Sunteți pe pagina 1din 2

L’Éveil de la Conscience

(1e partie)

Beaucoup de personnes ont des inquiétudes spirituelles et s'intéressent aux questions


ésotériques, mais elles ne savent pas comment les appréhender, s’en approprier, y
approfondir. Nous devons commencer par éveiller la conscience si nous voulons progresser
spirituellement dans la vie et dans ces études Gnostiques. Nous devons nous faire le propos
d’éveiller conscience, ici et maintenant, pour découvrir et connaître ce que pour beaucoup
ce sont ses énigmes. Le sceptique par rapport à ces questions est un ignorant car, il a la
conscience endormie et parle de ce qu’il ne connaît pas ; l'ignorance est synonyme de
scepticisme.

Mais qu’est-ce qui signifie éveiller la conscience ?

Définissons tout d’abord ce qu’est la conscience : c’est en soi-même un type d'énergie à une
très forte fréquence vibratoire. C’est la Lumière que l'inconscient ne perçoit pas, le matériel
psychique le plus élevé chez l'être humain, une fraction de son Âme.

"La conscience est une espèce très particulière d'appréhension,


de connaissance intérieure.
La faculté de la conscience nous permet la connaissance de soi,
Elle nous donne la connaissance intégrale de ce qui est, d'où on est,
de ce qu'on sait vraiment et de ce qu’on ignore réellement "
(Samaël Aun Weor)

La première chose nécessaire pour éveiller notre conscience c’est de découvrir et accepter
qu'elle dort profondément. La fantaisie, la mécanicité, la fascination, l'automatisme,
l'identification avec tous et tout, la répétition des mêmes mots, habitudes, erreurs, actes, et
la récurrence dans nos vies, ce sont des aspects qui nous indiquent, qu'en vérité nous
sommes endormis. C'est une réalité que l'humanité vit avec la conscience endormie : nous
allons à l'école ou au travail endormis, nous marchons dans les rues en rêvant. Nous vivons
et mourons en songeant…

Dans une rencontre de box, par exemple, lorsqu'un boxeur est "mis hors de combat", on dit
qu'il est inconscient, et qu’"à reprendre sa connaissance" il récupère la conscience. Certes,
ce boxeur, non seulement est soudainement "mis hors de la réalité ou déconnecté" à cause
du fort coup, mais aussi, il perd momentanément le contrôle de son corps physique. Si le
boxeur éveillait conscience au milieu du combat, il regarderait plein de honte et horreur
autour de lui, comprendrait immédiatement son ridicule et fuirait de l’horrible ambiance
devant l'étonnement des foules qui, endormies e inconscientes, applaudissent et vocifèrent.

Nous ne devons pas confondre la conscience avec l’intelligence ou l’intellect.


L'intellect est ce qui nous donne l’entendement des choses et des situations.

La nuit, nous nous couchons et le lendemain, nous nous réveillons pour ensuite nous lever,
etc. ; mais ceux qui se lèvent, en fait, sont notre corps physique et notre intellect chargés du
contrôle de nos fonctions mentales et habilités motrices, toutefois, notre conscience reste
profondément endormie.

L'importance d’éveiller notre conscience se trouve en ce que nous pouvons avoir une bonne
relation avec Dieu et la divinité, avec nos semblables et avec soi. L’éveil de la conscience nous
permet de coexister avec les Sages et les Maîtres de la Loge Blanche, être guidés par eux,
étudier et vivre dans les plans supérieurs, rappeler nos passées réincarnations, assister à
notre propre Initiation, etc.

"L'essence (ou conscience) possède de multiples sens de perfection et d’extraordinaires


pouvoirs naturels"
(Samaël Aun Weor)