Sunteți pe pagina 1din 48

Belgique-België

P.P.
1000 Bruxelles X
BC10655
P505345

Numéro 1 / gratuit / Trimestriel


Octobre / Novembre / Décembre

LA LETTRE POLITIQUEMENT INCORRECTE


DU S
SÉÉNATEUR MICHEL DELACROIX

SOMMAIRE

L’éditorial 3
de Michel Delacroix
Le « Gay Savoir » 14
par Patrick Sessler
Interview exclusive de 21
Maître ÉRic Delcroix,
avocat français
hautement subversif
Michel Delacroix répond 25
à la déclaration
gouvernementale
Voie de fait
ire
parlementa « Ils » veulent la peau de 32
contre la PERE UBU
prise !
libre entre 50 ans avant J-C. 44
40)
(lire page les Romains réglaient
les embouteillages

Retours: Michel Delacroix, Palais de la Nation, Bruxelles 1009, Bureau 3021


A DROITE 2

LE C ERCLE
« DROITE ET M ODERNITÉ»
ORGANISE UN

DÎNER
DÎNER--DÉBAT
sur le thème:
Droites Nationales...
vers le pouvoir ?
Orateurs:
Filip De Man Michel Delacroix
Député fédéral VB Sénateur FN

Le mercredi 1er février 2006


à 20 heures
30 € par personnes (boissons non comprises)
Renseignements au:
02/ 501. 71. 37. ou au 0478/ 22. 76. 60
Jusqu’au 31 janvier 2006 à 12 heures
Versement sur le compte: 750
750--6150188
6150188--61
Mention: Dîner 01. 02. 06
L’adresse du restaurant (en région bruxelloise) sera
communiquée aux participants avec la confirmation
de leur réservation par courrier individuel
à partir du 1er janvier 2006 (après payement).
Seul ce document donnera accès à la salle.
2 A DROITE 3

la liberté d’expression.
L’éditorial de Ceux dont la raison de vivre est l’éradica-
Michel Delacroix tion de notre famille de pensée, et ils sont
nombreux et puissants, usent et abusent
des termes «démocratie» et «droits de
La Belgique et les Belges ont toujours eu l’homme». Ils les confisquent et les inter-
une vocation à jouer les intermédiaires et prètent à leur point de vue. Ils refusent
les interfaces en Europe. C’est dans cet même toute interprétation distincte de la
ordre d’idée que nous avons décidé de leur. C’est très paradoxalement au nom de
créer une revue délibérément identitaire, à ces deux concepts qu’ils veulent nous éli-
vocation internationale. Son miner du paysage politi-
nom n’est évidemment pas que et culturel. Pour y
innocent. Notre encrage est arriver, ils légifèrent dans
clairement à droite, sans un sens parfaitement
complexe et sans tabous. coercitif et liberticide.
«A DROITE» se veut ouvert Chaque année, nous ob-
à toutes les sensibilités de servons le rétrécissement
notre grande famille politi- des champs démocrati-
que, sans arrière-pensée. Le ques de liberté d’expres-
seul critère est la qualité du sion, de la presse, de ré-
contenu. union, etc. Les lois Mou-
En construisant des ponts reaux en Belgique et les
doctrinaux et en suscitant lois Pleven et Perben en
des liens interpersonnels France en sont l’illustra-
forts par delà les frontières, nous avons tion.
l’ambition de rendre notre combat politi- Nous observons également que les lobbys
que plus cohérent et plus fraternel. du multiculturalisme s’appuient sur ces
La création de notre revue a lieu alors que lois dites «antiracistes», en réalité antina-
l’establishment développe une offensive tionales, pour insinuer leur vision totali-
d’une ampleur encore jamais vue contre les taire au coeur de la société. Vous lirez
mal-pensants que nous sommes. dans ce premier numéro de «A DROITE»
Faut-il rappeler les procès contre le que le lobby de l’immigration travaille
Vlaams Blok et contre le Front National en d’arrache pied au sénat belge afin d’impo-
Belgique, les procédures à répétition ser le mirage multiculturel dans les entre-
contre Jean-Marie Le Pen en France, les prises publiques et privées en Belgique, en
tentatives de déstabilisation du FPÖ en forçant l’instauration de quotas d’alloch-
Autriche, et ainsi de suite à travers l’Eu- tones dans les entreprises. Ils retirent aux
rope entière. chefs d’entreprises le libre choix de déci-
En refusant les simplifications réductrices, der eux-mêmes de l’engagement du type de
nous devons admettre et reconnaître que la personnel qui correspond le mieux au
Constitution des Etats-Unis, grâce à son fonctionnement de leurs affaires.
premier amendement, est bien plus démo- La «démocratie» et les «droits de l’hom-
cratique que les nôtres en ce qui concerne
A DROITE 4

mes» sont tronqués, instrumentalisés et vio- de continuer à opposer notre «vision du


lés par une famille de pensée qu’on avait monde» à la leur.
cru balayée par l’Histoire depuis la chute Nous assistons concomitamment à une
du Mur de Berlin. Force est de reconnaître captation du concept de «mémoire» par
que le marxisme est loin d’être extirpé de ceux qui pourtant se montre singulière-
nos sociétés européennes. Les crypto- ment amnésiques quand cela les arrange.
marxistes d’aujourd’hui n’ont jamais autant Là aussi nous observons l’instrumentali-
pesé sur l’Occident. Leur influence est faci- sation de «la mémoire» à des fins idéolo-
lement décelable en politique, où ils se re- giques et c’est à notre famille de pensée
trouvent principalement dans les partis ou- qu’il appartient d’offrir aux générations
vertement marxistes (notamment dans les futures une lecture objective des enjeux
pays anciennement sous l’influence soviéti- d’hier et d’aujourd’hui.
que), chez les Verts et Pour à la fois répondre
dans les partis socialistes. « Ma vision du Citoyen en fait aux assertions stupides
Mais aussi au sein de de nos adversaires et
certains partis se revendi- l’incarnation charnelle de la aux idées qu’il faut
quant de la démocratie plus grande civilisation que combattre, nous allons
chrétienne ou du libéra- faire preuve d’un ra-
lisme. l’Histoire des Hommes n’a cisme primaire, se-
Cette présence est égale- jamais connu ». condaire et tertiaire à
ment perceptible dans l’égard de tous les pha-
l’enseignement, les médias, les coteries risiens.
culturelles et la vie associative. Notre devoir est de ne pas ignorer qu’au
La droite doit reconnaître qu’elle a laissé le milieu de ce champ de bataille idéologi-
champ libre à la gauche dans l’ensemble de que, se trouve le Citoyen et qu’à travers
ces domaines. Elle doit aujourd’hui se réap- lui ce sont les générations passées et les
proprier ces secteurs en s’investissant sans générations futures qui font l’objet de
compter. notre combat quotidien.
L’explication de ce désengagement de la Encore faut-il s’accorder sur ce qu’est le
Droite s’explique peut-être par le caractère citoyen pour lequel la «gauche» a tant
individualiste de l’Homme de Droite qui n’a œuvré. Personnellement, au regard de
pas su réagir comme un groupe organisé cet état d’esprit, je le définirai comme le
contre le collectivisme de ses adversaires. petit bonhomme qui mendie sur le parvis
La collectivisation des biens matériels, de la du temple dans lequel on célèbre dans la
pensée et de la culture est considérée au- pourpre le culte de la démocratie.
jourd’hui comme un acquis sur lequel il ne Ma vision du Citoyen en fait l’incarna-
peut être possible de revenir. Nous avons tion charnelle de la plus grande civilisa-
assisté à la dogmatisation et à la sacralisa- tion que l’Histoire des Hommes n’a ja-
tion d’UNE interprétation de la mais connu.
«démocratie», des «droits de l’homme» et
de la «collectivisation» sans réellement ré- Michel Delacroix
agir. Il appartient à notre famille politique Sénateur
4 A DROITE 5

LES POINGS du lobby le plus puissant de Belgique: les


cyclistes.
SUR LES Le plus cynique est que si les automobi-
listes ne payaient pas autant de taxes
i diverses, il serait impossible de couvrir
les rues de la ville de pistes cyclables
désertes.
Ajoutons que le fait d’interdire aux auto-
PARLE À M A VO I T U R E , M A
mobilistes de se déplacer comme bon leur
TÊTE EST MALADE. semble 365 jours sur 365, constitue une
atteinte à la liberté de se déplacer, liberté
Bruxelles a connu une nouvelle «journée pourtant garantie par le Traité de Rome.
sans voitures» afin de privilégier les Ce même traité permet la libre circulation
«usagers faibles», entendez les piétons et des biens et des personnes au sein de l’
les cyclistes. Union Européenne, mais, une fois par an,
Plantons le décor: les automobilistes paient à Bruxelles, il vous est interdit de vous
une TVA sur l’achat de leur véhicule, plus rendre d’Etterbeek à Berchem-Sainte-
une taxe de mise en circula- Agathe quand cela vous
tion, plus une taxe de rou- chante.
lage, plus les assurances, En saine justice, il faudrait
plus des accises exorbitan- que les automobislistes-
tes sur le carburant, plus la qui-ont-toujours-tort-
TVA sur les entretiens et p a r c e -q u e -c e - so n t -d e -
les réparations, plus les gros-pollueurs-voire-pire,
horodateurs, plus les amen- soient remboursés d’un
des, bref, les automobilistes 365ème de leur taxe de
sont sans aucun doute par- roulage et de leur assu-
mis les meilleurs contribua- rance.
bles du pays puisqu’ils participent à Et nous n’avons encore rien dit des com-
concurrence de 11,5 milliards d’euros par merçants ouverts le dimanche, qui n’ont
an, soit 464 milliards d’anciens francs. Pa- pas vu leur clientèle motorisée parce que
radoxalement, ils sont aussi, les mal-aimés tout le monde n’est pas prêt à affronté les
de l’Etat. petits plaisirs de la STIB et sa clientèle
Par contre les cyclistes ne paient rien du parfois joyeusement turbulente.
tout et peuvent tout se permettre: il peuvent En fait, l’Etat tout puissant et totalitaire
rouler en sens interdit presque partout, on impose de force le bonheur vrai qui ne
leur trace des pistes cyclables avec frénésie peut passer que par la pratique compul-
et ce pour des coûts ahurissants. Ils sont sive de la bicyclette.
dangereux pour eux et pour les autres et ils Pour ma part, je rêve d’une journée sans
respectent peu ou pas les réglementations et vélos, sans taxes, sans rien, sinon la liber-
ce sans être inquiétés par une maréchaussée té d’aller où je veux, quand je veux avec
pétrifiée à l’idée d’émettre la moindre re- ou sans ma voiture. (PS)
marque susceptible de s’attirer les foudres
A DROITE 6

LA CHRONIQUE DE C HARLES P IRE


DÉPUTÉ WALLON ( LIÈGE)
CORDON SANITAIRE Quant à RTL-TVI, elle est tenue de s’im-
poser de solides règles de complaisance ;
ET PLAN MARSHALL ses dirigeants n’ignorent pas qu’agir au-
trement revient à s’exposer à toutes sortes
Il est de notoriété publique, en Belgique de rétorsions de la part du pouvoir.
francophone, que la presse subvention- Le black out médiatique ne vise que l’in-
née par la Communauté française est formation relative à l’extrême droite fran-
tenue de respecter le cordon sanitaire cophone, compte tenu qu’en Flandre et
médiatique imposé par les partis tradi- dans les pays voisins, l’extrême droite fait
tionnels sur les informations relatives à partie du paysage médiatique. L’establish-
l’extrême droite. Plus exactement, il ment politique bruxellois et wallon ne
convient de préciser que cette censure peut imposer aux médias francophones
s’applique aux informations positives aucun embargo sur l’information fla-
relatives à l’extrême droite francophone. mande et étrangère car celle-ci circule
A l’inverse, les journalistes devront tou- librement par écrit, sur les ondes et en
jours faire état d’une dispute réelle ou image et parce qu’elle est très accessible à
prétendue au sein du FN, d’un procès ou Bruxelles et en Wallonie. Cacher cette
d’une condamnation d’un de ses mem- information ne pourrait que discréditer
bres, dirigeant ou simple colleur. Les définitivement les journalistes.
commentateurs ne pourront jamais rela-
ter un communiqué, une conférence de Le cordon en cache un autre
presse du FN ou une proposition d’un de Jusqu’il y a peu, l’observateur Lambda de
ses parlementaires, même quand ceux-ci la vie politique, sociale et économique de
traitent de sujets fort éloignés des thè- Bruxelles et de la Wallonie pouvait penser
mes sensibles qui font le succès électoral que le cordon sanitaire et l’autocensure se
de l’extrême droite. De plus, la presse limitaient aux informations relatives à
subventionnée est tenue de publier régu- l’extrême droite. Pour peu qu’il soit doté
lièrement des analyses et des commen- d’un esprit défaillant sur le plan de la
taires la condamnant radicalement. curiosité intellectuelle et affublé d’une
Ne parlons pas de la RTBF qui est en- pensée crédule, il pouvait toujours se ras-
core plus au service des partis tradition- surer en considérant qu’ignorer les posi-
nels que la presse écrite puisque quasi tions d’une part de plus en plus impor-
entièrement financée par le pouvoir pu- tante de l’opinion et de ses représentants
blic et dirigée par des représentants poli- élus ne constituait qu’un demi-mal puis-
tiques, et plus particulièrement le parti que classées «à déconseiller» ou carré-
socialiste qui est actuellement majori- ment sataniques.
taire dans son conseil d’administration. Malheureusement pour la tranquillité
6 A DROITE 7

d’esprit de Lambda, certains de ses congé- mistes habituellement consultés par les
nères se rendent aujourd’hui compte qu’il dirigeants politiques traditionnels ont
existait également une autocensure de confirmé dans les grandes lignes son ana-
commentaires sur la situation économique lyse et la pertinence de ses réflexions.
de la Région. Certes, les organes économi- DESTEXHE a donc réussi à secouer le
ques et les institutions scientifiques ont Landerneau wallon, mais le gouvernement
continué à publier des statistiques, mais les wallon s’est rapidement remis à ronronner
universitaires et les économistes n’ont pas sur l’air de la méthode Coué (rebaptisée
osé déplaire aux gouvernants en s’insur- Van Coué par certains humoris-
geant contre le discours politiquement tes). C’est alors que DI RU-
correct d’annonces vantant le redresse- Oufti ! PO, considérant qu’on ne
ment wallon et un avenir pourrait plus très longtemps
contractuellement radieux. empêcher le commentaire
L’inquiétude de nos savants cinglant de chiffres désas-
économistes ne s’est expri- treux, a sommé les excellen-
mée que dans des publica- ces namuroises de mettre au
tions restreintes, des collo- point un plan Marshall. Pour
ques fermés et des conseils frapper l’imagination de
privés. Sortir du rang, cla- Lambda, il a lui-même joué
mer la vérité de la déglingue à la sage femme en accou-
exposait celui qui parlait chant du fameux plan dans
trop haut à des ennuis pour un grand forceps médiati-
lui-même (exclusion du cer- que, à l’Elysette, avec sa
cle des consultants, diffi- Général Marshall comparse MILQUET, le
cultés de carrière,…) ou son gouvernement wallon et un
institution (commandes d’études, subven- ministre-président penaud et déstabilisé.
tions,…). Quels enseignements pouvons-nous tirer
Prophète contre cordon de ces événements?
1. penser différemment et d’une manière
C’est alors que, tel un prophète, Alain politiquement incorrecte est souvent
DESTEXHE, a parlé. Plutôt écrit. Début source de vérité, de progrès et de correc-
2005, il a dénoncé, chiffres à l’appui, le tions. L’être intelligent doit haïr la censure
discours économique béat des dirigeants des médias et plus encore l’autocensure.
wallons. Sénateur, qualifié de marginal par La vérité et l’information ne sont pas com-
les pontes de son propre parti, le MR, il a patibles avec un cordon sanitaire médiati-
osé contredire la pensée unique et le politi- que (à ne pas confondre avec le refus de
quement correct. Avant lui, économistes et gouverner avec l’une ou l’autre formation
sociologues glosaient sur le mal wallon. politique);
Lui, il a démontré que le mal wallon, asso- 2. les Bruxellois francophones et les Wal-
cié à la pensée unique et au politiquement lons vivent depuis des années dans un ré-
correct, conduisait notre région au sous- gime de désinformation, non seulement sur
développement. Après lui, pour sauver le plan politique (par rapport à l’extrême
l’honneur de leur profession, des écono-
A DROITE 8

T O U T VA B I E N À B R U X E L L E S
Nouveau coup dur pour la bre 2007 à Zaventem. Les négociations
entre la Région bruxelloise et l’entreprise
Région Bruxelloise.
ont échoué tout simplement parce que la
L’entreprise HP quitte Evere pression fiscale est plus forte à Bruxelles
qu'en Flandre. Ce sont donc 900 emplois
Par contre, la nouvelle est excellente pour qui quittent Bruxelles ainsi bien entendu
la région Flamande qui ne doit faire aucun que les recettes fiscales liées à l’activité
effort pour attirer à elle les dernières en- de l’entreprise.
treprises encore installées à Bruxelles. La Région bruxelloise avait avancé quel-
Hewlett Packard délocalisera en septem- ques propositions à HP: aides à la forma-
Suite de la chronique de Charles Pire

droite), mais aussi économique (situation qui n’arrête pas de diaboliser toute ré-
réelle de la Wallonie) et social flexion populiste ou nationaliste: il avoue
(progression de la pauvreté,…); ne pas comprendre que je fasse l’éloge
3. Elio DI RUPO et les chefs socialistes: d’un DESTEXHE. Je lui répondrai qu’il y
ou bien nous ont lourdement menti en a longtemps que, dans des partis comme
faisant croire que la Wallonie se redressait le FN, on proclame que la situation éco-
et marchait vers un avenir radieux; ou nomique de la Wallonie est lamentable,
bien sont gravement incompétents pour que la pauvreté est galopante et que les
avoir sous-estimé la situation ou avoir partis traditionnels cachent la vérité. Je
appliqué des remèdes de bonne femme à me souviens de la réponse, faite par le
un moribond. De toute manière, ces gens- ministre MARCOURT, il y a quelques
là ne sont pas à leur place. mois, à mon collègue député wallon,
Nous terminerons en évoquant une nou- Charles PETITJEAN, qui s’inquiétait une
velle fois Alain DESTEXHE, sénateur nouvelle fois de la progression du chô-
courageux. Ce n’est pas la première fois mage dans la région de Charleroi. Contes-
qu’il met l’establishment et le politique- tant des chiffres (qui allaient devenir, par
ment correct mal à l’aise. Le 12 janvier la grâce de la révolution du politiquement
2003, il a déposé, avec Anne-Marie LI- correct, incontestables), le Ministre a ac-
ZIN, une proposition de résolution visant cusé le député FN (ancien parlementaire
à interdire le port du voile dans l’ensei- et bourgmestre libéral) de démoraliser ses
gnement public obligatoire et dans les concitoyens.
administrations publiques. L’intention des La pensée unique relève de la faiblesse
deux sénateurs était de «garantir l’égalité d’esprit. Imposer le politiquement correct
des hommes et des femmes et la neutralité aux médias est un affront fait au bon sens.
de l’Etat». Faiblesse d’esprit et rejet du bon sens
Enfin, j’entends la réflexion étonnée de tuent la démocratie et compromettent gra-
Lambda, engoncé dans la pensée unique vement l’avenir.
A DROITE 9

tion, avantages fiscaux qui devait dépendre Si c’est Fouad Ahidar


du bon vouloir de la commune d'Evere
(majorité de gauche socialiste et ecolo), qui le dit…
parking. La Région avait en retour deman- Ce doit être vrais !
dé à HP de passer prioritairement par l'Or-
bem pour l'engagement du personnel afin Monsieur Fouad Ahidar est député SP.a-
de privilégier les «Bruxellois». Spirit au parlement bruxellois. Cet homme
HP a préféré garder sa liberté en la matière jovial est né en 1973 à Malines et réside à
afin de pouvoir engager du personnel bi- Koekelberg. Autodidacte, il n’en a pas
lingue (anglais-néerlandais) ou trilingue moins la langue bien pendue, pour preuve
(anglais-néerlandais-français) là où ce per- ses déclarations étonnantes à l’hebdoma-
sonnel est disponible, c’est à dire en Flan- daire gratuit de la communauté flamande à
dre et certainement pas à Bruxelles. Bruxelles: «Brussel Deze Week». Mon-
Ajoutons encore que la fiscalité compara- sieur Ahidar en a marre d’entendre les al-
tive indique 20 euros par mois et par mètre lochtones «geindre parce qu’ils n’ont pas
carré, soit un différentiel global de de travail «parce que je suis un immigré»
400.000 euros et on aura compris que HP au lieu de se demander: n’ais-je pas un
a très logiquement opté pour la Flandre. problème? Ai-je bien le bon diplôme, suis-
Les socialistes qui nous gouvernent (mal!), je bon bilingue, suis-je prêt à chercher un
qu’ils soient du PS, d’Ecolo, du cdH ou du travail en dehors de Bruxelles?»
MR, comprendront-ils un jour que les en- C’est toujours la même chanson poursuit
treprises se gèrent toujours dans un souci Ahidar: «Si un belge dit quelque chose
de rentabilité et que cette rentabilité ne contre un jeune allochtone, c’est un ra-
peut se développer que dans la liberté, la ciste. Si moi, qui suis d’origine maro-
souplesse et dans un climat fiscal raisonna- caine, je les critique, on va dire que je
ble et même favorable. suis un sympathisant du Vlaams Belang.
Venir agiter un «machin» aussi inefficace Qui peut encore dire quelque chose
et aussi noyauté par les socialos que l’Or- contre ces jeunes?». C’est effectivement
bem, comme un épouvantail, sous le nez la question qu’on est en droit de se poser.
des chefs d’entreprises montre combien Ahidar n’en reste pas là, le brave homme
ceux qui ont la politique économique et n’hésite pas à fustiger le pape du multi-
sociale de la région en main ont perdu tous culturalisme, Philippe Moureaux de la
sens des réalités. Gauche Caviar, en personne: «Il est nor-
mal qu’on ne donne pas un job à quel-
qu’un simplement parce qu’il est alloch-
tone, il faut aussi qu’il fasse bien son
boulot. Quand j’entends des gens dire:
attentioni! Si Moureaux quitte la scène à
Molenbeek, la moitié des allochtones vont
perdre leur emploi, je n’en crois pas mes
oreilles. Nous ne vivons tout de même pas
dans une dictature communiste?»
Qui sait?
A DROITE 10

A U S É N AT
pallier toute menace relative aux cibles
LES TERRORISTES privilégiées (OTAN, SHAPE, centrales
SONT PARMIS NOUS atomiques, etc.)?
Réponse du ministre
Le 29 août de cette année, la Chambre
Des éléments de réponses ont été deman-
du Conseil renvoyait à Bruxelles treize
islamistes en correctionnelle, Il s’agit de dés à la Sûreté de l'État et au Parquet
membres présumés du GIMC (Groupe fédéral, actuellement nous n'avons pas
islamique combattant marocain). Ce reçu de réponse.
groupe semble être impliqué dans les 1. Il est clair que l'opération du 19 mars
attentats de Madrid, de Casablanca, etc. 2004 menée dans plusieurs villes belges,
Une fois de plus, la Belgique apparaît dont Bruxelles et Maaseik, a démontré la
comme une plaque tournante du terro- présence en Belgique d'une cellule logis-
risme islamique alors que les autorités tique du GICM, chargée de faciliter le
belges ont longtemps nié cette réalité, passage de personnes et leur assurer un
Il y a un an déjà, le 27 septembre 2004, soutien logistique. Ces connexions ont pu
le sénateur Michel Delacroix interro- être établies sur la base des informations
geait le Vice-premier Ministre et minis- contenues dans les mandats d'arrêts éta-
tre de l’Intérieur à ce sujet. blis par les autorités marocaines pour
deux personnes arrêtées et sur la base de
la documentation retrouvée lors des per-
Comparaissant devant la commission
quisitions du 19 mars 2004.
d'enquête consacrée aux attentats du 11
mars 2004, le juge à la Cour suprême du Quant à l'opération du 8 juin 2004,
Royaume d'Espagne, Baltazar Garzon, a concernant des personnes en Belgique
souligné instamment la menace terroriste ayant un lien avec Rabei Osman El Sayed
que représente la filière marocaine, le Ahmed, arrêté en Italie et très probable-
Groupe islamiste combattant marocain ment impliqué dans les attentats de Ma-
(GICM). Il a ajouté qu'il s'agit d'une des drid, 15 personnes ont été interpellées
principales menaces auxquelles l'Europe dont quatre ont été placées sous mandat
est confrontée. d'arrêt. Mis à part des liens entre certai-
nes de ces personnes et celles arrêtées le
1. Les services de sécurité compétents ont-
19 mars 2004, nous n'avons pas d'indica-
ils pu mettre à jour les connexions du
tion qu'il s'agit ici d'une cellule du
GICM avec des organisations indigènes
GICM. Il faut préciser que cette cellule
qui ont attiré l'attention ces derniers
n'était pas composée uniquement de Ma-
mois?
rocains, il y avait également des membres
2. Pouvez-vous me renseigner quant aux
jordaniens, palestiniens, tunisiens et algé-
mesures de sécurité qui ont été prises pour
10 A DROITE 11

riens. Comment dès lors être si sûr de la sécu-


2. Des réunions se déroulent régulière- rité en Belgique à cet égard? Impossible.
ment au sein de la direction générale Cen- Et si la tragédie devait avoir lieu, y som-
tre de crise (DGCC) afin d'évaluer le de- mes nous préparé?
gré de menace ainsi que les cibles poten-
tielles. En fonction de ces évaluations, des Michel Delacroix a posé la question
mesures appropriées sont prises afin de aux autorité, plus particulièrement en
protéger les institutions internationales ce qui concerne les compétences des
ainsi que les sites à risques. différents services et des compétences
Vous comprendrez que pour des raisons territoriales. Le Sénateur s’est inquié-
de sécurité, je ne dévoilerai pas l'ensemble té des gares disposant également d’un
de ces mesures. passage de métro. Autre inquiétude, le
Guy Verhofstadt, dès après les attentats charivari autour du « Plan catastro-
de Londres, avait affirmé que rien n’in- phe » tant décrié et qui est de la com-
diquait que la Belgique pouvait devenir pétence du gouverneur de Bruxelles.
une cible pour les terroristes. Toutes ces questions dont les réponses
Bêtise ou cynisme? peuvent faire la différence entre la vie
Le fait est que les réseaux terroristes se et la mort de centaines de nos conci-
montrent efficace et performant, en tous toyens sont restées... sans réponse.
cas ceux dont les projets ont aboutis.

Le collectif «Papa, Maman et Moi» organisait ce


17 août 2005 une marche de protestation contre
l’adoption d’enfants par les couples homosexuels

Plus de 1.000 personnes avaient répondu à l’appel. Michel


Delacroix y était présent avec ses collaborateurs, ainsi que
de nombreuses personnalités d’autres organisations nationa-
listes. La RTBF a souligné cette présence au JT de 19 heu-
res 30, avec des gros plans de Gerolf Annemans et de Mi-
chel Delacroix. Grand succès médiatique et humain pour les
organisateurs. Il faut rendre hommage au travail accompli
par Monsieur Alain Escada, coordinateur de l’événement et
Président de l’association «Belgique & Chrétienté» dont
nous reproduisons le splendide blason ci-contre.
Belgique & Chrétienté: Rue de la Cible, 48 à 1030 Bruxelles - Tél: 02/734. 80. 55
e-mail : info@bechrist.be - Compte: 001-2322584-92
A DROITE 12

rant nous paraît hors propos et est de


nature à desservir le légitime mouve-
DÉTENTE ment d’émancipation des peuples afri-
cains.

La vie politique est souvent studieuse et Enfin, le site est doté d’un forum où
austère. De dossiers ardus et abscons en chacun est libre de s’exprimer (bravo!).
graphiques rétifs et Nous ne résistons pas à l’envie de
complexes, le fait est vous faire partager le message ci-
qu’on n’a guère l’oc- dessous, glané sur ce forum, en pré-
casion de se détendre cisant toutefois que nous avons re-
les zygomatiques. produit de texte sans en changer un
Pourtant, il arrive que iota:
l’hilarité surgisse au «Nous les noires, nous devons nous
détour d’une proposi- mobilise afin de cree une ligue des
tion de loi farfelue ou noires de france, car nous les noi-
d’une site Internet res en france nous ne somme repre-
rencontré par hasard. senter nulpart. Donc afin de com-
C’est de cette façon ble ce vite nous devons cree sans
que nous avons dé- plus tarde une co-
couvert une petite mite regroupant
merveille de concen- tous les intellectuel-
tré de surréalisme. les noires en france,
Il s’agit d’un site intitulé Africamaat pour cree cette li-
«l’école africaine de tous les sa- gue. Merci». Le
voirs» (www.africamaat.com). message est signé
par «Black et
Le parti pris du site est étonnant et fiere, de Paris» et il
intéressant, Il s’agit de démontrer que a été mis en ligne le
l’origine de toutes les grandes civili- 27 juin 2005 à 14
sations est africaine noire. Rendons à heures 04 (nous
César ce qui appartient à César, per- donnons ces préci-
sonne ne met en doute la réalité d’un sions pour ceux qui
apport d’Afrique noire dans l’im- nous soupçonne-
mense escarcelle du savoir humain. raient de monter un
Personne ne met non plus en doute la for- canular de vieux potaches).
midable capacité d’adaptation de ces peu-
ples dans un environnement hostile et
âpre. Personne ne peut nier la beauté plas- Un site amusant à découvrir:
tique de certains arts africains. Mais de là
à dériver vers un afrocentrisme aussi déli- www.africamaat.com
12 A DROITE 13

ALLIANCE BRUXELLOISE
CARTE
CONTRE LE DECLIN
BLANCHE
A… Courrier: BP 102 - 1000 Bruxelles 1
(seule mention sur l’enveloppe)

Selon les informations parues dans les un plan Marshall pour la région, c’est dire
journaux depuis plusieurs semaines et les l’ampleur du désastre…
études diffusées par les médias, il semble- A Bruxelles le moral n’est pas meilleur et
rait que les chefs d’entreprises et les les dernières statistiques font état de
consommateurs ne voient plus la vie en 95.000 chômeurs, soit 25% de la popula-
rose. tion active, record dont l’ONEM peut être
Ils sont 61% à penser que la Wallonie est fier. Ajoutons-y les 106.000 analphabètes
en repli économique et 40% estiment que de la Régions bruxelloise et vous com-
c’est la faute du PS! (Mais cela les empê- prendrez aisément pourquoi il n’y a plus
chera-t-il de voter pour les mêmes?) Ils de personnel qualifié à Bruxelles depuis
sont 75% à être convaincus que l’écono- des années. Mais d’où viennent donc les
mie wallonne peut rattraper son paveurs qui travaillent dans nos
retard avec la Flandre, mais 80% Le déclin rues et sur les chantiers de la
des sondés croient que le Contrat STIB ou des TEC? Il en est de
d’Avenir pour la Wallonie ne économique même pour bien d’autres emplois.
raménera pas la Région dans la Il faut renverser la vapeur
moyenne européenne. Il se en Wallonie
trouve même 86% d’entre eux Avant d’attirer les talents ou les
qui déclarent que le secteur pu- et à Bruxelles investisseurs étrangers, il faut
blic pèse trop lourd en Wallonie d’abord stopper l’exil massif et
et 81% estiment que les hommes doré des cerveaux et des entrepri-
politiques wallons ne sont pas à la hauteur. ses belges qui s’explique par le
Pourtant ce sont ces électeurs qui exigent racket fiscal du PS.
depuis de nombreuses décades que les Avant de subventionner des asbl politi-
marxistes dirigent le sud du pays pour en ques, des entreprises sans avenir et de dis-
faire le laboratoire de leur idéologie sec- tribuer l’argent public sans contrôle, il faut
taire. Il ne faut pas aujourd’hui qu’ils se enrayer la course folle des prélèvements
plaignent des résultats. En effet, la bureau- fiscaux et sociaux.
cratie socialiste a placé ses séides à tous Il est grand temps d’avertir les électeurs de
les leviers de décision, et clae depuis 1950. la fin inéluctable de l’Etat Providence, de
Le PS et ses complices chrétiens démocra- la fin des allocations de chômage «ad vi-
tes ou libéraux ont totalement asservi la tam aeternam». Nous devons mettre fin au
Wallonie à leurs utopies dirigistes, identi- laxisme en matière de politique d’asile et
ques à celles qui ont mené à la chute du des abus qui en découlent.
mur de Berlin. Di Rupo lui-même a exigé Le redressement de nos économies ne se
A DROITE 14

L E G A Y S AVO I R
Où il est question d’une
«Proposition de résolution visant à reconnaître les problèmes
spécifiques auxquels sont confrontées en Belgique les personnes âgées
homosexuelles, lesbiennes et bisexuelles»
introduite au Sénat par Mme Christel Geerts (SP.a)
par Patrick Sessler

M adame Christel Geerts, socia-


liste flamande, a déposé au
Sénat une «Proposition de
résolution visant à reconnaître les problè-
«homosexuelles» a été remplacé par
«gay», sans doute au nom du politique-
ment correct qui veut qu’on remplace un
vocabulaire intelligible pour tous par des
mes spécifiques auxquels sont confrontées formules qui vident les concepts de leur
en Belgique les personnes âgées homo- signification. (C’est cette même dérive
sexuelles, lesbiennes et bisexuelles». De- sémantique qui a, par exemple, transfor-
puis, l’intitulé à changé et le mot mé le personnel d’entretient en
«techniciens de surface».) Cette proposi-
Suite de la Carte Blanche p 13 tion de résolution a été votée en séance
plénière enjolivée d’un amendement in-
fera pas grâce à la multiplication des taxes, troduit par la même Geerts et par... l’iné-
ni par la création d’une CSG ou un impôt narrable Jean Cornil, sénateur PS et an-
sur la fortune. cien sous-directeur du Centre pour l’Ega-
Des dizaines de milliers d’emplois privés lité des Chances et la Lutte contre le Ra-
sont en jeu. Le PS veut l’ignorer et persiste cisme, visant à impliquer plus nettement
à favoriser les «cultureux» et le fourre-tout les communautés et les régions dans la
«non-marchand» alors que le déficit public reconnaissance des «problèmes spécifi-
s’élève à 26.000 euros par habitant! C’est ques auxquels sont confrontées en Belgi-
monstrueux de bêtise, mais attention à la que les personnes âgées gays, lesbiennes
réaction d’en bas! et bisexuelles».
L’an prochain nous pourrons brandir un Le texte définitif qui a été voté considère:
carton rouge contre les responsables lo- qu’en raison de l’évolution démographi-
caux, complices de ce déclin économique, que, les personnes âgées représentent une
mais hélas, il s’agit également d’un déclin fraction de plus en plus nombreuse de la
moral, culturel et politique. population; qu’il en va donc de même
Cet article ayant été écrit au mois d’août, il ne pour les personnes âgées gays, lesbiennes
fait évidemment pas référence aux corruptions et bisexuelles; considère que les person-
qui se sont révélées en République Populaire de nes âgées gays, lesbiennes et bisexuelles
Wallonie, notamment à Charleroi.
ne sont pas reconnues ou ne le sont pour
Ch. Arete ainsi dire pas et qu’elles forment un
Coordinateur de l’ABCD groupe à risque vulnérable. Le rédacteur
A DROITE 15

constate qu’il n’existe pratiquement pas les maisons de repos et de soins à mener
d’études scientifiques faisant le point sur une politique accueillante à l’égard des
la problématique des personnes âgées personnes âgées gays, lesbiennes et bi-
gays, lesbiennes et bisexuelles et qu’il sexuelles; de se pencher sur le grand pro-
n’existe guère, en Belgique, de données blème de solitude auquel sont confrontées
chiffrées relatives à ce groupe les personnes âgées gays, lesbien-
cible. Enfin, les personnes âgées BEN... nes et bisexuelles et de mettre tout
gays, lesbiennes et bisexuelles en oeuvre pour soulager leur
n’auraient pas voix au chapitre ET MOI «mal-être» physique et mental.
dans les organisations classiques
Pas de malentendus!
de seniors et les organisations ALORS ?
classiques de gays, de lesbiennes Il ne doit y avoir aucun malenten-
et de bisexuels. Ces organisations du; nous ne sommes pas hostiles aux
feraient preuve de peu de solidarité en- homosexuels. Nous considérons que l’o-
vers la problématique évo- rientation sexuelle relève de la
quée et ne la reconnaîtraient sphère strictement privée. Par
guère. ailleurs, nous réitérons notre
attachement indéfectible à
Que veulent les so-
l’institution familiale classi-
cialistes au gouver-
que: une mère, un père et les
nement fédéral en la enfants. Dans cette logique,
matière? nous considérons que les ma-
Ils demandent de veiller à riages homosexuels et l’adop-
l’application des mesures lé- tion d’enfants par des couples
gales permettant de garantir homosexuels comme une atta-
l’égalité de traitement, d’in- que frontale contre l’institu-
sister auprès des gouverne- tion familiale. Dans cette
ments de communauté et de région pour même logique, si la vie privée de tous nos
qu’ils prennent des mesures visant à concitoyens doit être respectée, celle des
consolider et à renforcer le bien-être homosexuels comme des autres, nous dé-
mental et physique des personnes âgées nonçons les pitreries salaces de la Gay-
gays, lesbiennes et bisexuelles. Ils propo- Pride et son cortège d’exhibitionnisme mal-
sent: de s’attaquer au problème de la soli- sain. Nous savons que la majorité des gays,
tude, notamment par l’élaboration au sein lesbiennes et bisexuelles partagent avec
des associations de personnes âgées nous cette opinion.
d’une politique favorable aux personnes Pour en revenir à la proposition socialiste,
âgées gays, lesbiennes et bisexuelles; il nous semble qu’un certain nombre de
d’organiser des campagnes de sensibilisa- facteurs doivent être pris en compte dans ce
tion destinées aux dispensateurs de soins; dossier.
de lancer de projets d’accession au sec-
teur de l’aide sociale, au secteur socio- «Groupe cible»
culturel et au secteur des loisirs; d’obliger D’abord, ce «groupe cible» est sans doute
A DROITE 16

visé par le «regard oblique des passants tre orientation sexuelle? Etes vous homo-
honnêtes» qu’évoque Georges Brassens sexuel/gay, lesbienne, bisexuel, autre ou
au sujet des amoureux des bancs publics. hétérosexuel? Cochez la case correspon-
On peut se demander si le fait de leur dante». Une fois ce recensement effectué, il
créer un statut sur mesure est de nature à faut alors créer les «centres d’accueil» spé-
les «banaliser» et donc à les faire accep- cifiques et les faire connaître, à l’aide d’an-
ter dans une société qui, dans l’esprit des nonce dans les journaux, de spot publicitai-
Geerts et consorts, est encore conserva- res, peut-être du style: «Vous êtes homo-
trice sur le plan moral et suspicieuse en sexuel/gay, lesbienne ou bisexuel, vous êtes
ce qui concerne certaines appétences âgé(es) et vous vous sentez seul(e), rendez-
sexuelles. Ce vous au centre
n’est pas en récréatif holebi de
montrant du votre quartier.
doigt une caté- (campagne finan-
gorie qu’on cée par la Com-
favorise son munauté fran-
intégration. çaise»). Cela ris-
que de nous faire
Ensuite, il ne
revivre les heures
nous semble
les plus rouges de
pas que ce
notre histoire.
«groupe cible»,
pour reprendre Madame Geerts
la formule mal- plaide, c’est vrai,
heureuse de pour une meilleure
l’auteur de la proposition, soit deman- intégration de ces personnes dans les ré-
deur. C’est d’autant plus vrai que l’auteur seaux existants, quoiqu’elle souligne «les
reconnaît volontiers qu’il n’existe prati- problèmes spécifiques» du «groupe cible».
quement pas d’études scientifiques fai- Cela suppose que, à son avis, cette intégra-
sant le point sur la problématique des tion n’est pas évidente aujourd’hui. Rappe-
personnes âgées gaysd, lesbiennes et bi- lons qu’elle ne possède aucune étude qui le
sexuelles et qu’il n’existe guère, en Bel- démontre, mais soit. Comment va-t-on faire
gique, de données chiffrées relatives à ce pour lutter contre un supposé ostracisme à
«groupe cible». Pour étoffer cette propo- leur égard dans les maisons de retraite de la
sition, il eût fallu l’assortir d’une de- part des autres résidents? Madame Geerts
mande de recensement du «groupe ci- va-t-elle porter la bonne parole et expliquer
ble», en invitant par exemple les person- à des octogénaires qu’ils doivent se montrer
nes concernées à se présenter à un gui- un peu plus tolérants et que les valeurs qui
chet spécial portant un panneau ont charpenté leur vie durant huit décennies
«inscription des gays, lesbiennes et bi- ne valent pas tripette. Nous lui souhaitons
sexuels, de 10 à 12 heures» ou en ajou- bien du plaisir. Madame Geerts devra aussi
tant une question lors du prochain recen- aller prêcher auprès du nombreux personnel
sement national du genre «quelle est vo- musulman présent dans le secteur des soins
16 A DROITE 17

de santé. Mais revenons au concept de La musca domestica


«groupe cible». Les homosexuels se sen-
Sans vouloir tourner le travail parlemen-
tent et sont visés, en effet, par certains
taire de Madame Geerts en dérision, parce
jeunes musulmans qui se montrent parti-
qu’elle a dû se donner beaucoup de peine
culièrement peu tolérants à l’égard de leur
pour débusquer un sujet susceptible de
mode de vie et qui organisent de vérita-
graver son nom en lettres rouge vif au
bles guets-apens à la sortie des établisse-
panthéon de la démocratie. Relevons, que
ments fréquentés par les gays. Il en résulte
son panthéon est particulièrement décou-
un phénomène de repli sur soit et finale-
su. Entre l’antisémite Destrée, le collabo-
ment, encore plus de solitude.
rateur De Man et le socialiste Hitler, la
Ces manifestations de haine se déroulent proposition de Madame Geerts ne doit pas
en rue, en pleine journée. dépareiller puisqu’elle vise finalement à
flanquer un gigantesque triangle rose sur
Pour nous, il s’agit d’un problème de sim-
les poitrines des membres du «groupe
ple police. Appliquons les lois et la sécu-
cible».
rité reviendra, quelle que soient les préfé-
rences sexuelles de nos concitoyens. Enfin, si nous allons au bout de la logique
de l’auteur de cette «proposition» ne faut-
Pour nous, les homosexuels sont des ci-
il pas envisager une politique
toyens comme les autres qui ont droit à
«spécifique» pour les problèmes auxquels
circuler librement, à l’heure qu’ils dési-
sont confrontées en Belgique les person-
rent dans le quartier qu’ils veulent, tout
nes âgées obèses, astigmates, mélomanes
comme l’ensemble de la population sans
et hypermétropes sans oublier ceux qui
distinction de sexualité, d’âge, de fortune,
seraient bouddhistes ou assomptionnistes
etc.
du septième jour. Cette proposition, au
La proposition de Madame Geerts est, à fond, c’est faire subir les derniers outra-
cet égard. un condensé d’hypocrisie poli- ges à la musca domestica (mouche do-
tiquement correcte. mestique).
La proposition et l’esprit qui l’anime in- Cette proposition est finalement inopé-
carnent à la perfection le principe domi- rante et même néfaste pour les personnes
nant de «discrimination positive». Ces concernées. Il ne s’agit que de gesticula-
discriminations positives ont existé durant tions pseudo-politiques pour faire mous-
quelques décennies au Etats-Unis sous le ser un ego hypertrophié. Les homo-
nom de «Affirmatives actions» et elle sexuels, comme les autres, attendent autre
visaient, comme ici, à réduire les inégali- chose de leurs élus.
tés en accordant des droits supplémentai-
res à ceux qui étaient considérés comme DERNIERE NOUVELLE
discriminés. Entre temps, la Cour Su- les élus de la Nation seront
prême des USA a supprimé les prochainement appelés à se prononcer
«Affirmatives actions» pour la bonne rai- sur la question poignante
son que celles-ci créaient de nouvelles du statut des transsexuels.
inégalités. Affaire à suivre.
A DROITE 18

DA N G E R D E C O N TA G I O N !
Le grand chambardement au sein des par- le cadre d’un regroupement familial, pro-
lements belges, ces dix dernières années, viennent bien souvent de zones à risque en
est sans conteste l’irruption d’élus identi- matière de contamination. Ce constat in-
taires, en clair ceux du FN et du VB. Leurs duit la question de savoir si des examens
interventions détonnent évidemment avec de dépistage de la tuberculose et du sida
le consensus mou qui unit l’ensemble des sont réalisés dans les pays où le visa pour
formations politiques autoproclamées dé- la Belgique est demandé. Le député VB
mocrates. C’est le cas, par exemple, d’une ponctue son intervention par une dernière
question posée par Monsieur question concernant l’exis-
Guido Tastenhoye (VB) au tence de projets visant à
Ministre de la Santé concer- rendre les examens de dé-
nant «La proposition britan- pistage TBC et SIDA obli-
nique de soumettre les immi- gatoires pour certaines ca-
grés à un test de dépistage tégories d’immigrés de
de la tuberculose et du virus pays non européens, plus
du sida». particulièrement pour les
L’orateur explique que le illégaux qui ont été inter-
chef de file des Conserva- ceptés.
teurs en Grande-Bretagne,
M. Michael Howard, a pro- La réponse du ministre
posé de soumettre systématiquement tous fait froid dans le dos:
les immigrés en provenance de pays exté- «La Belgique ne prévoit pas de tests spé-
rieurs à l’Union européenne à un examen cifiques pour les personnes qui ne sont
de dépistage de la tuberculose. Le visa pas issues de l’Union européenne. Dans
serait automatiquement refusé en cas de notre pays, les tests de dépistage sont ef-
contamination par le virus du sida et cha- fectués sur une base volontaire. Nous
que dossier serait examiné individuelle- sommes conscients des risques de conta-
ment. mination et c’est pourquoi les centres de
Monsieur Tastenhoye constate que dans dépistage où l’on pratique le test ont été
notre pays, les demandeurs d’asile sont mis en place. Les illégaux et les immi-
déjà soumis à un examen de dépistage de grants y ont également accès. Lorsqu’un
la tuberculose. Cet examen est répété tous test est positif, il convient d’intervenir pré-
les six mois pendant une période de deux ventivement. Cette prévention relève toute-
ans. Mais, il s’interroge à propos de la fois de la compétence des régions».
contamination par le virus du sida compte
tenu que non seulement les demandeurs Comment peut-on être conscient des
d’asile, mais aussi toutes sortes d’illégaux risques de contamination tout en accep-
et de personnes arrivant en Belgique dans tant que la Belgique ne prévoie pas de
18 A DROITE 19

tests spécifiques pour les personnes qui de germes dits opportunistes (bactéries,
ne sont pas issues de l’union euro- parasites, champignons, virus) qui provo-
péenne. Le Ministre Rudy Demotte quent des atteintes viscérales et qui coexis-
(PS), au nom de quelques marottes idéo- tent souvent avec des lésions cancéreuses
logiques, fait courir un risque considé- (...).
rable de contamination à notre popula-
tion. La détection des sujets contaminés par le
virus du SIDA - dits sujets «séropositifs»
est faite par un examen sérologique qui
Rappelons que, dans le même or- détecte les anti-corps anti-HIV. Un nombre
dre d’idée, Michel Delacroix avait indéterminé de sujets séropositifs dévelop-
déposé le 21 octobre 2003 une pro- peront un sida dans les années à venir.
position de loi relative à la pro- Les sujets récemment infectés qui ne sont
phylaxie des maladies vénériennes pas encore séropositifs peuvent être identi-
fiés, alors que tous les autres examens sont
L'arrêté-loi du 24 janvier 1945 relatif à négatifs, par une réaction enzymatique
la prophylaxie des maladies vénériennes d'une extrême sensibilité, la technique
traite des mesures de prophylaxie rendues PCR (Polymerase chain reaction)
indispensables par ce type de maladies. Or » (Encyclopédie Larousse, p. 9565).
c'est seulement en 1983 que le redoutable Comme l'observait avec justesse et perti-
virus responsable du sida fut isolé. nence le regretté Achille Van Acker, alors
Sa dénomination internationale est HIV ministre de la Santé publique, en son rap-
(Human immunodeficiency virus). C'est port au Régent relatif à l'arrêté-loi dont
une rétrovirus qui provoque l'effondrement question :
des lymphocytes T4 et des macrophages, Le péril vénérien, conséquence fatale du
supports de l'immunité cellulaire. La des- relâchement des mœurs et de la prostitu-
truction de ces cellules en- tion, exige que des mesures
traîne la disparition des réac- urgentes soient prises pour
tions de défense de l'orga- l'endiguer. Ces mesures
nisme. doivent apparaître comme
En 1986, un autre type de le complément indispensa-
virus HIV, responsable du ble de celles qui sont éven-
sida dans l'Afrique de tuellement prises en matière
l'Ouest, a été isolé. Il a été de prostitution par l'autori-
nommé HIV 2, le premier té communale. Elles visent,
type, nommé HIV 1, étant en effet, à combattre effica-
présent dans le reste du cement les maladies véné-
monde. Les complications, riennes là où elles auraient
qui font toute la gravité de la pu s'infiltrer malgré les
maladie, sont dues à la prolifération mas- dispositions sanitaires de
sive, sur un organisme incapable de réagir, défense prises en matière de prostitution.
A DROITE 20

Elles pourront aussi enrayer directement L'arrêté-loi contient également les disposi-
la dissémination des maladies vénériennes tions visant à protéger les citoyens contre
résultant de la prostitution clandestine». les dangers de l'automédication et les
(Moniteur belge du 26 janvier 1945, p. 402) «drogues miracles» dans le cadre du trai-
Nul doute que le grand homme d'État, s'il tement des maladies vénériennes.
avait été confronté à la problématique du La présente proposition de loi, en l'ab-
sida, aurait jugé indispensable d'élargir les sence de normes actualisées quant à cet
bénéfices de son arrêté-loi aux por- objet, a donc pour but, conformé-
teurs du virus HIV. Il faut re- ment aux préoccupations expri-
connaître que les dispositions mées dans le programme du
de cet arrêté-loi sont intéres- Front national, d'assurer la
santes à plus d'un titre : protection des personnes
• Obligation pour les tant à l'égard des malades
personnes infectées de se du SIDA que des simples
faire suivre par un doc- porteurs du virus HIV qui
teur en médecine; n'en sont pas moins conta-
• En cas de danger gieux.
particulier de propagation
de l'infection, obligation d'en- L'adoption de cette proposition
trer immédiatement dans un établis- de loi aura le mérite de placer la Bel-
sement hospitalier; gique à la pointe du combat contre le sida
• Interdiction d'avoir des relations Il s’agit donc d’ajouter «l'infection par le
sexuelles en période contagieuse. HIV » dans l'article 1er de l'arrêté-loi du
Le non-respect de ces dispositions est pu- 24 janvier 1945 relatif à la prophylaxie
nissable d'une peine d'emprisonnement de des maladies vénériennes.
huit jours à un an pour les deux premières Cette proposition de loi est toujours à
et de huit jours à deux ans pour la troi- l’étude au Sénat. Combien de chances
sième. En cas de récidive, les peines sont à-t-elle d’être adoptée ?
doublées. Les paris sont ouverts.

Filip De Man, qui débattra avec Michel Delacroix le 25 no-


vembre prochain, est l’auteur de plusieurs ouvrages en néer-
landais. Sa dernière œuvre s’intitule «Le
Combat Eternel». Pour De Man, le
21ème siècle sera caractérisé par deux
problèmes fondamentaux: les conflits
ethniques et éthiques. Pour répondre à ces
questions cruciales, l’auteur retourne aux
sources de notre civilisation: l’antiquité
classique.
(240 pages, 12 €)
Le livre de Filip De Man sera
disponible lors du dîner-débat du
20 A DROITE 21

Interview exclusive
de Maître Éric Delcroix,
avocat au Barreau de Paris
et auteur incendiaire de plusieurs livres
traitant de l’érosion «démocratique»
de la liberté d’expression
ric Delcroix cultive ses sou- son des chroniques de Léon
É venirs de familles et ce sont Daudet destinée à l’Action
précisément ces souvenirs, Française, journal Royaliste
mais aussi sa généalogie qui pamphlétaire dirigé par le
explique sa passion pour la grand Charles Maurras. Rose
chose politique. Marie retournait ensuite à Pa-
Son arrière grand-père pater- ris, cachant la prose au vitriol
nel, Ernest Daudet, de son futur époux
est le frère aîné d’Al- dans son corsage
phonse Daudet et sa généreux.
grand-mère mater- Cet atavisme sulfu-
nelle, Anna est «la reux devait faire en
petite sœur d’Al- sorte qu’Éric Del-
phonse», donc d’Er- croix devienne l’a-
nest Daudet. vocat des causes
Éric Delcroix est «difficiles» dans
donc le petit neveux une démocratie dé-
de Léon Daudet à la létère voire pour-
fois par la branche rissante. Ses ou-
paternelle et par la vrages en attes-
branche maternelle. tent.
Lorsque Léon Daudet, Léon Daudet Bel exemple de
vers 1924, s’est évadé «l’Esprit Français»
de la prison de la Santé, c’est à dans ce qu’il peut offrir de gé-
Bruxelles qu’il est venu se ré- nie créateur. Éric Delcroix ar-
fugier. Sa nièce, Rose Marie, ticule son travail sur une ri-
qui deviendra son épouse en gueur toute germanique. Voi-
1926, venait fréquemment à là un véritable européen dont
Bruxelles pour prendre livrai- le sang ne pouvait mentir.
A DROITE 22

ED: Il s’agit bien de cela puisque le juge


se voit affecter un véritable rôle sacerdo-
tal… Depuis plus de deux siècles, il était
admis en Europe continentale que l’on ne
pouvait juger une personne que sur son
for externe. Mais aujourd’hui, le juge est
en droit de «forlancer» le sujet, de l’in-
terpeller jusque dans son for intérieur,
comme c’était le cas dans les procès
d’inquisition. Au nom de la lutte contre
A Droite: Vous dites que le droit est les discriminations, on peut désormais
devenu une idéologie. Qu’entendez- juger les arrière- pensées… Des lois nou-
vous par là? velles permettent aux tribunaux de re-
chercher si tel acte, éventuellement non
Éric Delcroix: Insensiblement, mais régu- répréhensible en lui-même, ne l’est pas
lièrement, le droit de l’Europe continen- devenu du fait d’une arrière-pensée ra-
tale a perdu sa rationalité qui était fondée ciste, antisémite, homophobe…, j’en
sur l’idée de souveraineté du législateur. passe et des meilleures. En ces matières,
J’entends du législateur profane. Il ne nul ne peut plus opposer à la justice l’in-
faut pas confondre ce droit rationnel, issu violabilité de son arbitraire intime. C’est
des Lumières, de l’Auklärung en pays bien le retour aux errements théocrati-
germanique, de la révolution juridique ques, caractérisés par le concept de
napoléonienne en France, avec l’ «Etat «délit mental» que recherchaient les in-
de droit». Ce dernier, réimporté en Eu- quisiteurs!
rope par les anglo-américains, est fondé
sur un prétendu «droit naturel» dans le AD: Pouvez-vous expliciter le fonction-
cadre duquel les peuples ne sont plus li- nement de ces lois?
bres de se donner des lois souveraines. En ED: En France, nous avons eu successi-
effet, toutes les lois sont désormais subor- vement les lois Pleven (1972), Lellouche
données aux «droits de l’homme» qui ne (2003) et Perben II (2005). Comme votre
sont que le condensé d’une idéologie loi Moureaux en Belgique, la première
mondialiste, mais qui prétendent à une est connue pour avoir restauré le délit
justification transcendantale. Au bout du d’opinion. De plus, elle érige en délit des
compte, on demande au juge de garantir actes qui ne sont pas en eux-mêmes des
l’orthodoxie morale de la population. La infractions, mais le deviennent s’ils ont
morale de référence étant bien entendu la été commis avec une arrière-pensée dis-
morale anti-discriminatoire, couramment criminatoire. Le juge, devenu confes-
dite «antiraciste». seur, va ainsi essayer de savoir pourquoi
AD: Vous parlez de retour de l’inquisi-
tion, de viol des consciences… Suite de l’interview page 24
22 A DROITE 23

«Manifeste libertin»
est le dernier livre d’Eric Delcroix

Essai révolutionnaire contre l’ordre mique (philosophie


moral antiraciste. Le totalitarisme n’est de l’avoir), a rem-
jamais aussi despotique que lorsqu’il placé le tabou
s’insinue comme instrument d’une mo- sexuel et l’Occi-
rale transcendante. Dès lors la puis- dent sombre dans
sance publique, reprenant les attributs la raciopudibonde-
de la théocratie, revêt le froc du bien rie suicidaire. Voi-
ontologique. Toute opposition philoso- là qui justifie selon
phique radicale se voit alors dénier sa Éric Delcroix une nouvelle opposition à
légitimité, la liberté d’opinion étant caractère révolutionnaire… Contre l’éthi-
alors étroitement assujettie à un impé- que de l’intention, au nom de laquelle
ratif moral envahissant. chacun est sommé de confesser ses idées
En un temps que l’on croyait révolu, et sentiments anti-discriminatoires, le
l’Inquisition était parvenue à cette maî- Manifeste libertin revendique la liberté de
trise des consciences. C’est en révolte conscience et rend sa légitimité à la loi
contre elle et ses héritiers protestants immémoriale du sang. Refusant toute so-
que s’est manifesté l’esprit libertin, lution réactionnaire, Éric Delcroix fait le
bien loin de se réduire à la question pari de l’immoralisme; il appelle ses frè-
des mœurs sexuelles; dans l’Europe des res européens à libérer leur génie promé-
XVIe et XVIIe siècles le libertinage théen de l’aliénation de l’antiracisme ob-
érudit a notamment permis l’essor de sessionnel.
la science en imposant l’étude des lois
de la nature sans présupposé dogmati- La présentation de cet ouvrage que
que. nous reproduisons ci-dessus est
Au fil des dernières décennies, avec la issu du site Internet de la
quasi-religion des «droits de l’homme» Librairie Nationale:
et de l’État de droit, une nouvelle in- www.librairienationale.com
quisition s’est établie subrepticement.
Pour cette quasi-religion, le droit n’est
plus une technique relative, prosaïque Éric Delcroix
et souveraine d’apaisement des ten- Manifeste libertin
sions sociales, mais une idéologie ab- Essai révolutionnaire
solutiste, moralisante et manichéenne. contre l’ordre moral antiraciste
Le tabou de la race, incluant toutes les
discriminations ayant un fondement
Éd. L'Æncre
naturel et non pas simplement écono- 12 rue de la Sourdière -75001 Paris
120 pages / 18 €
A DROITE 24

vous avez loué votre studio à un Blanc


ED: Oui malheureusement. Dès lors que
plutôt qu’à un Noir. La loi Lellouche a
la société, telle la religion, s’arroge le
introduit dans le Code pénal français le
droit de contrôler l’arbitraire intime des
premier cas d’aggravation d’un crime
individus, on peut craindre le pire! On
ou délit par une composante subjective.
peut fort bien en venir, à l’instar du ré-
En cas de violence, coups et blessures
gime soviétique, à considérer les dissi-
ou meurtre, le mobile
dents comme des cas psychiatriques rede-
«raciste» (discriminatoire) va désor-
vables de traitements cliniques. Ne souriez
mais être recherché et, en cas d’ar-
pas… Une esquisse de cette dérive figure
rière-pensées «peccamineuses», la
bel et bien dans le Code pénal fran-
peine encourue sera supérieure. En
çais depuis la loi Perben II: le nouvel arti-
pratique primaire, cela signifie qu’en
cle 131-5-1 permet de soumettre un délin-
cas de rixe entre un Belge et un immi-
quant à un stage de rééducation aux
gré extra-européen, le premier risque
«droits de l’homme», dit «de citoyenneté».
une peine supérieure à celle encourue
Ce stage «a pour objet de lui rappeler les
par le second. En pratique affinée, cela
valeurs républicaines de tolérance et de
justifie le viol de la conscience du sujet
respect de la dignité humaine sur
de droit. Enfin la loi Perben II a
lesquelles est fondée la société».
ajouté cette composante subjective
On reconnaît là le pathos progres-
a n t i -
siste ordinaire et il faut bien en
discriminatoire à
conclure que la dignité humaine
d’autres infrac-
n’emporte pas le respect de
tions. En résumé, il
l’arbitraire intime du su-
est désormais légale-
jet de droit…
ment plus grave de
voler le portefeuille AD: Que faire
d’un imam que celui alors ?
d’une femme belge
« sans qualité »… ED: Commencer
Je parle des lois fran- par prendre cons-
çaises, que je connais évi- cience de cette ré-
demment le mieux, mais des alité du viol des consciences
équivalents existent dans la que tout le monde tait. D’a-
quasi-totalité des Etats euro- bord par manque de ré-
péens, sommés de soumettre flexion et d’analyse, ensuite
leur droit aux exigences idéo- et subsidiairement par peur
logiques des «droits de révérencielle d’un système
l’homme». fondé sur une morale
transcendantale. C’est
AD: Voyez-vous d’autres pourquoi je parle de dé-
Saint Ignace de Loyola,
conséquences prévisibles? lits «peccamineux», c’est-
l’inquisiteur
24 A DROITE 25

à-dire qui relèvent du péché. Tous ceux qui attendent les hommes libres. Les
d’entre-nous qui sont et entendent res- hommes libres, au sens où l’on disait
ter libres discriminateurs, commettent, «libertins» au XVIIe siècle, c’est-à-dire
par pensée plutôt que par action, le capables de s’affranchir du dogme aux
péché de discrimination. L’adversaire prétentions théocratiques qui s’est établi
tient toute dissidence pour l’expression sous le couvert des droits de l’homme.
du mal ontologique; en cherchant à La revendication du droit à la libre dis-
nous réduire, ils servent le Bien; en crimination, au nom de l’arbitraire in-
nous faisant du mal ils servent toujours time, est la voie héroïque.
le Bien. Il faut en prendre conscience AD: Merci maître Eric Delcroix pour
pour mesurer la tâche et les épreuves

Réponse du Sénateur Michel Delacroix à la


déclaration de politique fédérale prononcée
par le Premier-ministre Guy Verhofstadt le 11
octobre devant le Sénat
La représentation du Front national étant ce naie aurait à subir d’une augmentation pa-
qu’elle est, tout comme le temps de parole rallèle des taux d’intérêts.
qui lui est accordé, je ne reviendrai pas sur Sur le plan budgétaire, les efforts réalisés
le catalogue des mesures contenues dans la sur le plan de la réduction de la dette publi-
déclaration gouvernementale. M. Cocria- que sont tout à faire louables. Toutefois, si
mont, député fédéral, s’en est expliqué très les taux d’intérêts continuent à progresser
longuement devant la Chambre. comme ils l’ont fait outre-Atlantique ces
Je me propose, quant à moi – et je derniers mois – hypothèse très
ne crois pas le moins du monde plausible –, il est légitime de s’in-
m’écarter du sujet – d’évoquer quiéter quant à la comptabilité des
certains aspects, à la périphérie de entreprises, particulièrement des
la déclaration. entreprises nationales. Dès lors,
Je vous emmènerai d’abord assez on voit mal comment les objectifs
loin, chez M. Greenspan. En effet, présentés dans la déclaration gou-
pour ce qui est de La Fed, les taux vernementale pourraient être te-
d’intérêts ont doublé en l’espace nus. Une charge supplémentaire
d’environ un an. On peut craindre d’intérêts deviendrait rapidement
que ce mouvement se poursuive insupportable et risquerait de ren-
sur le plan international, avec les consé- verser le mouvement au niveau de la dette
quences négatives que l’on devine sur l’eu- publique et de la compétitivité déjà en
ro et l’obligation corollaire que notre mon- souffrance. La déclaration gouvernemen-
A DROITE 26

tale ne contient aucune disposition suscep- Belgique. Je vois dans ce silence un défaut
tible de pallier cette éventualité que les caractérisé de prévoyance.
milieux financiers prennent pourtant en Plus près de nous encore, à Paris, je cons-
compte. tate l’apparition d’une mode générée par
La déclaration du gouvernement est égale- les besoins de la société occidentale : le
ment muette en ce qui concerne la compé- patriotisme économique. Si nos voisins,
titivité des entreprises. Tout juste peut-on s’en préoccupent, c’est qu’il est urgent que
signaler quelques mesures fiscales positi- nous nous en préoccupions aussi. Or, à cet
ves en ce qui concerne la re- égard je n’ai rien relevé non
cherche scientifique, mais c’est plus dans la déclaration gou-
extrêmement fragmentaire par vernementale, ce qui est une
rapport à ce que l’on aurait pu nouvelle preuve d’un défaut
espérer et à l’esprit même de la flagrant de prévoyance.
déclaration gouvernementale. Il y a, bien entendu, les amé-
Si l’on considère – et c’est éga- nagements de l’affaire
lement tout à fait louable – Electrabel, et tant mieux si
qu’il est préférable que les gens les mesure proposées pa-
travaillent plus tôt et soient raissent positives, tant
maintenus au travail
DU mieux si les ancrages

VEN
plus tard, encore faut-il sont réalisés, mais cela
que le travail existe. Sans n’a rien à voir avec cette
des mesures propices à la notion de patriotisme écono-
compétitivité des entrepri- mique telle qu’elle est en ex-
ses, je ne vois pas comment pansion très légitime chez nos
de tels engagements pourraient voisins.
être tenus. L’affaire Electrabel est la
Rapprochons-nous de quelques conséquence d’une erreur,
milliers de kilomètres pour d’une incurie du gouverne-
constater qu’au moment où le ment en 1988. Maintenant, il
premier ministre nous donnait ne reste plus qu’à réparer ce
lecture de sa déclaration, une trentaine de qui peut encore l’être. Tant mieux si des
milliers de personnes venues d’Afrique mesure positives sont avancées à cet
subsaharienne ont été refoulées, par les égard. En revanche, la notion de patrio-
autorités marocaines, dans des conditions tisme économique qui, aujourd’hui, est
probablement abominables, vers le sud du fondamentale pour nos société occidenta-
Sahara. Je constate que la déclaration ne les, n’est aucunement abordée ou promue
fait aucunement allusion à cette nouvelle par la déclaration gouvernementale.
vague d’immigration vers l’Europe. Or, la Mardi matin, à 5 heures, à l’issue du
situation des personnes concernées est conseil des ministres, Mme Onkelinx nous
absolument lamentable. De plus, cette a livré les premiers résultats. J’ai été im-
nouvelle situation peut représenter un dan- pressionné lorsqu’elle a révélé l’existence
ger pour les pays européens, et donc la de négociations concernant l’imposition de
26 A DROITE 27

l’épargne et l’imposition des plus-values tion sociale généralisée, soit un ISF, un


boursières. C’était totalement inattendu. impôt sur la fortune.
Mme Onkelinx s’est notamment réjouie Quand on dit que cette déclaration gouver-
du fait que le capital soit touché et non le nementale prévoit un accord équilibré, je
citoyen. Tout cela me laisse parfaitement réponds que, vu les jalons plantés au fil
rêveur. des années, ce sont des choses aussi fonda-
Sur le plan des sicav, tout a été dit, du mentales que la photographie instantanée
plus laudatif au plus péjoratif, lors des du patrimoine de chaque particulier en
débats dans notre assemblée, comme à la Belgique qui sont en jeu. Il ne s’agit abso-
Chambre. Tout a été dit, sauf peut-être lument pas d’équilibre mais plutôt du ré-
l’essentiel, à savoir sultat d’une mésalliance
que c’est une question de certaines composan-
de manœuvres parfai- tes de la majorité avec
tement sournoises. d’autres.
Cette mesure édictée Ce qui m’effraie encore
presque par surprise davantage et qui est plus
me rappelle ce qui que révélateur, c’est le
s’est produit il y a vocabulaire délibéré-
deux ans et s’inscrit ment choisi, notamment
dans une continuité par Mme Onkelinx,
délibérée de la part lorsqu’elle a clairement
des alliés du gouver- « Mme Onkelinx appelle de opposé le capital au
nement. ses vvœ œux un citoyen en annonçant
Il y a deux ans, à l’oc- cadastre des fortunes qui fièrement que le capital
casion de débats en portera probablement allait pâtir et non le ci-
commission nocturne un autre nom (…) » toyen. Vu le type de
au sujet de cette fa- sicav concerné, on reste
meuse DLU, les parte- rêveur parce qu’on se
naires avaient fini par se mettre d’accord, rend compte que c’est le petit épargnant,
non sans avoir décidé aussi – ce n’était ni donc le citoyen, qui est directement frappé.
annoncé, ni attendu – la dématérialisation Au-delà de cela, le vocabulaire utilisé est
des titres au porteur. réellement consternant. Je relève deux élé-
D’abord, je considère que cette dématéria- ments : l’opposition du capital au citoyen,
lisation, puis la DLU et maintenant cette d’une part, le progrès démocratique, d’au-
amorce de fiscalisation des revenus de tre part.
l’épargne et des plus-values boursières ne Je croyais que l’on avait démontré depuis
sont que des étapes insidieuse qui témoi- le 19ème siècle que la référence à l’ogre du
gnent d’une volonté continue d’arriver à capital par rapport au citoyen n’avait au-
ce que Mme Onkelinx appelle de ses cun fondement réel, qu’elle était parfaite-
vœux, à savoir un cadastre des fortunes ment artificielle, qu’elle ne revenait qu’à
qui portera probablement un autre nom vouloir combattre ce qui est finalement la
avec, à la clé, soit une CSG, une cotisa- nature humaine. Je me sens replacé dans
A DROITE 28

les heures les plus rouges de notre histoire n’importe quoi, et où l’argument d’autorité
avec les références marxistes les plus pri- se retrouve dans le concept de démocratie.
maires et viscérales que l’on puisse imagi- C’est une piste de réflexion qui peut être
ner. intéressante et qui permettra peut-être de
Je suis même obligé de constater, au travers supprimer les dérives que l’on constate de
de l’avancée des dispositions fiscales d’il y plus en plus dans la législation et qui sont
a deux ans et d’aujourd’hui, que certains préjudiciables à la liberté d’expression.
partenaires de la majorité restent braqués Que demande le citoyen pour lequel Mme
sur des doctrines qui constituent des dog- Onkelinx a tant œuvré face à l’ogre du ca-
mes que l’on espérait définitivement éva- pital? Au regard de cette déclaration gou-
cuées. vernementale et des accords de pensée gé-
La référence aux avancées démocratiques néraux entre les partenaires de la majorité,
en matière fiscale me semble être, sur le le souci premier du citoyen est-il de se re-
plan purement éthique, une gigantesque trouver face à des mesures d’investigation,
escroquerie. Ce n’est plus une résurgence de de fichage qui seront telles que son patri-
vieilles doctrines du 19ème siècle, mais c’est moine sera connu à tout moment de son
carrément un retour à l’ancien régime. créancier potentiel principal qui reste tou-
Je m’explique sur cette référence abusive à jours l’État?
la démocratie, qui est relativement cons- Souhaite-t-il que les notions dogmatiques
tante dans certains discours, surtout des so- qu’on lui impose comme incluses dans la
cialistes. Comme le disait Winston Chur- notion de démocratie limitent sa liberté
chill, la démocratie est le moins mauvais d’expression? A mon sens, c’est précisé-
des systèmes, et je crois que tout le monde ment le contraire et je ne puis abonder dans
dans cette assemblée partage cet avis. En le sens de l’autre vocabulaire utilisé dans la
revanche, on commet un abus invraisembla- déclaration gouvernementale, qui fait cons-
ble quand la notion de démocratie devient tamment référence aux notions de
un fourre-tout dans lequel on inclut même confiance et d’honnêteté intellectuelle.
les dispositions fiscales, d’autant que le C’est en utilisant de tels raisonnements que
concept de démocratie est de plus en plus l’on peut mettre cette dernière en œuvre.
considéré comme un dogme avec des Sur le plan de la confiance, je vous ai déjà
connotations sacrées ou religieuses. dit pourquoi, à mon sens, le citoyen ne pou-
Si l’on fait référence au Libre examen – vait pas l’accorder comme un blanc-seing
nous ne sommes pas fort éloignés de la dé- au gouvernement sur la base d’une déclara-
claration gouvernementale – on constate tion de cet ordre et, surtout, de cet esprit.
que les historiens définissent celui-ci Encore faut-il s’accorder sur ce qu’est le
comme un combat contre l’argument d’au- citoyen pour lequel Mme Onkelinx a tant
torité. Quand j’entends de tels propos en œuvré. Personnellement, au regard de cet
cette enceinte, je me dis que le serpent se état d’esprit, je le définirai comme le petit
mord la queue et s’en étouffe complète- bonhomme qui mendie sur le parvis du
ment, dans la mesure où la démocratie de- temple dans lequel on célèbre dans la
vient un concept auquel on ne peut plus tou- pourpre le culte de la démocratie.
cher, un fourre-tout dans lequel on intègre
28 A DROITE 29

N ’EN PARLEZ QU’ À VOTRE


POISSON ROUGE !

Question écrite adressée à


Le Sénateur Delacroix
Madame la Ministre de la Justice
est souvent informé de (Laurette Onkelinkx)
dysfonctionnements par Il me revient qu’une nouvelle technique de
des personnes occupant détournement de biens sociaux et d’alloca-
tions sociales se développe en Belgique.
des postes stratégiques Cette technique s’est fait jour en particulier
tant dans le secteur privé dans le secteur du nettoyage industriel.
que public. Le cas qui m’a été signalé remonte à ce
mois de juillet 2005.
Ces informations sont Le procédé est le suivant: une entreprise de
alors répercutées dans nettoyage qui emploie plus de cent person-
nes fait aveu de faillite. Il s’agit de la cin-
son travail parlementaire. quième faillite dans le chef du gérant. Il se
La discrétion est garantie révèle que l’entreprise ne dispose plus d’au-
à 100%. cun actif, plus particulièrement d’aucun
matériel ni d’aucune clientèle dont la ces-
Nous engageons nos sion pourrait être négociée. Plus de cent
lecteurs à nous informer personnes, toutes issues de la même com-
munauté allochtone, seront cependant, du
(voir rubrique «Contact» fait de la faillite, indemnisée par le fond de
en dernière page). fermeture et se verront probablement re-
connaître des droits au chômage ou à d’au-
C’est ainsi que Michel Delacroix a été tres prestations sociales collatéralement à
informé de l’existence d’une nouvelle cette prise en charge.
forme de criminalité sociale qui se déve- Questions:
lopperait dans certains milieux allochto- 1. Des cas analogues ont-ils été portés à
nes. votre connaissance par les Parquets dans la
Dans n’importe quel autre pays du mesure où l’on peut craindre que de tels
monde, ce type d’information aurait été procédés soient érigés en système ?
relayé par la presse, mais ce n’est pas le 2. Le cas échéant, combien de cas ont-ils
cas au pays des soviets bruxellois et wal- été détectés et dans quels arrondissements,
lons. Nous attendons avec impatience la et quelles sont les poursuites initiées ?
réponse aux questions posées par notre 3. Envisagez-vous de proposer des mesures
Sénateur à Laurette Onkelinkx… si ré- législatives spécifiques pour pallier la répé-
ponse il y aura. tition de telles pratiques ?
A DROITE 30

TOUT VA B I E N E N WALLONNIE
PLAN MARSHALL…
VOILÀ
NOUS VOIL À!
Il suffit de lire la première strophe de Bref, la Wallonie est malade du socia-
l’Hymne officiel de la Région wallonne lisme.
(que nous reproduisons ci-contre) pour A la lecture du «Plan Marshall», le sang
saisir l’épaisseur de la brume surréaliste du Chroniqueur Corentin De Salle, proche
qui enveloppe les esprits des excellences des Ultra-libéraux, n’a fait qu’un tour. Il a
wallonnes. immédiatement livré un article caustique à
Le plan Marshall annoncé est voué à l’é- souhait à La Libre Belgique. Nous repro-
chec. D’abord parce que, comme disait duisons un bref extrait de cet article:
Von Hayek, il ne faut pas essayer de ré- «L’antique projet socialiste de collectivi-
soudre un problème avec ceux qui l’ont sation de l’économie n’est pas mort. Il a
créé. De plus, on ne voit pas ce qui pour- juste mué. Quand les représentants de
rait changer de fondamental puisque la l’autorité, auteurs de déficits publics co-
Wallonie a déjà jouit de l’octroi, depuis lossaux qui ont endetté la collectivité pour
des décennies, d’un véritable Tsunami des générations, en viennent, d’autorité, à
d’aides financières. Il y a eut les transferts prodiguer des conseils de gestion aux en-
financiers venus de Flandre dans le cadre treprises, on côtoie ici l’indécence à l’é-
de la solidarité fédérale, ensuite l’Europe tat pur.
avec les «Objectif 1 et 2», sans oublier les Le mot «concertation» revient tel un man-
aides directes et indirectes à l’industrie, tra. Le gouvernement cherche constam-
rappelons-nous l’acier, entre autre. Bref, la ment «partenaires» et «acteurs» pour
Wallonie à été portée à bout de bras sans passer des «contrats » et «pactes » divers.
discontinuer depuis très longtemps. Il y a Le plan entend mobiliser toutes les forces
ensuite la problématique syndicale, avec vives autour du projet commun. Cette ob-
notamment la sur-syndicalisation due au session fédératrice s’appuie sur une
payement des allocations de chômage à conception marxisante de l’économie
leurs membres par les syndicats. Ces syn- selon laquelle les différents acteurs sont
dicats perçoivent de l’Etat une somme par naturellement dans une relation conflic-
chômeur, ce qui représente des montants tuelle. D’où la nécessité de pacifier le
colossaux. Ce qui pourrait faire peut-être champ économique pour le rendre réelle-
faire penser que les syndicats ont intérêt à ment productif. Cette vision collectiviste
conserver un taux de chômage élevé. On est erronée. Le marché n’est pas une jun-
peut allonger à l’infini les maux qui tou- gle mais un espace de coopération sociale
chent cette région: l’enseignement, la fis- où chaque acteur trouve son intérêt»
calité, reconversion industrielle ratée, etc. C’est l’évidence.
30 A DROITE 31

La bouffonnerie de Charleroi démontre


La bouffonnerie de pourtant la belle constance du PS en la
matière.
Charleroi Lorsque «l’affaire» de la Carolorégienne
fut débattue au sein du Conseil communal
Nous ne reviendrons pas sur la chronologie de Charleroi, on put apprécier la mine dé-
des événements qui ont amené la démission confite des élus socialiste et la gouaille
et l’incarcération d’un échevin à Charleroi et primesautière des élus du MR, qui se
la démission du Ministre-Président de la contentèrent de réclamer la démission des
Région wallonne, Jean-Claude Van Cau- échevins indélicats et une meilleure répar-
wenberghe. Ces événements font suite à une tition des strapontins à leur avantage. Les
litanie d’affaires qui incriminent le parti Ecolos se montrèrent plus mitigés. Cela se
socialiste depuis des dizaines d’années. comprend puisque plusieurs d’entre eux
Nous n’en établirons pas non plus la liste, la envisagent de quitter le frêle esquif vert
place nous manquerait. Il y a quelques an- pour rejoindre le grand frère socialiste. Il
nées, les élus de la nation devaient se pen- est évidemment tentant de quitter la gauche
cher sur un texte visant à lutter contre la bio pour rejoindre la gauche caviar!
criminalité organisée. Le problème est qu’au Jean-Pierre Borbouse, seul élu nationaliste
bout d’un moment, les élus socialistes se restant, demanda la mise sous tutelle de
sont rendu compte que la définition de ce Charleroi afin de sortir la ville de la fange
crime organisé correspondait pied à pied au socialiste. Borbouse savoure sa revanche,
Parti socialiste! Ils ont donc dû dare-dare lui qui fut, des années durant, insulté par
amender leur propre texte afin d’éviter à les prévaricateurs socialistes. Il n’aura été
leur parti de pouvoir être poursuivit. méprisé que par des méprisables.
Cette «affaire» sonne-t-elle le glas du
«système PS»? Non, assurément. Même si
Hymne officiel «super-Elio» descend du ciel pour nous
de la Région Wallonne dire que… ce n’est pas parce que quelques
brebis galeuses...
« Le Chant des Wallons » P, comme Perdolant et S, comme sédatif.
Adopté par Décret le 8 août 1998 Pendant ce temps, les têtes socialistes rou-
(version française officielle) lent à une cadence stakhanoviste dans les
égouts des logements sociaux. Les petits
(Première strophe) barons doivent rendre les clés et ça leur fait
mal.
Nous sommes fiers de notre Wallonie, Mais ce ne sont justement que des «petits»
Le monde entier admire ses enfants. barons. Qu’en est-il des gros poissons?
Au premier rang brille son industrie Remontera-t-on jusqu’à la tête, puisqu’on
Et dans les arts on l'apprécie autant. dit que c’est par-là qu’ils commencent à
Bien que petit, notre pays surpasse pourrir? C’est une question de foi. Et puis,
Par ses savants de plus grandes nations. c’est fini! Maintenant il y a un «comité de
Et nous voulons des libertés en masse: contrôle» au sein du PS. Nous en trem-
Voilà pourquoi l'on est fier d'être Wallons! blons encore d’émotion… (PS)
A DROITE 32

CENSURÉ
Le vendredi 19 août, le tribunal de première
instance de Bruxelles décidait que le numé-
d’une certaine Annaïk De Voghel d’ê-
tre déshabillée par Père Ubu. Celle-ci
ro 750 du «Père Ubu» du 18 août devait est la porte-parole de Laurette et elle ne
être retiré de la vente dans un délai de six devrait son job qu’aux liens étroits
heures sous peine d’une astreinte de 500 € qu’elle entretiendrait avec l’avocat
par exemplaires si ce jugement n’était pas Uytendaele.
respecté. Le Rédacteur en chef, Rudy Bogaerts
Père Ubu est un journal satirique générale- titrait son article «Désormais, ce n’est
ment bien informé qui égratigne tout azimut plus un Ministère de la Justice mais
avec une belle férocité, y compris notre fa- un Baisodrome».
mille politique. Toujours est-il que ce ca- Chacun appréciera comme il le sou-
nard dispose d’informateurs dans les plus haite la pertinence de la considération.
hautes sphères de l’Etat, des partis et des Quoi qu’il en soit, le jugement pronon-
coteries. Toujours à l’affût d’un scandale cé qui impose le retrait de tous les
juteux, c’est évidemment le parti socialiste exemplaires de Père Ubu de la vente
qui est le mieux servi et plus particulière- est en totale contradiction avec les prin-
ment le «clan familial» Onkelinkx. C’est cipes de la liberté de la presse et de la
ainsi que Père Ubu s’est penché sur le cas liberté d’expression, l'une et l'autre
du premier mari de Laurette qui aurait été pourtant garanties par la Constitution.
impliqué dans toute une série d’affaires lou- C’est également ce qu’affirme Pol Del-
ches touchant au trafic de drogue et qui se- tour de l’Association flamande des
rait aujourd’hui engagé au sein du cabinet Journalistes Professionnels:
Onkelinkx où il serait préposé aux relations «L’interdiction de publications est
avec la communauté marocaine, sans ou- fondamentalement inacceptable, elle
blier au passage son Uytendaele de mari, l’est même sur un plan juridique.
ministre consort dont on rappellera que les L’autorité ne peut intervenir de façon
honoraires qu’il perçoit annuellement pour proactive contre la presse parce que
les dossiers que lui confie l’Etat (L’Etat... cela consiste à nier la Constitution qui
C’est-elle!) atteindrait le million et demi interdit toute forme de censure».
d’euros (évidemment)! En réaction, Rudy Bogaerts affirme que
Dans ce fameux numéro 750, c’était au tour «la famille Onkelinx-Uyttendaele veut
32 A DROITE 33

la peau de Père Ubu et que le PS est une part du distributeur qui jouit d’un mono-
véritable maffia qui pille l’Etat». pole de fait (au contraire de la France où il
Ajoutons que, le jugement étant rendu un existe un monopole officiel qui oblige le
vendredi soir, il ne fut guère possible de distributeur à distribuer absolument TOU-
prévenir les libraires et que dès le samedi TES les publications!).
matin, le clan Onkelinx/Uytendaele/ La Rédaction
Voghels et consorts envoyait leurs huissiers
acheter 99 exemplaires de Père Ubu. Le
lundi matin, bien décidé à achever la bête,
les sbires du «système Onkelinkx/ R UBRIQUE
Uytendaele» se rendirent au domicile de
Rudy Bogaerts pour lui réclamer près de 2 P EOPLE
millions d’anciens francs d’astreintes, le
menaçant, à défaut de paiement, de dresser
l’inventaire de son mobilier pour saisie. Félicitation à Laurette et Marc qui
Au fait, n’était-ce pas la même Laurette ont réussi à épargner quelques
Onkelinx qui refusait d’intervenir contre la sous, gagnés à la sueur de leur
diffusion du livre «le Chemin du Musul- front populaire, pour se faire
man» dans notre pays? Un ouvrage qui construire une modeste masure
appelle les musulmans à trucider les (320 m2 de plancher en comp-
«incroyants» et à précipiter les homo- tant les étages) dans la com-
sexuels «la tête en bas» du haut des buil- mune industrielle et polluée de
dings. Onkelinx avait rechigné à réagir Lasne (surnommée le Seveso du
parce que son action aurait été, disait-elle, Brabant Wallon!) afin de partager
contraire aux principes de la liberté de la le sort peu enviable du peuple
presse et de la liberté d’expression. Que le exploité par une bourgeoisie qui
très dérangeant Rudy Bogaerts se méfie, si se nourrit de la moiteur des tra-
elle le pouvait, la petite Laurette le flanque- vailleurs.
rait du haut de la plus élevée des boules
Sans compter que Laurette ne
blinquantes de l’Atomium (la tête en bas!).
pourra pas beaucoup y loger vu
Qu’on aime ou pas le ton et/ou le conte-
qu’elle devra se domicilier dans
nu de Père Ubu n’importe pas! Il s’agit
de défendre des valeurs essentielles. Cel- la commune de Schaerbeek
les qui distinguent une démocratie d’une connue pour son opulence gros-
dictature. sière, si elle veut y être candi-
Demain, ce sera peut-être (certainement) date pour les élections commu-
notre tour de subir l’intolérance stali- nales de 2006. Et dire qu’elle de-
nienne de ces dangereux parasites écar- vra en plus y payer un loyer pour
lates. défendre les peuples exploités.
Père Ubu souhaite que ses lecteurs se lan- C’est beau l’abnégation des
cent dans la «Bataille des Libraires» contre damnés de la terre.
les problèmes d’approvisionnement de la
A DROITE 34

moines et les moniales de tous les pays du


F ORUM monde, tous les disciples et tous les amis de
P HILOSOPHIQUE saint Benoît ont célébré cet événement.
Saint Benoît, né vraisemblablement vers
Europe: que reste-t-il de 480 à Nursie en Italie centrale, est mort au
milieu du VIe siècle au Mont Cassin, le mo-
l’héritage spirituel nastère qu’il avait fondé quelque trente an-
de saint Benoît? nées plus tôt.
Par sa règle et par l’influence de tous ceux
par R. Thirionet qui depuis quinze siècles ont vécu celle-ci,
saint Benoît propose au monde un mode de
La mythologie nous apprend qu’Europe est vie qui prend en compte tout l’humain et en
une princesse phénicienne enlevée par le dieu fait une synthèse harmonieuse.
Zeus a qui elle donne douze enfants.
Relation de l’homme avec lui-même, inté-
Civilisée par deux grandes cultures, la Grèce riorité, relations sociales, relation de
et l’empire Romain, l’Europe s’est dévelop- l’homme au monde matériel, relations éco-
pée pendant l’antiquité. Ensuite, c’est la nomiques, travail, tout cela trouve sa place
culture judéo-chrétienne qui a prédominé dans un projet communautaire qui réalise un
pendant tout le moyen âge (universités, hôpi- idéal de communion dans lequel nos
taux, hôtels Dieu, etc.). contemporains retrouvent les meilleures de
Ce sont ces deux cultures qui ont forgé l’ leurs aspirations.
identité Européenne et qui ont donné aux Eu- De quoi nous parle saint Benoît de Nursie?
ropéens des valeurs morales communes,
grâce auxquelles ils peuvent vivre ensemble. De cette activité intense dont est née l’Eu-
Malheureusement, depuis les décennies de rope. Née après la chute du grand Empire
l’après guerre (1939-1945), les Européens Romain, mais issue de ses structures cultu-
oublient de plus en plus leurs héritages cultu- relles. Cette activité, grâce a l’esprit béné-
rels classique et chrétien qui leur sont pour- dictin, a extrait de ce patrimoine tout ce qui
tant plus que nécessaire. autrement se serait perdu, et l’a incarnée
dans la culture européenne et universelle.
Les hommes politiques de tous les bords qui
veulent ériger «l’Union Européenne» veulent L’esprit bénédictin est l’antithèse de tout
que cette Europe soit nettement matérialiste, programme de destruction. C’est un esprit et
irréaliste et d’obédience agnostique, sinon une pensée de sauvetage et de promotion, né
maçonnique. de la conscience du Plan Divin de salut, et
développés dans l’union quotidienne de la
Et pourtant, saint Benoît a été proclamé pa- prière et du travail. Ora et Labora. De cette
tron de l’Europe par le pape Paul VI. manière, saint Benoît qui vécut a la fin de
Il y a en Europe plus ou moins cinq cents l’antiquité, a été le sauveur de cet héritage
monastères, dont une centaine en France, qu’il a transmis a l’homme européen et a
bénédictins et cisterciens; le monachisme l’humanité. Et, s’il se place au seuil des
n’est pas mort. En 1980 on a fêté le XVe cen- temps nouveaux, à l’aube de cette Europe
tenaire de la naissance de saint Benoît. Les qui naissait, son esprit embrasse également
34 A DROITE 35

l’Europe future. visiter Notre-Dame de Chartres ou Saint-


Pierre de Rome, le musée du Louvre ou la
Ce n’est pas seulement dans le silence des
pinacothèque de Munich, sans disposer de
bibliothèques bénédictines et scriptoria que
cette clé indispensable?
naissent et se conservent les oeuvres de la
culture spirituelle, mais autour des abbayes Et que dire de l’histoire même de l’Europe à
se forment également les centres actifs du laquelle l’histoire du christianisme est inti-
travail, celui des champs principalement. mement mêlée?
Ainsi se développent le génie, la capacité de
De plus, même si la politique a reculé, la foi
l’homme qui constituent le levain du grand
chrétienne reste partagée par de nombreux
mouvement de la civilisation.
pays Européens: la vitalité de l’église ortho-
Les faits qui secouent l’opinion mondiale doxe en Russie est soulignée par tous les
nous imposent de penser avec sollicitude à observateurs; l’Eglise catholique joue en
l’avenir. Ils nous contraignent à cette sollici- Pologne le rôle que l’on sait, cependant que
tude, à cause des informations concernant l’autorité morale du pape s’étend bien au-
les nombreux delà des fidèles de
moyens de destruc- l’Eglise Romaine.
tion dont pourraient
Par ailleurs, depuis
être victimes les
le XVIe siècle, le
produits de cette
christianisme sous sa
riche civilisation,
forme catholique,
élaborés grâce à de
protestante ou ortho-
rudes efforts par de
doxe, a gagné les
très nombreuses
autres continents et
générations depuis
fait désormais partie
l’époque de saint
intégrante des civili-
Benoît.
sations américaines
Citons François et africaines.»
Lebrun (Les grande dates du Christianisme,
Cette ignorance et cette indifférence reli-
Paris, Larousse 1989, préface, page 5):
gieuse de la part des Européens ont deux
«Quels que soient les progrès de !a civilisa-
conséquences graves. Premièrement, les
tion et de la laïcisation des sociétés et des
Etats européens méprisent leur héritage ju-
Etats et le recul de la pratique religieuse au
déo-chrétien au point de refuser de faire
cours les dernières décennies, le christia-
mention dans le projet de Constitution euro-
nisme reste l’un des fondements de la civili-
péenne du rôle fondamental du christianisme
sation européenne. C’est pourquoi, au-delà
dans l’histoire de l’Europe. Deuxièmement,
des options personnelles de chacun, ignorer
les Européens ignorant leur culture sont
l’histoire et le contenu du christianisme
plongés dans une indifférence totale vis-à-vis
c’est se condamner à ne rien comprendre
des autres cultures qui viennent s’établir en
des grandes oeuvres de l’art et de la littéra-
Europe, y compris vis-à-vis de l’Islam qui
ture de l’Europe.
pourtant s’est toujours opposé fermement et
Comment lire Pascal ou Dostoïevski, mais dangereusement à la culture occidentale. En
aussi Voltaire, Dickens ou Gide, comment effet, depuis que l’islam existe (VII siècle
A DROITE 36

après J-C.), soit quatre siècles avant les Croi- Dans quelques années, le problème majeur
sades, les musulmans ont toujours chercher à de l’Europe sera l’islam au coeur de 1’Occi-
envahir l’Europe: dent. Mais à ce moment-là, il sera trop tard
pour réagir.
• En 711, les Arabo-musulmans ont
conquis l’Espagne puis ont ravagé la France Faites venir en Europe n’importe quel peu-
jusqu’a Poitiers où ils ont été arrêtés par ple d’Asie (bouddhistes. shintoïstes, confu-
Charles Martel en 732. cianistes,…), d’Afrique (chrétiens ou ani-
mistes) ou d’Amérique (chrétiens), vous
• En 846, après avoir envahi la Sicile
n’aurez pas de problèmes. Mais si
et le Sud de l’Italie, ils ont pillé et
vous faites venir l’islam, vous
saccagé le Vatican, centre de la
aurez toujours des problèmes car,
chrétienté, avant de s’attaquer au
à cause de leur religion, les mu-
Sud de la Provence.
sulmans sont, comme le disait le
• Au XIVe siècle, les Turco- grand historien belge Henri Pi-
musulmans (les Ottomans) ont renne, INASSIMILABLES.
envahi l’Europe balkanique et sont Faites venir en Europe des mil-
allés jusqu’à Vienne, la capitale liers de dalaï-lamas, vous n’au-
de l’Autriche, qu’ils ont assiégée rez pas de problème. Mais un
à deux reprises (1529 et 1683). seul imam ou une seule mos-
quée en Europe sera toujours
Heureusement, à chaque fois, un problème car, sur l’appel
l’Europe chrétienne a résisté cou- d’un seul imam prêchant dans
rageusement et a repoussé peu à peu une mosquée, les musulmans de
les envahisseurs musulmans hors de ses l’Europe entière sont capables de se
frontières. Heureusement aussi que les Croi- soulever en masse contre les non musul-
sades aient eu lieu car sans elles, l’Europe mans.
entière aurait été ravagée par l’islam.
Si la réconciliation entre tous les pays euro-
Aujourd’hui à cause de l’ignorance et de péens et leur unification progressive ont
l’indifférence religieuse des Européens, l’ lieu, c’est grâce à leur unité de civilisation, à
islam est partout en Europe. L’Europe, qui leur héritage culturel judéo-chrétien com-
est de moins en moins chrétienne, s’ islamise mun. Refuser de reconnaître cet héritage
de plus en plus. Les musulmans établis en dans le projet de Constitution européenne
Occident possèdent les moyens techniques et est un erreur grave. Cela amènera, tôt ou
technologiques des Occidentaux. Mais ils tard, l’entrée de la Turquie dans l’Union
restent musulmans. Par conséquent, il ne faut Européenne, ce qui signifiera la fin de
pas s’étonner que plusieurs d’entre eux com-
mettent des attentats contre les non musul-
mans, considérés par l’islam comme des L’auteur de cet article remercie le Père
«infidèles»: «quand vous rencontrez les infi- Samuel pour son aide précieuse, le colo-
dèles, eh bien! Tuez-les au point d’en faire nel E.R. Pelabeuf, ainsi que la collabora-
un grand carnage» (Le Coran, sourate 47, tion de Mr G. Hance, disciple du Père
v.4, traduction de Kasimirski). Samuel et la Fraternité Saint Benoît qui
milite pour une Europe chrétienne.
36 A DROITE 37

TOUT VA B I E N E N FLANDRE
Le député bruxellois Frédéric Erens L’intervention la plus frappante à ce propos
(VB) est intervenu avec pertinence a été celle du président du MRAX
et malice dans le débat (Mouvement contre le Racisme, l’Antisémi-
parlementaire autour d’une tisme et la Xénophobie), qui a franchement
proposition de résolution déposée déclaré que, vu la composition démographi-
que spécifique de la Région de Bruxelles-
par plusieurs élus bruxellois visant à
Capitale, l’adoption de la proposition de
stigmatiser la résurgence de
résolution contre la résurgence de l’antisé-
comportements antisémites
mitisme ne ferait que provoquer davantage
d’actes antisémites.
Extraits
Ces propos vont trop loin d’autant plus que
(…) Une récente enquête de l’Institut Ste- leur auteur est un farouche adversaire de la
phen Roth de l’Université de Tel Aviv révèle discrimination. Peut être que M. Bouhlal a
une recrudescence des agressions antisémi- raison. Des études scientifiques indiquent
tes en France, Angleterre et Belgique. D’a- que l’antisémitisme est surtout le fait de jeu-
près les enquêteurs, le fait que les actes nes arabes. Le rapport d’activité du
antisémites se déplacent des Etats totalitai- «Centrum voor Informarie en Documentatie
res vers les démocraties occidentales est Israel», lequel dresse un bilan sur les actes
alarmant. antisémites aux Pays-Bas, souligne que ces
Dans notre pays, les actes antisémites se jeunes soutiennent généralement la cause
limitent à des insultes, menaces ou du van- palestinienne et subissent l’influence des
dalisme, parfois avec violence. .Jusqu en télévisions arabes qui exportent leurs préju-
2000, le Centre pour l’Egalité des Chances gés en Europe, par les antennes paraboli-
et la Lutte contre le Racisme enregistrait ques.
trois incidents antisémites par an. Ce chif- Le philosophe Fran-
fre est grimpé à 27 en 2001, 62 en 2002, 28 çais Alain Finkiel-
en 2003 et 49 en 2004. Ce phénomène tou- kraut confirme ce fait.
che principalement les villes d’Anvers, Au cours d’un en-
Gand, Charleroi, Hasselt, Knokke-Heist, tretien avec la
ainsi que Bruxelles. presse néer-
La proposition de résolution initiale du MR landaise, il
est une conséquence logique de ce qui se a été
passe dans la vie quotidienne. Mme Teitel- Frédéric Erens
baum a signalé que, dans les écoles bruxel- est l’un des six élus
loises, des jeunes d’origine étrangère ré- régionaux du
partissaient les groupes entre un camp Vlaams Belang
israélien et un camp palestinien. Ces oppo-
à Bruxelles
sitions sont également perceptibles au sein
de ce parlement. Contact:
0475/ 45. 27. 33
A DROITE 38

amené à préciser que par les termes clandestins, très nombreux; revoir les condi-
«nouveaux antisémites» il ne fait pas allusion tions du regroupement familial, lequel est
aux membres du Front National de Le Pen une pompe aspirante d’immigrés».
mais à leurs opposants parmi les antimon-
Cette déclaration ne provient pas d’un dé-
dialistes. Ceux-ci considèrent en effet Israël
pliant de l’extrême droite ou d’un parti assi-
comme l’incarnation de l’oppression et du
milable à l’extrême droite.
racisme dont les Palestiniens sont les victi-
mes par excellence. Dans la même période le vice-président de
ce Conseil déclarait dans De Morgen du 26
Cela explique la raison pour laquelle le pré-
juin 1989 que les intégristes et les criminels
sident du MRAX souhaite
étrangers n’ont pas leur
éliminer le A de antisémi-
place à Bruxelles. Deux
tisme dans le nom de son
ans plus tard, dans le
associatio. (…)
même journal, un membre
Dans la propagande électo- éminent du PRL de Wo-
rale du MR, distribuée à luwe-Saint-Pierre et an-
450.000 exemplaires en cien secrétaire d’Etat
avril 1989, figurait ceci: condamnait le phénomène
«Les problèmes d’immigra- de la fausse clandestinité.
tion seront-ils résolus avec
A l’époque, cette même
le nouveau statut de Bruxel-
personne a publié avec le
les? Oui, en soutenant les
bourgmestre de Woluwe-
propositions du PRL: ren-
Saint-Pierre un pamphlet
voyer chez eux les délin-
dont la teneur
quants graves ou récidivis- Claude Lévy-Strauss
«foncièrement raciste»
tes et refuser le droit de vote
aux ressortissants des pays « II est idiot de taxer quel- avait «profondément cho-
non-membres de la CEE.». qu’un de raciste parce qu’il qué» le député européen
britannique Glen Ford,
préfère certaines valeurs
Le membres du MR ont-ils alors rapporteur de la
et refuse de placer toutes
déjà oublié cela? La Der- commission d’enquête
les cultures sur le
nière Heure publiait le 13 Racisme et Xénophobie
juin 1991 une interview d’ même pied d’égalité » du Parlement européen,
Armand De Decker, qui di- avait alors déclaré: «J’ai
sait à propos du texte figurant sur l’affiche été profondément choqué par la propagande
de Roger Nols: «En charter ou en C 130, du PRL, foncièrement raciste, qui est pire
avec Nols, ils y seraient déjà.» que celle du Vlaams BIok ou du Front Na-
tional de Le Pen. En Grande-Bretagne, nous
«Nous avons pu constater qu’à sa manière,
disposons d’une législation interdisant l’in-
Monsieur Nols exprime très bien ce que res-
citation à la haine raciale. La publicité du
sentent, vis-à-vis de l’immigration, les
parti libéral francophone, et encore plus les
Bruxellois. Pour nous, le seuil de tolérance
caricatures, ne seraient jamais passées en
est dépassé. Nous estimons que. dans l’inté-
raison de leur illégalité. De même, en 1995,
rêt général: il faut restreindre la présence
le VLD déclarait que les immigrants coupa-
des immigrés à Bruxelles; débusquer les
38 A DROITE 39

bles de délits graves ou de récidives de-


vaient retourner dans leur pays d’origine. La
Enfin, je citerai un membre éminent du PS,
ancien ministre d’ Etat et bourgmestre chronique de
d’Anderlecht, qui plaidait pour une inscrip-
tion régulatrice des étrangers dans les com-
Pépin le Bref

munes bruxelloises. Il argumentait de la


sorte: «Dans un musée ou un laboratoire, FGTB versus GPS
deux cultures différentes peuvent coexister.
Dans une ville comme Bruxelles, ce n‘est La FGTB s’inquiète: les GPS destinés à cer-
pas le cas. La Belgique n’est pas là pour taines catégories de travailleurs, comme les
résoudre le problème de la misère dans le chauffeurs, livreurs, taximen, commerciaux,
monde. (…)» représentants, etc. pourraient également ser-
vir à l’employeur pour «épier les moindres
S’il est un élément responsable d’une éven- faits et gestes effectués avec les véhicules de
tuelle flambée du racisme et de l’intolé- service. Un exemple? Un commercial a une
rance, c’est l’échec de la politique des voiture de service. Par le système GPS, l’em-
étrangers. (…) La présence d’un grand ployeur sait contrôler les endroits où il se
nombre d’individus qui se cramponnent à rend entre deux clients, le temps qu’il passe
leur propre culture est source de tensions à l’arrêt ou même les déplacements qu’il
avec la population autochtone. (…) effectue pendant le week-end».
Dès qu’on met en doute l’évangélisme mul- Salaud de patron qui veut savoir ce que fait
ticulturel, on est taxé de raciste. (…) le personnel qu’il paye pendant les heures de
travail et l’usage de ses véhicules le week-
Dans un discours devant l’ONU, l’anthro- end! En grève, tout de suite!
pologue Claude Lévi-Strauss précisait la
différence entre race et culture: «Il est idiot O NTARIO: NON À LA CHARIA
de taxer quelqu’un de raciste parce qu’il
préfère certaines valeurs et refuse de placer L’Ontario, province canadienne, a permis, il
toutes les cultures sur le même pied d’égali- y a une quinzaine d’années, l’instauration de
té.» tribunaux d’arbitrage religieux pour les chré-
Le terme «racisme» est aujourd’hui utilisé à tiens et les juifs. Ces tribunaux permettent le
tort et à travers. Cet abus de la notion de règlement de différents familiaux sans passer
racisme prend une telle ampleur que la so- par la justice traditionnelle. Un rapport offi-
ciété s’en trouve disloquée. Le terme ciel datant de 2004 recommandait que les
«racisme» dans cette proposition de résolu- musulmans disposent également d’un tribu-
tion s’adresse d ‘ailleurs exclusivement aux nal religieux.
blancs pour leur infliger un complexe de L’Ontario a décidé de ne pas autoriser l’ins-
culpabilité. (…) tauration de la charia, la loi islamique, pour
régler des litiges familiaux. Du même coup,
le premier ministre Dalton McGuinty a an-
Belle intervention de notre collègue. noncé la suppression prochaine de tous les
tribunaux religieux.
A DROITE 40

Voie de fait Morceaux choisis


dans La proposition de
parlementaire loi de
contre la Mme Fatma Pehlivan

libre entreprise «Il faut renforcer la politique d’in-


citation à l’embauche à l’égard des
employeurs et faire en sorte que les
Comme l’indique avec force Eric Delcroix avantages dont ceux-ci bénéficient
(page 21): «Au nom de la lutte contre les discri- dans le cadre de diverses mesures
minations, on peut désormais juger les ar- visant à favoriser l’emploi pèsent
rière-pensées… Des lois nouvelles permettent davantage dans la balance lorsque
aux tribunaux de rechercher si tel acte, éven- ces mesures s’appliquent aux tra-
tuellement non répréhensible en lui-même, ne vailleurs allochtones.»
l’est pas devenu du fait d’une arrière-pensée *
raciste, antisémite, homophobe». « L’auteur propose d’obliger les
employeurs, comme font d’autres
Le développement de ce mouvement s’ex-
pays, à mener une politique de par-
prime parfois avec une violence inouïe dans
tage proportionnel du travail basée
certains textes parlementaires, comme c’est le
sur des plans d’actions positifs,
cas pour cette «Proposition de loi favorisant afin que les allochtones soient re-
la participation proportionnelle des allochto- présentés à tous les niveaux de
nes au marché du travail», déposée au Sénat fonctions au prorata de la part qui
par Madame Fatma Pehlivan (SP.a-Spirit), le est la leur dans la population ac-
19 juillet 2005, et la tive. Ces plans d’action positifs
«Proposition de doivent être élaborés aussi bien par
résolution visant les pouvoirs publics que par le sec-
à pallier le man- teur privé.»
que de représen- *
tativité des diverses «L’auteur de la présente
minorités de la popu- proposition entend utili-
lation dans les adminis- ser le système des quotas
trations et institutions pu- comme moyen de pression.
bliques», déposée égale- Si, d’ici à 2015, la situa-
ment au Sénat par Ma- tion des allochtones sur le
dame Amina Derbaki marché du travail ne s’est
Sbaï et Monsieur Phi- pas améliorée de manière
lippe Moureaux (PS) le substantielle, des quotas obli-
19 mai 2005. gatoires seront instaurés tant
Pour cette dernière, l’intitulé a le dans les entreprises privées que
mérite d’être très clair: il s’agit dans le secteur public.»
40 A DROITE 41

de favoriser l’entrée en masse d’allochtones au


sein des rouages de l’Etat. Remarquons qu’il n’est
aucunement fait allusion à la nationalité des inté-
ressés et qu’il n’est pas précisé non-plus ce qu’ils
entendent par minorité. S’agit-il de minorités eth-
niques, sexuelles, religieuses et politiques?
En fait il s’agit d’imposer le mirage multiculturel
au forceps en instrumentalisant l’appareil de l’Etat
comme levier. Nous avons remarqué que cette
proposition de résolution ne faisait aucune allu-
sion aux compétences ou à la formation exigée
pour ces postes. Que se passe-t-il si sur 500 candi-
dats qui postulent pour un emploi dans une admi-
nistration ou une institution publique les éventuels
499 candidats allochtones font moins bien que
l’unique autochtone inscrit? On comprend ce qui
explique cette «proposition», c’est la mise en œu-
vre d’une politique de discrimination positive, «La présente proposition de loi
même si les auteurs s’en défendent. Verra-t-on assouplit la réglementation
cette folie, dont les américains sont d’ailleurs re- relative à l’octroi d’un permis
venus (les fameuses Affirmatives Actions), se gé- de travail B aux travailleurs
néraliser avec pour résultat que certains autochto- des nouveaux Etats membres
nes, pourtant plus qualifiés et ayant réussi brillam- de l’UE lorsque l’entreprise en
ment leur examen d’entrée éventuel, devront céder question fait des efforts supplé-
la place à des candidats moins doués et moins for- mentaires en faveur des alloch-
més qu’eux au nom du dogme multiculturel, tones. (…)»
créant ainsi une vraie discrimination basée sur
l’origine ethnique puisque le fait d’être Belge de *
souche constituerait un handicap majeur à l’em-
bauche. Celui-ci serait alors en droit d’ester en «La présente proposition de loi
justice sur base de la loi Moureaux. On perçoit prévoit également des réduc-
bien l’hiatus. Rappelons encore que c’est sur base tions de cotisations patronales
du constat de cette contradiction flagrante que la (pour l’embauche de jeunes, de
Cour suprême des Etats-Unis a décidé de mettre travailleurs âgés et de chô-
un terme à plusieurs décennies d’Affirmatives Ac- meurs de longue durée et en
tions. faveur des employeurs qui dé-
Quant à la première «proposition» évoquée, il s’a- butent) plus importantes lors-
git ni plus ni moins d’une voie de fait parlemen- que les travailleurs pour les-
taire contre la libre entreprise. Ils veulent carré- quelles elles sont accordées
ment imposer des quotas d’allochtones dans les sont des allochtones».
A DROITE 42

«Ces plans positifs d’action


doivent avoir un caractère obli-
gatoire. C’est la raison pour
laquelle l’employeur est obligé
d’indiquer dans quelle mesure
les allochtones sont représen-
tés. L’objectif est de faire en
sorte que l’on puisse se faire
une idée de la politique socia-
lement (ir)responsable de l’en-
treprise. Grâce au couplage des
diverses banques de données, la
plupart des informations sont
connues et les entreprises ne entreprises privées, avec des contrôles extrême-
doivent pas s’attendre à un sur- ment sévères et des sanctions à la clé.
croît de travail administratif. Se rend-t-on bien compte de la gravité de cette
En revanche, elles seront sanc- «proposition»?
tionnées si elles refusent sciem- Le chef d’entreprise va être dépossédé du choix
ment de fournir certaines don- d’engager les employés qui lui paraissent le mieux
nées ou si elles les taisent ». correspondre au profil professionnel dont son en-
* treprise à besoin. Il peut les payer! Ça oui! Mais
«Compte tenu de l’expérience
les choisir... Non!
accumulée dans d’autre pays
Et gare à lui s’il veut passer outre aux lois gestapis-
qui luttent contre les discrimi-
tes des Fatma Pehlivan, Amina Derbaki Sbaï et
nations en matière d’emploi, on
peut dire qu’une politique as- autres Moureaux: «Sont punis d’une amende de
sertive semble être une condi- 100 à 2.500 euros, les administrateurs, gérants,
tion indispensable pour pou- directeurs ou fondés de pouvoir de personnes mo-
voir s’attaquer efficacement à rales qui sciemment contreviennent au disposi-
ce problème». tions (…) de la présente loi ou des arrêtés pris en
exécution de celui-ci. Ils sont punis d’un empri-
Nous vous envoyons le sonnement d’un mois à un an et d’une amende de
texte complet de cette 100 à 2.500 euros ou de l’une de ces peines seule-
«proposition de loi» ment s’ils ont agi avec une intention fraudu-
sur simple demande au leuse ». Les entrepreneurs ont le choix entre l’exil
02/ 501. 71. 37. et le suicide, beaucoup ont déjà choisi l’exil! (PS)

Michel Delacroix a octroyé une importante interview à


un journaliste japonais. Cette interview paraîtra
également en langue anglaise. Dès parution, nous ne
manquerons pas de reproduire ce texte.
42 A DROITE 43

UN AUTRE REGARD
SUR LE FN
Hors des sentiers battus de la pensée uni- les pays voisins et en Flandre.
que, Charles Pire traite de personnages et Charles Pire passe en revue le pro-
de sujets qui dérangent (le message politi- gramme 2004 du FN en donnant les
que et le « féminisme » de Jean-Paul II, éclairages doctrinaux nécessaires. Il ra-
l’enseignement du père Samuel,...). conte l’histoire du FN. Il décrit l’organi-
C’est, donc, à lui qu’il revenait d’écrire sation et les caractéristiques de ce parti
autrement à propos du Front National en en faisant le point sur les accusations
Belgique et de mettre en évidence la bulle d’antisémitisme, de révisionnisme et de
de sous-information politique dans la- xénophobie. Il explique pourquoi, pour
quelle les partis traditionnels, qui contrô- le FN, l’islam n’est pas une religion
lent les médias, ont plongé les Wallons et comme les autres. Enfin, il montre com-
les Bruxellois. ment, dans les pays voisins, les électeurs
contrôlent et utilisent le vote populiste et
Quand l’auteur aborde un point du pro- d’extrême droite pour obtenir des chan-
gramme du FN, présenté comme politi- gements politiques.
quement incorrect en Wallonie et à
Bruxelles, c’est en montrant que l’idée est Pour un Belge francophone, lire le pré-
admise sent ouvrage c’est tout simplement se
ou fait préparer au débat contradictoire qui, tôt
l’objet ou tard, à propos des thèses populistes et
d’un dé- d’extrême droite, finira bien par avoir
bat dans lieu en Wallonie et à Bruxelles. Ce débat
est largement engagé chez nos voisins,

CADEAU EXEPTIONNEL A
NOS LECTEURS
Les 100 premiers lecteurs qui en
font la demande au
02/501. 71. 37
reçoivent un exemplaire gratuit
du livre de Charles Pire
A DROITE 44

En 50 avant JC, les Romains trouvaient


des solutions à l’engorgement de la ville. En
2005, partout, c’est la paralysie.
par Patrick Sessler

O
bord du golfe de Tarente, près de laquelle
n est parfois étonné de voir cette table en bronze a été retrouvée en
combien les réalités de la Rome
1732. Cette loi, édictée aux alentours de
antique sont comparables à celles
50 avant JC, comporte trois paragraphes
de nos cités modernes. Comme les
interdisant la circulation des chars et
problèmes de circulation en ville, par
chariots en ville de
exemple. Rome
Rome entre le lever
comptait un million
du soleil et la 10e
d'habitants à l’époque
heure (le milieu de
et les problèmes
l'après-midi). Elle
étaient déjà graves
donne aussi une
comme le montre cet
série de dérogations
e x t r a i t d e
intéressantes. Voici
l'Encyclopédia
la traduction de
Universalis:
Michel Aberson,
«Les premières Docteur ès lettres de
réglementations l’Université de
apparaissent pour tenter d'améliorer les Genève, de deux des paragraphes de cette
conditions de déplacement: la circulation loi concernant:
des chariots et attelages sera interdite à
« Les voies qui existent ou existeront en
Rome pendant la journée pour laisser la
ville de Rome dans les secteurs où
place aux litières, aux cavaliers et aux
l'habitat sera continu: il sera défendu à
piétons. En effet, en raison de sa taille et
partir du premier janvier prochain d'y
de l'absence de maîtrise de l'urbanisation,
conduire et faire circuler des chars
Rome est tout particulièrement en proie
durant la journée, entre le lever du
aux encombrements, et déjà le poète
soleil et la dixième heure, excepté s'il y a
satirique latin, Juvénal, à la fin du
lieu de transporter et d'amener des
Ier siècle, prônait le retour à la campagne
matériaux pour la construction de
en raison des difficultés de la vie
temples des dieux immortels ou pour la
quotidienne dans la capitale impériale qui
réalisation de travaux publics ou encore
atteignait le million d'habitants». La loi
s'il y a lieu de transporter sur mandat
qui interdit la circulation est la «Lex Iulia
public hors de la ville ou hors des lieux
Municipalis», dite aussi «table
susmentionnés des matériaux provenant
d'Héraclée», du nom de la cité antique au
d'édifices dont la démolition aura été
44 A DROITE 45

l'objet d'une adjudication publique, cela personnel peu qualifié, précisément le type
dans les cas bien définis où il aura été de personnel dont nos villes regorgent et
autorisé par la présente loi que des qu’il est extrêmement difficile de mettre
personnes bien définies conduisent et au travail compte tenu du type d’
fassent circuler des chars.» entreprises présentes dans les grandes
villes.
«Les chars qui auront été conduits en ville
de nuit: rien, dans la présente loi, n'exige Pour y arriver, les syndicats politiques
qu'ils ne soient pas doivent accepter de
autorisés à se renégocier le niveau
trouver en ville de des rémunérations
Rome ou à moins de pour les prestations
mille pas de la ville de nuit et il faut
de Rome durant la créer les incitants
journée, entre le fiscaux nécessaires
lever du soleil et la aux entreprises
d ix iè m e h eu re , concernées.
attelés à des boeufs
ou des chevaux de Cette option n’est
somme, s'ils sont qu’une des pistes
vides ou s'ils sont qui mène à une
employés à régulation du trafic
transporter des urbain, mais celle-ci
ordures hors de la ville». en particulier a le mérite d’avoir un impact
positif à plusieurs niveau: le
C’est certainement à de telles dispositions désengorgement et la fluidité (moins de
que se révèlent les grandes civilisations. doubles files, moins de manœuvres de
La gestion quotidienne d’un ensemble poids lourds aux heures de pointes, etc.);
urbain colossal d’un million d’habitants, il elle offre des perspectives d’emploi à des
y plus de deux mille ans, demande plus jeunes chômeurs sous-qualifiés qui
que du bon sens, il faut y ajouter une constituent le noyau dur du chômage dans
intelligence nourrie de réalisme. Nos villes les grands centres urbains; elle soulage le
sont paralysées, les embouteillages sont travail des services de police; elle diminue
parfois monstrueux et pourtant certaines le nombre des sinistres et elle améliore la
solutions paraissent aujourd’hui aussi convivialité urbaine. Ajoutons encore que
évidentes qu’il y a deux mille ans. l’ensemble de ces effets positifs fera
Empêcher les poids lourds de pénétrer en sensiblement diminuer le stress des
ville en journée est une de ces solutions. usagers et des personnels concernés, ce qui
Les livraisons importantes doivent avoir ne manquera pas de faire diminuer la
lieu la nuit et idem pour le ramassage des facture globale des soins de santé.
poubelles. Pour cela, il faut revaloriser le
travail de nuit, qui entraînera la création de Faudra-t-il encore attendre deux mille ans
nombreux emplois nouveaux pour du avant que la sagesse de Rome finisse par
A DROITE 46

résultat, hein!» Michel a débusqué le pro-


ENCORE UNE blème. Dans ces deux pays, les gouver-
FLATULENCE DE L OUIS nants ont demandé leur avis au gens et,
MICHEL pour Louis Michel, ce fut une erreur gros-
sière. En Belgique par contre, on a eu le
Eurinfo est «Le magazine de la Représenta- droit de se taire dans nos trois langues na-
tion en Belgique de la Commission euro- tionales.
péenne» et Louis Michel y trône en pre- Le Démocrate supérieur se veut rassurant:
mière page du numéro de juillet-août 2005. « Le génie de ceux qui ont construit l’Eu-
«Notre» ancien ministre des Affaires étran- rope jusqu’ici est d’avoir forgé, cons-
gères et frais émoulu, Commissaire Euro- ciemment ou inconsciemment, des méca-
péen en charge du Développement et de nismes irréversibles. Il est quasiment im-
l'Aide humanitaire, y livre une interview possible de revenir en arrière.»
typiquement michelienne, c’est-à-dire où la Ce genre de déclaration fait immanquable-
fatuité le dispute à ment penser au
l’hypocrisie la plus Reich pour mille
monstrueuse. ans dont on sait ce
Eurinfo n’hésite pas qu’il en advint. Il
à reprendre une sen- n’est jamais ras-
tence du «Grand surant de se dire
Homme». Elle ca- que les choses
ractérise à merveille sont irréversibles!
sa suffisante arro- Le bonhomme
gance à la Une du Michel est aussi
canard financé avec réjouit également
nos sous: «Le peu- de ce qu’apporte
ple n’a pas toujours «son» Europe au
raison». Voilà! Et monde. Il donne
dire que nous étions quelques uns à penser des exemples: «Le soutien à la lutte
que ce genre de propos ne pouvaient être contre le Sida dans les Caraïbes, l’appro-
tenus que par quelques généraux chiliens, visionnement en eau en Namibie, le sou-
l’un ou l’autre despotes fascistoïdes ou des tien à l’entreprenariat en Ouganda, notre
hommes d’Etat soviétiques. Et dire aussi médiation politique au Togo, etc.»
que nous pensions qu’en démocratie élec- Offrons-nous une bonne tranche de popu-
tive, c’est le peuple qui est souverain et que lisme, à peine outrancier, en y opposant la
la vérité sort des urnes. Nous étions bêtes. recrudescence inquiétante du Sida en Bel-
Michel se plaint, il s’entortille et se bou- gique, les problèmes de pauvreté énormes
dine, il ne comprend pas pourquoi les Hol- dans certaines régions de chez-nous, le
landais et les Français ont dit non à la chaos industriel en Wallonie et le problème
Constitution européenne. Il a bien sa petite du Bruxelles-Halle-Vilvoorde qui mérite
opinion: «En France et aux Pays-Bas, on bien une médiation politique de première
a essayé la démocratie participative. Beau force et pourquoi de la part d’une déléga-
46 A DROITE 47

tion togolaise éclairée. « L E PROBLÈME. ..


Ajoutons que depuis l’introduction de l’eu- C’ EST LES F LAMANDS! »
ro, notre pouvoir d’achat a diminué de fa-
çon drastique alors que les pédagogues de Propos entendus dans le train entre Mons et
l’Europe, à la Louis Michel, nous avaient Bruxelles: «Le problème de la Wallonie,
offerts le spectacle de leur pitoyable danse c’est les Flamands! Les Van Cauwen-
du ventre pour nous convaincre que cela berghe, De Spiegheleer, Van Gompel, On-
était I.M.P.O.S.S.I.B.L.E. kelinx, Uytendaele, Eerdekens, Vanders-
Les Européens ne veulent pas de l’Europe peeten (qui est le nom de jeune fille
de Louis Michel. Ils veulent une Europe d’Anne-Marie Lizin), Demotte, Spitaels,
européenne qui s’occupe de ses citoyens Cools, Reynders, Knoops, Happart, Spaak,
sans les étouffer. Une Europe qui sache se Daerden, Thielemans, et tous les autres.
défendre et qui garantisse les libertés fon- En Flandre, les intérêts flamands sont dé-
damentales pour tous. fendus par des flamands et en Wallonie, les
Rien d’autre. (PS) intérêts wallons sont défendus par… des
Flamands aussi! »
C’est à y perdre son latin!.

Abonnements gratuits
Je vous confirme que je souhaite recevoir gratuitement
«A DROITE» tous les trois mois à l’adresse ci-dessous:
NOM:…………………………………………… PRENOM:………………………….
ADRESSE: ……………………………………………. ……………...N°: …………….
COMMUNE: …………………………………………CODE POSTAL: ……………..
Tél/Gsm:……………………… Email:………………………………………. ………...

Voulez-vous adresser de ma part un exemplaire gratuit


d’ « A DROITE » à la personne suivante:
NOM:…………………………………………… PRENOM:…………………………...
ADRESSE: ……………………………………………. ……………….N°: …………...
COMMUNE: …………………………………………CODE POSTAL: ……………..
Tél/Gsm:……………………… Email:………………………………………. ………..

Découpez ou photocopiez ce coupon-réponse et envoyez-le au


Sénateur Michel Delacroix, Palais de la Nation, Bureau 3021 à
Bruxelles 1009 ou faxez-le au 02/ 501. 71. 31
OPERATION

CONTACT
Adresse:
Sénateur Michel Delacroix
50
Palais de la Nation
Bureau 3021 -Bxl 1009 MARRAINES ET PARRAINS
Tél:
02/ 501. 71. 37 Le trimestriel «A DROITE» est gratuit parce que
son ambition est d’être lu par le plus grand nombre. Sa
Gsm: réalisation est financée par quelques personnes dont la
0478/ 227.630 conviction est qu’il est temps que les forces et les ta-
Fax: lents de droite s’unissent enfin. Ce projet ambitieux et
unificateur à un prix considérable que nous ne pour-
02/ 501. 71. 31
rons supporter plus d’un an sans un grand élan de soli-
E-mail darité. Toute aide, même modeste est évidemment la
monique.carpentier@chello.be bienvenue, mais nous faisons appel à cinquante mar-
Compte: raines et parrains qui seraient disposés à verser men-
750-6150188-61 suellement 25 € sur le compte de «A DROITE», de
telle sorte que cette revue puisse paraître bimestrielle-
ment d’ici un an et, à terme, mensuellement. D’
avance, nous remercions celles et ceux qui décideront
de parrainer une revue politiquement incorrecte, libre
et indépendante.
Compte: 750-6150188-61
Mention: Marraine et/ou Parrain

A DROITE
Editeur responsable
et sans complexe
aussi sur le net
Michel Delacroix
Square Vergote 12/15
1200 Woluwé-Saint-Lambert www.micheldelacroix.be