Sunteți pe pagina 1din 23

Matériaux Bitumineux

Coulés à Froid

D. LESBATS – CEREMA / DTerSO / LRPC


Matériaux Bitumineux Coulés à Froid

- Présentation

- Domaine et limites d’emploi

- Constituants

- Formulation

- Matériels

- Marquage CE
Présentation

- Définition
-Coulis bitumineux : imperméabilisation ou préparation de supports avant la
réalisation de la couche de roulement (D<4mm)

-Enrobés Coulés à froid : couches de surface de bonne adhérence,


imperméabilisation des supports (D>4mm). Technique la plus usitée.

- 1992 à 2011 : x8 superficies recouvertes

- ECF (2011) : plus de 15 % des techniques d’entretien

-Autoroutes (concédées ou non) 11 466 km - 1,1%


-Routes Nationales 8 980 km - 0.9 %
-Routes Départementales 378 000 km - 36.7 %
-Routes communales et rues 630 000 km - 61.3 %
-Total 1 028 446 km – 100.0 %
Présentation

- Technique d’entretien préventif compatible avec des politiques d’entretien


menées dans un contexte économique contraint

- Entretien préventif : restituer l’étanchéité de la chaussée avant qu’elle ne soit


suffisamment dégradée pour ne plus pouvoir les accepter sans préparations
importantes

- Technique pointue dont les performances dépendantes de nombreux paramètres


-l’état du support
-la qualité des constituants
-la compétence du formulateur
-la compétence de l’applicateur et la qualité de son matériel
-les conditions d’applications
Domaine et limite d’emploi

- Domaine

-Couche de roulement réalisées en place

-Entretien préventif et entretien curatif principalement


-Possibilité de l’utiliser en construction
-Imperméabilisation et adhérence

-Technique en faible épaisseur : pas de gain structurel

-Domaine d’emploi spécifique


-ECF haute performance (trafic T0)
-Traitement des zones accidentogènes (PSV)
-Colmatage des enrobés drainants (colmatage avec bonne macro
rugosité)
Domaine et limite d’emploi

- Limites d’emploi

-Pas d’apport structurel, pas de reprofilage (> 2 cm, travaux reprofilage)

-Trafic maximum 1 500 poids lourds / jour / sens

-Support
-Trafic <T3 : def < 150 / 100
-Trafic T2 : def < 100 / 100
-Trafic >T1 : def < 50 / 100

-Aucun efficacité contre la fissuration active

-Zone à fortes sollicitations hivernales (arrachement pendant le déneigement)

-Mise en œuvre pas adaptée en giratoire et contraignante en ville


Domaine et limite d’emploi

- Période de réalisation

-Il n’est pas recommandé d’appliquer les ECF lorsque

-Température air < 15°C

-Température support > 45°C (rupture prématurée)

-Température basse et fort taux humidité (incompatibilité durcissement et


rupture / ouverture trafic)

-Pluie (à éviter absolument)

-Période d’application : avril à mi octobre


Domaine et limite d’emploi

- Travaux préparatoires (année n-1)

-Entretien des accotements / drainage


-L’imperméabilisation de la chaussée est souhaitée...

-Réparation du support
-Déformations / affaissements
-> 2 cm (règle de 3 m)
-Matériaux bitumineux à chaud ou à froid en fonction de la superficie,
de la localisation et de l’exploitation du réseau

-Entre 1 et 2 cm : technique ECF bicouche

-< 1cm : application directe ECF (support sac ou peu ouvert)

-Faïençage / fissuration
-Faïençage : PATA
-Fissuration < 2 mm : traitées par l’ECF
-Fissuration > 2 mm : pontage au mastic bitumineux
Domaine et limite d’emploi

- Trafic
- Trafic supérieur à T3 : monter en granulométrie dès T3 ( 0/8 ou 0/10 en
dernière couche)

-Travaux préparatoires (année n-1)

-Ressuage
-Technique pas adaptée

-Arrachements
-Bouchage des nids de poule
Constituants

- Granulats

- Conformes à la norme NF EN 13 043 : granulats pour mélanges


hydrocarbonés et enduits superficiels

-Conformes à la norme NF P 18 545 : granulats – éléments de codification


-ne se substitue pas aux normes européennes granulats
-introduit et définit la notion de fiche technique produits (FTP), laquelle
doit être représentative des granulats fournis et mise à jour tous les six
mois
-précise les critères de conformité et d'acceptation des produits

-Note IDRRIM n° 24, avril 2013 : remplace CFTR n°20


Constituants

- Granulats (origine)

-Naturels : origine minérale, pas d’autres transformation que mécanique


(roche massive ou alluvionnaire)

-Artificiels : origine minérale, modification par un traitement industriel (bauxite


calcinée)

-Recyclés : doivent satisfaire la norme NF EN 13 108 – 8. Plusieurs chantiers


déjà réalisés.

- Caractéristiques intrinsèques

-Résistance à la fragmentation (LA)

-Résistance à l’usure (MDE)

-Résultat au polissage (PSV)


Constituants
Constituants

- Caractéristiques de fabrication

-Granularité : continue (0/4; 0/6; 0/8; 0/10). Bonne maîtrise de la teneur en


fines (influence la rupture de l’émulsion et le module de richesse)

-Propreté superficielle (absence d’argile) : rupture prématurée de l’émulsion


d’où perte de maniabilité, augmentation de la viscosité voire blocage du
malaxeur

-Angularité : exclusivement granulats d’origine alluvionnaire


Constituants

- Émulsion de liant bitumineux

-NF EN 13 808 – Marquage CE (Émulsions avec un liant autre que bitumineux


ne sont pas normalisées)

-Fonctionnement
-Dispersion d’une phase organique (liant bitumineux) dans une phase
aqueuse tensio-active (eau + émulsifiant + acide)
-Énergie mécanique (turbine ou mélangeur dynamique) et thermique
Constituants

- Liants (Emulsion)

-Bitume routier « pur » - NF EN 12 591


-70/100 (x 1/10 mm)
-160/220 (x 1/10 mm)
-Bitume de type naphténique
-Bitume de type paraffinique présente inconvénient d’une cohésion
insuffisante pour supporter le trafic au jeune age

-Bitume modifiés aux polymères – NF EN 14 023

-Liants de synthèse - non normalisés


-Résine + huile + polymère (absence d’asphaltène)

-Liants végétaux - non normalisés


-Résine + huile végétale (+ polymère)

-Polymère [ Élastomères (SBS) / Plastomères (EVA) ]


-Diminution de la susceptibilité thermique
-Augmentation cohésion, meilleure adhésivité et moindre sensibilité au
vieillissement
Constituants

- Émulsion de liant bitumineux

-Principales caractéristiques
-Teneur en liant
-ECR 60 à 65 %

-Pseudo viscosité
-Mesure du temps d’écoulement à 40°C pour un orifice de 2 ou 4 mm

-Indice de rupture
-Capacité à séparer les différentes phases
-Essai d’indice de rupture

- Adhésivité passive
-Capacité du film de liant à se maintenir à la surface du granulat
-Essai d’adhésivité des émulsions dans l’eau

-Potentiel Hydrogène (pH)


-Régularité de la production
Constituants

- Caractéristiques des émulsions stabilisées

-Modification du liant au cours de son utilisation

-Extraction bitume
-Récupération : évacuation de l’eau

-Stabilisation : évacuation des parties volatiles d’un liant récupéré

-Vieillissement : oxydation d’un liant stabilisé

-Essai sur bitume


-Pénétrabilité : classification du liant

-Température bille et anneau : point de ramollissement

-Fragilité Frass : résistance au froid

-Cohésion :
-Liant modifié
-Rupture du film de liant en fonction de la température (énergie fixe)
Constituants

- Eau d’apport
-Facteur le plus important
-Prémouillage des granulats et des fines
-Comporte un tensio-actif
-Teneur en eau
-Faible : mélange difficile à appliquer, moins bonne adhérence au support
-Forte : mélange trop fluide, ségrégation

-Liant hydraulique (ciment ou chaux)


-Réglage de la vitesse de la rupture de l’émulsion

-Fibres
-Facilitent la mise en œuvre (évite les coulures)
-Évitent la ségrégation
-Gain de cohésion
Formulation

La formulation vise à

-Permettre un temps de fluidité suffisant pour la mise en œuvre en fonction


des conditions climatiques

-Permettre une remise en circulation rapide

-Accroître la cohésion du MBCF en réduisant sa fragilité

-Accroître l’adhésivité liant/granulat pour la pérennité des propriétés des


MBCF
Formulation (choix des structures)

-Structure monocouche
-Supports non déformés et homogènes

-Structure bicouche
-Supports légèrement déformés et hétérogènes
-Première couche : gommage des défauts
-Deuxième couche : rendu visuel
Matériels

- Balayeuse
-Aspiratrice
-Non aspiratrice

- Machine à MBCF
-Trémie à granulat
-Cuve d’émulsion
-Trémie à pulvérulent
-Cuve à eau
-Malaxeur
-Traineau lisseur

- Compacteur (optionnel)
-Pneumatique
Marquage CE

- Norme NF EN 12 273

-Sont soumis au marquage CE, tous les MBCF autres que


-ceux pour lesquels la formulation ne relève pas entièrement de la
responsabilité du producteur

-Ceux qui sont réalisés en régie par une collectivité

-Ceux dont la surface est inférieure à 500 m² et qui ne sont pas contiguës
(réparations mineures)

-Réalisation de planche test

-Maîtrise de la production conforme à l’annexe A de la norme

-Déclaration de conformité et étiquette CE