Sunteți pe pagina 1din 3

La perception de la politique qualité par les ouvriers :

L'entreprise SEWS-Maroc insiste beaucoup sur la qualité de ses produits afin de réaliser une
meilleure production que ses concurrents (Yazaki, Delphi, Lear, Furukawa Electric...). Pour arriver à
son objectif, la direction a mis en place un service qualité et un service compliance. La sensibilisation
des opérateurs a aussi une grande importance dans le maintien de la bonne qualité et de
l'amélioration continue.

L'usine se concentre principalement sur le contrôle de la qualité en cours de production et le


contrôle durant l'audit (après production).

1. Le contrôle durant le processus de la production :

Avant de commencer la production du lot, l'opérateur doit d'abord produire un échantillon qui
servira à déterminer la qualité et la validité des câbles. Il procède aux contrôles suivants :

• Contrôle des matières premières : s'assurer que la bobine est adéquate à la section choisie,
vérifier la compatibilité des terminaux et des applicateurs et nettoyer régulièrement la
machine.
• Contrôle des valeurs : il s'agit de produire un échantillon et d'effectuer les tests permettant
d'avoir les valeurs exactes caractéristiques du fil (micromètre pour la hauteur, règle pour la
longueur et Pull testé pour la force de traction).
• Contrôle à la fin de la production : avant d'emballer le lot produit, l'opérateur doit vérifier les
terminaux qui ne doivent présenter aucun défaut. S'il trouve un défaut (par exemple
«strands out» ou «coupe nette»), il doit le mettre avec le scrap et l'enregistrer dans la fiche
des défauts (donnée dans l'annexe 5).

Les opérateurs doivent donc rester vigilants vis-à-vis des valeurs introduites dans le logiciel du
système MLS et surtout le positionnement des bras et des redresseurs qui est source de plusieurs
problèmes. Par exemple, lorsque je travaillais sur la machine C03 de type 455, le bras était mal
positionné de 0,1 mm ce qui a causé l'apparition du défaut «strands out» (quelques brins échappent
au sertissage). Ainsi, l'opérateur a réclamé le problème en appelant le team leader et le service
qualité. Pour la machine B02 de type 488, il y a eu un problème de torsadage (les deux fils ne sont
pas bien enroulés), ce qui a causé l'arrêt de la machine pour une longue période jusqu'à l'arrivée de
la maintenance qui a pu réajuster la position de la tête du bras et revérifier la vitesse du torsadage.

2. Contrôle de la qualité des câbles durant l'audit :

Même si l'opérateur vérifie lui-même les caractéristiques des câbles qu'il produit, il doit toujours,
avant d'envoyer ses produits au leads store, les mettre dans l'armoire blanc dit «avant audit» et
appeler le service qualité représenté par un auditeur qualité qui refait les tests sur l'échantillon afin
de savoir si le lot est acceptable. S'il l'est, il le met dans l'armoire vert dit «après audit». L'auditeur
qualité doit aussi remplir le suivi journalier de la machine où il y a la production finale des 3 shifts, le
poids du scraps et le nombre des défauts obtenus.
Suivi journalier PPM de la machine C03
Exemple d'échantillon à tester
Les techniciens de qualité font eux aussi des patrouilles pour contrôler les anomalies et vérifier la
compatibilité des applicateurs utilisés avec les terminaux des câbles produits puisque avant de
commencer une tâche l'opérateur doit scanner l'applicateur, le terminal et la bobine de câble source.
S'ils trouvent un problème d'incompatibilité, ils doivent remplir un rapport explicatif et l'envoyer au
responsable de la zone de production qui prend ensuite des mesures pour résoudre le problème.
Tout cela fait partie d'un processus strict permettant l'amélioration continue de la qualité.

3. L'aspect environnemental de l'usine :

L'entreprise SEWS-Maroc tient fortement au respect de l'environnement afin de maintenir sa bonne


réputation parmi les sociétés de l'industrie électrique et automobile. Elle a reçu deux certificats
concernant l'aspect environnemental et la sécurité :

• Environmental management system certificat : selon le standard ISO 14001, la direction de


l'usine adopte une politique rigoureuse lorsqu'il s'agit des déchets, de la consommation de
l'énergie et de la gestion des produits chimiques.
• Occupational health and safety management system : selon le standard BS OHSAS 18001,
l'usine a mis en place des consignes de sécurité très strictes surtout lorsqu'il s'agit du respect
des charges maximales autorisées et des incidents de travail.
Les opérations de sinisation des équipements sont des procédés de nettoyage des machines et des
gobelets (pour l'emballage, voir annexe 6) qui s'effectuent en des étapes :

• Vider les pots au-dessous des applicateurs qui contiennent les terminaux cassés.
• Nettoyer la machine par l'aspirateur et le pistolet d'air afin de se débarrasser des brins
coupés.
• Laver le marqueur par l'acide mis dans le chariot de nettoyage.
• Nettoyer les gobelets par le pistolet d'air et les stocker selon leurs types.

4. La comité PIKA-PIKA et le respect des standards :

L'usine fonctionne selon les standards mis en place par le comité PIKA- PIKA qui insiste sur la qualité
et la production. Ce comité organise aussi des visites à tous les sites de la compagnie SEWS afin de
vérifier si les standards sont respectés.

Le respect des standards est indispensable pour assurer le bon fonctionnement de l'usine. Ainsi, la
direction exige que tous les opérateurs obtiennent une formation basée sur ces standards.