Sunteți pe pagina 1din 26
ISET Rades Direction General des Etudes Technologique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Rades 2018/2019

ISET Rades

ISET Rades Direction General des Etudes Technologique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Rades 2018/2019

Direction General des Etudes Technologique

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Rades

2018/2019

Supérieur des Etudes Technologiques de Rades 2018/2019 SOCIETE DES TRAVAUX PUBLICS D’AMENAGEMENT MAINTENANCE DE

SOCIETE DES TRAVAUX PUBLICS D’AMENAGEMENT MAINTENANCE DE ROUTES

DES TRAVAUX PUBLICS D’AMENAGEMENT MAINTENANCE DE ROUTES Stage de Perfectionnement Dans le période : De 10

Stage de Perfectionnement Dans le période :

De 10 Janvier au 09 Février 2019

Département Génie Civil

3ème année Licence PICH

RAPPORT DE STAGE

Elabore par :

KAHLOUN HAMZA

Année universitaire 2018-2019

1 | P a g e

ISET Rades Remerciement Nous profitons l'occasion de la représentation de ce rapport 2018/2019 pour examiner

ISET Rades

Remerciement

Nous profitons l'occasion de la représentation de ce rapport

2018/2019

l'occasion de la représentation de ce rapport 2018/2019 pour examiner nos remerciements et notre gratitude à

pour examiner nos

remerciements et notre gratitude à tous ceux qui ont bien voulu apporter l'assistance nécessaire

au bon déroulement de ce stage.

L'expression de notre gratitude s'adresser à toute l’équipe de Société des travaux publics

d’amenagement maintenance de routes (STPAMR) qui n'ont épargné aucun effort pour me

soutenir dans l'encadrement de ce stage.

Enfin, toute ma reconnaissance et respect envers le personnel de l'ISET de Rades et a

tout ceux qui ont fourni les moyens technique et scientifiques.

2 | P a g e

ISET Rades Sommaire 2018/2019 Remerciement 2 INTRODUCTION 5 Chapitre 1 : Présentation du cadre du

ISET Rades

Sommaire

2018/2019

ISET Rades Sommaire 2018/2019 Remerciement 2 INTRODUCTION 5 Chapitre 1 : Présentation du cadre du stage

Remerciement

2

INTRODUCTION

5

Chapitre 1 : Présentation du cadre du stage

6

1. Présentation de l’entreprise :

6

2. Adresse :

6

3. Organigramme de l'entreprise :

7

Chapitre 2 : présentation du projet

8

1. Présentation générale du projet

8

2. Situation géographique du projet :

9

3. Planning :

9

a. Les étapes de planning :

9

b. Les causes de retard:

9

Chapitre 3 : Taches

exécutes :

10

1. Exécution d’une route :

10

2. Consistance des travaux :

11

a. Travaux de remblai :

11

b. Couche de fondation :

12

c. Couche de base :

13

d. Mise en place les treillis soudés :

13

e. Couche du béton :

14

3. Assainissement :

15

a. Fourniture et pose des bordures type T2

15

b. Fourniture et pose des Caniveaux latérales de type CS2

16

Chapitre 4 : les essais

20

1. Prélèvement d’échantillon :

20

2. Les essais sur matériaux :

20

a. Limite d’Atterberg :

20

b. Analyse granulométrique

22

c. Troxler :

23

d. L’essai d’affaissement au cône d’Abrams (Slump test) :

23

Chapitre 4 : Etude de cas

24

1. Introduction :

24

2. Partie calcul :

24

Conclusion

26

3 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 Liste des figures − Figure 1 : Organigramme de l'entreprise

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 Liste des figures − Figure 1 : Organigramme de l'entreprise

Liste des figures

Figure 1 : Organigramme de l'entreprise……………………………………………

Figure 2 : Panneau de signalisation……………………………………………………8

9

Figure 3 : situation géographie………………………………………………………

Figure 4 : Stockage de remblai………………………………………………………11

Figure 5 : Niveleuse………………………………………………………………….11

7

Figure 6 : Tout venant 0/31.5………………………………………………………

12

Figure 7 : Compacteur cylindrique…………………………………………………

12

Figure 8 : Camion……………………………………………………………………12

Figure 9 : TROXLER………………………………………………………………

12

Figure 10 : mise en place du treillis soudé…………………………………………

13

Figure 11 : stockage du treillis soudé………………………………………………

13

Figure 12 : coulage du béton…………………………………………………………14

Figure 13 : surfaçage du béton……………………………………………………….14

Figure 14 : scie……………………………………………………………………

15

Figure 15 : bordure type T2…………………………………………………………15

Figure 16 : Caniveaux CS2………………………………………………………….16

Figure 17 : Caniveaux CC2………………………………………………………….16

Figure 18 : regard grille………………………………………………………………18

Figure 19 : tampon de regard grille…………………………………………………

18

Figure 20 :

regard de visite…………………………………………………………

18

Figure 21 : tampon de regard de visite……………………………………………….18

Figure 22 : boite de branchement…………………………………………………….19

Figure 23 : PVC plastifié ou souple…………………………………………………

Figure 24 : Échantillon avant et après séchage………………………………………21

Figure 25 : Les tamis…………………………………………………………………22

Figure 26 : Résultat d’essais granulométrie pour l’échantillon……………………

19

22

Figure 27 : Courbe d’essai granulométrique…………………………………………23

Figure 28 : contrôle du béton ……………………………………………………… 23

4 | P a g e

ISET Rades INTRODUCTION 2018/2019 Le stage est une occasion pour le stagiaire de mettre en

ISET Rades

INTRODUCTION

2018/2019

ISET Rades INTRODUCTION 2018/2019 Le stage est une occasion pour le stagiaire de mettre en pratique

Le stage est une occasion pour le stagiaire de mettre en pratique ses connaissances théoriques

et d’acquérir de l’expérience au sein du milieu de travail.

L’objectif de ce stage est d’appliquer et mettre en œuvre les acquis au long de cursus de la

formation et permettre au futur titulaire du diplôme de s’intégrer facilement dans le secteur

d’activité de BTP (Bâtiment et Travaux Publics).

Etant depuis longtemps intéressées par le domaine des routes, j'ai décidé d’effectuer.

Mon stage durant un mois depuis le 10/01/2019 au 09/02/2019 au sein de Société des travaux

publics d’aménagement maintenance de routes (STPAMR).

Sur le projet intitulé : TRAVAUX DE REHABILITATION DE ZONE TOUKABER,

CHAOUECH ET SIDI NASSER DANS LA COMMUNE DE MEDJEZ EL BEB

GOUVERNORAT DE BEJA

Durant le stage, j'ai obtenu des informations importantes à la vie pratique qui enrichissent

permet d’acquérir de l’expérience dans ce nouveau domaine. En effet, ce domaine de travail

joint la partie théorique apprise à l’école à la partie pratique appliquée dans le chantier.

5 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 Chapitre 1 : Présentation de la société 1. Présentation de l’entreprise :

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 Chapitre 1 : Présentation de la société 1. Présentation de l’entreprise : SOCIETE

Chapitre 1 : Présentation de la société

1. Présentation de l’entreprise :

SOCIETE STPAMR est spécialisée dans les travaux publics VRD et la maintenance des routes

Information générale de la société :

Année de création : 2014

Forme juridique : société à responsabilité limité (S.A.R.L)

Capital : 500 000 000 TND

TVA : 1260272C

Fax : 70614458

Activités :

o

Maintenance et réparation de ponts

o

Construction de circuits de conduite

o

Marquage des routes et chaussées

o

Construction et entretien d’autoroutes

2. Adresse :

o Marquage des routes et chaussées o Construction et entretien d ’autoroutes 2. Adresse : 6
o Marquage des routes et chaussées o Construction et entretien d ’autoroutes 2. Adresse : 6

6 | P a g e

ISET Rades 3. Organigramme de l'entreprise : 2018/2019 Figure 1 : Organigramme de l'entreprise 7

ISET Rades

3. Organigramme de l'entreprise :

2018/2019

ISET Rades 3. Organigramme de l'entreprise : 2018/2019 Figure 1 : Organigramme de l'entreprise 7 |
ISET Rades 3. Organigramme de l'entreprise : 2018/2019 Figure 1 : Organigramme de l'entreprise 7 |

Figure 1 : Organigramme de l'entreprise

7 | P a g e

ISET Rades Chapitre 2 : présentation du projet 1. Présentation générale du projet 2018/2019 MIN

ISET Rades

Chapitre 2 : présentation du projet

1. Présentation générale du projet

2018/2019

du projet 1. Présentation générale du projet 2018/2019 MIN ISTERE DE L’EQUIPEMENT DE L’HABITAT ET DE

MINISTERE DE L’EQUIPEMENT DE L’HABITAT ET DE L’AMINAGEMENT

BEB DE TERRITOIRE AGENCE DE REABITATION ET DE RENOVATION URBAINE

Gouvernorat : BEJA Commune : MEDJEZ EL

RENOVATION URBAINE Gouvernorat : BEJA Commune : MEDJEZ EL PROGRAMME DE REABITATION ET D’INTEGRATION DES QUARTIES

PROGRAMME DE REABITATION ET D’INTEGRATION DES QUARTIES D’ABITATION 3eme TRANCHE (2014-2016)

Projet : REHABITATION DE DES QUARITIERS CHAOUCH ET SIDI NASSER

Maître d'ouvrage : MINISTERE DE L’EQUIPEMENT DE L’HABITAT ET DE L’AMENAGEMENT DE TERRITOIRE

Maître d'ouvrage délégué :

AGENCE DE REHABITATION ET DE RENOVATION URBAINE (ARRU)

Consistance du projet :

- Cout du projet : 3.237.799.382 DT Composantes du projet : TRAVAUX DE VOIRIE, DE DRAINAGE D’EAU PLUVIALE, D’ASSAINISSEMENT DES EAUX USEES ET D’ECLAIRAGE PUBLIC DANS LES QUARTIERS CHAOUCH ET SIDI NASSER

Financement du programme :

BUDGET DE L’ETAT

CREDIT DE LA BEI

CREDIT DE L’AFD

DON DE L’UNION EUROPEENNE

Délais contractuels :

Démarrage des travaux : 18/10/2017

Exécution des travaux :

Achèvement des travaux : 19/10/2019

24 Mois

. Maitre d’ouvrage : ARRU

.M, D, D : ARRU .Entreprise : STPAMR

Figure 2 : Panneau de signalisation

8 | P a g e

ISET Rades 2. Situation géographique du projet : 2018/2019 Figure 3 : situation géographie 3.

ISET Rades

2. Situation géographique du projet :

2018/2019

ISET Rades 2. Situation géographique du projet : 2018/2019 Figure 3 : situation géographie 3. Planning
ISET Rades 2. Situation géographique du projet : 2018/2019 Figure 3 : situation géographie 3. Planning

Figure 3 : situation géographie

3. Planning :

Le planning du chantier est initialisé au début d’un projet et mis à jour pendant toute sa durée de vie, il permet de gérer les principales tâches du projet.

a. Les étapes de planning :

Découper le projet en phases et sous phases (la liste des tâches).

Calculer les durées des tâches.

Entrer les liens entre les tâches et le calendrier d’honoraires journaliers.

Planifier le projet.

En comparant le planning mis à jour avec celui qui était effectué préalablement on remarque un retard important dans l’exécution des travaux sur chantier.

En premier lieu on doit chercher les causes de ce retard afin de trouver des solutions.

b. Les causes de retard:

Sur chantier et lors de l’exécution des différents travaux, on a rencontré des problèmes qui ont conduit à un retard. Donc pour éviter ces difficultés, on propose des solutions pour garder la continuité du planning.

Les problèmes rencontrés :

Mauvais temps.

Train non accessible.

Défaut mécanisme d’engin.

9 | P a g e

ISET Rades Chapitre 3 : Taches exécutes : 1. Exécution d’une route : Tracé en

ISET Rades

Chapitre 3 : Taches exécutes :

1. Exécution d’une route :

Tracé en plan :

La détermination des tracés a été faite à partir :

- Des plans d’aménagement urbain de la zone d’étude.

- Des reconnaissances sur terrain.

2018/2019

d’étude. - Des reconnaissances sur terrain. 2018/2019 - Des affinements du tracé sur une bande topographique

- Des affinements du tracé sur une bande topographique de 1/500ème

- De la phase de L’étude préliminaire.

- Des concertations avec les organismes publics et essentiellement le service technique de la commune.

- Des levés complémentaires au 1/500ème réalisés dans les zones dépourvus des Voies programmé pour l’aménagement.

La conception du tracé s'est déroulée en deux étapes :

- La première, relative à la détermination d'un couloir limité par les constructions existantes.

- La seconde, relative à l'étude sur plan au 1/500ème du tracé en fonction des diverses contraintes et données techniques.

- Les largeurs des voies sont choisies en fonction des limites des constructions

existantes tout en respectant une largeur minimale des trottoirs de 1 m de part et

d’autre.

Profil en long :

D'une manière générale, le profil en long a été calé en tenant compte des impératifs géométriques de façon à éviter les pertes de tracé, et des impératifs liés au calage des ouvrages hydrauliques à fin d’assurer les drainages routiers et essentiellement des cotes seuils des constructions existantes.

Profil en travers :

En conception routière, le profil en travers d'une route est représenté par une coupe perpendiculaire à l’axe de la route de la surface définie par l’ensemble des points représentatifs de cette surface. Le profil de la chaussée est constitué par deux versants de plans raccordés sur l’axe, sauf pour les chaussées unidirectionnelles qui comportent un seul versant plan dirigé vers l’extérieur.

10 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 2. Consistance des travaux : a. Travaux de remblai : Un remblai

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 2. Consistance des travaux : a. Travaux de remblai : Un remblai est

2. Consistance des travaux :

a. Travaux de remblai :

Un remblai est un ouvrage en terre qui provient de la mise en place de matériaux pour rehausser ou niveler le terrain naturel. Il doit pouvoir supporter les sollicitations ultérieures

(trafics routier, superstructures

La qualité d’un remblai dépend de la nature des matériaux qui le compose et de leur mise en

œuvre. Dans le chantier il y a une carrière de remblai.

)

sans déformation préjudiciable (tassements, glissements

).

Mise en œuvre :

Transporter le remblai par un camion.

Étalage du matériau par niveleuse.

Arrosage par camion-citerne.

Malaxage par un niveleuse.

Compacter le remblai par un compacteur cylindrique.

Contrôle topographique.

Contrôle de compactage.

− Contrôle topographique. − Contrôle de compactage. Figure 4 : Stockage de remblai. Figure 5 :

Figure 4 : Stockage de remblai.

Contrôle de compactage. Figure 4 : Stockage de remblai. Figure 5 : Niveleuse N.B : Après

Figure 5 : Niveleuse

N.B: Après l’exécution de chaque couche l’entreprise dépose une demande de réception au maitre d’ouvrage pour effectuer le contrôle extérieur.

11 | P a g e

ISET Rades b. Couche de fondation : 2018/2019 La couche située sous la couche de

ISET Rades

b. Couche de fondation :

2018/2019

ISET Rades b. Couche de fondation : 2018/2019 La couche située sous la couche de base,

La couche située sous la couche de base, destinée à répartir les efforts dus aux charges verticales sur le sol de fondation et à former le support du revêtement. Elle assure ensemble avec la couche de base la protection thermique de la plate-forme. Mise en œuvre :

La couche de fondation tout venant 0/31.5 (épaisseur 20 cm) :

Transporter le tout-venant par un camion.

Nivellement avec la niveleuse.

Arrosage par un camion-citerne.

Compacter avec un compacteur cylindrique et pneumatique.

Essai TROXLER

Exécution de la couche de fondation.

Essai TROXLER − Exécution de la couche de fondation. Figure 6 : Tout venant 0/31.5. Figure

Figure 6 : Tout venant 0/31.5.

de la couche de fondation. Figure 6 : Tout venant 0/31.5. Figure 8 : Camion Figure

Figure 8 : Camion

Figure 6 : Tout venant 0/31.5. Figure 8 : Camion Figure 7 : Compacteur cylindrique. Figure

Figure 7 : Compacteur cylindrique.

Figure 6 : Tout venant 0/31.5. Figure 8 : Camion Figure 7 : Compacteur cylindrique. Figure

Figure 9 : TROXLER

12 | P a g e

ISET Rades c. Couche de base : 2018/2019 La couche de base joue un rôle

ISET Rades

c. Couche de base :

2018/2019

ISET Rades c. Couche de base : 2018/2019 La couche de base joue un rôle essentiel,

La couche de base joue un rôle essentiel, elle existe dans toutes les chaussées, elle

résiste aux déformations permanentes sous l'effet du trafic, elle reprend les efforts

verticaux et repartis les contraintes normales qui en résultent sur les couches sous-

jacentes. L'épaisseur de la couche de base 15cm.

Mise en œuvre :

La couche de base en TV 0/20 (épaisseur 15 cm) :

Préparation du remblai au zone de stockage et transporter par camion.

Nivèlement le remblai par niveleuse.

Arrosage par camion-citerne.

Compactage à l’aide d’un compacteur cylindrique et pneumatique.

Essai TROXLER pour le compactage.

Exécution de la couche de base.

d. Mise en place les treillis soudés :

Les treillis soudés que l’on ajoute sur le remblai permet d’augmenter la résistance en traction du béton. En effet, le béton est un matériau très résistant en compression mais fragile en traction c pour cela en ajoute l’acier.

Le treillis soudé est un quadrillage en acier (la plupart du temps l’acier est un peu rouillé car cela améliore l’adhérence au béton). Ce quadrillage permet de renforcer le béton et d’assurer la répartition des charges.

le béton et d’assurer la répartition des charges. Figure 10 : mise en place du treillis

Figure 10 : mise en place du treillis soudé

Mise en œuvre :

- Mise en place l’une pré à l’autre

soudé Mise en œuvre : - Mise en place l’une pré à l’autre Figure 11 :

Figure 11 : stockage du treillis soudé

13 | P a g e

ISET Rades e. Couche du béton : 2018/2019 La dalle en béton est utilisée en

ISET Rades

e. Couche du béton :

2018/2019

ISET Rades e. Couche du béton : 2018/2019 La dalle en béton est utilisée en couche

La dalle en béton est utilisée en couche de surface pour chaussée à faible trafic. De granulométrie 0/30 cet enrobé à module de rigidité élevé est mis en œuvre sur une épaisseur 15 cm.

Mise en œuvre :

Préparation du béton dans le central a béton.

Transportation du béton en respectons domaine de la sécurité.

Coulage du béton à l’aide d’une toupie.

Surfaçage à l’aide d’épandeur à béton en aluminium et d’une règle de maçon en alu.

Vérification de l’épaisseur du béton a l’aide d’une jauge gradué.

l’épaisseur du béton a l’aide d’une jauge gradué. Figure 12 : coulage du béton Avantage :

Figure 12 : coulage du béton

Avantage :

Confortable.

Durable.

Economique.

Mise en service rapide.

Confortable. − Durable. − Economique. − Mise en service rapide. Figure 13 : surfaçage du béton

Figure 13 : surfaçage du béton

14 | P a g e

ISET Rades Remarque : 2018/2019 Placez les joints de dilatation tous les 4 m². Ces

ISET Rades

Remarque :

2018/2019

ISET Rades Remarque : 2018/2019 Placez les joints de dilatation tous les 4 m². Ces joints

Placez les joints de dilatation tous les 4 m². Ces joints sont là pour assurer que la couche du béton ne se fissure pas.

là pour assurer que la couche du béton ne se fissure pas. Figure 14 : scie

Figure 14 : scie

3. Assainissement :

a. Fourniture et pose des bordures type T2

La fourniture des éléments de bordures type T2 de 1m de longueur, fabriquées à l’usine mécanique en béton dosé à 350kg/m3 ciment (HRS) le transport à pied d’œuvre, la pose y compris fouille, béton de propreté dosé à 150kg/m3 de7 cm d’épaisseur, jointement, calage, remblaiement

- Fondation : les bordures sont posées sur la couche de fondation de la chaussée.

- Joints : les joints seront à bain de mortier à 400 kg/m3 de ciment HRS

joints seront à bain de mortier à 400 kg/m3 de ciment HRS Mise en œuvre :

Mise en œuvre :

Figure 15 : bordure type T2

Traçage et piquetage l’axe de la bordure à l’aide d’un topographe.

Pose les bordures sur un lit de béton frais.

Calage et bloquer la bordure vers l’arrière.

Jointage.

15 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 b. Fourniture et pose des Caniveaux latérales de type CS2 Caniveaux :

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 b. Fourniture et pose des Caniveaux latérales de type CS2 Caniveaux : provenance

b. Fourniture et pose des Caniveaux latérales de type CS2

Caniveaux : provenance et qualité de chaque élément doit être identifié par un signe distinctif désignant le fabricant et indiquant la date de fabrication. Les éléments ne doivent présenter aucune défectuosité telle que fissuration, déformation ou arrachage, les faces vues ne doivent pas présenter de bosses ou flèches de plus de 2mm de flèches mesurées à la règle de 30 cm. Les arrêtes doivent être nettes et régulières sur toute la longueur.

- Fondation : les bordures et caniveaux seront posés sur la couche de fondation de la chaussée.

- Joints : les joints seront à bain de mortier à 400 kg/m3de ciment HRS

joints seront à bain de mortier à 400 kg/m3de ciment HRS Figure 16 : Caniveaux CS2

Figure 16 : Caniveaux CS2

c. Fourniture et pose des Caniveaux centrales de type CC2

La fourniture des éléments de Caniveaux type CC2 de 1m de longueur, fabriquées à l’usine

mécanique en béton dosé à 350kg/m3 ciment (HRS) le transport à pied d’œuvre, la pose y

compris fouille, béton de propreté dosé à 150kg/m3 de7 cm d’épaisseur, jointement, calage,

remblaiement.

-Fondation : les caniveaux seront posés sur la couche de fondation de la chaussée.

- Joints : les joints seront à bain de mortier à 400 kg/m3de ciment HRS

- Joints : les joints seront à bain de mortier à 400 kg/m3de ciment HRS Figure

Figure 17 : Caniveaux CC2

16 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 d. Regards de visite en béton arme et boites de branchement Les

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 d. Regards de visite en béton arme et boites de branchement Les regards

d. Regards de visite en béton arme et boites de branchement

Les regards de visite et boites de branchement, ouvrages verticaux disposés sur les

canalisations d’assainissement enterrées, sont destinés à permettre leur entretien et/ou les

divers branchements, avec le réseau.

Les regards sont qualifiés de visitables lorsque leur diamètre intérieur est au moins égal à 0,80

m. Ils sont systématiquement utilisés lors d’un changement de direction.

Les boites de branchement de dimensions plus faibles sont circulaires et dotées d’un système

de siphonage adéquat permettant l’emprisonnement des déchets non liquides et indésirables

pour le réseau aval d’assainissement et aussi empêchant le retour des mauvaises odeurs vers

l’abonné.

Les regards de visite sont généralement constitués par :

Cunette

Rehausse(s)

Dalle

Les Avantages :

Mise en œuvre sécurisante et simple.

Possibilité d’inspection et entretien des ouvrages.

Etanchéité à l’eau des ouvrages.

Les domaines d’Application :

Assainissement (réhabilitation, réseaux, …).

Les Gammes :

Les regards existent en plusieurs formes et en plusieurs dimensions et sur divers conduites (béton armé, PVC, PEHD, PRV, …) de différentes formes et dimensions :

Forme circulaire : DN800 et DN1000 (sur des conduites DN250).

Forme rectangulaire de 0,60x0,60 m jusqu’à 2,50x2,00 m (sur des conduites DN400, DN1600 …).

Ce qui concerne notre projet les gammes du regard de visite sont DN800 et les gammes du regard grille 60×60.

17 | P a g e

ISET Rades Figure 18 : regard grille Figure 20 : regard de visite Mise en

ISET Rades

ISET Rades Figure 18 : regard grille Figure 20 : regard de visite Mise en œuvre

Figure 18 : regard grille

ISET Rades Figure 18 : regard grille Figure 20 : regard de visite Mise en œuvre

Figure 20 : regard de visite

Mise en œuvre :

2018/2019

Figure 20 : regard de visite Mise en œuvre : 2018/2019 Figure 19 : tampon de
Figure 20 : regard de visite Mise en œuvre : 2018/2019 Figure 19 : tampon de

Figure 19 : tampon de regard grille

en œuvre : 2018/2019 Figure 19 : tampon de regard grille Figure 21 : tampon de

Figure 21 : tampon de regard de visite

Excavation d’une fouille.

Préparation d’un lit de sable.

Préparation des regards.

Mise en place des regards à l’aide d’une tractopelle et un câble.

Le jointage intérieurs et extérieurs des regards par un mortier (ciment + sable + eau).

Le passage d’un regard à un autre se fait après la vérification du topographe.

18 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 Figure 22 : boite de branchement Figure 23 : PVC plastifié ou

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 Figure 22 : boite de branchement Figure 23 : PVC plastifié ou souple

Figure 22 : boite de branchement

ISET Rades 2018/2019 Figure 22 : boite de branchement Figure 23 : PVC plastifié ou souple

Figure 23 : PVC plastifié ou souple

ISET Rades 2018/2019 Figure 22 : boite de branchement Figure 23 : PVC plastifié ou souple

19 | P a g e

ISET Rades Chapitre 4 : les essais 1. Prélèvement d’échantillon : 2018/2019 Dans tous les

ISET Rades

Chapitre 4 : les essais

1. Prélèvement d’échantillon :

2018/2019

: les essais 1. Prélèvement d’échantillon : 2018/2019 Dans tous les secteurs du Génie Civil et

Dans tous les secteurs du Génie Civil et en particulier en mécanique des sols, l’ingénieur s’assure, lors de la phase de conception, que l’analyse des propriétés du

sol soit en corrélation avec la fondation et la structure. Mettons l’accent sur le Sondage et le Carottage que sont les techniques de prélèvement 0d’échantillon les plus utilisés.

- Prélèvement d’échantillon de déblai on utilise le sondage

2. Les essais sur matériaux :

Dans le projet an à besoin de plusieurs nature de matériaux qui sont nécessaires à la construction. Ces matériaux sont divers et se différent par leurs qualité dimensions et caractéristiques ce sont :

- Matériaux de carrière (gravier : sable roulé).

- Matériaux de remblai et déblai de provenances différents.

- Matériaux pour sous couche de fondation (grave non traité GNT).

- Matériaux pour couche de fondation (grave reconstituée humidifiée GRH).

- Matériaux pour couche de base (grave bitume GB).

- Matériaux pour couche de roulement (bitume bitumineux BB).

Ces matériaux subissent plusieurs essais au laboratoire on cite comme exemple

d’essais :

a. Limite d’Atterberg :

But Le but de l’essai est d’identifier la nature d’un sol fin par la détermination de ses limites de liquidité et de plasticité.

la nature d’un sol fin par la détermination de ses limites de liquidité et de plasticité.

20 | P a g e

ISET Rades ❖ Préparation d’échantillon 2018/2019 On utilise un mortier du sol fin passant à

ISET Rades

Préparation d’échantillon

2018/2019

ISET Rades ❖ Préparation d’échantillon 2018/2019 On utilise un mortier du sol fin passant à travers

On utilise un mortier du sol fin passant à travers le tamis de 0,4 mm Ce sol sera mis dans l’eau au moins 12 heures avant l’essai de telle sorte qu’il puisse être considéré comme saturé.

Détermination de limite de liquidité L’appareil utilisé pour cet essais est l’appareil de casa grande constituée par une coupelle métallique qui tombe de 10 mm sur socle en bois et un outil à rainurer. Le mode opératoire est simple il consiste à :

Amener l’échantillon à une teneur en eau légèrement supérieur à la limite de liquidité.

Faire des essais successifs en laissant évapore l’eau.

Mise en place à la spatule de façon bien homogène avec une épaisseur de 20 mm au centre.

Faire une rainure dans l’axe de la coupelle.

Tourner la manivelle (2 chocs par seconde) et on arrête au moment de fermeture de rainure sur 1cm environ, W1 est le teneur en eau du sol pour laquelle cette fermeture se produit au bout de 25 chocs.

laquelle cette fermeture se produit au bout de 25 chocs. Figure 24 : Échantillon avant et

Figure 24 : Échantillon avant et après séchage.

Détermination de la limite de plasticité

Lorsque l’échantillon devient sèche, on prend une boulette de mortier de 12 mm de

diamètre puis l’en transforme en un cylindre et on le roule sur une surface lisse.

La limite de plasticité est la teneur en eau de ce cylindre qui se brise à un

diamètre 3 mm

21 | P a g e

ISET Rades b. Analyse granulométrique ❖ But 2018/2019 Cet essai nous permet de déterminer la

ISET Rades

b. Analyse granulométrique

But

2018/2019

ISET Rades b. Analyse granulométrique ❖ But 2018/2019 Cet essai nous permet de déterminer la distribution

Cet essai nous permet de déterminer la distribution en masse de l’échantillon suivant ses dimensions décroissantes. On utilisant les tamisages on peut définir la classe de chaque type de matériaux et de déterminer la grosseur et les pourcentages pondéraux respectifs des différentes familles de granulats constitutifs.

Mode opératoire

Peser l’échantillon de tufs et déterminer sa masse totale avant tamisage.

Emboiter les tamis les unes sur les autres.

Verser les granulats dans le tamis supérieur et Vibration manuelle pour rapidité

le tamis supérieur et Vibration manuelle pour rapidité Figure 25 : Les tamis. ✓ On pèse

Figure 25 : Les tamis.

On pèse le refus du 1er tamis puis du suivant tout en calculant le cumulé

du 1er tamis puis du suivant tout en calculant le cumulé Figure 26 : Résultat d’essais

Figure 26 : Résultat d’essais granulométrie pour l’échantillon.

22 | P a g e

ISET Rades 2018/2019 Figure 27 : Courbe d’essai granulométrique . c. Troxler : − permet

ISET Rades

2018/2019

ISET Rades 2018/2019 Figure 27 : Courbe d’essai granulométrique . c. Troxler : − permet les
ISET Rades 2018/2019 Figure 27 : Courbe d’essai granulométrique . c. Troxler : − permet les

Figure 27 : Courbe d’essai granulométrique.

c. Troxler :

permet les mesures ponctuelles de la teneur en eau

la masse volumique moyenne apparente sur les sols naturels

Profondeur de mesure (mm)

Epaisseur de la couche de roulement (mm)

Durée de comptage.

Densité Humide (kg/m3),

Teneur en eau (%)

Indice des vides (%), Compacité (%).

d. L’essai d’affaissement au cône d’Abrams (Slump test) :

C’est un essai réalisé sur le béton pour déterminer sa consistance. L’affaissement est aussi connu sous le nom de slump provenant de l’anglais. -Il doit être entre 9 et 14.

le nom de slump provenant de l’anglais. -Il doit être entre 9 et 14. Figure 28

Figure 28 : contrôle du béton

23 | P a g e

ISET Rades Chapitre 4 : Etude de cas 1. Introduction : 2018/2019 Pour effectuer les

ISET Rades

Chapitre 4 : Etude de cas

1. Introduction :

2018/2019

Rades Chapitre 4 : Etude de cas 1. Introduction : 2018/2019 Pour effectuer les travaux de

Pour effectuer les travaux de terrassement et estimer le temps nécessaire pour cette étape, on doit connaitre certains paramètres qui influent au temps d’exécution tel que :

Volume théorique, volume foisonné, capacité des camions, temps de cycle d’un camion, etc…

On va estimer le temps de mise en œuvre de remblai dans une distance de 20m.

Les paramètres :

Largeur de la couche d’assise 12.60m

Épaisseur de la couche de remblai en un point A=0.25 m et en point B =0.20m

Distance entre le carrière et l’emplacement de la partie d’exécution est 2Km

Chargeuse 400m3/h avec R= 0.9

Temps de chargement de camion 3.2 min

Vitesse de camion en charge 40km/h

Vitesse de camion à vide 65km/h

Foisonnement =1.2

Temps de déchargement 1 min

Temps de nivellement 45 min

Capacité des camions 14m 3

Durée de Compactage 1h

Le Rendement d’équipe supposé idéal

2. Partie calcul :

Ve = [(Distance x Epaisseur B x Largeur) + (Distance x Epaisseur (A-B) x Largeur)] / 2

Ve = 20 x 0.20 x 12.60 + 20 x 0.05 x 12.6 /2 =56.7m 3

Volume foisonné :

Vf = Ve x F

Vf = 56.7 x 1.2 = 68.04 m 3

Nombre des camions nécessaires :

Ncn = Vf / Capacité d’un camion

Ncn = 68.04 / 14 = 4.86 on va prendre 5 camions

Nombre de cycle d’un camion, au cas d’utilisation de 5 camions :

N cycles = Ncn / Ncamion

N cycles = 5 /5 = 1

24 | P a g e

ISET Rades ❖ Durée de cycle d’un camion : 2018/2019 -D cc = T Chargement

ISET Rades

Durée de cycle d’un camion :

2018/2019

ISET Rades ❖ Durée de cycle d’un camion : 2018/2019 -D cc = T Chargement +

-D cc = T Chargement + T Déchargement + T En charge + T à vide

-T Chargement = Capacité camion x 60 / Rendement de chargeuse x R

-T Chargement = 14 x 60 / 400 x 0.9 = 2.15 min

-T En charge = (Distance parcourue x 60) / V en charge

-T En charge = (2 x 60) / 40 = 3 min

-T à vide = (Distance parcourue x 60) / V à vide

-T à vide = (2 x 60) / 65 = 1.8 min

Durée de cycle = 2.15 + 1 + 3 + 1.8 = 7.95 min

--Durée Totale de la transportation du Remblai

-DTTR = Dcc + T Chargement x (Nc-1) - T à vide

-DTTR = 7.95 + 2.15 x (5-1) 1.8= 14.75 min

Si on fait les étapes séparées, la durée d’exécution estimé sera :

*Temps totale de terrassement = DTTR + Durée de Compactage + Durée de Nivellement

Temps total de terrassement = 14.75 min + 60 min + 45 min = 1h 59min.

25 | P a g e

ISET Rades Conclusion 2018/2019 L'expérience vécue au sein de ministère de l’équipement Ben Arous de

ISET Rades

Conclusion

2018/2019

ISET Rades Conclusion 2018/2019 L'expérience vécue au sein de ministère de l’équipement Ben Arous de

L'expérience vécue au sein de ministère de l’équipement Ben Arous de l'entreprise m'a été une occasion bénéfique d'apprentissage et un point de départ très particulier pour mon parcours professionnel duquel l'instauration j'ai formulé les directives essentielles.

En effet, en travaillant au sein du chantier, j'ai pu aboutir à instaurer d'un nouveau mode interne de travail qui a permis d'améliorer la qualité du produit fini.

Tout ceci ne pouvait être réalisé sans la collaboration des différents intervenants au projet, ingénieurs, techniciens, responsables sur chantier ou même ouvriers, ces relations permettent de renforcer le rôle primordial de l'architecte dans l'acte de bâtir.

26 | P a g e