Sunteți pe pagina 1din 52

FA046926 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 13043


Août 2003

Indice de classement : P 18-602

ICS : 91.100.15 ; 93.080.20

Granulats pour mélanges hydrocarbonés


et pour enduits superficiels utilisés
dans la construction des chaussées,
aérodromes et d'autres zones de circulation

E : Aggregates for bituminous mixtures and surface treatments for roads,


airfields and other trafficked areas
D : Gesteinskörnungen für Asphalt und Oberflächenbehandlungen für Straßen,
Flugplätze und andere Verkehrsflächen
© AFNOR 2003 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 juillet 2003 pour prendre effet
le 5 août 2003.
Est destinée à remplacer partiellement la norme expérimentale XP P 18-540,
d’octobre 1997.

Correspondance La Norme européenne EN 13043:2002, avec son corrigendum AC:2004, a le statut


d’une norme française.

Analyse Le présent document spécifie les caractéristiques des granulats et des fillers élabo-
rés à partir de matériaux naturels, artificiels ou de recyclage afin d'être incorporés
dans les mélanges hydrocarbonés et les enduits superficiels utilisés dans la cons-
truction des chaussées, aérodromes et autres zones de circulation.

Descripteurs Thésaurus International Technique : route, chaussée, aérodrome, granulat,


enduit, définition, gravillon, sable, dimension, caractéristique physique, fragmenta-
tion, résistance à l'abrasion, résistance à l'usure, masse volumique, caractéristique
chimique, granularité, contrôle de qualité, résistance au gel-dégel, désignation, mar-
quage, étiquetage.

Modifications Par rapport au document partiellement remplacé, adoption de la norme européenne.

Corrections Par rapport au 3e tirage, modification au Tableau 29 et au Tableau B.1, rang 3


«Qualité des fines».

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.org

© AFNOR 2003 AFNOR 2003 4e tirage 2006-10-F


Granulats BNSR GRA

Membres de la commission de normalisation


Président : M ROUDIER
Secrétariat : M DESCANTES — BNSR

M AUSSEDAT UNPG (Union Nationale des Producteurs de Granulats)

M BARCIET SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer)

M BENABEN LRPC (Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées)


M BRESSON CERIB (Centre d’Etudes et de Recherches de l’Industrie du Béton)

M COQUILLAT CEBTP (Centre d’Expertise du Bâtiment et des Travaux Publics)

MME DECREUSE ATCG (Association Technique pour la Certification des Granulats)

M DELALANDE LRPC (Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées)

M DELORME LRPC (Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées)

M DELORT ATILH (Association Technique de l’Industrie des Liants Hydrauliques)


M DESMOULIN USIRF [SCREG EST (Société Chimique Routière et d’Entreprise Générale EST)]

M DUPONT SETRA (Service d’Etudes Techniques des Routes et Autoroutes)

M DUPRAY LRPC (Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées)


M EXBRAYAT USIRF [APPIA Laboratoire Central]

M GAND UNPG/GSM [Lafarge-Granulats]

M GONNON OMYA SAS

M GROSJEAN UNM (Union Nationale de la Maçonnerie)

M HAGER SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer)

M HAWTHORN UNPG/GSM [ARENA]

M HESLING AFNOR (Association Française de Normalisation)

M HUVELIN UNPG [RMC (Ready Mixed Concrete)]

M JEANPIERRE EDF (Electricité De France)

M MIERSMAN SURSCHISTE

M MISHELLANY LRPC (Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées)

M MORIN SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer)

M PASQUIER EUROVIA

M PEREME Centre Technique et de Promotion des Laitiers sidérurgiques (CTPL)

M PIKETTY PIKETTY FRERES

M PIMIENTA CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment)

M RELLIER UNPG [EUROVIA]

M ROBINET SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer)


M ROUDIER LCPC (Laboratoire Central des Ponts et Chaussées)

M ROUSSEL LRPC (Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées)

M SOURZAT UNPG [Lafarge Granulats]


M VERHEE USIRF (Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française)

M WAGNER AFNOR (Association Française de Normalisation)


—3— NF EN 13043:2003

Avant-propos national

Références aux normes françaises


La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises
identiques est la suivante :
1)

EN 196-2 : NF EN 196-2 (indice de classement : P 15-472)


EN 196-6 : NF EN 196-6 (indice de classement : P 15-476)
EN 196-21 : NF EN 196-21 (indice de classement : P 15-478)
EN 459-2 : NF EN 459-2 (indice de classement : P 15-105)
EN 932-3 : NF EN 932-3 (indice de classement : P 18-621-3)
EN 932-5 : NF EN 932-5 (indice de classement : P 18-621-5)
EN 933-1 : NF EN 933-1 (indice de classement : P 18-622-1)
EN 933-3 : NF EN 933-3 (indice de classement : P 18-622-3)
EN 933-4 : NF EN 933-4 (indice de classement : P 18-622-4)
EN 933-5 : NF EN 933-5 (indice de classement : P 18-622-5)
EN 933-6 : NF EN 933-6 (indice de classement : P 18-622-6)
EN 933-9 : NF EN 933-9 (indice de classement : P 18-622-9)
EN 933-10 : NF EN 933-10 (indice de classement : P 18-622-10)
EN 1097-1 : NF EN 1097-1 (indice de classement : P 18-650-1)
EN 1097-2 : NF EN 1097-2 (indice de classement : P 18-650-2)
EN 1097-3 : NF EN 1097-3 (indice de classement : P 18-650-3)
EN 1097-4 : NF EN 1097-4 (indice de classement : P 18-650-4)
EN 1097-5 : NF EN 1097-5 (indice de classement : P 18-650-5)
EN 1097-6 : NF EN 1097-6 (indice de classement : P 18-650-6)
EN 1097-7 : NF EN 1097-7 (indice de classement : P 18-650-7)
EN 1097-8 : NF EN 1097-8 (indice de classement : P 18-650-8)
EN 1097-9 : NF EN 1097-9 (indice de classement : P 18-650-9)
EN 1367-1 : NF EN 1367-1 (indice de classement : P 18-653-1)
EN 1367-2 : NF EN 1367-2 (indice de classement : P 18-653-2)
EN 1367-3 : NF EN 1367-3 (indice de classement : P 18-653-3)
EN 1367-5 : NF EN 1367-5 (indice de classement : P 18-653-5)
EN 1744-1 : NF EN 1744-1 (indice de classement : P 18-660-1)
EN 1744-4 : NF EN 1744-4 (indice de classement : P 18-660-4) 1)
EN 12697-11 : NF EN 12697-11 (indice de classement : P 18-818-11) 1)
EN 13179-1 : NF EN 13179-1 (indice de classement : P 18-179-1)
EN 13179-2 : NF EN 13179-2 (indice de classement : P 18-179-2)
ISO 565 : NF ISO 565 (indice de classement : X 11-501)

1) En préparation.
NF EN 13043:2003 —4—

Le règlement du Comité Européen de Normalisation (CEN) impose que les normes européennes adoptées par
ses membres soient transformées en normes nationales au plus tard dans les six mois après leur ratification et
que les normes nationales en contradiction soient annulées.
La présente norme européenne adoptée par le CEN le 5 mai 2002 fait partie d’un ensemble de normes qui sont
dépendantes les unes des autres et dont certaines sont encore à l’étude.
C’est pourquoi le CEN a fixé une période de transition nécessaire à l’achèvement de cet ensemble de normes
européennes, période durant laquelle les membres du CEN ont l’autorisation de maintenir leurs propres normes
nationales adoptées antérieurement. Cette période prendra fin le 1er juin 2004, date à laquelle les normes natio-
nales seront annulées.
Les tableaux qui suivent donnent des indications pour la mise en application de la présente norme européenne
en France
— le premier tableau mentionne les méthodes d’essais recommandées et les catégories européennes usuelles
en France. Pour chacun des articles de la norme indiqué dans la première colonne du tableau, correspondant
à une caractéristique à mesurer rappelée dans la seconde colonne, les deux colonnes suivantes préconisent
une méthode d’essai et une ou plusieurs catégories européennes, enfin la cinquième colonne fournit des
observations complémentaires ;
— le second tableau mentionne les essais non recommandés en France. Pour chacun des articles de la norme
indiqué dans la première colonne du tableau, correspondant à une caractéristique à mesurer rappelée dans la
seconde colonne, la troisième colonne indique la méthode d’essai non recommandée et la dernière colonne
fournit des observations complémentaires.
Il convient de noter que les choix contenus dans ces tableaux sont indicatifs et qu’ils n’excluent aucune des autres
possibilités offertes par la présente Norme Européenne.
—5— NF EN 13043:2003

Essais recommandés et catégories usuelles

Article
Caractéristique Essai Catégories
de la norme Observations
mesurée NF-EN usuelles
NF EN 13043

4.1.2 Classes granulaires 933-1 Série de base plus la série 2


préférentiellement et série
de base plus série 1

4.1.3 Caractéristiques générales 933-1 Gc85/20 et Gc85/15


de granularité. Gravillons

4.1.3 Caractéristiques générales 933-1 GF85


de granularité. Sables

4.1.3 Caractéristiques générales 933-1 GA85 Le terme «graves»


de granularité. Graves recouvre les 0/4
à 0/6 mm

4.1.3.1 Limites générales et tolérances 933-1 G25/15


au tamis intermédiaire G20/15
G20/17.5

4.1.3.2 Tolérances autour 933-1 GTC10


de la granularité type déclarée
par le fournisseur de sable
ou de grave

4.1.4 Teneur en fines des gravillons 933-1

4.1.4 Teneur en fines des sables 933-1 fNR

4.1.5 Valeur maximale de bleu 933-9 MBF10


de méthylène sable et grave
D≤8

4.1.6 Forme des gravillons 933-3 FI10 - FI15 - FI20 - FI25 - FI30

4.1.7 Angularité des gravillons 933-5 C100/0 - C95/1 - C90/1 - C50/10 -


C50/30

4.1.8 Angularité des sables 933-6 § 8 ECS30 - ECS35 - ECS38 -


EcsDéclarée

4.2.2 Résistance à la fragmentation 1097-2 § 5 LA20 - LA25 - LA30


des gravillons

4.2.3 Résistance au polissage des 1097-8 PSV50 et PSV56 Limité aux couches
gravillons destinés aux couches de roulement
de roulement

4.2.5 Résistance à l’usure 1097-1 MDE15 - MDE20 - MDE25 - MDE35


des gravillons

4.2.7.1 Masse volumique 1097-6 Valeur déclarée


Annexe A

4.2.8 Masse volumique en vrac 1097-3 Valeur déclarée Pour les enduits
superficiels

4.2.9.1 Essai d’absorption d’eau comme 1097-6 WA24 ≤ 1 Non pertinent


essai crible à l’essai de § 8 et 9 pour les laitiers
résistance au gel-dégel de haut fourneau
et d’aciérie
NF EN 13043:2003 —6—

Article
Caractéristique Essai Catégories
de la norme Observations
mesurée NF-EN usuelles
NF EN 13043

4.2.9.2 Sensibilité au gel-dégel 1367-1 F2, FNR


§ 9.1

4.3.2 Composition chimique 932-3 Valeur déclarée


1744-1

4.3.4.3 Stabilité volumique des laitiers 1744-1 V6;5 — V3,5

5.2.1 Fillers — granularité 933-10 Valeur déclarée

5.2.2 Fillers — fines nocives 933-9 MBF10 1.1.1


Annexe A

5.3.1 Fillers — teneur en eau 1097-5 ≤1%

5.3.2 Fillers — masse volumique réelle 1097-7 Valeur déclarée

5.3.3.1 Fillers — porosité à sec 1097-4 V28/45 Fines des sables


compacté (Rigden) fillérisés
Porosité = APD

5.3.3.2 Fillers — delta température 13179-1 ∆R&B8/16 Fines des sables


bille-anneau pour enrobé fillerisés
∆R&B8/25
bitumineux
∆R&B = APD

5.5.3 Perte au feu des cendres 1744-1 étendue ≤ 6 %


volantes

5.5.6 Caractéristiques de régularité 196-6 étendue ≤ 140 m2/kg


de production de filler
—7— NF EN 13043:2003

Essais non recommandés

Article
Essai
de la norme Caractéristique mesurée Observations
NF-EN
NF EN 13043

4.1.6 Forme des gravillons 933-4 APD

4.2.2 Résistance à la fragmentation des gravillons 1097-2 § 6 APD

4.2.4 Résistance à l’abrasion de surface 1097-8 APD


Annexe A

4.2.6 Résistance aux pneus à crampons 1097-9 APD

4.2.7.2 Absorption d’eau 1097-6 APD

4.2.9.2 Sensibilité à l’action de sulfate de magnésium Tableau 20 1367-2 APD

4.2.10 Résistance aux chocs thermiques 1367-5 APD

4.2.11 Affinité des liants avec les gravillons 12697-11 APD

4.2.12 Coup de soleil des basaltes 1367-3 APD


1097-2

5.4.1 Solubilité dans l’eau 1744-1 APD

5.4.2 Sensibilité à l’eau 1744-4 APD

5.4.3 Teneur en carbonate des granulats calcaires 196-21 APD

5.4.4 Teneur en chaux éteinte du filler additivé 459-2 APD

5.5.2 Nombre bitume du filler d’apport 13179-2 APD

5.5.4 Masse volumique réelle du filler d’apport 1097-7 APD


(critère de régularité)

5.5.5 Masse en kérosène 1097-3 APD


Annexe B

ADP = Aucune Performance Déterminée.

En l’absence de critères de conformité complètement définis dans la présente norme, il est recommandé d’uti-
liser ceux qui figurent dans la norme XP P 18-540 en vigueur au 1er juin 2004.
Le fabricant, l'importateur ou le fournisseur qui, pour la vente de ses produits, se réfère à la présente norme euro-
péenne, doit être en mesure de fournir à son client les éléments propres à justifier le respect des exigences de
cette norme.
NORME EUROPÉENNE EN 13043
EUROPÄISCHE NORM Septembre 2002
+AC
EUROPEAN STANDARD Mai 2004

ICS : 91.100.15 ; 93.080.20

Version française

Granulats pour mélanges hydrocarbonés


et pour enduits superficiels utilisés
dans la construction des chaussées,
aérodromes et d'autres zones de circulation

Gesteinskörnungen für Asphalt Aggregates for bituminous mixtures


und Oberflächenbehandlungen für Straßen, and surface treatments for roads,
Flugplätze und andere Verkehrsflächen airfields and other trafficked areas

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 5 mai 2002.

Le corrigendum a pris effet le 26 mai 2004 pour incorporation dans les trois versions linguistiques officielles
de l’EN.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite
dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et
notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège,
Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2002 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 13043:2002 F
Page 2
EN 13043:2002

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d’application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Termes et définitions ........................................................................................................................ 6

4 Caractéristiques des gravillons et des sables ............................................................................... 7

5 Caractéristiques des fillers ............................................................................................................ 20

6 Évaluation de la conformité ........................................................................................................... 24

7 Désignation ..................................................................................................................................... 25

8 Marquage et étiquetage .................................................................................................................. 25

Annexe A (informative) Notes relatives à la sensibilité des granulats à l'action du gel-dégel ............... 26

Annexe B (normative) Maîtrise de la production des granulats ................................................................. 28

Annexe ZA (informative) Articles de la présente Norme européenne concernant les exigences


essentielles ou d’autres dispositions des Directives UE ......................................................... 34
Bibliographie .................................................................................................................................................... 44
Page 3
EN 13043:2002

Avant-propos

Le présent document (EN 13043:2002) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 154 «Granulats», dont le
secrétariat est tenu par BSI.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en mars 2003, et toutes les normes nationales en contradiction devront être retirées
au plus tard en juin 2004.
Le présent document a été élaboré dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission Européenne et
l'Association Européenne de Libre Échange et vient à l'appui des exigences essentielles de la (de) Directive(s)
UE.
Pour la relation avec la (les) Directive(s) UE, voir l'annexe ZA, informative, qui fait partie intégrante du présent
document.
Les spécifications relatives à d’autres utilisations des granulats seront spécifiées dans les Normes Européennes
suivantes :
— prEN 12620, Granulats pour béton.
— EN 13139, Granulats pour mortiers.
— EN 13055-1, Granulats légers — Partie 1 : Granulats légers pour bétons et mortiers.
— prEN 13055-2, Granulats légers — Partie 2 : Granulats légers pour mélanges hydrocarbonés, enduits superfi-
ciels et pour utilisation en couches traitées et non traitées, à l'exclusion des bétons, mortiers et coulis.
— prEN 13242, Granulats pour matériaux traités aux liants hydrauliques et matériaux non traités utilisés pour les
travaux de génie civil et pour la construction des chaussées.
— EN 13383-1, Enrochements — Partie 1 : Spécifications.
— prEN 13450, Granulats pour ballasts de voies ferrées.
L’annexe A est informative et l’annexe B est normative.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne,
Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République
Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.
Page 4
EN 13043:2002

1 Domaine d’application
La présente Norme européenne spécifie les caractéristiques des granulats et des fillers élaborés à partir de maté-
riaux naturels, artificiels ou de recyclage afin d'être incorporés dans les mélanges hydrocarbonés et les enduits
superficiels utilisés dans la construction des chaussées, aérodromes et autres zones de circulation. La présente
norme ne traite pas de l'utilisation d’agrégats recyclés.
Elle comprend l’évaluation de la conformité des produits à la présente Norme européenne.
NOTE 1 Il convient que les granulats utilisés dans la construction respectent toutes les prescriptions de la présente
Norme européenne. Le mandat M/125 traite, outre des granulats naturels et artificiels courants et traditionnels, des granu-
lats recyclés ainsi que de certains matériaux d’origine nouvelle ou moins courante. Les granulats recyclés sont inclus dans
la norme et de nouvelles méthodes d’essai, à un stade avancé d’élaboration, leur sont destinées. Le travail de normalisation
ne fait en revanche que commencer pour des matériaux moins courants de source secondaire et davantage de temps est
nécessaire pour définir clairement l’origine et les caractéristiques de ces matériaux. Dans l’intervalle, ces matériaux moins
connus, s’ils sont mis sur le marché, doivent respecter pleinement la présente norme et les réglementations nationales rela-
tives aux substances dangereuses (voir l’annexe ZA de la norme) selon l’usage qui est fait d’eux. Des caractéristiques et
des prescriptions complémentaires peuvent être spécifiées au cas par cas, en fonction de l’expérience acquise à l’usage
du produit, et définies dans des documents contractuels spécifiques.
NOTE 2 Les caractéristiques des granulats légers sont spécifiées dans le prEN 13055-2.

2 Références normatives
Cette Norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions d'autres publications. Ces
références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont énumérées
ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque de ces publi-
cations ne s'appliquent à cette Norme européenne que s'ils y ont été incorporés par amendement ou révision.
Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence s'applique (y
compris les amendements).

EN 196-2:1994, Méthodes d'essai des ciments — Partie 2 : Analyse chimique des ciments.

EN 196-6, Méthodes d'essai des ciments — Partie 6 : Détermination de la finesse.

EN 196-21, Méthodes d'essai des ciments — Partie 21 : Détermination de la teneur en chlorures, en dioxyde de
carbone et en alcalins dans les ciments.

EN 459-2, Chaux de construction — Partie 2 : Méthodes d'essai.

EN 932-3, Essais pour déterminer les caractéristiques générales des granulats — Partie 3 : Procédure et termi-
nologie pour la description pétrographique simplifiée.

EN 932-5, Essais pour déterminer les propriétés générales des granulats — Partie 5 : Équipements communs et
étalonnage.

EN 933-1:1997, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 1 : Détermina-
tion de la granularité — Analyse granulométrique par tamisage.

EN 933-3, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 3 : Détermination de
la forme des granulats — Coefficient d'aplatissement.

EN 933-4, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 4 : Détermination de
la forme des granulats — Coefficient de forme.

EN 933-5, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 5 : Détermination du
pourcentage de surfaces cassées dans les gravillons.

EN 933-6:2001, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 6 : Évaluation
des caractéristiques de surface — Coefficient d'écoulement des granulats.

EN 933-9, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 9 : Qualification des
fines — Essai au bleu de méthylène.
Page 5
EN 13043:2002

EN 933-10, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 10 : Détermination
des fines — Granularité des fillers (tamisage dans un jet d'air).

EN 1097-1, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 1 :
Détermination de la résistance à l'usure (micro-Deval).

EN 1097-2:1998, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 2 :
Méthodes pour la détermination de la résistance à la fragmentation.

EN 1097-3:1998, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 3 :
Méthode pour la détermination de la masse volumique en vrac et de la porosité intergranulaire.

EN 1097-4, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 4 :
Détermination de la porosité du filler sec compacté.

EN 1097-5, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 5 :
Détermination de la teneur en eau par séchage en étuve ventilée.

EN 1097-6:2000, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 6 :
Détermination de la masse volumique réelle et du coefficient d'absorption d'eau.

EN 1097-7, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 7 :
Détermination de la masse volumique réelle du filler — Méthode au pycnomètre.

EN 1097-8:1999, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 8 :
Détermination du coefficient de polissage accéléré.

EN 1097-9, Essais pour déterminer les caractéristiques mécaniques et physiques des granulats — Partie 9 :
Méthode pour la détermination de la résistance à l'usure par abrasion provoquée par les pneus à crampons —
Essai scandinave.

EN 1367-1:1999, Essais pour déterminer les caractéristiques thermiques et l'altérabilité des granulats — Partie 1 :
Détermination de la résistance au gel-dégel.

EN 1367-2, Essais pour déterminer les caractéristiques thermiques et l'altérabilité des granulats — Partie 2 : Essai
au sulfate de magnésium.

EN 1367-3, Essais pour déterminer les caractéristiques thermiques et l'altérabilité des granulats — Partie 3 : Essai
d'ébullition pour les basaltes coup de soleil.

EN 1367-5, Essais pour déterminer les caractéristiques thermiques et l'altérabilité des granulats — Partie 5 :
Détermination de la résistance au choc thermique.

EN 1744-1:1998, Essais pour déterminer les caractéristiques chimiques des granulats — Partie 1 : Analyse
chimique.

prEN 1744-4:2001, Essais pour déterminer les propriétés chimiques des granulats — Partie 4 : Détermination de
la sensibilité à l'eau des fillers pour mélanges bitumineux.

prEN 12697-11:2000, Mélanges bitumineux — Méthodes d'essai pour mélange hydrocarboné à chaud —
Partie 11 : Détermination de la compatibilité entre granulats et bitume.

EN 13179-1, Essais sur les fillers utilisés dans les mélanges bitumineux — Partie 1 : Essai bille-anneau.

EN 13179-2, Essais sur les fillers utilisés dans les mélanges bitumineux — Partie 2 : Viscosité apparente
(Nombre-bitume).

ISO 565:1990, Tamis de contrôle — Tissus métalliques, tôles métalliques perforées et feuilles électroformées —
Dimensions nominales des ouvertures.
Page 6
EN 13043:2002

3 Termes et définitions
Pour les besoins de la présente Norme européenne, les termes et définitions suivants s'appliquent.

3.1
granulat
matériau granulaire utilisé dans la construction. Un granulat peut être naturel, artificiel ou recyclé

3.2
granulat naturel
granulat d'origine minérale n'ayant subi aucune transformation autre que mécanique

3.3
granulat artificiel
granulat d'origine minérale résultant d'un procédé industriel comprenant des modifications thermiques ou autres

3.4
granulat recyclé
granulat résultant de la transformation de matériaux inorganiques antérieurement utilisés dans la construction

3.5
classe granulaire
désignation des granulats en termes de dimension inférieure (d) et supérieure (D) de tamis exprimée en d/D
NOTE Cette désignation admet la présence d'un refus à D et d’un passant à d. La dimension inférieure de tamis peut
être nulle.

3.6
gravillon
désignation des classes granulaires de grosse dimension, pour lesquelles D est inférieur ou égal à 45 mm et d
supérieur ou égal à 2 mm

3.7
sable
désignation des classes granulaires de petite dimension, pour lesquelles D est inférieur ou égal à 2 mm et dont le
refus sur le tamis de 0,063 mm est important
NOTE Le sable peut résulter de la désintégration naturelle de roches massives ou meubles et/ou de leur concassage ou
du traitement de granulats artificiels.

3.8
fines
fraction granulaire passant au tamis de 0,063 mm

3.9
filler
granulat dont la plupart des grains passent au tamis de 0,063 mm, et qui peut être ajouté aux matériaux de cons-
truction pour leur conférer certaines caractéristiques

3.10
filler additivé
filler d’origine minérale, qui a été mélangé à de la chaux

3.11
filler d’apport
filler d’origine minérale, qui a été produit séparément
Page 7
EN 13043:2002

3.12
grave
granulat composé de gravillons et de sables
NOTE Elle peut être produite sans passer par des fractions de gravillons et de sable séparées ou en mélangeant des
gravillons et des sables.

3.13
granularité
distribution dimensionnelle des grains exprimée en pourcentage de masse passant au travers d’un ensemble spé-
cifié de tamis

3.14
passant
partie du granulat passant à travers le plus petit des tamis utilisés dans la désignation de la classe granulaire

3.15
refus
partie du granulat retenue sur le plus grand des tamis utilisés dans la désignation de la classe granulaire

3.16
catégorie
niveau d’une caractéristique d’un granulat exprimée sous forme d’un intervalle entre deux valeurs ou d’une valeur
limite
NOTE Il n’existe pas de relation entre les catégories des différentes caractéristiques.

4 Caractéristiques des gravillons et des sables

4.1 Caractéristiques géométriques


4.1.1 Généralités
La nécessité de procéder aux essais et de déclarer toutes les caractéristiques spécifiées dans le présent article varie
selon l’emploi ou l’origine du granulat. Le cas échéant, les essais spécifiés à l’article 4.1 doivent être réalisés pour
déterminer des caractéristiques géométriques appropriées.
NOTE 1 Lorsque la valeur d’une caractéristique est requise, mais qu’elle n’est pas définie par des limites spécifiées, elle
peut être déclarée en tant que catégorie XXDéclarée. Par exemple, dans le Tableau 6, une valeur de 30 g/kg correspond
à MBF 30 (Déclarée).

NOTE 2 Quand une caractéristique n’est pas requise, une catégorie «Non requis» peut être utilisée.

NOTE 3 Pour obtenir plus d’information sur le choix de caractéristiques appropriées à des applications spécifiques on
peut se référer aux dispositions nationales en vigueur sur le lieu d’utilisation des granulats.

4.1.2 Classes granulaires


Tous les granulats doivent être désignés en terme de classes granulaires d/D et doivent être conformes aux spé-
cifications de granularité spécifiées à l’article 4.1.3.
Les classes granulaires doivent être spécifiées en utilisant les dimensions de tamis données dans le Tableau 1 et
comprenant la série de base, ou la série de base plus la série 1, ou la série de base plus la série 2. La combinaison
de dimensions de tamis de la série 1 et de la série 2 n’est pas tolérée.
Le rapport de la plus grande dimension D à la plus petite dimension d des classes granulaires ne doit pas être
inférieur à 1,4.
Page 8
EN 13043:2002

Tableau 1 — Dimensions de tamis pour la spécification des classes granulaires

Série de base Série de base + série 1 Série de base + série 2


mm mm mm

0 0 0
1 1 1
2 2 2
4 4 4
— 5,6 (5) —
8 — 6,3 (6)
— 8 8
— 10
— 11,2 (11) —
— — 12,5 (12)
16 — 14
— 16 16
— — 20
31,5 (32) 22,4 (22) —
— 31,5 (32) 31,5 (32)
— — 40
— 45 —
63 63 63

NOTE Les dimensions arrondies entre parenthèses peuvent être utilisées pour une
description simplifiée des classes granulaires.

NOTE Pour des utilisations particulières en enduits superficiels, une dimension de tamis de 2,8 mm peut être utilisée
dans la série 2.

4.1.3 Granularité
La granularité des classes granulaires, conformes au 4.1.2, doit être déterminée selon l’EN 933-1:1997 et répon-
dre aux spécifications du Tableau 2 en fonction de leurs dimensions d/D.
Les combinaisons de 2 ou plusieurs classes granulaires adjacentes de granulats ou de graves sont possibles.
NOTE Les granulats résultant du mélange de différentes classes granulaires ou de différents types doivent être mélan-
gés d'une façon homogène. Quand des granulats de masses volumiques significativement différentes sont mélangés, des
précautions sont nécessaires pour éviter la ségrégation.

Lors de l’évaluation de la production dans le cadre d’un système de maîtrise de la production de granulats, au
moins 90 % des granularités mesurées sur les différents lots d’une période maximale de 6 mois, doivent rester
à l’intérieur des tolérances sur la granularité type déclarée par le fournisseur spécifiées aux paragraphes 4.1.3.1
et 4.1.3.2.
Page 9
EN 13043:2002

Tableau 2 — Caractéristiques générales de granularité

Dimension Pourcentage de passant, en masse Catégorie


Granulat
mm 2D 1,4 D a)
D b)
d d/2 a) G

Gravillon D>2 100 100 90 à 99 0 à 10 0à2 GC90/10

100 98 à 100 90 à 99 0 à 15 0à5 GC90/15

100 98 à 100 90 à 99 0 à 20 0à5 GC90/20

100 98 à 100 85 à 99 c) 0 à 15 0à2 GC85/15

100 98 à 100 85 à 99 c) 0 à 20 0à5 GC85/20

100 98 à 100 85 à 99 c) 0 à 35 0à5 GC85/35

Sable D≤2 100 — 85 à 99 — — GF85

Grave D ≤ 45 100 98 à 100 90 à 99 — — GA90


et d = 0
100 98 à 100 85 à 99 GA85

a) Lorsque les tamis calculés 1,4 D et d/2 ne correspondent pas à des tamis exacts de la série de l'ISO 565:1990
R20, le tamis le plus proche doit être adopté.
b) Lorsque le pourcentage retenu sur D est < 1 % en masse, le fournisseur doit déclarer et documenter sa granularité
type avec les tamis D, d, d/2 et les tamis de la série de base plus la série 1 ou la série de base plus la série 2, compris
entre d et D.
c) Pour les gravillons de classe granulaire serrée d/D, où D/d < 2, de catégories GC85/15, GC85/20 et GC85/35, les
valeurs de pourcentage de passant à D peuvent être abaissées de 5 % pour des utilisations ou des applications
particulières.

4.1.3.1 Gravillons
Le cas échéant, il faut appliquer les spécifications supplémentaires suivantes sur le passant au tamis de dimen-
sion intermédiaire des gravillons de classe granulaire étendue d/D, où D ≥ 2d :
— toutes les granularités doivent respecter les limites générales indiquées dans le Tableau 3 ;
— le fournisseur doit déterminer et déclarer le passant type du tamis intermédiaire et les tolérances de la catégo-
rie sélectionnée dans le Tableau 3.
Pour des gravillons de classe granulaire serrée d/D où D < 2d, il ne doit pas y avoir d’autres spécifications que
celles indiquées dans le Tableau 2.

Tableau 3 — Limites générales et tolérances de granularité des gravillons


au tamis de dimension intermédiaire

Limites générales et tolérances


au tamis intermédiaire
Tamis
Pourcentage en masse du passant Catégorie
D/d intermédiaire a)
G
mm
Limites Tolérances sur la granularité
générales type déclarée par le fournisseur

<4 D/1,4 25 à 80 ± 15 G25/15

20 à 70 ± 15 G20/15

≥4 D/2 20 à 70 ± 17,5 G20/17,5

Non Requis GNR

a) Lorsque la dimension des tamis intermédiaires calculée comme indiqué ci-dessus ne correspond pas à des
dimensions de tamis exactes de la série R20 de l'ISO 565 1990, le tamis le plus proche doit être adopté.
Page 10
EN 13043:2002

4.1.3.2 Sable et grave granulat tout-venant


Le cas échéant, le sable et la grave 0/D doivent être conformes aux caractéristiques générales de granularité spé-
cifiées dans le Tableau 2 en fonction de leur dimension D.
Pour maîtriser la variabilité d’un sable ou d’une grave 0/D dont D ≤ 8 mm, les spécifications supplémentaires sui-
vantes doivent être appliquées.
Le fournisseur doit déterminer et déclarer la granularité type de chaque sable ou grave de D ≤ 8 mm qu’il fournit.
Les tolérances doivent respecter les spécifications du Tableau 4.

Tableau 4 — Tolérances autour la granularité type déclarée


par le fournisseur de sable et de grave 0/D avec D ≤ 8 mm

Dimension de tamis Catégorie


D D/2 0,063
mm GTC

Tolérances ± 5 a) ± 10 ± 3 b) GTC10

Pourcentage ± 5 a) ± 20 ± 3 b) GTC20
en masse de passant

Non Requis Non Requis Non Requis GTCNR

a) Les tolérances de ± 5 sont en outre réduites par les spécifications de passant à D du Tableau 2 (GA90, GA85),
sauf pour les catégories GA90 et GA85.
b) Sauf pour la catégorie f3 (teneur en fines ≤ 3 %).

4.1.4 Teneur en fines


Le cas échéant, la teneur en fines, déterminée conformément à l’EN 933-1:1997, doit être exprimée en utilisant
la catégorie correspondante du Tableau 5.

Tableau 5 — Catégories des valeurs maximales de teneurs en fines

Pourcentage passant Catégorie


Granulat
au tamis de 0,063 mm f

≤ 0,5 f0,5
≤1 f1
≤2 f2
Gravillon
≤4 f4
>4 fDéclarée

Non requis fNR

≤3 f3
≤ 10 f10
≤ 16 f16
Sable
≤ 22 f22
> 22 fDéclarée

Non requis FNR


Page 11
EN 13043:2002

4.1.5 Qualité des fines


Lorsque la teneur en fines d’un sable ou d’une grave 0/D dont D ≤ 8 mm, est inférieure ou égale à 3 %, la catégorie
«Non requis» s'applique.
Quand une évaluation plus avancée de la qualité des fines est prescrite, les dispositions suivantes doivent
s'appliquer.
Lorsque la teneur en fines du sable se situe entre 3 et 10 pour cent en masse, la nocivité des fines (par exemple,
le gonflement des argiles) de la fraction 0/0,125 mm doit être déterminée à l’aide de la valeur de bleu de méthylène
(MBF), conformément à l’EN 933-9. La valeur de bleu de méthylène doit être exprimée par une des catégories
spécifiées dans le Tableau 6.
Lorsque la teneur en fines est supérieure à 10 % en masse, la qualité des fines doit être conforme aux spécifica-
tions de l'article 5 relatives au filler.

Tableau 6 — Catégories des valeurs maximales


de bleu de méthylène (MBF)

Valeur MBF Catégorie


g/kg MBF

— MBFNT a)

≤ 10 MBF10

≤ 25 MBF25

> 25 MBFDéclarée

Non requis MBFNR

a) La catégorie MBFNT indique qu’il n’y a pas


nécessité de faire un essai

NOTE Lorsque la teneur en fines est supérieure à 3 % en masse et lorsqu’il y a preuve documentée d’une utilisation
satisfaisante, un essai peut ne pas être nécessaire.

4.1.6 Forme des gravillons


Le cas échéant, la forme des gravillons doit être déterminée à l’aide du coefficient d’aplatissement, spécifié dans
l’EN 933-3. Le coefficient d’aplatissement doit être l’essai de référence pour la détermination de la forme des
gravillons. Le coefficient d’aplatissement doit être exprimé par la catégorie correspondante spécifiée dans le
Tableau 7 en fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 7 — Catégories des valeurs maximales


du coefficient d’aplatissement

Coefficient Catégorie
d’aplatissement FI

≤ 10 FI10
≤ 15 FI15
≤ 20 FI20
≤ 25 FI25
≤ 30 FI30
≤ 35 FI50
≤ 50 FI50
> 50 FIDeclarée

Non requis FINR


Page 12
EN 13043:2002

Le cas échéant, l'indice de forme, déterminé suivant l’EN 933-4, doit être exprimé par la catégorie correspondante
spécifiée dans le Tableau 8 en fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 8 — Catégories des valeurs maximales


de l’indice de forme

Indice Catégorie
de forme SI

≤ 15 SI15
≤ 20 SI20
≤ 25 SI25
≤ 30 SI30
≤ 35 SI35
≤ 50 SI50
> 50 SIDéclarée

Non requis SINR

4.1.7 Pourcentage de grains semi-concassés dans les gravillons


Le cas échéant, la teneur en grains entièrement concassés ou semi-concassés et la teneur en grains entièrement
roulés, déterminées conformément à l’EN 933-5, doivent être déclarées en utilisant les catégories spécifiées dans
le Tableau 9.
Les granulats provenant du concassage de roches massives sont de catégorie C100/0 et ne nécessitent aucun
essai.

Tableau 9 — Pourcentages de grains entièrement concassés


ou semi-concassés et de grains entièrement roulés
(y compris le pourcentage de grains entièrement concassés et de grains entièrement roulés)

Pourcentage de grains
Pourcentage Pourcentage
entièrement concassés Catégorie
de grains entièrement de grains entièrement
ou semi-concassés, C
concassés, en masse roulés, en masse
en masse

90 à 100 100 0 C100/0


30 à 100 95 à 100 0à1 C95/1
30 à 100 90 à 100 0à1 C90/1
— 50 à 100 0 à 10 C50/10
— 50 à 100 0 à 30 C50/30
— < 50 > 30 CDéclareé

Non requis Non requis Non requis CNR


Page 13
EN 13043:2002

4.1.8 Angularité du sable


Le cas échéant, l’angularité des sables, déterminée conformément à l’article 8 l’EN 933-6:1999, doit être exprimée
en utilisant la catégorie appropriée spécifiée dans le Tableau 10.

Tableau 10 — Catégories d’angularité des sables

Coefficient Catégorie
d’écoulement Ecs

≥ 38 Ecs 38
≥ 35 Ecs 35
≥ 30 Ecs 30
< 30 Ecs Déclaré

Non requis Ecs NR

4.2 Caractéristiques physiques


4.2.1 Généralités
La nécessité de procéder aux essais et de déclarer toutes les caractéristiques spécifiées dans cet article varie en
fonction de l’emploi ou de l’origine du granulat. Le cas échéant, les essais spécifiés en 4.2 doivent être réalisés
pour déterminer les caractéristiques physiques appropriées.
NOTE 1 Lorsque la valeur d’une caractéristique est requise, mais n’est pas définie par des limites spécifiques, elle peut
être déclarée par le fournisseur en tant que catégorie XXDéclarée. Par exemple, dans le Tableau 11, un coefficient Los Angeles
de 55 correspond à la catégorie LA55 (Déclarée).
NOTE 2 Quand une caractéristique n’est pas requise, une catégorie «Non requis» peut être utilisée.

NOTE 3 Pour obtenir plus d’information sur le choix de caractéristiques appropriées à des applications spécifiques on
peut se référer aux dispositions nationales en vigueur sur le lieu d’utilisation des granulats.

4.2.2 Résistance à la fragmentation des gravillons


La résistance à la fragmentation doit être déterminée par le coefficient Los Angeles conformément à l’article 5 de
l’EN 1097-2:1998. L'essai Los Angeles doit être l'essai de référence pour déterminer la résistance à la fragmen-
tation. Le coefficient Los Angeles doit être exprimé en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le
Tableau 11 en fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 11 — Catégories des valeurs maximales


de coefficient Los Angeles

Coefficient Catégorie
Los Angeles LA

≤ 15 LA15
≤ 20 LA20
≤ 25 LA25
≤ 30 LA30
≤ 40 LA40
≤ 50 LA50
> 50 LADéclarée

Non requis LANR


Page 14
EN 13043:2002

Le cas échéant, la résistance à la fragmentation par impact déterminée conformément à l’article 6 de


l’EN 1097-2:1998, doit être exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 12 en
fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 12 — Catégories des valeurs maximales


de fragmentation par impact

Valeurs de fragmentation
Catégorie
par impact
SZ
%

≤ 18 SZ18
≤ 22 SZ22
≤ 26 SZ26
≤ 32 SZ32
> 32 SZDéclarée

Non requis SZNR

4.2.3 Résistance au polissage des gravillons destinés aux couches de roulement


Le cas échéant, la résistance au polissage des gravillons destinés aux couches de roulement (polished stone
value — PSV), est déterminée conformément à l’EN 1097-8:1999.
La résistance au polissage doit être exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 13.

Tableau 13 — Catégories de valeurs minimales


de résistance au polissage

Coefficient de polissage Catégorie


accéléré PSV

≥ 68 PSV68
≥ 62 PSV62
≥ 56 PSV56
≥ 50 PSV50
≥ 44 PSV44
valeurs intermédiaires PSVDéclarée
et valeurs < 44

Non requis PSVNR

4.2.4 Résistance à l'abrasion de surface


Le cas échéant, la résistance à l'abrasion de surface des gravillons (valeur d'abrasion AAV) est déterminée
conformément à l’annexe A de l’EN 1097-8:1999.
La résistance à l’abrasion de surface doit être exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le
Tableau 14.
Page 15
EN 13043:2002

Tableau 14 — Catégories de valeurs maximales


pour la résistance à l'abrasion

Catégorie
Résistance à l'abrasion
AAV

≤ 10 AAV10
≤ 15 AAV15
≤ 20 AAV20
> 20 AAVDéclarée

Non requis AAVNR

4.2.5 Résistance à l'usure des gravillons


Le cas échéant, la résistance à l'usure des gravillons (coefficient micro-Deval, MDE) est déterminée conformé-
ment à l’EN 1097-1. Le coefficient micro-Deval doit être exprimé par la catégorie correspondante spécifiée dans
le Tableau 15 en fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 15 — Catégories de valeurs maximales


de résistance à l'usure

Coefficient Catégorie
micro-Deval MDE

≤ 10 MDE10
≤ 15 MDE15
≤ 20 MDE20
≤ 25 MDE25
≤ 35 MDE35
> 35 MDE Déclarée

Non requis MDENR

4.2.6 Résistance à l'abrasion par les pneus à crampons des gravillons destinés aux couches de
roulement
Le cas échéant, la résistance à l'abrasion par les pneus à crampons (valeur d'abrasion nordique AN) doit être
déterminée conformément à l’EN 1097-9. La résistance à l’abrasion par les pneus à crampons doit être exprimée
en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 16.

Tableau 16 — Catégories de valeurs maximales de résistance à l'abrasion


par les pneus à crampons

Valeur d'abrasion Catégorie


nordique AN

≤7 AN 7
≤ 10 AN 10
≤ 14 AN 14
≤ 19 AN 19
≤ 30 AN 30
valeurs intermédiaires AN Déclarée
et valeurs > 30

Non requis AN NR
Page 16
EN 13043:2002

4.2.7 Masse volumique réelle et absorption d’eau

4.2.7.1 Masse volumique réelle


La masse volumique réelle doit être déterminée conformément à l’article 7, 8 ou 9 de l’EN 1097-6:2000, en fonc-
tion de la granularité du granulat et les résultats doivent être déclarés.

4.2.7.2 Absorption d’eau


L’absorption d’eau doit être déterminée conformément à l’article 7, 8 ou 9 de l’EN 1097-6:2000, en fonction de la
granularité du granulat et les résultats doivent être déclarés.

4.2.8 Masse volumique en vrac


Le cas échéant, la masse volumique en vrac doit être déterminée conformément à l’EN 1097-3:1998 et les résul-
tats doivent être déclarés.

4.2.9 Durabilité

4.2.9.1 Valeur d’absorption d’eau comme essai crible de résistance à l’action du gel-dégel
Le cas échéant, la valeur d’absorption d’eau utilisée comme essai crible doit être déterminée conformément aux
méthodes spécifiées dans l’article 7 de l’EN 1097-6:2000, ou de l’annexe B de l’EN 1097-6:2000, en déclarant les
résultats et la méthode d’essai utilisée.
NOTE La sélection de l’essai d’absorption d’eau spécifiée dans l’article 7 de l’EN 1097-6:2000, ou dans l’annexe B de
l’EN 1097-6:2000 dépend de la granularité du granulat.

Si la valeur d’absorption d’eau, déterminée conformément à l’EN 1097-6:2000, article 7, entre dans les catégories
WA241 ou WA242 spécifiées dans le tableau 17, le granulat doit être considéré comme résistant au gel-dégel.

Tableau 17 — Catégories des valeurs maximales d’absorption d’eau


(EN 1097-6:2000, article 7)

Absorption d’eau Catégorie


Pourcentage en masse WA24

≤1 WA241
≤2 WA242

NOTE L’essai d’absorption d’eau n’est pas applicable au laitier de haut


fourneau.

Si la valeur d’absorption d’eau, déterminée conformément à l’annexe B de l’EN 1097-6:2000, entre dans la caté-
gorie Wcm0,5 spécifiée dans le Tableau 18, le granulat doit être considéré comme résistant au gel-dégel.

Tableau 18 — Catégorie de valeurs maximale d’absorption d’eau


(EN 1097-6:2000, annexe B)

Absorption d’eau Catégorie


Pourcentage en masse Wcm

≤ 0,5 Wcm0,5

NOTE L’essai d’absorption d’eau n’est pas applicable au laitier de haut


fourneau.
Page 17
EN 13043:2002

4.2.9.2 Sensibilité au gel-dégel


Le cas échéant, la sensibilité au gel-dégel, déterminée conformément à l’EN 1367-1:1999 ou l’EN 1367-2, doit
être exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 19 ou dans le Tableau 20.
NOTE Des conseils sur l’utilisation des granulats dans un environnement soumis au gel-dégel sont donnés à l’annexe A.

Tableau 19 — Catégories des valeurs maximales


de sensibilité au gel-dégel

Gel-dégel Catégorie
Pourcentage de perte de masse a) F

≤1 F1
≤2 F2
≤4 F4
>4 FDeclaré
Non requis FNR

a) Dans les situations extrêmes de froid, de salinité ou de saturation en sel


de déverglaçage, il se peut que des essais utilisant une solution salée ou de
l’urée conformément à l’annexe B de l’EN 1367-1:1999, soient plus
appropriés. Dans ce cas, les limites de ce tableau ne s’appliquent pas.

Tableau 20 — Catégories des valeurs maximales


de sensibilité à l’action du sulfate de magnésium

Valeurs de sensibilité
Catégorie
au sulfate de magnésium
MS
Pourcentage de perte de masse

≤ 18 MS18
≤ 25 MS25
≤ 35 MS35
> 35 MSDéclarée

Non requis MSNR

4.2.10 Résistance aux chocs thermiques


Le cas échéant, la résistance aux chocs thermiques doit être déterminée conformément à l’EN 1367-5 et les résul-
tats doivent être déclarés.

4.2.11 Affinité des gravillons avec les liants hydrocarbonés


Le cas échéant, l’affinité des gravillons avec les liants hydrocarbonés doit être déterminée conformément au
prEN 12697-11:2000 et les résultats doivent être déclarés.
Page 18
EN 13043:2002

4.2.12 Basalte «coup de soleil»


Si des signes d'altération en «coups de soleil» sont reconnus, la perte de masse et la résistance à la fragmentation
doivent être déterminées conformément à l’EN 1367-3 et l’EN 1097-2.
NOTE Il s'agit d'une sorte d'altération superficielle des roches susceptible d'apparaître dans certains basaltes et de se
manifester sous l'influence des conditions atmosphériques. Elle commence avec l'apparition de tâches grises/blanches. En
général, les fissures capillaires se génèrent radialement autour des taches puis par interconnexion entre elles. Cela réduit
la résistance de la structure minérale et aboutit à l'altération de la roche en petites particules. Selon l’origine du granulat,
ce processus peut se produire dans les mois qui suivent l’extraction ou se développer sur plusieurs décennies. Dans des
cas exceptionnels, une altération rapide entraîne la formation de larges fissures et la rupture des grains.
À la fin de l’essai à l’ébullition, la perte de masse et la résistance à la fragmentation (SBSZ ou SBLA) doivent être
exprimées par la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 21 en fonction de l’emploi ou de l’application
particulière.

Tableau 21 — Catégories des valeurs maximales de résistance aux «coups de soleil»

Catégorie
Méthode d’essai Résultat %
SB

Essai d’ébullition Perte de matière après ébullition ≤1


et
a) essai de fragmentation Augmentation de la valeur de fragmentation ≤5 SBSZ
par impact par impact
ou
b) essai Los Angeles Augmentation du coefficient Los Angeles ≤8 SBLA
après ébullition

Essai d’ébullition Perte de matière après ébullition >1


et
a) essai de fragmentation Augmentation de la valeur de fragmentation >5 SBSZ Déclarée
par impact par impact
ou
b) essai Los Angeles Augmentation du coefficient Los Angeles >8 SBLA Déclarée
après ébullition

Non requis SBNR

4.3 Caractéristiques chimiques


4.3.1 Généralités
La nécessité de procéder aux essais et de déclarer toutes les caractéristiques spécifiées dans cet article doit être
adaptée à l’emploi ou à l’origine du granulat. Le cas échéant, les essais spécifiés en 4.3 doivent être réalisés pour
déterminer des caractéristiques géométriques appropriées.
NOTE 1 Lorsque la valeur d’une caractéristique est requise, mais qu’elle n’est pas définie par des limites spécifiées, il
convient que le fournisseur la déclare en tant que catégorie XXDéclarée. Par exemple, dans le Tableau 23, une valeur de
11 % en volume de dilatation du granulat de laitier de haut fourneau correspond à la catégorie V11 (Déclarée).
NOTE 2 Quand une caractéristique n’est pas requise, une catégorie «Non requis» peut être utilisée.
NOTE 3 Pour obtenir plus d’information sur le choix de caractéristiques appropriées à des applications spécifiques on
peut se référer aux dispositions nationales en vigueur sur le lieu d’utilisation des granulats.
NOTE 4 Cet article s’applique d’une façon générale aux granulats définis dans le cadre de cette Norme européenne.
Cependant, les matériaux recyclés peuvent également nécessiter un examen plus complet de leurs caractéristiques chimi-
ques, le matériau ayant pu avoir des usages largement différents avant le recyclage.

4.3.2 Composition chimique


Le cas échéant, la composition chimique du granulat doit être déterminée et décrite conformément à l’EN 932-3
et les résultats doivent être déclarés.
Page 19
EN 13043:2002

4.3.3 Polluants organiques légers


Le cas échéant, la teneur en polluants organiques légers de grosse dimension (supérieure à 2 mm) doit être déter-
minée conformément au 14.2 de l’EN 1744-1:1998 et doit être exprimée en utilisant la catégorie correspondante
spécifiée dans le Tableau 22 en fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 22 — Catégories des valeurs maximales


de teneur en polluants organiques légers

Pourcentage de polluants Catégorie


organiques légers mLPC

≤ 0,1 mLPC 0,1


≤ 0,5 mLPC 0,5
> 0,5 mLPC Déclarée

Non requis mLPC NR

4.3.4 Éléments qui affectent la stabilité volumique du laitier de haut fourneau et d’acierie

4.3.4.1 Désintégration du silicate bicalcique du laitier de haut fourneau refroidi à l'air


Le cas échéant, les granulats de laitier de haut fourneau refroidis dans l’air doivent être soumis aux essais selon
l’EN 1744-1:1998, 19.1 et ne doivent présenter de désintégration de silicate bicalcique, et les résultats doivent
être déclarés.

4.3.4.2 Désintégration du fer du laitier de hauts fourneaux refroidis à l'air


Le cas échéant, les granulats de laitier de haut fourneau refroidis à l’air doivent être soumis aux essais selon
l’EN 1744-1:1998, 19.2, et ne doivent pas présenter de désintégration de composés ferreux et les résultats doi-
vent être déclarés.

4.3.4.3 Stabilité volumique du laitier d'acierie


Le cas échéant, la stabilité volumique du laitier d’acierie doit être déterminée conformément à l’EN 1744-1:1998,
19.3. Un laitier d’acierie doit être considéré comme stable du point de vue volumétrique si son expansion exprimée
en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 23 est conforme à l’emploi ou à l’utilisation par-
ticulière. Pour la détermination de la teneur en MgO, l’essai approprié spécifié dans l’EN 196-2:1994 doit être uti-
lisé et les résultats doivent être déclarés.

Tableau 23 — Catégories des valeurs maximales d’expansion des laitiers d’aciérie

Expansion maximale Catégorie


Type de laitier d’acierie
Pourcentage en volume V

≤ 3,5 V3,5
≤ 6,5 V6,5

Laitier BOF a)/laitier


EAF b) ≤ 10 V10
> 10 VDéclarée

Non requis VNR

a) Laitier BOF : laitier issu d’un convertisseur à soufflage d’oxygène au-dessus du bain.
b) Laitier EAF : laitier issu d’un four à arc électrique.

NOTE 1 Quand la teneur en MgO déterminée conformément à la norme EN 196-2:1994 est inférieure ou égale à 5 %, le
temps d’essai doit être de 24 h. Quand la teneur en MgO est supérieure à 5 %, le temps d’essai doit être de 168 h.
NOTE 2 La teneur totale en MgO est utilisée comme mesure de MgO libre, en l'absence d'une méthode fiable de déter-
mination de la teneur en MgO libre. En cas de développement d'une méthode fiable, il convient de redéfinir les seuils en
termes de teneur en MgO libre. Les valeurs de teneur en MgO déclarées par les producteurs d’acier peuvent être utilisées
pour déterminer les temps d’essai.
Page 20
EN 13043:2002

5 Caractéristiques des fillers

5.1 Généralités
La nécessité de procéder aux essais et de déclarer toutes les caractéristiques spécifiées dans le présent article varie
en fonction de l’emploi ou de l’origine des granulats. Le cas échéant, les essais spécifiés à l’article 5 doivent être
réalisés pour déterminer des caractéristiques appropriées.
NOTE 1 Lorsque la valeur d’une caractéristique est requise, mais qu’elle n’est pas définie par des limites spécifiées, elle
doit être déclarée par le fournisseur en tant que catégorie XXDéclarée. Par exemple, dans le Tableau 27, une valeur de 15 %
en masse correspond à la catégorie WS15 (Déclarée).
NOTE 2 Quand une caractéristique n’est pas requise, une catégorie «Non requis» peut être utilisée.
NOTE 3 Pour obtenir des informations sur le choix de catégories appropriées à des applications spécifiques, on peut se
référer aux dispositions nationales en vigueur sur le lieu d’utilisation des granulats.
Les spécifications du présent article s'appliquent aux fillers d’apport. Les spécifications des 5.2.2, 5.3.2, 5.3.3
et 5.4.1 s'appliquent également à la fraction comprise entre 0 mm et 0,125 mm des sables ou des graves avec
D ≤ 8, contenant plus de 10 % de fines en masse.
NOTE 4 La fraction 0/0,125 mm utilisée pour les méthodes d’essai spécifiées dans les EN 933-9, EN 1097-4, EN 1097-7,
EN 1744-1:1998 et EN 13179-1 est obtenue conformément à l’EN 933-1:1997 (sans lavage comme spécifié dans
l'article 7.1 de l’EN 933-1:1997) en extrayant la fraction filler du sable contenant plus de 10 % de fines. Il faut prendre un
soin particulier pour extraire la fraction complète telle qu'elle est indiquée par la granularité.

5.2 Caractéristiques de granularité


5.2.1 Granularité
La granularité doit être déterminée conformément à l’EN 933-10. Les caractéristiques doivent être conformes aux
valeurs données dans le Tableau 24.

Tableau 24 — Caractéristiques de granularité du filler d’apport

Pourcentage en masse de passant


Tamis
mm Limites inférieures et supérieures Étendue maximale de granularité
pour les résultats individuels déclarée par le fournisseur a)

2 100 —
0,125 85 à 100 10
0,063 70 à 100 10

a) Étendue de granularité déclarée sur la base de 20 valeurs (voir Tableau B.4, ligne 1).
90 % des résultats déclarés doivent se trouver dans cet intervalle, et tous les résultats
doivent être compris entre les limites inférieures et supérieures de granularité (voir
colonne 2 ci-dessus).

5.2.2 Fines nocives


Les fines nocives (par exemple, les argiles gonflantes) doivent être déterminées à l’aide de la valeur de bleu de
méthylène (MBF) conformément à l’EN 933-9. La valeur de bleu de méthylène doit être exprimée en utilisant la
catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 6.

5.3 Caractéristiques physiques


5.3.1 Teneur en eau
La teneur en eau du filler d’apport déterminée conformément à l’EN 1097-5 ne doit pas être supérieure à 1 % en
masse.
Page 21
EN 13043:2002

5.3.2 Masse volumique réelle


La masse volumique réelle doit être déterminée conformément à l’EN 1097-7 et les résultats doivent être déclarés.

5.3.3 Caractéristiques rigidifiantes

5.3.3.1 Porosité du filler sec compacté (Rigden)


Le cas échéant, la porosité d’un filler sec compacté doit être déterminée conformément à l’EN 1097- 4 et doit être
exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 25, en fonction de l’emploi ou de
l’application particulière.

Tableau 25 — Catégories de porosité d’un filler sec compacté

Pourcentage en volume
Catégorie
Limites inférieures et supérieures Étendue maximale de porosité v
des résultats individuels déclarée par le fournisseur a)

28 à 38 4 v28/38

38 à 45 4 v38/45

28 à 45 4 v28/45

44 à 55 4 v44/55

Non requis Non requis vNR

a) Étendue de la porosité déclarée sur la base de 20 valeurs (voir Tableau B.4, ligne 5).
90 % des résultats déclarés doivent se trouver à l’intérieur de cette étendue, et tous les
résultats doivent être entre les limites inférieures et supérieures (voir colonne 1 ci-dessus).

5.3.3.2 «Delta Température Bille-Anneau» du filler pour enrobés bitumineux


Les «Delta Température Bille-Anneau» doivent être déterminés conformément à l’EN 13179-1 et doivent être
exprimés par la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 26, en fonction de l’emploi ou de l’application
particulière.

Tableau 26 — Catégories des «Delta Température-Bille-Anneau»


du filler

«Delta bille anneau» Catégorie


°C ∆TBA

8 à 16 ∆TBA8/16

17 à 25 ∆TBA17/25

8 à 25 ∆TBA8/25

> 25 ∆TBA25

Non requis ∆TBANR


Page 22
EN 13043:2002

5.4 Caractéristiques chimiques


5.4.1 Solubilité dans l'eau
Le cas échéant, la solubilité dans l'eau doit être déterminée conformément à l'article 16 de l’EN 1744-1:1998 et
doit être exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 27 en fonction de l’emploi
ou de l’application particulière

Tableau 27 — Catégories des valeurs maximales


de solubilité dans l’eau

Solubilité dans l'eau Catégorie


Pourcentage en masse WS

≤ 10 WS10
>10 WSDéclarée

Non requis WSNR

5.4.2 Sensibilité à l'eau


Le cas échéant, la sensibilité à l'eau doit être déterminée conformément au projet du prEN 1744-4:2001 et les
résultats doivent être déclarés.

5.4.3 Teneur en carbonate des granulats calcaires


Le cas échéant, la teneur en carbonate doit être déterminée conformément à l’EN 196-21 et doit être exprimée en
utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 28 en fonction de l’emploi ou de l’application
particulière.

Tableau 28 — Catégories des valeurs minimales


de teneur en carbonate

Teneur en carbonate Catégorie


Pourcentage en masse CC

≤ 90 CC90
≤ 80 CC80
≤ 70 CC70

Non requis CCNR

NOTE Dans l’EN 196-21, les résultats des essais sont spécifiés
en termes de teneur en dioxyde de carbone. Pour calculer la
teneur en carbonate de calcium, la teneur en dioxyde de carbone
est multipliée par un facteur égal à 2,2742.

5.4.4 Teneur en chaux éteinte du filler additivé


Le cas échéant, la teneur en chaux éteinte d’un filler additivé doit être déterminée conformément à l’EN 459-2 et
doit être exprimée en utilisant la catégorie correspondante spécifiée dans le Tableau 29 en fonction de l’emploi
ou de l’application particulière.
Page 23
EN 13043:2002

Tableau 29 — Catégories pour les valeurs minimales


de teneur en chaux éteinte

Teneur en chaux éteinte Catégorie


Pourcentage en masse Ka

≤ 25 Ka25
≤ 20 Ka20
≤ 10 Ka10
< 10 KaDéclarée

Non requis KaNR

NOTE Dans l’EN 459-2, les résultats des essais sont spécifiés en
termes de teneur en oxyde de calcium (chaux vive). Pour calculer la teneur
en hydroxide de calcium (chaux éteinte), la teneur en chaux vive est
multipliée par un facteur égal à 1,3213.

5.5 Caractéristiques de régularité de production de filler


5.5.1 Généralités
La régularité de la production de filler doit être mesurée sur au moins l'une des caractéristiques suivantes.

5.5.2 «Nombre bitume» du filler d’apport


Le cas échéant la régularité des caractéristiques rigidifiantes du filler d’apport est mesurée par le «Nombre
bitume» qui doit être déterminé selon l’EN 13179-2 et doit être exprimé en utilisant la catégorie correspondante
spécifiée dans le Tableau 30 en fonction de l’emploi ou de l’application particulière.

Tableau 30 — Catégories de «nombre bitume» du filler d’apport

Limites inférieures Etendue maximale


et supérieures des valeurs du nombre bitume Catégorie
pour les résultats individuels déclarée par le fournisseur a) BN
% %

28 à 39 6 BN28/39
40 à 52 6 BN40/52
53 à 62 6 BN53/62
Déclarée Déclarée BNDéclarée

Non requis Non requis BNNR

a) Étendue des valeurs de «nombre bitume» déclarée sur la base de 20 valeurs (voir
Tableau B.4). 90 % des résultats déclarés doivent se trouver à l'intérieur de cette
étendue, et tous les résultats doivent être compris entre la limite supérieure et la limite
inférieure (voir colonne 1 ci-dessus).

5.5.3 Perte au feu des cendres volantes


La perte au feu des cendres volantes de charbon pulvérisé utilisées comme filler doit être déterminée selon
l'article 17 de l’EN 1744-1:1998. L’étendue déclarée par le fournisseur ne doit pas être supérieure à 6 % en masse.
Si les granulats contiennent des composants oxydables non volatiles, comme dans le cas des laitiers de haut four-
neau, la perte au feu doit être corrigée selon l'article 7.4 de l’EN 196-2:1994.
Page 24
EN 13043:2002

5.5.4 Masse volumique réelle du filler d’apport


La masse volumique du filler d'apport doit être déterminée conformément à l’EN 1097-7. L’étendue déclarée par
le fournisseur ne doit pas être supérieure à 0,2 Mg/m3.

5.5.5 Masse en kérosène


La masse en kérosène doit être déterminée conformément à l’EN 1097-3:1998, annexe B. L’étendue déclarée par
le fournisseur doit être comprise entre 0,5 Mg/m3 et 0,9 Mg/m3.

5.5.6 Essai Blaine


La surface spécifique Blaine doit être déterminée selon l’EN 196-6. L’étendue déclarée par le fournisseur ne doit
pas être supérieure à 140 m2/kg.

6 Évaluation de la conformité

6.1 Généralités
Le fournisseur doit réaliser des essais de type initiaux (voir 6.2) et assurer la maîtrise de production en carrière
(voir annexe B) pour garantir que le produit est conforme à la présente Norme européenne et aux valeurs décla-
rées appropriées.

6.2 Essais de type initiaux


Les essais de type initiaux appropriés à l’utilisation prévue doivent être effectués pour vérifier la conformité aux
spécifications dans les circonstances suivantes :
a) un nouveau gisement de granulats doit être utilisé ;
b) un changement majeur susceptible d'avoir des répercussions sur les caractéristiques des granulats est inter-
venu dans la nature des matières premières ou des conditions de traitement.
Les résultats des essais initiaux doivent être documentés et constituent le point de départ de la maîtrise de la pro-
duction de ce granulat. En particulier, cette documentation doit comprendre l’identification de tous les composants
susceptibles d’émettre un niveau de radiation supérieur au bruit de fond normal et de tous les composants sus-
ceptibles de libérer des hydrocarbures polyaromatiques ou d’autres substances dangereuses. Si la teneur en l’un
de ces composants excède la limite fixée par la réglementation en vigueur sur le lieu d’utilisation du granulat, les
résultats des essais initiaux doivent être déclarés.

6.3 Maîtrise de la production de granulats


Le fournisseur doit avoir mis en place un système de maîtrise de la production de granulats conforme aux spéci-
fications de l’annexe B.
Les enregistrements tenus à jour par le fournisseur doivent indiquer quelles procédures de maîtrise de qualité sont
mises en œuvre au cours de la production du granulat.
NOTE La forme de maîtrise appliquée aux granulats dépend de leur utilisation prévue et de la réglementation
correspondante.
Page 25
EN 13043:2002

7 Désignation

7.1 Désignation et description


Les granulats doivent être identifiés de la façon suivante :
a) origine et fournisseur — lorsque le matériau a été repris dans un dépôt, il faut identifier aussi bien l'origine que
le dépôt ;
b) type de granulat (voir EN 932-3) ;
c) classe granulaire.

7.2 Informations complémentaires pour la description d'un granulat


La nécessité de fournir d'autres informations dépend de la situation et de l'emploi, par exemple :
a) un code faisant correspondre la désignation à la description ;
b) toute autre information complémentaire nécessaire à l'identification du granulat.
NOTE Lors de la passation de commande, il convient que l'acheteur précise au fournisseur toute spécification particu-
lière liée à l'emploi spécifique du granulat ainsi que toute information complémentaire dont il pourrait avoir besoin et ne
figurant pas dans les Tableaux ZA.1a et ZA.1b.

8 Marquage et étiquetage
Le bordereau de livraison doit contenir au moins les informations suivantes :
a) désignation ;
b) date d'expédition ;
c) numéro de série du bordereau ;
d) le numéro de la présente Norme européenne.
NOTE Pour le marquage et l’étiquetage CE se référer à l'article ZA.3 de l’annexe ZA.
Page 26
EN 13043:2002

Annexe A
(informative)
Notes relatives à la sensibilité
des granulats à l'action du gel-dégel

Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

A.1 Généralités
La sensibilité d'un granulat à l'action du gel-dégel dépend principalement du climat, de l'utilisation finale, du type
pétrographique et de la répartition granulométrique des pores au sein des particules granulaires.

A.1.1 Climat
La sévérité d'un endommagement est liée à la fréquence des cycles de gel-dégel, aux degrés de gel/dégel et aux
degrés de saturation des particules granulaires.

A.1.2 Utilisation finale


Le granulat est susceptible d'être endommagé par l'action du gel-dégel dans des conditions environnementales
partiellement ou entièrement saturées ou dans des situations de forte humidité. Le risque d'endommagement
s'accroît particulièrement lorsque le granulat est exposé à l'eau de mer ou à l'action de sels de déverglaçage.

A.1.3 Type pétrographique


La sensibilité au gel/dégel est liée à la résistance des particules granulaires, ainsi qu’à la dimension et à la distri-
bution des pores au sein des particules.

A.2 Essais
A.2.1 Essais indicatifs
Les essais pouvant donner une indication de la sensibilité à l'action du gel-dégel incluent l'examen pétrographique
ou l'un des essais physiques indiqués ci-dessous. Les granulats satisfaisant aux prescriptions de l'un de ces
essais peuvent être considérés comme résistants à l'action du gel-dégel.

A.2.2 Examen pétrographique


Un examen pétrographique du granulat réalisé conformément au mode opératoire spécifié dans l'EN 923-3 donne
une indication de la présence de particules faiblement et/ou fortement absorbantes, susceptibles d'être endom-
magées en raison de l'action du gel-dégel. Lorsque l'on observe ou l'on soupçonne la présence de ces particules,
l'un des essais physiques donnés ci-dessous peut être utilisé pour évaluer la résistance du granulat à l'action du
gel-dégel.
Les granulats susceptibles d’être utilisés provenant de roches fortement altérées et de certains conglomérats et
autres brèches peuvent contenir certains ou l'ensemble des éléments suivants :
Schiste, micaschiste, phyllite, craie, marne, schiste argileux, basalte poreux sain ou particules faiblement
cimentées par des minéraux argileux.
Page 27
EN 13043:2002

A.2.3 Absorption d'eau


Lorsque l'absorption d'eau déterminée conformément à l'EN 1097-6:2000 est inférieure ou égale à la valeur sélec-
tionnée conformément au 4.2.9.1, le granulat peut être considéré comme résistant aux attaques du gel-dégel.
Cependant, de nombreux granulats satisfaisants ont des valeurs d'absorption supérieures.
Par exemple, les calcaires et les grès du Jurassique ont fréquemment des valeurs d'absorption supérieures à 4 %
alors que les calcaires et les dolomies du Permien ainsi que les grès du Carbonifère ont fréquemment des valeurs
d'absorption supérieures à 2 %, mais ces matériaux peuvent encore être résistants à l'action du gel-dégel.
Avec certains granulats contenant une proportion de sources de granulat de silex poreux, la différenciation entre
une stabilité au gel-dégel satisfaisante et une stabilité au gel-dégel non satisfaisante peut être mieux évaluée par
mesure de la densité que par mesure de l’absorption d’eau.

A.2.4 Autres essais indicatifs


Un essai de résistance au gel-dégel déterminé conformément à l'EN 1367-1:1999 ou un essai au sulfate de
magnésium déterminé conformément à l'EN 1367-2 doit être appliqué pour évaluer la résistance à l'action du
gel-dégel d'un granulat.

A.3 Choix d’une catégorie


Quand une preuve documentée des performances d’un granulat dans des conditions d’utilisation similaires à cel-
les prévues est disponible, le granulat peut être considéré comme acceptable. Dans le cas où aucun document
satisfaisant n’est disponible et qu’il est nécessaire de procéder à des essais, les conditions environnementales,
l’utilisation et le climat peuvent être utilisés pour sélectionner une catégorie appropriée à partir du Tableau A.1. La
catégorie sélectionnée peut être utilisée avec l’article 4.2.9 pour déterminer le niveau prescrit de sensibilité à
l’action du gel-dégel ou de sensibilité à l’action du sulfate de magnésium.

Tableau A.1 — Catégories de sensibilités relatives au climat et à l’utilisation

Climat
Conditions
environnementales
Méditerranéen Atlantique Continental a)

Situation sans gel ou sèche NR NR NR


Saturation partielle, pas de sel NR F4 ou MS35 F2 ou MS25
Saturation, pas de sel NR F2 ou MS25 F1 ou MS18
Sel (eau de mer ou couche de surface routière) F4 ou MS35 F2 ou MS25 F1 ou MS18
Enduit superficiel sur aérodrome F2 ou MS25 F1 ou MS18 F1 ou MS18

a) La catégorie Continentale pourrait également s’appliquer à l’Islande, certaines parties de la


Scandinavie et aux régions montagneuses où les conditions météorologiques hivernales sont rudes.
Page 28
EN 13043:2002

Annexe B
(normative)
Maîtrise de la production des granulats

Init numérotation des tableaux d’annexe [B]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [B]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [B]!!!

B.1 Introduction
La présente annexe spécifie un système de maîtrise de la production de granulats permettant de s'assurer qu’ils
sont conformes aux exigences de la présente norme.
L'efficacité du système de maîtrise de la production des granulats doit être évaluée selon les principes énoncés
dans la présente annexe.

B.2 Organisation
B.2.1 Responsabilité et autorité
La responsabilité, l'autorité et les relations entre tous les membres du personnel chargé d'organiser, d'exécuter et
de vérifier les tâches affectant la qualité doivent être définies en associant le personnel qui doit disposer de l'auto-
nomie d'organisation et de l'autorité lui permettant :
a) de prendre des mesures pour prévenir les non conformités ;
b) d'identifier, enregistrer et traiter les écarts sur la qualité des produits.

B.2.2 Représentant de la direction pour la maîtrise de production de granulats


Le fournisseur doit nommer, pour tout site de production de granulats, une personne investie de l'autorité néces-
saire pour assurer la mise en œuvre et la permanence du respect des exigences de la présente annexe.

B.2.3 Revue de direction


Le système de maîtrise de production des granulats, adopté pour satisfaire aux exigences de la présente annexe,
doit être audité et passé en revue, à des intervalles appropriés, par la direction afin de s'assurer qu'il est toujours
efficace et adapté. Les enregistrements de ces revues doivent être conservés.

B.3 Procédures de maîtrise


Le fournisseur doit rédiger et tenir à jour un manuel de maîtrise de la production de granulats définissant les pro-
cédures mise en œuvre pour en satisfaire les exigences.

B.3.1 Maîtrise des documents et des données


La maîtrise des documents et des données doit englober les documents et les données relatifs aux exigences de
la présente norme couvrant les achats, la production, le contrôle des produits, et les documents relatifs à la maî-
trise de la production de granulats.
Le manuel de maîtrise de la production de granulats doit comporter une procédure de gestion des documents et
des données. Ce manuel doit décrire les procédures et responsabilités en matière d'approbation, d'édition, de dif-
fusion et de gestion des documents et données internes et externes. Il doit également traiter de la préparation, de
l'édition et de l'enregistrement des modifications apportées à cette documentation
Page 29
EN 13043:2002

B.3.2 Prestations sous-traitées


Si des prestations sont sous-traitées par le fournisseur, ce dernier doit prendre des dispositions pour en garder la
maîtrise. Dans tous les cas il conserve l'entière responsabilité de chacune des prestations sous-traitées.

B.3.3 Identification des matières premières


Une documentation précisant la nature du matériau d'origine, son gisement avec, le cas échéant, une ou plusieurs
cartes mettant en évidence sa localisation et son plan d'extraction, doit exister.
Il est de la responsabilité du producteur de s'assurer que si des substances dangereuses sont identifiées, leur
teneur ne dépasse pas les limites définies par les dispositions en vigueur dans le pays d’utilisation des granulats.
NOTE La plupart des substances dangereuses définies dans la Directive du Conseil 76/769/CEE ne sont habituellement
pas présentes dans la majorité des gisements de granulats d’origine minérale. Cependant la note du paragraphe ZA.1 de
l’annexe ZA est portée à l’attention des fournisseurs de granulats.

B.4 Maîtrise de la production


Le système de maîtrise de la production de granulats doit comporter des procédures permettant :
a) d'identifier les matériaux et maîtriser leur production ;
b) d'identifier et maîtriser tout matériau dangereux tel que mentionné dans l'article B.3.3, pour s'assurer qu'il ne
dépasse pas les limites définies par les dispositions en vigueur dans le pays d'utilisation du granulat ;
c) de s'assurer que les matériaux sont stockés de manière maîtrisée et que les emplacements de stockage et
leur contenu sont identifiés ;
d) de s'assurer que les matériaux repris sur stock ne sont pas dégradés de façon telle que sa conformité soit com-
promise ;
e) d'identifier le produit par son origine et par son type jusqu'à son point de transfert au client.
NOTE Parmi ces procédures certaines peuvent définir des règles d'entretien et de réglage des matériels de production,
de contrôle ou d'essai de matériaux échantillonnés en cours de production, de modification de processus de production,
en cas d'intempéries, etc.

B.5 Contrôles et essais


B.5.1 Généralités
Le fournisseur doit mettre à disposition tous les locaux, matériels et personnels formés nécessaires pour réaliser
les contrôles et les essais exigés.

B.5.2 Appareillage
Le fournisseur doit être responsable de la maîtrise, de l'étalonnage ou des vérifications et de l'entretien du matériel
de contrôle, de mesure et d'essai.
La précision et la fréquence des étalonnages ou des vérifications doivent être conformes à l’EN 932-5.
L'appareillage doit être utilisé conformément à des procédures écrites.
L'appareillage doit être identifié de façon unique.
Tous les enregistrements (étalonnages et vérifications) doivent être conservés.
Page 30
EN 13043:2002

B.5.3 Fréquence et localisation des contrôles, d'échantillonnages et essais


Le document de maîtrise de la production de granulats doit décrire la fréquence et la nature des contrôles. Les
échantillonnages et les essais, lorsqu'ils sont spécifiés, doivent être réalisés aux fréquences spécifiées aux
Tableaux B.1, B.2, B.3 et B.4.
NOTE 1 Les fréquences d'essais sont généralement relatives à des périodes de production. Une période de production
est définie comme une semaine, un mois ou une année de jours ouvrés de production.
NOTE 2 Les spécifications de la maîtrise de la production de granulats peuvent comprendre des examens. Toute dérive
décelée lors de ces examens peut conduire à accroître les fréquences d'essais.

NOTE 3 Lorsque la valeur mesurée est voisine d'une limite spécifiée, il peut s'avérer nécessaire d'augmenter la fré-
quence des essais.

NOTE 4 Dans certaines conditions, les fréquences des essais peuvent être réduites par rapport à celles indiquées dans
les Tableaux B.1, B.2, B.3 et B.4. Ces conditions pourraient être :

a) un système de production hautement automatisé ;


b) une longue expérience de régularité de certaines caractéristiques ;
c) un gisement dont les caractéristiques sont largement conformes ;
d) la mise en œuvre d'un système de gestion de la qualité assorti de mesures exceptionnelles en matière de surveillance
et de pilotage du processus de production.
Le fournisseur doit établir un programme de fréquences des essais fondé sur les spécifications minimales des
Tableaux B.1, B.2, B.3 et B.4. Les raisons qui motivent la réduction des fréquences des essais doivent être indi-
quées dans le document de maîtrise de la production de granulats.

B.6 Enregistrements
Les résultats de la maîtrise de production de granulats doivent être enregistrés, et mentionner les emplacements,
date et heure de prélèvement des échantillons, les produits soumis aux essais ainsi que toute autre information
pertinente, par exemple les conditions météorologiques.
NOTE 1 Il est possible que certaines caractéristiques soient communes à plusieurs produits. Dans ce cas, le fournisseur,
s'appuyant sur son expérience, peut appliquer les résultats d’un essai à un ou plusieurs produits. Ceci s'applique en parti-
culier aux produits résultant du mélange de deux ou plusieurs classes granulaires. Il est possible que les caractéristiques
intrinsèques ne changent pas, mais la granularité ou la propreté devraient être vérifiées.

Lorsque le produit contrôlé ou soumis aux essais ne satisfait pas aux niveaux spécifiés choisis, ou si certains élé-
ments permettent de penser que tel pourrait être le cas, il convient de noter dans les enregistrements la démarche
suivie pour remédier à la situation (par exemple réalisation d'un nouvel essai et/ou nouvelles mesures prises pour
corriger le processus de production).
Les enregistrements requis par tous les articles de la présente annexe doivent être effectués.
Ils doivent être conservés, au minimum, pendant toute la période réglementaire.
NOTE 2 On entend par «période réglementaire» le laps de temps pendant lequel la conservation des enregistrements
est exigée par la réglementation en vigueur dans le pays de production.

B.7 Maîtrise des produits non conformes


Lorsqu'un contrôle ou un essai révèle qu'un produit n'est pas conforme, il faut :
a) le retraiter ; ou
b) l'affecter à un autre usage pour lequel il est approprié ; ou
c) le rejeter et le marquer non conforme.
Page 31
EN 13043:2002

Le fournisseur doit enregistrer tous les cas de non conformité, en rechercher la cause et, si nécessaire, entrepren-
dre une action corrective.
NOTE Parmi les actions correctives on peut citer :

a) une recherche de la cause de la non conformité, notamment l'examen du mode opératoire des essais, et tous les régla-
ges nécessaires qui s'en suivent ;
b) l'analyse des procédés, de leur application, des enregistrements relatifs à la qualité, des rapports journaliers et des
réclamations des clients afin de détecter et d'éliminer les causes potentielles de non conformité ;
c) la mise en œuvre d'actions préventives pour traiter les problèmes à un niveau correspondant aux risques encourus ;
d) l'application des contrôles garantissant que des actions correctives ont été prises et qu'elles sont efficaces ;
e) la mise en œuvre et l'enregistrement des modifications des procédures résultant des actions correctives.

B.8 Manutention, stockage et conditionnement sur le site


Le fournisseur doit prendre les dispositions nécessaires pour préserver la qualité du produit pendant les opéra-
tions de manutention et de stockage.
NOTE Les dispositions devraient prendre en compte les points suivants :

a) la contamination du produit ;
b) la ségrégation ;
c) la propreté du matériel de manutention et des zones de stockage.

B.9 Transport et emballage


B.9.1 Transport
Le système de maîtrise de la production doit identifier l'étendue de la responsabilité du fournisseur pour ce qui
concerne les opérations de stockage et de livraison.
NOTE Lorsque les granulats sont transportés en vrac, il peut s'avérer nécessaire de les couvrir ou de les placer dans un
conteneur pour réduire toute contamination.

B.9.2 Emballage
Lorsque les granulats sont emballés, les méthodes et les matériels utilisés ne doivent pas contaminer ou détério-
rer les granulats au point que leurs caractéristiques soient modifiées de façon significative avant qu'ils ne soient
extraits de leur emballage. Toute précaution à prendre à cette fin au cours de la manutention ou du stockage des
granulats doit être inscrite sur l'emballage ou sur les documents d'accompagnement.

B.10 Formation du personnel


Le fournisseur doit établir et tenir à jour des procédures de formation de tous les personnels impliqués dans le
système de production. Les enregistrements de ces formations doivent être tenus à jour.
Page 32
EN 13043:2002

Tableau B.1 — Fréquences minimales d'essais pour les caractéristiques générales


Fréquence
Méthode
Caractéristique Paragraphe Notes/références minimale
d'essai
d'essai

1 Granularité 4.1.3 EN 933-1:1997 1 par semaine

2 Teneur en fines 4.1.4 EN 933-1:1997 1 par semaine

3 Qualité des fines 4.1.5 Seulement quand la teneur EN 933-9 2 par an


en fines du sable ou de la grave
0/D avec D ≤ 8 mm, dépasse
la valeur spécifiée en 4.1.5

4 Forme des gravillons 4.1.6 La fréquence d’essais EN 933-3 1 par mois


s’applique au granulat
EN 933-4
concassé. La fréquence
d’essais du gravillon semi roulé
dépend de son origine
et peut être réduite

5 Pourcentage de grains 4.1.7 Gravillons seulement EN 933-5 1 par mois


semi-concassés
ou entièrement roulés

6 Angularité du sable 4.1.8 Fines seulement EN 933-6:1999 1 par mois

7 Résistance 4.2.2 EN 1097-2:1998 1 par an


à la fragmentation
des granulats grossiers
8 Résistance à l’usure 4.2.5 EN 1097-1 1 par an

9 Masse volumique 4.2.7 EN 1097-6:2000 1 tous les 2 ans


des grains
10 Absorption d’eau 4.2.9.1 EN 1097-6:2000 1 tous les 2 ans
Résistance à l’action 4.2.9.2 EN 1367-1:1999/EN 1367-2
du gel-dégel

11 Résistance aux chocs 4.2.10 EN 1367-5 1 par an


thermiques

12 Affinité avec les liants 4.2.11 prEN 12697-11:2000 1 par an


hydrocarbonés

13 Composition chimique 4.3.2 EN 932-3 1 tous les 5 ans


14 Contaminants légers 4.3.3 Granulat avec D > 2 mm EN 196-2:1994 1 par an
en cas de doute
EN 1744-1:1998,14.2

15 Substances dangereuses a) B.3.3 a) a) Le cas échéant


et en cas
En particulier : B.4
de doute
Émission de radioactivité
Émission de métaux lourds
Émission d’hydrocarbures
polyaromatiques

a) Sauf disposition contraire, seulement quand cela est nécessaire pour le marquage CE (voir annexe ZA)

Tableau B.2 — Fréquences minimales d'essai pour les caractéristiques spécifiques à un usage

Fréquence
Méthode
Caractéristique Paragraphe Notes/références minimale
d'essai
d'essai
1 Résistance au polissage 4.2.3 Granulats destinés uniquement EN 1097-8:1999 1 par an
des gravillons (PSV) aux couches de roulement
2 Résistance à l’abrasion 4.2.4 Granulats destinés uniquement EN 1097-8:1999, 1 par an
de surface (AAV) aux couches de surface annexe A
3 Résistance à l'abrasion 4.2.6 Granulats destinés uniquement EN 1097-9 1 par an
des pneus à crampons aux couches de surface
Page 33
EN 13043:2002

Tableau B.3 — Fréquences minimales d'essais pour des caractéristiques


spécifiques aux granulats d'origine particulière

Fréquence
Caractéristique Paragraphe Notes/références Méthode d'essai minimale
d'essai

1 «Coup de soleil» 4.2.12 En cas de doute, lorsque des signes EN 1367-3 2 par an
des basaltes de «coup de soleil» sont connus
EN 1097-2:1998

2 Désintégration 4.3.3.1 Uniquement laitiers de hauts-fourneaux EN 1744-1:1998, 19.1 2 par an


du silicate bicalcique refroidis dans l'air

3 Désintégration du fer 4.3.3.2 Uniquement laitiers de hauts-fourneaux EN 1744-1:1998, 19.2 2 par an


refroidis dans l'air

4 Stabilité volumique 4.3.3.3 Granulat de laitier d'acier uniquement EN 1744-1:1998, 19.3 2 par an

Tableau B.4 — Fréquences minimales d'essai pour les caractéristiques des filler

Fréquence
Caractéristique Paragraphe Notes/références Méthode d'essai minimale
d'essai

1 Granularité 5.2.1 EN 933-10 1 par semaine

2 Fines nocives 5.2.2 EN 933-9 2 par an

3 Teneur en eau 5.3.1 EN 1097-5 2 par an

4 Masse volumique réelle 5.3.2 EN 1097-7 2 par an

5 Propriétés de prise 5.3.3.1 Porosité du filler sec EN 1097-4 2 par an


compacté (Rigden)
5.3.3.2 «Delta Bille anneau» EN 13179-1

6 Solubilité dans l'eau 5.4.1 EN 1744-1:1998, article 16 1 tous les 2 ans

7 Sensibilité à l'eau 5.4.2 prEN 1744-4:2001 1 tous les 2 ans

8 Teneur en carbonate 5.4.3 EN 196-21 1/semaine

9 Teneur en hydroxyde 5.4.4 EN 459-2 1 par semaine


de calcium

10 Homogénéité 5.5 1 par semaine


de la production de filler

«Nombre bitume» 5.5.2 EN 13179-2

Perte au feu 5.5.3 EN 1744-1:1998, article 17

Densité des grains 5.5.4 EN 1097-7

Densité apparente en vrac 5.5.5 EN 1097-3:1998,


annexe B

Essai Blaine 5.5.6 EN 196-6


Page 34
EN 13043:2002

Annexe ZA
(informative)
Articles de la présente Norme européenne concernant les exigences
essentielles ou d’autres dispositions des Directives UE

Init numérotation des tableaux d’annexe [C]!!!


Init numérotation des figures d’annexe [C]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [C]!!!

ZA.1 Domaine d’application et caractéristiques associées


La présente Norme européenne et la présente annexe ZA ont été élaborées dans le cadre d'un mandat 1) donné
au CEN par la Commission Européenne et l’Association Européenne de Libre Échange.
Les articles de cette Norme européenne figurant dans la présente annexe répondent aux exigences du Mandat
donné dans le cadre de la Directive UE relative aux Produits de Construction (89/106/CEE).
La conformité à ces articles confère aux granulats et fillers traités dans la présente Norme européenne une pré-
somption d’aptitude aux usages prévus indiqués dans le présent document ; il doit être fait référence aux informa-
tions accompagnant le marquage CE.
AVERTISSEMENT D'autres exigences et d'autres Directives UE, ne modifiant pas l'aptitude à l'usage
prévu, peuvent s'appliquer aux granulats et aux fillers relevant de cette annexe.
NOTE Outre les articles spécifiques aux substances dangereuses contenus dans la présente norme, il peut exister
d’autres spécifications applicables aux produits entrant dans son domaine d'application (par exemple, transposition de
réglementation européenne, droit national, dispositions réglementaires et administratives). Pour satisfaire aux dispositions
de la Directive UE sur les Produits de Construction, il est nécessaire que ces exigences soient également respectées aux
lieux et dates où elles s'appliquent. Note : une base de données informative sur les dispositions européennes et nationales
concernant les substances dangereuses est disponible à la page Construction du site internet EUROPA
(http://europa.eu.int).

1) M125 «Granulats», dans sa forme modifiée.


Page 35
EN 13043:2002

Tableau ZA.1a — Domaine d’application et spécifications concernées

Produit : Granulats obtenus par traitement de matériaux naturels, artificiels ou recyclés entrant dans le domaine d'application de
la présente norme.
Usages prévus : Mélanges hydrocarbonés et enduits superficiels destinés aux routes, aérodromes et autres zones de circulation.

Niveau
Articles de spécification de la présente
Caractéristiques essentielles et/ou Notes
norme et/ou d’une autre norme
classe

Forme, taille et masse volumique 4.1.2 Classe granulaire Néant Désignation (d/D)
des grains
4.1.3 Granularité Néant Catégorie de tolérance
4.1.6 Forme des gravillons Néant Catégories
4.2.7.1 Masse volumique réelle Néant Valeur déclarée

Propreté 4.1.5 Qualité des fines Néant Catégories

Pourcentage de grains concassés 4.1.7 Pourcentage de surface concassée Néant Catégorie


dans les gravillons

Affinité avec les liants hydrocarbonés 4.2.11 Affinité des gravillons avec les liants Néant Valeur déclarée
hydrocarbonés

Résistance à la fragmentation 4.2.2 Résistance à la fragmentation Néant Catégorie


ou à l'écrasement des gravillons

Résistance au polissage, 4.2.3 Résistance au polissage des gravillons Néant Catégorie


à l’abrasion/usure/érosion pour les couches de surface

4.2.4 Résistance à l’abrasion de surface Néant Catégorie

4.2.5 Résistance des gravillons à l’usure Néant Catégorie

Résistance aux chocs thermiques 4.2.10 Résistance aux chocs thermiques Néant Valeur déclarée

Stabilité volumique 4.3.4.1 Désintégration du silicate bicalcique Néant Admise/refusée


du laitier de haut fourneau refroidi dans l'air

4.3.4.2 Désintégration du fer du laitier Néant Admise/refusée


de haut fourneau refroidi dans l'air

4.3.4.3 Stabilité volumique des granulats Néant Catégories


de laitier d’acier

Composition/teneur 4.3.2 Composition chimique Néant Valeur déclarée

Substances dangereuses : NOTE dans ZA.1 ci-dessus Néant Voir paragraphe 3


de ZA.3
Émission de radioactivité  B.3.3 Identification de la matière première

Libération de métaux lourds  B.4 Gestion de la production

Libération d’hydrocarbures polyaromatiques 
Libération d’autres substances dangereuses 

Durabilité face au gel-dégel 4.2.9.2 Résistance des gravillons au gel et au dégel Néant Catégorie

Durabilité face à l’altération 4.2.12 Basalte «Coup de soleil» Néant Catégorie

Résistance à l’abrasion due aux pneus 4.2.6 Résistance à l’abrasion due aux pneus Néant Catégorie
à crampons à crampons des gravillons utilisés
en couches de surface

Durabilité face aux chocs thermiques 4.2.10 Résistance aux chocs thermiques — Néant Valeur déclarée
Voir ci-dessus
Page 36
EN 13043:2002

Tableau ZA.1b — Domaine d’application et spécifications concernées

Produit : Fillers obtenus par traitement de matériaux naturels, artificiels ou recyclés entrant dans le domaine d'application de
la présente norme.
Usages prévus : Mélanges hydrocarbonés et enduits superficiels destinés aux routes, aérodromes et autres zones de circulation.

Niveau
Articles de spécification de la présente
Caractéristiques essentielles et/ou Notes
norme et/ou d’une autre norme
classe

Finesse/taille et masse volumique 5.2.1 Granularité Néant Valeur seuil


des grains admise/refusée

5.5.6 Essai Blaine Néant Valeur déclarée


avec valeur seuil

5.3.2 Masse volumique réelle des grains Néant Valeur déclarée

Propriétés de durcissement 5.3.3.1 Porosité du filler sec compacté (Rigden) Néant Catégorie

5.3.3.2 «Delta bille anneau» du filler pour mélanges Néant Catégorie


hydrocarbonés

5.5.2 Nombre bitume du filler d’apport Néant Catégorie

Solubilité dans l’eau et sensibilité à l’eau 5.4.1 Solubilité dans l’eau Néant Catégorie

5.4.2 Sensibilité à l’eau Néant Valeur déclarée

Propreté 5.2.2 Fines nocives Néant Catégorie

Porosité/volume de vide 5.3.3.1 Porosité du filler sec compacté (Rigden) Néant Catégorie

Perte au feu 5.5.3 Perte au feu pour les cendres de houille volantes Néant Valeur déclarée
(pour les cendres volantes seulement)
avec valeur seuil

Libération de substances dangereuses Note dans ZA.1 ci-dessus Voir paragraphe 3


de ZA.3
B.3.3 Identification des matières premières
B.4 Maîtrise de la production

La spécification relative à une caractéristique donnée ne s'applique pas dans les États membres où il n’existe
aucune réglementation concernant cette caractéristique pour l’usage prévu du produit. Dans ce cas, les fournis-
seurs qui commercialisent leurs produits sur le marché de ces États membres ne sont pas tenus de déterminer ni
de déclarer les performances de leur produits relatives à cette caractéristique et l’option «Aucune performance
déterminée» (APD) peut être utilisée dans les informations accompagnant le marquage CE (voir l'article ZA.3).
Cependant, l'option APD ne peut pas être utilisée lorsque la caractéristique fait l'objet d'un niveau de seuil.

ZA.2 Procédures d’attestation de conformité des granulats et des fillers


ZA.2.1 Système d’attestation de conformité
Le système d’attestation de conformité des granulats et des fillers mentionnés dans les Tableaux ZA.1a et ZA.1b,
conformément à la décision 98/598/CE prise par la Commission le 9 octobre 1998 telle qu'elle est reprise en
annexe 3 du Mandat M125 «Granulats», dans sa forme modifiée, est indiqué dans les Tableaux ZA.2a et ZA.2b
en fonction des usages prévus :
Page 37
EN 13043:2002

2)

Tableau ZA.2a — Système d’attestation de conformité des granulats et des fillers utilisés
avec des exigences de sécurité rigoureuses 2) (nécessitant l'intervention d'un organisme tiers)

Système
Niveau
Produits Usages prévus d’attestation
(ou classe)
de conformité

Granulats pour mélanges hydrocarbonés Pour les routes et autres ouvrages — 2+


et pour enduits superficiels de génie civil

Fillers pour mélanges hydrocarbonés Pour les routes et autres ouvrages — 2+


et pour enduits superficiels de génie civil

System 2+ : Voir la Directive européenne relative aux Produits de Construction 89/106/CEE annexe III.2.(ii),
première possibilité, comprenant la certification de la maîtrise de la production de granulats par un organisme notifié
sur la base d’une inspection initiale de la carrière et de la maîtrise de la production de granulats, ainsi que de la
surveillance continue, l’évaluation et l’acceptation de cette maîtrise de la production de granulats.

Tableau ZA.2b — Système d’attestation de conformité des granulats et fillers utilisés sans exigence
de sécurité rigoureuse 2) ne nécessitant pas l’intervention d'un organisme tiers

Système
Niveau
Produits Usages prévus d’attestation
(ou classe)
de conformité

Granulats pour mélanges hydrocarbonés Pour les routes et autres ouvrages — 4


et pour enduits superficiels de génie civil

Fillers pour mélanges hydrocarbonés Pour les routes et autres ouvrages — 4


et pour enduits superficiels de génie civil

Système 4 : Voir la Directive européenne relative aux produits de construction 89/106/CEE annexe III.2.(ii), troisième
possibilité.

L'attestation de conformité des granulats et des fillers figurant dans les Tableaux ZA.1a et ZA.1b doit être fondée
sur l’évaluation des procédures de conformité indiquées dans les Tableaux ZA.3a et ZA.3b résultant de l’applica-
tion des articles de la présente Norme européenne cités dans la présente annexe.

Tableau ZA.3a — Affectation des tâches d’évaluation de conformité


(pour les granulats et les fillers relevant du système 2+)

Articles
Tâches Objet de la tâche
à appliquer

Maîtrise de la production Paramètres liés à toutes les caractéristiques


6.3
de granulats (M.P.G.) retenues du Tableau ZA.1a ou du Tableau ZA.1b
Tâches
du fournisseur
Toutes les caractéristiques retenues
Essai de type initial 6.2
du Tableau ZA.1a ou du Tableau ZA.1b

Inspection initiale
Paramètres relatifs à toutes les caractéristiques
de la carrière 6.3
Certification retenues du Tableau ZA.1a ou du Tableau ZA.1b
Tâches et de la M.P.G.
de la M.P.G.
de l’organisme
sur la base
notifié Surveillance, évaluation
de Paramètres relatifs à toutes les caractéristiques
et approbation 6.3
retenues du Tableau ZA.1a ou du Tableau ZA.1b
continue de la M.P.G.

2) Les exigences de sécurité doivent être définies par les États membres dans leur droit, leur réglementation et
leurs dispositions administratives nationales.
Page 38
EN 13043:2002

Tableau ZA.3b — Affectation des tâches d'évaluation de la conformité


(pour les granulats et les fillers relevant du système 4)

Domaine d’application Articles


Tâches
de la tâche à appliquer

Maîtrise de la production Paramètres liés à toutes les caractéristiques appropriées


6.3
de granulats (M.P.G.) du Tableau ZA.1a ou du Tableau ZA.1b
Tâches
du fournisseur
Toutes les caractéristiques appropriées du Tableau ZA.1a
Essai de type initial 6.2
ou du Tableau ZA.1b

ZA.2.2 Déclaration de conformité CE


Pour les granulats et les fillers relevant du système 2+ : Lorsque la conformité aux conditions de la présente
annexe est acquise et une fois que l’organisme notifié a délivré le certificat mentionné ci-après, le fournisseur ou
son mandataire habilité installé au sein de l'espace économique européen (EEE) doit établir et conserver une
déclaration de conformité qui autorise le fournisseur à apposer le marquage CE. Cette déclaration doit
mentionner :
— le nom et l'adresse du fournisseur ou de son mandataire habilité installé dans l’EEE, ainsi que le lieu de
production ;
— la description du produit (type, identification, usage, ...) et un exemplaire des informations accompagnant le
marquage CE ;
— les dispositions auxquelles le produit est conforme (annexe ZA de la présente Norme européenne) ;
— les conditions particulières applicables à l’utilisation du produit (par exemple, les dispositions relatives à l'usage
dans certaines conditions, etc.) ;
— le numéro du certificat de maîtrise de la production de granulats joint ;
— le nom et la fonction de la personne habilitée à signer la déclaration au nom du fournisseur ou de son manda-
taire habilité.
La déclaration doit être accompagnée d’un certificat de maîtrise de la production de granulats, établi par l’orga-
nisme notifié, devant contenir, outre les informations ci-dessus, les mentions suivantes :
— le nom et l'adresse de l’organisme notifié ;
— le numéro du certificat de maîtrise de la production de granulats ;
— les conditions et la période de validité du certificat, le cas échéant ;
— le nom et la fonction de la personne habilitée à signer le certificat.
La déclaration mentionnée ci-dessus doit être rédigée dans la ou les langues officielles de l’État membre dans
lequel le produit est destiné à être utilisé.
Pour les granulats et les fillers relevant du système 4 : Lorsque la conformité aux conditions de la présente
annexe est acquise, le fournisseur ou son mandataire habilité installé au sein de l’EEE doit établir et conserver
une déclaration de conformité qui autorise le fournisseur à apposer le marquage CE. Cette déclaration doit
mentionner :
— le nom et l'adresse du fournisseur ou de son mandataire habilité dans l’EEE, ainsi que le lieu de production ;
— la description du produit (type, identification, utilisation, ...) et un exemplaire des informations accompagnant
le marquage CE ;
— les dispositions auxquelles le produit est conforme (annexe ZA de la présente Norme européenne) ;
— les conditions particulières applicables à l’utilisation du produit (par exemple, les dispositions relatives à l'usage
dans certaines conditions, etc.) ;
— le nom et la fonction de la personne habilitée à signer la déclaration au nom du fournisseur ou de son repré-
sentant agréé.
La déclaration mentionnée ci-dessus doit être rédigée dans la ou les langues officielles de l’État membre dans
lequel le produit est destiné à être utilisé.
Page 39
EN 13043:2002

ZA.3 Marquage et étiquetage CE


Le fournisseur ou son mandataire habilité dans l’EEE est responsable de l’apposition du marquage CE. Le sym-
bole marquage CE à apposer doit être conforme à la Directive 93/68/CEE et doit apparaître sur l’étiquette, l’embal-
lage ou sur les documents commerciaux joints (par exemple, un bordereau de livraison). Les informations
suivantes doivent accompagner le marquage CE :
— le numéro d’identification de l’organisme de certification (uniquement pour les produits relevant du système 2+) ;
— le nom ou la marque d’identification et l'adresse du siège du fournisseur ;
— les deux derniers chiffres de l’année d'apposition du marquage ;
— le numéro du certificat de maîtrise de la production en carrière (uniquement pour les produits relevant du
système 2+) ;
— la référence à la présente Norme européenne ;
— la description du produit : appellation générique, matériau, dimensions, …et usage prévu ;
— les informations suivantes relatives aux caractéristiques essentielles appropriées indiquées dans le
Tableau ZA.1a ou ZA.1b :
- les valeurs déclarées et, le cas échéant, le niveau ou la classe/catégorie (y compris «admise» pour les exi-
gences admise/refusée, quand cela est nécessaire) à déclarer pour chaque caractéristique essentielle
comme indiqué dans la colonne «Notes» du Tableau ZA.1a ou ZA.1b ; et
- la mention «aucune performance déterminée» (APD) pour les caractéristiques concernées.
L’option «aucune performance déterminée» (APD) ne peut pas être utilisée lorsque la caractéristique fait l'objet
d'un niveau seuil. Dans les autres cas, l'option APD peut être utilisée où et quand la caractéristique, pour un usage
prévu donné, ne fait pas l'objet d'exigence réglementaire.
En complément des informations relatives aux substances dangereuses indiquées précédemment, il convient de
joindre au produit, où et quand cela est prescrit, et selon une forme appropriée, une documentation répertoriant toute
autre réglementation relative aux substances dangereuses à laquelle le produit est supposé être conforme, ainsi que
toute information exigée par cette réglementation.
NOTE Il n'est pas nécessaire de citer les réglementations européennes sans dérogations nationales.

Les Figures ZA.1, ZA.2, ZA.3 et ZA.4 donnent des exemples d’informations à indiquer sur le produit, l’étiquette,
l’emballage et/ou les documents commerciaux.
Page 40
EN 13043:2002

Marquage CE, conforme


à la directive 93/68/CEE

Numéro d’identification
01234
de l’organisme notifié
Nom ou marque d’identification
Any Co Ltd, PO Box 21, B-1050
et adresse du siège du fournisseur
Deux derniers chiffres de l’année
02
d'apposition du marquage
0123-CPD-0456 Numéro du certificat CE
EN 13043 Numéro de la norme européenne
Granulats pour mélanges hydrocarbonés Description du produit
Forme des grains Catégorie (par exemple A10) et
Granulométrie Désignation (d/D) & (par exemple Gc85/15) Informations relatives au produit
Catégorie de tolérance (par exemple G20/15) et aux caractéristiques réglementées
Densité des grains Valeur déclarée (Mg/m3)
Propreté Catégorie (par exemple MBF10)
Affinité avec les liants Valeur déclarée % de non désenrobés
hydrocarbonés
Pourcentage de grains Catégorie (par exemple C90/1)
semi-concassés
Résistance à la fragmentation Catégorie (par exemple LA30)
ou au concassage
Résistance
au polissage/abrasion/usure
Valeur de résistance au polissage Catégorie (par exemple PSV50)
Valeur de résistance à l’abrasion Catégorie
du granulat (par exemple AAV20)
Résistance à l’usure Catégorie (par exemple MDE35)
du granulat grossier
Abrasion due aux pneus Catégorie (par exemple AN19)
à crampons
Résistance aux chocs Valeur déclarée (VLA ou VSZ)
thermiques
Stabilité volumique
Désintégration du silicate Valeur déclarée Conforme/Non conforme
bicalcique du laitier de haut
fourneau refroidi dans l'air
Désintégration du fer du laitier Valeur déclarée Conforme/Non conforme
de haut fourneau refroidi dans l'air
Stabilité volumique du granulat Catégorie (par exemple V6,5)
de laitier d'acier
Composition/teneur Valeur déclarée Description


Émission de radioactivité 
Libération de métaux lourds  Valeurs seuils applicables sur le lieu d’utilisation
Libération d’hydrocarbures 
polyaromatiques 


Libération d’autres Par exemple Substance X : 0,2 µm3
substances dangereuses
Résistance au gel-dégel Catégorie (par exemple WA1 F4 ou MS25)
Résistance à l’altération Catégorie (par exemple SB1/8)
Résistance aux chocs Valeur déclarée (VLA ou Vsz)
thermiques

Figure ZA.1 — Exemple d’informations du marquage CE


pour les granulats relevant du système 2+
Page 41
EN 13043:2002

Marquage CE conforme
à la Directive 93/68/CEE

Nom ou marque d’identification


Any Co Ltd, PO Box 21, B-1050
et adresse du siège du fournisseur

Deux derniers chiffres de l’année


02
d'apposition du marquage

EN 13043 Numéro de la norme européenne

Granulats pour mélanges hydrocarbonés Description du produit

Forme des grains Catégorie (par exemple A10) et


Designation (d/D) & (par exemple Gc85/15) Informations relatives au produit
Granulométrie
Catégorie de tolérance G20/15 et aux caractéristiques réglementées
Densité des grains Valeur déclarée (Mg/m3)

Propreté Catégorie (par exemple MBF10)

Affinité avec les liants Valeur déclarée couverture de bitume


hydrocarbonés

Pourcentage de grains Catégorie (par exemple C90/1)


semi-concassés

Résistance à la fragmentation Catégorie (par exemple LA30)


ou au concassage

Résistance
aupolissage/abrasion/usure
Valeur de résistance au polissage Catégorie (par exemple PSV50)
Valeur de résistance à l’abrasion Catégorie (par exemple AAV20)
du granulat
Résistance à l’usure du gravillon Catégorie (par exemple MDE35)
Abrasion due aux pneus à crampons Catégorie (par exemple AN19)

Résistance aux chocs thermiques Valeur déclarée (VLA ou VSZ)

Stabilité volumique
Valeur déclarée Conforme/ Non conforme
Désintégration du silicate bicalcique
Valeur déclar Conforme/Non conforme
du laitier de haut fourneau refroidi
Catég (par exemple V6,5)
dans l'air
Désintégration du fer du laitier
de haut fourneau refroidi dans l'air
Stabilité volumique du granulat
de laitier d'acier

Composition/teneur Valeur déclarée Description

Émission de radioactivité Valeurs seuils applicables sur le lieu d’utilisation


Libération de métaux lourds
Libération d’hydrocarbures
polyaromatiques

Libération d’autres substances par exemple Substance X : 0,2 µm3


dangereuses

Stabilité au gel-dégel Catégorie (par exemple WA1 F4 ou MS25)

Résistance à l’altération Catégorie (par exemple SB1/8)

Résistance aux chocs thermiques Valeur déclarée (VLA ou Vsz)

Figure ZA.2 — Exemple d’informations de marquage CE


pour les granulats relevant du système 4
Page 42
EN 13043:2002

Marquage CE conforme
à la Directive 93/68/CEE

Numéro d’identification
01234
de l’organisme d’inspection

Nom ou marque d’identification


Any Co Ltd, PO Box 21, B-1050
et adresse du siège du fournisseur

Deux derniers chiffres de l’année


02
d'apposition du marquage

0123-CPD-0456 Numéro du certificat CE

EN 13043 Numéro de la norme européenne

Filler pour mélanges hydrocarbonés et enduits Description du produit


superficiels utilisés dans la construction des chaussées,
et
aérodromes et autres zones de circulation

Finesse/Granulométrie Valeurs déclarées % passant et cm2/g Informations relatives au produit


et aux caractéristiques réglementées
Densité des grains Valeur déclarée Mg/m3

Propriétés de durcissement
Porosité du filler sec compacté Catégorie (par exemple V44/55)
Delta bille et anneau Catégorie (par exemple ∆TBA17/25)
«Nombre bitume» du filler d’apport Catégorie (par exemple BN53/62)

Solubilité dans l’eau et sensibilité Catégorie (par exemple WS10)


à l’eau et valeur déclarée

Propreté Catégorie (par exemple MBF10)

Porosité/volume de vide Catégorie (par exemple v28/38)

Perte au feu Valeur déclarée (par exemple %)


(seulement pour les cendres)

Émission substances par exemple Substance X : 0,2 µm3


dangereuses

Figure ZA.3 — Exemple d’informations de marquage CE


pour les fillers relevant du système 2+
Page 43
EN 13043:2002

Marquage CE conforme
à la Directive 93/68/CEE

Nom ou marque d’identification


Any Co Ltd, PO Box 21, B-1050
et adresse du siège du fournisseur

Deux derniers chiffres de l’année


02
d'apposition du marquage

EN 13043 Numéro de la norme européenne

Filler pour mélanges hydrocarbonés et enduits Description du produit


superficiels utilisés dans la construction des chaussées,
aérodromes et autres zones de circulation

Finesse/Granulométrie Valeurs déclarées % passant et cm2/g Informations relatives au produit


et aux caractéristiques réglementées
Densité des grains Valeur déclarée Mg/m3

Propriétés de durcissement
Porosité du filler sec compacté Catégorie (par exemple V44/55)
Delta bille et anneau Catégorie (par exemple ∆TBA17/25)
Nombre bitume du filler d’apport Catégorie (par exemple BN53/62)

Solubilité dans l’eau et sensibilité Catégorie (par exemple WS10)


à l’eau et valeur déclarée

Propreté Catégorie (par exemple MBF10)

Porosité/volume de vide Catégorie (par ex. v28/38)

Perte au feu Valeur déclarée (par exemple %)


(seulement pour les cendres)

Emission substances par exemple Substance X : 0,2 µm3


dangereuses

Figure ZA.4 — Exemple d’informations de marquage CE


pour les fillers relevant du système 4
Page 44
EN 13043:2002

Bibliographie

EN 932-2, Essais pour déterminer les propriétés générales des granulats — Partie 2 : Méthodes de réduction d'un
échantillon de laboratoire.

EN 933-2, Essais pour déterminer les caractéristiques géométriques des granulats — Partie 2 : Détermination de
la granularité — Tamis de contrôles, dimensions nominales des ouvertures.

prEN 13055-2:2001, Granulats légers — Partie 2 : Granulats légers pour mélanges hydrocarbonés, enduits super-
ficiels et pour utilisation en couches traitées et non traitées, à l'exclusion des bétons, mortiers et coulis.

ISO 3310-1, Tamis de contrôles — Exigences techniques et vérifications — Partie 1 : Tamis de contrôles en tissus
métalliques.