Sunteți pe pagina 1din 7

MIHAELA LUPU

Unitatea de învăţare 1.
LE NOM

A. LE NOM
Le nom est le constituant principal du groupe nominal. Sa définition comporte plusieurs niveaux:
(a) au niveau sémantique, le nom désigne soit un être animé (personne, animal) soit une «chose»
(objet, idée abstraite, concept, phénomène, etc.).
(b) au niveau morphologique, le nom est une partie du discours variable en genre et en nombre;
(c) au niveau syntagmatique, le nom peut apparaître à n’importe quel point de la chaîne parlée et
peut donc remplir une gamme large de fonctions syntaxiques au niveau de la phrase ou du
groupe nominal: sujet, attribut, objet, circonstant, apposition, épithète, etc.

1. ESPECES DE NOMS
On distingue plusieurs espèces de noms.
(a) Noms concrets / abstraits. Cette distinction est faite en fonction du sens des substantifs:
- concrets (êtres: personnes, animaux, objets perceptibles): homme, professeur, cheval,
rossignol; soulier, savon, pomme;
- abstraits (idées, concepts, qualités, phénomènes, etc.): liberté, grammaticalité, peur,
paix, etc.
(b) Noms simples / composés. Cette distinction repose sur le critère de la forme:
- simples (ils sont constitués d’un seul mot): maison, chien, fleur, porc, livre;
- composés (formés de plusieurs mots, le plus souvent deux ou trois, écrits soudés,
avec un trait d’union ou séparés): entresol, vinaigre, portemanteau, chou-fleur, savoir-
faire, arrière-petit-fils, tête-à-tête, bric-à-brac, arc-en-ciel, chef-d’œuvre, pomme de
terre, etc.
(c) Noms communs / propres. En fonction de la distinction général / particulier, les noms se
répartissent en:
- communs (ceux-ci désignent tous les individus / objets de la même catégorie, ayant
ainsi un caractère de généralité): l’enfant, le chien, le village, le fruit, la rivière, le
crayon, etc. Ces noms sont actualisés par des articles définis, indéfinis, des
déterminants possessifs, etc.
- propres (désignent un individu / objet particulier, individualisé par rapport à toute sa
classe; il arrive que l’on puisse individualiser toute une classe d’individus / objets). En
principe ils ne sont pas déterminés: Michel, Grenoble, Hugo, Pâques, etc., sauf les
catégories de noms suivantes:
o les noms de (la plupart des) pays: la France, les Etats-Unis, le Canada;
o les noms de fleuves, de rivières, de montagnes: la Seine, le Rhône, les Alpes,
les Carpates, etc.
o les noms de navires, d’avions, d’automobiles, de satellites: Le Titanic, le
Concorde, une Citroën, une Peugeot;
o les noms de peuples: les Roumains, les Italiens, les Français, etc.
(d) Noms comptables / non-comptables.
- Les noms comptables sont représentés par les substantifs (êtres, choses) qui sont
des unités distinctes, discrètes (que l’on peut compter): un / le / ce / mon jouet et des /
les / ces / mes / deux / plusieurs jouets.
- La classe des noms non-comptables est représentée par ces substantifs qui sont
perçus comme une matière indivisible, une masse indistincte, dans laquelle on ne peut
pas opérer des divisions nettes. Il s’agit des qualités abstraites (la / de la fierté, le / du
courage, la / de la honte, le / du bonheur), de certains noms concrets qui désignent des
types de matières: l’ / de l’huile, la / de la sauce, la / de la graisse, le / du café, etc. Ces

646
 
LIMBA FRANCEZĂ

nomms ne peuvennt être mis au a pluriel quu’exceptionneellement; dans ce cas il y a des


différences de seens importantes.
(e) Noms indivviduels / co ollectifs. Ceette distinctioon vise d’unne part les noms que l’on peut
c
concevoir coomme unités distinctes: unu professeur, un cahier, la rivière, unn journal, un chapitre,
un pays, d’aautre part lees substantiffs qui sont perçus
p comm me faisant ppartie d’un ensemble
e
d
d’objets similaires, qu’il s’agisse d’êtres ou d’obbjets: la foulee, la liasse, une file, un tas, une
g
grappe, un essaim,
e un monceau,
m unee pile, une coohue, la marrmaille, la poopulation, la patrouille,
p
l police, la gendarmerie
la g , la clientèle,, un troupeauu, une équipee, une volée,, le haras, laa chênaie,
une champiggnonnière, ettc.
V plus baas quelques exemples
Voici e de noms collecctifs suivis d’uun complémeent du nom :
la foule u foule de badauds
une
la liassee u liasse dee billets
une
une file u file de vooitures
une
un tas u tas de livrres
un
un essaaim u essaim d’abeilles
un
une pilee u pile de cadeaux
une c
une graappe u grappe de
une d raisin
un monnceau u monceau de déchets
un

IMPORTAN NT
Les nomms suivants sont compposés, bien qu’à première vue ilss paraissent simples: pourboire,
p
portemannteau, bonhoomme, pardeessus.

2. LE GENNRE DU NOM
En franççais, le nom peut avoir un
u des deuxx genres suivvants: le maasculin et le féminin. Le masculin
représennte le genre non
n marqué, tandis que lee féminin estt le genre maarqué.

2.1. La formation
f du
u féminin
(a) La rèègle générale dit que l’oon forme le féminin des substantifs en ajoutant un –e à la forme du
masculin: le canddidat / la canndidate, l’avoccat / l’avocatte, un ami / une
u amie.
(b) Les noms qui finnissent en –ee au masculin restent invariables: unn(e) artiste, uun(e) acrobaate, un(e)
adveersaire, un(e)) antiquaire, un(e) archittecte, un(e) camarade, un(e) u collèguue, un(e) guiide, un(e)
locataire, un(e) partenaire,
p u
un(e) patriotee, un(e) pianiiste, un(e) prropriétaire, uun(e) secrétaaire, un(e)
touriiste, etc.
(c) La pluupart des noms qui se terrminent par une u consonne la redoubleent avant de recevoir –e:
Terminaaison Exemples Ob bservations
- (i)on / -(i)onne
- aiglon / aigloonne, baron / baronne, fanfaron / Poourtant, les ttermes Lettoon, Lapon
fanfaronne, patron
p / patroonne ; lion / lionne
l et Nippon connnaissent less pluriels
Leetton / Leetton(n)e, Lapon L /
Laapon(n)e et respecctivement
Nip
ippon(n)e.
- (i)en / -(i)enne
- doyen / doyenne,
d lyycéen / lyccéenne;
académicienn / académ micienne, gaardien /
gardienne, chien / chiienne, électtricien /
électriciennee, pharmacienn / pharmaciienne
- (i)el / -((i)elle Marcel / Marrcelle, Gabrieel / Gabrielle Poourtant, on dit Daniel / Daanielle ou
Daanièle.

647
MIHAELA LUPU

(d) Les noms qui finiissent au maasculin en – eur e ont le fém minin en –eusse ou raremeent en –eressse:
- eur / -eusse acheeteur / acheteuse, dem mandeur / demandeusee (une dem mandeuse
d’emmploi), danseeur / danseuuse, vendeurr / vendeusee, coiffeur / coiffeuse, c
gaffeeur / gaffeusee
- eur / -ereesse Dans le vocabulaire juridiquee, on renconntre: demanddeur / demannderesse,
défeendeur / défeenderesse, bailleur
b / baillleresse, acqquéreur / acqquéresse,
tout comme enn français courant péccheur / péccheresse, vengeur v /
venggeresse.
(e) Les noms
n qui finisssent en –teur et –deur ont le féminin en –trice et respectiveement -dricee: acteur /
actriice, directeurr / directrice, inspecteur / inspectrice, collaborateuur / collaborattrice, lecteur / lectrice;
ambbassadeur / ambassadrice
a e, etc.
(f) Les noms masculiins en –eau ont le féminin en –elle: agneau a / agnnelle, chameaau / chamellee, jumeau
/ jum
melle, etc.
(g) Les noms
n masculins qui se teerminent par –er et –ier ont o le fémininn en –ère et rrespectivemeent –ière:
bergger / bergère, boulanger / boulangère, conseiller / conseillère,
c maraîcher / m maraîchère; bijoutier /
bijouutière, créancier / créancière, magaasinier / maggasinière, vaacancier / vaacancière. Exception: E
lévrieer / levrette.
(h) Certaains substantifs forment le l féminin à l’aide du sufffixe –esse: âne / ânessee, maître / maîtresse,m
comte / comtessse, nègre / négresse,
n paair / pairessee, poète / poétesse, princce / princessse, ogre /
ogreesse. A remarquer les éveentuelles moddifications suurvenues.
(i) Génééralement, lees noms quui finissent en –t précéédé d’une voyelle v reçoiivent directeement –e
sanss redoubler laa consonne finale:f le candidat / la canndidate, l’idioot / l’idiote. P
Pourtant, il y a des cas
où - t est redoublé: -tte: chat / chatte, (le) sot / (la) sottte.
(j) En règgle générale,, les noms quui se termineent au mascuulin par –ain, –in et –an oont un féminin régulier
en –aine,
– –ine et respectivem ment –ane.
–ainn, -aine châtelain, chhâtelaine
–in, -ine voisin / voisinne, cousin / cousine,
c lapin
in / lapine
–an,, -ane faisan / faisaane, courtisann / courtisane, Persan / Persane,
P sulttan /
sultane. Exceptions: payssan / paysannne, Jean / Jeeanne.
(k) Certaains noms quui se termineent par –f et –p – ont le fém minin en –ve: veuf / veuvee, loup / louvee.
(l) Les noms
n qui finisssent en –ou ux ont le fémiinin en –ouse: époux / éppouse.
(m) Certtains noms perdentp au fééminin une syllabe
s (dériivation régrressive): cannard / cane, cochon /
cochhe, compagnon / compaggne, dindon / dinde, mulett / mule, taureeau / taure.
Nous donnons plus bas b une liste de féminins irréguliers:
Mascu ulin Fémiinin
duc ducheesse
gouverrneur gouveernante
empereeur impératrice
héros héroïïne
parrainn marraaine
roi reine
serviteur servaante

2.2. Com
mment recon
nnaître le geenre des nom
ms ?

IMPORTAN NT
Il existe une modaliité sûre d’identifier le geenre grammatical des substantifs
s (ddérivés), à savoir
s les
suffixes spécialisés pour
p un genrre ou l’autre. Il ne faut paas confondree un substanttif dérivé (qui contient
un suffixxe) avec un autre
a qui a la même finalee, en d’autress mots il ne faut
f pas conffondre un sufffixe avec

648
 
LIMBA FRANCEZĂ

une quelconque séquence graphique. Par exemple, la présence de la séquence graphique –age
n’implique pas forcément qu’il s’agit d’un dérivé masculin: si l’on peut identifier une base de dérivation
(un radical porteur de sens lexical), l’on a certainement affaire à un substantif masculin comme élevage,
assemblage, étalage, balayage, pelage, etc. tandis que des noms comme image, plage, rage sont des
noms féminins simples et non pas des dérivés à partir d’un radical. Voici plus bas une liste des suffixes
les plus productifs en français contemporain.

Suffixes masculins Suffixes féminins


-age: balayage, branchage, feuillage -ade: parade, bravade, orangeade
-ail: éventail, soupirail -aie: olivaie, chênaie
-at: paysannat, rectorat, épiscopat -aille: ferraille, marmaille
-eau: chevreau, baleineau, serpenteau, -aison, -ion, -tion, -ation, -sion, -ison:
louveteau, canardeau livraison, production, augmentation,
guérison
-ement, -ment: stationnement, rassemblement, -ance: provenance, croyance,
embarquement, chargement, manquement, dépendance
comportement
-is: fouillis, taillis, gâchis -ature, -ure: armature, peinture
-isme: socialisme, communisme, capitalisme, -ée: pincée, brassée, cuillerée
existentialisme
-erie: laverie, brasserie, pruderie
-esse: finesse, bassesse
-eté, -té, -ité: honnêteté, fierté, efficacité
-ie: folie, jalousie, envie
-ise: bâtardise, franchise, traîtrise
-ite: hépatite, colite, amygdalite
-itude: certitude, platitude, servitude

2.3. Motivation / arbitraire du genre


Le genre des substantifs est arbitraire dans la classe des inanimés et plus ou moins motivé dans la
classe des animés.

2.3.1. Le genre motivé


Dans la classe des noms animés désignant des êtres humains, des animaux (surtout domestiques),
etc., le genre grammatical correspond, généralement parlant, à une distinction de genre naturel ou de
sexe. L’on peut distinguer plusieurs situations:
(a) Les noms désignant des relations de parenté disposent d’habitude de formes différentes pour les
deux genres:
fils / fille mari / femme
neveu / nièce frère / soeur
oncle / tante garçon / fille
parrain / marraine gendre / bru
père / mère
Certains de ces noms, de par leur valeur générique, ont aussi une fonction de classification: homme
/ femme, garçon / fille, monsieur / dame. On peut s’en servir pour indiquer le sexe d’un référent
animé dont le genre n’est pas explicite au niveau morphologique: un professeur femme (dame), vos
collègues femmes, etc.
(b) Les noms d’animaux domestiques connaissent une répartition nette des formes féminines et
masculines, auxquelles peut s’ajouter un troisième terme, à valeur générique, désignant toute
l’espèce, sans différenciation de genre. Dans certains cas, le mâle est désigné par des noms

649
MIHAELA LUPU

différents, faisannt la distinctioon entre l’animal châtré et


e l’animal noon châtré (reeproducteur). Pour ce
qui est
e des nom ms d’animauxx sauvages, ceux-ci sontt d’habitude désignés paar un seul teerme, soit
masculin, soit fééminin, la différenciation pouvant see faire à l’aidde des nom ms génériquees mâle /
femeelle: un serpeent femelle, uneu antilope mâle, un rosssignol femellle, etc.
Mascullin et / ou géénérique Féminin
F
bélier, mouton
m brebis
b
bouc chèvre
étalon, cheval juument, cavalee (poét.)
taureauu, bœuf vache
veau génisse
verrat, porc,
p cochonn trruie, coche
cerf biche
b
lièvre *hhase
matou, chat chatte
sanglierr laaie
singe guenon
coq poule
p
canard cane
jars oie
o
(c) Il exxiste des noms qui, toutt en ayant un u référent animé, désignent celui-ci à l’aide du d genre
gram mmatical op pposé au geenre naturell; il n’y a pluus, dans ce cas,c de correespondance entre les
deuxx.
 Ainsi,
A des substantifs fém minins peuvent-ils désigner des êtress masculins sse rapportant à la vie
m
militaire: une estafette, unne ordonnancce, une recruue, une sentinnelle, une viggie. Il existe aussi
a des
teermes ayant une connotaation péjorativve: une brutee, une canaillle, une crapuule, une fripouille.
 Inversement,
I , il existe dess noms masculins emplooyés en référrence à des femmes: un bas-bleu
«
«intellectuelle
e pédante», un cordon-bbleu «cuisinièère très habile», un laideeron, un louuchon, un
g
grand chameeau de fille, un mannequuin, un souilllon, un tenddron, etc. Dee même, il existe des
teermes masculins à valeuur méliorative, des termees d’affectionn comme: m mon poulet, mon m gros
c
chat, etc.
(d) Il existe aussi daans la classe des noms annimés des suubstantifs qui ne connaisssent pas la distinction
d
de genre
g formelllement marqquée. Ils exisstent seulem ment au gen nre non marrqué, le massculin, en
raisoon du fait quee la professioon (l’occupattion) en quesstion a été exercée le lonng des sièclees surtout
par les hommees. Il s’agit de certainss termes coomme assassin, auteurr, écrivain, médecin,
profeesseur, scullpteur, témoin, pour lessquels la disstinction peuut se faire à l’aide dess termes
classsificateurs hoomme / femm me.
(e) Inversement, d’aautres termees ne connaaissent que le féminin, les professioons / occupations en
quesstions étant exclusivemen
e nt féminines: une amazonne, une lavanndière, une nnonne, une noourrice.

THEME DEE REFLEXION N


Y a-t-il en
e roumain dees noms fém
minins qui déssignent des hommes
h et des
d noms maasculins qui désignent
d
des femm mes ?

2.3.2. Lee genre arbittraire


Dans la classe des innanimés, le genre
g des nooms se trouvve sous le siggne de l’arbittraire. En anaalysant le
genre dees artefacts, par exemple, on renconntre des exeemples éloquuents: on dit une chaise, mais un
fauteuil; pour ce qui este des qualiités, on dit laa superbe, mais l’orgueil, le courage, mais la vaillaance, etc.
Il y a diffférentes raisoons qui peuvent expliquerr cette situatiion.

650
 
LIMBA FRANCEZĂ

(a) Raisoons étymologgiques:


Certains noms ont gardég le gennre grammattical des étyymons latins dont ils sonnt issus (cf. Valentina
V
Agrigorooaiei, La sphhère du nom m. Morphosyyntaxe du fraançais conteemporain, Iaaşi, Chemareea, 1994,
pp.39-400):
le lézzard < (lat.) lacertus (m.))
le seerpent < (lat..) serpentem m (m.)
la coouleuvre < (laat.) colubramm (f.)
la vippère < (lat.) viperam
v (f.)
(b) Raisoons morpholoogiques:
Les nomms qui étaiennt neutres enn latin sont entrés,
e en foonction de leeur finale, sooit dans la classe des
masculinns, soit dans celle des fém minins (idem)): cornua > laa corne, folia > la feuille.
(c) Raissons sémanttiques: l’on assigne
a l’un des genres en fonction du genre duu nom générrique, par
exemplee le hollande «le fromage»» / la hollandde «la toile» (idem).

oms s’emplo
2.3.3. No oyant aux deeux genres

IMPORTAN NT
Il existe des noms quiq s’emploieent aux deuxx genres, maais avec dess différencess de sens. Ill y a des
situations différentes :

(a) Les deux nomms provienneent d’étymonns différents:


Nom M
Masculin Féminin
carpe L carpe désigne les deuux rangées La carpe estt un poisson d’eau doucee.
Le
d du poignet.
d’os
foudre laa foudre = un phhénomène un foudre = un grand tonnneau ;
m
météorologiqu ue dangereux ;
livre u livre de pssychologie ;
un une livre = une
u unité de mesure ;
une livre steerling ;
moule lee moule = unne matrice ; une moule = un mollusquue bivalve ;
mousse UnU vieux marin m et unn mousse - Une pierree couverte dde mousse ; La
(aapprenti maarin de moinns de 16 mousse dess arbres indiqque le nord.
a ;
ans) - mousse de d champagnne / de savoon /
de chocolat ;
page L roi et son page
Le p ; Ce livre a 3442 pages.
poêle -uun drap recoouvrant un ceercueil ; une poêle antiadhésive ;
-uun appareeil de chauffage
foonctionnant avec du bois, du
c
charbon ;
somme sommeil
s (génnéralement de courte - une somme exorbitantee ;
d
durée) ; faire un somme ; - la chargge d’un animal: bête de
somme ;
tour - une machinee-outil (strung); La Tour Eiffeel ; la tour duu château ;
- un mouvem ment circulairee : faire le
toour de la villee ;
vague lee vague = synonyme
s de flou : le Les vagues de la mer.
v
vague de sess propos.

651
MIHAELA LUPU

(b) Les deux noms ont la même origine:


Nom Masculin Féminin
couple un couple d’amoureux ; une couple de journées (vieux,
régional) ;
crêpe une robe en crêpe ; une crêpe au chocolat ;
manche le manche du couteau, du balai ; une robe sans manches ;
mémoire un mémoire de licence ; avoir une excellente mémoire ;
parallèle faire un parallèle entre deux la parallèle = une ligne droite qui ne
écrivains ; rencontre pas une autre ;
poste le poste de secrétaire / de La poste est fermée le dimanche.
directeur ;
solde le solde d’un compte ; La solde est la rémunération versée
aux soldats.
vapeur Un vapeur est un bateau (à Cuire des pommes de terre à la vapeur.
vapeur).

2.3.4. Le genre des noms d’habitants


Voici plus bas un tableau contenant les dérivés masculins et féminins des noms d’habitants de
quelques pays. Nous retenons les exemples les plus usuels ainsi que ceux qui présentent des
particularités lexicologiques intéressantes.
Nom du pays Habitants (noms masc.) Habitants (noms féminins)
Afghanistan Afghan Afghane
Allemagne Allemand Allemande
Autriche Autrichien Autrichienne
Belgique Belge Belge
Brésil Brésilien Brésilienne
Bulgarie Bulgare Bulgare
Chine Chinois Chinoise
Congo Congolais Congolaise
Danemark Danois Danoise
Espagne Espagnol Espagnole
Etats-Unis Américain Américaine
France Français Française
Grèce Grec Grecque
*Hollande *Hollandais *Hollandaise
*Hongrie *Hongrois *Hongroise
Japon Japonais Japonaise
Luxembourg Luxembourgeois Luxembourgeoise
Maroc Marocain Marocaine
Mexique Mexicain Mexicaine
Pérou Péruvien Péruvienne
Suède Suédois Suédoise
Suisse Suisse Suissesse

652