Sunteți pe pagina 1din 19

La fonction exponentielle de base a

Corrigés d’exercices

Les exercices du livre corrigés dans ce document sont les suivants :

Page 157 : N°48, 49, 54, 56 Page 164 : N°120


Page 162 : N°107, 109 Page 165 : N°127
Page 163 : N°114

N°48 page 157


1
f ( x) = 3 x

1 1
×ln 3
1. Pour tout x non nul, on a : f ( x ) = 3 x = e x .

ln 3
La fonction x 6 est dérivable sur \*+ et sur \*− (fonction proportionnelle à la
x
fonction inverse). La fonction exponentielle est dérivable sur \ .
Finalement, la fonction f est dérivable sur \*+ et sur \*− .

Nous dérivons alors f en tant que composée et il vient :

ln 3 1x ×ln 3 ln 3 1x
∀x ∈ \*, f ' ( x ) = − 2 × e = − 2 ×3
x x

ln 3 1x
∀x ∈ \*, f ' ( x ) = − ×3
x2

1 1
1 ×ln 3
2. Comme : 3 > 1 , on a : ln 3 > 0 . Or, on a : ∀x ∈ \*, − 2 < 0 et 3 = e x > 0 .
x
x
D’où : ∀x ∈ \*, f ' ( x ) < 0 .
En définitive :

La fonction f est strictement décroissante sur \*+ et sur \*− .

Lycée Fénelon Sainte-Marie 1/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

1
Courbe représentative de la fonction f définie par : f ( x ) = 3 x .

N°49 page 157

Pour tout réel a strictement positif, on a (cf. le cours) :

• Si a ∈ ]0;1[ alors lim a x = 0 ;


x →+∞

• Si a > 1 alors lim a x = +∞ .


x →+∞

On a :

• 0,99 < 1 ;
π
• 3 < π alors >1 ;
3

Lycée Fénelon Sainte-Marie 2/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

1
• 2 > 1 alors 2 > 1 et <1 .
2

Il vient alors :

lim 0,99 x = 0
x →+∞

⎛π ⎞
x

lim ⎜ ⎟ = +∞
⎝ ⎠
x →+∞ 3

x
⎛ 1 ⎞
lim ⎜ ⎟ =0
x →+∞
⎝ 2⎠

N°54 page 157

3x − 1
f ( x) =
x

1. On a :

3x − 1 3x − 30
f ( x) = =
x x−0

On en déduit :

f ( x ) correspond au taux de variation de la fonction g : x 6 3x entre 0 et x.

2. On déduit de ce qui précède, la fonction g, exponentielle de base 3 étant dérivable en 0 :

3x − 30
lim f ( x ) = lim = g ' ( 0 ) = ln 3 × 30 = ln 3
x →0 x →0 x − 0

lim f ( x ) = ln 3
x →0

Lycée Fénelon Sainte-Marie 3/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

Courbe représentative de la fonction f définie par : f ( x ) = 3x .

N°56 page 157

1. a) Pour tout x réel, on a :

x
⎛1⎞
1
x×ln
f (−x) = a −x
=e − x×ln a
=e x×( − ln a )
=e a
= ⎜ ⎟ = g ( x)
⎝a⎠

On a bien :

∀x ∈ \, f ( − x ) = g ( x )

b) Notons Cf et Cg les courbes représentatives dans un repère orthonormal des fonction f


et g respectivement. D’après la question précédente, on a :

M ( x; y ) ∈ Cg ⇔ y = g ( x ) ⇔ y = f ( − x ) ⇔ P ( − x; y ) ∈ C f

Lycée Fénelon Sainte-Marie 4/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

On en tire immédiatement que les courbes Cf et Cg sont symétriques par rapport à l’axe
des ordonnées :

Dans un repère orthonormal, les courbes représentatives des fonctions f et g


sont symétriques par rapport à l’axe des ordonnées.

2. On a d’abord tracé ci-dessous la courbe représentative Cf de la fonction f définie sur \


par : f : x 6 3x . On a ensuite obtenu Cg en déterminant la courbe symétrique de Cf par
rapport à l’axe des ordonnées.

Lycée Fénelon Sainte-Marie 5/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

N°107 page 162

1. On a :

⎧ X − 4Y = −3 ⎧ X = 4Y − 3 ⎧ X = 4Y − 3 ⎧ X = 4Y − 3
⎪ ⎪ ⎪ ⎪
⎨ 49 ⇔ ⎨ 49 ⇔⎨ 49 ⇔⎨ 49
⎪⎩3 X + 5Y = 4 ⎪⎩3 X + 5Y = 4 ⎪⎩3 ( 4Y − 3) + 5Y = 4 ⎪⎩17Y − 9 = 4
⎧ 5
⎧ X = 4Y − 3 ⎧ X = 4Y − 3 ⎧ X = 4Y − 3 ⎧ X = 4Y − 3 ⎪ X = 4 × − 3
⎪ ⎪ ⎪ ⎪ ⎪ 4
⇔⎨ 49 ⇔ ⎨ 36 + 49 ⇔ ⎨ 85 ⇔⎨ 5 ⇔⎨
17Y = 9 + 17Y = ⎪⎩17Y = 4 ⎪⎩ Y = 4 ⎪Y = 5
⎩⎪ 4 ⎩⎪ 4 ⎪⎩ 4
⎧X = 2

⇔⎨ 5
⎪⎩ Y = 4

⎧ X − 4Y = −3
⎪ ⎛ 5⎞
Le système ⎨ 49 admet pour unique solution le couple ⎜ 2; ⎟ .
⎪⎩3 X + 5Y = 4 ⎝ 4⎠

⎪⎧ X = 3
x

2. a) En effectuant le changement de variable ⎨ et en tenant compte du résultat


⎪⎩ Y = 4
y

obtenu à la question précédente, il vient :

⎧ 3x − 4 y +1 = −3 ⎧ 3x − 4.4 y = −3 ⎧ X − 4Y = −3
⎪ ⎪ ⎪ ⎛ 5⎞
⎨ x +1 49 ⇔ ⎨ x 49 ⇔ ⎨ 49 ⇔ ( X ; Y ) = ⎜ 2; ⎟
⎪3 + 5.4 = ⎪3.3 + 5.4 = ⎪⎩3 X + 5Y = 4 ⎝ 4⎠
y y

⎩ 4 ⎩ 4
⎧ ln 2
⎪ x= ⎧ ln 2 ⎧ ln 2
⎧3 = 2
x
ln 3 ⎪ x= ⎪ x=
⎛ 5⎞ ⎪ ⎪ ⎪ ⎪
⇔ ( 3x ; 4 y ) = ⎜ 2; ⎟ ⇔ ⎨ y 5 ⇔ ⎨
ln 3 ln 3
5 ⇔⎨ ⇔⎨
⎝ 4⎠ ⎪4 = ⎪ ln ⎪ y = ln 5 − ln 4 ⎪ y = ln 5 − 1
⎩ 4 = 4
⎪ y ⎩⎪ ln 4 ⎪⎩ ln 4
⎩ ln 4
⎛ ln 2 ln 5 ⎞
⇔ ( x; y ) = ⎜ ; − 1⎟
⎝ ln 3 ln 4 ⎠

⎧ 3x − 4 y +1 = −3
⎪ ⎛ ln 2 ln 5 ⎞
Le système ⎨ x +1 49 admet pour unique solution le couple ⎜ ; − 1⎟ .
⎪3 + 5.4 y
= ⎝ ln 3 ln 4 ⎠
⎩ 4

Lycée Fénelon Sainte-Marie 6/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

⎧⎪ X = 3 x
b) On effectue cette fois le changement de variable ⎨ . Il vient alors :
⎪⎩ Y = 3 y

⎧ 3
x − 4 3 y = −3 ⎧ 3
x − 4 3 y = −3 ⎧ 3 x − 4 3 y = −3
⎪ ⎪ ⎪ ⎛ 5⎞
⎨3 49 ⇔⎨ 49 ⇔⎨ 49 ⇔ ( X ; Y ) = ⎜ 2; ⎟
⎪ 27 x + 3 125 y = ⎪ 27 x + 125 3 y =
3 3 3
⎪3 x + 5 3 y =
3
⎝ 4⎠
⎩ 4 ⎩ 4 ⎩ 4
⎧3 x = 2 ⎧ x = 23 ⎧x = 8
( ⎛ 5⎞
⇔ x ; y = ⎜ 2; ⎟ ⇔ ⎨
3 3

⎝ 4⎠
)

5⇔⎨
⎪ ⎪
⎛ 5 ⎞ ⇔ ⎨ y = 125
3

⎪3 y = ⎪y = ⎜ ⎟ ⎪⎩
⎩ 4 ⎩ ⎝4⎠ 64
⎛ 125 ⎞
⇔ ( x; y ) = ⎜ 8; ⎟
⎝ 64 ⎠

⎧ 3
x − 4 3 y = −3
⎪ ⎛ 125 ⎞
Le système ⎨ 49 admet pour unique solution le couple ⎜ 8; ⎟.
⎪ 27 x + 3 125 y =
3
⎝ 64 ⎠
⎩ 4

N°109 page 162


2 3
3
⎛ 23x ⎞ 3
×2
3
⎛ 23x ⎞ 3
×3
9
1. X = 2 2x
donne : X = ⎜ 2 ⎟ = 2
2 2x
= 2 et X = ⎜ 2 ⎟ = 2
x 3 2x
=2 .
2x

⎝ ⎠ ⎝ ⎠

On en tire alors :

⎧ 3
⎪ X = 22x
9 3 3
2.2 2x
− 3.2 − 14.2
x 2x
+ 15 = 0 ⇔ ⎨
⎪⎩2 X 3 − 3 X 2 − 14 X + 15 = 0

On doit donc résoudre :

2 X 3 − 3 X 2 − 14 X + 15 = 0

2. On pose : P ( X ) = 2 X 3 − 3 X 2 − 14 X + 15 .

a) On a : P (1) = 2 × 13 − 3 ×12 − 14 × 1 + 15 = 2 − 3 − 14 + 15 = 17 − 17 = 0

P (1) = 0

Lycée Fénelon Sainte-Marie 7/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

b) Puisque 1 est racine du polynôme P, on peut factoriser par X − 1 :

P ( X ) = 2 X 3 − 3 X 2 − 14 X + 15 = ( X − 1) ( aX 2 + bX + c )

En développant l’expression factorisée, on obtient :

P ( X ) = ( X − 1) ( aX 2 + bX + c )
= aX 3 + bX 2 + cX − aX 2 − bX − c
= aX 3 + ( b − a ) X 2 + ( c − b ) X − c

On identifie cette expression à 2 X 3 − 3 X 2 − 14 X + 15 et on obtient le système :

⎧ a=2
⎪b − a = −3


⎪ c − b = −14
⎪⎩ −c = 15

Il vient alors :

⎧ a=2 ⎧ a=2 ⎧ a=2 ⎧ a=2


⎪b − a = −3 ⎪ b = a −3 ⎪ b = 2−3 ⎪ b = −1 ⎧a = 2
⎪ ⎪ ⎪ ⎪ ⎪
⎨ ⇔⎨ ⇔⎨ ⇔⎨ ⇔ ⎨ b = −1
⎪ c − b = −14 ⎪ c = b − 14 ⎪ c = b − 14 ⎪ c = −1 − 14 ⎪ c = −15
⎪⎩ −c = 15 ⎪⎩ −c = 15 ⎪⎩−c = 15 ⎪⎩−c = 15 ⎩

Finalement :

P ( X ) = 2 X 3 − 3 X 2 − 14 X + 15 = ( X − 1) ( 2 X 2 − X − 15 )

c) On va maintenant résoudre : 2 X 2 − X − 15 = 0 .

Le discriminant associé s’écrit : ( −1) − 4 × 2 × ( −15 ) = 1 + 120 = 121 = 112 . D’où les deux
2

racines réelles :

− ( −1) − 11 1 − 11 10 5 − ( −1) + 11 1 + 11 12
X1 = = = − = − et X 2 = = = =3
2× 2 4 4 2 2× 2 4 4

En définitive :

5
Le polynôme P admet pour racines : − , 1 et 3.
2

Lycée Fénelon Sainte-Marie 8/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

3
3. Comme on a effectué le changement de variable X = 2 2 x , on a : X > 0 . On ne retient
3 3
5
donc pas la racine − et on résout les équations : 2 2 x = 1 et 2 2 x = 3 .
2

L’équation 2t = 1 admet comme unique solution t = 0 . On en déduit immédiatement que


3
3
l’équation 2 = 1 n’admet pas de solution puisque
2x
ne peut être nul.
2x

ln 3
L’équation 2t = 3 donne : t ln 2 = ln 3 , soit t =  0,946 .
ln 2
3
3 ln 3 3ln 2
On a donc : 2 2 x = 3 ⇔ = ⇔x= .
2 x ln 2 2 ln 3

Finalement :

9 3 3
3ln 2
L’équation 2.2 2 x − 3.2 x − 14.2 2 x + 15 = 0 admet comme unique solution : .
2 ln 3

A titre de complément, nous fournissons ci-dessous l’allure de la courbe représentative de la


9 3 3
fonction x 6 2.2 2 x − 3.2 x − 14.2 2 x + 15 .

Lycée Fénelon Sainte-Marie 9/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

N°114 page 163

5x
f ( x) =
52 x − 1

1. Pour tout réel x non nul, on a :

1 1
5− x 1 52 x
f ( − x ) = −2 x
x x
= 5 = 5 2x = x ×
5 −1 1 −1 1− 5 5 1 − 52 x
52 x 52 x
52 x 52 x − x 5x
=− = − = −
5 x ( 52 x − 1) 52 x − 1 52 x − 1
= − f ( x)

On a bien :

∀x ∈ \*, f ( − x ) = − f ( x )

Pour tout réel x non nul, − x appartient au domaine de définition de f (les fonctions
x 6 5x et x 6 52 x sont définies sur \ et x = 0 est la seule valeur interdite). Nous avons
également l’égalité ci-dessus. On en déduit que la fonction f est impaire (l’intitulé de
l’exercice se révèle être ainsi d’une originalité torride …). Ainsi, on peut se contenter
d’étudier la fonction f sur \*+ . C’est fondamentalement ce qui est fait ci-dessous …

2. a) On a, en tenant compte des propriétés élémentaires de la fonction exponentielle de base


a avec a > 1 (ici a = 5 ) :

lim 5x = 50 = 1 et lim ( 5 x − 1) = 0+
x →0 x →0
x >0 x >0

On en déduit alors (rapport) :

5x
lim = +∞
x →0 5 x − 1
x >0

Lycée Fénelon Sainte-Marie 10/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

b) Pour tout réel x strictement positif :

5x 1 1 1
f ( x) = = 2x = 2x = x −x
5 −1 5 −1 5
2x
1 5 −5
x x
− x
5 5 5

1
∀x ∈ \*+ , f ( x ) =
5 − 5− x
x

= 0 . On en tire : lim ( 5x − 5− x ) = +∞ et, finalement :


1
On a : lim 5 x = +∞ et donc : lim x
x→+∞ x→+∞ 5 x →+∞

1
lim x − x = lim f ( x ) = 0
x →+∞ 5 − 5 x →+∞

lim f ( x ) = 0
x →+∞

3. a) On a, pour tout x réel : 5x = e x ln 5 . La dérivée de la fonction x 6 5 x est donc (dérivée


d’une composée. Cf. le cours) la fonction : x 6 ln 5 × 5 x .
On précède de façon analogue avec la fonction x 6 52 x et on obtient cette fois, comme
fonction dérivée , la fonction : x 6 2 ln 5 × 5 x .

On dérive alors f en tant que rapport de deux fonctions dérivables sur \ :

ln 5 × 5 x × ( 52 x − 1) − 5 x × 2 ln 5 × 52 x
f '( x) =
(5 − 1)
2x 2

ln 5 × 5 x × ( 52 x − 1 − 2 × 52 x )
=
( 5 − 1) 2x 2

ln 5 × 5 × ( −1 − 5 )
x 2x

=
( 5 − 1)
2x 2

ln 5 × 5 × (1 + 5 )
x 2x

=−
( 5 − 1)
2x 2

ln 5 × 5x × (1 + 52 x )
∀x ∈ \*, f ' ( x ) = −
(5 − 1)
2x 2

Lycée Fénelon Sainte-Marie 11/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

b) Etudions le signe de l’expression précédente.

On a immédiatement, pour tout x réel : ln 5 > 0 et 5 x > 0 . On en tire alors : 1 + 52 x > 1 > 0 .
Le produit ln 5 × 5x × (1 + 52 x ) est donc strictement positif sur \ .

On a par ailleurs : ( 52 x − 1) > 0 sur \ * car il s’agit d’un carré ne s’annulant pas sur cet
2

ensemble.

On en déduit : f ' ( x ) < 0 sur \ * et donc, à fortiori, sur \*+ .

Finalement :

La fonction f est strictement décroissante sur \*+ .

4. On obtient :

5x
Représentation graphique de la fonction f : x 6 .
52 x − 1

Lycée Fénelon Sainte-Marie 12/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

5. a) On a :
5x 2
f ( x) = =
5 −1 3
2x

⇔ 3 × 5 = 2 ( 52 x − 1)
x

⇔ 2 × 52 x − 3 × 5 x − 2 = 0
⇔ 2 × ( 5x ) − 3 × 5x − 2 = 0
2

⎧⎪ X = 5x
⇔⎨ 2
⎪⎩2 X − 3 X − 2 = 0

Résolvons alors : 2 X 2 − 3 X − 2 = 0 .
Le discriminant associé vaut : Δ = ( −3) − 4 × 2 × ( −2 ) = 9 + 16 = 25 = 52 .
2

− ( −3) − 5 −2 1 − ( −3) + 5 8
On obtient alors les deux racines : = = − et = = 2.
2× 2 4 2 2× 2 4
Comme X = 5 > 0 , on ne retient que la seconde racine et on résout : 5 = 2 qui donne
x x

ln 2
x ln 5 = ln 2 et, finalement : x = .
ln 5

2 ln 2
L’équation f ( x ) = admet pour unique solution x = .
3 ln 5

b) En tenant compte du résultat précédent et du fait que la fonction f est impaire, on a :

2 2 2 ln 2 ln 2
f ( x) = − ⇔ − f ( x) = ⇔ f (−x) = ⇔ −x = ⇔ x=−
3 3 3 ln 5 ln 5

2 ln 2
L’équation f ( x ) = − admet pour unique solution x = − .
3 ln 5

N°120 page 164

1. Pour tout réel x strictement positif, les fonctions f et g prennent des valeurs strictement
positives et on a :

g ( x ) ≥ f ( x ) ⇔ 3x ≥ x3 ⇔ ln ( 3x ) ≥ ln ( x3 ) ⇔ x ln 3 ≥ 3ln x ⇔ x ln 3 − 3ln x ≥ 0 ⇔ h ( x ) ≥ 0

∀x ∈ \*+ , g ( x ) ≥ f ( x ) ⇔ h ( x ) ≥ 0

Lycée Fénelon Sainte-Marie 13/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

2. a) La fonction h est dérivable sur \*+ en tant que différence de deux fonctions dérivables
sur cet intervalle et pour tout x strictement positif, on a :

3 x ln 3 − 3
h ' ( x ) = 1× ln 3 − =
x x

x ln 3 − 3 3
On a alors : h ' ( x ) > 0 ⇔ > 0 ⇔ x ln 3 − 3 > 0 ⇔ x > et
x ln 3
3
h ' ( x ) = 0 ⇔ x ln 3 − 3 = 0 ⇔ x = .
ln 3

D’où :

⎤ 3 ⎡
• Pour tout x de l’intervalle ⎥ 0; , f '( x) < 0 ;
⎦ ln 3 ⎢⎣
⎛ 3 ⎞
• f '⎜ ⎟=0 ;
⎝ ln 3 ⎠
⎤ 3 ⎡
• Pour tout x de l’intervalle ⎥ ; +∞ ⎢ , f ' ( x ) > 0 .
⎦ ln 3 ⎣

En définitive :

⎤ 3 ⎤
La fonction h est strictement décroissante sur l’intervalle ⎥ 0;
⎦ ln 3 ⎥⎦
⎡ 3 ⎡
et strictement croissante sur l’intervalle ⎢ ; +∞ ⎢ .
⎣ ln 3 ⎣

b) On a : lim x ln 3 = 0 et lim 3ln x = −∞ d’où (différence) : lim h ( x ) = +∞ .


x →0 x →0 x →0
x >0 x >0 x >0

⎛ ln x ⎞
Par ailleurs : h ( x ) = x ln 3 − 3ln x = x ⎜ ln 3 − 3 ⎟.
⎝ x ⎠
ln x ⎛ ln x ⎞
Par croissances comparées, on a : lim = 0 d’où : lim ⎜ ln 3 − 3 ⎟ = ln 3 > 0 et, de
x →+∞ x x →+∞
⎝ x ⎠
fait : lim h ( x ) = +∞ .
x →+∞

lim h ( x ) = +∞ et lim h ( x ) = +∞
x →0 x →+∞
x >0

Lycée Fénelon Sainte-Marie 14/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

3. a) D’après la question 2. a), on peut affirmer que la fonction h admet un minimum global
3
pour x = . On a :
ln 3
⎛ 3 ⎞ 3 ⎛ 3 ⎞ ⎡ ⎛ 3 ⎞⎤ ⎡ ⎛ 3 ⎞⎤ e
h⎜ ⎟= × ln 3 − 3 × ln ⎜ ⎟ = 3 ⎢1 − ln ⎜ ⎟ ⎥ = 3 ⎢ln e − ln ⎜ ⎟ ⎥ = 3ln 3
⎝ ln 3 ⎠ ln 3 ⎝ ln 3 ⎠ ⎣ ⎝ ln 3 ⎠ ⎦ ⎣ ⎝ ln 3 ⎠ ⎦
ln 3

e
A la calculatrice, on obtient :  0,995 < 1 .
3
ln 3
3
Ceci dit, sans calculatrice, on peut comparer et e, plus précisément leurs inverses :
ln 3
ln 3 ⎛ 13 ⎞ 1 ⎛ 1e ⎞ 1
= ln ⎜ 3 ⎟ et = ln ⎜ e ⎟ … Finalement, on peut étudier la fonction x 6 x x (serait-ce
3 ⎝ ⎠ e ⎝ ⎠
une vraie suggestion de ma part ? ☺) et découvrir qu’elle admet un maximum pour …
x = e ).

e e
On a donc : < 1 et donc ln < 0.
3 3
ln 3 ln 3
⎛ 3 ⎞ e
Finalement, le minimum global de la fonction h sur \*+ est h ⎜ ⎟ = 3ln 3 < 0 .
⎝ ln 3 ⎠
ln 3
On a alors :

⎤ 3 ⎡
Sur l’intervalle ⎥ 0;
⎦ ln 3 ⎢⎣

• La fonction h est continue en tant que fonction dérivable ;


• Elle est strictement décroissante (cf. la question 2. a) ;
⎛ 3 ⎞ e ⎤ ⎛ 3 ⎞ ⎡
• lim h ( x ) = +∞ et h ⎜ ⎟ = 3ln < 0 et 0 ∈ ⎥ h ⎜ ⎟ ; +∞ ⎢ .
x →0
x >0 ⎝ ln 3 ⎠ 3 ⎦ ⎝ ln 3 ⎠ ⎣
ln 3

D’après le théorème des valeurs intermédiaires, la fonction h s’annule exactement une fois
⎤ 3 ⎡
sur l’intervalle ⎥ 0; .
⎦ ln 3 ⎢⎣

⎤ 3 ⎡
Sur l’intervalle ⎥ ; +∞ ⎢
⎦ ln 3 ⎣

• La fonction h est continue en tant que fonction dérivable ;


• Elle est strictement croissante (cf. la question 2. a) ;

Lycée Fénelon Sainte-Marie 15/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

⎛ 3 ⎞ e ⎤ ⎛ 3 ⎞ ⎡
• h⎜ ⎟ = 3ln 3 < 0 et xlim h ( x ) = +∞ et 0 ∈ ⎥ h ⎜ ⎟ ; +∞ ⎢ .
⎝ ln 3 ⎠ →+∞
⎦ ⎝ ln 3 ⎠ ⎣
ln 3

D’après le théorème des valeurs intermédiaires, la fonction h s’annule exactement une fois
⎤ 3 ⎡
sur l’intervalle ⎥ ; +∞ ⎢ .
⎦ ln 3 ⎣

En définitive :

La fonction h s’annule deux fois sur \*+

b) La symétrie des deux termes de l’expression de h ( x ) nous conduit rapidement à la


3
solution (évidente ?) entière : x = 3 . Comme ln 3 > 1 , on a < 3 et cette solution
ln 3
⎤ 3 ⎡
appartient donc à l’intervalle ⎥ ; +∞ ⎢ . L’autre solution, α , appartient donc à
⎦ ln 3 ⎣
⎤ 3 ⎡ ⎤ 3 ⎡
l’intervalle ⎥ 0; ⎢ . Comme h (1) = ln 3 > 0 , on peut même affirmer : α ∈ ⎥1; .
⎦ ln 3 ⎣ ⎦ ln 3 ⎢⎣
En tabulant alors avec un pas de 0,1 on obtient :
2, 4 < α < 2,5
Puis, avec un pas de 0,01 :
2, 47 < α < 2, 48
Puis, avec un pas de 0,001 :
2, 478 < α < 2, 479

A la calculatrice, on obtient : h ( 2, 4785 ) < 0 . On a donc : 2, 478 < α < 2, 4785 < 2, 479 et,
finalement :

α  2, 478 à 10−3 .

4. a) D’après les questions 2. a) et 3. a), on a immédiatement :

• Pour tout réel x de ]0; α [ ∪ ]3; +∞[ , h ( x ) > 0 ;


• Pour tout réel x de ]α ;3[ , h ( x ) < 0 ;
• h (α ) = h ( 3 ) = 0 .

Lycée Fénelon Sainte-Marie 16/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

b) D’après la question précédente et la question 1., on a immédiatement :

• Pour tout réel x de ]0; α [ ∪ ]3; +∞[ , 3x > x3 ;


• Pour tout réel x de ]α ;3[ , 3x < x3 ;
• Pour x = 3 ou x = α , 3x = x 3 .

A titre de complément, nous fournissons ci-dessous l’allure de la courbe représentative de la


fonction : x 6 3x − x3 :

Courbe représentative de la fonction x 6 g ( x ) − f ( x ) = 3x − x 3

N°127 page 165

( x) (E)
x
x x
=

Lycée Fénelon Sainte-Marie 17/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

a) Les deux membres de l’équation considérée sont strictement positifs et nous pouvons en
considérer les logarithmes népériens :

( x) ( ) = ln ⎡⎢⎣( x ) ⎤⎥⎦ ⇔ 1
x x
x x
= ⇔ ln x x
x ln x = x ln x ⇔ x ln x = x ln x
2
⎛ 1 ⎞
⇔ ln x ⎜ x − x ⎟ = 0
⎝ 2 ⎠

On a bien :

( E ) ⇔ ln x ⎜⎛
1 ⎞
x − x⎟ = 0
⎝ 2 ⎠

⎛ 1 ⎞
b) D’après la question précédente, il convient de résoudre : ln x ⎜ x − x ⎟ = 0 .
⎝ 2 ⎠

⎛ 1 ⎞ 1
On a : ln x ⎜ x − x ⎟ = 0 ⇔ ln x = 0 ou x − x =0.
⎝ 2 ⎠ 2

On a immédiatement : ln x = 0 ⇔ x = 1 . La vérification est immédiate.

Puis, en tenant compte du fait que l’on travaille sur \*+ :


1
x− x=0⇔
2 2
x
( )
2− x = 0 ⇔ 2− x = 0 ⇔ x = 4

4
Vérification : 4 4
= 42 = 16 et 4 = 24 = 16 .

En définitive :

( x)
x
L’équation x x
= admet deux solutions : 1 et 2.

A titre de complément, nous fournissons ci-après l’allure de la courbe représentative de la


( x)
x
fonction f définie sur \*+ par : f : x 6 x x
− …

Lycée Fénelon Sainte-Marie 18/19 M. Lichtenberg


La fonction exponentielle de base a
Corrections d’exercices

( x)
x
Courbe représentative de la fonction f : x 6 x x

Lycée Fénelon Sainte-Marie 19/19 M. Lichtenberg