Sunteți pe pagina 1din 2

HIGHLIGHTS 2003 Forum Med Suisse No 1/2 7 janvier 2004 34

Cytologie en mouvement
Lukas Bubendorf

Le scepticisme de nombreux histopathologistes des sites altérés palpables ou non et peuvent


à l’égard de la signification des cellules consi- facilement être extraites des fluides corporels
dérées isolément, autrefois fréquemment ob- par lavage ou ponction. Grâce à une technique
servé, a cédé à la compréhension de la cyto- nécessitant peu de moyens et peu ou pas inva-
logie comme partie intégrante de la pathologie sive, la cytologie permet souvent de poser un
diagnostique. Ce changement de comporte- diagnostic définitif. Comme exemple classique,
ment est dû, entre autres, à l’intégration de on peut citer l’investigation initiale des nodules
la cytologie dans le curriculum de spécialiste mammaires ou thyroïdiens. Mais l’immuno-
en pathologie et à la création d’une formation cytochimie occupe aussi une place de choix
Correspondance: approfondie en cytologie. Un assistant en for- dans le cytodiagnostic et elle est appliquée
PD Dr. med. Lukas Bubendorf mation a de la difficulté à se soustraire à la avec succès pour la typisation des cellules
Institut für Pathologie fascination de cette dimension morphologique tumorales entre autres. Aussi bien en cytologie
Kantonsspital
et diagnostique complémentaire. Une des gynécologique qu’extragénitale, on a assisté à
Universitätskliniken
forces de la cytologie réside dans sa simplicité d’importants développements au cours de ces
Schönbeinstrasse 40
CH-4003 Basel technique. En effet, les cellules se laissent dernières années et ces progrès ont contribué
détacher (par frottis) de toutes les surfaces à modifier l’image traditionnelle de la cytologie.
lubendorf@uhbs.ch corporelles, ponctionner à l’aiguille au niveau Au cours des dernières décennies, la cytologie
gynécologique de dépistage a permis une ré-
duction massive de l’incidence des carcinomes
invasifs du col utérin et elle constitue ainsi,
Figure 1. dans l’histoire de la médecine, l’exemple d’un
Cytologie de la vessie par lavage
succès inégalé pour une méthode de dépistage
dans un cas de cystoscopie sans
particularité. Cellules d’un carci-
précoce. La cytologie en phase liquide, qui au
nome in situ de la vessie avec contraire de la méthode conventionnelle de
nettes atypies nucléaires (colo- frottis favorise une qualité continue des prépa-
ration de Papanicolaou, 630). rations, constitue une autre amélioration dans
Inset: trois cellules tumorales le domaine de la cytologie. L’avantage diagnos-
avec augmentation de signaux tique de cette méthode par rapport à la mé-
pour les chromosomes 3 (rouge),
thode conventionnelle des frottis fait encore
7 (vert) et 17 (bleu). Nombre de
signaux normal ou perte de signal
l’objet de controverses. Mais on peut prévoir
pour le segment chromosomique que la cytologie en phase fluide s’imposera pour
9p21 (or); hybridation par le dépistage gynécologique en raison d’avan-
fluorescence in situ (test HFIS tages évidents. En effet, le matériel en surplus
multi-assay). des préparations en phase liquide, qui sont
archivables, pourra être ultérieurement utilisé
à des fins d’analyses moléculaires (par ex. ana-
lyses HPV), en cas de résultat cytologique incer-

Figure 2.
Epanchement pleural malin:
agglomération cellulaire d’un
cancer mammaire métastatique.
a) coloration de Papanicolaou,
b) amplification intense du gène
HER-2/new: forte augmentation,
en forme de nuage, des signaux
du gène HER-2/new (rouge) et
2–3 signaux référentiels
(chromosome 17) par noyau de
cellule tumorale (630).
HIGHLIGHTS 2003 Forum Med Suisse No 1/2 7 janvier 2004 35

tain. La cytologie en phase liquide est aussi maire, l’HFIS est utilisé pour la mise en évi-
une condition à l’automatisation efficace de dence d’une amplification génique HER-2/new
production des préparations et d’échantillon- (figure 2). La présence d’une telle amplification
nage en cytologie gynécologique et les appareils est la condition d’une réponse au trastuzumab,
convenables sont aujourd’hui disponibles et un médicament spécifiquement dirigé contre
déjà en fonction. L’utilisation diagnostique de le gène HER-2/new. On peut envisager que
l’hybridation par fluorescence in situ (HFIS) a l’HFIS gagnera en importance pour la prédic-
aussi permis de nouveaux progrès en cytologie. tion d’une réponse aux nouveaux médicaments
L’HFIS permet de visualiser les chromosomes anti-tumoraux. La combinaison du cytodia-
et les gènes au sein des préparations cytolo- gnostic morphologique conventionnel avec des
giques usuelles. Etant donné que des tumeurs nouveautés technologiques et méthodologiques
malignes se caractérisent par des altérations en continuel développement a pour consé-
chromosomiques, cette méthode se prête avant quence une meilleure détection précoce, un dia-
tout au diagnostic des tumeurs. Jusqu’ici, gnostic affiné et une planification ciblée des
l’HFIS a surtout fait ses preuves pour préciser traitements.
des résultats peu probants en cytologie urinaire
et pulmonaire, ainsi que dans le diagnostic (Traduction Dr Bernard Croisier)
des lymphomes (figure 1). Pour le cancer mam-