Sunteți pe pagina 1din 35

Présentation d’une

problématique spécifique à
un pays francophone
Cours de civilisation
Professeur :Didier Machillot
Joshua Manuel Sacadas Sedano
Lundi 14 mai 2018
universidad de Guadalajara
Problématique :

Le suicide au Québec : chez les jeunes, spécifiquement les jeunes


autochtones.
Le suicide est établie chez les jeunes, plus précisément, chez les jeunes natives,
autochtones, originaires ou comme on veuille les nommer. Le problème vient des
années quatre vingt et quatre vingt-dix. A cette époque-la, le taux de suicides était
largement long (selon les articles) cependant, la contagion continue á présent (l’article
le plus ancien nous renvoi a l’année 2012).

Les conditions qui encouragent abandonner la vie, sont plus ou moins évidentes. Ce
sont des peuples isolés, où il y a un manque des besoins basiques, services de santé,
d’éducation, de sécurité,

Sans doute la rejette, la discrimination à un rôle important dans les vies de ces
habitants-là. Même dans les actions d’inclusion, comme les pensionnats, ils ont eu une
mauvaise chance, la violence physique, et la violence physique-psychique qui est
l’abus sexuel, fait devenir aux jeunes toxicomaniaques et suicides. En plus, l’absence
d’autonomie pour se gouverner, crée un état de faiblesse permanent. Il y a deux
choses qui je ne me suis pas rendu compte, même que je n’ai jamais pensé,
premièrement, les dommages causés par une colonisation si rapide, qui seulement
laissée temps pour jeter les autochtones (dans le meilleur des cas) aux réserves et,
deuxièmement, les hommes sont presque les totalités des suicides, dans l’autre côté,
les femmes sont moins susceptibles á la réalisation de la activité finale.

Dans les deux cas, nous pourrons approcher leur réalité á la nôtre. J’ai fait cet exercice
analogique, en trouvant des similitudes effrayantes, bien entendu, avec les peuples
autochtones. Ce n’est pas une nouvelle á l’œil nu, les mexicains ont été colonisés, le
même cas avec les peuples originaires de Québec

Mexicains et le métissage la population des réserves ne se sont pas mêlé, au moins,


d’une manière plus légère

La perte de la vitalité, toujours est un sujet inquiétant. le fait de trouver cette


situation dans un pays bien développé comme le Canada, permet la croissance exaltée
de l’incertitude.
https://quebec.huffingtonpost.ca/robert-whitley/prevention-du-suicide-
quebec_b_11940226.html
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1071387/suicide-quebec-canada-jeunes-hommes-
autochtones
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/775925/suicides-autochtones-premieres-nations-solutions-
causes-attawapiskat
http://regards-croises.aqps.info/le-suicide-dans-les-communautes-autochtones-du-quebec/
https://www.ledevoir.com/societe/342113/le-suicide-chez-les-jeunes-autochtones-l-autonomie-
politique-comme-facteur-de-prevention
http://www.lapresse.ca/actualites/201701/19/01-5061102-suicides-chez-les-autochtones-quest-
ce-que-ca-prendra.php