Sunteți pe pagina 1din 1

Essai sur un concert – TD Histoire de la musique

Emma Jacob

Antonio Vivaldi – L'Hiver (Les quatre saisons)

Antonio Vivaldi est un compositeur italien du baroque, qui est né en 1678 à Venise. Dans son
enfance il a déjà montré son talent et remplacé son père dans l'orchestre. Après sa
formation professionnelle dans le secteur du théologie, il a devenu un prêtre. En plus il a
travaillé dans un orphelinat de filles comme professeur pour le violon. Pour raison de la
santé, il a abandonné son sacerdoce plus tard. Beaucoup de ses oevres il a composé pour
l'orchestre d'orphelinat, qui s'est rendu célèbre par ses compositions. Ses concerts "Les
quatre saisons" entre autres datent de temps à Venise. Plus tard il a commencé à écrire des
opéras, mais il a aussi composé beaucoup de la musique sacrée. En 1740 il est partie à
Vienne, où il cherchait un nouveau public.

Vivaldi perfectionnait le concerto de trois mouvements. L'instrument le plus représenté dans


ses oeuvres est le violon. Presque la moitié de ses concerts est écrit pour le violon. Dans "Les
quatre saisons" le violon est aussi l'instrument solo. Décisive pour ses concerts devenait
aussi la ritournelle, le changement entre les passages joué par l'orchestre et les passages
joué par le soliste accompagné par l'orchestre.

L'oeuvre "Les quatre saisons" de 1725 consiste en quatre concertos pour violon, dansquel
chaque concerto représente une saison. Le merveilleux des concertos c'est la présentation
des phénomèns de la nature, des impressions subjectifs qui sont exprimé par la musique.
Dans chaque concerto il y a trois mouvements. Le premier mouvement est souvent une
ritournelle, qui reprend la même mélodie. Le deuxième mouvement est une aria en deux
parties. Le mouvement final est plus vite que le deuxième et représente souvent une danse.

L'Hiver est la derniere concerto dans cet oeuvre. Le premier mouvement est un Allegro con
molto dans fa-mineur. Les croches dissonants au début, joué en staccato, donnent
l'impression du froid. Le violon joue des trilles et renforce cet effet. Le violon solo, qui arrive
plus tard, casse le froid, et semble comme un oiseau. La partie centrale est un Largo en mi-
bémol-majeur. Il semble plus calme et idyllique que la premiere partie. Ca peut-être une
scène dans la maison, devant la cheminée. La troisème partie est basé sur la premier partie.
La scène est aussi situé dehors et le mouvement est écrit en fa-mineur comme le premier
mouvement. Non seulement la mélodie mais aussi les croches en staccato ressemble aussi
au premier mouvement.

Le concert a eu lieu à l'église de la Madeleine. C'était une prestation d'Orchestre "Les Violons
de France", constitué de deux violons, un alto, un violoncelle et un soliste. L'ensemble a
impressionné par sa compétence et a montré bien l'introduction de la virtuosité du concerto
du Vivaldi.