Sunteți pe pagina 1din 3

JOURNEE D ACTUALITE - 30 OCTOBRE 2009 -

LA REFORME DES PROCEDURES DEVANT LES JURIDICTIONS FINANCIERES

I. Une évolution des contentieux nécessitant une révision des procédures

• La procédure de jugement des comptes

En la matière, les règles ont peu changé depuis 1807.


Règle du « double arrêt »/ « double jugement », càd le fait pour la juridiction financière, à l'issue
d'un contrôle effectué par un magistrat rapporteur, d'émettre un premier arrêt dit « provisoire »,
indiquant au comptable l'irrégularité budgétaire et comptable commise.
Règle ayant pour but de garantir le contradictoire de la procédure.

• Problématiques liées au jugement des comptes : applicabilité de la CEDH

Plusieurs problèmes étaient soulevés par cette procédure:


− Le caractère exclusivement écrit et donc l'absence de publicité des audiences, de même que
le caractère secret de l'ensemble de la procédure.
− L'inégalité des armes entre le ministère public et le comptable
− L' « impartialité apparente » de la juridiction qui, par le biais de l'arrêt « provisoire », s'auto-
saisie. Ce dernier ayant alors tout l'air d'un acte d'accusation.

Applicabilité de l'Art. 6§1 CEDH


→ Pour le CE, la CEDH ne s'appliquait pas à ce contentieux (CE, 19 juin 1991, Ville d'Annecy;
idem pour les comptables de faits CE, 6 janvier 1995, Nucci, Gouazé et Oltra; bien que pour ces
derniers une loi du 21 décembre 2001 était venue apporter certains éléments inspirés de la CEDH,
notamment concernant la publicité et l'oralité des débats ou encore l'exclusion du rapporteur au
délibéré.).

Jurisprudence de la Cour EDH


 Comptable de fait
→ CEDH, 7 octobre 2003, Mme Richard Dubarry (comptable de fait; suivi par CE, 28 novembre
2003, Beausoleil et Richard)
Problème était également posé par la publicité des rapports de la Cour des comptes et des CRC sur
la gestion des personnes publiques.
« Disqualification structurelle »; voir CE, Ass, 23 février 2000, Soc. Labor Metal
→ Transmission du contentieux au Conseil d'Etat dans le cadre de ses « pouvoirs généraux de
régulation de l'ordre juridictionnel administratif »; voir CE, 17 octobre 2003, Dugouin
Art. 43 Loi 2001-1248 du 21 décembre 2001 interdisant au rapporteur de la gestion de fait de
participer au délibéré

 comptable patent
→ CEDH, 13 janvier 2004 et 12 avril 2006, Martinie (comptable en titre)

II. Les points clefs de la réforme

Première intervention par le biais d'une instruction (Instr. n°610 en date du 16 mai 2006).
Puis
→ Loi 2008-1091 du 28 octobre 2008, complétée par un Décret 2008-1397 du 19 décembre 2008
• L'apport de la réforme : une refonte de la procédure

Schéma de la (nouvelle) procédure devant les juridictions financières

Rapport à fin de jugement des comptes


ou ceux contenant des faits susceptibles → Saisine du Magistrat « instructeur » du Parquet
d'être constitutifs d'une gestion de fait ↓

Instruction à charge et à décharge (Art. R 141-11)



Transmission des conclusions au Président de la
formation de jugement

Aucune charge Eléments susceptibles de conduire


à la mise en jeu de la RPP du comptable

Demande de rapport
complémentaire par le Président

si pas de charges découverte d'éléments


à charge

Ordonnance de décharge Mise en oeuvre de la


ou de quitus procédure de jugement
rendu par le Président devant la Cour/CRC

Audience publique aboutissant à


un arrêt de débet, décharge,
gestion de fait ou amende

• publicité de la procédure
Art. R 141-15

• garantie du contradictoire
Procédure basée sur l'instruction à charge et à décharge
Art. L142-1 III
Communication des conclusions et toutes autres pièces du dossier aux parties.
Art. R 141-12

Reconnaissance de l'effet suspensif (Art. R131-41 I CJF).


Suspensif → jugement de débet ou amende
Non suspensif → ordonnance ou jugement de décharge ou quitus (mais possibilité de sursis)
• Les questions en suspens
Reconnaissance de l'utilité de la dépense publique en matière de gestion de fait que le texte de 2008
n'a pas supprimé contrairement au projet de loi qui avait été déposé.
= problème d'allongement des procédures
= conformité avec le « délai raisonnable » de la CEDH?

Quid des pouvoirs du juge des comptes en matière de gestion de fait pour prononcer des amendes?
= obligation de saisine par le Ministère public?
Idem pour élargir le champ de la gestion de fait
Allongement de la procédure du fait de ce monopole du Parquet sur l'opportunité des poursuites.

III.L'autre réforme : les juridictions financières

Projet de loi du 10 octobre 2009 sur la réforme des juridictions financières

Refonte du paysage institutionnel:


− disparition de la CDBF
− unification de tout le contentieux financier autour de la Cour des comptes
− création d'une juridiction d'appel et de cassation tripartite (CE, C. cass et C. des comptes)

Conséquences sur la répartition des compétences:


− compétence de principe de la C. des Comptes
− coordination des contrôles sur l'ensemble du territoire
− disparition de l'autonomie des CRC