Sunteți pe pagina 1din 24

Tennis UTS Adria Tour FOOTBA LL Transferts Rennes

les balles M’BaYE NiaNG


d’après PAGES 14 ET 15
le Qatar plutôt que l’OM? PAGE 8
Alain Mounic/L’Équipe

Richard Gasquet

1,80 € lundi 15 juin 2020 75e année N° 24 063 France métropolitaine

À la Madrid
FOOTBA LL Espagne Real Madrid 3-1 Eibar

Royal en première mi-temps (3-0),


le Real a connu une fin de match plus poussive
et reste à deux points du leader barcelonais.
PAGES 2 ET 3
Benjamin Cremel/L’Équipe

Karim Benzema

ANT 2,20 € - BEL/LUX 2,20 € - CH 2,90 FS -ESP/AND 2,50 € - G B 2,30 £ - GR 2,90 € - ITA 2,60 € - MAR 19 MAD - NL 2,60 € - PORT CONT 2,80 € - REU 2,20 € - TUN 4,50 DIN
2 Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

footba ll
ESPAGNE 28e journée Real Madrid 3-1 Eibar

LE REAL
Zinédine Zidane n’a
pas eu de mauvaise
surprise pour sa 200e
sur le banc madrilène.
Même bousculée,
son équipe

PRÊT AU COMBAT
s’est imposée
pour revenir
à deux points du Barça.
ANTOINE MAUMON
DE LONGEVIALLE

Le suspense ne s’est pas envolé,


et heureusement, quatre jours
après la réouverture de la Liga.
Car, à dix journées de la fin et avec
cinq points de retard sur le Barça,
on n’est pas sûr que le Real aurait
pu se relever d’un revers face à
Eibar, hier. Mais la question ne
s’est jamais vraiment posée et
Madrid est ce matin à deux points
de son rival catalan.
Pour leur reprise, les Madrilè-
nes n’ont pas poussé le mimé-
tisme avec les Barcelonais jus-
qu’à en mettre quatre à leurs
adversaires – ils se sont arrêtés à
trois buts –, mais ils ont copié leur
concurrent pour le titre en mar-
quant dès leur première attaque.
Auteur du troisième but madrilène, Samedi, à Majorque, Arturo Vidal
Marcelo, genou à terre et poing levé, avait ouvert le score après une
rend hommage à George Floyd. minute et cinq secondes. Hier,
Toni Kroos n’a mis que deux mi-
nutes de plus pour que sa reprise
de l’intérieur du pied trouve la lu-
carne adverse.
Raconter le 200e match de Zi-
dane entraîneur ne revient pas à
décrire une soirée où se sont suc-
cédé les rebondissements. Après
son premier but, le Real a été im-
pitoyable face au but de Dmitro-
vic, le gardien d’Eibar, qui a fait un
arrêt en première période, mais
sur l’action du troisième but ma-
drilène. Sergio Ramos en avait
déjà donné un deuxième à son
équipe en étant à la finition d’une uu

Real Madrid 3 3
Eibar O 1
Arbitre : M. Cuadra.
Stade Alfredo-Di-Stéfano (à huis clos).
Real Madride
Buts : Kroos (4 ), S. Ramos (30e),
Marcelo (37e).
Équipe : Courtois – Carvajal (F. Mendy,
46e), Varane, S. Ramos (cap.) (Militao,
61e), Marcelo – Modric (F. Valverde,
84e), Casemiro, Kroos – Rodrygo (Bale,
61e), Benzema, E. Hazard (Vinicius, 61e).
Entraîneur : Z. Zidane.
Carton. – 1 avertissement :
Casemiro (47e).
Eibar
But : Bigas (60e).
Équipe : Dmitrovic – R. Correa,
Pierre-Philippe Marcou/AFP

P. Oliveira, Arbilla (cap.) (Burgos, 84e),


R. Soares (Bigas, 57e) – Cristoforo,
S. Alvarez – Orellana (Leon, 57e),
Exposito, P. De Blasis (Inui, 78e) –
K. Garcia. (Enrichs, 58e).
Entraîneur : J. L. Mendilibar.
Cartons. – 2 avertissements :
Mendilibar (81e), Cristoforo (90e+3).
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
3

28e journée ESPAGNE

ner (58e ). Il y a aussi eu Pedro


uu remontée qu’il avait initiée,elui le
défenseur central, à la 30 mi- Leon qui, esseulé à quelques
était déjà blessé. Quand ils sont
sortis à la 61e minute, Ramos et
Athletic Bilbao 1-1 Atlético de Madrid
Liga 28e journée
nute, en avalant 70 mètres, après mètres du but, a buté sur le gar- Hazard ont immédiatement reçu

L’Atlético au ralenti
pts J.
trois mois sans jouer – c’est ce dien belge (69e). une poche de glace: sur la cuisse 1 FC Barcelone 61 28
qu’on appelle la confiance. Et droite pour le défenseur ; sur sa 2 Real Madrid 59 28
Marcelo a donc été au rebond ... mais des blessures cheville droite opérée le 5 mars,
qui interrogent 3 Séville FC 50 28
après une frappe d’Hazard dé- et qui l’a fait souffrir après un 4 Real Sociedad 47 28 Et si l’Atlético de Madrid ne termi- derrière les intouchables Barça
tournée par le gardien d’Ei- Si cette fin de saison se joue sur choc à la 9e minute, pour le milieu 5 Getafe 46 28 nait pas dans les quatre premiers et Real.
bar (37e). Le Brésilien a d’ailleurs les ressources physiques de cha- belge. Enfin, c’est Marcelo qui, au 6 Atl. Madrid 46 28 de la Liga et ne disputait pas la Li- Dominé et mené à la 36e mi-
fêté son but en posant un genou à cun, on serait tenté d’affirmer cœur de la seconde période, a 7 Valence CF 43 28 gue des champions la saison pro- nute après un but d’Iker Muniain,
terre et en levant un poing en l’air que l’effectif du Real, au banc plus semblé pris d’un léger malaise, 8 Villarreal 41 28 chaine ? La question se pose l’Atlético avait vite réagi avec, deux
pour rendre hommage à George fourni que celui du Barça – et on finalement passager. 9 Grenade 41 28 après le nul des Colchoneros hier minutes plus tard, l’égalisation de
Floyd. n’a rien contre Braithwaite –, of- Ces détails ne seront peut-être 10 Athletic Bilbao 38 28 sur la pelouse de l’Athletic Bilbao Diego Costa, avant de dominer
fre plus de solutions. Mais il res- rien, mais le Real n’a pas le 11 Osasuna 35 28 (1-1). Le treizième de la saison. Il les débats en deuxième période.
Un banc plus fourni sort de la rencontre d’hier que les temps d’attendre d’être en n’est jamais facile de jouer dans Mais il a de nouveau manqué
que celui du Barça... 12 Levante 34 28
Madrilènes pourraient vite souf- grande forme: c’est dès cette se- 13 Betis Séville 33 28 le stade San Mamés, même sans d’efficacité face au but adverse,
Le Real n’a pas non plus déroulé. frir de l’enchaînement des mat- maine qu’il pourrait perdre la 14 Valladolid 32 28 son public habituellement si malgré l’énergie apportée à
Il a pris un but qui doit autant à la ches. Ils ont semblé cuits lors de Liga en cas de faux pas. Avec le 15 Alavés 32 28 chaud, mais perdre de nouveau l’heure de jeu par les entrées con-
malchance qu’à la maladresse la dernière demi-heure, les atta- rythme effréné de cette fin de sai- 16 Eibar 27 28 deux points dès le retour du juguées de Lemar, Morata et
de Courtois : d’un tir de Pablo quants qui sont sortis du banc son, le Barça remet le couvert 17 Celta Vigo 26 28 Championnat, après trois mois de Arias. Le Français s’est montré
De Blasis dévié par le dos du dé- (Bale et Vinicius) ont montré ce dès mardi, par la tranquille ré- 18 Majorque 25 28 confinement, place l’équipe de très fin dans l’animation du jeu et
fenseur d’Eibar Pedro Bigas que pour quoi ils n’avaient pas débuté ception de Leganés, alors que 19 Leganés 23 28 Diego Simeone dans une situa- a eu l’occasion de tirer deux coups
Courtois a laissé passer entre ses et ce match de reprise a, semble- l’équipe de Zinédine Zidane reçoit 20 Esp. Barcelone 23 28 tion préoccupante, au sixième francs. «Tout ce qui n’est pas la vic-
jambes avant de regarder le bal- t-il, réveillé quelques douleurs. le surlendemain le Valence CF. rang du classement. toire provoque le vertige, confiait
lon mourir dans sa cage (60e). Dans l’ordre, il y a eu le latéral D’accord, Barcelone va à Séville Et avec des rivaux très sérieux Simeone, l’entraîneur madrilène,
Trois minutes avant, Exposito droit Carvajal, sorti à la pause par vendredi, mais Madrid défiera la comme le Séville FC, Getafe, la après la rencontre. Mais nous de-
jeudi 11 juin
avait contraint Courtois à une en- précaution et remplacé par le Real Sociedad dimanche. C’est Real Sociedad ou même Valence vons apprendre à vivre avec ça. Tout
Séville FC 2-0 Betis Séville
volée (57e). Puis c’est l’attaquant gaucher Ferland Mendy dans un un programme pour costauds. Ocampos (56e s.p.), pour les deux derniers tickets va être très compliqué.» F. He.
Sergi Enrich qui avait trouvé la poste contre-nature que le Fran- Mais on ne détrône pas le Barça Fernando (62e).
barre des Merengues sur un cor- çais a occupé parce que Nacho d’un claquement de doigts. É vendredi

Le fan de Messi
Grenade 2-1 Getafe
Grenade : Fernandez (70e, 79e).
Getafe : Timor (20e).

Incontournable Benzema Valence CF 1-1 Levante


Valence CF : Rodrigo (89e).
Levante : Melero (90e+8 s.p.).
sera poursuivi
Impliqué sur les trois buts de son équipe, le Français samedi Lors de Real Majorque - FC Bar- cument avec mes coordonnées. Ils
a été l’homme clé du secteur offensif du Real. Esp. Barcelone 2-0 Alavés
Espinosa (45e+3), Wu Lei (47e).
celone (0-4), samedi soir, à la
54e minute, un adolescent fan de
me diront s'il y a une amende ou
non. »
Celta Vigo 0-1 Villarreal Lionel Messi s'est joué du service Toujours selon El Mundo De-
Trigueros (90e+1).
de sécurité du stade Son Moix portivo, la Ligue de football espa-
Leganés 1-2 Valladolid
Leganés : Rodriguez (84e s.p.).
pour se retrouver sur le terrain. gnole a condamné hier son com-
Valladolid : Ünal (2e), Son objectif, comme l'ont rap- portement, comme elle l’a
Alcaraz (54e). porté divers médias dont El communiqué : « Devant cet inci-
Majorque 0-4 FC Barcelone Mundo Deportivo, était de se pren- dent qui a vu une personne accéder
Ar. Vidal (2e), Braithwaite (37e), dre en selfie avec le numéro 10 du à l'aire de jeu, sans aucune autori-
Jordi Alba (79e), Messi (90e+3). Barça. « Je l'avais planifié avant sation, en violation des protocoles
hier que ne s'arrête le Championnat à établis dans la législation sanitaire
Ath. Bilbao 1-1 Atl. Madrid cause du coronavirus. Messi est actuelle et en désobéissant aux or-
Ath. Bilbao : Muniain (37e). mon idole », a expliqué le jeune dres du personnel de sécurité
Atl. Madrid : Diego Costa (39e). homme d'origine française, mais privé, la Liga va engager des pour-
Real Madrid 3-1 Eibar
Real Madrid : Kroos (4e),
résident de Majorque. suites pénales au regard de faits
S. Ramos (30e), Marcelo (37e). « Mais j'ai d'abord vu Jordi Alba constitutifs de délit. En outre, la
Eibar : Bigas Rigo (60e). et j’ai fait un selfie avec lui. Ensuite, Liga veut exprimer sa condamna-
Benjamin Crémel/L’Équipe

Real Sociedad 1-1 Osasuna je suis allé vers Messi, mais à cause tion absolue de ce type de compor-
Real Sociedad : Oyarzabal (61e). du virus, il n'a pas voulu faire une tement qui met en danger la santé
Osasuna : Adrian (29e s.p.). photo. Ensuite, la police m'a fait tout des autres et l'intégrité de la com-
effacer. Ils m'ont fait signer un do- pétition.»

buteurs
Karim Benzema, ici devant Sebastian Cristoforo, a été impliqué sur les trois buts madrilènes. 1. Messi (+ 1) (FC Barcelone),
20 buts. 2. Benzema (Real
Ses détracteurs pourront dire l’heure de jeu. Le Belge n’a pour- Belge, qui a déséquilibré l’arriè- Madrid), 14 buts. 3. Lucas Perez
(Alavés), Ocampos (+ 1)
qu’il n’a pas marqué. Ils pourront tant pas semblé aussi indispen- re-garde adverse. (Séville FC), Marti (Levante),
aussi objecter qu’il n’a même pas sable que l’attaquant français, à Dans son rôle toujours hybride L. Suarez (FC Barcelone), Moreno
fait de passe décisive. Mais ils ne la base des trois buts de son de meneur-attaquant, le Fran- (Villarreal), 11 buts.
pourront sûrement pas dire qu’il équipe. çais a souvent fluidifié le jeu du
n’a pas été précieux, car Karim Real en première période. Beau-
Benzema a été l’homme de tous Meneur autant coup moins par la suite, mais on prochaine journée 29e
les bons coups offensifs du Real. qu’attaquant ne saurait dire s’il en est respon- aujourd'hui
On admettra que des bons Sur le premier, c’est l’une de ses sable ou si c’est parce que les 19h30 Levante - Séville FC
coups offensifs, les Madrilènes provocations balle au pied sur le Merengues ont passé une large 22h Betis Séville - Grenade
n’en ont pas joué cinquante. Il y côté gauche, où il a beaucoup dé- partie de la seconde période à su- demain
en a eu trois en première période, zoné en première période, qui a bir dans leur moitié de terrain. 19h30 Villarreal - Majorque ¢
et cela a donné trois buts. Il y en a entraîné la mauvaise relance de «Deux mois sans toucher le bal- Getafe - Esp. Barcelone
22h FC Barcelone - Leganés
eu un ou deux après la pause – en la défense d’Eibar, dont a profité lon, ç’a été un peu difficile», concé-
étant généreux – et pas beau- Kroos (4e). Sur le deuxième (30e), dait Benzema début juin, dans mercredi
19h30 Eibar - Ath. Bilbao ¢
Francisco Ubilla/AP

coup plus. Mais, à chaque fois, son évitement de deux Basques une vidéo diffusée par son club, Valladolid - Celta Vigo
Benzema était là. et son ouverture pour Hazard, tout en expliquant que « mainte- 22h Osasuna - Atl. Madrid
Eden Hazard n’a pas déçu pour passeur décisif pour Ramos, est nant, on se sent bien. Le message jeudi
son retour après son opération à un régal pour les yeux. Quant au de “Zizou”, c’est de prendre du plai- 19h30 Alavés - Real Sociedad
la cheville droite début mars : il a troisième (37e), c’est l’une de ses sir, de profiter du football». C’est ce 22h Real Madrid - Valence CF
provoqué et remué la défense du passes, effectuée dans la profon- qu’il a, semble-t-il, réussi à faire Le jeune supporter de Lionel Messi, entré sur la pelouse samedi,
16e de la Liga jusqu’à sa sortie à deur et en se retournant, pour le hier. A. M. L. est arrêté par les forces de sécurité.
4 footba ll Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

LIGUE 1 Lyon

SEUL
Aulas Jean-Michel Aulas,
ses propositions le président lyonnais,
restées vaines a essuyé, pendant
n une saison blanche
Jean-Michel Aulas suggère le confinement,
dans les colonnes du Monde,
plusieurs revers

AU MONDE ?
le 13 mars, une annulation
de la saison si le
Championnat ne peut aller qui ont égratigné
à son terme : « Le plus
logique serait de dire on son prestige
annule tout et on repart sur la
situation du début de saison. » et nui à son club.
L’OL serait alors 3e et non 7e.
n un classement
sur trois ou cinq ans
Plutôt que d’arrêter
le classement à
la 27e ou à la 28e journée,
le président lyonnais évoque,
le 16 mars, un autre critère :
« le classement historique sur
trois ans ou cinq ans ».
L’OL serait par exemple 3e
avec la moyenne de points
sur trois ans.
n une reprise du
Championnat cet été
« Si on veut sauver la Ligue 1,
il faut absolument la terminer
avant le 30 juin », annonce
Aulas le 20 mars sur RTL.
Après l’annonce du
redémarrage de la
Bundesliga, il réitère,
le 7 mai, son souhait
de reprendre en France :
« Ce n’est peut-être pas trop
tard pour essayer d’imaginer,
au regard de ce qui se passe
partout en Europe, quelque
chose qui soit cohérent sur
le plan politique. On avait
jusqu’à fin août et peut-être
même début septembre pour
terminer. »
n une fin de saison
en décembre
« Je suis favorable à ce que
l’on termine le Championnat,
y compris entre septembre et
décembre », dit-il le 21 avril,
reprenant une idée de son
homologue niçois Jean-
Pierre Rivère. Il songe à
« terminer la saison 2019-2020
à la fin de l’année civile et on
reprendrait en début d’année
2021 pour la nouvelle saison. »
n finir avec
des play-offs
Aulas évoque dès le 29 avril
une « voie alternative » pour
boucler la saison : « Suppléer
cette fin de Championnat par
une série de play-offs pour
le haut et pour le bas. »
Samedi dernier, il évoque
de nouveau « un play-off
sur juillet » pour « terminer
le 3 août », comme
le demande l’UEFA.

Jean-Michel Aulas,
le président de l’OL,
Alex Martin/L’Équipe

en septembre 2018, à Dijon.


Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
5
Lyon LIGUE 1

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL ne vous en êtes pas privés et je l’ac-


RÉGIS DUPONT cepte. Les perdants ont toujours
tort mais quelquefois il faut savoir
DÉCINES (RHÔNE) – Mercredi après- aussi prendre le temps. On verra
midi, Jean-Michel Aulas a pris la d’ici à cinq ans, d’ici à dix ans, quand
parole longuement, dans l’audi- les sujets de fond auront été traités,
torium du Groupama Stadium, si effectivement il ne s’est rien
comme on reprendrait la main passé dans cet arrêt prématuré du
après une interminable paren- Championnat. Si, une fois que les
thèse. Hormis son masque, retiré comptes des clubs français auront
sur l’estrade, et les précautions été annoncés, il ne s’agit pas là
imposées par la distanciation d’intérêt général. » Mais son
physique, le président lyonnais activisme a agrégé un front anti-
Bernard Papon/L’Équipe

retrouvait enfin le monde d’avant. Aulas qui a nui ponctuellement à


Celui qui précédait le confine- l’OL.
ment, cette période qu’il a endu- Cette conférence de presse
rée difficilement, lié au monde ex- avait été préparée avec Olivier
térieur par son téléphone Blanc, son bras droit de toujours
portable, d’un « conf call » à l’au- dans ce domaine. Le retour à ses
tre. côtés d’un conseiller qui avait pris
Aulas a fait un usage effréné de l’homme qui a mené l’OL de la L2 raccrocher plusieurs wagons En plus de défier le PSG plus une saison déjà mal em- du recul il y a un an constitue un
son smartphone, comme tou- aux portes du gotha européen. lorsque le positionnement de en finale de la Coupe manchée pour l’OL. « C’est l’ana- aveu assez clair. Comme après
jours. Mais, pour la première fois, « Aujourd’hui, l’OL est moins per- Le Graët et de quelques autres, de la Ligue, l’OL lyse que vous pouvez avoir, a-t-il l’éviction de Sylvinho en octobre,
il a semblé perdre le fil et a perdu formant sportivement qu’au début pendant la pandémie, sera ques- pourrait retrouver le répondu mercredi. Effectivement, il est revenu à la bonne vieille
un combat important. C’est le des années 2000, c’est plus difficile tionné plus en profondeur. club de la capitale pour j’ai pu choquer un certain nombre méthode de communication, la
message diffusé en « off » par d’être omnipotent, le pouvoir est Les prochaines semaines doi- un tournoi amical, de gens qui ont bénéficié des déci- seule qu’il connaisse : parler
plusieurs de ses camarades de plus dilué, plus morcelé, analyse vent d’abord atténuer le senti- cet été. C’est le souhait sions qui ont été prises et c’est nor- beaucoup, mais au bon endroit
Ligue 1. « Les interlocuteurs que je Olivier Létang, l’ex-président du ment d’une communication mal de Jean-Michel Aulas. mal. Savoir si j’ai mal communiqué, et au bon moment. Pour gagner à
rencontre depuis des semaines me Stade Rennais. En tout cas, il dé- calibrée, qui aura grisé un peu c’est vous qui pouvez en juger, vous nouveau. É
disent systématiquement que les fend son club à fond, c’est certain.
agissements et les commentaires Est-ce qu’il avait raison ? On tra-
d’Aulas nous ont fait énormément verse une crise sanitaire difficile, où
de tort », cingle un de ses homolo- des gens sont morts et ont souffert.
gues. Mais dire que Jean-Michel Aulas
Aulas aurait dégainé trop vite, est fini, non ! Je ne le pense pas du
puis trop souvent. En évoquant, tout, ce serait occulter son formida-
dès le 13 mars dans les colonnes ble bilan et insulter l’avenir. »
du Monde, une « saison blanche »,
il a braqué quelques collègues et Le retour à ses côtés
l’opinion. Ensuite, il n’a plus d’un conseiller qui avait
échappé au soupçon de ne défen- pris du recul il y a un an
dre que lui-même, dans une pé- constitue un aveu
riode qui réclamait autre chose. assez clair
Et si la reprise des Championnats Mercredi encore, il s’est justifié :
un peu partout en Europe semble «Quel que soit le combat, on va jus-
indiquer que le boss de l’OL avait qu’au bout des idées pour montrer
raison de s’opposer en avril à la qu’on avait raison, a-t-il martelé.
clôture de l’exercice, il a mal Cette situation fait pleurer les gens
abordé ses batailles successives. qui aiment le foot, qui sont passion-
La saison blanche n’a pas été nés. Quand on parle de foot, mon
adoptée, pas plus qu’un classe- cœur vibre, quand on parle de la
ment arrêté à la 27e journée qui France, mon cœur vibre et là, mal-
aurait placé son club à la cin- heureusement, il a un peu envie de
quième place, synonyme de Li- pleurer (…) Nous nous sommes ar-
gue Europa, et non à la septième. rêtés beaucoup trop tôt, il n’y a pas
La L1 est restée bloquée sur le eu de sang-froid dans la prise de
bouton stop. décision (…) J’ai défendu avec vi-
gueur l’intérêt général. »
“Il a commis des erreurs Aulas (71 ans) s’est fâché avec
stratégiques, des fautes
,,
beaucoup de monde, entre la mi-
de parcours qui ne lui nistre des Sports (Roxana Mara-
ressemblent pas cineanu), le président de la Fédé-
UN PRÉSIDENT DE LIGUE 1 ration, le directeur général
exécutif de la LFP (Didier Quillot)
« Il a parlé alors que tout le monde ou le président de l’OM (Jacques-
rappelait combien la santé devait Henri Eyraud). Il a lassé son audi-
primer, qu’il y avait presque mille toire, au sens large. « Il n’alimente
morts par jour. Et Noël Le Graët même plus les conversations du
(président de la FFF) lui a mis deux matin », moque l’employé d’un
sacrées bananes en se prononçant autre club de L1, dans une ver-
pour le classement au coefficient sion soft des commentaires aci-
après avoir décrété la fin du Cham- des que ses tweets compulsifs
pionnat, rappelle un président de peuvent susciter.
L1. JMA commençait à l’agacer en- Mais il est déjà reparti au com-
tre la saison blanche, les play-offs bat, sûr des soutiens qu’il con-
puis le Championnat qui reprend. serve. Et toujours influent. L’orga-
Plus globalement, il a commis des nisation d’un tournoi de
erreurs stratégiques, des fautes de préparation au Groupama Sta-
parcours qui ne lui ressemblent dium qui inclurait la venue du
pas, qu’il n’aurait pas faites il y a un PSG, en juillet, semble dessiner
an selon moi. » un rapprochement avec Nasser
Il ne faudrait pas pousser cer- al-Khelaïfi et l’autre club français
tains dirigeants du foot français engagé en Ligue des champions.
pour annoncer le déclin de Des locomotives qui pourraient
6 footba ll Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

LIGUE 1 Nîmes

Nice

Retour
dans la prudence
Les Aiglons retrouveront leur centre
d’entraînement, aujourd’hui,
dans un protocole minuté,
pour réaliser des tests de dépistage
contre le Covid-19.
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL PERMANENT ront remettre les crampons qu’à
ANTOINE MAUMON partir de jeudi, pour des séances
DE LONGEVIALLE individuelles et, normalement,
lundi prochain, pour les premiers
NICE – Une semaine après Lyon, entraînements collectifs.
quatre jours après Lille, le tour de
France des reprises de club de L1 Pas d’accès au bâtiment
se poursuit, et il passe par Nice. Les retrouvailles qui se feront dès
Européens en cas de victoire du aujourd’hui ne s’effectueront pas
Étienne Garnier/L’Équipe

Paris-SG dans au moins l’une des en groupe, mais en fonction des


deux finales de Coupe nationale, heures de convocation de cha-
les Aiglons se retrouveront au- cun. Malgré la décrue du corona-
jourd’hui pour une journée ponc- virus observée en France, le sec-
tuée par la première apparition teur médical de l’OGC Nice a
médiatique de la saison de leur imaginé la reprise des joueurs

Blaquart, la reprise
entraîneur, Patrick Vieira, dans avec pour priorité le respect
Bernard Blaquart, l’après-midi. maximal des normes sanitaires.
l’entraîneur de Nîmes, Ils seront vingt-huit joueurs, Pour leur jour de rentrée, les
lors d’une rencontre entre parmi lesquels Youcef Atal (opéré Azuréens n’auront pas droit aux

en plein bras de fer


Rennes et le NO (2-1), en décembre du genou droit) et la traditionnels bilans (sanguin,
le 23 février. première recrue du club, le dé- dentaire, podologique, ophtalmo-
fenseur brésilien Robson Bambu logique et cardiologique), prévus
(22 ans). Il y aura aussi les élé- demain et mercredi : cette jour-
ments prêtés la saison passée à née de lundi sera consacrée au
L’entraîneur de Nîmes, qui doit laisser sa place des clubs français : Jean-Victor dépistage du Covid-19 pour
Makengo (Toulouse), Ihsan Sacko 56 personnes, dont 28 joueurs,
à son adjoint Jérôme Arpinon, n’est pas d’accord Les dates de reprise (Troyes, L2), Eddy Sylvestre (Au- chacun devant se présenter à une
avec son président sur les modalités de son départ. des clubs de Ligue 1
Ont déjà repris : Lyon
xerre, L2) et Yanis Hamache (Red
Star, National) ; mais pas ceux
heure précise entre 7h50 et
14 heures.
Il fera acte de présence aujourd’hui à la reprise du staff. et Lille. prêtés à l’étranger, toujours mo- Le retour sur les terrains se
Aujourd’hui : Nantes, bilisés par leur club : Adrien Ta- fera donc à partir de jeudi, mais
YANN SOUDÉ (avec H. G.) situation soit réglée, déléguant le un. « Il ne faut pas que cette situa- Nice. meze (Atalanta, ITA), Racine Coly avec « un cadre strict, comme l’a
travail à Jérôme Arpinon (42 ans), tion traîne. Il faut que ce soit clair, Mercredi : Saint-Étienne, et Ibrahim Cissé (Famalicao, précisé le responsable du service
À Nîmes, l’entraîneur n’est pas son adjoint de toujours et succes- qu’on connaisse notre coach au dé- Lorient, Nîmes. POR), Dan Ndoye (Lausanne, D2 médical, Jean-Philippe Gilardi,
forcément celui que l’on croit. seur désigné. « Ça fait un moment but de la reprise, prévient Anthony 22 juin : Paris-SG, SUI). Manqueront logiquement sur le site du club. Il n’y aura pas
Comme révélé dans nos colonnes que le coach n’est plus trop dedans. Briançon, le capitaine des Crocos. Bordeaux, Montpellier, les trois joueurs arrivant en fin de d’accès au bâtiment. Il y aura une
le 18 mai, Bernard Blaquart a dé- Il n’a plus la même motivation et il Sinon, ça peut perturber l’effectif. Rennes, Monaco. contrat : Malang Sarr, Arnaud Lu- évaluation par l’équipe médicale à
cidé de prendre du recul avec le ne le cache pas, confie un joueur On aimerait éviter de vivre un nou- 23 juin : Reims. samba et Yannis Clementia. l’arrivée de chacun, un contrôle de
banc, lassé par une saison éprou- sous couvert d'anonymat. On at- vel été compliqué comme l’année 24 juin : Dijon, Lens. Pour voir les présents retrou- la température et un transfert di-
vante émotionnellement. Il l’a an- tend encore d’être fixés. Et j’avoue dernière, avec les nombreux 25 juin : Metz. ver le terrain, il faudra en revan- rect depuis le parking aux terrains,
noncé à certains de ses joueurs qu’en tant que joueur, tu te poses joueurs que l’on avait perdus. Mais 26 juin : Marseille. che attendre. Les Niçois ne pour- et inversement.»
lors d’un repas en commun pour des questions. Bernard, Jérôme, je ne doute pas un seul instant que 29 juin : Brest, Strasbourg.
fêter le maintien en L1 (Nîmes a les deux, un autre… tout peut chan- le président et le coach seront à 1er juillet : Angers (reprise
fini 18e), quelques jours après le ger. Mais en tant que profession- même de se mettre d’accord. » individuelle le 1er juin).
déconfinement. Or, le technicien nels, on ne peut se concentrer que Aussi incertaine soit-elle, la si-
(62 ans) n’a pas encore trouvé de sur ce qu’on maîtrise. » tuation de Blaquart ne perturbe
terrain d’entente avec son prési- en tout cas pas le travail de Reda
dent, Rani Assaf, qui préférerait le Hammache, le directeur sportif, UN STAGE
voir démissionner plutôt que lui “Il faut que ce soit clair, qui a lui-même planifié cette re- ET SIX MATCHES
qu’on connaisse AMICAUX AVANT
,,
verser l’indemnité qu’il réclame prise différée – les installations
pour être libéré de ses trois der- notre coach au début du NO ne permettent pas de faire LA REPRISE
nières années de contrat. de la reprise revenir l’ensemble des joueurs en Comme ils en ont
C’est donc pour ne pas se met- ANTHONY BRIANÇON, CAPITAINE DE NÎMES même temps dans le respect des l’habitude, les Crocos
tre à la faute qu’il fera route vers le mesures sanitaires – et com- partiront en stage
centre d’entraînement de la Bas- Selon nos informations, Assaf mencé à préparer la saison pro- à Albertville (Savoie)
tide ce matin, à moto, pour une re- sera à Nîmes demain. Pour faire chaine avec Arpinon. la semaine du 20 juillet.
prise qui ne concernera dans un un pas vers Blaquart ? Contacté À la recherche d’un gardien Ils disputeront six
premier temps que le staff – avant hier, l’entraîneur n’a pas décroché pour pallier le départ de Paul matches amicaux
le retour progressif des joueurs son téléphone. Pas plus d’ailleurs Bernardoni, l’un de ses cadres, à avant la reprise du
pour des tests physiques (et liés que son très discret président. Angers (voir L’Équipe du 9 juin), Championnat, le 23 août,
Frédéric Porcu/L’Équipe

au Covid-19) à partir de mercredi, Assaf semble décidé à confier les Nîmes accueillera bientôt dont deux déjà
pour la moitié d’entre eux, l’autre rênes de l’équipe à Arpinon, titu- une première recrue défensive, programmés à la
moitié étant attendue lundi pro- laire du BEPF (brevet d’entraî- le latéral gauche international Bastide : contre Sète
chain. Certes encore officielle- neur professionnel de football) norvégien de Rosenborg, Birger (National), le 18 juillet,
ment en poste, Blaquart (arrivé depuis l’année dernière et « prêt », Meling (25 ans, 11 sélections). Un et Rodez (L2), le 4 ou
en 2015) se contentera de faire selon Blaquart, à assumer pour milieu et un attaquant sont aussi le 5 août. Opéré du genou droit en décembre, Youcef Atal prendra part aux tests
acte de présence le temps que sa la première fois le rôle de numéro ciblés. É de dépistage, aujourd’hui.
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
footba ll 7
Reims LIGUE 1

David Guion
Leur évolution ressemble à la vôtre...
Je ne me fixe pas non plus de limites. J’ai
été formateur et directeur de centre de

« Ça ne peut pas
formation (à Reims). Avec Bernard
Blaquart (sur le départ à Nîmes, voir p. 6),
on est les seuls entraîneurs de L1 à l’avoir
été. Directeur de centre de formation, cela

être une surprise »


permet d’avoir une vision car on construit
des projets. Et formateur, tu es sur le
développement du joueur, dans sa
progression et dans le recrutement.
Cela vous laisse-t-il envisager

L’entraîneur de Reims savoure une évolution de carrière alors que


votre contrat court jusqu’en juin 2021 ?
la sixième place obtenue par son Dans le football, c’est le présent qui
compte. Là, je suis animé par une seule
équipe cette saison. Un classement obsession : quels sont les leviers que je
vais devoir actionner pour la reprise dans
«totalement mérité» selon lui.
Franck Faugère/L’Équipe

l’optique de continuer à performer avec


mes joueurs afin de rester dans les dix
premiers ? Sans oublier la probabilité de
disputer la Coupe d’Europe. Je suis dans
cette réflexion à l’instant présent.
Avez-vous le sentiment d’avoir apposé
votre patte au jeu de votre équipe ?
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL PERMANENT Comment vivez-vous votre éventuelle Mes garçons savent, à travers la Il y a un jeu qui est discipliné, organisé
BILEL GHAZI qualification en Ligue Europa (2) ? préparation des matches, qu’il y a mais aussi adapté aux joueurs que j’ai.

LYON – David Guion (52 ans) a accueilli la fin


prématurée du Championnat avec une
EN BREF
52 ANS
On est encore loin d’y être. On s’est donné
l’espoir de rêver à cette Coupe d’Europe.
Le Stade de Reims est un club historique
beaucoup d’ambition et ils nous suivent.
Les joueurs veulent démontrer qu’ils sont
au niveau et prouver qu’ils peuvent battre
Je vais démarrer la saison prochaine avec
les deux garçons recrutés en janvier :
(ElBilal) Touré (18 ans) et (Kaj) Sierhuis
pointe de frustration. Convaincu de la Entraîneur du et ça serait un joli clin d’œil de le ramener ce qu’il se fait de mieux en France. (22 ans), qui s’est blessé dès son premier
capacité de son équipe à défendre sa Stade de Reims en Coupe d’Europe. Je l’ai dit quand j’ai La préparation mentale match malheureusement. Je vais
cinquième place sur le terrain, l’entraîneur depuis 2017. pris le groupe professionnel. Ça fait partie est donc fondamentale ? également récupérer (Mathieu) Cafaro et
du Stade de Reims n’en garde pas moins un du projet. Et si c’est la saison prochaine, je L’idée, comme je le dis souvent à mes (Arbër) Zeneli, qui étaient blessés toute la
sentiment de satisfaction face à la saison ¢ 2018 : le 20 avril, serai fier et heureux d’avoir contribué à joueurs, c’est que même eux, parfois, saison. Inévitablement, je vais devoir
accomplie par ses joueurs, finalement son équipe valide replacer Reims sur l’échiquier européen. ne connaissent pas leurs limites. Même repenser mon projet de jeu. La rigueur,
récompensés du sixième rang en Ligue1. son retour dans l’élite moi, je ne les connais pas. Qui aurait cru, ce n’est pas négociable. Mais il y aura, la
après une victoire “La rigueur, ce n’est pas lorsqu’on est montés en L1, que Yunis saison prochaine, plus de créativité.» É
négociable. Mais il y aura,
,,
«Après avoir pris connaissance face à l’AC Ajaccio (1-0), Abdelhamid (32 ans) allait tenir la baraque
du classement final de la Ligue 1, à l’occasion de la la saison prochaine, et être un leader comme il l’a été en L2 ? (1) À égalité de ratio avec Nice (1,46),
vous avez célébré votre sixième place 34e journée de L2. plus de créativité Même lui, même nous, on ne connaît pas Reims a cédé la 5e place au Gym, malgré
de manière originale… les limites du joueur. À travers le travail une meilleure différence de buts générale,
Quand j’ai appris le classement, j’ai voulu Comment avez-vous construit et cette méthodologie, on doit les inciter à en raison d’un bilan défavorable lors des
le partager immédiatement avec mes votre capacité à décrocher toujours chercher le meilleur d’eux- confrontations particulières (0-2, 1-1).
joueurs et mon staff en visioconférence. de bons résultats face aux gros ? mêmes dans le but de les développer. (2) Si le PSG remporte la Coupe de France
Pour les féliciter pour leur travail mais Ligue 1 À travers mon discours, mes joueurs On en voit le résultat avec les jeunes (contre Saint-Étienne) et la Coupe de la
surtout pour leur expliquer que c’était ratio J. sentent qu’on aborde tous les matches talents qu’on révèle comme Axel Disasi Ligue (face à l’OL), ou si les finales ne se
amplement mérité. Remettre Reims 1 Paris-SG 2,52 27 sans se fixer de limites. Mon discours (22 ans), Boulaye Dia (23 ans). Ou ceux qui jouent pas, les 5e et 6e de L1 seront qualifiés
cinquième (1), ce n’est pas arrivé depuis 2 Marseille 2 28 est toujours de poser des problèmes à continuent de progresser, comme Yunis pour la prochaine C3, respectivement en
quarante-cinq ans (voir chiffre). 3 Rennes 1,79 28 tous nos adversaires, même les plus gros. Abdelhamid ou Xavier Chavalerin (29 ans). phase de groupes et au 2e tour préliminaire.
Les garçons étaient fiers et heureux. Mais 4 Lille 1,75 28
comme moi, ils étaient aussi frustrés 5 Nice 1,46 28
car on est ambitieux et on aurait voulu 6 Reims 1,46 28
défendre cette cinquième place jusqu’au

RÉUSSIR EN ÉQUIPE
7 Lyon 1,43 28
bout. On s’était préparés pour performer 8 Montpellier 1,43 28
dans cette dernière ligne droite.. 9 Monaco 1,43 28
Estimez-vous votre classement 10 Strasbourg 1,41 27
totalement légitimé par la manière 11 Angers 1,39 28
dont il a été déterminé ? 12 Bordeaux 1,32 28
À ce moment de la saison, après
28 journées, quand on va gagner chez les
13 Nantes 1,32 28 Le JA Vichy Clermont Métropole Basket, ne laisse personne au bord du terrain.
14 Brest 1,21 28
trois premiers sans prendre de but, qu’on 15 Metz 1,21 28 Malgré la suspension soudaine du championnat de Pro B, Yann clubs amateurs et dans les écoles, et nous jouons également
bat le quatrième (Lille) à domicile (2-0, 16 Dijon 1,07 28 Le Diouris, président du club de basket de Vichy-Clermont, un rôle important auprès d’eux sur les sports adaptés. Malgré
le 1er septembre) et qu’on est la meilleure 17 Saint-Étienne 1,07 28 garde le cap. « La saison prochaine, nos objectifs resteront les un modèle économique déstabilisé, nous tenons à maintenir
défense de L1, je trouve que notre 18 Nîmes 0,96 28 mêmes : stabiliser notre modèle économique pour prétendre à notre rôle auprès de notre public et de nos partenaires. Nous
cinquième place est totalement méritée. 19 Amiens 0,82 28 la montée en Jeep Elite et consolider le collectif pour se qualifier mettons un point d’honneur à garder le lien malgré les difficultés
J’ai lu et entendu que Reims était une 20 Toulouse 0,46 28 au maximum pour les play-offs. » En ces temps difficiles, a c t u e l l e s . » L’ a c t i v i t é
équipe surprise. Mais pour moi, ce n’est Bpifrance est pour Yann Le Diouris un allié incontournable au du JAVCM Basket a
pas une surprise. Quand j’ai entamé le maintien de la politique économique de son club. « Bpifrance commencé à reprendre un
projet (en 2017), j’imaginais ces résultats est une institution financière. C’est très important pour nous de semblant de normalité. Le
et cette qualité de jeu. Mon objectif, c’était l’avoir comme partenaire. Le travail de son directeur exécutif recrutement pour la saison

e
6
de remettre Reims dans les dix premiers Communication, Patrice Bégay, permet de créer du lien entre prochaine a démarré et
de la L1. Trois ans de résultats, ça ne peut les présidents de club, tout sport confondu. Cette mise en Yann Le Diouris a pu
pas être une surprise. relation est primordiale pour nous car un président de club peut mettre en place un budget
Cela vous agace qu’on puisse utiliser parfois se sentir très isolé. » Pour Patrice Bégay, le JAVCM à 90 % fiable grâce aux
ce terme ? Le classement final Basket est un club porté par un esprit « Yann Le Diouris est un soutiens des partenaires
Une surprise, c’est le loto : je gagne de Reims cette entrepreneur qui ne s’arrête jamais. Il a un vrai point GPS loin publics et privés du club.
ou je ne gagne pas. Là, le succès depuis saison en L1. pour son club dans cette belle région Auvergne-Rhône-Alpes. » L’actualité sport de Bpifrance
trois ans, on le construit avec beaucoup Son meilleur dans
Le JAVCM Basket est véritablement un vecteur économique sur bpifrance.fr/sport
de travail. Champion de Ligue 2 (2018), l’élite depuis l’exercice et #BpifranceSport
mais aussi humain pour sa région. « Notre club a un rôle social Monsieur Yann Le Diouris,
huitième de L1 puis sixième, ça ne peut 1975-1976, que le club président de JA Vichy-Clermont
pas être une surprise ! Ce n’est pas champenois avait achevé très fort. Nos joueurs vont à la rencontre des jeunes dans les
quelque chose d’éphémère, c’est de la à la 5e place.
Entrepreneurs, Bpifrance vous finance, vous accompagne et assure* votre activité à l’export. Contactez Bpifrance de votre région : bpifrance.fr
continuité. * Bpifrance Assurance Export assure, au nom et sous le contrôle de l’État, votre activité export.
8 footba ll Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

TRANSFERTS Rennes Le Havre

Niang vers le Qatar ?


Au départ attiré par l’OM, l'attaquant du Stade Rennais
se déclare aujourd’hui intéressé par la possibilité

Alain Mounic/L’Équipe
de rejoindre Al-Duhail.
BILEL GHAZI l’ancien président rennais, au- de ce projet. Propriété du cheikh
quel il était très attaché. Mais si Tamim ben Hamad Al Thani, Pape Gueye en jeu contre le Paris FC (0-1), le 14 février.
M’Baye Niang (25 ans) s’y voyait les dirigeants bretons ne sont comme le Paris Saint-Germain,
déjà. Flatté par l’intérêt de
l’Olympique de Marseille à son
pas fermés au départ de leur at-
taquant, ils n’entendraient pas le
Al-Duhail est l’un des clubs les
plus puissants d’Asie. Entraîné Gueye,
frontière fermée
égard, l’attaquant du Stade Ren- céder en-dessous de 20 M€. par l’ancien international maro-

80
nais s’imaginait aligner les buts Et malgré quelques échanges di- cain Walid Regragui, il compte
sous le maillot phocéen la saison rects ou indirects avec les diri- notamment dans ses rangs le
prochaine, dans la ferveur du geants marseillais, l’ancien défenseur central Mehdi Benatia
stade Vélodrome. Après avoir Caennais doute désormais de la ou l’attaquant Mario Mandzukic. En fin de contrat au Havre, le jeune
passé le confinement dans la cité
marseillaise, d’où sa compagne
capacité de l’OM à répondre aux
prétentions économiques de
L’attaquant rennais pourrait-il
se servir de cette option qata-
Le nombre de
matches disputés milieu s’était engagé en janvier avec
est originaire, il s’était même mis Rennes, où il est sous contrat rienne pour mettre la pression par M’Baye Niang Watford. En dénonçant des
sous les couleurs
en quête d’une résidence dans
les Bouches-du-Rhône.
jusqu’en juin 2023. sur l’OM ? « D’aucune façon, dé-
fend un membre de son entou- de Rennes, ces «irrégularités», il a annoncé, hier, qu’il
Conscient du manque de visi- En privé, il défend
les contours sportifs
rage. Il est conscient que l’OM ne deux dernières n’irait pas en Angleterre. Et devrait
bilité économique de l’OM, l’in- peut pas lui apporter la garantie saisons, toutes
ternational sénégalais avait inté- de ce projet qu’il pourra le recruter cet été. compétitions prendre la direction du SCO.
gré l’idée qu’il lui faudrait L’attaquant s’est donc tourné Quoi qu'il puisse faire... » Même si confondues.
néanmoins patienter avant de vers les autres possibilités qui son entourage est partagé sur Il a inscrit 29 buts au FLAVIEN TRÉSARRIEU et lement entreprendre des démar-
voir les dirigeants sudistes lan- s’offrent à lui. Ces dernières se- l’opportunité d’accorder encore total, dont 14 en BAPTISTE CHAUMIER (avec T. Do.) ches directes auprès du joueur.
cer de grandes manœuvres pour maines, comme révélé dans nos du temps aux dirigeants phocé- 44 rencontres au cours Le dossier a connu un nouveau
son transfert. Et il s’était même colonnes le 1er juin, Lyon et Mo- ens, Niang affiche, lui, désormais de sa saison de prêt Jeu long, facilité technique dans rebondissement, hier, avec la
déclaré prêt à consentir des ef- naco ont pris des renseigne- une envie grandissante de rejoin- (2018-2019). les face-à-face et les petits espa- prise de position publique du Ha-
forts financiers pour faciliter un ments, sans donner suite pour le dre le Qatar. ces... Voilà certains des points vrais. « J'ai voulu dénoncer les cir-
éventuel mouvement. « Si j'ai le moment. En Angleterre, Totten- Les discussions entre Rennes forts de Pape Gueye. Ces derniè- constances qui ont entouré la si-
projet sportif comme je l'ai eu à ham s’était positionné mais avec et Al-Duhail se sont d'ailleurs ac- res semaines, le jeune milieu dé- gnature d'un contrat avec Watford
Rennes, pour moi baisser un peu un rôle de remplaçant qui ne célérées ces derniers jours. Elles fensif du Havre (21 ans) en a per- et de ce que je considère être des ir-
mon salaire ne me dérange pas », l’avait pas vraiment séduit. Et au- avaient été initiées, il y a plu- fectionné un autre : le contre-pied. régularités directement auprès de
avait-il expliqué au micro du Ca- jourd’hui, c’est surtout vers le sieurs semaines, par le biais de Au terme d’une saison pleine avec leurs représentants, a expliqué
nal Football Club, le 24 mai. Qatar que son regard est tourné. Moussa Sissoko, conseiller no- le HAC (L2), la première de sa car- Gueye dans un communiqué
Dans l’esprit du joueur, cet en- Plus précisément vers Al-Duhail, tamment des Rennais Joris rière, il arrivera en fin de contrat transmis à L’Équipe. Après de
thousiasme s’est toutefois pro- club basé à Doha. Gnagnon ou Eduardo Cama- dans son club formateur le nombreuses discussions, je cons-
gressivement atténué ces der- Forcément, contrairement à vinga. Devenu intermédiaire in- 30 juin. Mais le vice-capitaine nor- tate en plus à ce jour qu'aucune dé-
niers jours. Après deux saisons sa réflexion face à l’opportunité contournable entre l’Europe et le mand savait depuis quelques marche administrative me concer-
réussies à Rennes, Niang ima- marseillaise, l’aspect financier Qatar, le Franco-Malien est éga- mois de quoi serait fait son avenir. nant n’a été réellement entreprise.
gine son avenir loin de la Breta- pèse davantage dans la considé- lement l’agent de Serhou Gui- M’Baye Niang devant Le 15 janvier, il signait un pré-con- En conséquence, et en considérant
gne. Une réflexion qui se nourrit ration de cette option. Même si, rassy (Amiens), priorité de Ren- Théo Pellenard, lors trat avec Watford, satisfait d’avoir que le contrat n’a pas encore pris ef-
notamment depuis l’éviction, en en privé, M’Baye Niang défend nes pour remplacer… M’Baye de Rennes-Angers bouclé, à moindre coût, l’arrivée fet, je prends acte de la fin de tout
février dernier, d’Olivier Létang, également les contours sportifs Niang. É (2-1), le 7 décembre. d’un jeune à potentiel. Tout indi- lien contractuel avec Watford. »
que aujourd’hui qu’il ne traver- Joint ce week-end, le club de
sera finalement pas la Manche, Watford s’est refusé à tout com-
cet été. mentaire. En privé, le discours
Watford avait pourtant officia- n’aurait pas évolué : Gueye est at-
lisé la signature de Gueye, le tendu en Angleterre le 1er juillet,
29 avril. Sauf que le dossier s’est date à laquelle doit commencer
complexifié entre-temps. Se sen- son contrat de cinq ans. La Ligue
tant lésé financièrement, le joueur anglaise a bien homologué l’arri-
décide de se séparer de son re- vée de l’ancien international des
présentant, Bakari Sanogo. Quel- moins de 19 ans, mais la FIFA pas
ques heures à peine après l’an- encore.
nonce de sa venue, son nouveau En France, la situation contrac-
conseiller, Me Pierre-Henri Bovis, tuelle de Pape Gueye est suivie
dénonce de « possibles irrégulari- par de nombreux clubs. Notam-
tés autour du contrat », pointant du ment par l’OM, séduit à la fois par
doigt « ce qui pourrait s'apparenter le profil du gaucher et par l’idée de
à des anomalies ». La procédure pouvoir éventuellement l’attirer
de divorce est enclenchée. sans avoir à verser d’indemnité de
transfert. Mais un club suit d’en-
“Je prends acte de la fin
,,
core plus près le bras de fer entre
de tout lien contractuel Gueye et Watford, Angers.
avec Watford Comme l’a révélé Ouest-France, le
PAPE GUEYE SCO cherche un joueur capable
Un mois plus tard, L’Équipe révé- de succéder à sa sentinelle Bap-
lait l’existence présumée d’une vi- tiste Santamaria, qui dispose d’un
site médicale secrète passée par bon de sortie cet été. Entrés en
Gueye, au profit de Watford (voir négociations avec l’entourage de
l’édition du 21 mai). Le joueur se Gueye, les dirigeants angevins
serait rendu à deux reprises à sont tout proches d’aboutir à un
Vincent Michel/L’Équipe

Udine – la ville où est basé l’Udi- accord autour d’un contrat qui
nese, propriété de la famille porterait sur quatre années. À An-
Pozzo, comme le club londonien– gers, on ne nie pas les contacts,
en juin 2019. Soit six mois avant la mais le club assure que rien n’est
date autorisée pour pouvoir léga- encore ficelé.
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
footba ll 9
e
27 journée TURQUIE

Samba Camara à l’entraînement


Bundesliga 31e journée fin mai, devant Mustapha Yatabaré,
pts J. l’ancien attaquant de Guingamp
1 Bayern 73 31 et Montpellier.
2 B. Dortmund 66 31
3 RB Leipzig 62 31
4 Leverkusen 57 31
Turquie 27e journée
5 M'gladbach 56 31
6 Wolfsburg 46 31 Classement : 1. Trabzonspor, 56 pts ;
7 Hoffenheim 43 31 2. Istanbul Basaksehir, 56 ; 3. Galatasaray,
50 ; 4. Sivasspor, 49 ; 5. Besiktas, 44 ;
8 Fribourg 42 31
6. Alanyaspor, 43 ; 7. Fenerbahçe, 43 ;
9 Schalke 04 39 31 8. Göztepe, 37 ; 9. Gazisehir Gaziantep, 33 ;
10 E. Francfort 38 31 10. Antalyaspor, 33 ; 11. Denizlispor, 31 ;
11 Hertha Berlin 38 31 12. Gençlerbirligi, 31 ; 13. Kasimpasa, 29 ;
12 FC Cologne 35 31 14. Rizespor, 28 ; 15. Konyaspor, 26 ;
16. Malatyaspor, 25 ; 17. Ankaragücü, 24 ;
13 Augsbourg 35 31
18. Kayserispor, 22.
14 Union Berlin 35 31
15 Mayence 31 31
16 F. Düsseldorf 28 31 vendredi
17 Werder Brême 28 31 Fenerbahçe 2-1 Kayserispor
18 Paderborn 20 31 Göztepe 1-3 Trabzonspor
samedi
vendredi
Istanbul Basaksehir 2-0 Alanyaspor
Hoffenheim 0-2 RB Leipzig
Malatyaspor 1-2 Kasimpasa
samedi Besiktas 1-2 Antalyaspor

Camara,
Wolfsburg 2-2 Fribourg
hier
Paderborn 1-5 Werder Brême
Gençlerbirligi 2-1 Konyaspor
FC Cologne 1-2 Union Berlin
Gazisehir Gaziantep 1-1 Ankaragücü
Hertha Berlin 1-4 E. Francfort
Rizespor 2-0 Galatasaray

étoile des Neiges


F. Düsseldorf 0-1 B. Dortmund
Bayern 2-1 M'gladbach aujourd'hui
Sivasspor 20 h Denizlispor
hier

Sivasspor
Mayence 0-1 Augsbourg
Niederlechner (1re).
Schalke 04 1-1 Leverkusen
Schalke 04 : Caligiuri (51e s.p.).
Leverkusen : Miranda(81e c.s.c.).
Issu d’un club de quartier du Havre, le défenseur français Expresso
prochaine journée 32e
mardi
de Sivasspor a fait de la prison avant de signer Hertha Berlin :
18 h 30 M'gladbach - Wolfsburg
20 h 30 Werder Brême - Bayern
son premier contrat pro au HAC, à 23ans. Tousart devra attendre
L'entraîneur
¢ Fribourg - Hertha Berlin ¢ HUGO DELOM un smic et un travail. Dieu en a dé- et entraîneur de l’équipe réserve. son), je me suis dit que je n’avais du Hertha
Union Berlin - Paderborn cidé autrement.» Samba est un garçon à l’écoute, pas le droit d’échouer pour Johann. Berlin Bruno
mercredi Au loin, les deux cheminées du Ce destin l’a mené, l’hiver der- travailleur, patient, qui avait beau- Il a fait celui que je suis devenu en- Labbadia va
18 h 30 E. Francfort - Schalke 04 port du Havre. En contrebas, nier, à Sivasspor, longtemps lea- coup progressé. Je propose donc suite.» prendre son
20 h 30 Augsbourg - Hoffen- temps avec
heim ¢ Leverkusen - FC Cologne d’anciennes petites maisons de der surprise du Championnat, qui qu’on lui donne un contrat. L’après- Le premier contrat pro est si-
¢ B. Dortmund - Mayence ¢ dockers auxquelles sont collées joue son premier match post-Co- midi, je veux le lui annoncer mais il gné à l’été 2016. S’ensuivent une le Français
RB Leipzig - F. Düsseldorf des HLM. Nous sommes dans le vid ce soir (20 heures) face à n’est pas là. J’apprends plus tard soixantaine de rencontres et une Lucas
quartier populaire des Neiges, à Denizlispor. Depuis cinq mois, ce qu’il est en garde à vue.» approche de la sélection ma- Tousart (23 ans), recruté 25 M€
dix minutes du centre-ville. Entre défenseur axial (1,92 m) a posé lienne. Puis le rêve américain ap- l'hiver dernier à Lyon et prêté dans la
Le Bayern son isolement au milieu des ses valises dans cette cité du Son faux départ paraît cet hiver. «Les New England foulée à l'OL jusqu'à la fin de saison.
champion ponts et son histoire intimement cœur de la Turquie, à 900 km à pour les États-Unis Revolution m’ont fait une proposi- Le milieu a passé samedi un test
dès demain si... liée au port et aux docks, il a tou- l’est d’Istanbul, pour prolonger un Camara a cédé à la tentation de tion. Les stades, l’ambiance, le ca- d'aptitude physique avec le club
¢ Il gagne à Brême jours été perçu à part. Comme parcours inimaginable il y a cinq l’argent facile. Le trafic de mar- dre de vie, tout m’attirait», explique allemand. Et il ne semble pas prêt.
lointain. ans. Samba Camara a alors chandises dans lequel il est im- Camara. Le transfert est homolo- Son retour en match officiel devrait
C’est là que Samba Camara 23 ans et il a été recruté depuis pliqué sera suivi d’un passage de gué. Mais le destin s’en mêle. En- avoir lieu pour la reprise de la saison
e
Portugal 27 journée (27 ans), le défenseur français de deux ans par le HAC sous licence quatre mois en détention provi- core… « À l’ambassade des États- prochaine de Bundesliga, en
e
aujourd'hui Sivasspor (4 de D1 turque), a amateur. Remplaçant le plus soire. « Nous, à ce moment-là, on Unis, on refuse de me donner le septembre. « Il ne faut pas oublier
Maritimo 20 h Gil Vicente passé ses vingt premières an- souvent en équipe réserve avait deux options, explique Jo- visa », poursuit-il. Les traces de qu'il n'a pas joué depuis plus de deux
mois et demi », a expliqué Labbadia
demain nées. Il n’y a pas de rêve de foot (CFA2), il tente de trouver sa hann Louvel. Soit on laissait tom- son passé judiciaire ont resurgi.
après avoir vu Tousart hier à Berlin.
Santa Clara 20 h Portimonense professionnel ici. Les jours se place. Dans le monde du foot, oui. ber – il a fait sa connerie, il l’as- Un mail lapidaire du club améri-
ressemblent : le passage dans la Mais pas seulement. sume. Soit on jugeait qu’on pouvait cain tombe: annulation du trans- Son dernier match remonte au
Aves 22 h 15 FC Porto
8 mars en Ligue 1 et son absence
mercredi rue des Chantiers, vidée peu à “Soit on laissait tomber,
le sauver par le foot et que, en le fert.
sera « l'équivalent d'une grosse
peu de ses commerces, la sauvant, on avait un garçon de « Je crois en Dieu. Je savais que
Paços de 20 h Belenenses
Ferreira SAD « place » pour le « goal à goal » soit, on jugeait moins dans la rue. On a choisi la se- ce serait un mal pour un bien. » La blessure » dixit le technicien.
Rio Ave 22 h 15 Benfica avec les potes et les entraîne- qu’on pouvait le sauver conde. Samba a un bon fond, il a fait piste Sivasspor se concrétisera.
par le foot et que, Mayence : Awoniyi conduit
jeudi ments le soir au centre Friot, ce une connerie mais on a poussé « C’est la première fois que je par-
à l’hôpital
stade bouillant qui a vu trembler en le sauvant, on avait pour qu’il revienne.» tais du Havre. Tu quittes tes amis, ta

,,
Boavista 20 h V. Setubal L'ailier nigérian de Mayence Taiwo
des centaines d’équipes. Nous Ce sera d’abord avec un brace- famille, ce n’est pas simple, mais il
Sporting 22 h 15 Tondela
sommes en 2012. Samba Ca-
un garçon de moins let électronique. Et, en ce début faut se concentrer sur le foot. Je Awoniyi a été transporté à l'hôpital
vendredi 19 juin
mara a 20 ans, un BEP logistique dans la rue... de saison 2015-2016, alors que suis bien là-bas, les gens sont cha- pour passer des examens médicaux
V. Guimaraes 20 h Moreirense JOHANN LOUVEL, DIRECTEUR DU CENTRE après avoir été touché à la tête hier
en poche et évolue en CFA 2 avec DE FORMATION ET ENTRAÎNEUR DE L’ÉQUIPE Camara vient de sortir de prison, leureux », apprécie-t-il. « Je re-
Famalicao 22 h 15 Braga pendant le match de Bundesliga
son équipe de toujours : les jaune RÉSERVE DU HAC EN 2015 Johann Louvel, se veut clair face à grette certaines choses. La prison
1. FC Porto, 63 pts ; 2. Benfica, et noir de l’AM Neiges. son joueur: «Je lui ai dit: “Tu as les forcément. Mais pour un gars qui contre Augsburg (0-1). Awoniyi,
61 ; 3. Braga, 46 ; 4. Sporting Les centres de formation sont Car, sans autre salaire que ses clés, reste à savoir où tu veux aller.” n’a jamais fait de centre de forma- 22 ans, est resté immobile pendant
Portugal, 46 ; 5. Famalicao, 43 ; un moment après être mal retombé
6. Rio Ave, 41 ; 7. Vitoria loin. On ne quitte pas le quartier défraiements, Samba ne peut J’ai senti un garçon qui avait joué tion, mon parcours, il n’est pas si
Guimaraes, 39 ; 8. Santa Clara, comme ça. Encore moins aux pas vivre. Le poste de cariste sur avec le feu mais qui avait décidé de mal (sourire).» à la suite d'un duel de la tête avec
34 ; 9. Moreirense, 33 ; Neiges : « J’aimais trop jouer avec lequel il lorgne s’échappe, faute choisir son destin.» Le destin, tou- Louvel complète le constat : un défenseur d'Augsburg, Felix
10. Boavista, 32 ; 11. Gil Vicente, mes potes, j’étais fidèle au poste d’horaires compatibles. Son des- jours. « Samba fait partie de ces joueurs, Uduokhai, pendant la première
30 ; 12. Vitoria Setubal, 30 ; (rire). Je suis un enfant du Havre, je tin bascule un matin d’avril 2015 : L’arrivée de Bob Bradley sur le passés entre les mailles de la for- période. Le joueur nigérian a été
13. Belenenses SAD, 30 ; évacué conscient sur un brancard,
14. Tondela, 29 ; 15. Maritimo, suis un enfant des Neiges. Ma vie, « On avait une réunion pour discu- banc du Havre, en novembre, va mation, qui se construisent, qui ti-
25 ; 16. Paços de Ferreira, 25 ; c’était ça. Pro, jamais je n’y pensais. ter de qui allait passer pro dans l’ef- encore l’accélérer. Six premiers rent les leçons et qui choisissent après avoir été équipé d'une
17. Portimonense, 20 ; Moi ,mon objectif, c’était de trouver fectif, se souvient Johann Louvel, matches de L2. «C’est allé vite à ce leur destin. » Loin des Neiges. minerve.
18. Aves, 13. un petit club de CFA qui me donne directeur du centre de formation moment-là. À ma sortie (de pri- Pour un petit moment. É
10 footba ll Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

ENQUÊTE
Sputnik / Icon Sport

MACRON Le chef de l’État s’appuie notamment sur sa proximité avec Noël Le Graët, le président de la FFF, pour alimenter
ses réflexions sur le secteur stratégique du football, au cœur de débats symboliques depuis la crise sanitaire.
le ballon et
ses connexions
ALBAN TRAQUET On n’a qu’à aller à Châteauroux ou au Havre… » cette semaine, puis dans le décret du 22 juin. l’argent (via le prêt garanti par l’État de
Au-delà de l’ironie du patriarche breton, un On devrait y voir plus clair jeudi ou vendredi ». 224,5 M€) et, en plus, ils ne savent même pas
Noël Le Graët avait deux casquettes, mer- sujet plus global, celui du retour autorisé Noël Le Graët est également convaincu que dire merci. Le foot va redémarrer financière-
credi dernier, lorsqu’il s’est rendu à l’Elysée d’un large public dans les manifestations EYRAUD ET des actualisations favorables viendront. «Le ment plus vite que vous ne le croyez. Je vous
pour s’entretenir avec Emmanuel Macron. sportives, et culturelles, a fait partie des dis- LA « GALÉJADE » président a dit qu’il reprendrait la parole assez prends le pari que dans un an, il n’y aura plus
L’une abritait le chef d’entreprise guingam- cussions de l’exécutif, ces derniers jours, en Evoquée par le site vite, et d’autres membres du gouvernement de problèmes. »
pais, venu évoquer l’agroalimentaire breton vue de la nouvelle allocution présidentielle. « Le10sport.com » pourraient également s’exprimer, a réagi le Au gouvernement, un pilier rapproche
et le secteur de la pêche, et l’autre exposait Et le plus puissant et symbolique des sports, il y a un mois, la rumeur président de la FFF hier soir. À mon avis, si également les deux présidents : Jean-Yves
le patron de la FFF et du foot français, fami- le football, s’est retrouvé comme souvent au d’une future nomination l’épidémie continue de baisser, il fera des an- Le Drian (72 ans), un ami de vingt ans de
lier des ors de la République depuis trente sein d’importants enjeux de société. de Jacques-Henri Eyraud nonces plus fortes pour la culture, les specta- Le Graët. Le ministre lorientais de l’Europe
ans. Consacrée aux conséquences, notam- (52 ans) comme ministre cles et le sport, dont le foot, en juillet ». et des Affaires étrangères est également le
ment économiques, de la crise sanitaire sur des Sports, dans un Les relations entre Noël Le Graët « père » politique du député du Morbihan
la discipline, cette rencontre entre les deux “À mon avis, si l’épidémie gouvernement remanié, (78 ans) et Emmanuel Macron (42 ans) se (LREM) Gwendal Rouillard, supporter du
présidents concernait également un point continue de baisser, il fera fait toujours sourire sont consolidées pendant le parcours victo- FC Lorient mais aussi de l’OM, à l’instar du
clé du retour à la vie (sportive) normale et la des annonces plus fortes pour le président de l’OM. rieux des Bleus en Russie, lors de la Coupe chef de l’État. Une passion partagée par un
relance de l’activité : l’évolution de la doc-
trine concernant l’accueil du public dans les
stades.
la culture, les spectacles et le
sport, dont le foot, en juillet ,,
NOËL LE GRAËT, LE PRÉSIDENT DE LA FFF, HIER,
« C’est une galéjade
probablement inventée
par quelqu’un qui me
du monde 2018. Elles offrent des privilè-
ges : Le Graët a été prévenu personnelle-
ment par le chef de l’État – la veille au soir –
autre député de la majorité : le trentenaire
Sacha Houlié. Député de la Vienne, ce sou-
tien de Macron de la première heure a ré-
Le Graët l’a dit à Macron, avant son allocu- APRÈS L’ALLOCUTION DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE veut du bien… », de l’arrêt de la saison, prononcée le 28 avril cemment présenté un rapport sur le sup-
tion hier soir : il souhaite plus de monde nous lance-t-il. « JHE » par le Premier ministre, Édouard Philippe. portérisme avec l’ex-ministre des Sports,
dans les tribunes et plus vite, notamment Hier soir, le président de la République n’a est à la tête du club Alors même que Nathalie Boy de la Tour, la Marie-Georges Buffet, députée (PCF) de
pour les deux finales nationales (Coupe de cependant fait aucune annonce concrète sur phocéen depuis présidente de la Ligue, n’avait pas été mise Seine-Saint-Denis.
France et Coupe de la Ligue) qui restent à les rassemblements, précisant seulement le 17 octobre 2016, date dans la confidence. « Je ne déciderai rien Gwendal Rouillard n’hésite jamais à par-
jouer et à caler, fin juillet ou début août, au qu’ils continueraient à être «très encadrés». à laquelle l’Américain sans lui (Macron), lance Le Graët. L’État a tager et faire remonter ses différents avis
Stade de France. « C’est ce que j’ai demandé «Effectivement, il n’a pas été très précis sur le Frank McCourt a racheté pris la bonne décision d’arrêter et moi, je ne sur le football français, qu’il considère
au président de la République et il n’a pas été sujet des rassemblements, note un témoin l’OM. A. Tr. fais pas partie des mecs sensibles, j’applique comme un « levier central d’influence straté-
contre, rappelle Le Graët. Pourquoi jouer la du dossier. Les arbitrages ne sont vraisembla- les règles. De quoi se plaignent les clubs ? gique, culturel, économique et éducatif », à
Coupe de France devant 20 000 personnes ? blement pas encore pris et ils devraient l’être On est le seul pays d’Europe à leur donner de Cyril Mourin, le jeune conseiller sport de uu
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
11
ENQUÊTE

Le président Macron à l’écoute de Noel Le Graët,


le patron de la FFF, en marge de France - Corée
du Sud (4-0) lors de la Coupe du monde femmes,
le 7 juin 2019, au Parc des Princes.

Franck Faugère/L’Équipe

Sébastien Boué/L’Équipe
Le couple Macron en compagnie de Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, le 5 juin
2018 à Clairefontaine, où l’equipe de France avait préparé la Coupe du monde en Russie.

@boubaKamara_4
Pierre Lahalle/L’Équipe

Le président Macron et ses officiers de sécurité


avaient joué un match contre des membres du staff
et des joueurs de l’OM, dont Boubacar Kamara,
le 15 août 2017, à la Commanderie.

uu l’Élysée, et Kenny Jean-Marie, le directeur eu de nombreux échanges pour préparer la Emmanuel Macron laisse bananière ». La « 3F » s’était étonnée des raud. Je ne veux en aucun cas me faire passer
de cabinet et directeur des relations institu- réunion de mercredi dernier entre Le Graët éclater sa joie après honneurs accordés à Thomas, dont elle pour celui que je ne suis pas : un proche du
tionnelles et internationales à la FFF. Sorti et le président de la République et anticiper l’ouverture du score de la conteste la légitimité. président, encore moins un conseiller offi-
de l’ENA en 2009, Jean-Marie était dans la l’allocution présidentielle de hier soir. «Mais France en finale de la Côté terrain, on connaît la passion d’Em- cieux. Il est déjà très bien entouré. »
même promotion que Clément Beaune, le il y a plein de sujets sur lesquels ça peut aussi Coupe du monde contre manuel Macron pour l’OM, alors que son En revanche, Macron entretient une re-
conseiller spécial et Europe (pôle diploma- frotter entre l’Élysée et la Fédé, note un té- la Croatie (4-2), prédécesseur, Nicolas Sarkozy (président lation particulière avec la famille de Pierre
tique) du chef de l’État. moin. Les relations peuvent parfois être hou- le 15 juillet 2018, de 2007 à 2012), avec qui il s’entretient éga- Ferracci, le président du Paris FC (Ligue 2,
Cyril Mourin et Kenny Jean-Marie ont leuses. Le foot attire tellement l’attention… » à Moscou (photo lement de questions liées au foot, est un voir page 12), parfois suspecté d’un lobbying
travaillé ensemble au cabinet de Thierry À l’image de la (très rapide) descente des principale). fervent supporter du PSG. Lors d’un mee- – qu’il nie – ayant influencé la décision de
Braillard, ex-secrétaire d’État aux Sports Champs-Élysées, par le car des Bleus, au Après le coup de sifflet ting de campagne présidentielle à Mar- l’exécutif de stopper prématurément la sai-
(sous la présidence de François Hollande). retour de leur victoire au Mondial russe, il y final, il félicitera Kylian seille, le 1er avril 2017, Macron s’était défini son. Son fils, Marc, a été le témoin de ma-
Ancien militaire, Jean-Marie avait Mourin a deux ans. La FFF avait peu goûté la façon Mbappé et les Bleus comme un « enfant de la génération du riage de Brigitte et Emmanuel Macron. Sa
sous ses ordres, en tant que « dir’cab’ » de dont les services de l’Élysée avaient com- sur la pelouse et sous 26 mai 1993 » (il avait 15 ans lors du sacre fille, Sophie, ex-directrice de cabinet de Ma-
Braillard (2014-2015), avant de devenir le muniqué, après-coup, sur cet épisode po- le déluge. marseillais en C1) et avait ensuite assisté cron à Bercy, était aussi la chef de cabinet
conseiller sport de Manuel Valls, alors chef lémique. au Vélodrome à un match nul (1-1) de l’OM de sa campagne présidentielle.
du gouvernement. À l’époque, Mourin et Ces frictions peuvent se produire sur des face à Dijon, avant de descendre dans le Côté terrain, la relation du chef de l’État
Jean-Marie ont travaillé sur une thémati- sujets beaucoup moins visibles. En sep- vestiaire olympien. Une fois élu, il était avec Didier Deschamps (qui n’a pas sou-
que qui concernait aussi… Emmanuel Ma- tembre 2018, Cyril Mourin avait reçu à l’Ély- Alors candidat à l’élection passé à la Commanderie, quatre mois plus haité s’exprimer sur le sujet) est prolongée
cron, comme ministre de l’Économie : celle sée Éric Thomas, le responsable de l’asso- présidentielle, Emmanuel tard (le 15 août 2017), lors de vacances pas- par l’investissement du sélectionneur des
de la filière sport, dont le comité stratégique ciation française de football amateur Macron s’était essayé au sées à Marseille, et avait tapé le ballon avec Bleus dans l’opération Pièces jaunes, dont
mobilisait les entreprises françaises dans (AFFA), candidat récurrent à la présidence football avec de jeunes quelques joueurs phocéens et des mem- il est le parrain, et à laquelle Brigitte Macron
le secteur. de la FFF et très critique vis-à-vis de l’ins- joueurs à Sarcelles, bres du staff, avant un déjeuner avec les di- a participé. Légitimiste, comme toujours,
tance, qu’il a déjà qualifiée de « monarchie le 27 avril 2017. rigeants du club. C’est là où il a rencontré Deschamps s’était aligné sur son président
Jacques-Henri Eyraud. « Je l’avais trouvé pour commenter l’arrêt de la saison, dans
“Il y a plein de sujets très bon, raconte le président de l’OM. Ac- une interview au Parisien, le 27 mai. « C’est
sur lesquels ça peut aussi frotter crocheur, physique, un leader quoi ! J’ai beau- une décision du gouvernement, qui me paraît
entre l’Élysée et la Fédé. coup aimé cette rencontre. » sage et cohérente », avait-il jugé.
Les relations peuvent parfois Un gouvernement qui devrait bientôt être

,,
La relation entre le chef remanié, en mettant sur la sellette plu-
être houleuses. Le foot attire de l’État et Deschamps est sieurs ministres, dont celle des Sports,
tellement l’attention… prolongée par l’investissement Roxana Maracineanu. Si Jacques-Henri
UN TÉMOIN DES ÉCHANGES ENTRE L’ÉLYSÉE ET LA FFF du sélectionneur dans Eyraud, le président de l’OM, qualifie la ru-
l’opération Pièces jaunes, meur le conduisant à ce poste de « galé-
Aujourd’hui, Mourin et Jean-Marie sont les au côté de Brigitte Macron jade » (voir par ailleurs), Le Graët nie avoir
deux « sherpas » qui gèrent les dossiers, En revanche, JHE nie avoir été directement discuté de ce probable remaniement à ve-
les réunions et les frictions ponctuelles en- consulté par Macron durant la crise sani- nir, mercredi dernier, lors de son entrevue
Alexis Réau/L’Équipe

tre l’Élysée et la FFF. Même si Kenny Jean- taire, alors que l’arrêt de la saison profite à avec Macron à l’Elysée. « Je ne lui en ai pas
Marie passe également par le directeur de l’OM (2e de L 1), qualifié pour la Ligue des parlé et le nom de Jean-Yves (Le Drian, po-
cabinet de Macron à l’Élysée, Patrick champions. « Mes contacts sont restés au ni- tentiel « premier ministrable ») n’a pas été
Strzoda, issu comme Jean-Marie du corps veau de son cabinet, sur des sujets liés à la si- cité, jure le président de la FFF. Je ne ré-
préfectoral. Mourin et Jean-Marie ont donc tuation économique du football, poursuit Ey- ponds qu’aux questions qu’on me pose. » É
12 footba ll Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

LIGUE 2 Paris FC

Pierre Ferracci
L’homme des présidents
Ami d’Emmanuel Macron mais aussi proche des syndicats,
le patron du Paris FC s’est tissé un réseau d’influence utile à son club.
YOHANN HAUTBOIS apparence, plus proche du grand patronat.
Mais parce que cet ancien ailier gauche
D’apparence austère, avec son costume (évidemment), «avec une bonne petite tech-
anthracite et sa petite bouche pincée, la nique », aime les contre-pieds, il dégaine
commissure des lèvres tournée vers le sol, assez vite sur les entreprises qui profitent
Pierre Ferracci est en réalité un moulin à de la crise et « de l’effet d’aubaine. Le virus a
paroles plutôt avenant, loin des propos d’un bon dos».
dirigeant du foot : « Il ne donne pas envie Un côté très « en même temps » totale-
qu’on aille vers lui. » ment assumé mais dont il dénonce, en «es-
Le décalage « son-image » chez le prési- prit libre et indépendant », « le glissement à
dent du Paris FC (L2) se prolonge jusqu’au droite». Une liberté de ton jamais excessive,
cœur de ses origines corses, estime son ami pondère Philippe Martinez, patron de la
Bruno Fuchs, député (Mouvement démo- CGT qui le connaît depuis «de nombreuses
crate) du Haut-Rhin et ancien président de années. Vu l’activité de sa société, il lui faut
l’association du club : « Ce n’est pas un san- être bien avec tout le monde car Pierre est
guin ni un fougueux. » Plutôt un personnage mandaté par les syndicats mais payé par les
kaléidoscopique, à la fois «clairement à gau- patrons. Les uns lui donnent du boulot, les au-
che » et très proche du patronat, un bavard tres ont le carnet de chèques».
discret qui a éprouvé les grands écarts au Un pied dans chaque camp qui lui a per-
sein du groupe Alpha, un cabinet de conseil mis selon Patrick Trotignon, son conseiller
dans les relations sociales et les conditions pendant deux ans au PFC, de développer
de travail qu’il a créé en 1983 avec pour mis- « un réseau assez formidable » et d’attirer
sion de réconcilier les parties les plus éloi- deux partenaires prestigieux au club, Vinci
gnées. Alors, la cacophonie du football fran- et Aéroports de Paris. L’opération a intrigué
çais pendant la pandémie, il l’a vécue avec un dirigeant du foot qui le juge « peu fiable,
un certain recul : «Dans des crises comme ça, tellement tordu, passant des bras de la CGT à
il est normal que cela parte un peu dans tous ceux de Macron». Bruno Fuchs, lui, le trouve
les sens. Il faut trouver un équilibre et je pense au contraire «tenace et constant. En Allema-
l’avoir mieux trouvé que certains. » gne, il serait un mec incontournable. En
France, on pense qu’il est double».
Malgré la fin de leur aventure commune
“Proche de Sarkozy, de Hollande, en décembre, l’ancien directeur sportif
de Macron maintenant,
,,
Pierre Dréossi n’a pas douté de «sa fiabilité.
(il) est toujours bien passé Nous n’étions plus sur la même longueur
auprès des gens en haut d’ondes et on a arrêté justement parce qu’on
UN DE SES ANCIENS COLLABORATEURS ne voulait pas se fâcher».
« Jamais énervé » (Gilli), le président de
Facile à dire quand la saison s’arrête brus- 68 ans, «très ambitieux et compétiteur» (De-
Baptiste Paquot/L’Équipe

quement et offre à son club, 17e, une saison nis Renaud), tranche sans trembler en re-
de plus en Ligue 2, grincent ses détracteurs vanche : depuis sa prise de pouvoir en 2012,
qui l’accusent, surtout, d’avoir usé de ses il a consommé onze entraîneurs. Le chiffre
relations auprès des plus hautes sphères l’étonne mais dit l’échec de son objectif d’at-
de l’État pour faire stopper les compéti- teindre la L1, malgré les prébarrages l’an
tions, avec l’appui de son fils Marc, écono- dernier. «Il a essuyé les plâtres dans un club
miste, conseiller spécial de Muriel Péni- qui n’en est qu’à sa troisième saison de suite
caud, ministre du Travail, et témoin de même protecteur. On a du mal à se fâcher comme administrateur en 2006 au PFC, «le en L2, le défend Dréossi. Mais année après
mariage des époux Macron. Au sujet du avec lui. » Stéphane Gilli, actuel adjoint de club de Chirac et de la ville de Paris ». Sans année, il a appris, compris.»
président de la République, avec lequel il René Girard, ne dit pas autre chose malgré trahir selon lui ses racines communistes, Depuis 2015, il est reparti de la base, la
est en contact régulier « pour parler de tout la mise à l’écart, en décembre dernier, de auprès d’un papa, Albert, résistant et cadre formation, avec la création d’un centre, il a
sauf de sport » et dont il ne cite jamais le son ami de toujours, Mecha Bazdarevic : du Parti communiste local, et d’une ma- sédentarisé un « club SDF » avec le nou-
nom de famille, oscillant entre un pudique
« qui vous savez » et un plus familier « Em-
manuel», il jugerait «indécent de le contacter
«C’est le meilleur président que j’ai eu. Sur le
plan humain, il est exceptionnel, il parle de la
même façon au coach qu’à l’intendant.» Par
EN BREF
68 ANS
man, Rose, également au parti et syndica-
liste. Lui-même a débuté au PC puis l’a
quitté assez tôt : « Mon père en a été affecté
veau centre d’entraînement à Orly (Val-de-
Marne). Il a prévu de s’impliquer encore
plus à compter d’octobre et de sa mise en
sur le foot, il a d’autres dossiers à gérer ». calcul ? «Non, je ne pense pas, estime de son Président du Paris mais jusqu’à la fin de sa vie, il a fait comme si retrait de sa société. En attendant, mandaté
Sans l’expliquer, ni juger, un ancien colla- côté l’ancien technicien de Carquefou, qui a FC depuis 2012. j’y étais encore (sourire). J’ai un côté coco- par les clubs de L2 avec Francis Graille (Au-
borateur note que le Corse sans accent, pourtant réglé son différend financier avec gaulliste, inclassable.» xerre) et Bertrand Desplat (Guingamp), il va
«proche de Sarkozy, de Hollande, de Macron Ferracci aux prud’hommes. Quel aurait été ¢ 2008 : il a présidé le user de ses ficelles face à la L1 au sujet du
maintenant, est toujours bien passé auprès son intérêt de m’envoyer un message de féli- groupe multipartite sur “Vu l’activité de sa société, déplafonnement des droits télé. Un dossier
des gens en haut». Mais aussi avec les der- citations après ma nomination à Niort (en la formation il lui faut être bien avec tout potentiellement explosif sur lequel ce «né-
niers de cordée tempère Marie-Christine 2016) ?» professionnelle, sur le monde car Pierre est mandaté gociateur et facilitateur» (Trotignon) a refusé
Terroni, présidente de la section féminine Pour Terroni, «Pierre est humain, il aime demande de Christine par les syndicats mais payé de dévoiler le moindre début de stratégie,
du club francilien : « Il n’est pas très expressif les gens » et ne prend jamais le risque de Lagarde, la ministre de par les patrons. Les uns lui tout juste un conseil : «On ne met jamais tou-
mais il fait attention à tout le monde. Quand
une de nos joueuses est appelée en sélection,
il me demande le numéro pour envoyer un
froisser les ego ou de se fermer une porte.
Au moment de citer ses «clubs de cœur», il
n’oublie d’ailleurs personne : l’Inter Milan,
l’Économie de l’époque. donnent du boulot, les autres
ont le carnet de chèques ,,
PHILIPPE MARTINEZ, PATRON DE LA CGT
tes ses cartes sur la table.» É

(*) Condamné à 1 M€ d’amende pour


message.» Manchester United, le FCBarcelone, le Ga- la construction, jugée illégale, de deux villas
L’entraîneur Denis Renaud, licencié en zélec Ajaccio et Bastia… Au début des an- À la tête d’une société de 900 salariés avec et une piscine sur le site de Rondinara (un
novembre 2015, ne cherche pas à en dire du nées 2000, il avait même travaillé à la re- un chiffre d’affaires de 134 M€ en 2019, pro- espace corse protégé), il a vu la décision
mal, même en off : « On a connu six mois très prise du Red Star, « un club de rouges, priétaire de deux villas qui ont défrayé la annulée en mars 2019 par la Cour de
difficiles mais il s’est montré bienveillant, proche de mes idées » avant d’atterrir chronique en Corse (*), Ferracci semble, en cassation, qui a ordonné un nouveau procès.
14 Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

tennis
ULTIMATE TENNIS SHOWDOWN
Alain Mounic/L’Équipe

BALLES NEUVES
Avec des joueurs impliqués et conquis, l’UTS, organisé à l’académie Mouratoglou,
a réussi hier ses débuts. Revoir du tennis est déjà une première victoire.
DE NOTRE ENVOYEE SPECIALE un exploit. Quand on voit les ins- panier avec des balles marquées breux résidents monégasques Aucun n’a «bradé » son match et
SOPHIE DORGAN tallations, on ne peut que saluer pour chaque joueur et ils ne sont comme David Goffin ou Matteo ils ont tous retouché à l’adréna-
la prouesse technique. Le studio que trois (au lieu de six) par court. Berrettini a facilité la venue line avec un bonheur simple. Ça
SOPHIA-ANTIPOLIS (ALPES-MARITIMES) – Sur télé, les commentateurs anglais Les juges de ligne sont logés à la d’étrangers. On imagine bien les n’avait rien d’une exhibition. Si
la grande terrasse aménagée qui viennent de la radio, les seize même enseigne. Le gel hydroal- tonnes de procédures adminis- Feliciano Lopez a bien souri
pour les joueurs, on parle de car- caméras qui dansent autour du coolique prend une place de tratives pour voir naître la pre- quand il a entendu son surnom
tes. Mais pas uniquement de be- court, les tentes installées pour choix. En outre, joueurs, ramas- mière compétition post-Covid-19 « The Torero » prononcé par l’ar-
lote. Dustin Brown a bien préparé accueillir les intervenants, les seurs, salariés, arbitres, tout le en France et regarder simple- bitre, il a joué très sérieusement
son affaire pour apprivoiser les courts refaits pour l’événement, monde a été testé. ment du sport. Les deux gendar- comme tous ses acolytes.
fameux jokers et les nouvelles rè- chaque détail a été étudié. Un lo- mes venus en fin d’après-midi ont
gles du jeu. Richard Gasquet et giciel pour le scoring des arbi- On en oublie presque pu noter que tout était respecté. Une atmosphère
Lucas Pouille se renseignent. Ju- tres a même été créé ! Et le sa- le huis clos Malgré tous ces signes extérieurs de jeux vidéo
lien Cassaigne, qui coache les tané coronavirus a multiplié les Les « loges famille » au bord du d’un monde en suspens, la vie a Entre les interviews, les bonus, le
deux Français pour l’occasion, contraintes. « Il était hors de ques- court ont été construites en ver- bien repris. Et le tennis aussi. système de comptage, les quinze
vient à la pêche aux infos auprès tion de faire courir un risque à qui- sion Covid avec des chaises clou- On en oublie presque le huis secondes entre les points, les
de Patrick Mouratoglou. conque et qu’on puisse nous repro- tées à la distance adéquate pour clos. On se concentre sur ce nou- bruitages de cœur ou de faux ap-
Toutes les équipes de l’acadé- cher de ne pas avoir pris les un maximum de dix personnes. veau format et on ne boude pas plaudissements, cette atmos-
mie Mouratoglou, qui accueille mesures, prévient Patrick Moura- Deux joueurs, l’Espagnol Feli- son plaisir. Joueurs et entoura- phère de jeux vidéo, les joueurs
cette épreuve new look, sont sur toglou. On a un cahier des charges ciano Lopez et l’Allemand Dustin ges sont simplement heureux de sont pris dans un tourbillon.
le pont pour cette première de énorme. » Brown, ont bénéficié d’une autori- revoir du sport en vrai. Les prota- « Avec tout le concept, la musique,
l’Ultimate Tennis Showdown. En Les ramasseurs de balles, sation spéciale pour se rendre en gonistes ont vite répondu aux in- le chrono, ça nous met dedans au-
huit semaines, elles ont réalisé gantés et masqués, ont leur petit France et la proximité de nom- terrogations sur leur implication. tomatiquement mentalement et uu
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
15

ULTIMATE TENNIS SHOWDOWN

« C’est très ludique »


Lucas Pouille, battu par Feliciano Lopez, a apprécié de
En phase de retrouver les courts et de vivre cette nouvelle expérience.
déconfinement après
le gel des compétitions
dû au Covid-19,
l’ambiance était
forcément particulière
pour la première
journée de ce nouveau
circuit appelé
« Ultimate tennis
showdown » : pas de
spectateurs, un
encadrement masqué,
des ramasseurs de
balles officiant avec
des paniers...

Alain Mounic/L’Équipe
Parmi les nouveautés, les questions posées aux joueurs lors des changements de côté.
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE vraiment super. On peut revenir à pétition, on est motivés et on a
n’importe quel moment avec les envie de gagner.
« Comment avez-vous vécu cette cartes et ça rend le jeu hyper Le tennis a-t-il besoin de ce
nouvelle expérience ? drôle et attractif. nouveau format ?
C’est un format différent avec un Compétition ou exhibition ? C’est dur à dire. Un changement
rythme différent. Au début, c’était Je ne le prends pas comme une aussi radical, je ne pense pas car
un peu bizarre d’utiliser les car- exhibition, c’est une compétition. on tuerait l’histoire de notre
tes (les cartes joker, permettant Sinon, je ne m’arrache pas pour sport.Mais il y a forcément des
d’influer sur certains points) au gagner le quatrième et je n’es- choses à améliorer et à amener
bon moment. J’ai mis un peu de saie pas de gagner. Dans une comme donner plus de liberté
temps à m’adapter puis je suis exhibition, on fait plus de show et aux joueurs. C’est la première
arrivé à revenir et le cinquième de points spectaculaires. Là, on journée mais plus les jours vont
(set), c’était pile ou face. Avec les joue vraiment pour gagner. passer, plus les joueurs se libére-
quinze secondes entre les points, Après, la tension est forcément ront et il y aura encore plus de
résultats il y a une grosse intensité, ça différente du circuit ou d’un show. On verra encore plus les
première journée enchaîne sans arrêt. C’est ce qui Grand Chelem où il y a les points personnalités. Quand on a joué
fait que c’est prenant. Il se passe ATP, le classement... Mais il y a de pendant dix ans d’une certaine
hier
toujours quelque chose. C’est le la tension. Quand je sers à onze manière, bridé d’une certaine
Popyrin (AUS) b. Benchetrit,
3-1 (13-9, 9-12, 15-12,
but de ce format-là. C’est très partout (au quatrième set), je suis façon, il faut un peu de temps. Je
14-12) ; Berrettini (ITA) b. ludique. J’ai pris beaucoup de tendu . Oui, ce n’est pas un tour- pense que c’est très important
uu on a envie de bien faire. Si on n’est pétition, c’est le meilleur truc qu’on Brown (ALL), 3-1 (14-10, plaisir. Premièrement, parce que noi ATP, il n’y a pas la même at- pour le tennis de véhiculer encore
pas là, ça peut aller très vite dans puisse faire. Il y a zéro doute. Les 12-13, 22-5, 13-12) ; F. Lopez je suis retourné sur un court et tente personnelle mais ça fait des plus d’émotions. C’est complé-
les points. Tous les points sont im- conditions sont excellentes, le cen- (ESP) b. Pouille, 3-2 deuxièmement, le format est mois qu’on n’a pas joué en com- mentaire. » S.D.
(17-13, 13-12, 9-13, 11-12,
portants, note David Goffin, battu tral est beau. Je ne peux pas rêver 2-0) ; Gasquet b. Goffin
à la mort subite par Richard Gas- mieux que d’être ici. Tu joues cinq (BEL), 3-2 (13-11, 12-14,

vu à la télé
quet. On n’a pas envie de lâcher. Ce semaines, que des bons joueurs. 12-11, 10-15, 2-0) ; Tsitsipas
n’est pas vraiment de la pression, Dès que j’ai eu Patrick au télé- (GRE) b. Paire, 3-1 (24-4,
c’est plus de l’excitation parce phone, j’ai sauté sur l’occasion. » 22-6, 13-14, 15-9).
qu’on arrive sur un beau court avec Il n’est pas le seul. Le casting
un arbitre et on n’a plus joué de
compétition depuis longtemps. Il y
s’est fait rapidement. Dans ce
contexte si particulier, l’argent ar-
programme
deuxième journée
Pas le temps de souffler
a l’envie de bouger, de courir, de rive au second plan. Karine Moli- aujourd’hui
frapper.» nari, agent de Patrick Mourato- 16h Un joli cadre méditerranéen, une nourri par les échanges verbaux entre les aux compétiteurs pour rompre le rythme
Au-delà de tout, du format, des glou, qui a négocié la venue des Pouille - Benchetrit réalisation dynamique et bien léchée coaches et les commentateurs. Le (« priver son adversaire d’une balle de
cartes, du huis clos, des mas- joueurs explique que « beaucoup 17h15 malgré le peu de temps pour la mise en concept veut révéler des personnages service », « servir quatre fois de suite au
ques, des contraintes, les joueurs de joueurs n’ont même pas de- Brown (ALL) - Paire place, et quelques moments de scénarios plus naturels, encore faut-il qu’ils en lieu de deux », « tenter le point gagnant
sont heureux. Comme des ga- mandé les conditions financières. 18h30 plutôt chauds : le spectateur frustré de aient la capacité et la possibilité. Dans qui compte triple » ou « exiger de gagner
mins qui retrouvent leur jouet Je ne parle pas des agents, mais Goffin (BEL) - Berrettini (ITA) tennis ne demandait peut-être pas plus cette première partie de programme, tout le point en trois coups »). On aurait pu
préféré après une longue ab- des joueurs. Je tiens à dire que c’est 21h00 en ce moment qu’un show finalement semblait presque trop lisse, dans les craindre que cela transforme l’affaire en
sence. En grand fondu de son du prize money et non de la garan- F. Lopez (ESP) - Popyrin (AUS) plus intense que déluré. Pour un peu, on conseils et les réponses sur Intervilles. Mais non. Cela pimente le
sport, Richard Gasquet savoure tie. Le vainqueur du match prend 22h15 pourrait presque regretter l’absence de « l’importance du service » ou « le fait de ne déroulé dans l’idée qu’on se fait d’une
chaque minute. Il aime même 70% et son adversaire 30%. Tout le Tsitsipas (GRE) - Gasquet ces lâcher-prises ou de ces pas être trop attentiste », à l’exception d’un exhibition. D’ailleurs, la plupart des
l’interview en anglais au change- monde est logé à la même ensei- comportements un peu « hors norme » Benoît Paire qui déclara : « Je ne crois pas débats à la télé entre les joueurs et les
ment de côté, ce qui en dit plus gne. Il n’y a aucune exception et on que la formule nous promettait. Mais on a en moi » et perdit... 15 points de suite. intervenants tournaient autour de ces
qu’un long discours : « Sincère- n’en fera pas. Ça me rend dingue beau avoir pris comme nom de scène Lucas Pouille avait une voix toute douce choix à faire, du quand et du comment, et
ment, ça m’a plu, c’était sympathi- quand j’entends qu’ils viennent « The Sniper » (Popyrin) , ou « The alors qu’il était embarqué dans une joute du pourquoi certains géraient mal ce
que. C’est nouveau. Le format était juste prendre du fric.» Hammer » (Berrettini) – tout se fait en échevelée avec Feliciano Lopez. Les mots nouveau côté tactique et déroutant.
parfait. C’était intense comme il Le temps est suspendu, les anglais –, on n’en reste pas moins « adrénaline » ou « intensité » étaient ceux Pendant les points, on n’entendait peu les
faut. Pour une reprise, on ne peut joueurs redeviennent des homme à tenter de souffler entre ces qui revenaient le plus souvent, preuve joueurs, pas assez frustrés ou trop pris
pas faire cinq sets. C’était marrant, joueurs. Les valeurs de base ré- points qui s’enchaînent toutes les quinze que le tennis, même nouveau, reste un par le temps. Et beaucoup les
sympa à jouer, vraiment agréable. apparaissent. Jusqu’à quand ? secondes pendant les quarts-temps, sport exigeant. La grande nouveauté commentateurs, souvent en incrustration
En ce moment, il n’y a pas de com- C’est une autre question. É tandis que le moindre temps mort est réside dans ces « cartes joker » offertes à l’écran. F.Ra.
Les intrus d’en-haut
16 TENNis Aujourd'hui TENNIS Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

1/5 Romain Radwan


SÉRIE Des interclubs à la Coupe Davis

Ils n'étaient pas destinés à pratiquer le sport au plus haut niveau. Mais une opportunité
ou leur ténacité a fait basculer leur destin et leur a permis de vivre leur rêve.
Ce lundi, premier volet avec le tennisman franco-syrien Romain Radwan.

TÊTE DE SYRIE
NUMÉRO UN
Classé 5/6 à dix-huit ans en Normandie,
joueur de Coupe Davis pour la Syrie
sept ans plus tard : telle est la folle
trajectoire tennistique de Romain Radwan.
JULIEN REBOULLET pris l’arabe. Pourtant, à aucun moment il
ne s’était imaginé jouer pour ce pays, mal-
S’il existait un classement des « moins 4/6 gré la forte passion qu’il ressent depuis
ayant vécu des carrières hors normes », des lustres pour la Coupe Davis : « Je n’ou-
les frères Radwan flirteraient avec le som- blierai jamais la fin du Kulti-Boetsch de la fi-
met de la pyramide, et pas seulement nale 1996 à Malmö (victoire du Français en
parce que c’est en Égypte qu’a germé cinq sets, 10-8 dans la dernière manche,
l’idée de leur aventure syrienne au parfum apportant le point de la victoire aux Tricolo-
d’interclubs, relevé d’une pointe de Pékin res dans le cinquième match décisif, une
Christophe Richard/Photo PQR/Ouest France

Express et d’un soupçon du Bureau des lé- première dans l’histoire de la Coupe Davis).
gendes. Je l’avais suivie à la radio, tard le soir, dans
mon lit. J’avais quatorze ans. La Coupe Davis,
Du Caire à Damas pour moi, ça a toujours été des moments
en passant par Genève magiques, mais inatteignables. »
Romain Radwan a 23 ans, à l’été 2005, Tout à coup, les voilà peut-être à portée
quand il prend part, au Caire, aux qualifica- de raquette. Le plus dur reste à faire : con-
tions d’un tournoi Futures où il faut repein- tacter la Fédération syrienne. « Les coor- Né à Paris d’un père syrien et
dre les lignes aux changements de côté données répertoriées par l’ITF ne correspon- d’une mère française, Romain
pour que les limites du terrain restent visi- daient à rien. Impossible d’obtenir un Radwan a vécu une véritable odyssée
bles jusqu’à la fin du match. Ça fait trois numéro de téléphone. En dernier ressort, je tennistique sous le drapeau de la
ans qu’il se donne les moyens de voir jus- suis allé au consulat syrien à Genève (où il Syrie, qui l’emmènera notamment
qu’où son jeu peut l’amener. est installé depuis une quinzaine d’années) à disputer les Jeux panarabes (en
Né à Paris, formé au tennis pendant ses et là, coup de bol monstrueux, le gars me dit haut à dr.) au Caire, en Égypte, en
week-ends et ses vacances scolaires, au que sa cousine travaille à la fédé de tennis. » 2007, avec son frère Roy (à dr.).
club de Condé-sur-Sarthe, en Normandie Séduites par l’idée de renforcer leurs
(où son frère Roy, de deux ans son cadet, a troupes, les instances invitent les deux
été sacré champion de Ligue à douze ans), frères – le plus jeune, Roy, freiné par premières places. Il faudra un peu que mon frère et moi ne serions jamais ali-
il a dû attendre d’avoir son bac avant d’en- une blessure de croissance, a aussi plus d’un an pour que les démar- gnés en simple tous les deux sur la même
fin se dédier à fond à son sport préféré, atteint le classement moins 4/6 – à ches administratives aboutissent rencontre. »
parce que son papa syrien et sa maman venir à Damas disputer le Champion- mais ça y est, ils se sont ouvert les por- Ça ne va pas les empêcher de vivre des
française avaient toujours repoussé l’op- nat individuel de Syrie, fin 2005, pour tes de l’équipe nationale. expériences incroyables, « à commencer
tion sport-études. De 5/6 à moins 4/6 en voir. Devant un parterre de pontes de par la toute première sélection, en Birmanie,
trois ans, sa progression est fulgurante. la Fédération fumant le cigare et se De Rangoun à Téhéran en mai 2007. La junte était encore au pouvoir,
« Même si c’était évidemment compliqué faisant servir le thé pendant les le pays était fermé et il n’y avait pas le moin-
d’imaginer faire carrière, j’ai quand même échanges, c’est vite vu : les
en passant par Alep dre touriste. On était coupés du monde ; la
voulu essayer quelques saisons, avant d’aller Radwan terminent aux deux Pendant cinq saisons, jusqu’à ce que la minute de téléphone pour l’Europe coûtait dix
à la fac. » guerre civile éclate en Syrie au printemps dollars et il était impossible de trouver des
Son expérience, il la picore à droite à 2011, Romain Radwan prendra ses va- cartes SIM locales pour les portables. Un
gauche, au gré de voyages plus ou moins cances en fonction du calendrier sportif, jour, j’étais allé me promener dans Rangoun.
exotiques. En 2002, il s’aligne en double afin de participer à dix-neuf rencon- J’étais le seul non Birman, livré à moi-
avec Édouard Roger-Vasselin dans un tres de Coupe Davis, d’apporter même ; ambiance exceptionnelle. »
tournoi en Lettonie ; l’année d’après, il treize points à son équipe, de Sur les courts, les Syriens s’en sortent à
prend quelques jeux à Gaël Monfils (6-3, battre toutes les nations merveille : « Il faut dire qu’on était dans le
6-1) dans les Yvelines. Il ne perce pas arabophones de la ré- groupe IV de la Coupe Davis, l’échelon le plus
mais ne se décourage pas. En août 2005, gion et d’emmagasi- bas. Mon premier simple, contre un joueur
le voilà donc au Caire. Pendant ce tour- ner des tonnes de sou- du sultanat de Brunei, je l’avais gagné 6-0,
noi, il sympathise avec un joueur tuni- venirs. Habitué aux 6-1, mais le gars, franchement, il jouait 30/2.
sien qui, une fois au courant de ses interclubs français, Il faisait 35 degrés, il y avait 100% d’humidité ;
origines, et par le biais d’une simple qu’il a disputés dans on a même vu des joueurs vomir sur le
question, va lui ouvrir en grand une le Dauphiné-Savoie court. » Au cours de la semaine, il remporte
nouvelle perspective : « Mais pour- pour Aix-les-Bains, tous ses matches. Brunei, l’Irak, le Qatar et
quoi tu ne joues pas la Coupe Davis Annecy-le-Vieux ou la Birmanie sont tour à tour balayés par la
pour la Syrie ? Je connais les mecs Annemasse, il cons- Syrie, qui décroche son accession au
là-bas et ils sont bien moins forts tate rapidement qu’il groupe III. Les Radwan sont adoptés. Six
que toi. » va falloir s’adapter à mois plus tard, ils disputent les Jeux pan-
Enfant, Romain Radwan a un fonctionnement arabes au Caire, défilant devant
souvent rendu visite à la famille, différent : « Comme il y 75 000 personnes, dont le président égyp-
à Homs ; « mon père a dix frères et avait une base établie de tien Hosni Moubarak himself.
sœurs ; des cousins, je ne sais plus joueurs et d’espoirs sy- Avril 2008 : changement de décor radi-
où les mettre tellement j’en ai », riens, pour ne froisser per- cal pour la deuxième campagne, en Iran,
sourit-il. À la maison, il a aussi ap- sonne, il avait été décidé « où on a vécu en vrai la ségrégation, quand
uu
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE demain HOCKEYSURGLACE mercredi AUTOMOBILE jeudi HANDBALL vendredi FOOTBALL 17
David Ayres Hector Alonso Rebaque Boris Rozelet Fabrice Apruzesse
DANS LA CAGE AUX FAUVES PASSE TON BAQUET D’ABORD ÉCRIT SUR LE SABLE LE REMPLAÇANT DE L’OM Les intrus d’en-haut SÉRIE

“Quand, en Syrie,
un gars te
racontait cette
histoire, ou
d’autres, liées à e
des pots-de-vin, La toute première sélection de Romain Radwan (2 en partant de la gauche) en Coupe Davis
il éteignait avec la Syrie. C’était en Birmanie en 2007.
d’abord son banais. Pour une victoire en deux tie- qu’il en fallait des centaines. Il s’était entendu
téléphone et breaks synonyme de montée. Et de péri- répondre qu’il n’y avait qu’à utiliser une balle
en retirait la ples encore plus lointains. à la fois, et n’en changer que lorsqu’elle serait
batterie. Là-bas, À la fin de l’hiver 2010-2011, le prin- crevée. Ce qui était génial, c’est que quand en
temps arabe est en train d’éclore un peu Syrie un gars te racontait cette histoire, ou
on était quand partout. « Les Coréens, qui nous recevaient d’autres, liées à des pots-de-vin, il éteignait
même pas mal début mars à Changwon, nous avaient de- d’abord son téléphone et en retirait la batte-
parano, et bien mandé si on se faisait du souci. On leur avait rie. Là-bas, on était quand même pas mal pa-
avant 2011. On répondu que la Syrie ne serait jamais tou- rano, et bien avant 2011. On disait par exem-
Les rencontres de Coupe Davis ont parfois conduit Romain Radwan à disputer des matches disait par exemple chée par ça. Tu parles… » ple qu’un chauffeur de taxi sur trois
dans des conditions particulières, comme ici en Iran en 2010, sous le regard de quelques Sportivement, les Syriens ne font pas le renseignait la police secrète, que tout le
ayatollahs placardés sur les murs. qu’un chauffeur poids face à la Corée du Sud. Pour leurs monde était sur écoute. Ça rigolait pas… »
de taxi sur trois premiers matches au meilleur des cinq Il n’a pas oublié non plus l’histoire de ce
uu ils faisaient d’abord entrer les femmes d’un du coup, j’ai dû me débrouiller. Se balader renseignait la sets, ils ne sauvent que quinze jeux sur copain de Coupe Davis dont le service mili-
côté des tribunes puis les hommes de l’au- dans Téhéran avec un pote, à la recherche police secrète, l’ensemble des deux premiers jours. Qua- taire a consisté exclusivement à donner
tre ». Cette année-là, la Syrie se maintient. d’une pharmacie, ça ne s’oublie pas. Les Ira- que tout le monde tre mois plus tard, Romain Radwan vit sa des cours de tennis aux enfants de Bachar

,,
Comme la suivante, quand elle obtient le niens n’apprenant pas l’anglais, personne ne dernière sélection, lors du barrage à El Assad « qui, parfois, se pointait lui-même
droit d’organiser la compétition à Alep, ville pouvait nous renseigner dans la rue. On nous
était sur écoute. Hongkong. Entretemps, il n’est plus re- pour prendre une leçon, à l’abri des regards ».
la plus peuplée du pays, qui, trois ans plus a envoyés vers un hôpital puis à la Croix- Ça rigolait passé par la Syrie, « où ça avait commencé à En mars dernier, la Syrie, qui était re-
tard, commencera à plier sous les bom- Rouge : trois heures à errer, et on s’était per- pas… péter. Jusqu’alors, à chaque fois que mes montée dans le groupe II de la Coupe Davis,
bardements croisés de l’armée et des re- dus ; c’est finalement le propriétaire d’un ci- Romain Radwan amis me disaient être surpris que j’aille sou- s’est inclinée au Zimbabwe. Romain Rad-
belles. Pendant la semaine, les rumeurs néma avec quelques notions d’anglais qui a vent là-bas, je leur expliquais que je m’y sen- wan a eu la fierté de voir dans l’équipe deux
de la venue du président Bachar El Assad, demandé à sa fille de nous trouver un taxi. » tais plus en sécurité qu’à Genève. Que tout se jeunes qui n’étaient que des gosses, il y a dix
grand fan de tennis, enflent en même À la fin de cette journée interminable, il passait naturellement entre chrétiens et ans, quand il avait échangé des balles avec
temps que le nombre d’agents de sécurité revient assister, dans le fameux petit gym- musulmans dans l’équipe, que l’ambiance eux. S’il n’a plus remis les pieds au pays de-
présents dans l’enceinte ; finalement seul nase de repli, sous le regard de quelques était détendue. Mais la situation s’est enveni- puis 2011 (« J’ai de la famille qui continue à y
le Premier ministre fait une apparition. ayatollahs placardés sur les murs, au dou- mée très rapidement. » À Hongkong, la Sy- aller deux fois par an mais c’est plus facile
ble décisif de ses coéquipiers contre les Li- rie s’incline 3-0. Lui ne joue que le dernier pour les femmes ; pour les hommes, il y a tou-
De la Corée à Hongkong simple, sans enjeu. jours le risque qu’ils te gardent pour intégrer
C’est la fin d’une aventure riche en sou- l’armée »), le lien n’est pas rompu. À son
en passant par le printemps arabe venirs et anecdotes pour une vie entière. mariage, programmé cet été, il a invité plu-
En 2010, deuxième déplacement à Téhé- Comme celle du tournoi Futures organisé à sieurs ex-coéquipiers ou capitaines.
ran. Cette fois, la Syrie va valider son acces- Damas quelques années avant son arrivée À bientôt 38 ans, après des études en
sion au groupe II de la Coupe Davis ! « Le dans l’équipe : « L’ITF avait envoyé les car- management du sport, il travaille dans
dernier jour, il avait beaucoup plu mais ils te- tons de balles au ministère des Sports, dirigé l’édition. Et continue le tennis en douceur.
naient absolument à terminer la compétition par un général qui n’y connaissait rien. Quand Son dernier match ? Une victoire 6-2, 6-0,
alors ils avaient tout déménagé, des chaises le président de la fédé était allé les récupérer, en novembre, contre un 15/4, en interclubs
d’arbitres jusqu’aux bâches de fond de court, on lui avait donné en tout et pour tout… un vétérans, avec le club haut-savoyard d’Ar-
pour rester en conformité avec les normes tube de quatre balles. Il avait expliqué que ça champs. L’ambiance est plus tartiflette
imposées par la fédé internationale. Ça avait ne suffirait même pas pour un seul match, que moyen-orientale mais la Syrie n’est ja-
pris des heures pour passer du club à un mais loin de ses pensées. « J’y ai encore des
gymnase. J’avais perdu mon simple en début Romain Radwan (au milieu), potes qui jouent sur des terrains à moitié dé-
de journée. J’étais blessé et je ne trouvais lors de sa dernière sélection en 2011 truits, où on voit les traces laissées par les
plus le service médical, qui s’était évaporé ; pour un barrage face à Hong Kong. obus. » É
18 gymna stique Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

JEUX OLYMPIQUES

Cécile Canqueteau

« Simone en a pleuré »
Entraîneure avec son mari Laurent Landi de Simone Biles, la Française est un témoin privilégié
des atermoiements de la star américaine depuis l’annonce du report d’un an des Jeux de Tokyo.
CÉLINE NONY change et c’est dur. Elles ont aussi un côté
rebelle. Mais ce n’est plus le cas pour une
Comme beaucoup, ils ont coupé. Pas jeune femme comme Simone. Son corps
envie de communiquer pendant le ne change plus. Elle sait ce qu’elle peut
confinement. Mais, trois semaines après faire ou pas, assume de dire à ses amis
la reprise de l’entraînement à Spring que, le week-end, elle préfère se reposer,
(Texas), Cécile Canqueteau et son mari dormir, ne pas boire d’alcool. Elle dit aussi
Laurent Landi acceptent de nouveau qu’elle a des douleurs mais,
quelques sollicitations pour parler de leur honnêtement, quand je vois ce qu’elle est
protégée, la quadruple championne capable de faire… Bien sûr, il faut faire
olympique Simone Biles, qu’ils entraînent attention. On utilise le trampoline, la fosse
avec succès depuis trois ans (9 titres pour les réceptions, on vérifie qu’elle
mondiaux et 3 éléments supplémentaires effectue quotidiennement les exercices
à son nom en deux éditions, qui s’ajoutent pour ses chevilles et ses épaules. Mais,
aux 10 sacres et un élément validé lors justement, elle sait comment prendre
des trois éditions mondiales soin de son corps.
préolympiques). La coach française Comment va-t-elle vivre
évoque les craintes de Biles à l’annonce cet été sans objectif ?
du report à l’année prochaine des Jeux de À cause du confinement, finalement, c’est
Tokyo, du défi que cela suppose alors plutôt rassurant. On va avoir le temps de
qu’elle imaginait et pense toujours y finir se concentrer sur la préparation physique
sa carrière, à 24 ans. spécifique, de reprendre les bases. On va
prendre le temps d’aller doucement.
« Dans plusieurs interviews, Simone Simone va se prévoir des vacances en
Biles a émis des doutes sur sa capacité ou novembre. Et, après, ça va aller vite.
sa volonté de prolonger sa carrière, du
fait du report des Jeux de Tokyo en 2021… “Les Jeux de Paris en 2024 ?
Simone a répondu : « Non ! Non
,,
Je ne crois pas que c’était des doutes.
Au fond d’elle-même, elle sait très bien et non. » Nous, on croit qu’elle a
qu’elle n’a pas fini. Mais ce report, ç’a été le temps de changer d’avis
une déception. Elle était prête à prendre
sa retraite cet été, elle avait prévu une Allez-vous calquer 2021
tournée à travers les États-Unis. Son sur ce qui était prévu en 2020 ?
calendrier était rempli, ses vacances Oui, avec la Coupe du monde à Tokyo (au
Winslow Townson/USA Today Sports/Presse Sports
organisées. Le fait que tout s’arrête d’un printemps), et trois compétitions aux
coup, elle s’est dit que c’était foutu en l’air. États-Unis (US Classic, Championnat US et
Simone en a pleuré ! Mais elle a Trials olympiques) avant les Jeux. Pour
commencé à relativiser. Sincèrement, je l’instant, son calendrier reste le même.
ne crois pas qu’elle ait douté de sa volonté On avisera en fonction de ce qui va se
ou de son envie de continuer un an de passer (du point de vue de la pandémie).
plus. Parfois, il lui arrive encore de laisser Quel regard portez-vous
échapper une remarque : “Comment Simone Biles et sur sa reprise de l’entraînement ?
je vais faire ?” En même temps, cette Cécile Canqueteau, Avec elle, ça revient tellement vite !
semaine, elle m’a aussi dit : “Tu vas m’avoir lors des Championnats C’est là que tu vois qu’elle a des qualités
encore un an dans les pattes. Au moins, américains en août 2018. physiques et mentales
on va bien rigoler.” impressionnantes. Elle refait déjà tous les
Quel lien avez-vous gardé pendant éléments. Dans la fosse, et sans les
vos sept semaines de confinement ? heure à une heure et demie chaque fois. tout le monde. Quand tu as des objectifs, enchaîner. Mais, physiquement, elle est
On a échangé des textos, organisé Ça nous a permis de voir toutes les filles, tu as envie de travailler. Mais chez toi, au déjà capable de tout faire.

3
quelques Facetime (des appels en vidéo). de se parler, d’échanger, de demander bout d’un moment, tu tournes en rond. Avez-vous déjà défini ses contenus
Au début, il n’était question que de deux des nouvelles de leur famille. On a repris doucement. Pendant deux techniques pour les Jeux ?
semaines de confinement et Simone se semaines, le groupe élite s’est entraîné Pour l’instant, non. On ne sait pas
demandait comment elle allait tenir sans “Elle dit qu’elle a des douleurs trois heures par jour, très tôt le matin, exactement… Surtout au sol. Même aux
mais, honnêtement, Si elle était à
,,
gym. Elle voulait qu’on lui amène un peu quand le gymnase est vide et que ça barres. Tu peux toujours changer un ou
de matériel. Surtout, elle m’a envoyé pas quand je vois ce qu’elle nouveau sacrée permet de respecter la distanciation deux trucs. On verra ce qui marche, ce qui
mal de bêtises qu’elle voyait sur Twitter. est capable de faire… championne sociale. Depuis une semaine, on fait 7- vaut le coup (en termes de notation), ce sur
Des trucs un peu légers pour rigoler. C’est olympique absolue 11 heures, ce qui permet aux filles de quoi elle se sent le mieux aussi.
vrai que les deux premières semaines ont Comment Simone Biles à Tokyo, Simone profiter du reste de la journée. En juillet, Un jour, vous nous aviez avoué qu’en tant
été vraiment dures. D’ordinaire, on vit a-t-elle vécu cette période ? Biles serait ce sera un jour à deux séances, le suivant que Français, cela aurait une saveur
dans une bulle, on s’entraîne… Mais ce Pendant quelque temps, c’est vrai, la troisième femme à une. Comme il n’y a pas d’échéances particulière d’amener Simone Biles à
n’était plus possible. On ne voyait pas la fin elle nous répétait : “Je ne peux pas le faire.” à conserver ce titre proches, elles vont pouvoir se reposer, disputer les Jeux de Paris. Cette année
du tunnel et ce qui se passait allait bien au- Avec Laurent (Landi, son mari), on n’a pas au concours physiquement et mentalement. de report va finir par l’en rapprocher…
delà de notre monde de la gymnastique. cessé de la réconforter, lui dire que si, elle général, Simone Biles ne cesse de répéter C’est exactement ce qu’on lui a dit (elle
Finalement, quand on a compris que pouvait attendre d’abord, prolonger d’un après la Soviétique qu’elle se sent “vieille”... rit) ! Mais Simone a répondu : “Non ! Non
ça allait durer, on a commencé à mieux an ensuite. “Tu ne peux pas aujourd’hui, tu Larissa Latynina Elle a toujours entendu, depuis des et non.” Nous, on croit qu’elle a le temps
s’organiser et rythmer nos journées. viens de prendre une gifle. Mais ça va le faire. (1956 et 1960) et années, qu’à partir de 18 ou 20 ans en de changer d’avis. Comme on lui a
Comment ? Tu n’as plus rien à prouver mais Laurent et la Tchécoslovaque Vera gym, tu es vieille. Alors à 23… Elle a fini par expliqué : “Après Tokyo en 2021, tu te
On a proposé des cours sur Internet. On moi croyons que tu es plus forte que tu ne le Caslavska (1964 et 1968). s’en persuader. Mais si c’était peut-être reposes en 2022, tu reviens en 2023 et tu es
se voyait trois fois par semaine sur Zoom penses.” Elle avait juste besoin de temps. vrai il y a vingt ans, ça ne l’est plus bien pour 2024 ! ” Mais, pour l’instant, elle
(une application de visioconférence), avec Avait-elle envie de reprendre le 25 mai ? maintenant. À l’adolescence, les filles ne peut pas voir plus qu’une année après
un programme de musculation d’une Ah oui ! Ça commençait à être long pour doivent affronter la puberté, leur corps qui l’autre. » É
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
19 rugby
CALENDRIER MONDIAL

en direct
¢ LAMOSITELE, UN TRIPLE
CHAMPION D’EUROPE
À MONTPELLIER
L'Américain Titi
Lamositele, qui
évoluait depuis
2014 au sein du
club anglais des
Saracens avec
lequel il a été
triple champion
d'Europe (2016,
2017, 2019),
a signé un
contrat de
trois ans avec Montpellier, a confirmé
hier le club héraultais. Le pilier
américain (25 ans) aux trente-deux
sélections a été libéré par le club
anglais, qui a été rétrogradé
administrativement de la première
division pour ne pas avoir respecté les
règles sur le plafond salarial.

¢ L'INTERNATIONAL
AUSTRALIEN SPEIGHT
À BIARRITZ
Franck Faugère/L’Équipe

L'Australien
Henry Speight,
qui évoluait
cette saison
dans la
franchise

Les enjeux sont ouverts


des Queensland
Reds, s'est
engagé
jusqu'en 2022
avec Biarritz qui
Les têtes pensantes du rugby mondial se réunissent aujourd’hui évolue en Pro D2, a officialisé hier
Jean-Baptiste Aldigé, le président du
en visioconférence pour entamer les discussions autour d’une nécessaire refonte club basque. L'ailier international des
Wallabies, âgé de 32 ans et natif des
du calendrier. Entre révolution et simple évolution, Nord et Sud devront s’accorder. Fidji, avait déjà évolué en 2018 en
Europe où il avait porté pendant douze
LAURENT CAMPISTRON rendre son sport plus lisible et at- Championnats du Nord », disait de novembre). « Ce projet permet- Le Tournoi des matches les couleurs de la province
tractif, et renflouer les caisses samedi le président de la Ligue trait au Nord de garder la même Six Nations (ici la irlandaise de l'Ulster. La signature de
C’est une journée importante des Fédérations en créant de Paul Goze dans ces mêmes co- valeur pour ses Championnats tout victoire des Bleus Speight, attendue depuis plusieurs
pour le rugby. Celle des prémices nouvelles épreuves à fort poten- lonnes. en cochant toutes les cases récla- contre l’Angleterre, jours, est un nouveau très joli coup
de négociations qui pourraient tiel lucratif (Coupe des nations, Résultat ? La LNR et les clubs, mées par les Nations du Sud ou 24-17, le 2 février) réussi par le BO, qui avait déjà attiré le
aboutir d’ici quelques jours ou se- Coupe du monde des clubs), a en concertation avec leurs homo- même les Celtes », assure Goze. ne devrait pas être Néo-Zélandais Francis Saili.
maines à un profond bouleverse- donc pondu quatre esquisses de logues anglais, ont élaboré un Toutes, vraiment ? Quid de l’ali- impacté par les
ment du calendrier mondial. À calendriers possibles. Quatre op- contre-projet, qualifié par Goze gnement Nord-Sud ? Des cré- possibles dates ¢ ITOJE DEVRAIT RESTER
une sorte de Big bang qui verrait tions qu’il soumettra ce lundi en de « compromis raisonnable », neaux de repos qui permettraient du nouveau calendrier AUX SARACENS
peut-être le Top 14 démarrer en visioconférence et depuis Dublin qu’ils présenteront également aux internationaux d’être moins mondial. Bien que
janvier et se terminer en juillet, et à tous les pays du rugby. aujourd’hui à Dublin. Un compro- sollicités ? Les discussions s’an- sollicité par
les tournées internationales de mis ? Une modeste évolution, noncent animées, âpres. À la ré- des clubs
juillet et novembre fusionner pour Vers la création plutôt, puisque le Top 14 conser- flexion, et au prix de quelques ar- français,
devenir une Coupe des nations d’une Coupe du monde verait sa fenêtre actuelle de dix rangements, la position française notamment
qui se disputerait sur deux mois, des clubs et d’une mois (29 dates entre début sep- pourrait pourtant se rapprocher le Racing 92
en octobre-novembre. Coupe des nations tembre et fin juin). Seule la Coupe de l’option 4 proposée par World et le LOU,
L’idée vient de World Rugby. Il aura du mal à convaincre tout le d’Europe perdrait un poil de vo- Rugby. Cette dernière prévoit no- le deuxième-
L’instance internationale, bien monde. À commencer par la lume, passant de neuf à huit da- tamment des compétitions de ligne
consciente que la pandémie de France. Car la LNR et les clubs tes. Pour le reste, la proposition clubs de début décembre à fin international
Covid-19 n’a fait que creuser un pros français n’ont pas vraiment française répondrait favorable- juillet (sur huit mois), un Tournoi anglais Maro
peu plus les comptes d’un rugby goûté ces quatre propositions, ment aux souhaits de World des Six Nations aux dates habi- Itoje devrait honorer son contrat aux
planétaire déjà en souffrance lorsqu’ils en ont pris connais- Rugby de créer une Coupe du tuelles (février-mars), des vacan- Saracens, avec lesquels il est lié
(surtout dans l’hémisphère Sud), sance il y a deux semaines. Con- monde des clubs et une Coupe ces en août et des épreuves inter- jusqu'en 2022, à en croire The Mail
estime que l’heure est enfin venue centrer les compétitions de clubs des Nations. nationales en octobre-novembre on Sunday. Itoje (25 ans, 38 sél.),
de concrétiser un vieux serpent de (Top 14 et Coupe d’Europe) en six Elle le ferait d’autant plus faci- (Coupe du monde, Coupe des Na- que l'on pressent outre-Manche
mer : harmoniser les calendriers, ou sept mois au lieu de dix ? Im- lement que ces épreuves ne bou- tions ou tournée des Lions). comme le favori pour être le capitaine
faire en sorte que ceux du Nord se pensable ! Ça engendrerait un ra- leversaient en rien le calendrier Mais la LNR sera-t-elle prête à des Lions britanniques et irlandais lors
calent sur ceux du Sud, en suivant botage du format des épreuves actuel : la première remplacerait transiger, notamment sur cette de la tournée de 2021 en Afrique
l’année civile, que les Champion- (passage d’un Top 14 à un Top tous les quatre ans les matches période internationale d’octobre- du Sud, évoluerait dans ce cas en
nats de clubs démarrent et se ter- 12 ?) qui pourrait entraîner des de phase finale de la Coupe d’Eu- novembre qui viderait ses clubs deuxième division anglaise la saison
minent approximativement à la pertes de recettes de 120 à rope en avril–mai, tandis que la de leurs internationaux pendant prochaine puisque les Sarries,
même période, que le Tournoi des 150 M€ pour le Championnat de seconde se jouerait tous les deux de longues semaines et ajoute- reconnus coupables d'avoir enfreint
Six Nations et le Rugby Cham- France. « Nous sommes prêts à fa- ans sur les périodes déjà al- rait des doublons aux doublons et contourné le salary-cap, ont été
pionship se jouent en simultané voriser une évolution qui réponde louées aux compétitions interna- (en cas de reprise du Top 14 en relégués administrativement. Mais
(en mars-avril), etc. aux enjeux financiers des nations tionales (Six Nations en février- septembre ou octobre) ? Pas sûr il resterait ainsi éligible au quinze
World Rugby, qui espère ainsi du Sud, mais sans sacrifier les mars, tournée de juillet, tournée du tout. É de la Rose.
20 rugby Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

SUPER RUGBY Nouvelle-Zélande

Ils chassent
le blues

Michael Bradley/AFP
Dans un Eden Park à guichets fermés,
les Auckland Blues ont battu
les Wellington Hurricanes. Après des finement et que, dans le monde entier, les Dans un stade plein tre ? 2003. Dernière participation aux
mois de confinement, le rugby revit. amoureux du ballon ovale auraient les à craquer, l’ambiance
était des plus
playoffs ?2011.Depuis, les bleus de la plus
yeux braqués vers ce jardin d’Eden si bien grande ville du pays (1,6 million d’habi-
nommé. détendue comme tants) vivotent, perdent plus souvent qu’ils
CORRESPONDANCE SPÉCIALE partenaire au centre de l’attaque des All De fait, plus d’une heure et demie avant en témoignent les ne gagnent et désespèrent leurs suppor-
JAMIE WALL Blacks, désormais coach adjoint de la fran- le coup d’envoi, c’était déjà la foule des sourires de Dan Carter ters. L’affluence moyenne est tombée à
chise, ne sont que des acteurs secondaires grands jours aux abords de l’Eden Park, et Tana Umaga, 13 000 spectateurs ces dernières années,
AUCKLAND (NZL) – A-t-on jamais vu une paire de d’une représentation magistrale. Un mo- théâtre de deux finales de Coupe du monde porteurs d’eau alors les 43 000 tickets vendus pour ce
waterboys aussi capés dans l’histoire du ment qui fera date dans l’histoire du rugby de sinistre mémoire pour d’autres (à droite). match de reprise – premier match domes-
rugby mondial ? Cent quatre-vingt-six sé- néo-zélandais.Du rugby tout court. « Blues », ceux de France, en 1987 et 2011. Après trois mois tique à guichets fermés depuis 2005 ! –
lections à eux deux. Dan Carter et Tana Bien sûr, le Super Rugby « Aotearoa » Le match ayant lieu dans l’après-midi, et sans jeu, le spectacle sont un événement en soi.
Umaga ont beau avoir parcouru la planète (Nouvelle-Zélande en maori) avait repris la non en soirée comme c’est le plus souvent sportif a laissé
ovale, empilé les trophées et les distinc- veille par un match entre les Highlanders le cas en Nouvelle-Zélande, le nombreux augurer de belles Hommage aux personnels
tions individuelles, ils sont là, modestes et les Chiefs (28-27) à Dunedin, mais c’est public est venu en famille, les enfants arbo- perspectives pour soignants
parmi les humbles, couverts d’une le choc d’hier entre les Blues et les Hurri- rant des maillots bleus trop grands, dont les semaines Comment ne pas être tenté d’y voir le sym-
chasuble jaune.Et ils sont hilares. canes qui attirait tous les regards. Parce certains devaient dormir dans des pla- qui viennent. bole de la victoire de l’humanité sur la pan-
C’est vrai que l’instant est qu’il s’agissait du premier match de Beau- cards depuis des mois. Pardon, des an- démie ? Celui du monde du sport d’après
joyeux. Le néo-ouvreur des den Barrett sous ses nouvelles couleurs nées... dans des stades encore plus garnis que
Auckland Blues, jugé trop (lire par ailleurs), parce qu’on y annonçait la Il faut dire que les Auckland Blues ne ceux du monde d’avant ? Quelques jours
juste physiquement pour foule des grands jours, parce que le rugby sont plus que l’ombre de la franchise domi- avant le match, le sourire du président des
ce match, et son ancien allait revivre, enfin, après des mois de con- natrice des années 1990. Dernier ti- Blues, Andrew Hore, face aux journalistes uu
Andrew Cornaga/PhotoSport/Panoramic
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
21
Nouvelle-Zélande SUPER RUGBY

« Merci Aotearoa » dédiée, entre autres, aux


personnels soignants du pays, qui déclen-
cha la plus grosse ovation de l’après-midi
au moment où les deux équipes étaient ali-
gnées au milieu du terrain.Ce vacarme fut
précédé de quelques secondes par celui
d’un quadrimoteur à hélices de l’armée de Super Rugby
l’air qui survola l’Eden Park avant le coup Aotearoa
d’envoi. Frissons. 1re journée
Le match en lui-même ? Si Barrett a fait
du Barrett avec quelques jolis gestes, si Samedi
Dan Carter a reçu une ovation lorsqu’il est Otago Highlanders
apparu sur l’écran géant du stade et si 28-27 Waikato Chiefs
Dane Coles reste ce talonneur aussi vif
hier
Blues.

qu’un trois-quarts centre, il faut bien ad-


Auckland Blues 30-20 Wellington
mettre que les deux équipes étaient un peu
Hurricanes
uu réunis au siège de la franchise, en disait rouillées après trois mois sans jouer (vic-
Exemptés : Canterbury Crusaders
long.Les premières remontées de la billet- toire des Blues 30-20).Mais ce qu’elles ont
terie faisaient dire à Hore – rien à voir avec montré, pour une reprise, laisse augurer 2e journée
l’ancien talonneur des All Blacks – que ce de beaux moments lorsque tout ce petit
match allait attirer une foule digne des monde aura repris le rythme de la compé- Samedi 20 juin
vieux classiques du Ranfurly Shield, la plus tition. Waikato Chiefs 9h05 Auckland
vieille et plus emblématique compétition Après ceux de Dunedin et Auckland, ce Blues
du pays. sont les fans de Hamilton (Chiefs-Blues
Dimanche 21 juin
Cet événement a été rendu possible par samedi) et de Wellington (Hurricanes-Cru-

Brett Phibbs/PhotoSport/Panoramic
la gestion, aussi transparente que remar- saders dimanche) qui auront le plaisir le Wellington Hurricanes 5h35
quable, de l’épidémie par le gouvernement week-end prochain de retourner au Canterbury Crusaders
néo-zélandais (22 décès selon le décompte stade. Et d’envahir la pelouse à la fin du Exemptés : Otago Highlanders
officiel). Lundi dernier, la jeune Première match pour réclamer des autographes à
ministre Jacinda Ardern (38 ans) avait en- des stars accessibles, comme hier à l’Eden
voyé un message que les fans de rugby Park. Sans masque ni gestes barrières,
n’attendaient pas si tôt : « Le virus ne circule sans gel hydroalcoolique ni barrières du
plus dans le pays, vous pouvez retourner au tout. Au pays où il est le sport-roi, le rugby
stade. »Ils ne se sont pas fait prier. Mais ici, pro revit.Et ça fait du bien... É
on ne montre pas sa fierté de façon trop os- Auteur de jolis gestes, Beauden Barrett a posé avec sa famille et ses fans à la fin du match.
tentatoire. Pas d’hymne, pas de drapeau
flottant au vent. Juste cette banderole
Impassible Barrett
Pour ses débuts avec les Blues, l’arrière-
ouvreur des Blacks était guetté. Il a résisté à la
pression sans souci, livrant un match solide.
CORRESPONDANCE SPÉCIALE Les regards étaient braqués sur cette
AUCKLAND (NZL) – Avec toute la solennité qui première de Barrett, mais il passa l’exa-
emplissait l’Eden Park hier, l’événement men en les détournant sur le match lui-
sportif, lui, tournait surtout autour de même et la foule présente au stade :
Beauden Barrett, la star du rugby néo-zé- « L’important, c’était le retour du rugby, et
landais, absent des terrains depuis la tout ce monde qui vient soutenir son équipe.
Coupe du monde, début novembre. C’était une fête du rugby, c’était génial de
Pour ses débuts avec les Blues, le tradi- pouvoir recommencer à jouer, et on a été im-
tionnel ouvreur des All Blacks avait été dé- pressionnés par le soutien qu’on a reçu. »
calé à l’arrière, comme un rappel de ce Et Barrett de féliciter ses rugueux
changement funeste avec l’équipe natio- avants quand, ironiquement, c’est
nale, lors du Mondial japonais, terminé sur l’homme dont il va sans doute reprendre le
la troisième marche du podium, après une maillot floqué du numéro 10 qui eut le plus
défaite teintée d’impuissance contre l’An- d’impact sur la rencontre : Otere Black.
gleterre, en demi-finales (19-7). La perfor- L’ouvreur de 25 ans a été parfait face aux
mance de Barrett, hier, est à l’image de perches (6 sur 6) et a parfaitement orches-
celle de sa nouvelle équipe : solide, mais tré les mouvements de son équipe. « C’est
avec une bonne marge de progression super de jouer avec “Otesy ”, on a pu voir là à
quel point il est talentueux, l’a complimenté
“C’était une fête du rugby,
,,
Barrett. Il dégage tant de calme, rien ne l’im-
c’était génial de pouvoir pressionne. On se comprend très bien et
recommencer à jouer donc on assume ensemble de pratiquer un
BEAUDEN BARRETT, ARRIÈRE DES BLUES jeu intelligent et de lancer les mecs aux qua-
Ça n’avait pas commencé de la meilleure tre coins du terrain. »
des manières pour lui, quand, à la 15e mi- En remontant à l’avant-Covid, les Blues
nute, il s’était retrouvé en position de der- ont enchaîné une cinquième victoire, une
nier défenseur face à la charge du talon- performance rare pour ce club qui avait
neur Dane Coles, le long de la ligne de pris l’habitude de décevoir, lui qui n’a plus
touche. Son ancien coéquipier des Hurri- remporté le Super Rugby depuis 2003.
canes avait réussi à s’extraire de son pla- Mais Barrett assure que son équipe ne va
quage pour aplatir le premier essai. Puis le pas s’emballer pour autant : « On est très
talonneur s’était redressé pour lui glisser exigeants envers nous-mêmes. Ça démarre
quelques mots doux. Barrett s’est ensuite à l’entraînement et notre culture d’équipe
retrouvé emmêlé dans une forêt d’ex-par- prend bien forme. Oui, la compétition précé-
tenaires qui ont continué à le chambrer en dente nous a aidés dans ce qu’on a mis en
lui malaxant le cuir chevelu, et il sut le place en ce moment, mais on sait que c’est
prendre avec humour. « J’ai vécu l’action une aventure nouvelle que l’on débute. On
comme au ralenti, c’est comme si tout ça de- est bien là, et on peut apprendre de cette per-
vait arriver, a juste commenté Barrett. Co- formance pour affronter les Chiefs la se-
les est très bon en bout de ligne. » maine prochaine. » J. W.
22 athlétisme
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

Jacques Borlée
Le Belge qui soulève les montagnes
L’entraîneur belge reconnu de 400 m a fait appel au coach français de sprint Guy Ontanon.
L’occasion de mieux découvrir un homme de convictions qui s’approcha cet hiver de l’Everest.
STÉFAN L’HERMITTE d’habitants, onze millions, s’appuyant sur
un sens affirmé de la transmission et du Guy Ontanon (à d.) avec
On la voit bien sans la prendre, cette photo : relais. le judoka Loïc Korval
au poste-frontière dit de risque-tout, à por- À Doha 2019 encore, le 4 × 400 m, baptisé lors d’un entraînement à
tée de bière de Roubaix, Jacques Borlée le les Belgian Tornados, s’est incrusté sur le l’Insep en 2016.
Belge viendrait accueillir Guy Ontanon le podium, avec l’habituelle ligne droite des-
Français. Rendez-vous entre deux entraî- troy de Kevin Borlée, alias « le tueur froid »
neurs qui font courir plus vite, jusque-là comme l’a surnommé un journal pas né de
chacun dans leur pays. la dernière heure.
Mais les gestes barrières étant ce qu’ils Il y a donc richesse à partager avec Jac-
sont, la modernité étant ce qu’elle est, c’est ques Borlée. « On rigole un peu car tous les Avant d’entraîner avec
par fichiers, films et visioconférence qu’On- dix mots, il place excellence, témoigne Phi- succès ses quatre

Laurent Gudin/L’Équipe
tanon le ciseleur de sprinteurs (il a entraîné lippe Vande Weyer, scribe belge du quoti- enfants, Jacques Borlée,
Vicaut, Pognon, Arron, Hurtis, etc.) a com- dien Le Soir aux multiples JO, mais ses ré- 62 ans, a été, entre
mencé à améliorer la foulée des frangins sultats, sa quête permanente de autres, vice-champion
Borlée, fils de Jacques et forts du tour de l’amélioration, son exigence professionnelle, d’Europe en salle
piste. Lui, à Paris; eux, à Louvain-la-Neuve. sont indéniables. » Il revendique « 44 mé- du 200 m en 1983.
« Évidemment, c’est pas le plus conforta- dailles familiales ».

,,
ble, glisse Ontanon. Tu ne peux pas interagir Il a embrassé un dessein encore plus laient les Français, on avait entraperçu son
sur l’instant, tu ne peux pas rajouter une petite “Je suis grand que le sport, imagine un « grand » film motivateur. Du Coppola ou quasi. Rien
série d’exercices ou dire stop quand ça se dé- un peu zinzin centre de la « haute » performance où il ne n’est impossible, aucun sommet ne mérite
grade, mais nos debriefings sont d’une JACQUES BORLÉE serait question que d’excellence bien sûr. de ne pas être tenté, aucune limite de
grande qualité. Intellectuellement, c’est riche. Le midi où on a tchatché avec Il se confronte à des professeurs, des temps ou d’âge n’est une fatalité. « Un cou-
» Kevin, Jonathan et Dylan (1) s’ennuyaient à Jacques, le mot excellence ne diététiciens, des kinés. Le monde associa- reur de 400 m dure de trois à cinq ans », re-
préparer des Jeux Olympiques qui n’exis- fut pas de sortie. Ni ocytocine, tif n’a pas encore pris le départ que lui est marque-t-il. Ses fistons sont inusables.
taient plus cet été. « Le mur est venu se met- cette hormone de l’amour qui déjà presque arrivé. Alors les ministres Kevin est plus que trentenaire mais ils vi-
tre devant eux, résume maître Jacques, et ils créerait « le flow ». Il a tant de doivent parfois jouer les conciliateurs, sent tous 2022 et donc un petit stage de
se demandaient quoi (sic). » La préparation mots et de recherches dans la quand Jacques se fâche, se révulse : sprint les régénérera.
au 400 m est une impitoyable exigence, où tête. Il a surtout devisé « ondes al- « Le problème, c’est qu’on est dirigés par «Je suis un peu zinzin », nous glisse en-
le palpitant tape et retape au plafond. « Six pha, bêta et gamma ». Borlée est des amateurs dans un monde professionnel core Jacques. En novembre, à 62 ans, le fils
mois de dingue chaque saison, juste pour obnubilé par les neurosciences, évo- où règne la perversité. L’enjeu, c’est com- du dernier gouverneur belge du Kivu (2),
quelques courses et là rien, même pas de que « l’ouverture d’esprit qui crée la sen- ment progresser sans se renier et ça laisse nostalgique des grands voyages et adepte
Championnat d’Europe, c’est effrayant. » Jac- sation », travaille « au moins une heure par peu de marge.» À Doha, en septembre, du « team building », avait encordé sa bande
ques, le paternel-entraîneur, a fini par les jour » sur le fascia, cette enveloppe fi- à l’orée du Mondial, alors qu'en face, sur les pentes népalaises. Objectif : le
contraindre à quinze jours de vacances vers breuse invisible qui nous empaquette… au même étage, somno- camp de base de l’Everest (5 638m). « Je
mai, puis par leur proposer de se muer trois suis tombé malade, le sherpa voulait que j’ar-
mois et demi en sprinteurs purs. « Ils ont été rête. » Trois membres de l’expédition, dont
enthousiastes. » Jonathan, furent évacués en hélico vers
Il y a un paradoxe à voir des coaches Katmandou. Pas Jacques. É
s’exercer à saute-frontière, à l’heure où les
barrières étaient abaissées par exemple (1) En individuel, Kevin, champion d’Europe
entre la France et la Belgique. À l’heure 2010 du 400 m, fut finaliste olympique 2012
aussi où la ministre ne souhaitait pas que avec son frère Jonathan. Dylan, le petit
les techniciens bleu-blanc-rouge aident dernier, est vice-champion d’Europe en salle
les étrangers à progresser vers les po- 2017. Leur sœur, Olivia, fut championne
diums. Mais Patrice Gergès, le DTN de olympique du 4 × 100 m en 2008.
l’athlétisme français, a dit un oui enthou- (2) Région du Congo.
siaste. « Il faut savoir se nourrir des regards
extérieurs.» Borlée et Ontanon s’encorde-
raient donc. Ces deux-là ont tant à se dire,
à s’apprendre. Les échanges forment
les athlètes et les hommes.
Ontanon adepte
de la “coopétition ”
« Ça s’appelle de la “coopétition”, sanctifie
Ontanon.C’est un terme de management, la
contraction de coopération et de compétition,
mettre en œuvre les savoir-faire même si les
intérêts sont divergents. »
Les Belges n’ont plus leur bipbip Ronald
Desruelles, qui fut champion d‘Europe en
salle du 60 m. Ils reculent en sprint. Les
Français n’ont plus Aldo Canti, Marc Raquil
Photo News/Panoramic

ou Leslie Djhone, qui jouaient des coudes


avec les Ricains sur le tour de piste. Y’a
suspicion d’échange de savoir-faire.
Borlée a fait beaucoup d’enfants, sept, et
multiple les miracles avec à peine plus
Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE
omnisports 23

esport
24 Heures virtuelles mais avec de vrais pilotes très court FONDATEUR : Jacques Goddet
télévision
PROGRAMME DU JOUR
Direction, administration, rédaction
et ventes : 40-42, quai du Point-du-
golf Jour 92100 Boulogne-Billancourt. 10 h 45 #RESTEZ EN FORME
SCHAUFFELE BP 10302. Tél. : 01-40-93-20-20
SEUL EN TÊTE L’ÉQUIPE Société par actions
simplifiée. Siège social : 40-42, quai 12 h 45 NBA EXTRA
L’Américain Xander du Point-du-Jour 92100
Schauffele (26 ans) menait Boulogne-Billancourt. BP 10302
seul samedi soir le PRINCIPAL ASSOCIÉ : 13 h 30 LE DÉBAT
Les Editions P. Amaury
leaderboard du Charles PRÉSIDENT : Aurore Amaury
Schwab Challenge, premier DIRECTEUR GÉNÉRAL, 15 h 00 BASKET
tournoi disputé depuis le DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : NBA.
Jean-Louis Pelé
déconfinement, à Fort Worth DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : Saison régulière.
Jérôme Cazadieu Oklahoma City-Golden State.
Twitter@24hoursoflemans

SERVICE CLIENT : 18 h 45 FOOTBALL


Tél. : 01-76-49-35-35 Ligue des champions 2003-2004.

Ron Jenkins/Getty Images/AFP


SERVICE ABONNEMENTS : Quarts de finale retour.
4, rue de Mouchy Monaco-Real Madrid.
60438 Noailles Cedex
E-mail : abo@lequipe.fr 18 h 55 LE CLUB EUROSPORT
TARIF D'ABONNEMENT : Spécial cyclisme
Victoire de Deletraz-Marciello-Wisniewski-Brzezinski du Team Rebellion Williams Esports. France métropolitaine : 1 an (364 n°) :
555 € ou 430 € zones portées Paris RP. 19 h 30 FOOTBALL EN DIRECT
Zones portées, autres formules et Liga. 29e journée.
Les 24 Heures du Mans virtuelles ont été pilote Red Bull, en proie à des soucis tech- étranger nous consulter.
IMPRESSION :
Levante-FC Séville.
remportées hier par l'équipage Deletraz- niques, a perdu à la fois le contrôle de son
CINP ( 77 - Mitry-Mory ), 20 h 00 RÉTRO LABEL BOXE
Marciello-Wisniewski-Brzezinski du prototype LMP2 dans le virage Porsche et (Texas). Après le troisième CIRA ( 01 - Saint-Vulbas ),
Team Rebellion Williams Esports. Cette tout espoir de bien figurer. Jean-Eric Ver- tour, avec un score de -13, il CIMP ( 31 - Escalquens ).
Siège social : 25, av. Michelet 20 h 15 FOOTBALL
course sur simulateur a été organisée par gne et Pierre Gasly, équipiers chez Veloce devançait d’un coup cinq 94300 Saint-Ouen
l'Automobile club de l'Ouest et le WEC Esports, se classent cinquièmes. Plutôt joueurs, dont les anciens CILA ( 44 - Héric ), Euro 2012.
(Championnat du monde d'Endurance) habile lorsqu'il participe aux courses sur numéros 1 mondiaux Jordan Nancy Print ( 54 - Jarville ), Groupe D.
MIDI PRINT ( 30 - Gallargues-le- France-Angleterre.
aux dates prévues pour les 24 Heures du F1 2020 depuis son domicile monégasque, Spieth et Justin Thomas, et Montueux ).
Mans, reportées aux 19 et 20 septembre. Charles Leclerc a de son côté rencontré de deux Harold Varner, leader Dépôt légal : à parution 20 h 45 L'INSTANT TLS
Parmi les nombreux pilotes profession- des soucis dès son deuxième relais : un tê- au départ de la journée. PAPIER :
Origine : France
nels engagés, Max Verstappen et Lando te-à-queue alors qu'il était deuxième de la Taux de fibres recyclées : 100 % 21 h 00 FOOTBALL
Norris, réunis sous la bannière du Team catégorie GT avec sa Ferrari, puis des sou- ba sket Ce journal est imprimé sur du papier Ligue des champions 2016-2017.
Redline, faisaient partie des favoris de cis techniques en pagaille. Avant ces mé- NBA : JA MORANT porteur de l'Ecolabel européen sous
le numéro FI/37/01 8es de finale aller.
l’épreuve. Avec les deux « sim racers » qui saventures, le pilote Ferrari avait confié (MEMPHIS GRIZZLIES) Eutrophisation : Paris-SG - FC Barcelone.
complétaient leur équipe, les deux pilotes que cette expérience virtuelle lui donnait DEMANDE LE RETRAIT pTot 0,009 kg / tonne de papier
21 h 55 FOOTBALL EN DIRECT
de F1 étaient d'ailleurs en tête à l'approche envie de participer un jour à la grande clas- D'UNE STATUE PUBLICITÉ COMMERCIALE :
AMAURY MEDIA Liga. 29e journée.
de la dixième heure de course lorsque le sique mancelle « pour de vrai ». CONFÉDÉRÉE Tél. : 01-40-93-20-20 Betis Séville-Grenade.
Ja Morant (20 ans), le meneur PETITES ANNONCES :
22 h 30 FOOTBALL
40-42 quai du Point-du-Jour
rookie des Memphis Grizzlies, 92100 Boulogne-Billancourt. Euro 2004. Groupe B.
tous sports sports us a écrit à un juge du Kentucky Tél. : 01-40-93-20-20 France-Angleterre.
Les équipements sportifs Trump menace pour demander de faire
retirer la statue du général
COMMISSION PARITAIRE :
n° 1222 K 82523

peuvent rouvrir Le président des États-Unis, Do- Robert E. Lee à Murray, la


ville où il a joué deux ans
nald Trump, a déclaré hier via 19:20
Twitterqu'ilneregarderaitplusles avec l'université de Murray
matches, notamment de foot et de State. Le général Lee fut
foot US, si des joueurs mettaient le commandant de l'armée L’ÉQUIPE
Richard Martin/L’Équipe

un genou à terre en signe de pro- sudiste lors de la guerre de DU SOIR


testation contre l'injustice raciale Sécession, qui eut lieu de LUDOVIC
pendant l'hymne national. La se- 1861 à 1865. « En tant que OBRANIAK
maine dernière, la Fédération jeune homme noir, je ne saurais
américaine de football (USSF), trop insister sur le fait qu'il est

Franck Faugère/L’Équipe
ralliée par la Ligue de football troublant et oppressant de
Après le discours d’Emmanuel Macron hier, le mi- américain (NFL), avait décidé savoir que la ville honore
nistère des Sports a précisé que les équipements d'abroger son règlement interdi- toujours un général de guerre
et salles de sport qui y étaient prêts pourraient ou- sant aux joueurs et joueuses de confédéré défendant la
vrir dès aujourd’hui, dans toute la France (sauf Ma- s'agenouiller pendant l'hymne du suprématie blanche et la haine
yotteetlaGuyane).Celavautaussipourlespiscines pays. Cette tendance à poser un », a écrit Morant. Plusieurs
en Ile-de-France, jusqu'à présent en zone orange. genou à terre, initiée par le joueur statues d’ex-esclavagistes
9 h 05 L'ÉQUIPE MOTEUR Direct Auto Express.
Mais pour des raisons logistiques, il paraît peu pro- de foot US Colin Kaepernick en ont été déboulonnées ces Saison 2018-2019.
bable que les bassins soient immédiatement ac- 2016, est revenue depuis le meur- derniers jours aux États-Unis. Émissions 29, 31, 32, 33, 34.
cessibles. tre de George Floyd par un policier.
15 h 00 CYCLISME L'Équipe replay.
Tour de France 1995.
tennis 12e étape : Saint-Étienne - Mende (222,5 km).
Djokovic battu chez lui 13 h 35 CYCLISME L'Équipe replay.
Tour de France 2014.
Bien sûr, ce n'était qu'une exhibition en attendant le re- 11e étape : Besançon-Oyonnax (187,5 km).
tour à la normale sur un circuit perturbé par l'épidémie 17 h 00 L'ÉQUIPE AVENTURE Bush Alaska.
de coronavirus, mais Novak Djokovic a perdu, tard same- Saison 1.
di soir, lors de l'Adria Tour. Sur le circuit ATP, ça ne lui était Épisodes 7 à 9.
pas arrivé cette saison : il avait enchaîné les succès à l'ATP 19 h 20 L'ÉQUIPE DU SOIR Avec : Olivier Ménard,
Andrej Isakovic/AFP

Cup, l'Open d'Australie puis Dubaï avant que le Covid-19 Didier Roustan, Carine Galli, Sébatien Tarrago,
ne vienne stopper son élan. Pour le lancement de cette Raymond Domenech, Ludovic Obraniak, Julien Aliane,
compétition chez lui à Belgrade, il a d'abord battu Viktor Pierre-Antoine Damecour. Rediffusion à 3 heures.
Troicki avant de s'incliner contre Filip Krajinovic (4-2, 2-4, 20 h 55 L'ÉQUIPE AVENTURE Heavy Rescue :
1-4). Pas de quoi doucher son enthousiasme : « Je suis secours extrême.
heureux d'avoir pu jouer ici et de voir les meilleurs joueurs à aimez le tennis. » Hier, il a gagné son troisième match, Saison 3. Épisodes 1 à 3.
Belgrade. L'ambiance est montée en puissance et ce soir, contre Alexander Zverev (4-0, 1-4, 4-2) mais la victoire 23 h 20 L'ÉQUIPE AVENTURE Heavy Rescue.
c'était phénoménal. Il est minuit passé, il y a encore des dans ce premier tournoi est allée à Dominic Thiem qui Saison 2. Épisodes 7 à 10.
spectateurs dans les gradins. Cela montre à quel point vous s’est imposé en finale face à Filip Krajinovic (4-3, 2-4, 4-2).
24 Lundi 15 juin 2020 | L’ÉQUIPE

Illustration Fabien Clairefond


l’humeur
JEAN-MICHEL
AULAS
sommaire Pierre Callewaert
Football

4 Espagne
L’Atlético reprend doucement P. 3
Ligue 1
Aulas, récit d’un trop long
En chasse-patate
confinement P. 4 et 5
Nîmes, drôle de reprise P. 6 Dans la cuisine, sa compagne prépare

Alex Martin/L’Équipe
David Guion : « Ça ne peut pas être ce qu’on devine être une salade César.
une surprise » P. 7 Il exige qu’elle y ajoute du parmesan.
Gueye dit bye-bye à Watford P. 8 Elle l’invite à en trancher lui-même des
copeaux dans le saladier. Elle sourit de
M’Baye Niang, entre OM et Qatar P. 8
cette autorité soudaine sur lui.
BEAUDEN Macron et Le Graët, copains Il s’arme alors d’un épluche-légumes,
DAVID
GUION BARRETT comme ballons P. 10 et 11 preuve d’une docilité qu’on lui

7 21 Pierre Ferracci, un président reconnaît peu. L’ustensile semble de


Vincent Michel/L’Équipe

en marche P. 12 facture texane, c’est-à-dire

Dean Purcell / AP
disproportionné et aiguisé pour raboter
Tennis des séquoias et non du parmigiano
Série : Les intrus d’en-haut 1/5 reggiano. La caméra saisit le geste
Un Franco-Syrien en Coupe Davis P. 16 et 17 maladroit du funambule qu’on vit un
jour dévaler un pâturage dans la
SIMONE CÉCILE Gymnastique descente d’un col alpin. C’est amusant,
BILES CANQUETEAU
18 Cécile Canqueteau :
« Simone en a pleuré » P. 18
on appelait alors cette manœuvre «
couper le fromage ».
Pédagogue, elle l’invite à utiliser l’outil
Rugby comme s’il épluchait une pomme de
Elizabeth Kreutz /L’Équipe

terre. Puis se ravise : « As-tu déjà


Nord et Sud, l’entente nécessaire P. 19
épluché une pomme de terre ? » Non, de
Le grand retour du Super Rugby P. 20 et 21 toute sa vie, il n’a jamais eu à peler une
patate. On est là au cœur du secret du
Athlétisme
champion.
Jacques Borlée proche de son Everest P. 22 Cette
Le sang coule révélation
éclaire une

le dessin de destinée
entière protégée de toute contingence
parasite. Elle aurait presque pu figurer
dans les 1000 pages de la décision de
l’Agence antidopage américaine, qui
l’avait rayé à vie du cyclisme.

Qu’en Le geste s’accélère. On craint le pire,


qui survient : il s’entaille un index. Le
pensez-vous ? sang coule. Un ami médecin lui prescrit
au téléphone un pansement bien serré.
La banalité de la scène laisse libre
cours à toutes les images de ce sang,
attend vos avis versé, manipulé, stocké, réfrigéré,
transfusé, qui ont scandé son
Le FC Barcelone existence. Puis la famille réunie
dédramatise l’instant : qui tombera sur
va-t-il conserver le morceau de doigt de papa en
mangeant sa salade ?
son titre de champion Neuf ans après la dernière course

d’Espagne de football ? professionnelle de Lance Armstrong, le


long documentaire que lui consacre
ESPN éclaire bien mais peu.
Rendez-vous dès à présent sur On savait tout du coureur, du dopé, du
tricheur, du tyran, du banni. Ce qui n’est
pour vous exprimer pas dit sur l’homme, il faut le saisir
entre les lignes, entre les copeaux
de parmesan.

du lundi au vendredi
19h25-20h55
horaire spécial