Sunteți pe pagina 1din 4

IV

2 AOÛT 2019

JC GUTNER

COURS & MARCHES

Productions végétales

CÉRÉALES

   

30 juillet

   

Récolte 2019

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

76/220/11

juil.-août

170,00

N

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

meunier

juil.-aout

164,00

N

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

BPMF

sept.-juin

168,00

NC

BPMF 76 kg/hl

juil.-août

162,00

NC

     

Récolte 2019

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

62-63 kg/hl

août-sept.

158,00

N

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

sans limit. d’orgettes 61/62 kg/hl

juil.-sept.

147,00

N

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

62-63 kg/hl

août-sept.

146,00

NC

63 kg/hl mini

juil.-août

145,00

NC

62-63 kg/hl

août-sept.

144,00

NC

     

Récolte 2018

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

 
 

juil.-sept.

165,00

N

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

 
 

juil.-sept.

168,00

A

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

 
 

juil.-sept.

168,00 à 169,00

TC

     

Récolte 2019

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

 

juil.-sept.

370,00

N

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

 

juil.-sept.

376,00

N

     

Récolte 2019

Spécifications

Échéance

Euro/tonne

Observations

fourrager

août.-déc.

190,00 à 192,00

TC

fourrager

août.-déc.

197,00

TC

N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité

Blé tendre

Rendu

Rouen

Fob

Moselle

Départ

Marne

Eure/Eure-et-Loir

Orge fourragère

Rendu

Rouen

Fob

Moselle

Départ

Aisne

Eure/Eure-et-Loir

Marne

Maïs

Rendu

Bordeaux

Fob

Rhin

Départ

Eure/Eure-et-Loir

OLÉO-PROTÉAGINEUX

Colza

Rendu

Rouen

Fob

Moselle

Pois

Départ

Marne

Aisne

PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE

Récolte 2018

Récolte 2017

354,1

Mini : 130 Maxi : 410

308,6

Mini : 100 Maxi : 375

(+6,8)

(-24,0)

336,7

Mini : 130 Maxi : 410

268,9

Mini : 100 Maxi : 410

(+3,5)

(+0,1)

 

(source Cipalin)

Mois de :

mai 2019

Récolte complète

Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Mini/maxi fibres longues - base Factures de vente Comptabilités Matières

ALIMENTATION ANIMALE

 

23 juillet

SONS ET ISSUES

/ t

Sons fins - départ région parisienne

118-120

TOURTEAUX

 

Soja Lorient

323

Tournesol Saint Nazaire

195

Colza - Rouen

224

PULPES BETTERAVES

 

Aisne

-

Somme - Oise

-

Marne

-

LUZERNE DESHYDRATEE

 

Départ Marne

-

PSC

 

Manioc Lorient

-

Corn gluten feed - Lestrem

166

PAILLES ET FOURRAGES

25 juillet

PAILLES DE BLE (en euros la tonne)

 

Centre Bassin Parisien : Atitre indicatif

 

Balle rectangulaire sous abri 300-400 kg

80

à 90

Balles pickup (départ champ) 25 kg

n.

c.

Nord-Est :

 

Balles de 20-25kg sous abri

n.

c.

Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg

55

à 60

sans abri

Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg sous abri

n.

c.

SUCRE

(Londres)

 

30

juillet

Terme OcT. 2019 : 292,09 F/T

 

CHEZ NOS VOISINS

 
 

26

juillet

PAYS-BAS CAF Hollande (en E/tonne) :

Blé tendre

Juillet

178,00

Août

179,00

Septembre-décembre

181,00

Janvier-juin

186,00

Orge UE

Juillet

168,00

Août

169,00

Septembre-décembre

170,00

Janvier-juin

176,00

24 juillet

BELGIQUE En euro/tonne CAF Belgique

Blé meunier (76/220/12) :

n.

c.

Blé fourrager (72/73kg/hl) :

n.

c.

Orge (62/63kg/hl kg) :

160

MATIF BLÉ MEUNIER - PARIS

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

Echéance

19/07/19

22/07/19

23/07/19

24/07/19

25/07/19

Sept. 2019

177,00

174,75

174,50

175,25

175,75

Déc. 2019

181,50

179,50

179,25

180,00

180,75

Mars 2020

185,00

183,25

183,00

183,50

184,00

Mai 2020

187,25

185,50

185,50

185,75

186,50

Sept. 2020

183,25

182,25

181,75

182,75

183,25

Déc. 2020

186,25

185,25

184,50

185,25

186,00

Mars 2021

188,50

187,50

186,75

187,25

188,00

Mai 2021

190,25

188,75

188,25

188,75

189,00

Sept. 2021

185,00

183,50

183,00

183,75

184,25

Déc. 2021

187,25

185,75

185,25

186,00

186,25

Volume

34

496

22

878

42 296

32

897

38

330

PO

328

250

319

081

320 334

324

728

318

919

250 319 081 320 334 324 728 318 919 GABRIEL OMNÈS MATIF COLZA - PARIS  
GABRIEL OMNÈS
GABRIEL OMNÈS

MATIF COLZA - PARIS

 

1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne.

 

Echéance

19/07/19

22/07/19

23/07/19

24/07/19

25/07/19

Août 2019

374,00

374,25

376,75

376,75

380,00

Nov. 2019

374,00

373,75

375,50

379,00

378,50

Févr. 2020

374,25

374,50

375,75

379,25

379,25

Mai 2020

373,00

373,25

375,00

378,00

378,25

Août 2020

359,75

360,00

361,75

364,25

365,00

Nov. 2020

364,25

364,75

366,25

368,25

369,50

Févr. 2021

367,25

367,75

369,00

371,00

372,25

Mai 2021

367,50

368,00

369,25

371,25

372,50

Août 2021

366,25

366,75

368,00

370,00

371,25

Nov. 2021

366,25

366,75

368,00

370,00

371,25

Volume

8

104

8

260

9 361

15

196

10

473

PO

79

426

80

259

77 142

78

282

84

470

Blé tendre : une production 2019 globalement satisfaisante Les cours du blé tendre ont progressé sur le marché physique français, d’une mercuriale sur l’autre, dans le sillage des contrats Blé d’Euronext et de Chica- go. Dans les champs français, le retour de températures plus clémentes pour les surfaces rassure les opérateurs confrontés à un fort risque d’incendie ces derniers jours, alors que les travaux de moisson se poursuivent. Selon l’AFP, ce sont plus de 6 500 ha de terres agricoles (267 départs de feux) et de forêts (10 départs de feux) qui ont brûlé, jeudi 25 juillet, sous l’effet conjugué de la sécheresse et de la canicule. En Sibérie, à cause de la vague de chaleur, ce sont déjà plus de 1,5 million d’hectares qui sont partis en fumée. Durant la

semaine 29, la récolte de blé tendre hexagonale a progressé de 33 % à 63 %

(88 % en 2018), selon Céré’Obs. Les conditions de culture, quant à elles, sont

stables, d’une semaine sur l’autre, au 22 juillet, à 73 % en blé tendre (71 %

en 2018). La production de blé tendre 2019 en France se révèle, globalement, satisfaisante en qualité et en quantité, malgré quelques déceptions dans cer-

taines zones.

Orge de mouture : fin de la récolte en cultures d’hiver

Les prix des orges fourragères sont stationnaires sur les sept derniers jours. Les primes sont en léger repli, avec la récolte abondante. Quelques affaires se traitent (fabricants d’aliments pour animaux français, espagnols et nord-communautaires). Durant la semaine 29, la récolte d’orge d’hiver s’est

terminée et celle d’orge de printemps a évolué de 30 % à 67 % (70 % en 2018), selon Céré’Obs. Les conditions de culture, quant à elles, sont stables, d’une semaine sur l’autre, au 22 juillet, à 73 % en orge d’hiver (69 % en 2018) et à

72 % en orge de printemps (73 % en 2018).

Orges de brasserie : dépréciation continue Les cotations des orges de brasserie se sont encore repliées d’une semaine

sur l’autre sur le marché physique français. Le marché s’avère difficile à ap-

préhender, les prix variant selon les qualités. Certains lots souffrent de taux

de protéines bas dans l’Ouest de la France et dans le Bassin parisien. Dans l’Est, les qualités seraient meilleures, avec des taux de protéines plus élevés

mais hétérogènes.

Maïs : nette dégradation des conditions de culture Les prix du maïs sur les places physiques françaises ont reculé d’une semaine

à l’autre, dans le sillage des marchés à terme européen et états-unien. Et ce,

alors qu’en France, la situation reste préoccupante, avec des conditions de culture peu favorables actuellement. Pour rappel, FranceAgriMer a estimé, dans son rapport Céré’Obs du 26 juillet, à seulement 67 % les parcelles pré- sentant en semaine 29 un état «bon à excellent» à comparer aux 78 % de la semaine précédente et aux 71 % de 2018 sur la même période, alors que le

stade « floraison » battait son plein, passant de 28 % à 68 % (89 % en 2018). Selon une note d’Arvalis-Institut du végétal en date du 26 juillet, la maturité du maïs fourrage s’est accéléré sur les dix derniers jours sous l’effet du stress hydrique et des températures élevées.

Colza : nouveau renchérissement des cours Les prix de la graine de colza sur Euronext et le marché physique français ont continué leur ascension sur la semaine. La coopérative Dijon Céréales confirme les mauvais résultats 2019 sur son secteur, avec une baisse des sur- faces de près de 50 % entre 2018 et 2019 en colza. Les attaques de ravageurs, les mauvaises conditions d’implantation, qui ont conduit à des retourne- ments de parcelles l’an dernier, ont justifié le résultat catastrophique de la coopérative sur ce segment d’activité. A l’échelle européenne, l’observatoire

des cultures européennes, Mars, a indiqué le 22 juillet tabler sur des ren- dements de colza 2019 au sein de l’UE à 3,10 t/ha, contre 3,14 t/ha le mois dernier. Au niveau hexagonal, le rendement moyen est attendu à 3,19 t/ha,

un chiffre stable par rapport au mois dernier et optimiste si l’on compare

avec Agreste, qui attend plutôt 3,03 t/ha. L’analyste Stratégie Grains évalue

la production 2019 de colza au sein de l’UE-28 à 17,4 Mt, contre 17,81 Mt le mois antérieur.

Soja : poursuite du repli des cours Les cours du soja sur le marché à terme états-unien ont perdu du terrain sur la semaine. Le président états-unien, Donald Trump, a de fait indiqué que les tensions entre la Chine et les États-Unis pourraient durer jusqu’à fin 2020. De plus, la Rabobank juge possible une baisse du cheptel porcin chinois de 50 % entre 2018 et 2019 en raison de la peste porcine africaine. Dans les champs états-uniens, l’USDA juge les conditions de culture de soja bonnes à excel- lentes dans 54 % des cas lors de la semaine s’achevant le 28 juillet.

Déshydratés : produits non cotés La luzerne et la pulpe de betterave déshydratées demeurent non cotées, sur un marché inerte.

Pailles et fourrages : marché calme Les prix des pailles sur le marché physique français évoluent à la marge, sur un marché calme, en ces temps de récoltes.

Sucre : raffermissement des cours Les cours du sucre sur Londres et New-York ont progressé sur la semaine, sur fond de renchérissement des cours de l’éthanol sur le marché à terme de Chicago. Par ailleurs, face aux vifs mécontentements concernant l’ac- cord commercial avec le Mercosur négocié par l’UE le 29 juin dernier, la Confédération générale des betteraviers (CGB) a décidé, le 24 juillet, de réa- gir, en lançant une pétition (sur le site https://www.change.org/p/didier-guil- laume-non-au-mercosur), adressée au ministre de l’Agriculture, Didier Guil- laume, pour affirmer l’opposition de la filière betterave-sucre française sur ce texte. «L’accord de libre-échange UE-Mercosur va ouvrir plus largement les frontières européennes à des pays qui ne respectent pas nos normes de production. 74 % des produits phytosanitaires utilisés par le Brésil sont inter- dits en France. C’est l’équivalent de 1,5 Mt de sucre qui sera importé en plus en Europe, soit l’équivalent de la production de 7 sucreries européennes !», explique Franck Sander, le président de la CGB.

Coproduits : évolution contrastée En poudre de lait comme en poudre de lactosérum, le marché a été actif, compte tenu des réservations mensuelles de tonnage. Les prix affichés cette semaine re- flètent les niveaux de transactions constatés. Les cours des corn gluten feed ont légèrement reculé d’une semaine sur l’autre, face à l’atonie du marché.

En drêche de maïs, les cotations sont stationnaires. Les prix des pailles évoluent

à la marge, sur un marché calme.

S. LEITENBERGER

2 AOÛT 2019

Fruits et légumes

Pomme de terre : une offre limitée Le prix des pommes de terre primeur ont affiché des niveaux fermes, ces derniers jours. Le marché fait face à une raréfaction rapide des disponibilités, sur l’Hexagone. Or la demande est toujours bien pré- sente, sur le marché local comme à l’export, en particulier vers l’Alle- magne. À noter que le climat sec de ces dernières semaines laisse présager d’une qualité plus hétérogène sur les derniers ramassages.

Artichaut : une offre plus mesurée Le niveau plus mesuré de la production bretonne de globuleux (no- tamment sur Paimpol), lié aux fortes chaleurs de ces derniers jours, s’est soldé par une remontée des prix. La baisse sensible des températures cette semaine, pourrait favori- ser la reprise progressive de la production bretonne et s’accompagner d’un réajustement des prix.

Concombre : des apports insuffisants Le manque de produit a accentué la tension sur le marché. L’absence de concurrence, nationale et européenne, a eu pour effet d’entraîner des ventes rapides et une hausse notable des prix. Le creux de production sur l’Hexagone, devrait se confirmer, du fait notamment de certaines rotations de cultures, et favoriser la tenue de prix fermes, la demande étant censée rester présente.

Courgette : pression plus limitée Le commerce s’est bien rééquilibré, ces derniers jours, sous l’effet du plus faible niveau d’apports sur l’Hexagone, avec la canicule. Un contexte propice à une remontée des cours. Une légère reprise de la production, notamment dans le Sud-Est est attendue, avec l’arrivée de nouvelles cultures, ce qui pourrait peser quelque peu sur le fragile équilibre du marché.

Melon : assainissement Les disponibilités sur l’Hexagone ont amorcé une nette décrue en se- maine 30, avec la chaleur, sur l’ensemble des bassins (1.600 t/j dans le Sud-Est), entraînant une remontée sensible des niveaux de prix. Avec une production attendue plus réduite, le marché devrait termi- ner de s’assainir et bénéficier ainsi d’un contexte plus favorable, la demande étant susceptible de rester soutenue.

Salade : relative stabilité Avec la chaleur, les cycles de croissance ont été perturbés, limitant les mises en marché. La demande est restée pour sa part relativement stable, autorisant une bonne tenue des niveaux de prix. L’offre nationale s’annonce encore assez stable cette semaine, et tou- jours inférieure à la normale de saison, ce qui devrait contribuer au maintien de l’équilibre du marché.

Tomate : des cours très fermes La meilleure consommation et le niveau plus mesuré des apports (au- tour de 1.100 t/j en Bretagne en semaine 30), conséquence des fortes chaleurs, ont eu un effet fortement haussier sur les prix. Si une reprise progressive des productions est envisageable, à moyen terme, les mises en marché devraient se montrer encore très raison- nables, cette semaine, face à une demande présente.

J.-L.C

Évolution du cours de la pomme de terre du bassin Nord

en euro/kg 2019 2018 2017 0,5 0,4 0,3 0,2 semaines 0,1 19 20 21 22
en euro/kg
2019
2018
2017
0,5
0,4
0,3
0,2
semaines
0,1
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
source : FranceAgriMer - RNM

Cours stade expédition bassin Nord, Pdt div. var. cons. lavée, cat. I 40-75 mm, sac 10 kg

ENDIVES

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros. Cat.I
NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros.
Cat.I 2 x 500 g :
Date
le kg
Cat.I 6/9 fruits
sachet 1 kg : le kg
Cat.I colis
5 kg : le kg
Cat.I sachet
1 kg : le kg
Extra colis
5 kg : le kg
Extra plateau
1 rg : le kg
- -
-
- -
-
-
- -
-
- -
-
-
- -
-
-
-
-
-
- -
-
- -
-
-
FIN DE CAMPAGNE
- -
-
- -
-
-
Moyenne
-
-
- -
-
-

MIN DE RUNGIS

Prix au kg sauf précision

 

30 juillet

 

Moyen e

Carottes cat. 1 (botte)

1,10

Choux verts cat. 1 - colis 6

6,00

Choux-fleur cat. 1 - colis de 6

9,00

Champignons de Paris cat. 1 - plateau

1,90

Epinards

1,60

Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12

5,00

Navets violet rond

1,20

Charlotte cat. 1

1,40

Chérie cat. 1

-

Poireaux France cat. I

1,70

Radis - la botte

0,80

Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg

2,00

Endives Nord-Picardie colis de 5 kg

-

Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g plateau 1 rg

-

Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg

1,40

Pommes Gala cat.1 201-270 g plateau 1 rg

-

MIN DE LOMME

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille - 30 juillet

 

Prix

Prix

Prix

Les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires)

mini

maxi

moyen

(Euro)

Salades

CHICORÉEScarole France cat.I (la pièce)

1,10

1,50

1,50

LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 (la pièce)

0,30

0,55

0,50

LAITUE Feuille de chêne rouge France cat.I colis de 12 (la pièce)

0,30

0,55

0,50

Légumes et herbes aromatiques

3,00

3,80

3,60

OIGNONjaune France cat.I 60-80mm

0,50

0,80

0,65

Légumes fruits et graines

1,60

2,20

1,70

CONCOMBRE France cat.I 400-500g colis de 12 (la pièce)

0,90

1,10

1,10

COURGETTEronde France cat.I plateau

1,30

1,80

1,70

FÈVEFrance

1,50

MELON Charentais jaune France cat.I 650-800g colis de 15

1,80

2,00

1,90

POIVRONrouge France cat.I gros

1,90

2,50

2,10

TOMATE allongée coeur de boeuf France cat.I 67-82mm

2,30

2,80

2,60

TOMATEcôtelée aumônière France

1,90

2,70

2,40

TOMATEronde France cat.I 57-67mm

1,80

TOMATEronde France grappe extra

2,10

2,50

2,30

CAROTTEFrance cat.I botte (la botte)

1,10

1,20

1,15

CAROTTEFrance cat.I sac 10kg

0,75

0,85

0,85

NAVETrondFrance

0,75

1,20

1,05

POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I

+35mmcarton12,5kg

1,10

1,30

1,20

POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte primeur France lavée cat.I carton12,5kg

1,30

1,50

1,50

POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conserva- tionFrance nonlavée cat.II +60mmfilet 25kg consommation

0,70

0,76

0,70

POMME DE TERRE div.var.cons Bassin Nord lavée cat.I 40-70mm sac 10kg

0,60

Légumes verts, tiges

CHOU blanc France cat.I colis de 6 (la pièce)

1,50

1,70

1,60

CHOU Frisé vert France cat.I (la pièce)

NC

NC

1,60

CHOUFLEURFrance cat.I gros (la pièce)

1,20

1,50

1,40

POIREAUFrance cat.I

1,40

1,70

1,50

1,50 1,40 POIREAUFrance cat.I 1,40 1,70 1,50 Champignons • Vous pouvez retrouver la cotation

Champignons

POIREAUFrance cat.I 1,40 1,70 1,50 Champignons • Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de

Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne

de l’endive Nord Picardie au stade expédition :

- sur le site internet :

www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un

abonnement directement sur ce site,

- Par fax ou mail en souscrivant un abonnement

auprés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.

• Vous pouvez également obtenir la cotation quo-

tidienne de l’endive Nord Picardie au stade expé-

dition par un simple coup de téléphone sur audio-

tel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34_ la mn).

V

COURS ET MARCHES

MARCHE A TERME DE LA POMME DE TERRE

 

29 juillet

/ 100 kg

Francfort industrie (25 t) 40 mm +

novembre 2019

14,30

avril 2020

15,90

juin 2020

19,60

avril 2021

15,80

POMME DE TERRE DE CONSOMMATION

- Source : FranceAgriMer - Réseau RNM Cours hors taxe en euro Bas Haut Moy.
-
Source : FranceAgriMer - Réseau RNM
Cours hors taxe en euro
Bas
Haut
Moy.
Var.
AGATA
France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg
-
-
-
-
France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg
-
-
-
-
CHAIRFERME
peau jaune non lavée-lavable cat. I 35-55 mm big bag
-
-
-
-
peau rouge non lavée-lavable cat. I 35-55 mm big bag
-
-
-
-
BINTJE
France non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg
-
-
-
-
France non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg
-
-
-
-
France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg
-
-
-
-
France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg
-
-
-
-
France non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg
-
-
-
-
CHARLOTTE
France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg
-
-
-
-
France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg
- -
-
-
DIVERSES VARIÉTÉS DE CONSERVATION
Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg
- -
-
-
Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg
- -
-
-
Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg
- -
-
-
Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg
- -
-
-
Bassin Nord non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg
- -
-
-
FIN DE CAMPAGNE
France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg
- -
-
-
France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg
- -
-
-
France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg
- -
-
-
France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg
- -
-
-
France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg
- -
-
-
France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg
- -
-
-
ÉPIDERMEROUGE
France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg
- -
-
-
France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg
- -
-
-
- - - France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg - - - -

Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade expédition ou industrie :

- sur le site internet :

www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement directement sur ce site, Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprès du centre de Lille au 03 62 28 40 49.

Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34_ la mn).

de terre au stade expédition par un simple coup de téléphone sur audiotel au 08 92

François d’alteroche

VI

2 AOÛT 2019

COURS ET MARCHES

➜

Productions animales

GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR BASSIN NORD-EST

En

/kg

net

E

U+

U=

U-

R+

R=

R-

O+

O=

O-

P+

P=

P-

du 22 au 28 juillet

JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS

 

BŒUF

GENISSES

 

VACHES

 
               

Viande

Viande hors BI/Parth. - 10 ans + 350 kg

Bl. Aqu. Parth. - 10 ans + 350 kg

Charolaise

Limousine

   

Viande hors

BI/Parth.

Bl. Aqu.

Parth.

Mixte

Lait

Viande

Mixte

Lait

Viande + 350 kg

mixte

lait

- 10 ans + 350 kg

- 10 ans + 350 kg

Mixte

Lait

-

-

-

-

-

-

-

 

-

- -

 

-

-

-

-

-

3,88 (=)

4,28 (=)

-

-

-

-

-

 

-

- -

 

-

-

-

-

-

3,87 (+0,01)

4,20 (+0,01)

-

-

-

-

-

4,65 (-0,07)

-

-

-

-

-

-

-

3,84 (+0,02)

4,07 (+0,03)

-

-

-

-

-

4,36 (-0,02)

-

4,10 (+0,03)

4,43 (+0,01)

3,95 (+0,02)

4,23

-

-

3,79 (+0,01)

-

-

-

3,92

-

-

4,02 (+0,01)

-

3,83 (-0,03)

4,04

3,82 (+0,02)

-

-

-

3,66 (=)

-

-

-

-

-

-

3,74 (-0,04)

-

3,75 (=)

-

3,75 (+0,02)

-

-

-

3,54 (=)

-

3,40 (+0,03)

-

-

-

-

-

-

3,62 (=)

-

-

-

-

-

 

- -

3,32 (+0,04)

-

-

-

-

-

-

 

-

- -

 

-

3,31 (=)

-

 

- -

-

3,11 (-0,02)

-

3,40 (+0,04)

-

-

-

 

-

- -

 

-

3,22 (=)

2,89 (=)

 

- -

-

3,06 (-0,02)

-

 

- 3,05 (-0,02)

-

-

 

-

- -

 

-

-

2,85 (-0,02)

 

- -

-

3,01 (-0,02)

-

 

- 3,04 (-0,02)

-

-

 

-

- -

 

-

-

2,84 (-0,01)

 

- -

-

-

-

 

- 3,03 (-0,02)

-

-

 

-

- -

 

-

-

2,81 (-0,02)

 

- -

-

-

-

 

-

- -

 

-

 

-

- -

 

-

-

-

Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de FranceAgriMer. L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr

GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP

Au kg net :

RETHEL 22 juillet

Bœufs R - (-) - Génisses U 4,05 (-0,05) ; R 3,65 (-0,05) - Vaches U 3,60 (-0,05) ;

R 3,40 (-0,05) ; O - (-) - Jeunes bovins U 3,80 (=)

ARRAS 25 juillet Bœufs E 4,90 (=) ; U - (-) ; R 3,50 (=) - Génisses E - (-) ;

U - (-) ;

Jeunes bovins U 3,80 (=)

SANCOINS 24 juillet Génisses U - (-) ; R - (-) ; Vaches U - (-) ;

Jeunes bovins U - (-) ; R - (-)

FORGES-LES-EAUX 25 juillet

Bœufs U 3,80 (=) ; R 3,61 (=) - Génisses U - (-) ; R - (-) ; O - (-) -

Vaches U 3,80 (=) ; R 3,58 (-0,02) - Jeunes bovins U 3,83 (=) ; R 3,64 (=)

R 3,60 (=) ; Vaches E 5,30 (=) ; U 3,75 (=) ; R 3,60 (=) ;

CHOLET 22 juillet

Bœufs U 3,86 (=) ; R 3,62 (=) - Génisses E 5,55 (=) ; U - (-) ;

R

- (-) ; Vaches E - (-) ; U - (-) ; R - (-) ; O - (-) ; Jeunes bovins E 4,11 (=) ;

U

3,80 (=) ; R 3,66 (=)

Blondes d’Aquitaine :

Génisses plus de 350 kg : E - (-) ; U 4,35-5,15-4,90 (=) ;

R 3,72-4,25-3,95 (=)

Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 5,00-5,15-5,05 (=) ;

U 4,32-4,95-4,73 (=) ; R 3,68-4,20-3,95 (=)

Jeunes bovins : E 4,20-4,60-4,26 (=) ; U 4,00-4,18-4,12 (=)

BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT

 

23 juillet

<

200 kg :

E

-

U

-

R

- ;

200-250 kg :

E

-

U

-

R

- ;

250-300 kg :

E

-

U

-

R

2,75-2,81 ;

300-350 kg :

E

-

U

2,75-2,80

R

-

;

350-400 kg :

E

-

U

2,65-2,78

R

-

;

400-450 kg :

E

-

U

2,62-2,81

R

-

;

450-500 kg :

E

-

U

-

R

-.

BOVINS MAIGRES

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

Cotation de référence (e/Kg/vif) Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) Charolais mâle 6-12 mois (400 kg) Charolais mâle 12-24 mois (450 kg) Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) Croisés femelle 12-24 mois (400 kg)

 

du 22 au 28 juillet

E 3

U 3

R 3

O 3

3,30

3,03

2,60

3,14

2,86

2,53

2,93

2,74

2,55

2,79

2,73

2,35

 

– 2,80

2,51

 

– 2,75

 

– 2,74

 

– 2,62

 
 

– 2,45

 

– 2,66

 

– 2,50

 

– 2,84

2,62

3,00

2,75

2,51

 

– 2,43

2,67

 

 

2,53

– 2,31

 

 

2,45

– 2,20

 

VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

du 22 au 28 juillet

du 22 au 28 juillet

Moyennes nationales constatées sur le Foirail

• Mâle type viande : 199 (-12) ; Femelle type viande : 125 (-8)

• Mâle type lait 40-45 kg : 39 (-2) ; 45-50 kg : 78 (-1) ; 50-60 kg : 102 (-1)

• Femelle type lait 40-45 kg : — ; 45-50 kg : — ; 50-60 kg : —

E/Tête

 

Mâles

   

Femelles

supérieur

>

70 kg

<

60 kg

60-70 kg

 

supérieur

>

70 kg

<

60 kg

60-70 kg

 

Charolais Limousin Blondd'Aquitaine Rouge des Prés

470

 

412

 

237

303

 

414

 

336

150

231

 

552

 

513

 

289

411

 

481

 

413

228

325

 

 

 

 

 

 

500

 

455

 

245

330

 

460

 

375

160

250

 
 

supérieur

<

60 kg

70-80 kg

60-70 kg

 

supérieur

<

50 kg

60-70 kg

50-60 kg

 

Croisé race à viande

470

 

200

 

410

280

 

365

 

130

300

190

 

supérieur

50-65 kg

45-50 kg

40-45 kg

 

supérieur

50-65 kg

45-50 kg

40-45 kg

 

Mixte Montbéliard

238

 

184

 

95

24

   

— —

   

Mixte Normand

134

 

114

 

77

40

   

— —

   

supérieur

<

40 kg

50-60 kg

45-50 kg

40-45 kg

supérieur

<

40 kg

50-60 kg

40-45 kg

40-45 kg

Croisé mixte

446

 

 

332

200

105

321

 

218

129 56

 

Lait

115

 

30

 

102

78

39

 

 

— —

supérieur

>

60 kg

<

50 kg

50-60 kg

 

supérieur

>

60 kg

<

50 kg

50-60 kg

 

Croisé race laitière

358

 

255

 

127

183

 

304

 

184

77

118

 

La grande majorité des informations contenues dans ces pages sont réalisées avec le concours du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire «La Dépêche». Toutes reproductions et communications sont interdites

Toutes reproductions et communications sont interdites VEAUX DE BOUCHERIE   Moyenne hebdomadaire

VEAUX DE BOUCHERIE

 

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 497,3 (+5,6)

 

BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT

 

du 22 au 28 juillet (/Kg/carcasse)

24 avril

   

BLANC

 

ROSE TRÈS CLAIR

 

<

ROSE CLAIR

200

kg :

 

E

-

ROSE

U

-

   

ROUGE

R

-

;

   

E R

U O

 

P

E

U

R

O

P

E

200-250 kg : O

U

R

   

E

P

-

E

U

R

U

O

3,25-3,37

P

E

U

 

R2,83-3,24 ;

R

O

P

                       

250-300 kg :

     

E

-

   

U

2,99-3,32

   

R

2,81-3,10

 

;

Nord

- -

- -

-

-

6,70

5,96

5,15

3,92

-

6,06

300-350 kg :

5,33

4,85

 

3,76

E

3,01-3,01

-

4,23

3,53

3,45

U

-

2,71

-

-

R

2,78-2,87

-

2,87

;

-

Sud

 

- -

- -

 

-

-

7,90

6,13

5,09

-

8,18

350-400 kg :

6,87

5,62

5,06

 

E

4,20

-

-

5,96

4,55

U

4,21

2,90-3,14

3,65

-

-

R

2,73-2,93

-

-

;

-

400-450 kg :

     

E

-

   

U

2,68-2,90

   

R2,63-2,72 ;

Cotation nationale

 

- -

- -

 

-

8,27

7,67

6,03

5,12

4,04

8,14 450-500 kg : 4,94

6,62

5,44

   

3,96

E

2,66-2,83

-

5,43

3,88

3,74

U

3,09

2,62-2,71

-

-

R

-.

-

2,95

2,60

MARCHE AUX BESTIAUX LE CATEAU EN CAMBRESIS

 

30 juillet

Effectif : -

Baisse générale, commerce difficile.

 
   

Mini

Maxi

Moyenne

Variation

 

R

3,28

3,55

3,43

-0,02

Vache

O

2,65

2,75

2,70

-0,02

P

1,73

2,53

2,23

-0,02

 

U

2,52

3,72

3,62

-0,03

Génisse

R

3,28

3,58

3,48

-0,02

 

R

3,00

3,50

3,40

-0,03

Bœuf

O

2,70

2,90

2,80

-0,03

P

1,70

2,65

2,45

-0,03

Taureau

 

2,30

3,00

2,70

=

PORCS

MARCHÉ AU CADRAN

Cotation des veaux de plus de 10 jours

29 juillet

Veaux Engraissement 59 - Avesnes-sur-Helpe - Desvres

Amenés 176 à Haut Lieu.

A la pièce

Veaux race Bleue et Croisés

130-350

Gros veaux indemnes IBR

130-150

Très bons veaux non indemnes

100-120

Bons

80-100

Moyens

30-50

Petits

inv.

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer

 

du 19 au 25 juillet Classe S

/Kg/Carcasse

Classe E

Bretagne

1,64

1,72

Centre, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes

1,69

1,77

Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Lorraine, Alsace, Champagne, Ardennes

1,70

1,78

Cotations régionales du porc charcutier classe E - Entre parenthèses, évolution par rapport à la semaine précédente.

Classe E (nouvelle définition) : teneur en viande maigre (TMP) de 55% à moins de 60% (antérieurement : TMP de 55% et plus). Classe S (introduite comme classe obligatoire par le réglement (UE) n°1308/2013) : teneur en viande maigre (TMP) supérieure ou égale à 60%.

COTATIONS RÉGIONALES PORC-DÉCOUPE NORD-PICARDIE

Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille

Du 15 au 19 juillet

Prix net de ristourne, départ salle de découpe, hors taxes aux 100 kg.

Pièces provenant de carcasses de porc dont le pourcentage de muscle oscille entre

49 et 60 pour cent. Quantités exprimées en tonnes. Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne pondérée des prix relevés

Les prix sont en «euro/kg», les quantités sont en «tonne» (sauf indications contraires)

Prix

Prix

 

Variations

mini

maxi

Prix

moyen

moyennes

Epaule : Ronde, sans gorge, brute non élaborée poids compris entre 5,5 et 6,5 kg

1,99

2,32

2,00

-0,04

Jambon : Sans mouille, sans crosse, poids 10 kg environ

2,71

3,00

2,94

+0,31

Longe : sans palette, sans travers, avec pointe, poids compris entre 9,5 et 10,5 kg

3,26

3,33

3,26

-0,08

Poitrine : Brute de coupe avec mouille, sans plat de côtes d’épaule, poids compris entre 5,5 et 6,5 kg

2,56

3,25

2,61

-0,12

MARCHÉ DU PORC BRETON 22 - Plérin

25

juillet