Sunteți pe pagina 1din 51

The different steps of the construction with the British standard

Familles d'Eurocodes
On compte 60 Eurocodes, regroupés en 10 familles:

 Eurocode 0: Bases de calcul des structures (EN 1990)


 Eurocode 1: Actions sur les structures (EN 1991)
 Eurocode 2: Calcul des structures en béton (EN 1992)
 Eurocode 3: Calcul des structures en acier (EN 1993)
 Eurocode 4: Calcul des structures mixtes acier-béton (EN 1994)
 Eurocode 5: Conception et calcul des structures en bois (EN 1995)
 Eurocode 6: Calcul des ouvrages en maçonnerie (EN 1996)
 Eurocode 7: Calcul géotechnique (EN 1997)
 Eurocode 8: Calcul des structures pour leur résistance aux séismes (EN 1998)
 Eurocode 9: Calcul des structures en aluminium (EN 1999)

Ce qui m’intéresse sont les suivantes


 Eurocode 0: Bases de calcul des structures (EN 1990)
 Eurocode 1: Actions sur les structures (EN 1991)
 Eurocode 2: Calcul des structures en béton (EN 1992)
 Eurocode 3: Calcul des structures en acier (EN 1993)
 Eurocode 4: Calcul des structures mixtes acier-béton (EN 1994)
 Eurocode 6: Calcul des ouvrages en maçonnerie (EN 1996)
 Eurocode 7: Calcul géotechnique (EN 1997)
 Eurocode 8: Calcul des structures pour leur résistance aux séismes (EN 1998)

 Ce qui m’intéresse plus sont les suivantes


 Eurocode 0: Bases de calcul des structures (EN 1990)
 Eurocode 1: Actions sur les structures (EN 1991)
 Eurocode 2: Calcul des structures en béton (EN 1992)
 Eurocode 7: Calcul géotechnique (EN 1997)
 Eurocode 8: Calcul des structures pour leur résistance aux séismes (EN 1998)
ICAB - eurocodes, codes de construction en Europe

normes européennes de conception, dimensionnement, justification des structures de bâtiment, de


génie civil, construction en acier, béton, bois, aluminium, maçonnerie
[Eurocodes, codes de construction en Europe]
Eurocodes, codes de construction en Europe |Eurocodes, building codes for Europe |Institutions de
normalisation
Accueil

Eurocodes, codes de construction pour l'Europe


En 1990, le Comité européen de normalisation (CEN) a entrepris la rédaction des Eurocodes,
normes européennes de conception, de dimensionnement et de justification des structures de
bâtiment et de génie civil, établissant un ensemble de règles techniques, dans le but de leur
donner par la suite un statut de normes européennes et pallier l'absence d'harmonisation entre ces
règles à travers l'Europe. Ceci apparaissait en effet comme un obstacle au libre accès des
entreprises de travaux ou des bureaux d'études techniques aux marchés des autres états membres.
(Normes élaborées sous mandat donné au CEN par la commission dans le cadre d'une directive Européenne : DI
89/106 01/12/1988 Directive relative au rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et
administratives des états membres concernant les produits de construction).
 

Le comité technique qui gère ces travaux au sein du Comité


européen de normalisation est le CEN/TC 250 "Eurocodes
structuraux", présidé par l'Allemagne. AFNOR, en tant que
membre du CEN, coordonne le suivi de ces travaux sur le plan
français.

Les Eurocodes sont appelés à devenir le principal moyen de


conception des structures de bâtiments et ouvrages de Génie
Civil. Ils ont donc une importance essentielle à la fois pour le
secteur de la conception des ouvrages et pour l'industrie du
bâtiment et des Travaux Publics. Les deux premières Parties d'Eurocode sont, relatives aux «
Bases pour la conception des ouvrages » et « Actions dues au poids propre et aux charges fixes ».
Ces deux normes sont les premières d'un ensemble de 57 normes qui portent sur les actions, les
ouvrages en béton, construction métallique, ouvrages mixtes acier-béton, structures en bois, en
maçonnerie, aluminium, ainsique les règles de conception des ouvrages de géotechnique et les
règles de conception parasismiques. Ces codes permettent de concevoir des ouvrages et de
contrôler la conformité aux exigences essentielles n°1 « résistance mécanique et stabilité »
(incluant les aspects liés à l'exigence essentielle n°4 « sécurité d'utilisation ») et les éléments
relatifs à l'exigence essentielle n°2 « sécurité en cas d'incendie » ainsi que la durabilité, telles que
définies dans l'annexe 1 de la Directive Produits de la Construction. Il est, dès lors, essentiel pour
les praticiens de connaître les différentes parties d'Eurocode et les dates de leur publication.
L'élaboration des Eurocodes a été initialement placée sous l'égide de la Commission Européenne.
Elle a été transférée au CEN, organisme responsable de la normalisation européenne. Après une
première période durant laquelle les Eurocodes furent publiés sous la forme de « normes
expérimentales » (ENVs), le CEN est proche d'achever la transposition de ces pré-normes en
normes au plein sens du terme (ENs). Il est très important que les Etats Membres puissent adopter
les Eurocodes et les utiliser dans leur réglementation. Ceci a conduit à introduire dans les
Eurocodes certains éléments de souplesse, par le moyen des Paramètres Déterminés
Nationallement

 Les Eurocodes sont au nombre de neuf, chacun subdivisé en parties et sous-parties. Chacun vise
un aspect spécifique de la conception, ou un type particulier de construction :

Eurocode 0: Bases de calcul


Eurocode 1: actions sur les structures
Eurocode 2: Calcul des structures en béton
Eurocode 3: Calcul des structures en acier
Eurocode 4: Calcul des structures mixtes acier-béton
Eurocode 5: Calcul des structures en bois
Eurocode 6: Calcul des ouvrages en maçonnerie
Eurocode 7: Calcul géotechnique
Eurocode 8: Conception et dimensionnement des structures pour leur résistance aux séismes
Eurocode 9: Calcul des structures en alliages d'aluminium

NB: les textes complets des Eurocodes et documents d'application nationale (DAN) sont
disponibles auprès de l'AFNOR (www.afnor.fr).

ICAB® est une société spécialisée dans le développement et la commercialisation de logiciels de


calcul de structure utilisant la méthode des éléments finis appliquée à la conception de
construction métalliques, charpentes bois, équipements industriels et s'efforce naturellement
d'appliquer les Eurocodes à ses méthodes de conception pour ses clients.

 
Eurocode 0 :   Bases de calcul des structures
NF EN 1990 Eurocodes structuraux - Bases de calcul des structures  
Eurocodes structuraux - Bases de calcul des structures (P06-100-1: 2003-03, NA:2004-06,
NA:2011-12, A1:2006-07, A1/N1:2007-12) 

Résumé

L'EN 1990 définit des Principes et des exigences en matière de sécurité, d'aptitude au service et
de durabilité des structures, décrit les bases pour le dimensionnement et la vérification de celles-
ci, et fournit des lignes directrices concernant les aspects de la fiabilité structurale qui s'y
rattachent.L'EN 1990 est destinée à être utilisée conjointement avec les EN 1991 à EN 1999 pour
la conception structurale des bâtiments et ouvrages de génie civil, y compris les aspects
géotechniques, la résistance à l'incendie, les situations sismiques, l'exécution et les structures
provisoires.NOTE Pour le calcul d'ouvrages spéciaux (par exemple installations nucléaires,
barrages, etc.), d'autres dispositions que celles des EN 1990 à EN 1999 peuvent être
nécessaires.L'EN 1990 est applicable pour le calcul de structures non traitées par les EN 1991 à
EN 1999, dans lesquelles interviennent des matériaux ou des actions non couverts par celles-
ci.L'EN 1990 est applicable pour l'évaluation structurale de constructions existantes, en vue de
projeter des réparations et des modifications ou d'étudier des changements d'utilisation. Des
dispositions additionnelles ou modifiées pourront se révéler nécessaires selon le cas.

Sommmaire

Avant-propos 5

Section 1 : Généralités 8

1.1 Domaine d'application 8


1.2 Références normatives 8
1.3 Hypothèses de travail 9
1.4 Distinction entre Principes et Règles d'Application 9
1.5 Termes et définitions 9
1.6 Symboles 17

Section 2 : Exigences 19

2.1 Exigences de base 19


2.2 Gestion de la fiabilité 20
2.3 Durée d'utilisation de projet 21
2.4 Durabilité 21
2.5 Gestion de la qualité 22

Section 3 : Principes du calcul aux états-limites 23

3.1 Généralités 23
3.2 Situations de projet 23
3.3 États-limites ultimes 23
3.4 États-limites de service 24
3.5 Calcul aux états-limites 24

Section 4 : Variables de base 26

4.1 Actions et influences de l'environnement 26


4.2 Propriétés des matériaux et des produits 28
4.3 Données géométriques 29

Section 5 : Analyse structurale et dimensionnement assisté par l'expérimentation 30


5.1 Analyse structurale 30
5.2 Dimensionnement assisté par l'expérimentation 31

Section 6 : Vérification par la méthode des coefficients partiels 32

6.1 Généralités 32
6.2 Limitations 32
6.3 Valeurs de calcul 32
6.4 États-limites ultimes 35
6.5 États-limites de service 38

Annexe A 1 (normative) Application pour les Bâtiments 40


Annexe B (informative) Gestion de la fiabilité structurale pour les constructions 47
Annexe C (informative) Base pour la méthode des coefficients partiels et l'analyse de la
fiabilité 51
Annexe D (informative) Dimensionnement assisté par l'expérimentation 59
Bibliographie 72

Eurocode 1 : Actions sur les structures


L' Eurocode 1 définit les principes généraux de calcul et de chargement des structures à
construire.

EN 1991-1-1
Eurocode 1 - actions sur les structures - Partie 1-1 : Actions générales — Poids volumiques, poids
propres, charges d'exploitation des bâtiments (P 06-111-1:2003-03, NA:2004-06, A1:2009-03)

NF EN 1991-1-2
Eurocode 1 - actions sur les structures - Partie 1-2 : actions générales - Actions sur les structures
exposées au feu  (P06-112-1:2004-04)
NF EN 1991-1-3
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-3 : actions générales - Charges de neige  (P06-
113-1:2004-04, NA:2007-05, A1:2015-10, NA/A1:2011-07, NA/A2:2012-09) 

NF EN 1991-1-4
Eurocode 1 : actions sur les structures - Partie 1-4 : actions générales - Actions du vent  (P06-
114-1:2005-11, NA:2008-03, A1:2010-10, NA/A2:2012-09, NA/A3:2019-04)

NF EN 1991-1-5
Eurocode 1 : actions sur les structures - Partie 1-5 : actions générales - Actions thermiques
( P06-115-1:2004-05, NA:2008-02)

NF EN 1991-1-6
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-6 : actions générales - Actions en cours
d'exécution (P06-116-1:2005-11, NA:2009-03)

NF EN 1991-1-7
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-6 : actions générales - Actions accidentelles
(P06-117:2007-02, A1:2014-08)

NF EN 1991-2
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 2 : actions sur les ponts, dues au trafic  
(P06-120-1:2004-03, NA:2008-03)

NF EN 1991-3
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 3 : actions induites par les appareils de levage
et les machines
(P06-130-1:2007-04, NA:2010-01)

NF EN 1991-4
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 4 : silos et réservoirs
(P06-140-1:2007-05, NA:2007-11)

poids et charges d'exploitation EN 1991-1-1

incendie EN 1991-1-2

neige EN 1991-1-3

vent EN 1991-1-4

thermique EN 1991-1-5

actions en cours d'exécution EN 1991-1-6

choc et explosion EN 1991-1-7

charges sur les ponts dues au trafic EN 1991-2


charges sur les ponts roulants EN 1991-3

silo et réservoir EN 1991-4

NF EN 1991-1-1
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-1 : actions générales - Poids volumiques, poids propres,
charges d'exploitation des bâtiments

Résumé

L'EN 1991-1-1 définit des actions et fournit des indications pour la conception structurale de
bâtiments et d'ouvrages de génie civil, ainsi que des considérations géotechniques ; les éléments
considérés sont les suivants :- poids volumiques des matériaux de construction et des matériaux
stockés- poids propre des constructions - charges d'exploitation pour les bâtiments.La section 4 et
l'Annexe A donnent les valeurs nominales des poids volumiques de certains matériaux de
construction, de matériaux pour les ponts et de matériaux en dépôt. Pour certains matériaux, on
donne en outre l'angle de talus naturel.La section 5 fournit des méthodes d'évaluation des valeurs
caractéristiques du poids propre des constructions.La section 6 donne des valeurs caractéristiques
des charges d'exploitation pour les planchers et les couvertures ; ces valeurs sont définies en
fonction de la catégorie d'usage des bâtiments- résidentiel, social, commercial et administratif -
garages et surfaces affectées à la circulation des véhicules- aires de stockage et surfaces affectées
à des activités industrielles- toitures - hélistations.Les charges sur les aires de circulation, données
à la section 6, concernent les véhicules d'un poids total autorisé en charge inférieur ou égal à 160
kN. Le calcul des aires de circulation accessibles aux véhicules lourds d'un poids total autorisé en
charge > 160 kN nécessite d'être convenu avec l'autorité concernée. On trouvera des informations
complémentaires dans l'EN 1991-2.Pour les barrières ou les murs faisant fonction de barrière, les
forces horizontales sont indiquées dans la section 6. L'Annexe B donne des indications
complémentaires pour les barrières de sécurité dans les parkings.
NOTE Les forces dues aux chocs de véhicules sont spécifiées dans l'EN 1991-1-7 et dans l'EN
1991-2. Pour les situations de projet et les effets des actions de l'eau ou d'autres matériaux dans
les silos et les réservoirs, on se reportera à l'EN 1991-3.

Descripteurs: batiment, structure, stabilite, conception, regle de construction, calcul, poids,


charge d'exploitation, charge permanente, classification, materiau de construction

Documents associés : NF EN 1990, NF EN 1991-1-3, NF EN 1991-1-4, NF EN 1991-1-6, NF EN


1991-1-7, NF EN 1991-2, NF EN 1991-3, NF EN 1991-4

Sommmaire
Avant-propos 4
Section 1 Généralités 7
1.1 Domaine d'application 7
1.2 Références normatives 7
1.3 Distinction entre Principes et Règles d'Application 8
1.4 Termes et définitions 8
1.5 Symboles 9
Section 2 Classification des actions 10
2.1 Poids propre 10
2.2 Charges d'exploitation 10
Section 3 Situations de projet 11
3.1 Généralités 11
3.2 Charges permanentes 11
3.3 Charges d'exploitation 11
Section 4 Poids volumiques des matériaux de construction et des matériaux stockés 12
4.1 Généralités 12
Section 5 Poids propre des constructions 13
5.1 Représentation des actions 13
5.2 Valeurs caractéristiques du poids propre 13
Section 6 Charges d'exploitation des bâtiments 15
6.1 Représentation des actions 15
6.2 Dispositions des charges 15
6.3 Valeurs caractéristiques des charges d'exploitation 15
6.4 Charges horizontales sur les garde-corps et les murs de séparation agissant comme barrières
24
Annexe A (informative) Tableaux des valeurs nominales des poids volumiques des matériaux de
construction et des valeurs nominales des poids volumiques et des angles de talus naturel des
matériaux stockés 25
Annexe B (informative) Barrières de sécurité et garde-corps pour parkings 36
Bibliographie 37

NF EN 1991-1-2
Eurocode 1 : actions sur les structures - Partie 1-2 : actions générales - Actions sur les structures
exposées au feu

Indice de classement : P06-112-1


Statut : Norme homologuée
Directive(s) européenne(s) Nouvelle Approche : DI 89/106 01/12/1988 Directive relative au
rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des états membres
concernant les produits de construction.

NF EN 1991-4
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 4 : silos et réservoirs
(P06-140-1:2007-05, NA:2007-11)

Résumé
Les États Membres de l'UE et de l'AELE reconnaissent que les EUROCODES servent de
documents de référence pour les usages suivants- comme moyen de prouver la conformité des
bâtiments et des ouvrages de génie civil aux exigences essentielles de la Directive du Conseil
89/106/CEE, en particulier l'Exigence Essentielle n° 1- Stabilité et résistance mécaniques - et
l'Exigence Essentielle n ° 2 - Sécurité en cas d'incendie ;- comme base de spécification des
contrats pour les travaux de construction et les services techniques associés ;- comme cadre
d'établissement de spécifications techniques harmonisées pour les produits de construction (EN et
ATE).Les Eurocodes, dans la mesure où ils concernent les ouvrages de construction eux-mêmes,
ont une relation directe avec les Documents Interprétatifs 2} visés à l'article 12 de la DPC,
quoiqu'ils soient d'une nature différente de celle des normes harmonisées de produits 3). En
conséquence, les aspects techniques résultant des travaux effectués pour les Eurocodes
nécessitent d'être pris en considération de façon adéquate par les Comités Techniques du CEN
et/ou les groupes de travail de l'EOTA travaillant sur les normes de produits en vue de parvenir à
une complète compatibilité de ces spécifications techniques avec les Eurocodes.Les normes
Eurocodes fournissent des règles de conception structurale communes d'usage quotidien pour le
calcul des structures entières et des produits composants de nature traditionnelle ou innovatrice.
Les formes de construction ou les conceptions inhabituelles ne sont pas spécifiquement
couvertes, et il appartiendra en ces cas au concepteur de se procurer des bases spécialisées
supplémentaires.

Descripteurs : batiment, structure, conception, calcul, resistance au feu, propriete


thermodynamique, regle de construction  

Documents associés : NF EN 13501-2, NF EN 1990, NF EN 1991-1-1, NF EN 1991-1-3, NF EN


1991-1-4, NF EN 1992, NF EN 1993, NF EN 1994, NF EN 1995, NF EN 1996, NF EN 1999

Sommmaire
Section 1 Généralités 9
1.1 Domaine d'application 9
1.2 Références normatives 9
1.3 Hypothèses 10
1.4 Distinction entre principes et règles d'application 10
1.5 Termes et définitions 10
1.6 Symboles 14
Section 2 Procédure de calcul structural au feu 19
2.1 Généralités 19
2.2 Scénario de feu de calcul 19
2.3 Feu de calcul 19
2.4 Analyse thermique 19
2.5 Analyse mécanique 20
Section 3 Actions pour l'analyse thermique (actions thermiques) 21
3.1 Règles générales 21
3.2 Courbes nominales température/temps 22
3.3 Modèles de feu naturel 23
Section 4 Actions pour l'analyse structurale (actions mécaniques) 25
4.1 Généralités 25
4.2 Simultanéité des actions 25
4.3 Règles de combinaisons des actions 26
Annexe A (informative) Courbes paramétrées température/temps 27
Annexe B (informative) Actions thermiques pour les éléments extérieurs - Méthode de calcul
simplifiée 30
Annexe C (informative) Feux localisés 38
Annexe D (informative) Modèles de feu avancés 41
Annexe E (informative) Densités de charge calorifique 43
Annexe F (informative) Temps équivalent d'exposition au feu 50
Annexe G (informative) Facteur de forme 52
Bibliographie 57

NF EN 1991-1-3
Eurocode 1 : bases de calcul et actions sur les structures et Document d'Application Nationale - Partie 1-
3 : actions générales - Charges de neige. (P06-113-1)

L'EN 1991-1-3 indique comment déterminer les valeurs des charges dues à la neige à considérer
pour le calcul des constructions.Cette norme ne s'applique pas aux sites d'une altitude supérieure
à 1 500 m, sauf s'il est spécifié autrement.L'Annexe A donne des indications sur les situations de
projet et les dispositions de charge à utiliser pour différentes conditions de site.L'Annexe B donne
des coefficients de forme à utiliser pour le traitement des cas d'accumulation exceptionnelle de
neige.L'Annexe C donne les valeurs caractéristiques de la charge de neige sur le sol basées sur les
résultats d'une analyse effectuée dans le cadre d'un contrat de la DGIII/D3 de la Commission
Européenne. Les objectifs de cette annexe sont les suivants :- donner des informations aux
autorités nationales compétentes pour les aider à réviser et actualiser leurs cartes nationales ;-
contribuer à ce que les méthodes harmonisées utilisées pour établir les cartes de cette annexe
soient utilisées aussi dans les États membres pour traiter leurs données de base sur la
neige.L'Annexe D donne des indications sur la manière d'ajuster les valeurs de charge de neige au
sol en fonction de la période de retour choisie.L'Annexe E donne des informations sur le poids
volumique apparent de la neige.La présente norme ne traite pas d'aspects particuliers du
chargement de neige, tels que :- les chocs dus aux charges de neige glissant ou tombant d'une
autre toiture ;- l'amplification de l'action du vent qui pourrait résulter de la modification de la
forme ou de la dimension du bâtiment due à la présence de neige ou de la formation de glace ;-
les charges de neige dans les zones où elle est présente toute l'année ;- les charges dues à la
glace ;- la poussée latérale de la neige (par exemple celle de congères) ;- les charges de neige sur
les ponts.  

  Descripteurs : batiment, structure, toiture, pont, regle de construction, conception, calcul,


charge, resistance des materiaux, action des intemperies, neige, classification  

  Documents associés : NF EN 1990, NF EN 1991-1-1, NF EN 1991-2  

  Sommaire    
  Avant-propos 3
1 Généralités 5
1.1 Domaine d'application 5
1.2 Références normatives 6
1.3 Hypothèses 6
1.4 Distinction entre Principes et Règles d'Application 6
1.5 Dimensionnement assisté par l'expérimentation 6
1.6 Termes et définitions 6
1.7 Symboles 7
2 Classification des actions de la neige 8
3 Situations de projet 9
3.1 Généralités 9
3.2 Conditions normales 9
3.3 Conditions exceptionnelles 9
4 Charges de neige sur le sol 10
4.1 Valeurs caractéristiques 10
4.2 Autres valeurs représentatives 10
4.3 Traitement des charges exceptionnelles de neige sur le sol 11
5 Charges de neige sur les toitures 11
5.1 Nature de la charge 11
5.2 Dispositions de charge 11
5.3 Coefficients de forme des toitures 13
5.3.1 Généralités 13
5.3.2 Toitures à un seul versant 13
5.3.3 Toitures à deux versants 14
5.3.4 Toitures à versants multiples 15
5.3.5 Toitures cylindriques 16
5.3.6 Toitures attenant à des constructions plus élevées ou très proches d'elles 17
6 Effets locaux 19
6.1 Généralités 19
6.2 Accumulation au droit de saillies et d'obstacles 19
6.3 Neige en débord de toiture 20
6.4 Charges sur les barres à neige et autres obstacles 20
Annexe A (normative) Situations de projet et dispositions de charge à utiliser selon les conditions
de site 21
Annexe B (normative) Coefficients de forme pour les accumulations exceptionnelles de neige 22
Annexe C (informative) Cartes européennes de la charge de neige sur le sol 27
Annexe D (informative) Ajustement de la charge de neige sur le sol à la période de retour 37
Annexe E (informative) Poids volumique apparent de la neige 38
Bibliographie 39

NF EN 1991-1-4 Eurocode 1 : actions sur les structures - Partie 1-4 : actions générales - Actions du vent 

Indice de classement : P06-114-1


Statut : Norme homologuée       
Directive(s) européenne(s) Nouvelle Approche : DI 89/106 01/12/1988 Directive relative au
rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des états membres
concernant les produits de construction.

L'EN 1991-1-4 indique comment déterminer les actions du vent naturel pour le calcul structurel
des bâtiments et des ouvrages de génie civil, pour chacune des zones affectées par ces actions.
Ceci inclut l'ensemble de la structure, certains de ses éléments constitutifs, voire des éléments qui
y sont fixés, par exemple des composants, des éléments de façade et leurs fixations, des glissières
de sécurité et des écrans antibruit.La présente partie s'applique aux :- bâtiments et ouvrages de
génie civil dont la hauteur peut atteindre 200 m.- ponts dont aucune travée n'est supérieure à 200
m, à condition qu'ils satisfassent aux critères relatifs à la réponse dynamique.La présente partie
est destinée à prévoir les actions caractéristiques du vent sur les structures terrestres, leurs
composants et accessoires.Certains aspects nécessaires pour déterminer les actions du vent sur
une structure dépendent du lieu, de la disponibilité et de la qualité des données météorologiques,
du type de terrain, etc. Ils doivent être fournis dans l'Annexe Nationale et dans l'Annexe A, par un
choix national comme l'indiquent les notes insérées dans le texte. Les valeurs par défaut et les
méthodes à utiliser sont données dans le texte principal, lorsque l'Annexe Nationale ne fournit
pas d'informations.La présente partie ne fournit pas de recommandations concernant les effets
thermiques locaux sur le vent caractéristique, par exemple forte inversion thermique au sol dans
les régions polaires, effet d'entonnoir ou tornades.

Descripteurs: batiment, regle de construction, calcul, action des intemperies, vent, modele,
resistance au vent, charge due aux rafales, pression du vent, charge dynamique, repartition
geographique, element de construction, toiture, mur, cloture, panneau de signalisation,
construction en treillis, drapeau, echafaudage, pont

Documents associés: NF EN 1990, NF EN 1991-1-3, NF EN 1991-1-6, NF EN 1991-2, NF EN


1993-3-1

Sommaire
Avant-propos 4
1 Généralités 8
1.1 Domaine d'application 8
1.2 Références normatives 9
1.3 Hypothèses 9
1.4 Distinction entre les principes et les règles d'application 9
1.5 Calcul au moyen d'essais et de mesures 9
1.6 Termes et définitions 9
1.7 Symboles 10
2 Situations de projet 15
3 Modélisation des actions du vent 16
3.1 Nature 16
3.2 Représentations des actions du vent 16
3.3 Classification des actions du vent 16
3.4 Valeurs caractéristiques 16
3.5 Modèles 16
4 Vitesse du vent et pression dynamique 17
4.1 Base de calcul 17
4.2 Valeurs de référence 17
4.3 Vent moyen 18
4.3.1 Variation avec la hauteur 18
4.3.2 Rugosité du terrain 18
4.3.3 Orographie du terrain 20
4.3.4 Constructions avoisinantes de grandes dimensions et de hauteur bien plus élevée 20
4.3.5 Bâtiments et obstacles rapprochés 20
4.4 Turbulence du vent 20
4.5 Pression dynamique de pointe 21
5 Actions du vent 22
5.1 Généralités 22
5.2 Pression aérodynamique sur les surfaces 23
5.3 Forces exercées par le vent 23
6 Coefficient structural cscd 25
6.1 Généralités 25
6.2 Détermination de cscd 25
6.3 Procédure détaillée 25
6.3.1 Coefficient structural cscd 25
6.3.2 Évaluation de l'aptitude au service 26
6.3.3 Excitation par la turbulence de sillage 27
7 Coefficients de pression et de force 27
7.1 Généralités 27
7.1.1 Choix du coefficient aérodynamique 27
7.1.2 Pressions et forces asymétriques ou en opposition 28
7.1.3 Effets de la glace et de la neige 28
7.2 Coefficients de pression pour les bâtiments 29
7.2.1 Généralités 29
7.2.2 Murs verticaux des bâtiments à plan rectangulaire 29
7.2.3 Toitures-terrasses 32
7.2.4 Toitures à un seul versant 34
7.2.5 Toitures à deux versants 36
7.2.6 Toitures à quatre versants 38
7.2.7 Toitures multiples (shed) 40
7.2.8 Toitures en voûte et dômes 41
7.2.9 Pression intérieure 42
7.2.10 Pression exercée sur les murs ou les toitures comportant plusieurs parois (ou enveloppes)
44
7.3 Toitures isolées 45
7.4 Murs isolés, acrotères, clôtures et panneaux de signalisation 51
7.4.1 Murs isolés et acrotères 51
7.4.2 Facteurs de protection applicables aux murs et aux clôtures 53
7.4.3 Panneaux de signalisation 53
7.5 Coefficients de frottement 54
7.6 Éléments structuraux de section rectangulaire 55
7.7 Profilés à angles vifs 57
7.8 Éléments structuraux de section polygonale régulière 57
7.9 Cylindres à base circulaire 59
7.9.1 Coefficients de pression extérieure 59
7.9.2 Coefficients de force 60
7.9.3 Coefficients de force applicables aux cylindres verticaux disposés en file 62
7.10 Sphères 63
7.11 Structures en treillis et échafaudages 64
7.12 Drapeaux 66
7.13 Élancement effectif lambda et facteur d'effet d'extrémités psi lambda 67
8 Actions du vent sur les ponts 69
8.1 Généralités 69
8.2 Choix de la procédure de calcul de la réponse (à l'action du vent) 71
8.3 Coefficients de force 71
8.3.1 Coefficients de force dans la direction x (méthode générale) 71
8.3.2 Force dans la direction x- Méthode simplifiée 73
8.3.3 Forces du vent sur les tabliers de ponts dans la direction z 74
8.3.4 Forces du vent exercées sur les tabliers de ponts dans la direction y 75
8.4 Piles de ponts 75
8.4.1 Directions du vent et situations de projet 75
8.4.2 Effets du vent sur les piles 75
Annexe A (informative) Effets du terrain 76
Annexe B (informative) Procédure 1 de détermination du coefficient structural cscd 84
Annexe C (informative) Procédure 2 de détermination du coefficient structural cscd 89
Annexe D (informative) Valeur de cscd pour divers types de constructions 91
Annexe E (informative) Détachement tourbillonnaire et instabilités aéroélastiques 94
Annexe F (informative) Caractéristiques dynamiques des structures 112
Bibliographie 120

NF EN 1991-1-5
Eurocode 1 : actions sur les structures - Partie 1-5 : actions générales - Actions thermiques  (Indice de
classement : P06-115-1)

L'EN 1991-1-5 donne des principes et des règles de calcul des actions thermiques agissant sur les
bâtiments, les ponts et autres structures, y compris sur leurs éléments structuraux. Il fournit
également les principes relatifs aux revêtements extérieurs et autres éléments annexes des
bâtiments.La présente Partie décrit les variations de température des éléments structuraux. Elle
donne des valeurs caractéristiques des actions thermiques utilisables pour le dimensionnement
des structures exposées à des variations climatiques journalières et saisonnières. L'étude des
actions thermiques n'est pas nécessaire pour les structures non exposées.Les structures pour
lesquelles les actions thermiques dépendent principalement de leur utilisation (par exemple, tours
de refroidissement, silos, réservoirs, installations de stockage d'eau chaude et froide, services de
distribution d'eau chaude et froide, etc.) sont traitées dans la Section 7. Les cheminées sont
traitées dans l'EN 13084-1.  

Documents associés : NF EN 1990, NF EN 1991-1-6, NF EN 13084-1, NF ISO 3898, ISO 2394,


ISO 8930  

Sommaire
Avant-propos 3
Section 1 Généralités 6
1.1 Domaine d'application 6
1.2 Références normatives 6
1.3 Hypothèses 6
1.4 Distinction entre les principes et les règles d'application 6
1.5 Termes et définitions 6
1.6 Symboles 7
Section 2 Classification des actions 9
Section 3 Situations de projet 10
Section 4 Représentation des actions 11
Section 5 Variations de température dans les bâtiments 12
5.1 Généralités 12
5.2 Détermination des températures 12
5.3 Détermination des profils de température 13
Section 6 Variations de température dans les ponts 15
6.1 Tabliers de ponts 15
6.1.1 Types de tabliers de ponts 15
6.1.2 Prise en considération des actions thermiques 15
6.1.3 Composante de température uniforme 15
6.1.4 Composantes de gradient thermique 17
6.1.5 Simultanéité de la composante uniforme et du gradient thermique 22
6.1.6 Écarts de température entre différents éléments de structure 22
6.2 Piles de ponts 23
6.2.1 Prise en considération des actions thermiques 23
6.2.2 Gradients thermiques 23
Section 7 Variations de température dans les cheminées industrielles, pipelines, silos, réservoirs
et tours de refroidissement 24
7.1 Généralités 24
7.2 Composantes de température 24
7.2.1 Température de l'air sous abri 24
7.2.2 Température des gaz de combustion, liquides chauffés et matériaux chauffés 24
7.2.3 Température des éléments 24
7.3 Prise en considération des composantes de température 25
7.4 Détermination des composantes de température 25
7.5 Valeurs des composantes de température (valeurs indicatives) 25
7.6 Simultanéité des composantes de température 26
Annexe A (normative) Isothermes des températures nationales minimale et maximale de l'air sous
abri 27
A.1 Généralités 27
A.2 Valeurs maximale et minimale de la température de l'air sous abri pour une probabilité
annuelle d'être dépassées de p différente de 0,02 27
Annexe B (normative) Gradients thermiques pour différentes épaisseurs de revêtement 29
Annexe C (informative) Coefficients de dilatation linéaire 31
Annexe D (informative) Profils de température dans les bâtiments et autres ouvrages 32
Bibliographie 34
NF EN 1991-1-6 Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 1-6 : actions générales - Actions en
cours d'exécution    

Indice de classement : P06-116-1

Directive(s) européenne(s) Nouvelle Approche :

DI 89/106 01/12/1988 Directive relative au rapprochement des dispositions législatives,


réglementaires et administratives des états membres concernant les produits de construction.

Les États Membres de l'UE et de l'AELE reconnaissent que les Eurocodes servent de documents
de référence pour les usages suivants :- comme moyen de prouver la conformité des bâtiments et
des ouvrages de génie civil aux exigences essentielles de la Directive du Conseil 89/106/CEE, en
particulier à l'Exigence Essentielle N ° 1 - Stabilité et résistance mécanique - et à l'Exigence
Essentielle N ° 2 - Sécurité en cas d'incendie ;- comme base de spécification des contrats pour les
travaux de construction et les services techniques associés ;- comme cadre d'établissement de
spécifications techniques harmonisées pour les produits de construction (EN et ATE).Les
Eurocodes, dans la mesure où ils concernent les ouvrages eux-mêmes, ont une relation directe
avec les Documents Interprétatifs 2) visés à l'Article 12 de la DPC, bien qu'ils soient d'une nature
différente de celle des normes harmonisées de produits 3>. En conséquence, les aspects
techniques résultant des travaux effectués pour les Eurocodes nécessitent d'être pris en
considération de façon adéquate par les Comités techniques du CEN et/ou les groupes de travail
de l'EOTA travaillant sur les normes de produits en vue de parvenir à une complète compatibilité
de ces spécifications techniques avec les Eurocodes.   

Descripteurs : batiment, genie civil, pont, construction, contrainte admissible, action des
intemperies, geotechnique, charge, classification, limite, modelisation, regle de construction,
charge dynamique, charge statique, element de construction 

Documents associés :NF EN 1990, NF EN 1991-1-1, NF EN 1991-1-2, NF EN 1991-1-3, NF EN


1991-1-4, NF EN 1991-1-5, NF EN 1991-1-7, NF EN 1991-2, NF EN 1991-3, NF EN 1991-4,
NF EN 1992, NF EN 1993, NF EN 1994, NF EN 1995, NF EN 1996, NF EN 1997, NF EN 1998,
NF EN 1999    

Sommaire
Avant-propos 3
Section 1 Généralités 7
1.1 Domaine d'application 7
1.2 Références normatives 7
1.3 Hypothèses de travail 8
1.4 Distinction entre principes et règles d'application 8
1.5 Termes et définitions 8
1.5.1 Généralités 8
1.5.2 Termes et définitions supplémentaires spécifiques à la présente norme 8
1.6 Symboles 9
Section 2 Classification des actions 10
2.1 Généralités 10
2.2 Charges de construction 11
Section 3 situations de projet et états limites 12
3.1 Généralités - Identification des situations de projet 12
3.2 États limites ultimes 13
3.3 États limites de service 14
Section 4 Représentation des actions 15
4.1 Généralités 15
4.2 Actions sur les éléments structuraux et non structuraux lors de la manutention 15
4.3 Actions géotechniques 15
4.4 Actions dues à la précontrainte 16
4.5 Pré-déformations 16
4.6 Température, retrait, effets de l'hydratation 16
4.7 Actions du vent 17
4.8 Charges de neige 17
4.9 Actions dues à l'eau 17
4.10 Actions dues au givre 19
4.11 Charges de construction 19
4.11.1 Généralités 19
4.11.2 Charges de construction lors du coulage du béton 21
4.12 Actions accidentelles 22
4.13 Actions sismiques 23
Annexe A1 (normative) Règles complémentaires pour les bâtiments 24
A 1.1 Etats limites ultimes 24
A 1.2 États limites de service 24
A 1.3 Actions horizontales 24
Annexe A2 (normative) Règles complémentaires pour les ponts 25
A 2.1 États limites ultimes 25
A 2.2 États limites de service 25
A 2.3 Valeurs de calcul des déformations 25
A 2.4 Charges de neige 26
A 2.5 Charges de construction 26
Annexe B (informative) Actions sur les structures en cours de modification, de reconstruction ou
de démolition 27
Bibliographie 28

NF EN 1991-1-7
Eurocode 1 : bases de calcul et actions sur les structures - Partie 1-7 : actions sur les structures - Actions
accidentelles dues aux chocs et explosions

La partie 1-7 de l' Eurocode 1 contient une description des principales stratégies de sécurité et les
conditions qui doivent être prises en considération dans le cas de circonstances exceptionnelles en
général, qui sont définies par "des actions généralement de courte durée qui ont peu de chance de
se produire avec une grandeur significative pendant un intervalle de temps considéré au cours de
la durée de vie de projet ", sans juger de la nécessité d'une pareille action dans le calcul (c'est une
mission pour les autorités nationales compétentes ou pour l'édificateur privé). Cette partie
procure en même temps des modèles détaillés pour l'estimation de valeur de calcul des charges
accidentelles (exceptionnelles) causées par des chocs ou des explosions. Les charges à imputer au
sabotage ou à la guerre n'entrent pas en ligne de compte dans cette partie, tout aussi peu que les
phénomènes naturels extrêmes tels que les tornades, les érosions extrêmes ou la chute de rochers
(quoique pour ces phénomènes, on peut suivre un chemin analogue à celui décrit dans cette
partie). D'autres actions particulières telles que le feu ou les tremblements de terre sont abordées
dans d'autres parties des Eurocodes.

La section 4 traite des cas plus rares des charges exceptionnelles: collision de véhicules, de trains,
de bateaux, atterrissage brutal d'un hélicoptère sur une toiture. Les constructions à considérer sont
les garages, les entrepôts avec chariot élévateur, les bâtiments situés aux alentours de routes ou de
chemins de fer, les ponts. Pour les constructions où les dégâts peuvent être importants ( catégorie
3), une analyse technique avancée est conseillée comme décrit à l'annexe A. Pour les chocs
violents sur des éléments structurels verticaux ( piliers, murs,....), on peut prendre les charges
( valeurs de calcul ) statiques horizontales équivalentes.
La norme contient des tables pour les ponts, les trains, les bateaux..

La section 5 décrit les cas plus rares des explosions: réaction chimique de gaz ou de poussière
avec l'air dans un local avec ou sans ouverture. Pour la plupart des constructions, il suffit de
montrer que les éléments clés et leurs liaisons résistent à une pression statique équivalente qui est
donnée par la norme. Pour les constructions de catégorie 3, il faut faire une analyse plus avancée
dont les caractéristiques essentielles sont décrites dans l'annexe B.

Annexes
A: Calcul affiné aux chocs (informative)
B: Explosions (informative)
C: Indications supplémentaires pour le calcul (informative)

NF EN 1991-2
Eurocode 1 - Actions sur les structures - Partie 2 : actions sur les ponts, dues au trafic
Indice de classement : P06-120-1  

Résumé:
Le présent document, constituant une partie de l'Eurocode 1, définit les actions sur les ponts dues
au trafic routier, aux piétons et au trafic ferroviaire y compris le cas échéant les effets
dynamiques et les forces centrifuges, les actions de freinage, d'accélération et accidentelles.  

Descripteurs:
pont, voie de circulation, structure, conception, regle de construction, calcul, classification,
specification, charge, contrainte, vehicule routier, accident, collision  

Documents associés
NF EN 1317-1, NF EN 1317-2, NF EN 1317-6, NF EN 1990, NF EN 1991-1-1, NF EN 1991-1-
3, NF EN 1991-1-4, NF EN 1991-1-5, NF EN 1991-1-6, NF EN 1991-1-7, NF EN 1992, NF EN
1993, NF EN 1994, NF EN 1995, NF EN 1996, NF EN 1997, NF EN 1998, NF EN 1999  
Sommaire
Avant-propos 6
Origine du programme des Eurocodes 6
Statut et domaine d'application des Eurocodes 7
Normes nationales transposant les Eurocodes 7
Liens entre les Eurocodes et les spécifications techniques harmonisées (EN et ATE) pour les
produits 8
 Informations additionnelles spécifiques à l'EN 1991-2 8
Annexe Nationale pour l'EN 1991-2 9
Section 1 Généralités 14
Section 2 Classification des actions 24
Section 3 Situations de projet 26
Section 4 Actions du trafic routier et autres actions spécifiques sur les ponts routiers 27
Section 5 Actions sur les trottoirs, les pistes cyclables et les passerelles 51
Section 6 Actions du trafic ferroviaire et autres actions spécifiques sur les ponts ferroviaires 57
Annexe A (informative) Modèles de véhicules spéciaux pour ponts routiers 104
Annexe B (informative) Évaluation de la durée de vie des ponts routiers vis-à-vis de la fatigue
Méthode fondée sur des enregistrements du trafic 109
Annexe C (normative) Coefficients dynamiques 1 + phi pour les trains réels 113
Annexe D (normative) Bases d'évaluation de la fatigue pour les structures ferroviaires 115
Annexe E (informative) Limites de validité du modèle de charge HSLM et choix du train
représentatif critique à partir du HSLM-A 122
Annexe F (informative) Critères à satisfaire dans le cas où une analyse dynamique n'est pas
requise 130
Annexe G (informative) Méthode permettant de déterminer la réponse combinée du système
voie-ouvrage aux actions variables 135
Annexe H (informative) Modèles de charges de trafic ferroviaire pour les situations de projet
transitoires 144

NF EN 1991-3,
Eurocode 1 : bases de calcul et actions sur les structures - Partie 3 : actions induites par les ponts
roulants et autres machines.

 La partie 3 de l' Eurocode 1 traite des grues mobiles comme les ponts roulants (voir figure). Les
charges causées par les ponts roulants doivent être considérées comme des charges variables dans
le calcul structurel de la construction dans laquelle ils travaillent. D'une part, il s'agit de charges
verticales comme le poids propre de l'appareil de levage QC et de sa charge QH ,et d'autre part de
charges horizontales, longitudinales et transversales causées par l'accélération et le ralentissement
de la poutre HL, HT, du chariot porte-palan HT3 , de la marche en crabe dans les rails Hs ou
encore des forces dues au vent sur les grues FW. Les appareils de levage peuvent aussi générer
des charges accidentelles, les forces de tamponnement HB ou de basculement (collision de
l'appareil de levage avec un obstacle) HTA, à considérer si aucune protection n'est prévue.
Dans cette partie de l' Eurocode 1, on donne les méthodes pour déterminer les valeurs
représentatives de toutes ces charges, et même leur éventuelle excentricité et leur facteur de
multiplication dynamique. En outre, on donne les règles pour les combinaisons de charges à
considérer, à ajouter aux règles de l' ENV 1991-1. Il y a aussi des combinaisons dans le cas où il
y a différents ponts actifs dans une même construction. Un paragraphe important concerne la
définition de la résistance à la fatigue, basée sur les classes Si, fournie par le fabricant.

Le second paragraphe important de la partie 5 de l' Eurocode 1 concerne les charges dynamiques,
causées par des machines à pièces tournantes, sur la construction portante. Des critères
concernant le besoin de caractériser aussi les charges de manière dynamique sont donnés.
Différentes annexes donnent des informations sur le texte de base. L'annexe G a un caractère
normatif et donne les charges d'exploitation pour chariots, véhicules de transport et hélicoptères.
Les chariots sont divisés en 4 classes de FL1 à FL4 et les hélicoptères en deux classes H1 et H2.
Cette annexe devrait être intégrée au stade EN dans l' EN 1991-1-1.

Annexes
A: Bases de calcul - articles complémentaires de l' ENV 1991-1 pour les poutres de roulement
subissant la charge d'appareils de levage (informative)
B: Lignes directives pour le classement des appareils de levage au point de vue de la fatigue
(informative)
C: Bases de calcul - articles complémentaires de l' ENV 1991-1 pour les machines (informative)
D: Prescriptions de service des machines (informative) - basé sur VDI 2056
E: Effet sur l'environnement (informative) - basé sur ISO 2631
F: Vérifications simplifiées et critères (informative)
G: Charges d'exploitations sur les planchers par les chariots élévateurs à fourche, les véhicules
sur pneu ou sur rail, les équipements d'accès pour la maintenance et les hélicoptères (normative)

NF EN 1991-4
Eurocode 1 : bases de calcul et actions sur les structures - Partie 4 : actions dans les silos et réservoirs.
(P06-104)

La partie 4 de l' Eurocode 1 se rapporte aux charges particulières dont il faut tenir compte dans
les calculs de silos et de réservoirs. Les silos sont définis comme des constructions de stockage
pour des matériaux granuleux en vrac. Dans la pratique, il s'agit de silos isolés, en batterie ou
encore des magasins de stockage. Les réservoirs sont utilisés pour le stockage de liquides. La
norme se limite à des silos d'une hauteur maximum de 100m et d'une dimension maximale
caractéristique (sorte de diamètre équivalent) de 50m. Il y a également des limites pour
l'excentricité avec laquelle le matériau entre ou sort du silo.

Les charges qui s'exercent à cause des matériaux ou des liquides stockés, sont des charges
variables. Les charges tempo-raires dues au remplissage ou à la vidange sont des charges libres .
Les charges dues au feu, aux chocs, aux explosions et aux séismes sont des charges accidentelles
et sont traitées dans les ENV's 1991-2-2, 1991-2-7 et l'Eurocode 8.
Le chapitre 5 décrit en détails les charges dans les silos. Elles dépendent de la géométrie du silo,
des procédés utilisés pour le remplissage et la vidange, de l'étendue des caractéristiques des
matériaux stockés et des caractéristiques du frottement avec la paroi. Ces dernières sont
particulièrement importantes et déterminent de quelle manière le 'flux' de matériau va se placer
dans les silos élancés, plats ou d'homogénéisation, et quelles seront les charges résultantes sur les
parois verticale, horizontale et oblique, au repos et pendant le remplissage et la vidange. Celles-ci
et d'autres caractéristiques peuvent être prises du tableau 7.1 de la norme ou être déterminées par
essai:

Le chapitre 6 traite des charges dans les réservoirs. Les données de calcul incluent la nature et les
caractéristiques des liquides stockés, la géométrie du réservoir, ainsi que les hauteurs maximales
de liquide dans le réservoir.

Annexes
A: Bases de calcul - Supplément à l' ENV 1991-1 pour les silos et réservoirs (informative)
B: Méthodes d'essai relatives aux caractéristiques des matières granulaires (informative)
C: Actions sismiques (informative)

Eurocode 2 : Calcul des structures en béton


L' Eurocode 2 définit les principes généraux de calcul des structures en béton.

règles générales pour les bâtiments EN 1992-1-1

Calcul du comportement au feu EN 1992-1-2


   

NF EN 1992-1-1
Eurocode 2 - Calcul des structures en béton - Partie 1-1 : règles générales et règles pour les
bâtiments (P18-711-1:2005-10, NA:2016-03, A1:2015-02)

NF EN 1992-1-2
Eurocode 2 : Calcul des structures en béton - Partie 1-2 : règles générales - Calcul du
comportement au feu (P18-712-1:2005-11, NA:2007-10, A1:2019-05, NA/A1:2017-03)

EN 1992-2
Eurocode 2 : calcul des structures en béton - Partie 2 : ponts en béton. (P18-720-1:2006-05,
NA:2007-04)
EN 1992-3
Eurocode 2 : calcul des structures en béton - Partie 3 : Silos et réservoirs (P 18-730:2006-12,
NA:2008-07, NA:2016-17).

EN 1992-4
Eurocode 2 : calcul des structures en béton - Partie 4 : conception et calcul des éléments de
fixation pour béton (E 27-817:2018-09).

 NF EN 1992-1-1 Eurocode 2 - Calcul des structures en béton - Partie 1-1 : règles générales et règles
pour les bâtiments    

Indice de classement : P18-711-1

Statut : Norme homologuée       

Directive(s) européenne(s) Nouvelle Approche : DI 89/106 01/12/1988 Directive relative au


rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des états membres
concernant les produits de construction.

(1)P La Partie 1-1 de l'Eurocode 2 énonce les principes de base du calcul des structures en béton
non armé, armé ou précontraint, constitué de granulats de masse volumique normale ou de
granulats légers, ainsi que des règles spécifiques pour les bâtiments.(2)P La Partie 1-1 traite des
sujets suivants :Section 1 : GénéralitésSection 2 : Bases de calculSection 3 : MatériauxSection 4 :
Durabilité et enrobage des armaturesSection 5 : Analyse structuraleSection 6 : États-limites
ultimes (ELU)Section 7 : États-limites de service (ELS)Section 8 : Dispositions constructives
relatives aux armatures de béton armé et de précontrainte-GénéralitésSection 9 : Dispositions
constructives relatives aux éléments et règles particulièresSection 10 : Règles additionnelles pour
les éléments et les structures préfabriqués en bétonSection 11 : Structures en béton de granulats
légersSection 12 : Structures en béton non armé ou faiblement armé(3)P Les Sections 1 et 2
donnent des clauses qui viennent compléter celles de l'EN 1990 «Base de calcul des structures».
(4) P Cette Partie 1-1 ne couvre pas :- l'utilisation d'armatures lisses ;- la résistance au feu ;- les
aspects particuliers de certains types de bâtiments (tels que les immeubles élevés) ;- les aspects
particuliers de certains types d'ouvrages de génie civil (tels que les viaducs, les ponts, les
barrages, les enceintes sous pression, les plates-formes en mer ou les réservoirs) ;- les
composants en béton caverneux ou en béton cellulaire et ceux réalisés avec des granulats lourds
ou incluant des éléments de construction métallique (voir Eurocode 4 pour les structures mixtes
acier-béton).    

Descripteurs : batiment, structure en beton, beton arme, beton precontraint, conception, regle de
construction, regle de calcul, resistance des materiaux, propriete mecanique, dimension, section,
caracteristique de construction, conditions d'execution, controle de qualite, durabilite,
deformation, limite      

Documents associés : NF EN 197-1, NF EN 206-1, NF EN 1990, NF EN 1991-1-5, NF EN 1991-


1-6, NF EN 1997, NF EN 10080, NF EN 12390, NF EN 13791, NF EN ISO 1560, NF EN ISO
17760, XP P18-450    
 Sommaire
Avant-propos 10
Section 1 GÉNÉRALITÉS 14
1.1 Domaine d'application 14
1.2 Références normatives 15
1.3 Hypothèses 15
1.4 Distinction entre Principes et Règles d'Application 16
1.5 Définitions 16
1.6 Symboles 16
Section 2 BASES DE CALCUL 20
2.1 Exigences 20
2.2 Principes du calcul aux états-limites 20
2.3 Variables de base 20
2.4 Vérification par la méthode des coefficients partiels 23
2.5 Dimensionnement assisté par l'expérimentation 24
2.6 Exigences complémentaires pour les fondations 24
2.7 Exigences relatives aux fixations 25
Section 3 MATÉRIAUX 26
3.1 Béton 26
3.2 Acier de béton armé 35
3.3 Acier de précontrainte 38
3.4 Dispositifs de précontrainte 43
Section 4 DURABILITÉ ET ENROBAGE DES ARMATURES 44
4.1 Généralités 44
4.2 Conditions d'environnement 44
4.3 Exigences de durabilité 46
4.4 Méthodes de vérification 46
Section 5 ANALYSE STRUCTURALE 51
5.1 Généralités 51
5.2 Imperfections géométriques 52
5.3 Modélisation de la structure 54
5.4 Analyse élastique-linéaire 57
5.5 Analyse élastique-linéaire avec redistribution limitée des moments 57
5.6 Analyse plastique 58
5.7 Analyse non-linéaire 60
5.8 Analyses des effets du second ordre en présence d'une charge axiale 61
5.9 Instabilité latérale des poutres élancées 71
5.10 Éléments et structures précontraints 72
5.11 Analyse pour certains éléments structuraux particuliers 77
Section 6 ÉTATS-LIMITES ULTIMES (ELU) 78
6.1 Flexion simple et flexion composée 78
6.2 Effort tranchant 79
6.3 Torsion 87
6.4 Poinçonnement 89
6.5 Dimensionnement à l'aide de modèles bielles-tirants 98
6.6 Ancrages et recouvrements 102
6.7 Pressions localisées 102
6.8 Fatigue 103
Section 7 ÉTATS-LIMITES DE SERVICE (ELS) 109
7.1 Généralités 109
7.2 Limitation des contraintes 109
7.3 Maîtrise de la fissuration 109
7.4 Limitation des flèches 116
Section 8 DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES RELATIVES AUX ARMATURES DE BÉTON
ARMÉ ET DE PRÉCONTRAINTE - GÉNÉRALITÉS 121
8.1 Généralités 121
8.2 Espacement des armatures de béton armé 121
8.3 Diamètres admissibles des mandrins de cintrage pour les barres pliées 121
8.4 Ancrage des armatures longitudinales 122
8.5 Ancrage des armatures d'effort tranchant et autres armatures transversales 126
8.6 Ancrage au moyen de barres soudées 127
8.7 Recouvrements et coupleurs 128
8.8 Règles supplémentaires pour les barres de gros diamètre 132
8.9 Paquets de barres 133
8.10 Armatures de précontrainte 134
Section 9 DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES RELATIVES AUX ÉLÉMENTS ET RÈGLES
PARTICULIÈRES 139
9.1 Généralités 139
9.2 Poutres 139
9.3 Dalles pleines 144
9.4 Planchers-dalles 146
9.5 Poteaux 147
9.6 Voiles 149
9.7 Poutres-cloisons 149
9.8 Fondations 150
9.9 Régions de discontinuités de géométrie ou d'action 153
9.10 Chaînages 153
Section 10 RÈGLES ADDITIONNELLES POUR LES ÉLÉMENTS ET LES STRUCTURES
PRÉFABRIQUÉS EN BÉTON 156
10.1 Généralités 156
10.2 Bases du calcul, exigences fondamentales 156
10.3 Matériaux 157
10.5 Analyse structurale 158
10.9 Dispositions constructives relatives aux éléments et règles particulières 158
Section 11 STRUCTURES EN BÉTON DE GRANULATS LÉGERS 168
11.1 Généralités 168
11.2 Bases de calcul 168
11.3 Matériaux 168
11.4 Durabilité et enrobage des armatures 172
11.5 Analyse structurale 172
11.6 États-limites ultimes (ELU) 172
11.7 États-limites de service (ELS) 174
11.8 Disposition des armatures - Généralités 174
11.9 Dispositions constructives et règles particulières 174
11.10 Règles additionnelles pour les éléments et les structures préfabriqués en béton 174
11.11 Structures en béton non armé ou faiblement armé 174
Section 12 STRUCTURES EN BÉTON NON ARMÉ OU FAIBLEMENT ARMÉ 175
12.1 Généralités 175
12.3 Matériaux 175
12.5 Analyse structurale : états-limites ultimes 175
12.6 États-limites ultimes (ELU) 176
12.7 États-limites de service (ELS) 179
12.9 Dispositions constructives relatives aux éléments et règles particulières 179
Annexe A (informative) Modification des coefficients partiels relatifs aux matériaux 181
Annexe B (informative) Déformations dues au fluage et au retrait 184
Annexe C (normative) Propriétés des armatures compatibles avec l'utilisation du présent
Eurocode 187
Annexe D (informative) Méthode de calcul détaillée des pertes de précontrainte par relaxation
190
Annexe E (informative) Classes indicatives de résistance pour la durabilité 192
Annexe F (informative) Expressions pour le calcul des armatures tendues dans les situations de
contraintes planes 193
Annexe G (informative) Interaction sol-structure 195
Annexe H (informative) Effets globaux du second ordre sur les structures 197
Annexe l (informative) Analyse des planchers-dalles et des voiles de contreventement 200
Annexe J (informative) Dispositions constructives pour des cas particuliers 203

NF EN 1992-1-2 Eurocode 2 : Calcul des structures en béton - Partie 1-2 : règles générales - Calcul du
comportement au feu 

Indice de classement : P18-712-1

 (1)P La Partie 1-2 de l'EN 1992 traite du calcul des structures en béton en situation accidentelle
d'exposition au feu ; elle est destinée à être utilisée conjointement avec l'EN 1992-1-1 et l'EN
1991-1-2. Cette partie 1-2 identifie uniquement les différences, ou les éléments supplémentaires,
par rapport au calcul aux températures normales.(2)P La partie 1-2 de l'EN 1992 vise uniquement
les méthodes passives de protection contre l'incendie. Les méthodes actives ne sont pas traitées.
(3)P La partie 1-2 de l'EN 1992 s'applique aux structures en béton requises pour remplir certaines
fonctions lorsqu'elles sont exposées au feu, à savoir- éviter une ruine prématurée de la structure
(fonction porteuse),- limiter l'extension du feu (flammes, gaz chauds, chaleur excessive) en
dehors des zones concernées (fonction séparative).(4)P La partie 1-2 de l'EN 1992 donne des
principes et des règles d'application (voir l'EN 1991-1-2) pour le calcul des structures en vue de
satisfaire aux exigences spécifiées, selon les fonctions et niveaux de performance susmentionnés.
(5)P La partie 1-2 de l'EN 1992 s'applique aux structures ou aux parties de structures qui relèvent
du domaine d'application de l'EN 1992-1-1 et sont calculées en conséquence. Toutefois, elle ne
couvre pas :- les structures à précontrainte extérieure,- les structures en coque.(6)P Les méthodes
indiquées dans la partie 1-2 de l'EN 1992 sont applicables au béton de densité normale présentant
une classe de résistance jusqu'à C90/105 et au béton léger présentant une classe de résistance
jusqu'à LC55/60. Des règles complémentaires pour les classes de résistance supérieures à C50/60
sont données dans la section 6.       

Descripteurs : batiment, construction, genie civil, structure en beton, conception, calcul,


resistance au feu, resistance des materiaux, acier pour beton, acier pour precontrainte, beton,
dilatation thermique, chaleur specifique, conductivite thermique, poteau, poutre, dalle, plancher,
verification    

Documents associés : NF EN 1363-2, NF EN 1990, NF EN 1991-1-2, NF EN 1992-1-1, NF EN


10080, NF EN 10138-2, NF EN 10138-3, NF EN 10138-4      

Sommaire
Avant-propos 4
SECTION 1 GÉNÉRALITÉS 9
1.1 Domaine d'application 9
1.2 Références normatives 10
1.3 Hypothèses 10
1.4 Distinction entre les principes et les règles d'application 10
1.5 Définitions 10
1.6 Symboles 11
SECTION 2 BASES DE CALCUL 13
2.1 Exigences 13
2.2 Actions 14
2.3 Valeurs de calcul des propriétés des matériaux 14
2.4 Méthodes de vérification 15
SECTION 3 PROPRIÉTÉS DES MATÉRIAUX 17
3.1 Généralités 17
3.2 Propriétés de résistance et de déformation aux températures élevées 17
3.3 Propriétés thermiques et physiques des béton de granulats siliceux et calcaires 24
3.4 Dilatation thermique des aciers de béton armé et de précontrainte 27
SECTION 4 PROCÉDURES DE CONCEPTION ET DE CALCUL 28
4.1 Généralités 28
4.2 Méthode de calcul simplifiée 28
4.3 Méthodes de calcul avancées 32
4.4 Effort tranchant, torsion et ancrage des armatures 33
4.5 Éclatement 34
4.6 Jonctions 34
4.7 Revêtements de protection 35
SECTION 5 VALEURS TABULÉES 36
5.1 Domaine d'application 36
5.2 Règles générales de dimensionnement 36
5.3 Poteaux 39
5.4 Voiles 43
5.5 Éléments tendus 44
5.6 Poutres 44
5.7 Dalles 49
SECTION 6 BÉTON À HAUTE RÉSISTANCE 54
6.1 Généralités 54
6.2 Éclatement 54
6.3 Propriétés thermiques 55
6.4 Calcul structural 55
Annexe A (informative) Distributions de température 57
Annexe B (informative) Méthodes de calcul simplifiées 65
Annexe C (informative) Flambement des poteaux en conditions d'incendie 75
Annexe D (informative) Méthodes de calcul pour l'effort tranchant, la torsion et l'ancrage des
armatures 85
Annexe E (informative) Méthode de calcul simplifiée pour les poutres et les dalles 88

NF EN 1992-1-3
Eurocode 2 : calcul des structures en béton et Document d'Application Nationale - Partie 1-3 :
règles générales - Éléments et structures en béton préfabriqués. (P18-713)

Cette partie 1-3 donne les règles à repousser et celles à ajouter pour les éléments
préfabriqués. Ce n'est donc pas un document indépendant.
L' ENV 1992-1-3 commence avec un certain nombre de définitions spécifiques (élément
préfabriqué, chaînes, diaphragmes,…) et mentionne ensuite qu'il y a une attention
particulière à apporter aux éléments préfabriqués vis-à-vis de certains aspects:
• Détail des appuis; Détail des joints et des liaisons (liaisons de compression, de
cisaillement, de flexion et de traction);
• Mesures de sécurité et de stabilité pendant les différentes phases de construction;
• La précontrainte avec de l'acier étiré (attention particulière pour les zones d'ancrage)
Le plus grand souci dans les constructions en préfabriqué consiste le plus souvent à
atteindre un grade satisfaisant de monolithisme, comparable à une construction en béton
coulé sur place. Le paragraphe 5.5 “Limitation de l'endommagement causé par des
charges accidentelles” est beaucoup plus étendu que dans l'ENV 1992-1-1 et propose un
système complet de chaînage (voir figure), qui consiste en des armatures de ceinture, des
armature internes et des liaisons avec les colonnes et parois. Il y a aussi un paragraphe
important qui donne les valeurs de calcul de la résistance au cisaillement des éléments
composites (ex. hourdis+chapes de compression), ex. pour une interface sans armatures
transversales. Ensuite suivent des points de comparaison entre les constructions en
préfabriqué et les constructions coulées in situ:
• Des valeurs plus élevées ou plus basses de Gamma devraient être utilisées à supposer
qu'elles puissent être justifiées
• Il est nécessaire de contrôler la résistance en compression du béton fc après un certain
nombre de phases de construction (ex: décoffrage, précontrainte )
Annexes
A: Orientations générales pour la réduction des coefficients de sécurité des matériaux
(informative).
Les 4 annexes sur les parties de l' Eurocode 2 (voir fiche ENV 1992-1-1).
NF EN 1992-1-4
Eurocode 2 : calcul des structures en béton et Document d'Application Nationale - Partie 1-4 :
règles générales - Béton de granulats légers à structure fermée. (P18-714)

Cette partie 1-4 donne les règles à repousser ou à ajouter pour le calcul de béton léger de
structures fermées. Ce n'est donc pas un document indépendant.
L' ENV 1992-1-4 complète l' ENV 1992-1-1 avec les aspects particuliers du béton léger
dans les structures fermées ou, en plus court " béton léger", tel qu'il a été défini dans l'
ENV 206: béton à structure fermée d'une masse volumique inférieure ou égale à 2000
kg/m³ après étuvage, constitué entièrement ou pour partie d'une proportion de granulats
léger naturels ou artificiels d'une masse volumique élémentaire inférieure à 2000 kg/m³.
Les granulats peuvent être produits de manière artificielle. La norme n'est pas
d'application pour les bétons légers dans des structures ouvertes ou pour le béton
cellulaire.
Les classes de résistance des bétons légers sont désignées par le symbole LC, et la
résistance en compression (sur cylindres) par flck. Des modifications importantes par
rapport à du béton normal (partie 1-1 de l' Eurocode 2) interviennent:
• Les diamètres de mandrin pour l'acier plié doivent être augmenté de 30%
• Le calcul des valeurs de retrait et de fluage
• De petites modifications dans le diagramme σ -ε pour l'analyse structurelle et pour le
calcul de la section
• Le coefficient α de la résistance en compression à long terme vaut 0,77 ou 0,80 plutôt
que 0,85 pour le béton normal
• D'autres valeurs pour le rapport portée/hauteur utile pour lequel la flèche ne doit pas être
vérifiée
• Les valeurs de fbd, la contrainte ultime d'adhérence, doivent aussi être multipliées par η
1
Annexes

A: "… time-dependent deformation of concrete" (informative)


B: "Non-linear analysis" (informative)
C: "… ultimate limit states induced by structural deformation" (informative)
D: "Checking deflections by calculation" (informative)

NF EN 1992-1-5
Eurocode 2 : calcul des structures en béton et Document d'Application Nationale - Partie 1-5 :
règles générales - Structures précontraintes par armatures extérieures ou non adhérentes. (P18-
715)

Cette partie 1-5 donne les règles à ajouter et à repousser pour le calcul des structures
contenant des armatures de précontrainte non adhérentes et extérieures au béton. Ce n'est
donc pas un document indépendant.
L' ENV 1992-1-5 complète l' ENV 1992-1-1 avec des aspects particuliers concernant les
systèmes avec des câbles sans adhérence et reposant en dehors du béton. Pour une
précontrainte avec des câbles sans adhérence, la norme est d'application selon 3
technologies:
• Précontrainte avec de petits câbles, le plus souvent d'un seul toron, placés dans une
gaine synthétique de petit diamètre qui est plongé dans le béton (essentiellement appliqué
dans le fond des bâtiment);
• Précontrainte avec des câbles plus gros, placés en dehors du béton, le plus souvent dans
des poutres caissons ou entre les âmes des constructions composées de plusieurs poutres
(essentiellement appliqué dans les ponts);
• Précontrainte avec des 'mono torons' dans une gaine synthétique, dont un certain nombre
est placé dans la gaine et n'est mis sous contrainte qu'après l'injection d'un mortier dans la
gaine. La gaine même est enfuie dans le béton.

Pour l'analyse de pareilles constructions, les effets de précontrainte peuvent en pratique


être déterminés en remplaçant chaque câble par un ensemble de forces qui agissent sur le
béton. On définit
1/ les forces concentrées dans les ancrages,
2/les forces radiales avec une intensité de Pm/r, où r est le rayon de courbure des câbles et
Pm la valeur moyenne de la force de précontrainte, et
3/ les forces tangentielles avec une intensité dPm/ds, où ds est l'incrément de l'abscisse
curviligne le long du câble et dPm l'incrément de la force du câble selon son axe.
Autres règles à ajouter ou à retirer aux règles générales de la partie 1-1 de l' Eurocode 2:
• Exigences envers l'emploi de tuyaux pour les câbles externes: protection contre la
corrosion, étanchéité, …
• Valeur chiffrée du coefficient de frottement entre les câbles extérieurs et les différents
types de tuyaux
• Dispositions constructives pour les précontraintes
Annexes
A: "Dispositions complémentaires relatives à la déterminations des effets de la
déformation différée du béton" (informative)
B: "Analyse non linéaire" (informative)
C: "Complément d'informations sur le flambement des ossatures" (informative)
D: "Vérification des flèches par le calcul" (informative)

NF EN 1992-1-6
Eurocode 2 : calcul des structures en béton et Document d'Application Nationale - Partie 1-6 :
règles générales - Structures en béton non armé. (P18-716)

Cette partie 1-6 donne les règles à ajouter et à repousser pour le calcul des structures en
béton non armé. Ce n'est donc pas un document indépendant.
L'ENV 1992-1-6 complète l'ENV 1992-1-1 avec des aspects particuliers concernant le
béton non armé, éléments structuraux en béton sans armature, ou avec une quantité
d'armature inférieure à la quantité minimale définie dans la section 5.4 "éléments
structuraux" de l'ENV 1992-1-1. Cette partie 1-6 est d'application pour les éléments sur
lesquels les sollicitations dynamiques peuvent être négligés:
• Éléments en béton non armé principalement soumis à une compression autre que la
précontrainte, comme les voiles, les colonnes, les arcs et les tunnels;
• Semelles de fondations continues ou isolées en béton non armé;
• Mur de soutènement en béton non armé.
Cela n'exclut pas qu'une certaine armature peut être prévue pour le renforcement de
certaines parties d'élément par ex. armature de fendage ou armature de liaison. En
principe, la partie 1-6 est d'application pour le béton non armé, réalisé à partir de
granulats et d'un poids normal (masse volumique entre 2000 en 3000 kg/m³). Les bétons
non armés à granulats légers ou préfabriqués sont des cas particuliers qui doivent
satisfaire aux exigences des ENV 1992-1-4 et 1992-1-3.
Vu la moindre ductilité des caractéristiques du béton non armé, le coefficient partiel de
sécurité pour le béton comprimé ou tendu sera multiplié par des facteurs Gamma pour les
combinaisons fonctionnelles et pour les situations accidentelles. L'analyse structurale peut
s'appuyer sur la théorie de l'élasticité linéaire ou non linéaire. Dans le cas de l'analyse non
linéaire, il convient de procéder à la vérification de la capacité de déformation, parce que
les éléments en béton non armé ont une capacité de déformation limitée. Pour le calcul
des sections, le diagramme σ−ε de l' ENV 1992-1-1 devrait être étendu en traction à la
valeur de calcul fctd = fctk 0,05/γ c. La méthode de mécanique à la rupture peut être
employée à condition qu'elle garantisse le niveau de sécurité requis.
D'autres règles à ajouter/retirer pour le béton non armé à la partie 1-1 de l' Eurocode 2:
• Le calcul de résistance sous une force transversale
• Le calcul des états limites causés par la déformation de la structure (flambement)
• Recommandations pour éviter la fissuration et les déformations excessives
• Dimensions minimales pour les fondations superficielles en béton non armé
Annexes
A: "Dispositions complémentaires relatives à la détermination des effets de déformations
différée du béton"(informative)
B: "Analyse non linéaire" (informative)
C: "Complément d' information sur les états limites ultimes provoqués par les
déformations structurelles" (informative)
D: "Vérification des flèches par le calcul" (informative)

NF EN 1992-2
Eurocode 2 : calcul des structures en béton et Document d'Application Nationale - Parties 2 :
ponts en béton. (P18-720)

Cette partie 2 donne les règles à ajouter et à repousser pour le calcul des ponts en béton.
Ce n'est donc pas un document indépendant.
L' ENV 1992-2 complète l' ENV 1992-1-1 avec des aspects particuliers des ponts en
béton armé et précontraint pour le trafic, les piétons et le chemin de fer.. On suppose que
l'autorité compétente ou le client a déterminé le modèle de charge et les valeurs
caractéristiques conformément à l' ENV 1991-3. On suppose aussi que le béton est fait
avec des granulats normaux.
Les états limites extrêmes ont été considérés beaucoup plus étendus que dans l' ENV
1992-1-1 et incluent:
• contrôle des pertes d'équilibre de la structure entière ou de l'une de ses parties,
considérée comme un tout raide;
• contrôle de la rupture par déformation excessive, cassure, ou perte d'équilibre de la
structure entière ou de l'une de ses parties, y compris les appuis et les fondations;
• rupture causée par la fatigue.
Le paragraphe le plus important de cette norme a trait à la fatigue, étant donné que dans la
règle, les éléments structurels des ponts sont soumis à d'importantes variations de
contrainte. Pour déterminer les contraintes dans le béton et l'acier d'armature, un modèle
de fatigue due à la circulation convenable a été tiré de l'ENV 1991-3.. Un critère est
donné pour la contrainte de cisaillement. A supposer que ce critère ne soit pas satisfaisant,
un contrôle plus précis doit avoir lieu selon l'annexe 106. Pour les contraintes dans l'acier
d'armature et l'acier précontraint, on doit vérifier le 'damage equivalent stress range' (peut
être calculé suivant l'annexe 106) et Rsk(N*) l'ampleur des contraintes admissible à N*
cycles dans la courbe S-N de l'acier considéré.
Autres règles importantes à ajouter/retirer à la partie 1-1 de l' Eurocode 2 :
• C'est un acier d'armature avec une grande ductilité ( type B500B selon l' ENV 10080)
qui doit être utilisé pour les ponts
• Règles détaillées pour une armature minimum et des calculs de flèches
• Certains principes en rapport avec l'état limite en vibration
Annexes
1: Annexe A: "… time-dependent deformation of concrete"
2: Annexe B: "Non-linear analysis"
3: Annexe C: "… ultimate limit states induced by structural deformation" (normative)
4: Annexe D: "Checking deflections by calculation" (normative)
105: Prestressing with unbonded and external tendons (normative)
106: Damage equivalent stresses for fatigue verification (normative)
107: Cables stayed bridges (informative)

ENV 1992-3, PR NF EN 1992-1-1 janvier 2001


Eurocode 2 : calcul des structures en béton - Partie 3 : Structures de fondations (PR NF EN 1992-
1-1 janvier 2001, P18-711AXPR).

Cette partie 3 donne les règles à ajouter et à repousser pour le calcul des structures de
fondations. Ce n'est donc pas un document indépendant.
L' ENV 1992-3 complète l' ENV 1992-1-1 avec des aspects particuliers des fondations en
béton. Naturellement, cette norme est en contact direct avec l'ENV 1997-1-1, dans
laquelle les aspects géotechniques sont traités.
La norme donne moins d'informations en rapport avec les méthodes d'analyse et le calcul
des sections, si ce n'est un modèle de calcul pour déterminer les résistances au
poinçonnement des semelles isolées. Différentes dispositions constructives particulières
ont été traitées:
• tête de pieux: règles pour l'utilisation de modèles de bielles et tirants pour l'analyse des
efforts, ainsi que pour l'ancrage des armatures dans les têtes de pieux;
• semelles de fondation de colonnes et de murs;
• entretoises qui sont utilisées pour réduire l'excentricité des charges sur les fondations;
• fondations de colonnes sur roche: armement transversal destiné à compenser les
contraintes de fendage
• pieux forés: la quantité minimale d'armature longitudinale.
Autres modifications importantes par rapport au béton normal (partie 1-1 de l' Eurocode
2) :
• vue l'incertitude sur la section effective avec des pieux formés sur place. Des règles sont
également données pour la réduction de la section de béton;
• les valeurs pour l'enrobage cnom des éléments coulés sur le sol doivent être
considérablement augmentées;
• recommandations particulières pour l'ancrage de barres à l'aide de barres transversales
soudées (annexe 106);
• recommandations particulières pour l'ancrage de barres dans des fondations de colonnes
et de murs (annexe 107);
• recommandations particulières sur l'exécution et le contrôle de la qualité.
Annexes
1: Annexe A: "… time-dependent deformation of concrete" (informative)
2: Annexe B: "Non-linear analysis" (informative)
3: Annexe C: "… ultimate limit states induced by structural deformation" (informative)
4: Annexe D: "Checking deflections by calculation" (informative)
105: Interaction sol-structure (informative)
106: Ancrage au moyen de barres soudées (informative)
107: Ancrage des armatures dans les semelles isolées et les semelles filantes (informative)
108: Fondations des machines (informative)

ENV 1992-4, PR NF EN 1992-3 janvier 2001


Eurocode 2 : calcul des structures en béton - Partie 4 : structures de soutènement et réservoirs (PR
NF EN 1992-3, janvier 2001, P18-733PR).

Cette partie 3 donne les règles à ajouter et à repousser pour le calcul des réservoirs. Ce
n'est donc pas un document indépendant.
L' ENV 1992-4 complète l' ENV 1992-1-1 avec certains aspects des structures en béton
destinées au stockage de matériaux, aussi bien liquides que granuleux (silos). Cette partie
n'est pas d'application pour le stockage de matériaux à température très basse (<20°C) et
très haute (>200°C), de matériaux dangereux, de récipients de fluides sous pression, et il
faut se référer à d'autres parties des Eurocodes pour le calcul au feu ou au séisme. C'est
encore moins d'application pour les béton légers et lourds, les bétons 'no-fines' et les
bétons cellulaires.
La norme consacre un paragraphe à déterminer les effets de la température. Il arrive
souvent dans les silos que les parois soient soumises à un gradient de température
considérable. Toute l'attention est d'abord orientée vers l'état limite de fissuration. On
présente une classification, qui est mise en parallèle avec des exigences pour limiter l'
ouverture de fissures (en supposant que le projet n'ait pas d'exigences spécifiques)
L'aspect ne doit pas être altéré par des taches. Eviter les fissures traversantes **, sauf si
des mesures ont été prises afin d'éviter les fuites Les fuites éventuelles (*) grandissent très
vite avec l'augmentation de l'ouverture de la fissure. L'annexe 107 donne une méthode de
prévision. Dans le cas des fissures non traversantes (**), une zone de compression de 50
mm doit être garantie dans toutes les combinaisons d'actions possibles, tenant compte du
retrait et des effets de la température, sinon on les considère traversantes. Pour les parois
en béton étanches aux liquides, l'application la plus importante, la norme propose 2
principes de conception: soit pour un mouvement libre (joints tous les 5 m ou limités à 1,5
x hauteur de la paroi), soit pour un mouvement complètement empêché (sans aucun joint).
Dans le premier cas, une armature minimum suffit; dans le second cas, il faut prévoir une
quantité suffisante d'armature au moins pour maîtriser la formation des fissures. Cette
norme ajoute à la partie 1-1 de l' Eurocode 2 des informations utiles pour le calcul des
contraintes dans les murs longs, de l'ouverture des fissures, ainsi qu'une méthode où
l'ouverture des fissures ne doit pas être calculée de manière explicite.
Annexes
1: Annexe A: "… time-dependent deformation of concrete" (informative)
2: Annexe B: "Non-linear analysis" (informative)
3: Annexe C: "… ultimate limit states induced by structural deformation" (informative)
4: Annexe D: "Checking deflections by calculation" (informative)
105: Effet de la température sur les propriétés du béton (informative)
106: Calcul des déformations et des contraintes dans une section de béton non fissurée
soumise à des déformations imposées gênées. (informative)
107: Calcul des débits de fuite à travers les fissures dans les réservoirs servant au stockage
de liquides (informative)

Eurocode 6 : Calcul des ouvrages en maçonnerie


NF EN 1996-1-1
Eurocode 6 : calcul des ouvrages en maçonnerie - Partie 1-1 : règles générales - Règles pour
maçonnerie armée et non armée (P 10-611-1:2006-03, NA:2009-12, A1:2013-03, IN1:2013-04).

NF EN 1996-1-2
Eurocode 6 : calcul des ouvrages en maçonnerie - Partie 1-2 : règles générales - Calcul du
comportement au feu. (P10-612-1:2006-09, NA:2008-09)

NF EN 1996-2
Eurocode 6 : calcul des ouvrages en maçonnerie - Partie 2 : conception, choix des matériaux et
mise en oeuvre des maçonneries (P10-620:2006-06, NA:2007-12).

NF EN 1996-3
Eurocode 6 : calcul des ouvrages en maçonnerie - Partie 3 : méthodes de calcul simplifiées et
règles de base pour les ouvrages en maçonnerie (P10-630:2006-06, NA:2009-12).
Eurocode 7 : Calcul géotechnique
NF EN 1997-1
Eurocode 7 : calcul géotechnique - Partie 1 : règles générales (Indice de classement : P94-251-
1:2005-06, NA:2006-09 ,NA:2018-09, A1:2014-04)

NF EN 1997-2
Eurocode 7 : calcul géotechnique - Partie 2 : Reconnaissance des terrains et essais (P94-
252:2007-09).

NF EN 1997-1 Eurocode 7 : calcul géotechnique - Partie 1 : règles générales


Indice de classement : P94-251-1

La norme EN 1997 doit être utilisée conjointement avec la norme EN 1990 :2002, qui définit les
principes et les exigences en matière de sécurité et d'aptitude au service, décrit les principes de
base du calcul et de la vérification des structures et donne des directives sur les aspects liés à leur
fiabilité.La norme EN 1997 doit être appliquée aux aspects géotechniques du calcul des bâtiments
et ouvrages de génie civil. Elle est divisée en plusieurs parties (voir 1.1.2 et 1.1.3).La norme EN
1997 traite des exigences de résistance, de stabilité, d'aptitude au service et de durabilité des
ouvrages. Les autres exigences, par exemple celles qui concernent l'isolation thermique ou
sonore, ne sont pas abordées.Les valeurs numériques des actions sur les bâtiments et les ouvrages
de génie civil à prendre en compte dans le calcul sont fournies par la norme EN 1991, en fonction
des types de constructions. Les actions imposées par le terrain, comme les pressions des terres,
doivent être calculées conformément aux règles de l'Eurocode 7.Des normes européennes
séparées doivent être utilisées pour traiter les questions d'exécution et de main d'ouvre. Elles sont
notées dans les sections concernées.Dans la norme EN 1997, l'exécution est traitée dans la
mesure où cela est nécessaire pour assurer sa conformité avec les hypothèses des règles de
calcul.La norme EN 1997 ne traite pas des exigences particulières du calcul sismique. La norme
EN 1998 donne des règles complémentaires pour le calcul sismique, qui complètent ou adaptent
les règles de la présente norme.

Sommaire
Avant-propos 5
Section 1 Généralités 8
1.1 Domaine d'application 8
1.2 Références normatives 9
1.3 Hypothèses 9
1.4 Distinction entre les principes et les règles d'application 10
1.5 Définitions 10
1.6 Symboles 11
Section 2 Bases du calcul géotechnique 16
2.1 Exigences de calcul 16
2.2 Situations de calcul 18
2.3 Durabilité 18
2.4 Dimensionnement géotechnique par le calcul 19
2.5 Dimensionnement par mesures prescriptives 30
2.6 Essais de chargement et essais sur modèles 30
2.7 Méthode observationnelle 30
2.8 Rapport de calcul géotechnique 31
Section 3 Données géotechniques 32
3.1 Généralités 32
3.2 Reconnaissances géotechniques 32
3.3 Évaluation des paramètres géotechniques 33
3.4 Rapport de reconnaissance des terrains 39
Section 4 Surveillance de l'exécution des travaux, suivi et entretien 42
4.1 Généralités 42
4.2 Surveillance 42
4.3 Vérification de l'état des terrains 43
4.4 Contrôle de l'exécution des travaux 44
4.5 Instrumentation et suivi (surveillance de l'ouvrage) 45
4.6 Entretien 46
Section 5 Remblais, rabattement de nappe, amélioration et renforcement des terrains 47
5.1 Généralités 47
5.2 Exigences fondamentales 47
5.3 Construction des remblais 47
5.4 Rabattement de nappe 50
5.5 Amélioration et renforcement du terrain 51
Section 6 Fondations superficielles 52
6.1 Généralités 52
6.2 États limites 52
6.3 Actions et situations de calcul 52
6.4 Considérations relatives au calcul et à la construction 52
6.5 Calcul à l'état limite ultime 53
6.6 Calcul à l'état limite de service 55
6.7 Fondations au rocher; considérations complémentaires pour le calcul 57
6.8 Calcul de la structure des fondations superficielles 58
6.9 Préparation du sol d'assise 58
Section 7 Fondations sur pieux 59
7.1 Généralités 59
7.2 États limites 59
7.3 Actions et situations de calcul 59
7.4 Méthodes de calcul et considérations sur le calcul 61
7.5 Essais de chargement de pieux 62
7.6 Pieux sous charge axiale 64
7.7 Pieux chargés latéralement 73
7.8 Calcul de la structure des pieux 74
7.9 Surveillance de l'exécution des travaux 75
Section 8 Ancrages 77
8.1 Généralités 77
8.2 États limites 78
8.3 Situations et actions de calcul 78
8.4 Considérations sur le calcul et la construction 78
8.5 Calcul à l'état limite ultime 79
8.6 Calcul à l'état limite de service 80
8.7 Essais de contrôle 81
8.8 Essais de réception 81
8.9 Surveillance de l'exécution et suivi 81
Section 9 Ouvrages de soutènement 82
9.1 Généralités 82
9.2 États limites 82
9.3 Actions, données géométriques et situations de calcul 83
9.4 Considérations relatives au calcul et à la construction 85
9.5 Détermination de la pression des terres 86
9.6 Pressions d'eau 89
9.7 Calcul à l'état limite ultime 89
9.8 Calcul à l'état limite de service 93
Section 10 Rupture d'origine hydraulique 94
10.1 Généralités 94
10.2 Rupture par soulèvement hydraulique dû à la poussée d'Archimède 95
10.3 Rupture par annulation des contraintes effectives verticales 97
10.4 Érosion interne 98
10.5 Rupture par érosion régressive 98
Section 11 Stabilité générale 100
11.1 Généralités 100
11.2 États limites 100
11.3 Actions et situations de calcul 100
11.4 Considérations relatives au calcul et à la construction 101
11.5 Calcul aux états limites ultimes 101
11.6 Calcul aux états limites de service 103
11.7 Surveillance 104
Section 12 Remblais 105
12.1 Généralités 105
12.2 États limites 105
12.3 Actions et situations de calcul 105
12.4 Considérations relatives au calcul et à la construction 106
12.5 Calcul aux états limites ultimes 107
12.6 Calcul aux états limites de service 107
12.7 Surveillance 107
Annexe A (normative) Facteurs partiels et de corrélation pour les états limites ultimes et valeurs
recommandées 109
Annexe B (informative) Commentaires sur les facteurs partiels des approches de calcul 1, 2 et 3
117
Annexe C (informative) Exemples de procédures pour déterminer les valeurs limites de la
pression des terres sur les murs verticaux 120
Annexe D (informative) Exemple de méthode analytique de calcul de la capacité portante 130
Annexe E (informative) Exemple de méthode semi-empirique pour l'estimation de la capacité
portante 133
Annexe F (informative) Exemples de méthodes d'évaluation du tassement 134
Annexe G (informative) Exemple de méthode de détermination de la pression de contact
présumée des fondations superficielles sur rocher 136
Annexe H (informative) Valeurs limites des déformations des structures et des mouvements des
fondations 138
Annexe J (informative) Aide-mémoire pour la surveillance des travaux et le suivi du
comportement des ouvrages 140
Eurocode 8 : Conception et dimensionnement des structures pour
leur résistance aux séismes
NF EN 1998-1
Eurocode 8 - Calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 1 : règles générales,
actions sismiques et règles pour les bâtiments  (P06-030-1:2005-09, NA:2007-12, NA:2013-12,
A1:2013-05)

NF 1998-2
Eurocode 8 : conception et dimensionnement des structures pour leur résistance aux séismes -
Partie 2 : Ponts (P 06-032:2006-12, NA:2007-10, NA:2013-04, A1:2012-09, A2:2012-09).

NF EN 1998-3
Eurocode 8 : Calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 3 : évaluation et
renforcement des bâtiments (P06-033-1:2005-12)
NF EN 1998-4
Eurocode 8 : conception et dimensionnement des structures pour leur résistance aux séismes -
Partie 4 : silos, réservoirs et canalisations (P06-034:2007-03, NA:2008-01).

NF EN 1998-5
Eurocode 8 - Calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 5 : fondations,
ouvrages de soutènement et aspects géotechniques (P06-035-1:2005-09, NA:2007-10)

NF EN 1998-6
Eurocode 8 : calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 6 : tours, mâts et
cheminées (P06-036-1:2005-12, NA:2007-10)

règles générales, actions sismiques et règles pour les bâtiments EN 1998-1


évaluation et renforcement des bâtiments EN 1998-3
silos, réservoirs et canalisations ENV 1998-4
fondations, ouvrages de soutènement et aspects géotechniques EN 1998-5
tours, mâts et cheminées EN 1998-6
   

NF EN 1998-1 Eurocode 8 - Calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 1 : règles
générales, actions sismiques et règles pour les bâtiments (Indice de classement : P06-030-1)

L'EN 1998 s'applique au dimensionnement et à la construction de bâtiments et d'ouvrages de


génie civil en zone sismique. Son but est d'assurer qu'en cas de séisme :- les vies humaines sont
protégées;- les dommages sont limités;- les structures importantes pour la protection civile restent
opérationnelles.      

Sommaire
Avant-propos 9
1 Généralités 14
1.1 Domaine d'application 14
1.2 Références normatives 15
1.3 Hypothèses 16
1.4 Différences entre principes et règles d'application 16
1.5 Termes et définitions 16
1.6 Symboles 17
1.7 Unités S.I. 25
2 Exigences de performance et critères de conformité 26
2.1 Exigences fondamentales 26
2.2 Critères de conformité 27
3 Conditions de sol et actions sismiques 29
3.1 Conditions de sol 29
3.2 Action sismique 30
4 Dimensionnement des bâtiments 39
4.1 Généralités 39
4.2 Caractéristiques des bâtiments résistant aux séismes 39
4.3 Analyse de la structure 45
4.4 Vérifications de sécurité 58
5 Règles particulières pour les bâtiments en béton 63
5.1 Généralités 63
5.2 Principes de dimensionnement 64
5.3 Dimensionnement selon l'EN 1992-1-1 70
5.4 Dimensionnement pour la classe DCM 70
5.5 Dimensionnement pour la classe DCH 84
5.6 Dispositions pour ancrages et jonctions 95
5.7 Conception, dimensionnement et dispositions constructives pour les éléments sismiques
secondaires 97
5.8 Éléments de fondation en béton 98
5.9 Effets locaux dus aux remplissages en maçonnerie ou en béton 99
5.10 Dispositions pour les diaphragmes en béton 100
5.11 Structures préfabriquées en béton 101
6 Règles particulières aux bâtiments en acier 108
6.1 Généralités 108
6.2 Matériaux 109
6.3 Types de structure et coefficients de comportement 110
6.4 Analyse de la structure 114
6.5 Critères de dimensionnement et règles de détail communs à tous les types de structure à
comportement dissipatif 114
6.6 Règles de dimensionnement et de détail pour les ossatures en portique 116
6.7 Règles de dimensionnement et de détail pour les ossatures avec triangulation à barres centrées
119
6.8 Règles de dimensionnement et de détail pour les ossatures avec triangulation à barres
excentrées 121
6.9 Règles de dimensionnement pour les structures en pendule inversé 125
6.10 Règles de dimensionnement pour les structures en acier à noyaux ou murs en béton et pour
les ossatures en portique combinées avec des triangulations à barres centrées ou des remplissages
125
6.11 Contrôle du dimensionnement et de l'exécution 126
7 Règles particulières aux bâtiments mixtes acier-béton 127
7.1 Généralités 127
7.2 Matériaux 128
7.3 Types de structure et coefficients de comportement 129
7.4 Analyse de la structure 131
7.5 Critères de dimensionnement et règles de détail communs à tous les types de structure à
comportement dissipatif 131
7.6 Règles relatives aux éléments 134
7.7 Règles de dimensionnement et de détail pour les ossatures en portique 142
7.8 Règles de dimensionnement et de détail pour les ossatures mixtes avec triangulation à barres
centrées 143
7.9 Règles de dimensionnement et de détail pour les ossatures mixtes avec triangulation à barres
excentrées 144
7.10 Règles de dimensionnement et de détail pour les systèmes structuraux composés de murs de
cisaillement en béton armé associés à des éléments en acier 145
7.11 Règles de dimensionnement et de détail pour les murs de contreventement mixtes avec
plaque en acier 147
7.12 Contrôle du dimensionnement et de l'exécution 148
8 Règles particulières aux bâtiments en bois 149
8.1 Généralités 149
8.2 Matériaux et propriétés des zones dissipatives 150
8.3 Classes de ductilité et coefficients de comportement 150
8.4 Analyse de la structure 152
8.5 Règles de détail 152
8.6 Vérifications de sécurité 1538.7 Contrôle du dimensionnement et de l'exécution 153
9 Règles particulières aux bâtiments en maçonnerie 154
9.1 Domaine d'application 154
9.2 Matériaux et jointoiements 154
9.3 Types de construction et coefficients de comportement 154
9.4 Analyse de la structure 155
9.5 Critères de dimensionnement et règles de construction 156
9.6 Vérification de sécurité 158
9.7 Règles pour les «bâtiments simples en maçonnerie» 158
10 Isolation à la base 161
10.1 Domaine d'application 161
10.2 Définitions 161
10.3 Exigences fondamentales 162
10.4 Critères de conformité 162
10.5 Dispositions générales de dimensionnement 163
10.6 Action sismique 164
10.7 Coefficient de comportement 164
10.8 Propriétés du système d'isolation 164
10.9 Analyse de la structure 165
10.10 Vérifications de sécurité à l'état limite ultime 168
Annexe A (informative) Spectre de réponse élastique en déplacement 169
Annexe B (informative) Détermination du déplacement cible pour l'analyse statique non linéaire
(en poussée progressive) 170
Annexe C (normative) Dimensionnement des dalles des poutres mixtes acier-béton aux noeuds
poteaux-poutres dans les ossatures en portique 174
 

NF EN 1998-3 Eurocode 8 : Calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 3 : évaluation
et renforcement des bâtiments (Indice de classement : P06-033-1)

Le domaine d'application de l'Eurocode 8 est défini dans l'EN 1998-1:2004, 1.1.1 et celui de la
présente norme est défini en (2), (4) et (5). Les autres parties de l'Eurocode 8 sont décrites dans
l'EN 1998-1:2004, 1.1.3.Le domaine d'application de l'EN 1998-3 est le suivant : Fournir des
critères d'évaluation de la performance sismique des constructions existantes considérées
isolément ; Décrire une approche permettant de sélectionner les mesures correctives nécessaires ;
Exposer les critères de dimensionnement pour la mise à niveau (c'est-à-dire conception, analyse
de la structure y compris les mesures à prendre, le dimensionnement final des éléments de
structure et de leurs liaisons avec les éléments existants).II convient, lors de la conception d'une
intervention sur la structure afin de lui assurer une résistance adéquate vis-à-vis des actions
sismiques, de vérifier également ladite structure vis-à-vis des combinaisons d'actions non
sismiques.En reflétant les exigences fondamentales de l'EN 1998-1:2004, la présente norme traite
de l'évaluation et de la mise à niveau parasismiques des bâtiments constitués de matériaux de
construction couramment utilisés béton, acier et maçonnerie.Bien que les dispositions de la
présente norme soient applicables à toutes les catégories de bâtiments, l'évaluation et la mise à
niveau parasismiques des monuments et des bâtiments historiques requièrent souvent des types
de dispositions et d'approches différents, selon la nature des monuments.      

Descripteurs :batiment, construction resistant au seisme, conception antisismique, structure,


structure en beton, structure metallique, maconnerie, structure en bois, calcul, dimension,
renforcement, reparation    

Documents associés : NF EN 1990, NF EN 1998-1        

Sommaire
Avant-propos 4
1 Généralités 8
1.1 Domaine d'application 8
1.2 Références normatives 8
1.2.1 Références normatives générales 8
1.3 Hypothèses 9
1.4 Distinction entre principes et règles d'application 9
1.5 Définitions 9
1.6 Symboles 9
1.6.1 Généralités 9
1.6.2 Symboles utilisés dans l'Annexe A 9
1.6.3 Symboles utilisés dans l'Annexe B 11
1.7 Unités SI 12
2 Exigences de performance et critères de conformité 12
2.1 Exigences fondamentales 12
2.2 Critères de conformité 13
2.2.1 Généralités 13
2.2.2 État limite de quasi-effondrement (NC) 14
2.2.3 État limite de dommages significatifs (SD) 14
2.2.4 État limite de limitation des dommages (DL) 14
3 Information concernant l'évaluation de la structure 15
3.1 Information générale et historique 15
3.2 Données d'entrée requises 15
3.3 Niveaux de connaissance 15
3.3.1 Définition des niveaux de connaissance 15
3.3.2 KL1 : Connaissance limitée 17
3.3.3 KL2 : Connaissance normale 17
3.3.4 KL3 : Connaissance intégrale 17
3.4 Identification du niveau de connaissance 18
3.4.1 Géométrie 18
3.4.2 Dispositions constructives 18
3.4.3 Matériaux 19
3.4.4 Définition des niveaux d'inspection et d'essais 19
3.5 Coefficients de confiance 20
4 Évaluation 20
4.1 Généralités 20
4.2 Action sismique et combinaison d'actions sismique 20
4.3 Modélisation de la structure 21
4.4 Méthodes d'analyse 21
4.4.1 Généralités 21
4.4.2 Analyse par les forces latérales 22
4.4.3 Analyse multi-modale avec utilisation du spectre de réponse 22
4.4.4 Analyse statique non linéaire 22
4.4.5 Analyse temporelle non linéaire 23
4.4.6 Approche par coefficient de comportement 23
4.4.7 Combinaison des composantes de l'action sismique 23
4.4.8 Mesures complémentaires pour les structures avec remplissage en maçonnerie 23
4.4.9 Coefficients de combinaison pour les actions variables 23
4.4.10 Catégories d'importance et coefficients d'importance 23
4.5 Vérifications de sécurité 24
4.5.1 Méthodes d'analyse linéaire (méthode des forces latérales ou analyse spectrale avec
utilisation d'un spectre de réponse) 24
4.5.2 Méthodes d'analyse non linéaire (statiques ou dynamiques) 24
4.5.3 Approche par coefficient de comportement 24
4.6 Résumé des critères pour l'analyse et les vérifications de sécurité 24
5 Décisions concernant l'intervention sur la structure 25
5.1 Critères d'intervention sur la structure 25
5.1.1 Introduction 25
5.1.2 Critères techniques 26
5.1.3 Type d'intervention 26
5.1.4 Éléments non structuraux 26
5.1.5 Justification du type d'intervention choisi 27
6 Conception de l'intervention sur la structure 27
6.1 Procédure de conception du renforcement 27
Annexe A (informative) Structures en béton armé 28
Annexe B (informative) Structures métalliques et structures mixtes 45
Annexe C (informative) Bâtiments en maçonnerie 67

 
NF EN 1998-5 Eurocode 8 - Calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 5 :
fondations, ouvrages de soutènement et aspects géotechniques (Indice de classement : P06-035-1)

La présente partie de l'Eurocode 8 établit les prescriptions, critères et règles relatifs au choix du
site et au sol de fondation en relation avec la résistance sismique des structures. Elle traite du
dimensionnement de différents systèmes de fondation, du dimensionnement d'ouvrages de
soutènement des terres ainsi que de l'interaction sol-structure sous l'effet des actions sismiques.
En tant que telle, elle complète l'Eurocode 7 qui ne traite pas des prescriptions particulières du
dimensionnement parasismique.- Les dispositions de la partie 5 s'appliquent aux bâtiments (EN
1998-1), aux ponts (EN 1998-2), aux tours, mâts et cheminées (EN 1998-6), aux silos, réservoirs
et canalisations (1998-4).- Lorsque des prescriptions de dimensionnement particulières aux
fondations de certains types de structures sont nécessaires, il y a lieu de se reporter aux parties
qui les concernent dans l'Eurocode 8.- L'annexe B de cet Eurocode présente des diagrammes
empiriques pour une évaluation simplifiée du potentiel de liquéfaction, et l'Annexe E indique une
procédure simplifiée pour l'analyse sismique des ouvrages de soutènement.

Sommaire
Avant-propos 4
1 Généralités 7
1.1 Domaine d'application 7
1.2 Références normatives 7
1.2.1 Normes générales de référence 7
1.3 Hypothèses de travail 7
1.4 Distinctions entre principes et règles d'application 8
1.5 Termes et définitions 8
1.5.1 Termes communs à tous les Eurocodes 8
1.5.2 Termes supplémentaires utilisés dans la présente norme 8
1.6 Symboles 8
1.7 Unités SI 9
2 Action sismique 10
2.1 Définition de l'action sismique 10
2.2 Représentation temporelle 10
3 Propriétés du sol 11
3.1 Caractéristiques de résistance 11
3.2 Caractéristiques de rigidité et d'amortissement 11
4 Prescriptions relatives au choix du site et aux sols de fondation 12
4.1 Choix du site 12
4.1.1 Généralités 12
4.1.2 Proximité de failles sismiques actives 12
4.1.3 Stabilité des pentes 12
4.1.3.1 Prescriptions générales 12
4.1.3.2 Action sismique 12
4.1.3.3 Méthodes d'analyse 13
4.1.3.4 Vérification de la sécurité dans la méthode pseudo-statique 13
4.1.4 Sols potentiellement liquéfiables 14
4.1.5 Tassements excessifs des sols sous charges cycliques 15
4.2 Reconnaissances et études des sols 15
4.2.1 Critères généraux 15
4.2.2 Détermination du profil de sol pour la définition de l'action sismique 15
4.2.3 Variation de la rigidité et de l'amortissement du sol en fonction de l'amplitude de
déformation 16
5 Système de fondation 17
5.1 Prescriptions générales 17
5.2 Règles de conception et de dimensionnement 17
5.3 Effets des actions de calcul 17
5.3.1 Incidence du dimensionnement de la structure 17
5.3.2 Transmission des effets des actions au sol 18
5.4 Vérifications et critères de dimensionnement 18
5.4.1 Fondations superficielles ou enterrées 18
5.4.1.1 Semelles (calcul à l'état limite ultime) 18
5.4.1.2 Liaisons horizontales entre fondations 19
5.4.1.3 Radiers 20
5.4.1.4 Fondations en caissons 20
5.4.2 Pieux et puits 20
6 Interaction sol-structure 22
7 Ouvrages de soutènement des terres 23
7.1 Prescriptions générales 23
7.2 Choix et considérations générales de conception 23
7.3 Méthodes d'analyse 23
7.3.1 Méthodes générales 23
7.3.2 Méthodes simplifiées : analyse pseudo-statique 23
7.3.2.1 Modèles de base 23
7.3.2.2 Action sismique 24
7.3.2.3 Valeur de calcul de la poussée des terres et de la pression de l'eau 25
7.3.2.4 Pression hydrodynamique sur la face extérieure du mur 25
7.4 Vérifications de la stabilité et de la résistance 25
7.4.1 Stabilité du sol de fondation 25
7.4.2 Systèmes d'ancrage 26
7.4.3 Résistance de la structure 26
Annexe A (informative) Coefficients d'amplification topographique 27
Annexe B (normative) Diagrammes empiriques pour l'analyse simplifiée de la liquéfaction 28
Annexe C (informative) Rigidité statique à la tête des pieux 30
Annexe D (informative) Interaction dynamique sol-structure - Effets généraux et signification 31
Annexe E (normative) Analyse simplifiée pour les ouvrages de soutènement 32
Annexe F (informative) Capacité portante sismique des fondations superficielles 36

NF EN 1998-6 Eurocode 8 : calcul des structures pour leur résistance aux séismes - Partie 6 : tours, mâts
et cheminées

Indice de classement : P06-036-1


Le domaine d'application de l'Eurocode 8 est défini dans l'EN 1998-1:2004, 1.1.1 et le domaine
d'application de la présente norme est défini en (2) à (4). Les autre parties de l'Eurocode 8 sont
mentionnées dans l'EN 1998-1:2004, 1.1.3.L'EN 1998-6 établit des exigences, des critères et des
règles pour le dimensionnement de structures hautes et élancées : les tours, incluant les clochers,
les tours d'aspiration, les pylônes de radio et de télévision, les mâts, les cheminées (incluant les
cheminées industrielles auto-portantes) et les phares. Des dispositions additionnelles spécifiques
aux cheminées en béton armé et en acier sont données aux articles 5 et 6, respectivement. Des
dispositions additionnelles spécifiques aux pylônes en acier et aux pylônes haubanés en acier sont
données aux articles 7 et 8, respectivement. La présente norme spécifie également des exigences
pour les éléments non structuraux, tels que les antennes, le revêtement des cheminées, et d'autres
équipements.Les présentes dispositions ne s'appliquent pas aux aéroréfrigérants et aux structures
offshore.Pour les tours supportant des réservoirs, l'EN 1998-4 s'applique.  

Descripteurs : batiment, construction resistant au seisme, conception antisismique, structure,


structure en beton, structure metallique, maconnerie, structure en bois, calcul, dimension,
renforcement, reparation    

Documents associés : NF EN 1990, NF EN 1992-1-1, NF EN 1992-1-2, NF EN 1993-1-1, NF EN


1993-1-2, NF EN 1993-1-4, NF EN 1993-1-5, NF EN 1993-1-6, NF EN 1993-1-8, NF EN 1993-
1-10, NF EN 1993-1-11, NF EN 1993-3-1, NF EN 1993-3-2, NF EN 1994-1-1, NF EN 1994-1-2,
NF EN 1998-1, NF EN 1998-2, NF EN 1998-5, NF EN 13084-2, NF EN 13084-7    

Sommaire
Avant-propos 4
1 Généralités 7
1.1 Domaine d'application 7
1.2 Références normatives 7
1.2.1 Utilisation 7
1.2.2 Références normatives générales 7
1.2.3 Normes de référence supplémentaires relatives aux tours, mâts et cheminées 7
1.3 Hypothèses 8
1.4 Distinction entre principes et règles d'application 8
1.5 Termes et définitions généraux 8
1.5.1 Termes et définitions 8
1.5.2 Autres termes et définitions utilisés dans l'EN 1998-6 8
1.6 Symboles 9
1.6.1 Généralités 9
1.6.2 Autres symboles utilisés dans l'EN 1998-6 9
1.7 Unités SI 9
2 Exigences de performance et critères de conformité 9
2.1 Exigences fondamentales 9
2.2 Critères de conformité 10
2.2.1 Fondations 10
2.2.2 État limite ultime 10
2.2.3 État limite de limitation des dommages 10
3 Action sismique 10
3.1 Définition de l'excitation sismique 10
3.2 Spectre de réponse élastique 10
3.3 Spectre de réponse de calcul 11
3.4 Représentation temporelle 11
3.5 Mouvements de périodes longues 11
3.6 Composantes du mouvement du sol 11
4 Dimensionnement des tours, mâts et cheminées résistant aux séismes 11
4.1 Catégories d'importance et coefficients d'importance 11
4.2 Règles de modélisation et hypothèses 12
4.2.1 Nombre de degrés de liberté 12
4.2.2 Masses 12
4.2.3 Raideur 13
4.2.4 Amortissement 14
4.2.5 Interaction sol-structure 14
4.3 Méthodes d'analyse 14
4.3.1 Méthodes applicables 14
4.3.2 Méthode par les forces latérales 14
4.3.3 Analyse modale avec utilisation d'un spectre de réponse 15
4.4 Combinaisons des effets des composantes de l'action sismique 15
4.5 Combinaisons de l'action sismique avec d'autres actions 16
4.6 Déplacements 16
4.7 Vérifications de la sécurité 16
4.7.1 État limite ultime 16
4.7.2 Condition de résistance des éléments de structure 16
4.7.3 Effets du second ordre 16
4.7.4 Résistance des assemblages 16
4.7.5 Stabilité 17
4.7.6 Condition de ductilité et de dissipation d'énergie 17
4.7.7 Fondations 17
4.7.8 Haubans et raccords 17
4.8 Effets thermiques 18
4.9 État limite de limitation des dommages 18
4.10 Coefficient de comportement 18
4.10.1 Généralités 18
4.10.2 Valeurs du coefficient correctif kr 18
5 Règles spécifiques pour les cheminées en béton armé 19
5.1 Domaine d'application 19
5.2 Dimensionnement pour un comportement dissipatif 19
5.3 Dispositions constructives des armatures 20
5.3.1 Armatures minimales (verticales et horizontales) 20
5.3.2 Armatures minimales autour des ouvertures 20
5.4 Règles spéciales pour l'analyse et le dimensionnement 21
5.5 État limite de limitation des dommages 21
6 Règles spécifiques aux cheminées métalliques 21
6.1 Dimensionnement des cheminées à comportement dissipatif 21
6.2 Matériaux 22
6.2.1 Généralités 22
6.2.2 Propriétés mécaniques des aciers de construction au carbone 22
6.2.3 Propriétés mécaniques des aciers inoxydables 22
6.2.4 Assemblages 22
6.3 État limite de limitation des dommages 23
6.4 État limite ultime 23
7 Règles spécifiques aux pylônes en acier 23
7.1 Domaine d'application 23
7.2 Dimensionnement des pylônes à comportement dissipatif 23
7.3 Matériaux 23
7.4 Dimensionnement des pylônes à ossatures constituées d'une triangulation à barres
centrées 24
7.5 Règles spéciales pour le dimensionnement des pylônes de lignes électriques 24
7.6 État limite de limitation des dommages 24
7.7 Autres règles de calcul spécifiques 26
8 Règles spécifiques aux mâts haubanés 26
8.1 Domaine d'application 26
8.2 Exigences spécifiques pour l'analyse et le dimensionnement 26
8.3 Matériaux 27
8.4 État limite de limitation des dommages 27
Annexe A (informative) Analyse dynamique linéaire tenant compte des composantes de rotation
du mouvement du sol 28
Annexe B (informative) Amortissement modal dans l'analyse modale de réponse spectrale 30
Annexe C (informative) Interaction sol-structure 31
Annexe D (informative) Nombre de degrés de liberté et de modes de vibration 32
Annexe E (informative) Cheminées en maçonnerie 33
Annexe F (informative) Pylônes de lignes électriques 35