Sunteți pe pagina 1din 9
Filtres passifs I 24 . Amplificateur sélectif. 1) Un amplificateur sélectif est représenté ci-contre. Il
Filtres passifs
I 24 . Amplificateur sélectif.
1) Un amplificateur sélectif est représenté ci-contre. Il
comporte une source de courant commandée par la
tension d’entrée, une résistance, une inductance et un
v
e (t)
gv e (t)
L
R
C

v s (t)

condensateur ; g est une constante réelle. On suppose qu’il débite sur une impédance infinie. Exprimer sa fonction

v s de transfert en tension H = en fonction de g, R , L,
v
s
de transfert en tension
H =
en fonction de g, R , L, C et de la pulsation ω.
v
e
A
2) La mettre sous la forme
H =
et exprimer
A, Q et ω
0 en fonction de g, R, L et C.
ω ⎞
0
1 + jQ ⎜⎜ ⎝ω ⎜ ⎛ω
⎟ ⎟ ⎟
ω⎠
0
3) Calculer L, C et g pour que A = 1, R = 100 Ω, Q = 100 et pour que la fréquence correspondant à
ω
0 soit

f 0

= 5 MH z .

4) Quel type de filtrage réalise cet amplificateur ? 5) Déterminer le domaine de fréquence où il déphase v s par rapport à v e de moins de ϕ = 10°.

6) Quel est dans ce domaine la variation extrême du rapport des amplitudes

II 30 . Filtre passif.

Un générateur, non représenté, applique au montage une tension

V

sm

/

V ? em R v L e C
V
?
em
R
v
L
e
C

v s

v

e

= V

em

cos

ω t

; le montage applique la tension v

H =

1

(

jQ x

1

x

)

s à un appareil non représenté

équivalent à une résistance infinie. 1) Calculer la fonction de transfert complexe H = v s /v e en fonction de R, L, C et ω.

2) Montrer que l’on peut écrire

1 +

x

= ω

0

et où ω

ω

0 et Q s ont deux constantes à exprimer en

fonction de R, L et C. 3) Pour quelle valeur de ω le gain G = |H| est-il maximum ? Quel est sa valeur maximale G max ? 4) On suppose pour cette question Q grand. Déterminer une expression approximative simple de x – 1/x au voisinage de

x = 1. En déduire des expressions approximatives, mais simples des pulsations ω 1 et ω 2 (ω 1 < ω 2 ) délimitant la bande

passante à –3 dB, c’est-à-dire l’intervalle de ω pour lequel le gain est supérieur à

5) Ecrire les équations rigoureuses donnant ω 1 et ω 2 pour Q quelconque et les résoudre. ω −ω

6) Comparer les expressions de

G max

/

2 .
2 .

2

1 obtenues à partir des résultats des questions 4) et 5).

ω

0

7) Exprimer v s (t) dans les deux cas ω = ω 0 et ω = ω 1 . 8) Tracer schématiquement les graphes de G et φ en fonction de ω. 9) Cette théorie est-elle valable si le générateur branché à l’entrée a une résistance non nulle ? si le récepteur branché à la sortie a une résistance finie ?

III 39 .

Un filtre comportant des résistances R , des capacités C et d’autres composants linéaires a pour fonction de transfert

(

1

1

+

2

jRC

ω−

2

2

R C

2

ω

2

H j

)

ω =

v s

v e

=

v

e

et

v

s

sont les représentations complexes des tensions v

e

=

V

em

cos

ω t

et v

s

=

V

sm

cos(

ω t + ϕ

)

à l’entrée et

à la sortie du filtre. 1) Exprimer en fonction de R, C ,

ω le coefficient d’amplification H

=

V

sm

/

V

em

pour ce filtre.

2) On souhaite écrire la fonction de transfert sous la forme :

(

H j

)

ω =

v

s

v

e

=

1

1

+

2

j

σ

ω ⎛ω⎞

⎜⎜

⎝ω ⎠

ω

0

0

− ⎜

2

constantes σ (coefficient d’amortissement du filtre) et

ω

0

en fonction de

R

et C .

3) Déterminer en fonction de R, C , ω le déphasage ϕ par sa tangente.

4) Donner le tableau de variation de ϕ en fonction de ω .

5) Quelle est la nature du filtre, passe bas, passe haut, passe bande ou coupe bande ?

6) Donner la définition du gain G

7) Déterminer le comportement asymptotique de G

dB

exprimé en décibel en fonction de H .

dB

pour

ω ω

0

;

. Exprimer les

DS : filtres, page 1

. 9) Définir la bande passante du filtre. 10) Calculer cette bande passante. 11) La tension d’entrée est désormais la tension triangulaire représentée ci-contre,

8) et pour

ω ω

0

de fréquence

décomposition de Fourier est

f =

0

π , où

2

ω

0

ω

0 a la valeur calculée à la question 2 et dont la

v

e

( t ) =

8

E

m

t

1

 

t

1

 

π

2

⎢ ⎣

cos

ω +

0

3

2

cos(3

ω

0

)

+

5

2

cos(5

ω

0

t

)

+

⎥ ⎦

E

m

= 1 volt

.

On constate expérimentalement que la tension de sortie est sensiblement sinusoïdale :

v

s

V

sm

cos(

ω t + ϕ

0

)

. Expliquer ce fait.

v e E m t −E m
v
e
E
m
t
−E
m

12) Calculer

13) Calculer ϕ .

14) La tension d’entrée est à présent une fonction quelconque du temps. En utilisant l’expression de la fonction de

V

sm

.

transfert, déterminer l’équation différentielle du second ordre qui relie 15) La tension d’entrée est à présent un échelon de

tension, c’est-à-dire que

v

s

et

v

e

.

un échelon de tension, c’est-à-dire que v s et v e . v e ( )

v

e

( )

t =

0

pour

t < 0

et

v

e

( )

t = E

pour

t > 0

, où E est une constante. La

figure ci-contre donne le graphe de la tension de sortie

v

de

s

en fonction du temps. Quelle est la valeur numérique

E

?

16) Commenter le graphe de

v

s

(

t

)

représenté ci-

contre : nature du régime ? est-il proche ou éloigné du régime critique ? conditions initiales ?

IV 40 .

1) Calculer la fonction de transfert

H

1

= v

s

/

v

e

Z .

e

Z

s

du filtre ci-contre quand sa sortie

moyennant une certaine

du filtre ci-contre quand

v

e

=

V

em

=

v

e

100 nF .

R v e v s C R R v s C C
R
v e
v
s
C
R
R
v s
C
C

débite sur une charge d’impédance infinie. 2) Définir et calculer son impédance d’entrée

3) Définir et calculer son impédance de sortie hypothèse.

4) Calculer la fonction de transfert

H

2

= v / v

s

e

sa sortie débite sur une charge d’impédance infinie.

H

2

2

H .

1

5) Expliquer pourquoi

6) Calculer la bande passante du premier filtre pour R = 1000 et C

7) On applique à l’entrée du premier filtre la tension continue V

8) On applique à l’entrée du premier filtre la tension

e

= 2volts . Quelle est la tension à la sortie ?

cos

ω t

, où V

em

=

2volts

et

ω = 10

5

rad/s

. Quelle

est la tension à la sortie ? 9) On applique à l’entrée du premier filtre
est la tension à la sortie ?
9) On applique à l’entrée du premier filtre la tension
à la sortie, sous forme numérique ?
v
= V
+ V
cos
ω t
. Quelle est approximativement la tension
e
e
em
10) Si
v 1 et v
2 sont les valeurs minimales et maximales de v
(
t )
et
v
sa valeur moyenne, le taux d’ondulation de
s
s
v
− v
2
1
v
est
λ =
. Calculer λ .
s
2
v
s

11) On branche à la sortie un voltmètre de bonne qualité, donc « rms », réglé en continu. Qu’indique-t-il ? 12) On règle ce voltmètre en alternatif. Qu’indique-t-il ?

A V 36 . d’après petites mines 2003. R R 1) Le filtre ci-contre débite
A
V 36 . d’après petites mines 2003.
R
R
1) Le filtre ci-contre débite sur une résistance d’utilisation infinie. En
considérant son comportement asymptotique à haute et basse fréquence,
déterminer sans calcul sa nature, passe bas, passe haut, passe bande ou
coupe bande.
= V
cos
ω t
v
v e
L
L
s
em
2) Exprimer sa fonction de transfert
H = v
/ v
en fonction de x = L ω / R .
s
e
Nota : ne pas transformer l’expression obtenue sans raison.
3) Tracer qualitativement le diagramme de Bode de ce filtre, c’est-à-dire les deux graphes de
= 20 log
H et
G dB

ϕ = arg (H ) en fonction de log x . On précisera les équations des asymptotes. 4) Quel est le plus grand, la pulsation de coupure ou R / L ?

DS : filtres, page 2

5) On peut considérer ce filtre comme constitué par la mise en série de deux cellules formées par une résistance R et une bobine L . Comment modifier ce montage pour obtenir un filtre dont la fonction de transfert est le carré de celle d’un filtre ne comportant qu’une cellule R, L ?

Réponses

Rg 1 C A I. 1) H = ; 2) A = R g ;
Rg
1
C
A
I. 1)
H =
;
2) A = R g
;
ω =
; =
Q
R
;
3)
g =
=
0, 01 S
;
0
jR
LC
L
R
1 +
jRC
ω−
L ω
R
Q
tan ϕ
8
8
L =
=
3, 18.10
H
;
C
=
=
3, 18.10
F
; 4) passe-bande ; 5)
f
=
f
(1
)
=
4, 9956 MHz
1
0
2 π f Q
R
ω
2 Q
0
0
tan ϕ
f 2
=
f (1
+
)
=
5, 0044 MHz
; 6) de 1 à 0,9848.
0
2 Q
1
1
C
II. 1)
H =
; 2)
ω =
; Q
=
R
;
3)
ω = ω
;
G
= 1
; 4)
0
0
max
1
LC
L
1
+
jR C
(
ω−
)
L
ω
1
1
ω
1
1
ω
1
1
ω
= ω
⎛ ⎜
1
< ω < ω = ω
1
+
; 5)
ω =
4 +
;
ω =
4 +
+
; 6)
1
0
⎜⎜ ⎝
2
0
⎝ ⎜⎜
1
2
2Q
2Q ⎠
2
0 ⎢
⎢ ⎣
2
Q
Q
⎥ ⎥ ⎦
2
0 ⎢
⎢ ⎣
2
Q
Q ⎥ ⎦
ω −ω
1
π
2
1
V em
=
; 7) si
ω = ω
v = v = V
cos
ωt
; si
ω = ω
v
=
cos
(
ω +
t
)
;
0 ,
s
e
em
1 ,
s
ω
0 Q
2
4
φ
G
π
1
2
0
0
w
0
ω
ω 0
ω
π
2

8)

;

9) valables si le générateur branché à l’entrée a une résistance

r

g

; non valables si l’appareil branché à la sortie a une

impédance finie. 1 III. 1) H = 4 4 4 1 + 4 R C
impédance finie.
1
III. 1)
H =
4
4
4
1 +
4 R C
ω

;

2)

ω =

0

1 1 ; σ = 2RC 2
1 1
; σ =
2RC
2

; 3)

tan ϕ =

2 RC ω 2 ω / ω 0 = 2 2 2 2 2 2
2 RC ω
2
ω / ω
0
=
2
2
2
2
2
2
R C ω −
1
ω
/
ω
0 −1

; 4)

ω

 

0

ω

0

+

tan ϕ

 

0

−∞ +

 

0

ϕ

 

0

 

−π /2

 

−π

dB

0

; 8)

G

dB

≈−

40 log

(

/

ω ω

0

)

5) passe bas ; 6) G

la fonction H

dB =

20 log H

; 7) G

; 9) si H

est la valeur maximale de

H max

2
2

; 10)

max

( ω )

, la bande passante est le domaine de fréquence pour lequel H est supérieur à

l’intervalle de fréquence (

1

2RC ) ; 11) les composantes de la série de Fourier de fréquence 3 f , 5 f

0, 2π

série de Fourier de fréquence 3 f , 5 f 0 , 2 π 0 0

0

0

sont

davantage atténuées que la composante de fréquence

d v

14)

f 0

; 12)

V sm

E

m

/

2

π =

=

4

2
2

0,573 volt

; 13)

ϕ = −π /2

;

2

2

d v

s

s

v

s

2

(0)

R C

=

2

dt

+

2

(0)

R C

=

s

0

dt

2

et

dv

0

dt

.

+

v

s

=

v

e

; 15)

E

= 1 volt ; 16) régime pseudopériodique proche du régime critique ;

IV.

1)

H

1

=

1

+

1

jRC

ω

; 2) le montage équivaut vis à vis de l’entrée à une impédance

Z

e

=

R

+

1 ; 3)

jC

ω

l’ensemble du circuit branché à l’entrée et du filtre équivaut à une source de tension en série avec une impédance

Z

s

=

1

1

R

+

jC

ω

ou

Z

s

=

1

1

R

+

r

g

+

jC

ω

; 4)

H

2

=

1

1 +

3 jRC

ω−

2

R C

2

ω

2

DS : filtres, page 3

; 6) du continu à 159

2Hz

; 7)

v

v

s

s

=

=

2V

2

+

; 8) approximativement

t

0,2sin 10

v =

s

0, 2 sin 10

t

λ = 0, 1

(

5

=

; 11) 2 volts ; 12) 0,14 volts.

)

ou

v

s

(

0,199 cos 10

(

5

)

en volts ; 10)

DS : filtres, page 4

5

t

1, 471 rad

)

; 9)

I.

Corrigés

gv R g e 1) v = Zg v = ⇒ H = s e
gv
R
g
e
1)
v
=
Zg v
=
H
=
s
e
1
1
jR
+
+
jC
ω
1
+
jRC
ω−
R
j L
ω
L
ω
Q
R
2) En identifiant les deux formules, on obtient
A
= R g
R C
=
= ω
Q
0 , d’où en formant le produit et le
ω
L
0
C
quotient membre à membre de ces deux dernières formules
ω =
1 Q
= R
0
LC
L
A
R
Q
8
8
3)
g
=
=
0, 01S
L
=
=
3,18.10
H
C
=
=
3,18.10
F
R
2 π
f Q
R
ω
0
0

4) C’est un passe-bande.

ω f 5) Posons x = = . Les limites correspondent à tan ϕ =
ω f
5) Posons
x =
=
. Les limites correspondent à
tan
ϕ = ±
Q (x
1 )
.
ω 0
f 0
x
1
Comme le domaine est étroit, le calcul est plus simple en approximant la fonction
x −
par
x
1
d x
(
− 1/
x
)
x
(
x
1)
=
2(
x −
1 )
x
d x
x
= 1
tan ϕ
tan ϕ
tan ϕ
x ≈
1 ±
=
f (1
)
=
4, 9956 MHz
=
f (1
+
)
=
5, 0044 MHz
f 1
0
f 2
0
2 Q
2 Q
2 Q
6) Le gain reste très voisin de 1 ; sa valeur extrême a lieu pour ϕ = 10° ; alors il vaut
1
= cos
ϕ =
0, 9848
; il varie donc de 1 à 0,9848.
1
+
tan
2 ϕ

II. Filtre passif.

1) D’après le théorème de Millman,

v =

s

v e R ⇒ H 1 1 + + jC ω R j L ω
v
e
R ⇒
H
1
1
+
+
jC
ω
R
j L
ω

=

2) Il faut identifier les deux expressions de

1 1 H = = ⎛ω 1 + jQ ⎜⎜ ⎝ω ⎜ ω ⎞ 1
1
1
H =
=
⎛ω
1 + jQ ⎜⎜ ⎝ω ⎜
ω ⎞
1
0
(
)
1 +
jR C
ω−
⎟ ⎟ ⎟
ω⎠
L ω
0
Q
R
= RC
Q
ω =
0
ω
L
0

1

1 +

(

jR C

ω−

1

L

ω

)

1

Q

2

2

R C

Q

R

LC

=

L

=

L ω

0

x = 1

ou

ω = ω

0

En prenant le produit et le rapport membre à membre , on obtient :

Remarquons que l’expression de Q n’est pas celle d’un circuit RLC

3)

ω =

0

0

2

=

R

C

ω

série.

soit

1 1 est maximum quand x − x 1 2 1 + Q ( x
1
1
est maximum quand
x
x
1
2
1 +
Q
(
x
) 2
x

G

=

H

=

=

. Sa valeur maximale

est

G

max

= 1

.

0

4)

G >

G

max

G

2

1

1

1

Q

2

(

 

1/

 

)

2

<

1

1 1 x − < x Q
1
1
x −
<
x
Q
 

2

>

2

1

+

Q

2

(

x

1/

x

)

2

>

2

x

x

Soit

f

(

)

x = x

1/ x

d f x

f (

(

(

voisinage de x = 1 , on obtient,

)

)

x

)

=

(

1

+ 1/ x

2

)

d x . En remplaçant les différentielles par des petites variations au

f ( 1 ) 2 ( x 1 ) . Si Q est grand, la bande passante est sensiblement

l’intervalle de fréquence pour lequel :

1 1 1 1 ⎞ 1 ⎞ 2 ( x − 1 ) < x
1
1
1
1
1
2
(
x
− 1
)
<
x 1 = −
1
<
x
<
x
=
1
+
ω = ω
⎛ ⎜
1
< ω < ω = ω
⎛ ⎜
1
+
2
1
0
⎜⎜ ⎝
⎟ ⎟ ⎟
2
0
⎝ ⎜⎜
⎟ ⎟ ⎟
Q
2
Q
2
Q
2
Q
2Q

DS : filtres, page 5

5) Les pulsations de coupures sont les solutions de

1 x − = 1 x Q
1
x
= 1
x
Q

soit

x

2

± x / Q 1 =

0 dont les racines sont

1 ⎡ 2 ⎢ ⎢ ⎣ ± 1 1 ± 4 2 + Q Q
1 ⎡
2 ⎢ ⎢ ⎣ ±
1
1
±
4
2 +
Q
Q

⎤ ⎥ ⎥ . Comme une pulsation est positive, les deux solutions acceptables sont :

1 ⎡ 1 1 ⎤ ω ⎡ 1 0 ⎢ x 1 = 4 +
1
1
1
ω
1
0
x 1 =
4
+
⎥ ⎦
ω =
4 +
1 ⎤ ⎥
1
2
2
2
2
Q
Q
Q
Q
⎢ ⎣
⎦ ⎥
1
1
1
ω
1
0
x
4
+ +
ω =
4 +
+
1 ⎤ ⎥
2 =
2
2
2
Q
Q
2
2
Q
⎦ ⎥
⎢ ⎣
Q
⎦ ⎥
ω −ω
1
2
1
6) Dans les deux cas,
=
.
ω
Q
0
7) Si
ω
= ω H = 1 ,
,
v = v = V
cos
ωt
.
0
s
e
em

Si ω = ω ,

8) Si

1

H =

1

1 j

=

1 π exp 2 ( j ) 4
1
π
exp
2
(
j
)
4

v

s

=

V π em exp ( j ( ω t + )) 2 4
V
π
em
exp
(
j
(
ω t +
))
2
4

v

s

=

Re

(

v

s

)

=

V π em cos ( ω t + ) . 2 4
V
π
em
cos
(
ω t +
)
.
2
4
jx x ω→ 0 H ≈ φ→ π G ≈ Q 2 Q 1 +
jx
x
ω→
0 H
φ→
π G
Q
2 Q
1
+
j
π
1
ω = ω
H
=
φ =
G
=
1
2
4
2
ω = ω
H
=
1
φ =
0
G
=
1
0
1
j
π
1
ω = ω
H
=
φ = −
G
=
2
2
4
2
1
π
1
ω→∞
H
φ→−
G
jQx
2
Q x

g

20 log

x

20 log

Q

g

= 3dB

 

g

=

0

 

g

= 3dB

 

g

20 log

x

20 log

Q

1

0

G w 0 ω
G
w 0
ω
φ π 2 0 ω 0 ω π − 2
φ
π
2
0
ω 0
ω
π
2

9) Ces résultats restent valables si le générateur branché à l’entrée a une résistance r , à condition qu’on soit capable

g

de faire varier ω sans changer V

em

, ce qui est assez irréaliste. On peut songer à remplacer R par R

Ils ne sont plus valables si l’appareil branché à la sortie a une impédance finie.

+

r

g

.

III.

1) Comme H est de la forme

 

1

j b , son module est

H =

H

   

1

 

1

a

+

 

=

2 2 a + b
2
2
a
+
b

=

 

(1

2

2

R C

2

ω

2

)

2

+

(2

R C

ω

)

2

 
 

H =

 

1

 

1

+

4

4 R C

4

ω

4

2) Il faut identifier les deux fonctions de

j

 

(

H j

)

ω =

v

s

v

e

 

1

1

ω

,

 

=

1

+

2

jRC

ω−

2

2

R C

2

ω

2

=

1

+

2 j

σ

ω ⎛ω⎞

2

.

 

ω

0

− ⎜ ⎜⎜

⎝ω ⎠

0

Ces deux fonctions sont identiques si :

RC =

σ

2

et 2 R C

2

=

1

1 ω = 0 2 RC
1
ω =
0
2 RC

et

1 σ = 2
1
σ =
2
 

ω

   

2

 

0

ω

0

 
 

1

b

3) Comme H est de la forme

a +

j b , son argument ϕ est compris entre 0 et −π et est tel que tan ϕ =

a

, soit

tan ϕ =

2 RC ω 2 ω / ω 0 = 2 2 2 2 2 2
2 RC ω
2
ω / ω
0
=
2
2
2
2
2
2
R C ω −
1
ω / ω −1 .
0

DS : filtres, page 6

1

2RC
2RC

4) Posons, en accord avec une question qui suit,

basse fréquence et négatif à haute fréquence et b est positif

ω =

0

. Comme H est de la forme

1

a +

j b , où a

ω

0

ω

0

+

tan ϕ

0

−∞ +

0

ϕ

0

−π /2

−π

5) Ce filtre est passe bas.

4 ⎛ω⎞ ⎟⎥ ⎤ 6) G = 20 log H = − 10 log 1
4
⎛ω⎞ ⎟⎥ ⎤
6)
G
= 20 log
H
= −
10 log 1
⎡ ⎢
+
.
dB
⎜ ⎜
⎟ ⎟
⎝ ω ⎠⎥ ⎦
⎣ ⎢
0
7) Si
ω ω
,
G
≈ 0
.
0
dB
ω
8) Si
ω
ω G ≈− 40 log
,
(–40 dB/décade).
0
dB

ω 0

est positif à

9) Soit

est supérieur à

H

max

la valeur maximale de la fonction

H max

2 .
2 .

H (ω)

. La bande passante est le domaine de fréquence pour lequel

H

10) Comme

H

max

= 1

, la bande passante est le domaine où

1 4 ⎛ω⎞ 1 + ⎜ ⎜⎜ ⎝ω ⎠ ⎟ ⎟ ⎟ 0
1
4
⎛ω⎞
1 + ⎜ ⎜⎜ ⎝ω ⎠
⎟ ⎟
0

>

1

2
2

, soit

ω < ω

0 . La bande passante est

1 donc l’intervalle de fréquence (0, ) . 2π 2RC 11) Comme le filtre est
1
donc l’intervalle de fréquence
(0,
)
.
2π 2RC
11) Comme le filtre est passe bas et de bande passante

(0, f ) , les composantes de la série de Fourier de fréquence

0

3 f , 5 f

0

0

sont davantage atténuées que la composante de fréquence

f

0

; le signal à la sortie est donc intermédiaire

entre un signal triangulaire et un signal sinusoïdal de fréquence

f 0

. Si on néglige les harmoniques devant le

fondamental dans v , ce signal est sinusoïdal ; sa représentation complexe est s’obtient en
fondamental dans
v
, ce signal est sinusoïdal ; sa représentation complexe est s’obtient en multipliant le fondamental de
s
8
E
1
4
2
E
m
m
v
, soit
exp
( j
ωt
) , par
H j
(
ω
)
=
, d’où
v s
=
exp
(
j
ω
t
)
.
e
0
2
2
π
j
2
π
j
4
2
E
m
12)
=
v
=
= 0, 573 volt
.
V sm
s
2
π
π
13)
ϕ =
arg(
H )
=
.
2
2
2
2
14) En remplaçant j ω par
dt d dans
v e
=
[1
+ j R C ω + R C j ω
2
2
(
)
]
v
, on obtient
s
2
d v
d v
2
2
s
s
2
R C
+ 2
R C
+
v
=
v
.
s
e
2
dt
dt
15)
E =
lim
1 volt
→ + ∞
v s
=
.
t

16)

Le régime transitoire est pseudopériodique ; en effet, un régime apériodique ne peut pas comporter deux instants

différents pour lesquels la dérivée de v

caractéristique, soit

s est nulle. On peut le vérifier en calculant le discriminant de l’équation

2

= 4R C

2

et remarquant qu’il est négatif.

Le régime est relativement proche du régime critique ; en effet, il y a très peu d'oscillation.

dv

dt

Les conditions initiales sont v (0)

s

=

0 et

s

(0)

=

0

.

IV.

v v 1 e s 1) Le même courant i traverse R et C :
v
v
1
e
s
1) Le même courant i
traverse R et C
:
i
=
j C v
ω
=
=
H
=
.
e
e
s
1
1 ⇒
v e
1 +
j R C
ω
R
+
jC
ω
v
1
2) Le montage équivaut vis à vis de l’entrée à une impédance
e
=
Z
=
R
+
e
i
j C ω
e

Z

s

3) L’ensemble du circuit branché à l’entrée et du filtre équivaut à une source de tension en série avec une impédance

,ou à une source de courant en parallèle avec cette impédance. Selon le circuit branché à l’entrée, plusieurs réponses

sont possibles. Si sur l’entrée est branchée une source de tension, l’équivalence

v

e

R v s C DS : filtres, page 7
R
v s
C
DS : filtres, page 7

v

e /R

R v s C
R
v s
C

v

e /R

v s Z s
v
s
Z
s

modèle de Thévenin modèle de Norton donne les équivalents successifs ci-contre :

1 D’où Z = . s 1 jC ω R + 1 Si sur l’entrée
1
D’où
Z
=
.
s
1
jC ω
R +
1
Si sur l’entrée est branchée une source de tension en série avec une résistance
r
, alors
Z
=
.
g
s
+ 1 jC
+
ω
R
r
g
4) Voici deux résolutions possibles :
a) Appliquons le théorème de Millman au point A commun aux deux résistances
v
/
R
v
e
e
v A
(
)
=
=
et à la sortie
1
1
jRC
ω
+
jC
ω +
1 +
jRC
ω +
R
1
1 +
jRC
ω
R
+
jC
ω
v
(
A / R
)
v
1
e
v =
=
H =
s
2
1
jRC
ω
2
2
2
1
+
3 jRC
ω−
R C
ω
+
jC
ω
1
+
jRC
ω +
(
1
+
j RC
ω
)
⎜⎜
R
1 +
jRC
ω⎠
1
2
alors que
H =
.
1
2
2
2
1
+
2 jRC
ω−
R C
ω
b)
Appliquons le théorème de Millman :
v
/
R
+
v
/ R
v
+
v
e
s
e
s
– au point A commun aux deux résistances
v A =
(
)
=
2/
R
+
j C
ω
2
+
j R C
ω
v A
(
)
/
R
– et à la sortie
v
=
v A
(
)
=
(
1
+
j R C
ω
)
v
.
s
s
1/ R
+
j C
ω
v
+
v
e
s
=
(
1
+
jRC
ω
)
v
s
2 +
jRC
ω
v
=
[ (
1
+
j R C
ω
) (
2
+
j R C
ω −
)
1
]
v
e
s
1
H =
2
2
2
2
1
+
3 jRC
ω−
R C
ω
1
2
alors que
H =
.
1
2
2
2
1
+
2 jRC
ω−
R C
ω
5)
Si on place plusieurs quadripôles en série, la fonction de transfert de
H
H
1
2
l’ensemble est le produit des fonctions de transfert des éléments
v
v
v s
e
1
v
v v
s
s
1
(
H
=
=
=
H
H
) si l’impédance de sortie de chaque élément est
1
2
v 1 v
v e
e
beaucoup plus petite que l’impédance d’entrée de l’élément suivant. En effet, dans le cas contraire, la fonction de
transfert n’est pas une propriété du seul quadripôle, elle dépend aussi des éléments qui sont branchés sur lui. Or, d’après
les calculs des questions précédentes, l’impédance de sortie du premier étage est de l’ordre de celle d’entrée du second
étage.
1
6)
H
=
est maximum pour ω = 0 et vaut alors
= 1
. La fréquence de coupure est telle que
H max
2
2
1 +
R 2
C
ω
1
ω
1
H max
c
H
=
⇒ω =
f c
=
=
= 1592 Hz
.
− 7
2 c
RC
2 π
3
2
π ×
10
×
10
La bande passante va du
continu à 159
2Hz
.
7)
H
=
1
v
= 2 V
.
s
1
8)
H =
=
1 . Si on ne cherche pas le déphasage entre la sortie et l’entrée, une bonne
3
− 7
5
1
+
j 10
×
10
×
10
1
+
10 j
j
ω t
V e
em
approximation est
H =
1 Re
⎟ ⎟
=
v
=
0, 2 sin 10
(
5 t
)
en volts. Cette approximation est suffisante pour
s
10
j
⎜ ⎜
⎠ ⎟⎟
10
j

répondre aux questions suivantes. Si on souhaite connaître le déphasage entre l’entrée et la sortie, on peut faire un calcul plus précis :

v

s

ϕ

1

V e

em

j ω t

(

1

10

)

j V

em

e

j

ω

t

=

V

em

ω t +

10

V

em

101

 

⎠ ⎟⎟

101

cos

101

 

=

84, 3

°

= Re

=

+

π

2

10

=

j ⎠ ⎟⎟

Re

= 0, 9365

1, 471 rad

DS : filtres, page 8

sin

ω t =

(

0,199 cos 10

5

t

−ϕ

)

.

9)

10)

v

s

=

2

+

(

0,2sin 10

5

t

)

v

1

= 2 0,2

v

2

en volts.

= 2 + 0,2

v = 2 ⇒ λ = 0,1 . 2 volts .
v
= 2 ⇒ λ = 0,1 .
2 volts
.

11) Le voltmètre indique la valeur moyenne, soit

12). Le voltmètre indique la valeur efficace de la composante alternative, soit 0, 2

= 0, 14 V . 2 2 2 2 + 0,14
= 0, 14 V
.
2
2
2 2
+ 0,14

Remarque : si le voltmètre était trms, il indiquerait la valeur efficace du signal, soit

= 2,005V .

V.

1) A basse fréquence, une bobine est un court-circuit, donc

v

s

= 0

donc

v

s

= v e

. On peut donc présumer que ce filtre est passe-haut.

. A haute fréquence, son impédance est infinie,

2) Millman :

v =

A

v e R = 1 1 1 + + R j L ω R +
v
e
R
=
1
1
1
+
+
R
j L
ω
R
+
jL
ω

v

e

1 +

1

1

+

jx

1

+

jx

;

A droite, R et L forment un diviseur de tension :

v

A

s

v

 

v

A

H =

ω

s

=

1 +

1

 
 

jx

1

 

H

 

2

x

j L

20 log

v

 

1

1

+

1

⎞⎛ ⎟⎜

1

1

1

⎟ ⎟

⎜⎜ ⎝ ⎜

jx

⎠⎝ ⎟ ⎟⎜⎜ ⎟ ⎜

+

jx

+

1 +

jx ⎠ ⎟ ⎟

H

40 log x

 

H

R

+

j L

ω

=

3) A basse fréquence,

(et non −π , car les deux expressions entre

ont toutes deux une partie réelle positive et une partie imaginaire

ϕ→ +π

parenthèses au dénominateur de l’expression de

= j / 3) ).

négative ; voir aussi que x = 1 H

A haute fréquence, 20 log H 0 ϕ→ 0 . Pour x = 1 ,
A haute fréquence, 20
log
H
0
ϕ→
0
.
Pour x = 1 , H
= j /3 .
ϕ
20 log
H
log x
π
0
−40 log x
log x
0
R
4) Pour x
= 1 , H = j /3 ,
H
= 1/3
<
1/
2
, donc la fréquence
R
+
L
de coupure correspond à x > 1 , soit ω >
.
En fait, la fréquence de coupure correspond à x
R / L
v = V
cos
ωt
L
e
em
= 1,194 .

v

s

5) Pour que la fonction de transfert de deux quadripôles disposés en série soit le produit des fonctions de transfert de ces deux quadripôles, il faut que la résistance de sortie de la première cellule soit très petite par rapport à celle d’entrée de la seconde ; or dans le montage, elles paraissent du même ordre de grandeur ; il faut donc interposer un montage suiveur entre les deux cellules.

DS : filtres, page 9