Sunteți pe pagina 1din 19

El Watan LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Mardi 11 janvier 2011

RACHAT DE DJEZZY
L’évaluation confiée
à Sherman & Sterling
N° 6146 - Vingt et unième année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1 €. USA : 2,15 $. ISSN : 1111-0333 - http://www.elwatan.com
P 10

LES APPELS DE PARTIS, ORGANISATIONS ET PERSONNALITÉS SE MULTIPLIENT

L’Algérie
doit changer
■ Les partis de l’opposition démocratique, les syndicats autonomes et
les associations et organisations de la société civile tentent de transcen-
der leurs clivages pour une alternative au régime politique actuel
■ Levée de l’état d’urgence, ouverture du champ politique et médiati-
que, rétablissement des libertés civiles, garantie des droits d’association
et de manifestation sont quelques points revendiqués à la suite des
récentes émeutes.
ls prennent «timidement» le relais des «émeu- multiplient les initiatives, lancent des appels

DESSIN : MAZ
tiers». Les partis de l’opposition démocrati- insistants à la construction d’une «alternative
ques, les syndicats autonomes et les asso- démocratique». Mohand Aziri (Suite page 3)
ciations et organisations de la «société civile» Lire également de la page 2 à la page 9

ARRESTATION DE 1100 MANIFESTANTS ■ TUNISIE

LA MACHINE JUDICIAIRE
MISE EN BRANLE
● L’arrestation du militant Hamid Ferhi est politique,
selon son avocat Salah Hanoune Le régime
● Les personnes arrêtées encourent de lourdes peines.
Lire l’article de Hacen Ouali en page 2 de Ben Ali dos
REPORTAGE. YENNAYER DANS LES AURÈS
au mur P 13
■ SUD-SOUDAN
LES BRINDILLES 33 morts
assombrissent
SÉCULAIRES le référendum
DE L’LA FATIMA Le référendum sur l’indé-
pendance du Sud-Soudan
■ Le jour de l’an amazigh est une fête a été assombri hier par
qui a son contingent de rites et de l’annonce de la mort de
PHOTO : EL WATAN

coutumes dans les Aurès


PHOTO : H. LYES

33 personnes lors de com-


■ C’est aussi un jour de labeur où la bats dans la région contes-
liste des activités est exceptionnelle- tée d’Abyei. P 13
ment allongée. Lire en page 11
PUBLICITÉ
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 2 El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 3

L’ÉVÉNEMENT L’ÉVÉNEMENT

ARRESTATION DE 1100 MANIFESTANTS OULD KABLIA AU SITE LES APPELS DE PARTIS, ORGANISATIONS ET PERSONNALITÉS SE MULTIPLIENT
ALGÉRIE-PLUS.COM
La machine judiciaire «La même feuille L’Algérie doit changer
de route continue»
mise en branle
Les personnes arrêtées lors des évé- L e sport préféré des jeunes
Algériens n’est pas, contrai-
rement aux idées reçues, le
qu’autre chose, puisque, affirme-t-
il, «le peuple algérien est un fleuve
tranquille qui peut connaître des L
Suite de la page 1
evée de l’état d’urgence, ouverture du champ
politique et médiatique, rétablissement des
n’arrive même pas à la hauteur d’un seul scandale
de malversation dont l’Algérie est riche (Khalifa
Bank, BCA, Sonatrach, Brown & Condor, etc.).»
TRANSFORMER LE REJET EN PROJET

L nements qui ont secoué le pays, de-


puis le 5 janvier dernier, encourent
de lourdes peines. Ils seront poursuivis
football. Non, à en croire un en-
tretien accordé par Daho Ould Ka-
blia, ministre de l’Intérieur et des
Collectivités locales, au site d’in-
frémissements, mais il revient à
son lit». Et M. Ould Kablia est on
ne peut plus confiant quant à la
docilité de ses concitoyens : «La
libertés civiles, garantie des droits d’asso-
ciation et de manifestation, un SMIG politique sur
lequel peuvent s’entendre nombre de formations
politiques de la mouvance démocratique.
Alors que le Mouvement démocratique et social
(MDS) appelait à la «destruction d’un système qui
ne profite qu’à une minorité de privilégiés» et à
pour des délits de «destruction des biens La convergence démocratique aura-t-elle pour «enclencher une dynamique porteuse d’espoirs»,
publics, attroupement illégal, outrage à formation Algérie-Plus.com, «le tentative de récupération a échoué. le Parti socialiste des travailleurs (PST) – appel aux
autant lieu ? Les partis de l’opposition démocrati-
agents de l’ordre public dans l’exercice de seul sport qui les intéresse, c’est Ceux qui disent qu’il va falloir travailleurs et aux jeunes diffusé samedi dernier
que, les syndicats autonomes et les associations et
leurs fonctions, incendies volontaires, vol la rapine, le vol». Dans cette inter- encadrer ce mouvement et le ca- – dénonçait le verrouillage systématique de toute
organisations de la «société civile» sauront-ils cette
et vol qualifié». Des délits pour lesquels view fleuve, publiée dans la soirée naliser se trompent lourdement», expression syndicale et politique, la répression des
analyse-t-il. Alors, si le ministre
fois-ci transcender leurs clivages traditionnels pour
le code pénal prévoit des peines allant de de dimanche dernier, le ministre marches, des grèves, des réunions : «Verrouillage
n’y va pas de main morte avec les affirme que ce sont les partis d’op-
porter une alternative viable à un régime algérien
20 ans à la perpétuité. Selon l’avocat Sa- que d’aucuns qualifient d’«autiste», de «cynique», qui ne laisse à nos jeunes que le choix d’une révolte
lah Hanoune, qui s’est constitué pour la citoyens, tout particulièrement les position qui «soufflent le chaud» désespérée.» Le PST lance un appel à la mobili-
plus jeunes : «Ils sont extrêmement et sont derrière ces émeutes, il de «myope», de «brutal», de «rentier», d’«autori-
défense du militant Hamid Ferhi, arrêté taire», de «corrompu et corrupteur»…. Des «pas- sation la plus large et à soutenir le mouvement de
nihilistes et pessimistes», dit-il sur estime aussi que «leur impact sur
avant-hier à Staouéli, «au regard des chefs serelles objectives» peuvent-elles être jetées entre contestation.
les Algériens nés dans les années la société est très faible». «Tous se

PHOTO : H. LYÈS
d’inculpation, on constate la criminalisa- les forces éclatées de la mouvance démocratique ? Le Rassemblement pour la culture et la démocra-
1990. Ces derniers, ayant grandi en ressemblent, tous chantent la même
tion des dossiers des prévenus. Ils seront Chez le plus vieux parti de l’opposition, le Front des tie (RCD) veut, lui, transformer le «rejet» exprimé
plein terrorisme, ont tendance à re- antienne et n’ont pas de doctrine
déférés devant des cours criminelles». La politique déterminée.» Sauf, l’on forces socialistes (FFS) en l’occurrence, on est plus par la rue en «projet». La révolte des jeunes signe
produire, «justement», ce contexte
justice aura-t-elle la main lourde dans le violent. «Nous savons qu’il y a une s’en doute, les trois partis de l’Al- que jamais «convaincu que des possibilités existent «l’échec d’un régime qui dévaste, depuis 50 ans,
jugement de ces affaires ? Sans doute, se- génération tout à fait différente de liance présidentielle. D’autant plus pour une alternative démocratique» tout en refu- l’Algérie». Le RCD réitère sa disponibilité à «s’as-
lon maître Hanoune. «Tout est soumis à Les personnes arrêtées risquent de lourdes peines celles qui l’ont précédé, avec les que l’ensemble des problèmes de sant de s’inscrire dans une «alternance clanique». socier et à soutenir toutes les initiatives citoyennes
l’appréciation politique. Effectivement, il mêmes conditions de mal vie et les l’Algérie ne sauraient être réglés Le FFS a appelé avant-hier les Algériens «à se met- exprimant une colère légitime». Le parti de Saïd
faut s’attendre à des peines très lourdes l’instant on ne peut pas accuser une quel- que de nombreuses personnes interpellées tre en mouvement pacifiquement pour imposer une Sadi invite l’ensemble des Algériens «à s’organi-

PHOTO : D. R.
mêmes problèmes qu’ils considè- «en jouant sur des paramètres de
qui serviront d’exemple. En l’absence conque partie», a-t-il témoigné. Sont-ils n’ont aucun lien avec les événements». rent comme insolubles pour leur démocratie et de liberté», insiste ouverture politique réelle» et réitère «l’urgence» ser en se regroupant autour de personnes connues
d’une pression populaire qui exigerait leur «des victimes du maintien de l’ordre» ? Interrogé sur cette question, le ministre avenir, mais avec la différence le ministre, ajoutant que «c’est une de prise de mesures d’ouverture politique, à savoir pour leur probité avec des objectifs clairs pour
libération, les personnes arrêtées risquent de l’Intérieur et des Collectivités locales, qu’il y a chez eux une dose de vio- affaire de moyens financiers et de la levée de l’état d’urgence, le rétablissement des offrir un prolongement efficient et durable à leurs
beaucoup», a fait savoir l’avocat. «L’ARRESTATION DE HAMID FERHI Daho Ould Kablia, n’a pas nié ce fait : «Il revendications».
lence plus importante», explique mode d’organisation». Et puis, de libertés civiles, l’ouverture du champ médiatique La rue attend beaucoup plus que le réaménagement des prix de certains produits de consommation
Pour ce qui est de la procédure, Me Ha- EST POLITIQUE» se peut que des personnes soient arrêtées M. Ould Kablia. Cette génération toute manière, «il n’y a pas d’ac- et garantie des droits d’association et de manifes-
noune estime que «toutes les personnes S’agissant du cas de Hamid Ferhi arrêté par erreur parce que la situation est très tation. «La situation actuelle montre que l’alterna- vons le mener aussi. C’est le passage obligé vers l’état d’urgence et l’ouverture du champ médiati- LES SOLUTIONS PLACEBO DU POUVOIR
aime, poursuit le ministre, «toutes tion à inventer. C’est le programme
interpellées seront maintenues en garde avec ses deux fils avant-hier dans à un café délicate. Maintenant, c’est la justice qui choses qu’ils ne sont pas en mesure du président qui a été adopté», tive démocratique ne s’improvise pas. Nous devons la liberté et la dignité dans notre pays et vers la que, politique, syndical et associatif «afin que les Ressuscité de sa belle mort, le mouvement citoyen
à vue pendant 48 heures où elles seront à Staouéli (ouest d’Alger), Me Hanoune va déterminer si effectivement il y a eu des d’acquérir autrement que par le confie-t-il un peu plus loin. regarder vers nos voisins tunisiens et les saluer. Ce construction du Maghreb démocratique.» conflits puissent être réglés par la force d’un droit des archs brocarde, dans sa dernière déclaration
auditionnées par la police judiciaire qui a qualifié son arrestation de «politique». arrestations arbitraires.» Jusqu’à samedi vol, par la contrebande, le trafic de D’ailleurs, à la question de savoir qui se passe en Tunisie est le fruit des efforts des Dans un communiqué conjoint, les syndicats auto- qui prend en charge les intérêts et les préoccupa- publique, les «dignitaires du régime qui disposent
établira des procès-verbaux et ensuite «Il s’agit bel et bien d’une arrestation soir, le ministère de l’Intérieur a recensé drogue. Ils ne trouvent pas de déri- si le président de la République vraies élites qui n’ont pas perdu leur âme, qui ont nomes de l’éducation, de l’enseignement supérieur tions de la majorité de la population et non pas de l’Etat comme d’un bien vacant» et lance un
les présentera au procureur qui déter- politique. Il n’a pas été interpellé dans 1100 arrestations à travers tout le terri- vatif dans la musique, le sport, les ou le Premier ministre auraient dû choisi leur camp et sont engagées dans un long et et de l’administration, – déclaration signée égale- par le droit d’une force qui protège les intérêts appel à la jeunesse algérienne à «l’auto-organisa-
minera les délits pour lesquels ils seront un rassemblement ou lors d’une émeute, toire national, mais sans doute le nombre voyages. Leur univers, c’est la rue s’exprimer et parler au peuple à patient travail de réencadrement de la société. Ne ment par la Ligue algérienne de défense des droits d’une minorité». «La somme des dégâts causés tion». Objectif : «Offrir une alternative citoyenne
poursuivis. Si la procédure du flagrant mais dans un café. Il est clair que l’arres- de personnes interpellées a augmenté en- de leur quartier». Pourtant, l’Etat, la suite de ces émeutes, M. Ould leurrons pas nos compatriotes, ce travail nous de- de l’homme (LADDH) –, demandent la levée de par les‘émeutiers, notent les syndicats autonomes, à la hauteur des aspirations populaires.» «Une si-
délit est établie, ils seront jugés sous hui- tation de Hamid Ferhi a été ciblée, c’est tre temps. De nombreuses personnes sont dans sa bienveillance, a investi Kablia assure qu’ils l’ont fait, mais tuation explosive est en train de se mettre en place
taine». Selon toujours Me Hanoune, qui se un animateur politique connu dans cette recherchées par la police. Par conséquent, pour cette jeunesse en construisant indirectement. «Le président de la et le pouvoir, comme à l’accoutumée, se prépare
trouvait hier au tribunal de Chéraga, «une région. Ses deux fils – l’un d’eux est un si l’ampleur de la violence a diminué, «stades et piscines». Toutefois, le République donne des orientations non pas à accéder aux aspirations populaires, mais
trentaine de jeunes interpellés attendent
depuis ce matin d’être présentés devant le
mineur – ont été aussi arrêtés lorsque la
police a découvert qu’ils portent le même
l’emprisonnement des manifestants risque
fortement d’attiser la tension et devenir
ministre ne met pas tout le monde
dans le même sac. Enfin, presque.
et des instructions au ministre
de l’Intérieur pour les problèmes
LADH plutôt à user, une fois de plus, de la violence, de la
diversion et des solutions placebo.»
procureur. Des jeunes dont certains pré-
sentent des griffures sur le visage, des hé-
matomes et un autre portant un bandage
nom que leur père. Son fils mineur est en
liberté provisoire, mais il sera présenté
aujourd’hui devant le procureur en pré-
ainsi une affaire dans une autre. Les partis
d’opposition démocratiques ont exigé la
libération de toutes les personnes arrêtées
L’Algérien, selon lui, «n’aime pas
le manuel» et, en sus, est «râleur
et surpolitisé», ce qui fait partie
sécuritaires. Il donne des instruc-
tions au ministre du Commerce
pour ce qui est de son secteur»,
«L’arbitraire a fini par désabuser la population» Ces appels insistants, relayés par plusieurs person-
nalités politiques, seront-ils entendus ou tombe-
ront-ils dans l’oreille d’un sourd ?
autour de la tête. Je ne sais pas encore sence de sa mère». Plusieurs familles ont «si le pouvoir cherche réellement un apai- «des travers de la colonisation». explique-t-il. Alors, oui, «la même Dans une interview accordée hier à un journal on-
quelle est l’origine de cette violence, pour dénoncé «des arrestations arbitraires et sement». Hacen Ouali Mais beaucoup plus soupe au lait feuille de route continue»… G. L. P our la Ligue algérienne des droits de
l’homme (LADH), les émeutes qui secouent
le pays depuis quelques jours sont l’expression
démocratie. Le pouvoir est tenu aussi responsa-
ble parce qu’il a livré l’économie et le commerce
aux barons de l’informel qui imposent leur loi
document appelle aussi les autorités à procéder
immédiatement à la levée de l’état d’urgence, à
ouvrir le champ politique et à ratifier le protocole
line, Daho Ould Kablia, le ministre de l’Intérieur,
parle d’ores et déjà de «récupération» politique du
d’un marasme social et politique profond. Dans sur le marché, et pour sa politique caractérisée additionnel au pacte relatif aux droits économi- mouvement de contestation par certains responsa-
DES ORGANISATIONS AUTONOMES DEMANDENT LA LIBÉRATION DES ÉMEUTIERS une déclaration parvenue, hier, à notre rédaction, par le manque de visibilité et de transparence, ques, sociaux et culturels adopté par l’Assemblée bles de partis et associations. «Ils (les responsables
la Ligue de maître Boudjemaâ Ghechir estime et l’absence flagrante d’engagement dans la générale des Nations unies le 10 décembre 2008. politiques, ndlr) disent qu’il faut considérer ces

«La révolte est le résultat d’une asphyxie des libertés» que «l’état de délabrement moral et politique
d’un pays qui vit au rythme des émeutes et de
la répression au quotidien est porteur de tous
bataille contre la corruption. «L’arbitraire a fini
par désabuser la population à l’égard des lois ;
les citoyens se sentent complètement délaissés
La LADH, pour laquelle la recherche d’une sor-
tie de crise appelle un renversement significatif
des approches et des pratiques, appelle aussi à
manifestations comme un rejet du pouvoir actuel
et que seule une démocratie et plus de liberté, plus
de participation des citoyens au champ médiatique,
D es syndicats autonomes et des organisations
des droits de l’homme ont décidé en commun
accord de réagir aux derniers mouvements de pro-
exigent, en outre, la libération des émeutiers qui ont
été arrêtés, estimant que «ceux qui ont contribué
par leurs décisions et actes de gestion autoritaires
et de l’obstruction de toutes les voies pacifiques de
revendication, notamment l’interdiction des grèves,
rassemblements, marches pacifiques, on ne peut que
expliquent les signataires. S’agissant des dégâts,
les signataires de la déclaration estiment que «la
somme de tous les dégâts causés par les “émeutiers”
les dangers d’implosion». Regrettant les dégâts
humains et matériels engendrés par les émeutes,
la LADH désigne le pouvoir comme responsable
et expriment de plus en plus violemment leur
désespoir», lit-on encore dans la déclaration.
Sur la base de ce constat, la Ligue dénonce «les
procéder à la libération des personnes détenues, à
mener une enquête impartiale pour faire toute la
lumière sur l’utilisation des armes à feu avec des
peuvent régler les problèmes. On en doute. S’il y
avait un autre gouvernement que celui qui est en
place, il y aurait peut-être eu des problèmes plus
testation qui ont secoué le pays. La coordination à fabriquer les émeutiers sont les premiers à devoir s’attendre à une explosion sociale», notent ces orga- n’arrive même pas à la hauteur d’un seul scandale de la dépolitisation des Algériens et du déra- dérives et les carences de l’information», déplore balles réelles par des agents de l’ordre contre les graves parce que les problèmes économiques et so-
des sections du Conseil national des enseignants du comparaître devant la justice». nisations, soulignant que le refus de toute médiation de malversation dont l’Algérie est riche (Banque page, conséquence directe, selon le document, «la défaillance totale des médias officiels» et manifestants, et à garantir les libertés individuel- ciaux ne sont pas théoriques. Ce n’est pas la cité
supérieur (CNES), le Syndicat national autonome du Plaidant pour un dialogue serein et constructif, ces sociale en marginalisant toute représentation réelle Khalifa, BCA, Sonatrach, Brown and Condor)…». du laminage de la société civile, des syndicats et condamne «l’utilisation des armes à feu avec des les et collectives, dont le droit à l’information et d’Isis, la cité idéale qui va les régler.» Les déclara-
personnel de l’administration publique (Snapap),le organisations demandent la levée de l’état d’urgence de la société et la généralisation de la corruption Par ailleurs, le Syndicat national autonome des pro- partis politiques, cadres légaux et légitimes pour balles réelles contre les manifestants et les ar- le droit de manifester pacifiquement. tions du ministre ont décidément de quoi refroidir
Conseil des lycées d’Algérie (CLA), le Syndicat et l’ouverture des champs médiatique, politique, sur fond d’injustice sociale criarde ont contribué au fesseurs de l’enseignement secondaire et technique l’exercice de la citoyenneté et l’éducation à la restations arbitraires et aveugles des jeunes». Le Nouri Nesrouche un mort. M. Az.
autonome du technique, de l’enseignement et de syndical et associatif, et ce, afin que les conflits marasme social qui touche le pays depuis plusieurs (Snapest) et l’Union nationale des professionnels de
la formation (Satef), et la Ligue algérienne pour la puissent être réglés par la force d’un droit qui prend années. l’éducation et de la formation (UNPEF) ont dénoncé
défense des droits de l’homme (LADDH) ont pro- en charge les intérêts et les préoccupations de la ma- En dépit des dégâts enregistrés lors de ce mouve- les actes de vandalisme commis à l’encontre des
posé, dans un communiqué rendu public dimanche jorité de la population et non par le droit d’une force ment de contestation, les leaders de ces syndicats écoles et autres édifices privés et publics. «Nous
dernier, l’organisation d’une rencontre nationale qui protège les intérêts d’une minorité. autonomes et organisations des droits de l’homme comprenons la fureur de notre jeunesse, mais nous
pour débattre des actions à mener «pour apporter En tentant d’analyser les raisons d’une telle révolte, prennent la défense de la jeunesse algérienne. Ils jus- désapprouvons les actes de vandalisme sur nos éco-
une aide, un soutien et une solidarité à la jeunesse les signataires du document pensent que celle-ci tifient ce parti pris du fait que cette jeunesse exprime les, lycées et édifices, biens des pauvres», note M.
algérienne». Les responsables de ces organisations est le résultat inéluctable de la multiplication de un désir fort de dignité, de liberté et d’espoir, «Nous Mériane, porte-parole du Snapest.
autonomes ont dénoncé la «répression qui s’est plusieurs facteurs : «Nous regrettons que la violence soutenons ces jeunes qui voient une richesse mal Ce dernier incombe la responsabilité entière aux
toujours abattue et qui s’abat sur cette jeunesse et soit devenue la seule façon de se faire entendre, acquise s’étaler sans vergogne par la clientèle du pouvoirs publics «amnésiques, arrogants et aveu-
demandent à toutes les organisations d’assumer mais face à une gestion dictatoriale et autoritaire, pouvoir et autres affairistes. Nous savons aussi qu’à gles» devant une révolte, dont les signes avant-cou-
leurs responsabilités devant la gravité de la situation faisant de la violence un instrument de gestion de la force de traiter les gens avec le mépris et la violence, reurs existent et étaient prévisibles.
et devant l’Histoire». Les signataires du document société, et face à l’asphyxie des libertés publiques vous n’aurez en retour que la colère et la violence», Nabila Amir
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 4

L’ÉVÉNEMENT
LE CALME REVIENT DANS LES VILLES DE L’OUEST BÉJAÏA

Les émeutiers devant 495


logements
la justice
lors que le calme est re- été arrêtés. Au chef-lieu de wilaya
squattés
A venu graduellement dans la
région ouest, des dizaines
d’émeutiers présumés ont été pré-
de Mascara, le nombre de jeunes
arrêtés lors d’une vaste opération
d’interpellation menée par des po-
L
a ville de Béjaïa a retrouvé son calme dans un
décor de désolation. Les commerçants ont net-
toyé devant leurs échoppes qu’ils ont rouvertes.
Tôt dans la matinée, des policiers antiémeute ont pris
sentés devant le procureur de la liciers dans les quartiers populaires, position dans plusieurs points chauds de la ville. 180
République. à savoir Bab Ali, cité des 936 Lo- blessés parmi les manifestants dont 2 sont toujours
Hier à Oran, plus de 50 personnes gements et Zone huit, avoisine la hospitalisés, 391 blessés parmi les policiers dont 1 est
des quartiers Petit Lac et El Hamri, cinquantaine. «Une vingtaine de gardé à l’hôpital et 495 logements squattés. Ce sont
accusées de troubles à l’ordre pu- jeunes émeutiers ont été présentés, là les chiffres du premier bilan conséquence de ces
blic, étaient concernées et la présen- ces deux derniers jours, devant le troubles que le wali a communiqué lors d’une réunion
tation devait se poursuivre jusqu’à parquet de Mascara», nous confie qui a regroupé, hier, des députés, des sénateurs, et des
une heure tardive, apprend-on. La une source proche du dossier. Et représentants du mouvement associatif. Les villes de
veille, 7 personnes, accusées éga- d’ajouter qu’«une dizaine de jeu- toute la wilaya de Béjaïa reprennent progressivement
lement d’avoir participé au saccage nes sont en instance de procé- vie au milieu des stigmates des dernières violences.
de la CNEP de Petit Lac, ont été dure judiciaire dans les locaux du A Tazmalt, un collectif des associations des quartiers
mises sous mandat de dépôt alors commissariat. Ils seront présentés s’est réuni vendredi dernier pour faire un appel à «faire
qu’un mineur a été relâché. A Es devant le parquet dans les heures à barrage aux vols et destruction massive».
Senia, 14 personnes ont été placées venir». A Béchar, le procureur de la L’appel est de défendre autant les biens des citoyens que
sous mandat de dépôt sur 24 pré- République a ordonné la mise sous ceux de la commune. A Akbou, une commune voisine,

PHOTO : D. R.
sentations, les mineurs ayant été re- mandat de dépôt de 15 émeutiers ce l’importance des dégâts qu’a subis le secteur de l’édu-
lâchés. Par ailleurs, 27 blessés sont dimanche. En effet, les services de cation a fait réagir les directeurs des écoles primaires,
signalés parmi les forces de l’ordre. la sûreté de wilaya ont procédé à la des collèges et lycées de la daïra, attristés par l’état dans
A Tlemcen, alors que les affronte- présentation de 29 jeunes manifes- lequel se trouvent leurs établissements. Dans un PV
ments ont fait 7 blessées dont 4 po- Sièrge de la cour d’Oran tants, dont 5 mineurs. de leur réunion d’avant-hier, ils dénoncent les actes de
liciers, 80 émeutiers ont été arrêtés La contestation a touché également vandalisme «jamais commis par le passé», les «agisse-
et déférés à la justice. Les proches près le tribunal de Tiaret ont été locuteur évoque «le vol et/ou la la ville d’Adrar, même si on ne ments irresponsables et l’absence totale des autorités
des détenus, craignant des condam- écrouées, 11 autres mises sous destruction» de dizaines de micro- déplore aucun dégât, mais 2 poli- locales sur le terrain».
nations, ont opté, dimanche, pour contrôle judiciaire et un mineur re- ordinateurs sans compter les dégâts ciers ont été légèrement blessés. En déclarant ignorer le pourquoi de ces attaques des-
un sit-in pacifique en face du tri- laxé. D’autres comparutions devai- sur les boiseries, les vitrages et le Dimanche soir, vers 20h, un groupe tructrices, ces directeurs disent être inquiets pour le
bunal. Les hostilités avaient surgi ent avoir lieu, a fait savoir le chargé matériel de bureau. Les mêmes per- de contestataires s’est distingué au retour des élèves en classe «dans ce climat tendu». De
des quartiers défavorisés, d’abord, de la communication au parquet tes ont été enregistrées par l’univer- carrefour situé au centre-ville, entre leur côté, les étudiants comptent observer ce mercredi
comme Haï Ezzitoun, Koudia, de la même juridiction, et d’autres sité Abderahmane Ibn Khaldoun. le quartier Hattaba et la cité des un sit-in devant la bibliothèque centrale du campus
R’hiba, puis la protesta a gagné les encore au niveau des tribunaux de A Témouchent, la poste déplore la Logements. Cette manifestation a de Targa Ouzemour d’où ils ont programmé, dans un
autres agglomérations. Les jeunes, Sougueur et Tissemsilt. Pour les perte de 19 millions de centimes drainé une soixantaine de jeunes, communiqué qui nous a été adressé, une marche sur le
dont la plupart ignoraient les prix dégâts générés par cette révolte, ce ainsi que des micro-ordinateurs. scindés en plusieurs groupes, qui siège de la wilaya. Une marche pacifique a été initiée
du sucre et de l’huile, qu’ils soient sont les secteurs de l’éducation, de Pis, toutes les archives de la poste, ont scandé des slogans hostiles au avant-hier à Barbacha par le mouvement associatif en
des cités marginalisées ou favori- la poste, de l’université, les sièges dont les pièces comptables, ont été pouvoir, relatifs à la mal vie et à la collaboration avec l’APC pour dire «non à la destruc-
sées, s’étaient départis de leur statut de la SNTA et de Sonelgaz qui ont brûlées. Le distributeur automati- dégradation du pouvoir d’achat. tion des biens publics et privés» et revendiquer, à la
pour se joindre aux revendications fait les frais des mécontents. Au que situé à l’extérieur a été détruit. Ces derniers ont brûlé des pneus même occasion, «une politique au service des besoins
communes en entonnant des slo- niveau de l’académie, son respon- Les attaques ont également ciblé le sur la voie et cassé quelques lampes du citoyen». De son côté, la LADDH, bureau de Béjaïa,
gans significatifs. Quatorze des sable parle de «17 établissements commissariat, à l’ouest de la ville. d’éclairage public. La manifesta- exhorte, dans un communiqué, «les collectivités loca-
26 personnes présentées dimanche touchés», soit 10 lycées, 5 collèges Neuf policiers et 3 manifestants tion a été vite maîtrisée. les, les organisations de la société civile et politique à
soir devant le juge d’instruction et 2 écoles primaires. Notre inter- ont été blessés et 4 émeutiers ont Correspondants de l’Ouest s’impliquer davantage au côté de la population pour
une solution citoyenne et pacifique». K. Medjdoub
ÉMEUTES À L’EST DU PAYS
BOUMERDÈS
Des dizaines de personnes sous mandat de dépôt 103 jeunes arrêtés
es émeutes nocturnes persistent à Souk nombre de 32, ils ont tous été libérés après la été présentées avant-hier devant le procureur
L Ahras. Dans la nuit de dimanche à lundi, convocation de leurs tuteurs. Par ailleurs, dans de la République près le tribunal de Bir El Ater as moins de 103 personnes ont été arrêtées au cours
plusieurs dizaines de jeunes manifestants ont
déferlé sur les artères principales. Certains ont
la wilaya de Jijel, les services de police char-
gés du maintien de l’ordre lors des derniers
; 6 parmi les mis en cause ont été écroués.
18 émeutiers, sur les 28 qui ont été présentés
P des manifestations qui ont éclaté depuis jeudi
dernier dans diverses localités de la wilaya de Boumer-
jeté des projectiles en direction des brigades troubles enregistrés durant le week-end ont avant-hier soir devant le procureur de la Répu- dès. Nos sources indiquent que 35 d’entre elles ont été
antiémeute. Ces dernières ont, à leur tour, usé procédé à l’arrestation de 81 jeunes, avons- blique près le tribunal de Bordj Bou Arréridj, arrêtées à Bordj Menaïel, 25 à Boumerdès, 11 à Dellys
de bombes lacrymogènes pour disperser les nous appris de sources sûres. Par ailleurs, les ont été d’autre part, placés sous mandat de et 32 à Rouiba. La même source ajoute que 15 per-
émeutiers qui ont atteint, une heure après les affrontements ayant opposé les émeutiers aux dépôt, tandis que 10 autres ont fait l’objet sonnes ont été déjà mises sous mandat de dépôt par le
premières échauffourées avec les éléments des policiers ont causé des blessures à 39 éléments d’une citation à comparaître directe. Selon les
procureur de la République près le tribunal de Rouiba.
forces de l’ordre, plusieurs centaines. Un agent de la sûreté. A noter que la nuit de dimanche informations recueillies sur place, il y a eu 28
Elles sont soupçonnées de «troubles à l’ordre public»,
de sécurité a été blessé la même nuit. à lundi n’a pas connu de troubles notables, en arrestations. Les chefs d’inculpation retenus
A Annaba, les instances judiciaires n’ont dépit de certaines tentatives d’attroupement en contre ces présumés émeutiers sont «incitation «coups et blessures volontaires» et «destruction de
pas désempli hier jusque-tard dans la nuit. certains endroits de la ville de Jijel. A Tébessa, à la destruction de biens d’autrui, troubles à biens publics et privés».
Cent vingt-cinq émeutiers arrêtés lors des 20 émeutiers ont été placés, avant-hier à une l’ordre public et vol». Les autres mis en cause se trouvent toujours en garde
manifestations, qui ont secoué la wilaya de heure tardive, sous mandat de dépôt par le juge Enfin, à El Oued, des sources bien informées, à vue dans les commissariats de police. Ils seront audi-
Annaba durant trois jours, ont été présentés d’instruction près le tribunal de Tébessa pour ont indiqué que de violents affrontements tionnés dans les jours à venir, au niveau des instances
hier et avant-hier devant les tribunaux de «troubles à l’ordre public, attroupement illicite ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des juridiques compétentes pour répondre des faits qui leur
Annaba, Berrahal et El Hadjar, relevant de la et destruction de biens publics» et 40 autres dizaines de jeunes protestataires, dans la nuit ont été reprochés. Il est à rappeler par ailleurs que les
compétence de la cour de justice du chef-lieu comparaîtront en citation directe. Trente-qua- de samedi à dimanche, dans la commune de échauffourées se sont estompées dès la soirée d’avant-
de wilaya. Selon un décompte provisoire en tre mineurs, ayant participé aux émeutes qui Robbah, à 15 km au sud du chef-lieu de la wi- hier. Un calme précaire qui s’est installé après 4 jours
fin d’après-midi d’hier, 52 individus ont été ont secoué plusieurs quartiers de la ville, ont laya d’El Oued. Notre source a précisé que l’on de violentes émeutes opposant manifestants aux forces
placés sous mandat de dépôt et les auditions se été relaxés. Par ailleurs, 20 personnes arrêtées déplore 7 blessés, dont 2 policiers. de l’ordre, notamment dans les localités de Bordj Me-
poursuivent toujours. Quant aux mineurs, au à Bir El Ater pour «attroupement illégal» ont Correspondants de l’Est naïel, Naciria et des Issers. R. Koubabi
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 5

L’ÉVÉNEMENT
COMMERCE INFORMEL À BACHEDJERRAH RÉACTIONS
◗ RACHID ALI YAHIA, MILITANT BERBÉRISTE :

Bataille rangée entre policiers «UN POUVOIR JACOBIN QUI ÉCRASE


LES LIBERTÉS»
«Ces manifestations ne sont-elles provoquées
et organisées, comme on est en droit de le

et jeunes vendeurs
a rue principale de la ville de centre commercial Hamza, car le
craindre, que pour une brève durée, avec
des objectifs étroitement limités, en vue en
réalité d’une évolution du rapport de force
au sein d’un système rongé en haut lieu par
de graves contradictions mais soucieux de

L Bachedjerrah a été, hier matin,


le théâtre de violents affron-
tements entre vendeurs informels et
fils du maire y est employé comme
bras droit du patron. Ils ont égale-
ment distribué de manière louche
son maintien dans ce qu’il a d’essentiel ? La
cause fondamentale des souffrances du pays
se trouve dans l’instauration d’un pouvoir
autoritaire, jacobin, qui foule aux pieds
policiers. Ces échauffourées ont eu les étals du marché de proximité et les libertés démocratiques et les droits de
lieu au moment où d’autres commu- ont laissé en chantier le projet d’un l’homme.»
nes retrouvaient un clame précaire. autre marché…» L’intervention de la
C’est vers 9h que les jeunes ont barré police dans le cadre de l’éradication
la voie principale de la ville, qui ac- du marché informel ne serait pas ◗ SNTE, COMITÉ D’ALGER-CENTRE :
cueille depuis des dizaines d’années l’unique facteur déclencheur de ces «L’ÉTAT DOIT INSTAURER UNE VÉRITABLE
le marché informel. La rue principale violences. Les protestataires évo- JUSTICE SOCIALE»
abrite des magasins, un centre com- quent l’arrestation d’une dizaine de «Le Syndicat national des travailleurs de
mercial appartenant à un privé et le jeunes après les violentes émeutes l’éducation (SNTE) condamne les actes de
marché de proximité. Des pneus en- qui ont ébranlé la localité à la fin de destruction des édifices publics, et notamment
flammés enfumaient la localité. Les la semaine dernière, comme cela des établissements scolaires, qui empêchent
jeunes vendeurs lançaient des pierres a été le cas dans presque toutes les

PHOTO : H. LYÈS
des centaines d’élèves de rejoindre les bancs
en direction des forces de l’ordre. Au régions du pays. Des émeutiers disent de l’école, sans parler des pertes matérielles
cours des affrontements, un policier avoir agi «après provocations». Ce estimées à des milliards de centimes. Nous
aurait été tué à l’arme blanche. Une serait une vengeance décidée par les insistons pour que les décideurs révisent le
information qui s’est répandue dans jeunes échauffés par la colère. système social algérien et, en premier lieu, le
toute la cité, mais que nous n’avons Le dispositif de sécurité était bien visible Les riverains, impuissants devant la système éducatif et qu’ils ouvrent le champ
pu confirmer. La cellule de com- Des produits ont été saisis, ce qui a manifestation d’une rare violence. violence de ces émeutes, subissent aux libertés syndicales et instaurent une
munication du commissariat central poussé les jeunes vendeurs à riposter Les vendeurs défendent leur «droit les affrontements sans trop savoir justice sociale à travers une juste distribution
d’Alger n’a donné aucune suite à nos avec des jets de pierres. «Ce sont eux, au trottoir». Un jeune protestataire qui soutenir. «Il faut qu’il y ait une des richesses, des logements et des postes
sollicitations. Les passants étaient les policiers, qui nous ont provoqués. raconte : «Ce marché a toujours exis- solution concrète pour ces jeunes, d’emploi.»
dans l’obligation de contourner cette Ils nous insultaient. Ils ont violem- té. Je détiens un étal depuis plusieurs sans les priver toutefois de leur ga-
voie pour se déplacer et les commer- ment frappé un enfant d’une dizaine années. C’est le seul revenu pour ma gne-pain. Ce sont nos enfants, après
ces sont restés fermés durant toute la d’années alors qu’il était juste de famille. En nous privant de ce gain, tout», lance une vieille dame. ◗ ASSOCIATION NATIONALE DES FAMILLES
journée d’hier. Après moins de deux passage et n’avait rien à voir avec ils veulent nous pousser à voler ou à Une jeune femme enceinte, contrain- DE DISPARUS (ANFD) : «LES ÉMEUTES SONT
mois de rupture avec les vendeurs à nous», se justifie un jeune vendeur, agresser les passants !» te de courir pour éviter de se faire LE RÉSULTAT DU VERROUILLAGE»
la sauvette suite à la vaste opération son étal de fortune dans un sac à Un autre, la trentaine, fustige le prési- blesser par les pierres lancées à «Les émeutes qui se généralisent dans tout
menée par les autorités pour l’éra- dos. Les usagers de la route étaient dent de l’APC et autres responsables l’aveuglette par les émeutiers, estime le pays sont, y compris dans leur forme, le
dication du marché informel, cette obligés de rebrousser chemin avant locaux dans la gestion du problème que «ces jeunes sont à la recherche résultat de cet acharnement du pouvoir à
rue a vu, avant-hier, leur retour. Les même d’atteindre le centre-ville, de de l’informel : «Ils ont donné toutes du gain facile. C’est tout. Ils ont été ne concéder aucun espace aux citoyens et
marchands de l’informel avancent crainte des conséquences de cette les facilitations au propriétaire du bénéficiaires de tables au marché de à la société civile et politique. Les familles
que c’est le wali délégué qui aurait proximité. L’APC leur a construit un de disparus subissent les affres de cette
autorisé ces jeunes à exercer «le centre commercial à l’extérieur de
politique. Tout le monde est passé par les
temps de leur trouver une solution». la ville, qu’ils ont boycotté. Chaque
‘mains’ des services de répression : vieilles
Des individus sont venus délimiter
les trottoirs en lots sur lesquels
Les vendeurs à la sauvette s’arrachent jour, l’APC leur adresse des notes
les priant presque de rejoindre leurs
femmes, jeunes, enseignants, médecins,
sont inscrits les prénoms des jeunes
concernés par le partage.
l’espace à la rue de la Lyre étals, en vain. Qu’est-ce qu’ils veu-
lent enfin, ces jeunes, des centres
étudiants…
Après ce verrouillage systématique, les appels
à manifester pacifiquement risquent de ne
Les premiers étals ont refait leur Dans la rue Bouzrina (ex-rue de la Lyre), qui avait été partiellement commerciaux de luxe ?».
pas trouver d’écho (…). Ayant subi le déni
apparition avant-hier. Hier, c’était le débarrassée des vendeurs informels depuis quelques semaines, des Vers 11h, les policiers étaient retran-
grand retour des marchands qui ont chés à la sortie est de la ville. Aucun de justice et l’arbitraire, l’ANFD se déclare
affrontements à l’arme blanche ont été enregistrés hier. solidaire des victimes de la répression et invite
réinvesti les lieux. Les policiers sont Les vendeurs se disputaient les espaces sur la voie publique, sous le n’était visible dans le périmètre «ac-
intervenus dans la matinée, les som- quis» par les émeutiers. les citoyens à se tenir à leurs côtés.»
regard impuissant des riverains et des responsables locaux. F. A.
mant de dégager la voie publique. Fatima Arab
◗ PARTI DU RENOUVEAU ALGÉRIEN (PRA) :
LE RCD À PROPOS DES MESURES DU GOUVERNEMENT «APPEL À L’OUVERTURE D’UN CHAMP
D’EXPRESSION»

«Démagogiques, incohérentes et choquantes» «Le Parti du renouveau algérien déplore


et dénonce les actes de vandalisme et de
sabotage perpétrés contre les édifices publics.
Lgérienessonnent
mesures annoncées par le gouvernement
comme une insulte qui réduit l’Al-
à un tube digestif», affirme le RCD en
communiqué rendu public hier. Selon le même
communiqué, la suspension et l’exonération de
l’IBS ne profiteront qu’à la production et la distri-
censure et l’abus d’autorité ; autant de violences
qui ont accablé le peuple algérien», lance-t-il, en
précisant que les arrestations des manifestants
Le PRA dénonce toute manipulation de cette
fronde juvénile et en appelle au calme et à
l’ouverture d’un champ d’expression libre et
réaction aux mesures prises, samedi soir, par le bution. «Au lieu de prendre la mesure du désespoir «sont commises en violation de toutes les lois en organisé.»
gouvernement en vue de calmer les esprits, après et de la colère d’une jeunesse oubliée, privée de vigueur». Dans ce sens, le RCD exige la libération
quatre jours de violentes émeutes qui ont secoué lieux de loisirs et réduite à se jeter à la mer pour totale et inconditionnelle de tous les détenus. En
plusieurs wilayas du pays. Le RCD dénonce, dans fuir un enfer quotidien, le pouvoir improvise une outre, pour faire la lumière sur les raisons de cette www.algeriatenders.com
ce sens, la réduction de cette révolte populaire à un série de mesures démagogiques, incohérentes et révolte, le parti demande l’ouverture d’un débat
simple mécontentement dû à l’érosion du pouvoir choquantes. A titre d’exemple, l’exonération de général à l’APN. Affirmant qu’il entreprend des Le premier site Internet dédié
d’achat des Algériens. «Nos concitoyens ont le l’IBS n’aura aucun effet sur la baisse des prix contacts avec toutes les forces politiques et socia- aux appels d’offres algériens
droit d’accéder à un pouvoir d’achat décent, mais puisqu’elle concerne un prélèvement annuel sur le les n’acceptant pas le statu quo, le RCD appelle - Classés, triés par secteur d’activité
le gouvernement oublie que l’Algérien a aussi une chiffre d’affaires», estime encore le RCD. aussi à donner une traduction organisée et adaptée - Mise à jour permanente et quotidienne
tête et un cœur. Certes, le jeune Algérien, comme Poursuivant, le parti dénonce les arrestations au soulèvement de la jeunesse. «Le RCD invite les - Plus de 200 000 appels d’offres insérés depuis 6 ans
beaucoup de citoyens, souffre de la cherté de la «brutales» de jeunes manifestants. «Le RCD partenaires de l’Algérie à se garder de tout pro- Démonstration gratuite sur demande
vie, mais il souffre aussi de hogra, de privations condamne avec la plus extrême vigueur les rafles pos, décision ou démarche pouvant disculper ou autres prestations disponibles, nous consulter
de libertés d’expression et d’association et de- de ces jeunes qui sont d’abord les victimes de la réduire la responsabilité du pouvoir en place dans Tél. : 021 28 41 13/18 - Fax : 021 28 41 15
Publicité

mande à être reconnu et respecté dans ses droits politique d’un système qui s’est imposé depuis ce nouveau désastre», conclut le communiqué. E-mail : contact@algeriatenders.com
et devoirs», déclare le parti de Saïd Sadi dans un un demi-siècle par la fraude, la corruption, la Madjid Makedhi
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 6

L’ÉVÉNEMENT
UN DÉBAT NATIONAL EST INDISPENSABLE

Redonner confiance à la jeunesse


Par Mohammed Saïb Musette * connue : habiter un taudis dans un bidonville politique nationale de la jeunesse de manière
permet l’accès rapide au logement. Une situa- globale. Des initiatives ont été prises, mais
tion paradoxale quand on sait que des millions sont restées sans issues. Les jeunes assistent,
ette «révolte» de la jeunesse algérienne

C est un signe d’une société dynamique.


Les jeunes sont sortis dans la rue pour
s’exprimer par le seul moyen qu’ils maîtrisent
de logements sont programmés... mais à la
réception, la désillusion est totale !
Les couches aisées achètent par dizaines les lo-
gements en promotion pour les revendre, avec
de manière impuissante, à un ensemble de dé-
rives que l’Etat tente, tant bien que mal, d’en-
diguer. Sur le plan global, la corruption est un
mal qui gangrène le pays.
le mieux, c’est-à-dire la violence. Cette gé-
une marge de profit, dès la réception. Les autorités ont démontré qu’il existe une
nération n’est pas celle d’Octobre 1988, elle
Il n’est plus question de l’offre qui ne corres- volonté de lutte contre ce phénomène. Des
n’a pas eu d’enfance… elle est socialement
pond plus à la demande, mais d’un véritable actions sont engagées, mais beaucoup reste à
marquée par des actes de violence des années
dysfonctionnement dans les mécanismes de faire.
1990. Le mal est profond.
distribution. Les problèmes de la jeunesse algérienne sont
Cette révolte était-elle prévisible ? Pourquoi
Un débat national sur la crise sociale est in- multiples. La socialisation de jeunes passe par
maintenant ? Quels résultats peut-on attendre
dispensable afin de redonner confiance à la au moins six phénomènes : l’école, le travail,
de ce soulèvement ?
jeunesse. Les jeunes souffrent d’absence de la santé, la famille, le temps libre, la mobilité.
Une révolte attendue ? Le changement social
perspectives. Chaque espace comprend des risques qui me-
ne peut provenir que de la jeunesse.
Les espaces de dialogue social sont limités. nacent la mise en condition juvénile. L’échec
Les avis sont multiples quant à la prévisibilité
Depuis 2007, l’élaboration d’une politique scolaire conduit à la marginalisation.
de cette révolte des jeunes. Pour les uns, la si-
nationale de la jeunesse est attendue. Les Le chômage des jeunes traduit un sentiment

PHOTO : H. LYÈS
tuation sociale n’est pas aussi dramatique. On
ébauches engagées ont vite sombré dans les d’inutilité sociale.
parle de manipulation par une main invisible
couloirs des stratégies sectorielles, chaque L’accès aux soins est limité. On dit bien qu’il
qu’on convoque à chaque convulsion sociale.
secteur devant produire des programmes en faut éviter de prendre des risques sur le plan
Les intellectuels (sic) s’abstiennent de tout
direction des jeunes. L’absence de stratégie de la santé, mais c’est durant la jeunesse que la
commentaire.
Mohammed Saïb Musette intersectorielle devant donner corps à l’unicité prise de risques est plus importante. Les jeunes
Il n’y a pas d’avis à donner. Pour les autres,
d’un programme gouvernemental laisse ainsi restent plus longtemps célibataires, bien qu’on
cette expression est légitime. La misère sociale
des pans entiers de la jeunesse en marge du dé- assiste à une hausse du nombre de mariages.
s’installe durablement. Les clivages entre les travail ni dans le système éducation-formation. veloppement. Le programme national de lutte La famille algérienne est entrée aussi en
«classes sociales» deviennent de plus en plus Pour les jeunes qui occupent un emploi, ils contre le chômage est resté un vœu pieux des crise. La démission parentale est légion dans
visibles. Cette révolte est aussi à inscrire dans sont en majorité «sans sécurité sociale», autre- initiateurs, qui se résignent à mettre en œuvre le monde urbain. Puis, le problème d’accès au
les luttes sociales propres à l’entrée dans le ment dit, ils vivent dans une situation précaire, une politique sectorielle sans aucune assise logement, malgré l’offre publique, la crise per-
capitalisme sauvage, c’est-à-dire où les règles avec un revenu aléatoire, aux humeurs d’un nationale.La société civile naissante peine à siste avec des prix qui dépassent la rationalité
ne sont pas encore établies. secteur privé, prompt à engranger le maximum tracer des perspectives, elle s’alimente des économique.
Notre observation de la quotidienneté indique de profits, à la limite de l’illégalité. actions sporadiques selon les moyens mobili- L’espace de détente, de décompression des
toute une série de malaises sociaux fondés sur Pas de travail décent, exclus du marché du sables à des échelles microsociologiques. La jeunes reste encore limité avec des pratiques
des pratiques d’exclusion, d’où la paupérisa- travail, ces jeunes deviennent de plus en plus soumission de la société civile, du mouvement en décalage avec les aspirations de la nouvelle
tion ambiante de larges couches de la société. un poids pour la famille, une institution en associatif, à une programmation préalable, génération. Quant à la mobilité des jeunes, on
Il existe des couches sociales qui ont accès décomposition avancée avec la démission et/ obéit plus à une solution comptable des deniers assiste encore à des tentatives de prendre la
à l’emploi (donc aux revenus), à la santé, au ou l’impuissance des parents. Elles sont nom- publics. L’évaluation des actions engagées et mer dans des conditions extrêmes.
logement, aux loisirs, à la migration… Pour breuses, les familles qui légitiment les prati- des résultats obtenus sur le terrain reste à faire. La conjugaison de ces risques durant la phase
d’autres couches, l’accès est difficile, voire ques informelles des enfants pour boucler les Il existe pourtant des expressions artistiques de juvénilité mène inévitablement à une situa-
impossible. Les perspectives d’une reproduc- dépenses quotidiennes. qui ne laissent aucun doute sur le malaise so- tion critique, d’où l’explosion sociale qui vient
tion sociale sont floues… L’accès au logement est devenu, ces derniers cial ambiant. d’avoir lieu. Ce réveil de la fougue juvénile
Le taux de chômage publié récemment par temps aussi, un sujet de crises à répétition, La colère de la jeunesse algérienne ne doit pas n’est pas aux antipodes du «nationalisme» que
les autorités donne l’impression d’un marché souvent avec l’organisation de révoltes pu- être minimisée. Cet accès de violence traduit ces mêmes jeunes ont manifesté lors de la
du travail qui fonctionne positivement quant bliques marquées par des actes de violences un malaise profond dont la hausse des prix n’a Coupe du monde. C’est dire l’imprévisibilité
à l’accès à l’emploi. Pourtant, on a pu relever épisodiques. L’éradication des bidonvilles été qu’un argument de circonstance. La vio- du comportement des jeunes ; ils sont capables
qu’il existe 25% de jeunes (16-24 ans) qui sont dans les grands centres urbains est en soi une lence urbaine n’est pas une pratique nouvelle du pire et du meilleur. M. S. M.
auto-exclus – ils ne sont ni sur le marché du entreprise délicate. La stratégie populaire est en Algérie. L’Algérie peine ainsi à élaborer une *Sociologue et chercheur au Cread

UN SURSIS DE HUIT MOIS POUR LE GOUVERNEMENT

La manne pétrolière au secours de l’échec !


ustapha Benbada, le ministre du Commerce, l’a promis : demandes accompagnées de facturiers et de comptes alimentaire mondiale». Quelle prouesse ! Le ministre pense
M à la fin de cette semaine, le prix du sucre sera ramené à
90 DA le kilogramme, et celui de 5 litres d’huile à 600 DA.
sociaux. Des mesures jugées être à l’origine de la
détérioration du pouvoir d’achat et des émeutes que connaît
certainement au matelas de devises généré par la seule rente
pétrolière. Autrement dit, sans cette manne providentielle le
Cette baisse est la conséquence immédiate des décisions l’Algérie ces derniers jours. Sauf si le gouvernement a décidé peuple mourra de faim.
prises par le gouvernement, à savoir la suspension et de faire machine arrière, en renonçant à la lutte contre D’où cette conclusion ahurissante : comment a-t-on fait pour
l’exonération des droits de douane, de taxes et d’impôts l’informel, en retirant ainsi toutes les décisions prises dans ce aboutir, après autant de dépenses, autant de plans de relance
représentant un total de charge fiscale de 41%. sens, l’on retombera, à coup sûr à la fin août dans les mêmes économique, à un résultat si chaotique et si honteux ?
Mais cela n’est valable que durant les 8 prochains mois car les problèmes : flambée des prix du sucre et de l’huile, pour ne Il est faux de penser que les jeunes qui se sont soulevés, l’ont
mesures annoncées par le gouvernement ne seront valables parler que de ces deux produits. fait rien que parce que les prix du sucre et de l’huile ont
que jusqu’au 31 août 2011. A partir de cette date, rien ne dit Et c’est là qu’apparaît le caractère aléatoire des fausses flambé. Ce n’était, en fait que la goutte qui a fait déborder le
que les prix ne flamberont pas une nouvelle fois. Pour deux réponses apportées par le gouvernement à la violente vase. Un prétexte pour exprimer un malaise généralisé
raisons : l’évolution de ces produits de base sur le marché contestation populaire. Le ministre du Commerce le sait très produit par l’échec de toutes les politiques poursuivies
mondial, ensuite l’application des mesures prises bien, c’est pourquoi il se montre rassurant en donnant jusque-là.
dernièrement par l’Exécutif pour lutter contre l’informel. d’autres gages. Il a affirmé avant-hier que l’Etat «disposait Mais un échec que l’Exécutif refuse d’assumer ou feint
Ces mesures qui devraient entrer en vigueur le 31 mars des moyens financiers pour intervenir dès qu’il s’agit de la d’ignorer tant l’argent du pétrole est là pour endiguer les
prochain obligent les grossistes et transformateurs protection des consommateurs d’une flambée exceptionnelle mouvements sociaux. Une aisance financière qui, toutefois,
d’effectuer leurs achats qui dépasseraient les 500 000 DA par des prix». Mais pas seulement. L’Etat était, selon Benbada, cache mal l’étendue du désastre, mais qui sert de soupape à
chèque. Il leur est également exigé de présenter leurs même prêt «à affronter en toute sécurité une éventuelle crise une équipe dirigeante largement contestée. Saïd Rabia
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 7

L’ÉVÉNEMENT
SORTIE MÉDIATIQUE DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR POINT DE VUE

Réquisitoire contre Ce qui devait


arriver arriva !
la jeunesse
u haut de ses 78 ans, jeunes sont en «guerre» avec la toutes les bornes. D’un seul Kablia, qui semble résister dif-
Par Soufiane Djilali

D Daho Ould Kablia, mi-


nistre de l’Intérieur, se
livre depuis quelques jours à un
société, donc «c’est entre eux».
Le pouvoir, dominé par les sep-
tuagénaires et les sexagénaires,
coup et sans aucune précau-
tion, le ministre a décidé que
les jeunes sont… nihilistes.
ficilement au paternalisme, a
ajouté : «Ils aiment toutes les
choses qu’ils ne sont pas en U
ne succession de fausses élections, une subversion armée et
un règne de prédation après, nous revoilà de nouveau dans
les convulsions émeutières de 1988, dans la case de départ
d’un sordide jeu de l’oie. L’explosion de la rue, que tout le monde
véritable réquisitoire contre les n’a rien à se reprocher. Par Comme la réflexion est limitée, mesure d’acquérir autrement
jeunes Algériens. Des jeunes conséquent, la société ne doit Daho Oul≠ Kablia n’a pas tenté que par le vol, par la contre- pressentait depuis quelques années, est finalement survenue.
coupables d’avoir manifesté, s’en prendre qu’à elle-même. d’expliquer pourquoi les jeunes bande, le trafic de drogue. Ils L’impression de déjà vu, de bégaiement de l’histoire, de gâchis
parfois avec excès, leur ras-le- A Algérie-Plus, le ministre va sont dans ce qu’il croit être un ne trouvent pas de dérivatif avéré suscite des sentiments de dégoût, de lassitude et de colère,
bol, leur mal de vivre et leur dé- plus loin, sans crainte de passer état d’esprit. Il s’est contenté dans la musique, le sport, les ingrédients détonants dans une réalité en déréliction.
goût. Les propos du successeur à côté de la vérité et de bles- de citer des raisons qui peuvent voyages. Leur univers, c’est la Tout le monde perçoit plus ou moins les raisons immédiates de
de Yazid Zerhouni désavouent ser la majorité des Algériens : facilement être puisées dans rue de leur quartier.» Cela res- la colère. La cherté de la vie, le chômage endémique, l’injustice
de manière claire toute l’action «Depuis le début des années un cercle proche de l’extrême semble presque à de l’insulte sociale, l’empilement en couches géologiques des problèmes ja-
du Président qui l’a nommé 2000, nous savons qu’il y a droite européenne : «Manque pure et simple. mais résolus et des questions toujours en suspens. C’est aussi ces
à ce poste pour «gagner» la une jeunesse qui est en train de de loisirs, scolarité perturbée, Culpabiliser les jeunes Algé- scandales gargantuesques qui provoquent la nausée, ces trahisons
confiance des jeunes. constituer une génération tout milieu familial désintéressé, riens de cette manière est un d’une certaine élite, ces lâchetés multiples, ce cancer de la cor-
Après avoir gardé le silence à fait différente de celles qui l’influence de la rue et des mé- scandale, de l’irresponsabilité ruption qui a gangrené le corps entier de la société et beaucoup
pendant 48 heures, le ministre l’ont précédée, avec les mê- dias étrangers.» à l’état naturel, de la fuite en d’autres choses encore qui sont venues à bout de la patience d’un
de l’Intérieur s’est exprimé mes conditions de mal vie et Retenons cette dernière raison : avant. peuple en déshérence.
dans une interview accordée les mêmes problèmes qu’ils les jeunes, pour ne pas perdre Ce genre de discours, que les Mais c’est aussi cette incroyable arrogance de l’incompétence
d’abord à l’agence officielle considèrent comme insolubles espoir, doivent se limiter à jeunes Algériens entendent de- économique qui a réduit la gouvernance des richesses du pays à
APS, puis au site d’information pour leur avenir, mais avec regarder les JT en noir et blanc puis au moins dix ans, ne fera du tripotage des lois où les fausses promesses, les mauvais choix
Algérie-Plus. Dans les deux in- la différence qu’il y a chez de l’ENTV et écouter la ra- qu’alimenter la mécanique de et l’absence de toute vision font office de programmes incohérents
terventions, la haine se dégage eux une dose de violence plus dio étatique parler de football la haine et de la révolte et ap- et parfois absurdes ! Après les dépenses de centaines de milliards
comme une tache blanche sur importante qui est justement et du palmier dattier, com- profondir la crise de confiance. de dollars en dix ans –argent faut-il le préciser, provenant d’une
un tapis noir. née de cette période qu’ils ont me du temps du parti unique. Au lieu d’user d’un langage manne naturelle – nous en sommes toujours au même point : 99%
«La frange de jeunes, dont nous vécue lors de la décennie 1990. Les difficultés d’accès consta- conciliant, compréhensif et de nos devises sont assurées par le pétrole ! Comme le disait Al-
connaissons par ailleurs la Ils sont extrêmement nihilistes tées hier au réseau social fa- ouvert, Daho Ould Kablia a berto Moravia, «pour gagner de l’argent, il faut une compétence,
situation difficile, s’est mise en et pessimistes», a-t-il affirmé. cebook ou à YouTube – des choisi la voie de la provocation, pour le dépenser, il faut une culture». Il est clair que la compé-
position de fracture totale par Au-delà du fait que Daho Ould sites que Daho Ould Kablia ne de la fermeté mal placée, bref, tence n’était pas au rendez-vous, l’Algérie ne gagnant rien par ses
rapport au reste de la société», Kablia reconnaît implicitement connaît peut-être pas – souli- de la mise à nu d’un pouvoir propres efforts. Quant au deuxième terme de la sentence, chacun
a-t-il tranché. Autrement dit, les que le pouvoir qui gère le pays gnent que le pouvoir passe à un incapable de se ressaisir et peut se faire son idée. De tous les bouts par lesquels nous pouvons
milliers de jeunes qui étaient «depuis le début des années stade supérieur de la censure. de remettre l’Algérie sur le prendre le problème, la responsabilité remonte au président de la
dans les rues depuis le 5 janvier 2000» a complètement échoué La Tunisie a tenté de faire la chemin de la modernité et des République. Si les jeunes s’expriment dans la violence et le nihi-
2011 sont en «rupture» avec la à rendre l’espoir aux jeunes et même chose. Tout le monde sait libertés. Et comme on ne fait lisme, détruisant au passage autant les biens publics que privés, ils
société mais pas avec le pou- à régler leurs problèmes, il y où en est ce pays, aujourd’hui. pas du neuf avec du vieux, la se mettent également eux-mêmes en grand danger.
voir. Dans la lecture approxi- a une dose de mépris chez cet Continuant ses «belles pen- cause est entendue. A l’heure où ces lignes sont rédigées, deux de nos concitoyens
mative de Ould Kablia, les homme politique qui dépasse sées» sur les jeunes, Daho Ould Fayçal Métaoui sont décédés (que leurs parents et proches acceptent nos sincères
condoléances). Espérons que cette liste s’arrêtera. Et contraire-
ment à ce qu’a pu dire l’un des membres de ce gouvernement, ces
MORT D’UN JEUNE ALGÉRIEN À HAMMAMET (TUNISIE) jeunes n’avaient aucun autre moyen pour dire leur souffrance. La
vie politique est pratiquement sous scellés, les syndicats indépen-
dants muselés, la presse surveillée, les manifestations pacifiques
La famille exige une enquête interdites… Même la «harga» a été traitée par les autorités soit par
le mépris (qualifiée de «mode») soit par la répression.
En s’asseyant sur le trône, Monsieur Bouteflika a immédiatement
n appel poignant vient d’être lancé par soir même dès son admission à l’hôpital, les actions utiles, hélas, aucune suite n’a été informé qu’il ne sera pas un trois quarts de président en assumant
U Mme Belhadj Cheikh, tante de Faycal, un
étudiant de 22 ans, mort dans des conditions
alors que ses trois amis, plongés dans un
coma profond, se battent contre la mort. «Le
donnée à ce jour», souligne Mme Belhadj.
Aujourd’hui, elle revient à la charge et exige
tous les pouvoirs, ceux, régaliens, de l’Etat mais aussi ceux de
l’économie, de l’APS et de tous les autres démembrements de
suspectes en Tunisie et enterré jeudi dernier décès de mon neveu n’a été déclaré que le qu’une enquête soit ouverte sur les circons- l’Etat. Rien ne devait faire obstacle à sa volonté, ni celle du peuple
à Mostaganem. Très éprouvée par cette 31 décembre et les familles n’ont été infor- tances de cette tragédie, d’autant que les ni celle d’aucune institution, la Constitution n’étant là que pour se
perte, Mme Belhadj exige une enquête sur mées que le 2 janvier, par l’une des victimes témoignages qu’elle a pu obtenir sur place plier à ses propres désidératas.
la mort de son neveu et appelle les autorités qui, après avoir repris connaissance, a télé- font état de lenteurs dans l’intervention des Aujourd’hui, Monsieur Bouteflika doit tirer les conséquences de
algériennes à assister les familles des deux phoné à ses parents. Lorsque mon frère s’est secours et l’évacuation des jeunes Algériens sa politique. L’Algérie doit faire repentance en revenant à tous ses
autres camarades du défunt, encore hospi- rendu en Tunisie pour récupérer la dépouille à l’hôpital. enfants. La vie politique doit être permise à tous les citoyens dans
talisés en Tunisie dans un état comateux. de son fils, la police tunisienne l’a informé «Nous voulons que l’Etat algérien agisse le cadre de lois démocratiques. Organiser le débat politique, la
Le récit de Mme Belhadj relève d’une vérita- que le consulat d’Algérie avait été contacté pour que les familles affectées puissent saine compétition des compétences dans le cadre de l’Etat de droit
ble tragédie. immédiatement après le drame. Mais celui- trouver aide et assistance auprès de nos reste l’unique solution structurelle pour le pays. Construire de
A peine quatre jours après l’enterrement ci n’en a jamais informé les familles qui représentations à l’étranger, comme cela se vraies institutions et un vrai Etat, voilà de nobles objectifs.
de son neveu Fayçal, elle exige la vérité étaient dans la confusion totale quant à la passe dans tous les pays du monde soucieux En attendant, pour tous ces jeunes qui ne croient plus en rien, il
sur la mort de ce dernier en Tunisie et ex- cause du drame. Mieux, lorsque nous avons de préserver l’intégrité et la sécurité de faut un message vrai. Il faut immédiatement réorienter la politi-
horte les autorités à prendre en charge téléphoné dimanche matin (2 janvier), il n’y leurs ressortissants», conclut-elle. Mme Bel- que économique vers la production tous azimuts en assurant une
les deux camarades du défunt, admis à avait personne pour donner suite à notre hadj exprime sa colère de voir les parents de couverture sociale réaliste mais juste. Il faut ouvrir un vrai horizon
l’hôpital de Nabeul dans un état coma- préoccupation. Le comble est que lors de Mouloud et Lahbib terrassés par la douleur d’espoir. L’argent existe largement pour cela. Il est préférable de
teux et dont les parents, sans ressources, l’enlèvement de la dépouille à l’aéroport, de ne pas pouvoir ramener leurs enfants fau- le «risquer» dans une telle entreprise que de le condamner en pure
ont du mal à les transférer vers le pays. un représentant du consulat a remis un mes- te de moyens et d’assistance. Poignant, l’ap- perte au profit des puissances étrangères qui ne pourront rien, de
En fait, Fayçal Belhadj, Benaouda Youcef, sage de condoléances destiné à la famille. pel de Mme Belhadj est en vérité un cri du toutes les façons, pour maintenir ce régime.
Tigrine Mouloud et Bachiri Lahbib, tous En conclusion, pour toute assistance de cœur, voire un appel de détresse… L’Algérie a besoin d’un vrai acte de patriotisme. C’est à cette aune
des étudiants âgés de 20 à 22 ans, ont dé- la part du consulat, le père du défunt a eu Salima Tlemçani que l’histoire retient ses héros. S. D.

Anderson
cidé de faire leur premier voyage par route une lettre de condoléances à l’aéroport !»
vers la Tunisie pour y passer les fêtes de fin Benaouda Youcef, contre l’avis de l’équipe
d’année. «Il fallait voir l’euphorie dans la- médicale, est transféré par ses parents en
quelle ces gamins se trouvaient à la veille du Algérie, alors que Tigrine Mouloud et
départ. Ils étaient tellement heureux que je Bachiri Lahbib sont toujours hospitalisés.
n’ai pas pu m’empêcher de leur passer ma Le premier fait un blocage des reins et se
voiture. C’était leur premier voyage. Arrivés trouve en réanimation, alors que le second National Express
le 28 décembre, ils ont loué un bungalow à est toujours dans un coma profond. Leurs
Hamammet. Le lendemain, la mort était au
rendez-vous», raconte Mme Belhadj.
parents sont totalement désespérés et n’ar-
rivent pas à les faire évacuer vers l’Algérie.
Votre solution de transport
Les quatre étudiants sont transférés, dans «Après l’enterrement de mon neveu, j’ai
la nuit du 29 au 30 décembre, à l’hôpital saisi par mail le consulat et l’ambassade Livraison de 400kg à 20T et plus/48 wilayas
de Nabeul dans un état comateux. Selon d’Algérie en Tunisie pour leur demander Transport/Logistique/Dépotage TC/Entreposage
les premières informations que la famille d’aider les deux jeunes encore hospitalisés
va obtenir difficilement, ils auraient été
intoxiqués par les gaz que dégageait un
et nous aider à faire la lumière sur les cir-
constances de cette tragédie, nous aider à
www.andersonlogistique.com
chauffe-bain défectueux. Faycal décède le situer les responsabilités pour entreprendre ZI Oued Smar, 021 51.33.44/0555 95.45.45. Fax 021 51.47.27
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 8

L’ÉVÉNEMENT
RÉVOLTES SOCIALES EN ALGÉRIE ET EN TUNISIE

Similitudes et différences
Par Yassin Temlali militants syndicaux et politiques. Les 2008, par une autre très longue (5 liste Tewfik Ben Brik) ont maintenu Elle l’a aussi soutenue en portant sa
protestations sociales dans l’arrière- mois), dans les localités du bassin mi- dans ce pays un niveau de mobilisation voix dans la presse mondiale, qui
es révoltes sociales actuelles pays, moins impliqué que Tunis dans nier de Gafsa, et en août 2010, par de politique appréciable en des circons- continue à recueillir ses informations

L en Tunisie et en Algérie ont été


provoquées par des malaises
socioéconomiques similaires, qui ont
les luttes démocratiques de ces derniè-
res années (avec une exception notable
pour une ville comme Gafsa), rappel-
violentes manifestations à Ben Guer-
dane (près de la frontière libyenne)
contre des mesures gouvernementales
tances de répression aussi dures. Elles
ont uni des centaines de militants dans
un large front contre la «dictature
auprès de «sources syndicales».
La direction de l’UGTT a, certes,
appuyé la candidature de Ben Ali à la
particulièrement affecté des couches lent la gravité du déséquilibre régional restreignant le commerce transfron- policière» qui a accueilli de nouveaux présidence en 2004 et 2009 (au prix
juvéniles, peu intégrées dans le sys- entre deux Tunisie : l’une accaparant talier. Cependant, avant janvier 2008, acteurs (bloggers opposés à la censure, d’une crise intérieure) et la majorité
tème économique. Elles prennent les les investissements et les opportunités le régime de Ben Ali avait réussi à artistes, etc.). Un tel front n’existe de ses membres, rassemblés autour du
mêmes formes, celles d’affrontements d’emploi et l’autre, principalement réduire les contestations sociales à leur pas en Algérie, où les «démocrates» secrétaire général Abdesselam Jerad,
violents avec les forces de sécurité agraire, peu atteinte par les bienfaits dimension syndicale. restent profondément divisés par leurs sont loin d’être indépendants. Toute-
et d’attaques contre les symboles de du «miracle tunisien». Conjuguée aux satisfecit que lui adres- anciennes divergences sur l’attitude à fois, cette organisation n’en compte
l’Etat. Elles n’en présentent pas moins En Algérie, les contrastes de dévelop- saient le FMI et l’UE, si répétitifs prendre envers l’islamisme armé et le pas moins à ses échelons intermé-
des différences qu’il est intéressant de pement ne sont pas négligeables entre qu’ils en devenaient ennuyeux, cette régime qui le combattait au nom de la diaires (directions des syndicats de la
relever. les villes et les campagnes, le Nord et paix civile relative lui avait fait croire «sauvegarde de la République». Fonction publique : santé, éducation
La révolte de la jeunesse algérienne le Sud, etc., mais ils semblent avoir que son «modèle de développement» La constance de la Ligue tunisienne nationale, etc.), des dirigeants suffi-
a commencé à Oran et Alger, avant été éclipsés dans les consciences par bénéficiait de l’adhésion de toute la des droits de l’homme (LTDH), des samment radicaux pour saluer l’inti-
d’embraser l’Est et l’Ouest, le Nord et des contrastes encore plus choquants, population et que de tous leurs droits, comités de défense des détenus d’opi- fadha de Sidi Bouzid en des mots plus
le Sud, les régions montagneuses et les entre la richesse de l’Etat et la stagna- les Tunisiens n’étaient plus intéressés nion a maintenu en éveil l’intérêt francs que ceux du bureau exécutif.
Hauts-Plateaux. En ébullition pendant tion des revenus des salariés, entre les que par le «premier» d’entre eux, se- international pour la situation des L’implication de dizaines de syndica-
de longues années, si l’on en juge par énormes besoins en termes d’emplois lon une déclaration de Jacques Chirac libertés en Tunisie. Connues grâce listes dans les luttes démocratiques de
la fréquence des protestations socia- et la dilapidation des deniers publics à Tunis (décembre 2003), le «droit aux télévisions satellitaires et à In- ces dernières années est également un
les depuis le «printemps noir» (avril par des responsables corrompus ou de manger». Le pouvoir tunisien a ternet, les luttes de ces collectifs ont fait notoire.
2001), l’arrière-pays a passé le té- dans des grands projets confiés aux consacré cette longue période plus servi d’antidote au fatalisme que les Leur radicalisme explique que la
moin aux quartiers traditionnellement sociétés étrangères pour des raisons ou moins «paisible» au niveau social autorités œuvraient à propager parmi direction de la centrale ne cède pas
contestataires des deux plus grandes électoralistes (leur inauguration rapide (1987-2008) au démantèlement des la population. Ce sont des militants complètement aux pressions des auto-
villes algériennes, notamment ceux de par le président Bouteflika). organisations du courant islamiste politiques, syndicaux et associatifs rités, qu’elle appuie les populations
la capitale, d’où, il y a plus de 22 ans, Cette prise de conscience de l’ap- (les années 1990) et à la lutte contre le qui, aujourd’hui, organisent la solida- révoltées et appelle même à élargir le
était partie l’intifadha d’octobre 1988. profondissement des inégalités a été mouvement démocratique (les années rité avec les habitants de Sidi Bouzid, champ des libertés (déclaration du 4
En Tunisie, en dépit de l’extension aiguisée par les forfanteries des mi- 2000), d’autant plus revigoré que le de Gafsa et de Kasserine. Ce sont eux janvier 2011).
géographique des protestations, leurs nistres d’Ahmed Ouyahia, qui ne parti El Nahda s’était sensiblement af- également qui portent leur voix dans Ce n’est pas le cas pour l’Union géné-
foyers demeurent les régions déshé- manquent pas une occasion d’aligner faibli sous les coups d’une répression les médias internationaux. rale des travailleurs algériens (UGTA),
ritées du Centre (Sidi Bouzid) et de les chiffres mirobolants des réserves d’une rare férocité. La presse officielle de plus en plus inféodée au régime
l’Ouest (Kasrine, Gafsa, etc.), où le de change, des revenus des exporta- et semi-officielle n’hésitait pas à agi- LE RELAIS EFFICACE DU SYNDICAT depuis l’arrivée de Bouteflika au pou-
régime de Zine El Abidine Ben Ali est tions d’hydrocarbures et des recettes ter l’épouvantail de l’insécurité pour EN TUNISIE voir, en 1999, et dont la majorité des
perçu comme une coterie régionaliste, du «Fonds de régulation», géré depuis justifier la chape de plomb imposée à Si le régime de Ben Ali a éliminé secrétaires nationaux sont membres
qui favorise la capitale et le Sahel au une décennie comme une caisse noire la société. La baisse de l’intensité de d’importantes médiations possibles des deux «partis officiels», le FLN et
détriment de l’intérieur. Il n’y a pas eu échappant à tout contrôle parlemen- la rébellion islamiste chez le voisin entre lui et la population (partis crédi- le RND. Cette soumission au gouver-
d’«émeutes» à proprement parler dans taire. Elle explique la violence du occidental a privé Ben Ali de son édi- bles, associations...), il n’a pas réussi à nement a achevé de détacher d’elle des
les quatre gouvernorats du Grand- ressentiment envers les autorités (les fiant «contre-exemple». Les soulève- concrétiser le rêve caressé par Habib pans entiers de syndicalistes, qui l’ont
Tunis (Tunis, Menouba, Ariana, Ben attaques contre les administrations ments populaires qu’a vécus l’Algérie Bourguiba de transformer l’Union quittée pour des syndicats autonomes
Arous), ni dans le touristique Cap- publiques, etc.) aussi bien que le ca- dès 2001 ont achevé de démontrer que générale tunisienne du travail (UGTT) plus combatifs. Elle explique sa qua-
Bon (Nabeul, etc.), et l’intensité de ractère national du soulèvement. si dans ce pays fortement agité, les en un syndicat-maison. Contrepoids si-indifférence aux contestations en
l’agitation sociale est réduite dans «impératifs du combat antiterroriste» au pouvoir politique depuis l’indé- cours dans le pays. Celles-ci n’ont fait
les gouvernorats du Sahel (Sousse, L’ALGÉRIE : UN CONTRE-EXEMPLE ne servaient plus à étouffer le front so- pendance et terrain d’action privilégié l’objet que d’une seule déclaration
Sfax, etc.). Dans toutes ces régions, la POUR LES UNS, UN EXEMPLE cial, il pourrait en aller de même dans pour la gauche radicale, l’UGTT n’a (rendue publique le 7 janvier 2011),
contestation prend plutôt la forme de POUR LES AUTRES un Etat aussi «stable» que la Tunisie. pas soutenu la jeunesse de la Tunisie dans laquelle elle défend le point de
manifestations de lycéens et d’actions L’intifadha de Sidi Bouzid n’a pas Les batailles démocratiques menées profonde seulement par des sit-in, vue du gouvernement qui accuse les
de soutien à la jeunesse insurgée à été un coup de tonnerre dans un ciel en Tunisie (notamment depuis 2001, dont deux devant son siège central, le «spéculateurs» d’être à l’origine de la
Sidi Bouzid, Gafsa... menées par les serein. Elle a été précédée, en janvier avec les actions de soutien au journa- 25 décembre 2010 et le 7 janvier 2011. crise actuelle. Y. T.

MOHAMED HENNAD. Politologue


«Il ne s’agit pas d’un simple feu de paille»
«Réduire ces émeutes à une simple protestation contre l’augmentation des Chez nous, cette défaillance se traduit par le refus faire bouger les lignes à l’intérieur du régime ?
du pouvoir d’avoir des canaux de communication Jamais ! Si vous voulez dire, par là, que ce
prix de première nécessité, c’est faire montre de myopie», autres que ceux qu’il impose. régime va se ressaisir à cause de ces émeutes, il
a estimé Mohamed Hennad, professeur de sciences politiques Est-il juste de considérer l’émeute comme faut savoir qu’il n’a plus peur de personne. Il ne
à l’université d’Alger. une espèce d’enfant illégitime d’un système veut écouter personne maintenant qu’il a, plus
dictatorial en ce qu’il exclut toute forme de ou moins, vaincu le terrorisme, mais grâce aux
Propos recueillis déjà ! Mais, faisons attention : cela ne veut pas contestation pacifique avec le verrouillage des sacrifices des enfants du peuple, il faut le dire.
par Hacen Ouali dire qu’il s’agit, forcément d’un simple feu de espaces d’expression ? Souvenez-vous que dans le passé une petite parole
paille. Car des faits anodins peuvent être, par- L’expression «enfant illégitime» est en soi une contestataire faisait trembler le trône. Maintenant,
Que vous inspire cette révolte qui touche pra- fois, annonciateurs de grands bouleversements, connotation très péjorative. Je ne vais, donc, pas la aucune contestation, aussi violente qu’elle puisse
tiquement toutes les régions du pays ? Se limite- impensables avant leur déroulement ! Eh oui, la prendre à mon compte. Certes, il est dans l’ordre être, ne semble à même de troubler la quiétude de
t-elle seulement à la question de l’augmentation souris peut bien accoucher d’une montagne ! Ré- des choses qu’un pouvoir comme le nôtre exclut ce pouvoir.
des prix des produits de large consomma- duire ces émeutes à une simple protestation contre toute forme de contestation pacifique porteuse La réponse du gouvernement est-elle à la
tion ou serait-elle plutôt d’ordre politique ? l’augmentation des prix des produits de première d’un projet sérieux, parce qu’il est un pouvoir qui mesure du cri de colère de cette jeunesse dont le
Tout d’abord, je dois attirer l’attention sur le fait nécessité, c’est faire montre de myopie. Primo, se sent non seulement faible, mais aussi incapable moins qu’on puisse dire est qu’elle va mal ?
que l’analyse d’un événement de ce genre devrait les Algériens, comme tous les autres peuples de de se réformer sans s’exposer à de vrais risques. Malheureusement, le pouvoir refuse de voir dans
s’inscrire dans une perspective qui va au-delà des la planète, ne sauraient être pris pour de simples Quant au verrouillage des espaces d’expression, lesdites émeutes un message politique quelcon-
observations empiriques. Autrement, on risque de tubes digestifs, même dans les cas d’«émeutes il me semble qu’au contraire, en Algérie, vous que. Il se contente de prendre les revendications
passer à côté de la plaque. Pour ce qui est de ce que du pain». Secundo, ce n’est finalement pas l’aug- pouvez dire beaucoup de choses, parfois n’im- affichées ça et là à la lettre. A vrai dire, le gouver-
vous qualifiez de «révolte», je remarque que les mentation des prix dont il est question ici, mais bel porte quoi, pourvu que vous n’en veniez pas à nement n’offre pas de solution idoine, mais donne
émeutes se sont caractérisées par quatre faits ma- et bien du problème du pouvoir d’achat. Et qui dit l’essentiel. Pour le régime, «les chiens aboient, la l’impression de céder en disant à la population
jeurs : les émeutiers ne comptent pas, parmi eux, «pouvoir d’achat» dit justice sociale. On est, donc, caravane passe» ! qu’il a décidé, non pas d’annuler, mais de surseoir
ceux qui vivent directement la douleur du marché en plein cœur de la problématique de la gouver- Cela veut-il dire, pour autant, que nous sommes (pour quelques mois seulement) à des mesures qui
; les émeutes sont plus extensives (d’envergure nance du pays. dans la liberté d’expression et de communication, sont, pourtant, impératives pour réduire l’hydre de
nationale) qu’intensives (mobilisation très limitée Que signifie pour vous l’émeute en tant que a fortiori la communication politique ? Evidem- l’économie informelle.
jusqu’à présent) ; ces émeutes s’apparentent, plus mode d’expression ? ment pas. Il faut souligner, quand même, que Cette économie qui continue à faire subir au
ou moins, à une jacquerie – sans mots d’ordre Il faut savoir que l’émeute est un état d’âme. Un la communication dans notre pays pose déjà un pays des dommages considérables, tant en ce qui
soutenant une vision politique quelconque –, ce tel état d’âme est l’expression d’un sentiment, problème fondamental, tant au niveau de la société concerne l’organisation rationnelle de l’activité
qui peut facilement induire en erreur ; absence de non seulement de fragilité sociale, mais surtout de que de la classe politique. Si bien que l’on a du que par rapport au manque à gagner en termes de
leadership auquel les émeutiers semblent ne pas perte de dignité humaine. Et lorsque les choses en mal à débattre de nos problèmes sereinement, fiscalité, en sus des dangers qu’une telle économie
s’y prêter. Même les courants islamistes se trou- arrivent là, cela veut dire défaillance en matière c’est-à-dire efficacement. représente et pour la santé publique et pour l’envi-
vent hors coup, et c’est peut-être une belle avancée de gouvernance et, du coup, de communication. Pensez-vous que ces événements pourraient ronnement. H. O.
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 9

L’ÉVÉNEMENT
CHRONIQUE D’UN RASSEMBLEMENT PACIFIQUE AVORTÉ

Quatre heures au commissariat


de Staouéli
lace des Dauphins, Staouéli, 15h. Nous «Présentez-vous, j’ai dit ! Donnez vos papiers !»

P devons assurer la couverture d’un rassem-


blement prévu à 16h auquel avait appelé le
comité intercommunal de Aïn Benian-Staouéli.
Nous refusons là encore d’obtempérer. Nous leur
rétorquons : «Hadi hogra ! C’est une injustice fla-
grante ce que vous venez de faire. Vous ne savez
En avance d’une heure sur le rendez-vous, nous pas qu’on est libres et indépendants depuis 1962
prenons la température en sirotant un thé en com- ?!» Une meute de policiers se jette sur nous. Ils
pagnie de notre collègue Samy, reporter-pho- s’acharnent à nous arracher des mains les feuilles
tographe. Deux camions de la police et un 4x4 pliées sur lesquelles nous griffonnions nos peti-
sont positionnés sur l’artère principale. 15h30, tes notes, ainsi que notre stylo. L’un d’eux lâche
les policiers, harnachés comme il se doit, com- : «Hadou houma elli yechaâlou fe’nnar. Ce sont
mencent à occuper la placette. Les participants ceux-là les pyromanes.» Leur chef s’égosille :
au rassemblement, de leur côté, jaugent discrè- «Aya eddouh ! Embarquez-le ! Et passez-lui les
tement les lieux et se tiennent à la périphérie de menottes ! Ça lui apprendra à se moquer de nous
l’agora pour ne pas se faire épingler. A mesure !» Un de ses éléments s’exécute et nous passe
que les minutes s’égrènent, une certaine nervo- les menottes sans ménagement. Les poignets
sité gagne les policiers. 15h50, Hamid Ferhi, rudement attachés derrière le dos, nous serons
militant du MDS et membre actif du comité in- escortés ainsi jusqu’au véhicule de la police tel
tercommunal, accompagné de deux militants de de vulgaires délinquants, sous le regard ébahi de
la cause démocratique, prenait place dans un café la foule. C’est la première fois que nous subis-
attenant à la place des Dauphins. Il n’avait pas sions un tel traitement. Pourtant, nous avons l’ha-
entamé son café que les policiers se sont rués sur bitude des arrestations policières, mais cette fois,
lui pour l’empoigner brutalement et le conduire l’agressivité de la police et la brutalité des rafles
manu militari vers un fourgon de police. C’était sont montées de plusieurs crans. Nous nous
le signal. La police avait donc décidé que le ras- voyons ensuite jetés à l’arrière d’un véhicule de
semblement n’aurait pas lieu et tenait à «neutra- marque Volkswagen. Un Caddy. Dans le petit
liser» d’emblée les principaux animateurs d’une panier à salade, il y avait déjà les deux fils Ferhi
manifestation qui se voulait pourtant résolument ainsi que le jeune qui était attablé avec eux. Il

PHOTO : SAMI K.
pacifique. Les policiers reviennent très vite à était lui aussi menotté. Le contact métallique des
la charge. Une grande confusion s’installe. Les menottes est affreux. Terriblement dégradant.
badauds suivent, impuissants, incrédules, la Cela a le goût de l’injustice. Un policier fouille
scène. Ils ne comprennent pas ce qui se passe. Ils notre sac dans le véhicule et en extirpe notre
voient bien qu’il n’y a ni casse ni casseurs dans carte de presse. «Vous êtes journaliste ? Pourquoi Scène de l’arrestation du militant Hamid Ferhi (en lunettes) sur la place les Dauphins de Staouéli,
le périmètre fortement quadrillé par la police. vous n’avez pas voulu décliner votre identité ?» dimanche dernier
Un homme en costume beige qui sortait de la hurle-t-il, avant de nous abreuver d’un flot d’obs-
mosquée d’en face, et qui voulait participer au cénités : «PD ! Aghyoul (bourricot)! On vous dit commissaire, nous invite dans un bureau mitoyen l’origine d’une liasse de tracts qu’il avait sur son
rassemblement, est sévèrement rabroué. Un de vous présenter et vous nous répondez : ’je suis pour un premier entretien. Essayant d’expliquer bureau : «C’est toi qui a rédigé ce tract ? Allons,
agent de l’ordre, armé d’un gourdin, vocifère : un extraterrestre ?’ ce qui nous a valu cette interpellation, il lance : avoue, c’est ton style.» «Non, ce n’est pas mon
«Edennaw gaâ lel qahwa ! Parquez-vous tous On va vous présenter devant le procureur et vous «Vous savez, vous, vous dites nous allons tenir style, j’écris mieux que ça», fait Hamid du tac
dans le café !» S’ensuivirent des vérifications de allez vous expliquer avec lui !» De notre côté, un rassemblement pacifique. Mais nous, nous au tac. Dans un autre tête-à-tête avec le chef de
papiers inopinées. Un policier s’approche d’une nous répliquons : «Walech tahagrou fe echaâb ?» avons d’autres informations que vous n’avez pas. la police judiciaire, ce dernier nous interroge
table à laquelle étaient agglutinés quelques jeu- (Pourquoi matez-vous le peuple ?) Et ce que vous ne savez pas, c’est qu’à 250 m de sur nos opinions politiques. «Vous êtes de quel
nes. Il vérifie les pièces d’identité et voilà qu’il l’endroit où vous étiez, nous avons mis la main courant ? Abrika ? Vous êtes de gauche ?» C’est
ordonne aux trois jeunes assis de le suivre. Deux «HADI HIYA BLED EL ÎZZA WEL KARAMA» sur 10 bouteilles d’essence. Ailleurs, nous avons l’une des obsessions de la police en ce moment :
parmi eux n’étaient autres que les fils de Hamid 16h05. Le trajet vers le siège de la sûreté urbaine débusqué des pneus prêts à être utilisés. Selon qui manipule qui ?
Ferhi, dont un mineur. Cela semblait suffire pour de Staouéli est court. Chemin faisant, les gens des informations sûres, il y avait un groupe qui L’ambiance alternait ainsi entre interrogatoire,
faire d’eux des suspects. Les vives protestations nous décochent à travers la large vitre arrière allait profiter de votre rassemblement pour faire petites confidences de commissariat et des
des amis de Hamid et des autres participants à ce des regards hébétés, angoissés, parfois compa- des actions qui allaient porter gravement atteinte moments de tension. Comme cette séquence où
rassemblement avorté n’y font rien. tissants. La stupeur règne sur la ville. Très vite, à l’ordre public.» Le commissaire part ensuite de un officier entre intempestivement et ordonne
nous sommes introduits dans un bureau où cette confidence : «Nous consentons d’énormes sèchement à l’un des subalternes de saisir nos
«JE SUIS UN EXTRATERRESTRE !» nous serons entassés tous les cinq car l’homme sacrifices, mais malheureusement, personne ne téléphones portables. L’attente commence à se
Cette première démonstration musclée étant au costume beige est bientôt arrêté lui aussi. Le reconnaît notre mérite. Dans les films améri- faire longue. Bientôt, des officiers de la PJ font
faite, les policiers se chargent de notre cas. Il rassemblement se tient désormais sous les aus- cains, l’image du policier est valorisée, dans les irruption. Ils se dispatchent les «clients» du
est vrai que nous leur avons quelque peu facilité pices de la police, songeons-nous. Djamel, un films français aussi. Mais chez nous, quoi que jour pour les auditionner officiellement. Le jeu
la tâche : nous prenions des notes d’une façon jeune commissaire, ordonne de nous enlever les nous fassions, notre image reste toujours exécra- des questions-réponses est assez serré. «Mais
ostentatoire pendant qu’ils accomplissaient leur menottes. L’homme en costume beige fulmine : ble. Que faut-il que nous fassions pour avoir les pourquoi vous n’avez pas demandé d’autorisa-
besogne. Fatalement, leur chef finit par s’en «Je ne vous pardonnerai jamais de m’avoir in- faveurs du peuple ? Peut-être faudrait-il changer tion ? Vous ne pouvez pas faire de marche sans
agacer et le montre avec véhémence : «Vous, sulté par le nom de ma mère ! Hadi hiya bled la couleur de cet uniforme ? Je crois que c’est autorisation, vous le savez !» demande l’officier
qu’est-ce que vous faites là ? Présentez-vous ?» el îzza wel karama ?! C’est ça une Algérie forte une haine qui puise ses racines dans l’époque qui a hérité de notre dossier. En marge du PV
martèle-t-il. Scandalisés par les scènes auxquel- et digne ! (slogan de campagne de Bouteflika, coloniale. On continue à voir en nous l’image d’audition qu’il tape sur son clavier, on peut lire
les nous venions d’assister, nous ne nous mon- ndlr)». Des officiers de la police judiciaire du colonisateur d’hier. Pourtant, nous sommes le motif de notre interpellation : attroupement
trâmes guère coopératifs, devons-nous l’avouer. remplissent une fiche de renseignements pour exactement comme vous et pour nous aussi, le non autorisé et distribution de tracts. En haut du
«Je suis un extraterrestre», lançons-nous avec chacun d’entre nous. Cette formalité accomplie, sucre et l’huile sont chers.» procès-verbal, il est fait mention de l’arrestation
une franche impertinence. Une réplique qui aura c’est une interminable attente qui commence en des «moudabirine», les «cerveaux», de l’opéra-
ARRESTATIONS PRÉVENTIVES tion. D’ailleurs, une bonne partie de l’interroga-
pour effet de sortir nos «matons» de leurs gonds. ballottant d’un bureau à l’autre. Djamel, le jeune
L’homme tente de justifier l’intervention mus- toire tourne autour de notre relation avec Hamid
clée de ses hommes en ajoutant : «Ce n’est pas le Ferhi : «Le connaissez-vous personnellement ?
moment pour ce genre d’actions, Monsieur. Vous Vous a-t-il appelé la veille du rassemblement ?
n’avez pas la moindre idée de ce que nous endu- Avez-vous l’habitude de vous appeler mutuelle-
rons au quotidien depuis plusieurs jours. Nous ment ? Etes-vous membre d’un parti politique ?
essayons à grand-peine de ramener le calme, Attention, on va vérifier dans les archives !» Le
et vous, vous venez tout gâcher.» Et d’évoquer policier s’évertue, en outre, à décrypter nos notes
l’argument des «arrestations préventives» pour gribouillées sur la feuille de papier, à présent
expliquer cette vague d’interpellations. La police froissée. A la fin, il imprime le PV d’audition
a besoin de noms. avant de nous inviter à le relire et à le signer.
De boucs émissaires. Et Hamid Ferhi est pré- 19h40. Nous sommes invités à une visite médi-
senté comme un «meneur». Dans les couloirs du cale pour un «certificat de bonne santé». Retour
commissariat, nous demandons justement de ses au poste. Le commissaire Rachid B. nous tend
nouvelles. «Ils l’ont emmené à Zeralda», indique pièce d’identité et carte de presse, et nous lance
l’un de ses fils. C’est mauvais signe. Mais à no- un au revoir hâtif. «Yak on vous a bien traités»,
tre grand soulagement, Hamid est rapatrié vers sourit-il. Il est 20h. Omar Belhouchet, le direc-
le commissariat de Staouéli. Le commissaire teur général d’El Watan, vient en personne nous
principal Rachid B. nous reçoit tous les deux, en récupérer. A l’heure où nous mettons sous presse,
PHOTO : SAMI K.

aparté. «Avant, tu jouais la défense, maintenant, Hamid Ferhi et ses deux fils doivent comparaître
tu joues l’attaque», le pique-t-il. «Ah, non, j’ai devant le procureur près le tribunal de Chéraga
toujours joué l’attaque», riposte Hamid. Le pour «tentative de rassemblement pacifique»…
commissaire interroge le fougueux militant sur Mustapha Benfodil
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 10

L’ACTUALITÉ

RACHAT DE DJEZZY JOURNÉE NATIONALE


DES HÉPATITES B ET C
L’évaluation confiée Un mal
à Sherman & Sterling non encore
● Outre le cabinet choisi provisoirement, neuf cabinets conseil et banques d’affaires
avaient répondu, le 24 novembre 2010, à l’appel du ministère pour l’accompagner
maîtrisé
méliorer la prise en charge des malades porteurs des

’acquisition de Djezzy par


dans l’opération d’évaluation de Djezzy.
A hépatites B et C est le message lancé, hier, par l’as-
sociation SOS Hépatite à l’occasion de la célébra-

L l’Etat algérien sera accom-


pagnée par le cabinet Sher-
man & Sterling LLP France, dont
tion de la Journée nationale des hépatites à Alger. La liste
des patients ne cesse de s’allonger et les moyens de prise en
charge restent insuffisants. Si l’association se démène pour
arriver à hospitalier et aider les patients à surmonter leur
l’expertise devrait permettre de maladie, les praticiens font face à d’énormes difficultés
déterminer, dans un délai de pour assurer un traitement adéquat aux malades, évalueret
trois mois environ, la valeur de contrôler l’évolution de la maladie qui est souvent fatale
l’entreprise de téléphonie mo- lorsqu’elle est mal prise en charge.
bile Orascom Telecom Algérie Cette journée a été ainsi l’occasion pour ces praticiens
(OTA). d’interpeller le ministère de la Santé sur le manque de cer-
La procédure avait été initiée par tains produits et du matériel nécessaire pour le traitement
le gouvernement en novembre de cette lourde maladie.
2010 en vue de déterminer la Comme ils ont insisté sur les aspects liés à la préven-
valeur d’OTA et de mettre fin tion contre cette pathologie en renforçant les textes légis-
aux surenchères, suite notam- latifs relatifs au certificat prénuptial exigeant des examen

PHOTO : MALIKA TAGHLIT / ARCHIVES


ment aux déclarations du russe médicaux pour le VIH et les hépatites et l’obligation d’un
Vimpelcom, nouveau proprié- dépistage du virus de l’hépatite B chez la femme enceinte
taire d’Orascom Telecom Hol- lors du premier trimestre.
ding (OTH), qui avait avancé le Le Pr Debzi, gastroentérologue et chef de l’unité hépa-
chiffre de 7,8 milliards de dollars thologie du CHU Mustapha Pacha, plaide pour la mise en
pour l’évaluation de sa filiale place d’une vingtaine de centres thérapeutiques à travers le
algérienne. territoire national et pour assurer un contrôle pour savoir
Le gouvernement Ouyahia, qui «qui fait quoi et s’assurer de la qualité du traitement»,
avait entamé des négociations a-t-il souligné, avant de signaler que ce traitement revient
en vue du rachat de Djezzy en à «2 millions de dinars par an par malade». D’où l’im-
2010, devrait les poursuivre dans Le cabinet Sherman & Sterling LLP France propose 100 jours pour évaluer Orascom Telecom Algérie portance d’«assurer une prise en charge rationnelle et
les mois à venir avec le groupe seront des arguments à faire de Djezzy pour un montant de compagner dans l’opération de qualité», a-t-il ajouté, en déplorant l’application de la
OTH, détenteur de la licence de valoir. 2,155 millions de dollars et a pro- d’évaluation de Djezzy. circulaire exigeant des patients atteints de l’hépatite C de
téléphonie mobile exploitée par Dans une déclaration au sein de posé un délai de 100 jours pour Il s’agit de RSM (Tunisie) avec se faire soigner dans leur localité d’origine. Le Pr Debzi
la marque Djezzy et seul interlo- l’APN, le chef du gouvernement l’achèvement de cette évaluation. une offre financière de 6,58 mil- a également rappelé la nécessité et l’importance de déve-
cuteur reconnu par l’Algérie, qui avait souligné, il y a quelques Selon un avis d’attribution provi- lions de dollars, du groupement lopper les moyens et les outils de diagnostic de qualité, à
veut être confortée dans l’exerci- mois, que Djezzy devait encore soire de marché, rendu public par Rothschild (avec 12,55 millions l’image des techniques de biologie moléculaire pour le
ce de son droit de préemption par «régler 17 milliards de dinars voie de presse par le ministère traitement et le contrôle de cette maladie.
de dollars), Cuturs-Mallet-Pre-
une évaluation financière claire, et s’acquitter des dettes envers des Finances, le cabinet Sherman Le ministère de la Santé s’était engagé pourtant, l’année
vost-Mosle-LLP (USA - 1,8 mil-
préparée par un cabinet conseil. l’ARPT et de celles engendrées & Sterling LLP France a obtenu dernière, à mettre en place le matériel nécessaire. En vain.
La loi de finances 2009 avait lion d’euros), Renaissance Ca-
par la dissolution de l’opérateur 98 points sur 100, soit 58 points pital (GB - 14,36 millions de L’orateur a, par ailleurs, déploré l’absence flagrante de
instauré le «droit de préemption» du fixe Lacom» en novembre sur 60 pour l’offre technique prise en charge des cancers du foie. Les centres sont dé-
selon lequel tout changement dollars), HSBC (8,19 millions de
2008. Lacom, qui employait 163 et 40 points sur 40 pour l’offre pourvus de moyens et de certaines techniques telles que la
de propriétaire en matière de dollars), Swicorp (Arabie Saou-
personnes, avait acquis en 2005 financière. chimio-embolisation, la radiofréquence, etc. D’autant plus,
licence doit être fait avec l’aval dite - 6,38 millions d’euros), regrette-t-il, que la transplantation hépatique n’a pas atteint
la seconde licence de téléphonie Selon le ministère des Finances,
de l’Autorité de régulation de la fixe en Algérie pour 65 millions les autres soumissionnaires ayant Grant Thornton (3,6 millions sa vitesse de croisière : «Le programme avance au ralenti.
poste et des télécommunications de dollars. OTH est également participé à l’appel d’offres ont un d’euros), Global Investment Il ne bénéficie d’aucun soutien et des malades attendent.»
(ARPT) et des pouvoirs publics. accusée par la Banque d’Algérie délai de dix jours pour introduire House (Koweït, 10,43 millions L’association SOS Hépatite entend intensifier les campa-
Le gouvernement devra se pré- de fraude dans le transfert de 190 un recours auprès de la Commis- de dollars) et Goetz Partners (Al- gnes d’information et de sensibilisation afin de réduire les
parer également, en cas d’échec millions de dollars, avait précisé sion nationale des marchés de lemagne - 8,82 millions d’euros). risques d’infection et de complications.
des négociations pour le rachat M. Ouyahia. fournitures au sein du ministère La valeur des offres est comprise Le président de l’association, M. Bouallag, a insisté sur la
de Djezzy, à un éventuel arbi- Il est à noter que le cabinet Sher- des Finances. entre 1,8 million et 10,8 millions prévention et l’assistance psychologique des patients.
trage international durant lequel man & Sterling LLP France, Outre le cabinet choisi provisoi- d’euros (au taux du jour, 14,36 Le président de la section ordinale des chirurgiens-dentis-
l’expertise financière concernant sélectionné pour évaluer OTA, rement, neuf cabinets conseil et millions de dollars). Les délais tes d’Alger, le Pr Berkane, est revenu sur l’importance de
la valeur de l’entreprise et les a remporté l’appel d’offres in- banques d’affaires avaient ré- proposés, quant à eux, vont de 2 l’hygiène qui doit faire l’objet d’une surveillance constante
manquements de Djezzy à la ré- ternational pour l’accompagne- pondu, le 24 novembre 2010, à mois (RSM) à 6 mois (Roths- par le ministère de la Santé au niveau des cabinets
glementation fiscale algérienne ment de l’opération de rachat l’appel du ministère pour l’ac- child). Zhor Hadjam dentaires. Djamila Kourta

CONDITIONS D’OBTENTION DE VISA DE COURT SÉJOUR EN FRANCE


Les hommes d’affaires algériens s’élèvent contre la décision
a Confédération nationale du l’honneur. Cette dernière por- nombreux documents exigés
L patronat algérien (CNPA) et
l’Union nationale des entrepre-
tera sur la non-sollicitation du
titre de séjour ni prétendre au
auparavant, à savoir l’attestation
de mise à jour Casnos, le béné-
neurs publics (UNEP) s’élèvent bénéfice d’une prestation so- fice sur chiffre d’affaires, l’his-
contre les mesures prises récem- ciale ou médicale. Une déléga- torique du compte commercial
ment par les autorités consu- tion composée des présidents en dinars… relèvent, selon ces
laires françaises concernant les des organisations : SEVE, CAP, opérateurs, de la confidentialité.
conditions d’obtention de visa CGEA, CNPA, UNEP, CIPA Les hommes d’affaires algé-
court séjour en France. et de la CACI, a été reçue par riens estiment que ces mesu-
Dans un communiqué rendu le secrétaire d’Etat chargé de res freinent leur circulation. De
public hier, les opérateurs éco- la Communauté algérienne à plus, leur application risque de
nomiques algériens considèrent l’étranger. régresser les échanges commer-
cette décision comme étant «dis- La CNPA et l’UNEP interpellent ciaux entre les deux pays. Ces
criminatoire et excessive» dans les autorités algériennes afin de hommes d’affaires s’interrogent
la mesure où elle n’est imposée prendre en charge ce dossier. sur ce que serait la réaction des
qu’aux opérateurs algériens. Ces deux organisations visent opérateurs économiques fran-
PHOTOS : D. R.

Ces mesures obligent les opé- essentiellement l’annulation de çais dans le cas où les autorités
rateurs économiques algériens ces mesures ainsi que l’obtention algériennes exigeraient d’eux le
qui veulent se rendre en France d’allégement de la procédure en même dossier ?
de signer une déclaration sur matière de visa court séjour. Les Djedjiga Rahmani
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 11

R E P O R TA G E

YENNAYER DANS LES AURÈS

Les brindilles séculaires de l’la Fatima


● Le couple octogénaire, témoin et acteur de la Révolution, a toujours vécu dans ces murs qui cachent aussi des casemates
gorgées de souvenirs et de légendes des combattants de l’ALN.


Vue du village séculaire de Ca’cho dans les Aurès

Fatima et Belkacem Sbaâ

PHOTOS : EL WATAN

nayer, le jour de l’an amazigh et son n’oublie jamais de disperser de l’herbe vre et se partager ses parties, selon un de la famille, raconte le temps où on

A 85 ans, l’la Fatima se pré-


pare encore à fêter Yennayer.
Aussi loin que ses souvenirs
puissent l’emporter, elle se
rappelle qu’elle n’a pas raté une seule
fois cette fête qui a beaucoup de signi-
fications pour les Berbères des Aurès.
contingent de rites et coutumes. Pour
la maîtresse des céans, Yennayer est un
jour de travail. La liste des activités est
exceptionnellement allongée en cette
journée exceptionnelle. Accueillir un
nouveau cycle appelle un rituel sans
et des dattes dans les quatre coins de sa
maison. Pendant ce temps, les grains
de blé cuits dans l’eau bouillie ont fini
de grossir. Le résultat (cherchem) est
ensuite mélangé à la farine de blé et de
dattes dures, obtenue grâce à la meule
tirage au sort. Ici, la solidarité n’est pas
un vain mot, c’est un code de conduite
inscrit aux fondements de la commu-
nauté et aussi une règle de subsistance
pour tous.
LES CHOSES
partait à pied à La Mecque pour ac-
complir le hadj. Aujourd’hui, la datte
est disponible sur les étals de la ville la
plus proche. Ça l’est beaucoup moins
pour une place pour le hadj, une desti-
nation dont rêve le couple Sbaâ.
fanfares mais chargé de symboles. La traditionnelle. L’la Fatima vient de pré- La soirée, femmes et hommes séparés,
A Ca’cho, la dechra des Ouled Abdi prière de l’aube, une fois accomplie, parer son premier plat : la b’sissa. ONT BEAUCOUP CHANGÉ des groupes se forment autour des
Ousbaâ, il ne s’agit pas de répéter l’la Fatima et toutes les femmes du Le menu spécial comporte aussi le zi- Debout aux côtés de sa grand-mère, foyers de feu ; après les ripailles, place
une tradition ancestrale ; c’est, en fait, village s’arment de leurs cruches pour raoui (galette découpée en menus mor- Toufik (20 ans) acquiesce au moindre aux échanges et aux réjouissances ;
le seul mode de vie. Dans ce village aller chercher de l’eau à la fontaine. ceaux, mélangé à la pâte de dattes), détail raconté et affirme maintenir la rien de mondain, que des gaâdas fra-
chaoui, témoin d’un siècle lointain, le Même si d’ordinaire des jerricans en ar’rab (des morceaux de galette char- tradition. Vieux et jeunes vivent de la ternelles. Parfois, musique et danse
seul trait de civilisation est l’électricité. plastique ont remplacé les vieilles cru- gés du nectar de dattes), des gâteaux même manière à Ca’cho, il faut dire s’invitent aussi autour du «guessab» et
Même les voitures ne peuvent y accé- ches en terre cuite, cette dernière est (adhemin), sans oublier le must des qu’il n’y a pas d’autre choix. son «b’nadri».
der, faute de route. Une vingtaine de gardée pour des occasions pareilles. must de Yennayer, tahrirt, une soupe Toutefois, bien des choses ont changé La nouvelle année est entamée ainsi
familles vivent pourtant ici avec leurs Des brindilles de gazon sont cueillies épaisse, à base de semoule bouillie. pour tous. On est loin du temps, en dans la joie et la bonhomie. La sym-
enfants, privées de tous les standards aux abords de la fontaine et placées Le soir, c’est chakhchoukha au poulet effet, où l’on parcourait des centaines bolique se résume à souhaiter richesse
de confort, mais pas de leur dignité. entre l’embouchure de la cruche et ou bien du couscous à la viande pour de kilomètres à pied pour aller dans le et bonheur pour le foyer, des mots
L’la Fatima et son vieux chibani, aâmi l’entonnoir, symbole du renouvelle- ceux capables de se le permettre. Mais, Sud s’approvisionner en dattes. Avec qui ont une tout autre résonance dans
Belkacem Sbaâ, n’ont jamais quitté ment et du bien apporté par l’année qui souvent, les gens qui n’ont pas de tout le sérieux que lui assure son âge, cette contrée épargnée par la vanité de
leur maison, en dépit de l’insistance s’annonce. moyens cotisent pour acheter une chè- ammi Hamid Timizar, un ami et voisin notre ère. Nouri Nesrouche
de leurs enfants installés quelques
kilomètres plus loin, dans la commune COUSCOUS, ZIRAOUI…
de Oued Taga (Ighzer n’Taka), com- De retour à la maison, une tâche aussi T’KOUT : LES SYMBOLES SOUS LES CAILLOUX
munément appelée Bouh’mar. Dans utile que symbolique l’attend. Il s’agit «Yerya U suggas, youdfed U suggas, rabba r’ n un rituel particulier au cours de leur sortie dans les
leur foyer d’un autre âge, l’austérité de nettoyer la cheminée (ici, c’est le yhenna». Une année s’achève, une année commence, bois.
est un doux euphémisme. La grande boulot de la femme) de la suie (akendil que Dieu nous apporte le bonheur. C’est par cette Il s’agit de renverser les gros cailloux pour les
pièce, qui comprend le salon, la cham- en tamazight local) à l’aide du balai formule que les gens de T’kout accueillent le nouvel an déchiffrer selon des codes traditionnels. Ainsi, une
bre à coucher et la cuisine, pourrait fait à la main (thagouft). La suie ré- qui correspond au 14 janvier du calendrier julien, pierre au-dessous de laquelle la femme découvre des
être gardée telle quelle et transformée cupérée est mise dans un panier avec en décalage de deux jours par rapport au calendrier fourmis veut dire qu’elle aura une année financière
en musée. les trois pierres (inguen) qui servent grégorien. abondante. Une pierre qui contient plusieurs trous
Le couple octogénaire, témoin et ac- à porter la marmite sur le feu, puis Dans ce village du sud de Batna, comme partout signifie que l’année qui commence apportera un
teur de la Révolution, a toujours vécu jetée loin de la maison comme pour se ailleurs en terre chaouie, Yennayer, le nouvel an nouveau toit. Le mariage a ses symboles aussi. Un
dans ces murs qui cachent aussi des débarrasser du vieux pour le remplacer amazigh, renferme une symbolique particulière, caillou auquel est accroché un insecte veut dire que
casemates gorgées de souvenirs et de par du neuf. De retour, elle ramasse de illustrée par la fête et l’activité des femmes. En plus du l’année sourira à la femme si elle est célibataire et lui
légendes des combattants de l’ALN. la terre et trois nouvelles pierres, pour nettoyage général des maisons, le changement des apportera mariage et foyer. La mère qui découvre un
Sous ce toit noirci de suie, on a vécu son coin de feu, qu’elle va enduire trois pierres du fourneau et la cueillette de l’herbe joli insecte peut s’attendre à marier son fils dans les
la routine de tous les jours aussi et d’abord de beurre naturel. Pour attirer verte, symbole de richesse, les femmes accomplissent mois qui suivent. N. N.
toutes les fêtes possibles, comme Yen- le bonheur pour la maison, l’la Fatima
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 13

I N T E R N AT I O N A L E
EN BREFF ALORS QUE LES VIOLENCES ONT REPRIS DANS LE CENTRE-OUEST DU PAYS
● AL QODS
LA SECRÉTAIRE D’ETAT
AMÉRICAINE, Hillary Clinton, a
estimé dans la nuit de dimanche à
Le régime de Ben Ali dos au mur
a révolte sans précédent que
lundi que la destruction par Israël
d’un ancien hôtel à Jérusalem-
Est, chargé de symboles pour
les Palestiniens, compromettait
L connaît la Tunisie depuis la mi-dé-
cembre contre le chômage et le ré-
gime policier instauré depuis près de 24
le processus de paix. «Nous ans par le président Benali a dégénéré le
nous sentons concernés par le week-end dernier en émeutes sanglan-
début de démolition de l’hôtel tes, faisant quatorze morts à Thala et
Shepherd de Jérusalem-Est», a Kasserine selon le gouvernement, et au
déclaré Mme Clinton à l’issue de moins 23 selon l’opposition. Après une
son arrivée à Abou Dhabi pour accalmie de quelques heures, celle-ci
des entretiens sur le processus s’est poursuivie hier pour la troisième
de paix au Proche-Orient semaine consécutive dans plusieurs
ainsi que sur l’Iran et l’Irak.
«Cette évolution préoccupante localités du pays. Alors qu’un homme
compromet les efforts de paix blessé dimanche par balles a succombé
visant à établir deux Etats pour lors de son hospitalisation, les affron-
parvenir à une solution», a tements entre manifestants et forces de
affirmé la chef de la diplomatie l’ordre ont repris, en effet, dans les villes
américaine. «Cette démarche de Kasserine, Thala et Regueb, situées
va notamment à l’encontre de la dans le centre-ouest de la Tunisie. A
logique d’un accord raisonnable Kasserine (290 km au sud-ouest de
et nécessaire entre les parties sur

PHOTO : DR
Tunis), un homme atteint de plusieurs
le statut de Jérusalem», a-t-elle balles et admis à l’hôpital dimanche,
poursuivi. «Nous estimons que
par des négociations de bonne
Abdelbasset Kasmi, a succombé à ses
foi, les parties devraient convenir blessures hier matin, selon Sadok Ma-
mutuellement d’une issue qui hmoudi, membre du bureau exécutif La révolte, à sa troisième semaine consécutive, continue d’enregistrer des affrontements entre les manifestants et la police
réponde à leurs aspirations de l’Union régionale des travailleurs
concernant Jérusalem, tout en tunisiens (UGTT). Slimane Roussi, un enseignant défen- des manifestations dans ce pays. La où le régime de Benali bénéficie de la
préservant son statut pour les La même source a également fait état seur des droits de l’Homme. Le mé- Tunisie et l’Union européenne, déjà protection de certains poids lourds de
gens à travers le monde», a-t- d’«un grand nombre» de personnes contentement populaire ne semble pas liées par un accord d’association, ont l’UE. Le président tunisien, signale-t-
elle ajouté. «En fin de compte, blessées qui se trouvaient en réani- près de s’arrêter. Au contraire, il peut à lancé en mai 2010 des négociations en on, devait prononcer hier une allocution
l’absence d’une solution dans mation à l’hôpital de Kasserine, placé tout moment s’étendre à l’ensemble de vue d’un renforcement de leurs rela- télévisée, sa deuxième intervention à la
ce conflit nuit à Israël, nuit aux sous contrôle de l’armée. D’après des la Tunisie. tions, dans la perspective d’un «statut télévision depuis le début des troubles
Palestiniens, nuit aux Etats- A Tunis, la capitale du pays où des avancé» qui serait accordé par l’UE. «Il à la mi-décembre, rapporte le journal
Unis ainsi qu’à la communauté
médecins, l’établissement manque de
internationale» a-t-elle estimé. sang pour traiter les blessés. Sadok manifestations sont prévues est urgent de demander à l’Union euro- Assabah. Dans sa première allocution,
Mahmoudi a indiqué par ailleurs que les aujourd’hui, des unités de la police péenne de suspendre les négociations le chef de l’Etat avait jugé les manifes-
manifestations s’étaient poursuivies à la antiémeute ont commencé d’ailleurs pour le statut avancé en cours», a es- tations violentes inacceptables, estimant
● MALI mi-journée dans le centre de Kasserine,
devant le bâtiment du syndicat régional.
à se déployer dans le centre-ville pour
renforcer le dispositif sécuritaire dans
timé la présidente de la FIDH, Souhayr
Belhassen. «Il faut que ces négociations
qu’elles portaient atteinte aux intérêts
de la nation. De son côté, le gouverne-
DES HÉLICOPTÈRES de l’armée A Regueb, la police est intervenue la capitale. Toujours au chapitre des sur le statut avancé soient suspendues, ment tunisien a réitéré la «légitimité»
française ont patrouillé hier au pour disperser les habitants qui ma- droits de l’homme, nous avons appris en attendant d’intégrer tout ce que du mouvement social en Tunisie, mais
dessus de la région malienne de nifestaient à l’occasion de la mise en hier que la Fédération internationale des nous demandons depuis des années fustigé des médias accusés d’ «exagérer
Ménaka (nord-est), deux jours terre des morts du week-end. Dans cette ligues de droits de l’homme (FIDH) a (...) et que soient respectés le dévelop- ou de déformer les faits». A rappeler que
après la mort de deux otages localité, totalement paralysée en ce jour réclamé la suspension des négociations pement de la démocratie et les droits la Tunisie est un pays où la presse est
français dans la zone frontalière de marché hebdomadaire, l’armée a sur un «statut avancé» de partenariat de l’Homme», a ajouté Mme Belhassen. muselée et où l’opposition politique ne
entre Niger et Mali. Deux entre l’Union européenne (UE) et la Mais il est peu probable que l’appel de dispose d’aucune marge de manœuvre.
Français de 25 ans avaient été
tenté de s’interposer entre les forces
enlevés vendredi soir dans un de sécurité et les manifestants, selon Tunisie, en raison des violences lors la FIDH soit entendu dans la mesure Zine Cherfaoui et agences
restaurant de Niamey par des
hommes armés qui les avaient
conduits au nord de la localité de
Tiloa, vers la frontière malienne. 33 MORTS ASSOMBRISSENT LE RÉFÉRENDUM
Ils ont péri samedi au cours
d’une opération menée, «en
zone frontalière», par l’armée
nigérienne et des commandos
La paix n’est pas pour demain au Sud-Soudan
des forces spéciales françaises.
e référendum sur l’indépendance du Sud-Soudan
Quatre hélicoptères de combat de
l’armée française ayant participé
à l’attaque avaient stationné
L a été assombri hier par l’annonce de la mort de 33
personnes lors de combats ces derniers jours dans la
sur le petit aéroport de Ménaka. région contestée d’Abyei, à la lisière entre le Nord et
Le rapt des deux Français n’a le Sud du plus grand pays d’Afrique. De longues files
pas encore été revendiqué, mais d’attente s’étendaient, au deuxième jour du scrutin,
tous les soupçons se portent devant les bureaux de vote de Juba, la capitale du Sud-
sur la branche maghrébine d’Al- Soudan, de même qu’à Rumbek et Wau, deux impor-
Qaïda (Aqmi), déjà responsable
de plusieurs enlèvements de
tantes villes de cette région semi-autonome, selon des
Français au Sahel. journalistes de l’AFP sur place.
«C’est un long périple, mais je me devais de venir
voter. C’est important de voter pour la liberté», estime
● CORÉE SUD Combi Martin, un étudiant qui a pédalé deux jours sur
son vélo afin de se rendre de son village à Rumbek.
PHOTO : DR

LA CORÉE DU SUD a rejeté le Mais cette impressionnante participation a été assom-


dernier appel à la négociation, brie par les combats continus dans la région d’Abyei,
lancé officiellement hier par zone frontalière revendiquée par le Nord et le Sud-Sou-
Pyongyang, a indiqué une dan. Des affrontements armés opposent depuis ven- Les Soudanais dans l’attente de l’ouverture des bureaux de vote
porte-parole du ministère de dredi la tribu sudiste Dinka Ngok et les nomades arabes
l’Unification. «Notre camp Misseriya dans un secteur situé près du Bahr al-Arab mis). La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, ou au Sud devait avoir lieu dimanche, mais il a été re-
n’acceptera pas les propositions appelant les pays de la région à soutenir Khartoum et poussé sine die en raison de différends sur l’éligibilité
du Nord», est-il précisé. «Ce
- ou rivière Kiir - à l’intérieur de l’enclave d’Abyei.
n’est pas le moment de tenir «Ils nous ont attaqués trois fois jusqu’à présent, et nous Juba, a déclaré hier qu’il fallait «aider le peuple du des électeurs. Près de quatre millions de personnes sont
des discussions telles qu’elles nous attendons à d’autres attaques aujourd’hui (hier, Sud-Soudan à subvenir à ses nombreux besoins» et inscrites sur les listes pour le référendum d’autodé-
sont proposées par la Corée Ndlr). Au cours de ces trois attaques, les Misseriya «travailler avec le Nord et y investir pour qu’il voit les termination du Sud-Soudan. Les analystes, et même
du Nord», a-t-elle ajouté. Selon ont tué entre 20 et 22 Dinka», a déclaré à l’AFP l’ad- bénéfices d’une action très courageuse qui a permis la classe politique à Khartoum, pronostiquent une
KCNA, le Nord a proposé de tenir ministrateur en chef de la région contestée d’Abyei, le de passer d’une situation de conflit à une situation de victoire de l’option sécessionniste. Mais au moins 60%
des discussions le 27 janvier à sudiste Deng Arop Kuol. compromis». des électeurs inscrits doivent voter afin que le résultat
Kaesong. Pyongyang a également Les Misseriya, nomades arabes qui migrent chaque Paris a exhorté Nord et Sud à s’engager à «maintenir du référendum soit valide.
proposé des pourparlers entre les année du Nord vers Abyei en quête d’eau et de pâturage la paix» quel que soit le résultat du référendum. Le Les responsables politiques sudistes avaient donc
Croix-Rouge des deux pays le 1er pour leur bétail, ont de leur côté accusé les Dinka Ngok gouverneur de l’Etat du Kordofan-Sud, Ahmed Ha- appelé la population à se rendre en masse aux bureaux
février dans la ville sud-coréenne d’avoir initié les hostilités. «Treize Misseriya ont été roun, s’est rendu dimanche à Abyei afin de calmer le de vote dès le début du scrutin. Ce scrutin est le point-
de Munsan.
Le canal de liaison pour la Croix- tués depuis vendredi et 38 blessés», a déclaré à l’AFP jeu entre les deux tribus. «Ahmed Haroun est venu clé de l’accord de paix global ayant mis fin en 2005 à
Rouge, au village frontalier de Hamid al-Ansari, un des leaders Misseriya. «Une dimanche, la seule chose qu’il voulait était de sécuriser plus de deux décennies de guerre civile entre le Nord,
Panmumjom, serait également patrouille de l’ONU est sur le terrain afin d’évaluer la l’accès à l’eau pour les Misseriya», a accusé M. Kuol, musulman et en grande partie arabe, et le Sud, afro-
rouvert le 12 janvier, a ajouté situation», a déclaré à l’AFP Kouider Zerrouk, porte- signe du climat de méfiance régnant dans cette région. chrétien, appelé à devenir le 193e pays de la planète, et
l’agence nord-coréenne. parole de la mission de paix de l’ONU au Soudan (Un- Un référendum sur le rattachement d’Abyei au Nord l’un des plus pauvres. AFP
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 14

C U LT U R E

SALON DU COLLECTIONNEUR AU CENTRE DE LOISIRS FOLIO


SCIENTIFIQUES DE DIDOUCHE MOURAD L’humour aigre
de Rédha Houhou
A la découverte de reliques
● A l’initiative de l’Etablissement arts et culture, le Centre de loisirs scientifiques de Didouche Mourad
ou quand les
âmes étaient
à Alger accueille, du 8 au 25 janvier, le Salon du collectionneur.
sages
C
ette initiative n’est pas nouvelle en
soi puisque du temps du Comité des
fêtes de la Ville d’Alger, le Salon Par Djilali Khellas
du collectionneur était inscrit dans
les calendriers de cet organisme. ’humour de Rédha Houhou émane de la vie
Preuve en est avec la tenue de deux
salons de ce genre en 1992 et en 1998. Quatorze
exposants, atteints par le même virus, sont venus
exposer leurs reliques. Des reliques datant, pour la
L quotidienne, d’événements particuliers et
rares et de certains épisodes insignifiants
de la rue, de la ville, de la campagne. Dans son
célèbre recueil de satires humoristiques intitulé
plupart d’entre elles, entre le début du XIXe siècle et Avec l’âne d’El Hakim (1) , l’auteur collectionne
la fin du XXe. Des collectionneurs, venus avec leurs les courtes esquisses, continuant ainsi une
objets anciens exhumer et mettre au parfum du jour tradition algérienne séculaire qui a traversé les
certains pans de notre histoire. Cette collection temps, malgré son oralité. Mais l’esquisse de
multiple est la somme d’objets ayant une certaine Rédha Houhou est toujours pourvue d’un sujet,
valeur esthétique, historique, appréciée pour leur d’un personnage. L’auteur garde comme telle
rareté et leur originalité. «Le public d’amateurs qui la direction déterminée par le genre du récit.
a grandi s’est ouvert à de nouvelles classes sociales, Sans doute l’humour exige de la clarté d’esprit
de nombreux collectionneurs d’art collaborent par et de l’inspiration, mais aussi les bons senti-
des donations, soit à l’enrichissement de musées ments d’un auteur intègre ou nationaliste(2),
déjà existants, soit à la création de nouveaux espa- comme dans le cas de Rédha Houhou, qui com-
ces d’exposition en offrant au regard de tous leurs bat le mal, la traîtrise et l’état d’esprit arriéré de

PHOTOS : D. R.
collections personnelles», lit-on dans la préface ses concitoyens.
de la fiche de présentation de ce salon. L’ensemble En un mot, tout ce qui fait partie de cette caté-
des collectionneurs exposent des objets anciens gorie de gens répugnants que l’auteur met tantôt
variés ayant trait à la cartophilie, la philatélie, la
photographie, la dinanderie, la poterie, les pièces de
monnaies et les billets de banque algériens, les pin’s une première fois à un certain Olivier Canovi et une la photographie dévoile toute une série de cali-
et les bijoux berbères. Lyès Meziani est un collec- seconde fois à un étudiant algérien en géophysique. bres d’appareils de photos datant du XIXe siècle.
tionneur de plus d’une trentaine d’années. Il aime Antiquités ici et là, on retrouve d’anciens livres de Ce collectionneur passionné retrace les grandes
chiner, faire des achats et effectuer des échanges lecture en langue française de cours préparatoire étapes historiques et techniques de l’appareil
divers dans le domaine de la photographie. Il pro- de la collection Hatier, un certificat d’études pri- photo, avec plus d’un siècle d’évolution à travers
pose plusieurs haltes historiques. Dans une vitrine, maires, une plume sergent-major, des crayons de une collection d’appareils datant de 1880 à 1970,
est agencé un vieux cartable marron au cuir usé cahiers et de couleurs. Les deux autres vitrines sont en passant par les chambres noires, les détectives,
– datant des années cinquante – ayant appartenu consacrées à l’univers de la photo. Ce spécialiste de les folding et les pellicules. La marque alleman-
de, Leica (1925), explique-t-il, a révolutionné
le monde de la photographie avec son format
24x36 et son objectif à visée télémétrique de 50
mm. L’œil est en admiration devant cet appareil
de photographie en miniature à bobines baptisé le
Kombi remontant à 1892. Il a été inventé par Al- en boîte, tantôt les fustige avec passion et haine.
fred Kinpel. Une propulsion à travers le temps est Rédha Houhou sait observer la vie qui l’envi-
à l’honneur avec cette chambre en bois de 1880 ronne. Il sait saisir des événements qui donnent
de format 3x18. Lyès Méziani excelle également lieu à des sarcasmes. Il sait dépeindre, avec art,
dans la collecte d’anciennes photographies prises les plaisanteries amicales ou belliqueuses et ca-
à l’intérieur de studios répertoriés à travers le ricaturer, on ne peut mieux, les personnes qu’il
territoire national. Il propose, ainsi, des clichés connaît. Il n’invente pas des sujets et ne cherche
mettant en avant-plan le quotidien, parfois diffi- nullement à mettre les gens dans des situations
cile, de la population algérienne sous l’occupation humoristiques. Rédha Houhou écrit aisément.
coloniale. Ces images, qui parlent d’elles-mêmes, L’humour est en lui. Cette qualité est la preuve
sont signées par des auteurs français, suisses, alle- d’une spontanéité et d’une inspiration trempées
mands et espagnols. dans une imagination générale. Nous remar-
quons dans le receuil (Avec l’âne d’El Hakim)
PASSION NUMISMATIQUE
que la place d’honneur est réservée à cet animal
Parmi ces photographes de talent ayant révolution- de labeur qui est l’Ane, avec un grand «A».
né leur temps, citons entre autres Ernest Karsenty Mais, contrairement aux «autres animaux de
de Mascara, A. Lagard de Tizi Ouzou, Jean Geiser la tribu», l’Ane de Rédha Houhou est un «sage
à Bab Azzoun (Alger). Le collectionneur espère qui parle». Il discute avec «son créateur», son
que «ces photographies contribueront d’une part auteur et donne son avis sur toutes les péripéties
à la vulgarisation de l’ensemble des collection- de la vie des Algériens des années quarante.
neurs, et d’autre part à sensibiliser les jeunes L’auteur tient à raconter lui-même et l’on sent,
et à susciter en eux cette passion dévorante». dans la plupart de ses récits et de ses esquisses,
Boussaâd Mohamed Saïd est un mordu de sa présence ou celle de son «âne», ce qui donne
monnaies et de billets de banque. Il propose une non seulement du piquant, mais des situations
collection de mille pièces et d’une centaine de burlesques très appréciées par le lecteur.
billets de banque en circulation en Algérie entre Dans certains cas, quand le besoin se fait sentir,
les années 1920 et les années 1980. Deux francs en Rédha Houhou a recours également à la fable
argent datant de 1901 et de 1944, un billet de mille ou au conte populaire, et cela avec beaucoup
francs de 1924 ou encore un billet de cinq dinars de doigté. Cette bigarrure de formes donne au
sont autant de monnaies à découvrir avec intérêt recueil une sorte de cassure qui n’est certes pas
et curiosité à la fois. Le collectionneur Abbad désagréable, puisque l’auteur sait garder la cou-
Azzedine exhibe quatre bijoux en argent de famille leur humoristique et le mordant satirique.
d’une valeur inestimable. Ces bijoux, datant de Rédha Houhou a écrit ses «histoires et esquis-
120 ans, se déclinent en un bracelet incrusté de ses» dans une langue agréable très pure. Ses
pierres en corail, d’une grosse paire de «kholkhal» dialogues sont fluides et concis. Pour notre litté-
pesant 400 g et une paire de «amekyas». Hamza rature humoristique écrite, c’est un pionnier.
Abdellatif dévoile une imposante collection de D.K.
cartes postales, de gravures et de timbres. Il nous 1) En fait, R. Houhou a paraphrasé Tewfik
confie qu’il a d’autres passions pour la collecte de El Hakim qui a publié un ouvrage très célè-
pierres rares et de cartes téléphoniques. Il est à noter bre intitulé L’Ane d’El Hakim.
que certains collectionneurs procéderont à la vente 2) R. Houhou a été jeté, en 1957, par les pa-
de certains de leurs objets à la fin de la manifesta- ras français, du haut des falaises de l’oued
tion, c’est du moins ce qu’a indiqué le commissaire Rhumel. Sa famille n’a jamais pu récupérer
du Salon. Un détour du côté du Centre de loisirs son corps.
scientifiques s’impose. Nacima Chabani
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 15

C U LT U R E

DJAFFAR AÏT MENGUELLET. Chanteur d’expression kabyle BLOC-NOTES


■ EXPOSITION

«J’évoque les problèmes du Centre des loisirs


scientifiques
5, rue Didouche
Mourad -Alger

pays, celui de la jeunesse» Salon du


collectionneur

■ PARUTION
L’ouvrage inédit à
titre posthume
Le chanteur Djaffar Aït Menguellet sur scène intitulé Demain se
lèvera le jour chez
Alger-Livres-
Editions est
disponible dans
toutes les
librairies. Et c’est
un best-seller ! Il distille avec talent et
élégance son univers
■ RENCONTRE musical avec une bonne
LITTÉRAIRE humeur très
Rencontre littéraire avec communicative.
Maïssa Bey : Puisque mon Mêlant swing, poésie
cœur est mort et humour, le verbe
En partenariat avec et la note, Karpatt offre
les Editions Barzakh des émotions
Mardi 18 janvier 2011 et des vibrations bien
à 17h au Centre culturel chaloupées.
français d’Alger On ne peut que se
laisser charmer par
■ CINÉMA l’énergie festive
*Mercredi 12 janvier 2011 de cette musique colorée.
à 18h30 au Centre culturel
français * Musique classique :
d’Alger Quatuor Voce
A l’affiche, le film Avec Cécile Roubin :
Concerto pour deux violon ; Guillaume Becker
mémoires de Menad : alto ; Florian Frère :
PHOTOS : D. R.
M’barek (Algérie, 2010, 55 violoncelle ; Sarah Dayan
min) : violon
En présence du Lundi 17 janvier 2011 à 19h
réalisateur au Centre culturel français
* Le carnaval de Kwen d’Alger
De Fred Hilgemann
Djaffar Aït Menguellet, fils du grand poète et chanteur suis optimiste. (France, 2009, 54 min). ■ SPECTACLES ENFANTS
Justement, vous avez été mis à contri- En présence du *Spectacle jeune public (à
d’expression kabyle, Lounis Aït Menguellet, publie son troisième bution sur le deuxième album de Belaïd partir de 7 ans) : «Les
réalisateur
album intitulé Tirga n’laâqal (Les rêves de la sagesse). Branis, notamment sur le titre Tchin piments givrés»
Interview au nom du fils ! Tchin… ■ CONFÉRENCE Mardi 11 janvier 2011 à 15h
Oui, Belaïd m’a invité sur une de ses Conférence : «Le B.A.-Ba au Centre culturel français
chansons Tchin Tchin pour chanter un du management» d’Alger
Propos recueillis par Par exemple, pour le premier album, il n’y couplet. C’est un ami et j’ai accepté avec Par Pierre Guilbert,
K. Smail a pas eu de maquette. C’est vrai qu’en tra- plaisir. Je trouve que Tchin Tchin est une consultant et formateur ■ CONCOURS
vaillant, on découvre qu’on avance. très belle chanson. Et son album est très en communication LITTÉRAIRE
Vous venez de sortir un nouvel album Votre démarche est fusionnelle. Un bon en général. Concours littéraire Tahar
Jeudi 13 janvier 2011 à
intitulé Tirga n’laâqal (Les rêves de la compromis entre les instruments tradi- On sent cet esprit de tolérance musi- Djaout
14h30 au Centre culturel
sagesse). Il est différent, car tranchant tionnels et électro-acoustiques… cale régnant entre vous, bien que chacun Premier prix littéraire
ait son propre style… français d’Alger
avec les premiers… Dans l’album figure une chanson mêlant Tahar Djaout :
Ce qui est différent, ce sont peut-être les du folklore et du moderne en même temps. C’est ce qui manque chez nous, malheu- L’association culturelle
sujets qui sont traités. Dans le premier et le reusement. C’est la complicité entre artis- ■ MUSIQUE
Par exemple du bendir (percussion tradi- Tussna lance le premier
deuxième albums, je me suis basé surtout tionnelle), de la batterie et une guitare élec- tes. Enfin, je pense que cela commence *Musiques actuelles :
Karpatt prix littéraire Tahar Djaout
sur les chansons d’amour. Dans ce nouvel trique avec une flûte. C’est ma façon de à évoluer. Et c’est une bonne chose que
Jeudi 13 janvier 2011 à 19h durant l’année 2011.
album, j’évoque les problèmes du pays, faire contribuer ces instruments dans une de réunir plusieurs chanteurs autour d’un
titre. à la salle Cosmos, Riadh Trois prix seront décernés
celui de la jeunesse… Il y a moins de chan- bonne intelligence musicale. Et d’essayer
sons d’amour. Est-ce facile, difficile ou encore lourd El Feth à cette occasion.
de donner quelque chose de cohérent.
Un album «responsable, utile, ma- Vous voulez vous affranchir et tran- d’être le «fils de son père» (le grand Avec Fred Rollat : guitare/ Conditions de
ture… ». Vous n’êtes pas insensible à ce cher de par votre propre style musical… chanteur et poète d’expression kabyle, chant ; Gaétan Lerat : participation :
qui se passe autour de vous… Je n’ai aucune idée. Par exemple, à Lounis Aït Menguellet) ? guitare/chant ; Hervé - Etre âgé de 25 à 45 ans.
Je pense que oui. C’est ce que tout le l’étranger, dès qu’on invente un style C’est facile et difficile à la fois. C’est Jegousso: contrebasse/ - Il est réservé aux
monde vit. Et moi, j’ai la chance de le musical, il est défini et classable. Mais facile parce que c’est avantageux. Et c’est chant ; Luc Durand : écrivains amateurs
traduire. Et d’exprimer cela à travers des chez nous (en Algérie), cela n’existe pas difficile parce que les gens attendent de batterie/percussions (débutants).
chansons. malheureusement. C’est un mélange. Il y moi quelque chose d’extraordinaire. Tout Karpatt est un groupe aux - L’ouvrage doit être remis
Vous écrivez le texte avant ou a du moderne, du folklore, du classique… dépend de mes compétences. multiples influences, à l’adresse de
l’inverse ? Un peu de tout ! Mais conçu avec mon em- Au départ, je n’ai jamais pris ce chemin passant du rock à des l’association ou déposé à
Moi, je compose la musique seulement. preinte et ma façon. Un travail personnel et (la chanson) au sérieux. J’ai toujours joué sonorités espagnoles ou la maison de la culture
Je n’écris pas de texte. Je ne suis pas poète. personnalisé. et chanté pour le plaisir. Et ce n’est que ces cubaines. Mouloud Mammeri
Je sollicite mon père – Lounis Aït Men- On constate une expression fraîche et derniers temps que j’ai décidé d’essayer de Tizi Ouzou.
guellet – et Si Moh, qui est un excellent créative dans la chanson d’expression de professionnaliser cela. Pour l’anecdote, Thème : il doit traiter
poète. Je leur propose des thèmes. Et puis, kabyle… j’avais 12 ans et je jouais du synthé à la d’un sujet de société
la musique et la chanson se construisent. Oui, je pense. Il existe des chanteurs va- maison. Et comme on avait une série de sous forme de roman ou
Et la conception orchestrale ? lables mais, malheureusement, la plupart flûtes irlandaises, j’en ai pris une. Et mon nouvelle.
Je fais les arrangements. La maquette de d’entre eux ne sont pas connus. Je vous as- père (Lounis Aït Menguellet), m’a écouté -Date limite, fin mars
ce nouvel album m’a pris environ six mois. sure qu’il y a des chanteurs très doués. Et si jouer. Et pour m’encourager, il m’a dit : 2011.
C’est une manière de faciliter la réalisation on leur donnait leur chance, franchement, «Si tu apprends à bien jouer de la flûte, -15 200 Aïn El Hammam,
de l’album. En studio, je sais à quel mu- ils feront de très belles choses. Je pense je t’achèterai un piano». Il ne l’a pas fait. Tizi Ouzou, Algérie.
sicien je vais faire appel. Tout est prêt. Si que la chanson kabyle a un bel avenir de- Mais il m’a acheté autre chose de mieux Tél. : 07.72.25.44.55
un musicien est lecteur (de solfège), je lui vant elle. que le piano (rires). C’était un synthé avec 05.29.38.19.89.
prépare la partition. Sinon, par exemple, un Avec les Ali Amrane, Akli D, Zayen, ordinateur. C’était nouveau à l’époque. Et Email : HYPERLINK
violoniste qui ne lit pas, il écoute sa partie- Belaïd Branis… la première fois que je suis monté sur scène «mailto:tussna.asso@
maquette et la reprend. Oui, absolument ! Avec Ali Amrane, avec mon père, c’était à l’âge de 14 ans. voila.fr»tussna.asso@
De la rigueur… Zimu, Si Moh, Cheikh Sidi Bémol, Akli D, C’était à Aïn El Hammam. Depuis 1988, voila.fr
Oui, j’ai acquis une petite expérience. Alilou, Belaïd Branis… Franchement, je on joue ensemble. K. S.
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 17

AUTOMOBILE
NISSAN ALGÉRIE EN BREF
Salon de Détroit : les véhicules
La nouvelle Micra arrive verts aux avant-postes
Les
constructeurss

en Algérie automobile
ont rendez-
vous, du 10
au 23 janvier,,
à Détroit,
pour le North
American
Internationall
Auto Show
(NAIAS). Pluss
d’une
trentaine de nouveautés sont au programme,
programme dont plusieurs
voitures hybrides et électriques.
Victimes de la crise qui a frappé l’industrie automobile
américaine, les grands constructeurs se présentent à Détroit
avec plus d’optimisme que les années précédentes. Pour
compenser la fin des coups de pouce gouvernementaux, ils
misent, pour 2011, sur les véhicules verts, électriques et
hybrides, et sur des voitures compactes moins gourmandes en
carburant. La Fiat 500 sera par exemple l’une des grandes stars
de cette édition. Chrysler profite en effet de son alliance avec le
groupe italien pour introduire cette mini citadine au pays des
pick-up. Volkswagen doit également dévoiler une nouvelle petite
berline. De son côté, Ford poursuit sa stratégie globale en

PHOTO S: D. R.
introduisant aux Etats-Unis des modèles conçus à l’origine pour
l’Europe, comme le monospace compact C-Max.
Du côté des énergies vertes, Toyota, pionnier de la technologie
hybride, va présenter sur son stand une déclinaison familiale de
sa célèbre Prius. Ford a, quant à lui, prévu d’exhiber la version
100% électrique de sa nouvelle Focus.
issan annonce l’arrivée prochai- 1.0 l et le 1.3l et ses innovations en matière chevaux, outre le fait que c’est l’une des

N ne en Algérie de la nouvelle
Micra. Après presque 30 années
de succès, la nouvelle et qua-
trième version de cette citadine devrait être
commercialisée avant le printemps 2011,
d’équipements contribuent à la réussite de
cette dernière. Toutes ces améliorations lui
ont valu d’être élue «voiture européenne de
l’année 1993», première voiture japonaise à
recevoir cette distinction si convoitée.
premières citadines à se doter d’une direc-
tion assistée électrique afin d’optimiser la
maniabilité en ville.
Disponible depuis le mois de novembre
chez les concessionnaires européens, la
Au rayon luxe, Porsche, qui signe son grand retour au NAIAS
après plusieurs années d’absence, a promis de dévoiler un
nouveau modèle en première mondiale. Il pourrait s’agir du
coupé biplace 918 Spyder, ou du petit SUV «Cajun». BMW et
Mercedes profitent également de l’événement pour retoucher
certains modèles ; la Série 1 chez le premier, la Classe C chez le
l’occasion de revenir sur la clé du succès de D’autres prix se sont succédé, tels que le nouvelle Micra sera commercialisée avant second.
ce véhicule, devenu une référence dans son prix du meilleur design (pas uniquement le début du printemps en Algérie. Elle
segment. Depuis sa commercialisation en
1982, la Nissan Micra s’est bâti une solide
réservé aux véhicules mais à toute concep-
tion industrielle) ainsi que le prix de la
est très attendue et devrait connaître, de
nouveau, un succès retentissant. Cette
La nouvelle Kia Picanto au
réputation de véhicule innovant, compact et
élégant. Initialement lancée sur le marché
voiture japonaise de l’année. A l’instar de
la précédente génération, la K11 subit un
nouvelle version offre un visage différent
en phase avec les préoccupations actuelles
Salon de Genève
japonais sous le nom de Nissan March, elle premier lifting en 1996, avec de nombreux du consommateur, notamment en termes
était destinée à remplacer la Datsun Cherry. changements au niveau du moteur, puis en de respect de l’environnement grâce à un Kia Motors Corporation a publié les premières photos officielles
Un an plus tard, elle débarque en Eu- 1998 et enfin en 2000. moteur plus écologique (Pure Drive). Sous de la prochaine génération de la Kia Picanto, qui offre
rope sous l’appellation «Micra» ou encore le capot, point de diesel mais seulement un maintenant un regard plus audacieux, plus mûr et plus confiant.
«K10». Le succès ne se fait pas attendre VIRAGE À 180° moteur essence pour satisfaire la majorité Dotée d’un nouveau design et d’une nouvelle motorisation, la
auprès des clients adeptes des petites voitu- Avec un design plus arrondi, un look plus des clients. nouvelle
res, simples, sûres et faciles à conduire. De attractif et un style plutôt «osé», la K12 re- En effet, la nouvelle Micra, tant en termes voiture a gagné
plus, son moteur quatre cylindres permet flète, en 2002, la volonté de Nissan d’attirer de design, d’ingénierie, de motorisation que en longueur et
de conquérir un plus large public, soucieux une clientèle plus jeune, et surtout plus fé- d’équipements, a été conçue pour que les en
d’une motorisation adaptée. minine. Disponible en quatre motorisations déplacements en ville ne soient plus généra- empattement
En 1989, la Micra connaît un premier «lif- 1.0 l, 1.2 l et 1.4 l essence de 88 chevaux teurs de tensions pour les conducteurs ni de et est
ting». Cette nouvelle version, la «K11», bé- plus un moteur Renault turbo diesel de 1.5 pollution pour l’environnement. déterminée à
néficie de courbes généreuses et arrondies, litre et 86 chevaux. Ainsi, cette nouvelle version se veut à la redéfinir sa
d’un style qualifié de funky, chic et fashion En 2005, Nissan opère un léger lifting sur fois plus économique et très respectueuse position en
à la fois qui a su très rapidement envoûter un l’avant de la voiture et apporte de nouveaux de l’environnement. Il y a fort à parier que devenant l’un
nouveau public. Ses deux nouvelles moto- matériaux intérieurs, des sièges plus enve- cette nouvelle Micra devrait convaincre le des véhicules
risations, le moteur DOHC 16 soupapes de loppants et une motorisation de 1.6 l de 110 plus grand nombre. R. A. les plus
compétitifs de son segment. Le chef designer de Kia Motors,
Peter Schreyer, a déclaré : «Dans son profil, de nouvelles
VOLVO AUTOMOBILE fonctionnalités significatives et une ligne de caractéristiques
remarquable. Le résultat est une fusion de luminosité et

Une usine en Chine dans deux ans


e constructeur automobile suédois
d’opacité, ce qui réduit la taille du véhicule tout en lui donnant un
aspect et une position plus sûrs que jamais.»
Bien que l’actuelle Kia Picanto soit disponible uniquement en

L Volvo, propriété depuis août 2010 de


Geely, inaugurera dans deux ans sa
nouvelle usine prévue en Chine, a indiqué,
version cinq portes, la prochaine génération de la Kia Picanto
sera disponible en cinq portes sur le marché mondial et en
version sport trois portes sur le marché européen.
La nouvelle Picanto proposera un choix de quatre groupes
lundi, Stefan Jacoby, directeur général de motopropulseurs sur deux motorisations possibles, soit 1.0 l et
Volvo en poste depuis quatre mois. «Nous 1.2 l. Toutes les versions de la nouvelle Picanto ont un taux
allons bientôt prendre une décision sur la d’émission de CO2 très bas. En plus des motrices essence, des
première usine. La production commencera motorisations GPL bi-carburant et flex fuel seront disponibles
dans deux ans. Nous attendons l’accord des sur certains marchés. La prochaine génération de la Kia Picanto
autorités», a indiqué Stefan Jacoby, direc- sera officiellement dévoilée au Salon international de
teur général de Volvo en poste depuis quatre l’automobile de Genève en mars 2011.
mois. Li Shufu, PDG de Geely et nouveau
PHOTO : D. R.

président du conseil d’administration de


????
Volvo, avait annoncé en septembre son
intention d’ouvrir trois usines d’assemblage
Le nouveau Hover pour 2011
Volvo en Chine, avec un objectif de vente de Une nouvelle version du 4x4 Hover de Great Wall sera disponible
300 000 véhicules sur le nouveau premier en Algérie dans les prochaines semaines. Hover a subi un lifting
marché automobile mondial. Le groupe ans plus tôt, annonce par ailleurs que la so- a racheté Volvo à Ford pour 1,5 milliard de pour le moins réussi. La face avant est plus belle et plus
suédois construit déjà environ 15 000 voitu- ciété va réembaucher 500 personnes en Suè- dollars, compte doubler la production d’ici statutaire. Le nouveau Hover n’aura pas trop de mal à continuer
res par an en Chine, via un partenariat avec de l’an prochain grâce au rebond des ventes. dix ans, en s’appuyant principalement sur la le succès story du modèle dans le monde, et en Algérie surtout,
son ancien propriétaire américain Ford et Après un pic de 460 000 voitures vendues Chine. Volvo Automobile est distinct depuis où il rencontre un énorme succès grâce à la robustesse de son
le chinois Chang’an. Le directeur général en 2007, les ventes avaient plongé en raison 1999 de son ancienne maison mère Volvo rapport qualité-équipement-prix. L’on dit du Hover que c’est un
de Volvo, dont les effectifs sont passés à de la crise à environ 330 000 en 2009 avant Groupe, qui l’avait vendu à Ford pour 6,45 vrai 4x4, parce qu’il peut être conduit aussi bien par un homme
19 650 en 2009, contre près de 28 000 cinq de remonter à 380 000 en 2010. Geely, qui milliards de dollars à l’époque. R. A. que par une femme.
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 19

I D É E S - D É B AT

La politique de l’autruche ou le temps


de la fuite en avant
Par Ahmed Rouadjia constitue un obstacle majeur à toute réforme gendarmes pour contenir ces manifestations, ne cette masse d’individus aux revenus fort faibles
salutaire de la société civile et politique algé- suffit pas à ramener l’ordre et la sécurité publi- ou qui en sont complètement dépourvus que
ù va notre pays ? Vers quelles zones de riennes. Un pouvoir qui méprise l’intelligence, que durables. Les forces de sécurité ne devraient «sortent» les émeutiers qui défraient les chro-

O turbulences politiques dangereuses che-


mine-t-il à présent ? Avec les émeutes
urbaines quasi récurrentes- spontanées ou provo-
qui répugne au débat contradictoire, qui abjure
le credo de l’esprit démocratique et qui se laisse
guider par le culte quasi exclusif de ses instincts
être sollicitées qu’en dernier ressort, et seule-
ment si toutes les autres voies de recours ont été
épuisées, et parmi celles-ci le dialogue, l’écoute
niques de ces dernières années. Les émeutiers de
ces dernières semaines recouvrent un large profil
social : ils comprennent des jeunes désœuvrés,
quées ?- qui le secouent depuis quelques années, autoritaires sera évidemment voué, tôt ou tard, et la concertation. des délinquants en rupture de ban, des mal-logés,
ne risque-t-il pas de renouer avec les démons de à disparaître de la scène politique de l’histoire. des pauvres en déroute, mais aussi de pères de
la décennie noire dont les souvenirs douloureux Et déjà, les signes du dépérissement de notre L’ÉLOGE DE LA MÉDIOCRITÉ PLACÉ AU RANG DES familles respectables qui n’en peuvent plus.
hantent encore l’imaginaire populaire ? Les régime politique s’affichent en filigrane à travers VERTUS…OFFICIELLES Tous ces gens se savent être les laissés-pour-
mécontentements et les révoltes qui sourdent de toutes nos institutions sclérosées, gangrenées Or, nos dirigeants, dont la communication po- compte. Ils revendiquent leur droit au travail et
partout, ne traduisent-ils pas d’immenses frustra- soit par l’incompétence et la corruption, soit par litique ne semble pas être leur fort, préfèrent à la protection sociale. Pour faire entendre leur
tions de larges pans de la société et ne reflètent-ils l’indifférence ou le laisser-aller ou le laisser- se décharger sur les services de sécurité pour voix aux autorités, et au –delà, à l’opinion pu-
pas un signe évident d’un sentiment d’abandon et faire. Lorsqu’un régime ne sait pas dialoguer ramener l’ordre et le calme dans nos villes blique, ils se révoltent non pas pacifiquement, il
de déréliction générale de la population de la part et s’adresser à ses administrés avec un langage troublées par des émeutiers frustrés par tant de est vrai, mais violemment contre un ordre qu’ils
de ses dirigeants, qui semblent peu soucieux des lisible et audible, comme ces ministres et ces manques et de besoins urgents à satisfaire. A jugent injuste. Les augmentations de salaires ac-
cris de détresse d’un peuple dont ils prétendent députés qui, dans les périodes de graves troubles défaut de savoir manier l’art de communiquer et cordées à certaines catégories de fonctionnaires
être les représentants légitimes et l’incarnation politiques et sociaux, se font tragiquement silen- de persuader eux-mêmes ces révoltés incompris, déjà cités ont aggravé leurs frustrations et le sen-
vivante de ses intérêts ? Si la cherté de la vie, cieux ou muets, il finit inexorablement par laisser ces dirigeants politiques entichés pourtant de timent d’injustice dont ils se sentent victimes.
notamment celle des denrées de première néces- la voie ouverte à toutes les dérives dangereuses modernisme et de «progressisme» ne feraient- En effet, ce n’est pas l’UGTA, et moins encore
sité ( sucres, café, huiles…) n’est pas étrangère qui pourraient l’emporter par surprise, sans crier ils pas mieux de laisser accès libre à l’ENTV à les députés de l’APN qui perçoivent mensuel-
à la grogne générale qui s’est emparée de larges gare. ces élites intellectuelles non «organiques», à ces lement 300 000,00 DA net chacun qui vont
couches démunies de la société algérienne, elle experts nationaux indépendants d’esprit que sont défendre les intérêts moraux et matériels de cette
n’explique pas à elle seule les causes profon- LE POINT ZÉRO DE LA COMMUNICATION les universitaires, les juristes, les politologues, masse de paupérisés, de désœuvrés et d’exclus.
des du malaise social dont les signes les plus POLITIQUE les journalistes talentueux et Dieu sait qu’ils sont Ce ne sont pas non plus les enseignants univer-
manifestes sont la défiance du peuple envers le L’aphasie dont font preuve en ce moment nos nombreux dans notre pays, et qui pourraient, par sitaires qui vont se soucier de ces révoltés, de
pouvoir d’Etat, ainsi que le peu de crédit que ce «hommes politiques»-ceux de l’Exécutif-, tout leur savoir-faire, dire et éclairer les politiques et ces écorchés vifs. Ces enseignants, dont certains
même peuple, naguère hissé au rang d’un mythe, comme les députés grassement rémunérés sans aider aux bonnes décisions de l’Etat. L’ENTV, ne méritent pas les augmentations obtenues tant
accorde à ses pseudo-représentants dont l’hypo- rien faire d’autre que d’applaudir, piteusement comme dans ces cabinets ministériels investis ils s’avèrent stériles, improductifs, n’éprouvent
trophie du moi et la manie des grandeurs qui se et frénétiquement dans l’hémicycle de l’Assem- par des fonctionnaires guindés, se trouve pa- aucun sentiment de solidarité à l’égard de ces
doublent d’un mépris à peine voilé envers «la blée, la gestion du gouvernement dont ils sont rasitée, elle aussi, par une foule de speakers et exclus et de ces démunis.
populace» ont achevé de supprimer, chez eux, les censés contrôler l’action en lui demandant des de pseudo-experts compassés et tellement triés
facultés de raisonnement, le sens de la responsa- comptes, témoigne si besoin est, de cette grave sur le volet, qu’ils ne semblent posséder d’autre LE TEMPS DU BRICOLAGE
bilité, de l’évaluation politique, et d’anticipation carence en matière de communication politique compétence que cette incroyable aptitude à pou- POLITIQUE EST-IL RÉVOLU ?
de l’avenir. Obnubilés par le pouvoir qu’ils dé- et qui ne s’explique autrement que par l’incom- voir, sans vergogne, célébrer les gestes et les pa- En favorisant certaines catégories de fonction-
tiennent, du prestige et des intérêts strictement pétence, mais aussi et surtout par ces réflexes roles du Prince, et à faire l’éloge de la médiocrité naires et de travailleurs au détriment d’autres
matériels qu’ils en retirent, ces représentants, conditionnés consistant à ne pas prendre ses intellectuelle et politique ambiantes. catégories sociales, le gouvernement a contribué
autoproclamés du peuple, se crispent sur leurs responsabilités et à éviter soigneusement de ne Fades, ternes et desséchés, parfois fort pré- de fait à créer des divisions et des clivages au sein
grasses prébendes et oublient jusqu’au souvenir pas se «mouiller les doigts» au risque d’attirer le tentieux, ces journalistes et ces experts agréés de la société algérienne. Ce faisant, il a creusé un
ce pourquoi ils ont été «élus» ou désignés pour courroux du Grand Chef. débitent, à longueur des débats sur le plateau, des fossé béant entre les différentes catégories so-
gérer les affaires de la nation. Depuis des mois, voire depuis des années, aucun propos déconnectés de la réalité du pays, de ses cioprofessionnelles de manière à rendre impos-
ministre, ni aucun député n’a osé faire enten- attentes et aspirations. Ils esquivent les problè- sible la solidarité entre elles. Cette politique, qui
QUAND LA POLITIQUE D’IMPROVISATION dre sa voix ou émettre une analyse critique sur mes réels auxquels sont confrontés les Algériens reprend à son compte le fameux adage «diviser
CONJUGUE SES EFFETS À L’AUTORITARISME les causes des émeutes urbaines provoquées et les Algériennes et s’évertuent à enjoliver la pour mieux régner», est non seulement réaction-
Dire que le pouvoir n’est pas en phase avec souvent par la flambée des prix ou par la crise réalité en donnant à voir et à lire une image lisse naire, mais absurde, dangereuse et s’apparente à
son peuple relève d’une lapalissade. Cela s’ob- aiguë que vivent les milliers, voire les millions et douce, sans aspérités d’un pays qui serait le une fuite en avant.
serve à tous les niveaux des instances politiques de citoyens sans abri. Que dénote ce silence plus heureux du monde où il ferait bon vivre… Elle ne manquera pas de faire l’effet d’un boo-
: l’Exécutif, comme les députés ne tournent pas étrange de nos dirigeants ? Mépris à l’égard du C’est ce mode de communication journalistique merang. Cette politique de l’autruche, qui fait
seulement le dos au peuple, mais ils le méprisent peuple ou incapacité de se faire entendre de lui qui double et reproduit presque à l’identique le mine de ne pas voir les choses tout en agissant
et le tiennent sciemment à l’écart de toute consul- ? La peur de rompre l’ «harmonieux consensus» discours politique qui fait que notre ENTV sert comme si de rien n’était, conduit immanquable-
tation touchant aux grands enjeux de la société et gouvernemental et le refus têtu de reconnaître d’un véritable repoussoir par rapport aux chaînes ment le pays à l’impasse et pourrait se traduire,
de l’Etat. En fait, ils considèrent ce peuple com- que le gouvernement puisse se tromper «en de télévisions étrangères captées en Algérie… si elle continuait sur ce rythme , à l’implosion
me quantité négligeable et méprisable, et c’est politique», conduisent chacun à observer ce Cela explique aussi que notre télévision est du système dont les failles se font déjà partout
pourquoi ils ne lui accordent aucune confiance silence complice sur l’état lamentable de la désertée par les téléspectateurs nationaux au visibles à l’œil nu.
ou une once de crédit pour prendre part aux af- nation… Aujourd’hui, et alors que bien des profit des chaînes satellitaires de l’Occident et du Le «bricolage» politique qui consiste à gérer de
faires de la nation et de l’Etat. La politique d’im- quartiers de nos villes sont saccagées par des Moyen-Orient. manière chaotique au jour le jour les affaires du
provisation, l’exercice d’un pouvoir autoritaire foules de jeunes gens désespérés, et que d’autres Comment faire aimer son pays quand la télévi- pays, sans vision, ni plan déterminé, ne garantit
et sans contrepoids, le culte inconsidéré de la villes enflent de rumeurs de toutes sortes, nos sion abreuve ses téléspectateurs d’informations pas la pérennité des institutions de l’Etat dont
force saisie comme mode unique de gestion poli- dirigeants politiques, qui ne manquent pourtant indigentes et leur donne une image fallacieuse la solidité et la crédibilité dépendent de la co-
tique ou «sécuritaire», le refus de l’écoute et de la pas de lourds moyens de communication, comme de la réalité ? Comment peut-on prétendre à la hérence qu’il se donne en matière d’évaluation,
délibération, la répulsion envers tout ce qui sort l’ENTV, n’ont pas essayé de venir nous expliquer crédibilité quand les programmes sont d’une d’anticipation, de prévision et de prospective.
de biais, de la «ligne idoine» tracée et fixée une sur le plateau le pourquoi et le comment de ces qualité médiocre, et surtout fondés sur l’apologie Il en est beaucoup de nos projets économiques,
fois pour toute par l’Exécutif ou le grand chef de révoltes, ni quelle action ils comptent mener pour ou le culte de Son Excellence le Président de la sociaux, culturels et éducatifs qui ressortent en
celui-ci, voilà qui constitue le trait répondre aux besoins et aux attentes de ces po- République, le Ministre, le Premier- ministre, et effet du bricolage et du remplissage.
caractéristique, presque immuable, de ce régime pulations qui se sentent abandonnées, laissées en j’en passe ? Ainsi en est-il de notre système industriel «res-
dont le caractère autant «atypique» que rigide déshérence par l’Etat. Envoyer les policiers et les tructuré» et de notre système monétaire sclérosé
AUGMENTATIONS DES SALAIRES, SUIVIES en dépit de notre prétendue entrée dans l’écono-
COMMENT JOINDRE EL WATAN D’ÉMEUTES ET DE RAS-LE-BOL : UN PARADOXE ? mie de marché. Ainsi en est-il de notre politique
Rédaction centrale Rédaction de l’édition du week end On a salué, comme une conquête, les récentes d’environnement et du tourisme, de celui de
Maison de la presse Tahar Djaout weekend@elwatan.com augmentations de salaires des enseignants de la culture, de l’éducation et de l’enseignement
1, rue Bachir Attar 16016 l’Education nationale, de l’Enseignement supé- supérieur, qui en recopiant plutôt mal que bien le
Place du 1er mai. Alger Rédaction sportive rieur et de la Santé. Il faut ajouter aussi celles des LMD européen et en le transposant comme «mo-
Tel : 021 68 21 83/84/85 sport@elwatan.com députés et des militaires. Mais on a oublié ceux dèle» d’enseignement «adapté» à l’Algérie, a fini
Fax : 021 68 21 87 qui n’ont pas eu un centime d’augmentation et par susciter une grande confusion dans les esprits
admin@elwatan.com Contributions - dont les maigres traitements sont continuelle- de nos étudiants, dont la fronde contre ce système
Idées Débats ment érodées par l’enchérissement des produits importé et plaqué ne fait que commencer.
Administration ideesdebats@elwatan.com de première nécessité : les petits fonctionnaires La fronde étudiante contre le LMD et les émeu-
admin@elwatan.com et employés, toutes catégories professionnel- tes urbaines en cours contre la cherté de la vie,
Supplément Economie les confondues, les travailleurs de beaucoup la crise du logement et les sentiments d’injustice
Rédaction nationale du journal suppeco@el watan.com d’entreprises privées et publiques, sans oublier sont étroitement liés à cette politique de rafisto-
nationale@elwatan.com évidemment les retraités aux modestes bourses. lage conduite à «la petite semaine» par un gou-
Tel : 021 68 21 83/84/85 Archives et Documentation Il y a également les «chômeurs» qu’il faut ajouter vernement en mal d’imagination, de cohérence
Fax : 021 68 21 88 documentation@elwatan.com à la liste de la masse des précaires. Les chômeurs et de plan savamment agencé.
ou les désœuvrés est un nom impropre, mais Que conclure ? Que le pire est à venir. Notre pays
Rédaction Web (elwatan.com) Service Publicité qui permet de désigner ceux qui n’ont jamais chemine vers un avenir incertain, et ce n’est pas
redactionweb@elwatan.com pub@elwatan.com travaillé de leur vie et qui vivent au crochet de être forcément pessimiste que de prédire, en se
Tél : 021 67 23 54 la solidarité familiale ou institutionnelle. Ils se basant sur des indices concrets, des périodes de
Rédaction des bureaux régionaux Tél : 021 67 17 62
region@elwatan.com comptent par millions et aucune statistique offi- hautes tensions sociale et politique…. A. R.
Fax : 021 67 19 88 cielle ne saurait masquer la réalité. C’est parmi
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 23

JEUX - DÉTENTE
HORIZONTALEMENT : 1.Désastreux 2.Inédit. Libertaires Quinze sur 15 N° 2785
Mots Croisés N°2785
3.Fulminent. Naissance 4.Bois. Frais de repas. De naissance 5.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Par M. IRATNI
Bande d'étoffe. Raccourcit. Bas de gamme 6.Puissance, désor-
1 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
donné. Genre de musique. Réaliser 7.Etre étalé. Poire d'ORL.
I
Note 8.Vrai. Ecarteur. Fleuve côtier 9.Extirpas. Fin de verbe. 2
II
Prend de l'ampleur 10.Base d'identité. Vieux. Origines 11.Sans 3
III
effets. Evoluer autour de. Sent mauvais 12.Sujets traités.
4 IV
Fleuve noir 13.Divine nounou. Titre de gentleman. Matière à
plaquer. Moyen de lutte 14.Centre de calculs. Appréciation du 5 V
maître. Cri après coup 15.Evaluerait. Allure de cheval. 6 VI
VII
7
VERTICALEMENT : 1.Il professe la même religion qu'un VIII
autre 2.Langue. Vires 3.Partie de plante. Lieu de retraite. 8 IX
Couvert 4.Absences de formation d'organe. Soldat de Sam. 9 X
Conjonction 5.Emploi de tout repos. Portions de cercle 6. 10 HORIZONTALEMENT
Explosif. Conformité avec la loi 7.Réchauffait le Nil. Affluent I- Lapider. II- Décharge émotionnelle. III- Citron.
11 IV- Avant midi - Baie nippone - Oiseau. V- Aimables - Fin
de la Seine. Songer 8.Apophyse du cubitus. Domicilié.
de verbe. VI- Très au fait - Souillé. VII- Raisonnables - Fêté
Possessif 9.Des côtes. Ceinture 10.Arrêt. Manque d'épaisseur 12 quand il est nouveau. VIII- Ecrémage - Pronom vague -
11.Fille d'Harmonie. Orchestre composé de cuivres 12.Poème Note. IX- Papillon. X- Ratite - Adiré.
13
arabe classique. Sorti des urnes. Aliment 13.On y fait ses 14 VERTICALEMENT
besoins. Souhaiter 14.Père de Jason. Brama. Obtenu 15.Futur 1- Recouvert de brillantine. 2- Détester. 3- Mettait en pétard
15 - Nymphe des eaux. 4- Ladreries - Vaut de l'or - Accessoire.
glacier. Facilement.
5- De cow-boy - Chevalier en jupon. 6- A l'entendre, cela
SOL. QUINZE SUR 15 PRÉCÉDENT : HORIZONTALEMENT : VERTICALEMENT : 1.INEXORABLES. OMO 2.MORATOIRE. TAPES suffit - Accord. 7 - Petite patronne - Possessif - Mercure. 8-
1.IMPRESSIONNANTE 2.NOUILLES. AAR. UN 3.ER. TSARINES 4. 3.PU. IGNORERA 4.RISTOURNE. PR 5.EL. HALE. RA. IOTA 6.SL. Tellement - Roue à gorge.
XANTHE. URINAT 5.OT. OASIS. QUOI 6.ROTULES. DENUDES 7.AI. ESE. CERBERES 7.SET. ISTHME. RARE 8.ISSUS. RIE. GENA 9.AR. 9- Moteur actionné par le vent. 10- Sur une borne - Hurle -
Réfléchi.
RE. TRIS. AI 8.BRIN. CHIA. LIANE 9.LEGEREMENT. ENA 10.ARE. DIANE. SAIN 10.NARINES. TVA. ITE 11.NAIN. ETES 12.
EVENT 11.STOP. ATTEND 12.ARRIERES. SAI 13.OPE. ORANAISE. ARNAQUAIENT. EOR 13.ETUDIANTES. TO 14.TUS. OE. NA. NANAS
NC 14.MERITERAIT. OTAT 15.OSA. ASE. NECROSE. 15.EN. AISEE. EDICTE. SOLUTION N° 2784
HORIZONTALEMENT
I- BAGUENAUDE. II- ABERRANTES. III- LULU - VE
Biffe Tout N° 2785 ACERE - ANNOTATION - AVEUGLE - BAVOIR - SE. IV- AS - BERET. V- LEMURE - ROI. VI- ARISE -
MAIN. VII- SAUVÉE. VIII- KORA - ILE. IX- ABOMI-
- BRANCHAGE - CHAROGNARD - CONSEIL -
E N I A L E C R O P N E E M E RÈGLE DU JEU NERA. X- NERE - SIC.
DETENU - DURETE - ECURIE - FALLOIR -
R L H A B I T U E E S C I R G Biffer tous les mots de la VERTICALEMENT
FRACTION - GALETTE - GOUVERNEUR -
R I E T E R U D T S A U T E A liste que vous retrouverez 1- BALALAIKAS. 2- ABUSER - OB. 3- GEL - MI-
dans la grille, en utilisant HABITUE - HESITANT - IDIOTIE - ISSUE - TRON. 4- URUBUS - AME. 5- ER - ERES - IR. 6-
U V O L O G O T I N C R O B H LOGO - MUTE - NETTETE - NIVEAU - NAVRE - AINE. 7- ANEE - MULE. 8- UT - TRA-
tous les sens possibles. Les
E P U L V E E C N T E I I E C lettres qui n'auront pas été OBUSIER - OUVERT - PORCELAINE - VERS. 9- DES - OIE - AI. 10- ESERINES.
N R N M L T U O E R R E D L N cochées serviront à former PRODUIT - REBELLE - REVEIL - SACHET -
R O E U E A T I O T E E I L A le mot défini ci dessous. SAUCISSE - TARD - TRAITRISE - ULVE - VIL Fléchés Express N° 2785
E D T T S A F R F B T V V E R
DÉFINITION congratulera davantage posture alcaloïde
V U E E T S E R A R U E E U B de yogi de l’opium points
U I D I A L A U N I I S L I O Très petit, en parlant entente ancienne opposés
O T O C G C A D R A T O I A L des choses abstraites secrète pièce d’or vieux do railler
G N H U T E I S S U E R V E G (8 lettres)
I E E I V L I E S N O C I A R Solution Biffe Tout
T V O I M H E S I T A N T S B précédent :
A N N D R A N G O R A H C E E enfants
ATTACHANT
indication
En vous aidant de la définition du mot encadré, com-
Tout Codé N° 2785
plétez la grille, puis reportez les lettres correspon-
musicale
patriarche
Définition dant aux bons numéros dans les cases ci-dessous et genèse
du mot encadré vous découvrirez le nom d’un personnage célèbre. chemises
d’aliéné
Chamois des Pyrénées. mesure petit
jaune couteau
1 2 3 4 5 6 7 1 5 8 7 6 4 suivit à la terrain en
trace pente
9 3 2 3 3 8 6 10 11 9 10 divine
nounou
3 7 8 5 10 8 12 8 7 6 6
américain
9 4 13 5 8 10 3 5 7 6 8 divertit
rend
effectif cour de
14 10 4 8 6 8 8 5 5 9 3
paon

10 8 6 10 6 9 4 9 10 4 8 chamoi des
Pyrénées
4 3 2 15 8 16 8 10 14 14 8
V personnel vallée
8 15 2 10 6 8 17 14 9 3 1
F agent de durillon
6 1 10 4 9 6 12 8 3 5 8 liaison
pièce de
charrue heureux
8 4 4 8 5 10 6 8 5 6 épreuve de élu
précision
8 5 6 8 15 10 5 4 8 14 17 pesonnage vantai les
de S.-F. mérites de
sorte de
15 8 9 5 6 10 1 8
destituer cale

12 9 14 14 8 à demi
rond
SOL. TOUT CODÉ PRÉCÉDENT : ABATTU - TOBEY MAGUIRE
SOLUTION FLÉCHÉS EXPRESS PRÉCÉDENTS : dieu de porteur de
la Guerre gènes
HORIZONTALEMENT : COMPROMIS / NATALITE / ATTISE / TS / CERTES / EMPIRE / RI / ILE
/ UN / ANANAS / SN / AC / MELE / STILB / OVE / IDIOTIES / NOE / NARRA / NS / SU / EU
VERTICALEMENT : CONTAMINATION / MAT / PLACIDES / OPTICIEN / LI / RASER /
AMBONS / COLEREUSE / TAU / MI / LOIR / BITTER / SEVERE / SESSION / ESAU. Jeux proposés par gym C Magazine
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 25

L’ÉPOQUE
ON VOUS LE DIT FESTIVAL DU DROMADAIRE À TAMANRASSET CANCER
Zahia Benarous approuve Kouchner DE LA
Sénateur dans le tiers présidentiel, l’ancienne présentatrice
vedette de la télévision, Zahia Benarous, est en lice pour
Une première ! PROSTATE
Quand
l’élection à la vice-présidence du Conseil de la nation. Mais ses
chances d’accéder à ce poste sont bien minces car elle sera
● Les activités du festival Ameni dédié au dromadaire se poursuivent le risque est
dans une ambiance empreinte d’optimisme quant à la promotion de
opposée à une grande figure de la scène politique nationale,
l’élevage des camélidés.
«à l’index»
à savoir Mme Zohra Drif, la veuve de Rabah Bitat. En panne
d’arguments pour faire pencher la balance en sa faveur, Zahia Des résultats qui
ette manifestation, qui
Benarous tente de faire admettre par ses pairs l’idée de mettre
au placard «la famille révolutionnaire», trop privilégiée à son
goût par le système en place.
Une source proche du Conseil de la nation s’est dit ulcérée
C se déroule dans la zone
d’Amded, commune
d’Abalessa, depuis samedi der-
peuvent paraître
surprenant voire
farfelus, et pourtant
publiés dans le très
par les propos de cette personne qui a choqué le monde de la nier, a enregistré une large par- sérieux British Journal
culture lorsqu’elle était en charge de ce secteur il n’y a pas si ticipation d’éleveurs venus de of Cancer. Parce que la
longtemps, par des propos pro-islamistes. différentes localités de la wi- longueur des doigts se
La même source estime qu’il y a, heureusement, assez de laya, animés de l’espoir de voir détermine in utero en
lucidité chez les membres de la Chambre haute pour faire échec ce festival, premier du genre au fonction des niveaux de
à la médiocrité et à l’incompétence. niveau local, ouvrir de nouvelles testostérone avant la
perspectives pour le développe- naissance, les hommes
ment de cette richesse animale dont l’index est plus
Pénurie de quittances aux et l’amélioration des conditions long que l’annulaire
postes-frontières d’élevage. Cet objectif est perçu,
selon des participants, à travers
présenteraient moins
de risque de développer
l’instauration d’un dialogue avec un cancer de la prostate,
Des familles algériennes, qui se rendaient par voie terrestre les responsables concernés dans selon cette étude menée
vers la Tunisie, ont été surprises d’apprendre qu’il y avait le but d’examiner ensemble les par des chercheurs de
pénurie de quittances de 500 DA exigée à la sortie du territoire voies de développement de la l’Université de Warwick
national. En fin d’année, le poste-frontière de Bouchebouk filière et la levée des contraintes et de l’Institute of
était dépourvu de ces quittances, ce qui a contraint un bus de entravant l’activité. Cancer Research. Des
voyageurs d’«avaler» plusieurs autres kilomètres pour transiter Ce festival constitue un ca- conclusions, surtout,
par une autre sortie vers la Tunisie. dre d’échange d’opinions en- qui pourraient faciliter
S’il est vrai que les voyageurs peuvent s’acquitter de cette tre éleveurs, mais aussi une un premier stade de
obligation au niveau des régies des impôts de leurs régions opportunité de s’enquérir de

PHOTO : D. R.
dépistage du cancer de
respectives, il n’en demeure pas moins que les postes- la situation de l’élevage ca- la prostate. Le rapport
frontières doivent prendre leurs dispositions pour ne pas melin et des perspectives de entre les longueurs
pénaliser les voyageurs. promotion de l’activité agricole des doigts de la main
dans cette wilaya, a estimé le (hand pattern) étant
«La République impériale» traduit secrétaire général du ministère
de l’Agriculture et du Déve-
au dromadaire, le représentant
du MADR a visité une exploita-
soulignée par M. Ferroukhi qui
a, par ailleurs, visité une pépi-
fixé in utero peut
être un indicateur du
en arabe loppement rural, Sid Ahmed tion agricole dans la commune nière à Abalessa et s’est enquis taux de testostérone
Ferroukhi. d’Abalessa, où il a salué l’ini- des activités qui y sont menées prénatale. Donc, une
L’ouvrage La République impériale: politique et racisme Le même responsable, qui avait tiative d’introduire la culture dans le cadre des programmes exposition plus faible à
d’Etat, de l’universitaire français Olivier Lecour Grandmaison, inauguré le festival Ameni du de la pomme de terre dans la de soutien aux zones rurales et la testostérone, à effet
est désormais disponible en langue nationale. Sa version dromadaire, a mis l’accent sur région, ce qui contribuera à de lutte contre la désertification. protecteur vis-à-vis du
en langue arabe vient de paraître à Casbah Editions d’Alger. l’impact attendu de cette ma- assurer la couverture en be- Le programme de ce premier cancer de la prostate,
L’ouvrage, paru en 2009, s’inscrit dans la continuité et dans nifestation pour la relance de soins locaux en la matière. La Festival du dromadaire a prévu serait donc associée
le même esprit de son précédent travail intitulé Coloniser, ce type d’élevage, suggérant, nécessaire mise en place de dis- des concours des meilleures à un index plus long.
exterminer. Sur la guerre et l’Etat colonial édité quatre années pour l’avenir, de lui conférer positions appropriées pour faci- chamelles laitières, tente et A contrario, plus le
auparavant. Dans La République impériale, l’universitaire une dimension internationale liter l’acquisition de matériels dromadaire, les meilleurs pro- bébé est exposé à la
français centre son étude sur la IIIe République en France et donner lieu ainsi à une par- agricoles dans les régions du duits traditionnels préservés, testostérone, plus son
pour disséquer et démontrer sa dimension intrinsèquement ticipation des pays voisins. En Sud, dans le but d’y développer ainsi que l’organisation d’une index sera court. Un
impériale, coloniale et raciste. marge du festival Ameni dédié l’agriculture, a été également course de méharis. index plus long que
l’annulaire serait un
Fête du couscous à Oran LA MUTUALITÉ VEUT GARDER SA LIBERTÉ signe prédictif d’une
réduction d’un tiers de
Mettant à profit la célébration de Yennayer, l’association
Numidya a prévu, entre autres, dans son programme, un grand
Un acquis traditionnel cancer de la prostate,
estiment les chercheurs.
n effet, on retrouve des archives qui rappellent passant par les aides et secours ainsi que diverses
régal au couscous. En effet le «clou» de cette célébration
sera sans aucun doute la Fête du couscous qui se déroulera
vendredi matin, au cours de laquelle participants, invités et
E que c’est en 1929 que la Caisse centrale agri-
cole Mutuelle de Rivet, aujourd’hui Meftah, a été
allocations et remboursements médicaux jusqu’à
la compensation de retraite. Le rôle du mouve-
Pas de
passants seront conviés à déguster un grand couscous préparé constituée, par affiliation au Crédit central agri- ment mutualiste, qui regroupe une trentaine de Yennayer
par des familles bénévoles. Cette dégustation entre dans le
cadre d’une tradition bien établie au niveau de la ville d’Oran
cole d’Alger. C’est autant dire que son existence
est séculaire. Chez nous, au-delà des textes qui la
mutuelles à l’échelle nationale, est prépondérant.
Il serait souhaitable que l’Etat cherche plutôt à à Tipasa
où le couscous fait partie intégrante de la fête. régissent, elle possède un acquis traditionnel basé renforcer les mutuelles par un cadre juridique pour
sur les actions de bienfaisance des djemââs ou des mieux soutenir leurs missions. Notons que les La wilaya de Tipasa
qui devait célébrer
Facebook ne fermera pas ! touizas. Actuellement, la mutualité algérienne est
dans le collimateur des pouvoirs publics qui veu-
mutuelles sont régies par la loi 90-31 relative aux
associations. Vu de cet angle, il était urgent pour le nouvel an berbère
lent s’en saisir. Aussi, l’autonomie des entreprises les mutuelles de créer leur organe de coordination 2961, à partir du
La rumeur circulait à grands pas, mais rien n’était vrai. a faussé l’interprétation des prérogatives sociales, pour avoir une aura nationale. C’est le 15 février 12 janvier au niveau de
Annoncée par le site Weekly World News, elle annonçait que et les compagnies d’assurances ont commencé dernier que 400 délégués représentants 20 mu- la commune de Hadjret-
facebook devait tirer sa révérence le 15 mars prochain. Son à investir le champ des mutuelles. Cependant, le tuelles jettent les bases de cette instance coordi- Ennous (Cherchell), a
fondateur, Mark Zuckerberg, était censé «mettre un terme mouvement mutualiste national, comptant sur la natrice. Le président de l’organe de coordination, décidé, sur instruction
à toute cette folie» et retrouver «son ancienne vie». Le site solidarité de ses adhérents qui sont au nombre de Cheriki Miloud, nous dira : «Nous sommes déci- du département
attribuait ces mots au fondateur du réseau social : «Pour être 1,2 million avec une toile de 7 millions de pres- dés à assurer le suivi et l’assistance des mutuelles ministériel de Khalida
honnête, je pense que c’est une bonne chose. Sans facebook, tataires, s’est retrouvé une vigueur pour s’offrir dans les éventuelles difficultés surgissant dans Toumi, d’annuler
les gens vont devoir sortir de chez eux et rencontrer leurs vrais une couverture de l’action sociale à hauteur de leur fonctionnement ainsi que dans leur relation tout bonnement les
amis. Ça ne peut être que bénéfique.» 17,50 % de la population. La masse financière est de tout ordre». Enfin, sachant que les tentatives festivités culturelles
Lorsque les journaux, les blogs, les sites ont repris assez importante et la mutualité ne partage pas ses d’unification des mutuelles ont toujours été avor- déjà programmées,
l’information, c’est un émoi généralisé qui s’est emparé des rôles avec la protection sociale étatique, par contre tées, comme le Conseil national ou la fédération en raison des
utilisateurs du réseau social. Hier soir, après 48 heures de elle la soutient. C’est en somme logique puisque des mutuelles algériennes, les responsables de la derniers évènements
silence, facebook a enfin démenti l’information par ces mots : l’adhésion est libre, la gestion est démocratique coordination s’accordent à dire que le 31 janvier douloureux qui
«Nous n’avons pas reçu le mémo concernant l’arrêt, nous allons et le mouvement social est autonome et à but non 2011, date de la prochaine réunion élargie de avaient agité le pays et
donc continuer à poursuivre nos efforts comme toujours. lucratif. Les avantages pour les adhérents sont l’organe de coordination, sera l’occasion d’asseoir particulièrement
Nous n’allons nulle part, c’est juste le commencement.» Les énormes, cela va des centres familiaux de repos définitivement les fondements d’une mutualité à les localités de la
usagers du réseau social peuvent se rassurer. et médicaux-sociaux aux colonies de vacances en résonance nationale. S. R. O. wilaya. M. H.

Site web : http://www.elwatan.com E-mail :


El Watan - Le Quotidien Indépendant admin@elwatan.com PAO/Photogravure : El Watan
Publicité - Abonnement : El Watan 1, rue Bachir Attar -
Yahia, Hydra. Tél : 021 56 32 77 - Tél/Fax : 021 56 10 75
Impression : ALDP - Imprimerie Centre ; SIMPREC- Imprime- Les manuscrits, photographies ou tout autre
Édité par la SPA “El Watan Presse”
au capital social de 61 008 000 DA. Directeur de la Place du 1er Mai - Alger. rie Est ; ENIMPOR - Imprimerie Ouest. document et illustration adressés ou remis
publication : Omar Belhouchet Tél : 021 67 23 54 - 021 67 17 62 - Fax : 021 67 19 88. Diffusion : Centre : Aldp Tél/Fax : 021 30 89 09 - Est : à la rédaction ne seront pas rendus et ne
Direction - Rédaction - Administration Maison de la Presse : R.C : N° 02B18857 Alger. Société de distribution El Khabar. feront l’objet
Tahar Djaout - 1, rue Bachir Attar 16 016 Alger - Place du 1er Compte CPA N° 00.400 103 400 099001178 - Tél : 031 66 43 67 - Fax : 031 66 49 35 - Ouest : SPA El Watan d’aucune réclamation.
Mai Tél : 021 68 21 83 - 021 68 21 84 - 021 68 21 85 - Compte devises : CPA N° 00.400 103 457 050349084 Diffusion, 38, Bd Benzerdjeb (Oran) Reproduction interdite de tous articles
Fax : 021 68 21 87 - 021 68 21 88 ACOM : Agence de communication : 102 Logts, tour de Sidi Tél : 041 41 23 62 - Fax : 041 40 91 66 sauf accord de la rédaction.
El Watan - Mardi 11 janvier 2011 - 27

SPORTS
CABBA JS KABYLIE COUPE D’ASIE
Plusieurs joueurs Peseiro limogé
ciblés
Le fait d’avoir fait venir Ferradji pour l’actuel
Reprise le 17 janvier
mercato hivernal ne signifie pas pour autant
que le CABBA a terminé ses «emplettes».
Lors d’un entretien avec le président du
club, ce dernier nous affirmera que sa
prochain
direction s’active pour trouver de nouveaux
joueurs. «Le marché des transferts actuels
est limité et on ne veut pas remplacer des
joueurs qui ont réalisé une bonne première

PHOTO : D. R.
partie de championnat. On établit une liste
de joueurs qu’on convoite, on pense par
exemple à Mansour (USMAn), Mebarki
(CRB) et Benchergui (ESS). On réfléchit
a Fédération saoudienne de football
à long terme. Ce que je peux dire, c’est
que l’on va faire signer un joueur offensif
étranger qui viendra cette semaine ou au
plus tard la semaine prochaine», nous
L a limogé l’entraîneur portugais des
«Faucons du désert», José Peseiro,
quelques heures après la défaite (1-2) de sa
sélection face à la Syrie en match d’ouverture
révélera le président du CABBA, qui reste
du groupe B de la Coupe d’Asie des nations
donc à la recherche d’un avant-centre de
qui se déroule au Qatar. «Nous avons assisté à
métier qu’il veut enrôler lors de ce mercato.
un mauvais match, tant sur le plan technique
D’ailleurs, tout porte à croire que ce vœu est
que tactique de notre équipe. Nous avons

PHOTO : M. SALIM
sur le point de se concrétiser. En effet, après
pris cette décision afin de corriger les choses
n’avoir trouvé aucun accord avec l’ancien
avant les deux prochains matches», a indiqué
attaquant bordjien Touati, le président du
le président de la fédération, le prince Soltan
CABBA, Djamel Messaoudène, nous a confié
Ben Fahd. Nasser Al Johar a été désigné pour
à cet effet qu’un attaquant camerounais,
assurer la fonction de sélectionneur, il était
dont il a refusé de nous livrer le nom, La JSK forcée de revoir son programme en raison d’une trêve avancée
le patron de la sélection avant l’arrivée de
devrait arriver dans les tout prochains jours uite à la décision de la foncière. Il reste seulement à tué des séjours avec l’ES Sétif et Peseiro en février 2009. Pour rappel, lors de la
à Bordj Bou Arréridj. «Nous allons renforcer
l’équipe avec un bon attaquant. Il s’agit
d’un joueur camerounais.» Y. B.
S LNFP et de la FAF d’ins-
taurer la trêve hivernale
plus tôt que prévu, le staff tech-
espérer que les troubles qui se-
couent actuellement la Tunisie
ne s’étalent pas jusqu’à cette
l’O Béja, son dernier club.
Par ailleurs, sur le volet recru-
tement, la JSK qui a connu le
Coupe du monde 1998 organisée en France, la
fédération d’Arabie saoudite avait limogé son
coach brésilien (Pareira) juste après la lourde
nique de la formation kabyle a date. Faute de quoi, les Kabyles départ de trois joueurs cet hiver, défaite contre la France (0-5). A. B.
ASO CHLEF décidé d’accorder une semaine
de vacances à ses joueurs.
seront tenus de choisir un autre
site de rechange pour préparer
à savoir Coulibaly, Azuka et Ha-
miti, n’a toujours pas enregistré
Nouveau programme Des vacances effectives depuis cette reprise du championnat la moindre nouvelle recrue. A CLUB AFRICAIN
hier, le rendez-vous a été donné prévue pour le 10 février pro- ce propos et suite à la décision
de préparation aux joueurs pour le 17 janvier,
date de la reprise. Une reprise
chain. Ce qui n’est guère un
souci pour eux lorsque l’on sait
de la direction de ne pas rete-
nir le jeune attaquant togolais,
Ezetchiel
La direction de l’ASO Chlef a dû changer
son programme de préparation en raison
qui se fera dans un premier
temps à Tizi Ouzou pour au
moins une semaine, avant que
qu’initialement c’était le Centre
de la Lyonnaise des eaux de Ca-
sablanca (Maroc) qui était prévu
pour les raisons que nous avons
invoquées dans notre dernière
livraison, on croit savoir que
nouvelle recrue
de la nouvelle programmation décidée
par la Fédération algérienne de football l’équipe ne s’envole tel que avant que Rachid Belhout, le la direction de la JSK est ac-
suite aux événements qui ont secoué le prévu pour la Tunisie, plus pré- nouveau coach des Canaris, tuellement sur la piste d’autres
pays. Ainsi, après l’entraînement d’hier cisément à Hammam Bourguiba n’opte pour le site tunisien qu’il joueurs africains de diverses
lundi, les joueurs bénéficieront, dès pour une nouvelle préparation connaît bien pour y avoir effec- nationalités dont elle détient des
aujourd’hui, d’une semaine de repos qui CV, notamment un Camerou-
nais qui semble le plus intéressé
s’étalera jusqu’au 15 du mois en cours.
Ils seront ensuite regroupés au centre de Deux ans de prison ferme les responsables de la formation
kabyle qui devraient envoyer
regroupement et de préparation de Chlef
pour un stage bloqué d’une semaine, pour Hamiti incessamment une invitation au
concerné, pour qu’il puisse re-
avant de s’envoler pour le Maroc. L’équipe
Poursuivi pour homicide involontaire, l’attaquant de joindre Tizi Ouzou dans les tout

PHOTO : D. R.
se rendra à Casablanca le 24 janvier en
vue d’y effectuer un stage de préparation la JS Kabylie, Farès Hamiti, auteur d’un accident de la prochains jours, en perspective
de 10 jours. Elle disputera à l’occasion circulation ayant entraîné mort d’homme, a été condamné des essais pour un éventuel re-
deux matches amicaux face à des clubs hier par le tribunal correctionnel de Tizi Ouzou à une crutement, d’autant plus que
e Tchadien Ezetchiel Ndouassel s’est
marocains de Division I. Rappelons que
l’ASO s’était déjà rendue dans ce pays à
peine de prison de deux années ferme. Le joueur, qui était
présent à la barre, a décidé de faire appel de ce jugement
désormais il est plus qu’urgent
pour la JSK de trouver un bon
avant-centre en perspective des
L engagé pour 4 ans avec le Club Africain
de Tunisie. C’est ce qu’a indiqué, hier, une
l’intersaison, où elle s’est préparée pendant sous huitaine. Il est à rappeler que dans ce procès, dont le
verdict a été mis en délibéré, le représentant du ministère prochaines échéances. source proche du club tunisois. L’ancien
20 jours dans des conditions jugées très joueur de l’USM Blida a opté en faveur du
satisfaisantes par le staff technique et les public avait requis une peine d’une année ferme. M. R. M. R. / T. A. S.
Club Africain grâce au sponsor major de ce
joueurs. A noter que l’équipe se déplacera dernier. Le montant du contrat de 4 ans est de
avec tous ses joueurs titulaires, dont les 1,4 million de dinars tunisiens, que le club tu-
défenseurs Gharbi et Mekkioui qui étaient
blessés.
A. Yechkour
Guendouz : un nouveau nisois s’est engagé à verser sur 4 ans. L’USM
Blida, qui a toujours affirmé que l’intéressé
était sous contrat avec le club de la Mitidja, ne

Hocine Kennouche challenge au Liban devrait pas tarder à faire valoir ses droits dans
cette affaire. A. N.

va mieux M ahmoud Guendouz vit et travaille au Li-


ban depuis 3 mois. Alors qu’il partageait
de ce club, très populaire au Liban, aiment les
techniciens algériens. Pour rappel, l’ancien sé- UNAF
Hocine Kennouche, directeur central des sa vie entre Alger et Dubaï, où il s’était installé lectionneur Rachid Mekhloufi a fait un passage
sports au ministère de la Jeunesse et des
Sports (MJS), se rétablit progressivement
en famille, un club libanais (Nedjma) l’a solli-
cité pour prendre la direction de l’équipe. L’an-
dans ce club. Mahmoud Guendouz ne regrette
pas d’avoir posé ses valises au Liban, «c’est
Réunion à Doha
d’un souci de santé. En visite de travail dans cien défenseur du NAHD et de l’équipe natio- une expérience très enrichissante. Je travaille a 47e réunion du comité exécutif de
la wilaya de Bouira, il avait été victime d’une
chute qui a entraîné son hospitalisation
nale revient sur les conditions de son retour au
Liban où il a déjà exercé les fonctions d’entraî-
dans de bonnes conditions et un climat propice.
Les dirigeants ne me mettent pas trop de pres-
L l’Union arabe de football (UNAF) s’est
tenue samedi et dimanche à Doha en marge
dans un centre de la capitale. Selon ses neur, avant de quitter le pays du Cèdre la veille sion et j’ai la possibilité de mettre en pratique de l’ouverture du tournoi de la Coupe d’Asie
proches, «il récupère bien et devrait quitter du dernier conflit contre Israël. «En début de mes connaissances dans le domaine. Les jeunes des nations qu’abrite le Qatar depuis ven-
l’hôpital dans les prochains jours». saison, les dirigeants de Nedjma m’ont sollicité avec qui je travaille me donnent entière satis- dredi. Réuni sous la présidence du prince
Pour rappel, Hocine Kennouche a été pour prendre en main les destinées de l’équipe. faction. Ils sont très réceptifs et disciplinés», sultan Ben Fahd, le comité exécutif a adopté
footballeur dans la grande équipe de Celle-ci sortait d’une saison très délicate. De souligne le coach. Malgré l’éloignement, il le procès-verbal de la dernière réunion et a
l’Escadron noir de Guelma. Il a porté les nombreux joueurs titulaires sont allés voir suit toujours l’évolution du football algérien. pris connaissance des rapports des différentes
couleurs de Rouiba, et a été décoré par le ailleurs. L’objectif était de redresser la situation Ses analyses et commentaires sur les derniers commissions (compétitions, finances, mar-
défunt président de la République, Houari avec un nouvel effectif très rajeuni. Au terme de événements qui ont marqué la vie de l’équipe keting, droits commercieux des compétitions
Boumediène, après son retour d’Amgala. Il la phase aller, le club est classé 4e, à 5 points nationale (CAN et Coupe du monde 2010), lui organisées sous l’égide de l’UNAF, football
a été DJS à la wilaya d’Alger (1994-1995) et du leader. Je suis satisfait du travail accompli ont valu beaucoup d’inimitiés, «mais ce n’est féminin, Futsal... Les compétitions interclubs,
à Tipasa. El Watan lui souhaite un prompt et du parcours réalisé à la tête de l’équipe», pas pour autant que je ne dirai rien sur le sujet gelées en 2010, devraient reprendre au cours
rétablissement et un rapide retour sur le a-t-il déclaré. Les dirigeants qui l’ont fait venir qui a bercé ma jeunesse et ma carrière», expli- de cette année, a annoncé une source proche
terrain. Y. O. n’ont pas regretté leur choix. Les responsables que l’entraîneur de Nedjma. Y. O. de cet organe. K. G.

ALGER 18° 7°
ORAN 18° CONSTANTINE 12°
1° OUARGLA 19°

El Watan
Retrouvez les prévisions complètes sur www.elwatan.com

LE QUOTIDIEN INDÉPENDANT - Mardi 11 janvier 2011


COMMENTAIRE

Désaveu Par Djaffar Tamani


e black-out international autour des événements

L dramatiques en Tunisie, ayant fait une vingtaine de


morts parmi les manifestants, selon des organisations
des droits de l’homme, a fini par être levé hier après la
déclaration de la chef de la diplomatie de l’Union européenne
qui a appelé à «la retenue dans le recours à la force et au
respect des libertés fondamentales». Réagissant le même
jour, sans toutefois pointer du doigt la question des droits de
l’homme, le porte-parole du ministère français des Affaires
étrangères a plaidé en faveur du dialogue afin de «surmonter
les problèmes économiques et sociaux». Ces réactions sont
intervenues trois jours après les «inquiétudes» exprimées par
les Américains au sujet du respect des libertés individuelles
en Tunisie, un pays dont l’ambassadeur avait été convoqué
vendredi par Washington.
La situation en Algérie, plongée dans un climat d’émeutes
depuis une semaine, a été également évoquée dans des
déclarations publiques en Europe et outre-Atlantique.
Tardives, ces prises de position ont tout de même le mérite
IL A DÉCROCHÉ LE FIFA BALLON D’OR 2010 de montrer que la communauté internationale ne peut pas
rester indifférente aux souffrances des populations qui se
battent pour recouvrer des droits politiques élémentaires.

Le but surprise de Messi Le sentiment d’être entendu et compris hors des frontières
apporte, pour les protestataires, de vraies raisons d’espérer
en un renouveau démocratique et en une rupture avec des
systèmes politiques d’un autre âge.
Loin d’être de simples émeutes de la faim, les soulèvements
observés en Tunisie et en Algérie sont la résultante et
l’expression violente d’une profonde désillusion populaire. Les
façades démocratiques, les discours lénifiants et mensongers
sont en train de connaître une vraie faillite, sur fond de misère
et d’injustice sociales criardes. Les deux pays voisins ont ceci
de commun que l’alternance au pouvoir a été méthodiquement
bannie des mœurs politiques locales. Ben Ali en est à son
cinquième mandat présidentiel, tandis que Bouteflika en est à
sa troisième investiture, avec de vagues tentations dynastiques.
L’énergie engagée depuis des années par ces deux régimes
pour enrayer l’exercice des libertés individuelles et collectives
était conçue pour les prémunir contre une alternative politique
PHOTO : DR

structurée à la suite des soulèvements de masse. Assumant


pleinement leur caractère policier devant ces explosions
sociales, les systèmes autocratiques en place ne craignent pas
epuis le 6 décembre dernier, une José Mourinho, a été désigné meilleur footballeur de l’année FIFA. Les deux ré-

D liste resserrée de trois noms a été


dévoilée pour soulever le FIFA Bal-
lon d’or : Lionel Messi, Andres Iniesta et
entraîneur de l’année 2010 pour son tri-
plé réussi aux commandes de l’Inter Mi-
lan (Ligue des champions, Championnat,
compenses avaient tendance à se faire un
peu trop d’ombre mutuellement ces der-
nières années alors que depuis 2005, les
d’être déstabilisés. Ils parient sur l’essoufflement après s’être
longtemps investis dans l’éradication de toute vie politique
libre. Ce qui n’entrait pas dans leurs calculs, c’est sans doute
le désaveu international.
Xavi. Et parmi ces finalistes barcelonais Coupe). deux trophées ont été accordés à chaque
se trouvait le nom du successeur de Lionel La Brésilienne Marta a été désignée fois au même joueur. Le Ballon d’or s’est
Messi. Ce sera tout simplement Messi qui meilleure joueuse de l’année 2010 pour la donc transformé en FIFA Ballon d’or. Pour GOURAYA (TIPASA)
succédera à lui-même. L’attaquant argentin cinquième fois d’affilée. rappel, le Ballon d’or récompense depuis
du FC Barcelone, au palmarès très élo- Pour la première fois de l’histoire, le Bal- 1995 le meilleur footballeur évoluant dans Un émir abattu par les forces de l’ANP
gieux, est le premier joueur depuis le Mila- lon d’or a été décerné, hier à Zurich, au un championnat européen, sans distinc- ■ Un dangereux terroriste, ans, a gravi rapidement les
nais Marco van Basten (1988, 1989) à être siège de la FIFA. Pourquoi le siège de la tion de nationalité. Avant cette date, il ne qui semait la terreur dans «échelons» pour devenir l’un
sacré deux années de suite. «Je ne pensais Fédération internationale de football ? Par- concernait que les joueurs européens sur la partie ouest de la wilaya des émirs de l’organisation
pas le gagner aujourd’hui», a-t-il avoué. ce que cette année, le Ballon d’or France le vieux continent. Pelé n’a donc jamais de Tipasa, a été abattu, en terroriste créée en 1995, en
L’entraîneur du Real Madrid, le Portugais Football a fusionné avec le titre de Meilleur soulevé le trophée ! A. H. début de soirée de dimanche l’occurrence Djamaâ houmate
dernier, au niveau du douar daâwa salafia. Selon nos
POINT ZÉRO Oued Sebt, par les éléments sources, il avait rejoint le
de l’ANP, lors d’une opération maquis au début des années

Définitions urbaines Par Chawki Amari


militaire. Un fusil kalachnikov
a été récupéré par les forces
de sécurité. Aynaoui Mouloud
alias El Kourdi, âgé de 48
1990. El Kourdi a été à
l’origine de plusieurs actes
criminels.
M’hamed H.
u’est-ce qu’un jeune ? Techniquement, c’est une masse de Pour lui, commis de l’Etat de plus de 70 ans, «ils ne sont intéressés

Q chair tendre et ferme, nourrie aux frites-omelette (à l’huile)


et au gaz de ville, qui aime la mayonnaise et le café (trop
sucré), d’où l’impasse biologique et alimentaire actuelle. Mais un
que par le vol et la rapine». De qui parle-t-il ? De ministres, de hauts
responsables de Sonatrach, de walis ou de corrompus bien abrités
dans les structures de l’Etat ? Non, il parlait des jeunes Algériens
TERGA (AÏN TÉMOUCHENT)
Deux ouvriers tués par la foudre
jeune est surtout un complexe chimique d’hormones pleines de qui «aiment toutes choses qu’ils ne sont pas en mesure d’acquérir
désir et de force brute, de pouvoir et de vouloir infini et, comme un autrement que par le vol, par la contrebande, le trafic de drogue. ■ Hier, au niveau de la car- impromptue, ils s’étaient
téléphone portable, traversé par de nombreuses ondes. Un jeune Leur univers, c’est la rue de leur quartier». Tout comme Daho Ould rière de sable de Terga (w. mis à l’abri sous le véhicule
est jeune et, de fait, a de l’avenir en ce sens qu’il n’est pas casé et Kablia, lui aussi reclus dans la rue de son quartier, mais barricadé
de Aïn Témouchent), deux qu’ils chargeaient. C’est à
a de longues années devant lui avant de se résigner. En gros, un derrière des sens interdits et des barrages.
personnes ont été tuées par ce moment que la foudre a
jeune est tout le contraire d’un vieux mou, hormones en baisse et A ce niveau navrant du débat autour d’une émeute qui devrait
la foudre. Il s’agit de deux frappé. Leur troisième com-
pavillon en berne, empreint d’une fausse sagesse due surtout à un interpeller tout le monde, ne reste qu’à rappeler au ministre une
besoin craintif de sécurité. équation vieille comme le monde : si un gouvernement est désespé- jeunes âgés de 31 et 25 ans pagnon, lui aussi atteint,
Daho Ould Kablia, qui avait jusque-là réussi à faire oublier son rant, on se révolte pour le changer. Mais si c’est le peuple et sa qui gagnent leur vie à rem- a été admis aux urgences
prédécesseur Zerhouni, ses bourdes légendaires et son mépris ap- jeunesse qui sont désespérants, il faut changer de pays et aller plir de sable les bennes de mais ses jours ne sont pas
proximatif, vient d’entrer dans le syndrome du dirigeant soviétique. régner ailleurs. Il n’y a pas de peuple de rechange. camion. Suite à une averse en danger. M. Kali
PUBLICITÉ