Sunteți pe pagina 1din 4

IV

12 MAI 2017

COURS & MARCHES

Productions végétales

 

CÉRÉALES

   

9 mai

 

ALIMENTATION ANIMALE

N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité

   

2 mai

Blé tendre

   

Récolte 2016

 

SONS ET ISSUES

   

/ t

Rendu

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Sons fins - départ région parisienne

 

90-92

Rouen

76/220/11

 

mai-juin

158,00

 

N

TOURTEAUX

   

Fob

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Soja Lorient

 

332

Moselle

76/220/11

 

mai-juin

155,00

 

N

Tournesol Saint Nazaire

 

155

Départ

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Colza - Rouen

 

220

Eure/Eure-et-Loir

BPMF 74 kg/hl

 

mai-juin

150,00

 

NC

PULPES BETTERAVES

   

Marne

BPMF

 

mai-juin

154,00

 

NC

Aisne

-

Aisne

meunier 76 kg/hl

 

mai-juin

156,00

 

NC

Somme - Oise

   

Aube

 

meunier

 

mai-juin

 

152,00

 

NC

 

-

Marne

 

160

 

Orge fourragère

     

Récolte 2016

LUZERNE DESHYDRATEE

   

Rendu

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

   
 

172

 

Rouen

62-63 kg/hl

 

mai-juin

139,00

 

N

 

Départ Marne

 

Fob

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

PSC

 

Moselle

sans limit. d'orgettes 60 kg/hl mini

 

mai-juin

130,00

 

N

Manioc Lorient

 

-

Départ

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Corn gluten feed - Lestrem

 

152

Eure/Eure-et-Loir

60 kg/hl

 

mai-juin

125,00 à 126,00

NC

 

Marne

fourrager 58 kg/hl

 

mai-juin

124,00

 

NC

 

PAILLES ET FOURRAGES

Aube

fourrager 58 kg/hl

 

mai-juin

122,00

 

NC

Aisne

fourrager 58 kg/hl

 

mai-juin

126,00

 

NC

 

5

mai

Maïs

     

Récolte 2016

 

PAILLES DE BLE

   

Rendu

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Centre Bassin Parisien : Atitre indicatif

   

Bordeaux

   

mai-juin

 

161,50

 

N

 

Balle rectangulaire sous abri 300-400 kg

 

50,00 /t

Fob

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Rhin

   

mai-juin

170,00

 

N

Balles pickup (départ champ) 25 kg

 

n.p.

Départ

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Nord-Est :

 

Eure/Eure-et-Loir

 

mai-juin

164,00 à 165,00

NC

Balles de 20-25kg à l’abri

 

inc.

Marne

   

n.

p.

C

Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg

   

Aisne/Ardennes

   

n.

p.

C

sans abris

inc.

Aube

   

n.

p.

C

Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg sous abris

 

50,00-

 

55,00/t

OLÉO-PROTÉAGINEUX

     

Colza

     

Récolte 2016

 

SUCRE

Rendu

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

(Londres)

 

9

mai

Rouen

   

inc.

   

Terme AoûT 2017 : 486,82 F/T

 

Fob

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

   

Moselle

 

mai-juin

391,00

 

N

CHEZ NOS VOISINS

 

Pois

     

Récolte 2016

Rendu

Spécifications

 

Échéance

Euro/tonne

     

5

mai

Rouen

Pois jaune

 

mai-juil.

227,00

 

A

 

PAYS-BAS CAF Rotterdam

 

fourrager

   

inc.

   

Blé tendre (en euro/tonne) :

Départ

 

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

   

avr.

 

173,00

mai-juin

   

177,00

Eure/Eure-et-Loir

       

inc.

 

C

 

Pois jaune

sept-dec.

 

169,00

 

fourrager

   

inc.

 

C

janv.-juin

 

176,00

Aisne

fourrager

 

mai-juin

215,00

 

VC

Orge UE CAF Hollande

 
       

Marne

fourrager

 

mai-juin

215,00

 

VC

(en euro/tonne) :

 

Aube

fourrager

 

mai-juin

215,00

 

VC

mai-juin

 

158,00

 

juil.

 

151,00

PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE

   

août-sept.

 

158,00

 

janv.-juin

   

162,00

   

Récolte 2016

   

Récolte 2015

 

Mois de :

   

215,4

         

5

mai

 

Mini : 90 Maxi : 305

 

256,4

   

Mars 2017

(-9,2)

(+5,4)

BELGIQUE En euro/tonne CAF Belgique

 
 

220,9

     

257,3

 

Récolte complète

     

(-2,3)

 

Mini : 90 Maxi : 314

 

(-0,1)

Blé meunier (76/220/11,5) :

   

181,00

Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Mini/maxi fibres longues - base Factures de vente Comptabilités Matières

 

Blé fourrager (70kg/hl) :

   

169,00

 

(source Cipalin)

Orge (58kg/hl kg) :

   

149,00

MATIF COLZA - PARIS

 

MATIF BLÉ MEUNIER

 

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

Echéance

27/04/17

28/04/17

02/05/17

03/05/17

04/05/17

 

Echéance

27/04/17

28/04/17

02/05/17

03/05/17

04/05/17

Août 2017

367,75

368,5

369

 

368,25

366

 

Mai 2017

167,75

168,25

169,5

171,25

 

167,25

Nov. 2017

370,5

 

372

372

 

371,75

369,5

 

Sept. 2017

168,25

169,75

171,75

170,25

 

168,5

Févr. 2018

374,00

374,75

375,50

 

374,50

372,75

 

Déc. 2017

171,5

172,75

174,75

173,25

 

171,5

Mai 2018

 

374

375,25

375,5

 

374,25

373,75

Mars 2018

175

176

177,5

176,5

 

174,75

Août 2018

357,75

360

359,5

 

359

357,5

 

Mai 2018

177,25

177,75

179,75

178,75

 

177,25

Nov. 2018

 

361

363

362,5

 

363

361,5

 

Sept. 2018

177

177,5

179

178

 

176,5

Févr. 2019

359,75

360,5

360

 

360,5

359,25

 

Déc. 2018

179,75

180,25

181,75

180,25

 

178,75

Mai 2019

359,75

360,5

360

 

360,5

359,25

Mars 2019

180,75

181

181,75

180,25

 

179,5

Août 2019

 

inc.

inc.

360

 

360,5

359,25

Mai 2019

180,75

181

181,75

180,25

 

179,5

Nov. 2019

 

inc.

inc.

360

 

360,5

359,25

Sept. 2019

180,75

181

181,75

180,25

 

179,5

Volume

3369

 

5961

4193

 

5417

7571

 

Volume

54575

49786

78854

47191

 

27736

> Evolution du cours du blé

47191   27736 > Evolution du cours du blé > Evolution du cours du soja et

> Evolution du cours du soja et du colza

cours du blé > Evolution du cours du soja et du colza > Evolution du cours
> Evolution du cours du maïs
> Evolution du cours du maïs
> Evolution du cours du sucre
> Evolution du cours du sucre

Blé tendre : marché attentiste Les prix du blé tendre sur le marché physique français régressent d’une semaine sur l’autre, dans le sillage des marchés à terme eu- ropéen et américain. Au niveau mondial, la FAO (rapport Amis) estime que le marché s’alourdit encore un peu plus sur 2017-2018. La production globale est projetée à 740,6 Mt en mai, contre 739,9 Mt en avril. Les stocks mondiaux grimpent de 1 Mt sur la même période, à 247,6 Mt. Le marché est attentiste quel que soit le compartiment de marché. Dans les champs hexagonaux, les conditions de cultures sont «bonnes à très bonnes» dans 74 % des cas en se- maine 17 (87 % en 2016), en baisse de 4 % par rapport au précédent chiffre, selon le dernier rapport de Céré’Obs. Entre les semaines 16 et 17, le stade

«2 nœuds» a évolué de 79 % à 92 % (95 % en 2016) et le stade «épiaison» évolue

de 1 % à 3 % (2 % en 2016).

Orge de mouture : recul des cours Les prix de l’orge fourragère sur le marché physique français ont quelque peu perdu du terrain, suite à un ralentissement de l’acti-

vité. Les surfaces consacrées aux orges progresseraient légèrement sur un an

(+ 0,7 %), selon Agreste. Les orges d’hiver seraient stables (- 0,2 %) tandis que celles de printemps augmenteraient (+ 4 %). Selon Céré’Obs, le taux d’orges d’hiver évoluant dans des conditions «bonnes à très bonnes» régressent de

71 % à 68 % entre les semaines 16 et 17 (86 % en 2016). Le stade «2 nœuds»

évolue de 98 % à 99 % (100 % en 2016).

Orges de brasserie : évolution dispersée Les prix des orges de brasserie sont stables en récolte 2016, et enre- gistrent une tendance haussière en récolte 2017. La nouvelle cam- pagne est active, alors que l’ancienne ne suscite pas d’intérêt acheteur. Selon Céré’Obs, les conditions de culture «bonnes à très bonnes» en orge de prin- temps régressent de 80 % à 77 % en semaine 17 (93 % en 2016). Le stade «début tallage» évolue de 87 % à 94 % entre les semaines 16 et 17 (90 % en 2016).

Maïs : weather market Les prix du maïs sur le marché physique français ont progressé d’une semaine sur l’autre, dans le sillage du marché à terme euro- péen alors que son homologue américain régressait dans le même temps. Les cours ont été soutenus par un courant d’affaires sur le nord-UE. La sole de maïs-grain (y compris semences) reculerait de 2,4 % sur un an et de 15 % par rapport à la moyenne 2012-2016, selon Agreste. Lors des deux dernières an-

nées, le rendement a été faible à cause de la sécheresse. Cette année, certains

agriculteurs peuvent hésiter à semer du maïs en raison du manque d’humidité des sols. L’irrigation pourrait être restreinte dans certaines régions. Les embla- vements de maïs-fourrage reculeraient de 4 % par rapport à l’année dernière. Selon Céré’Obs, les semis français progressent de 76 % à 84 % en semaine 17

(41 % en 2016). Le stade «levée» évolue de 29 % à 49 % (8 % en 2016).

Colza : pris en repli Les prix du colza sur le marché physique français se sont dépréciés d’une semaine sur l’autre, à l’image du marché à terme européen. En France, les pluies ont rassuré le marché mais l’inquiétude persiste. Côté acti- vité, le marché est inerte. La sole de colza diminuerait de 7 % sur un an, selon Agreste. Le manque de pluie a contrarié les semis à l’automne, notamment dans le Nord-Est de la France. En outre, le manque d’humidité freine le développe- ment du colza. Les gelées du mois d’avril ont aussi pu provoquer des problèmes localement. Néanmoins, la capacité du colza à reprendre son développement peut limiter les conséquences négatives. Les cours des tourteaux de colza ré- gressent, sur un marché sans remous.

Tournesol : cours inchangés Les cotations du tournesol sur le marché physique français restent stables d’une semaine sur l’autre, sur un marché calme. Selon Agreste, en 2017, la sole française de tournesol atteindrait 548 000 ha. Elle di- minuerait légèrement sur un an (- 0,4 %). Ce serait la 4 e année de baisse consé- cutive. Par rapport à la moyenne 2012-2016, le recul serait sensible (- 16 %). Les tourteaux de tournesol sont sans évolution sur la période, sur un marché inerte.

Soja : recul des cotations sur Chicago Les cours de la graine de soja sur le marché à terme américain se sont repliés cette semaine. L’Observatoire des cultures de la FAO (Amis) a révisé à la hausse la production mondiale de soja sur 2017-2018 de

3,5 Mt entre avril et mai, à 346,1 Mt, suite aux bonnes récoltes au Brésil et en Bolivie. Les réserves globales progressent de 2,2 Mt sur la même période, à

50 Mt. La sole française de soja devrait progresser pour la 5 e année consécutive

à 142 000 ha, selon Agreste. Elle serait en hausse de 4 % par rapport à 2016 et

de 72 % par rapport à la moyenne 2012-2016. Les prix du tourteau de soja sur les ports bretons sont également en repli d’une mercuriale sur l’autre, sur un marché actif.

Déshydratés : prix sans changement

Les prix de la luzerne et de la pulpe de betterave déshydratées sur le marché physique français sont inchangés par rapport à la semaine dernière. On note des affaires en luzerne.

Pailles et fourrages : cours étales En pailles, les prix sur le marché physique français sont nominalement recon- duits d’une semaine sur l’autre. Le marché est inerte.

Sucre : les cours reculent encore Les cotations du sucre sur les places de Londres et de New-York ont une nouvelle fois reculé d’une semaine sur l’autre, sous l’effet d’une production mondiale attendue comme abondante, notamment au Brésil et en Europe. En France, Agreste estime les surfaces de betteraves sucrières à

472 000 ha pour 2017, contre 403 000 ha l’an dernier. Néanmoins, des analystes

estiment que, les cours mondiaux du sucre ayant atteint un plus bas, les opé- rateurs financiers pourraient revenir sur ce marché. Ensuite, le Brésil pourrait se mettre à produire de l’éthanol au lieu de sucre si les cours se maintenaient

à un faible niveau, limitant les disponibilités pour le débouché alimentaire sur la scène mondiale.

Coproduits : peu de mouvement sur les places Le prix de la poudre de lait est nominalement reconduit, sur un marché inactif, faute d’offre. La poudre de lactosérum a connu un raffermissement, lié à une affaire traitée dans le cadre des réservations de tonnage de mai. En drêches de blé, le marché s’est quelque peu réveillé. En drêches de maïs, les cours évoluent en ordre dispersé. La demande n’est pas énorme. En corn gluten feed, les cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas intense.

cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas
cours progressent légèrement, suivant les cours du maïs et du soja. Néanmoins, l’ac- tivité n’est pas

12 MAI 2017

Fruits et légumes

Pomme de terre Les transactions à destination de l’industrie restent cantonnées essentiel- lement aux contrats et surplus de contrats ; donc très peu d’offres dans un contexte de marché restreint et toujours attentiste au regard des condi- tions météos et de l’avancée des récoltes des hâtives. Le commerce vers l’industrie semble montrer quelques signes de raffermissement. Sur le marché intérieur, les cours restent stables avec quelques réappro- visionnements observés en GMS et chez les grossistes au lendemain du week-end du 1 er mai. Quelques offres promotionnelles éparses sont ré- alisées. Sur les filets de 2,5 kg et les cartons de 12,5 kg, le marché est linéaire avec une tendance un peu plus dynamique notamment sur les variétés fritables à l’approche du week-end du 8 mai. Mais globalement, le commerce table sur des volumes limités. A l’export, les pays de l’Est montrent davantage d’intérêt pour les variétés non lavées. Les transac- tions à l’export reste limitées et sont globalement satisfaisantes vers l’Ita- lie mais sans plus.

Source : FranceAgriMer - Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille

Chou-fleur : des tarifs élevés Les prix ont sensiblement renchéri, en semaine 18, portés par une très bonne demande export (toujours liée à la faiblesse des offres concur- rentes européennes) et par de plus larges besoins sur la France, à l’ap- proche du week-end. Et cela, dans un contexte d’offre plus réduite (1,63 million de têtes, commercialisées en Bretagne). La production bretonne va continuer de décliner, même si sa concentration sur 4 jours va atténuer la baisse. Les ventes à l’export devraient continuer de soutenir le commerce.

Concombre : reprise Les ventes ont ralenti. Pour autant, les nombreux engagements en GMS ont permis d’écouler les stocks et d’assainir la filière. Cela s’est soldé par une reprise des prix, à l’approche du week-end. Cette se- maine, l’offre du Benelux s’annonce plus mesurée, tandis que les apports sur l’Hexagone devraient être relativement stables. De quoi conforter la reprise des prix.

Courgette : remontée des prix Le développement de la production provençale est resté limité, pé- nalisé par le temps instable et frais (150 t/j, en semaine 18). Cela a entraîné une remontée des prix, d’autant plus que la pression espa- gnole s’est sensiblement estompée. Un meilleur positionnement de la demande sur le produit français est attendu, cette semaine, avec le développement plus marqué de l’offre provençale et le déclin des ap- ports espagnols.

Salade : fluidité Le marché des salades tendres a conservé sa fluidité, ces derniers jours, sous l’effet du manque d’offres lié au temps frais. Un contexte propice au maintien de prix fermes.

Tomate : alourdissement La demande s’est montrée plus attentiste, en semaine 18, et des stocks se sont formés, surtout en Bretagne (près de 1 200 t disponibles, quo- tidiennement), ce qui a alourdi la filière et pesé fortement sur les prix. Les productions régionales sont attendues plus étoffées, cette semaine (et encore davantage la semaine prochaine), ce qui risque de rester un facteur de pression sur les prix.

J.-L.C

risque de rester un facteur de pression sur les prix. J.-L.C ENDIVES Cours relevés par le

ENDIVES

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros.

Date

01/05

02/05

03/05

04/05

05/05

Moyenne

Cat.I 2 x 500 g :

Cat.I 6/9 fruits sachet 1 kg : le kg

Cat.I colis 5 kg : le kg

Cat.I sachet 1 kg : le kg

Extra colis 5 kg : le kg

Extra plateau 1 rg : le kg

le kg

-

-

-

-

-

-

1,15

1,27

1,23

1,20

1,25

1,32

1,15

1,29

1,28

1,25

1,31

1,35

1,18

1,40

1,40

1,37

1,42

1,49

1,19

1,60

1,63

1,64

1,65

1,72

1,17

1,39

1,38

1,36

1,41

1,47

MIN DE RUNGIS

Prix au kg sauf précision

9 mai

 

Moyen

Carottes cat. 1 (sac 10 kg)

0,43

Choux verts cat. 1 - colis 6

-

Choux-fleur cat. 1 - colis de 6

11,00

Champignons de Paris cat. 1 - plateau

1,90

Epinards

1,50

Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12

5,50

Navets violet rond

1,45

Charlotte cat. 1

0,70

Chérie cat. 1

0,88

Poireaux France cat. 1

1,50

Radis - la botte

0,70

Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg

2,00

Endives Nord-Picardie colis de 5 kg

-

Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g

1,30

Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg

1,20

Pommes Golden cat.1 170-220 g plateau 2 rg

1,00

MIN DE LOMME

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille - 9 mai

 

Prix

Prix

Prix

Les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires)

mini

maxi

moyen

(Euro)

Salades

CHICORÉE frisée Nord cat.I colis de 6 : la pièce emb.cons.

1,20

1,30

1,25

LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 : la pièce

0,50

0,60

0,55

LAITUE Feuille de chêne rouge France cat.I colis de 12 : la pièce

0,40

0,65

0,57

Légumes et herbes aromatiques

ÉCHALOTE demi-long France cat.I : le kg

1,20

1,40

1,30

PERSIL frisé France : la botte

0,50

0,60

0,55

CONCOMBRE France cat.I 350-400g colis de 12 : la pièce

NC

NC

0,39

COURGETTE ronde France cat.I plateau : le kg

1,50

2,20

1,70

TOMATE allongée coeur de boeuf France cat.I 67-82mm : le kg

2,50

3,00

2,70

TOMATE côtelée aumônière France : le kg

2,50

2,90

2,80

TOMATE ronde France grappe extra : le kg

1,30

1,60

1,45

CAROTTE France cat.I botte : la botte

1,15

CÉLERI-RAVE France : le kg

0,80

1,00

0,90

POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I +35mm carton 12,5kg : le kg

0,90

1,00

0,95

POMME DE TERRE CHAIR FERME Ratte Bassin Nord lavée cat.I 35-50mm carton 12,5kg : le kg

2,10

2,20

2,15

POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conserva- tionBassinNordnonlavée cat.II 50-75mmfilet 25kg consommation : le kg

0,40

0,55

0,45

POMME DE TERRE div.var.cons France cat.I +50mm sac 10kg :

0,45

0,50

0,50

le kg

Légumes verts, tiges

ARTICHAUT Castel Bretagne cat.I 11-13cm colis de 15 : la pièce

1,10

1,30

1,20

ASPERGE blanche-violette France cat.I 16-22mm plateau : le kg

4,80

6,50

5,40

CHOU blanc France cat.I colis de 6 : la pièce

1,50

2,00

1,80

ENDIVE Nord-Picardie cat.I colis 5kg : le kg

1,90

POIREAU France cat.I : le kg

0,80

1,00

0,90

POIREAU France cat.I : le kg 0,80 1,00 0,90 V COURS ET MARCHES MARCHE A TERME

V

COURS ET MARCHES

MARCHE A TERME DE LA POMME DE TERRE

8 mai

/ 100 kg

Francfort industrie (25 t) 40 mm +

juin 2017

28,80

novembre 2017

12,80

avril 2017

15,20

avril 2018

-

POMME DE TERRE DE CONSOMMATION

9 mai

Source : FranceAgriMer - Réseau RNM

Cours hors taxe en euro

 

Bas

Haut

Moy.

Var.

AGATA

       

France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg

550

600

580

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg

490

600

560

=

BINTJE

       

France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg

-

-

-

-

France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg

-

-

-

-

CHARLOTTE

       

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

-

-

-

-

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

650

700

675

=

VARIÉTÉS DE CONSERVATION

       

Bassin Nord non lavée cat. II

       

50-75 mm filet 10 kg

-

-

285

=

Bassin Nord non lavée cat. II

       

50-75 mm filet 25 kg

230

360

290

=

Bassin Nord non lavée cat. II

       

60-75 mm filet 25 kg

-

-

330

=

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

600

770

685

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

600

700

650

=

France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg

330

360

340

=

France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg

340

370

350

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg

340

370

350

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg

350

380

360

=

ÉPIDERMEROUGE

       

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

650

770

720

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

520

700

685

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg

-

-

-

-

POMME DE TERRE INDUSTRIE

9 mai

Les prix constatés concernent une marchandise livrable au plus tard dans la quinzaine qui suit sa publication initiale. Vrac départ Hors Taxes.

Attention : Les prix sont affichés en Euro/Tonne, pour toutes les cotations en pommes de terre.

 

Prix

Prix

Prix

Varia.

Les prix sont en EUROS

mini

maxi

moyen

Moy.

BINTJE

BassinNordnonlavée 360g sous eau +35mmFritable : la tonne

240,00

250,00

250,00

+40,00

CHAIR NORMALE

div.var.cons BassinNordnonlavée 360g sous eauindustrie Tout venant 35mm et + Fritable : la tonne

240,00

300,00

250,00

+25,00

FONTANE

+35mmvrac Fritable : la tonne

240,00

300,00

250,00

+30,00

Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade expédition ou
Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme
de terre au stade expédition ou industrie :
- sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement
directement sur ce site,
Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprès du
centre de Lille au 03 62 28 40 49.
Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de
la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de
téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).
Une semaine de folie
• Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne
Le marché de l’endive a été très actif dés le début de se-
maine. Une offre limitée, quatre jours de production,
de l’endive Nord Picardie au stade expédition :
-
sur le site internet :
conjuguer à une forte demande, a très vite consommé
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un
abonnement directement sur ce site,
la production et tiré les cours vers le haut. Une fin
de période difficile pour les opérateurs de la filière
qui n’ont pas réussi à honorer toutes les demandes.
Ils ont même dû ajuster certaines commandes pour
en satisfaire d’autres. Beaucoup de semis d’endives
ont été réalisés cette semaine, après des pluies bien-
venues.
Par fax ou mail en souscrivant un abonnement
auprés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.
-
• Vous pouvez également obtenir la cotation quo-
tidienne de l’endive Nord Picardie au stade expé-
dition par un simple coup de téléphone sur audio-
tel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).
Source : FranceAgriMer Réseau des nouvelles des marché (RNM) centre de Lille
CRONENBERGER

VI

➜

Productions animales

GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR BASSIN NORD-EST

12 MAI 2017

COURS ET MARCHES

GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP

du 1er au 7 mai

Au kg net :

 

JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS

   

BŒUF

 

GENISSES

   

VACHES

 

RETHEL 1er mai Bœufs R 3,40 (=) - Génisses U 4,00 (=) ; R 3,60 (=) - Vaches U 3,68 (=) ;

 
                 

Viande hors BI/Parth. - 10 ans + 350 kg

Bl. Aqu. Parth. - 10 ans + 350 kg

Charolaise

Limousine

     

En

Viande hors

 

Viande + 350 kg

Viande

R

3,35 (=) ; O 2,90 (=) - Jeunes bovins U 3,77 (-0,02)

 

/kg

net

BI/Parth.

Bl. Aqu.

Parth.

Mixte

Lait

Viande

Mixte

Lait

 

mixte

lait

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

 

Mixte

 

Lait

ARRAS 27 avril Bœufs E 4,95 (=) ; U 3,75 (=) ; R 3,45 (=) - Génisses E 5,45 (-) ; U 3,95 (=) ; R 3,70 (=) - Vaches E 5,35 (=) ; U 3,80 (=) ; R 3,60 (=) ; Jeunes bovins U 3,81 (=)

E

-

-

-

-

-

-

-

 

-

- -

   

-

 

-

 

-

 

-

 

-

SANCOINS 26 avril

 

U+

3,89 (-0,01)

4,15 (-0,01)

                         

Génisses U 4,00 (=) ; R 3,85 (=) - Vaches R 3,60 (=) ; 0 - (-)

 

-

-

-

-

-

- -

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 
           

FORGES 4 mai

 

U=

3,87 (=)

 

4,10 (+0,02)

-

-

-

-

-

 

4,66 (-0,01)

 

-

-

 

5,12

   

-

 

-

 

-

 

-

Bœufs U 3,84 (=) ; R 3,50 (=) - Génisses U 4,10 (=) ; R 3,64 (=) ; O 3,36 (=) –

 
         

Vaches U 3,95 (=) ; R 3,61 (+0,03) - Jeunes bovins U 3,79 (=) ; R 3,63 (=)

U-

3,82 (=)

3,95 (+0,01)

-

-

3,94 (+0,05)

-

-

4,30 (+0,03)

 

-

3,98 (=)

4,47 (-0,07)

3,92 (+0,02)

 

-

 

-

 

-

LE CATEAU 10 mai Vaches U 3,60 (=) ; R 3,45 (=) - Génisses U 3,80 (=) ; R 3,45 (=) - Bœufs

                             

R+

3,78 (-0,01)

-

-

-

3,88 (+0,09)

-

-

 

3,94 (-0,09)

 

-

3,87 (=)

 

-

3,85 (+0,01)

 

4,04

 

-

 

-

R

3,25 (=)

 
                             

CHOLET 2 mai

 

R=

3,65 (+0,01)

-

3,44

-

-

-

-

3,84 (+0,01)

 

-

3,76 (-0,01)

 

-

 

3,77 (=)

 

-

 

-

 

-

Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses E 5,80 (=) ; U 4,37 (=) ; R 3,81 (=) - Vaches

R-

3,46 (-0,01)

 

3,45 (+0,04)

           

3,62 (+0,02)

         

E

4,85 (=) ; U 4,22 (=) ; R 3,79 (=) ; O 3,48 (=) - Jeunes bovins E 4,10 (=) ;

-

-

-

-

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

U

3,80 (=) ; R 3,60 (=)

 
     

3,38 (-0,01)

3,24 (-0,01)

                 

3,31 (-0,05)

 

Blondes d’Aquitaine :

O+

- -

-

3,41

-

 

-

 

-

- -

   

-

 

-

 

-

Génisses plus de 350 kg : E 5,40-6,20-5,80 (=) ; U 3,98-5,07-4,37 (=) ;

 
                             

R

3,70-4,15-3,81 (=)

 

O=

- -

- 3,23 (+0,02)

-

3,39 (+0,05)

3,05 (=)

 

-

 

-

- -

   

-

 

-

3,28 (-0,01)

2,99 (+0,02)

Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 4,77-5,02-4,85 (=) ;

 
                             

U

4,12-4,72-4,47 (=) ; R 3,70-4,10-3,76 (=)

 

O-

- -

3,20 (=)

- -

- 3,04 (+0,02)

 

-

 

-

- -

   

-

 

-

 

-

2,96 (+0,01)

Jeunes bovins : E 4,12-4,55-4,18 (=) ; U 3,83-4,05-3,90 (=)

 

P+

 

- -

 

3,20 (+0,03)

- -

   

- 3,04 (+0,02)

 

-

 

-

 

- -

   

-

 

-

 

-

2,95 (+0,01)

BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT

 
                               

2 mai

P=

- -

-

- -

- 3,02 (+0,02)

 

-

 

-

- -

   

-

 

-

 

-

2,90 (+0,01)

         

R

 
           

< 200 kg :

 

E

-

U

-

- ;

P-

                             

200-250 kg :

 

E

-

U

2,86-3,19

 

R

- ;

- -

-

- -

-

- -

 

-

- -

   

-

 

-

 

-

 

-

250-300 kg :

 

E

-

U

2,93-2,94

 

R

2,73-2,81 ;

 
 

Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, boeufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de FranceAgriMer. L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr

 

300-350 kg :

 

E

-

U

2,69-2,85

 

R

- ;

350-400 kg :

 

E

-

U

2,75-2,85

 

R

- ;

400-450 kg :

 

E

-

U

2,69-2,76

 

R

2,45-2,51 ;

 
 

450-500 kg :

 

E

-

U

-

R

-.

BOVINS MAIGRES

   

VEAUX DE BOUCHERIE

 

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

Cotation de référence (e/Kg/vif) Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) Charolais mâle 6-12 mois (400 kg) Charolais mâle 12-24 mois (450 kg)

 

du 1er au 7 mai

Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 567,3 (- 3,1)

     

du 1er au 7 mai (/Kg/carcasse)

 

E 3

 

U 3

R 3

O 3

   

BLANC

 

ROSE TRÈS CLAIR

 

ROSE CLAIR

   

ROSE

   

ROUGE

 
 

3,19

 

2,97

2,50

   

E O

U

R

 

P

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

 

3,03

 

2,80

2,42

                                                   
 

2,88

 

2,64

2,15

Nord

- -

-

-

-

-

7,88

6,65

5,58

-

-

7,24

6,35

5,57

4,62

-

5,02

4,43

4,10

2,98

-

 

-

3,41

3,48

-

 

2,74

 

2,63

2,20

Sud

   

- -

-

-

 

-

-

8,45

6,55

5,37

-

-

7,63

6,38

5,70

4,71

-

6,19

5,44

4,94

4,22

-

 

-

-

4,53

3,75

 

 

2,80

2,45

Cotation nationale

 

- 9,50

     

9,45

8,30

6,60

5,50

4,68

8,93

7,46

6,36

5,61

4,66

 

5,91

5,00

4,49

3,70

 

4,57

3,81

3,88

3,44

   

2,66

   

-

-

-

-

-

 

 

2,61

 

 

LE CATEAU EN CAMBRESIS

   

MARCHÉ AU CADRAN

 
   

2,49

   
 

 

2,37

Effectif total : 22

   

10 mai

Cotation des veaux de plus de 10 jours

   
         

Tendances - observations : cours reconduits.

10 mai

Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) Croisés femelle 12-24 mois (400 kg)

   

2,52

       
 

Croisé Mixte Mixte/Mixte Mixte/Viande

   
   

2,38

   

Veaux Engraissement

 
 

Mâles Standard

 

50

à 60 kg 340-380-350 ;

 

45

à 50 kg 160-220-200 ;

 
 

 

2,71

2,43

59 - Avesnes-sur-Helpe - Desvres

 
 

2,85

 

2,67

2,40

 

40

à 45 kg NC

   

Amenés 102 à Haut Lieu.

 
 

 

2,65

2,35

 

Femelles Standard

 

50

à 60 kg 200-250-225 ;

 

45

à 50 kg 100-150-120 ;

 
 

 

2,48

2,17

 

40

à 45 kg 50-150-120.

   

A la pièce

 
 

 

2,30

2,05

Laitier

 

Veaux race Bleue et Croisés

 

200-420

 

Mâles Standard

 

50

à 60 kg 100-110-100 ;

 

45

à 50 kg 60-70-75 ;

 

VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES

 

40

à 45 kg 55-155-50 ;

 

< 40 kg 10-40-30.

 

Gros veaux indemnes IBR

 

110-140

 

Femelles Standard

 

50