Sunteți pe pagina 1din 7

PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE CASE TRADITIONNELLE N°2

1 .DIMENSIONNEMENT DE LA CHARGE STATIQUE DU VENT

1.1 PRESCRIPTIONS COMMUNES

1.1.1. Pression dynamique

Avec V=vitesse de référence=100Km/h=27.77 m /s

1.1.2. Direction du vent

Pour le calcul des actions d’ensemble, la direction du vent est supposée :

Normale au maitre-couple maximal (dont la largeur d est égale au diamètre du cercle circonscrit,
nervures comprises le cas échéant).

1.1.3. Rapport de dimensions

λ est le rapport de la hauteur h (toiture comprise) ou de la longueur totale l à la largeur d du


maitre- couple;

1.2. CARACTERISTIQUES

La construction envisagée figure dans la catégorie des constructions diverses : voute plein
cintre.

1 .3. COEFFICIENT GLOBAL DE TRAINEE (c)

Pour un rapport de dimensions quelconques, le coefficient global de trainée a pour valeur

• Puisque notre bâtiment se repose sur le sol, le coefficient ce coefficient est lu sur
l’échelle en fonction du rapport de dimensions λ.

Avec

• Le coefficient , lorsqu’il ya convexité au vent :

1
1.4. ACTIONS EXTERIEURES

Actions moyennes

Dans le cas des parois en voute à direction circulaire parabolique dont la flèche f est comprise
entre le dixième et la moitié de la corde a ou b (plein cintre) et inférieure aux 2/3 de la hauteur h
de la construction, les coefficients de pression ce sont déterminés par un diagramme en chaque
point de la voute ,en fonction de l’angle d’inclinaison de la tangente en ce point
sur la direction du vent, et du coefficient .

Déterminons les coefficients ce pour chaque distance égale à h/3 ;

• A une hauteur égale à h /3, les parois sont considérées comme verticales. Le coefficient de
pression à prendre en compte dans une section diamétrale est donné par les
diagrammes en fonction du coefficient et de l’angle d’inclinaison de la surface plane ou
du plan tangent à la surface courbe sur la direction du vent.

C’est l’action normale à une face qui donne les plus grands efforts. Elle est déterminée avec

= + 0.8 pour la face au vent

= (1.3 0.8) pour les faces sous le vent.

= (1.3 0.8)

• A partir de h/3 : on considère les parois comme une voute ;la condition est :

On utilise alors la première condition ; f=2m ; ; α=41.3°

= + 0.12

A partir de ; f=2m ; ; α=19.3.3°

2
=

Actions locales

Ce sont les actions au sommet conique de la voute :

 f est fonction de a et

= + 0.2

1.5. ACTIONS INTERIEURES

Pour les parois dont la perméabilité , on applique simultanément sur des faces intérieures
de tous les compartiments, soit une surpression, soit une dépression, définis suivant la catégorie
de la construction.

Pour les parois en voute:

• Surpression

• Dépression

1.6. ACTIONS RESULTANTES UNITAIRES SUR LES PAROIS

Pour chaque élément, on combine de la façon le plus défavorable les actions extérieures et les
actions intérieures :

 A une hauteur h/3 : Pression C= +0.378+0.8= + 1.178

Succion C=

 A une hauteur comprise entre h/3 et 2h/ 3: Pression: C=

Succion : C=

 A une hauteur : Pression: C=

3
Succion : C=

1.7. CHARGES MAXIMALE DE DIMMENSIONNEMENT

1.8. ACTIONS D’ENSEMBLE

Les forces de renversement T et de soulèvement U, pour les calottes sphériques sont données par
les expressions suivantes :

2. DETERMINATION DES CHARGES DES PLUIES

2.1. Valeurs des charges

Ces valeurs sont en fonction de la région et de l’altitude. La maison sera construite dans une
région ou la pluviométrie est de l’ordre de 2300mm.

4
Pour cette région (climat équatorial) on prend :

• La charge verticale normale

• La charge extrême

2.2. Valeurs en fonction de l’altitude

Au delà de 200m d’altitude, et quelle que soit la région considérée, la loi de la variation des
charges en fonction de et de l’altitude A est donnée par les relations ;

Quand

En prenant la valeur moyenne de A = 1000 m ;

2.3. Influence des caractéristiques de la toiture

Lorsque l’inclinaison dépasse 25°, et lorsque rien ne s’oppose au glissement, ces charges sont
réduites de 2% ;

5
3. DIMENSIONNEMENT DE LA COLONNE INTERIEURE

3.1. Descente des charges

Aire de la surface de la Toiture

S=

Répartition des charges par colonne :

Surface supportée par les par colonnes intérieures =

Surface supportée par une seule colonne =

Charge permanente (paille + tige en bois) :

(Pour une épaisseur de 20 cm)

Charge du vent :

Charges d’exploitation :

Charge de la pluie

Charge ultime de dimensionnement +1.2

= 6056.94N/m2

La charge axiale par colonne

3.2. Dimensionnement de la colonne intérieure et vérification

La longueur de la colonne L=2.70m

La charge axiale de dimensionnement N =

6
Pour l’eucalyptus, la résistance parallèle aux fibres

L’aire de la section de la colonne requise :

P=

Le diamètre requis d=

Or le diamètre utilisée est d =120 mm ;

Donc la stabilité de la colonne est assurée.

Vérification :

En utilisant une colonne de 120 mm de diamètre :

Le rapport des dimensions est

Puisque le rapport est supérieur à K= , la colonne est classée comme longue

La contrainte de compression admissible pour une longue colonne:

Charge axiale admissible N =

Or la charge axiale appliquée par colonne est N= 21.407 kN

Alors la colonne de 12 cm de diamètre est stable vis-à-vis des sollicitations soumises à la


colonne.