Sunteți pe pagina 1din 1

Cas clinique

Mr B est un jeune homme célibataire âgé de 28 ans qui est amené par sa famille en
consultation à cause d’une rechute suite à un arrêt thérapeutique. Il habite avec ses parents et
travaille comme chimiste dans une société pharmaceutique, il a été hospitalisé deux fois en
psychiatrie.

Mr B affirme qu’il peut contrôler le comportement des autres grâce à sa respiration et que les
gens peuvent lire ses pensées. Il est persuadé d’être surveillé et suivi, se plaint de son
entourage. Au cours de l’entretient il répète les phrases du médecin. Il dit entendre toute la
journée des voix qui le menacent. Mr B rapporte qu’il est fatigué et se sent incapable de
penser. Son état s’est détérioré depuis que sa fiancée l’a quittée, il n’a plus gout à la vie, qu’il
espère la plus courte possible. Après l’entretien Mr B est hospitalisé dans le service de
psychiatrie.

La première hospitalisation de Mr B avait fait suite à une dispute avec son ami, en 2013. Il
pensait que tout le monde autour de lui connaissait ses pensées et qu’il pouvait contrôler par
télépathie les actions des gens en regardant et en respirant d’une certaine manière. Il sentait
ses pensées qui s’arrêter net en plein milieu d’une phrase et son esprit qui devenait vide.

Après 01 mois d’hospitalisation et sous traitement, les symptômes ont disparu a repris sa vie
sociale et son travail.

Mr B a été hospitalisé une 2e fois après un an, suite a une rechute, avec les mêmes symptômes
du premier épisode et en plus le patient pensait qu’il était filmé par une caméra et ses vidéos
sont vendues. Cette rechute est survenue suite à un arrêt de traitement de plus de deux
semaines.

L’épisode actuel est survenu suite à la diminution des doses du traitement avec apparition en
plus de symptômes dépressifs, le patient se dit triste, désespéré, épuisé et incapable
d’apprécier même les plaisirs les plus simples, dort mal, envie de pleuré, s’accuse d’être
feignant, se sent misérable, son appétit est réduit, se sent inquiet en permanence, passe tout
son temps a la maison et se sent incapable de travailler, et comme la 1ere fois perd gout à la
vie se retire et a une vie sociale inexistante.

QUESTIONS

1. Quels sont les éléments sémiologiques qu’on peut dégager de cette observation ?
2. Quels sont vos regroupements syndromiques ?
3. Faites une discussion diagnostique.
4. Quels sont les examens complémentaires à demander chez ce patient ?
5. Est-ce que vous hospitaliser ce patient ? Pourquoi ?
6. Quelles thérapeutiques envisagez-vous ?
7. Quels seraient vos critères de sortie d l’hôpital ?
8. Quel est votre pronostic ?