vos collaborateurs, vous jouissez à juste titre d’un prestige bien mérité dans le domaine agricole (horticole) et je me joins à ceux qui vous apprécient, lors de rencontres, journées professionnelles et symposiums, dédiés à l’un ou l’autre du vaste champ d’activités et d’investigations que votre institution déploie depuis tant d’années et qui concerne l’agriculture nationale, européenne et souvent mondiale. Moi, je suis ingénieur (agricole, horticulteur) et je m’occupe notamment de la culture de blé (maïs, tomates, légumes, vigne) et je m’intéresse forcément à tout ce qui contribue à la production, à l’entretien des cultures et à la récolte. Ayant une formation supérieure uinversitaire, j’ai gardé le goût pour la recherche et j’ai continué à fréquenter mes professeurs et collègues. Je viens de passser même l’examen d’admission au Doctorat; aussi je voudrais-je vous solliciter un stage de quelques mois dans votre établissement, afin de me mettre au point avec les dernières nouveautés liées aux techniques agricoles. Je suis un homme d’équipe et je pense pouvoir m’intégrer facilement vu mon caractère coopérant. Le professeur P. de l’Université des Sciences Agricoles et de Médecine Vétérinaire qui a bien voulu accepter de diriger ma Thèse de Doctorat et Monsieur R. du Laboratoire de Techniques Expérimentales de la même université pourraient donner des références supplémentaires sur ma personne. Dans l’attente d’une réponse affirmative de votre part, veuillez bien agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentimments les meilleurs.

- 5 -

Notre Université

Michel: Salut, mon cher, très content de te voir ici. Jean: Ravi de te revoir. Je suis en excursion … Iaşi est magnifique … Mais d’où sors-tu ? M: C’est mon Université. Veux-tu la voir ? J: Mais, bien sûr. M: Allons-y ! Nous laissons à gauche le bâtiment nouveau de la Faculté de Zootechnie et de Médecine Vétérinaire, nous passons maintenant près des halles de machines agricoles et nous voilà au bâtiment principal de notre univérsité. J: Elle est très bien ton univérsite. Un bâtiment si imposant… M: Entre, mon ami, c’est par ici. Il n’y a personne pour le moment. Les cours de la matinée sons finis; c’est à 14 heures qu’ils recommencent … Voici le vestiaire de notre amphi et là, c’est le bureau du doyen. J: Qu’est-ce qu’il y a au bout de ce corridor ? M: Notre labo de Botanique. Regarde comme il est vaste et clair. C’est qu’on fait beaucoup de botanique chez nous. Veux-tu jeter un coup d’œil sur nos autres labos ? Ils se trouvent au rez-de-chaussée et à tous les étages. Les étudiants y travaillent et y apprennent des disciplines différentes: biochimie, technique agricole, pédologie, physiologie et amélioration des plantes etc. J: Où mène cet escalier ? M: Au premier. Nous y avons encore un laboratoire de Physique et une salle de cours. J: Où se trouvent les champs ? Sont-ils loin ? M: Les horticulteurs ont leurs champs près de leur faculté, nous avons des laboratoires et des champs à Ezăreni là où nous allons pour le stage. Il y a là-bas un foyer tout neuf et des laboratoires bien outillés. J: Et la salle des fêtes ? Et la cantine ? M: La première est ici, dans le bâtiment central, la deuxième est près de la faculté d’horticulture … La voici, notre salle des fêtes.

- 6 -

J: Elle est vraiment bien grande et confortable. Y donne-t-on souvent des spectacles ? M: Oui, assez souvent, surtout des danses populaires interprétées par les équipes de nos étudiants. Veux-tu m’accompagner à la bibliothèque ? On y trouve aussi beaucoup de livres français de diverses spécialités. J: Volontiers, mais pas aujourd’hui. Je ne peux pas aller voir la cantine et les foyers non plus. Je suis pressé. On m’attend. Tu as été bien gentil … Au revoir. M: Écoute, Jean. Mon emploi de temps ne me permet pas de te rejoindre en ville ce soir, mais viens chez moi, au foyer; je te présenterai à mes amis. A bientôt.

Traduisez en français:

Universitatea de Ştiinţe Agricole şi Medicină Veterinară din Iaşi a luat numele marelui agronom român Ion Ionescu de la Brad în 1957, cu ocazia unei adunări ţinute pentru a-i cinsti memoria. Activitatea lui marchează începutul agronomiei în România. Născut în iunie 1818 la Roman, într-un modest cămin, el

a urmat cursurile şcolilor din ţară şi apoi a mers în Franţa, la Sorbona, unde şi-a

desăvârşit cunoştinţele de botanică, fizică, chimie etc. Întors în ţară, devine primul profesor de agricultură la Academia Mihăileană din Iaşi. Impresionanta sa muncă ştiinţifică şi practică cuprinde toate domeniile agriculturii. Savant patriot, el îşi propune să contribuie la ridicarea nivelului de viaţă al ţăranilor. Despre conducătorul întreprinderii el spune: „El trebuie să aibă cunoştinţe nu numai despre teorie, dar şi despre practica agriculturii, adică să ştie ce trebuie să facă, dar să şi facă“.

Choisir bien son métier

- Qu’est-ce que tu fais comme métier ?

- Je suis éleveur, ingénieur zootechnicien.

- Alors, tu élèves des animaux … Et toi, qu’est-ce que tu fais comme métier ?

- Moi, je suis agriculteur. Je cultive des plantes agricoles.

Dialogue:

Paul: Quel métier veux-tu faire, Georges, quand tu finiras ton lycée ? George: Moi, je voudrais être ingénieur agronome. Et toi, Jacqueline ?

- 7 -

Jean: Moi je voudrais être médecin vétérinaire dans une ferme. On voit souvent des femmes qui portent des blouses blanches et qui soignent les malades, hommes ou animaux. G: Il me semble que l’ingénieur fait des choses plus importantes. Il construit et dirige beaucoup de gens. P: Tiens, tu te vantes déjà … Mais tu te trompes … Et vous, mademoiselle Marie, qu’est-ce que vous faites comme métier ? M: Moi, je suis employée dans un grand magasin, mais je pense changer de métier l’an prochain. Je veux m’inscrire au concours d’admission à l’université. Je veux étudier les sciences économiques.

La vie d'étudiant

Pierre: Nous voilà à la fin du premier mois depuis la rentrée. On est étudiant depuis si peu et notre expérience est déjà devenue considérable. Jacques: En effet, pour vous, étudiants en première année, le passage du lycée à la faculté est un véritable choc, que vous accuserez d’autant plus pendant votre première session d’examens. P: C’est vrai. Les cours, les séminaires, les travaux pratiques dans les laboratoires ou à la ferme nous occupent toute la journée … On a le vertige à suivre tant d’activités. J: Vous avez pourtant une certaine expérience. Dans le lycée agroindustriel on vous a enseigné pas mal de choses, tandis que moi qui a suivi les cours d’un lycée pédagogique … P: On ne se plaint pas de cela, mais pensez: tant de notes et de dessins, et tant de nouveautés ! Toi qui est en troisième, tu as oublié l’effort qu’il faut faire pour accumuler une telle quanité d’information. J: Tu as certainement raison. Prenez garde à toutes vos activités: il faut se forger un tout autre style de travail que celui du lycée. Ecouter attentivement les explications du professeur et faire, en même temps, de bonnes notes, cela ne s’apprend pas si facilement, je dois l’avouer. P: Et tu ne dis rien de la vaste bibliographie à consulter d’une semaine à l’autre. Ajoutez-y les observations qu’on doit faire pendant les expériences au laboratoire…

- 8 -

J: Je crois que tu te plains trop, mon ami. Sachez que la vie d’étudiant est une étude permanente, faite d’observations, de lectures et de réflexions. D’ailleurs tu es assez grand pour comprendre cela … P: Tu te moques de moi … Je suis un peu découragé, il est vrai, mais je ne fléchirai pas. D’ailleurs, j’apprends tous les jours et on m’apprécie dans mon groupe. Ce n’est qu’à toi que j’ai fait part de mes inquiétudes. J: Excusez-moi. Je plaisantais, car je connais ton application à l’étude et je crois bien que tu seras un très bon étudiant. Je connais ton envie de tout savoir. Tu verras combien le fait d’avoir travaillé dans la ferme de ton école te sera utile pendant la pratique de fin d’année. P: Oh, quant à cela je pense me débrouiller mieux, bien qu’il me reste beaucoup à apprendre là encore. J: En effet, n’aie pas peur, les cours, les laboratoires et les séminaires, voilà une activité bien chargée, mais tellement passionnante.

Traduizez en français:

Călătorul care vizitează Iaşul, vechea capitală a Moldovei, se întreabă fireşte care sunt vestigiile oraşului din epoca feudală. Din vechea curte nu mai găsim decât fundaţiile lângă care s-a construit, la începutul secolului nostru, actualul Palat al Culturii, în stil gotic, dar, nu departe de aici, alte monumente stau mărturie despre iscusinţa meşterilor din secolele trecute: biserica Sfântul Nicolae datând din vremea lui Ştefan cel Mare, Casa Dosoftei, construcţie laică din secolul al XVII-lea, celebra biserică Trei Ierarhi, adevărată broderie din piatră, sau mănăstirea Golia cu impunătorul său turn. Monumentalul Teatru Naţional, inaugurat la sfârşitul secolului al XIX-lea, Filarmonica, Universitatea ,,Al. I. Cuza“, Biblioteca Centrală Universitară atestă bogata viaţă culturală a marelui oraş românesc.

Économie

Les remarquables travaux que nous venons de résumer trop brièvement ont fait progresser de façon décisive notre connaissance des lois de l’économie capitaliste. On voit mieux désormais que les fluctuations économiques et les crises s’expliquent, fondamentalement, par le fait que l’investissement engendre un

- 9 -

accroissement des revenus et de la demande des produits, et que cet accroissement engendre à son tour des investissements, ces deux actions exigeant pour leur effet certains délais. L’existence de ces délais fait que le plus souvent un mouvement ascendant de l’économie, qui s’entretient lui-même pendant un certain temps, conduit ensuite à un retournement de la conjoncture. On pourrait être tenté de penser que cette importante conquête scientifique intervient trop tard, puisqu’il n’y a pas eu de crise importante de surproduction depuis quarante ans. Cette opinion serait justifiée dans une certaine mesure seulement. Car les forces qui engendraient autrefois les cycles des affaires n’ont pas disparu. Leur action est seulement contrecarrée par des interventions des pouvoirs publics qui se sont révélées très efficaces. Il n’est donc pas sans intérêt de chercher, aujourd’hui encore, à faire progresser la théorie du cycle. Ceux qui se consacrent à cette tâche voudraient rendre possible une maîtrise plus parfaite de la conjoncture économique. Il n’est pas certain qu’ils y parviendront, et, notamment, qu’ils seront en mesure de proposer des moyens propres à éliminer, en même temps que les crises, la tendance à l’inflation qui se manifeste de façon dangereuse dans tous les pays occidentaux. On doit sans doute reconnaître que la portée de la théorie moderne du cycle est limitée par le fait que les modèles mathématiques qu’elle utilise proposent, en raison même de leur nature, des explications purement “endogènes” de l’évolution économique, c’est-à-dire des explications qui rendent compte de chaque phase des explications par la phase précédente, et ainsi de suite indéfiniment, sans qu’il y ait à intervenir aucun facteur „externe“.

Traduisez en français:

Am văzut puţin mai înainte că „teoria generală“ a lui Keynes nu abordează decât accesoriu problema ciclului afacerilor. Dar după publicarea acestei lucrări am văzut apărând un mare număr de studii care caută să folosească instrumentele de analiză pe care acesta le conţine, pentru a construi un „ model“ al evoluţiei unei economii de piaţă care ar putea arăta în mod precis cauzele crizei periodice de supraproducţie (sau cum se spune astăzi, a „recesiunii“). Astfel, se crede, ar fi posibil să se intervină, nu numai pentru a rezolva crizele, dar chiar pentru a împiedica ca ele să izbucnească .

- 10 -

La plante

La plante, c’est le nom générique de tout ce qui vit en étant fixé au sol par des racines. Comme les animaux, les plantes possèdent la propriété de se nourrir, de se reproduire; mais elles en diffèrent par l’absence de système nerveux et par la cellulose qui enveloppe leurs cellules. Les plantes fournissent des aliments aux animaux; elles transforment les matières minérales tirées du sol, elles absorbent le carbone de l’air et les rendent propres à être assimilés par les herbivores; ceux-ci, à leur tour, sont mangés par les carnivores qui restituent enfin à la terre les matières premières. Ainsi les plantes constituent un chaînon indispensable à la vie sur la surface du globe. Au point de vue botanique, on classe les plantes en deux groupes:

plantes vasculaires, qui possèdent des racines et qui peuvent avoir des fleurs (phanérogames) ou en être privées (cryptogrames vasculaires); plantes sans racines, qui peuvent avoir des feuilles (muscinées) ou en être privées (thallophytes). Ces deux subdivsions et leur fractionnement primitif se subdivisent jusqu’à la variété. De sorte qu’on peut, en partant d’un type quelconque (prenons le blé bon fermier) dire que c’est une variété de telle espèce (blé tendre) appartenant au genre blé, en latin triticum, rangé lui-même dans la famille des graminées qui est de la classe des monocotylédones et de l’embrachement des phanérogames. Dans une plante phanérogame on distingue la racine, la tige, les feuilles, les fleurs ou les inflorescences et les fruits. La racine fixe la plante au sol et contribue à son ravitaillement en eau. De très bonne heure elle se ramifie. Chez la Fève, on voit se développer des ramifications latérales espacées et suivant quatre rangées. La racine primitive, qui provient de l’embryon, mérite le nom de racine principale, les autres sont des racines secondaires. Orientées généralement plus ou moins horizontalement, elles portent à leur tour d’autres racines. On réserve le nom de radicelles aux ramifications les plus fines des racines. Quand la racine principale devient plus grosse que les racines latérales, elle est dite pivotante (chêne, trèfle). Elle se transforme en un tubercule chez la betterave.

- 11 -

Les cinq racines qui sortent d’un grain du blé germant sont les racines séminales; le système de racines se complète par des racines dites adventives, parce que développées sur la partie souterraine de la tige; elles acquièrent souvent un développement baeucoup plus considérable et constitue le système fasciculaire de racines, qui s’oppose au système pivotant par l’absence d’une racine principale. L’importance des racines est variable suivant les végétaux étudiés et le milieu qui leurs est naturel. Les plantes des sols arides enfoncent leurs racines à de grandes profondeurs. Celles de l’Olivier, du Robinier peuvent atteindre à 20 m. Les plantes des déserts ont souvent, à côté des racines horizontales, développées à 3 ou 4 cm sous la surface du sol et peuvent capter l’eau fournie par les moindres pluies. Les plantes des marais et des terrains humides ont, en général, des racines très courtes.

Traduisez en français:

Noţiunea de tulpină desemnează o parte în general aeriană a plantelor care poartă frunze, flori şi fructe. Tulpina se datorează creşterii gemulei. Aceasta dă, alungindu-se, o axă care poartă frunze; numim nod nivelele tulpinei unde sunt fixate frunzele, când în mod izolat, când grupate într-un verticil; numim întrenoduri intervalele care separă două noduri învecinate. Întrenodurile sunt de lungime variabilă. Noi am trasat pe rădăcină, către vârf, linii de reper pentru a studia alungirea. Aici inserţiile frunzelor furnizează un reper. Ele ne permit să constatăm că întrenodurile destul de depărtate de vârf se mai alungesc încă. În zona de creştere, întrenodurile sunt fireşte cu atât mai lungi cu cât sunt mai depărtate de vârf. Către vârf, ele sunt atât de scurte, încât frunzele, deşi mici încă, se acoperă una pe alta, formând mugurele terminal al tulpinii.

Feuilles

Une feuille est généralement une lame verte, fixée latéralement sur une tige, au niveau d’un nœud. À son aisselle se développe un bourgeon. Une feuille complète, comme celle du lilas, comprend trois parties principales: le limbe, surface verte parcourue par des nervures, le pétiole qui relie le limbe à la tige et la gaine ou base élargie du pétiole. Près de la gaine se dressent parfois deux petites expansions, les stipules, bien visibles sur le rosier ou sur le fraisier.

- 12 -

Observons le développement des plantes. Nous constaterons qu’un quelques semaines ou quelques mois de végétation les feuilles atteignent leur

taille définitive. Leur croissance est donc limitée. Remarquons que, par contre, tiges et racines ont un développement continu durant leur vie, limité seulement par la mort d’une ou de toutes les parties de la plante. Etalons devant nous les feuilles que nous avons récoltées: leurs formes apparaissent aussi nombreuses que les espèces végétales qui les ont fournies. Pour les distinguer, considérons: la division du limbe, le bord, le contour général et la disposition des nervures ou nervation. Ajoutons que la feuille varie avec le milieu où elles vivent, avec la fonction qu’elles remplissent, avec la place des plantes dans la classification des végétaux. Certaines feuilles paraissent se modifier en vue de remplir des fonctions précises.

a) Sur les pois et les vesces, les dernières folioles des feuilles composées pennées se transforment en vrilles qui fixent les plantes au support.

b) Les cactus sont couverts d’épines, feuilles modifiées qui semblent protéger la plante de la dent des herbivores.

c) Dans les bulbes d’oignon, les feuilles sont des écailles gorgées de matières nutritives de réserve.

d) Les bourgeons des arbres et des arbustes sont recouverts de petites feuilles, les

écailles, qui protègent leurs parties sensibles. On entend par nervation la disposition des nervures sur le limbe des feuilles ou des folioles. L’aiguille du pin n’a qu’une nervure; sa nervation est simple. Le limbe de l’iris est parcouru, dans le sens de sa longueur, par plusieurs nervures parallèles; sa nervation est parallèle. La feuillle de cerisier ou de chêne possède une nervure principale ramifée régulièrement à droite ou à gauche; elle a une nervation pennée. Sur les feuilles du lierre, plusieurs nervures partent de la base du limbe, s’écartent comme les doigts de la main et se ramifient; leur nervation est palmée. Intérêt agricole. La morphologie infiniment variée des feuilles leur vaut d’être recherchées pour l’ornementation. Aux très nombreuses formes et dimension s’ajoutent les teintes que le feuillage peut offrir pour égayer les appartements, les jardins et les parcs. Les feuilles détachées de certaines plantes grasses et posées sur le sol régénèrent, elles aussi, des plantes entières.

- 13 -

Traduisez en français:

Frunzele iau naştere la nodurile tulpinii. Dacă ele sunt complete, distingem un limb mult mai puţin lat, un peţiol şi baza în formă de teacă care îmbrăţişează tulpina, ca şi stipuli laterali, cel mai adesea, doi la număr. Se întâmplă totuşi ca una sau alta dintre aceste părţi ale unei frunze să lipsească, mai ales teaca. În descrierea unei plante, asociem în mod curent forma unei frunze cu aspectul limbului său. Limbul unei frunze este de obicei simetric, verde mai închis pe faţa superioară, verde mai deschis dedesupt. Limbul este brăzdat de nervuri de mărime diferită, formate din grupe de fascicule de vase sau din vase izolate. Frunzele simple sunt întregi sau dantelate. La cele compuse, limbul este divizat în câteva elemente independente-foliolele. După dispunerea foliolelor, distingem frunze compuse penate şi frunze compuse palmate. Formele şi culorile variate ale frunzelor sunt podoaba plantelor ornamentale.

Vie latente et germination de la graine

Les conditions d’une bonne conservation des graines changent selon le but poursuivi. Celles destinées à la consommation ne seront pas nécessairement vivantes. Pour éviter les pertes de poids, ont tue embryon puis on les entrepose au sec et à l’abri des parasites, dans un silo par exemple. Les graines de semence doivent être conservées bien sèches, à basse température, en couches minces, qu’il faut remuer d’autant plus souvent que l’atmosphère est plus humide. Par germination on entend l’ensemble de transformations par lesquelles une plantule au repos, dans une graine, devient une plante en vie active, capable de puiser sa nourriture. Il y a un ensemble de conditions qu’une graine doit remplir pour pouvoir germer: elle doit être mûre, vivante, perméable et bien constituée. L’embryon d’une graine reste en vie ralentie pendant longtemps. Ensuite, il se développe quand se réalisent les conditions nécessaires à la germination, ou bien il ne se développe pas et finit par mourir. La faculté de germer, appelée aussi pouvoir germinatif, se maintient pendant une durée variable selon les espèces et les conditions de conservation. À l’œil il est impossible de distingeur les graines capables de germer de celles qui ont perdu leur faculté

- 14 -

germinative. Il est indispensable, pour être renseigné, de procéder à un essai de germination ou un essai de vitalité. Une graine bien constituée, mûre, vivante et perméable germe si elle dispose d’eau, d’oxygène, de chaleur et, pour certaines espèces, de lumière. La très faible teneur en eau d’une graine assure sa vie ralentie. Pendant la germination, l’eau imbibe et ramollit les téguments, ce qui les rend davantage perméables à l’eau et aux gaz. L’eau pénètre ensuite dans l’albumen et dans la plantule, dissout les protides desséchées et permet la solubilisation de l’amidon. Après avoir dissout les réserves, l’eau les véhicule depuis l’albumen ou les cotylédons jusqu’aux autres organes de la plantule. Si l’eau est privée d’air, les graines gonflent mais ne germe pas. L’oxygène est indispensable à la germination. Pour chaque espèce de graine, il existe: une température minimale, au- dessous de laquelle elle ne germe pas (orge, 5°C; maïs, 9°C), une autre optimale à laquelle la germination est plus rapide (orge, 28°C; maïs, 33°C) et une température maximale au-dessous de laquelle la graine ne germe pas (orge, 38°C; maïs 42°C). La plupart des graines germent indifféremment à la lumière ou à l’obscurité. Le passage de la vie ralentie d’une graine à la vie active s’accompagne d’une intense activité physiologique caractérisée par: l’utilisation des réserves, l’augmentation des échanges respiratoires et la production d’énergie. Pendant la germination les réserves sont solubilisées par des diastases identiques à celles de notre tube digestif. Les substances solubles, produites sous l’effet des diastases, passent de l’albumen, si les graines en ont un, dans les cotylédons. Elles vont ensuites dans les autres organes de la plantule qui les emploie pour former de nouveaux tissus et de nouveaux organes. Toutes les activités chimiques dont les graines sont le siège entraînent une consommation importante d’oxygène et dégagent du gaz carbonique. L’oxydation des réserves libère de l’énergie qui se dégage sous forme de chaleur. La plante utilise aussi de l’énergie pour ses réactions endothermiques de synthèse. Conséquences agricoles. La stratification des graines dans du sable humide facilite la pénétration de l’eau à travers leurs téguments; l’agriculteur tasse parfois le sol, après le semis, pour faciliter la montée de l’eau du sous-sol jusqu’aux graines; il faut aérer les graines qui germent en masse dans le but de

- 15 -

leur apporter de l’oxygène et d’évacuer le gaz carbonique qu’elles produisent; l’addition aux semences de matières fertilisantes, dans le but d’activer la germination est inutile; les engrais, épandus peu de temps avant ou après le semis, gênent la germination ou même tuent les plantules, si leurs solutions concentrées touchent les jeunes organes.

Traduisez en français:

Desprinsă de planta care a produs-o, sămânţa prezintă o perioadă de viaţă latentă, după care germinează şi dă o plantă identică cu cea care a purtat-o. Seminţele nu germinează de îndată ce s-au format, ci după o perioadă de maturizare. Chiar şi atunci ele au nevoie de anumite condiţii. Dacă seminţele nu întâlnesc multă vreme aceste condiţii embrionul lor moare, iar ele îşi pierd facultatea germinativă. Apa este aceea care îmbibă sămînţa şi, împreună cu substanţele nutitive pe care aceasta le conţine, determină creşterea embrionului. Este un fenomen reversibil. Creşterea este însă ireversibilă şi poate fi cel mult întreruptă. Perioada lipsei de apă nu trebuie să fie totuşi prea lungă. Îndată ce sămânţa s-a îmbibat, respiraţia este foarte activă. Temperatura de încolţire variază. Cea de grâu germinează sub zăpadă chiar, în timp ce porumbul nu germinează sub 9°C. În ţara noastră temperatura optimă de germinare este cuprinsă între 15°C -

25°C.

Constitution des terres arables

Le sol sert de support à la plante et de magasin pour une partie de ses aliments. C’est une espèce de laboratoire dans lequel se prépare une partie des aliments destinés aux plantes. La plante, nous l’avons vu, puise sa nourriture dans l’air et dans le sol. L’agriculteur ne peut changer en rien la composition de l’air, laquelle d’ailleurs reste invariable; l’atmosphère échappe complètement à son action. Il n’en est pas de même du sol qui peut en effet, être rendu fertile, on peut l’enrichir, le transformer peu à peu. Mais, pour améliorer la terre, il faut la connaître, savoir distinguer ses qualités et ses défauts. C’est ce que nous allons étudier. D’une manière générale on appelle sol la couche supérieure de terre, plus ou moins meuble, plus ou moins épaisse, résultant de la transformation de la roche-mère sous-jacente sous l’influence d’un ensemble de phénomènes

- 16 -

physiques, chimiques et biologiques. Le sous-sol est la couche située au-dessous. Le sol comprend des éléments organiques (l’humus), en général minoritaires, et des éléments minéraux constituant le plus souvent la majeure partie de sa masse. Les éléments minéraux se subdivisent en deux parts:

les éléments non altérés, surtout abondants dans la partie grossière du sol, sable et limons; le complexe d’altération, résultant de l’altération lente des minéraux primitifs et constituant la fraction fine du sol, qui jouit de propriétés colloïdales; on les désigne fréquemment par le terme d’argiles, mais il convient de préciser qu’il s’agit d’un mélange hétérogène de minéraux variés, donc distinctes des argiles minéralogiques proprement dites. Les carbonates, le calcaire, s’ils existent, peuvent être répartis de façon variable dans les différentes fractions: le calcaire, qui fait partie des sables, est peu soluble, donc chimiquement actif est à l’état très fin et se rencontre dans les limons, soivent même dans la fraction dite „colloïdale“. On conçoit l’intérêt que présentent la séparation et l’étude particulière des colloïdes: alors que les éléments grossiers (sables et limons) ne constituent, le plus souvent, qu’un support inerte, contenant tout au plus „une réserve“ minérale, non utilisable par les plantes des façon immédiate, les colloïdes au contraire donnent au sol ses propriétées physico-chimiques: non seulement ils absorbent les ions, mais ils peuvent constituer le ciment d’agrégats plus ou moins gros et conférer au sol une structure dont dépendent ses rapports avec l’air et l’eau. L’étude du sol débute par l’examen du profil; celui-ci montre une succession d’horizons, couches horizontales successives de texture, de structure et de couleur différentes. Les horizons supérieurs sont, en général, appauvris en éléments fins ou solubles, par suite de leur entraînement par les eaux d’infiltration vers la profodeur. Ce sont les horizons éluviaux ou lessivés. Les horizons inférieurs sont, au contraire, enrichis en éléments venant de la surface: ce sont les horizons illuviaux ou d’accumulation. Les premiers sont désignés par la lettre A, les seconds par la lettre B. La roche-mère est désignée sous la lettre C. Une description complète du profil doit indiquer la succession des horizons, ainsi que leur épaisseur respective; chacun d’eux est affecté, s’il y a lieu, du même numéro que celui du prélèvement correspondant, en vue d’ana lyses. Toute étude de sol approfondie est complétée par l’analyse au laboratoire.

- 17 -

Traduisez en français:

Solul, împreună cu macro- şi microorganismele sale, constituie suportul şi mediul de viaţă pentru plantele superioare terestre, care convertesc energia solară în energie biochimică, iar organismele reducătoare descompun substanţele chimice depuse de plante, în forme mai simple, refolosibile. De aceea în condiţiile actuale, când oamenirea se confruntă cu lipsa de energie, materii prime şi alimente, este absolut necesară cunoaşterea solului ca suport şi rezervor de elemente nutritive şi apă pentru plante, ca sistem deschis de preluare şi transfer de energie şi materie, apt de conversie energetică. Aceasta se impune cu atât mai mult cu cât solul, în condiţiile protejării şi folosirii lui raţionale, nu numai că îşi poate reînnoi rezervele lui energetice, dar chiar le poate mări, asigurînd astfel obţinerea unei biomase vegetale mai bogate, un coeficient mai mare al conversiei energiei solare în energie biochimică alimentară sau furajeră şi în combustibili fotosintetici actuali.

Amelioration des terres

Les engrais sont des substances organiques ou minérales qui, à l’état solide ou liquide, sont enfouies dans le sol, épandues à sa surface ou sur les plantes, en vue de compléter la quantité d’éléments nutritifs nécessaires au développement des végétaux. L’industrie roumaine produit des engrais azotés, phosphatés et la potasse et, de plus en plus, des engrais complexes et mixtes qui contiennent à la fois 2 ou 3 éléments. On désigne sous le nom d’amendements des substances qui, incorporées au sol, ont pour objet d’en améliorer la nature. Ils peuvent être groupés en deux classes: humiques et calcaires. Les amendements humiques sont, pour la plus grande part, préparés à la ferme: ils sont en effet, surtout représentés par des fumiers, les composts, les pailles enfouies après moisson et les engrais verts, c’est-à-dire les plantes spécialement cultivées pour enrichir le sol en matière organique. À cette liste s’ajoutent les gadoues, employées aux environs des villes. Par ailleurs, depuis quelques années, le souci qui se manifeste de maintenir à un taux suffisant le stock d’humus dans les sols conduit l’industrie à préparer des amendements humiques à partir de paille et de tourbe, qui, bien qu’apportés à faible dose, peuvent fournir des acides humiques améliorateurs de la structure et des colonies microbiennes enrichissant la flore du sol.

- 18 -

Les amendements calcaires sont destinés à neutraliser l’acidité, à rendre ainsi les réserves fertilisantes plus assimilables par les plantes et, notamment, à faciliter le processus de nitrification. Ils améliorent aussi la structure du sol par floculation de l’argile et des colloïdes humiques le rendant plus perméables à l’air et à l’eau. L’érosion des sols est le mode de dégradation du sol qui domine dans les climats arides, à saison sèche prolongée, à pluies violentes et torrentielles. Les causes passives comprennent, en premier lieu, la destruction de la végétation naturelle protectrice, par l’abus des pâturages, les coupes abusives s’il s’agit des forêts, et de la structure qui l’accompagne. La végétation joue, en effet, un rôle essentiel dans la protection du sol, exerçant une protection mécanique, en diminuant la force vive de l’eau et en favorisant son infiltration. Sous la végétation naturelle, lorsqu’elle est conservée, on observe la constance des horizons riches en humus, de couleur brune, à structure grumeleuse très perméable. La végétation fournit une quantité appréciable d’humus, qui joue le rôle de ciment et maintent la structure du sol; enfin, elle donne de l’ombre, ce qui conserve l’humidité et l’activité biologique nécessaires à l’équilibre du sol. Après distruction de la végétation, l’humus disparaît, l’activité biologique diminue progressivement, l’imperméabilité du sol croît; l’horizon humifère de surface est ainsi rapidement détruit, et les horizons sous-jacents sont mis à nu. Toutes les formations végétales n’ont pas la même éfficacité dans la protection du sol: ainsi, l’érosion est plus lente sous une forêt dense que sous la prairie; la différence est encore bien plus considérable si on compare la vitesse de l’érosion sous forêt et sur un terrain cultivé, mis périodiquement à nu par les labours. L’homme peut intervenir, en agissant sur l’améloration de la structure, de la porosité du sol, sur le facteur pente, en utilisant des terrasses et enfin en provoquant le gazonnement, voire le reboisement protecteur du sol.

Traduisez en français:

Au început să apară îndoieli cu privire la posibilitatea susţinerii în continuare a creşterii producţei agricole prin îngrăşăminte minerale deoarece:

pentru îngrăşămintele fosfatice, materia primă (roca fosfatică) este în cantităţi limitate, iar îngrăşămintele cu azot sunt mari consumatoare de energie. Ca urmare, costul îngrăşămintelor a crescut foarte mult, atingând limita rentabilităţii

- 19 -

producţiei agricole în sistemul actual de preţuri. Întrucât nu se cunosc până în prezent soluţii ale fertilizării cu fosfor, cercetarea în domeniu trebuie să aibă un caracter prioritar în orice sistem agricol evoluat. În ţara noastră s-au găsit căi deosebit de promiţătoare: este vorba în primul rând, de aplicarea localizată a îngrăşămitelor pe rând, odată cu semănatul, susceptibilă de a mări de trei ori eficienţa îngrăşămintelor fosfatice, concomitent cu reducerea consumului de energie (prin eliminarea unor lucrări mecanice suplimentare). În lupta împotriva eroziunii solului s-au găsit soluţii care vor trebui aplicate în toate terenurile supuse degradării. Păstrarea patrimoniului agricol este în atenţia tuturor.

Tracteurs

La gamme de puissance des tracteurs à roues s’étend d’une dizaine de CV

à plusieurs centaines de CV. Ils se caractérisent par une „polyvalence“ supérieure

à celle du chenillard pour trois raisons suivantes:

aptitude au transport sur route; facilité de montage des outils portés; possibilité de variation des voies avant et arrière. En contrepartie ils exercent sur le sol une pression plus élevée et font preuve d’une adhérence inférieure à celle des tracteurs à chenilles. Il en va généralement de même pour leur stabilité. Ainsi qu’il a été dit précedemment, le type de tracteur “à un seul essieu- moteur” domine encore de très loin. En règle générale, c’est l’essieu arrière équipé de grandes roues qui est “moteur”, tandis que l’essieu avant comporte deux roues directrices de petit diamètre. La réparatition du poids total, au repos, sur ces deux essieux (répartion statique) est sensiblement la suivante:2/3 sur l’essieu moteur, 1/3 sur l’essieu avant. La fraction du poids total reportée sur l’essieu avant n’est d’aucune utilité quant à l’effort de traction. Il en résulte que, à caractéristiques semblables (poids total et puissance motrice), le tracteur à roues a un rendement à la barre plus faible que le chenillard, mais certains montages d’outils portés remédient en partie à ce défaut par un accroissement effectif de l’adhérence. Notons qu’il est indispensable de reporter sur l’essieu avant une fraction notable du poids total, d’une part, pour

- 20 -

limiter les risques de cabrage, d’autre part, pour assurer au tracteur une adhérence directrice suffisante. Les moteurs équipant les tracteurs peuvent être distingués en quatre groupes principaux: les moteurs à explosion à essence, les moteurs diesel rapides à injection mécanique (ou moteurs à combustion, les moteurs semidiesel à boule chaude et les moteurs à moyenne combustion. Le diesel est beaucoup mieux adapté aux usages agricoles: parce que son taux de compression élevé lui assure un meilleur rendement, il consomme moins et d’un combustible nettement moins coûteux et parce que son emploi sous faible charge est beaucoup moins désavantageux que celui du moteur à explosion. Il faut, pour l’emploi correct du fuel agricole:

entretenir régulièrement et soigneusement les différents filtres et tout particulièrement le filtre à air; procéder périodiquement à la vérification du tarage des injecteurs, selon les indications de la notice; utiliser toujours le moteur suffisament chaud; éviter la marche intermittente, avec arrêts et démarrages fréquents, ce qui est nuisible à la tenue de tout moteur; utiliser exclusivement de très bons lubrifiants, de qualité bien appropriée. Suivre les prescriptions des constructeurs sur une meilleure utilisation des tracteurs.

Traduisez en français:

Trebuie să menţinem constant materialul în perfectă stare de funcţionare, de aici necesitatea de a face în fiecare dimineaţă o revizie metodică, după ce marea revizie anuală s-a făcut în timp util, în sezonul mort. Niciodată nu trebuie să socotim un reglaj ca ceva definitiv, valabil pentru întreaga zi de lucru. În această privinţă trebuie să fim precauţi în zilele de furtună, cu ploi alternând cu soare arzător. Gradul de higrometrie al aerului înregistrează atunci ecarturi mari, într-un mic interval de timp. În concluzie, unele accesorii sunt foarte folositoare, mai ales în campaniile dificile (lanuri culcate la pământ, ani ploioşi) şi aceste perfecţionări se pot obţine pe maşini în bună stare (mai ales tractoarele). Ameliorările constau în cuplarea roţilor motor, montarea de saboţi de limitare a înălţimii de lucru, comanda hidraulică a ridicării barei de lucru.

- 21 -

Machines agricoles

Les labours répondent à trois buts pricipaux: retourner la terre pour en préparer l’ameublissement avec toutes ses conséquences utiles (circulation de l’air et de l’eau, développement des microorganismes, pénétration des racines etc), enfouir certaines matières, résidus végétaux, fumier et engrais ainsi que les semences (blé, maïs, pomme de terre), ramener à la surface du sol les rhizomes, bulbes ou graines des mauvaises herbes pour les détruire. Les labours s’exécutent avec diverses charrues. L’ensemencement se fait avec le semoir. Il existe plusiers méthodes de semer: en lignes, en lignes rapprochées séparées par un pas-pied du 80 ou de 40 cm, à la volée (seulement les herbes vivaces) et en poquets. Après le semis on procède au recouvrement des semences par un ou plusieurs hersages, plus ou moins énergiques, selon les graines et les opérations de couvrailles sont généralement terminées par un roulage. Entre le moment des semailles et celui de la récolte, les plantes cultivées sont l’objet de soins très nombreux; il en va de même pour les arbres fruitiers et la vigne qui doivent être défendus contre toutes sortes d’attaques. Pour lutter contre la sécheresse, les mauvaises herbes, les champignons parasites, les insectes nuisible, l’agriculteur dispose de tout un lot d’instruments et de machines qui se perfectionnent sans cesse. Les houes peuvent se classer en deux catégories suivant qu’elles font du binage ou du sarclage. Cette différence ne porte d’ailleurs que sur les pièces travaillantes, la machine pouvant recevoir les pièces devant effecteur l’un ou l’autre de ces travaux. Le but de leur emploi est l’ameublissement de la couche superficielle du sol, afin de l’aérer et permettre des échanges normaux entre la terre et l’air. En période sèche, les binages, en brisant la croûte de terre qui se forme en surface, évitent la perte par évapo-transpiration des réserves d’eau du sol ou du moins la limitent. Pour obtenir un travail rapide et de qualité en toutes cultures, la bineuse à tracteur doit satisfaire aux caractéristiques ci-après: adaptation facile au tracteur, en quelques minutes, excellente efficacité grâce à la précision des réglages en largeur comme en profondeur et voie variable éventuellement, forme judicieuse des pièces travaillantes et bon dégagement entre celles-ci, correction à volonté en

- 22 -

cours de marche de la position d’ensemble du châssis porte-outils par rapport aux lignes des plantes, bonne stabilité. Hormis le développement de l’emploi du tracteur, c’est incontestablement dans le secteur récolte que les progrès les plus spectaculaires ont été accomplis en matière de modernisation des méthodes du travail. Toutefois les agriculteurs ne doivent jamais perdre de vue que rapidité ne demeure pas synonyme de sécurité, que, dans la mesure où la qualité est au moins aussi bonne et si possible améliorée. Le secteur récolte de céréales est le mieux mécanisé: la moissonneuse- batteuse réalise un bon travail, mais elle exige le respect de quelques règles d’emploi aussi élémentaires qu’impératives:

préparation correcte du sol avant les semis et notamment travail „à plat“ limitant les dérayures; choix judicieux des variétés, en accordant la préférence à celles dont le grain adhère bien à l’épi à maturité complète, afin de limiter les risques d’égrenage lors des campagnes difficilles; dans la mesure du possible, il est également recommandable d’orienter le choix en vue d’un échelonnement dans le temps des périodes de maturité, afin d’accroître les possibilités de plein emploi correct; entretien des cultures en bon état de propreté pour limiter la gêne causée par la présence des verts, surtout en coupe basse; attente de la maturité complète, utilisation limitée aux heures favorables, correction des réglages, ne jamais forcer le débit. L’utilisation rationelle de la moisseuneuse-batteuse exige donc que l’on sache allier la patience, dans l’attente de conditions favorables, à la rapidité d’exécution lorsque le moment d’agir est arrivé. Pour les semences, il est essentiel de ne pas abîmer les germes lors du battage. On doit observer les précautions suivantes: travailler, si possible, sur une récolte bien mûre et bien sèche, dont le grain a une enveloppe très résistante à l’ongle, commencer la récolte lorsqu’il n’y a pas de rosée dans le champ et s’arrêter avant le coucher du soleil, ne pas aller trop vite, ne pas surcharger la machine, passer au tarare dès réception pour éliminer verts et impuretés, emmagasiner la récolte en couches minces (stockage horizontal) et dans un local bien aéré.

- 23 -

Pour la récolte des racines il existe des machines à rangs multiples, qui permettent d’arracher rapidement de très grandes surfaces, sous réserve que l’on ait pu, au préalable, opérer le décolletage et le balayage des verts. La mécanisation totale par ramasseuses-chargeuses remplace le travail d’arrachage manuel. Il y a aussi un grand nombre de machines de récolte des fourrages, des faucheuses et des faneuses, tout particulièrement.

Traduisez en français:

Gama de tractoare şi maşini agricole cuprinde utilaje de mare capacitate de lucru dintre care menţionăm:

a capacităţii de lucru cu 15-20% şi un coeficient de siguranţă în exploatare de

minimum 0.97 faţă de 0.90 faţă de actualele tractoare de 180 CP; pluguri de 6, 8 şi 10 trupiţe (soc), cu lăţime variabilă pe trupiţă, care asigură o creştere a capacităţii de lucru cu 15%, datorită măririi vitezei de lucru de la 7 la 9 km/h; maşini combinate pentru pregătirea patului (couche) germinativ, concepute modular pentru tractoarele de 65, 80, 180 şi 240 CP, care asigură creşteri de 50-75% ale productivităţii muncii faţă de maşinile simple, prin realizarea într-

tractoare de 240 CP specializate pentru lucrările solului care asigură o creştere

o singură trecere a mai multor lucrări ale solului precum şi a erbicidării, dacă este cazul; semănătorile vor fi modulate atât pentru cerealele păioase, cât şi pentru

prăşitoare;

maşinile de stropit (poudreuse) şi herbicidat vor avea capacităţi mai mari cu

30%;

vor exista noi tipuri de combine autopropulsate multifuncţionale care eliberează terenul la o singură trecere, atât la păioase cât şi la porumb.

Genetique

Les recherches de Mendel, menées au cours de la deuxième moitié du XIX-e siècle, ont mis en évidence l’existence d’unites héréditaires, appelées puis les gênes (1911), responsable chacun de la construction de l’une des pièces innombrables qui forment la machinerie vivante, les protéines; l’hémoglobine, par

- 24 -

exemple, pigment essentiel du sang, est une protéine et il y a un gène qui „sait“ comment la fabriquer, qui possède à ce sujet ce que l’on appelle désormais une information génétique. Cette information ne porte d’ailleurs pas sur autre chose, semble-t-il, que sur la séquence des acides aminés constituant la fibre protéique, mais cela suffit, de même qu’un schéma de montage qui indique comment assembler les pièces détachées permet la construction d’un organe mécanique. Ce que nous venons de dire est bien entendu vrai de n’importe quelle autre protéine, telle que l’insuline pancréatique ou la plupart des éléments des tissus. Mendel et ses successeurs immédiats travaillèrent sur des organismes dits „supérieurs“, des plantes comme le pois ou le maïs, des animaux comme la mouche du vinaigre (la célèbre drosophile) ou la souris. La mise en évidence des gènes ainsi que l’étude de leur transmission et de leurs recombinaisons au cours de la reproduction sexuée justifie l’existence d’une spécialisation scientifique appelée génétique. De très brillants résultats ont été acquis par les généticiens surtout pendant le premier quart du XX-e siècle. Grâce à leurs travaux nous savons, par exemple, que les gènes sont localisés sur les chromosomes et y occupent des emplacement fixes, ce qui explique les diverses particularités de la recombinaison des caractéristiques parentales chez les hybrides, et nous avons surtout la notion de ce qu’est l’individu génétique et de sa place dans la population et dans l’espèce. De ces connaissances, désormais bien acquises, résultent des méthodes d’amélioration des plantes et des animaux domestiques bien définies et susceptibles de s’appuyer sur des techniques raffinées parmi lesquelles la biométrie joue un rôle important. Rappelons les grandes promesses que l’ingénierie génétique commence dèjà à tenir. Lorsque nous parlons des objectifs à atteindre dans l’amélioration des plantes, nous ne saurions omettre une importante catégorie de recherches dans le domaine de la génétique, effectuées à l’aide des radiations ionisantes. Les institus de recherche roumains contribuent grandement au progrès de l’agriculture en assurant la production de semences améliorées, des variétés et des lignées nouvelles. Dans le cadre des expériences effectuées dans ce domaine, à l’Institut central, dans les instituts et dans les stations de recherches agricoles, on a obtenu des variétés et des lignées de blé, d’orge, de maïs, de haricots, de pois et d’autres plantes agricoles plus productives, plus précoces, plus résistantes aux maladies et de qualité supérieure. Ces expériences ont été faites aussi dans

- 25 -

l’horticulture et dans la viticulture pour les légumes et les arbres fruitiers et, respectivement, pour la vigne.

Traduisez en français:

Teoriile lui Mendel şi ale lui Morgan sunt nucleul geneticii clasice. Geneticienii au reluat aceste teorii şi le-au dezvoltat. Există oare, în istoria ştiinţelor biologice, ceva care să fi revoluţionat într-atât ştiinţa ? Genetica este ştiinţa care studiază genele, transmitera lor şi diversele lor combinaţii în decursul reproducerii sexuate. S-a constatat că fiecare genă răspunde de forma unui caracter al organismului. Datorită geneticii s-a putut pătrunde mai adânc în geneza lumii vii. În secolul nostru, cercetările geneticienilor au dus la descoperiri de o deosebită importanţă, care au deschis noi căi de ameliorare a plantelor şi animalelor. Înţelegerea fenomenelor ereditare este extrem de utilă viitorilor agronomi sau horticultori.

Protection de la nature en agriculture

Les termes nature et agriculture sont étroitement liés. On utilise le mot nature, ne s’agit-il pas surtout de forêts, mais également de grandes étendues de plantations florales, fruitières, potagères, industrielles, souvent agrémentées de boqueteaux, de haies, de marais, de cours d’eau. Tous ces milieux hébergent les végétaux les plus divers et surtout une faune très variée dont l’utilité pour les cultures n’est plus mise en doute. Les naturalistes estiment que si l’humanité ne veut pas se détruire, il faut qu’elle pense sérieusement à maintenir, à accroître même, le domaine de l’Agriculture, c’est-à-dire la plus grande partie de se qui est désigné sous la rubrique Nature. L’agriculteur, agronome, horticulteur, éleveur, doit découvrir ses responsabilités sur la tranche de biosphère dont il est gérant et comptable et sur laquelle il a un pouvoir exorbitant. Ce pouvoir s’exerce esentiellement sur le sol, l’air, l’eau, la flore, la faune. Il faut dire que l’agriculture intensive est plutôt protectrice des sols, mais nous aurons de plus en plus besoin d’études approfondies, continues et d’information pour mieux connaître les limites et les possibilités. L’élevage industriel, source possible de pollution, doit trouver les procédés d’épuration appropriés et économiques des eaux. Il faut se préocuper des

- 26 -

cours d’eaux et aussi des nappes. Agriculteurs intensifs et forestiers, nous sommes les bons administrateurs de la fonction chlorophyllienne et intervenons favorablement dans le bilan de CO 2 dans l’atmosphère. La flore, nous l’appauvrissons et la simplifions. C’est pourquoi les desherbants doivent être étudiés por tous les effets indirects. La faune, nous la déséquilibrons, mais les grandes invasions parasitaires ne sont-elles pas un déséquilibre pire ? Il ne faut pas donner tête baissée dans le mode antipesticides, mais rester vigilants et accepter d’être protégés contre nous-mêmes par une bonne information et une réglementation nationale et surtout internationale. On se doit d’encourager la lutte biologique qui donne des résultats très intéressants depuis qu’elle s’organise d’une façon méthodique, c’est-à-dire d’après une étude scientifique de chaque cas particulier. Enfin, les objectifs des actions à entreprendre pour sauvegarder l’équilibre de la biosphère (éviter les dégradations, protéger les sites, lutter contre certains éléments naturels) doivent aussi assurer un cadre de vie meilleur aux habitants de l’espace rural. Le milieu naturel ne doit pas être seulement défendu, mais aménagé, en tenant compte des différents types d’occupation du milieu rural, de leur rôle et de leurs effets. Il faudra maintenir certaines formes de culture et d’élevage si l’on veut éviter que des régions étendues deviennent des déserts inutilisables, entretenir dans l’Espace rural des communautés vivantes et maintenir une population agricole assez dense pour protéger et aménager le milieu naturel et les richeses qu’il comporte.

Traduisez en français:

Lucrătorii din agricultură sunt cei mai interesaţi în lupta de conservare a naturii şi răspunderea lor în această privinţă este dintre cele mai însemnate. Agricultura intensivă nu înseamnă poluarea mediului, dimpotrivă ea presupune o acţiune conştientă de păstrare a patrimoniului natural. Toate ţările sunt chemate să acţioneze în comun pentru protejarea mărilor şi oceanelor, pentru a păstra echilibrul biologic. România este una din ţările care trebuie să acorde o importanţă mai mare protejării mediului înconjurător, să aibă un program concret de acţiune, cu responsabilităţi precise pentru toate sectoarele; în acelaşi timp, trebuie să manifeste o grijă permanentă pentru descoperirea unor căi de acţiune în acest important domeniu de care depinde însăşi viaţa pe Pământ.

- 27 -

Écologie vegetale

Si on étudie le milieu, la plante, les espèces végétales et leurs associations, c’est en partie pour pouvoir les domestiquer, les transformer à notre profit. La physique et la chimie nous viennent en aide et la plante est soumise à la question pour l’obliger à nous livrer ses secrets. La lumière devient source d’énergie, l’air et le sol, des sources de matières premières. L’explication de l’équilibre organique du végétal est recherchée dans les échanges de matières chimiques et nous sommes tout fiers quand, enfin, un secret peut s’exprimer en formules. Mettre la vie en équation est le rêve de l’ingénieur parce que ces questions permettraient de calculer les besoins et d’être sûr des résultats. Nous n’en sommes pas là, mais cependent le but n’est atteint que si le qualitatif fait place au quantitatif. Se contenter, par exemple, de citer la transpiration comme un mal nécessaire est un comportement passif qui ne convient pas à un ingénieur. Il faut savoir comment les plantes luttent pour réduire leurs pertes d’eau tout en conservant par ailleurs les échanges gazeux suffisants et comment les conditions de milieu naturelles ou artificielles peuvent y aider. La plante, qui doit fermer ses stomates pour réduire sa transpiration, ferme sa porte, de même coup, au gaz carbonique nécessaire à la photosynthèse et entre pratiquement en sommeil. Ainsi, sans que l’on s’en doute, un champ ou un groupement végétal verdoyants entrent en léthargie et peuvent faire la sieste au milieu du jour, au lieu de travailler. L’eau transpirée doit être remplacée; l’absorption radiculaire qui dépend des possibilités de la plante et du sol posent à nouveau une série de problèmes qu’il faut bien commprendre pour expliquer les phénomènes observés et, le cas échéant, y porter remède. À ces chapitres doivent être ajoutés ceux portant sur la migration de l’eau dans le sol, le ruissellement, les précipitations et condensations, toutes choses qui se mesurent ou se calculent. Le cycle nécessite des échanges d’énergie dont l’origine est le rayonnement solaire, en passant par des échanges de chaleur par rayonnement, conduction, convection et sous forme de chaleur lente. Le bilan de l’eau se lie au bilan d’énergie, ce qui introduit dans l’étude des besoins en eau des couverts végétaux la précision nécessaire à l’art de l’ingénieur. L’étude des autres facteurs de climat (la durée du jour, la composition, la lumière), l’étude de l’exploitation du sol par les racines, des solutions du sol et de la salure, de l’absorption des sels dissous et de l’alimentation minérale posent

- 28 -

aussi des problèmes. Car chaque fois qu’on peut doser ou mesurer, d’importantes applications deviennent possibles. L’étude de l’équilibre de chaque organisme avec le milieu ambiant est ainsi du ressort de l’écologie, mais pour l’application il faut passer la main à la génétique et à l’amélioration. Cet équilibre peut être caractérisé, chiffré. Les groupements végétaux peuvent alors être considérés comme des entités dont on étudie la croissance et le développement en fonction des facteurs du milieu. Dans certains cas la productivité peut être mesurée en fonction des traitements qui lui sont appliqués; on passe alors la main à l’agriculture. Ainsi, l’écologie se présente comme une science charnière entre la physique et la biologie. Son utilité dans une école d’agronomie peut être caractérisée ainsi: le milieu physique (sol, climat) changeant d’un point à l’autre, nécessairement les équilibres biologiques, naturels ou artificiels, doivent changer.

Traduisez en français:

Ecologia este una dintre ştiinţele care îl ajută pe inginerul agronom sau horticultor să cunoască legătura dintre organism şi mediu (sol, climă) şi echilibrul care ăsau trebuie să existe între ele. El trebuie să cunoască bine mediul şi speciile vegetale, să înţeleagă perfect corelaţia dintre fenomenele fizice, chimice, biologice, pentru a putea interveni în diversele procese care îl interesează şi a ţmaximum de foloase. O atitudine pasivă în ţacestor fenomene, ca de exemplu, transpiraţia plantelor şi absorbţia radiculară, este incompatibilă cu noţiunea de inginer. Pierderile de apă ale plantelor trebuie înlocuite; absorbţia radiculară depinde de posibilităţile plantei, ale solului şi de climă. Se ivesc o serie de probleme pe care el trebuie să le rezolve găsind cele mai bune soluţii, care să ţină seama de toţi factorii economici, dar şi de cei ecologici.

- 29 -

Exercices

1. Mettez ne … pas:

Il entre dans notre foyer. Vous prenez l’autobus. Je suis ravi de te revoir. Veux-tu aller à la cantine ? On fait beaucoup de chimie chez nous. C’est une belle soirée. Tu connais bien cette ville. J’ai soif et j’ai faim. Asseyez-vous sur ce banc et attendez-moi ! Dites vos impressions ! Mon camarade fait des efforts considérables. Prends ton manteau ! Vous laissez vos copains vous attendre longtemps. Ecoutez son conseil ! Nous passons plus vite près des halles de machines mais nous reviendrons. On y va pour les travaux pratiques tous les jours.

2. Mettez il (elle) puis vous:

Je dois planter le blé. Je prends cette décision importante. Je veux m’inscrire à

un cours par correspondance. Je fais bien mon métier. Je donne priorité aux grands problèmes. Je détiens la première place dans mon département. J’obtiens une production accrue de blé cette année. J’épands des engrais chimiques sur mon champ. Je me préoccupe davantage du problème de la mécanisation. Je mets en valeur les ressources de la terre. Je jouis d’un bon prestige dans mon vilage. J’étudie avec assiduité.

3. Mettez du, de la, de l’:

Il boit … thé ou … café. Tu prends … repos. Cette étudiante fait … allemand et l’autre … anglais. En hiver, il fait … vent. Avez-vous … temps libre ? Je veux te donner … argent. Apportez-moi … bière ! À l’exposition, notre guide exige … attention et … silence pendant qu’il parle. L’été, je fais … bicyclette et … tennis, et, en hiver … ski et … patinage. Prenez-vous … marmelade ou … confiture au petit déjeuner !

4. Mettez le prenom convenable à la place du mot souligné:

Je dois rendre les livres. Je dois les rendre. Elle voudrait bien lire ce livre.

J’apporte le roman ce soir. Tu n’aimes pas beaucoup cet auteur. Je quitte mon école cette année. Voilà notre expérience. Cécile lit mes vers en français.

vos explications. Vous consultez une bibliographie. Je tiens cette

nouvelle d’un camarade de groupe. Nous suivons attentivement les cours. Je connais ton explication.

J’attends

- 30 -

5.

Mettez nous:

Je produis du blé et du seigle. Tu comprends l’avantage de l’assolement. Il sort de la ferme. Je peux estimer sa contribution. Tu leur permets de partir avant midi. Il ennoblit le métier par son travail. Il fait attention à l’amélioration des terres. On connaît beaucoup de plantes. J’écris au fermier. Il veut venir à mon aide. Je n’atteins pas à ce rendement. Je n’obtiens pas encore la production moyenne que j’envisage. Elle se préoccupe davantage de ce problème.

6. Mettez beaucoup (ou beaucoup de), peu (ou peu de), autant (ou autant de):

Cet événement est important. Coûtant … mais rapportent …, cet élevage est … modernisé. Les belles cultures traditionnelles ont … perdu. Il est … fermes où on n’élève pas … porcs. … nos activités ont lieu à la ferme de la faculté. Il ne travaille pas … toi. Il y a … à faire dans une ferme. Vous ne devez pas attendre … .

7. Mettez au pluriel:

Cette culture est bonne. Ton travail te fait mal ? Cet élément prend une importance particulière dans cette situation. Il me faut un cheval de plus. Il analyse attentivement la racine de la plante. Son ami n’a pas obtenu de bons résultats cette année. Ne mets plus ton chapeau et ton pardessus, il fait chaud dehors. Je sème de la betterave dans ce champ. Je prends un assez gros risque. Tu connais cette méthode.

8. Mettez au passé composé:

L’étudiant comprend tout. La séance se termine par un spectacle. Les locaux se dégradent faute de réparations. Elle s’appuie sur ses copains. Vous y distinguez des éléments nouveaux. Ils se présentent mieux que l’année passée. L’animal boit de l’eau. Je m’attache de plus en plus à cette profession. Vous dites cela sans trop réfléchir. Nous remplissons un beau rôle dans cette action. Ils ne réussissent pas à sortir de l’embarras. Tu connais les difficultés d’une telle entreprise. Il achète des animaux. Nous prenons encore des mesures de précaution. Je sème du trèfle cette semaine.

9. Mettez celui, celle, ceux, celles:

De ces deux plantes je cultive … qui est plus belle. Ayant deux machines, mon ami m’a prêté la machine dont il ne se servait plus. De toutes les substances que la plante puise dans sol, elle choisit … qui lui utiles. Mon

- 31 -

organisation est meilleur que l’organisation de votre ferme. Les hommes qui vivent pleinement sont … qui luttent pour leurs idées. Il n’est pas notre agronome, … de notre ferme est malade. De ces livres, je prendrai les livres où je trouverai des expériences intéressantes. De tous les arbres, je préfère … avec de belles fleurs au printemps.

10. Mettez au passé composé, ensuite à l’imparfait et au plus-que-parfait:

La création de ce conseil unique opère une tranformation considérable dans la vie des coopérateurs. On considère l’animal comme une véritable machine locomotrice. Ils achètent des plants à bas prix. J’élève aussi des animaux dans ma ferme. Il sème des plantes fourragères. Elle projette un voyage à l’étranger. Tu possèdes le secret du succès. Tu distribues les engrais sur les champs. Cela ne constitue pas un problème si difficile. Il évacue les eaux de surface, fait l’améloration de ses terres. Elle conduit sa voiture. Nous sommes présents à cette action. Vous faites quelques expériences intéressantes. Tu reçois des hôtes français. Je vous présente mon collaborateur. Il peut nous tirer d’embarras. Ils forment un petit groupe de recherche.

11. Mettez demain:

Tu veux aller à Cluj-Napoca. J’ai beaucoup de travail cette semaine. Il se permet de s’absenter. Elle accepte ta proposition. Ils viennent encore chez nous. Je n’entre pas dans cette salle. On danse et on s’amuse, on le voit bien. Je ne vais nulle part cet hiver. Tu rêves déjà à ce beau voyage. Nous partons à la mer, nous dormons sous une tente et nous faisons nous-mêmes notre ménage. Elle peut venir nous aider. Je réussis bien ce dessin. Je m’y prépare avec assiduité. Vous vous mesurez les forces. Ce n’est pas si difficile. Je vous invite à dîner au restaurant. Il faut choisir un chef de l’expédition. On part à la ferme. On détient les meilleurs résultats du département. On se sépare en bons amis. 12. Mettez en dessous-de, au-dessus de, au cours de, grâce à:

… conditions crées, la germination se fait en bonnes circonstances. Le pistil se trouve … des étamines. C’est … effort de nos ouvriers que la production s’est accrue deux fois. … notre séance, l’association des étudiants de la faculté a estimé que les résultats de cette session d’examens est … nos possibilités. Mon bureau se trouve …, le vôtre est … la salle des fêtes.

- 32 -

13.

Mettez à la voix passive apres le modèle:

Le sol est formé de divers éléments:

Le microscope ne décèle pas cette structure. Les étudiants ne comprennent pas l’explication. Cette masse de pollen que le vent transporte assure la pollinnisation directe. Il accompagne son chef au laboratoire. La chlorophylle imprègne certaines cellules. Ils élaborent un nouveau plan. Les plantes puisent des substances dans le sol. Cette substance réduit l’action des mauvaises herbes. Ce nom désigne une partie de la plante. Nous retrouverons une structure semblable dans un autre terrain. La cellulose enveloppe les cellules des végétaux. Il observera les propriétés de ce sol. Les premiers observateurs ont donné un autre nom à cette modification de la vie de la graine. La plante produit de la chlorophylle. Ces organismes se différencient par l’absence de

certains caractères.

14. Ajoutez un nom féminin. Mettez ensuite au pluriel et aux deux genres:

net, vivant, essentiel, complet, minéral, gras, petit, particulier, fin, fondamental, granuleux, primitif, aqueux, constitutif, brun, divers, nu, épais, moyen, différent

15. Lisez et traduisez:

Dans certaines circonstances, les êtres vivants ne peuvent plus résister (anumite). Elle avait déjà une certaine expérience (o oarecare). J’ai observé un certain changement (un oarecare) dans son comportement. Un certain jour tu comprendras cela mieux qu’aujourd’hui (într-o bună zi). Je suis certain que tu réussiras (sigur). Nous sommes capables d’une évolution certaine (sigură). Certains étudiants sont toujours en retard (unii).

16. Lisez:

Tu as appris la règle ? Je l’ai apprise. Elle t’a remarqué ? Nom, elle ne m’a pas remarqué. Vous appellerez vos camarades ? Oui, nous les appellerons. Elles répondent à leurs professeurs ? Oui, elles leur répondent. Vous représentez notre institut ? Oui, nous le représentons à ce symposium. Nous vous avons invités ? Oui, vous nous avez invités. Tu as connu nos résultats, n’est-ce pas ? Non, nous ne les avons pas connus jusque samedi.

Ils parlent à leurs camarades ? Oui, ils leur parlent de cette séance.

- 33 -

Elle t’a vendu le livre ? Non, elle me l’a prêté pour un mois. Est-ce que tu as fait toutes les analyses ? Oui, je les ai faites toutes. On attribue ces échecs à notre ingénieur ? Oui, on les lui attribue en totalité. Est-ce qu’on conteste à notre ami ces résultats ? Non, on ne les lui conteste pas.

17. Suivez les trois exemples:

I. Si je peux, je ferai cette analyse moi-même. II. Si je pouvais, je faisais cette analyse. III. Si j’avais pu, j’aurais fait cette analyse.

18. Si ces formes (exister) seules, la vie (ne pas être). Si tu (jouer) un beau rôle,

nous (réussir) au concours. S’ils (comprendre) les réactions chimiques, ils (ne pas étre recalé) à cet examen. Si elle (avoir) des possibilités, elle (cultiver) ce légume. Si nous (intervenir) à temps, nous (obtenir) de meilleurs rendements. Si vous (apercevoir) un changement, vous (savoir) ce qu’il faut faire.

19. Lisez les deux phrases à l’aide de dont:

Les moteurs se classent en quatre groupes; les qualités de ceux-ci sont différentes. Il y trouve une série d’éléments nouveaux; le taux de ces éléments reste important. Prends ces tracteurs; tu en auras besoin. Elle regrette son village natal; elle s’en souviendra toujours avec plaisir. Vérifiez ce moteur; sa marche est mauvaise. Vous avez deux possibilités, leur choix ne dépend que de nous. Voici notre laboratoire de ferme; ses potentialités sont limitées. Vous admirez cet étudiant; son travail l’a rendu très estimé dans son groupe.

20. Transformez la proposition en utilisant moins … que:

Les machines nouvelles sont plus nombreuses que les anciennes. Cette variété de blé est plus productive que celle que nous avons cultivée l’année passée. Cet étudiant est plus appliqué que toi. Notre ingénieur est plus adroit que le vôtre. Le choix des variétés est plus important que vous ne le croyez. L’entretien est plus rigoureux que le labour même. L’autre méthode de récolte est-elle plus utillisée que celle-ci ? Ses bons résultats sont plus éloquents que toute discussion.

21. Mettez le et traduisez en roumain:

Il faut que la terre soit propre et qu’elle … reste. Vous êtes les défenseurs de

ce point de vue et vous … serez toujours.Le trèfle rouge s’adapte bien et tu … sais mieux que moi. Etes-vous cultivateurs de fourrages ? Oui nous …

- 34 -

sommes. Soyez persévérants comme vous … devez. Les paresseux seront punis, la société veut qu’ils … soient. Il y a des gens qui paraissent instruit sans … être et d’autres qui … sont sans … paraître. Il ne comprend rien mais il ne … dit jamais.

22. Transformez suivant le modèle:

Tu dois agir vite. Il faut que tu agisses vite. Il doit fournir une explication. Les animaux jeunes doivent consommer de l’herbe fraîche. Trois points essentiels doivent retenir l’attention d’un mécanisateur. Vous devez faire la moisson. Je dois lui offrir cette chance. Nous devons partir tout de suite. Elle doit acheter du fuel agricole. Ils doivent étendre les cultures de céréales. Tu dois t’en aller au plus vite. Elles doivent savoir la date de cette séance.

23. Transformez les phrases à l’aide du verbe entre parenthèses. Attention ! Il

exige le subjonctif dans la subordonnée. Je soutiens que cette arracheuse peut être encore utilisée (Je n’affirme pas). Il dit que vous faites des erreurs (Je nie). Nous sommes certains qu’il travaillera bien ses terres (Croyez-vous … ?) Je vois qu’il ne vient pas (Il convient). Il n’ignore pas que nous commençons la récolte (Vous exigez). J’espère que tu sais manœuvrer cette machine (Il ne croit pas). Vous constatez qu’elles prennent leur vrai fontionement (Il est préférable). On est sû qu’elle se défendra mal (On craint). Tu est certaine que cette légumineuse couvrira bien le terrain (Je doute). Vous dites qu’il réussit à la ferme (Nous voulons).

24. Mettez les verbes entre parenthèses aux temps indiqués:

Je préfère que tu (semer-ind. prés. plus tôt. Tu (préférer- ind. prés.) partir avant mon arrivée. Il (enlever- ind. futur et passe comp.) son manteau parce qu’il (faire-ind. futur et passe comp.) chaud. Il faut qu’elle (prélever) un échantillon tous les jours. Vous en (prélever-ind. prés. et futur) maintenant plus rarement. La discussion (se prolonger-ind. impafait) tard dans la nuit. Elle (s’appeler-ind. futur et passe comp.) Ionesco après le mariage. Nous (exiger- ind. prés) qu’ils (sécher-subj. prés.) toute la qualité plus vite. Je (corriger-ind. imparfait) les fautes de mon ami. Nous (avancer-ind. prés.) tandis que les autres (commencer-ind. impafait) à perdre terrain. Nous (ne plus acheter-ind. prés et futur) de semences.

- 35 -

25.

Mettez au passé et au plus-que-parfait:

Le trèfle rouge peut être utilisé comme fourrage vert ou fané. Cette légumineuse s’adapte à des diférents sols quant à leur nature physique, mais elle préfère les sables profonds et humifères. La génétique obtient des succès toujours plus grands. La semence de cette plante doit être de récolte récente. On associe une légumineuse à une céréale pour une meilleure récolte. Il vient prendre le haricot dans deux semaines au plus tard. Je me promène toujours samedi soir. Je deviens ingénieur l’année prochaine.

26. Répondez aux questions en remplaçant les mots soulignés par en:

Combien d’étudiants y a-t-il dans votre groupe ? Se rend-il compte de l’importance de ce projet ? Parle-t-il souvent de sa ferme ? Est-il de retour de Bucarest ? Etes-vous sûrs qu’il n’a pas trouvé un autre emploi ? Avez-vous ce livre dont on a parlé si souvent ?

27.

Répondez affirmativement puis négativement aux questions en utilisant y:

Avez-vous songé aux possibilités de l’ingénierie génétique ? Des découvertes dans la génétique sont-elles encore possibles ? Est-ce qu’il s’intéresse à la génétique ? Es-tu allé à ce spectacle ? Le voyageur pense-t-il au pays natal ? Vous associez-vous à son entrepise ? Se sont-ils tous décidés à fréquenter le cercle d’améloration des plantes ? Qu’est-ce qu’on étudie dans ce cercle scientifique des étudiants ? On les a rencontrés souvent dans la bibliothèque ? Vont-ils souvent là-bas ?

28.

Conjuguez à toutes les personnes et expliquez le sens du verbe aller suivi d’un

infinitif:

Je vais aider à la moisson. Nous allons équiper à cinq heures moins le quart. Je vais planter des pommes de terre. 29. Conjuguez à toutes les personnes et expliquez le sens du verbe

venir+de+infinitif:

Je viens de lire ce traité. Je viens de faire une grande faute. Je viens d’acheter des pommes. Je viens de planter les pommes de terre.

30. Utilisez le pronom relatif (qui, que, où, dont):

Ce milieu héberge une faune très variée; son utilité n’est plus mise en doute. L’agriculteur découvre ses responsabilités sur une tranche de biosphère; il est le gérant de celle-ci. Aménagez ces cours d’eau; vous les connaissez. Prends ces desherbants; tu en a besoin. Cet objectif est intéressant; il a fait son plan.

- 36 -

Voici un engagement rural; il est remarquable par sa beauté et par son utilité. Voici la ferme; je travaille dans cette ferme. 31. Répondez affirmativement puis négativement en utilisant le prenom possessif (le nôtre, le vôtre etc). C’est mon secteur ? C’est ton village ? Ce sont vos recommandations ? C’est leur productivité ? C’est ta variante ? Ce sont ses perspectives ? C’est votre projet ? Ce sont mes problèmes ? C’est son métier ?

Travaux de contrôle

A

1. Donnez la famille du mot étudiant. Mettez les mots trouvés en propositions.

2. Cherchez dans les textes „Notre université“; „Choisir bien son métier“; „La vie d’étudiant“ les mots se rapportant aux métiers ou aux profeSsions. Ajoutez-y d’autres que vous trouverez dans le dictionnaire.

3. Donnez le verbe qui correspond à:

développement, avancement, accroissement, travailleur, jeu, longueur, production, recherche, perfectionnement, emploi, amendement, irrigation, approvisionnement, obtention, extension, exploitation, obligation, compréhension, tâche, disposition, livraison, fondement, échange, passage, réservoir, dépendance, place, construction, preuve, élévation.

4. Décrivez en 20 lignes ce que vous croyez de la vie des étudiants.

5. Rétroversions (Leçons 1-4).

B

1. Donnez la famille du mot plante. Mettez les mots trouvés en propositions.

2. Cherchez dans le dictionnaire d’autres mots se rapportant à la morphologie et

à la vie de plantes.

3. Observez:

deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, double, triple, quadruple, quintuple,

le premier, la premère, les premiers, les premières, un(e) deuxième, un par un, deux par deux, dix par dix, la huitaine, la quinzaine, la douzaine, une quarantaine, la cinquantaine, le vingt-et-uniéme. Faites-en des propositions.

- 37 -

4.

Montrez en quoi les plantes sont indispensables à la vie des hommes et des

animaux.

5. Rétroversions (Leçons 5-7).

C

1. Donnez la famille du mot terre. Mettez les mots trouvés en propositions.

2. Faites une liste avec les mots se raportant à la pédologie.

3. Donnez le contraire de:

différer, absence, premier, ranger, fin, acquérir, principal, souvent, vertical, mourir, naturel, base, remplir, faible, ralentir, chaleur, gêner, fertile, défaut, douter, appauvrir, savoir. Faites-en des propositions.

4. Faites une composition en démontrant comment la terre influence la vie de la

plante.

5. Donnez la famille du mot tenir. Mettez les mots trouvés en propositions.

6. Faites attention à la forme de ces mots:

catalyseur, composé, matière, désordre, fondement, fréquent, répartir, étude,

fonctionnement, résultat, entraîner, rendement, obtention, repos, défaut, adhérence, comparaison, usage

7. Donnez l’adjectif correspondant au nom:

essence, culture, norme, nation, matière, forme, horizon, position, préférence,

ration, matin, an, constitution, main, occasion, machine. Faites-en des propositions.

8. Questionnaire:

Quels sont les caractères d’un tracteur à roues ? Décrivez le tracteur à un seul

essieur moteur. Quels moteurs équipent les tracteurs fabriqués en Roumanie ? Pourquoi le diesel est mieux adapté aux travaux agricoles ? Comment on économise le fuel agricole ? Comment fait-on les labours ? Et l’ensemencement ? Pourquoi faut-il faire des travaux d’entretien ? Quel est le rôle des houes ? Comment apprécie-t-on la qualité de la houe ? Quel est l’état de la mécanisation dans le secteur de la récolte ?

9. Rétroversion (Leçons 8-11).

- 38 -

D

1. Donnez la famille du mot chercher. Mettez les mots trouvés en propositions.

2. Donnez un synonyme des mots. Faites-en des propositions:

existence, vie, essentiel, information, sembler, constituer, pièce, dire, plante,

population, connaissance, s’appuyer, effectuer, blé, jardin potager, animal, détruire, accroître, sol, limite, approprié, desherbant, lutter, milieu, aide, source, sûr, observer, utilisation 3. Mettez les verbes provenant des adjectifs vert, jaune, rouge, blanc, noir, grand:

Au printemps les arbres se couvrent de feuilles vertes, ils … tandis qu’en

de la honte quand

automne les feuilles … et tombent par terre. Elle avait

elle rencontra son ancien professeur. Les abricotiers … vite en pépinière où les conditions lui sont très propices. La maisonnette était joliment … à la chaux. Nous … notre ligne nous-mêmes. Son visage s’était … à cause de la maladie.

4. Expliquez dans une composition d’une vingtaine de lignes l’importance de la

génétique, de l’écologie et de la protection de la nature.

5. Rétroversions (Leçons12-14).

- 39 -

Bibliographie

Gougenheim, G. (1967) - Dictionnaire fondamental de la française. Ed. Didier, Paris. Hârţan N. (1984) - Limba franceză. Curs pentru studenţii Facultăţilor de Agricultură şi Horticultură. Centrul de multiplicare I. A. Iaşi. Jeanrenault, P. (1998) - Cours de langue française contemporaine. Ed. Polirom, Iaşi. Mauger G. et Brueziere M. (1998) - Le français accéléré. *** (1970) - Vocabulaire d'initiation aux études agronomiques. Ed. Hachette, Paris.

- 40 -