Sunteți pe pagina 1din 5

HISTOIRES DU JAZZ

Accueil Album photo Forum Livre d'or Liens

Accueil COURS PRATIQUE N°5 LE II V I


CONCEPTION DE CE SITE
§ AVERTISSEMENT !!!  
ATTENTION...

L'ODYSSEE DU JAZZ
ACCUEIL DE JAZZ ODYSSEE LE  II - V – I
VIDEOS CONCERTS
INTRODUCTION  
EMISSION DU SON
PREMIER EXERCICE

Les progressions types ( appelées également


PATRICE GELSI
PATRICE GELSI: L'AUTEUR
cadences) sont des suites d’accords que l’on
PARCOURS ARTISTIQUE
PRESENTATION PROJETS
retrouve très souvent dans la musique
LA LEGENDE DE ZABRISKA
JE ME DEGUISE I
occidentale.
JE ME DEGUISE II
JE ME DEGUISE III
Le  II – V – I est sans doute la plus usitée.
JE ME DEGUISE IV
JE ME DEGUISE V
 
JE ME DEGUISE VI
JE ME DEGUISE VII
Vous devez en avoir une parfaite
connaissance, tant du point de vue
P.GELSI : ENR. AUDIO harmonique ( travail des accords et de leur
STANDARDS DE JAZZ
COMPOSITIONS PERSO.
enchaînement ) que mélodique ( travail des
gammes pour improvisation et arpèges liés
PRESENTATION à ces II – V – I ).
MA MUSIQUE AUJOURD'HUI
MA MUSIQUE (suite)  
Définition du «  II – V – I » :
CREATIONS PERSONNELLES  
LA LEGENDE DE ZABRISKA
LEGENDIA Le II – V – I est constitué d’un accord m7 ( II
), suivi d’un accord 7 ( V ) et parfois, mais
TEXTES PERSONNELS pas (obligatoirement) d’un accord  M7 ( I )
OUVERTURE "DE FOLIE"
ESQUISSE qui donnera son nom à la progression.
LE PIANO-OFFRANDE...
A CLIFFORD ET IGOR
LE PIANO EST SILENCE
 
LEON THOMAS
LEON THOMAS "II"
Exemple : En DO majeur, le II – V – I est 
LEON THOMAS "III" donc :
L'EROTISME ABSOLU
LES CHEVALIERS DE...                          D m7  G 7   C M7
 
BREF HISTORIQUE DU JAZZ
INTRODUCTION AUX COURS
                    En FA majeur, le II – V – I est
LA REVELATION
COURS N°1
donc :
COURS N°2
COURS N° 3                           G m7   C 7   F M7
LES PIONNIERS DU JAZZ
EPILOGUE  
 
LES "STYLES" DE JAZZ  Voici un tableau récapitulatif de tous les II V
LA NOUVELLE-ORLEANS
NOUVELLE ORLEANS suite I
LE PIANO STRIDE
LE JAZZ CLASSIQUE  
LE JAZZ MODERNE
LA BOSSA NOVA
MUSIQUE CUBAINE : INTRO
HARLEM 1940 MACHITO
II V I Chiffrage
CHANO POZO ET GILLESPIE
PERCUSSION AFRO-CUBAINE Dm7 G7 CM7 II V I /C
Gm7 C7 FM7 II V I / F
DES NOMS ET DES Cm7 F7 BbM7 II V I / Bb
APOTHEOSE : LE CONCERT
DUKE ELLINGTON Fm7 Bb7 EbM7 II V I / Eb
COUNT BASIE
LOUIS ARMSTRONG Bbm7 Eb7 AbM7 II V I / Ab
JOHN COLTRANE
BIRD ET BROWNIE
PARKER BROWN BLAKEY
Ebm7 Ab7 DbM7 II V I / Db
FATS NAVARRO ET BROWNIE
ART PEPPER-SONNY STITT
Abm7 Db7 GbM7 II V I / Gb
CHARLES MINGUS
WHAT ABOUT MONK
G#m7 C#7 F#M7 II V I / F#
JAZZ RIVES DERIVES
BUD POWELL
C#m7 F#7 BM7 II V I / B
BUD POWELL (suite)
BIRD
F#m7 B7 EM7 II V I / E
Bm7 E7 AM7 II V I / A
COURS PRATIQUES Em7 A7 DM7 II V I / D
COURS PRATIQUE N°1
Am7 D7 GM7 II V I / G
A LIRE ABSOLUMENT ! ! !
LE CRI DU COEUR
MING BIRD DIZ
On peut remarquer qu’il y a un intervalle
DEPRESSION ??
PAMELA PARKER
constant de quarte ( 2 ton ½ ) entre chaque
accord de cette progression : 
THEORIE MUSICALE
N°2 GAMMES ET TONALITES         Dm7              G7           CM7
N° 3 LES ACCORDS
N° 3 LES ACCORDS SUITE                   Quarte      quarte  
N° 4 LES MODES
N° 5 LE II V I  
Il est nécessaire de repérer sans hésitation
L'ETUDE DU CHANT les II V I  d’un thème ou d’une grille
VIDEOS CONCERTS
d’improvisation.
LA COMEDIE MUSICALE Attention cependant aux  faux II V I !
LA COMEDIE MUSICALE 1
LISTES DE MORCEAUX
Par exemple, E m7  B7  AM7 où aucune
quarte ne sépare les accords entre eux. En
LES CHANTEURS DE JAZZ fait, la pour éviter de faire cette erreur, il
FRANK SINATRA ETC...
CHANTEUSES, CHANTEURS
faut pouvoir mémoriser tous les II V I.
 
RECITS DE QUINCY JONES Variations harmoniques du «  II  V  I » :
A PROPOS D'ELLINGTON
 
GALLERIE D'IMAGES
       Dans de nombreux cas, cette progression
GALLERIE DU CONCERT est amputée d’un des trois accords. Ainsi,
GALLERIE DE PHOTOS N°2
l’accord M7 est très souvent sous-entendu mais
LES MUSICIENS APRES 1950
n’apparaît pas forcément comme ici :
INTRODUCTION  
Exemple : Am7    D7      Cm7     F7         A7            
LE HARD-BOP

                     II       V/G      II       V/Bb    V/D
LE JAZZ-COOL
ATTENTION ...  
La progression s’appelle alors II V et se traite
LE FREE JAZZ exactement comme un II V I complet.
ATTENTION ...
Plus rarement, le II ( m7) sera sous entendu
JAZZ-ROCK FUSION
comme dans le morceau « Count down » de
ATTENTION ... John COLTRANE :
ATTENTION ...
 
LES STANDARDS DE JAZZ
Em7    F7    BbM7    Db7    GbM7    A7    DM7    ….
             V        I/Bb      V         I/Gb     V      I/D
Intéractif  
Album photo
Forum
En fait le morceau pourrait être tout aussi bien
Livre d'or
Liens
pensé comme ceci :
 
Partenaires Em7 Cm7 F7 BbM7 Abm7 Db7 GbM7 Em7 A7
ANIMAUX DE REVE
SEPTIEME CONTINENT DM7 
DEESSES 2
PATRICE GELSI(site officiel)            II     V    I/Bb     II       V      I/Gb   II     V    I/D
LEGENDIA 1
PIANO AND CO  
LEGENDIA 2
DEESSES Essayez bien évidemment d’écouter les
IMAGINIA
IMAGINIA-enfants différences entre les II V I en les jouant sur
DES MUSIQUES...
L'ODYSSEE DU JAZZ l’instrument ou en écoutant les thèmes dont
vous avez les grilles d’accords.
 
 
La substitution tritonique
      
L’accord 7 ( V) est quelquefois remplacé par un
autre accord 7 construit une quinte bémol ( 3
tons) au-dessus du premier.
                        G7       Db7           
                             Triton
                            (3 tons)
 
On peut remarquer que les accords G7 et
Db7 possèdent les mêmes notes
caractéristiques :
 
Pour G7  : SI et FA
Pour Db7 : DOb ( Si) et FA
 
Ces deux accords ont donc la même
couleur harmonique. Pour cette raison, G7
est remplacé par Db7 dans le II V I :
Dm7  G7  CM7  devient  Dm7  Db7  CM7
 
De même, pour LA et SOL :
Bm7  E7  AM7  devient Bm7  Bb 7   AM7
Am7  D7  GM7  devient Am7  Ab7  GM7
 
On retrouve très souvent ce type de
substitution et notamment dans de
nombreux thèmes brésiliens comme « Girl
from Ipanema » :
 
Gm7  Gb7  FM7   est une substitution du II V
I de FA
 
Le Gb7 se chiffre donc bII7 : bII car on a en
fait bémolisé l’accord de Gm, et 7 pour bien
préciser qu’il s’agit d’un accord de septième
et non mineur septième.
 
Tout accord septième accidentel, ( lorsqu’il
n’y a pas de modulation évidente), sera
chiffrée de cette manière.Voici d’autres
exemples :
 
                  GM7 | Bb7 | Am7 | Ab7 |
                     I           bII7       II       bII7/G
 
                  CM7 |  F7   | Dm7 | G7 |
                     I           IV7       II           V/G
 
Les deux progressions types : II V I et II bII7
I sont une sonorité assez comparable. Il est
intéressant de remarquer la progression
chromatique de la ligne de basse dans un II
bII7 I :
 
                      Gm7          Gb7           FM7
                             ½ ton        ½ ton
Notez dès maintenant la similitude entre la
progression par quartes et la progression
chromatique. 
Accueil Album photo Forum Livre d'or Liens

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site