Sunteți pe pagina 1din 4

RECHERCHE DOCUMENTAIRE

La recherche documentaire (bibliographique) est une démarche systématique, qui consiste à identifier,
récupérer et traiter des données publiées ou non. Cette démarche doit être la plus pertinente possible.
Une référence bibliographique doit servir à retrouver l’ouvrage cité le plus rapidement possible : il faut
donc absolument indiquer tous les éléments qui permettront cette quête afin d’éviter toute forme de
plagiat.
La bibliographie est très codifiée, mais les normes peuvent malgré cela différer sensiblement.

Voici les trois étapes de la recherche documentaire :

 Définir le sujet avec des mots-clés pour construire une équation de recherche efficace.
 Choix des sources d’information pertinentes, définir les stratégies de recherche.
 Analyser les résultats de la recherche et compléter.

Avant de débuter toute recherche, il est important de se poser les trois questions suivantes :

- Pourquoi on cherche ? Pour compléter des connaissances, pour actualiser des connaissances…
- Qu’est-ce qu’on cherche ? (Quels sont les critères de recherche ?)
- Pour en faire quoi ?

Les critères de recherche sont, le plus fréquemment :

 Un ou plusieurs mots-clés (l’interrogation des outils proposés sur le web se fait prioritairement
avec des mots et non avec des phrases)
 Un thesaurus est un répertoire alphabétique de termes normalisés utilisés pour le classement
documentaire où chaque terme désigne des descripteurs ou des mots-clefs.
 Un ou plusieurs auteur(s)
 Une période de publication
 Un type de document (livre, thèse, congrès, article,…)
 Une ou plusieurs langues de parution (français, anglais,…)

1. OUTILS DE RECHERCHE INFORMATISEE, LE WEB

 Les moteurs de recherche : GOOGLE, SCRIRUS (INDEXE PAR ELSEVIER), GOOGLE SCOLAR,
(spécialisé dans la littérature de recherche universitaire), ALTAVISTA, BASE, BLOGELINES…
 Les banques de données bibliographiques : ensemble organisé de notices qui décrivent chaque
document et son contenu (titre, auteur, éditeur, date de publication,… résumé et mots-clés).
Exemple : SUDoc (Système Universitaire de DOCumentation au départ abrégé en SU, SUD puis SUDoc),
CORPUS est un ensemble de documents, artistiques ou non (textes, images, vidéos, etc.), regroupés dans
une optique précise. On peut utiliser des corpus dans plusieurs domaines comme les études littéraires,
linguistiques, scientifiques, philosophiques.

La recherche documentaire M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.com Page 1


 Base de données (site SNDL Système National de Documentation en Ligne: bouquet de revues :
science directe, technique de l‘ingénieur).
 Encyclopédie numérique : wikipedia, www.dicorama.com ou www.yourdictionary.com

2. ASTUCES DE RECHERCHE :

2.1 Les opérateurs logiques ou booléens

La recherche documentaire informatisée s’effectue à partir de critères tels que le nom d’un auteur, le
titre (ou des mots du titre) d’un livre ou d’un article, des mots-clés,…

En cas de recherche associant plusieurs critères, la recherche booléenne permet de combiner entre eux
les différents termes pour sélectionner directement les références que l’on cherche.

Ces combinaisons s’expriment à l’aide de trois opérateurs booléens permettant de mettre en relation
les différents termes d’une requête.

OPERATEUR SIGNIFICATION EXEMPLE


ET/AND Les références sélectionnées Les livres de Michel DUFOUR
Pour préciser une recherche à la fois aux 2 critères de édités chez Masson ?
recherche DUFOUR ET MASSON
OU/OR Les références sélectionnées Des livres de DUFOUR ou
Pour élargir une recherche répondront au moins à l’un d’autres de PILLU ?
des deux critères de DUFOUR OU PILLU
recherche.
SAUF/NOT Ne seront sélectionnées que Des livres sur le massage
Pour exclure des éléments les références répondant au sauf ceux écrits par Michel
d’une recherche premier critère sans DUFOUR ?
répondre au deuxième. Massage sauf Dufour

2.2 La troncature

La troncature permet de rechercher des termes qui ont une racine identique en substituant un ou
plusieurs caractères par un symbole : ce symbole est l’astérisque.

L’emploi de la troncature d’un mot permet de demander à l’outil de recherche « tout ce qui commence
par… »

Exemple : La saisie du terme suivant conduct* permet de chercher tous les termes commençant par
conduct et on trouvera les mots : conductivité, conductimètre, conducteur, conduction, conductrice…

2.3 Recherche d’une expression

En cas de recherche d’une expression exacte, cette dernière doit être mise entre guillemets.

Exemple : Vous recherchez des informations sur la maladie de Parkinson. Votre requête sera alors : « la
maladie de Parkinson ». L’expression saisie de cette façon impose à l’outil de rechercher les pages ou les
sites qui contiennent les mots demandés, tels que présentés, l’un à coté de l’autre et dans cet ordre.

La recherche documentaire M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.com Page 2


En cas d’usage des guillemets, la demande effectuée auprès de l’outil de recherche devient très
restrictive.

Exemple : La saisie de LOI DE BERNOULLI ne permettra pas de trouver « lois de BERNOULLI » avec un
pluriel sur le premier mot.

2.4 L’emploi des majuscules et minuscules

La casse des lettres (c’est ainsi que l’on désigne le fait de saisir des minuscules ou des majuscules) n’a
pas d’importance pour la plupart des outils de recherche, qui ne font aucune différence entre un mot
saisi en minuscules ou en majuscules.

MISE EN GARDE CONTRE INTERNET

Tout le monde peut publier sans filtre éditorial, sans être une autorité dans le domaine, donc beaucoup
d’informations (info-pollution, infobésité) mais aussi des informations partisanes, déviantes, racistes ou
tout simplement fausses, dépassées ou médiocres…

Toutes les informations se trouvant sur le Web ne sont pas fiables, exactes ou complètes. A la lecture
des informations que l’on peut être amené à trouver, et avant de les faire figurer dans les références
bibliographiques d’un travail, il est donc important de garder un esprit critique et de se poser un certain
nombre de questions.

En pratique, avant de « croire » une information trouvée sur le Web, il est essentiel de se poser les 4
questions suivantes :

 Quelle est la nature du site délivrant l’information ? (site universitaire, commercial, associatif,…)
 Qui est l’auteur de l’information ?
 A quelle date a été rédigée l’information ?
 L’information a-t-elle une intention commerciale ?

2.5 Facteur temps

Il joue un rôle important en raison du progrès du savoir. Plus il y a des publications, plus elles se
«démodent » rapidement.

3. OUTILS DE RECHERCHE NON INFORMATISEE:

Littérature grise : thèse, mémoire, rapport, article de conférence…

Encyclopédie

Dictionnaires généraux

Ouvrages ou livres

Périodiques ou revues

La recherche documentaire M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.com Page 3


4. REFERENCES OU BIBLIOGRAPHIE

COMMENT REDIGER UNE BIBLIOGRAPHIE ? Ce sont des principes de construction des références
bibliographiques qu’il faut respecter lors de la rédaction d’une bibliographie. Les variantes (dans la
ponctuation, etc.) préconisées par les éditeurs ou propres à une institution sont nombreuses.

4.1 Cas d’un livre :

Auteurs principal ; titre ; édition ; publication (lieu et éditeur), Année de publication, (nombre de
pages et ISBN : numéro normalisé). L'International Standard Book Number (ISBN) ou Numéro
international normalisé du livre est un numéro international qui permet d’identifier de manière unique
chaque édition de chaque livre publié, que son support soit numérique ou sur papier. Il est destiné à
simplifier la gestion informatique pour tous les intervenants de la chaîne du livre (imprimeur, éditeur,
libraire, bibliothèque, etc.)

EXEMPLE : Gall, J-C. Paléoécologie. Paysages et environnements disparus. 2e éd. Paris : Masson,
1998. 239 P. ISBN 2-225-83084-3

CAS Spécifiques :

Auteur anonyme (ouvrages et documents anciens)

-ANONYME, TITRE, lieu d’édition : édition, date de publication.

Plus de deux auteurs, utilisé auteur et al, « Gérard André-Marie et al. Dictionnaire, Paris : Ed.
Robert Laffont, 1989 »

4.2 Cas d’articles ou revues scientifiques :

Un article dans un journal : Nom Prénom, « titre de l’article » (toujours entre guillemets et pas en
italique), in : titre de la revue (en italique), n°, volume (s), date, pages. TOUBERT pierre, « le règne de
Charles le chauve : bilan et perspectives » Le Moyen Age : Revue d’histoire et de philologie, vol. 89, n° 3-
4, 1983, pp.441-456.

Revue scientifique : auteur, date et simplifier (suppression de l’ISBN et du nombre de pages)

4.3 Cas des actes de congrès et colloques :

L’artiste en représentation. Actes du colloque Paris III- Bologne organisé par le centre de Recherche
littérature et Arts visuels (université de la Sorbonne Nouvelle), 16-17 avril 1991, textes réunis par René
Démoris, Paris : Editions Desjonquères, 1993.

4.4 Cas internet site Web (exemples) :

Musée du Louvre, Collection Arts Graphiques, disponible à l’adresse URL : http:// www.louvre.fr/
sélections, consultée en ligne le 2 octobre 2017.

La recherche documentaire M.Tabet Aoul N. ecoletabet@gmail.com Page 4