Sunteți pe pagina 1din 51

CHLOÉ DUGIT-GROS

Travaux
2005-09

06 18 75 22 45 / chloedg@free.fr
www.chloedugitgros.com
Affichée au mur, une photo du film Alligator People donne à voir une – la seule affiche épargnée annonce le compositeur Bach – qui constitue
femme menacée par un mutant à tête de crocodile. Directement sortie aujourd’hui nos identités.
de l’imaginaire des monsters B-movies des années 1950, cette image est Par le biais d’interventions frontales, proches des modalités du décor,
ici ramenée à sa théâtralité et à sa surface, dans une planéité renforcée l’artiste s’intéresse à la fonction de l’espace d’exposition, pouvant aller
par les ombres portées des personnages. Sa matérialité est brusquement jusqu’à introduire une menace de destruction dans les structures mêmes
interrompue par les couleurs de deux sweats à capuche, accrochés aux de l’espace, à l’image de cette cimaise recouverte d’une bâche où l’artiste
personnages, la transformant en poster d’une culture contemporaine qui tague Do not bulldoze à la bombe aérosol (L’occupation des sols, 2006).
inscrit les produits de l’industrie dans une relecture des liens entre l’histoire Néanmoins, Chloé Dugit-Gros a ensuite plutôt cherché à déconstruire le
culturelle et l’inconscient collectif. travail classique d’atelier, invitant brutalement ses outils à s’exposer. Ainsi,
Cette façon d’éloigner les images dans le temps à travers un regard porté des tables d’atelier découpées et assemblées servent à construire un cheval
sur les transformations de leur technique et texture, dessine en quelque d’arçon où restent visibles les taches accidentelles de peinture, dans une
sorte une archéologie de la culture visuelle. Dans Sans titre (2008), ce qui mise en parallèle ironique entre le culte de l’effort sportif et la bravoure
ressemble à un immense tableau noir d’école est sauvagement affublé d’une théâtrale du geste expressionniste. Le principe d’une abstraction qui se
photo montrant un jeune garçon qui pose fièrement en Zorro des rues, avec révèle figurative est présent dans une installation composée de formes
des gants noirs qui tiennent un couteau. Mais là encore, c’est la théâtralité de géométriques aux allures de maquette d’architecture moderniste. Celles-
l’image qui est mise en évidence (dans le mimétisme de la posture fantasmée ci sont en fait la transposition en volume d’une série de symboles que les
d’un anti-héros), et la matérialité de la reproduction (à travers la colle qui voleurs dessinent sur les façades des maisons, indiquant les éventuels
dégouline sur le tableau). dangers à considérer dans une prochaine intrusion (Code des cambrioleurs,
Ce goût du low-fi autant que de la low culture, apparaît aussi dans Bach 2008). L’abstraction peut ainsi se confondre ici avec un code infiltrant et
is back ! (2006), une palissade installée entre deux salles où il reste la trace voyou, échappant à la propriété du sens commun.
d’affiches arrachées. Si l’on peut y voir un renversement du geste des
affichistes (ici l’attention est portée au vestige), il s’agit aussi de signaler une Pedro Morais.
mobilité entre des pratiques et des références culturelles
GYMNASTIQUE SUR LES TOITS
Impression numérique, bois, tapis de gym.
200 x 140 cm / 2005

Exposition «Attention à la fermeture automatique des portes»,


les ateliers, Villa Arson, Nice
LA DISPARITION DES ESPÈCES
Mur poncé, échaffaudage, bâche
400 x 170 cm / 2005
BORD À BORD
Bois, tole plastique, impression numérique
400 x 250 cm / 2006
PARACHUTE
Bâches, tasseaux
19m x 7m / 2006
CANICULE BY BUS
Craie
1600 x 100 cm / 2005
L’OCCUPATION DES SOLS
Bombe aérosol, bâche, volige
500 x 400 cm / 2006

Exposition «Attentifs ensemble»


centre d’art contemporain Attitudes, Genève
OBJETS FANTOMES
Bâches, caissons lumineux
600 x 250 cm / 2006

Exposition «Goods to declare», Terminal 1,


aéroport de Tel Aviv
BACH IS BACK !
Affiche sérigraphiée, volige
1000 x 180 cm / 2006
WHAT A BLAST !
Bois, peinture acrylique
2006

Exposition «Kaléidoscope», ENSBA, Paris


Exposition Regionale 10, Kunsthalle Basel.
ALLIGATOR PEOPLE
techniques mixtes
150x 140 cm / 2007

La Station, Nice
L’APPROCHE DU RESULTAT
Contreplaqué, peinture à tableau, craie
160 x 120 x 30cm / 2007

La Station, Nice
PORTES BATTANTES
Contreplaqué, glycéro
100 x 150 cm / 2007

La Station, Nice
LA MORT DE L’HOMME SANDWICH
caisson lumineux, affiche découpée, pléxiglas
90 x 73 x 20 cm / 2007
PRESTIDIGITATION
vidéo en boucle
2008
COLORIMÈTRE
bois et papier affiche
205 x 34 x36 cm / 2007
‘FILS CONDUCTEURS’
bois, caoutchouc
Production Maison Populaire
190 x 32 x 134 cm / 2008

Exposition MITIM, Maison Populaire, Montreuil.


‘S’ AMÉRICAIN
Tables d’atelier découpées
210 x 110 cm / 2008
dimensions et tâches variables
Exposition’ Regionale10’, Kunsthalle, Bâle.
MATIÈRES PREMIÈRES
Bois, peinture argentée et tasseaux
210 x 150 x 20 cm / 2008

exposition à la galerie de la friche Belle de Mai,


Marseille fevrier 2008
MAQUETTES POST-PROJET
Technique mixtes
Dimensions variables 2007

Parc des expositions Mulhouse 007


CODE DES CAMBRIOLEURS
Bois, peinture à tableau
2008

‘Making Plans, promesse architecurale’


La Générale.
MODULE APPARENT
Tables d’atelier assemblées
110 x 130 x 35 cm / 2008

Vue d’exposition ‘A minima’, Friche Belle de Mai


SANS-TITRE
(D’après ‘croix noire’ de Malévitch. 1915)
Bois, poignées, peinture acrylique
190 x 190 x 25cm / 2008

Vue d’exposition ‘A minima’, Friche Belle de Mai


PEINTURE VAUDOU
Tasseaux et caoutchouc
200 x 200 cm / 2008

Vue d’exposition ‘A minima’, Friche Belle de Mai


SANS-TITRE
(D’après une photo de José Guirao.1980)
Bois, peinture à tableau, photocopie.
280 x 230 cm / 2008

Vue d’exposition ‘A minima’, Friche Belle de Mai


1852m
Carte postale, plâtre
15 x 20 cm / 2008

Vue d’exposition ‘A minima’, Friche Belle de Mai


SUITE LOGIQUE
Dessin rottring, crayons, crayons de couleurs
100 x 70cm / 2008
JUST AN ILLUSION
Techniques mixtes, bois et métal
2009

‘Deux fois la même ville’, parcours d’art


contemporain à travers la ville de Nevers.
SANS TITRE
Techniques mixtes, bois, peinture à tableau, craie
2009

Regionale10, fonderie de Mulhouse.


CARTE
Papier calque , plié et froissé, bombe aérosol
130 x 90 cm / 2009
‘INTRODUCTION A LA NOUVELLE METHODE’
COLLABORATION AVEC AURELIE GODARD
RESIDENCE AU CENTRE D’ART DE POUGUES LES EAUX 2009

Tirages photographiques 30x50cm.


Tirages photographiques 30x50cm.
Tirages photographiques 30x50cm.
Tirages photographiques 30x50cm.
COLLABORATION AVEC AURELIE GODARD
RESIDENCE AU CENTRE D’ART DE POUGUES LES EAUX 2009

Modelage d’une roue de tracteur avec la


glaise trouvée sur place.
Vue d’atelier, Pougues les eaux.
Intervention sur le hangard de la gare de
Pougues les eaux.
JUMPURIN. Vidéo de sauts au dessus d’une
ligne de purin.
Intervention dans le village de Garchizy.
‘INTRODUCTION A LA NOUVELLE METHODE’
COLLABORATION AVEC AURELIE GODARD
Exposition au collège René Cassin de Cosne sur Loire
Programmation hors les murs du centre d’art de Pougues les eaux. 2009

JUMPURIN
Bois et résine.
installation/technique mixte bois et carton
COLLABORATION AVEC AURELIE GODARD

400 x 300 cm / 2009


‘S’ américain, table d’atelier découpée,
Collège René Cassin, Cosne sur Loire.