Sunteți pe pagina 1din 3

AHOLOU

YAWA THERESE

DEVOIR
ROLE DES BIBLIOTHEQUES ET DES PALAIS ROYAUX

BOTTERO J., Mésopotamie .L’écriture, la raison et les dieux,


Gallimard, coll. « Folio Histoire ».
KRAMER S.N., 1993 l’histoire commence à Sumer, parie,

Flammarion, coll. « Champ » (1ére


édition 1957)
Pendant environ vingt siècle, l’homme a perdu tout contact directe avec les
civilisations de l’orient ancien d’où le cas de la Mésopotamie qui est un pays situé dans le
croissant fertile entre le Tigre et le l’Euphrate.la connaissance sur l’histoire de civilisation
mésopotamienne a été possible grâce à la fouille faite au niveau des bibliothèques et des
palais royaux mise aux jours. De ce constat découle la question suivant : « Montrer le rôle
joué par les bibliothèques » et les palais royaux misent aux jours ici et là dans le « pays situé
entre les deux fleuves »dans la connaissance de la civilisation mésopotamienne. Cette
question étant complexe et composite, pour la comprendre il nous revient de la décomposée
en ses éléments de bases .Les bibliothèques ont été des éléments clés dans la connaissance de
la civilisation mésopotamienne De ce fait quels sont les rôles que les bibliothèques ont joué
dans la connaissance de la civilisation mésopotamienne. Lors des études les palais Royaux
existant étaient aussi très importants. Dès lors quels ont été leurs contributions dans la
connaissance de la civilisation mésopotamienne.

C’est à tout ce questionnement que nous apporterons des éléments de réponse

Les bibliothèques ont joué des rôles très capital car las fouilles archéologiques au niveau
des bibliothèques ont permis de découvrir l’écriture Mésopotamienne.
Le développement de l’écriture a eu des conséquences d’une grande importance sur le
progrès économiques intellectuels et culturels de l’humanité.
En effet, le pays de Sumer qui est une région de pilote dont le dynamisme et la capacité
d’invention sont indéniable vit se forger et se développer l’écriture. Cette dernière qui rend la
parole figée. Nous devons à la population d’Ourouk l’écriture même si elle est difficilement
déchiffrée. Par exemple les premiers mots écrit étaient sous forme de dessin appelé
Pictogramme fait à base de l’argile que les Sumériens s’en servaient pour établir leurs
inventaires. La naissance de l’écriture Cunéiforme caractérise la culture mésopotamienne
pendant 2500 ans. Les fouilles réalisées par les français Jean-Marie Durand et Jean Margueron
sur le site de la cité de Mari ont permis de découvrir dans l’immense palais Royal plus de 20000
tablettes, portant des inscriptions cunéiformes ou nombre d’entre elles reproduisent des lettres
datant du XVIIIe siècle avant J-c. Ces tablettes retrouvées ont permis un intéressant
éclaircissement sur la période turbulente de l’histoire de la Mésopotamie. Elles ont contribuées
à un reclassement des personnages importants à l’époque.Hammourabie par exemples qui est
le fondateur du premier empire Babylonien .La bibliothèque d’Assourbanipal qui ne renferme
pas moins de 30000 tablettes donnent des renseignements précieux sur l’histoire et la culture
des peuples mésopotamienne .Les tablettes reproduisent aussi des textes religieux et littéraires.

[Tapez ici]
Les bibliothèques ont beaucoup données dans la connaissance de la civilisation
mésopotamienne. Cependant qu’en est-il des palais Royaux ?

Les palais royaux ont contribué dans la connaissance de civilisation


mésopotamienne car ces palais contenaient de riches trésors et couvraient des perspectives
inouïes sur des croyances et la civilisation matérielle des Mésopotamiens.

En effet les palais royaux donnent des informations sur leur technique
architecturale, leur croyance et leur mode de vie.

Les Mésopotamiens construisaient avec des briques qui n’étaient pas


résistant et donc des années plus tard ces briques s’effritèrent ne laissant que des monticules
de débris. En Mésopotamie, chaque temple était conçu comme la demeure d’une divinité et
désigné comme tel. Le temple brillant, lumineux étais le nom du sanctuaire de samas le dieu du
soleil. Les sanctuaires constituaient un élément marquant le paysage urbain :les temples et plus
encore les tours à étages attenantes se voyaient de loin Les fouilles ont permis de découvrir des
vestiges de constructions anciennes dont les parties supérieures ont disparu. Les palais sont
construits sur une haute terrasse crénelée flanquée de tours et les temples sous forme de
ZIGGOURAT (une haute tour à sept étages) comme le tour de Babel .De plus les fouilles ont
révélé que les Mésopotamiens croient à une vie après la mort et donc grâce à la découverte de
la nécropole d’Our en basse Mésopotamie exhumée par l’archéologue L .WOOLLEY ,on
remarque autour des défunts s’entasse un matériel luxueux par exemple la bijouterie en OR
,argent ;armes ;serviteurs si c’est le roi qui est décédé. Cette étude faite sur les bibliothèques et
les palais royaux dans la connaissance de la civilisation mésopotamienne mérite une
récapitulation.

En définitive, il ressort que les bibliothèques et les palais Royaux ont


joué des rôles très capital, la connaissance de leur technique architecturale, leur croyance, et
leur écriture.
Les Mésopotamiens grâce à l’Euphrate et le Tigre ont développé une
civilisation incroyable.
L’influence indéniable que les bibliothèques et les palais Royaux ont eu
dans la connaissance mésopotamienne lui ont permis d’entrer dans l’Histoire depuis le début
du XXe siècle jusqu’à nos jours.

[Tapez ici]