Sunteți pe pagina 1din 160

48 Etudes spéciales pour

piano op. 17 divisé en 4


suites

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


Renaud de Vilbac (1829-1884). Compositeur. 48 Etudes spéciales
pour piano op. 17 divisé en 4 suites. 1850.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart


des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le
domaine public provenant des collections de la BnF. Leur
réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet
1978 :
- La réutilisation non commerciale de ces contenus ou dans le
cadre d’une publication académique ou scientifique est libre et
gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment
du maintien de la mention de source des contenus telle que
précisée ci-après : « Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale
de France » ou « Source gallica.bnf.fr / BnF ».
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait
l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la
revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de
fourniture de service ou toute autre réutilisation des contenus
générant directement des revenus : publication vendue (à
l’exception des ouvrages académiques ou scientifiques), une
exposition, une production audiovisuelle, un service ou un produit
payant, un support à vocation promotionnelle etc.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de


l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation


particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur


appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,
sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable
du titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les
bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont
signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque
municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à
s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de
réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le


producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du
code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica


sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans
un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la
conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions


d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en
matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces
dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par
la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition,


contacter
utilisation.commerciale@bnf.fr.
48
ÉTUDES
$$cchU$

POUR LE PIANO
PAR

RENAUD DE VILBAC

Op. 17 Prix: 30 fr.

L'ouvrage divisé en quatre suites

lte suite..... 10 fr. 30 suite..... 12 fr,


21, suite 10 fr. 44 suite 12 fr.

[texte_manquant]
LES cet effet, je me suis déterminé à adopter la désignation suivante
A

DUPIANISTE
TABLETTES comme plus claire, plus précise, entièrement à l'abri de toute interpré-
tation douteuse, et ne changeant rien à ma classificationpremière.
Echelle
de progreu.on.
I 1er degré,
RÉDIGÉES
iro SÉRIE. TRÈS FACILE .. la* --
< 2e

PAR HENRY LEMOINE


. ^ SEME. j 5e
-

5* sopiE. MOYENNE DIFFICULTÉ


..} 8e degré.
(

-
7e

AVERTISSEMENT. ! ge —
( J 0e

J'avais, il y a plusieurs années, commencé un travail sur une classifi- (11e —
cation progressive des meilleurs ouvrages à indiquer pour l'enseignement. 4e sÉRiE. DIFFICILE.
]I2e

Ce travail, fort long et tout de patience, fut à différentes fois interrompu j 13e

et repris. [ 14e
J'en publiai, il y a environ quatre ans, un extrait à la suite d'un de mes —
158
Catalogues de musique de piano. Ce Catalogue,imprimé à six milte exem-
^plaires, fut promptement enlevé. Obligé de le faire réimprimer pour les
besoins de ma maison de commerce,j'en retranchai l'extrait de§ Tablettes
a8 SE|p. '{.Jt.U DIFFICILE., .
-

( 18e
avec l'intention formellede terminerce travail, depuis si com- —
mencé. Tout imparfait qu'il pourra être, je n'en ai pas moins l'intime Conservant aiçsi les trois degrés aux lre et 2e séries, et les quatre aux3e,
convictionqu'il rendra d'importantsservices à l'art de l'enseignement. 4e et 5e.
Ancien élève du Conservatoire,ayant fait partie de la classe de l'excel- L'enseignement sera ainsi divisé:
lent et vénérable M. Louis Adam, c'est à la parfaite école de ce savant
professeur que j'ai puisé mon goût pour l'enseignement auquel je me suis ÉLÉMENTAIRE
ENSEIGNEMENT OUPRIMAIRE
livré sans interruption jusqu'à ce jour. Quand je me décidai à devenir en
même temps éditeur de musique, ce fut surtout avec l'intentiond'apporter Méthode, Etudes et Morceaux des six premiers degrés.
dans la publication des ouvrages classiquespour le piano les amélioration^ lre et 2' Séries.
importantes que depuis longtemps j'avais jugées indispensables. SECONDAIRE
ENSEIGNEMENT
C'est en effet à partir de cette époque que l'on commença a remarquer
la netteté, la correction et la beautéîles editions1, et qu'on a vu paraître Etudes et Morceaux du Ife au 14e degré Inclusivement.
successivementle grand nombre d'ouvrages élémentaires et classiques que 38 et i8 Séries.
nous possédons actuellement, et avec lesquels on peut arriver facilement à SUPÉRIEUR
ENSEIGNEMENT
un bon enseignement.
Je crois donc pouvoir, sans vanité et sans prétendre nin poser comme Etudes et Morceaux des 15e. 16e et 19e degrés.
l'unique auteur des heureux résultats déjà obtenus, me Hatter au moins 5e Série^
d'avoir, par l'exemple que j'ai donné, largement contribué à leur intro- Renseignement supérieurcommençant avec la cinquièmesérie ne ç:jm-
duction. prend que QUATRE DEGRES. Le 18e et dernier doit être considéré
Tel a toujours été le double but que j'ai ambitionné: améliorer les
éditions des œuvres et faire comprendre la nécessité d'un ordre progressif comme le NEC PLUS ULTRA de l'exécution. Je n'ai donc rien placé à ce
degré, le regardant comme appartenant exclusivement aux grands vir-
dans l'enseignement, surtout dans l'enseignement élémentaire; car c'est
tuoses exécutants qui, de nos jours, ont porté Inexécution, ce prodige du
au point de départ bien dirigé que l'élève doit toujours les progrès réels mécanisme, au plus haut point possible. Liszt, Chopin,Thalberg ont des

début, ce qùi n'arrive que troç fréquemment. '


qu'il fait par la suite, et qu'il s'évite l'effort pénible de revenir, après
plusieurs années de travail, à des études élémentaires mal dirigées à leur

Les Tablettes au Pianiste n'ont donc d'autre but qqe d'offrir, d'in-
diquer une, classification, progressive de morceaux de tous£ les genres et de
imitateurs et même des rivaux. Pourront-ils être surpasses? C'est difficile
à prévoir.
N'oublions pas qu'il a existé et qu'il çxiste encore de grands artistes qui
se sont illustres non-seulement dans l'art de Jouet; du piano, mais aussi
toutes les écoles dans une division parséries et degr'és. par de belles et immortelles compositions. Nommer J.-'S. Bach, HaendeU
Haydn, Mozart, Clementi, Dussek, Cramer, Beethoven, Hummel,Kalk-
MM. les professeurs apprécieront facilement la difficulté d'un pareil
travail et ce qui pourra quelquefois s'y rencontrer d'arbitraire ; car cette
brenner, Czerny, Ch. Mayer, Moschelès, Weber, H. Bertini, H. Berz"
n'est-ce pas, en indiquant les sommités de l'art des diverses époques,
classification progressive,il ne faut pas la chercher strictementd'un mor-
constater encore les immenses progrès qu'ils ont fait faire à l'exécution
ceau à l'autre, cela est de toute impossibilité, mais bien d'un degré à
l'autre. Je dois aussi faire observer qu'assez généralement les derniers sur un instrument devenu l'un des plus populaires?
Je dois citer aussi en particulier deux noms chers à l'enseignement
morceaux d'un degré sont, à peu de chose près, de la même force que les J.
du piano : L. Adam et Zimmermann, Leurs œuvres, le Conservatoire,
premiers du degré suivant. ^
Les Professeursconsommésdans l'art de l'enseignement comprendront
leurs nombreux élèves dont plusieurs, soit comme compositeurs,exécu-
bien que je n'ai pas toujours fait consister la progression dans la difficulté tants ou professeurs, occupent le premier rang, sont là, d'ailleurs, pour
du mécanisme, mais bien aussi dans celle de la mesure, du phrasé, du attester la brillantecarrière de ces deux chefs du professorat en France.
style, et enfin dans la véritable et bonDe exécution de tout l'ensemble d'un A la fin des Tablettes on trouvera, outre les livres d'Études que je si-
gnale dans mon enseignement, le nom de tous les auteurs qui ont aussi
morceau. Ils ne devront donc pas s'étonner du classement de certains composéplusieurs cahiers d'Etudes à divers degrés de force.
faitentreprendre.
morceaux, et ne verront dans ce travail que la bonne intention qui me l'a
Je dois ajouter que j'ai chercha à, éviter les erreurs, que fou' pourrait
Un ouvrage du genre de celui-ci n'a pas encore existé dans l'enseigue-
il
meqt musical: rencontrera, jç n'en puis douter, des opposants, peut-être
aussi des détracteurs; mais quel est l'ouvrage traitant d'enseignement qui
commettre avec ma première désignation de
ait été à l'abri de leurs atteintes? Je n'ai pas eu, à coup sûr, la prétention
lrc de produire une œuvre parfaite ; utile, oui.
SÉRIE. Très facile. 1er, 2e, 3c d. grés. Avant tout, je désire que mes collègues soient persuadés que mon inten-
26 SÉRIE. Facile. 2e, 3° degrés. tion a. été pure de toute hostilité envers eux. Ce sera donc avec reson-
3e SÉRIE. Moyenne difficulté. 1er, 2', 3c, 4c degrés, naissance que je recevrai les observations qu'ils voudront bien m'adresser.
4" SÉRIE. Difficile. 1er, 2e, 3e, 4e degrés.
HENRY LEMOINE.
Se SÉRIE. Très difficile. lfir. 2", 3e, 48 degrés. (1) Comme ce ne fut que vers 1760 que le premierpiano-forté fut inventé, Bach et
Hœndel n'écrivirentrien pour cet instrument,mais pour l'orgue et le clavecin. Ils ne
En tout 18 degrés. servirent pas moins de modèles à Haydn, Mozart et Clementi, qui puisèrent dans les
ouvrages de leurs deux illustres devanciers le goût de la vraie science musicale. ( Voir,
pour plus amplesrenseignementsà ce sujet, l'excellent de M. FÉTIS, De la Mu-
(1) de dire aussi que vers cette époque la gravure de la musique commen. signe mise à la portée de tout le monde, pages 149 à ouvrage
163 et 302 à 307, ainsi que la
çait déjà à faire de notables progrès. - Biographie des musiciens, du même
auteur. )
I. RTlDR. 3
1
U DK.
2"-" ET >
.
6
.%"• KTLDK.
3 - ETU DK '
8 4"'8TtDE.

5•KTIDK.
Y ETLDK. !l
14^
fi•kti n K
"1
11)
7" .:TDE.
18
8KTLDK
Si'.'"KT(JBK. ^ 1
9
20 tf'KTL'DK.
1
9" KTIJDK. -1
22
iO KTLDK.
10 ETUDE. 1
24
!©"•'JKT L D K.
-
H KTl' B K
26
il " KTIDR.
27
11.ETUDE .
2S
12 KTLDK
12 ETCDK. 29
(?0)
- 13me.ETU DR
15- KTLDK J
+ (32) 11 " ETLDK.
If" KTLMK (53)5
fa*)
t")
It K.
15"-r KT U
(35)7
15m. KTUBK.
8(30) I5 KTDR.
.
i«"' E'ruItf(
(37)'Î
10(38}
7 16me. ETUD K.
1
(39) il
- ItfKTLDK
17 "KTI OR.
t7 me.ETUDE. (41) t5
14(42 ) 18meETUDE
(43) ij
(H TUDK.
A
)
if;(-', t8
KTU 0R.
18U"KT1J1)K. (45) f7
18 (46) "'e KTUD K.
19
(47) 19
19 "-"' ETUDE. **'/»'
12 0 (4 8)
20 • ETUDE.
.(«9)21
20- ETUDE.
22 (50)
21 1 ETUDE.
.-.
tt ETUDE. (fil) 25
/
24(52)
-
22 - ETUDE.
(63)25
2 2 me.ETUDE.
1 SMfu)
S5 ETIJBK.
1.~
(55) _7
23me.ETUDE.
28 (56) 23 - "ETUDR.
-
(57) 2J
25ETLBE ~l,
JO (58) 24 me.ETUDE.
-
(59) Si ;
24me.ETUDE.
3*2 (60)
2 4-rKTL DE. v
4 (61) 3
2 4me.ETUDE. >
J(62)
23me.ETUDE.
2«""KTLTDK. (63),)
,
4(64) 26me.ETUDE.
--
26"-' KTUDK. (65)5
t) (66)
27 ETUDE.
(67) ;
Ï7 -
[
ET DE.
8(68)
28 K.
KTUD
aS-'KTLDK. (69)1,
10 (7q) N8 - KTLDK.
28me.ETUDE. (71) il
1 "À (71)
' 29 KTIDG.
e (73)1<!
luv KTLDK.
14 (74)
SO -'etide.
(75)tj
30me.ETUDE.
1 Î; '~7fi)
so'ktldk.
(77) 1
30me.ETUDE.
(79) 1')
3l "rKTlll K.
20 (80) 3IKTÏDK.
5I"-"KTL'DK.
22(R 1 a2IDt'KTUDK.
32 me.ETUDE. (85)23 ..*
24(84).
32me.ETUDE.
(85)25'
33 ETUDR.
2G (86) 33me.ETUDE.
35"-" KT il 0K. (87)27
28 (88)
J 34" ETUDE. *
(89) 29
34 me.ETUD H.
(9°}
1a 34111"ETUDE
3S"-"9TL0»C. (9J)3i
'"^(92)

35ETUDE
35"" ETUDE. (93)53
34(94)
36'"' ETUDE.
36meETUDE sf (9 5) 3 5
-
36 • ETUD IL (97)37
:¿v(98)'
57-KTLDK.
37/ETUDE. (99)3
38me.ETUDE (101)5
.
6(102) 39me.ETU D K
.
a.
39 11-leETUD ( 7
8(104) ETUDE
40""'19TU»19 (105) *J
10 (106)
40™ ETUDE.
40me.ETUDE. (i07) 11
i2 (108)
41 "" ETUDE.
41KTIBE . (t09) tj
14(iio)
41"-">ETU0K.
(-tH)E)
41"fKTU»E.
f(j(H2) 4fc-'KTLDK.
4ÏTETU B B. (113)17
fH(H')
j
42 "KTIJDK.
(115) 1 I
45"rKTIJDK.
20(116)
v ' -
43 . ETUDE.
(H7) 21
43 ' £TUBE ..
^(118) 44m-eKTCDK.
44me.ETUDE (4 19) 23
.
+120)
14"'.'KTU»19.
(121) 2:)
44 KTL DE.
2G{m)'
45 RT)LDtt
(123)
43 ETIBE. •
28 (124)
-. 45 ETUDE.
s) cr.)~#
(12

15-KTLDB.
50(i26) 46MeETUDE
-
4tt" ..
KTUDK
(127) j 1
32 (128) 46 ETUDE.
y '
(f29) 5
4tt"'eETUUK. >
34 (130)
47me.ETUDE.
c (131) 3j
47":CE"U...
30(132)
47" ETUBB.
(133)37
47 • ETUDE. }
38(134) 48me.ETUD K.
fr3ô/3?)
4 8 "(KT€BR.
40(136) 48me.ETU D K.
48n<ETC»B (137)4-1
4.2 (m)
--
43 ETUDE.
48me.ETUDE. (139)43
Cil. ANSIAUX. J. LEYBACII. J. SCIIULIIOFF.
Op. 3. Premier nocturne pour piano seul 5 " Op. 5. Quatre mazurkas en deux livres, chaque.. 5
Op. 2. Deux mélodies
3.
pour piano seul
Grande valse de concert
5
fi
»
— 4. Deuxième nocturne pour p'ano seul.... 5 "
— 6. Grande valse (i
»
»
— »
— 5. Fantaisie sur un thème allemand 7 50
— 6 bis. La même, à quatre mains 7 50
— 4. Procida, barcarolle, étude de salon.... 5
6. Six études de salon pour pianoseul.... 8
»
— n. Rondo-polka 5 »
— 13. Douze études en deux parties, chaque... 9 »

— 7. Deuxième grande valse de salon ...... 0
»
»
— 7. Souvenir de Wiesbaden, fantaisie en forme
de valse
Galop de concert pour piano seul
7 50
— 14. Deux impromptus.
N'o 1. La Berceuse 6 »
— 8. - - -
fi » No 2. La Babillarde 6 -
J. ASCHER. — 15. Allegro,agitato 7 50
J. PHILIPOT.
Op. 1.
— 2.
Tarentelle diBravura, pour piano seul.
Souvenir de Leipzig, grande valse bril-
. 7 50
Op
— 7.
G. Tarentelle
Dolorida, mélodie dramatique
6 "
5 "
Morceau de concert, ouverture

solo
du
Henri, de MÉnuL, arrangé pour piano
Jeune
7 50
— 1(5. Deux pensées fugitives
5 -
I.inte 0 Boléro original 6
— 17. Galop di Bravura
»
— 8 » 6
nocturne pour piano seul...
»
— 3. L'Espérance, 5
Isaure, fantasia 5 »
— 9. Le même. arrangé à quatre mains
» bis.
17 par
— 4. Fleur du bal, valse pour piano seul.... 5 »
— 15. Trois solos, morceaux de concours à l'u-

H. Lemoine 7 50
— 5. Le Sourire, caprice en forme de va!sc... fi »
sage des pensionnats, chaque 5 » 18. Deux Styriennes originaleset une Mazurka.
— fi. Danse slave, morceau de salon
— 7. La Fileuse, caprice-étude
7 50
5 -
No 1. Barcarolle.
No 2. Impromptu.

N'o 1. Première styrienne en i'a.... 3 75
No 2. Styrienne en ré bémol 3 75
— 8. Rêverie pour piano seul 5 »
No 3. Air de ballet. No 3. Mazurka 3 75
— 9. Louise, polka pour piano seul ï » Les Lionnes, suite de valses 7 50 Les trois numérosréunis 50
— 16. 7
— 10. La prise de voile, poëme mu s if al <i
Bruyère, grande valse M
— 17.
» 5 » Idylles
— 23. Trois
7
— 11. Urka, mazurka 5 » Êlisa
Trois impromptus pour piano seul — 18. Deux polkas. No 1. 4 »
— 24.
Souvenir de la Grande-Bretagne,grand
— 12. 7 50
N0 2. Clélie 4 » caprice 10 »
..............-.
— 19. Première étude de salon fi "
— 25. Chanson des paysans
de Bohême -
5 »

EM. BRICE. — 20. Polkahongroise 4 »


— 21. 28 étude de salon, Pepita, chanson créole.. 4 »
Troisième étude de salon, airs russes... 7 50 VILBAC (RENAUD DE).
— 22.
Les Jeunes Pensionnaires, trois grandes
— 23. Quatrièmeétude de salon, la Fuite.... fi »
valses (i Cinquième étude de salon, Tristesse d'O- Op 4. Deux rondos, chaque 6
; » — 24. »
Gabrielle, polka 2 50 limpio, mélodie sans paroles 5 Il No 1. Rondo élégant.
Op. 7. Grande valse brillante pour piano il 4 25. Sixième étude de salon, Un rêve de jeune No 2. Rondo-valse.

mains 7 50 fille, souvenir de bal 7 50 Impression d'Italie, deux caprices, chaque. 5
— 5. -
— 8. Tarentelle pour piano seul fi »
— 26. 7e étude de salon,la Montagnarde,pastorale 5 " No 1. Le Colysée.
— 9. Grande fantaisie brillante pour piano seul.. 7 50 No 2. Laricia.
— 10. Marche des hussards hongrois, pour piano H. RAVINA. — 6. Fantaisiebrillante sur la Sonna,nbula... 7 50
seul Rondo espagnol 7 50
— 7.
G
»
— 11. Deux solos, morceaux de concours,chaque. 5 » Op. 1. Douze études de concert, nouvelle édition. lfî 8. Capri, deux. morceaux caractéristiques, ch. 5 »
8 —
No 1. Allegro moderato en fa. (Ces études sont adoptées par le Conservatoire). No 1. Alla tarentella.
No 2. Divertissementen soi. 3. Vingt-cinqétudescaractéristiques,2" édition No 2. Promenadeen mer.
.

— 12. Deux romances-mazurk:ts 4 » ornée du portrait de l'auteur par Alophe. 20 8 — 9. Nocturne pour piano seul 5 »
— 13. Deux valses suises, chaque. 5 » — 4. Rondo élégant 7 50 — 10. Grande valse brillante pour piano seul... (i »
No 1. MaDely. 5. Fantaisie de salonsurdeux airs napolitains. 7 50 — 11. Première cavatine pour piano seul..... 6 »

No 2. Elcy. 6. Andante, Allegroet Prestissimo, 3 caprices. !) » — 12. La Baïlarina, morceau brillant 6 »

— 7. Grande valse à 4 mains 7 50 — 13. Deux solos, morceaux de concours, chaque. 5 »
8. Morceau de concert avec orchestre ou qua- No 1. Introduction et allegro moderato
AD. GUTMANN. —
tuor, ad libitum. Le piano 9 en mi bémol.
»
Le quatuor 7 50 No 2. Andantino et tempo di Scherzo,
Op. 8. Deux nocturnes pour piano seul 5 »
L'orchestre 12 » en la.
— 9. Deux mazurkas pour piano seul..... 5 » — 9. Fantaisie à 4 mains sur Euriante et Obéron. !) » — 14. L'Exilé, méditation 5 »

— 10. Deux marchescaractéristiques (; » — 9 bis. Grand duo pour 2 pianos sur Euriante. 15 - — 15. Fête villageoise du Roussillon, morceau
— 11. Nocturnc-burcarollepour piano seul.... 5 — 10. Divertissement brillant 7 50 caractéristique 6 "
— 12. Dix études pour piano, dédiéesà Chopin..
»
20 " — 12. Mazurka, morceau de salon 7 50 — 16. Isola bella, caprice pour piano seul.... 6

......
»

— 13. Deux nocturnes pour piano seul 5 » — 13. Nocturne 5 " — 17. 48 études spéciales pour le piano, réunies.. 30 »

— 14. Deux mazurkas pour piano seul..... 6 15. Solo, morceau de concours G 1er et 2e livres. Chaque 10
» — . »
Chambourcy, valse brillante 3e et 4e livres. Chaque 12


15.
16. Deux nocturnes ............. 6
5
»
»


16. Deuxième divertissementbrillant
19. Rêverie
................. 7 50
6 . — 18. Deuxièmecavatine pour piano seul.... 6
»
»
INDICATION
DES *

DIVERSES SPÉCIALITÉS DE CET OUVRAGE.

Première Suite Troisième Suite


(Du 8° au 10E degré des TABLETTES DU PIANISTE). (Du 11e au 148 degré des TABLETTES).
étude, en ut.
4re a 4 temps. Vélocité. 25° étude, en ré min. à Brisés et mordants.
étude, en la min.
2" a t.
Vélocité. 26e étude, en la. à |. Octaves arpégées a contre-temps.
3e étude, en ut. a i. Vélocité. 27C étude, en sol. à fi. Trilles longs.
4° étude, en ut min. a |. Vélocité. 28e étude, en rék à 4 temps. Tierces détachées.
5e étude, en ut. à f. Vélocité. 29e étude, en la. à *. Trilles brefs.
Ü" étude, en fa. à Vélocité. 30C étude, en sib min. à i. Octaves .arpégées.
7e étude, en mi. à 4 temps. Vélocité. 51" étude, en sil>. a |. Tierces liées.
se étude, Cil ut. a f. Vélocité. 52e étude, en la min. à ~. Contre-temps.
9e étude, on mi min. à Vélocité. 33e étude, en mib min. à i, Octaves liées.
-101 étude, Cil fa. i. 4 temps. Vélocité. 5 îe étude, en la. à 4 temps. Pour l'articulation des 5e 4e et
,
11e étude, en si. à |. Vélocité. 5c doigts, avec des notes tenues.
-12, étude, en lab. il Batteries pour la main droite et la 55e étude, en la. à Octaves détachées.
main gauche. 560 étude, en solb. à Acc. intermédiaireen doubles notes.

Deuxième Suite Quatrième Suite


(Du 10E au 11° degré des TABLETTES), (Du lie au 14° degré des TABLETTES).

13e étude, en ut. i.


Vélocité.
à 57e étude, en fa. à 4 temps. Style.
-14e étude, en fa min. à Doigté de contraction du pouce au 58e étude, en si. à 4 temps. Style, notes soutenues.
petit doigt, et réciproquement. 59" étude, en mil?. à f. Style. Extensionde la main gauche.
1 5e étude, en sol min. a Vélocité. 40e étude, en rèb. à i, Style. Accords brisés et extension
1 (je étude, en mib. a 4 temps. Vélocité. de la main droite.
-17e étude, en mi. a 4 temps. Vélocité. 4fe étude, en lab. à 4 temps. Style.
-18e étude, en mib. à 4 temps. Vélocité. 42e étude, en min.ut à £. Style.
1 9e étude, en mi. a 4. Vélocité. 45e étude, en la. à f. Style.
20e étude, en sol. à 4 temps. Vélocité (main gauche). 44e étude, en si min. à 4 temps. Style.
2le étude, en ut. à -£. Vélocité, articul. des 4e et 5' doigts. 45e étude, en lab. à i. Style, arpéges.
22e étude, en lab. à f. Vélocité, 5 pour 4. 46" étude, en ut min. à ~. Main gauche seule.
25e étude, en la. à 4 temps. Vélocité. 47" étude, en solbmaj. à Main droite seule.
24e étude, en sol# min. h f. Vélocité. 48e étude, en rèb maj. a ~. Style.

NOTE DE L'ÉDITEUR.
Je regarde cet ouvrage, composé sur ma demandepar le jeune Renaud vailler avec fruit commencerapar le mouvementle plus lent et passera
de Vilbac mon èlève et ami, comme une suite de ma méthode et le par tous les mouvements intermédiaires. Ce travail ne peut manquer
résultat de nos causeries intimes sur l'enseignement du piano, sous ses d'apporter une grande amélioration dans le mécanismedes doigts.
divers rapports. L'auteur, en donnant une tournure mélodiqueà chacune des spécia-
Toutes les études de vélocité sont indiquées avec deux mouvements lités, même à celle de vélocité, en a rendu le travail aussi agréable lue
du métronome ; le dernier est le véritable, mais l'élève qui voudra tra- possible aux élèves.
H. L.
Ci) Élève d'Halevy pour la composition et grand prix de Rome.