Sunteți pe pagina 1din 1

Retour d’expérience

Concours de guitare classique de Gand


Marine Bouttier

Le 2 juin 2017, j’ai eu la chance de participer au concours de guitare classique de Gand


organisé par un de mes collègue du conservatoire, Mauricio Benjamin. Ce fût une expérience
bénéfique et intéressante qui s’est déroulée en toute simplicité dans une salle voutée et par
un temps particulièrement clément.

Tout d’abord, je dois dire que j’ai été enthousiasmée par ce projet mené à bien par Mauricio.
C’était un projet courageux regroupant tant des aspects d’organisation, de relationnel et de
communication. Pour ma part, participer fût une évidence, ne serais-ce que pour soutenir un
collègue et je regrette que peu d’autres ne s’y soit joint.

Pour parler de la communication, à chaque demande ou question Mauricio a été un


organisateur souple et communicant. Les affiches et les mails d’informations étaient clairs
même si certains changements ont été apportés par rapport aux règles initiales. En effet,
une pièce chilienne était imposée et suite à des réclamations a été retirée ; en cela je crois
que les axes de départ auraient pu être plus fermes.

Ensuite, l’organisation du jour du concours fût bien menée. Le choix du jury m’a ravie, je l’ai
trouvé représentatif du monde de la guitare belge et d’un excellent niveau. La salle de
concours nous a offert une acoustique appréciable presque trop généreuse. Mauricio avait
prévu les rafraîchissements et des collations et nous a encadré et renseigné tout au long des
épreuves.

Pour conclure, ce projet est un beau projet et surtout je crois qu’il mérite d’être développé,
que l’on pense ce que l’on veut du principe des concours dans la musique classique et plus
particulièrement dans la guitare classique, ils sont vecteurs d’objectifs personnels, de
motivations et surtout de rencontres comme ce fût le cas le 2 juin. L’ambiance insufflée par
Mauricio a donné lieu à un moment convivial et des échanges constructifs. Peu de concours
sont destinés aux guitaristes en Belgique et j’espère de tout cœur que celui-ci aura une suite,
il a permis de faire découvrir à certain le déroulé d’un concours, d’élargir les horizons et
surtout de brasser des guitaristes venus de différents conservatoires belges, ce que je trouve
important. Alors, avec un peu plus de préparations en amont, des aides extérieures ou des
sponsors, je crois que ce projet est une belle éclosion qui mérite de refleurir au printemps
prochain.

Marine Bouttier (3ème prix ex aequo)