Sunteți pe pagina 1din 39

INTRODUCTION

L’atteinte des objectifs de l’entreprise à savoir la réalisation de profit maximum


à travers son activité est dépendante de la maîtrise des charges qu’elle engage et
des produits qu’elle obtient. La comptabilité lui est alors indispensable, puisse
qu’elle lui permet un suivi et une gestion de ses charges et produits aboutissant à
la détermination du résultat.

Pour le déroulement de son activité, l’entreprise est en relation avec son


environnement constitué de ses clients, ses fournisseurs, l’Etat et les institutions
financières. Ces relations ont généralement un dénouement financier créant ainsi
une obligation de paiement de part et d’autre. Par ailleurs, les transactions
financières qui en naissent mettent en jeu des comptes de trésorerie,
principalement la banque et la caisse, utilisée pour les règlements. Il est donc
idéal pour l’entreprise d’avoir une bonne connaissance de ses comptes de
trésorerie. C’est dans cette optique que nous nous sommes laissé tenter par la
gestion de l’un des comptes de la trésorerie notamment la caisse qui est une
disponibilité du bilan au même titre que la banque et les valeurs mobilières de
placements.

Toutefois, la gestion de la caisse se doit être rigoureuse et respectueuse des


obligations comptables et ce dans toute les entreprise. Dans l’intention de mieux
cerner cet aspect de la gestion financière nous avons pu effectuer un stage au
Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) au service comptabilité et choisi comme
thème pour notre rapport de stage « la gestion de la caisse d’une entreprise de
jeux : cas du PMUG »

Pour mener à bien notre rapport nous nous intéressons à la manière dont le
compte caisse est tenu dans une entreprise. En d’autres termes combien de
caisses existe-t-il au PMUG et comment sont tenues ces caisses en particulier
celle de Libreville ?

Nous avons pour objectif principal de montrer la gestion du compte caisse du


PMUG et d’analyser son processus de traitement afin de relever les anomalies et
de formuler quelques recommandations pour l’amélioration du processus de
traitement.

Cette étude présente tout d’abord un intérêt économique et financier car, il


touche directement un pôle clé de l’entreprise. Il s’agit d’un aspect très sensible
qu’il faut gérer avec efficacité suivant un ensemble de règles et de procédures
bien définies tout en s’appuyant sur les lois en vigueur en comptabilité. Ensuite,
pour nous, elle répond à une exigence pédagogique qui nous permettra de mettre
en pratique les acquis théoriques reçues lors de notre formation universitaire
face aux exigences du monde professionnel afin d’acquérir une expérience
professionnelle. Enfin, cette étude présente aussi un intérêt pour le PMUG, elle
lui permettra de connaître le niveau d’efficacité dans la gestion de ses caisses.

Le recueil d’information pour la rédaction de ce rapport a été fait à partir de :

- La recherche documentaire : elle est essentiellement axée sur la collecte


des informations dans les manuels, des anciens rapports de formations et
les cours de gestions reçus en deuxième année et en Licence.
- L’interview : c’est un entretien avec une personne en vue de l’interroger
sur ses activités et ses idées dans le but de recueillir des informations. Cet
outil est très déterminant dans notre étude pour une bonne qualité des
informations spécifiques détenues par des personnes de l’entreprise.
Notre étude s’articulera en deux parties. Une première partie où nous présentons
le Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG), notre structure d’accueil. Une
deuxième partie où nous développons notre thème portant sur la gestion de la
caisse d’une entreprise de jeux : cas du PMUG.
PREMIERE PARTIE : Présentation de l’entreprise, du service
d’accueil et description du déroulement du stage

Avant de développer notre thème, il nous parait primordial de présenter en


premier lieu l’entreprise qui nous accueillie et qui nous a permis de réaliser ce
travail. Et c’est dans cette optique que nous présenterons en première partie le
Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) et le service dans lequel nous avons
effectué notre stage.

Chapitre 1 : Généralités sur le Pari Mutuel Urbain Gabonais


Les généralités sur le PMUG débuteront par un exposé de l’historique de
sa création et de ses missions puis une description de son fonctionnement et de
ses activités.

Section 1 : Historique et les produits du PMUG

Dans cette section il est question pour nous de présenter l’historique et les
produits commercialisés au PMUG.

1.1) Historique du PMUG


Le Pari Mutuel Urbain Gabonais en abrégé PMUG est une société
anonyme (SA) créée le 23 novembre 1993 à Libreville avec un capital de
100.000.000f C.F.A. Son siège social est situé sur le boulevard du bord de mer à
l’ancien immeuble Personaz. Son activité commerciale est essentiellement la
prise de pari sur la course de chevaux qui se déroule sur les hippodromes de
France.

Au début, cette entreprise ne comptait que vingt employés et soixante


délégués commerciaux qui ne couvraient que Libreville. Dans la perspective
d’élargir son marché sur toute l’étendue du territoire national, le PMUG opte
pour la création de six nouvelles agences dans les villes de Port-Gentil, Mouila,
Franceville, Lambaréné, Oyem et Koula-Moutou. En décembre 2015 et en juin
2016 que celle de Tchibanga, Makokou et Gamba ont été créées.

Aujourd’hui, le PMUG emploie dans tout le pays, plus de quatre cents


salariés et plus de sept cent délégués commerciaux pour les besoins de son
activité. En ce qui concerne la gestion de ses agences notons que seules les
agences de Port-Gentil et Libreville qui ont une gestion autonome, quant aux
autres, leur gestion est directement rattachée à celle de Libreville. Dans le but de
mieux développer son activité, le Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) et
d’autres entreprises ont formé un groupe dénommé ʺGroupe KABIʺ qui est un
groupement d’intérêt économique (GIE). Ce groupe est constitué
essentiellement de la Société Gabonaise de Jeux et de Loisirs (SGJL) encore
appelé Fortune’s Club, la société gabonais du Grand Casino, connu sous le nom
de Casino Croisette, Afrijet Business Service, KABI BTP et KABI promotion.

1.2) Les différents produits commercialisés au PMUG


Le Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) a pour objet social la
commercialisation des produits de prise de pari sur les courses hippiques. Le
PMUG a pour objectif la rentabilité et la satisfaction des parieurs, en mettant au
centre des cagnottes, c’est-à-dire des sommes d’argent pour la prise de pari.
Ainsi il met huit produits à la disposition de sa clientèle. Ces produits se
résument en deux principales courses, le Quinté et le Quarté.

a- Le Quinté +
C’est un type de jeu qui a été créé en juillet 2007 par la Direction
Générale. Ce jeu se joue tous les jours, il consiste à désigner cinq chevaux d’une
même course en précisant leur ordre de classement à l’arrivée.

Les cinq premiers chevaux classés dans l’ordre d’arrivée désignent


l’Ordre du Quinté, les cinq premiers classés en désordre désignent le désordre
du Quinté, l’alignement des quatre premiers chevaux associé à un non-partant
c’est-à-dire un cheval qui n’a pas fait l’arrivée quel que soit l’ordre désigne un
4×Bonus 4, enfin l’alignement des quatre associés à un cheval au-delà de la 5e
place quel que soit l’ordre désigne un Bonus4.

Pour cette course la mise de base est de 500f CFA. Le parieur a la


possibilité de choisir entre trois formes de combinaisons notamment la
combinaison simple, la combinaison élargie ou multiple et les champs.

De nombreux jeux de couverture composent le Quinté. Ces jeux donnent


la possibilité aux parieurs de jouer à hauteur de leurs moyens. Il s’agit de :

 Le 6 ou jackpot : regroupe trois combinaisons, une simple de six


chevaux et une élargie de sept chevaux et un champ total de cinq
chevaux de base ;

 Le Tiercé : Il regroupe deux combinaisons, une simple c’est-à-dire un


alignement de trois chevaux et un champ total de deux chevaux de
base. Au Tiercé il y’a une logique de rapport dans l’ordre et dans le
désordre. Il se joue tous les jours de courses sur la course du support
Quinté+.La mise de base est de 300 FCFA ;

 Le Couplé : est un pari qui consiste à jouer 2 deux chevaux; il


peut être de deux sortes : Gagnant (les 2 chevaux joués doivent
terminer 1er et 2e, peu importe l’ordre) ou Placé (les 2 chevaux
joués doivent terminer parmi les 3 premiers : 1er et 2e, 1er et 3e ou
2e et 3e).La mise est de 500 FCFA.

 Le 2 sur 4 : Ce pari consiste à jouer 2 chevaux qui doivent terminer


parmi les 4 premiers de la course. La mise est de 1.000 FCFA. (cf
annexe 1)

b- Le Quarté 

C’est une course qui existait d’abord par le passé après plusieurs années de
cessation, elle est revenue depuis janvier 2016. Cette course se joue tous les
jours avec report tous les mardis. Ce type de jeu consiste à aligner quatre
chevaux.

Si vous le parieur aligne les quatre premiers chevaux dans l’ordre on


obtient ce qu’on appelle Quarté+ Ordre, ensuite, lorsqu’on classe les quatre
premiers chevaux dans le désordre on obtient un Quarté+ Désordre, puis les
trois premiers classés dans l’ordre donne un Bonus 3 Ordre, enfin nous avons un
Bonus Désordre si les trois premiers chevaux ne sont pas classés dans l’ordre.

L’enjeu de base est de 400f CFA. Le Quarté se formule de cinq façons


contraires, nous avons une combinaison simple, une combinaison élargie, un
champ réduit ou partiel, champ total et une combinaison complète. Par ailleurs,
il y a d’autres jeux qui sont commercialisés par le PMUG. Il s’agit notamment
de :

 2sur5 : c’est un jeu de deux chevaux, ces deux chevaux sont parmi les
cinq de l’arrivée quel que soit l’ordre. L’enjeu de base est de 300f
CFA. Il se joue en une combinaison simple, élargie, ou en un champ
réduit ou partiel ou encore en champ total.

 Le 2 : ce niveau, il suffit de classer deux chevaux parmi les trois


premiers de l’arrivée. L’enjeu de base est de 300f CFA. Le 2 se joue en
combinaison simple, champ réduit ou partiel mais aussi en champ
total.

 PICK3 : Il consiste à aligner parmi les trois premiers chevaux de


l’arrivée quel que soit l’ordre. Le PICK3 peut se jouer en une
combinaison simple, en une combinaison élargie, en un champ réduit
ou partiel et en champ total. L’enjeu de base de est 200f CFA.
 Le 5 : Réussir à ce jeux signifie à aligner les cinq premiers chevaux de
l’arrivée quel que soit l’ordre, il se joue en une combinaison simple, en
un champ réduit ou partiel et en un champ total. L’enjeu de base est
deux cents.

Après la présentation de l’histoire du Pari Mutuel Urbain Gabonais


(PMUG), nous examinons son Organisation et son fonctionnement.

Section 2 : Fonctionnement et structure organisationnelle du PMUG


Il s’agit dans cette section de présenter d’une part le fonctionnement du
Pari Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) et d’autre part montrer sa structure
organisationnelle.
2.1) Fonctionnement du PMUG

La structure fonctionnelle du PMUG se compose des organes de


fonctionnement qui constituent le groupe des propriétaires de l’entreprise. Ces
derniers apportent les capitaux nécessaires pour son fonctionnement et reçoivent
en retour les pouvoirs décisionnels. Par ailleurs, nous avons des organes de
gestion qui sont constitués d’un groupe de dirigeants se situant à divers niveau et
ayant des missions bien définies pour la pérennité et la bonne gestion de
l’entreprise. Ainsi, ils sont constitués de Directions Générale, Administrative,
Financière, Commerciale et Technique puis des différents services qui sont
rattachés. De manière hiérarchique, nous avons les entités ci-dessous.

a- Le Conseil d’Administration
Le Conseil d’Administration est l’organe supérieur de l’entreprise. Il
dirigé par un Président du Conseil d'Administration. Ses missions sont d’orienter
la politique générale de l’entreprise, promouvoir les ressources humaines et
augmenter et diminuer le capital de l’entreprise.

b- La Direction Générale
La Direction Générale du PMUG est basée à Libreville, elle a pour
mission de coordonner et superviser les activités de l’entreprise. Le Directeur

Général a pour mission la mise en application des décisions prises par le


Conseil d’Administration. Il est aussi charger de superviser l’organisation et le
développement de la société. Le Directeur Général fixe en outre les objectifs
généraux de l’entreprise et les axes de développement. Le Directeur Général
remplit ses missions en collaboration avec les autres directions.

c- La Direction Financière
Cette Direction du PMUG est dirigée par un Directeur financier qui a pour
rôle de superviser toutes les transactions financières effectuées au sein de
l’entreprise. Elle comprend le Service Comptabilité et le Service caisse.

d- La Direction des achats


Elle est administrée par un Directeur des achats et un Directeur des achats
adjoint. Elle représente l’entreprise auprès des fournisseurs et s’occupe
essentiellement des achats. C’est le Directeur des achats qui met en œuvre la
politique d’achat de l’entreprise en liaison avec la Direction Générale. Il garantit
la réalisation des objectifs qualificatifs, quantitatifs, organisationnels et
financiers en matière d’achat de produits ou de service. Ses principales missions
sont de : recueillir et analyser les besoins de différentes directions de l’entreprise
en ce qui concerne les achats.

e- La Direction Administrative
Elle est cette direction qui a une très large influence dans l’entreprise. Le
Directeur Administratif a sous son autorité, le Service des Ressources
Humaines, le Service paie, le standard, les relations avec la CNSS, celles avec
les mutuelles de santé et les assurances et les assurances. Elle s’occupait de la
cohésion des différents services de l’entreprise. Mais cette tâche est désormais
réservée au service Ressource Humaines.

f- La Direction de la communication
Elle est chargée du montage et du suivi des opérations publiques et
relation presse, afin de développer au sein de l’entreprise la création, la qualité
de la cohérence des formes et contenus de communication interne et externe, en
accord avec la stratégie fixée par la Direction Générale. Ainsi, cette direction a
pour mission de : concevoir le programme des courses destinées aux parieurs,
regrouper les informations hippiques mais également s’occuper de la création,
de la publicité, et des spots, rédiger le journal de l’entreprise, créer des
maquettes, présenter les émissions télévisées et radio et enfin réaliser des
reportages.

g- La Direction Commerciale
Elle a à sa tête un Directeur Commercial et un Directeur commercial
Adjoint, elle a pour mission d’établir les politiques commerciales en vue
d’accroître les ventes et élaborer des stratégies permettant à l’entreprise
d’atteindre ses objectifs. Quatre services sont rattachés à cette direction, le
service marketing, commercial, et le service logistique. Ces services travaillent
en étroite collaboration avec la direction communication et des relations
extérieures.

Sa mission est de gérer la force vente, de définir la politique commerciale


de l’entreprise, à la connaissance et la satisfaction les besoins de la clientèle à
travers une organisation adaptée et un réseau de distribution efficace.

h- La Direction Technico- commerciale


Cette Direction est étroitement liée à la Direction Commerciale. Elle est
composée de quatre services notamment, le service carnets, le service
Dépouillement, le service Ecart et le Service terminal de paiement électronique
(TPE).

 Le service Carnets: il est chargé de contrôler le stock des carnets


donnés à chaque vendeur (délégué commercial) dans différentes villes
du pays où il y a une agence du PMUG. Il vérifie aussi la quantité de
carnets utilisée, la quantité perdue et celle restante auprès des
vendeurs.

 Le service dépouillement : comme l’indique son nom, ce service


s’occupe du dépouillement des carnets. Le personnel dudit service est
chargé de prendre l’ensemble des carnets lors des remontées et
procéder à la vérification afin d’extraire dans la masse des tickets
validés, les tickets gagnants pour chaque type de jeu.
 Le service des écarts : ce service contrôle les anomalies constatées
lors du dépouillement. Pour chaque type de jeu correspond à un
montant bien déterminé. Si le montant inscrit sur le ticket ne
correspond pas à la valeur du type de jeu, on dira alors qu’il y a une
anomalie sur ce ticket, de même lorsqu’il y a répétition de numéro.
Chaque jour, les vendeurs reçoivent une quantité de carnets. Lors des
remontées, ils ramènent les carnets et la recette, ensuite le montant
versé est comparé à celui des carnets validés. S’il y a un surplus, le
montant est restitué au vendeur, à titre d’écart positif sur sa note de
débit. Par contre, si la somme versée par le vendeur est inférieur à celui
des carnets, on parle alors d’écart négatif qui est comblé par le vendeur
en amputant sur sa note de débit.

 Le service terminal de paiement électronique(TPE) : il est chargé


d’organiser et de suivre la prise des paris électronique. Pour cela, il
vérifie la connexion depuis le serveur central. Les vendeurs à qui on
octroie le terminal, sont ceux qui sont éloignés de l’agence pour palier
au problème d’arriver à temps des carnets et son corolaire, l’annulation
desdits carnets. Celui-ci permet la validation des paris jusqu’à cinq
minutes avant le départ de la course.

i- La Direction technique
Elle est sous la gérance d’un Directeur Technique, elle gère et assure
également la cohésion entre les différents services ci-après :

 Le service technique : ce service assure le bon déroulement des


mutations et des répartitions des kiosques ; veille aux problèmes
techniques au sein du PMUG et s’occupe des différents problèmes
survenus dans les appartements et villas de l’entreprise, s’assure de
l’entretien des différents points de ventes et shops.

 Service parc automobile : il assure le bon fonctionnement du parc


automobile c’est-à-dire l’entretien du matériel roulant de l’entreprise.
Il régularise les visites techniques, les assurances et intervient sur les
pannes mécaniques.
 Service expédition : ce service est chargé de l’envoi des programmes
de courses, sportifs et des colis important auprès des différentes
agences de l’intérieur de l’intérieur du pays.

 Service sécurité : il surveille les entrées et sorties des visiteurs,


certifie les livraisons des fournisseurs. Ce sont les agents de sécurité
qui veillent à préserver la sécurité et le bon déroulement des remontées
des délégués commerciaux.

 Service entretien : il veille à la propriété de toute l’agence et au


rafraichissement des délégués commerciaux pendant les remontées.

j- La Division des Ressources Humaines


Son fonctionnement garantit aux travailleurs et à la Direction Générale
une meilleure gestion administrative des tâches dont elle à la charge. Les
missions de la division des Ressources humaines sont : la Gestion
Administrative du Personnel (GAP) et la Gestion des congés des employés. Elle
est constituée des services ci-dessous

 Le service paie : Sous le contrôle cumulé du Directeur Financier et du


Responsable des Ressources Humaines, le service paie a pour mission
d’insérer des variables mensuelles (acomptes, prêts...) dans le logiciel
paie, calculer et éditer les bulletins, établir les fiches de déclaration
d’impôts.

 Le service social : Sous le contrôle cumulé du Directeur administratif


et du Responsable des Ressources Humaines, ce service collecte et
transmet des informations reçues pour le traitement des dossiers à la
CNSS et à la CNAMGS, il gère et assure les déclarations d’accident de
travail, les indemnités journalières, les évacuations sanitaires, les
rentes et toutes les réclamations qui peuvent venir à naître. Par ailleurs,
ce service gère les relations avec les mutuelles de santé, il suit au
quotidien les adhésions et les résiliations des salariés de l’entreprise.

2.2) la Structure Organisationnelle du PMUG


La structure est l’ossature formelle sur laquelle repose l’ensemble des
activités d’une organisation. L’organisation structurelle du PMUG est
facilement perceptible à travers son organigramme qui présente
schématiquement les liens hiérarchiques et les niveaux de responsabilité des
postes. L’organigramme du PMUG (annexe 1) est un excellent moyen
d’information qui met en relief les tâches et fonctions à remplir par les différents
services et les responsabilités de chacune des Directions dans l’entreprise.
Chapitre 2 : Présentation du service d’accueil et déroulement du stage
Dans ce chapitre il est question de faire une présentation du service dans
lequel nous avons été affectées lors de notre stage et des tâches qui nous ont été
confiées.

Section 1 : Présentation du service d’accueil

Nous examinons dans cette section comment le service dans lequel nous
avons passé notre stage est structuré et les différents pools qui le constituent ce
service.

1.1) Organisation du service comptabilité

Nous avons passé notre stage au sein du service comptabilité. Le service


comptabilité est dépendant de la direction financière. De plus, il travaille en
étroite collaboration avec la direction des achats, le service Ressources
humaines pour le paiement des salaires du personnellement et le versement
des cotisations épargne retraite des délégués commerciaux et la direction
technico-commerciale pour la collecte du chiffre d’affaire mensuel.
Le service comptabilité veille en quelque sorte au bon fonctionnement de
l’entreprise en de gestion des flux financiers c’est-à-dire contrôler les
différentes transactions financières avec les tiers de l’entreprise
(fournisseurs). C’est en son sein que se fait le contrôle manuel mais
également de façon automatique des opérations de la trésorerie notamment
celles de la caisse et de la banque. C’est également ce service qui est chargé
du remplissent des chèques gagnants.
Ce service est géré par un chef comptable, il supervise et organise le
travail de toute l’équipe du service. Cette équipe est constituée de huit
comptables excepté le chef comptable. Par ailleurs, chaque comptable
effectue une tâche bien précise au quotidien pour le bon fonctionnement de
l’entreprise.
Le service comptabilité est reparti en plusieurs pools que nous présentons
dans les paragraphes qui suivent.

1.2) les différents pools du service


Les différents pools du service comptabilité sont : le pool caisse, pool
banque, pool immobilisation, pool achat.

a- Le pool caisse
Le pool caisse est éclaté de façon à tenir compte de la couverture du
réseau PMUG à Libreville et à l’intérieur du pays. Cependant dans le but de
mieux suivre toutes les entrées et les sorties d’espèces, le pool caisse est divisé
en deux à savoir une caisse pour le compte de Libreville et d’autres pour les
provinces. Ainsi nous distinguons les caisses de :

 Libreville ;

 Port-Gentil ;

 Franceville ;

 Oyem ;

 Lambaréné ;

 Mouila ;

 Koula-Moutou ;

 Makokou.
La caisse de Libreville est quotidiennement tenue au siège de l’entreprise qui est
basé à Libreville. Par ailleurs, les caisses des différentes provinces sont
régulièrement expédiées à Libreville tous les dix (10) jours. Chaque province
tient deux caisses, une caisse course et une caisse fonction. La caisse course est
celle qui enregistre toutes les recettes et les dépenses liées aux courses et la
caisse fonctionnement ou d’exploitation est réservée essentiellement pour
supporter les charges de l’entreprise. Ces informations sont toutes regroupées
dans un document appelé contrôle de caisse. Nous retrouvons à l’intérieur de ce
document :

 Un état de tickets non payés ;


 Un état récapitulatif du chiffre d’affaire ;
 Un état des encaissements et décaissements ;

 Un état récapitulatif des courses.


La caisse fonctionnement ou encore caisse d’exploitation quant à elle, sert a
financé toutes les dépenses nécessaires liées au fonctionnement de l’entreprise.
Elle est approvisionnée par la caisse course. Après l’examen du pool caisse,
nous abordons les autres pools.

b- Le pool banque
Les opérations de banque sont composées essentiellement des règlements des
fournisseurs, des parieurs gagnants lorsque la cagnotte est à partir de trois
millions de francs CFA (3.000.000 F CFA). Il y a aussi des règlements qui se
font par virement bancaire. Aussi, le PMUG détient plusieurs comptes bancaires
répartis dans diverses institutions financières dans chaque province.

Afin de mieux suivre ses mouvements bancaires, le Pari Mutuel Urbain


Gabonais(PMUG) a décidé d’ouvrir un compte bancaire pour chaque province
où une de ses agences est implantée. Ainsi, la comptabilité peut suivre de
manière régulière et détaillée l’évolution de ses opérations bancaires. Les
différentes charges inhérentes au fonctionnement de l’entreprise sont réglées par
chèque du fait de l’importance de leur montant. De même pour le règlement des
impôts dus à l’Etat.

c- Le pool Immobilisation
Ce pool s’occupe de la gestion des immobilisations de l’entreprise. En effet,
lorsque l´entreprise acquiert une immobilisation pour l’exploitation de son
activité, ces immobilisations entrent dans le patrimoine de l’entreprise. A cet
effet, ils sont enregistrés d’abord dans le journal achat ensuite dans le journal
des immobilisations. Par ailleurs, certaines des immobilisations acquises sont
amorties lorsqu’elles ont une valeur supérieur ou égale à cinq cent mille
(500.000F) CFA.

La procédure de traitement des immobilisations est la suivante :

 Interrogation du compte des immobilisations ;


 Edition de la fiche d’immobilisation sur le logiciel SAGE ;
 Classement des fiches d’immobilisation par ordre
chronologique ;
 Confrontation de la fiche d’immobilisation dans SAGE
comptabilité ;
 Transfert des dotations aux amortissements mensuels.

d- Le pool achat
Comme tous les autres, le pool achat est centralisé au siège de Libreville.
Il s’occupe de la comptabilisation des factures de l’entreprise. Ce pool travaille
en étroite collaboration avec la Direction des achats pour vérifier la conformité
entre les marchandises commandées et celles livrées, ou encore les services
vendus par les prestataires.

Ainsi, ce pool est chargé de :

 Comptabiliser les factures dans le logiciel SAGE ;

 Interroger les comptes fournisseurs ;

 Faire le règlement des fournisseurs ;

 Classe et archiver les factures par ordre chronologique ;

 Analyser les comptes fournisseurs.


En somme, le service comptabilité est ce service qui renseigne sur
l’information financière de l’entreprise. Il est constitué de huit (8) comptables
qui sont chargés de la gestion des différents pools.

Section 2 : Déroulement des stages

Dès notre arrivée au Pari Mutuel Urbain Gabonais abrégé PMUG, nous
avons été affectés au service comptabilité. En effet nous avons passé un stage de
trois mois, durant cette période de stage, nous avons pris connaissance du
service comptabilité mais également de la structure et quelques membres du
personnel dans le but de nous familiariser avec tout ce qui se fait pour une
meilleure intégration. Par ailleurs, nous avons effectués plusieurs tâches compte
tenu de notre formation.

2.1) Les tâches effectuées

Cette période de stage pratiqué au sein du service comptabilité du PMUG


nous a permis de vérifier s’il y a adéquation entre la formation théorique reçue à
l’école et les travaux réalisés en entreprise par le biais des tâches effectuées au
service comptabilité. Dans ce service où nous avons effectué l’essentiel de notre
stage, nos responsabilités étaient liées à la comptabilisation des factures
fournisseurs, à scanner les pièces comptables, au rapprochement bancaire, à la
codification des immobilisations, à l’établissement des chèques gagnants et
parfois pour le règlement des fournisseurs.

a- La comptabilisation des factures fournisseurs


Dès notre arrivée au PMUG, la comptabilisation des factures était l’une de
nos tâches. En effet, lorsque nous recevons des factures des fournisseurs venant
de la direction des achats nous les classons d’abord de manière chronologique et
par ville ces factures. Ensuite, nous prenons la facture afin de mettre le premier
cachet avant la comptabilisation de celle-ci. Ce cachet contient différents
éléments comme la date de réception de la facture, le numéro d’ordre de facture
selon ce qui est dans la machine à partir du mois que la facture a été établie, la
date de règlement et le mode de règlement. Après cela, nous procédons à
l’enregistrement de la facture dans le logiciel SAGE comptabilité puis nous
mettons le 2ème cachet portant la mention « comptabilisé » sur les factures qui
ont été déjà enregistrées. Ce cachet est mis pour différencier les factures qui ont
déjà fait office d’enregistrement de celles qui n’ont pas encore été traitées.

Par ailleurs, après la comptabilisation des factures, nous faisons des


copies, les duplicatas et les copies sont rangés dans un classeur nommé 
« échéancier » en entendant le règlement. Cependant, il y a des fournisseurs
comme GABON MECA, CECA GADIS, MULTIPRESS GABON et ROYAL
PRAZZA qui ont leurs propres échéanciers. Aussi, notons que les factures sont
classées dans les échéanciers selon leur nature, soit un achat ou une
immobilisation.
b- Le rapprochement bancaire
En entreprise nous faisons aussi le rapprochement bancaire. En effet, le
rapprochement bancaire est une opération qui consiste à réconcilier le solde de
la banque tel qu’il apparaît en comptabilité et celui figurant sur les relevés
bancaires en recensant les écritures en rapprochant les deux montants. Dés fois
nous le faisons de façon automatique c’est-à-dire dans le logiciel directement
mais nous le faisons manuellement c’est-à-dire sur une feuille Excel. Au PMUG
le rapprochement bancaire se fait le jour au jour afin de mieux suivre la
situation financière de l’entreprise au niveau de la banque mais également au
niveau de l’entreprise. Par ailleurs, le PMUG souscrit à un abonnement de façon
informatique dans le but de recevoir quotidiennement les relevés bancaires de
chaque banque travaillant avec lui.

c- La codification des immobilisations


Pendant notre séjour au PMUG, l’une de nos tâches était la codification
des immobilisations. En effet, la codification est un exercice comptable qui
permet d’identifier le service auquel l’immobilisation doit être remplacée
lorsqu’elle est amortie. Par définition une immobilisation est un bien destiné à
être utilisé sur une durée de long terme (supérieur à 1 an).

Par ailleurs, au PMUG, les immobilisations sont codifiées selon une


logique bien précise et définie dans une fiche appelée fiche d’identification
faisant ressortir les éléments suivants :

 Le numéro d’ordre par rapport à l’entrée du bien ;

 Le type du bien acquis ;

 La date d’acquisition ;

 La date de mise en service ;

 La famille, elle désigne le numéro de compte du


bien ;

 Le lieu d’affectation du bien ;


 Valeur d’acquisition.
Après la comptabilisation, on passe maintenant au traitement comptable.
Il s’agit de passer toutes les écritures de dotations aux amortissements dans le
journal des opérations diverses. Cette opération se fait mensuellement dans le
but d’avoir une bonne visibilité comptable sur les immobilisations et ceci
allègerait le travail lors de la clôture des comptes en fin d’exercice.

d- L’établissement des chèques gagnant

Outre ces tâches annoncées plus haut, lors de notre stage au Paris Mutuel
Urbain Gabonais (PMUG), nous faisions aussi l’établissement des chèques
gagnants. Notons d’abord qu’il existe deux types de chéquiers gagnants au
PMUG à savoir le chéquier barrer et le non barrer. Le chèque non barrer est un
chèque dont la disponibilité est immédiate c’est-à-dire que le parieur gagnant
peut réclamer le montant de son chèque en espèce en s’adressant à l’agence
bancaire de l’entreprise. Il peut ainsi être payé au guichet de la banque sous
forme d’argent liquide présentant sa carte d’identité nationale.

Quant au chèque barré, c’est un chèque qui ne peut être encaissé que par
une banque c’est-à-dire que le gagnant pourra ensuite s’en servir librement mais
l’endossement devra obligatoirement passé par le compte d’une banque. Donc,
lorsqu’il y a des parieurs qui remportent la cagnotte et celle-ci devrait être
supérieur ou égale à trois millions (3.000.000) de francs CFA, un agent de la
caisse nous apporte un formulaire contenant des informations sur le ou les
gagnants pour nous permettre d’établir les chèques. Après l’établissement des
chèques, ils sont classés dans un parafeur pour leur signature chez le Directeur
Général. Lorsqu’ils sont signés, nous les déposons au service caisse qui, eux
s’occupe de leur règlement.

e- Le scanne (archivage électronique des pièces comptables)

Après les différentes transactions effectuées les entreprises doivent


conserver les pièces justificatives et bien les classer et les ranger. C’est dans
cette optique que le PMUG a ainsi instauré une méthode de conservation de
toutes les pièces comptables qui sont dans l’entreprise notamment les factures,
les virements, et les copies des chèques pour une meilleure organisation
comptable comme il est indiqué dans le chapitre II, Article 17 de l’ACTE
UNIFORME RELATIF AU DROIT COMPTABLE ET A L’INFORMATION
FINANCIERE que « l’organisation comptable doit au moins respecter les
conditions de régularité et de’ sécurité  ». Alinéa 3 « la justification des écritures
par des pièces datées conservées, classées dans un ordre défini dans le manuel
décrivant les procédures et l’organisation comptable susceptibles de servir
comme moyen de preuve ». Ceci permet d’avoir les preuves de tout ce qui se fait
dans l’entreprise. Par conséquent, si une personne de l’entreprise a besoin d’un
document, nous saurons où chercher et cela évitera de perdre du temps
inutilement.

2.2) Bilan du stage

a- La vie en entreprise

Notre stage au Paris Mutuel Urbain Gabonais (PMUG) a été très


instructif. En effet, au cours de ce mois nous avons pu ainsi observer le
fonctionnement d’une entreprise de jeux hippiques. Au-delà de l’activité de
certains services, nous avons appris le comportement a adopté en entreprise
grâce aux relations humaines entre différents employés de l’entreprise,
indépendamment de la tâche de chacun d’eux.

Par ailleurs, les employés du service dans lequel nous avons passé la plupart de
notre temps travaillent dans une bonne ambiance. En effet, l’atmosphère au sein
de ce service est très chaleureuse et bienveillante ce qui facilite le travail en
équipe. Nous avons ainsi constaté que la hiérarchie des fonctions au sein du
PMUG est bien respectée dans les rapports entre les employés et les chefs,
favorisant ainsi la performance de l’entreprise mais aussi de chaque service
pourquoi pas de chaque employé dans l’exécution de leurs tâches.

Au travers cette convivialité, nous avons comprendre que la performance d’une


entreprise et l’efficacité des employés dépendent parfois du climat dans lequel
travaillent ces derniers.

b- Les difficultés rencontrées

Nous avons rencontré peu de difficultés lors de notre stage. En effet, nous avons
su rapidement nous adapter à l’environnement de l’entreprise et nous avons su
gérer les missions qui nous avons été confiées. Par contre, les premiers jours ont
été un peu difficiles car ce n’était pas facile d’aborder des nouvelles personnes
que nous rencontrions pour la première fois mais au fil du temps nous avons su
nous intégrés.

Pour le traitement comptable de la caisse de Libreville fait sur le logiciel Excel,


il a fallu que nous apprenions à nous servir de ce le logiciel. Il nous paraissait
compliqué l’utilisation de ce logiciel au début mais après avoir compris les
manipulations essentielles de ce logiciel, nous le trouvons facile à comprendre et
à manipuler pour l’exécution de nos tâches. L’autre difficulté que nous avons
rencontrée est de savoir quel numéro de compte fallait utiliser lors de la saisie
des pièces comptables sur le logiciel SAGE Comptabilité.

Toutefois, nous avons pu trouver des solutions aux difficultés rencontrées, en


posant des questions aux autres employés ou à mon tuteur en entreprise.

c- Les apports du stage

Les apports de notre stage sont nombreux. Au cours de ces douze


semaines, nous avons beaucoup appris tant au niveau théorique que pratique.
Sur le plan théorique nous avons pu renforcer nos connaissances sur la gestion
de la caisse, la caisse qui est un élément de la trésorerie par exemple et sur la
pratique nous avons appris de nombreuses facettes de la comptabilité grâces aux
tâches qui nous ont été confiées mais approfondir nos connaissances en matière
d’utilisation des logiciels SAGE Comptabilité et Excel car ce sont ces deux
logiciels qui sont le plus utilisés.

Toutefois, travailler dans une entreprise particulière comme le PMUG,


nous a permis de comprendre la tenue de caisse de ce type d’entreprise compte
tenu de son activité principale mais aussi à causes de ses nombreuses
transactions liées à la caisse d’où nous nous sommes intéressés au traitement de
cette dernière. De plus, ce stage nous a permis d’enrichir notre savoir-faire mais
également notre savoir-être.
DEUXIEME PARTIE : Gestion de la caisse d’une
entreprise de jeux : cas du PMUG

Dans cette partie, il est question de présenter les généralités sur la caisse et de
montrer comment elle se tient au niveau du Pari Mutuel Urbain Gabonais
(PMUG) Libreville d’une part et d’autre part faire une analyse.
Chapitre 3 : Généralités sur le fonctionnement de la caisse du PMUG
Libreville et traitement des opérations de caisses

Dans ce chapitre nous présentons le fonctionnement de la caisse du Pari Mutuel


Urbain gabonais et le traitement réservé aux opérations de celle-ci.

Section 1 : Notion et caractéristiques de la caisse du PMUG

Dans cette section il est question de voir de façon brève des rappels théorique
sur la caisse.

1.1- Définition et caractéristiques de la caisse

a- Définitions de la caisse
La caisse est l’endroit où est entreposé de l’argent en espèce que l’entreprise
possède. Elle peut-être aussi définie comme étant un ensemble d’éléments qui se
présentent sous la forme de supports (en papier ou informatique) qui retrace les
opérations d’une journée, d’une semaine ou d’un mois, on parle ainsi de caisse
journalière, hebdomadaire ou mensuelle. Elle doit être scellée, l’argent
disponible dans celle-ci ne sert qu’à financer les dépenses de faibles montants.
Ainsi nous disons que lorsque l’entreprise possède une caisse, cela lui sert à
subvenir aux dépenses quotidiennes correspondantes à ses besoins de court
terme.

De plus, la caisse est une disponibilité au bilan au même titre que le compte
banque et certaines valeurs mobilières de placements par conséquent elle
constitue donc une part élémentaire de la trésorerie. En outre, elle se détermine à
travers la trésorerie par le versement des espèces et les remises de chèque par
cette assertion, nous pouvons dire que la caisse représente l’argent liquide
conservé à l’intérieur de l’entreprise auquel on associe un ensemble de supports
qui justifient les transactions qui ont été effectuées pendant une période donnée.
Elle est utilisée pour les petites dépenses qui ne peuvent pas être réglées par
chèque afin de faciliter et accélérer le traitement des opérations de faibles
valeurs.

Par ailleurs, l’avantage d’une comptabilité de caisse est qu’il n y a pas de charge
et produits à calculer c’est pourquoi elle se réfère uniquement aux encaissements
et décaissement qui sont engendrés par des justificatifs. En plus, la caisse n’est
débitée que lors de sa création ou lors de son approvisionnement en revanche,
elle n’est crédité que lors d’une diminution ou de sa fermeture
b- Les caractéristiques de la caisse
Une caisse est caractérisée par les supports suivants : le journal caisse, les pièces
caisse, le brouillard de caisse, la liste des transactions, les encaissements et
décaissements.

 Le brouillard de caisse
C’est un document qui sert à noter les opérations comptables au fur et à mesure
qu’elles se présentent et qui seront enregistré ultérieurement dans les livres
comptables.

 Le journal caisse
Le journal caisse ou le livre de caisse est un support qui permet de noter
l’ensemble des transactions (encaissements et décaissements en espèces)
effectuées durant une période. Il peut se présenter sous la forme d’un fichier
numérique ou physique. Sa tenue est une obligation pour toute entreprise qui
réalise des sorties d’argent en espèce et des entrées en espèce également.

 Une pièce de caisse


Une pièce caisse est un document comptable et physique qui justifie un
mouvement de sortie ou d’entrée d’argent en espèce.

 La liste des transactions


Cette dernière donne le détail de toutes les opérations effectuées par code
identifiant avec les montants correspondants. C’est un état qui donne tous les
renseignements sur les manipulations réalisées par l’agent chargé de l’opération
qu’elle soit un encaissement ou un décaissement.

 Les encaissements
Les encaissements regroupent les opérations effectuées par l’entreprise, générant
des recettes qui constituent des entrées d’espèce dans le compte caisse ainsi ils
permettent à l’entreprise d’honorer ses différents engagements par rapport à ses
tiers.

 Les décaissements
Les décaissements sont considérés comme toutes les opérations réalisées par
l’entreprise pendant une période donnée dans l’exploitation de ses activités, ces
opérations aboutissent à des sorties de liquidité.
1.2- La notion de caisse des provinces
Le PMUG étant une entreprise commerciale dont l’activité principale est la prise
de pari sur la course des chevaux a une particularité dans la gestion de son
compte caisse. Pour un meilleur suivi de caisse, la caisse du PMUG est divisée
en deux de façon générale à savoir une caisse Libreville et une caisse pour
chaque ville dénommée caisses provinces. Par ailleurs, la caisse province est
scindée en deux types de caisse notamment la caisse course et caisse
fonctionnement.

a- Notion de caisse course


La caisse course enregistre uniquement les opérations liées aux courses telles
que :

 Le paiement de course ;

 Les approvisionnements caisse fonction et la banque ;

 Les commissions des délégués ;

 Les acomptes sur commissions ;

 Le paiement de taxi des délégués.


Par ailleurs, cette caisse est alimentée par la recette des ventes de pari réalisé
quotidiennement par les délégués commerciaux (vendeurs). En effet, à la fin de
chaque journée, les vendeurs font des versements à la caisse par rapport à leurs
ventes de la journée. Elle a été mise en place non seulement pour constater les
recettes issues des ventes de tickets aux parieurs mais aussi dans le but d’assurer
le paiement des parieurs gagnants, ceux qui gagnent en dessous de la limite
susceptible d’être réglé par chèque de plus pour approvisionner la caisse
fonctionnement et la banque.

Elle se présente sous la forme d’un support physique mais aussi en fichier
numérique retraçant tous les mouvements d’entrées et sorties d’espèce de la
semaine ou du mois appelé livre de caisse ou journal de caisse.
En ce qui concerne le traitement comptable de la caisse course il se fait à
Libreville comme toutes les autres courses par le comptable en charge des
caisses courses et fonctionnement.

Selon le nouveau plan comptable OHADA, le PMUG ayant structuré son plan
comptable selon sa convenance de manière à identifier ses comptes par un
numéro et un intitulé pour permettre l’enregistrement de ses écritures
comptables. Sur ce plan comptable, la caisse course de chaque ville est rattachée
à un numéro de compte pour faciliter le traitement comptable.

Tableau n°1 : Exemple de numéros de compte et leurs libellés

Numéro de compte Libellé


57110000 Caisse course Libreville
57110100 Caisse course Port-Gentil
57110300 Caisse course Franceville
57110500 Caisse course Oyem
57110700 Caisse course Lambaréné
57110900 Caisse course Mouila
57111200 Caisse course Koula-Moutou
Source : À partir d’informations collectées lors du stage
- Le 571 représentent le compte de générale de la caisse selon le plan
comptable OHADA ;
- Le 100 est un numéro d’ordre pour différencier les caisses selon la ville ;
- Les deux derniers chiffres 00 sont réservés pour la statistique selon le
code général des impôts.

b- La caisse fonctionnement
Dans le but d’avoir une meilleure clarté concernant la gestion des caisses de
provinces, le PMUG a mis en place une caisse spéciale pour ses besoins, c’est la
caisse fonction. En effet, cette caisse encore appelé caisse d’exploitation est la
caisse qui permet à l’entreprise de faire face à ses dépenses quotidiennes parmi
lesquelles nous pouvons trouver quelques-unes à savoir :

 Le transport des colis ;

 L’achat du carburant ;

 L’entretien et réparation de véhicules et motos ;


 Les frais de commissions airtel money ;

 L’entretien des kiosques ;

 L’achat de fournitures de bureau.


De plus, la caisse fonctionnement est ravitaillée deux fois dans le mois par la
caisse course sous la base d’un quota à ne pas excéder. Ainsi, dans le cadre du
déroulement de ses activités, le PMUG effectue des dépenses qui sont
considérées comme des charges d’exploitations et sont reparties dans la classe 6
du plan comptable de l’entreprise aussi payer les rémunérations des employés
qui perçoivent leurs salaire au comptant.

Exemple : 61600010 : Transport de plis


62420010 : Entretiens et réparations
62420010 : Entretiens et réparations kiosques
42220000 : Rémunérations
En plus la caisse fonctionnement d’une ville est rattachée à un numéro de
compte selon le plan comptable du PMUG.

Tableau n°2 : Numéro de compte selon le plan comptable de l’entreprise

Numéro de compte Libellé


57110200 Caisse fonctionnement
Port-Gentil
57110400 Caisse fonctionnement
Franceville
57110600 Caisse fonctionnement
Oyem
57110800 Caisse fonctionnement
Lambaréné
57111000 Caisse fonctionnement
Mouila
57111300 Caisse fonctionnement
Koula-Moutou
Source : A partir du plan comptable de l’entreprise

c- Le contrôle caisse
Le contrôle de caisse est effectué pour s’assurer que le montant physique
disponible dans la caisse correspond au solde du journal de caisse. Il est réalisé
en province avant chaque course et de manière journalière. C’est un contrôle qui
consiste à vérifier le solde de compte avec les espèces qui sont dans le coffre de
l’entreprise et au PMUG, il est réalisé uniquement pour la caisse course compte
tenu de la vente de tickets. C’est le caissier qui est chargé d’établir ce contrôle
de caisse sous support physique et de l’expédier à la comptabilité du PMUG
Libreville. Cette fiche se présente comme suit : ( cf annexe 4)

Section 2 : Le processus de gestion de la caisse de Libreville

Le PMUG de Libreville tient par contre une seule caisse c’est à dire qu’il n’y a
pas de différence entre la caisse course et celle réservée aux charges de
l’entreprise. Au niveau de la caisse de Libreville, le traitement des opérations de
caisse suit une démarche bien précise. A cet effet, dans cette section nous
décrivons le schéma de traitement de la caisse du PMUG Libreville et nous
montrons comment sont comptabilisées les opérations de caisses.

2.1- Le traitement de la caisse de Libreville

Le traitement est l’enregistrement des opérations selon un système comptable


donné, il s’agit de l’imputation, la saisie et la validation générale faite par le
supérieur. Au PMUG, le traitement des opérations se fait d’abord sur Excel
ensuite vient l’importation sur le logiciel SAGE comptabilité. En outre, les
pièces de caisses subissent un traitement qui comprend plusieurs étapes depuis
leur réception au service comptabilité jusqu’à leur classement dans les boîtes à
archive.

a- La réception des pièces au service comptabilité


Elle est juste la phase initiale du processus de traitement de la caisse de
Libreville. D’abord notons qu’une pièce de caisse est un document comptable et
physique qui justifie un mouvement soit de décaissement ou d’encaissement,
elle constitue pour l’entreprise un moyen de preuve sur le plan fiscal, comptable
et administratif. En effet, au début de chaque mois le service caisse envoie au
service comptabilité toutes les pièces de caisse qui justifient toutes les
transactions effectuées pendant le mois précédent. Aussi, le responsable du
service caisse envoie au Directeur financier un document appelé le journal
caisse sur lequel on retrouve toutes les opérations effectuées durant le mois. Ce
document est sous format numérique c’est-à-dire en fichier Excel et il est
envoyé par mail. Ensuite la charge revient au Directeur financier de le
transmettre au service comptabilité après vérification de sa part le jour après la
clôture des courses. Parmi les pièces de caisse, nous avons :

 les bons de retrait d’espèce,


 les acomptes sur salaire,
 les retours sur espèces,
 les états de salaires,
 les états de quinzaine, les acomptes sur commissions ;
 les récapitulatives courses de chaque journée ;
 les prêts ;
 Les acomptes.

Toutes ces pièces représentent les justificatifs des opérations effectuées pendant
une journée et pendant un mois.

b- La vérification des pièces


Au PMUG après réception des pièces, nous passons d’abord à une vérification
des pièces avant de les ranger. En effet, dès leur réception au service
comptabilité, les pièces de caisses sont contrôlées pour vérifier leur validité.
Nous vérifions d’abord la sommation des montants des pièces pour s’assurer de
leur exactitude c’est-à-dire de vérifier si le montant global inscrit sur un
récapitulatif est égal à la somme des montants des bons qui lui sont rattachés. Ce
travail se fait avant l’arrivée du journal caisse au service comptabilité. Ensuite,
une fois le journal de caisse physique arrivé, nous pointons les montants inscrits
sur le journal caisse et les bons

c- Le classement des pièces


De façon générale le classement des pièces consiste à ranger et repartir les
pièces par catégorie ou dans un ordre bien définit. Au Pari Mutuel Urbain
Gabonais nous avons deux types de classements. Nous avons premièrement un
classement dit physique, après vérification des pièces caisses nous effectuons un
classement chronologique c’est-à-dire que nous classons toutes les pièces par
date (mois, année, jour).

Lorsque nous rangeons les pièces, elles sont rangées d’abord par nature de
l’opération qu’elle justifie, ensuite par date, dans ce cas elles sont rangées de la
plus ancienne à la plus récente afin de faciliter leur traitement. Elles sont aussi
classées par ordre numérique c’est-à-dire que nous les rangeons en fonction du
numéro inscrit sur la pièce.

d- La saisie des pièces de caisses


Elle consiste à enregistrer les opérations d’abord sur Excel avant l’importation
dans le logiciel SAGE comptabilité. Elle se fait chronologiquement pièce par
pièce en attribuant un numéro d’ordre sur chaque pièce puis nous enregistrons le
numéro de pièce c’est-à-dire celui figurant sur la pièce de caisse délivrée lors de
l’encaissement ou du décaissement, ensuite nous renseignons la pièce sur l’objet
pour lequel il y’a eu un décaissement à travers son libellé. Après cela nous
analysons l’opération et mettons un numéro de compte selon la nature de la
transaction.

En ce qui concerne les numéros de compte, les numéros utilisés sont ceux du
plan comptable de l’entreprise claqué sur celui du système comptable OHADA.
Ce plan comptable permet de normaliser la comptabilité de l’entreprise.
Cependant comme toute entreprise, le PMUG à son propre plan comptable
OHADA ayant les mêmes racines que celui du plan comptable OHADA, ces
numéros de compte contiennent huit chiffres.

Exemple : 60530010 : Carburant

60550010 : fourniture de bureau

60560010 : Petit matériel et outillage

62750050 : Publicité course

Après avoir mis les numéros de compte, nous faisons une imputation analytique
pour les comptes de charges. Cette imputation analytique est un code conçu par
le PMUG pour la répartition des charges en vue de spécifier la charge qui
revient à une agence. Au PMUG chaque ville à un code analytique qui lui est
spécifique.

Exemple : PMUGLBV
PMUGPOG 
PMUGMLA
PMUGOYE
PUMGFCV
PMUGMKK
PMUGKLM
PMUGLBN
PMUGTCHIB
La caisse de Libreville est différente de celle des provinces car il n’y a pas de
séparation de caisse entre la caisse course et fonctionnement. Cependant lors de
son traitement sur Excel nous retrouvons toutes les opérations effectuées
pendant le mois y compris toutes les courses. Toutefois, nous retrouvons lors de
la saisie des pièces de caisse sur Excel les éléments suivants : le code journal, le
numéro de pièce, le numéro de facture, la référence, le numéro de compte
général, le numéro de compte tiers, le libellé, le débit et crédit et la section
analytique.

Ainsi, après le traitement qui se fait sur Excel vient la phase d’importation dans
le logiciel SAGE 100 comptabilité, c’est une méthode de comptabilisation
adoptée par le Directeur financier du PMUG dans le but de gagner en temps et
d’alléger la tâche aux comptables chargés des caisses car autrefois, les caisses
étaient saisies directement dans le logiciel et cela prenait du temps dans la
mesure où pour saisir la caisse d’un mois cela prenait à peu près deux mois voire
plus. Enfin, après la comptabilisation des écritures, toutes les pièces traitées sont
rangées dans les boîtes d’archives. Sur chaque boîte d’archive est inscrit le mois
et l’année des pièces de caisses pour faciliter la recherche en cas de besoin.

2.2- Enregistrements comptables des opérations de caisses au PMUG


Il consiste à enregistrer toutes les transactions de caisse réalisées au bout d’une
certaine période dans la comptabilité de l’entreprise.

a- Comptabilisation des opérations de la caisse course


Comme nous l’avons indiqué plus haut la caisse course enregistre
essentiellement les opérations liées aux courses à savoir :

 Les recettes réalisées à partir de la vente de tickets


En fin de journée, les vendeurs font des versements à la caisse. Pour
comptabiliser cette écriture nous débitons un compte de caisse c’est selon la
province par le crédit d’un compte course. Au PMUG, les courses étant un
élément majeur de l’entreprise ont des numéros de comptes général et tiers, le
compte tiers se compose d’un C suivit du numéro de la course et elles sont
comptabilisées par le 4110000

Exemple : Pour une recette réalisée le 15/01/2018 à Oyem par la course numéro
6654 et le 24/01/18 la course 6662 a été enregistré dans la ville de Franceville.
L’enregistrement comptable est le suivant :

Tableau n°3 : Exemple d’enregistrement comptable des recettes réalisées à


Oyem et Franceville

Date N° N°compt N°compt Libellé Débit Crédit


pièce e gén. e tiers
15/01/18 029 57110500 Caisse course Oyem X
15/01/18 029 41110000 C6654 Recette course X
Oyem
24/03/18 018 57110500 Caisse course FCV X
24/03/18 018 41110000 C6662 Recet caisse course X
FCV

NB : Notons que les recettes réalisées dans les villes de Bitam et Mitzic sont
versées à Oyem.

 Les paiements des parieurs gagnants


Au PMUG, nous avons des deux sortes de parieurs gagnants, à savoir ceux qui
sont payés à la caisse c’est-à-dire les parieurs qui gagnent un montant inférieur à
3.000.000 de frs CFA et ceux qui sont réglés par chèque et nous attelons à
montrer uniquement la comptabilisation des parieurs payés au comptant. En
plus, parieur de province peut être payé à Libreville, vice-versa et le ticket a une
durée de sept jours ce qui fait que le ticket gagnant d’une journée peut se payer
deux jours ou une semaine après. Chaque parieur est considéré comme un client
c’est pourquoi nous utilisons le numéro de compte 411 pour comptabiliser le
paiement de course (parieurs gagnants).

Exemple : la journée du 14/03/18 à Port-Gentil nous avons enregistré quatre


gagnants de la course 7701, 7702,7703, et nous avons effectué le paiement de la
course numéro 7699 du 12/03/18 de Lambaréné. Ces opérations se traduisent par
l’écriture comptable suivante

Date N° N°compt N°compte Libellé Débit Crédit


pièce e gén. tiers
12/03/1 088 41110000 C7699 Paiement course X
8
14/03/1 088 41110000 C7701 Paiement course X
8
14/03/1 088 41110000 C7702 Paiement course X
8
14/03/1 088 41110000 C7703 Paiement course X
8
14/03/1 088 57110100 Caissecourse Pog X
8

 L’approvisionnement de la caisse fonctionnement


Lors des versements de caisse et en banque, nous utilisons le compte 58.
Concernant l’approvisionnement caisse fonctionnement le compte 58220000 est
débité par le crédit d’un compte caisse course tout dépend de la ville qui
approvisionnera la caisse.

Exemple : Le 02/04/18, la caisse fonctionnement de Mouila a été


approvisionnée par la caisse course de Mouila. Cette transaction se traduit par
l’écriture comptable suivante
Date N° N° Libellé Débit Crédit
pièce compte
02/04/18 002 58220000 Appro de caisse fonct° X
MLA
02/04/18 002 57110900 Caisse course Mouila X

 Les versements en banque


Exemple : Pour le versement en banque de la caisse course Lambaréné effectué
le 04/04/18, nous avons l’enregistrement suivant :

Date N° N° Libellé Débit Crédit


pièce compte
04/04/18 023 58230000 Versement en banque X
04/04/18 023 57110700 Caisse course Lambaréné X

b- Comptabilisation des opérations de la caisse fonctionnement


c- Rappelons que cette caisse n’enregistre que les charges quotidiennes de
l’entreprise qui ne nécessite pas d’être réglées par chèque. Nous avons des
charges telles que :

Exemple : le 31/01/2018 un agent du service commercial du PMUG Port-Gentil


reçoit de la caisse un montant X qui a servi à l’achat du carburant et à d’une
carte de recharge pour une mission. De plus, il y a eu décaissement pour la
distribution du programme course. Numéros de pièce 18202015 et 18202016.
L’enregistrement est le suivant :

Date N° pièce N° N° Libellé Débi Crédi Sect°


compte compte t t Analytiqu
géné. tiers e
31/01/1 1820201 6053001 Achat de X PMUGPO
8 5 0 carburant G
31/01/1 1820201 6281001 Frais de X PMUGPO
8 6 0 téléphone G
31/01/1 1820103 6275005 Distributio PMUGPO
8 7 0 n de G
course
31/01/1 1820104 5711020
8 0 0

d- Comptabilisation des opérations de la caisse de Libreville


Comme nous l’avons spécifié plus haut, la caisse de Libreville n’est pas scindée,
elle enregistre toutes les opérations confondues effectuées au niveau du PMUG
Libreville et ayant fait l’objet d’un encaissement ou d’un décaissement.

Exemple : La journée du 28/03/2018, nous avons enregistré des opérations de


différentes natures réalisées par la caisse de Libreville telles que : le paiement
des parieurs gagnants, le transport du personnel, transports des du programme de
course à Makokou, les acomptes et prêts accordés aux salariés et les salaires.
Code N° N° Réf N° N° Libelle débit crédit Sect°
journal pièc fact compte compte analytique
e général tiers
CAI00 110 C6715 L57 4110000 C6715 PMT
1 3 LAMB
573
CAI00 110 C6714 L72 4110000 C6714
1
CAI00 110 C6712 P70 4110000 C6712
1
CAI00 136
1
CAI00 137
1
CAI00 138
1
CAI00 139
1
CAI00 140
1
CAI00 141
1
Chapitre 4 : Remarques et suggestions
Lors de notre stage au PMUG, nous avons observé l’organisation du service
comptabilité suite à cela nous avons relevé quelques points qui pourraient être
améliorés et nous souhaitons, au terme de notre analyse proposer quelques
suggestions pour une plus grande efficacité du service.

Section 1 : Remarques

Nos remarques se résument aux points ci-après :

 L’inexistence d’un manuel de procédures formalisées


Durant notre stage au PMUG, nous avons constaté que l’entreprise n’a pas un
manuel de procédure. C’est un document qui décrit de manière concrète et la
plus précise possible la démarche à suivre pour l’exécution et la réalisation des
différentes tâches dans une entreprise.

Le manuel de procédure est d’une importance capitale pour le PMUG dans la


mesure où il sert à la fois de guide de prise de connaissance de l’activité de
l’entreprise pour les nouvelles personnes qui intègrent le service mais aussi aux
anciens qui pourraient assurer l’intérim d’un agent absent.

 Le retard dans la réception des pièces caisses


Nous avons constaté un retard dans l’arrivée des pièces au service comptabilité.
En effet, les transferts de pièces de caisse à la comptabilité ne sont pas réguliers,
et sont toujours transmises au service comptabilité avec un gros retard ce qui
parfois à des conséquences sur le traitement de la caisse c’est-à-dire un retard
dans le travail du comptable en charge.

 L’absence d’un contrôle interne

Durant le temps que nous passé au PMUG, nous avons remarqué que cette
entreprise ne possède pas un service de contrôle interne qui se chargera
d’évaluer le fonctionnement de l’entreprise et de proposer des axes
d’amélioration à la Direction Générale. Le contrôle interne se chargera de
vérifier et analyser les comptes de l’entreprise afin de déceler les anomalies liées
dans le travail et de proposer des recommandations afin de résoudre le problème
mais aussi de lutter contre la fraude et le vol dans l’entreprise.

 L’absence d’analyse du compte de liaison entre la caisse et la


banque
Le compte de liaison est le 58, il enregistre les mouvements de fonds d’un
compte à un autre. Ce compte doit être normalement soldé après chaque
transaction mais au PMUG, le non soldé de ce compte traduit le non règlement
d’une opération pouvant résulter le détournement de fond.

Section 2 : Les suggestions

Pour le bon fonctionnement du PMUG, nous ne manquerons pas d’apporter


notre contribution à travers quelques suggestions par rapport aux remarques
faites plus haut.

 Nous suggérons que le PMUG ait un manuel de procédure


formalisé qui est un document essentiel pour le fonctionnement de
l’entreprise. Ce document décrit la démarche à suivre pour la
réalisation des différentes tâches dans l’organisation. Le manuel de
procédure permet non seulement aux nouvelles recrutes d’avoir une
idée sur le fonctionnement de l’entreprise et la démarche à suivre
pour l’exécution des tâches du service mais aussi utile pour les
autres employés du service.
 Nous suggérons aussi que les pièces caisses soient transférées de
façon régulière au service comptabilité dans les plus brefs délais
afin de permettre aux comptables en charges d’être à jour dans leur
travail.

 Ensuite, le PMUG doit avoir un contrôle interne qui se chargera de


veiller sur le bon fonctionnement de l’entreprise en vérifiant si les
objectifs fixés ont été réalisés et en contrôlant si le travail a été
correctement fait ;

 Nous suggérons aussi que le Chef comptable organise de temps à


autre avec son équipe des réunions afin de faire le point sur la tâche
de chaque comptable dans le but de s’assurer que le

 Enfin nous suggérons que le compte 58 doit être soldé après chaque
opération.
A travers ce chapitre, nous avons effectué une description du processus de
traitement des caisses tel qu’il en découle au PMUG.
Conclusion
Nous avons effectué un stage d’un mois au PMUG précisément service
comptabilité. Ce stage a été très enrichissant car il nous a permis d’acquérir une
certaine expérience professionnelle mais aussi renforcer nos connaissances sur
le plan académique. Par ailleurs au sorti de ce stage nous avons rédigé un
rapport sous la base d’un sujet relevé lors de notre séjour au PMUG.
Ainsi, l’objectif de cette étude est de contribuer à l’amélioration du processus
de traitement des caisses du PMUG. Pour ce faire nous avons utilisé une
démarche scientifique scindée en deux parties à savoir une partie où nous avons
fait une présentation de l’entité concernée et une description de nos tâches
effectuées. Enfin une deuxième partie dans laquelle nous avons traité notre sujet
d’étude.
Toutefois, lors de notre stage au PMUG nous avons fait quelques observations
que nous avions mentionné dans notre rapport en guise de remarques par la suite
qui nous a permis de formuler des suggestions qui peuvent être considérées
comme étant des outils d’aide à la décision.