Sunteți pe pagina 1din 1

D.

Promouvoir les TIC axe 1 – Economie (Bruxelles)

6) Le pari du logiciel libre

Le logiciel libre permet de rencontrer deux objectifs primordiaux en termes de bonne gouvernance
pour les pouvoir publics, à savoir :

• garantir le plus haut niveau de sécurité et de confidentialité de traitement des données privées
(accès au code source des programmes) ;
• garantir le meilleur rapport qualité/prix pour les services organisés par la collectivité aux
citoyens et la réduction de la fracture numérique (gratuité des licences d'utilisation).

Le contexte de crise économique qui entraîne une raréfaction des recettes pour les pouvoirs publics
doit constituer une opportunité pour accélérer la cadence de l'adoption du logiciel libre.

Le cdH ambitionne de faire de Bruxelles d’ici 2015 la « capitale européenne du logiciel libre orienté
service public » !

Nous avons pour ce faire une formidable opportunité en Région bruxelloise, où sont concentrées,
comme nulle part ailleurs, les administrations et les organisations, de faire émerger un véritable pole
d’activités économiques, de services basés sur le logiciel libre, avec la grande particularité qu’il
génère de l’emploi très peu « délocalisable ».

Cette « délocalisabilité limitée » s’explique par le fait que l’essentiel des entreprises actives dans ce
secteur sont de petite taille. Sans parler de la tendance qui est en train de voir le jour dans le secteur
privé comme le démontre une etude récente (IDC).

Le cdH propose de :

• mettre en œuvre les conditions favorisant la création de PME spécialisées dans les services
basés sur le logiciel libre ;
• mise en place de nouvelles filières dans l’enseignement pour accompagner cette mutation
(nouvelles spécialisations) ;
• moderniser le CIRB pour le doter de la capacité de s’inscrire dans cette orientation ;
• mettre en place une mesure immédiate : le non-renouvellement des licences de MS Windows
et le passage à Linux pour l’ensemble de l’infrastructure informatique de la Région (plus de
1500 unités) ;
• organiser un événement annuel dédié aux solutions basées sur le logiciel libre ;
• créer un label « Administration libre » et décerner un prix annuel pour les meilleurs projets
réalisés au niveau communal ou associatif.

Organisation du culte axe ?

Le cdH souhaite doter tant la Région bruxelloise que la Région wallonne d’un cadre juridique clair en
matière de gestion du temporel du culte. Ce cadre doit assurer une parfaite compatibilité avec le
principe de séparation de l’Eglise et de l'Etat.

Le cdH propose de :
• Adopter une ordonnance/decret d'harmonisation de gestion des « fabriques d'Eglise » pour
tous les cultes et philosophies reconnus, conformément au principe d'égalité de traitement.

Mobilité axe ?

• inclure l'offre cambio dans l'abonnement annuel STIB et étendre progressivement la gratuité
des transports en commun à l'ensemble des résidents de la Région de Bruxelles-Capitale à
l'horizon 2015.