Sunteți pe pagina 1din 4

la scoliose

définition
déviation du rachis dans les 3 plans de l'espace ,à différencier avec l'attitude scoliotique qui est une attitude
qui disparait avec la disparition de la cause .les causes sont variés dans 70% des cas

l'étiologie reste indéfinie =scoliose idiopathique ou essentielle .

anatomopathologie
déformation 3D qui associe :une inflexion latéral ,une cuneiformation (en coin),et la rotation

vertébrale

gibbosité :scoliose structurale (dépistage précoce de la scoliose):on peut parler de scoliose sans

gibbosité. elle fait la différence entre scoliose et attitude scoliotique .

clinique
1-circonstance de découverte

asymétrie du dos ,des épaules, du triangle de la taille repérée par les parents.

à l'occasion d'un dépistage scolaire .

lors d'un examen systématique

épisode de rachis douloureux .

2-examen clinique

il doit se faire dans la position debout ,bassin bien équilibré (répères de bassin

peut découvrir une inégalité ).

inspection

pour rechercher une asymétrie des épaules ,des pointes des omoplates, des triangles de taille.

examen :

-équilibre de tronc par le fil de plomb et si équilibre le fil doit passer par le sillon inter fessier.

-mesure de la flèche de scoliose (fil à plomb )passant par C7 =distance entre partie la plus déviée du rachis
et le fil .(critère pour surveiller le patient ).
-rechercher une déviation sagittale associée.

-équilibre de la scoliose

-profil+++

-position penché en avant: pour dépister et permet de mesurer la hauteur de la gibbosité .

-position couchée :test de réductibilité de la gibbosité .soit raide, bloqué ou souple(répond au trt).

la découverte d'une déviation du rachis accompagnée d'une gibbosité permet de poser le diagnostique
de scoliose structurale donc intérêt d'un interrogatoire précis, d’évaluation de degré de réductibilité ,état
de la croissance et de la maturation restante (car à bas âge va s'aggraver si on la laisse évoluer
spontanément ).la radiologie permet de chercher une étiologie .

radiologie :
rachis face et profil :

 pour confirmer le diagnostique, mesurer l'angle de la courbure scoliotique

angle de cobb :angle formé par la tang entre le vertèbre limite sup et le vertèbre sommet et la tang entre
vertèbre limite inf et vertèbre sommet.

la scoliose est définie par un vertèbre limite supérieur et vertèbre limite inférieur et vertèbre sommet(le
point le plus dévié).

 rechercher une étiologie :tumoral ,infectieux et malformatif (fusion des vertèbres).

 apprécier l'importance de la rotation vertébrale

 chercher les critère d'évolutivité =maturation osseuse test de RISSER pour localiser la fin de
croissance .

TDM

anomalie osseuse découverte à la radio standard

IRM

-en cas de scoliose malformatif :univértèbre,fusion ,malformation de la moelle épinière.

-troubles neurologique associé .

les formes cliniques


1-formes selon les déformations sagittale associée

-scoliose habituelle

-lordo-scoliose
-sypho-scoliose

2-formes selon la localisation de la courbure

-scoliose à une courbure (70% des cas) svt n'est pas équilibré :

a-scoliose dorsale 25%

b-scoliose dorso-lombaire 19% des cas

c-scoliose lombaire 25%

d-scoliose cervico-dorsales.

-scoliose à double courbure 30% des cas

a-scoliose dorsale+lombaire

b-scoliose dorsale double

c-scoliose dorsale +dorso-lombaire .

3-formes selon l'âge :

 scoliose de l'adolescent :à partir de 12-14ans

 scoliose juvénile :entre 3 et puberté

 scoliose infantile:entre 1 an et 3 ans

 scoliose du nourisson:de la naissance à 1 an (bon pronostique).

4-formes étiologique QE

-scoliose idiopathique 70% des cas surtout chez la fille .

-scoliose congénitale 10% des cas (malformation :hémi vertèbre barre vertébrale :fusion des cotes d'un
coté=croissance asymétrique).

-scoliose paralytique :amyotrophie spinale infantile(aggravation rapide).polio ,infimité

motrice (souffrance cérébrale avec répercussion motrice),dysraphisme spinal,arthogrypose

,myopathie.

-scoliose dystrophique :neurofibromatose,ostéogènèse imparfaite (enfant avec os très fragile fracture++)

-scoliose neurologique:maladie de charcot-marie,friedrich.

-autres :infectieux, traumatisme, tumoral.

évolution
2 période évolutives:

-aggravation lente

-aggravation rapide :10-13ans (chez la file à partir des 1ére règles )consultation chaque 3 mois.

-stabilisation :17-19 ans si signe de cobb est petit .

traitement
buts:

redresser les courbures ,maintenir cette correction jusqu'à la maturation osseuse .

méthodes

-rééduction :ne guérit pas la scoliose mais permet de la garder souple .

-orthopédique :traction pour préparer la chirurgie ,corsets plâtrés et orthopédique (vrai traitement).

méthodes chirurgicale :arthrodèse vertébrales antérieur et postérieur.

indications:

-toute scoliose évolutive doit être traitée (surveillée par angle de cobb).

scoliose de de 45 ° est traitée orthopédiquement.

-une scoliose de + de 45° doit être traitée chirurgicalement qu'après la fin de croissance car la chirurgie
bloque la croissance.

conclusion
le dépistage des scolioses doit être systématique ,il est basé sur la recherche de la gibbosité .

toute scoliose diagnostiquée doit être surveillée cliniquement et radiologiquement par

la flèche de scoliose, la hauteur et l'angle de cobb =élément de surveillance .

toute scoliose évolutive doit être traitée .

question d'examen :critère clinique et radiologique :

-flèche de gibbosité

-hauteur de gibbosité: position penchée en avant.

-angle de cobb.