Sunteți pe pagina 1din 4

Chapitre 4 : Précession et nutation

I. Définitions
Nous avons succinctement évoqué le fait que le point vernal rétrograde le long de l'écliptique. Ce lent mouvement, causé par
les perturbations lunaires et solaires sur l'axe de rotation de la Terre et de l'ordre de 50,29" par an, est appelé précession des
équinoxes. Le point vernal parcourt donc l'écliptique en 26 000 ans environ, le pôle nord céleste décrit alors sur le ciel un
grand cercle dont le centre est le pôle nord de l'écliptique. Ainsi, les coordonnées des étoiles dites fixes sont variables au
cours du temps, c'est pourquoi nous définissons leurs coordonnées pour une époque donnée (J2000.0 par exemple).

L'obliquité de l'écliptique n'est pas constante dans le temps, ce qui affecte les latitudes des étoiles. En ce moment, elle décroît
d'environ 47" par siècle.

Les variations dont nous venons de parler ne sont que des variations dites séculaires, c'est-à-dire dépendant explicitement du
temps. Il existe également des oscillations périodiques des plans fondamentaux (écliptique et équateur céleste). Nous
définirons donc la nutation comme la somme des termes périodiques dus aux perturbations gravitationnelles de la Lune. Pour
des raisons pratiques, la nutation est décomposée en deux composantes : la nutation en longitude ∆ψ, parallèle au plan de
l'écliptique, et la nutation en obliquité ∆ε, perpendiculaire à ce même plan.

II. Calcul de la précession


Nous allons donner les relations qui permettent, connaissant les coordonnées équatoriales d'un astre à l'instant t1 , de calculer
ses coordonnées à un instant t 2 . Soit :

jj1 − 2 451 545 jj2 − jj1


T = t=
36 525 36 525

Si l'époque de départ est J2000.0, alors t = 0 .

Déterminer les quantités suivantes :

( )
θ = 2004.3109"−0.853 30"T − 0.000 217"T 2 t + (− 0.426 65"−0.000217"T ) t 2 − 0.041 883" t 3

( )
ζ = 2 306.2181"+1.396 56"T − 0.000 139"T 2 t + (0.301 88"−0.000 344"T ) t 2 + 0.017 998" t 3

( )
z = 2 306.2181"+1.396 56 "T − 0.000 139"T 2 t + (1.094 68"+0.000 066"T ) t 2 + 0.018 203"t 3

Les valeurs obtenues sont en secondes d'angle, il ne faut pas oublier de diviser par 3600 pour appliquer les fonctions
trigonométriques des formules suivantes.

Si α 1 et δ 1 sont les coordonnées équatoriales du corps à la date t 1 , alors ses coordonnées à la date t 2 sont :

A = cos δ1 sin (α1 + ζ )


B = cos θ cos δ1 cos (α1 + ζ ) − sin θ sin δ1
C = sin θ cos δ1 cos (α1 + ζ ) + cos θ sin δ1

A
tan (α 2 − z ) = sin δ 2 = C
B

Si B est négatif, il faut ajouter 180° à l'argument de la tangente.


Si l'astre est près du pôle, il faut utiliser cos δ 2 = A2 + B 2 pour le calcul de la déclinaison.

Signalons également la formule de la précession générale :

( )
p = 5029.0966"+2.222 26"T − 0.000 042"T 2 t + (− 1.111 13"−0.000 042"T ) t 2 − 0.000 006"t 3

37
III. Nutation en longitude et en obliquité
La nutation est, comme nous l'avons dit plus haut, la somme de termes périodiques issus des perturbations luni–solaires sur
l'axe de rotation de la Terre. D'ailleurs, ces perturbations tendent actuellement à diminuer l'inclinaison de l'écliptique. C'est
pourquoi il nous faut déterminer des angles liés au mouvement du Soleil et de la Lune. Ces angles sont les suivants :

– l'élongation moyenne de la Lune D, qui est la distance angulaire moyenne entre la Lune et le Soleil.
– l'anomalie moyenne du Soleil M.
– l'anomalie moyenne de la Lune M'.
– l'argument de latitude de la Lune F.
– la longitude du nœud ascendant de l'orbite moyenne de la Lune Ω .

Ils sont obtenus par les formules ci–dessous :

D = 297.850 2042° + 1 602 961 601.4603" t − 5.8681"t 2 + 0.006 595" t 3 − 0.000 03184"t 4

M = 357.529 109 18° + 129 596 581.0474"t − 0.5529" t 2 + 0.000 147"t 3

M ' = 134.963 411 38° + 1 717 915 923.4728" t + 32.3893"t 2 + 0.051 651"t 3 − 0.000 2447"t 4

F = 93.272 099 32° + 1 739 527 263.0983" t − 12.2505"t 2 − 0.001 021"t 3 + 0.000 004 17"t 4

Ω = 125.044 555 04° − 6 962 890.2656" t + 7.4742"t 2 + 0.007 702"t 3 − 0.000 059 39" t 4

jj − 2451545
où t = .
36 525

L'obliquité moyenne de l'écliptique est donnée par :

ε 0 = 23°26' 21.448"−46.8150"t − 0.000 59"t 2 + 0.001 813"t 3

Le tableau qui suit donne la valeur des différents termes périodiques pour la nutation en longitude et en obliquité, exprimées
en 0.0001". Les premiers termes s'écrivent :

∆ψ = (−171996 − 174.2 t ) sin Ω + (−13187 − 1.6 t ) sin ( −2 D + 2 F + 2Ω) + (−2274 − 0.2 t ) sin (2 F + 2Ω) + ...
∆ε = (92025 + 8.9 t ) cos Ω + (5736 − 3.1 t ) cos (−2 D + 2 F + 2Ω) + (977 − 0.5 t ) cos (2 F + 2Ω) + ...

∆ψ ∆ε Argument
Coefficient du sinus Coefficient du cosinus D M M' F Ω
-171996 -174.2 92025 8.9 0 0 0 0 1
-13187 -1.6 5736 -3.1 -2 0 0 2 2
-2274 -0.2 977 -0.5 0 0 0 2 2
2062 0.2 -895 0.5 0 0 0 0 2
1426 -3.4 54 -0.1 0 1 0 0 0
712 0.1 -7 0 0 0 1 0 0
-517 1.2 224 -0.6 -2 1 0 2 2
-386 -0.4 200 0 0 0 0 2 1
-301 0 129 -0.1 0 0 1 2 2
217 -0.5 -95 0.3 -2 -1 0 2 2
-158 0 -1 0 -2 0 1 0 0
129 0.1 -70 0 -2 0 0 2 1
123 0 -53 0 0 0 -1 2 2
63 0.1 -33 0 0 0 1 0 1
63 0 -2 0 2 0 0 0 0
-59 0 26 0 2 0 -1 2 2
-58 -0.1 32 0 0 0 -1 0 1
-51 0 27 0 0 0 1 2 1

38
48 0 1 0 -2 0 2 0 0
46 0 -24 0 0 0 -2 2 1
-38 0 16 0 2 0 0 2 2
-31 0 13 0 0 0 2 2 2
29 0 -1 0 0 0 2 0 0
29 0 -12 0 -2 0 1 2 2
26 0 -1 0 0 0 0 2 0
-22 0 0 0 -2 0 0 2 0
21 0 -10 0 0 0 -1 2 1
17 -0.1 0 0 0 2 0 0 0
-16 0.1 7 0 -2 2 0 2 2
16 0 -8 0 2 0 -1 0 1
-15 0 9 0 0 1 0 0 1
-13 0 7 0 -2 0 1 0 1
-12 0 6 0 0 -1 0 0 1
11 0 0 0 0 0 2 -2 0
-10 0 5 0 2 0 -1 2 1
-8 0 3 0 2 0 1 2 2
-7 0 3 0 0 -1 0 2 2
-7 0 3 0 2 0 0 2 1
-7 0 0 0 -2 1 1 0 0
7 0 -3 0 0 1 0 2 2
-6 0 3 0 2 0 -2 0 1
-6 0 3 0 2 0 0 0 1
6 0 -3 0 -2 0 2 2 2
6 0 0 0 2 0 1 0 0
6 0 -3 0 -2 0 1 2 1
-5 0 3 0 -2 0 0 0 1
-5 0 3 0 -2 -1 0 2 1
-5 0 3 0 0 0 2 2 1
5 0 0 0 0 -1 1 0 0
-4 0 0 0 -1 0 1 0 0
-4 0 0 0 1 0 0 0 0
-4 0 0 0 -2 1 0 0 0
4 0 0 0 0 0 1 -2 0
4 0 -2 0 -2 0 2 0 1
4 0 -2 0 -2 1 0 2 1
-3 0 0 0 0 1 1 0 0
-3 0 0 0 -1 -1 1 0 0
-3 0 1 0 2 -1 -1 2 2
-3 0 1 0 2 -1 0 2 2
-3 0 1 0 0 -1 1 2 2
-3 0 1 0 0 0 3 2 2
-3 0 1 0 0 0 -2 2 2
3 0 0 0 0 0 1 2 0
-2 0 1 0 4 0 -1 2 2
-2 0 1 0 0 0 1 0 2
-2 0 1 0 -2 0 -1 2 1
-2 0 1 0 -2 -2 0 2 1
-2 0 1 0 0 0 -2 0 1
2 0 -1 0 0 0 2 0 1
2 0 0 0 0 0 3 0 0
2 0 -1 0 0 1 1 2 2
2 0 -1 0 1 0 0 2 2
-1 0 0 0 2 0 1 0 1
-1 0 1 0 2 0 1 2 1

39
-1 0 0 0 -2 1 1 0 1
-1 0 0 0 2 1 0 0 0
-1 0 0 0 -2 1 0 2 0
-1 0 0 0 2 1 0 -2 0
-1 0 0 0 2 0 1 -2 0
-1 0 0 0 -2 0 1 -2 0
-1 0 0 0 -2 0 1 2 0
-1 0 0 0 -4 0 1 0 0
-1 0 0 0 -4 0 2 0 0
-1 0 0 0 4 0 0 2 2
-1 0 0 0 -1 0 0 2 2
-1 0 1 0 4 0 -2 2 2
-1 0 0 0 2 0 2 2 2
-1 0 0 0 0 -1 0 2 1
-1 0 0 0 0 0 0 -2 1
1 0 0 0 -2 0 0 4 2
1 0 0 0 0 1 0 0 2
1 0 -1 0 -2 1 1 2 2
1 0 0 0 -2 0 3 2 2
1 0 -1 0 2 0 -2 2 2
1 0 -1 0 0 0 -1 0 2
1 0 0 0 2 0 0 -2 1
1 0 0 0 0 1 0 2 1
1 0 0 0 0 0 -1 4 2
1 0 0 0 -2 1 2 0 0
1 0 0 0 2 0 2 0 0
1 0 -1 0 -2 0 2 2 1
1 0 0 0 0 0 2 -2 1
1 0 0 0 -2 -1 1 0 0
1 0 0 0 1 0 -1 0 1
1 0 0 0 2 -1 -1 0 1
1 0 0 0 1 1 0 0 0

Donnons un exemple numérique pour le calcul de la nutation :

Choisissons la date du 10 septembre 2005 à 0h TD. Le jour julien est : jj = 2 453 623.5 donc t = 0.056 906 228 611 .

Les angles nommés plus haut prennent les valeurs suivantes :

D = 76.322 239 649°


M = 246.099 294 302°
M ' = 290.551 294 638°
F = 230.476 562 784°
Ω = 14.980 152 4151°

Nous obtenons ainsi :

∆ψ = −4.255" ∆ε = +9.266"

Nous avons également :

ε 0 = 23°26'18.784"

L'obliquité vraie de l'écliptique est la somme de l'obliquité moyenne et de la nutation en obliquité :

ε = ε 0 + ∆ε = 23°26' 28.050"

40