Sunteți pe pagina 1din 60

Sélection des matériaux

en
conception mécanique

1
Généralités
Les concepteurs, les designers et les ingénieurs doivent être capable de choisir les bon
matériaux qui servent à la fabrication des pièces. Un tel choix s’oppose pour choisir le
matériau optimum à une application spécifique :

Nouveau produit
 Etude du concept ( fonctions, exigences) :
• Etude de faisabilité
 Mise au point d’un prototype :
• Evaluer le comportement en service
• Tenir compte de facteurs technologiques
 Etude de production
• Equipements disponibles
• Cout de production
 Fabrication

Produit existant
 Réduire les couts
• Matières premières, Fabrication, Production, Energie
 Améliorer le produit
• Réduire la masse, Fiabilité, Longévité
 Exigences nouvelles

2
Raisons du choix

3
Méthodologie de sélection
Selon Mike Ashby, pour obtenir une liste viable des matériaux et des processus
correspondants à un ensemble d’exigences de conception. la méthodologie de la
sélection des matériaux est basée sur 5 étape qui sont :

1. Étudier l’information autour du nouveau produit,


2. Définir les caractéristiques/exigences de conception du produit,
3. Faire le choix des matériaux viables,
4. Évaluer les procédés possibles,
5. Prioriser et tirer des conclusions.

Étape 1 : Étudier l’information autour du nouveau produit

4
Un produit est défini par l’interaction de six domaines d’information inter-corrélés, qui
doivent être pris en compte tout au long du processus de conception :

 Les produits : c’est l’objet d’étude, l’information le décrivant contient des données
factuelles comme les attributs du produit par exemple : le nom, le fabricant, le prix et les
performances.
 Les matériaux : la nature de la matière constituant le produit et ses performances.
 Les procédés : la description des étapes de transformation nécessaires de cette
matière.
 L’esthétique : les aspects visuels, tactiles, acoustiques ou olfactifs.
 La perception : les attributs sur lesquels le produit va être jugé (culture, goût ou mode).
 L’intention : ce que le produit doit être dans l’esprit du concepteur (quelles sont ses
priorités).

Définition d’un produit


par l’interaction de six
domaines d’information
inter-corrélés

5
a- Vision génie des matériaux

Actuellement, des méthodes systématiques, des bases de données et de connaissances ainsi que des
logiciels d’analyse permettant d’explorer l’univers des matériaux et de corréler les attributs de
performance (physique, mécanique, thermique, électrique) avec l’univers des procédés (coût, impact
environnemental, intensité de main-d’œuvre entre autres). C’est une approche déductive.

Univers des matériaux et univers des procédés

b- Vision design industriel

Des analyses plus empiriques et subjectives ont lieu dans le processus de design mais elles ont aussi un
impact indéniable sur la manière dont les choix des matériaux sont faits. Les aspects esthétiques doivent
aussi être pris en compte et influencent directement le choix des matériaux.

Étapes pour le choix du matériau dans une conception innovante


6
Étape 2 : Définir les caractéristiques/exigences de conception du produit

Définition du concept :

Que doit faire l’objet ? Dans quel système est-il intégré ? Comment ce système
fonctionne-t-il ?

Analyse fonctionnelle :

Quelles sont les fonctions de la pièce à concevoir ? Quelles sont les conditions à
satisfaire impérativement ? En quoi une pièce sera-t-elle meilleure qu’une autre ? Cette
analyse aboutit à la rédaction d’un cahier des charges, généralement chiffré.

Étape 3 : Faire le choix des matériaux viables

Une fois les caractéristiques du produit définies, une sélection sur l’univers de matériaux
doit être faite (car on estime qu’il existe plus de 80 000 matériaux disponibles), en utilisant
des ressources telles que des bases de données spécialisées, des logiciels et de la
connaissance préalable...

7
Sélection des matériaux :

ici on se fonde sur les indices de performance, sans forcément s’occuper, du moins
dans un premier temps, des propriétés et mécanismes physiques ou chimiques qui
conditionnent les performances en question.

8
Étape 4 : Evaluer les procédés possible
Tout choix de matériau est associé à un procédé. Le produit doit être usiné,
assemblé, et/ou fini. L’ensemble des familles de procédés est tel que mentionné dans
l’étape 1. Pour l’ensemble des matériaux sélectionnés, les implications des procédés
possibles sont différentes en termes techniques...

Étape 5 : Prioriser et tirer des conclusions

Une fois les caractéristiques des matériaux et leurs procédés associés évaluées, la
recherche du meilleur compromis entre les divers espaces s’avère nécessaire. Pour
ce faire, il faut prioriser les attributs du produit, sélectionner les plus importants et les
évaluer (y compris les attributs esthétiques..).
On va également comparer les quelques solutions retenues entre elles et par rapport
à l’existant (sur le marché).

9
Démarche de conception
 Idées fondamentales :
o Nécessité de faire des compromis
o Choix effectué avec une précision croissante

Besoin du marché

OUTILS DE OBJECTIFS SELECTION DES SELECTION DES


CONCEPTION MATERIAUX PROCEDES

Choisir entre les grandes Choisir entre les


Analyse
fonctionnelle
Clarifier la fonction Concept classes de matériaux grandes classes de
(céramiques, métaux…) procédés (moulage,
usinage…)
Analyseur de
fonction
Définir les Choisir entre les Choisir entre les
Modeleur 3D caractéristiques familles d’une grande familles d’une classe
Amélioration de procédés (moule
principales du produit classe de matériaux
Simulation (aciers, fonte, Al…) en sable, moulage
sous pression…)
Méthodes Optimiser les formes
d’optimisation
Choisir entre les nuances Choisir entre les
Modelisation des Optimiser la réalisation
Détail d’une famille de variantes d’une famille
composants (FEM) matériaux (Alliages 6000, de procédés (moulage
(fabrication +
7000,..) coquille, …)
DFM / DFA assemblage)

PRODUIT
10
Choix des matériaux et des procédés

• Sélection de matériaux  critères de choix


• Choix objectif  connaissance des propriétés des matériaux
• Choix pas indépendant du procédé de mise en œuvre

Structure du
Procédé Propriétés Fonction
matériau
Cahier
des
Fonction charges
astreintes
+
objectifs
Description
matériau Forme de l’objet

Propriétés
intrinsèque Procédé
des matériaux
Elaboration
Mise en forme

Logiciel Cambridge Engineering Selector (CES)


11
Les grandes classes des matériaux

Classification des matériaux :


Selon la nature des liaisons atomiques
on distingue : Aciers
Aluminium
or
 Trois grandes classes de Matériaux Métaux et alliages
bronze
solides : fontes
……...

• Métaux et Alliages métalliques,


Elastomères
• Céramiques, Verres
bétons Matrice céramique
(caoutchouc, silicones..
Polymères,
Céramiques,
• Polymères Matériaux Thermoplastiques
verres (polystyrene,polyéthylène,PVC
céramiques techniques Composites Thermodurcissables

 Matériaux naturels
(résines)
(alumine, diamant,.. Matrice métallique
Mousses
Porcelaine matrice polymère
(polystyrène expansé)

 Matériaux composites
Bois
soie
Matériaux
Naturels
coton, cuir
papier

12
a) Les métaux et alliages
• Exemples : aciers, aluminium, titane, or, bronze, fonte, zinc,
tungstène, magnésium…
• Métaux purs ou alliages.
• Type de liaison : métallique (assurée par électrons délocalisés).
• Propriétés spécifiques :
o conduction de chaleur et électricité
o températures de fusion et de vaporisation en général élevées
o propriétés élastiques élevées
o possibilité d’augmenter la résistance (durcissement structural)
o denses, sensibles à la corrosion et à la fatigue

b) Les céramiques
• Exemples : verres, béton, alumine, diamant, carbures, roches, briques,
porcelaines…
• Eléments métalliques et non métalliques (carbures, nitrures…) 13
• Type de liaison : ionique ou covalente (très énergétiques).
• Propriétés spécifiques :
o tenue en température,
o excellentes propriétés élastiques,
o fragiles, peu ductiles, peu tenaces,
o résistants à l’usure et à la corrosion,
o prix élevé pour les céramiques techniques.

c) Les polymères
• Macromolécules à squelette covalent. exemple : (CH2-CH2)n
• Type de liaison : Van der Waals (liaison faible)
• Propriétés spécifiques :
o deux températures spécifiques : transition vitreuse et dégradation
o faibles propriétés élastiques
o résistants à l’usure et à la corrosion
• Catégories : thermoplastiques, thermodurcissables, élastomères
14
d) Les matériaux composites
• Association d’éléments de deux classes de matériaux pour obtenir
une combinaison avantageuse de propriétés.
• Facteurs influençant les propriétés :
o nature des constituants
o proportions de chacun
o architecture du renfort (fibres courtes, longues, orientation…)

e) Les matériaux naturels


• Deux catégories : origine végétale ou animale.
• Exemples : bois, papier, carton, liège, fibres naturelles, cuir, laine…

15
Approche comparative des matériaux
1ère étape : comparaison qualitative
Métaux Céramiques Polymères Composites
Densité Moyenne / élevée Moyenne Faible / très faible Moyenne / faible

Prix Faible / élevé Elevé (techniques) Faible / élevé Elevé

Faible (grde diffusion)

Module d’Elasticité Elevé Très élevé Moyen / faible Elevé

Résistance Elevée Très élevée Moyenne / faible Elevée


Mécanique (compression)

Tolérance aux Très tenace Très fragile Peu tenaces mais Très tenace
défauts et aux chocs grande énergie
absorbée

Température Moyenne / hautes Hautes / très hautes Moyennes / faibles Moyennes


d’utilisation
Tenue aux Moyenne / mauvaise Bonne / très bonne Moyenne Moyenne
agressions
chimiques
Conduction de la Bonne / très bonne Moyenne / faible Faible / très faible Faible
chaleur
Conduction de Bonne / très bonne Faible / très faible
l’électricité
Facilité de mise en Facile Difficile (technique) Très facile Moyenne dépendant
forme de la forme
Facile (grde diffusion)

Facilité d’assemblage Facile Moyenne Facile difficile


16
Les caractéristiques des matériaux

Classement des propriétés des matériaux en 6 catégories (en


fonction des agents auxquels ils sont exposés) :

Electriques
Mécaniques

Chimiques Thermiques

Optiques Magnétiques

17
 Bases de données sous forme numérique : mécaniques, thermiques,
électriques,
 Autres propriétés : pas de données sous forme numérique
 Qualitatives
Résistance aux agressions chimiques
Inflammabilité, résistance aux UV …

 Booléennes
Procédés de mise en œuvre
Procédés d’assemblage
Formes disponibles

18
Caractéristique Qualité
Rigidité, capacité d’un matériau à s’opposer à une
Module d’Young
déformation

Limite d’élasticité, résistance Résistance aux efforts

Déformation à la rupture Ductilité (capacité à se déformer avant de rompre)

Résistance à la fatigue (sollicitations mécaniques


Limite d’endurance
cycliques alternées)

Ténacité Résistance à la propagation de fissure

Dureté (Vickers) Résistance à l'enfoncement d'un pénétrateur

Quantité de chaleur pour élever la température d’un kilo


Chaleur spécifique
de matériau d'un degré
Aptitude d'un matériau conducteur à transmettre de la
Conductivité thermique
chaleur
Coefficient de dilatation
Dilatation du matériau lorsqu'on le chauffe
thermique
Indique dans quelle mesure un matériau est résistant
Résistivité
au passage d'un courant électrique
19
Approche Hiérarchique selon les bases de données
Sous
Royaume Famille Classes Attributs
classes

Aciers 1000
• Céramiques Masse volumique
Alliages Cu 2000
• Polymères 3000 Prop Mecaniques
Alliages Al 5083 H2
Matériaux • Métaux 4000 5083 H4 Prop Thermiques.
Alliages Ti 5000 …..
• Naturels Prop Electriques..
Alliages Ni 6000 Résistances Corrosion
• Composites 7000
Alliages Zn ……..
8000

Fiche d’un
matériau

Objectif : Donner un niveau d’information compatible avec le niveau


d’avancement de la conception

20
Caractéristiques des matériaux dans les bases de données

1. Caractéristiques intrinsèques : se sont des grandeurs physiques


mesurables de façon objective

2. Caractéristiques interactives : des grandeurs qui mesurent le


comportement d’un matériau mis en relation avec d’autre matériau ou
avec un environnement

3. Caractéristiques attribuées : des grandeurs qui traduisent la


perception de ces matériaux dans un contexte socio‐économique. Nous
pouvons enfin avoir besoin d’information sur la disponibilité du matériau
et sur la forme disponible de ce matériau.

Ces 3 types d’informations : numériques, qualitatives et


booléennes nous permettent de Caractériser les différents matériaux
entre lesquels nous devons choisir.

21
Caractéristiques intrinsèques
Caractéristiques interactives

23
Caractéristiques attribuées

24
Exemple de base de donnée de l’Acier bas carbone
Low alloy steel dans le logiciel CES
Composition (Summary)
Fe/<1.0C/<2.5Cr/<2.5Ni/<2.5Mo/<2.5V
Base Fe (Iron)
C (Carbon) 0 - 1 %
Cr (Chromium) 0 - 2.5 %
Fe (Iron) 89 - 100 %
Mo (Molybdenum) 0 - 2.5 %
Ni (Nickel) 0 - 2.5 %
V (Vanadium) 0 - 2.5 %
General
Density 7800 - 7900 kg/m^3
Price 4.04 - 10.5 MAD/kg
CO2 creation * 1.91 - 2.11 kg/kg
Production Energy *30.3 - 33.5 MJ/kg
Recycle Fraction *0.7 - 0.8
Mechanical
Bulk Modulus 155 - 177 GPa
Compressive Strength 245 - 2255 MPa
Elongation 3 - 38 %
Elastic Limit 245 - 2255 MPa
Endurance Limit* 248 - 801 MPa
Fracture Toughness *14 - 210 MPa.m^1/2
Hardness - Vickers 140 - 692.5 HV
Loss Coefficient * 1.8e-4 - 1.16e-3
Modulus of Rupture 245 - 2255 MPa
Poisson's Ratio 0.285 - 0.295
Shape Factor 34
Shear Modulus 77 - 85 GPa
Tensile Strength 460 - 2445 MPa
Young's Modulus 201 - 217 GPa
Thermal
Maximum Service Temperature *165 - 665 °C
Melting Point 1382 - 1529 °C
Minimum Service Temperature *-73 - -13 °C
Specific Heat 410 - 530 J/kg.K
Thermal Conductivity 34 - 55 W/m.K
Thermal Expansion 10.5 - 13.5 µstrain/°C
25
Electrical
Resistivity *15 - 35 µohm.cm
Optical
Transparency Opaque
Durability
Flammability Very Good
Fresh Water Good
Organic Solvents Very Good
Oxidation at 500C Good
Sea Water Average
Strong Acid Poor
Strong Alkalis Average
UV Very Good
Wear Very Good
Weak Acid Average
Weak Alkalis Good
Notes
Typical Uses
General construction; general mechanical engineering; automotive; Pressure vessels; pipework;
Warning
Some rare heat treatments of certain alloys may produce values for mechanical properties outside the given ranges, eg AISI 9255. tempered at 205C
Reference Sources
Data compiled from multiple sources. See links to the References table.
Links
Reference
Shape
Structural Sections
Producers
ProcessUniverse

26
Présentation graphique des propriétés (Méthode Ashby)

Une présentation graphique des propriétés : les cartes de sélection ou carte Ashby
Propriété 2

- Graphe dans un plan (propriété 1, propriété 2)


- Matériaux représentés par des ellipses (bulles)

Propriété 1

Avantages :
• aperçu rapide de la dispersion
• localisation des différentes classes de matériaux
Exemple de carte de sélection
(1 seule propriété)

Acier WC ( carbure de tungstène)

Cuivre
CFRP(carbone)

Alumine

Aluminum GFRP(verre)
PEEK
Zinc Verre de silice
PP
Plomb
PTFE

Métaux Polymères Céramiques Composites

28
Exemple de carte de sélection (2 propriétés)

Silicon Carbide
Tungsten Carbides
1000 Module Boron Carbide Alumina
Silicon Steels Nickel alloys
Masse volumique Al alloys
Copper alloys
100 Mg alloys
Zinc alloys
CFRP
Bamboo Titanium
GFRP
(GPa)

Wood
(GPa)

10 Concrete Lead alloys


Plywood PET
(typical)

PVC
PP
Young

PUR
1
PE
deModulus

Rigid Polymer Foams PTFE


Young's

0.1
EVA
Module

Silicone
Cork
0.01

Flexible Polymer Foams


Polyisoprene
Polyurethane
1e-003 Butyl Rubber

Neoprene
1e-004
0.01 0.1 1 10
Density (typical) (Mg/m^3)
Masse volumique (Mg/m3)
29
Démarche de détermination des Indices de performances
Fonction (de l’objet) :
 A quoi sert-il ?
 Quelle contrainte lui impose-t-on ?
Ex. :
• supporter une charge en compression sans rompre,
• être étiré sans dépasser une certaine déformation élastique
• supporter une différence de température sans trop transmettre de chaleur,

Objectif (du concepteur) :


 Que faut-il optimiser ?
Ex. :
• minimiser le prix,
• maximiser le transfert thermique,
• minimiser la masse, …

Paramètres :
 fixes : quels paramètres sont imposés (géométrie, fonction) ?
 ajustable : quel paramètre (unique) peut-on faire varier ?
 matériau : quelles propriétés du matériau sont mises en jeu ?

30
Ex. :
• dimension imposée
• ajustable,
• force
• différence de température appliquée, …

Lois physiques régissant le problème :


Ex. :
élasticité loi de Hooke (σ = E ε) S : coefficient de sécurité
propagation de fissure K ≤ Kc
résistance σ < Rm ou plus souvent σ < (Rm / s)

31
Fonction, Objectifs et Astreintes
Toutes pièces a une ou plusieurs fonctions :
 supporter une charge,
 une pression,
 transmettre la chaleur…

Le type de chargement (traduit l’effort mécanique appliqué) d’une pièce


est souvent décomposé en des efforts :

 de traction, (Barre supporte charge en traction),


 de compression, (colonne supporte charge en compression),
 de flexion, (Poutre supporte moment de flexion),
 de torsion. (Arbre supporte couple de torsion),

La plupart du temps, un de ces efforts est dominant.


Ceci répond à la question : « Quelle est la fonction de la pièce ?».

32
Dans la conception, le concepteur a un objectif :

 faire la pièce la plus légère possible (ceci est particulièrement


important
dans le domaine du transport),
 la moins encombrante possible (dans le domaine de l’emballage),
 la plus sûre (dans l’industrie nucléaire).

Enfin, une pièce peut réclamer plusieurs objectifs à la fois. Un autre


objectif important peut être le coût de la pièce.

D’autres astreintes (que la pièce doit respecter) peuvent être


imposer par le cahier des charges :

 dimensions de la pièce (variables fixées et libres),


 conditions d’utilisations (aspects mécaniques ou thermiques),
 conditions environnementales.

Finalement, la fonction, les objectifs et les astreintes sont les


conditions aux limites qui permettront de sélectionner un matériau :

33
Fonction Quelle est la fonction de la pièce ?
Objectif Que doit-on maximiser ou minimiser ?
Variables fixées
Astreinte Quelles sont les conditions incontournables ?
Quelles sont les conditions négociables ?
Requêtes pour la conception

Type d’effort
mécanique appliqué
34
La méthode des indices de performances (IP)
C’est la combinaison de propriétés qui caractérise la performance du
matériau pour une application donnée.
 Composants de structure : c’est les composants qui remplissent
la fonction physique (conduire chaleur, stocker énergie…)
réponse à des exigences fonctionnelles spécifiées par
conception
 3 types de spécifications : exigences fonctionnelles, géométrie et
propriétés du matériau

Cette performance P (performance de la pièce) doit donc être « minimisée ou


maximisée » pour obtenir la meilleur des solutions de conception.

L’optimisation (minimisation ou maximisation) de la performance sera appelée un


objectif de la conception :
 Minimiser la masse,
 Minimiser le coût,
 Maximiser l’énergie stockée, …….

35
Equation de la performance, P

variables variables variables


P= définissant les , définissant la , définissant le
sollicitations Géométrie de la Matériau, M
externes, F pièce, G

Dans certains cas, la contribution du matériau à la performance peut être


isolée sous la forme d’un facteur indépendant de la forme et de la fonction,
et l’équation ci-dessus peut s’écrire de la manière suivante :
P = f1 (F) x f2 (G) x f3 (M).

Maximiser la performance P pour tout F et G revient à maximiser f3(M),


c’est-à-dire une combinaison de propriétés du matériau que nous appellerons
indice de performance.
36
Exemple : Indice pour une Barre légère et résistante

37
Exemple : Indice pour une Poutre légère et rigide

38
Démystifions les indices de performance

 Un indice de performance est simplement une combinaison de propriétés qui


apparait dans l’équation de performance (par ex. minimiser la masse ou le coût).

 Parfois une simple propriété


L’un ou l’autre est un indice de performance
 Parfois une combinaison

Contraintes
Exemple: Fonction Rigidité Résistance
Objectif -- Traction (barre)
Essayer celui-ci !
Minimiser la masse E/ρ σ y/ρ

Indice de Mesure Flexion (poutre)


de performance = E1/2/ρ σ2/3 /ρ Se rappeler de
masse y celui-ci aussi !
Flexion (panneau)
E1/3/ρ σ1/2
y

(Ou minimiser
Maximiser ceci ! l’inverse)
39
Classement et Sélection optimisés avec un graphe

Poutre légère et rigide : 1000

1/2 Céramiques
Indice M  Eρ

Module d’Young E, (GPa)


100 Composites
M croissant
Réarrangement
E  ρ2 M 2 Bois
10
On passe en log: Métaux
Log E = 2 log  + 2 log M 1
Polymères 2

0.1

Fonction Indice Pente


Mousses Elastomères
Barre E/ρ 1 0.01
100 1000 10,000 100,000
Poutre E1/2/ρ 2 Densité (kg/m3)
Panneau E1/3/ρ 3
maximiser (E / ρ )= obtenir un matériau
à la fois léger et rigide
40
Sélection des procédés

La sélection des procédés est moins développée et fait actuellement l’objet de recherche
intensive.

On peut tracer des cartes de sélection de procédés, elles sont utiles dans une première
approche, mais difficile d’usage, les différents domaines ne sont pas clairement séparés, de
plus il est courant que l’on sélectionne non pas un procédé mais une chaîne de procédés.

41
Les procédés et leurs attributs

42
43
44
Les procédés

Procédé : une méthode pour former, assembler ou traiter en surface un matériau


Mise en forme

Mise en forme
Moulage en sable Extrusion soufflage

Traitement surface
Assemblage

Soudure par fusion Enduit thermique

45
Critères de sélection de procédés dans CES

Les attributs physiques de la pièce à obtenir.

Rugosité : rugosité arithmétique (ra, indice de rugosité normalisé).

Rugosité de surface : niveau de qualité de surface subjectif.

46
Critères de sélection de procédés dans CES

Les attributs économiques du procédé.

47
Critères de sélection de procédés dans CES

Les caractéristiques du procédé.

Discontinu : procédé d’élaboration d’entités discontinu dans le temps.

Continu : procédé d’élaboration d’entités continu dans le temps.

Prototypage : procédé d’élaboration d’entités de type prototype.

48
Critères de sélection de procédés dans CES

Les attributs de forme de la pièce à obtenir.

Les différentes caractéristiques de géométrie de pièces à obtenir.

49
Méthode de sélection des procédés dans CES

Tous procédés

Épaisseur X de section
S1 > S > S2 X1 > X > X2
Tolérance

Masse

Procédés Matériaux Forme


T< T1

sous-ensemble de procédés

Utiliser des diagrammes à barres.


La masse, la tolérance et l'épaisseur de section sont des attributs importants.
Une combinaison de limite d’attributs et de diagrammes à barres est une bonne solution.
50
ANNEXES

51
I) Moments des sections usuelles

52
53
II) Valeurs des quatre facteurs de forme

54
55
III) Liste des principaux indices de performance
utilisés en sélection des matériaux

56
57
58
59
Bibliographies
1) M. F. Ashby, "Material selection: multiple constraints and compound objectives", University of
Cambridge, April 1996.
2) M. F. Ashby, D. Cebon "Materials and process selection charts", CES Booklet B7 version 6.0
Granta Design LTD, January 1999.
3) D. Bassetti, "Aides informatisées à la sélection des matériaux", Thèse de doctorat de l’INPL
Grenoble, Septembre 1998.
4) D. Bassetti, Y. Bréchet, M. F. Ashby, "Estimates for material properties II: the method of
multiple correlations", Proc. R. Soc. London. A454, 1998.
5) D. Bassetti, "Fuzzymat, aide informatique à la sélection des matériaux", Matériaux et
techniques, Nº 5-6, 1998.
6) Y. Bréchet, D. Bassetti, "Choix des matériaux", Publications du CETIM, 1994.
7) Y. Bréchet, M. F. Ashby, M. Dupeux, F. Louchet, "Choix et usages des matériaux", Techniques
de l’ingénieur, T5 100, pp. 1-23, 1997.
8) M. F. Ashby, Y. Bréchet, L. Salvo, "Sélection des matériaux et des procédés de mise en oeuvre",
Traité des matériaux, Press Poly. Et Univ. Romandes 2001.
9) G. Maeder "Le choix des matériaux dans l’industrie automobile", Matériaux et Techniques, 7-8
(1998) 39.
10) W. Kurz, J.P. Mercier, G. Zambelli "Introduction à la Science des Matériaux" Presses
Polytechniques et Universitaires Romandes (Lausanne, 1995).
11) M. F. Ashby "Choix des matériaux en conception mécanique", Dunod (Paris, 2000).
12) D. Bassetti "Logiciel d’aide à la sélection des matériaux", Matériaux et Techniques, 5-6,
(1998) 21.

60