Sunteți pe pagina 1din 4

IV

23 FEVRIER 2018

COURS & MARCHES

Productions végétales

 

CÉRÉALES

   

20 février

   

ALIMENTATION ANIMALE

N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité

     

13 février

Blé tendre

   

Récolte 2017

   

SONS ET ISSUES

   

/ t

   

Échéance

         

Sons fins - départ région parisienne

   

113-114

Rendu

Spécifications

Euro/tonne

Observations

TOURTEAUX

     

Rouen

76/220/11

 

fév.-mars

 

155,00

N

 

Soja Lorient

   

340

Fob

 

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

     

Tournesol Saint Nazaire

   

158

Colza - Rouen

   

218

Moselle

meunier

 

févr.-mai

 

150,50

N

 

PULPES BETTERAVES

     

Départ

 

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

     

Aisne

 

-

 
   

Somme - Oise

     
           

-

Eure/Eure-et-Loir

BPMF 76 kg/hl

 

févr.-juin

 

145,00

NC

Marne

 

-

 

Marne

BPMF

 

févr.-mai

 

143,00

NC

 

LUZERNE DESHYDRATEE

     

Maïs

       

Récolte 2017

   

Départ Marne

   

170

PSC

   

Rendu

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

     

Manioc Lorient

 

-

 

Bordeaux

   

févr.-mars

 

144,00

 

N

   

Corn gluten feed - Lestrem

   

153

 

Fob

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

       

PAILLES ET FOURRAGES

Rhin

 

févr-juin

158,00

N

 

15

février

Départ

 

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

       

PAILLES DE BLE

   

Centre Bassin Parisien : Atitre indicatif

   

Eure/Eure-et-Loir

 

févr.-juin

 

139,00

NC

 

Balle rectangulaire sous abri 300-400 kg

 

70,00 à

Orge fourragère

       

Récolte 2017

   

80,00 /t

Balles pickup (départ champ) 25 kg

 

n.p.

Rendu

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

     

Nord-Est :

   

Rouen

62-63 kg/hl

 

févr.-mars

 

159,00

N

 

Balles de 20-25kg sous abri

 

inc.

 

Échéance

       

Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg

 

inc.

Fob

Spécifications

 

Euro/tonne

 

N

sans abri

 

Moselle

sans limit. d’orgettes 61/62 kg/hl

 

févr.-juin

 

150,00

N

 

Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg sous abri

 

70,00à

 

Échéance

         

90,00 /t

Départ

Spécifications

 

Euro/tonne

   

Aisne

62/63 kg/hl

 

févr.-juin

 

143,00

NC

   

SUCRE

 

Eure/Eure-et-Loir

63 kg/hl mini

 

févr.-mars

 

147,00

NC

 

(Londres)

   

20

février

Marne

62/63 kg/hl

 

févr.-juin

 

142,00

NC

 

Terme mai 2018 : 443,16 F/T

 

OLÉO-PROTÉAGINEUX

     

CHEZ NOS VOISINS

 

Colza

     

Récolte 2017

   

16

février

Rendu

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

 

Observations

   

PAYS-BAS CAF Hollande (en E/tonne) :

Rouen

     

337,00

 

N

   

Blé tendre

 

mars-avr.

 

Février-mars

   

170,00

Fob

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

 

Observations

   

Avril-juin

   

170,00

Moselle

         

mai-juin

 

350,00

N

Août-décembre

   

170,00

Pois

     

Récolte 2017

     

Départ

Spécifications

 

Échéance

 

Euro/tonne

       

Orge UE

 

Marne

fourrager

 

févr.

168,00

VC

 

Février-mars

   

169,00

Aisne

fourrager

 

févr.

165,00

VC

 

Avril-juin

   

169,00

PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE

   

Août-décembre

   

165,00

   
   

Récolte 2017

   

Récolte 2016

   

Mois de :

   

238,1

           

14

février

Mini : 130 Maxi : 300

   

206,2

   

Décembre 2017

 

(-6,1)

BELGIQUE En euro/tonne CAF Belgique

 
   

235,8

       

Récolte complète

   

Mini : 110 Maxi : 300

   

212,9

 

Blé meunier (76/220/12) :

   

169,00

(+1,6)

Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Mini/maxi fibres longues - base Factures de vente Comptabilités Matières

 

Blé fourrager (72/73kg/hl) :

   

164,00

 

(source Cipalin)

Orge (62/63kg/hl kg) :

   

164,00

MATIF BLÉ MEUNIER

 

MATIF COLZA - PARIS

 

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

Echéance

09/02/18

12/02/18

 

13/02/18

14/02/18

15/02/18

 

Echéance

09/02/18

12/02/18

13/02/18

14/02/18

15/02/18

Mars 2018

 

159

 

160,25

 

160,75

   

159,5

160,25

Mai 2018

350

352,5

352

350,75

 

349,5

Mai 2018

161,75

162,75

 

163

   

161,5

161,5

Août 2018

348

351

350

348

   

347,25

Sept. 2018

 

167

 

167,75

 

167,75

   

166,5

166,75

Nov. 2018

352,25

354,5

353,25

351,25

 

350,5

Déc. 2018

 

171

 

172

 

171,75

   

170,5

170,5

Févr. 2019

356,25

358

357,25

355

   

354

Mars 2019

 

174

 

175

 

174,75

   

173,5

173,5

Mai 2019

357,75

360

359,5

357

 

356

Mai 2019

 

176

 

177

 

176,75

   

175,5

175,25

Août 2019

348,75

351

350

348,25

 

347,5

Sept. 2019

 

176

 

176,5

 

176

   

175,5

174,25

Nov. 2019

350,5

353,25

352,75

351,25

 

350,5

Déc. 2019

177,25

177,75

 

178,5

   

177,5

177

Févr. 2020

341

343,75

343,25

341,75

 

341

Mars 2020

179,75

180

 

180

   

180

179,5

Mai 2020

345,75

348,5

348

346,5

 

345,75

Mai 2020

 

183

 

182,25

 

182,75

   

181,25

180

Août 2020

345,75

348,5

348

346,5

 

345,75

Volume

33

090

30

085

 

36

027

 

29

284

36

769

Volume

5

557

6

842

6

147

4

330

 

5

585

PO

320

023

308

388

 

309

590

 

310

674

302

813

PO

90

852

93

018

91

834

91

915

 

92

291

> Evolution du cours du blé
> Evolution du cours du blé
915   92 291 > Evolution du cours du blé > Evolution du cours du soja
> Evolution du cours du soja et du colza
> Evolution du cours du soja et du colza
cours du blé > Evolution du cours du soja et du colza > Evolution du cours
> Evolution du cours du maïs
>
Evolution du cours du maïs
> Evolution du cours du sucre
>
Evolution du cours du sucre

Blé tendre : météo et investisseurs tirent les cours vers le haut Le marché des matières premières agricoles fait l’objet d’un certain regain d’intérêt outre-Atlantique. Des raisons fondamentales déjà existantes (crainte d’une météo toujours plus sèche dans les grandes plaines productrices états- uniennes et argentines ; baisse du dollar face à l’euro, mais aussi de nouveaux critères interviennent. Il semblerait notamment que les investisseurs états- uniens s’intéressent moins au marché des actions (pour cause de cours éle- vés, d’accélération de l’inflation et de hausse des taux d’intérêt possible) pour placer leur argent sur d’autres classes d’actifs comme les matières premières

agricoles, avec l’espoir de faire de bonnes affaires. Arbitrage et peut-être un peu

de spéculation au programme, donc. Résultat : alors que les marchés physiques

français (154 E/t pour le rendu Rouen le 9 février puis 155 E/t le 12 février avant

de revenir sur 154 E/t le 16 février et 155 E/t à nouveau le 19 février ; respec- tivement 159 E/t, 160,25 E/t, 159,50 E/t et 160,75 E/t pour le contrat à terme Mars sur Euronext) restent stables, les écarts de cours ont été plus amples

à Chicago (449 cts$/boisseau le 9 février puis 464 cts$/boisseau le 12 février

avant de redescendre sur 457,75 cts$/boisseau le 16 février). La bourse de Chi-

cago était fermée le lundi 19 février pour cause de President’s Day.

le lundi 19 février pour cause de President’s Day. Orge de mouture : dynamique prolongée Faisant

Orge de mouture : dynamique prolongée

Faisant écho à une bonne demande mondiale qui se prolonge (l’Arabie saou- dite cherche 960 000 tonnes pour livraison avril-mai, par exemple) et donc à des primes portuaires en progression, les cours ont gagné du terrain : le rendu Rouen échéance février-mars cotait 159 E/t le 19 février contre 156 E/t une semaine plus tôt. Sur le marché intérieur, l’offre commence à s’épuiser.

le marché intérieur, l’offre commence à s’épuiser. Orges de brasserie : toujours actif sur l’orge d’hiver
le marché intérieur, l’offre commence à s’épuiser. Orges de brasserie : toujours actif sur l’orge d’hiver

Orges de brasserie : toujours actif sur l’orge d’hiver En qualité brassicole, les cours ont légèrement progressé en orge d’hiver pour

récolte en 2018 grâce à la bonne tenue des orges fourragères, à 156 E/t (+ 3 E/t sur la semaine). Le cours de l’orge de printemps Sebastian a reculé de 3 E/t, à

190 E/t lundi 19 février.

a reculé de 3 E /t, à 190 E /t lundi 19 février. Maïs : la

Maïs : la hausse se prolonge Les cours à Chicago ont encore nettement progressé en maïs cette semaine.

Le marché a été plus attentiste en Europe. De 144 E/t le vendredi 9 février

puis 146 E/t le 12 février, le rendu Bordeaux est revenu à 144 E/t le 19 fé-

vrier. Sur Euronext, le contrat mars cotait 154,25 E/t vendredi 9 février puis

155 E/t le lundi 12 février avant de reculer à 153,25 E/t le 16 février puis à

152,75 E/t le 19 février. À Chicago, qui a encore imprimé la tendance de la

semaine, le boisseau a affiché 367,50 cts$ le vendredi 16 février contre

362 cts $ le vendredi précédent. Ce lundi 19 février était férié aux États-Unis.

Et le sentiment des acteurs du marché reste le même : inquiétude. La Bourse aux céréales de Buenos Aires continue de dégrader ses notes sur l’état des cultures (14 % des maïs argentins seraient en «très bon» ou en «bon» état) et sur l’état des sols (déficience hydrique prolongée). Pour l’heure, elle maintient sa prévision de production à 39 Mt, mais certains analystes de cabinets privés se projettent déjà sur des volumes inférieurs à ce chiffre.

Colza : mini montagnes russes Un coup à la hausse, un coup à la baisse et bis repetita avant de finalement

terminer stable d’une semaine sur l’autre : telle a été la destinée des cours du colza français et européen. Après avoir coté 350 E/t le vendredi 9 février pour le contrat échéance mai 2018 sur Euronext, le colza gagnait d’abord 2,50 E/t

à 352,50 avant de redescendre sur les 350,25 E/t le vendredi 16 février puis de

regrimper à 352 E/t lundi 19 février. Les mêmes mouvements avaient lieu sur le rendu Rouen dans une fourchette de 336-338 E/t sur la période (337 E/t au final le 19 février). Le manque d’humidité en Argentine et une légère remontée des prix du pétrole ont contribué à cette stabilité.

des prix du pétrole ont contribué à cette stabilité. Tournesol : petite baisse En tournesol, les
des prix du pétrole ont contribué à cette stabilité. Tournesol : petite baisse En tournesol, les

Tournesol : petite baisse En tournesol, les prix du rendu Saint-Nazaire ont un peu reculé (à 307,50 E/t le 19 février contre 310 E/t le 12 février).

E /t le 19 février contre 310 E /t le 12 février). Soja : légère hausse

Soja : légère hausse Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, a clôturé à 10,2150 $ le vendredi 16 février contre 9,8300 dollars le vendredi précédent. La météo argentine (manque de pluie qui se poursuit) continue à orienter les cours à la hausse. Pour certains opérateurs, une baisse éventuelle de la récolte en pro- venance de ce pays pourrait être compensée par une production supérieure d’origine Brésil. À suivre…

Déshydratés : statu quo encore Les cotations en luzerne déshydratée sont reconduites cette semaine. En

pulpe de betterave déshydratée, les vendeurs dans la Marne sont de retour

sur le marché.

les vendeurs dans la Marne sont de retour sur le marché. Pailles et fourrages : pas
les vendeurs dans la Marne sont de retour sur le marché. Pailles et fourrages : pas

Pailles et fourrages : pas d’évolution Côté pailles, rien de nouveau sur le marché cette semaine même s’il convient de signaler que ce sont les pays du Nord-UE qui tirent le marché et non la France. Les cotations commerciales du foin de Crau progressent de 10 E/t.

commerciales du foin de Crau progressent de 10 E /t. Sucre : remontée La tonne de

Sucre : remontée La tonne de sucre blanc pour livraison Mai cotait 356,70 $/t vendredi 16 fé- vrier contre 361,90 $/t une semaine plus tôt. Le contrat mars a expiré sur le marché de Londres, ce qui oblige les fonds à se repositionner. Par ailleurs, les opérateurs sont partagés entre une offre très abondante de sucre et la possi- bilité que la hausse des cours de l’essence pousse les industriels à transformer la canne à sucre brésilienne en éthanol, ce qui limiterait l’offre du premier producteur mondial.

Coproduits : fermeté des drêches de maïs Les cours de la drêche de maïs sont en progression, suivant l’évolution haus- sière des tourteaux. Ceux des corn gluten feed sont relativement stables, faute d’échanges. La hausse des prix rebute les acheteurs. Les cours des pailles sont sans changement. Ce n’est pas la France mais les pays du Nord-UE (Alle- magne, Pays-Bas, voire Royaume-Uni) qui tirent le marché, surtout pour les bioénergies (électricité, biogaz). Les cotations commerciales du foin de Crau progressent de 10 /t. Rien à signaler sur le marché des produits laitiers. Les cours des poudres de lait et de lactosérum sont reconduits.

23 FEVRIER 2018

Fruits et légumes

Pomme de terre Les exportations sont réguliers sur l’Est, mais les prix restent négo- ciés sur les lots de 2 e choix. Vers le Sud, on note un léger fléchisse- ment (Espagne, Italie). Les cours demeurent inchangés, mais la pres- sion est toujours actives avec une forte concurrence. Sur le marché intérieur, la baisse de température est les opérations commerciales relancent un peu la consommation. Le commerce est donc routinier au rythme d’offres promotionnelles régulières qui prévalent depuis le début de la campagne. À l’industrie, peu sont à l’achat. Des cours légèrement plus soutenus sont annoncés, mais pour des livraisons différées. Le commerce de la bintje reste compliqué et les cours va- rient selon la qualité et la destination : des offres de dégagement sont proposées pour cette variété.

Source : FranceAgriMer - Réseau des nouvelles des marchés (RNM) centre de Lille

Carotte : hausse des prix Les arrachages sont restés difficiles, après les intempéries, et les écarts de tri plus nombreux, induisant une baisse des sorties (3 000 t, au départ du Sud-Ouest, en semaine 7) et une poursuite de la hausse des prix. Les vacances scolaires et la fermeture des collectivités, en région pa- risienne, sont de nature à ralentir le commerce. La modération des apports devrait toutefois suffire à maintenir les cours.

Chou-fleur : reprise des volumes Le regain de la production bretonne, à l’approche du week-end (1,9 million de têtes, au total, sur la semaine 7), s’est soldé par un recul plus marqué des cours. Cette semaine, la reprise amorcée des volumes, suite au redoux en Bretagne, pourrait se confirmer, et cela, dans un contexte de marché attendu moins demandeur, ce qui risque de peser sur les prix.

Concombre : démarrage Après la région nantaise, c’est au tour du Centre-Est d’amorcer sa campagne. Encore limitée (8 000 colis, en semaine 7), l’offre de cette région a été valorisée à des prix satisfaisants, calés sur ceux de Nantes et d’Espagne. La production nationale va se développer crescendo, d’ici à la mi- mars, date à laquelle elle atteindra son rythme de croisière.

Poireau : réajustements Le marché s’est montré plus concurrentiel, surtout entre régions. Bien que toujours très corrects, les prix ont subi quelques ajustements baissiers. Des actions vont perdurer, cette semaine, mais le début des vacances à Paris pourrait avoir un effet limitant sur le commerce. Et les opéra- teurs resteront attentifs à la qualité (depuis les intempéries).

Salade : plus calme Le commerce s’est ralenti, en fin de semaine 7, sur l’Hexagone, en vue des vacances parisiennes, et à l’export, sous l’effet de la concur- rence espagnole et italienne. Il a néanmoins conservé un bon équi- libre, compte tenu de la modération des apports. Un niveau mesuré de l’offre qui devrait permettre encore de modérer la pression sur les prix, cette semaine, malgré le ralentissement probable de l’activité avec les vacances.

J.-L.C

0,4 0,3 0,2 0,1 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7
0,4
0,3
0,2
0,1
49
50
51
52
1
2
3
4
5
6
7
8
9
0,3 0,2 0,1 49 50 51 52 1 2 3 4 5 6 7 8 9

ENDIVES

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros.

Date

12-02

13-02

14-02

15-02

16-02

Moyenne

Cat.I 2 x 500 g :

Cat.I 6/9 fruits sachet 1 kg : le kg

Cat.I colis 5 kg : le kg

Cat.I sachet 1 kg : le kg

Extra colis 5 kg : le kg

Extra plateau 1 rg : le kg

le kg

1,15

1,11

1,03

1,04

1,17

1,30

1,14

1,11

1,03

1,04

1,16

1,29

1,14

1,11

1,03

1,04

1,16

1,29

1,14

1,11

1,02

1,03

1,15

1,29

1,14

1,11

1,02

1,03

1,15

1,29

1,14

1,11

1,03

1,04

1,16

1,29

MIN DE RUNGIS

Prix au kg sauf précision

20 février

 

Moyen

Carottes cat. 1 - sac 10 kg

0,50

Choux verts cat. 1 - colis 6

4,50

Choux-fleur cat. 1 - colis de 6

7,50

Champignons de Paris cat. 1 - plateau

1,90

Epinards

2,10

Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12

8,00

Navets violet rond

1,15

Charlotte cat. 1

0,55

Chérie cat. 1

0,65

Poireaux France cat. 1

0,90

Radis - la botte

0,85

Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg

1,20

Endives Nord-Picardie colis de 5 kg

1,05

Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g

1,50

Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg

1,40

Pommes Golden cat.1 170-220 g plateau 2 rg

1,10

MIN DE LOMME

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille - 20 février

 

Prix

Prix

Prix

Les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires)

mini

maxi

moyen

(Euro)

Salades

LAITUE Feuille de chêne blonde France cat.I colis de 12 (la pièce)

0,70

0,85

0,80

LAITUE pommée France cat.I colis de 12 (la pièce)

0,80

0,85

0,85

Légumes et herbes aromatiques

ÉCHALOTEFrance cat.I

0,70

0,90

0,80

OIGNONrouge France cat.I 60-80mmsac 5kg

0,70

0,75

0,70

Légumes fruits et graines

COURGEPotimarronFrance

1,00

1,30

1,10

CAROTTEFrance cat.I botte (la botte)

0,95

1,20

1,05

CAROTTEFrance extra colis 12kg

0,75

0,80

0,75

NAVETrondviolet France

0,75

1,10

0,90

POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I grenaille carton12,5kg

0,90

1,00

0,95

POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons Bassin Nord lavée cat.I 55-75mmsac 5kg

0,20

0,30

0,25

POMME DE TERRE div.var.cons France cat.I +50mm sac 10kg

0,30

0,40

0,35

Légumes verts, tiges

CHOUFrisé vert France cat.I (la pièce)

0,55

0,80

0,70

CHOU DE BRUXELLES France cat.I

1,30

ENDIVENord-Picardie cat.I colis 5kg

0,70

1,20

1,00

ÉPINARDFrance cat.I

2,30

POIREAUFrance cat.I plateau5kg

0,80

0,90

0,85

POIREAUFrance cat.I plateau5kg 0,80 0,90 0,85 V COURS ET MARCHES MARCHE A TERME DE LA POMME

V

COURS ET MARCHES

MARCHE A TERME DE LA POMME DE TERRE

 

19

février

/ 100 kg

Francfort industrie (25 t) 40 mm +

avril 2018

5,10

juin 2018

7,10

nov. 2018

-

avril 2019

14,60

POMME DE TERRE DE CONSOMMATION

 

20

février

Source : FranceAgriMer - Réseau RNM

Cours hors taxe en euro

 

Bas

Haut

Moy.

Var.

AGATA

       

France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg

320

400

345

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg

290

400

340

=

BINTJE

       

France non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg

100

110

110

=

France non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg

90

100

100

=

France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg

110

160

120

=

France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg

100

150

110

=

France non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg

130

200

155

=

CHARLOTTE

       

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

350

550

430

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

310

520

430

=

VARIÉTÉS DE CONSERVATION

       

Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg

100

120

120

=

Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg

90

110

110

=

Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg

110

130

130

=

Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg

100

120

120

=

Bassin Nord non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg

130

200

155

=

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

350

450

390

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

300

450

380

=

France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg

110

240

165

=

France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg

120

250

175

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg

120

250

175

=

France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg

130

260

185

=

ÉPIDERMEROUGE

       

France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg

350

450

390

=

France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg

300

450

380

=

POMME DE TERRE INDUSTRIE

20 février

Les prix constatés concernent une marchandise livrable au plus tard dans la quinzaine qui suit sa publication initiale. Vrac départ Hors Taxes. Attention : Les prix sont affichés en Euro/Tonne, pour toutes les cotations en pommes de terre.

 

Prix

Prix

Prix

Varia.

Les prix sont en EUROS

mini

maxi

moyen

Moy.

BINTJE

BassinNordnonlavée 360g sous eau +35mmFritable : la tonne

20,00

25,00

20,00

=

CHAIR NORMALE

div.var.cons BassinNordnonlavée 360g sous eauindustrie Tout venant 35mm et + Fritable : la tonne

30,00

45,00

45,00

+5,00

POMME DE TERRE Floconable : la tonne

   

NC

FONTANE

+35mmvrac Fritable : la tonne

30,00

30,00

30,00

=

Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade expédition ou
Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme
de terre au stade expédition ou industrie :
- sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement
directement sur ce site,
Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprès du
centre de Lille au 03 62 28 40 49.
Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de
la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de
téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).
Le mauvais temps de la semaine der-
nière et les perturbations engendrées
se font encore sentir en ce début de se-
maine. En effet, les volumes importants
retirés du marché, que ce soit pour la
conserverie, les associations ou même
la destruction, ont permis d’assainir
quelque peu la situation. Mais le marché
reste morose en dehors des engagements avec les GMS,
40 % des enseignes étaient en promotions. Les cours
ont logiquement continué à baisser mais légèrement, le
problème étant surtout l’absence d’une demande forte.
• Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne
de l’endive Nord Picardie au stade expédition :
-
sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un
abonnement directement sur ce site,
-
Par fax ou mail en souscrivant un abonnement
auprés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.
• Vous pouvez également obtenir la cotation quo-
tidienne de l’endive Nord Picardie au stade expé-
dition par un simple coup de téléphone sur audio-
tel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34€ la mn).
Source : FranceAgriMer Réseau des nouvelles des marchés (RNM) centre de Lille
S. LEITENBERGER

VI

➜

Productions animales

GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR BASSIN NORD-EST

23 FEVRIER 2018

COURS ET MARCHES

GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP

du 12 au 18 février

Au kg net :

 

JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS

   

BŒUF

 

GENISSES

   

VACHES

 

RETHEL 12 février Bœufs R 3,40 (=) - Génisses U 3,85 (=) ; R 3,40 (=) - Vaches U 3,50 (=) ;

 
                 

Viande hors BI/Parth. - 10 ans + 350 kg

 

Charolaise

Limousine

     

En

Viande hors

BI/Parth.

Bl. Aqu.

Parth.

 

Viande + 350 kg

Viande

Bl. Aqu. Parth. - 10 ans + 350 kg

R

3,20 (=) ; O 2,77 (=) - Jeunes bovins U 3,93 (-0,02)

 

/kg

net

Mixte

Lait

Viande

Mixte

Lait

 

mixte

lait

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

 

Mixte

 

Lait

ARRAS 8 février Bœufs E 4,90 (-0,05) ; U 3,70 (-0,05) ; R 3,40 (-0,05) - Génisses E 5,40 (-0,05) ;

           

U

3,85 (-0,05) ;

R 3,45 (-0,05) ; Vaches E 5,30 (-0,05) ; U 3,75 (-0,05) ; R 3,40

E

4,43

                             

(-0,05) ; Jeunes bovins U 4,98 (-0,05)

 

-

-

-

-

-

-

-

- -

 

-

- -

   

-

 

-

 
         

SANCOINS 14 février

 

U+

4,01 (-0,02)

4,28 (-0,01)

                         

Génisses U 3,68 (+0,02) ; R 3,60 (+0,02) - Vaches U 3,58 (=) ; 0 - (-)

 

-

-

-

-

-

-

- -

 

-

- -

   

-

 

-

 
         

FORGES-LES-EAUX 8 février

 
                               

U=

3,97 (-0,03)

4,24 (-0,03)

-

-

-

-

-

 

4,67 (-0,01)

 

-

-

 

-

 

- -

   

-

 

-

Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses U - (-) ; R - (-) ; O - (-) – Vaches U 3,76 (=) ;

 
           

R

3,39 (=) - Jeunes bovins U - (-) ; R - (-)

 
                             

U-

3,95 (-0,01)

4,15 (-0,02)

-

-

-

-

-

4,30 (+0,02)

 

-

3,83 (-0,01)

4,39 (-0,09)

 

3,71 (=)

4,10 (-0,02)

 

-

 

-

LE CATEAU -

     
COURS NON PARVENUS
COURS NON PARVENUS

Vaches U 3,48 (=) ; R 3,28 (=) - Génisses U 3,68 (=) ; R 3,35 (=) -

 
                             

R+

3,90 (-0,02)

-

-

-

-

-

-

3,88 (+0,02)

 

-

3,60 (+0,05)

 

3,95

3,61 (+0,08)

 

3,85

 

-

 

-

   
                               

Bœufs R 3,13 (=) CHOLET 12 février

 

R=

3,73 (-0,01)

-

-

-

-

-

-

 

3,64 (=)

 

-

3,52 (+0,04)

 

-

3,51 (+0,05)

 

-

 

-

 

-

Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses E 5,55 (=) ; U 4,27 (=) ; R 3,59 (=) ; Vaches E 4,83 (=) ; U 4,05 (=) ; R 3,52 (=) ; O 3,26 (=)

 
                             

R-

3,61

-

3,64

-

-

-

-

 

-

 

-

3,37 (-0,01)

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

Jeunes bovins E 4,11 (=) ; U 3,96 (-0,02) ; R 3,83 (-0,02) Blondes d’Aquitaine :

 
                             

O+

-

-

3,58 (-0,02)

-

-

-

-

 

-

 

-

3,30 (=)

 

-

 

-

 

-

3,30 (+0,03)

 

-

Génisses plus de 350 kg : E 5,15-5,90-5,55 (=) ; U 3,71-5,05-4,27 (=) ;

 
                                 

O=

   

- 3,38 (+0,01)

   

3,25 (=)

3,04 (+0,02)

             

3,26 (=)

 

2,84 (=)

 

R

Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 4,77-5,05-4,83 (=) ;

3,43-4,10-3,59 (=)

 

-

-

-

 

-

 

-

-

- -

     

-

     
           

O-

     

- 3,37 (+0,03)

   

- 3,02 (+0,01)

             

2,82 (+0,03)

 

U

Jeunes bovins : E 4,20-4,55-4,22 (=) ; U 4,02-4,12-4,08 (=)

4,05-4,69-4,42 (=) ; R 3,48-4,00-3,65 (=)

 

-

-

-

 

-

 

-

-

- -

     

-

 

-

P+

-

-

 

- 3,33 (+0,01)

-

 

3,01 (=)

- -

   

-

 

-

- -

     

-

 

-

2,82 (+0,03)

BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT

 

P=

           

3,00 (-0,01)

- -

             

2,78 (+0,02)

 

13 février

-

-

-

- -

 

-

-

- -

     

-

 

-

 

< 200 kg :

 

E

-

U

-

R

- ;

P-

-

-

 

-

- -

   

-

- -

   

-

 

-

- -

     

-

 

-

 

-

200-250 kg :

 

E

-

U

3,13-3,25

 

R

3,10-3,14 ;

 
         

250-300 kg :

 

E

-

U

2,96-3,10

 

R

- ;

 
           
 

Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de FranceAgriMer. L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr

 

300-350 kg :

 

E

-

U

2,74-3,14

 

R

2,66-2,84 ;

 

350-400 kg :

 

E

-

U

2,58-2,83

 

R

2,53-2,75 ;

400-450 kg :

 

E

-

U

2,53-2,84

 

R

2,52-2,62 ;

 

450-500 kg :

 

E

-

U

-

R

-.

BOVINS MAIGRES

   

VEAUX DE BOUCHERIE

 

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

Cotation de référence (e/Kg/vif) Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) Charolais mâle 6-12 mois (400 kg)

 

du 12 au 18 février

Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 597,1 (-1,5)

   

du 12 au 18 février (/Kg/carcasse)

 

E 3

 

U 3

R 3

O 3

   

BLANC

 

ROSE TRÈS CLAIR

 

ROSE CLAIR

   

ROSE

   

ROUGE

 
 

3,18

 

2,96

2,60

 

E

 

R O

U P

   

E

U

R

O

P

E

U

R

O

P

E

U

R

 

O

P

 

E U

R

O

P

 

3,00

 

2,81

2,44

                                                 
 

2,84

 

2,65

2,25

Nord

-

- -

- -

-

7,85

6,81

6,10

4,87

-

7,28

6,53

5,94

4,90

-

5,89

5,19

4,65

3,79

- -

3,90

3,72

2,99

 

2,76

 

2,64

2,20

Sud

 

-

 

- -

- -

   

-

8,52

6,62

6,12

5,12

-

7,85

6,50

6,12

5,15

-

6,39

5,67

5,56

4,62

- -

 

-

5,06

4,25

 

 

2,85

2,48

Cotation nationale

         

9,57

8,31

6,72

6,11

4,97

9,03

7,59

6,52

6,00

4,99

 

6,24

5,38

5,13

4,26

   

4,21

4,11

3,59

   

2,74

   

-

- -

- -

-

- -

 

 

2,66

cours reconduits. Croisé Mixte Mixte/Mixte Mixte/Viande Mâles Standard 50 à 60 kg 340-380-350 ; 45
cours reconduits.
Croisé Mixte Mixte/Mixte Mixte/Viande
Mâles Standard
50
à 60 kg 340-380-350 ;
45
à 50 kg 160-220-200 ;
40
à 45 kg NC
Femelles Standard
50
à 60 kg 200-250-225 ;
45
à 50 kg 100-150-120 ;
40
à 45 kg 50-150-120.
Laitier
Mâles Standard
50
à 60 kg 80-95-85 ;
45
à 50 kg 45-65-60 ;
40
à 45 kg 55-60-50 ;
< 40 kg 10-40-30.
Femelles Standard
50
à 60 kg 20-40-30 ;
45
à 50 kg 10-20-15 ;
< 40 kg inc.
Croisé Laitier Lait/Lait Lait/Viande Lait/Mixte
Mâles Standard
50
à 60 kg NC ;
45
à 50 kg NC ;
40
à 45 kg NC ;
COURS NON PARVENUS
Femelles Standard
> 60 kg NC ;
< 50 kg NC.
50
à 60 kg NC ;

LE CATEAU EN CAMBRESIS

Effectif total : 21 - Tendances - observations :

-

   

Charolais mâle 12-24 mois (450 kg)

   

 

2,54

 

MARCHÉ AU CADRAN

         

Cotation des veaux

   

Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) Croisés femelle 12-24 mois (400 kg)

 

 

2,42

21 février

 

 

2,63

de plus de 10 jours

 
 

 

2,47

Veaux Engraissement

 
 

 

2,78

2,50

59 - Avesnes-sur-Helpe - Desvres

 
 

2,85

 

2,67

2,40

Amenés 160 à Haut Lieu.

 
 

 

2,60