Sunteți pe pagina 1din 24

OFPPT

Office de la Formation Professionnelle


et de la Promotion du Travail

Direction Recherche et Ingénierie de la Formation


Corrigé d’Examen de Fin de Formation CDJ
Session juin 2013

Filière : Responsable d’Exploitation Logistique Examen de synthèse


Niveau : Technicien spécialisé Variante n°1
Durée : 5 heures Barème : ----- /120

Pour toutes les questions de synthèse et de compréhension, le correcteur s’attachera à


évaluer la crédibilité, la réflexion et la pertinence de la réponse du candidat. Plusieurs
réponses sont alors acceptables.
****************************************

Les parties de votre examen se présentent comme suit :

PARTIE I : THEORIQUE 40 points

⦁ Gestion physique de stocks et des implantations (7 points)


⦁ Gestion des opérations de préparation de commandes (7 points)
⦁ Gestion des opérations d’expédition (7 points)
⦁ Gestion des stocks et budgétisation (9 points)
⦁ Gestion des moyens humains (10
points)

PARTIE II : PRATIQUE 80 points

⦁ Gestion physique de stocks et des implantations (30


points)
⦁ Gestion des opérations de préparation de commandes (18
points)
⦁ Gestion des stocks (18
1
points)
⦁ Gestion des moyens humains (14
points)

2
PARTIE I : THEORIQUE 40
points

⦁ Gestion physique des stocks et des implantations : (7 points)

⦁ Donner trois origines possibles d’un écart de productivité. (3 points)


Origines possibles : matériels inadaptés-défaillants-insuffisant, personnel peu
impliqué dans les tâches confiées, charge de travail très aléatoire, niveaux
des aléas rencontrés.

⦁ Proposer deux remèdes pour pallier à un écart d’inventaire de quantité


faible par article. (4
points)
Les remèdes :
⦁ Tout d’abord la sensibilisation des opérateurs sur ce que représente le
stock
⦁ Poursuivre cette sensibilisation par un affichage régulier des résultats
d’inventaire, ne pas oublier qu’en matière de sensibilisation, le temps est
un allié.
⦁ Cibler les inventaires afin d’obtenir des résultats visibles : opérateur,
article, zone….

⦁ Gestion des opérations de préparation de commandes : (7


points)

⦁ Nommer les activités en amont de la préparation de commande. (1 point)

Solution:
Soit la réception (0,5 point)
Ou bien le stock(0,5 point)

⦁ Donner quatre informations contenues dans un bon de préparation de


commandes. (2 points)
Quatre des réponses suivantes (0,5 point par réponse)
⦁ Identité client

⦁ Nom du préparateur

⦁ Numéro du préparateur

3
⦁ La date

⦁ Numéro de commande

⦁ Reference

⦁ Quantité demandée

⦁ Quantité livrée

⦁ Reliquat

⦁ Observations

⦁ Visa du préparateur

⦁ Citer deux moyens d’exploitation nécessaires pour l’activité de


préparation de commandes.
(3 points)
Deux des réponses parmi les propositions suivantes (1,5 point par
réponse)
⦁ Le système informatique WMS.

⦁ Les moyens humains.

⦁ Les supports de manutention.

⦁ Les moyens matériels (moyens de manutention, Les zones


annexes….).

⦁ Nommer deux supports de charge (1 point)

⦁ Palette (0,5 point)

⦁ Roll (0,5 point)

⦁ Gestion des opérations d’expédition : (7 points)

⦁ Donner quatre règles de sécurité à respecter pour le chargement de


véhicule. (4

4
points)

- Répartir au maximum le chargement sur la surface du plancher afin de ne


pas élever le centre de gravite.
- Disposer les charges lourdes au centre du plancher afin d’éviter un
déséquilibre avant-arrière ou droite-gauche.
- En cas de gerbage, s’assurer de la résistance à l’écrasement des
emballages.
- Respecter les pictogrammes de manutention.
- Veiller à la compatibilité de voisinage (matières dangereuses).
- Disposer les colis sous température dirigée de façon à ce que la circulation
de l’air soit possible entre les colis.
- Le chargement ne doit jamais dépasser l’avant du véhicule.
- Les pièces de grande longueur peuvent dépasser de 3 m au maximum a
l’arrière (au-delà d’un mètre prévoir un dispositif réfléchissant).

⦁ Quelles sont les obligations de l’expédition par rapport à l’aspect


matériel ?

(3 points)

⦁ Pour le client : que les marchandises soient livrées en bon état et qu'elles
correspondent en qualité et en quantité à son attente,
⦁ Pour l'entreprise que les mouvements de marchandises soient conformes
aux documents établis, ce qui permet de connaitre avec exactitude le
niveau d'activité du service et de l'entreprise par les inventaires
statistiques, etc.

⦁ Gestion des stocks et budgétisation: (9 points)

⦁ Présenter sous forme de logigramme un calendrier d’inventaire (5


points)

⦁ Création du calendrier d’inventaire :

2. Quel est l’ordre logique d’établissement des budgets dans l’entreprise ?


(2 points)

⦁ Le budget des ventes

5
⦁ Les autres budgets de l’entreprise

⦁ Le budget général

⦁ Le budget de trésorerie

3. Quelles sont les missions opérationnelles de la comptabilité analytique ? (2


Points)

⦁ Comment les coûts se sont-ils formés.

⦁ Quelles sont les composantes du prix de vente.

⦁ Combien coûte telle fonction (approvisionnement, production,


distribution, …).

⦁ Combien coûtent tels produits, telles activités.

⦁ Quels sont les Clients, les produits, les secteurs les plus rentables.

⦁ S’il faut accepter ou refuser une commande, fabriquer ou sous-traiter


soi-même.

⦁ Gestion des moyens humains : (10 points)

⦁ Décrire les éléments principaux du contrat de travail. (3 points)


Article 15
La validité du contrat de travail est subordonnée aux conditions relatives au
consentement et à la capacité des parties à contracter ainsi qu'à l'objet et à la
cause du contrat, telles qu'elles sont fixées par le code des obligations et
contrats. En cas de conclusion par écrit, le contrat de travail doit être établi en
deux exemplaires revêtus des signatures du salarié et de l'employeur
légalisées par l'autorité compétente. Le salarié conserve l'un des deux
exemplaires.

Article 16
Le contrat de travail est conclu pour une durée indéterminée, pour une durée
déterminée ou pour accomplir un travail déterminé. Le contrat de travail à
durée déterminée peut être conclu dans les cas où la relation de travail ne
pourrait avoir une durée indéterminée.
Le contrat de travail à durée déterminée ne peut être conclu que dans les cas
6
suivants :
- le remplacement d'un salarié par un autre dans le cas de
suspension du contrat de travail de ce dernier, sauf si la
suspension résulte d'un état de grève.
- l'accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise.
- si le travail a un caractère saisonnier.
Le contrat de travail à durée déterminée peut être conclu dans certains
secteurs et dans certains cas exceptionnels fixés par voie réglementaire
après avis des organisations professionnelles des employeurs et des
organisations syndicales des salariés les plus représentatives ou en vertu
d'une convention collective de travail.
La durée de la période d’essai est différente d’un type de contrat à un autre.
« La période d'essai est la période pendant laquelle chacune des parties
rompre volontairement le contrat de travail, sans préavis ni indemnité.
Toutefois, après au moins une semaine de travail, la rupture de la période
d'essai non motivée par la faute grave du salarié, ne peut avoir lieu qu'en
donnant l'un des délais de préavis suivants :
- deux jours avant la rupture s'il est payé à la journée, à la semaine
ou à la quinzaine ;
- huit jours avant la rupture s'il est payé au mois.
Si, après l'expiration de la période d'essai, le salarié vient à être licencié sans
qu'il ait commis de faute grave, celui-ci doit bénéficier d'un délai de préavis
qui ne peut être inférieur à huit jours ». (Source : article 13 du code du
travail marocain)

⦁ Lister les actions nécessaires durant la première journée de présence du


nouveau salarié dans l’ordre de sa progression en mettant en évidence
leurs pertinences. (3
points)
⦁ L’accueil
L’accueil peut être individuel ou collectif. L’accueil individuel est plus
personnalisé, sur mesure, mais le nouvel embauché peut se sentir isolé et ne
pas oser vous interroger. Par ailleurs, l’accueil collectif est plus convivial mais
de ce fait moins adaptable

⦁ La remise du livret d’accueil est un outil de communication interne. Il


présente de nombreuses informations sur :

⦁ les caractéristiques de l’entreprise (historique et actualité, activités,

7
structure, effectifs, organigramme…),
⦁ l’organisation du travail (environnement matériel et humain, conditions de
travail, formations…),
⦁ les règlements divers (horaires de travail, congés, règles d’hygiène et de
sécurité…)
⦁ la vie quotidienne (restaurant d’entreprise, cafétéria, œuvres sociales et
culturelles, transports...).
Ces informations pratiques facilitent l’intégration du salarié, mais le livret
d’accueil permet aussi des diffuser les valeurs de l’entreprise et contribue
ainsi à développer le sentiment d’appartenance. Il commence ainsi
généralement par un mot de bienvenue de la Direction.
⦁ La visite de l’entreprise
La visite des locaux permet de situer les services, de découvrir le plan de
circulation et les lieux de pauses, de rencontrer des collègues, le supérieur
hiérarchique direct…En effet, cela permet de visionner l’ensemble de
l’environnement de travail et de se situer face au contexte général de
l’entreprise.

⦁ Les documents essentiels


C’est également le premier jour que l’on doit remettre au nouvel embauché
les documents essentiels à son intégration, sa fiche de poste, les process de
travail, le plan de circulation, le règlement intérieur, l’organigramme.de
l’entreprise.

⦁ La tenue de travail
Pendant la remise au salarié de sa tenue de travail et des équipements de
protection individuelle (EPI), celui ci devra être informé sur leur utilisation et
de l’obligation de les porter.

⦁ Présentation des règles de sécurité et d’hygiène


Au cours de sa période d’intégration, le nouvel embauché devra être informé
des procédures d’urgences (évacuation, sauvetage, extincteurs, secouriste
du travail..). D’autres formations liées au poste peuvent s’avérer nécessaires.

⦁ Définir les étapes nécessaires au transfert de compétence et les moyens


mis en œuvre pour leurs réalisations. (2
points)

L’intégration au poste de travail :

⦁ Le tutorat
Il permet au salarié nouvellement recruté de se familiariser plus rapidement
avec son environnement professionnel. Il participe directement au transfert
des compétences, et son rôle contribue d’ailleurs au maintien dans l’emploi

8
des seniors. L’encadrement du nouveau salarié permet donc à ce dernier
d’être plus rapidement opérationnel. Mais la phase d’intégration est aussi une
phase de socialisation (développement de relations avec les membres de
l’entreprise, assimilation des valeurs et de la culture) et un moyen de fidéliser
le salarié.

⦁ La décomposition des tâches


La présentation concrète du travail est cruciale. L’objectif étant de faire
comprendre au nouveau salarié ses tâches ainsi que ses limites. Une
démonstration lente suivie d’une pratique supervisée sera beaucoup plus
efficace qu’une simple explication orale. L’efficacité du travail ne peut être
immédiatement optimale. Il conviendra donc de laisser du temps au nouveau
pour accomplir ses tâches, lui en assigner de nouvelles au fur et à mesure de
leur assimilation, en augmentant la complexité et la cadence
progressivement.

⦁ Evaluation des savoirs faire


Pendant la période de transfert de compétences, la personne ressource ou le
tuteur consacrera du temps au suivi et à l’écoute du nouveau salarié, afin de
le guider et d’apprécier sa progression. Une relation de confiance incitera le
nouveau à poser des questions et à signaler ses difficultés, et petit à petit le
nouveau deviendra un salarié « comme les autres ».

⦁ Lister les qualités requises pour un animateur. (2 points)


⦁ Être en phase et à l’écoute des autres
⦁ Interpréter tous les messages
⦁ Être positif et constructif
⦁ Soigner son apparence
⦁ Adapter son langage
⦁ Rester objectif et prendre du recul
⦁ Être réaliste sur les propositions
⦁ Se fixer des objectifs précis
⦁ Avoir confiance en soi
PARTIE II : PRATIQUE 80
points

⦁ Gestion physique de stocks et des implantations : (30 points)

9
L’activité du client Samitar se développe fortement. Pour pouvoir répondre aux
exigences de ce dernier, un agrandissement des installations qui lui sont dédiées est
nécessaire. Vous êtes chargé(e) d’étudier l’agrandissement du site qui devra avoir
une capacité de stockage correspondant au volume mensuel moyen prévu pour
2014.

Votre responsable vous indique qu’il désire conserver le même matériel de


stockage, le même matériel de manutention et les mêmes fractions pour les
surfaces de circulation et technique.

Pour réaliser ce travail, vous disposez de :

⦁ Annexe I.1 : Extrait du cahier des charges du client Samitar ;


⦁ Annexe I.2 : Caractéristiques de l’entrepôt actuel (moyen de stockage
et de manutention)
⦁ Annexe I.3 : Formulaire de la méthode des moindres carrés
⦁ Annexe I.4 : fiche technique du chariot en porte à faux électrique.
⦁ Annexe I.5 : Tableau de calcul des moindres carrés (à rendre avec la
copie).

TRAVAIL À FAIRE :

⦁ Compléter l’annexe I.5 (à rendre avec la copie), pour déterminer :


(16 points)

⦁ Le nombre moyen mensuel de palettes pour 2012,


⦁ Le nombre moyen de palettes mensuel prévisionnel pour 2014 (rang
5),
⦁ le nombre de palettes à stocker dans le nouvel entrepôt (à arrondir à la
centaine supérieure).
⦁ Pour l’agrandissement et compte tenu du souhait de stocker 18 500
nouvelles palettes, calculer pour ces nouvelles palettes :
⦁ La surface de stockage nécessaire pour assurer l’activité

10
prévisionnelle ;
(6 points)
⦁ La surface des zones techniques ; (2 points)
⦁ La surface des allées de circulation ; (3 points)
⦁ Et la surface d’agrandissement. (3 points)
N.B : arrondir les surfaces au m² supérieur.

ANNEXE I.1 : Extrait du cahier des charges du client Samitar

⦁ Historique des mouvements mensuels de palettes

Rang Année J F M A M J J A S O N D TO

1 2010 3000 3000 3375 3375 3450 3600 3900 3300 3750 3750 4500 2616

2 2011 3000 6000 6000 9000 9000 9750 9750 6000 6750 6750 6000 5250

3 2012 9000 10500 10500 12000 12000 13500 13500 18000 18000 19500 27600 28500 1

4 2013 27750 24000 24000 18000 13500

⦁ Type de palettes utilisées : Europe 800*1200.

ANNEXE I.2 : Caractéristiques de l’entrepôt actuel

⦁ Type de palettiers : simple profondeur sur 7 niveaux


⦁ Mode de stockage : longitudinal
⦁ Capacité actuelle : 16 800 palettes
⦁ Jeu arrière : 100 mm
⦁ Jeu latéral : 100 mm (par côté palette)
⦁ Chariot utilisé : Chariot en porte à faux électrique à 3 roues E12 (voir
annexe I.4)
⦁ La surface des allées de circulation représente 10 % de la surface totale
de l’entrepôt

⦁ La surface des zones techniques représente 20 % de la zone de

stockage.

11
ANNEXE I.3 : Formulaire de la méthode des moindres carrées

L’équation de la droite : y = ax + b

Détermination de « a »

Où n est le nombre de rangs

Détermination de « b » :

ANNEXE I.4 : Fiche technique du chariot en porte à faux électrique à 3 roues

Caractéristiques Unités E12 E15


Voltage et capacité (5h) de la batterie V / Ah 24 / 625 24 / 1000
Capacité nominale Q (t) 1.2 1.5
Distance au centre de gravité de la charge c (mm) 500 500
Poids en ordre de fonctionnement Kg 2680 2952
Hauteur de levée avec capacité nominale mm 4500 4500
Hauteur du toit de protection h6 (mm) 1970 1970
Longueur jusqu’à la face avant des fourches l2 (mm) 1701 1738
Largeur totale b1/b2 (mm) 1090 1090
Rayon de giration Wa (mm) 1349 1486
Vitesse de déplacement avec / sans charge Km/h 12.5 / 13.5 12.5 / 13.5
Vitesse de levée avec/ sans charge m/s 0.3 / 0.5 0.3 / 0.5

a : distance de sécurité =200 mm.

Corrigé :

⦁ ANNEXE I.5 : Tableau de calcul des moindres carrés.

⦁ Le nombre moyen mensuel de palettes: (6,5 points)

Année Volume moyen mensuel xiyi xi²


Rang de palettes
manutentionnées
xi yi
2010 1 1 pt 3468 0,25 pt 3468 0,25 pt 1

12
2011 2 1 pt 6937,5 0,25 pt 13875 0,25 pt 4
2012 3 1 pt 16050 0,25 pt 48150 0,25 pt 9
Total 0,25 pt 6 0,25 pt 26455,5 0,25 pt 65493 0,25 pt 14
Moyenne 0,5 pt 2 0,5 pt 8818,5

⦁ Calcul de a : (2 points)

a= (65493-(3*2*8818,5))/(14-(3*2²))= 6291

⦁ Calcul de b : (2 points)

b=8818,5-(6291*2)= - 3763,5

⦁ Equation de la droite : (1 points)

y=ax+b= 6291x - 3763,5

⦁ Le nombre moyen de palettes mensuel prévisionnel pour 2014


(arrondir à la centaine supérieure): (3 points)
y= (6291*5)- 3763,5=35218,5 (2,5 points)
Arrondi à 35300 palettes (0,5 point pour l’arrondi)
⦁ Le nombre de palettes à stocker dans le nouvel entrepôt :
35300-16800=18500 palettes (1,5 points)

⦁ Pour le chariot porte à faux électrique : (2 points)

AST= L2+b+a=1701+1200+200= 3101 mm

⦁ Calcul de la surface de stockage : (4 points)

(0,1 + 0,8 + 0,1)*(0,1 + 1,2 + (3,101 / 2))*(18 500 / 7) = 7533,46 m² arrondi


7534 m²

13
⦁ Calcul de la surface technique (2 points)

Sth=0,2*Ssto= 7534*0,2=1506,8 m² arrondi 1507 m²

⦁ Calcul de la surface des allées de circulation (3 points)

Sac=0,1*(7534+1507)/(1-0,1)=1004,55 m² arrondi 1005 m².

⦁ Calcul de la surface d’agrandissement (3 points)

Ssto+Sth+Sac= 7534+1507+1005=10 046 m²

⦁ Gestion des opérations de préparation de commandes : (18


points)

Vous êtes responsable de l’activité de préparation de commandes, ainsi vous


gérer les statistiques et vous estimez vos besoins (humains et matériels).

A partir des informations statistiques du premier semestre de l’année 2013


(annexe II.1), vous devez :

⦁ Compléter le tableau de l’annexe II.1 (6 points)

Annexe II.1 :

mar Moyen
janvier février avril Mai juin
s ne

Nombre de commandes 150 120 130 140


1550 1350
préparées 0 0 0 0

319 333 376 333


Nombre de Colis 34100 29700
41 45 20 45

Nombre de préparateurs 5 5 5 5 5 5

Heures par jour 7 7 7 7 7 7

Jour / mois 24 24 24 24 24 24

14
(0,25
Heures de travail de tous les pt /
840 840 840 840 840 840
préparateurs / mois répon
se)

(0,5 pt 39,69
/ 40, 35, 38,0 39,7 44,7 39,7
Colis /heure et par personne (1,5
répon 60 36 3 0 9 0
se) pt)

⦁ Prévoir l’activité préparation de commandes pour le deuxième


semestre l’année 2013 (annexe 2) sachant que l’accroissement
prévisionnel est estimé à + 5% en terme de nombre de colis traitées.
Cependant le nombre de commandes préparées sera stable en
gardant la même saisonnalité que le premier semestre.
(6 points)

⦁ Déterminer sur l’annexe II.2,les effectifs requis permettant d’assurer la


charge prévisionnelle du deuxième semestre de l’année 2013 que
vous aurez calculée.
(6 points)

Annexe II.2

septem novemb décemb


ACTIVITE Juillet aout Octobre
bre re re

(0,25 pt
Nombre de
/
commandes à 1 550 1 350 1 500 1 200 1 300 1 400
réponse
préparer
)

(0,75 pt
Nombre de Colis à / 35 31 33 35 39 35
préparer réponse 805,00 185,00 538,05 012,25 501,00 012,25
)

Heures par jour 7 7 7 7 7 7

Jour / mois 20 20 20 20 20 20

Heures de travail (0,25 pt


/
d'un préparateur / réponse 140 140 140 140 140 140
mois )

15
(0,75 pt
/
réponse
) avec
nombre de
possibil 6,44 5,61 6,04 6,30 7,11 6,30
préparateurs
ité de
majorer
ou
minorer

⦁ Gestion des stocks: (18 points)

⦁ Déterminer les classes ABC en utilisant le tableau de classement ABC en


annexe III.1; (9 points)

Quantités % cumulé
Cumul des Classes Zones de
Référence sorties Ordre des Qtés % REF
Qtés sorties ABC rangement
décroissant sorties

P16 44 200 44 200 32,69% Classe A R1 20%

P1 26 000 70 200 51,91% Classe A

P13 19 500 89 700 66,33% Classe A

P11 15 600 105 300 77,87% Classe A

P9 7 800 113 100 83,64% Classe B R2 25%

P12 5 200 118 300 87,48% Classe B

P14 3 900 122 200 90,37% Classe B

P17 3 250 125 450 92,77% Classe B

P19 1 950 127 400 94,21% Classe B

P20 1 690 129 090 95,46% Classe C

P3 1 170 130 260 96,33% Classe C R3 55%

P4 910 131 170 97,00% Classe C

16
P3 1 170 130 260 96,33% Classe C R3 55%

P4 910 131 170 97,00% Classe C

P6 910 132 080 97,67% Classe C

P8 715 132 795 98,20% Classe C

P7 650 133 445 98,68% Classe C

P15 650 134 095 99,16% Classe C

P18 455 134 550 99,50% Classe C

P2 390 134 940 99,79% Classe C

P5 260 135 200 99,98% Classe C

P10 26 135 226 100,00% Classe C

20 135 226

Barème 1 pts 1,5 pts 2 pts 2 pts 1 pts 1,5 pts

⦁ Implanter votre famille de produits dans le plan d’implantation sur l’annexe II;
(2 points)

ANNEXE III.2 : Plan d’implantation

⦁ Déterminer le type d’inventaire et sa périodicité pour chaque classe de


produits
(2,5 points)

REF Classes ABC type d'inventaire périodicité

P16- P1-P13-P11 A tournant 1 fois/trimestre

P9- P12-P14 B tournant 1 fois/semestre

P17- P19-P20

17
P3-P4-P6-P8-P7 C annuel 1 fois/an

P15-P18-P2-P5-P10

⦁ A partir des résultats précédents, Evaluer la charge de travail


correspondante;
(4,5 points)
Procéder par approche tabulaire, Sachant qu’il y a :

⦁ 11 mois possibles pour le comptage.


⦁ 10 000 articles, 50 comptages par jour et par personne, 22 jours
par mois.

TYPES d'INVENTAIRE

Nombre Inventaire annuel Inventaire tournant


d'articles
20% 25% 55%

10 1
000,00 4 2 0

nombre de
comptage total 8 000,00 5 000,00 -

10 000,00 13 000,00

par mois 1182

par jour 54

nombre
personne(s)
nécessaire(s) par
jour 1,07 personne

18
19
⦁ Gestion des moyens humains : (14 points)

Vous êtes chef d’équipe au sein de l’entrepôt logistique d’une société dont
l’activité principale est la vente de matériels informatiques.

Depuis 4 mois, vous avez constaté une forte augmentation de la charge de


travail des opérateurs de votre équipe. En effet, un développement du
portefeuille clients effectué par la force de vente a généré une hausse
d’activité qui reste constante. Et malgré l’augmentation du temps de travail de
votre équipe, vous allez bientôt atteindre le quota légal des heures
supplémentaires, et la charge de travail est toujours difficile à absorber.

Vous alertez le responsable des ressources humaines sur l’urgence du


recrutement d’un magasinier supplémentaire, et, après étude de votre
demande, ce dernier valide la nécessité d’effectuer une ouverture de poste et
vous demande de vous occuper du recrutement du nouveau collaborateur.

Vous préparez donc votre processus de recrutement, en respectant les


étapes nécessaires à son bon déroulement. Vous transmettez la fiche du
profil de poste au service ressources humaines qui rédigera une offre
d’emploi correspondant à vos critères. Suite à sa diffusion, les candidatures
affluent et vous êtes en charge de présélectionner les CV et lettres de
motivations des candidats.

⦁ Elaborer le profil du candidat à recruter, en prenant en considération que


vous êtes en sous-effectif et que le transfert de compétences devra se
faire rapidement.
(6 points)

Fiche de profil poste : Magasinier

20
Services : LOGISTIQUE

Fonction : magasinier

Capacités/Besoins

Age : > 18 ans

Sexe : Indifférent

Niveau d’étude : Autodidacte

Maitrise de la Langue arabe et française

Permis : CACES Type 1 Transpalettes à


conducteur porté et préparateurs de
commande au sol (levée inférieure à 1
mètre).

Expérience (année) : 2 ans impératifs

Savoir – faire

Connaissance du matériel : Lecteur à code barre

Transpalettes à conducteur porté

Aptitude à communiquer Excellente

Aptitude à organiser Bonne capacité à ranger, emballer, et à


s’intégrer dans un processus.

Sens des responsabilités Doit être capable d’assumer les


responsabilités liées à son poste et de
suivre des consignes

Autonomie/Initiative Doit être capable de proposer des


solutions en cas de problèmes en accord
avec les autres services concernés

Aptitude à travailler en équipe Excellente, Doit être capable de travailler


dans une chaîne de distribution

21
⦁ La présélection des candidats étant achevée, vous devez passer à la
phase de la préparation de l’entretien de recrutement. Préparer les 3
phases de la conduite d’un entretien individuel et les règles à respecter :

⦁ Préparer les 3 phases de la conduite d’un entretien individuel et les


règles à respecter.
(4 points)

⦁ L’accueil du candidat
Il faut mettre le candidat à l’aise dans un cadre tranquille et agréable.

⦁ La recherche de l’information
Il faut obtenir le maximum d’informations à la fois sur les emplois précédents
et sur les motivations

⦁ La présentation du poste au candidat


A l’issue du premier entretien, un premier bilan est fait. A ce moment-là, et en
accord avec le candidat, est prise la décision de poursuivre ou non l’étude du
dossier, dans l’affirmative, le processus de recrutement. Il est donc
particulièrement nécessaire que ces entreprises soient bien préparées, que
les difficultés psychologiques et matérielles soient prises en compte.
L’interviewer doit posséder une double compétence organisationnelle et
psychologique : connaître la fonction et son environnement.

⦁ Quelques règles à respecter :

Pour conduire l’entretien vous avez à ne jamais perdre de vue ce que vous
recherchez : les faits concernant les compétences professionnelles du
candidat, ses motivations et ses aspirations, la perception qu’il a de lui
même et du travail que vous lui proposez.
Il vous appartient donc, après l’introduction, d’inviter le candidat à vous
mettre au courant des données qui le concernent. Il vous appartient aussi
de prononcer les phrases qui vont introduire les deux autres volets.
Pour conduire ensuite l’entretien, vous avez trois ressources à votre
disposition : l’écoute stimulante, les questions ouvertes, le reflet qui peut
aller jusqu’à l’interprétation.
Vous avez aussi, après avoir fait connaissance avec lui, à l’informer sur
l’entreprise et sur la fonction. Cet exposé gagne à être bref pour laisser au

22
candidat le temps d’intervenir. Vous gagnez ce qu’il prenne le plus possible
l’initiative pendant cette phase de l’entretien.
Enfin, il vous appartient de conclure l’entretien. Vous gagnez à le faire sur
une note plus personnelle : les enseignements que vous tirez de
l’entretien. Le mieux est de terminer en indiquant aux candidats le temps
au cours de l’entretien. Le mieux est de déterminer en indiquant aux
candidats quelles seront les étapes suivantes et leurs échéances.
⦁ Rédiger des questions afin de mettre en évidence le degré de
motivation du candidat.
(4 points)

Le recruteur dispose de toute une série de questions, pour interroger le


candidat sur ses facteurs de motivation et pour l'évaluer sur ce critère.

Quelques exemples :

⦁ « Pourquoi avez-vous accepté notre rendez-vous ? »


⦁ « Qu'est-ce qui fait que vous êtes là aujourd'hui ? »
⦁ « Qu'est-ce qui me dit que vous vous impliquerez sur le long terme
dans notre entreprise ? »
⦁ « Votre motivation est-elle suffisamment importante pour relever les
défis du poste ? »
⦁ « Quel type de concession êtes-vous éventuellement prêt à faire pour
nous rejoindre ? »
Toutes ces questions reviennent implicitement à demander au candidat :

⦁ « Pourquoi êtes-vous intéressé par ce poste dans cette entreprise ? »


Le candidat doit alors exprimer au recruteur quelles sont les raisons précises
de son souhait de le rejoindre, pour ce poste et dans son entreprise en
particulier. Il doit donc lui-même s'être posé la question de ce qui l'intéresse
précisément pour y postuler et, au préalable, de sa motivation pour trouver un
nouvel emploi.

La motivation pour l'entreprise autant que pour le poste

Il ne suffit pas que le candidat soit intéressé par un poste : il doit également
démontrer l'intérêt qu'il porte pour l'entreprise (sa typologie, sa taille, son
positionnement, ses projets, sa culture, son organisation, etc.).

L'intérêt pour l'entreprise revêt un caractère aussi important que celui pour le
projet ou la mission qui lui serait confié(e).

23
24