Sunteți pe pagina 1din 4

Les prédéterminants démonstratifs dans les grammaires savantes

1. Cristea, Teodora. Grammaire structurale du français contemporain. Editura


Didactică și Pedagogică. București, 1979.

4.1.2.1. Les formants des démonstratifs qui apparaissent en position de prédéterminants


sont:

Antéconsonantiques Antévocaliques
Masculin Féminin Féminin Masculin
Singulier Cette [sɛt] Cet
ce [sə]
Pluriel [sɛ] Ces [ sɛ-z- ]

La forme [sɛt] est utilisée à la fois comme forme du féminin et comme forme du masculin
si le segment qui suit commence par une voyelle. Graphiquement on fait la différence entre cet
(masculin) et cette (féminin): cet arbre/cette attaque.

Les prédéterminats démonstratifs peuvent être accompagnés des particules adverbiales ci


[si] et là [la] que l’on place après le substantif, en les rattachant à celui-ci par un trait d’union
dans le code graphique: ce livre-ci / ce livre-là, ces jours-ci / ces jours-là.

Si le nom est accompagné d’un adjectif, l’emploi des particules n’est pas possible au cas
oùù cet adjectif est postposé au nom du centre: ce livre-ci intéressant.

Dans la langue familière ou populairem cette restriction n’existe pas, car l’adjectif
postposé est considéré comme faisant corps avec le nom et reçoit la marque déictique: ce crayon
rouge-ci, cette maison blanche-là.
De ces deux indices adverbiauxm c’est la forme ci qui apparaît, comme le cas marqué,
car là couvre aussi les emplois de ci dont la probabilité d’occurence est plus faible, « On dira
aujourd’hui: c’est cette étoffe-là que je choisis aussi bien et mêm plutôt que cette étoffe-ci » (R.
Georgin, 1952 : 187).
Dans les nuances familière et populaire du français, les particules ci et là, étant donné
l’affaiblissement de la valeur d’opposition de distance, annulée en faveur de là, sont renforcées

1
par ici et là-bas qui rétablissent l’opposition proximité / éloignement: cette maison ici / cette
maison là-bas.

Les formes simples du démonstratif et les forme à double indice (composées à l’aide de
ci et de là) se trouvent soit en variation conditionnée par le thème du substantif centre ou par le
registre où se place le message, soit en variation libre:
a. Dans le registre de l’énoncé (temps zéro rapporté au moment de l’énonciation):
- Les particules adverbiales sont exclues avec les noms à référent temporel de 24
heures: matin, après-midi, soir, nuit, etc. : ce matin, ce soir, cet après-midi, cette
nuit, etc.
- L’emploi de ci ets obligatoire pou la référence au moment zéro avec des noms du
sens temporel indéterminé: jour (pluriel), temps (pluriel), heure, mois, etc. : à
cette heure-ci, ces jours-ci, en ces temps-ci, ce mois-ci, etc.
- Les formes simples et composées sont en variation libre avec les noms: semaine,
année, moment: cette semaine (-ci), cette année (-ci), en ce moment (-ci) et avec
les noms qui expriment des divisions temporelles déterminés par tous: tous ces
temps (-ci), tous ces mois (-ci), etc.
b. Dans le récit, l’emploi de la particule là est obligatoire avec les substantifs désignant
des divisions temporelles: ce matin-là, ces jours-là, etc.

J.-C. Chevalier, C. Blanche-Benveniste, M. Arrivé, J. Peytard. Larousse.


Grammaire du français contemporain. Larousse-bordas, 1997.

4| Les adjectifs et pronoms démonstratifs.


369. Les formes
La classe des mots démonstratifs est constituée par les adjectifs suivants:
Singulier Masculin: CE, CET (devant une voyelle ou un h muet)
Féminin: CETTE

Pluriel Masculin: CES


Féminin: CES.

2
Ces formes sont fréquemment renforcéesé par l’une des particules CI et LÀ, placée après
le substantif déterminé et rattachée à celui-ci par un trait d’union: CE cahier-CI, CES gens-LÀ.

371. Les emplois de l’adjectif démonstratif.


L’adjectif démonstratif présente un substantif (ou l’équivalent d’un substantif) déterminé
soit par circonstances extra-linguistiques, soit par le contexte:
- Ote ce tablier (Labiche): le substantif est déterminé grâce à un geste qui désigne
l’objet.
- Je ne vécus que pour un enfant et par cet enfant je fus conduit à méditer sur les
grandes questions sociales (Balzac): le substantif enfant dans le second emploi,
est déterminé par référence à son premier emploi.
- Mais moi, je ne me console point de la mortà de cet architecte qui était en toi
( Valéry): le substantif architecte est déterminé par la propositioin relative.
- La table était couverte d’une nappe de cette toile damassée inventée sous Henri
IV par les frères Graindorge (Balzac): le substantif toile est déterminé par le
participe inventée.

372. L’emploi des particules ci et là.


Les particules CI et LÀ fournissent à elles seules la détermination nécessaire à l’emploi
de l’adjectif démonstratif: Ce cauchemar, que je connaissais bien pour l’avoir souvent fait à
tortà, recommençait, mais cette fois-ci... (Sagan) [ C’est l’auteur qui laisse la phrase en suspens.]

375. Opposition de sens des formes en ci et des formes en là.


D’une façon générale, les formes en CI s’appliquent aux substances considérées comme
proches, les formes en LÀ (ainsi, naturellement, que CELA, malgré la différence orthographique
constituée par l’absence d’accent) aux substances considérées comme éloignément sont évalués:
- Dans l’espace:
Cette maison-ci est plus proche que celle-là.
- Dans le temps:
Ces années-ci, le vin est bien meilleur qu’en ce temps-là.
- Dans le contexte:
Dans une ménagerie [...] Vivaient le Cygne et l’Oison.
Celui-là destiné pour les regards du maître,
Celui –ci pour son goût. [La Fontaine].

3
La forme en CI s’aplique aussi à ce qui va être dit ou à ce qui vient d’être dit:
l’expression CECI DIT est la seule vivante, bien que certains auteurs aient la coquetterie
d’employer CELA DIT.
Quand il n’y a pas lieu d’opposer deux substances, l’usage d’ajourd’hui préfère les
formes en LÀ, et particulièrement le pronom ÇA, utilisé comme équivalent familier de CELA.
Ça est même devenu une sorte de mot-phrase qui marque l’approbation de celui qui parle à une
proposition considérée comme évidente:
Le chat parti, les souris dansent! – ÇA! ( Daninos)

373. Effets de sens et du style.


L’ emploi des adjectifs démonstratifs se prête à de nombreux effets de sens et de style; on
notera surtout:
- Expression de la proximité dans le temps et dans l’éspace:
Mme Ratinois doit venir ce matin. (Labiche)
- Nuance possessive, fréquente surtout dans l’usage classique:
Et ce bras dy royaume est le plus ferme appui. (Corneille).
- Nuance laudative ou péjorative:
Mais sais-tu ce que c’est que cet homme- là... dont tu brigues la fille? (Labiche)
Sans recourir à un large contexte, il est impossible de préciser si la nuance prêtée au
démonstratif est laudative ou péjorative;
- Expression d’emphase:
Ces messieurs-dames sont servis.