Sunteți pe pagina 1din 17

Séquence 4

Les amortissements d’actif


immobilisé

u Objectifs
Établir un plan d’amortissement.
Comptabiliser les amortissements et les cessions d’immobilisation.
Étudier les conséquences des opérations d’amortissement sur les documents de
synthèse.

u Prérequis
Les principes comptables (processus 1, séquence 5).

u Contenu Séquence 4

Cours et mise en situation...................................................................................... 2 Les amortissements


d’actif immobilisé
1. Les immobilisations amortissables................................................................... 2
2. Les immobilisations non amortissables........................................................... 2 Page 1
3. Les principes comptables mis en œuvre.......................................................... 3
4. Le calcul des amortissements........................................................................... 3
5. La comptabilisation des amortissements......................................................... 7
Exercices autocorrectifs......................................................................................... 10
Corrigé des exercices autocorrectifs..................................................................... 13

8 4031 TG WB 00
u Cours et mise en situation
Vous travaillez en tant que comptable au sein de l’entreprise AMORTIS, spécialisée dans
la fabrication d’ustensiles de cuisine.
En fin d’exercice, votre responsable vous confie le soin de calculer et comptabiliser les
amortissements à constater sur les immobilisations de l’entreprise.

Introduction
La notion d’amortissement économique peut être définie sous plusieurs angles.
Aspect économique : c’est la constatation d’une perte de valeur, programmée, à carac-
tère irréversible, d’une immobilisation.
Aspect comptable : c’est la consommation des avantages économiques procurés par une
immobilisation (définition officielle).
Dans les deux cas, l’amortissement permet d’étaler en charges, le coût d’utilisation d’une
immobilisation sur plusieurs exercices.

1. Les immobilisations amortissables


Séquence 4 Les immobilisations amortissables doivent respecter 2 conditions.

Les amortissements Ce doit être un élément d’actif immobilisé.


d’actif immobilisé
Rappel : un actif est un élément appartenant à l’entreprise dont on attend des avantages
Page 2
économiques futurs. Ex : l’avantage économique d’une machine est la fabrication des
produits finis.

Sa durée d’utilisation doit être déterminable.


L’usage de l’immobilisation doit être limité dans le temps du fait :
–– de l’usure physique dû à son utilisation (ex. un véhicule prévu pour parcourir
150 000 km) ;
–– de l’évolution technique qui rend le bien obsolète (ex. une nouvelle généra-
tion d’ordinateurs plus performants que les anciens) ;
–– des règles juridiques de protection légale ou contractuelle (ex. une invention
protégée par un brevet pendant 10 ans).

2. Les immobilisations non amortissables


Les terrains ou les immobilisations financières ne sont pas amortissables car leur utilisa-
tion n’est pas déterminable (ou limitée) dans le temps.

8 4031 TG WB 00
3. Les principes comptables mis en œuvre
L’amortissement est la traduction du principe de prudence.
Définition  : (voir processus 1 séquence 5). L’entreprise doit enregistrer à la clôture de
l’exercice toutes les pertes probables ou certaines qui concernent l’exercice, même si elles
apparaissent après la date de clôture de l’exercice.
Une immobilisation amortissable subit une perte de valeur du fait de son utilisation.
Cette perte de valeur doit être prise en compte à l’actif du bilan, mais aussi dans le résul-
tat (car l’entreprise s’appauvrit).

4. Le calcul des amortissements


Les amortissements sont calculés dans un tableau appelé plan d’amortissement.

4A. Le plan d’amortissement


Il se présente ainsi :

Exemple 1

Annexe 1 Séquence 4
Plan d’amortissement d’une machine-outil acquise par l’entreprise AMORTIS
Les amortissements
Base amortissable: 3 000 € d’actif immobilisé
Durée utilisation prévue : 3 ans
(= coût d’acquisition – valeur résiduelle*).
Page 3
Taux d’amortissement : 33 % Mode d’amortissement : linéaire

Date début d’amortissement : 01/01/N Valeur résiduelle* : 0 €


(= date de mise en service de l’immobilisation) (Valeur à la fin de période totale d’amortissement)
Valeur nette comptable
Date d’inventaire (= valeur de
Annuité d’amortissement Cumul des l’immobilisation en
(= date de calcul Base amortissable
amortissements fin de période après
de l’annuité (= amortissement annuel)
la constatation des
d’amortissement)
amortissements cumulés
précédents).

31/12/N 3 000 1 000 1 000 2 000

31/12/N 3 000 1 000 2 000 1 000

31/12/N 3 000 1 000 3 000 0


*Valeur résiduelle = valeur de l’immobilisation à la fin de sa durée d’utilisation (ex. pour une voiture, la
valeur résiduelle peut être égale à son prix de vente, ou bien le prix qu’on peut en tirer si on décide de la
mettre à la casse)

8 4031 TG WB 00
4B. Les méthodes de calcul des amortissements
2 méthodes sont applicables.

4B1. L’amortissement linéaire

Principe
Cette méthode répartit les amortissements en fonction de la durée d’utilisation de
l’immobilisation.
1re formule de calcul (à retenir) : annuité d’amortissement = base amortissable x taux
d’amortissement
Taux d’amortissement = 100 % / durée d’utilisation.
2e formule : amortissement annuel pour chaque exercice = valeur du bien / durée de
vie de l’immobilisation

À partir de l’annexe 1 ci-dessus, justifiez par le calcul l’annuité d’amortissement de la


machine.
Solution
Taux d’amortissement = 100 % / 3 = 33,33 % à annuité d’amortissement = 3  000 x
33.33 % = 1 000 €

4B2. L’amortissement linéaire d’une immobilisation acquise en


cours d’année
Séquence 4 Lorsqu’un bien est acquis en cours d’exercice, la 1re et la dernière annuité d’amortis-
Les amortissements
sement sont calculées en fonction (ou au prorata temporis) de leur durée d’utilisation
d’actif immobilisé effective dans l’année.
Prorata temporis = nombre de jours d’utilisation dans l’année/ nombre de jours dans
Page 4
une année.
1re et dernière annuités d’amortissement = annuité complète x prorata temporis (NB :
1 mois = 30 jours)

Remarque : pour calculer les amortissements, on retient la date de mise en service incluse.

Exemple 2
Soit une machine-outil acquise et mise en service le 13/11/N, amortie selon les mêmes
conditions que l’annexe 1.
1. C
 alculez l’amortissement de cette machine pour une journée d’utilisation (par simpli-
fication, on retiendra une année de 360 jours).
2. Établissez le plan d’amortissement de cette machine.

8 4031 TG WB 00
Solution
1. Amortissement journalier = 3 000 x 33,33 % / 360 jours = 2.78 € environ.
2. Plan d’amortissement
Base amortissable: 3 000 € Durée utilisation prévue : 3 ans
Taux d’amortissement : 100 % / 3 = 33,33 % Mode d’amortissement : linéaire
Date début d’amortissement : 13/11/N Valeur résiduelle : 0 €
Date Annuité Cumul des Valeur nette
Base amortissable
d’inventaire d’amortissement amortissements comptable
(pour 48 jours
31/12/N 3 000 133,33 2 866,67
d’utilisation) 133,33 €
(pour 1 an
31/12/N+1 3 000 1 133,33 1 866,67
d’utilisation) 1 000 €
(pour 1 an
31/12/N+2 3 000 2 133,33 866,67
d’utilisation) 1 000 €
(pour 312 jours
31/12/N+3 3 000 3 000,00 0
d’utilisation) 866,67 €

1re annuité (N) :


3 000 x 33,33 % x (48/360 jours) = 133,33 € 01/01/N 13/11/06 (date de mise en service) 30/12/N
= 48 jours d'utilisation

Annuité N+1 (pleine) : 3 000 x 33,33 % = 1 000 €


Annuité N+2 : idem Séquence 4
13/11/N 01/01/N+3 13/11/N+3
Dernière annuité (N+3) : 2 ans 48 jours (date fin d'utilisation) Les amortissements
3 000 x 33,33 % x (312/360 jours) = 866,67 € d’utilisation d’actif immobilisé
Il reste 3 ans – (2 ans 48 jours) = 312
jours d’utilisation en N+3
Page 5
4B2. L’amortissement par unités d’œuvre
Cette méthode calcule les annuités d’amortissement en fonction de critères techniques
qui traduisent les prévisions de consommation des avantages économiques de l’immo-
bilisation.
Exemple de critère  technique  pour une voiture  : le kilométrage annuel  ; pour une
machine : le nombre d’heures annuelles d’utilisation…
Taux d’amortissement = consommation annuelle en unités / consommation totale en
unités

Exemple 3
Le comptable de la société souhaiterait recalculer les annuités d’amortissement de
l’immobilisation acquise dans l’annexe 1 avec la méthode des unités d’œuvre. Il prévoit
pour cette machine une durée d’utilisation totale de 15  000 heures pendant sa durée
d’utilisation (1 500 heures en 2006, 5 000 en 2007, 5 000 en 2008, 3 500 en 2009).
1. Calculez l’amortissement engendré par une heure d’utilisation de la machine.
2. É
 tablissez le plan d’amortissement de cette machine selon la méthode des unités
d’œuvre.

8 4031 TG WB 00
Solution

1. Amortissement horaire = 3 000 € / 15 000 heures = 0,2 €


2. Plan d’amortissement
Base amortissable : 3 000 € Durée d’utilisation prévue : 3 ans
Mode d’amortissement : unités d’œuvre exprimées en heures
machine
Valeur résiduelle : 0 € Nombre total d’unités d’œuvre : 15 000
Date Base Cumul des Valeur nette
Annuité d’amortissement
d’inventaire amortissable amortissements comptable
31/12/N 3 000 3 000 x 1 500 / 15 000 = 300 300 2 700
31/12/N+1 3 000 3 000 x 5 000 / 15 000 =1 000 1 300 1 700
31/12/N+2 3 000 3 000 x 5 000 / 15 000 = 1 000 2 300 700
31/12/N+3 3 000 3 000 x 3 500 / 15 000 = 700 3000 0

4C. Les cas particuliers affectant le calcul des amortissements


Plusieurs particularités peuvent affecter le calcul des amortissements.

4C1. Les immobilisations comportant des composants


Rappel : un composant est un élément d’une immobilisation qui a une durée d’utilisation
différente de l’immobilisation dans son ensemble. Exemples : l’ascenseur d’un immeuble,
les sièges d’un avion…
Séquence 4
Il doit être comptabilisé distinctement et faire l’objet d’un plan d’amortissement séparé.
Les amortissements
d’actif immobilisé 4C2. Les cas d’immobilisations comportant une valeur résiduelle
positive
Page 6
Lorsqu’il est prévu une valeur résiduelle positive à la fin de la période d’utilisation de
l’immobilisation, le tableau d’amortissement doit comporter une colonne supplémen-
taire, de manière à renseigner, pour chaque annuité, un coût d’acquisition distinct de la
base amortissable.

Exemple 4
Soit une machine-outil acquise et mise en service le 13/11/N, amortie selon les mêmes
conditions que l’annexe 1. Il est prévu de la revendre pour un montant de 300 € à la fin
de sa période d’utilisation.
Établissez le plan d’amortissement de cette machine-outil selon cette hypothèse.
Solution
Base amortissable : 3 000 – 300 = 2 700 € Durée utilisation prévue : 3 ans
Taux d’amortissement : 100 % / 3 = 33,33 % Mode d’amortissement : linéaire
Date début d’amortissement : 01/01/N Valeur résiduelle : 300 €
Date Coût Base Annuité Cumul des Valeur nette
d’inventaire d’acquisition amortissable d’amortissement amortissements comptable

31/12/N 3 000 2 700 2 700 x 1/3 = 900 900 2 100

31/12/N+1 3 000 2 700 900 1 800 1 200


31/12/N+2 3 000 2 700 900 2 700 300

8 4031 TG WB 00
4C3. La modification du rythme d’utilisation d’une immobilisation
Lorsque les conditions d’utilisation prévues d’une immobilisation changent de manière
significative, le plan d’amortissement doit être modifié de façon prospective :
–– seules les annuités futures doivent être modifiées ;
–– elles doivent être calculées sur la base de la VNC constatée à la date de modi-
fication du plan d’amortissement, sur la durée d’amortissement restante.

Exemple 5
Vous reprenez le plan d’amortissement de l’exemple précédent.
On suppose qu’au 31/12/N, en raison d’un surcroit d’activité, il est prévu une intensifica-
tion de l’utilisation de la machine pour les exercices futurs. On prévoit donc une utilisa-
tion de 8 000 heures. en N+1 et de 5 500 heures. en N+2.
Établissez le tableau d’amortissement de la machine-outil en tenant compte de cette
hypothèse.
Solution
Base amortissable : 3 000 € Durée d’utilisation prévue : 3 ans
Mode d’amortissement : unités d’œuvre exprimées en heures
machine
Valeur résiduelle : 0 € Nombre total d’unités d’œuvre : 15 000
Valeur Séquence 4
Date Coût Base Cumul des
Annuité d’amortissement nette
d’inventaire d’acquisition amortissable amortissements
comptable Les amortissements
31/12/N 3 000 3 000 300 (inchangé) 300 2 700 d’actif immobilisé

31/12/N+1 3 000 2 700 2 700 x 8 000 / 13 500 =1 600 1 900 1 100


Page 7
31/12/N+2 3 000 2 700 2 700 x 5 500 / 13 500 = 1 100 3 000 0

5. La comptabilisation des amortissements

5A. Les comptes utilisés


Les amortissements font baisser la valeur de l’immobilisation au bilan = compte 28XX
amortissements des immobilisations (insertion du numéro « 8 » en deuxième position du
compte d’immobilisation concerné).
Ce compte doit être comptabilisé au crédit pour contrepasser l’écriture d’achat initiale,
sans la faire disparaître (respect du principe des coûts historiques).
Ils provoquent un appauvrissement de l’entreprise, et donc une baisse du résultat de
l’exercice = compte 681 : « dotations aux amortissements » pour augmenter les charges
de l’exercice (dotations = hausse).

8 4031 TG WB 00
5B. L’enregistrement au journal

Exemple 6

Vous reprenez le tableau d’amortissement de l’annexe 1.


Comptabilisez l’acquisition de la machine au 01/01/N ainsi que la 1re annuité du tableau
d’amortissement au 31/12/N.
Solution
Date N° compte Libellé Débit Crédit
2154 Matériel industriel
445625 TVA sur immobilisations 3 000
01/01/N
512 Banque 588 3 588
Acquisition du matériel industriel

681 Dotation aux amortissements


31/12/N Annuité (1 000)
28154 Amortissements (du matériel industriel) Annuité (1 000)

5C. L es conséquences des opérations d’amortissement dans les


documents de synthèse
En vertu du principe des coûts historiques, les amortissements se présentent de manière
Séquence 4 distincte au bilan, de manière à faire apparaître le coût d’acquisition des immobilisations.
1. À
 partir des écritures constatées dans la question précédente, établissez le grand livre
Les amortissements
d’actif immobilisé des comptes de charges (classe 6) et d’immobilisations (classe 2) de l’entreprise, au
31/12/N.
Page 8
2. E
 n vous aidant des écritures de la question précédente, établissez le bilan et le
compte de résultat de l’entreprise AMORTIS au 31/12/N, puis au 31/12/N+1.
Solution
1. Grand livre
D 2154 Matériel industriel C D 681 dot. Amortissements C D 28154 amort. Mat. indus. C
3 000 (01/01)  SD : 3 000  1 000 (31/12)  SD : 1 000  SC : 1 000  1 000 (31/12)

2. Bilan et compte de résultat


Extrait de bilan de l’entreprise AMORTIS
Actif Passif

Brut (valeur Amortissements Valeur nette


Éléments Éléments Montant
d’acquisition) cumulés comptable*

Actif immobilisé 3 000 1 000 2 000 Capitaux propres :


3 000 2 000 1 000 Résultat  - 1 000
(cpte 2154) (cpte 28154) - 1 000
(annuité)
Actif circulant Dettes

*VNC = brut – amortissements cumulés

8 4031 TG WB 00
Compte de résultat de l’entreprise AMORTIS

Charges 1 000 Produits


681 Dotation aux amortissements 1 000

Légende :
En rouge : bilan et compte de résultat au 31/12/N
En bleu : bilan et compte de résultat au 31/12/N+1

Remarque : les dotations aux amortissements sont considérés comme des charges calcu-
lées et non décaissées car elles n’entrainent aucune sortie monétaire.
Les amortissements obligent donc l’entreprise à baisser le résultat de l’exercice, sans
dégradation équivalente de sa trésorerie. Cette baisse du résultat a pour effet d’empê-
cher la distribution de dividendes plus importants aux actionnaires (car calculés en fonc-
tion des bénéfices réalisés). La somme non distribuée sera donc disponible pour financer
le renouvellement des investissements par autofinancement (vois processus 6).

Amortissements Dividendes
(dotations) Résultat Bénéfices
Autofinancement

Séquence 4

Les amortissements
d’actif immobilisé

Page 9

8 4031 TG WB 00
Exercices autocorrectifs

Exercice 1 : calcul et comptabilisation d’amortissements économiques


selon le mode linéaire

L’entreprise Samain a acquis le 17 juin N à la société Lempereur un micro-ordinateur IBM


pour un coût de 18 000 € HT (la TVA a été entièrement récupérée), facture n° 121189. Le
technicien de l’entreprise a mis en service le matériel le 20 juin N. Le montant estimé de
cette installation est de 500 €.
L’entreprise décide d’amortir sur une durée de quatre ans le matériel, selon le mode
linéaire.
1. Enregistrer l’écriture d’acquisition de l’immobilisation.
2. Présenter le tableau d’amortissement.
3. Enregistrer les écritures en N et en N+1.

Exercice 2 : calcul et comptabilisation d’amortissements économiques selon


la méthode des unités d’œuvre
Séquence 4

Les amortissements Le fournisseur Belin adresse à l’entreprise Duval le 1er octobre N la facture n° 34 réglable
d’actif immobilisé immédiatement.

Page 10 Établissements Belin


15, route de Rennes
Facture n° AX 316
DOIT
Entreprise Duval
Nantes, le 1er octobre N

Désignation Quantité Prix unitaire Montant

Machine-outil NS4758 1 42 000 42 000,00

Montant brut 42 000,00


Remise 20 % 8 400,00
Net commercial 33 600,00
Escompte 5 % 1 680,00
Net hors taxes 31 920,00
Frais de transport 1 080,00
TVA 19,60 % 6 468,00
Net à payer 39 468,00

L’utilisation du bien est déterminable en fonction du nombre d’unités fabriquées.

8 4031 TG WB 00
Le nombre d’unités fabriquées prévu est le suivant :
N : 2 000
N+1: 10 000
N+2 : 25 000
N+3 : 25 000
N+4 : 18 000
1. Enregistrer l’écriture d’acquisition de l’immobilisation.
2. Présenter le tableau d’amortissement.
3. Enregistrer les écritures en N et en N+1.
4. Présenter l’extrait de bilan et l’extrait du compte de résultat des années N et N+1.

Exercice 3 : modification dans le rythme de consommation des avantages


économiques
Un matériel industriel (tour numérique) est acquis et mis en service le 1er octobre N pour
un montant de 86 000 € HT.
L’utilisation du bien est prévue pour 5 ans et déterminable en fonction du nombre d’uni-
tés fabriquées.
Le nombre d’unités fabriquées prévu est le suivant : Séquence 4
N : 2 000
Les amortissements
N+1 : 10 000 d’actif immobilisé

N+2 : 25 000 Page 11


N+3 : 25 000
N+4 : 18 000
1. Présentez le tableau d’amortissement.
2. D
 ébut N+3, l’état du marché de l’entreprise conduit à réviser le nombre d’unités pro-
duites. Au bout du compte, il y aura 30 000 unités produites en N+3, 20 000 unités en
N+4. Procéder à la modification prospective du tableau d’amortissement.

Exercice 4 : calcul d’amortissements économiques avec valeur résiduelle


non nulle
L’entreprise ASTON, spécialisée dans la fabrication de matériel médical, a mis en service le
1er avril N un matériel technique acquis le 15 mars N (prix d’acquisition hors taxes à déter-
miner - TVA : 19,60 %).
La durée probable d’utilisation de ce matériel est de 5 ans. À la fin de cette durée d’utili-
sation, sa valeur résiduelle (significative et mesurable) n’est pas nulle (valeur à déterminer).
La dotation aux amortissements au titre de l’année N est de 6 000 € et la valeur nette
comptable de ce matériel est de 39 000 € au 31 décembre N. La consommation des avan-
tages économiques attendus est linéaire.
L’entreprise clôture ses comptes au 31 décembre chaque année.

8 4031 TG WB 00
1. Comment est déterminée la base amortissable d’une immobilisation ?
2. Calculer la base amortissable du matériel technique.
3. Calculer la valeur d’entrée (hors taxes) du matériel technique.
4. Comptabiliser l’acquisition du matériel technique.
5. Calculer la valeur résiduelle.
6. Présenter le tableau d’amortissement de ce matériel pour les années N à N+5.

Séquence 4

Les amortissements
d’actif immobilisé

Page 12

8 4031 TG WB 00
Corrigé des exercices autocorrectifs
Exercice 1

1. Enregistrer l’écriture d’acquisition de l’immobilisation.

18 500,00
2183 Matériel de bureau et informatique
3 600,00
44562 Etat -TVA déductible s/immob
722 Production immobilisée corporelle 500,00
404 Fournisseurs d’immobilisation 21 600,00
Fournisseur Henri

2. Présenter le tableau d’amortissement.


N° de compte : 2183 Nom du compte: Matériel de bureau et matériel informatique
N° de l’immobilisation dans l’entreprise : 2183004
Désignation de l’immobilisation : Montant de la facture TTC : 21 528 €
IBM 7400 TVA déductible : 3 528 €
Nom du fournisseur : Etablissements Lempereur Valeur d’origine (à amortir) : 18 000 €
Date d’acquisition : 17/06/N Date de mise en service : 20/06/N
Durée probable de vie : 4 ans Taux d’amortissement : 25 % Séquence 4

Valeur comptable Les amortissements


Annuité de Amortissements
Années Base de calcul nette en fin d’actif immobilisé
l’exercice cumulés
d’exercice
Page 13
31/12/N 18 500,00 2 453,82(1) 2 453,82 16 046,18

31/12/N+1 18 500,00 4 625,00 7 078,82 11 421,18

31/12/N+2 18 500,00 4 625,00 11 703,82 6 796,18

31/12/N+3 18 500,00 4 625,00 16 328,82 2 171,18

31/12/N+4 18 500,00 2 171,18(2) 18 500,00 0

(1) = 18 500 x 25 % x 191/360


(2) = 4 625 – 2 453,82

8 4031 TG WB 00
3. Enregistrer les écritures en N et en N+1.
31 décembre N

68112 DAP ; charges d’exploitation 2 453,82


28183 Amortissement Mat. informatique 2 453,82
Dotations de l’année

31 décembre N+1

68112 DAP ; charges d’exploitation 4 625,00


28183 Amortissement Mat. informatique 4 625,00
Dotations de l’année

Exercice 2

1. Enregistrer l’écriture d’acquisition de l’immobilisation.


1er octobre N

2154 Matériel industriel 33 000,00


Séquence 4
44562 Etat ; TVA déductible s/immob 6 468,00
Les amortissements 404 Fournisseurs d’immobilisations 39 468,00
d’actif immobilisé Fournisseur Belin ; fact n° AX 316

Page 14

2. Présenter le tableau d’amortissement.

N° de compte : 2154 Nom du compte: Matériel industriel


N° de l’immobilisation dans l’entreprise : 2154004

Désignation de l’immobilisation : Coût d’acquisition  33 000 € HT


Machine-outil NS4758
Nom du fournisseur : Etablissements Belin Valeur résiduelle : 0 €
Facture n° 34 du 1er octobre N
Date de mise en service : 1/ 10/N

Mesure des avantages économiques attendus : unités fabriquées

Quote-part Valeur comptable


Base de Annuité de Amortissements
Années des avantages nette en fin
calcul l’exercice cumulés
économiques d’exercice
N 33 000,00 2 000/80 000 825,00 825,00 32 175,00

N+1 33 000,00 10 000/80 000 4 125,00 4 950,00 28 050,00

N+2 33 000,00 25 000/80 000 10 312,50 15 262,50 17 737,50

N+3 33 000,00 25 000/80 000 10 312,50 25 575,00 7 425,00

N+4 33 000,00 18 000/80 000 7 425,00 33 000,00 0,00

8 4031 TG WB 00
3. Enregistrer les écritures en N et en N+1.
31 décembre N

68112 DAP ; charges d’exploitation 825,00


28154 Amortissement Mat. Indust. 825,00
Dotations de l’année

31 décembre N+1

68112 DAP ; charges d’exploitation 4 125,00


28154 Amortissement Mat. Indust. 4 125,00
Dotations de l’année

4. Présenter l’extrait de bilan et l’extrait du compte de résultat des années N et N+1.


Extrait du bilan au 31/12/N
Actif Brut Amort. Net

Actifs immobilisés
– Matériel industriel 33 000,00 825,00 32 175,00

Séquence 4

Extrait du bilan au 31/12/N+1 Les amortissements


d’actif immobilisé
Actif Brut Amort. Net

Actifs immobilisés Page 15


– Matériel industriel 33 000,00 4 950,00 28 050,00

Exercice 3 

1. Présentez le tableau d’amortissement.


Quote-part Valeur comptable
Annuité de Amortissements
Années Base de calcul des avantages nette en fin
l’exercice cumulés
économiques d’exercice

31/12/N 86 000,00 2 000/80 000 2 150,00 2 150,00 83 850,00

31/12/N+1 86 000,00 10 000/80 000 10 750,00 12 900,00 73 100,00

31/12/N+2 86 000,00 25 000/80 000 26 875,00 39 775,00 46 225,00

31/12/N+3 86 000,00 25 000/80 000 26 875,00 66 650,00 19 350,00

31/12/N+4 86 000,00 18 000/80 000 19 350,00 86 000,00 0,00

8 4031 TG WB 00
2. Procéder à la modification prospective du tableau d’amortissement.
Quote-part Valeur comptable
Base de Annuité de Amortissements
Années des avantages nette en fin
calcul l’exercice cumulés
économiques d’exercice

31/12/N 86 000,00 2 000/80 000 2 150,00 2 150,00 83 850,00

31/12/N+1 86 000,00 10 000/80 000 10 750,00 12 900,00 73 100,00

31/12/N+2 86 000,00 25 000/80 000 26 875,00 39 775,00 46 225,00

31/12/N+3 46 225,00 30 000/50 000 27 735,00 67 510,00 18 490,00

31/12/N+4 46 225,00 20 000/50 000 18 490,00 86 000,00 0,00

Exercice 4 
1. Comment est déterminée la base amortissable d’une immobilisation ?
La base amortissable est la valeur d’entrée (valeur brute) de l’immobilisation dans le patri-
moine sous déduction de la valeur résiduelle (PCG art 322.1).

2. Calculer la base amortissable du matériel technique.


Base amortissable (BA) :
Date de mise en service : 1er avril soit 270 jours sur 360 jours.
Séquence 4
Amortissements = 6000
Les amortissements 6 000 = BA x 12/9 x 20 %
d’actif immobilisé
BA = 40 000 €
Page 16
3. Calculer la valeur d’entrée (hors taxes) du matériel technique.
Valeur nette comptable = Valeur d’entrée de l’immobilisation – Amortissements comp-
tabilisés
39 000 € = Valeur d’entrée - 6 000 €
Valeur d’entrée = 39 000 € + 6 000 € = 45 000 €

4. Comptabiliser l’acquisition du matériel technique.


14 mars N

215 Matériel et outillage 45 000,00


44562 Etat ; TVA déductible sur immob. 8 820,00
404 Fournisseurs d’immobilisation 53 820,00
Acquisition du matériel technique

5. Calculer la valeur résiduelle.


Valeur résiduelle = Valeur entrée de l’immobilisation – Base amortissable
= 45 000 € - 40 000 € = 5 000 €

8 4031 TG WB 00
6. Présenter le tableau d’amortissement de ce matériel pour les années N à N+5.
Valeur Base de Annuité de Amortissements Valeur comptable
Années
d’origine calcul l’exercice cumulés nette en fin d’exercice

N 45 000,00 40 000,00 6 000,00 6 000,00 39 000,00


N+1 45 000,00 40 000,00 8 000,00 14 000,00 31  000,00
N+2 45 000,00 40 000,00 8 000,00 22 000,00 23  000,00
N+3 45 000,00 40 000,00 8 000,00 30 000,00 15  000,00
N+4 45 000,00 40 000,00 8 000,00 38 000,00 7 000,00
N+5 45 000,00 40 000,00 2 000,00 40 000,00 5 000,00

Séquence 4

Les amortissements
d’actif immobilisé

Page 17

8 4031 TG WB 00