Sunteți pe pagina 1din 7

Qu'est-ce que Gnosis ?

Bonjour et bienvenu à ce premier thème de Connaissance de soi ou Gnosis. Pour


débuter dans la Connaissance de soi, nous allons tout d’abord étudier son origine.
Qu'entend-on par Gnosis, par Culture Gnostique ?
Gnosis est un mot grec qui est traduit par le mot « connaissance ». Il n’est pas
question ici d’une connaissance à caractère conceptuel ou intellectuel comme par
exemple : « en 1492, Christophe Colomb découvrit l'Amérique ». Il s'agit d'une
connaissance qui va au-delà des civilisations, cultures, sociétés, etc.… ; elle n'est
pas assujettie au temps.
Par exemple, la Culture Gnostique étudie entre autres, certaines caractéristiques
propres à l'être humain comme peuvent l’être, le mental, les émotions, l’intellect,
les instincts, la conscience. Ces facultés humaines renferment un grand mystère. Et
si on nous pose ces questions : « Qu’est-ce que la vie ? Qu’est-ce que la société ?
Qu’est-ce que l’Univers ? Quel est notre but dans la vie ? » qu’allons-nous dire ?
Bien entendu, pour répondre à ces questions, il va nous falloir interpréter ce que
nous voyons, entendons et vivons. Et nous savons que toute interprétation est
soumise à nos processus psychologiques…
Dans ces conditions, est-il raisonnable de vouloir connaître les phénomènes qui se
déroulent à l’extérieur de nous-mêmes si nous ne connaissons pas tout ce qui se
passe à l’intérieur de nous-mêmes ? Il est évident que ce que nous voyons à
l'extérieur est conditionné par notre intérieur. Cela signifie que chacun voit avec le
prisme à travers lequel il veut bien voir. Et c’est ainsi que nous perdons notre
rapport avec la réalité, avec ce qu'il y a de réel en toute chose, puisqu'au final,
nous voyons seulement ce que reflète notre intérieur.
Prenons le cas d’une personne qui vit un moment de dépression, ce qui a pu arriver
ou peut arriver à chacun d’entre nous.
Au moment où se manifeste cet état intérieur appelé « dépression », la personne
est incapable de voir au-delà de son propre problème. Si quelqu’un observe la
situation de l’extérieur, il peut se rendre compte que cette personne est en train
de se noyer dans un verre d'eau... Mais personne ne peut lui faire entendre raison.
De la même manière, chacun de nous se trouve pris à l’intérieur de sa propre
psychologie, dans ses états intérieurs plus ou moins désagréables ; ce monde
intérieur est comme une prison, et la clé pour sortir de cette prison est de découvrir
comment elle fonctionne, de la connaître.
La Culture Gnostique est une institution à but non lucratif ; son objectif est de
transmettre à quiconque des outils pour apprendre à vivre en harmonie avec la
vie, la société, la famille et avec soi-même. C’est ainsi que la Culture Gnostique
peut nous aider à reconnaître nos propres éléments intérieurs qui interfèrent en
particulier dans la faculté de vivre en paix avec nous-mêmes.
Au travers de ces quelques explications, nous souhaitons montrer que la Culture
Gnostique se rapporte à l’être humain et à ses possibilités endormies. C’est
pourquoi on dit qu’elle est universelle car partout où il y a eu, où il y a et où il y
aura des humains, il a existé, il existe et il existera l’aspiration à se libérer de la
mécanicité de notre propre psychologie par la connaissance de notre vie
intérieure ; et cela, c’est Gnosis. D’où qu’il vienne, quel que soit son pays de
naissance, quel que soit sa culture, traditionnelle ou moderne, urbaine ou
campagnarde, quel que soit sa formation, intellectuelle ou manuelle, l’humain reste
l’humain et porte en lui des principes intelligents, grands connaisseurs des
mystères de la vie et de la mort ; ces principes ne dépendent ni du lieu, ni du
temps. Les retrouver en nous et les reconnaître par la connaissance de soi est
Culture Gnostique.
Entre autres choses, la Culture Gnostique parle aussi de la nécessité de vivre en
harmonie avec la nature et d'acquérir un véritable savoir pratique. La Culture
Gnostique ne s’apprend pas, elle se vit par la pratique de clés simples, claires et
logiques.
La Connaissance de soi est aussi appelée « Sagesse » ; celui qui la vit est comme
un excellent instrument de musique, parfaitement accordé. Accordé avec quoi ?
Avec les harmonies de l'univers. Au moyen de la Connaissance de soi, notre cœur,
par exemple, peut entrer en harmonie avec les principes intelligents de l’Univers ;
ainsi, nous atteignons la paix d’un cœur tranquille.

LA DOCTRINE DE L'ŒIL ET LA DOCTRINE DU CŒUR


On appelle « doctrine de l'œil », toute doctrine qui considère que les seules
connaissances admissibles sont celles qu’on acquiert au moyen des sens physiques
et en particulier, au moyen de la vue.
Alors, le mental s’alimente uniquement de connaissances acquises au moyen des
sens physiques. Ce mental qui élabore ses idées à partir des perceptions
sensorielles uniquement, est appelé « mental sensoriel ». Il analyse, raisonne,
calcule ; et il se trompe. Le dicton populaire « œil pour œil, dent pour dent » en
est un exemple. Il indique l’attitude d’un mental qui ne croit qu’à ce qu’il voit ou
entend. Ce dicton s’utilise lorsqu’il y a conflit, désaccord, incompréhension ; et
nous pensons qu’en suivant les préceptes de justice de ce dicton, tout va
s’arranger ; et au lieu de s’arranger, tout se complique. Pourtant, tout a été fait
selon justice ; c’est ce que nous pensons. Alors, que s’est-il donc passé ? Pourquoi
ça ne marche pas ?
En accord avec ce dicton populaire, nous adoptons des comportements qui sont
l’expression de valeurs psychologiques bien cachées en nous. Ce sont ces valeurs
qui, dans le fond et à notre insu, viennent compliquer les situations alors que notre
meilleure intention est d’arriver à une solution. Le mental s’alimente des
apparences ; cependant, les apparences ne sont pas tout…
Il y a aussi la « doctrine du cœur ». Cette doctrine ne se fonde pas sur le mental
sensoriel ; cette doctrine se fonde sur l’éthique et sur la conscience ; l’éthique et
la conscience sont deux principes qui appartiennent à ce qui est grandiose en
nous… Nous ne soupçonnons pas que nous puissions contenir le Grandiose, le
Sublime, ce qui est juste, ce qui est exact, ce qui est objectif, ce qui est lumineux.
Le Grandiose en nous est l’Être. L’Être est à la portée de quiconque sait écouter
son cœur. Un cœur tranquille, libéré de tant de conflits mentaux, de tant de
contradictions, désirs et peurs, peut devenir la merveilleuse demeure de l’Être.
Comment pourrions-nous reconnaître ce qui est éthique et ce qui ne l’est pas ?
Comment pourrions-nous reconnaître la voix de notre Conscience ?
La Conscience a l’extraordinaire faculté de reconnaître la Vérité. Arriver à vivre
selon la Vérité est fondamental pour la Connaissance de soi.
La Doctrine de l'œil se vit selon « la raison », et elle se trompe.
La Doctrine du cœur se vit selon la Vérité.
Comment faire pour vivre selon les préceptes de notre Conscience ? Ce secret,
nous vous le livrerons dans la troisième leçon intitulée « l'Eveil de la Conscience ».

LES QUATRE PILIERS DE LA CONNAISSANCE


Dans cette vidéo, nous allons présenter les quatre piliers de la Connaissance
Universelle, les quatre piliers de la Gnosis, de la Culture Gnostique.
La Connaissance Universelle est comme un arbre à quatre racines, ou un édifice
soutenu par quatre piliers. Ces quatre piliers sont, la Science, l’Art, la Philosophie
et la Religion.
Toute aspiration à la Connaissance de soi intégrale, porte d’accès à la
Connaissance Universelle, repose sur ces quatre piliers.

La SCIENCE
Le fondement de la science est l’expérimentation, la vérification, l’objectivité. Pour
arriver à se connaître soi-même intégralement, il nous faut beaucoup de science.
En général, tout ce que nous pensons et sentons, nous l’acceptons comme vrai ;
notre opinion est ce qu’il y a de mieux. Nos idées nous fascinent… Si celles et ceux
de notre entourage vivent avec le même état d’esprit, apparaissent bientôt
problèmes et disputes, et l’harmonie s’éloigne…
Evidemment, quelque chose ne fonctionne pas bien... La science nous invite à
revoir notre position. La science est exigeante, elle nous invite même à découvrir
qui pense à l’intérieur de nous. En effet, ce que nous pensons surgit de notre
intérieur, et réellement nous ne connaissons pas les ressorts secrets de telle ou
telle pensée, de tel ou tel sentiment, de telle ou telle impulsion ou aspiration, de
tel désir, etc. Ainsi la science nous invite à découvrir l’origine de chaque
mouvement de notre vie intérieure. Se pourrait-il qu’un acte de générosité soit le
résultat d’une secrète convoitise ? La science ne laisse rien dans l’ombre…
La science authentique de l’Etre permet de pénétrer le mystère de beaucoup
d’aspects de notre vie quotidienne : les pensées, les émotions, les sentiments, le
sommeil, la respiration, le cœur, la vie, la mort, les centres énergétiques de
l’organisme, la santé, la maladie, etc.
Les méthodes de la science de l’Etre sont, l’observation de soi-même, l’attention
de tous les instants, la concentration, la méditation, les mantras, les runes, la
transmutation de l’énergie, etc.

L’ART
Que serait la vie sans art ? L’art procure la sensibilité pour tout ce qui a de la vie.
La Nature est une Artiste aux extraordinaires capacités créatrices. Chaque fleur,
chaque arbre, chaque montagne, chaque animal, chaque humain, est une œuvre
d’art où se combinent, imagination, organisation, talent, liberté, génie, science,
etc…
L’organisme humain avec toutes ses facultés et fonctions est d’une perfection
surprenante. Certains organismes naissent avec des déformations, mais ce sont
des cas exceptionnels.
L’organisme est parfait, mais celui ou celle qui l’habite ne l’est pas ; de là tous les
problèmes, difficultés et conflits que nous avons et que, par extension, a
l’humanité. Pour cette raison, la Gnosis a toujours été présente dans le monde
pour montrer le chemin de la perfection. Elle montre comment nous pouvons faire
de notre vie une œuvre d’art.
L’œuvre d’art s’élabore dans l’intérieur d’une personne attentive à tous les détails
de l’existence : la manière de penser, la manière de sentir, la manière d’agir, la
manière de parler, la manière de servir, la manière de marcher, la manière manger,
la manière de dormir, la manière d’aimer, etc.
Cette attention portée sur tant de détails de notre existence prépare notre
organisme à donner le meilleur de lui-même ; le meilleur qu’est capable de
produire notre organisme est une substance appelée énergie. L’énergie, personne
ne la voit et pourtant nous savons tous que nous en avons besoin. Pour penser,
sentir, agir, pour voir, entendre, parler, pour respirer, pour vivre, pour perpétuer
l’espèce humaine, pour toutes nos activités, nous avons besoin d’énergie. Lorsque
l’être humain apprend à utiliser sagement tous ces types d’énergie, le résultat est
un chef d’œuvre. Le chef d’œuvre est interne. Les fondations de ce chef d’œuvre
est l’énergie.
Certaines œuvres d’art (édifices prestigieux, pyramides égyptiennes, pyramides
mayas, temples de l’Inde Antique, de la Grèce Antique, etc…, peintures d’un
Léonard de Vinci ou d’un Michel-Ange, etc…, musiques ineffables d’un Beethoven,
d’un Mozart, Haydn, Haendel, Bach, etc…) sont des transcriptions physiques de la
beauté, grandeur et majesté de ce chef d’œuvre intérieur que chacun de nous est
appelé à réaliser.

LA PHILOSOPHIE
Philosophie signifie Amour de la Sagesse. Qu’est-ce que la Sagesse ? Qu’est-ce
qu’un Sage ? Un Sage est un amoureux de la Sagesse, c’est un Philosophe. Un
homme devient Sage ou Philosophe au sein d’une communauté humaine. Là, nous
apprenons à vivre avec nos semblables.
Qu’est-ce qu’apprendre à vivre avec nos semblables ? Ce que nous remarquons,
c’est qu’il est extrêmement commun et « ordinaire » qu’apparaissent problèmes et
disputes au sein des groupes humains. Nous avons de véritables difficultés à vivre
ensemble sans nous disputer. C’est l’indication que nous n’avons pas encore appris
à vivre. La dispute est un problème pour une communauté humaine, et si nous
analysons un peu plus profondément, nous nous rendons compte que la dispute
est aussi un problème, une substance, un poison qui imprègne notre vie intérieure ;
c’est ainsi qu’apparaissent stress, tension, dépression, maladies, et autres
déboires.
Le Sage, le Philosophe apprend à vivre avec tout le monde ; il apprend à accepter
chaque personne telle qu’elle est ; il essaie de s’écarter définitivement de cette
tendance autoritaire que nous avons d’imposer nos vues et opinions à tous ceux
que nous côtoyons.
Le Philosophe respecte le libre arbitre de tous ceux qu’il rencontre et de cette
manière, il cultive dans son jardin intérieur des fleurs exotiques aux arômes exquis
que sont, la Paix, l’Harmonie, la Réflexion, le Silence, la Santé.
Nous pouvons maintenant comprendre que la Philosophie est à la portée de
chacun d’entre nous. Elle n’est pas une question de diplôme. On devient
Philosophe en vivant intelligemment.
Dans les Grandioses Ecoles de la Philosophie de la Grèce Antique, on enseignait
des préceptes pour apprendre à se mouvoir délicieusement au milieu d’une société
de telle manière que l’aspirant à la Connaissance de soi, devenait philosophe
pratique et développait toutes les facultés spirituelles de son âme.

LA RELIGION
Le mot Religion vient du latin « religare » et signifie « re-lier », c’est-à-dire « lier à
nouveau », ou « unir à nouveau ».
Nous vivons sans savoir d’où nous venons. Nous ignorons tout de notre origine.
C’est pourquoi, lorsque nous entendons dire que chacun de nous porte en lui, dans
le silence le plus occulte de sa vie intérieure, un Principe Spirituel Individuel, nous
nous surprenons, ou nous restons incrédules, ou nous nous révoltons, ou nous
manifestons quelque scepticisme, etc… La réaction que nous aurons dépendra
d’un certain nombre de facteurs : l’éducation que nous avons eue, la culture
religieuse que nous avons reçue, les aprioris familiaux et sociaux sur lesquels
reposent nos convictions quel qu’elles soient, etc…
Si nous observons la voûte étoilée de notre ciel par une nuit de silence exquis et
de profond mystère, nous sentons une présence extraordinaire, une Vie Sublime
et Grandiose qui envahit notre entendement, notre cœur, nos émotions. Nous
sommes face à l’Indicible, l’Inconnu, ce qui est au-delà de l’Imagination.
Se relier à ce Mystère Grandiose, fusionner avec le Sublime, vivre rempli de la
Grandeur de l’Infini, est « religion ».
« Religion » est vécu intime, profond, intense, objectif, qui unit notre conscience
d’humain à la Conscience de ce qui n’a pas de limites, Conscience de l’Univers,
Conscience de l’Inconnu, en dehors de toute référence à une croyance ou à un
credo.
Les nombreuses « institutions religieuses » (dites « religions » par habitude de
langage), qui ont été présentes dans les sociétés humaines à travers l’histoire de
notre humanité, rendent témoignage de l’incursion du Sublime, du Beau, de
l’Ineffable, de l’Incompréhensible dans l’existence ordinaire de l’humain.
Cette incursion n’aurait jamais pu avoir lieu s’il n’avait pas existé des humains aux
profondes inquiétudes spirituelles, qui, poussés par ces terribles inquiétudes,
recherchèrent le sens réel et scientifique de la vie, de l’existence, de la souffrance,
de la joie, des sentiments, des émotions, des pensées, de l’amour, de la violence,
de l’Univers, de l’Infini, etc…, sans n’abandonner jamais leur recherche à une belle
maxime, à une philosophie « intéressante », à un dogme reconnu, à une croyance
sublime, à une pensée logique, à une morale conventionnelle, etc..., humains aux
comportements révolutionnaires, aux idées paradoxales, amoureux jusqu’à
l’incompréhensible de la Vie et de l’Humanité, humains aux enseignements qui
inondent de lumière notre conscience d’humain, etc…
Grâce à eux, la Gnosis ou Culture Gnostique ou Connaissance de soi, se présente
comme une possibilité pour chacun d’entre nous. L’Incursion du Sublime dans
notre existence devient une possibilité. Cette Incursion a ses lois, règles,
disciplines, pratiques, qui dans leur ensemble constituent la Culture Gnostique et
la vie d’un étudiant de la Gnosis.

CONCLUSION
Aujourd'hui, le monde est malade. Ceci vient du fait que nous avons l’Ego, qu’il y
a en nous désir de pouvoir, désir de contrôle, désir de richesse... De là, la
perversion de tous les systèmes et corruption de tous les fondements sur lesquels
repose l’organisation d’une société.
C’est pourquoi la Culture Gnostique devient une nécessité pour qui aspire à
comprendre comment vivre, en luttant pour ses objectifs, avec plénitude, sans nuire
à la vie d’autrui, ni à la nature.
Cher ami, nous vous invitons à réfléchir à cette première leçon de Connaissance
de soi, puisque c 'est par le biais de la pratique que nous allons obtenir les résultats
souhaités.
Profitons du temps jusqu’à la prochaine leçon pour analyser ces points... Ne
perdons pas de temps... Notre temps, c’est notre vie... Soyons maîtres du présent,
vivons le présent intensément. Ne vivons ni dans le passé, ni dans le futur. Le
passé est déjà passé et le futur est incertain. Seul le présent a de la valeur ; lui, a
le pouvoir d’éveiller les facultés qui se trouvent cachées en nous.
Nous souhaitons que ce cours soit profitable et nous nous reverrons lors de la
prochaine leçon.