Sunteți pe pagina 1din 16

CHARETTE ET LA VENDÉE : ENTRETIEN AVEC PHILIPPE DE VILLIERS p .

16

4 s ❙ N° 2860 ❙ 67e année ❙ Du 4 au 17 avril 2013 ❙ Paraît provisoirement les premier et troisième jeudis de chaque mois ❙ www.actionfrancaise.net

La République Pa ge
3

L'ESSENTIEL

3 ÉCONOMIE
ne répond plus
Rémunérations :
taxer plus pour gagner moins . . p. 2
Medef : l'heure du bilan . . . . . . . p. 2
3 POLITIQUE
François Hollande :
un cataclysme ambulant . . . . . . p. 4
La langue française
bannie des universités . . . . . . . . p. 4
3 SOCIÉTÉ
L'Alsace cultive sa singularité . . p. 5
Bioéthique : débat embryonnaire
à l'Assemblée nationale . . . . . . . p. 6
3 MONDE
Défense :
les armées en sursis . . . . . . . . . p. 7
L'Irak, dix ans après . . . . . . . . . . p. 7
Jean-Luc Mordoh
tourne l'Europe en dérision . . . . p. 8
Chypre sortira-t-elle de l'UE ? . . p. 9
Barack Obama
au Proche-Orient . . . . . . . . . . . p. 10
3 ARTS & LETTRES
Querelle de la Belle Époque . . p. 11 dans le temps, confrontent les époques, une répétition générale. Le travail et la

Dans l'univers de Chagall . . . . p. 12


Big Bang et nous promettent un soulèvement pro- transcendance ont été touchés. La dignité
chain. Enfin, les "providentialistes" nous et l'aspiration au sacré ont tremblé.
3 DÉBAT UNE RÉVOLUTION est toujours un acci-
dent. Elle ne s'annonce jamais. Aucun
affirment que ces éruptions sont le signe
de la colère de Dieu. En fait, gageons que
Beaucoup sont convaincus que nous
sommes dans les faubourgs d'un soulève-
L'identité européenne coup de tocsin ne nous avertit. Certes, la vie est une situation révolutionnaire ment populaire. Nous l'attendons, cette
en héritage . . . . . . . . . . . . . . . . p. 13 les historiens se piquent d'en isoler les perpétuelle ! La révolution n'est pas la révolution qui se fait attendre. Certains,

3 IDÉES causes en laboratoire. Ils pointent du


doigt les mécanismes, dressent les décors
guerre. Elle est un chaos provisoire, une
table renversée, des cartes redistribuées.
pourtant, prétendent que notre peuple
est avili par le confort et qu'aucun cou-
Lire (ou relire) d'une situation pré-révolutionnaire, et Elle devrait toujours avoir lieu car les rai- rage ne le précipitera dans la rue. Ces
nous affirment que ce qui devait avoir sons de se révolter sont constantes. Aussi deux sentiments sont vains. La révolution
Hippolyte Taine . . . . . . . . . . . . p. 14
lieu a eu lieu. Ils sont pourtant les dupes sommes-nous sans le savoir condamnés à ne se signale sur aucun bulletin météo.
Relire Maurras : de ce que les philosophes qualifient de vivre dans les conditions alchimiques Les hommes n'en décident pas. Elle s'im-
une opposition radicale contre « dialectique de l'effectué ». Plus simple- d'une révolution sans cesse grondante. pose à eux. Et vient nous visiter par sur-
ment, après les bruits et la fureur, ils éla- Elle est la mauvaise humeur des peuples. prise, que la mer soit calme ou agitée.
le "mariage pour tous" . . . . . . . p. 14
borent une dramaturgie en creusant au Elle est un phénomène naturel, pourquoi Elle est le mystère de la vie en société.
milieu des cendres refroidies. L'histoire a pas la bonne santé d'une nation qui ne C'est une violente crispation, une explo-
besoin d'un sens et ils s'y attellent à la s'en laisse pas compter. Aujourd'hui, dans sion sans détonateur, un "Big Bang" qui
manière des vulcanologues décelant dans notre pays, les ouvriers de Goodyear ont nous précipitent d'un univers à un autre.
M 01093 - 2860 - F: 4,00 E
leur sismographe les futures convulsions chargé les forces de l'ordre, lors de la Elle est à l'origine du monde... ❑

&’:HIKLKJ=XUYUU\:?c@i@g@k@k" du sol. Il y a aussi les politologues qui se


risquent à des spéculations, des analogies
manifestation contre le mariage gay, des
esquisses d'affrontements sonnent comme Rubempré

« T O U T C E Q U I E S T N AT I O N A L E S T N Ô T R E »
Économie
SALAIRES ❏ PATRONAT
Taxer plus
pour gagner oins Medef : l'heure du bilan
Encadrer les hauts revenus, Laurence Parisot tire sa révérence sans élégance. On lui reproche,
une idée nécessaire par ailleurs, de s'être immiscée dans le débat politicien. Mais qu'en est-il,
mais insuffisante.
pour le reste, de son action à la tête du syndicat patronal ?
LES PÉRIODES de crise ont ceci
d'intéressant qu'elles permet- besoin urgent de leçons de mo-
tent de se poser les bonnes rale citoyenne. Personne n'a be-
questions. Il y a encore peu soin des lumières de Mme Parisot
(même pendant la campagne plus illégitime que limiter (il en pour juger de la pertinence de tel
présidentielle de 2012, le sujet va de même pour les acquis so- ou tel programme électoral. Pour
était à la limite de l'incon- ciaux...), et les entreprises ri- le reste, l'action de la présidente
gruité), évoquer l'encadrement valiseront de toute façon d'in- sortante, basée sur la recherche
des salaires du privé faisait génierie pour contourner la du consensus et un réel talent
hurler au communisme. Aujour- règle. Son efficacité, tant sur oratoire (non dénué de sens de la
d'hui, on ne se demande plus le plan dissuasif que fiscal, est formule, comme en témoigne son
s'il faut traiter la question, donc plus que douteuse. fameux « la liberté de penser s'ar-
mais comment la traiter ; nous On ne fera pas de nous des mé- rête là où commence le Code du
tâcherons, quant à nous, d'y lanchonistes pour autant, travail ») aura été efficace, si l'on
apporter nos éléments de ré- même si le rapport de un à en juge par le nombre d'accords
ponse. Ce n'est pas chose ai- vingt entre le plus bas et le signés avec les syndicats de sala-
sée, tant le principe de liberté plus haut salaire, évoqué par le riés et les bons rapports entrete-
d'entreprise n'a rien d'ultra-li- patron du Parti de gauche, ne nus avec le monde politique.
béral, pas plus que de poser la nous semble pas aberrant. Nous
question de la limite de l'inter- y apporterions toutefois Contradictions internes
vention de l'État dans les af- quelques nuances, et en pre-
faires privées. mier lieu celle de ne limiter Il est en tout cas un problème que
que la partie fixe du salaire, le départ de Mme Parisot en juillet
Un fossé indécent afin de laisser l'entreprise dis- prochain ne règlera pas : c'est ce-
poser de la part variable lui de la contradiction inhérente
C'est pourquoi il n'est pas in- comme levier d'incitation et de au mouvement patronal. Comment
utile, lorsque l'on aborde ce su- récompense. Mais à la condi- le Medef peut-il défendre équita-
jet, de rappeler une réalité tion que cette part variable blement les intérêts parfois an-
abrupte : certains dirigeants soit, de son côté, également tagonistes de ses diverses com-
perçoivent un salaire équivalent encadrée, par des exigences posantes ? Par exemple, les
à plus de cent fois celui de prenant notamment en compte banques et leurs débiteurs, ou les
leurs employés les moins bien des données sociales, mais constructeurs automobiles, les
payés. Eu égard à la prise de pourquoi pas aussi – c'est notre équipementiers et leurs sous-trai-
risque – quasi nulle - de la plu- obsession – la contribution à la tants ? Les grands groupes et leurs
part de ces dirigeants, de telles richesse nationale. En d'autres fournisseurs PME ? La grande dis-
rémunérations apparaissent dis- termes, une rémunération va- Selon Laurence Parisot, « la liberté de penser s'arrête tribution et le commerce de dé-
proportionnées, surtout lorsque riable qui ne dépendrait plus là où commence le Code du travail » tail ? Quelle que soit la tendance
l'on demande au contribuable seulement d'objectifs financiers de la nouvelle direction (adepte
e conseil exécutif du Medef elle conscience de l'image qu'elle du consensus, comme l'incarne le

L
un effort supplémentaire dont dont on connaît trop les tra-
rien n'assure qu'il ne sera que vers, mais de rapports entre à tranché (non sans mal, renvoyait du monde patronal ? Un potentiel candidat Frédéric Saint-
temporaire. Et encore ne vi- rentabilité et création ou main- avec vingt-deux voix contre tel manque d'empathie chez une Geours, ou plus combative,
sons-nous ici que la part fixe tien d'emploi, recours à des vingt-deux et une abstention) : dirigeante de ce niveau laisse pan- comme le propose Pierre Gattaz),
des rémunérations, la part va- fournisseurs nationaux, ou en- Laurence Parisot ne pourra pas tois. Aussi, lorsqu'on sait que ce hiatus sera toujours un frein à
riable permettant bien souvent core absence ou limite des dé- concourir à la prochaine élection Mme Parisot a effectué une partie l'efficacité de l'action patronale. ■
de doubler ou de tripler le fixe. localisations. à la présidence du syndicat pa- de sa carrière dans des instituts
Le gouvernement, après avoir Cela pourra paraître à certains tronal, le nombre de mandats suc- de sondages, on comprend mieux Jean-Marc Ferrand
établi une rémunération maxi- difficile à mettre en œuvre et cessifs restant limité à deux. les surprises (pas toujours désa-
mum dans les entreprises pu- à contrôler, mais à l'heure où Cette nouvelle réjouira ceux - ils gréables) que nous réservent ré-
bliques (pour les mandataires l'on note les États sur leur pro- sont nombreux - qui n'ont pas ac- gulièrement les élections locales L’ACTION FRANÇAISE 2000
sociaux uniquement) et envi- babilité de défaut et où l'on cepté que la présidente sortante et nationales.
sagé de le faire dans le privé, a déploie des trésors d'imagina- tente de changer les règles du 10 rue Croix-des-Petits-Champ
Croix-des-Petits-Champss
75001 Paris
finalement (et comme bien sou- tion pour réduire les alloca- scrutin à quelques mois seulement Huit années de service Tél. : 01 40 39 92 06 - Fax : 01 40 26 31 63
vent) opté pour le compromis. tions familiales, la difficulté de l'échéance, règles qui étaient www.actionfrancaise.net
www.actionfrancaise.net
Devant la difficulté à mettre en nous semble toute relative. Ce en vigueur en 2010 lorsque les Mais, au-delà de cette sortie qui redaction@actionfrancaise.net
place sa taxe à 75 % et le tollé qui manque, c'est la sagesse rênes du mouvement lui avaient fera date, que dire des huit ans secretariat@actionfrancaise.net
abonnements@actionfrancaise.net
que ne manquerait pas de pro- politique, c'est un arbitrage in- été une nouvelle fois confiées (il que Mme Parisot aura passés à la ISSN 1166-3286
voquer une mesure d'encadre- dépendant qui n'agira pas pour est vrai qu'il n'y avait pas d'autre tête du plus important mouve-
ment des salaires, il décide essayer de renflouer ses candidat à l'époque). ment patronal français ? D'abord Directeur de 1965 à 2007 : Pierre Pujo (✟)
donc d'assigner cette taxe aux caisses, ni pour contenter telle qu'elle n'a pas eu une tâche fa- Directeur de la publication : M.G. Pujo
entreprises pour les salaires su- ou telle fraction de l'opinion, Étrange cécité cile : succéder au peu diplomate Directeur éditorial : François Marcilhac
périeurs à 1 million d'euros. mais pour mettre un peu plus baron Seillière (depuis empêtré Rédacteur graphiste : Grégoire Dubost
Une fois de plus, cela ne règle d'ordre et de justice dans la so- Nous ne sommes pas de ceux qui dans une sordide affaire d'"opti- Politique : Élie Hatem, Aristide Leucate
rien et ne satisfait personne. ciété. ❑ se délectent du malheur des misation" fiscale au sein de la hol- Société : Stéphane Blanchonnet,
Reprendre paraîtra toujours Pierre Marchand autres ; mais quelque chose nous ding Wendel, affaire connue sous Jean-Pierre Dickès, Michel Fromentoux,
heurte dans cette tentative de se le doux nom de Solfur, à laquelle Économie & Social : Jean-Marc Ferrand,
maintenir à la tête du mouve- s'est ajoutée ces jours-ci l'affaire Pierre Marchand, Guy C. Menusier
ment. Ce n'est pas la durée qu'au- Editis), se faire entendre dans un
Europe : Charles-Henri Brignac,
rait impliqué ce nouveau mandat milieu (qu'on le veuille ou non) Grégoire Dubost, Guy C. Menusier
(Bernard Thibault est resté qua- essentiellement masculin, et en-
NOTRE JOURNAL torze ans aux commandes de la fin, présider le Medef dans une
Monde :
Élie Hatem, Philippe Maine,
CGT avant que la roue ne tourne période de crise inédite au cours
VOUS INTÉRESSE ? en faveur de Thierry Lepaon, sans du dernier demi-siècle. Ces cir-
Pascal Nari, Maurice Perseval
Arts & Lettres : Anne Bernet,
que personne n'y trouve rien à re- constances ne sont, hélas, pas to-
Charles-Henri Brignac, Louis Montarnal
Pour lui permettre dire), mais le caractère incongru talement atténuantes : il est dif-
Histoire : Michel Fromentoux,
de cette prétention qui inspire la ficile de passer sous silence l'opus-
de vivre, circonspection : comment Lau- cule de Mme Parisot intitulé Un
Yves Lenormand, François-Xavier Présent
Idées :
abonnez-vous, rence Parisot n'a-t-elle pas vu à piège bleu marine. À l'occasion
Stéphane Blanchonnet, Louis de Galice,
quel point cette opération pou- de sa publication, elle est tota-
Dimitri Julien, François Marcilhac,
faites des abonnés ! vait être perçue comme cho- lement sortie de son rôle, croyant abbé Guillaume de Tanoüarn,
quante aux yeux de ses adhérents sans doute que les chefs d'entre- Francis Venant
et de l'opinion publique ? Avait- prise avaient (en pleine crise) un

❚2 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Éditorial

La République ne répond plus


ù va la République ? À vrai dire, ce serait le sont que des mots, vidés de leur sens par une pra- dis, justifiait le colonialisme et justifie aujourd'hui

O cadet de nos soucis si ce régime désespérant


n'entraînait la France avec lui dans une
lente dérive qui semble promettre à notre pays
tique politique inhérente au régime lui-même ? Si
la République est bien, en France, le régime de
l'imposture, c'est qu'elle est fondée sur trois men-
l'immigration ; qui, jadis, justifiait la lutte contre
l'obscurantisme chrétien et prépare aujourd'hui la
destruction de la famille ; qui, jadis, éradiquait les
des lendemains catastrophiques. Car il y a malheu- songes originels : historique - le peuple brisant ses cultures et les libertés des peuples de France fédé-
reusement fort peu de raisons d'espérer pour tout chaînes -, idéologique - le peuple se libérant de rés par le roi et impose aujourd'hui un multicultu-
citoyen qui regarde la situation sans préjugé au- l'obscurantisme -, politique - le peuple devenant ralisme et un communautarisme planétaires.
cun. Alourdie par son déficit qui se creuse chaque maître de son destin. Jamais les Français n'ont été
jour davantage, la situation financière du pays est autant asservis que depuis cette froide journée de La République n'est pas simplement la femme sans
gérée au jour le jour, dans le cadre contraint d'une janvier 1793, où on leur a fait croire qu'en coupant tête, c'est-à-dire un régime dont l'incapacité poli-
Union européenne qui interdit toute marge de ma- la tête de leur souverain, ils devenaient souverains tique a conduit plusieurs fois la France au bord de
nœuvre et, non contente d'alourdir nos exporta- eux-mêmes. Le premier qui, ayant inventé la vo- l'abîme - 1815, 1870, la saignée de 14-18 condui-
tions par la monnaie la plus forte du monde, est le lonté générale, s'avisa de dire : « vous êtes les sant à la fausse paix de 1919, la vraie défaite de
seul espace commercial entièrement ouvert à une maîtres absolus », et trouva des compatriotes as- 1940, dont nous ne sommes toujours pas relevés...
concurrence internationale aussi furibonde que dé- sez simples pour le croire et échanger leurs liber- Non, la République, c'est plus que cela : c'est la
loyale. Or, nos politiques, de gauche et de droite, tés concrètes contre cette souveraineté illusoire, justification même de notre perte. Ayant aban-
font consensus sur le respect scrupuleux des « en- fut le vrai fondateur de la démocratie. Plus de donné un patriotisme aussi abstrait que moral,
gagements européens de la France », qui ne sont deux siècles ont passé. Et si la France a paru par- destiné, en tant que tel, à se vider de toute signi-
que ceux d'une oligarchie qui a vampirisé l'État et fois se relever et rompre avec la fatalité issue de fication au fur et à mesure qu'il était démenti par
s'arrange avec ces fameux principes républicains la Révolution, malheureusement, la pesanteur his- l'histoire, la République a trouvé depuis trente ans
dont nos politiciens se gargarisent à longueur de torique a à chaque fois triomphé. Oui, ces deux dans l'universalisme mercantile une valeur de rem-
journée pour mieux les vider de toute substance. siècles sont ceux d'un effacement progressif de placement qu'elle veut imposer à la fois par la
Qu'en est-il de ce fameux pouvoir du peuple, par notre pays, comme d'une disparition programmée. désintégration du peuple lui-même (c'est le rôle de
le peuple et pour le peuple, qui définirait notre Et qui semble connaître aujourd'hui une accéléra- l'immigration) - un peuple qu'elle a déjà culturelle-
république démocratique ? Le non du peuple à tion fulgurante. Le mandat de François Hollande - ment désincarné par son individualisme idéolo-
Maëstricht ? Violé ! La voix du peuple contre le car François Hollande n'existe pas, il n'est que le gique - et le renversement de la société (ce sont
mariage homosexuel dans la plus grande manifes- syndic de faillite -, préparé par celui d'un Nicolas les lois sociétales). C'est le même constructivisme
tation de l'histoire de France ? Ignorée ! Cette Sarkozy dont seuls les Français qui ont la mémoire qui est à l'œuvre depuis deux siècles et que les Lu-
même voix s'exprimant dans la plus grande pétition courte peuvent oublier qu'il fut une insulte perma- mières ont essaimé, tel un virus dans le monde dit
publique réunie dans un délai historiquement nente à l'être de notre pays, paraît achever occidental. C'est ce même constructivisme qui
court ? Méprisée ! comme un long déclin. aboutit à la destruction sociale, nationale, cultu-
relle et ethnique de notre peuple. Que cette Répu-
Certes, nous ne sommes pas de ceux qui pensent On nous dira qu'en cela la France partage, sur les blique risque bientôt de mourir des contradictions
qu'un référendum, une pétition ou une manifesta- plans économique, social, national et "sociétal", le inhérentes à ces bouleversements, contradictions
tion, même "historiques", soient par eux-mêmes sort d'une grande partie de l'Europe. Nous ne le que révèlent le récurrent débat sur la sacro-sainte
sources de légitimité quand ce sont les fondements nions pas. Mais avec cette particularité : ayant laïcité, nous importe dans la mesure où c'est l'exis-
de la nation qui sont en jeu, qu'il s'agisse de l'indé- abandonné depuis deux siècles, comme une vul- tence même de notre nation qui est en jeu.
pendance de la patrie ou de ce socle de la société gaire défroqué, sa dignité de fille aînée de l'Église
qu'est la famille. Non, il est des principes qui dé- et de nation des lys, rempart contre l'Empire, pour La crise à venir n'est pas simplement politique.
passent la volonté populaire, ou plus exactement, la parure de messagère de la liberté et de patrie C'est pourquoi espérer un nouveau 6 février 34, un
qui ne sont pas mesurables à l'aune de ce monstre des droits de l'homme, la France cultive ses divi- 6 février qui, lui, réussirait, est insuffisant. C'est à
qu'est l'opinion publique. Mais justement : le sions au nom de principes quasi religieux qui la autre chose que nous devons nous préparer. À une
29 mai 2005 ou les 13 janvier et 24 mars 2013, ce conduisent à sa perte, s'autodénigrant à mesure lutte sans merci car c'est notre être même qui en
n'est pas l'opinion publique, fabrication des media, qu'elle leur aurait été infidèle. Car chez nous, le dépendra. Le 24 mars 2013, un million et demi de
qui s'est exprimée, mais ce bon sens du pays réel, mots d'égalité, de fraternité et de liberté ne se Français sont venus crier qu'ils ne voulaient pas
ce sûr instinct de conservation, cette volonté vrai- contentent pas de composer une devise inscrite au mourir. Rien n'est perdu tant que le pays réel sait
ment populaire de persévérer dans l'être. Aussi, fronton des prisons. Ce sont des valeurs que la encore faire entendre sa voix. Mais le temps
comment ne pas observer qu'en république, les dés droite et la gauche prennent au sérieux, la gauche presse. Et les princes devront, cette fois, être au
sont pipés et que « volonté générale », « expres- avec plus de ferveur, la droite plus de veulerie, rendez-vous. ❑
sion démocratique », « pouvoir du peuple » ne mais c'est le grand héritage commun : celui qui, ja- François Marcilhac

❚ NOTRE SOUSCRIPTION POUR L'AF

Et maintenant,
faire réfléchir les Français...
Liste n° 3
LA RÉUSSITE des manifestations démocratie ? C'est elle qui nous sonnes susceptibles d'être inté-
contre le mariage gay, la forte a amené la gauche au pouvoir ; ressées pour que nous leur Virements réguliers : Annie Paul,
mobilisation des Français contre le président de la République a adressions un abonnement d'es- 15,24 ; Serge Bollé, 50 ; Dr Jean-
la politique familiale de Fran- été élu démocratiquement. sai gratuit. N'hésitez pas à nous Louis Rondy, 500.
çois Hollande et la sensibilisa- Alors ? Cela fait plus de deux écrire pour nous donner votre
tion qui en a résulté constituent cents ans que l'on recherche en avis et vos suggestions pour Total de cette liste 565,24 s
pour nous, Action française, un France une bonne république. Il L'AF 2000. Cela nous permettra Liste précédente 618,84 s
climat idéal pour diffuser nos est temps de faire réfléchir les de dialoguer avec vous et d'ou-
idées. À nous maintenant de Français sur un autre mode de vrir un courrier des lecteurs. Et Total 1 184,08 s
faire réfléchir nos compatriotes gouvernement. Notre journal n'oubliez pas la souscription,
sur les vraies causes de la situa- constitue le principal moyen de elle nous est indispensable pour ✓ Les versements pour le journal
tion actuelle : la démocratie, le faire progresser nos idées. Dif- mener notre action. Merci sont à effectuer par chèque à l'ordre
régime républicain, l'autocra- fusez-le autour de vous. En- d'avance. ❑ de Mme Geneviève Castelluccio, à
tisme de nos gouvernants. La voyez-nous des noms de per- Marielle Pujo L'Action Française 2000, 10 rue Croix-
des-Petits-Champs, 75001 Paris.

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 3❚


Politique
❏ FRANÇOIS HOLLANDE ENSEIGNEMENT
La langue française
Un cataclysme ambulant bannie des universités
Le président de la République est intervenu à la télévision jeudi dernier. Le gouvernement prévoit d'introduire de nouvelles
Sans convaincre ses détracteurs. De toute façon, aux yeux exceptions au principe selon lequel
l'enseignement doit être dispensé en français.
des plus virulents, il ne détient aucun pouvoir.
L'ACADÉMIE française s'élève à principale d'enseignement ; en-
retirer le projet de loi de "ma- son tour contre le projet de loi fin le passage presque complet
riage" gay, Hollande ne cherche- Fioraso qui, dès ses premiers à l'anglo-américain langue
rait-il pas à pousser l'exaspération articles, s'empresse d'édenter unique pour tous, véhicule
des Français à son paroxysme, les la loi Toubon afin d'en venir, idéal de la "pensée unique" dé-
forçant à prendre le contrôle de dans nos universités et nos noncée par Claude Hagège,
la rue, ce qui lui fournirait l'alibi grandes écoles, à un enseigne- professeur au Collège de
d'un pays devenu ingouvernable ment en "anglo-américain pour France. Il faudrait être com-
pour légitimer son appel à l'aide tous", tant pour les étrangers plice pour accepter ou tolérer
de l'Union européenne ? En ins- que l'on a l'illusion de mieux ce type de changement.
trumentalisant le sociétal, le ré- attirer, que pour les étudiants Nous ne sommes pas seuls à su-
sident temporaire de l'Élysée au- français. Est-ce là, en fait, la bir ce vol et ce viol de notre
rait trouvé un moyen habile d'élu- première urgence de la ré- langue et de notre personnalité
der le social. Convaincu de ne plus forme voulue de l'enseignement nationale : M. Joachim Gauck,
être réélu, d'assister à la bérézina supérieur ? président de la République fé-
du PS lors des prochaines élec- dérale d'Allemagne, ne vient-il
tions intermédiaires, Hollande Protestations pas, le 22 février, traitant de
joue son va-tout. Ne craignant plus l'Europe dans un long "discours
les sinistres augures des sondages, L'Académie française, et à la nation allemande", bien
il assumerait le risque de voir nom- quelques mouvements poli- différent de celui de Fichte en
mer par Bruxelles un technocrate tiques patriotes, tous saisis par 1808, reçu d'ailleurs diverse-
à la Monti pour prendre à sa place nos associations dès la fin de ment outre-Rhin, de recom-
des mesures économiques et so- janvier et la fuite de l'avant- mander que l'anglais soit la
ciales impopulaires. Nul ne sait projet Fioraso, sont venus heu- langue de l'Union européenne ?
mieux que lui que son Premier mi- reusement amplifier un haut- Je le traduis : « un plurilin-
nistre et son gouvernement sont le-cœur de révolte que nous guisme pour des parties sans
tout simplement incapables et in- espérons salutaire. Il faut prier cesse plus importantes des po-
compétents. tous parlementaires accessibles pulations [de l'Europe], à l'aise
de s'opposer au vote de cet ar- dans à la fois la langue mater-
À la mode Sarkozy ticle du projet de loi conçu par nelle - et sa poésie - et un an-
l'actuel gouvernement, mais glais pratique pour toutes les
Cela explique sans doute pour- voulu depuis plus de cinq ans situations et tous les âges de
quoi, devant Pujadas, il n'a nul- par son prédécesseur (Mme Valé- la vie » ! La voix de l'euraméri-
lement fait allusion à Jean-Marc rie Pécresse, MM. Pierre Tapie canie...
François Hollande mène une politique « plus médiocre Ayrault. Hollande nous fait du Sar- et Richard Descoings).
que normale », selon François Fillon kozy. Il protège son fusible rava- Si cet article était voté, ce se- Vers le sursaut
lant ainsi le Premier ministre à un rait une véritable révolution,
elon Médiamétrie, pas moins servait un journaliste de The Eco- rôle de figurant. Mais la différence

S
et un signal envoyé au monde Depuis plusieurs années, nos
de huit millions de téléspec- nomist, « Hollande dispose d'as- notable avec son prédécesseur entier par la France de renon- "élites" atlantistes et euro-
tateurs auraient suivi la sez de pouvoirs pour causer bien tient dans son absence de cha- ciation au rôle primordial de sa péistes semblent bien avoir dé-
piètre représentation de l'ex-dé- des dégâts dans son pays ». La risme et de visibilité politique. Si langue, pilier de sa personna- cidé, par cette voie de la
puté de Corrèze, s'essayant, en couverture de Valeurs actuelles Sarkozy n'avait, tout comme son lité nationale comme de la langue comme par d'autres, de
vain, à jouer au chef de l'État. titrant sur « le président catas- successeur, aucune prise sur la Francophonie. Comme si elle faire passer la France de l'être
Entre l'être du premier socialiste trophe », était, à cet égard, on réalité, il masquait cette carence renonçait aussi à son histoire, à au non-être. Écoutons, et fai-
de France et le néant de ses pro- ne peut plus éloquente, qui mon- par un incessant et brillant nu- sa civilisation, à ses voies et sons entendre autour de nous,
pos, une chose est certaine : le trait la photo d'un Hollande méro d'agitation médiatique. Quoi voix originales dans le concert ce que nous dit l'Académie
peuple devait se sentir gagné par trempé par la pluie, semblant ap- qu'il en soit, Hollande restera des nations, à sa cohésion so- française dans son langage me-
la nausée en le voyant agiter ses peler sur lui (et donc sur la comme celui qui aura ouvert les ciale-sociétale, à son industrie, suré et pondéré. Nous y perce-
mains si impuissantes. France) toutes les calamités na- vannes des plus folles revendica- à sa défense, à son immense vons tout de même un sursaut
turelles et surnaturelles. Par une tions de la gauche post-soixante- espace maritime, pour se livrer de l'œuvre de Richelieu. Nous y
Calamiteux et cynique formule assassine, l'ancien Pre- huitarde : le "mariage" des inver- pieds et poings liés à l'Empire. percevons la même indignation
mier ministre François Fillon ré- tis, le remboursement de l'avor- La langue de la République dis- - et presque la même passion,
Telle une farce de Molière revue sume « la politique conduite par tement, l'assistance sexuelle crètement étranglée au lacet, jusqu'à l'engagement - que dans
par la commedia dell' arte, on at- François Hollande, plus médiocre tarifée des handicapées, la sub- au détour du sérail. Quasi nos associations et dans les
tendait Amphitryon et nous vîmes que normale ». stitution des sexes par le genre, "mauvais coup" d'État. Difficile- cœurs bouleversés de nos mili-
apparaître Polichinelle grimé, gro- Mais la mollesse du tempérament les salles de shoot... Vraiment, de ment imaginable par le peuple tants. ❑
tesque, en Jupiter. Flasque, déses- n'est pas incompatible avec l'in- quoi Hollande est-il le nom ? ■ qui croit encore que ses élites, Albert Salon
pérément creux, tournant en rond, telligence et le cynisme politique ses "partis de gouvernement"
arborant un ego en bandoulière, du personnage. Aussi, en s'arc-bou- Aristide Leucate de gauche comme de droite, ✓ Dans sa déclaration adoptée le
comme pour rappeler sa singerie tant sur son refus obstiné de faire aleucate@yahoo.fr représentent et protègent ses 21 mars, l'Académie française dé-
anaphorique du débat d'entre-deux intérêts fondamentaux. Mais le nonce une disposition législative
tours face à un Sarkozy qui savait doute s'installe. Les yeux se « propre à dégrader la situation
déjà perdue sa réélection à force dessillent. On le perçoit de de la langue française dans l'en-
de promesses trahies, François Vente de livres plus en plus clairement : le seignement supérieur [...] dont
Hollande peinait lamentablement peuple, troublé, inquiet, se ré- la valeur symbolique serait d'au-
à se départir de son habit de pré- au profit de L'AF 2000 veille et gronde... Mauvais tant plus grande qu'elle serait plus
sident de conseil général. Que coup d'État complété, du reste, vague, et qui inaugurerait de vé-
pouvait-il dire de crédible, tandis Faites des affaires en nous aidant ! par un projet Peillon tendant à ritables franchises linguistiques
que les indicateurs économiques Près de 700 livres neufs ou d'occasion introduire l'enseignement obli- dans les universités françaises ».
(augmentation historique du chô- gatoire dès le cours prépara- Selon les Immortels, « sans nul-
mage, dette publique abyssale,
Histoire, philosophie, politique, arts, romans, etc. toire (CP), d'une « langue lement méconnaître les nécessi-
croissance nulle) viraient au rouge, Fascicules du Dictionnaire politique et critique étrangère » en fait évidem- tés des adaptations et de l'ou-
démontrant tout à la fois l'inuti- Prix intéressants : - 20 % minimum sur le neuf ment de l'anglo-américain. verture aux langues étrangères,
lité de sa fonction et la vanité de Expédition ou vente au journal Il faudrait être aveugle pour ne le principe constitutionnel selon
son action ? pas voir tous les signaux lequel la langue de la République
Plus que jamais, Hollande appa- Demandez à recevoir la liste des ouvrages concordants, convergents, du est le français ne doit souffrir,
raît certes comme un accident de auprès de L'Action Française 2000, chambardement. L'intention dans le domaine de l'enseignement
l'histoire de la Ve République, ainsi 10 rue Croix-des-Petits-Champs, est claire : d'abord la bilingui- supérieur, que des exceptions ri-
que nous l'avons écrit dans ces co- 75001 Paris ; sation de l'école ; puis l'aban- goureusement justifiées et préci-
lonnes, mais, pire, comme un ca- tél. : 01 40 39 92 04. don du français comme langue sées, donc limitées ».
taclysme ambulant. Comme l'ob-

❚4 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Société
❏ DÉCENTRALISATION » DIMANCHE

L'Alsace cultive sa singularité


L'ensemble des commerces
devraient-ils être autorisés à
« ouvrir chaque jour de la se-
maine ainsi que le week-end,
À la faveur d'un référendum organisé dimanche prochain, l'Alsace devrait conforter sa singularité de jour comme de nuit » ?
institutionnelle. Cela suscite des inquiétudes, notamment chez les souverainistes. Joël Broquet, Telle est la conviction du dé-
puté Patrick Balakany, qui a
président du Carrefour des Acteurs sociaux, accueille néanmoins ce projet avec bienveillance. déposé une proposition de loi
en ce sens avec le soutien de
au regard de la religion laïque : plusieurs collègues, dont Luc
enseignement des religions, ré- Chatel, Pierre Lellouche et
gime des corporations obligatoires, Thierry Mariani. « On estime
« C'est faire injure aux Alsaciens de les soupçonner régime de traduction des actes, ainsi à vingt-mille le nombre
de vouloir quitter la France » statut des religieux... Le MPEP d'emplois qui pourraient être
(Mouvement politique d'émanci- créés en France en autorisant
pation populaire) de M. Jacques l'ouverture dominicale, dont
Nikonoff appelle même à consti-
mille à Paris en temps plein
tuer des « brigades républi-
en autorisant l'ouverture do-
caines » pour aller faire entendre
minicale des grands magasins
raison à ces Alsaciens. Un autre
du boulevard Haussmann »,
groupuscule s'effraie à l'idée que
plaide-t-il dans l'exposé des
l'Alsace devienne « le laboratoire
motifs. Reste à convaincre les
de la destruction de la Répu-
catholiques, dont beaucoup
blique ». Une certaine Union pour
se sentiront à nouveau trahis
la promotion et l'expansion de la
laïcité est allé jusqu'à poser une par l'UMP...
question prioritaire de constitu-
tionnalité (QPC) au sujet du ré- » LAÏCITÉ
gime des servants du culte pro-
testant, ce qui a conduit le pas- Une majorité de Français
teur Collange à poser la question : (83 %) souhaiteraient bannir
pourquoi tant de haine ? On le des entreprises tout signe
voit, la bataille pour le statut de d'appartenance religieuse ou
l'Alsace a largement débordé son politique, a fortiori dans les
objet strict pour revenir aux vieux lieux accueillant des enfants,
démons d'une guerre idéologique selon un sondage BVA pour
bien française. Si « détricotage » I-Télé. Philippe Houillon, dé-
il y a, c'est bien celui de l'abs- puté UMP du Val-d'Oise, a dé-
traction nationalitaire, c'est cer- posé une proposition de loi à
tainement celui de l'idéologie ja- cet effet. Voilà qui devrait sa-
cobine ou encore du culte de la tisfaire la Fédération natio-
❏ L'Action Française 2000 - Les generis. Au contraire, elle s'ins- 25 % des électeurs inscrits. Rap- déesse raison, mais sans doute pas nale de la libre-pensée, dont
Alsaciens sont convoqués aux crit parfaitement dans la légalité pelons que le 22 novembre, les celui de la France. Et d'ailleurs le président, Marc Blondel,
urnes dimanche prochain, la plus totale, puisqu'elle se fonde membres des trois assemblées ont c'est faire injure aux Alsaciens de ancien secrétaire national de
7 avril. Sur quel projet ce réfé- sur l'article 29 modifié de la loi approuvé le referendum par cent les soupçonner de vouloir quitter Force ouvrière, déplore la cé-
rendum va-t-il porter ? du 16 décembre 2010. Elle res- huit voix pour, cinq contre et neuf la France. Quant à l'argument qui lébration de sainte Geneviève
❏ Joël Broquet - Les électeurs pecte parfaitement les conditions abstentions. Les élus FN avaient consiste à dire qu'une Alsace "au- par la Gendarmerie : celle-ci
inscrits sur les listes électorales légales et notamment l'obligation appelé à voter "oui"... avant de tonomisée" tomberait sous la « porte atteinte à la néces-
en Alsace sont appelés à approu- faite aux collectivités (en l'espèce recevoir de Paris l'ordre de faire coupe des oligarchies mondialistes saire neutralité des services
ver ou rejeter une réforme dont les deux départements et le campagne pour le "non". Aujour- il suffit pour y répondre de consta- publics », a-t-il soutenu dans
l'aspect le plus spectaculaire ré- conseil régional) concernées d'hui font campagne pour la ré- ter l'impuissance de l'État à la ju- une lettre adressée au mi-
side dans la fusion des deux d'adopter un même "texte fonda- forme l'UMP, l'UDI, les écologistes guler. La région ne fera pas pire. nistre de l'Intérieur.
conseils généraux (Bas et Haut- teur". La meilleure preuve que et la fédération socialiste du
Rhin) et de l'actuel conseil régio- l'on est loin du processus fédéra- Haut-Rhin. Font campagne contre ❏ Le mouvement engagé en Al- » ISLAM
nal dans une seule assemblée qui liste est que cette fusion devra elle le Front de Gauche et la di- sace pourrait-il faire école dans
s'appellera Conseil d'Alsace. Il élira être sanctionnée par une loi por- rection du FN, dont plus de 60 % d'autres régions ? Manger halal n'est pas du goût
son bureau à la proportionnelle. tant sur l'organisation de la ré- des électeurs voteront "oui" ❏ L'intérêt du cas alsacien est de Mme Sylvie Goy-Chavent,
La véritable innovation réside gion nouvelle, alors qu'un système d'après un sondage. d'être... alsacien. La décentrali- sénateur UDI de l'Ain, ni de
dans la création d'un conseil exé- fédéral se serait contenté de l'ob- sation, n'en déplaise aux décen- ses collègues Alain Houpert et
cutif élu par l'Assemblée au scru- tention d'un label de constitutio- ❏ Certains s'inquiètent des tralisateurs qui ne le sont qu'en Jean-Pierre Leleux, respecti-
tin majoritaire. Il pourra être ren- nalité. On n'ose imaginer un re- risques que ferait peser, sur paroles, n'est pas du clonage. vement sénateurs UMP de
versé par l'Assemblée. Les conseils jet par le Parlement d'une réforme l'unité nationale, l'intégration Chaque entité, chaque région, Côte-d'Or et des Alpes-Mari-
généraux se survivront par le à la fois cadrée légalement et po- programmée de l'Alsace dans une chaque communauté est originale
times. Aussi ont-ils déposé
maintien de deux assemblées dé- pulaire. Mais il vrai que le condi- vaste région européenne. C'est et doit trouver sa voie propre.
une proposition de loi « vi-
partementales consultatives. Une tionnement unitariste est tel que, le cas de Marine Le Pen, qui dé- Comme le fait le Mouvement nor-
sant à informer le consomma-
autre innovation forte réside dans dès lors que la décentralisation nonce le « détricotage de la Ré- mand pour la Normandie. Mais
teur quant à l'origine des
la création de huit à douze con- se concrétise dans les faits elle publique ». Qul'en pensez-vous ? nous menons campagne dans
viandes issues des filières
seils de territoires correspondant conduit à s'interroger sur les pers- ❏ Tout ce qui menace l'unité fran- toutes les régions pour dire que
d'abattage rituel ». Ce fai-
assez exactement à la notion de pectives qu'elle pourrait ouvrir sur çaise est condamnable, mais pré- si l'Alsace offre un exemple,
sant, ils s'érigent en défen-
pays. Signalons que le Conseil éco- le fédéralisme... Cette réforme cisément, en l'espèce, on peut chaque région doit identifier et
seurs de la "liberté de
nomique, social et environne- s'inscrit dans la mise en œuvre de également soutenir que tout ce faire jouer des ressorts qui lui
mental régional (CESER) s'est tou- l'Acte III de la décentralisation et qui renforce une région périphé- sont propres. En se référant, par conscience", qu'ils jugent
jours montré très majoritairement doit beaucoup au fait que Philippe rique lui donne des moyens accrus exemple, aux travaux de Loeiz « tout aussi précieuse pour
favorable à cette réforme. Richert, actuel président de la ré- dans le dialogue avec ses voisins. Laurent, président du CLAR (Co- les athées, les agnostiques ou
gion et porteur du projet, a pu À moins, évidemment, de mité de liaison pour l'action lo- les indifférents » que pour les
❏ Cette consultation, peu mé- préparer le terrain lorsqu'il était confondre la France avec un cale et régionale) et en valorisant croyants. Par ailleurs, ils
diatisée jusqu'à présent, tra- secrétaire d'État aux Collectivi- dogme centralisateur qui lui tient le couple pays-région. Nous ex- pointent un risque sanitaire :
duit-elle la mise en œuvre d'un tés locales. lieu non de principe d'unité mais pliquons également à nos amis « dans le cadre de l'abattage
processus fédéraliste ? de corset paralysant. D'ailleurs, la wallons qu'une association plus rituel », soulignent-ils, « il
❏ Une des raisons pour lesquelles ❏ Le résultat du scrutin n'est-il véritable opposition au projet, poussée avec la France sera d'au- est en effet impossible de li-
on en parle peu est que le pari- pas déjà acquis ? Un sondage dans sa version virulente et pro- tant plus envisageable que la Ré- gaturer l'œsophage des ani-
sianisme est tel que, l'événement donne le "oui" vainqueur à 75 %. prement idéologique, procède de publique n'apparaitra plus comme maux lors de leur mise à
étant spécifiquement provincial, ❏ Effectivement, mais encore groupes qui haïssent les "particu- la "prison des peuples" mais of- mort et leur contenu gas-
il est réputé négligeable, à moins faut-il savoir que la barre est larismes" alsaciens, notamment frira à chacun une relation origi- trique chargé de germes pa-
que les doctrinaires du centra- haute. Il faut, pour que la ré- dans le domaine des cultes, et nale avec la nation. Peut-on ima- thogènes se répand dans le
lisme ne parviennent à enflam- forme soit adoptée, qu'il y ait craignent que l'adoption de la ré- giner que le règlement de l'affaire système sanguin et sur la car-
mer le débat... Disons tout net dans chacun des départements forme enterre à tout jamais leurs algérienne eût été différent si casse, par la plaie béante
que cette réforme ne revendique plus de 50 % de votants, et donc espoirs d'en finir avec ce qu'ils "l'offre politique" avait été autre du cou ».
aucune légitimité régionale sui que le "oui" y soit plébiscité par considèrent comme des hérésies chose que le "tout ou rien" ? ■

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 5❚


Société
❏ BIOÉTHIQUE
Au fil de la presse
Débat embryonnaire Où l'on se demande si le pouvoir
"a-national-socialiste" est soit cynique, autiste,
sourd, aveugle, de mauvaise foi, borné ou un peu
L'obstruction parlementaire offre un sursis aux embryons humains : tout cela à la fois. Le pays légal de quelques
dans l'immédiat, ceux-ci continueront de ne pouvoir faire l'objet centaines de lobbyistes homosexualistes vaut mieux,
pour ce pouvoir méprisable, que le million
de recherches qu'à titre dérogatoire – au moins en apparence. de voix du pays réel qui se lève
contre cette humiliation.
tenait à l'Agence de la bioméde-
cine de faire la preuve que des ❏ L'excellent site catholique, tendu mariage, un état de ten-
recherches employant des moyens Le Salon beige rappelle ces sion sociale qui pourrait dégé-
alternatifs ne pouvaient parve- propos tenus par un certain so- nérer et aurait tôt fait d'enta-
nir au résultat escompté. Elle a cialiste, en 2006, lors des ma- cher son quinquennat, si toute-
en conséquence annulé l'autori- nifestations contre le projet de fois il reste en mesure de le
sation accordée trois ans aupa- CPE (contrat première em- mener à son terme. » Et c'est
ravant à une recherche. » Appa- bauche) : « Quand il y a des une grave question, en effet :
remment, la loi proposée répon- milliers et des milliers de ci- François Hollande est-il déter-
drait surtout à la Fondation toyens, jeunes ou moins miné à diviser les Français, à
Jérôme Lejeune, dont les recours jeunes, quand toutes les orga- déchirer notre fragile lien so-
feraient peser sur les chercheurs nisations syndicales, représen- cial, bref, à jeter le pays dans
« une véritable insécurité juri- tées sans exception, quand de les flammes de la violence ?
dique ». Onze affaires seraient nombreuses associations d'étu-
en cours d'instruction, s'inquiète diants et de parents d'élèves, ❏ Dans Politique Magazine
Dominique Orliac, au motif que sont aussi mobilisés, à quoi (26 mars), l'éditorialiste Hilaire
l'Agence de biomédecine « n'avait sert d'attendre la prochaine de Crémiers ne peut manquer,
pas prouvé l'impossibilité de me- manifestation ? [...] Il suffirait non plus, de mettre le soi-di-
ner ces recherches par d'autres d'un mot, un seul, que le pou- sant chef de l'État devant ses
méthodes ». Or, prévient-elle, voir hésite à prononcer : contradictions : « Suprême re-
« en matière de recherche fon- l'abrogation. C'est un gros mot tournement d'une situation qui
damentale, une telle preuve ne pour la droite. Mais quand on a touche au comble du ridicule :
peut pas être apportée ». Ce- fait une erreur, il faut savoir eux qui n'ont jamais envisagé
pendant, poursuit-elle, « les re- l'effacer. » Il s'appelait... Fran- de légitimité politique que
cherches sur les cellules souches çois Hollande. Cela n'engageait dans les révoltes de la rue où
adultes et les cellules repro- à rien de proférer de tels pro- ils puisent les exemples de
grammées n'ont pas vocation à se pos. Aujourd'hui, le même les leur conception monomaniaque
Y aurait-il une "appétence" particulière des scientifiques substituer, en l'état des connais- nierait sans doute en bloc. qui leur tient lieu de philoso-
pour la recherche sur les embryons ? sances scientifiques, à la re- phie sociale et de rhétorique
cherche sur les cellules souches ❏ Jean-Gilles Malliarakis (Inso- politicienne, aujourd'hui s'as-
n février 2012, alors qu'il Aujourd'hui, trente-six équipes de embryonnaires, mais en sont le

E
lent.fr, 25 mars) ne peut s'em- seyent sur leur trône d'aventu-
était en campagne, François recherche travailleraient, en complément nécessaire ». pêcher, à bon droit, de vitupé- riers de passage pour brandir
Hollande avait annoncé que, France, sur des cellules em- rer cette sourde et méprisante leur sceptre et leur main de
s'il était élu président de la Ré- bryonnaires. Elles y ont été au- Alternative prometteuse ignorance du pays réel, par un justice et, usant des grands
publique, la loi encadrant les re- torisées par l'Agence de la bio- "sinistre de l'Intérieur" hors sceaux qu'ils ont à leur disposi-
cherches sur l'embryon serait à médecine, avec la bénédiction Voilà précisément ce que conteste, sol : « Honte à ce ministre tion, exigent l'obéissance du
nouveau révisée. Ce faisant, avait- des ministres chargés de la Santé par exemple, M gr André Vingt- d'origine trotskiste puis socia- peuple aux lois qu'ils façonnent
il déclaré, « nous rattraperons et de la Recherche, mais aussi le Trois, archevêque de Paris et pré- liste strauss-kahnien, recon- dans leurs conventicules et
notre retard sur d'autres pays et consentement des individus à l'ori- sident de la Conférence des verti désormais en croque-mi- qu'ils votent sans souci même
nous favoriserons le retour des gine des "embryons surnuméraires" évêques de France. Étant donné taine faussement droitier : ses des plus justes réactions, en
post-doctorants partis à l'étran- conçus in vitro dans le cadre d'une les perspectives offertes par les services prévoyaient cent mille affirmant hautement que force
ger » - notamment aux États-Unis, procréation médicalement assis- ressources du sang placentaire ou personnes [...], il en reconnaît doit rester à la loi et que la
où la loi n'impose aucune restric- tées, les seuls pouvant faire l'ob- la reprogrammation cellulaire, trois cent mille. Il est donc, rue ne saurait s'imposer pour
tion en la matière. Sa promesse jet de recherches au regard du l'engagement en faveur de la re- quoi qu'il arrive, responsable avoir le dernier mot. François
semblait en passe d'être tenue : droit. Avant d'agréer un protocole, cherche sur l'embryon serait « un du débordement. » Hollande ne s'est-il pas laissé
à cet effet, une proposition de loi les autorités sont censées s'assu- combat d'arrière-garde » selon lui, aller à dire : il n'est pas pos-
devait être votée par l'Assemblée rer que soient réunies les condi- Ce combat n'est mené « que pour ❏ Sur son blog, l'ancien député sible de "céder" à la rue ; la
nationale mardi dernier, 2 avril. tions suivantes, résumées par contester la valeur intrinsèque de Christian Vanneste note, lui loi, c'est la loi et c'est moi qui
C'était compter sans la résistance Mme Dominique Orliac, député PRG l'embryon », a-t-il déclaré dans aussi, que « le mépris a un la promulgue. »
de quelques députés UMP, qui ont du Lot, rapporteur du texte sou- un entretien à Radio Notre-Dame autre visage, c'est celui, cas-
noyé le texte sous une pluie mis à l'Assemblée : « la perti- retranscrit par France catholique. qué, de la dissuasion et de la ❏ Alors, demain ? Selon le poli-
d'amendements, empêchant son nence scientifique du projet de Évidemment, les chercheurs s'en répression policières. Tout a tologue Bernard Stiegler (Atlan-
examen dans les délais impartis. recherche est établie ; la re- défendent : « il n'y a aucune "ap- été mis en œuvre [...] pour ex- tico, 26 mars), « si rien ne se
cherche est susceptible de per- pétence" particulière des scienti- céder les manifestants. En rai- passe qui changerait radicale-
Ambiguïtés légales mettre des progrès médicaux ma- fiques pour la recherche sur les son d'un déploiement policier ment la donne, ce n'est pas la
jeurs ; il est expressément éta- cellules souches embryonnaires et impressionnant, rejoindre le droite qui l'emportera, c'est
Dans l'immédiat, la législation bli qu'il est impossible de parvenir si, à l'avenir, d'autres méthodes lieu de rassemblement exigeait l'extrême droite. Le Front na-
conservera donc ses ambiguïtés : au résultat escompté par le biais s'avèrent être plus efficaces, elles de longs détours. » tional n'arrête pas de monter.
si elle autorise la recherche sur d'une recherche ne recourant pas évinceront naturellement cette Sarkozy a pu faire croire à
l'embryon, c'est, formellement, à à des embryons humains, des cel- dernière », soutient Mme Orliac. ❏ Paul-Marie Coûteaux, prési- quelques naïfs que le FN était
titre dérogatoire, quoique de fa- lules souches embryonnaires ou Les projets les plus prometteurs, dent-fondateur de Souverai- fini alors qu'avec lui son dis-
çon pérenne – comme s'il fallait des lignées de cellules souches ». à brève échéance, viseraient à neté, Indépendance et Libertés cours devenait celui du gouver-
maintenir un interdit symbolique traiter la maladie de Steinert, qui (SIEL), s'est, quant à lui, fendu nement, et à présent les choses
tout en s'en affranchissant dans La hantise des recours se traduit par des anomalies mus- d'un communiqué équilibré apparaissent telles qu'elles
les faits. Autant en finir avec l'hy- culaires et neuronales, ou la dé- (25 mars) : « Il est devenu évi- sont. Il est donc à peu près iné-
pocrisie ! C'était l'objet de la pro- Autant d'éléments dont l'appré- générescence maculaire, affec- dent que le projet Taubira sus- luctable que Marine Le Pen
position de loi en débat, dont ciation est sujette à discussion. tant plus particulièrement la vue cite trop d'oppositions pour sera au gouvernement dans
l'adoption aurait néanmoins « S'il est vrai que les chiffres de des personnes âgées. Les patients qu'il soit imposé dans son état quatre ans. [...] Je pense que
constitué « un bouleversement l'Agence de biomédecine révèlent concernés peuvent-ils, dès lors, actuel. Si le président de la le président de la République
éthique et juridique », selon un véritable dynamisme de la re- espérer une guérison prochaine ? République ne le retirait pas et le Premier ministre sont ca-
Théophane Le Méné. De son point cherche française en la matière, Mgr Vingt-Trois entend dissiper de pour engager sans délai une pables de tirer les leçons de
de vue, elle aurait entériné « la la rédaction actuelle de la loi est faux espoirs : « c'est une trom- large concertation sans exclu- trente ans d'errance et d'amor-
réification de la personne hu- source de contentieux qui retar- perie à l'égard des gens que de sive, il ne serait plus jamais le cer le tournant. Et à vrai dire
maine, la suprématie de la tech- dent le lancement de certains leur faire croire que grâce à cela président de tous les Français. ils n'ont pas le choix : s'ils ne le
nique sur l'homme et son asser- projets scientifiques », déplore ils vont avoir des traitements pour Il prendrait ce faisant la res- font pas dans les mois qui vien-
vissement à la logique utilitariste Mme Orliac. De fait, explique-t- Alzheimer, Parkinson, etc. », a- ponsabilité de graves troubles nent, c'est le FN qui sera très
des laboratoires ». En effet, a-t- elle, « la Cour administrative t-il prévenu. « Cela n'aboutira déjà perceptibles à maints bientôt au gouvernement. »
il expliqué sur Causeur, « le prin- d'appel de Paris a déduit de l'exis- pas. » Un jugement sans appel. ■ signes qui montrent, au-delà
cipe allait devenir l'exception et tence de l'interdiction de prin- même de la question du pré- Aristide Leucate
l'exception le principe ». cipe de la recherche qu'il appar- Grégoire Dubost

❚6 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Monde
❏ DÉFENSE ANNIVERSAIRE
L'Irak, dix ans après
Les armées en sursis Voilà dix ans, les Américains envahissaient
l'Irak afin de renverser Saddam Hussein.
La publication du nouveau livre blanc sur la défense est imminente. Retour sur un fiasco.
Dans la foulée sera adoptée une loi de programmation militaire, dont GANGRENÉ par la violence, la
le président de la République a promis qu'elle ne déshériterait pas les armées. corruption et l'instabilité poli-
tique, l'Irak a marqué dans la
formation (l'ANSSI) a été créée plus grande discrétion le
en 2009 et notre pays s'est doté dixième anniversaire de son in-
en 2011 d'une stratégie dans ce vasion par une coalition mili-
domaine. Pourtant, en dépit de taire américano-britannique. La
ces progrès, le sentiment qui pré- guerre d'Irak, parfois connue
domine aujourd'hui est que la me- sous le nom de troisième
nace a été largement sous-esti- guerre du Golfe, a commencé
mée et que notre dispositif le 20 mars 2003 avec l'invasion soire irakien, choisi par la coa-
connaît encore d'importantes la- de l'Irak par la coalition menée lition, en vue de réorganiser la
cunes. » Par ailleurs, comparé au par les États-Unis contre le vie politique du pays, puis le
précédent, le prochain livre blanc parti Baas de Saddam Hussein vote d'une constitution accep-
devrait accorder une attention re- pour faire triompher la démo- tée à 75 % (principalement par
nouvelée à l'Afrique - Mali oblige - cratie. C'était aussi l'époque du les Kurdes et les Chiites), ac-
ainsi qu'aux enjeux maritimes - "french bashing", parce que compagné du retour de réfu-
« une des données majeures de Jacques Chirac avait dit non à giés politiques, exilés dans les
l'évolution du contexte straté- l'oncle Sam. Aux yeux des Amé- pays voisins, l'organisation des
gique depuis dix ans », soutient ricains, nous étions des lâches, premières « élections libres »
M. Carrère. des singes capitulards, d'in- depuis plus de cinquante ans.
fâmes pacifistes, hantés par Mais il n'y a pas de citoyens,
Océan Pacifique l'esprit de Munich, de vieux Eu- seulement des communautés
ropéens décadents, des alliés ethniques et des tribus... « Le
D'ores et déjà, « 41 % du trafic ingrats, qu'ils se promettaient suffrage universel a donné les
maritime de biens de consom- bien de punir. clefs d'un camion plein de pé-
mation à destination de la mé- trole à une majorité chiite. ».
tropole passe en mer de Chine du French bashing L'Iran chiite en rêvait, George
Sud. Par conséquent, nos intérêts Bush l'a fait.
La frégate Prairial, un navire français affecté économiques quotidiens sont di- Ils s'amusaient alors à récapitu- Outre le bouleversement du
à la surveillance du Pacifique rectement tributaires de la sé- ler toutes nos défaites depuis statu quo lié à la géopolitique
curité de ces eaux », a souligné 1940. Mais seulement dix ans du pétrole, en éliminant Sad-
l'approche de la publication rablement respectée. C'est même le vice-amiral Jean-Louis Vichot,

A
après, les Américains doivent dam Hussein, les Américains ont
du nouveau livre blanc sur le contraire qui serait étonnant. lors d'un colloque au Sénat consa- reconnaître que les Français abattu le seul élément résistant
la défense et la sécurité na- Fin janvier, La Tribune signalait cré au Pacifique. De plus, « c'est n'avaient pas tort. Les plus sé- au voisin iranien dans la région.
tionale, parlementaires et indus- déjà une « première encoche » outre-mer que nous allons trou- vères jugent le bilan de leur in- Ils avaient pour objectif de pro-
triels sont montés au créneau, ap- au budget annuel de la Défense, ver les ressources minérales, ali- tervention en Irak comme un téger Israël et ses alliés arabes
pelant le chef de l'État à "limiter priée de contribuer au finance- mentaires, biologiques qui vont fiasco. « Les grandes puis- du Golfe de la menace ira-
la casse". Sans doute ont-ils été ment des surcoûts éventuels de nous permettre de développer la sances font rarement des choix kienne. Ils les ont placés sous
rassurés par son intervention té- la politique de l'emploi. Alors qu'il recherche et l'industrie en France, qui leur explosent aussi vio- une menace iranienne, encore
lévisée du 28 mars : au profit de était encore ministre délégué au outre-mer et en métropole », a- lemment à la figure », lit-on plus puissante, préparant tran-
la Défense, « nous dépenserons Budget, Jérôme Cahuzac avait t-il plaidé. « À Wallis et Futuna, dans le New York Times. Plus quillement sa bombe atomique.
en 2014 le même montant qu'en toutefois promis « de piocher dans ont été découverts des encroû- de quatre mille boys ont laissé Ainsi, on assiste à un double
2013 », a-t-il promis ce soir-là. la réserve de précaution si la fac- tements minéraux d'une rare qua- leur vie dans une guerre qui a renforcement à l'Est et au Nord
Auparavant, le Premier ministre ture des opérations extérieures lité. En Polynésie française, on coûté, au bas mot, 2 000 mil- de la puissance politique de l'is-
avait tempéré les inquiétudes (Opex) était supérieure aux espère une forte croissance de la liards de dollars. On estime à lam chiite et donc de l'Iran, qui
dont Jean-Pierre Raffarin s'était 630 millions d'euros déjà budgé- pêche avec le réchauffement cli- plus de cent quinze mille les peut désormais soutenir pleine-
fait l'écho au Sénat : « si le pré- tés », précise notre confrère Mi- matique. Celui-ci n'apporte pas civils irakiens morts dans les ment son allié syrien, et au
sident de la République a pris la chel Cabirol. que des catastrophes puisqu'il va violences (essentiellement des Nord de la puissance politique
décision d'engager nos forces au Ces aléas budgétaires nourrissent déplacer la ceinture du thon vers attentats), auxquels il convient de l'islam sunnite et donc de
Mali, ce n'est pas pour, demain, l'indécision chronique de l'État, le Sud, vers la ZEE [zone écono- d'ajouter près de deux cent l'Arabie saoudite.
entraver les capacités de notre contre laquelle s'élèvent les in- mique exclusive] de la Polynésie cinquante mille réfugiés, sans
armée », avait-il déclaré. dustriels, à l'image du missilier française. » De quoi susciter des compter les dommages causés Ne plus rien toucher
MBDA. Paris n'en finit pas de dif- convoitises... aux infrastructures civiles (ser-
Incertitudes budgétaires férer ses arbitrages portant sur Aussi la présence française dans vices de santé, hôpitaux, Après l'Irak et l'Afghanistan,
deux programmes phare, « l'un le Pacifique requiert-elle des pa- routes, centrales électriques, deux fiascos, Barack Obama ob-
Qu'en sera-t-il au juste ? Bien qu'il très important pour toute la fi- trouilleurs - « suffisamment gros centres de communication...), serve les délicatesses d'un élé-
ait exclu les "scénarios catas- lière industrielle missilier fran- pour affronter la houle du Paci- sur fond d'insécurité générale phant dans un magasin de por-
trophe" détaillés par nos con- çaise » (le missile moyenne por- fique » -, des frégates - « les (pillages, incendies et prises celaine. Surtout ne pas bouger,
frères, François Hollande est de- tée, appelé à succéder au missile seules à avoir assez d'autonomie d'otages). pour ne rien casser. Alors,
meuré évasif quant à l'ampleur Milan), et l'autre « crucial pour et de moyens militaires pour Le 18 décembre 2011, l'armée comme des enfants privés de
du budget pris en référence. Se- la coopération britannique » maintenir une présence dans l'en- américaine a plié bagages, joie, les Américains regardent
lon que l'on considère le budget (l'anti-navire léger), rapporte en- semble du Pacifique, sur les côtes mais les attentats continuent - avec envie nos troupes caraco-
annoncé ou celui effectivement core La Tribune. Or, sous la pres- d'Asie et d'Amérique », mais aussi Sunnites contre Chiites, Chiites ler au Mali, à la poursuite du
exécuté, que l'on y inclue ou non sion de ses actionnaires, l'entre- des avions et des satellites d'ob- contre Kurdes. Les Américains terroriste. Ils nous admirent, ils
des recettes exceptionnelles (des prise pourrait stopper certains dé- servation. Or, comme l'a rappelé ont disloqué cet État, forgé de nous louent. On fait le sale
ventes de fréquences ou des ces- veloppements, prévient son P-DG l'amiral Vichot, « les conclusions toutes pièces par les Anglais il boulot à leur place.
sions immobilières, par exemple), Antoine Bouvier. du livre blanc de 2008 [avaient] y a près d'un siècle (en 1921). Pourtant, rien ne dit que notre
les chiffres ne sont pas les préconisé de réduire de moitié Les Kurdes ont pris une quasi- guerre-éclair au Mali servira à
mêmes... En outre, selon la for- Quelles nouveautés ? les capacités militaires françaises indépendance, tandis que les quelque chose, et que les fa-
mule du général Georgelin, an- dans le Pacifique, y laissant des cadres sunnites de Saddam meux terroristes ne reviendront
cien chef d'état-major des ar- La publication d'un nouveau livre forces à peine suffisantes pour Hussein, évincés par les Améri- pas, dès que l'armée française
mées, cité par notre confrère blanc confirmera vraisemblable- exprimer la souveraineté de notre cains, rejoignaient Al-Qaïda aura le dos tourné. Et rien ne
Jean-Dominique Merchet, anima- ment la nécessaire montée en pays sur ces territoires ». À dans sa lutte contre dit non plus qu'on ne commet-
teur du blog Secret Défense, « la puissance de la cyberdéfense. l'époque, on avait considéré « que le Grand Satan. tra pas là-bas les mêmes er-
Défense gagne en général les ba- « Depuis 2008, la France a com- les îles du Pacifique étaient suf- L'Irak est-il au moins plus dé- reurs que les Américains. Pour
tailles stratégiques contre Bercy, mencé à combler son retard » en fisamment protégées par les mocratique en 2013 qu'en citer Éric Zemmour en conclu-
mais elle perd ensuite tous les la matière, selon Jean-Louis Car- étendues océaniques qui les en- 2002 ? Le droit de vote, la li- sion : « Allez sans rancune, et
combats tactiques ». rère, le président de la commis- touraient, à une nuance près pour berté d'expression, la multipli- comme on dit chez nous, "ren-
Alors que l'adoption d'une loi de sion des Affaires étrangères, de la Nouvelle-Calédonie ». Le tir cation des médias, oui, tout dez-vous dans dix ans" ! » ❑
programmation militaire (LPM) a la Défense et des Forces armées sera-t-il rectifié ? Réponse cou- cela existe. Il y a eu l'installa-
été reportée à l'automne, rien ne du Sénat. « Une agence nationale rant avril. ■ tion d'un gouvernement provi- Henri de Rochefort
permet d'assurer qu'elle sera du- de la sécurité des systèmes d'in- Grégoire Dubost

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 7❚


Monde
❏ JEAN-LUC MORDOH

Tourner l'Europe en dérision


Le théâtre sera-t-il la planche de salut du souverainisme ? Se définissant comme « pro-français »,
Jean-Luc Mordoh espère contribuer, par ce biais, à faire vaciller l'édifice européen,
dont il réprouve la construction avec la plus grande vigueur.
❏ L'Action Française 2000 - Pour-
quoi ce livre, et surtout sous
cette forme, celle d'une pièce
de théâtre ?
❏ Jean-Luc Mordoh - Pourquoi ce
livre ? J'ai été un europhile mistes d'européistes, c'est un gain
convaincu jusqu'au jour où j'ai dé- net de 7 milliards. Quant au re-
cidé d'y voir un peu plus clair. Ce tour du franc, je vous invite à lire
que l'on me promettait, cette uto- et écouter les propos de Jacques
pie d'union des peuples, ce pari Sapir ou de Philippe Murer (Forum
fou d'effacer mille cinq cents ans démocratique) qui démontrent
ans et plus de conflits avec nos techniquement qu'une sortie n'au-
voisins, surtout après le summum rait aucun impact négatif sur notre
de la barbarie de 1914-1918 suivi économie. Bien au contraire.
de 1939-1945, j'y ai fermement Cela dit, il y a effectivement un
cru. Mais au fil des années, ce dis- matraquage pour rester dans l'UE
cours européen n'apportait que et il n'y a aucun débat sensé digne
son lot de pessimisme. À chaque de ce nom sur ce sujet. Les jour-
déboire, à chaque délocalisation, nalistes ont choisi leur camp et
à chaque injonction de Bruxelles, leurs interlocuteurs. Le seul
c'est la même bouée de sauve- contradicteur invité est Marine
tage, le même remède préconisé, Le Pen. Mais en l'invitant, on joue
le même discours convenu répété sur des peurs irraisonnées et les
inlassablement par nos politiciens partis classiques sortent systé-
comme un mantra sanskrit : l'Eu- matiquement vainqueurs de cette
rope, une autre Europe, une nou- confrontation. Je vous ai démon-
velle Europe, une Europe sociale, tré qu'elle ne voulait pas sortir de
plus d'Europe. Une litanie de slo- l'UE. Invitez Jacques Sapir, Phi-
gans censée nous transcender et lippe Murer, Étienne Chouard ou
nous convaincre que demain sera François Asselineau, le débat
le jour de la réalisation. Cela fait risque d'être ardu pour les tenants
trente ans que cela dure, mais de l'Europe face à ces pointures.
demain n'existe pas. Dans un mo- tions de politique économique. traquage qu'ils subissent depuis de tout cela, c'est que Marine Mais ils ne sont jamais invités.
ment de lucidité, j'ai décidé de Notre vote n'a plus aucun sens. des décennies sur l'Europe ? Ce Le Pen le sait. Alors, pourquoi
comprendre la définition de l'Eu- Aucun. Tout est déjà pensé, dé- serait, à leurs yeux, de l'aven- part-elle au feu pour une défaite ❏ Vous définiriez-vous comme
rope politique, de sortir de l'idéo- cidé et planifié dans tous les do- turisme... assurée ? La politique est un jeu un souverainiste ?
logie pour me pencher sur du so- maines : justice, transports, so- ❏ Un retrait est techniquement de rôle pas toujours très clair pour ❏ Oui, car je défends la souve-
lide, du factuel, le contrat qui cial, marché, acquis sociaux, possible, mais totalement impro- les électeurs. Marine Le Pen part raineté de mon pays. Non, car ce
nous lie à l'UE, le traité sur le santé, défense, etc. Il ne nous bable. Je m'explique puisque vous perdante mais son ambition pre- terme est altéré depuis de nom-
fonctionnement de l'Union euro- reste plus que le pouvoir de dé- avez cité un nom. Contrairement mière est d'être incontournable à breuses années, il a une sonorité
péenne ( TFUE). Et là, ce fut la cider si nous transformons cette aux apparences, Marine Le Pen ne droite et de faire vivre son en- négative. Pour faire vite, à tra-
douche froide. rue en voie piétonne ou si cette veut pas sortir de l'Europe. La rai- treprise familiale. Pas de sortir vers ce mot, beaucoup de gens
Pourquoi une pièce de théâtre ? nouvelle crèche portera le nom son est simple. Si vous désirez sor- de l'Europe. Marine Le Pen est le entendent extrême droite, repli
Écrire un livre sur le TFUE dans de Pablo Picasso. Pas plus. L'UE a tir et que vous l'annoncez devant ciment du statut quo actuel. sur soi, rejet de l'immigration sans
un style académique n'aurait eu changé la définition du mot "dé- vos militants et autres, vous don- L'UMP et le PS le savent parfai- nuance, idéologie nationaliste
aucun impact sur les gens. Pour mocratie". Il y a peu, c'était le nez la marche à suivre. Et la tement et en jouent merveilleu- donc réveil des années noires de
deux raisons : d'une part, il y a peuple qui votait et son vote dé- marche à suivre est claire, c'est sement bien en actionnant, dès la France de 1939, alors qu'il porte
plein de livres sur ce sujet, ad- cidait d'une voie à suivre. Au- l'article 50 du TFUE. Cet article que possible, les qualificatifs de en son coeur, un joli mot, souve-
mirablement bien écrits ; d'autre jourd'hui, un pays est démocra- a été conçu pour qu'un État puisse raciste, fasciste et autres syno- rain. J'aime mieux le qualificatif
part, je n'ai pas les compétences tique quand il valide les direc- sortir d'une façon unilatérale, sans nymes de nécrose à faire fuir le de français, voire patriote, ou,
pour rédiger et expliquer comme tions stratégiques de Bruxelles. l'accord des autres pays. Il a été premier venu. À croire qu'il y a quitte à inventer un mot, pro-
un politique. Le meilleur moyen Nous avons fait un saut quantique pensé et prévu, donc en parler une pièce de théâtre jouée entre France. Et si l'européiste con-
de capter l'attention, d'y appor- avec le même mot. Ce mot dé- n'est pas une gageure. Le pro- eux trois. Deux gentils et un mé- vaincu me réplique que lui aussi
ter du nouveau, un regard neuf, mocratie est une césure entre le cessus de sortie dure au maximum chant, un trio qui s'entend comme il l'est, je lui mets sous le nez
c'est de caricaturer la situation peuple qui croit, plus ou moins, deux ans. Jusqu'à aujourd'hui, je larons en foire. toutes les soumissions réglemen-
tout en faisant rire les lecteurs. décider, et les politiciens, qui eux, n'ai jamais entendu Marine Le Pen Pour conclure, l'article 50 est une taires auxquelles il doit souscrire
Quand vous faites rire, le mes- connaissent la nouvelle définition. citer cet article. J'ai des doutes clef que la France n'a pas les obligatoirement pour valider son
sage passe beaucoup mieux. L'au- La démocratie d'aujourd'hui est sur sa volonté de sortir de l'UE. moyens d'utiliser. Pour l'actionner, attachement à l'Europe. Moi, c'est
todérision est le meilleur outil dictée par une armée de com- Elle demande un référendum, il faut une majorité à l'Assemblée la constitution française, lui, c'est
pour comprendre sa geôle. Pour missaires bruxellois jamais élus soit. Mais vous connaissez les Fran- nationale, une majorité sur 575 le TFUE. Un monde nous sépare.
y mettre un peu plus d'entrain et et qui n'ont aucun besoin de l'aval çais : 70 % d'entre eux sont prêts députés. Tout est dit : l'article 50
de vie, l'explication par un couple d'élections. Cela explique, entre à se couper la main au lieu de vo- est inaccessible. Notre seule ❏ Entendez-vous donner une
des articles du TFUE incriminés autres, les taux d'abstention de ter FN ou aller dans son sens. Les chance de sortir de l'Europe vien- suite politique à ce livre ?
s'opère à travers un dialogue, un plus en plus élevés lors des élec- partis UMP et PS le savent et ra- dra d'événements extérieurs. La ❏ J'ai un essai sur l'immigration
peu décalé mais toujours péda- tions, de toutes les élections. À meneront ce référendum à un Grèce sortira un jour car je vois en cours. Que je le veuille ou non,
gogique. Les discussions politiques quoi bon voter si celui que j'élis vote contre la peur des "Chemises mal les Allemands payer tous les c'est politique. Le domaine étant
autour d'un bon repas dominical, ne fait qu'appliquer bêtement les brunes". L'équation sera simple... six mois ad vitam aeternam. Si la aussi sensible qu'une fiole de ni-
on a tous vécu cela. directives de Bruxelles ? Le FN veut un référendum pour Grèce sort, ce sera l'effet domino. troglycérine, il sera abordé sous
sortir de l'Europe. Le FN est un Le Portugal, l'Espagne puis l'Italie le même angle, la dérision. ■
❏ Quels sont, à vos yeux, les prin- ❏ Pensez-vous qu'un retrait pur parti fasciste (évidemment non, suivront. Tout l'axiome même de
cipaux dangers de l'Union euro- et simple soit possible ? Marine mais il est toujours représenté l'Europe, un conglomérat de na- Propos recueillis
péenne ? Le Pen a demandé récemment comme cela). Donc sortir de l'Eu- tions, sera partiellement détruit. par François Marcilhac
❏ Le premier, le plus important, à François Hollande d'organiser rope est une démarche fasciste. Bruxelles n'aura plus aucun sens
la pierre angulaire de toutes les un référendum sur un éventuel Vous désirez revivre les années et tout s'écroulera. Même scéna- ✓ Jean-Luc Mordoh, Comment sor-
déclinaisons décisionnelles, c'est retrait de la France de l'Union quarante en France ? Non. Eh rio avec l'Angleterre. À titre indi- tir de l'Europe sans sortir de table,
l'abandon de notre pouvoir, de européenne. Ne pensez-vous pas bien, vous savez ce qu'il vous reste catif, la France verse chaque an- éditions la Bourdonnaye, 124 pages,
notre démocratie. Je l'explique que les Français sont aujour- à faire. Les jeux sont faits et l'on née 21 milliards d'euros à l'UE et 4,99 euros au format numérique,
par les articles 3, 4, 5, 6 du TFUE d'hui tout simplement incapables connait déjà le gagnant. Mon ana- elle en reçoit 14. Une sortie, ou 15,99 euros au format papier sur
et les GOPE, les grandes orienta- de l'envisager en raison du ma- lyse personnelle et le paradoxe contrairement aux délires pessi- Lulu.com

❚8 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Monde
❏ EUROPE BELGIQUE
Nicolas Sarkozy,
Chypre sortira-t-elle de l'UE ? exilé d'un jour à Bruxelles
L'État chypriote est-il responsable du marasme dans lequel l'a plongé la crise Nicolas et Didier sont tombés dans les bras l'un
de la dette ? Ci-dessous, son avocat plaide non coupable, de l'autre lorsque le premier est venu enrubanner
le second comme un vrai œuf de Pâques.
soulignant l'intérêt qu'aurait l'Union européenne à précipiter l'île vers la ruine.
C'EST sur sa réserve personnelle
des dépôts bancaires, à 6,75 % d'ancien chef d'État que Nicolas
jusqu'à 100 000 euros et 9,9 % au- Sarkozy a fait Didier Reynders,
delà. Le parlement chypriote a vice-Premier ministre de Bel-
rejeté cette proposition le gique, commandeur de la Lé-
19 mars. La panique s'est instal- gion d'honneur. La cérémonie
lée dans le pays, où les banques s'est déroulée au palais d'Eg-
étaient fermées en raison d'une mont, en lisière du grand salon
fin de semaine prolongée (le dé- où sont érigées les statues des
but du carême orthodoxe). Les comtes d'Egmont et d'Horn, dé-
négociations ont continué jusque capités sur ordre du terrible
dans la nuit du 24 au 25 mars. duc d'Albe. Loin de ces souve-
Lors de ces durs pourparlers, le nirs tragiques, l'ambiance était
ton serait monté entre Mme Chris- à la fête. Intime, soulignait-on.
tine Lagarde, qui dirige le FMI, et Une intimité toute relative, car demande parfois si moi-même
le président chypriote, qui a me- quatre cents invités avaient été je ne suis pas un peu de Liège,
nacé de démissionner. Leur ac- conviés. Mais pour ce qui est je laisse pleuvoir. » Chacun y a
cord prévoit la ponction des dé- des médias, on avait élevé des vu une allusion à sa mise en
pôts de la principale banque chy- barrières. Pas question de lais- examen. Surtout lorsqu'il
priote (Bank of Cyprus) à hauteur ser se glisser dans un coin un ajoute : « Il ne sert à rien de
de 30 % au-delà de 100 000 eu- journaliste français. Souriant, maudire la pluie car elle finit
ros, la fermeture de la deuxième Nicolas Sarkozy a fait cette dé- toujours par laisser un jour ou
banque du pays (Popular Bank), claration : « J'aime ce joli dic- l'autre la place au soleil, même
la privatisation de certains sec- ton wallon : "Faites comme à à Liège. » À Liège ou à
teurs tels l'électricité et les télé- Liège, laissez pleuvoir !" Je me Paris ? ❑ Ch.-H.B.
communications, et une légère
hausse de l'impôt sur les sociétés,
qui passera de 10 % à 12,5 %. Ces
mesures vont déstabiliser l'éco-
nomie du pays. Celle-ci reposait BANDE DESSINÉE
notamment sur le secteur ban-
caire, qui sera affecté dans son François Schuiten
ensemble par la perte de
confiance des déposants étran- offre ses planches à la BNF
gers. Une fuite des capitaux est
inéluctable. Craignant que son héritage soit dilapidé sous
Le président Anastasiades, élu tout récemment, la pression du fisc, un dessinateur vient de le céder
devra conduire la reconstruction de l'économie chypriote Faux prétexte à diverses institutions en France et en Belgique.
sur de nouveaux fondements
Loin d'une leçon moralisatrice, APRÈS la mort de Didier Co-
u-delà des aspects finan- Malgré son adhésion à l'UE et son évoquée relativement au blan-

A
mès, l'auteur de Silence, c'est
ciers, des enjeux d'ordre po- entrée dans la zone euro, avec chiment d'argent qui, en propor- d'un autre grand de la BD dont
litique, voire géostraté- toutes les restrictions de son in- tions, est minime par rapport aux on parle aujourd'hui, François
gique, expliquent pourquoi l'Union dépendance en conséquence, pratiques observées dans d'autres Schuiten. Dieu merci, lui n'est
européenne (UE) et le Fonds mo- Chypre a pu préserver son éco- pays de l'Union, des considéra- pas mort, mais il se préoccupe
nétaire international (FMI) ont im- nomie, qui était, en 2011, l'une tion géostratégiques préoccupent de son œuvre et de sa survie.
posé des mesures conduisant à la des meilleures de l'Union, avec les bailleurs de fonds. La récente Seul Belge détenteur du grand
ruine de Chypre. Bien que M. Mos- un PIB brut de 17 milliards d'eu- découverte de gisements de gaz prix d'Angoulême en vingt ans,
covici ait évoqué une prétendue ros pour une population de et de pétrole importants en Mé- premier auteur étranger cou-
« économie-casino » l'État chy- 836 000 habitants. Elle n'a béné- diterranée orientale ont conduit ronné au Japon, à cinquante-
priote, internationalement re- ficié d'aucune aide de l'Union eu- les Européens et les États-Unis à deux ans, il a décidé de faire
connu, n'a accordé aucune licence ropéenne. Cependant, la crise s'inquiéter de voir Chypre, forte don de ses meilleurs albums à
d'exploitation de casino, cette ac- grecque a frappé de plein fouet économiquement, osciller vers la Bibliothèque nationale de
tivité ne prospérant que dans la l'État chypriote, en raison d'une Moscou, qui lui avait accordé un France et à la Fondation roi cession à cause de la valeur
partie nord de l'île, occupée par créance qu'il avait envers prêt de 2,5 milliards d'euros à un Baudouin. Le dessinateur des exorbitante des planches sur le
la Turquie depuis 1974, et qui Athènes, d'un montant de 23 mil- taux avantageux. Curieusement, Cités obscures confiera d'autres marché de l'art. » Du vivant
échappe à son contrôle. liards d'euros, effacée partielle- à l'occasion des négociations entre trésors au musée de la bande d'Hergé, qui n'en revenait pas,
ment par l'UE en 2012. Bruxelles et le gouvernement chy- dessinée d'Angoulême et au une planche de Tintin valait
Place stratégique Le président sortant, Dimitri Chris- priote, Israël et la Turquie se sont centre belge de la bande dessi- 3 000 euros. Désormais, elle en
tofias, a cherché des bailleurs de réconciliés. Ankara avait, par née. « C'est un déchirement, est à 100 000 euros ! « Il y a
L'économie de ce pays s'est fonds internationaux pour pallier ailleurs, pris position contre le confie-t-il au Soir, mais si mes des choses qu'on ne doit pas
construite grâce au secteur ter- cette situation inattendue, dont régime syrien que soutient la enfants héritaient aujourd'hui, vendre », estime François
tiaire, à une législation attrayante l'économie du pays n'est pas res- Russie... ils seraient forcés de vendre Schuiten. D'où son geste qui
d'inspiration anglo-saxonne, mais ponsable. C'est ainsi qu'ont débuté La sortie de Chypre de la zone pour payer les droits de suc- impressionne. ❑ Ch.-H.B.
aussi à la place stratégique qu'il les négociations avec la Troïka euro, mais aussi de l'Union euro-
occupe en Méditerranée. Ainsi, composée du FMI, de l'UE et de la péenne, est à l'ordre du jour, alors
Chypre a bénéficié de flux de ca- Banque centrale européenne qu'on s'interroge sur les bénéfices
pitaux, d'abord libanais lors de la (BCE). Le mandat du président sécuritaires de l'adhésion, es-
guerre du Liban, ensuite koweï- Christofias a pris fin en février comptés par certains dirigeants
tiens et proche-orientaux lors de dernier. Nicos Anastasiades a été chypriotes européistes à la fin des NOTRE JOURNAL
la première guerre du Golfe, mais élu pour lui succéder le 24 février. années quatre-vingt-dix. L'opinion
aussi serbes lors de la guerre en Il a repris les négociations dès son publique chypriote y est large-
VOUS INTÉRESSE ?
ex-Yougoslavie. Enfin, après l'écla- investiture afin de sauver l'État ment favorable. Il reste quelques
tement de l'Union soviétique, les de la faillite avant mai prochain. semaines au gouvernement chy- Pour lui permettre
Russes y ont afflué en masse, Dans ce contexte, le FMI et l'UE priote pour combler sa dette par
comme investisseurs ou comme ont imposé des conditions draco- un autre moyen et prendre cette de vivre,
touristes. Les relations se sont niennes à l'Etat chypriote en initiative, avant que l'accord de abonnez-vous,
consolidées avec eux grâce, no- contrepartie d'un prêt de 10 mil- Bruxelles ne devienne définitif par
tamment, à leur communion de liards d'euros. Dans un premier le premier versement du prêt, faites des abonnés !
foi orthodoxe avec la communauté temps, ils ont négocié avec le pré- prévu début mai. ■
grecque chypriote. sident Anastasiades la taxation Élie Hatem

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 9❚


Monde
❏ PROCHE-ORIENT » L'ŒIL DE MOSCOU

Barack Obama dans ses œuvres


L'enseignement du français
est-il devenu suspect aux
yeux de Moscou ? En Russie,
le Parquet a visité plusieurs
Tandis que les fruits de la diplomatie américaine pourrissent en Irak, en Afghanistan, bureaux de l'Alliance fran-
en Libye, en Égypte..., le président américain, Barack Obama, vient de se rendre au Proche-Orient, çaise, installés à Perm, Ros-
tov-sur-le-Don et Samara. Ces
notamment en Israël où il a arraché de timides avancées. inspections participent du
contrôle accru des ONG béné-
orsque Barack Obama a été M. Obama aurait même contraint

L
ficiant d'un financement
élu président des États-Unis, M. Netanyahou d'appeler le Pre- étranger, priées de se faire
il y a plus de quatre ans, sa mier ministre turc M. Erdogan et inscrire sur un registre idoine,
première priorité, en politique d'entamer ainsi le processus de en application d'une loi en-
étrangère, était de résoudre le réconciliation avec Ankara, pilier, trée en vigueur en novembre
problème palestinien et de paci- avec Tel Aviv, de ce qui reste d'in- dernier.
fier les relations de son pays avec fluence américaine dans la région.
le "monde musulman", que la di- En fait, la Turquie, comme Israël, » FRANCOPHONIE
plomatie de Washington et ses ex- comme les États-Unis, sont in-
perts, souvent douteux, croyaient quiets pour le royaume de Jorda- À l'occasion de la Journée in-
et croient toujours, semble-t-il, nie, sans doute prochaine cible ternationale de la francopho-
homogène, quasi uniforme et ré- de la subversion islamiste. Mais nie, le 20 mars dernier,
duit au seul monde arabe. l'aide apportée à la rébellion sy- l'Unesco a célébré « le pou-
rienne, pratiquement menée par voir qu'a la langue française,
Un échec total les plus radicaux de ces mêmes outil de compréhension mu-
islamistes, est-elle la meilleure tuelle et de paix, de rappro-
Force est de constater que, sur solution en la matière ? Ne vau- cher peuples et cultures ».
ce plan, l'échec est total, sans drait-il pas mieux favoriser la paix
Selon sa directrice, de natio-
nuance. L'Irak, dix ans après l'in- par négociation en Syrie, comme
nalité bulgare, Mme Irina Bo-
vasion, est en état de guerre ci- le suggère Moscou ?
kova, c'est par souci « d'éga-
vile permanente – cent vingt mille
lité et de respect », mais
tués depuis la "fin" de la guerre. Nucléaire iranien aussi « d'efficacité et de
Petite consolation pour Washing-
clarté », que l'Unesco « s'at-
ton, la majeure partie de la ré- La question cardinale du nucléaire
tache à promouvoir la langue
gion kurde est calme et prospère. militaire iranien reste toujours in-
française comme langue de
Les grandes compagnies pétro- quiétante. Washington, avec Tel
travail et source de renouvel-
lières jubilent, en revanche : l'or Aviv, Ankara et les monarchies du
lement des idées et de préci-
noir irakien coule à l'abri des per- Golfe, en conviennent. Mais ils sa-
sion dans l'exercice de son
turbations et leurs bénéfices sont vent qu'une action militaire serait
mandat ». La veille, Ban Ki-
en hausse. Qu'importe, dès lors, contre-productive. Seul Israël croit
la ruine d'un pays, la misère crois- qu'elle pourrait éventuellement moon avait reçu, au nom de
sante des Irakiens, le sort tragique retarder la possession de l'arme l'ONU, la médaille Léopold Sé-
des chrétiens d'Irak... nucléaire par les ayatollahs. Mais dar Senghor et le grand prix
En Afghanistan, la situation est Washington, depuis l'arrivée au de la Francophonie.
encore pire. Avant même sa prise pouvoir de M. Obama, ne pourra
de fonction officielle, le président Barack Obama, prophète d'un islam modéré rien entreprendre de réellement » MALOUINES
élu avait annoncé sa décision efficace pour provoquer une vraie
d'évacuer l'Afghanistan. Promesse lation) et des partisans d'un État zone sous contrôle de l'Autorité évolution du régime à Téhéran, Cristina Kirchner aurait passé
qui sera bientôt tenue. Mais per- de droit. Elle s'enfonce de plus palestinienne de M. Mahmoud Ab- tant que sa ligne pro-islamiste plus de deux heures en com-
sonne ne doute désormais que le en plus dans la crise économique, bas. Tout au moins dans l'immé- "modérée" restera prédominante. pagnie du pape François, le
pays tombera à nouveau sous la et la corruption y règne encore diat, rien n'a été annoncé. Néan- Or, tout le monde s'accorde, au 18 mars dernier, rapporte le
coupe sanglante des Taliban, de davantage qu'auparavant. Qu'im- moins, des lueurs d'espoir appa- moins en privé, pour reconnaître quotidien argentin La Nacion,
la charia, et redeviendra une base porte. Washington vient de dé- raissent. Obama a pu obtenir de que seul un changement politique cité par le Courrier interna-
arrière du terrorisme islamiste. bloquer une aide d'urgence de Netanyahou le transfert des taxes à Téhéran pourrait permettre de tional. À cette occasion, le
Avec, peut-être, le danger d'une 250 millions de dollars pour sau- dues à l'Autorité palestinienne et sortir de cette crise. chef de l'État argentin aurait
guerre civile interethnique. Tout ver le "modéré" Morsi, donc les bloquées par suite de sa recon- Rien de fondamental, donc, ne demandé au souverain pontife
ça pour ça ? islamistes. Le basculement défi- naissance par l'ONU comme un sort de ce périple. Une bouffée « qu'il "intercède" auprès du
Voilà pourquoi les médias occul- nitif de l'Égypte constituera la vé- "État observateur". Une aide d'ur- d'oxygène pour l'Autorité palesti- Royaume-Uni afin de faciliter
tent, autant que faire ce peut, ritable tragédie de la diplomatie gence de 500 millions de dollars nienne, une réaffirmation du sou- l'ouverture d'un dialogue au
les événements se déroulant dans américaine. Il y a peu d'espoir pourrait également être mise en tien américain à Amman (mais ce sujet des îles Malouines ». En
ces deux malheureux pays. Ce qui qu'il puisse être évité. Et cela sera place par Washington en faveur soutien ne sert pas à grand-chose) 2010, alors qu'il était encore
se prépare dans le Nord de un désastre régional, on ne le ré- de Ramallah. Ajoutées aux et une conversation téléphonique archevêque de Buenos Aires,
l'Afrique semble encore plus dé- pétera jamais assez. 100 millions de dollars promis par de bon augure entre Netanyahou le cardinal Bergoglio « avait
sastreux. La Tunisie est plongée les pétro-monarchies du golfe Per- et Erdogan. De petites lueurs d'es- déclaré que les Malouines
dans la violence, la crise écono- Un voyage sique, ces deux mesures vont em- poir. Les problèmes fondamentaux étaient "argentines'" », rap-
mique et le chaos. On sait main- pêcher l'asphyxie de l'Autorité pa- demeurent. ■ pellent nos confrères.
tenant qu'au moment de la ten-
sans grands résultats lestinienne. Pascal Nari
sion avec le président Ben Ali, une De prime abord, le voyage du pré-
intervention de l'armée aurait pu sident Obama en Israël, en Jor-
éviter le désastre. Mme Clinton l'a danie et dans les territoires pa-
empêchée in extremis au nom de lestiniens n'a pas eu de résultats
la démocratie. spectaculaires. Autrement dit, les SYRIE
La Libye n'existe pratiquement négociations palestiniennes sont
plus en tant qu'État organisé ; elle toujours dans l'impasse, la colo- Des rebelles et des armes
est devenue l'arsenal du terro- nisation sauvage n'a pas été sus-
risme islamiste en Afrique. Per- pendue. Le président Obama a, Tandis que Paris livrerait déjà des fusils à l'opposition
sonne n'en parle plus. Le pétrole certes, affirmé « la nécessité de syrienne, le gouvernement de Bachar el-Assad accuse
libyen continue de couler norma- l'existence d'un État palestinien les rebelles d'avoir employé des armes chimiques.
lement. C'est l'essentiel. comme le premier pas nécessaire,
La tragédie qui se met en place et le plus important, sur le che- PARIS ne livrera pas d'armes aux nis à l'Armée syrienne libre dès le
en Égypte est d'une autre di- min d'une vraie paix au Proche- rebelles syriens sans avoir la cer- mois de janvier. Des militaires fran-
mension. Après avoir favorisé et Orient ». Mais les Israéliens ne titude qu'elles échapperont aux çais auraient même commencé à
soutenu la chute du président sont pas prêts à l'accepter. Et on mains des terroristes islamistes, a former des rebelles au tir de mis- bellion par « tous les moyens [...]
Moubarak, leur plus sûr allié dans voit difficilement des négociations assuré François Hollande lors de siles sol-air portables. Ce n'est pas y compris militaires ». À l'ONU, en
la région, les Américains conti- s'engager sans un geste de bonne son intervention télévisée. Mais se- la Ligue arabe qui le reprochera à revanche, les loyalistes ont tou-
nuent leur rêve d'islamisme mo- volonté de l'État hébreu sur ce lon le Nouvel Observateur, citant la France. Le 26 mars, lors d'un jours droit de cité. C'est même à
déré. L'Égypte islamiste donne point. Israël reste également sur « une source fiable au sein de l'ap- sommet auquel étaient conviés des leur demande que les Nations Unies
l'exemple de violences, d'intolé- sa position de refus quant à la li- pareil d'État français », des fusils représentants de l'opposition sy- ont ouvert une enquête sur l'em-
rance croissante à l'égard des bération de nouveaux prisonniers (des Famas typiquement français) rienne, elle a affirmé que ses ploi possible d'armes chimiques par
chrétiens (10 à 15 % de la popu- palestiniens ou l'extension de la et des munitions auraient été four- membres pouvaient soutenir la ré- des rebelles syriens. ■ G.D.

❚ 10 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Arts & Lettres
manque pas. C'est donc tout na-
❏ LIVRES turellement à lui que, dix ans plus
tard, Meg Steinheil s'adresse
quand son mari est assassiné. Et

Querelle de la Belle Époque pas par n'importe qui : à en croire


cette demi-mondaine forcenée,
le criminel ne serait autre que le
roi Edward VII d'Angleterre, son
Seuil symbolique, le tournant des année 1900 est célébré comme une rupture entre la France du passé, amant en titre... De quoi faire
catholique et royale, et le modèle laïc et républicain en train de se mettre en place. Rien d'étonnant, trembler le régime, une fois de
plus. Neyrinck connaît parfaite-
alors, si la plupart des historiens en donnent une vision politiquement marquée. ment son sujet, et, ce qu'il ra-
conte le mieux, en sus d'une as-
n peut se demander pour- tucieuse énigme, ce sont les cou-

O quoi l'Américain Eugen We-


ber continue d'être encensé
à l'instar d'un maître de l'histo-
lisses du pouvoir, des loges, des
officines troubles, ce qui ne l'em-
pêche pas, - il faut ce qu'il
riographie, alors que tant de ses faut... - de ricaner doucement de
confrères français lui taillent hy- tout ce qui leur est opposé.
pocritement des croupières. Sans Juin 1906 : à la une du Matin, l'un
doute à cause de son étude sur des quotidiens les plus lus de
l'AF, aux limites intellectuelles et l'époque, ce gros titre terrifiant :
idéologiques évidentes, mais qui « On vole des enfants à Paris. »
colle si bien avec les partis pris À en croire ce qui ressemble à
de l'université. Cependant, les une enquête des plus sérieuses,
mêmes défauts, passés inaperçus au cours des dernières semaines,
des critiques dans cette thèse, plus d'une dizaine de petits gar-
font l'objet d'attaques en règle çons blonds, tous âgés d'environ
s'agissant d'un autre "classique" six ans, ont été enlevés, prati-
de Weber, La Fin des terroirs, quement sous les yeux de leurs
parce que, dans cet ouvrage-là, parents. On en est toujours sans
ce n'est plus la seule école maur- nouvelles... Heureusement,
rassienne qui subit les délires du comme les lecteurs le compren-
cuistre d'outre-Atlantique, mais dront vite, ce fait divers horri-
tout Français encore un peu at- fiant n'est rien d'autre que le pre-
taché à ses racines provinciales mier chapitre du nouveau feuille-
et rurales. ton du journal, signé Louis Forest.
Pendant tout l'été, le romancier
Les terroirs en horreur journaliste tiendra le public en
haleine, continuant, ce qui n'avait
Weber s'est un jour aventuré à encore jamais été fait, à traiter
traiter non plus des sphères in- sa fiction comme s'il s'agissait de
tellectuelles parisiennes, mais de la plus brûlante actualité, n'hési-
la France profonde. S'il compre- tant pas à faire intervenir, dans
nait mal les premières, la seconde de faux débats, faux courriers,
lui a totalement échappé. Et faux entretiens, la fine fleur de
toutes les lectures, impression- la vie politique et culturelle fran-
nantes au demeurant, accumulées çaise. D'épisode en épisode, l'an-
avant d'écrire ne changent rien à goisse s'accroît. Ce sont mainte-
cette incapacité à appréhender nant plus de trente garçonnets et
un monde auquel il demeure fillettes, tous supérieurement in-
étranger. D'où le phénoménal ca- comme les Gaulois, dont le fils de qué d'étranges péripéties, ou de que les forces de gauche font l'ob- telligents, qui ont disparu, et qui
talogue de bourdes et d'absurdi- la neuve Amérique nie l'antique fâcheuses erreurs, tel le choix jet de textes autrement plus cha- servent de cobayes aux terri-
tés, très savamment documentées existence... C'en serait drôle si ce d'Anatole France d'écrire Les dieux leureux, l'on comprendra que le fiantes expériences du docteur
et justifiées, que constitue cet n'était tragique. Mona Ozouf, ont soif, dénonciation d'une Ré- propos reste similaire à celui de Flax, pédiatre que l'on prenait
ouvrage "indispensable". De quoi grande historienne fière d'être nor- volution qui, on le sait grâce à Winock, quoiqu'il ne vise pas le pour un bienfaiteur de l'huma-
s'agit-il ? De démontrer qu'avec la mande, le dit avec tact dans sa Clemenceau, « est un bloc ». Mais même lectorat. nité... Jamais réédité depuis
IIIe République, la France, extra- préface ambiguë à la réédition de qu'attendre d'un romancier, si ta- C'est toujours cet affrontement 1920, le livre de Forest, outre ses
vagant conglomérat de terroirs hé- l'œuvre de son confrère yankee. lentueux soit-il, admiré par Maur- que raconte, par le biais, cette remarquables qualités de sus-
téroclites n'ayant guère en com- Une édition précédente, qui doit ras ? Si l'on veut bien se souvenir fois, du roman policier, Jacques pense, a le mérite de faire en-
mun que la crasse, la pauvreté, se trouver encore, proposait en que ce cours a contribué à for- Neyrinck dans Le Crime du prince trer le lecteur moderne de plain-
l'ignorance, la bêtise et la super- supplément un choix d'articles de mer l'intelligence de nos élites de Galles. 16 février 1899 : Raoul pied dans le quotidien d'il y a cent
stition, serait enfin devenue non l'ineffable Eugen, Les Imaginaires autoproclamées, l'on comprendra de Mézières, jeune polytechni- ans, faisant toucher du doigt les
seulement un pays moderne, mais et la Politique au XIXe siècle. His- mieux certains aspects de la lutte cien, patiente dans les salons de angoisses, espoirs, passions et ré-
une nation... S'appuyant sur des toire de rire un peu plus. du gouvernement actuel pour im- l'Élysée en attendant d'être reçu actions de nos arrière-grands-pa-
chiffres, des statistiques, des rap- poser à toute force son nouveau par le président Félix Faure à qui rents, exploit que même les
ports officiels, tout en laissant de Triomphe des Lumières paradigme, vieux comme la Ré- il doit exposer les mérites de la meilleurs historiens ne sauraient
côté les régions les plus riches, volution... télégraphie sans fil. Le rendez- égaler. Mais, ce qui frappe le plus,
Weber peint de manière horrifique Au vrai, le propos de Weber n'est vous n'aura jamais lieu puisque, et que le lecteur de 1906 ne pou-
un monde arriéré enfoncé dans pas très éloigné de celui professé Défi maçonnique à l'heure prévue, M. Faure suc- vait imaginer, c'est que la réalité
des croyances moyenâgeuses, sans par Michel Winock dans le cours combe à une attaque cérébrale a rattrapé et dépassé la fiction.
d'ailleurs se rendre compte qu'une qu'il dispensait sur la Belle Époque Jean-Pierre Rioux, dont on réédite alors qu'il se trouvait en compa- Les émules du docteur Flax se sont
bonne part des tares dénoncées à Sciences Po. 1900 marque, en sous un nouveau titre, La France gnie de sa maîtresse, la belle multipliés, prenant pour sujets
sont le fruit non de l'Ancien Ré- effet, selon lui, le triomphe de de 1900, un ouvrage, Chronique Mme Steinheil. Rude coup pour une d'expérimentation des milliers
gime, mais de la Révolution, pro- l'idéal républicain sur les forces d'une fin de siècle, initialement IIIe République qui joue la vertu d'enfants, les tuant sans le
digieuse machine à détruire les obscurantistes de la réaction roya- paru au Seuil en 1991, a choisi spartiate contre les débauches moindre remords. Ainsi, le mythe
structures existantes, priver de liste, nationaliste et catholique, une forme plus grand public afin monarchiques... Sans comprendre du Progrès porté aux nues aura
repères moraux et religieux, fa- ainsi que l'affermissement du ré- d'évoquer, par petites touches, comment ni pourquoi, Mézières, débouché sur l'horreur. Sans le dé-
briquer des générations d'anal- gime. Désormais, et il le dit avec ces combats. Il donne le ton en au nom de « la patrie en dan- gonfler pour autant. ■
phabètes. L'Américain n'imagine une franchise désarmante, vont ouvrant son livre en 1889, avec ger », se voit chargé d'emmener
pas une seconde que ce gâchis, triompher les idées des Lumières l'exposition universelle célébrant au plus vite l'encombrante Anne Bernet
inexistant sous Louis XVI, soit le à travers le réseau d'influence des le centenaire de la Révolution et « connaissance du président » à
fruit des idées des Lumières mises Loges et celui de la Ligue des l'inauguration de la tour Eiffel, Rambouillet et de l'y retenir, ✓ Eugen Weber, La Fin des terroirs,
en application. Il se réjouit donc droits de l'homme. Progrès, Rai- « la tour sans croix » dénoncée quitte à payer de sa personne, Fayard Pluriel, 720 p., 16 s ; Mi-
de voir, soixante-dix ans après, les son, Tolérance, Liberté vont s'op- comme un défi maçonnique. Au jusqu'au lendemain des obsèques, chel Winock, La Belle Époque, Per-
héritiers spirituels des Grands An- poser victorieusement au message ton de certains chapitres, consa- pour éviter le scandale. Cette mis- rin Tempus, 432 p., 9 s ; Jean-Pierre
cêtres reprendre la besogne avec en tout contraire de l'Église... Le crés au fait religieux à travers les sion, accomplie avec succès, Rioux, La France de 1900, Tallan-
d'autres méthodes, achevant d'éra- nouveau siècle est donc l'affron- pèlerinages à Lourdes et ailleurs, transforme un officier aristocrate dier Texto, 320 p., 10 s ; Jacques
diquer de nos campagnes ce qui tement, en politique, dans la so- à l'affaire Taxil Vaughan, canular attaché à l'ancien ordre des choses Neyrinck, Le Crime du Prince de
avait survécu à la Terreur et qui ciété, les mœurs, les arts, de deux anticlérical aux larges retombées, en responsable officieux des af- Galles, 10-18, 230 p., 6,90 s ; Louis
était, d'une certaine manière, visions antinomiques de l'huma- au succès de Botrel et d'autres faires troubles de la République, Forest, On vole des enfants à Paris,
l'âme même de cette nation vieille nité. Affrontement parfois mar- chantres du régionalisme, tandis laquelle, comme chacun sait, n'en Le Masque Poche, 735 p., 7,35 s.

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 11 ❚


Arts & Lettres
❏ PEINTURE CINÉMA
Les films
Dans l'univers de Chagall d'avril
Le musée du Luxembourg consacre une exposition à Marc Chagall (1887-1985). ❏ PIÉTA - Écrit et réalisé par
Une centaine d'œuvres illustrent paix et guerre, au gré des événements vécus par l'artiste, le Coréen Kim Ki-Duk, ce film
a obtenu le Lion d'Or au festi-
de la révolution d'Octobre jusqu'à son exil en France. val de Venise 2012. Aban-
donné à sa naissance, Kang-do
Leirens. Chagall, à l'époque, vi-
est un homme seul. Son mé-
vait encore. La discrétion, mal-
tier, recouvreur de dettes, il
heureusement, fit que nous n'en
parlions pas. l'exerce sans pitié, voire avec
Revenons à l'exposition du Luxem- sadisme. Un jour, il reçoit la
bourg pour dire nos coups de visite d'une femme préten-
cœur. Par ordre chronologique, il dant être sa mère, et le
y a les scènes de soldats blessés doute s'installe en lui. Comme
dans les rives de Vitebsk ou de il en a l'habitude, Kim Ki-Duk
Saint-Petersbourg durant la traite de souffrance et mort,
Grande Guerre. Certains, la tête sacrifice et rédemption, d'où
entourée d'un bandage, font son- le titre, a-t-il expliqué :
ger à Apollinaire, grand ami de « Nous sommes tous des com-
Chagall. Parmi nos coups de cœur, plices et des pêcheurs. [...]
il y a aussi ces paysages de Vi- Personne ne peut se départir
tebsk influencés par le cubisme, d'une certaine transcendance,
de neige, d'ocre ou de bleuté, où
j'ai donc décidé de nommer
un personnage barbu, une canne
ce film "Piéta", afin de cher-
à la main, figure le juif errant.
cher le pardon de Dieu. »
Complétons cette énumération
par ces tableaux où des animaux Cette œuvre étonnante, très
fantasmagoriques, tels un cheval réussie, dénonce l'argent roi
rouge, des écuyères les reins cam- qui corrompt et pourrit les
brés, peuplent un ciel sombre et êtres humains. Cependant, at-
habité. Chagall, dans sa fièvre, tention pour les âmes sen-
est un amoureux de la couleur. À sibles, le traitement en est,
elle seule, sa palette devait être comme souvent dans le ci-
un tableau mêlant le bleu nuit au néma asiatique, très cru,
vert, le blanc cru au noir qui le glauque et violent.
fait ressortir. Parmi tant de toiles
qui seraient à citer, concluons par ❏ LE PREMIER HOMME -
Au-dessus de Vitebsk, huile sur toile, 1915-1920 ce portrait magnifique du roi Da- D'après le roman (inachevé)
vid revêtu de pourpre, couronné d'Albert Camus. Août 1957, un
vec Chagall, on se trouve la Russie tsariste, la guerre qui devint sa compagne avant de et jouant sur sa harpe d'or. Comme

A entre ciel et terre. En ape-


santeur, les météorites de
son univers chatoyant et bariolé
l'engloutira, la révolution d'Oc-
tobre, l'exil américain pour fuir le
nazisme, la France et ses douceurs
rompre sept ans plus tard, en
1952. Le couple eut un fils. Vir-
ginia vint en Belgique. Elle épousa
s'il en tirait des accents qui ré-
sument la vie de Chagall. ■
écrivain célèbre, en l'occur-
rence Camus (remarquable-
ment interprété tout en
nuances par Jacques Gam-
sont un âne, un coq, un violoniste, provençales comme dernier re- Charles Leirens, photographe cé- Charles-Henri Brignac
une Torah. La belle et importante fuge. Chaque moment se reflète lèbre, puis, devenue veuve, se re- blin), rend visite à sa mère
exposition qui lui est consacrée dans son œuvre. Elle est jalonnée maria avec Henri Storck, des Sei- ✓ Chagall entre guerre et paix ; dans une Algérie où le drame
au musée du Luxembourg raconte des drames collectifs qui tracè- gneurs de la forêt, film superbe, musée du Luxembourg, 19 rue de se dessine. Malgré une cer-
l'histoire d'une vie confondant le rent son destin. Pour son bonheur, poème visuel et chant du cygne Vaugirard, Paris 6e ; 01 40 13 62 00 ; taine partialité (le réalisateur
réel et l'imaginaire pour en faire il est irradié par l'amour. Celui de du Congo belge auquel est asso- jusqu'au 21 juillet, tous les jours de Gianni Amelio est un homme
une œuvre. Marc Chagall naît près Bella traversera toute sa vie jus- cié le nom du roi Léopold III. 10 heures à 19 h 30, le dimanche de gauche qui était pour l'"in-
de Vitebsk, dans l'empire russe, qu'à sa mort soudaine à New York de 9 heures à 20 heures, le lundi dépendance"), on y trouve,
dans une famille hassidique où l'on en 1944. L'image de Bella figure Des animaux et le vendredi jusqu’à 22 heures ; outre la beauté des paysages
pratique un judaïsme qui se chante dans beaucoup de tableaux. Bella tarif normal : 11 euros. et des lumières, un réel souci
à coups d'archets, sur un pas de à la fenêtre, Bella nue sur son lit
fantasmagoriques
d'objectivité et une modéra-
danse. Le rabbin de Vitebsk peint dont le rouge profond fait res- Les hasards de la vie firent que ✓ Dans notre précédent numéro, tion qui correspondent bien à
par Chagall ressemble à un per- sentir la blancheur de la nudité. je rencontrai à diverses reprises nous avons parlé du livre de Chris- l'attitude de Camus, intellec-
sonnage des frères Tharaud, avec C'est Ida, la fille de Chagall et de à cette époque Virginia. Âgée, tophe Buffin de Chosal, Les Vraies
tuel déchiré entre "sa mère et
son châle de prière, sa barbe four- Bella, qui, sa mère disparue, trou- elle conservait beaucoup d'allure. Raisons pour lesquelles les églises
la justice". C'est un beau film,
nie et, sur le front, une boîte vera pour lui une gouvernante, Sa conversation était d'un grand se vident. Précisons qu'il est publié
qui nous fait comprendre un
noire, symbole porté lors de la Virginia Haggard. Fille d'un diplo- intérêt intellectuel. Elle me fit en Belgique par les éditions Mols et
peu cet immense gâchis et la
prière matinale. La vie de Chagall mate britannique, femme culti- l'amitié de m'offrir un très beau diffusé en France par la Sodis
fut écartelé entre les pogroms de vée éprise d'art... et d'artistes elle portrait de Malraux dû à Charles (118 p. 17 euros). colère des pieds-noirs et mu-
sulmans fidèles qui furent tra-
his, massacrés, et durent
abandonner leur pays.

LIVRE siècle, les chanoines-soldats du Saint-Sépulcre aux autres. De 1907 à 1949, le pape en est ❏ LA RELIGIEUSE - D'après le
participent aux combats en compagnie d'un le grand maître. De nouveaux statuts sont ac- roman inachevé de Diderot.
Lumière sur l'ordre tiers ordre composé de combattants qui por- cordés en 1949 et, désormais, la grande maî- Contrairement à l'ancienne
tent le nom de chevaliers. C'est avec la perte trise est assurée par un cardinal. version de Jacques Rivette,
du Saint-Sépulcre de la Terre Sainte que la dénomination d'Ordre C'est sur cette institution de l'Église catho- très anti-catholique (1966),
du Saint-Sépulcre de Jérusalem fait son ap- lique que les éditions Terramare viennent de Guillaume Nicloux nous conte,
Un album retrace l'histoire parition. À la fin du XIIIe siècle, l'ordre com- publier un fort bel album, richement illus- dans de magnifiques décors
des chanoines-chevaliers porte des chevaliers adoubés, des chanoines trée, qui retrace les grandes pages d'histoire naturels, l'histoire de cette
et de leurs héritiers. réguliers et des confréries laïques qui lui sont de l'ordre, sans oublier ses missions actuelles,
jeune fille très croyante mais
rattachées. Ses membres escortent et pro- particulièrement en France. Protecteur des
qui refuse l'enfermement du
L'ORDRE du Saint-Sépulcre doit son institu- tègent les pèlerins qui se déplacent vers chrétiens, notamment d'Orient, l'Ordre est fa-
couvent pour vivre sa foi en
tion à l'antique coutume, au temps des Croi- Jérusalem. buleusement mis en lumière par Mgr Domi-
sades, d'armer des chevaliers sur le tombeau nique Le Tourneau. ■ toute liberté. Belle interpré-
du Christ. Pour les historiens, c'est Godefroy tation de Pauline Étienne
Un ordre équestre pontifical dans le rôle principal de cette
de Bouillon qui fonde en 1099 un ordre de François-Xavier Présent
chanoines réguliers, dont la mission est de À partir de 1847, l'ordre devient un ordre très réussie coproduction ger-
veiller sur le Saint-Sépulcre et d'y célébrer équestre pontifical, sans vrai rapport avec les ✓ Mgr Dominique le Tourneau, L'Ordre du Saint- mano-franco-belge. ❑
les offices. Ces religieux se placent en 1112 anciens chanoines-chevaliers. De l'ancien ordre Sépulcre de Jérusalem, 192 pages, 21 x 21 cm,
sous la règle de saint Augustin. Plus tard, militaire ne subsistent que des monastères de éditions Terramare, 25 euros (en vente sur Frédéric Pic
l'ordre devient un ordre de chevalerie. Au XIIe chanoinesses autonomes les uns par rapport www.editions-terramare.com).

❚ 12 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Débat
« société ouverte ». Peut-être
❏ LE PROCÈS DE L'EUROPE trop ouverte, au point de détruire
toutes les légitimes différences ?
Elle a, poursuit-il, osé l'ouverture

L'identité européenne en héritage à l'« homme ». Mais qu'est-ce que


l'homme ? Croit-on qu'après avoir
fabriqué un tel concept, il va res-
ter sagement limité aux passions
Un débat stimulant entre Jean-François Mattéi et Pierre de Meuse s'est tenu sur la Toile, humaines communes, à la litté-
accueilli par La Faute à Rousseau (lafautearousseau.hautetfort.com). Nous en publions ci-dessous rature ou aux fins dernières ? Et
laisser intacts traditions, langues,
le premier volet. Le second suivra dans un prochain numéro. religions et particularismes ? Et
les Droits de l'homme dont le
ean-François Mattéi nous a pape Pie IX disait qu'ils étaient

J donné, il y a déjà trente


mois, un nouveau sujet de
réflexion avec un livre intitulé Le
« une monstruosité », non pas
parce qu'ils sont des droits, mais
parce qu'ils se prétendent atta-
Procès de l'Europe. La lecture de chés à l'homme. Souvenons nous
cet ouvrage est, comme toujours, enfin de ce fameux quolibet de
pleine d'enseignements et même Maistre : « L'homme, je ne l'ai
dispensatrice de plaisir. Jamais, jamais rencontré ! »
en effet, on n'y trouve d'austères
périodes, ni surtout de langage Nécessaire inventaire
obscur ou ampoulé comme mal-
heureusement de nombreux phi- Osons nous demander, en espé-
losophes nous en infligent trop rant que notre éminent ami ne
souvent le déchiffrement. Non, nous en tiendra pas rigueur, s'il ne
Mattéi parle en clair, dans un fran- conviendrait pas, au lieu d'ac-
çais hellénique, nous donnant sans cepter sans réserve tout l'héritage
cesse à penser avec le jeu des accumulé depuis l'École de Sala-
étymologies, un exercice que nous manque jusqu'aux Lumières, de
ont transmis les Grecs, et qui ré- faire sécession de cette Europe
vèle le sens des mots cachés sous mentale, incompatible avec notre
l'acception commune. Parler avec survie, et de nous demander à
élégance et naturel des choses quel moment les choses ont com-
graves et essentielles est le propre mencé à déraper. Une telle dé-
des grands esprits. Ils ne sont pas marche nous permettrait, comme
très nombreux par les temps qui disent les juristes, d'accepter la
courent. succession « sous bénéfice d'in-
ventaire ». Après tout, avons-nous
Logique et abstraction toutes les raisons de nous glori-
fier de notre cadeau de la raison
À l'érudition et la clarté, Mattéi universelle offert au monde ? Le
ajoute le courage, puisque le su- voyageur peut constater aisément,
jet de son livre est la culpabili- en visitant les pays de tous les
sation de l'Europe et sa mise en « Pouvons-nous espérer transmettre à nos enfants quelque chose continents, que le monde s'enlai-
accusation par la pensée domi- qui n'appartienne à personne d'autre qu'à nous ? » dit à mesure et à proportion de
nante. A-t-on le droit de vouloir son européanisation. C'est le vi-
que l'Europe soit autre chose qu'un En effet, c'est l'Europe et l'Eu- neutre et attentif, grâce à la dis- mêmes ». Citant Pierre Manent, sage hideux de la modernité,
marché ou une expression géo- rope seule, éclairée par la pen- tanciation, le « regard éloigné » Mattéi constate la permanence et certes, mais comme le montre
graphique ? Peut-on être fier de sée grecque et le christianisme, dont parle Lévi-Strauss. À mesure la nocivité de cet interdit jeté sur Mattéi, c'est notre œuvre. Or, de
son identité européenne alors que qui a imaginé que l'homme, que les langues et les légendes l'identité de l'Europe. Vico à Herder, à Maistre, Donoso
tant de penseurs, de Julien Benda l'homme en soi, pouvait exister. des pays conquis disparaissaient, Pourtant, on ne peut pas vouloir Cortès et Spengler, nombreux fu-
à Bédarida, en passant par Frantz Et Mattéi d'égrener les étapes de les savants, plus tard les ethno- une chose et son contraire. Si, rent les penseurs qui contestè-
Fanon, pointent du doigt les cette naissance : de la Magna logues, les recueillaient pieuse- comme le dit Mattéi, « la raison rent et rejetèrent « l'idée d'une
crimes qui jalonnent l'histoire de Carta à la controverse de Valla- ment et même amicalement. européenne s'est toujours identi- intelligibilité qui régirait aussi
notre vieux continent, simple ex- dolid et aux bills of Rights, jus- Reste la question ultime, et la fiée à son ouverture vers l'Uni- bien le monde que l'homme », re-
croissance à l'extrémité de l'Asie ? qu'à la déclaration des Droits de seule, à notre avis, qui mérite versel », si la culture européenne fusèrent « l'idée de raison uni-
Mattei, non seulement, se refuse l'homme de 1948. qu'on la pose, car elle concerne n'est pas une culture mais une verselle » et espérèrent « en fi-
à plaider coupable, mais réclame notre survie : nous reste-t-il, à métaculture, alors elles ne nous nir avec l'idée linéaire menant
le non-lieu. Cultures déracinées nous Européens, une identité qui appartiennent pas, et c'est à bon l'humanité vers le progrès ».
Avec sa connaissance exception- nous soit propre ? Pouvons-nous droit que les philosophes préci- Avaient-ils tort, ou n'étaient-ils
nelle de la philosophie, celle de Bien sûr, l'Europe a déraciné des espérer transmettre à nos enfants tés, quelle que soit parfois leur pas européens ?
Platon, mais aussi des sciences cultures, au cours de ses con- quelque chose qui n'appartienne médiocrité, nous emprisonnent Osons aussi regretter que notre
et de la musique, le philosophe quêtes, mais elle ne fut pas la à personne d'autre qu'à nous ? dans nos promesses inconsidérées. Europe contemporaine n'ait pas
montre comment la connaissance seule à le faire, ce qui est indis- Mattéi répond, formellement oui, Si l'Europe est une Idée offerte conservé, comme les Grecs clas-
et la mesure du monde ont été cutable, car toutes les cultures mais son argumentation attend aux autres hommes, de quel droit siques, à côté de leur philosophie,
possibles, non seulement par l'ex- ont prospéré sur la ruine de celles encore quelques précisions pour voulons nous l'accaparer dans une poésie épique, qui façonnait
périence de la main, comme l'ont qu'elles avaient dominées. De plus, être vraiment convaincante. notre chair ? En somme, le mo- les esprits et les volontés vers les
fait toutes les cultures humaines, ces cultures ne pouvaient pas sur- dèle universel de la rationalité vertus vitales. Osons déplorer en-
mais par deux inventions des vivre à l'irruption d'une abstrac- Modèle universel peut il encore avoir une identité ? core que notre société ait perdu
Grecs : la logique et l'abstrac- tion qu'elles n'étaient pas en me- L'universalité du droit édifiée sur le sens du tragique, dont Mattéi
tion, qui procèdent par généra- sure d'assimiler : « La vie de l'an- Le philosophe passe en revue les les modèles des Lumières est-elle nous dit qu'il « s'enracine dans le
lisation et progression dialec- thropologie européenne signe, critiques de ceux qui refusent compatible avec l'affirmation de théâtre des Grecs plus que dans
tique. Ainsi, les Européens ont quoi qu'on fasse, la mort des cul- d'admettre que l'Europe possède ce qui nous est propre ? Et pour leur philosophie », ajoutant que
accumulé des inventions per- tures indigènes. La voix de la na- une identité exprimée par une finir : peut-on encore se consi- « c'est toujours cette dernière qui
mettant de dominer la nature ture s'éteint quand les signes de culture propre, qui la distingue- dérer comme une culture si l'on donne le la ».
comme personne ne l'avait fait l'écriture apparaissent : le monde rait radicalement des autres cul- s'affirme comme une « culture su- N'allons pas jusqu'à souhaiter,
avant eux. Grâce à eux, selon ne résiste pas à la prise du tures. Ainsi, il donne l'exemple périeure », surtout si cette affir- comme Platon qui exigeait que les
Mattéi, le monde est devenu in- concept. » Par ailleurs, l'auteur d'Alain Badiou, pour qui « l'Eu- mation est acceptée par les autres poètes restassent en dehors de la
telligible. De sorte qu'aujourd'hui, estime que beaucoup ne méri- rope vide ou évide la pensée » ; cultures ? Les historiens savent cité, réserver le même sort aux
s'il existe encore des sciences et taient pas de se perpétuer, à cause de Denis Guenoun : « le vide est que le peuple qui impose sa vi- philosophes, afin que l'Europe,
des musiques propres à certaines de leur cruauté ou leur brutalité, son avenir positif » ; Ulrich Beck : sion à l'empire qu'il a conquis perd telle Ulysse « abandonne son nom
cultures, personne ne conteste comme les Aztèques ou les Incas. « vacuité substantielle et ouver- toujours son particularisme. de "Personne", lorsque le fils de
que la science et la musique sont Mattéi écarte donc l'accusation, ture absolue ». En bref, tous pro- Afin de répondre à cette ques- Laërte aura retrouvé, avec la
celles que les Européens ont qu'elle concerne la colonisation clament que l'identité de l'Europe tion restée sans réponse valable, terre natale, son identité ». ■
conçues. Les fils de l'Europe ont ou la traite, et souligne que ce est impossible et que le seul des- quelle que soit la forme sous la-
créé un modèle universel de la n'est pas l'Europe qui a inventé tin de l'Europe est de devenir quelle on l'énonce, il convient Pierre de Meuse
raison et l'ont offert à l'humanité. l'esclavage, mais que c'est elle qui étranger à soi. On pense imman- de se demander si l'Europe ne
Leur société, ouverte sur les l'a aboli. Enfin, il montre que c'est quablement à Lévi-Strauss qui se s'est pas empoisonnée avec ses ✓ Jean-François Mattéi, Le Procès
autres et sur l'extérieur, a per- aussi l'Europe qui a fait des autres demandait ironiquement « com- propres concepts. Elle a, nous dit de l'Europe, Presses universitaires
mis l'invention de l'humanisme. cultures les objets d'un regard ment nous métisser nous- l'auteur, créé le modèle d'une de France, 264 pages, 22,50 euros.

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 13 ❚


Idées
❏ CHRONIQUE RELIRE MAURRAS
Une opposition radicale
Lire (ou relire) H. Taine contre le "mariage pour tous"
Cheminer avec Hippolyte Taine se révèle une expérience intellectuelle Le gouvernement s'obstine à vouloir ouvrir le mariage
très féconde. Sa critique de la Révolution, notamment, s'avéra aux couples de même sexe. Au point d'instituer
une véritable dictature ?
pertinente, profonde et finalement radicale.
LES RÉCENTES manifestations
ippolyte Taine est, avec Au-

H
contre le "mariage pour tous"
guste Comte et Ernest Re- ont démontré que les Français
nan, une des grandes réfé- savaient se mobiliser quand on
rences intellectuelles de Charles voulait leur imposer un texte
Maurras pour le XIXe siècle. Il lui de loi qu'ils trouvaient incom-
a d'ailleurs consacré un beau texte patible avec leur genre de vie
sur lequel il nous faudra revenir et leur morale.
parce qu'il y critique une thèse Par ailleurs, personne ne com-
perturbante, celle de l'importance prend bien pourquoi le gouver-
décisive de la langue voire de l'es- nement, qui se dit socialiste
prit classique dans la genèse de mais qui, en réalité, est plutôt
la Révolution française... Plus im- "staliniste", s'obstine et cherche
portants encore que Maurras pour à faire passer un texte qui n'in-
le découvrir, il faut naturellement téresse qu'un tout petit pour-
mentionner les travaux, aussi sa- centage de la population.
vants et érudits que de lecture
agréable, de ce parfait honnête Idéologie bolchevique 1903, un très beau texte sur
homme d'Action française que fut l'opposition à un gouvernement
François Leger (décédé en 2010). Il semble que cette obstination "dictatorial" : « Un gouverne-
Ses deux ouvrages La Jeunesse soit surtout idéologique. « Du ment sage doit être ac-
d'Hippolyte Taine (1980) et Mon- passé faisons table rase. » cueillant, hospitalier, ouvert,
sieur Taine (1996) sont tout à fait C'est singulièrement cette idéo- tolérant, appliqué à tout utili-
décisifs, au moins sur un plan bio- logie "rousseauiste", devenue ser et à tout faire converger.
graphique, François Leger se gar- bolchevique, qui paraît guider Si l'on donne à ce système poli-
dant, en effet, d'une évaluation notre gouvernement. Le plus tique, le nom d'opportunisme,
systématique de son œuvre. curieux, c'est que nous sommes je dirai hardiment que tout
en pleine dictature idéolo- pouvoir de fait doit être op-
La carrière de Taine Hippolyte Taine par Léon Bonnat gique, car de nombreuses indis- portuniste. Mais une opposition
crétions nous ont fait savoir doit être radicale. Dans son ra-
Né à Vouziers le 21 avril 1828, (1860). Mais, somme toute, c'est dan et son prolongement de la que tous les députés qui ont dicalisme réside sa puissance.
dans les Ardennes, et mort à Pa- la philosophie qui demeura sa Commune. En effet, Taine est ré- voté le texte ne l'approuvaient Une opposition doit être
ris en 1893, Taine ne sera pas un "forme maîtresse", ainsi qu'en té- solument un moderne ; ses réfé- pas, mais qu'une "main de fer" ferme, implacable sur les doc-
« déraciné ». Au contraire, son moigne son œuvre la plus diffi- rences majeures sont Condillac, les a obligés à dire oui. trines, intraitable sur les for-
œuvre critique établit à quel point cile, De l'intelligence (1870), dont Spinoza et Hegel. Il eut le spiri- Cette main de fer c'est la me- mules. Un petit nombre d'ex-
les origines familiales déterminent Sartre aimait parfois partir. tualisme de Cousin en détesta- nace de se faire "éjecter" du pressions, tirées avec rigueur,
– plus encore qu'inclinent – la sen- tion. Il convient cependant d'ajou- parti qui les a fait élire et qui appliquées de sang-froid et ré-
sibilité et la pensée d'un homme. Pourquoi lire Taine ? ter que Taine, tout en reconnais- est le maître de leur destinée gulièrement, doivent lui suf-
Pour autant, sa carrière fut es- sant honnêtement ses dettes ou politique. Nous avons là un fire. Tout ce qu'elle doit faire
sentiellement parisienne puisqu'il Tous les ouvrages mentionnés mé- en signalant des auteurs impor- exemple parfait de la dérive ou dire doit être expressif, si-
intégra en 1848 l'École normale ritent d'être lus, et il n'est pas in- tants (ainsi Stendhal, qu'il contri- démocratique qui transforme gnificatif, péremptoire. Les
supérieure et enseigna aux Beaux- utile de sentir et de penser avec bua à faire découvrir), est un pen- un régime qui se veut libéral demi-mots, les demi-mesures
Arts et à Saint-Cyr. Élément Taine. Cheminer avec lui se ré- seur autonome et qu'il n'est guère en dictature. Nos dirigeants se lui sont interdits. Qu'elle fasse
brillant mais aussi contestataire vèle une expérience intellectuelle de domaine investigué par lui où disent socialistes, ils sont bol- son camp dans une armée ro-
et moqueur – ce qui se verra no- très féconde. Son style peut être il n'ait produit une théorie et cheviques. Issus des idéologies maine, creusé, fortifié, retran-
tamment dans ses très décapants un peu lourd cependant, ou man- promu une méthode. "soixante-huitardes", ils ne ché, hérissé : tout ce qui la
Philosophes classiques en France quer de clarté, et l'on se prend à Avant d'examiner quelques leçons veulent pas le bonheur du distinguera d'autre chose lui
(1857) –, il fut barré à l'agréga- le relire pour s'assurer du sens tainiennes, considérons le fait que peuple - seul un roi le veut - ; donnera du cœur à la vie, à
tion de philosophie, éloigné en d'une phrase ou d'un paragraphe nous n'avons pas affaire avec lui ils veulent changer la société l'action, au succès. Mais à
province (Nevers, Poitiers, Be- – ce qui permet alors de consta- à un penseur "vieilli" ou "dé- et ne veulent écouter per- l'état diffus, je lui prédis la
sançon), et dut se refaire une vir- ter qu'il n'y a nulle incohérence, passé" : ses approches et ses sonne. Il y a au fond d'eux une débandade. » Ainsi, dans leur
ginité dans les études littéraires mais bien de la profondeur ou trop thèses, marquées du sceau de la pensée léniniste qui leur a été opposition à cette loi inaccep-
où il excella bientôt. de richesses ramassées dans des systématicité et de l'absence de insufflée lors de leurs études table, les opposants ne doivent
Sa thèse, que Pierre Boutang formules (qu'il goûte beaucoup... doute, ont pu être contredites ou et qu'ils n'ont pas réussi pas "mollir". Sinon, ce sera,
évoque dans La Fontaine poli- et dont il est à la recherche). Bref, balancées, elles recèlent encore à éliminer. comme l'a dit Maurras, la dé-
tique, porta sur La Fontaine et un peu comme pour Auguste une puissance et font montre Face à cette obstination crimi- bandade, et c'est ce qu'atten-
ses Fables (1853). Loin de se li- Comte – mais à un degré moindre d'une pénétration exceptionnelle. nelle, nous ne devons pas flan- dent les gouvernants. ❑
miter à ce nouveau champ, Taine tout de même... –, il faut s'habi- Taine participe du génie français cher. Charles Maurras a écrit,
s'intéressa à l'Histoire et à l'Art tuer à sa manière d'écrire. Encore en acte. ■ dans Le Soleil du 18 juillet Louis de Galice
sous toutes ses formes. Il est vrai que la chose ne soit pas toujours Francis Venant
que sa curiosité était universelle vraie : si l'introduction à L'His-
– ce dont témoigne son charmant toire de la littérature anglaise
Voyage aux Pyrénées (1855) (1864), que nous analyserons dans
qu'illustra Gustave Doré – et que
son esprit était particulièrement
bon et vif : à la fois analytique
une deuxième livraison, est dif-
ficile – mais il est vrai que son ob-
jet est complexe –, Les Origines
L'ACTION FRANÇAISE 2000 BULLETIN
D'ABONNEMENT
Premier abonnement (un an)
❏ France . . . . . . . . . . . . .80
❏ Étranger . . . . . . . . . . .140
s
s
et systématique ; lequel esprit, de la France contemporaine se li- ✓ ❏ Mme ❏ Mlle ❏ M. Abonnement ordinaire
pourvu qu'il fût méthodique, sent très facilement, y compris ✓ Prénom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ❏ Un an . . . . . . . . . . . .125 s
comme il l'était, peut s'"appliquer" dans ses analyses inaugurales. ✓ Nom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ❏ Six mois . . . . . . . . . . . .70 s
partout pour juger souveraine- Elles laissent en tout cas une im- ✓ Adresse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Abonnement de soutien
ment du vrai et du faux, ce que pression profonde. ................................................ ❏ Un an . . . . . . . . . . . .150 s
dit Descartes, et qu'avère Taine. C'est naturellement le Taine des ✓ Code postal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Étudiants et chômeurs 1,
On notera que ce dernier s'essaya Origines qui a su se gagner les ✓ Commune . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ecclésiastiques
à un roman, Vie et opinions de grâces du courant "réactionnaire", ✓ Téléphone. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ❏ Un an . . . . . . . . . . . . .70 s
M. Frédéric-Thomas Graindorge tant sa critique de la Révolution ✓ Courriel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Outre-mer (un an)
(1867), sans doute trop didactique s'avéra pertinente, profonde et ❏ DOM . . . . . . . . . . . . .135 s
pour être tout à fait reconnu finalement radicale. Rien ne dis- Bulletin à retourner avec un chèque à l'ordre de la PRIEP à : ❏ TOM . . . . . . . . . . . . .165 s
comme tel, et à un essai amu- posait d'ailleurs Taine à cette éva- L'Action Française 2000 10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 PARIS Étranger (un an)
sant, Vie et opinions philoso- luation, à laquelle il se résolut, CCP Paris 1 248 85 A ❏ Europe . . . . . . . . . . . .165 s
phiques d'un chat (1858). On lui par devoir de comprendre en 1 - Sur justificatif ❏ Autres pays . . . . . . . . .178 s
doit aussi un Voyage en Italie somme, après le désastre de Se-

❚ 14 L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013


Combat
❏ LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Centre royaliste d'Action française
10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 PARIS

Pour un "Printemps français"


communication@actionfrancaise.net

Après le succès de la Manif pour tous, dont le pouvoir feint d'ignorer l'ampleur, Président Responsable étudiant
du Comité directeur d'AF Antoine Desonay
le mouvement d'Action française appelle tous les patriotes Stéphane Blanchonnet antoine.desonay@actionfrancaise.net
à rejoindre le collectif du Printemps français. stephane.blanchonnet@actionfrancaise.net Trésorier
Secrétaire général Giovanni Castelluccio
près des manifestations

A
Olivier Perceval giovanni.castelluccio@actionfrancaise.net
massives ignorées, après une olivier.perceval@actionfrancaise.net Secrétaire administratif
pétition d'envergure histo- Secrétaires généraux Marie-Suzanne
rique jugée irrecevable, après le adjoints de Benque d'Agut
mépris arrogant des élus et des François Bel-Ker communication@actionfrancaise.net
représentants du gouvernement, francois.belker@actionfrancaise.net Provinces
ce pouvoir autiste, qui méconnait Pierre Marchand Philippe Castelluccio
la notion de dialogue, confirme pierre.marchand@actionfrancaise.net paris-province@actionfrancaise.net
sa volonté de passer en force en
utilisant ses fonctionnaires, pré-
fet, magistrats, policiers, zéla-
teurs de "l'ordre nouveau". Mal- » AGENDA ❏ PARIS – Il y aura un an, le
gré les réserves du Conseil d'État, 17 avril, René Resciniti de Says
malgré les avertissements de ❏ MARSEILLE – Cercle de forma- nous quittait. Ses amis se retrou-
l'Académie des sciences morales tion des jeunes de l'AF Provence veront le jeudi 18 avril à 18 h 30
et politiques, malgré les recom- le jeudi 4 avril à 18 h 30, au nou- en l'église Saint-Germain- l'Auxer-
mandations des experts, juristes, veau local, sur « la France et l'Eu- rois (Paris 1er), paroisse des rois
scientifiques, religieux, le gou- rope ». Renseignements : mar- de France, pour une messe pour
vernement reste sourd à la cla- seille.royaliste@actionfrancaise.net le repos de son âme. Pour ceux
meur du pays réel. Les opposants qui le souhaitent, la messe sera
entament donc un véritable bras ❏ PARIS – Vendredi 5 avril, le Cercle suivie d'un dîner. Inscription :
de fer contre la force aveugle de Flore reçoit Jean-Yves Le Gal- 30 euros ; chèques à l'ordre de
d'un pouvoir de plus en plus illé- lou, président de la Fondation Po- Blandine Dejouy, à renvoyer au
gitime. L'élargissement de la no- lémia, directeur du bulletin de ré- CRAF, 10 rue Croix-des-Petits-
tion d'homophobie à tous ceux (y information sur Radio Courtoisie Champs, 75001 Paris.
compris homosexuels) qui émet- et organisateur de la cérémonie
tent la moindre réserve sur le pro- des Bobards d'or. Il viendra nous
jet de loi n'est que l'expression « Le peuple français ne supporte plus un pouvoir qui l'ignore parler de la Tyrannie Médiatique,
d'un totalitarisme qui s'installe et viole ses droits les plus élémentaires » objet de son dernier livre. Rendez-
tranquillement dans le pays, avec vous à 19 h 15, 10 rue Croix-des-
la complicité active d'une grande par ailleurs de plus en plus me- de voir si le printemps, chez nous, Petits-Champs, Paris 1er. Rensei-
partie de la presse. Songeons nacé ? Non. Apparemment, recevra le même accueil média- gnements : communication@ac-
quand même que seule l'Inter- quelque chose de nouveau s'est tique que celui qu'a suscité, tionfrancaise.net
LGBT, qui ne représente à peu produit le 24 mars. Les Français semble-t-il spontanément, celui
près rien, a eu droit aux plateaux "polis" ont envahi les Champs-Ély- qui avait mis le feu au Maghreb
télé, sans qu'aucun organisateur sées, et les ont occupés plusieurs et au Moyen-Orient.
de la Manif pour tous ne soit sol- heures, malgré l'interdiction de la Quoi qu'il en soit, nous évoquions ❏ BEAUNE - Le samedi 23 mars der- plus dans notre combat quotidien.
licité le soir du 24 mars. préfecture et les charges de la po- l'insurrection dans le précédent nier a eu lieu à Beaune un déjeu- L'AFE beaunoise remercie tous les
Cependant, la crise continue à lice. Cette foule échappait même numéro de L'AF 2000 : le peuple ner-débat d'Action française. C'est participants qui nous ont permis
produire ses effets délétères : au contrôle du collectif de la Ma- français, pour une grande partie, autour d'un bon repas que nous de jouir de cette grande camara-
croissance zéro, voire récession, nif pour tous. C'est le signe que ne supporte plus un pouvoir qui avons pu écouter les différents dis- derie d'Action française. Même si
chômage, pauvreté, insécurité ; la France profonde est détermi- l'ignore et viole ses droits les plus cours des cadres qui étaient parmi nous sommes éparpillés dans la
tandis que le système policier res- née à se faire entendre. élémentaires. On a fait en France nous, dont le secrétaire général France entière, nous sommes très
serre son étau, non pas sur les dé- des révolutions pour moins que d'AF, Olivier Perceval. Cela a été- nombreux et nous ne formons
linquants de la « France orange L'insurrection, ça, et la déclaration des droits de suivi de nombreux achats de livres qu'un ! Pour que vive la France,
mécanique », mais sur les dange- l'homme de 1793, qui doit être af- et d'autres objets qui nous per- vive le roi ! ■
reux manifestants du di-
devoir indispensable freusement populiste, a gravé ce mettrons de nous investir encore Baudouin Carter
manche 24 mars, représentant la L'Action française appelle tous les principe dans le marbre : « quand
France honnie par les "élites" patriotes à rejoindre le collectif le gouvernement viole les droits
bobo. Nous savons bien que der- du Printemps français, cette ap- du peuple, l'insurrection est pour
rière tout cela se profile un bou- pellation qui en étonne quelques- le peuple et chaque portion du ❏ HAUTS-DE-SEINE - Pour son dî- vint très vite, avant-guerre, un
leversement profond de notre so- uns n'étant pas sans rappeler le peuple, le plus sacré des droits ner-débat annuel, la section des jeune cadre plein de dynamisme.
ciété s'appuyant sur la théorie du "Printemps arabe" qui enchantait et le plus indispensable des de- Hauts-de-Seine a invité Jérôme Sa fidélité à la maison de France
"genre" qui vise à nier toute dif- les médias au moment de son dé- voirs » (article 35). On ne va pas, Besnard, journaliste, pour parler l'entraina par deux fois dans une
férence sexuelle : il n'y a plus clenchement. C'est bien évidem- pour une fois, se priver d'appli- de Pierre Boutang à l'occasion de tentative de prise de pouvoir en
d'hommes, plus de femmes, plus ment un clin d'œil, il n'a échappé quer un précepte issu de la bible la sortie de sa biographie aux édi- faveur du comte de Paris. Malgré
de filles, plus de garçons, et toute à personne que le Printemps arabe des républicains... Ce sera le tions Muller. Devant une quaran- sa séparation de la vieille maison,
contestation sera taxée d'homo- a été télécommandé de Wa- thème de notre réunion publique taine de personnes de tous âges, avec la création de La Nation fran-
phobie. Les Français vont ils sup- shington pour qu'il suscite l'en- du 11 mai à l'occasion de la célé- l'orateur a retracé l'iténéraire in- çaise, où il réunit les grandes
porter encore longtemps cette ab- gouement occidental. Nous ne bration de Jeanne d'Arc. ■ tellectuel et politique de ce phi- plumes de l'époque, il resta fidèle
surdité totalitaire, alors que leur souscrivons pas à la stratégie du losophe. Après une enfance ber- à son maître Charle Maurras. Àprès
avenir social et économique est chaos, mais nous sommes curieux Olivier Perceval cée par l'Action française, il de- que ce journal eut cessé de pa-
raître, il fut réintégré dans l'en-
seignement en 1967, où il finit sa
carrière comme professeur de phi-
COMMUNIQUÉ des duvets pour camper dans Paris et conti- pavé avenue des Champs-Élysées contre les losophie à la Sorbonne. Le confé-
nuer la lutte. Imaginez quelle a été notre mercenaires du régime, rejoints par de rencier a surtout voulu nous de-
Violences policières surprise lorsque des amis sont arrivés à nombreux militants et sympathisants tren- montrer qu'on ne pouvait pas sé-
notre hauteur pour nous apprendre que de tenaires, quadras, quinquagénaires et au- parer le militant politique de
à la Manif pour tous jeunes enfants, des familles entières, des delà ! Nous avons eu l'occasion de déployer l'intellectuel chez Pierre Boutang.
étudiants et nombre de nos anciens avaient nos tentes pendant la soirée. À l'issue de La responsable de la section ,
La jeunesse d'AF en première été aspergés de gaz lacrymogène par les ces affrontements, nous comptions encore Mme Geneviève Castelluccio, a reçu
ligne pour défendre forces de la République. Nous nous sommes sept militants en garde à vue... Honneur à de la main du secrétaire général,
les familles ! alors dirigés vers l'Arc de Triomphe et le ceux qui sont dans les geôles de la Répu- Olivier Perceval, la plaque bleue,
haut de l'avenue afin de protéger les mani- blique, le combat continu ! ❑ en récompense de son investisse-
LA JEUNESSE d'AF s'était mobilisée ce di- festants des violences policières en faisant ment continu dans le mouvement.
manche 24 mars pour ce qui nous semblait barrage de nos corps, un groupe restant au Antoine Desonay, Après un débat animé, les audi-
être une marche bon enfant, familiale et milieu de la manifestation pour maintenir Secrétaire général teurs se sont quittés en se donnant
festive. Nous avions prévu des tentes et le campement. Plus tard, nous tenions le des Jeunes d'Action Française rendez-vous pour les prochains évé-
nements. ■

L’ACTION FRANÇAISE 2000 n° 2860 – Du 4 au 17 avril 2013 15 ❚


Entretien
❏ PHILIPPE DE VILLIERS

Charette avec une plume de feu


Voilà tout juste trois cents ans que la Vendée s'est soulevée. Cela rend d'autant plus vivant
le souvenir de Charette, dont Philippe de Villiers a dévoilé des aspects jusqu'alors méconnus de la vie.
Rencontre avec un fervent admirateur du combattant au panache blanc.
❏ L'Action Française 2000 - Pour-
quoi avoir consacré un ouvrage
à François-Athanase Charette, et ans durant ! Et puis, ce qui me
pas à Bonchamps ou La Roche- touche également chez Charette,
jaquelein, par exemple ? c'est le panache. Il faisait partie
❏ Philippe de Villiers - L'idée m'a de ces hommes, rares dans les
été suggérée par Alexandre Sol- veilles sociétés où les juristes pre-
jenitsyne, lors de sa venue chez naient le pas sur les vrais poli-
moi, le 3 septembre 1993, après tiques, qui ne pouvaient pas
qu'il eut découvert le spectacle concevoir une décision ni une ac-
du Puy-du-Fou – précisément dans tion sans la geste qui va avec.
la nuit suivant la cinéscénie à la- Certes, le panache n'était pas dans
quelle il avait assisté. « En écri- son vocabulaire. Restons donc sur
vant un livre sur Charette, m'a- la geste, tant Charette semblait
t-il expliqué, vous changeriez la marqué par la culture de la che-
"porte d'entrée" sur les guerres de valerie, de la Table ronde. Il était
Vendée. » J'étais étonné qu'il le "chevalier" Charette.. C'est ainsi
connaisse Charette. Il l'avait ren- qu'il se désignait. Derrière cela,
contré dans son enfance, à la lec- il y avait le choix de l'élégance.
ture du Mémorial de Sainte-Hé- Il songeait à Ronceveaux, où Ro-
lène, et grâce à sa mère qui com- land n'avait pas gagné. À Arthur
parait l'insurrection vendéenne à qui n'avait jamais obtenu le Graal.
celle de Tembov, son pendant en Malgré tout, il avait réellement
Russie, en quelque sorte. Solje- du panache, puisqu'il est allé jus-
nitsyne connaissait bien les guerres qu'à commander le peloton d'exé-
de Vendée. Pour lui, cela ne fai- cution le mettant à mort.
sait aucun doute : la matrice des
totalitarismes du XXe siècle avait ❏ À qui, à quoi destinez-vous
été fabriquée ici, en Vendée. Or cette biographie de Charette,
la "porte d'entrée" des guerres de nombre de dons ou de lettres qui vait pas être durablement dirigé quérir un grand prestige auprès racontée comme un roman ?
Vendée ouvrait, selon lui, sur la témoignaient de l'époque de Cha- par une île. Il avait entendu le de ses voisins. La chasse le pous- ❏ J'ai écrit ce livre pour des gens
forêt de Grasla, où auraient vécu rette. À titre peut-être anecdo- mot "liberté" chez les Américains. sait à arpenter cette géographie qui ne lisent jamais. Je l'ai écrit
des hirsutes accroupis au niveau tique, mais fortement symbolique, Il est revenu en France avec lui. particulière du marais, lieu de ses avec une plume de feu afin qu'il
des taupes, mangeurs de glands, j'ai reçu la couverture du livre de Envoyé au Levant, il y a décou- futurs exploits militaires. Mais il brûle des mains ! Mais j'ai ménagé
attardés obscurantistes qui ne messe de Lescure, ou encore le vert les paysans grecs qui se sou- a opposé un refus à ceux qui le lecteur en multipliant les pe-
comprenaient rien aux Lumières pistolet de Charette, que vous levaient contre les Ottomans les étaient venus, une première fois, tits chapitres. Je l'ai écrit égale-
ni à la Révolution française. Avec pouvez voir désormais à la Cha- traitant de brigands. Ils portaient le tirer de son logis. « Navré, vous ment comme un scénario. Après
Charette, cette porte s'ouvre à botterie. De nombreux journaux des jupes dont les quatre cents êtes des gens d'ouvrage, pas des la création du Puy-du-Fou, j'ai tou-
Brest. Elle s'ouvre sur le monde ! de bord m'ont également été plis symbolisaient les quatre cents gens de guerre », leur a-t-il ré- jours pensé qu'un grand film sur
Sur la marine du Ponant, celle du adressés. J'ai toutefois conservé années de domination turque. Ils pondu. Il n'y croyait pas. Il était la Vendée serait l'étape suivante.
Levant. À la rencontre d'un héros la discrétion sur l'origine de cer- vivaient dans des grottes et ne piégé, pourtant... Si bien qu'il est Il nous faut un grand réalisateur
de la guerre d'Amérique. Les chefs taines archives, conformément au sortaient la nuit que pour atta- parti finalement avec ses paysans pour porter Charette à l'écran ! Il
vendéens avaient fait le tour du vœu des familles. quer les collecteurs d'impôts sou- révoltés de mars 1793, agitant des y a des scènes toutes trouvées.
monde. Même Lescure avait un mis à Istanbul. Leur chef s'appe- bâtons contre des canons. Notamment sur le Bellérophon, le
planisphère chez lui. Il était pas- ❏ Après le temps des recherches lait Athanase, et il avait l'âge de navire qui transporta Napoléon à
sionné par les étoiles. C'était une vint celui de l'écriture. Dans cet Charette ! Autant d'analogies frap- ❏ Au fond, Charette n'était-il pas Sainte-Hélène, où l'Empereur ex-
sorte de géographe. Tandis que exercice, vous vous êtes ex- pantes aux yeux de Charette, pour profondément humain, à la dif- prime son admiration pour Cha-
les philosophes des Lumières par- primé, au nom de Charette, à la qui la Grèce était la Virginie des férence des autres chefs de la rette devant Las Cases, qui l'avait
laient de progrès, d'autres les réa- première personne. Pourquoi ? mers ottomanes. Il avait pour Vendée militaire, qui étaient connu à Brest sous Louis XVI. Il y
lisaient, faisaient avancer la car- ❏ Depuis l'enfance, je me sens ordre de défendre les intérêts comme des saints, à l'image de aussi Chateaubriand rencontrant
tographie, l'hydrographie, la très proche d'Athanase. D'autant turcs, au nom d'une vieille alliance Bonchamps, la Rochejaquelein Charette qui débarquait à Brest,
connaissance de la faune et de plus proche qu'une de ses ama- remontant au temps de Soliman et Cadoudal ? rougi par le soleil : quelle belle
la flore... zones, fidèle jusqu'à la Chabot- et François Ier. Il s'y est refusé. On ❏ Vous avez raison. Mais ce qui scène de cinéma nous avons là,
terie, était mon aïeule. Par cette l'a donc renvoyé à Toulon, où il a me fascine chez Charette, c'est tirée des Mémoires d'outre-
❏ L'idée de ce livre vous est donc filiation, j'ai eu accès à l'intimité débarqué nourri des images ac- que nous avons affaire à l'inven- tombe ! Et quelle intensité poli-
venue en 1993. Pourquoi avoir de la grande âme de Charette. Si cumulées au cours de ses voyages. teur de la guerre tactique, ce qu'il tique lors de la signature du traité
attendu si longtemps avant de bien que je suis allé jusqu'à dire À son retour, il a appris qu'il n'y appelait « la pêche à la bou- de La Jaunaye en 1795... Au yeux
le publier en octobre dernier ? "je". Il était plus facile pour moi avait plus de Marine royale. Il en teille ». Il a rompu avec la ligne de Charette, la reconnaissance de
❏ Le Charette vendéen, le Cha- de m'identifier à mon héros, plu- était révulsé ! Le pavillon blanc de fil que devaient tenir des ran- la liberté de culte ne suffisait pas,
rette terrien, était déjà assez tôt que de le traiter d'une façon avait fait le tour du monde bien gées de soldats. Il avait une in- si elle n'était pas elle-même pro-
connu. Je ne pouvais pas appor- froide, comme un historien. En avant le drapeau tricolore de La- telligence du terrain supérieure tégée par un cadre politique. Il
ter grand-chose de neuf à son pro- réalité, j'ai écrit ce livre avec une martine... Il a démissionné et est à celle de tous les autres. Ceux- pensait que la Vendée devait de-
pos. En revanche, il restait à dé- plume de feu, presque d'un jet, rentré chez lui. ci ressortaient leur petit manuel venir une sorte de principauté, un
fricher l'histoire du Charette des au galop en somme. militaire. Cela n'enlève rien à leur petit royaume en extra-territo-
origines, le Charette breton, le ❏ Un des passages les plus inté- mérite, mais place Charette bien rialité, ce qu'il appelait un « corps
Charette marin, celui dont la vie ❏ Le défi historique que vous ressants de votre livre porte sur au-dessus. Il savait qu'il ne pou- de nation », susceptible d'ac-
s'est étendue de 1779 à 1790. Sa avez relevé n'a-t-il pas consisté ses années d'inactivité, entre vait pas gagner frontalement la cueillir le petit roi Louis XVII,
"traversée du désert", entre 1790 à retracer le parcours, appa- 1790 et 1793. Charette était-il guerre. Il fallait la faire durer afin avant de devenir le royaume de
et 1793, de sa démission de la remment paradoxal, d'un contre- réduit à ses chemins creux, la de fatiguer l'adversaire, dans l'es- la conquête. Charette était un po-
Royale à son entrée dans la révolutionnaire s'étant battu chasse quotidienne, une aven- poir que les Bleus finiraient par litique. C'est la raison pour la-
contre-révolution, était une autre pour la liberté avant 1789 ? ture sentimentale ici ou là... ? abandonner le terrain. C'était une quelle il a tenu plus longtemps
période méconnue de sa vie, dont ❏ Cela va même beaucoup plus ❏ Il n'attendait plus rien. Il a guerre de coups de main, une que les autres chefs vendéens. ■
je me suis attelé à reconstituer loin. Avec de grands amiraux tels acheté un chien et est parti à la guerre invisible - le principe
les étapes. J'ai pu étudier des ar- De Grasse, Lapérouse, Lamotte- chasse. Il a mis beaucoup de temps même de la guérilla. Charette Propos recueillis
chives privées, des documents des Piquet, Charette a effectivement à être admis par la société du ma- voulait dissuader les Bleus d'en- par Marc Savina
archives de la Marine et des Ar- navigué vers l'Amérique au nom rais vendéen, où il avait échoué trer dans les chemins creux qu'il
chives nationales. La création du d'un combat pour la liberté. De- après un mariage pas très heu- a transformés petit à petit en vé- ✓ Philippe de Villiers, Le Roman
Puy-du-Fou a favorisé la conver- puis son enfance, il entendait et reux. C'était un marin à terre ! Au ritables coupe-gorge. Ce faisant, de Charette, éditions Albin Michel,
gence à mon adresse d'un certain répétait qu'un continent ne pou- moins savait-il tirer, au point d'ac- il a réalisé un tour de force, trois 475 pages, 22 euros.

Édité par PRIEP SA au capital de 59 880 euros – 10 rue Croix-des-Petits-Champs 75001 Paris – Imprimerie RPN 93190 Livry-Gargan
Numéro de commission paritaire 0415I86761 – Directeur de la publication : M.-G. Pujo