Sunteți pe pagina 1din 8

L’hypnose conversationnelle ou hypnose cachée est sans aucun doute un domaine sous-

estimé et surtout sous-exploité en France.


Aucun ouvrage ne traite réellement de cette forme d’hypnose cachée, voilà pourquoi je vous
propose donc d’en savoir un peu plus sur ce domaine…

Et surtout de pouvoir profiter de certains de ses outils puissants.

Mais qu’est-ce que l’hypnose conversationnelle ?

Il n’existe pas UNE SEULE définition de ce qu’est l’hypnose conversationnelle.

Ce qu’il faut retenir, cependant, c’est qu’elle est n’implique pas de transe hypnotique
“visible”(contrairement aux séances d’hypnose thérapeutique).
C’est une forme de communication, qui use des techniques d’hypnose (le Milton model en
tête) au cours d’une conversation formelle.
Mais à quoi sert l’hypnose conversationnelle ?

Tout simplement à influencer inconsciemment sa cible ! Il s’agit ni plus ni moins que


d’implanter des suggestions dans l’esprit de l’interlocuteur. La suggestion, kezako ?

“La suggestion consiste à faire dans l’esprit des autres une petite incision où l’on met une
idée à soi.”
Grâce à l’hypnose conversationnelle vous serez capable :

– D’influencer votre interlocuteur.

– De séduire et d’implanter des suggestions indirectes… De sexualiser une conversation.

– D’être le centre d’intérêt de votre auditoire.

– De maîtriser l’art de la métaphore.

– De vous faire des amis.

– D’être intriguant, mystérieux, intéressant… Et j’en passe !

Voici un protocole d’hypnose conversationnelle


Je vous propose de découvrir un protocole d’hypnose conversationnelle, bien entendu, il en
existe d’autres, cependant les principes de focalisation de l’attention, de contournement du
facteur critique ainsi que de l’activation de processus Inconscients restent inchangés dans le
cadre de cette hypnose informelle.
Étape 1: Absorber l’Attention
L’étape n°1 consiste à capturer l’attention des gens. On peut appeler ça «Absorber
l’Attention ». Lorsque vous absorbez l’attention des gens, vous les attirez vraiment vers vous
et faites en sorte que toutes leurs pensées suivent la ligne que vous définissez pour eux. En
d’autres termes, dès lors qu’une personne est absorbé par vous, elle est APTE à vous écouter
et à être attentive aux mots que vous utilisez.

Autant dire qu’en hypnose conversationnelle, rien de plus important !

Étape 2: Contourner le facteur critique

Avant de demander à votre interlocuteur de répondre à un niveau inconscient, la seconde


étape consiste à «contourner le facteur critique ». Pour contourner leur raison, qui leur dit :

“Non, je ne veux pas. Non, ce n’est pas possible.” Il s’agit tout simplement de faire en sorte
que leur facteur critique soit éloigné, on souhaite parler à l’inconscient de l’individu.
Malheureusement, lorsque qu’il y a facteur critique, il y a vigilance. Et cette vigilance bloque
clairement l’accès à l’inconscient.

En hypnose conversationnelle c’est sans doutes l’une des étapes les plus importantes :
Désactiver l’hyper-vigilance.

Étape 3: Activer une Réponse Inconsciente

L’étape 3 consiste à «activer une réponse inconsciente». A ce stade, TOUTE réponse


inconsciente est une bonne réponse. Peu importe ce que c’est. Mais qu’est-ce qu’une réponse
inconsciente ?

Eh bien, ça peut être une réaction émotionnelle, tout simplement. On ne choisit pas d’avoir
une émotion à un moment en particulier. L’émotion se produit comme le résultat de nos
pensées. Donc, chaque fois que quelqu’un a une réponse émotionnelle, c’est une réponse
inconsciente.

Vous remarquerez qu’un individu éprouvant un(e) sentiment/émotion forte (choc,


amour etc…) est pratiquement insensible à la raison.

En clair, lorsque l’on fait appel aux émotions d’un individu, on est sur la voie du processus
hypnotique.

Etape 4: Diriger l’inconscient au résultat désiré

L’étape 4 est consacrée au « leading de l’inconscient ». L’amener à répondre au résultat


désiré.
Si vous faites ces 4 choses, vous aurez une interaction hypnotique. Tout simplement !

Vous en saurez plus… Très rapidement…

Comme vous avez pu le lire dans le premier article, la première étape de l’hypnose
conversationnelle est d’absorber l’attention.
C’est primordial. Capter l’attention, c’est en quelque sorte planter un grappin dans l’esprit
de l’interlocuteur. Il ne restera plus qu’à faire le chemin jusqu’à son inconscient…
Pour absorber l’attention il est donc nécessaire de susciter l’intérêt. Si vous avez lu l’article
sur le langage des émotions, vous saurez utiliser les bons mots pour “titiller les sens” de votre
auditoire…
Mais ce n’est pas tout !
Pour absorber l’attention vous pouvez…
Créer du questionnement

Il n’y a rien de plus hypnotique qu’une question !

Cela amène forcément l’autre à “entrer à l’intérieur de lui-même”, de créer de l’introspection


donc de stimuler l’imagination…

Il est très difficile de résister à l’envie de répondre à une question, c’est donc un outil
relativement puissant pour capter l’attention. Votre interlocuteur est obligé d’être AVEC
VOUS, de s’impliquer dans l’interaction, donc d’être absorbé…

Développer votre charisme

Si vous êtes présent, ici et maintenant, vous capterez l’attention. Au fil de vos lectures sur
mentaseduction, vous allez justement découvrir toute une palette d’outils efficaces pour
travailler là-dessus.

Du travail de la voix… au travail sous auto-hypnose… En passant par le sourire et l’état


d’esprit… Vous pouvez également passer à la vitesse supérieure en nous rejoignant
gratuitement dans Le Cercle.
Créer l’attente et le mystère

Comme dans un bon roman, soyez maître de VOTRE communication !

Ne dévoilez pas tout immédiatement, laissez place au mystère… Nous verrons également
comment mettre en place, avec, notamment, l’effet Zeigarnik.
Voyez le rapport, la communication comme un SPECTACLE. Vous devez intéresser les
gens, vous intéresser à EUX.

Vous vous demandez sans doutes comment DÉVELOPPER L’HYPER-INTÉRÊT dans


uneconversation…

Imaginez que vous soyez avec un ami :


“Salut (son prénom) tu vas bien ? (Ton de voix jovial, joyeux) Moi ça va super (hyperbole) !
Devines quoi ? (Créer l’attente) Tu vas me détester… (Implication + créer l’attente)
Tu te souviens de la dernière soirée ? Tu m’avais parlé de Carole… Pas vrai ? (Créer
l’attente) Elle te passe le bonjour… (Créer l’attente) Je l’ai vu hier soir quand j’ai été
chez…”
C’est un exemple PARFAITEMENT BATEAU !
A retenir ! En hypnose conversationnelle, susciter l’intérêt, c’est provoquer…
Une RÉACTION INCONSCIENTE DE L’INTERLOCUTEUR !

“Tu te souviens de la dernière soirée ? = La personne réagit inconsciemment… Cherche à se


souvenir de cette dernière soirée.”
“Elle te passe le bonjour… = Quoi ? Il l’a vu ? Comment ? Quand ? Où ?”
“Devines quoi ? = Qu’est-ce que je dois deviner ?”
Le dialogue intérieur, la petite voix est l’accès direct aux portes de l’inconscient. Toc, toc…
Exercice : Créer le dialogue intérieur par le 3QOCP.
La personne doit se demander : Qui ? Quoi ? Quand ? Où ? Comment ? Pourquoi ?
La synchronisation, l’Eyes Contact et l’hyper-intérêt permettent tout simplement d’activer
des réponses inconscientes… La connexion s’établit petit à petit !
Technique d’hypnose conversationnelle : Le cadre d’accord ou YES SET

Ce qui est très important de mettre en place, dès le départ, c’est ce que l’on appelle “le cadre
d’accord”.

Imaginez que le cerveau humain est séparé en 2 pièces :

– La pièce du Oui.

– La pièce du Non.

VOUS devez pousser la personne à aller dans la pièce du Oui. Et pour se faire, nous utilisons
ce que l’on appelle le “Yes Set”.

Il s’agit ni plus ni moins que de présenter les informations auquel la personne doit dire “OUI”,
et ce… Inconsciemment… (Réponse inconsciente)
C’est ce que j’ai utilisé en début d’article (pardon…) :
L’hypnose conversationnelle… N’est-ce pas un sujet passionnant ? (Oui)
Un sujet vaste… (Oui) Mystérieux… (Oui)
L’influence des mots sur l’inconscient est puissante. (Oui)
Aujourd’hui j’aimerais que l’on aille plus loin… (Oui)

Mon objectif étant que vous alliez plus loin, donc…

De là à dire que ce Yes Set est responsable du fait que vous ayez poursuivi la lecture ? Disons
que cela a juste aidé.

Utilisez donc cette stratégie le plus souvent possible…


Le monde du rêve est passionnant… Et je ne sais pas si vous le savez mais le rêve est le
moyen d’expression FAVORI de notre INCONSCIENT.
Avez-vous déjà rêvé de vous, en train de voler au dessus de la ville ? Avez-vous déjà rêvé
de perdre une dent ? Avez-vous déjà fui une menace, dans votre songe ? Ou peut être avez-
vous déjà vu unproche mourir, assister à votre PROPRE mort ? Quel rêve vous a le plus
marqué ?
Sachez que vos rêves sont le reflet de votre vie, de vos peurs, vos désirs, votre santé.
L’inconscient ne communique PAS par les mots. L’inconscient utilise des symboles.
C’est ce qui m’a poussé à créer ce compte Twitter.
Tenez, par exemple. Prenons le sentiment d’avoir un orgasme.
Si vous aviez à donner à ce sentiment une couleur, quelle serait-elle ?
Où, à quel endroit souhaitez-vous ressentir ce sentiment et cette couleur ?
Que se passe t-il si vous prenez ce “sentiment coloré” et le rendez
plus lumineux, plus coloré, plusintense, et que vous le déplacez dans TOUT votre corps ?
Et si maintenant, vous prenez toutes ces sensations et que vous les déplacez vers le point où
il est le plus intense ?

Et si à chaque inspiration le sentiment s’intensifie… Et à chaque expiration il diminue…

Nous appelons cela la morphologie symbolique.

Si j’ai réussi à absorber votre attention + contourner votre facteur critique, il est fort
probable que vous ayez ressenti quelque chose de puissant, à l’intérieur de vous.
Attention, je ne prétends pas pouvoir déclencher des orgasmes à l’écrit, mettons nous
d’accord ! Mais cet exemple permet de comprendre comment fonctionne l’inconscient et, par
la même occasion, l’hypnose conversationnelle.
Rappelez-vous, une réponse émotionnelle est une réponse inconsciente.
Mais allons plus loin…

Exercice

Ici, nous allons apprendre à lui ce symbole à… VOUS !

 Demandez à un proche/ami ce qu’il aime le PLUS au monde.


 Demandez-lui : “Si tu devais donner à cette chose/expérience/personne une couleur, quelle
serait-elle ?”
 Demandez-lui de se concentrer sur cette chose, de la rendre plus grande, lumineuse,
puissante à l’intérieur de lui…
 Déplacez-le à l’intérieur de son corps, afin qu’il prenne toute la place.
 Demandez-lui de focaliser toute cette puissance à un point précis. Demandez-lui où se
trouve cette puissance.
 Touchez ce point précis, à chaque inspiration, suggérez-lui que la puissance s’accroît.
 Suggérez-lui qu’à chaque expiration, vous “absorbez” cette puissance.
 Lorsqu’il inspirera à nouveau, dites-lui que vous lui rendez cette puissance, et que vous
lui donnez de la vôtre.
 De nouveau = Il inspire/la puissance augmente. Il expire/vous absorbez. Il inspire
denouveau/vous lui donnez de VOTRE puissance.
Le lien se fait alors, inconsciemment !
L’exercice peut être présenté de manière fun : “Tiens, j’ai lu quelque chose, sur le pouvoir du
magnétisme. Dis-moi, qu’est-ce que tu aimes le plus au monde ?”

C’est un excellent moyen de comprendre COMMENT un symbole créé de toute pièce peut
avoir un impact sur l’inconscient…
Programmation neurolinguistique
1) La première étape consiste à CAPTER L’ATTENTION du policier, ce qui est chose faite, grâce au feu
grillé.

C’est la première étape en hypnose conversationnelle.


2) Notez à partir de 41 secondes que Spidey l’hypnotiseur précise que le policier parle sûrement mieux
Français qu’Anglais… En quoi est-ce important ?
Tout simplement pour que la confusion soit plus importante.
Le policier ne maîtrise pas aussi bien l’Anglais, il sera donc plus facile pour Spidey de le rendre confus.

3) A 2min16, l’hypnotiseur demande au policier si il parle Anglais…


4) A 2min22 : “- Vous parlez Anglais ?
– Oui je parle Anglais.
– Ok, je pense que vous pouvez m’aider. J’ai vraiment besoin de savoir où se trouve la
station-essence, s’il vous plaît.“
Il CONTOURNE LE FACTEUR CRITIQUE en d’autres termes : Il détourne l’attention du policier
vers autre chose.

C’est la seconde étape en hypnose conversationnelle.

5) A 2min27, on peut également repérer un “temps de latence” de la part du policier avant qu’il ne
réponde “La station d’essence la plus proche ?” C’est une RÉPONSE INCONSCIENTE.

La troisième étape en hypnose conversationnelle.


La CONFUSION se renforce…
6) A 2min36 : “Oh je, je suis désolé, c’est vrai, mais si nous pouvions oublier ça.” (Claquement de doigt)
Pour une seconde, nous y reviendront mais juste (Claquement de doigt) oublions ça. Nous y reviendrons.
Mais si vous pouviez juste me dire où se trouve la station d’essence s’il vous plaît ?
Ici, Spidey utilise une SUGGESTION EMBARQUÉE : Qui n’est autre que : Oublier.
En claquant des doigts il renforce la suggestion…
7) A 2min47 : “La station d’essence la plus proche ? Vous allez par là, au bout de la rue, vous tournez à
droite. C’est la rue principale direction Canada.“

Nous pouvons repérer, à ce moment que le parcours est à moitié tracé. Le policier a oublié pour le moment
cette histoire de feu grillé, il enfile la casquette du policier qui renseigne un citoyen, et non plus un policier
qui réprimande.

8) A 2min54 : “Vous savez, c’est drôle parce que je le savais, mais j’avais juste oublié. (Claquement de
doigt) Comme quand vous vous levez, vous allez quelque part, pour faire quelque chose mais
vous oubliez (claquement de doigt) la raison pour laquelle vous êtes là.”
Le langage de la CONFUSION permet de brouiller l’esprit du policier, encore un peu plus… Il y insère
encore des SUGGESTIONS pour “faire oublier”.
9) A 3min02 : “Vous ne vous souvenez-pas si vous vous souvenez ou si vous avez oublié de vous souvenir,
ça a juste échappé (Claquement de doigt) à votre esprit.”
Renforcement, encore une fois de la CONFUSION il y injecte la SUGGESTION : Échapper(qui revient
à “oublier”)

Le policier ne répond plus, la CONFUSION semble fonctionné, dans ce cas, Spidey enchaîne…

10) A 3min09 : “Mais c’est super que je vous ai trouvé, car maintenant je sais où c’est et je peux y aller.
Je peux juste y aller.”
SUGGESTION : Je peux partir.
11) Le policier à 3min13 : “Oui. Ok bye. Bye”
DIRIGER L’INCONSCIENT AU RÉSULTAT DÉSIRÉ.
La quatrième étape de l’hypnose conversationnelle.
Spidey part… Sans contravention…
Récapitulons :
Étape 1 : Capter/absorber l’attention : Il grille un feu rouge.
Étape 2 : Contourner le facteur critique : Détourner l’attention du policier sur autre chose.
Étape 3 : Obtenir une réponse inconsciente : Le temps de latence et la réponse du policier “La station
d’essence la plus proche ?”
Pendant cette étape, il enchaîne les confusions. Mais pourquoi ? Tout simplement pour éviter le retour du
facteur critique…
Le facteur critique, c’est la raison, c’est la logique.
Pendant que le facteur critique est éloigné (en gros : La conscience) il en profite pour insérer
des suggestions embarquées. (Oublier)

Concrètement, quand vous contourner la raison, c’est l’inconscient qui prend en charge les choses,
suggérez à l’inconscient d’oublier et… Il oubliera.

Le tout, c’est de rendre l’esprit toujours assez confus pour ne pas que le facteur critique revienne…

Il fini par…

Etape 4 :Diriger l’inconscient au résultat désiré. En suggérant de le laisser partir.