Sunteți pe pagina 1din 46

Faculté

 de  Psychologie    
et  des  Sciences  de  l’Educa6on  
4A  

Méthodologie  de  l’expérimenta3on  


Elabora6on  du  plan  expérimental  
Organiser  le  plan  d’ac6on  
Par6e  A

Kathy Huet
Université de Mons
Les  Plans  expérimentaux  

Université de Mons K.  Huet   2  


Expérimenter …
= faire varier dans l’espoir de voir apparaître
des variations

è manipuler des variables = variation contrôlée

Variables indépendantes
Variables dépendantes
Variables parasites

Université de Mons Kathy  Huet   3  


Les plans expérimentaux
= ensemble des informations relatives à
Exper
iml’organisation
ent d’une expérience
al dev
ice
l
= décisions prises par le chercheur en ta
p é r im
- nombre deit e x
variables
if
is p o s
-Drelations entre les variables
- nombre de niveaux
EXPE de chaque variable
RI ME
- groupes de sujets impliqués
NTAL
DESI
GN
Dessein experimental
Université de Mons Kathy  Huet   4  
4.  Organiser  le  plan  d’ac3on  
=  L’ensemble  des  informa6ons  rela6ves  à  
l’organisa6on  d’une  expérience  :  
 
 
=  L’ensemble  des  décisions  prises  par  le  
chercheur  :  
Nombre  de  variables,  leurs  rela0ons,  groupes  de  sujets,  …  

à Utilisation de CODES symbolisant


les relations entre les variables
et/ou les groupes

Université de Mons Kathy  Huet   5  


Le plan expérimental
est une « structure
d’action et
d’observation »

Les plans expérimentaux


classiques
La même structure d’action et
d’observation peut caractériser des
actions totalement différentes

Codification
Université de Mons Kathy  Huet   6  
Caractéristiques des plans
expérimentaux classiques
Manipulation d’une et d’une seule VI
(contrairement aux plans factoriels où
plusieurs VI sont manipulées) = souvent le fait
que le traitement soit appliqué ou pas

Peuvent être codifiés par le recours à la


formulation (codification).
= résumer en une formule simple
l’économie d’ensemble du Plan.
Université de Mons Kathy  Huet   7  
Codification ou lexique

Quels sont les goupes impliqués ?

À quel moment on applique des


observations ?

À quel moment on administre le ou les


traitements expérimentaux ?

Université de Mons Kathy  Huet   8  


Codification ou lexique
O = observation (O1, O2, On…).

X = traitement expérimental (X1, X2, Xn…).

R = échantillonnage aléatoire des sujets


R’ = aléatoirisation des groupes
Pour séparer des groupes équivalents

Pour séparer les strates d’un échantillon stratifié

Université de Mons Kathy  Huet   9  


Syntaxe
Disposition de gauche à droite
= évolution au cours du temps
à Antériorité – Postériorité

Superposition de lignes
= chaque ligne représente un groupe

Université de Mons Kathy  Huet   10  


Exemple : Expérience « Inhibition rétroactive »

G1

G2

Université de Mons Kathy  Huet   11  


Expérience sur 2 groupes, trois temps :

G1

G2

temps
Université de Mons Kathy  Huet   12  
Recueil des données

Université de Mons Kathy  Huet   13  


Résultats

G1

G2 G2

G1

Université de Mons Kathy  Huet   14  


Expérience sur 2 groupes, trois temps :

G1

G2

temps
Université de Mons Kathy  Huet   15  
Expérience sur 2 groupes, trois temps :

G1

Recueil des Traitement Recueil des


données expérimental données

G2

Recueil des Recueil des


données données

temps
Université de Mons Kathy  Huet   16  
Expérience sur 2 groupes, trois temps :

G1

Recueil des Traitement Recueil des


O1
données
X
expérimental O2
données

G2

O
Recueil des
3
données O
Recueil des
données4

temps
Université de Mons Kathy  Huet   17  
Expérience  «  Inhibi6on  rétroac6ve  »  

O1 X O2

O3 O4

temps
simultanéité
Université de Mons Kathy  Huet   18  
Les  plans  classsiques  
O
  Divers
er   p a r   ifier  pa
  i fi
Divers ents   X O les  gro r    
m upes  
les  mo

O1 X O2 R X O1
R O2
O1 O2 O3 X O4

O1 X O2
i fi ca6 on   O3 O4 Comple
xifica6
Simp l on  

R O1 R O1 X O2
R X O2 R O3 O4
R X O5
R O6

Université de Mons Kathy  Huet   19  


« Observation coup de sonde »
XO

Traitement expérimental Observation

= le chercheur expérimente et puis observe

!! Sensible à la plupart des biais

Université de Mons Kathy  Huet   20  


« Plan à observations pré- et post-
expérimentales »
Il  est  bien  connu  que  la  maladie  d’Alzheimer  présente  une  baisse  des  
compétences  mémorielles  chez  les  sujets  aZeints  par  la  maladie.  
Un  chercheur  souhaite  tester  une  nouvelle  méthode  de  réten6on  en  
mémoire  afin  de  pallier  à  ce  déficit  constaté  chez  les  sujets  aZeints  de  la  
maladie..  
Il  sélec6onne  des  pa6ents  venant  d’être  diagnos6qués,  teste  leurs  
compétences  en  évaluant  leur  score  à  un  jeu  «  Memory  ».  
Il  leur  propose  ensuite  des  séances  d’entraînement  à  l’aide  de  sa  nouvelle  
méthode  pendant  6  mois  (1  séance  par  semaine).  
Afin  de  vérifier  si  sa  méthode  a  eu  un  effet,  il  teste  (jeu  «  Memory  »  à  
nouveau)  les  pa6ents  après  les  6  mois  d’entraînement.  

jeu Séances d’entraînement jeu


« Memory » toutes les semaines « Memory »

t0 t0 + 6 mois

Université de Mons Kathy  Huet   21  


« Plan à observations pré- et post-
expérimentales »
Il  est  bien  connu  que  la  maladie  d’Alzheimer  présente  une  baisse  des  
compétences  mémorielles  chez  les  sujets  aZeints.  
Un  chercheur  souhaite  tester  une  nouvelle  méthode  de  réten6on  en  
mémoire  afin  de  pallier  à  ce  déficit  constaté  chez  les  sujets  aZeints  de  la  
maladie.  
Il  sélec6onne  des  pa6ents  venant  d’être  diagnos6qués,  teste  leurs  
compétences  en  évaluant  leur  score  à  un  jeu  «  Memory  ».  
Il  leur  propose  ensuite  des  séances  d’entraînement  à  l’aide  de  sa  nouvelle  
méthode  pendant  6  mois  (1  séance  par  semaine).  
Afin  de  vérifier  si  sa  méthode  a  eu  un  effet,  il  teste  (jeu  «  Memory  »  à  
nouveau  les  pa6ents  après  les  6  mois  d’entraînement.  

jeu Séances d’entraînement jeu


O1
« Memory » X
toutes les semaines
O2
« Memory »

t0 t0 + 6 mois

Université de Mons Kathy  Huet   22  


« Plan à observations pré- et post-
expérimentales »
O1 X O2
Observation (pré-test) puis traitement expérimental puis
observation (post-test).

Avantage : comparaison avant - après (O1 – O2) et permet


d’échapper aux effets de variabilités inter-individuelles
(puisque mêmes sujets observés deux fois).

Inconvénient : sensible à l’effet pré-test, aux effets liés au


temps (maturation, expérience personnelle), à l’effet
Hawthorne et à l’effet de mortalité expérimentale.

Université de Mons Kathy  Huet   23  


« Plan à observations pré- et post-
expérimentales »
O1 X O2
Observation (pré-test) puis traitement expérimental puis
observation (post-test)

à échantillons de mesures appariées (les


mesures recueillies en O1 et celles recueillies en O2)

Transformation de la double liste de données appareillées


en une simple liste d’écarts, appelés GAINS
= mesure après traitement – mesure avant traitement

Université de Mons Kathy  Huet   24  


La notion de GAIN
Numéro Résultat au Résultat au Gain
du sujet pré-test post-test
(O1) (O2)
Sujet 1 10.5 9.0 -1.5
Sujet 2 9.2 12.0 2.8
Sujet 3 11.0 13.1 2.1
Sujet 4 10.1 12.8 2.7
Sujet 5 10.0 … …
… … … …
Gain = résultat au= post-test
gain absolu- ou brut au pré-test
résultat
!!! peut être positif ou négatif
Université de Mons Kathy  Huet   25  
Gains absolus et gains relatifs
Rem : valeur max de l’échelle de mesure = 100
Sujets O1 O2 G GM GR
1 60 70 10 40 .25
2 65 70 5 35 .14
3 70 70 0 30 0
4 50 55 5 50 .10
5 90 95 5 10 .50

Université de Mons Kathy  Huet   26  


Gains absolus et gains relatifs
Rem : valeur max de l’échelle de mesure = 100
Sujets O1 O2 G GM GR
1 60 70 10 40 .25
2 65 70 5 35 .14
3 70 70 0 30 0
4 50 55 5 50 .10
5 90 95 5 10 .50

G = gain observé = gain absolu

Université de Mons Kathy  Huet   27  


Gains absolus et gains relatifs
Rem : valeur max de l’échelle de mesure = 100
Sujets O1 O2 G GM GR
1 60 70 10 40 .25
2 65 70 5 35 .14
3 70 70 0 30 0
4 50 55 5 50 .10
5 90 95 5 10 .50

G = gain observé = gain absolu


GM = gain observable = gain maximum
GM = Valeur max de l’échelle (100) – score en O1

Université de Mons Kathy  Huet   28  


Gains absolus et gains relatifs
Rem : valeur max de l’échelle de mesure = 100
Sujets O1 O2 G GM GR
1 60 70 10 40 .25
2 65 70 5 35 .14
3 70 70 0 30 0
4 50 55 5 50 .10
5 90 95 5 10 .50

G = gain observé = gain absolu


GM = gain observable = gain maximum
GR = gain relatif = G / GM

Université de Mons Kathy  Huet   29  


Gains absolus et gains relatifs
Rem : valeur max de l’échelle de mesure = 100
Sujets O1 O2 G GM GR
1 60 70 10 40 .25
2 65 70 5 35 .14
3 70 70 0 30 0
4 50 55 5 50 .10
5 90 95 5 10 .50
G = gain observé = gain absolu
GM = gain observable = gain maximum
GR = gain relatif = G / GM
GR = mesures dont les variations sont homologues
d’un attribut du comportement des sujets
Université de Mons Kathy  Huet   30  
« Plan à observations pré- et post-
expérimentales »
Il  est  bien  connu  que  la  maladie  d’Alzheimer  présente  une  baisse  des  
compétences  mémorielles  chez  les  sujets  aZeints.  
Un  chercheur  souhaite  tester  une  nouvelle  méthode  de  réten6on  en  
mémoire  afin  de  pallier  à  ce  déficit  constaté  chez  les  les  sujets  aZeints  de  
la  maladie.  
Il  sélec6onne  des  pa6ents  venant  d’être  diagnos6qués,  teste  leurs  
compétences  en  évaluant  leur  score  à  un  jeu  «  Memory  ».  
Il  leur  propose  ensuite  des  séances  d’entraînement  à  l’aide  de  sa  nouvelle  
méthode  pendant  6  mois  (1  séance  par  semaine).  
Afin  de  vérifier  si  sa  méthode  a  eu  un  effet,  il  teste  (jeu  «  Memory  »  à  
nouveau  les  pa6ents  après  les  6  mois  d’entraînement.  

jeu Séances d’entraînement jeu


O1
« Memory » X
toutes les semaines
O2
« Memory »

t0 t0 + 6 mois

Université de Mons Kathy  Huet   31  


Groupe expérimental

jeu Séances d’entraînement jeu


« Memory » toutes les semaines « Memory »

t0 t0 + 6 mois

Groupe témoin
jeu Séances d’entraînement jeu
« Memory » toutes les semaines « Memory »

t0 t0 + 6 mois

Université de Mons Kathy  Huet   32  


Groupe expérimental

jeu Séances d’entraînement jeu


O1
« Memory » X
toutes les semaines
O2
« Memory »

t0 t0 + 6 mois

Groupe témoin

jeu Séances d’entraînement jeu


« Memory » toutes les semaines « Memory »
O3 O4
t0 t0 + 6 mois

Université de Mons Kathy  Huet   33  


Plan à observations pré- et post-
expérimentales avec groupe contrôle
O1 X O2
O3 O4
Avantages : permet de statuer sur l’influence du traitement (!!!
Équivalence des groupes).
Permet un contrôle de l’effet pré-test par exposition
équivalente des 2 groupes au pré-test.

!!! Ne permet pas de déterminer l’action éventuelle du pré-test


sur les observations réalisées. Assure simplement si l’effet pré-
test existe, il se marque autant dans le groupe expérimental
que dans le groupe contrôle.
Université de Mons Kathy  Huet   34  
« Plans à groupes parallèles »

Groupe expérimental

R X O1 X O1
R O2 O2
Groupe témoin ou contrôle

Permet d’échapper à l’effet pré-test

Université de Mons Kathy  Huet   35  


« Plans à groupes parallèles »
une variante :
le plan avant-après sur deux
groupes indépendants
!!! Equivalence des groupes

O1
X O2

Exemple : Examen de stratégie visuelle de saisies d’informations via oculométrie.


X = exercices de contrôle de la motricité oculaire
Assez invasif à ne peut pas être appliqué 2 fois aux mêmes sujets

Université de Mons Kathy  Huet   36  


Plan à pré-tests multiples
O1
O2
O3
On-1
X On

Permet de contrôler les effets liés au temps (on compare les


différences entre On-1 et On aux différences entre les autres pré-
tests).

Si la différence entre On-1 et On est semblable aux différences entre


les autres pré-tests, on a affaire à des effets liés au temps
(maturation, expérience personnelle, etc).
Université de Mons Kathy  Huet   37  
Dispositifs séquentiels
(élargissement du plan « avant-après »)

Confronter la variation expérimentale aux


variations naturelles .

forme la plus simple (1 seul groupe) :

O1 O2 … Op X Oq … On-1 On

Avantage : référer les différences entre Op et


Oq à celles observables entre les autres
observations pré-test et post-test.
Université de Mons Kathy  Huet   38  
A
VD

B
C

O1 O2 O3 O4 O5 O6 O7 O8

Université de Mons Kathy  Huet  


X 39  
A
VD

B
C

O1 O2 O3 O4 O5 O6 O7 O8

Université de Mons Kathy  Huet  


X 40  
A
VD

B
C

O1 O2 O3 O4 O5 O6 O7 O8

Université de Mons Kathy  Huet  


X 41  
A
VD

B
C

O1 O2 O3 O4 O5 O6 O7 O8

Université de Mons Kathy  Huet  


X 42  
A
VD

B
C

O1 O2 O3 O4 O5 O6 O7 O8

Université de Mons Kathy  Huet  


X 43  
A
VD

B
C

O1 O2 O3 O4 O5 O6 O7 O8

Université de Mons Kathy  Huet  


X 44  
Dispositif de Solomon
!! Equivalence des groupes
O1 X O2
O3 O4
X O5
O6

Avantage : permet de mesurer l’ampleur de l’effet pré-test et de


faire la différence entre les effets de pré-test et d’autres effets
(liés au temps, d’apprentissage, d’expériences personnelles,..)
Comparer O2 et O5 = mesure de l’ampleur de l’effet pré-test combiné à X
Comparer O4 et O6 = estimer l’effet pré-test en l’absence de X
Université de Mons Kathy  Huet   45  
Plan à permutations
X1 O1 X2 O2
X2 O3 X1 O4

Avantage : permet de neutraliser l’effet


potentiellement parasite de l’ordre de
présentation des diverses modalités de la VI
(en comparant O1 à O4 et O2 à O3).
Ce  plan  doit  comporter  autant  de  groupes  équivalents  que  la    
variable  indépendante  considérée  comporte  de  modalités  (de  niveaux).      
L’équivalence  des  groupes  est  tout  à  fait  indispensable.  

Université de Mons Kathy  Huet   46