Sunteți pe pagina 1din 29

iwifo-Institut Lippstadt

Dr. Ulrich Kobbé


Leila Mesaros

Prise en charge ou prison chargée du toxico?

Une (ré)évaluation catamnestique du traitement institutionnel


Des institutions sans facta sont vides.
Des facta sans réflexion d’institutions sont un cul-de-sac.
A peu près comme ça se serait exprimé Kant dans notre situation.
(Karl Bühler, 1927)
• Il s’agit d’une institution de traitement dans une ville avec
585.000 habitants dans la Ruhr, région d’industrie lourde
en RFA.

• L’institution a des places de traitement stationnaire, mais aussi


des offres semi-stationnaires et ambulantes.

• Les indications: dépendances de drogues, polytoxicomanies


• Les contre-indications: suicidalité actuelle, psychoses

• Les traitement sont d’orientation psychanalytique avec des


éléments de Gestalt et de travail corporel psychanalytique

• Durée régulière de traitement : 4 mois


Le projet de recherche:
• Le sondage catamnestique

Axiome:
Les instruments de la recherche doivent être
• économiques,
• représentatifs
• courants
dans les pratiques scientifiques
Les questionnaires:
1. Données sociodémographiques conformément à l’étude EuropASI
2. Consommation de drogues resp. Abstinence conformément à l’étude EuropASI
3. Questionnaire de compétences psychosociales de Gönner, Zielke & Husen
4. Check-Liste de Symptômes (SCL-90-R) de Derogatis
5. Échelle de différenciation sémantique de Russell & Mehrabian
6. Donnés sélectés du différenciateur sémantique selon Kluckert & Donzelli-Kluckert
7. Self-Assessment-Manikin (SAM) de Lang
8. Health Survey Short Form 12 de Bullinger & Kirchberger
Le projet de recherche:
• Le sondage catamnestique

Structure factorielle des instruments psycho-sociologiques


> matrice factorielle après rotation
Facteur 1 Santé
Facteur 2 Compétence psychosociale
Facteur 3 Compétence professionnelle
Facteur 4 Incompétence d’assumer des expériences
Facteur 5 Compétence d’assumer des expériences
Facteur 6 Compétence de règlement de conflits
Facteur 7 Activation de potentiels (plaisir fonctionnel)
Facteur 8 Autonomie psychosociale
Facteur 9 Dépendance psychosociale
Facteur 10 Régulation de tensions
Facteur 11 ---
Facteur 12 ---
Facteur 13 ---
Facteur 14 Sens d’interdépendances
Facteur 15 ---

variances expliquées
Le projet de recherche en chiffres:
• personnes interpellées n = 220 100,0 %
• réponses n = 65 29,5 %

Classification CIM-10 %
F10 Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation d'alcool 1,8
F11 Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation d'opiacés 1,1
F12 Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation de dérivés du cannabis 1,5
F13 Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation de sédatifs
ou d'hypnotiques 0,4
F17 Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation de tabac 0,4
F19 Troubles mentaux et du comportement liés à l'utilisation de drogues multiples et
troubles liés à l'utilisation d'autres substances psycho-actives 71,0
F32 Episodes dépressifs 1,1
F33 Troubles dépressifs récurrents 0,4
F34 Troubles de l'humeur [affectifs] persistants 0,4
F43 Réactions à un facteur de stress sévère, et troubles de l'adaptation 0,4
F50 Troubles de l'alimentation 0,7
F60 Troubles spécifiques de la personnalité 19,9
F61 Troubles mixtes de la personnalité et autres troubles de la personnalité 0,4
F64 Troubles de l'identité sexuelle 0,4
Projet de recherche en chiffres:
• age

67,5
70

60

50 1 7 -2 0 a n s
2 1 -3 0 a n s
40
% 24,3 3 1 -4 0 a n s
30 4 1 -4 6 a n s

20
5,8 2,4
10

0
Projet de recherche en chiffres:
• nationalités

pourcentage pourcentage
nombre pourcentage valable cumulé
allemand 283 72,8 72,8 72,8
germano-russe 37 9,5 9,5 82,3
turc 24 6,2 6,2 88,4
germano-polonais 17 4,4 4,4 92,8
italien 6 1,5 1,5 94,3
marocain 5 1,3 1,3 95,6
portugais 4 1,0 1,0 96,7
serbe 3 ,8 ,8 97,4
grec 2 ,5 ,5 97,9
bosnien 2 ,5 ,5 98,5
? 1 ,3 ,3 98,7
érytréen 1 ,3 ,3 99,0
anglais 1 ,3 ,3 99,2
ghanéen 1 ,3 ,3 99,5
hongrois 1 ,3 ,3 99,7
libanais 1 ,3 ,3 100,0
total 389 100,0 100,0
Projet de recherche en chiffres:
• échelle de différenciation sémantique
(différenciateur sémantique)

Le traitement est associé avec les attributions


• content par 89,3 %
• heureux 76,7 %
• réjouissant 71,1 %
• prometteur 83,9 %
• pondéré 78,0 %
• détendu 89,4 %
• foudroyant 68,0 %
• agité 78,8 %
• frétillant 77,3 %
• bien réveillé 85,4 %

Commentaire: Bof … c‘est plutôt positif – mais ça nous dit quoi?


Projet de recherche en chiffres:
• Self Assessment Manikin SAM

dimension ›valence‹ (plaisir – déplaisir)

27,0 % 54,0 % 14,3 % 3,2 % 1,6 %


Projet de recherche en chiffres:
• Self Assessment Manikin SAM

dimension ›activation‹

10,2 % 15,3 % 39,0 % 25,4 % 10,2 %


Projet de recherche en chiffres:
• Self Assessment Manikin SAM

dimension ›autonomie‹ (efficacité de soi)

5,0 % 5,0 % 31,7 % 46,7 % 11,7 %


Projet de recherche en chiffres:
• Self Assessment Manikin SAM

dimension ›intégration‹

17,5 % 43,9 % 15,8 % 10,5 % 12,3 %


Projet de recherche en chiffres:
• Self Assessment Manikin SAM

Le résultat de la recherche incluant des dimensions basales


et émotionnelles
• de valence
• d‘activation
+ • d‘autonomie
• d‘intégration

+
Le traitement est vécu comme avoir été
• assez plaisant,
+ • plutôt – mais pas trop - activant,
• confirmant dans les besoins d‘efficacité de soi,
• joliment intégrant le sujet
= ?
Projet de recherche en chiffres:
repères du quotidien institutionnel par le code culturel
• échelle de différenciation sémantique / différenciateur sémantique

70

60

50

40

30

20

beaucoup - peu 10
haut - bas
près - loin 0

statique - dynamique 2
1
1
2
Projet de recherche en chiffres:
repères du quotidien institutionnel par le code culturel
• échelle de différenciation sémantique / différenciateur sémantique

Interprétation:
D’un point de vue psycho-sociologique, le quotidien institutionnel se
présente comme étant caractérisé par
• un ›beaucoup‹ de trucs à obtenir,
• un niveau identificatoire assez ›haut‹,
• un rapport thérapeutique ›près‹ des polytoxicomanes,
• une atmosphère ›dynamique‹.
Mais…
… il se pourrait que ce dynamisme se révèle comme étant trop
dynamique:
La statistique montre au cours de corrélations non-paramétriques,
que les clients consommant de l’alcool jugent significativement (p =
.05) que l’institution et/ou le traitement serait ›agité‹, probablement
trop agité pour eux.
Projet de recherche en chiffres:
• conditions de vie post-cure

situation de famille:
• vivant seul 50,8 %
• vivant avec compagnon 17,5 %
• vivant avec ami(s), connaissance(s) etc. 8,0 %
• vivant avec compagnon et enfant(s) 19,0 %
• vivant seul avec enfant(s) 4,7 %

subsistance:
• exerçant une profession 52,5 %
• sans-emploi 40,9 %
• en retraite anticipée 6,6 %
Projet de recherche: Les effets
• le social

Contacts sociaux
• des personnes sans problèmes A ou D 61,9 %
• des personnes avec problèmes A ou D actuels ou dans le passé 25,4 %
• des personnes des deux groupes 12,7 %
Projet de recherche: Les effets
• consommation et/ou abstinence

Institution de substitution depuis


• Non 82,0 %
• Oui 18,0 %

Consommation de drogues dans les derniers 30 jours


• aucune consommation 79,7 %
• 1-10 jours 9,4 %
• 11-20 jours 3,1 %
• 21-30 jours 7,8 %

Consommation d’alcool dans les derniers 30 jours


• aucune consommation 27,0 %
• 1-10 jours 60,3 %
• 11-20 jours 4,8 %
• 21-30 jours 7,9 %
Projet de recherche: Les effets
• la santé
État de santé
(Health Survey Short Form 12)
• excellent 6,3 %
• très bien 17,5 %
• bon 55,5 % = 79,3 %
• moins bien 17,5 %
• mauvais 3,2 %

Restrictions générales dues à


l’état de santé des problèmes psychiques
oui 26,6 % oui 30,2 %
non 73,4 % non 69,8 %

Restrictions sociales dues à l’état de santé et/ou des problèmes psychiques


• continuellement 6,3 %
• le plus souvent 6,3 %
• parfois 14,0 %
• rarement 20,3 % } 87,4
• jamais 53,1 %
Projet de recherche: Les effets
• la santé

Interprétation:

La statistique montre au cours de corrélations non-paramétriques,


qu’un mauvais état de santé est significativement lié avec la
consommation de drogues (p = .05) – mais pas avec la consommation
d’alcool.
C’est-à-dire que ceux qui rapportent un mauvais état de santé
appartiennent à un groupe de toxicomanes qui ne substitue pas
l’utilisation de drogues illégales par cette drogue commune mais qui
reste figé dans sa dépendance – et qui en subit les conséquences de
santé.
Précepte:
Résolument les durs payent leur prix fort.
Projet de recherche: Les effets
• le bien-être psychique u
(Health Survey Short Form 12)

Combien de fois avez-vous été pendant la dernière semaine …

… reposé et placide?
• continuellement 9,4 %
• le plus souvent 31,3 %
• assez souvent 14,1 % = 55,8 %
• parfois 23,3 %
• rarement 18,8 %
• jamais 3,1 %

… très dynamique?
• continuellement 10,9 %
• le plus souvent 25,0 %
• assez souvent 14,1 % = 50,0 %
• parfois 26,5 %
• rarement 17,2 %
• jamais 6,3 %
Projet de recherche: Les effets
• le bien-être psychique v
(Health Survey Short Form 12)

Combien de fois avez-vous été pendant la dernière semaine …

… découragé et triste?
• continuellement 0,0 %
• le plus souvent 10,9 %
• assez souvent 7,8 %
• parfois 18,8 %
• rarement 34,4 %
• jamais 28,1 % = 81,3 %
Projet de recherche: Les effets
• Liste de Symptômes (SCL-90-R)
100%

80%
T-score

> 60
40-59
< 40
60%

40%

20%

0%

anxiété
so
m
atisa
cto
imn
p
inul
si
v
sécuité d épr
e
si
vi
t
é
ciale peurphobiquepsychoticism
ritéso ec
h
arg
ep
sych
iq
u
e
a
g
re
sivté/h
o
s
tn
c
giltié
o
n
sp
a
rn
o
ia
q
u
e in
te
n
s n
o
m
b
rm
itéd
e
s
ye
d
te
ps
y
m
sp
o
m
eto
m
e
s
Projet de recherche: Les effets
• Liste de Symptômes (SCL-90-R)

Interprétation:

Les symptomatologies supérieures à la norme se trouvent significativement


fréquent chez les non-consommateurs de drogues pour les modes de défense
• compulsifs (22,2 %)
• défensifs avec un manque d’assurance (25,4 %)
• dépressifs (28,6 %)
• agressifs / hostiles (23,8 %)
• psychoticistes (20,6 %)
De la même façon, 23,8 % de ce groupe de non-consommateurs rapporte un
degré élevé de charge psychique supérieur à la norme.
Précepte:
Le prix de l’abstinence est la réalité du réel … et sa défense.
Projet de recherche: une interprétation
• le caractère du traitement institutionnel

Prise en charge ou prison chargée du toxico?

art. 64 du code pénal allemand:


placement dans un établissement de désintoxication comme ›mesure de
sécurité, d’internement et d traitement‹
• la prison (psychiatrique) chargée du toxico …

sursesoir cet internement (comme condition du sursis)


selon art. 35 de la loi allemande sur la consommation de stupéfiant
• la prise en charge du toxico …
Projet de recherche: une interprétation
• le caractère du traitement institutionnel

Prise en charge ou prison chargée du toxico?

Dans l’échelle de différenciation sémantique, le traitement est associé avec les


attributions
• dominateur 77,8 %
• exerçant un contrôle 58,1 %
• influent 76,7 %
• autonome 69,4 %
• être soigné 55,3 % vs. avoir le pouvoir 44,7 %

L’interprétation:
D’un point de vue psycho-sociologique, le traitement institutionnel ne semble pas
être ressentit comme étant carcéral: Si la perception du quotidien institutionnel
dans le cadre du code culturel montrait déjà un centrage sur le toxicomane, les
autres résultats du différenciateur sémantique indiquent tout aussi peu un climat
restrictif – le milieu institutionnel paraît plutôt être caractérisé par des libertés
d’action autonome dans un cadre structurant et limitant, voire, confrontant selon
la pratique classique des thérapies antidrogues.
Projet de recherche: une interprétation
• le destin du traitement institutionnel

Qu’est-ce qui résulte de cette interprétation?

Le caractère classique de cette thérapie implique un primat de la parole et des


principes classiques d’interprétation et de perlaboration (« Durcharbeitung »),
d’activation et de motivation.
Ce qui n’intéresse pas (encore), ce sont les principes de soi-disants thérapies
basées sur l'évidence.
Vu le fait que ce sondage a été anonyme, nous avons pas pu contacter ces ex-
soignés.
Mais le fait, que ~ 30 % des personnes interpellées ont été tellement touché par
nos questionnaires – disons, par une interpellation après coup – nous paraît
assez expressif et significatif en ce qui concerne un bilan personnel positif de ce
lieu de parole …
Mesdames et Messieurs,
Chers collègues et amis,
Merci bien de votre attention et de votre intérêt!
Ulrich Kobbé & Leila Mesaros

ulrich.kobbe@iwifo-institut.de
leila.mesaros@iwifo-institut.de